Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique"

Transcription

1 De 2005 à 2010, a participé à un consortium de recherche formé d intervenants de l industrie de la mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP) et de l Institut de recherche en construction du Conseil national de recherches. L objectif du projet était d élaborer une méthode pour quantifier l effet combiné de la perte de chaleur due à la conduction et des fuites d air à travers un assemblage de mur. Cette méthode d évaluation, appelée cote énergétique de mur (CEM) est utilisée pour évaluer la performance thermique d un assemblage de mur isolé. Le présent bulletin d information résume brièvement les observations obtenues dans le cadre du projet, les descriptions des assemblages muraux et certains résultats. Au total, seize assemblages muraux ont été évalués dans le cadre de cette recherche. La construction variait quant au type d isolation thermique (fibre de verre, mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes, mousse de polyuréthane à alvéoles fermées), remplissage partiel ou complet des vides muraux avec un isolant thermique, et murs avec ou sans pénétrations (boîtes électriques, conduits, tuyaux, fenêtre). Chacun de ces systèmes muraux est décrit dans le tableau 3 ci-après. Les murs comportaient une ossature de bois en 2x6, une membrane extérieure résistante aux intempéries (polyoléfine thermoliée), des panneaux OSB extérieurs de 11 mm (7/16 po), une isolation des cavités de mur (fibre de verre, mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes ou mousse de polyuréthane à alvéoles fermées), un film de polyéthylène de 6 mils (matériau pare-air/pare-vapeur, dans les murs isolés à la fibre de verre) et des panneaux de gypse intérieurs de 12,7 mm (½ po). Des modèles muraux pleine grandeur (8 pi x 8 pi) ont été construits puis soumis à la séquence de tâches décrite ciaprès. 1) Mesure de la résistance thermique initiale de l assemblage mural dans une boîte pour essais thermiques protégée (sans pression d air, avant l exposition de l assemblage mural aux pressions d air); 2) Détermination du taux de fuites d air initial de l assemblage mural (avant l exposition de l assemblage mural aux pressions d air); 3) Exposition de l assemblage mural à une séquence de pressions d air positive et négative pression d air soutenue, cyclique et en rafales; 4) Détermination du taux de fuites d air de l assemblage mural après l exposition de l assemblage mural aux pressions d air; 5) Mesure de la résistance thermique de l assemblage mural dans une boîte pour essais thermiques protégée après l exposition de l assemblage mural aux pressions d air. Observations Les fuites d air réduisent la résistance thermique et la performance de l isolation thermique des assemblages muraux. Plus le taux de fuites d air à travers un mur est élevé, plus la résistance et la performance thermiques de cet assemblage mural seront réduites. L étanchéité à l air améliore la performance thermique globale du mur. Plus le système mural est étanche, c.-à-d. plus sa résistance aux fuites d air est élevée, moins sa résistance et sa performance thermiques seront réduites. La pratique consistant à faire chevaucher et à fixer un film de polyéthylène, notamment entre les éléments d'ossature, les tasseaux, les cales et les panneaux rigides (tel que permis dans le Code national du bâtiment du Canada de 2005 et 2010, au paragraphe (2)(b)), ne suffit pas à assurer l étanchéité à l air et la continuité du système pare-air. La mousse de polyuréthane de à alvéoles fermées est un matériau pare-air qui peut être utilisé pour l obtention de très faibles taux de fuites d air dans les assemblages muraux. La mousse de polyuréthane de faible à alvéoles ouvertes est aussi efficace pour l obtention de très faibles taux de fuites d air dans les systèmes muraux. Tel: (289) Toll Free: (866) Page 1 de 5 à moins d avoir obtenu au préalable l autorisation par écrit de.

