Énergie et efficacité énergétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Énergie et efficacité énergétique"

Transcription

1 Énergie et efficacité énergétique Sommes-nous prêts à faire autrement? Par Jean-Marc Carpentier Vulgarisateur scientifique et analyste en énergie Congrès AGPI 2007 Boucherville, le 2 octobre 2007

2 Pourquoi faire autrement?! Parce que les contextes changent! Pour faire mieux aujourd hui! Pour être mieux placés dans l avenir Changer est difficile La société a beaucoup d inertie. Les forces sont en place. Mais le changement tarde à venir.

3 Ce qui a changé en énergie! Le prix de l énergie (pétrole à 80 $)! La croissance de la demande! La limite