2 Résultats La figure 1 illustre les taux de fuites d air pour les murs CEM-1 à CEM-5, tandis que la figure 2 fournit un sommaire des taux de fuites d air pour les murs CEM-11 et 12 et CEM-AA à DD, après que ces assemblages muraux aient été soumis à un programme de pressions d air comprenant des pressions soutenues, cycliques et en rafales. Les systèmes muraux CEM-1, 5, 11 et 12 font appel à un film de polyéthylène à titre de matériau et de système pare-air. Évalués en fonction de la cible de 0,05 l/(s.m 2 ), du Centre canadien de matériaux de construction (CCMC), les résultats montrent la capacité de l isolant de mousse de polyuréthane à atteindre de très bas taux de fuites d air et l incapacité des films de polyéthylène à fournir une étanchéité à l air lorsque les films sont installés avec chevauchement seulement ou sans êtres scellés adéquatement pour assurer la continuité du système pare-air. Figure 1 Taux de fuites d air des murs CEM-1 à CEM-5, après qu ils aient été soumis à un programme de pressions d air comprenant des pressions soutenues, cycliques et en rafales Note, Figure 1: Les murs CEM-1 et CEM-5 sont identifiés fibre de verre, par contre l élément d intérêt est la combinaison d isolant en fibre de verre et le film de polyéthylène, ce qui accomplit la fonction énergétique principale de ces assemblages : isolation thermique et résistance aux fuites d air. Source : Maref, W., Elmahdy, A.H., Swinton, M.C., Tariku, F. (2009, October). Assessment of Energy Rating of Polyurethane Spray Foam Walls: Procedure and Interim Results. NRCC Conseil national de recherches du Canada. Page 2 de 5 Tél: (289) Sans frais: (866) à moins d avoir obtenu au préalable l autorisation par écrit de.

3 Figure 2 Taux de fuites d air des murs CEM-11 et 12, et CEM-AA à CEM-DD, après qu ils aient été soumis à un programme de pressions d air comprenant des pressions soutenues, cycliques et en rafales Source: Elmahdy, A.H., Maref, W., Swinton, M.C., Saber, H.H., Glazer, R. (2009, October). Development of Energy Ratings for Insulated Wall Assemblies. NRCC Conseil national de recherches du Canada. Les données présentées dans le tableau 1 ci-dessous combinent les taux mesurés de fuites d air et de performance thermique des assemblages muraux, ainsi que les cotes CEM basées sur ces mesures. Les mesures ont été obtenues après que les murs aient été soumis à un programme de pressions d air comprenant des pressions soutenues, cycliques et en rafales. La valeur CEM sans fuites d air représente la cote CEM maximale que le mur pourrait atteindre s il n y avait pas de fuites d air. La différence entre les deux cotes CEM illustre l effet des fuites d air dans la réduction de la performance thermique d un assemblage mural. Page 3 de 5 Tél: (289) Sans frais: (866) à moins d avoir obtenu au préalable l autorisation par écrit de.

4 Tél: (289) Sans frais: (866) Tableau 1 Fuites d air, résistance thermique et cote CEM des systèmes muraux Mur Taux de fuites d air mesuré à 75 Pa (L/(s.m 2 )) Résistance thermique initiale mesurée RSI o (m 2 K/W) R o (ft 2.hr. F/Btu) Sans fuites d air Cote efficacité énergétique (CEM) moins bon 0 CEM 100 meilleur Avec fuites d air à 75 Pa CEM-1 0, ,7 76,9 CEM-2 0, ,7 88,3 CEM-3a 0, ,6 88,5 CEM-3b 0, ,0 84,9 CEM-4 0, ,9 86,5 CEM-5 0, ,6 60,6 CEM-AA 0, ,9 88,4 CEM-BB 0, ,9 87,2 CEM-CC 0, ,1 87,7 CEM-DD 0, ,7 85,6 CEM-11 0, ,7 84,9 CEM-11a 0, ,7 86,9 CEM-12 0, ,6 80,5 CEM-13 0, ,4 76,0 CEM-14 0, ,0 84,4 CEM-15 0, ,2 91,0 Le tableau 2 résume les résultats moyens par type de matériau pare-air et de méthode d étanchéisation à l'air. Ces données illustrent l efficacité de l isolant de mousse de polyuréthane pour atteindre un haut degré d étanchéité à l air relativement facilement. Les faibles taux de fuites d air des murs isolés au moyen de mousse de polyuréthane pulvérisée signifient que comme isolant thermique, ce matériau offre également un rendement supérieur en matière de performance thermique. Tableau 2 Moyennes : fuites d air, résistance thermique et cote CEM des assemblages muraux par type de matériau et de système pare-air Assemblages muraux Taux de fuites d air mesuré à 75 Pa (L/(s.m2)) Résistance thermique initiale mesurée RSI o (m 2 K/W) R o (ft 2.hr. F/Btu) Cote efficacité énergétique (CEM) Sans fuites d air Avec fuites d air à 75 Pa Polyéthylène films chevauchés, non scellés CEM-1, 5, 11 0,364 3,093 17, ,1 Polyéthylène films chevauchés et scellés CEM-11a, 12 0,094 3,015 17,02 86,7 83,7 MPP de à alvéoles fermées CEM-2, 3a, (1) 0,032 3,24 18,40 87,4 86,5 3b, 4, 14, 15 à alvéoles ouvertes CEM-AA, BB, (2) 0,023 3,31 18,81 87,9 87,2 CC, DD, 13 (1) Données pour CEM-15 non incluses parce que ce mur comporte un remplissage complet des cavités de murs, alors que CEM-2, 3, 4, 14 sont des installations avec remplissage à moitié des cavités de murs. (2) Données pour CEM-13 non incluses parce que ce mur comporte un remplissage à moitié des cavités de murs, alors que CEM-AA, BB, CC, DD sont des installations avec remplissage complet des cavités de murs. Page 4 de 5 à moins d avoir obtenu au préalable l autorisation par écrit de.

5 Mur Type d isolant thermique Tableau 3 Détails de la construction des assemblages muraux Détails des murs CEM-1 fibre de verre Mur de référence, sans pénétrations, prises de courant intérieures et extérieures, film pare-vapeur en poly serré et chevauché mais non scellé CEM-2* MPP de Mur de référence, sans pénétrations, prises de courant intérieures et extérieures; MPP remplissant les cavités de murs à moitié CEM-3a* MPP de CEM-3b* MPP de Mur avec pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs à moitié; jonction fenêtre/mur scellée avec mousse monocomposant CEM-4* MPP de Épaisseur de l isolant (mm) 76 Mur sans pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs à moitié 93.6 Mur avec pénétrations, prises de courant intérieures et extérieures; MPP remplissant les cavités de murs à moitié; jonction fenêtre/mur scellée avec mousse monocomposant CEM-5 fibre de verre Mur de référence semblable à CEM-1, avec pénétrations, prises de courant intérieures et extérieures; film pare-vapeur en poly serré et chevauché mais non scellé; jonction fenêtre/mur scellée avec boudin de polyéthylène et isolation de fibre de verre CEM-AA* CEM-BB* CEM CC* CEM-DD* film de polyéthylène servant de pare-vapeur mais non de matériau pareair Mur avec pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs au complet; jonction fenêtre/mur scellée avec mousse monocomposant; film de polyéthylène servant de pare-vapeur mais non de matériau pare-air jonction fenêtre/mur scellée avec mousse monocomposant; film de polyéthylène servant de pare-vapeur mais non de matériau pare-air Mur avec pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs au complet; film de polyéthylène servant de pare-vapeur mais non de matériau pareair CEM-11 fibre de verre Mur semblable à CEM-1 mais sans pénétrations; avec étanchéisation au périmètre du mur et aux prises de courant; film pare-vapeur en polyéthylène serré et chevauché (matériau pare-air principal) CEM-11a fibre de verre Mur sans pénétrations semblable à CEM-1, avec étanchéisation au périmètre du mur et étanchéisation améliorée aux prises de courant; film pare-vapeur en polyéthylène chevauché et scellé (matériau pare-air principal) CEM-12 fibre de verre Mur avec pénétrations; jonction fenêtre/mur scellée avec mousse monocomposant; film pare-vapeur en polyéthylène chevauché et scellé selon CNB 2005 CEM 13* CEM-14* CEM-15* MPP de MPP de * Sablière double scellée (calfeutrant) Mur sans pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs à moitié; pour étudier l effet des vides sur la performance thermique du mur; film de polyéthylène servant de pare-vapeur mais non de matériau pare-air Mur sans pénétrations; MPP remplissant les cavités de murs à moitié 55 pour étudier l effet de l élimination des vides sur la performance thermique globale du mur 118 Tél: (289) Sans frais: (866) Page 5 de 5 à moins d avoir obtenu au préalable l autorisation par écrit de.

Système pare-air WALLTITE Eco. Bienvenue

Système pare-air WALLTITE Eco. Bienvenue Système pare-air WALLTITE Eco Bienvenue Programme Système pare-air WALLTITE Eco Assemblage et installation Évaluation et conformité Programme et soutient 2 Conception Composants du système scellement polyuréthane

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Building Products of Canada Corp. 08 06 16 13 Wood, Plastics and Composites 13 Structural Insulating Sheathings Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP combine la fibre de

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

CertainTeed. Instructions d installation de membrane pare-air pour charpenterie

CertainTeed. Instructions d installation de membrane pare-air pour charpenterie CertainTeed Instructions d installation de membrane pare-air pour charpenterie En plus de servir comme pare-vapeur intérieur, le pare-vapeur Intelligent de MemBrain peut être installé comme un système

Plus en détail

CCMC 13426-R Guardwrap NXT Matériau pare-air - Annexe A Renseignements complémentaires

CCMC 13426-R Guardwrap NXT Matériau pare-air - Annexe A Renseignements complémentaires CCMC 13426-R Guardwrap NXT Matériau pare-air - Annexe A Renseignements complémentaires Un matériau pare-air employé dans un système pare-air Le CCMC n a pas évalué le rendement du système pare-air pour

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION DESCRIPTION Panneau isolant moulé avec fourrures de bois intégrées 4 pi x 8 pi 3 fourrures de bois intégrées aux 16 po centre à centre Chevauché de 1 1/2 po aux 4 côtés PRODUIT BREVETÉ UNIQUE SUR LE MARCHÉ

Plus en détail

Panneau Ossature Revêtement intermédiaire Extérieur

Panneau Ossature Revêtement intermédiaire Extérieur L e point en recherche Série technique 01-130 Étude sur l assèchement des murs en Ontario Phase 2 Introduction Entre 1989 et 1991, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) et six autres

Plus en détail

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN Guide d'assemblage de la Ce document décrit en détail les valeurs R de différents ensembles standard, lorsque calculées conformément aux méthodes établies dans

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2012 Série technique 12-103 Améliorations visant à rendre l enveloppe des habitations très éconergétique introduction Environ 30 % de l énergie consommée au Canada est utilisée

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material)

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) RÉPERTOIRE Réévalué Révisé Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.02 Publié en : 2013-03-07 Réévaluation cours :

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base.

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. Et plus le matériau est épais, plus la valeur augmente Conversion pour R: multiplier par 5.678

Plus en détail

Cote énergétique des murs isolés. Mike Swinton Équipe du projet : Wahid Maref, Hamed Saber, Hakim Elmahdy, Rock Glazer et Mike Nicholls

Cote énergétique des murs isolés. Mike Swinton Équipe du projet : Wahid Maref, Hamed Saber, Hakim Elmahdy, Rock Glazer et Mike Nicholls Cote énergétique des murs isolés Mike Swinton Équipe du projet : Wahid Maref, Hamed Saber, Hakim Elmahdy, Rock Glazer et Mike Nicholls Aperçu Contexte Cote énergétique des murs isolés (WER) Le symbole

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Informations Techniques

Informations Techniques COMMENTAIRES GÉNÉRAUX CODE NATIONAL DU BÂTIMENT DU CANADA, 2005 Section 3 - PROTECTION CONTRE L'INCENDIE, SÉCURITÉ DES OCCUPANTS ET ACCESSIBILITÉ 3.1.12 Indices de propagation de la flamme et de dégagement

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Fig.1 Détail de l installation

Fig.1 Détail de l installation Chevauchement du treillis de 8 est exigé sur les coins du bâtiment Panneau isolant de Polystyrène expansé de type 1, 1 1/2 (36 mm) min. Bande de départ Treillis en fibre de verre renforcis au bas de l

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

AMÉLIOR ATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS

AMÉLIOR ATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS AMÉLIOR ATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS n Travaux d amélioration extérieurs d un bungalow surélevé des années 1960 et 1970 n Économies d énergie de 10 % ou

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS n Travaux d amélioration intérieurs d un bungalow surélevé d un étage des années 1960 et 1970 n Économies d énergie

Plus en détail

Revêtement des murs extérieurs

Revêtement des murs extérieurs Canada R É S I D E N T I E L Revêtement des murs extérieurs Édition nouvelle construction Le mur performant et ses avantages procurés par l isolant CLADMATE Le concept de «mur performant» procure aux maisons

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Présentation...1 Avertissement...1

Présentation...1 Avertissement...1 TABLE DES MATIÈRES Présentation...1 Avertissement...1 ONGLET N o 1 Applications...2 Définitions...2-3 Exigences...5 Tableau A / indices par localité (sous 6000 degrés-jours)...7 Tableau B / indices par

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

L enveloppe des maisons EQuilibrium

L enveloppe des maisons EQuilibrium L enveloppe des maisons EQuilibrium Wendy Pollard, architecte Conseillère principale Recherche et diffusion de l information SCHL Hiver 2011 Conseiller principal Recherche et diffusion de l information

Plus en détail

REVÊTEMENT ISOLANT RÉSIDENTIEL GUIDE D INSTALLATION. Revêtement isolant résidentiel Guide d installation. COMFORTBOARD IS de ROXUL

REVÊTEMENT ISOLANT RÉSIDENTIEL GUIDE D INSTALLATION. Revêtement isolant résidentiel Guide d installation. COMFORTBOARD IS de ROXUL REVÊTEMENT ISOLANT RÉSIDENTIEL GUIDE D INSTALLATION Revêtement isolant résidentiel Guide d installation COMFORTBOARD IS de ROXUL Table des matières Introduction Comment utiliser ce Guide d installation...1

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 7 Traduction libre de l anglais vers le français NATIONAL PHYSICAL LABORATORY Teddington Middlesex UK TW11 0MW Telephone +44 20 8977 3222 Rapport d Essai Resistance thermique d une cavité d

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13659-R WALLTITE v.3 - Air Barrier System

Rapport d'évaluation CCMC 13659-R WALLTITE v.3 - Air Barrier System CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13659-R WALLTITE v.3 - Air Barrier System RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.01 Publication en de l'évaluation : 2013-06-04 Prochaine

Plus en détail

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques 870 Curé Boivin, Boisbriand (Québec) Canada, J7G 2A7 LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques Pour nouvelle construction et rénovation importante

Plus en détail

m ieux construire Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Introduction

m ieux construire Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Introduction m ieux construire Ottawa (Ontario) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. Introduction Le propriétaire d un collectif d habitation de

Plus en détail

SlimVac. L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus. R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm. + 2,5 m 2.

SlimVac. L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus. R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm. + 2,5 m 2. + 1,8 m 2 + 2,5 m 2 + 1,6 m 2 R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm λ 0,007 SlimVac L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, LE DÉFI DE

Plus en détail

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à Ce document décrit comment obtenir une performance thermique satisfaisante dans une construction légère en acier par l'application

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5)

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5) Couvrir les joints entre les setions de pare-vapeur vis-à-vis les montants ave un ruban adhésif approprié ou en appliquant un sellant entre les deux ouhes de pare-vapeur pour assurer l étanhéité L'isolant

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE DE SOLUTIONS DE RENOVATION DE BATIMENTS TRADITIONNELS EN ECOSSE Par MARIE JONNARD Tutrice

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs 7.1 Isolant soufflé 7.2 Rénovation de l intérieur 7.3 Rénovation de l extérieur 7.4 Endroits divers : garages attenants et autres espaces 7.5 Ajouts et nouvelles

Plus en détail

Chut! Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS EcoTouch MC LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE

Chut! Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS EcoTouch MC LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE ISOLANT ROSE FIBERGLAS Chut! LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS Assemblages de murs et de planchers insonorisants cotés pour leur résistance au feu

Plus en détail

La mousse de polyuréthane formée in situ, dans les bâtiments

La mousse de polyuréthane formée in situ, dans les bâtiments Solution constructive n o 32 La mousse de polyuréthane formée in situ, dans les bâtiments par M.T. Bomberg et M.K. Kumaran Cet article, qui traite de la mousse de polyuréthane pistolée utilisée comme isolant

Plus en détail

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques Une filiale du Bureau de promotion du bois du Québec L avantage environnemental des systèmes

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil Rapport d'évaluation CCMC 3459-R Isofoil RÉPERTOIRE NORMATIF : 07 2 3.03 Publié : 202-09-27 Réévalué : 202--27 Révisé : 205-04-23 Réévaluation : 205-09-27. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction

Plus en détail

Devis directeur WALLTITE ECO v.2 par BASF Canada Inc. Section 07 27 29 2011-05-13 SYSTÈME ISOLANT DE POLYURÉTHANNE À PULVÉRISER Page 1

Devis directeur WALLTITE ECO v.2 par BASF Canada Inc. Section 07 27 29 2011-05-13 SYSTÈME ISOLANT DE POLYURÉTHANNE À PULVÉRISER Page 1 Page 1 WALLTITE ECO v.2 de BASF Canada Inc. est un produit d isolation thermique pour l enveloppe des bâtiments; il doit être appliqué aux endroits appropriés pendant la construction de l enveloppe du

Plus en détail

Détails des appuis de fenêtre en vue d un drainage efficace de l eau

Détails des appuis de fenêtre en vue d un drainage efficace de l eau Solution constructive n o 76 Détails des appuis de fenêtre en vue d un drainage efficace de l eau par M.A. Lacasse et M.M. Armstrong Pour une bonne performance des fenêtres, il faut un bon produit et une

Plus en détail

Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE. Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard

Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE. Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard Axel Laprise et Guillaume Larouche Groupe 022140 Enveloppe 221-C40-CH ANALYSE D'UNE TOITURE DE RÉSIDENCE Présenté à: Jean-René Cloutier-Ménard Technologie de l'architecture 21 septembre 2010 Table des

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

uniformément dans toute la maison. sont élevés.

uniformément dans toute la maison. sont élevés. votre maison CF 19 Même si les générations antérieures s accommodaient de maisons peu isolées, la plupart des gens, de nos jours, souhaitent habiter des maisons confortables et chaudes. Aujourd hui, une

Plus en détail

LA solution d avenir pour les toitures inclinées. L-Ments éléments de toiture autoportants et isolants

LA solution d avenir pour les toitures inclinées. L-Ments éléments de toiture autoportants et isolants LA solution d avenir pour les toitures inclinées L-Ments éléments de toiture autoportants et isolants 1 nouvelle génération d isolant adaptable efficace gain d espace facile à poser incombustible liberté

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE BATACLAN TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE Pour Sabrina Dumoulin Charles Leblanc, Annie Trudel, Sébastien Dufour et Noémie Bouchard 22/02/2011 Table des matières Introduction... 3 Mur de fondation... 4 Dessin...

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent FERMACELL vapor : épargner temps et argent Economiser temps et argent grâce à La plaque FERMACELL vapor pour la construction à ossature bois L étanchéité de l enveloppe d un bâtiment revêt une signification

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE DEVELOPPEMENT DURABLE Réaliser la maquette d une Maison à Ossature Bois Sommaire : 1- Pourquoi, réaliser la maquette d une Maison Ossature Bois(MOB) lors des heures de PPCP (Projet Pluridisciplinaire

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION AVANTAGES. Possède une résistance thermique élevée Pare vapeur réfléchissant intégré Réduction des risques de moisissures

GUIDE D INSTALLATION AVANTAGES. Possède une résistance thermique élevée Pare vapeur réfléchissant intégré Réduction des risques de moisissures GUIDE D INSTALLATION AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Pare vapeur réfléchissant intégré Réduction des risques de moisissures Guide d installation ISOFOIL p. 2 de 5 DEVIS TECHNIQUE : Avis

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment Solution constructive n o 41 Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment par M.K. Kumaran et J.C. Haysom Cet article contient certaines indications quant à la mise en oeuvre de matériaux

Plus en détail

1 - GESTION DES DÉCHETS DE RÉNOVATION

1 - GESTION DES DÉCHETS DE RÉNOVATION DEVIS - REVÊTEMENT EXTÉRIEUR NOM, PRÉNOM DU RESPONSABLE DE PROJET : ADRESSE/VILLE/C.P. : FAÇADE(S) : TÉLÉPHONE : NIVEAU DE CERTIFICATION VISÉ (%) : (certifié; 70 % et +, argent; 80 % et +, or; 90 % et

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Les objectifs d'apprentissage : Pour construire une maison éconergétique, il faut choisir de bons matériaux de construction et bien

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack ÉTUDE DE CAS Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack Aperçu du projet La présente étude de cas a été réalisée à partir d une étude plus large portant sur la

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

PROFIL DE LOGEMENTS DANS LE NORD

PROFIL DE LOGEMENTS DANS LE NORD PROFIL DE LOGEMENTS DANS LE NORD La Maison durable construite pour le Nord à Arviat Le profil résume les caractéristiques de la Maison durable construite pour le Nord à Arviat (Nunavut) par la Société

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0 DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D version 3.0 Déclaration de conformité... 4 Tests de validation de la norme EN 10211... 5 Cas n 1... 5 Cas n 2... 6 Tests de validation de la norme EN

Plus en détail

Initiales du responsable de projet : DEVIS - CERTIFICATION RÉNOVATION ÉCOHABITATION - PROJET REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS - PAGE 1 DE 5

Initiales du responsable de projet : DEVIS - CERTIFICATION RÉNOVATION ÉCOHABITATION - PROJET REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS - PAGE 1 DE 5 DEVIS - REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS NOM, PRÉNOM DU RESPONSABLE DE PROJET : ADRESSE/VILLE/C.P. : PIÈCE : TÉLÉPHONE : NIVEAU DE CERTIFICATION VISÉ (%) : (certifié; 70 % et +, argent; 80 % et +, or; 90 % et +,

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé.

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE ouvre de nouveaux horizons pour la construction à ossature bois. Avec le développement d

Plus en détail

FENETRES ET PORTES FENETRES

FENETRES ET PORTES FENETRES FENETRES ET PORTES FENETRES Savoir choisir sa fenêtre Le remplacement des fenêtres, portes et volets assure bien-être et confort. C est un investissement à long terme à ne pas négliger. La majorité des

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Rapport de suivi de chantier Informations générales Nom du requérant : François Dussault Rue : 78 Vinet Ville : Repentigny Province : Québec Code postal : J6A 1K9 Numéro de téléphone : 514 923-2694 Courriel

Plus en détail

Choix de matériaux pour la construction des sous-sols

Choix de matériaux pour la construction des sous-sols Solution constructive n o 70 Choix de matériaux pour la construction des sous-sols Par M.C. Swinton et T.J. Kesik Le choix de matériaux appropriés est essentiel à la construction de sous-sols qui offriront

Plus en détail

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS COEFFICIENTS THERMIQUES/MODULES MURS COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS Panneaux de murs extérieurs avec isolation thermique de 300mm et coefficient U=0,140 W/m²K 1. Crépis décoratif 2. L entoilage en fibre

Plus en détail

Technique d étanchéité

Technique d étanchéité ISO-CONNECT Vario SD ISO-CONNECT Vario SD facilite la vie sur le chantier. Les confusions entre les films à l intérieur (pare-vapeur) et à l extérieur (par-pluie) appartiennent au passé. La membrane multifonction

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM Félicitations d avoir choisi le déclin de cèdre de l est WAKEHAM. Le cèdre blanc de l est est l un des meilleurs choix pour son pouvoir d isolation, sa résistance à la moisissure et sa durabilité incontestée.

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

Les murs réalisés en panneau SIP sont conçus pour minimiser les ponts thermiques

Les murs réalisés en panneau SIP sont conçus pour minimiser les ponts thermiques Les murs réalisés en panneau SIP sont conçus pour minimiser les ponts thermiques 1 L étude démontre comment un matelas de laine de fibre de verre mal installé tel que compressé, avec des coins arrondis,

Plus en détail

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca MC Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique aee.gouv.qc.ca Tableau des aides financières Clientèle électricité, mazout et propane Août 2010 1 Consultez le site Internet

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

Leadership et innovation depuis 1933. Compagnie Henry Canada inc. Nicolas de Moncuit René Rufiange

Leadership et innovation depuis 1933. Compagnie Henry Canada inc. Nicolas de Moncuit René Rufiange Leadership et innovation depuis 1933 Compagnie Henry Canada inc. Nicolas de Moncuit René Rufiange Science du bâtiment Représentant technique Qui sommes-nous? Antécédents en matière de qualité Flintkote,

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POINT EN RECHERCHE Mars 2015 Série technique Conception et construction de la Maison durable construite pour le Nord Arviat (Nunavut) INTRODUCTION La Société canadienne d hypothèques et de logement

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

D ISOLATION DES MAISONS

D ISOLATION DES MAISONS S emmitoufler pour rester au chaud Pourquoi payer pour de l électricité dont vous n avez pas besoin? Lignes Directrices Table des Matières 1. PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2 2. APERÇU DU PROGRAMME 2 3. ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Nos maisons ont un petit...

Nos maisons ont un petit... Nos maisons ont un petit... 3 Une maison + à votre taille Les éléments en bois massif lamellé-cloué des maisons MB-MA sont fabriqués sur mesure à partir des plans de votre habitation et ce, pour des dimensions

Plus en détail

Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place AIRMÉTIC SOYA PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Contenu 1.2 Sections connexes 1.3 Références 1. 2. 3.

Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place AIRMÉTIC SOYA PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Contenu 1.2 Sections connexes 1.3 Références 1. 2. 3. (Projet :) Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place page 1/5 AIRMÉTIC SOYA Note : Rédacteur : Le présent document est un devis type qu il faut adapter en fonction des besoins de chaque projet.

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

Fenêtres en PVC. Coupe technique : 1. Profil de 82 mm composé de 7

Fenêtres en PVC. Coupe technique : 1. Profil de 82 mm composé de 7 Fenêtres en PVC GL system IGLO ENERGY Le nouveau système «IGLO Energy» a été réalisé pour obtenir des fenêtres très performantes au point de vue énergétique, avec un design moderne et qui sont dotées des

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE SOMMAIRE. OBJET.... DOMAINE D APPLICATION...5. SOLUTIONS POUR PAROIS HORIZONTALES...7. Dispositions générales...7. Exemple de calcul : calcul du plancer P05...9. Exemple de solutions vérifiées

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Système CIB Advantage MC «Coffrage Isolé pour Béton»

Système CIB Advantage MC «Coffrage Isolé pour Béton» Système CIB Advantage MC «Coffrage Isolé pour Béton» Système CIB Advantage MC Le Système breveté de Coffrage Isolant pour Béton (CIB) Advantage MC de Plasti-Fab MC joint deux couches d isolant rigide en

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POINT EN RECHERCHE Avril 2015 Série technique Simulations énergétiques de stratégies pour la conception d immeubles collectifs à faible consommation d énergie dans différentes régions du Canada INTRODUCTION

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 Etanchéité à l air RT 2012 rappel Objectif de la RT 2012 Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Cep < 50 kwh/m 2 /an

Plus en détail

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance.

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. L Eurothane G isole très efficacement les murs sans perdre d espace. Cet atout, combiné à sa légèreté, le rend particulièrement

Plus en détail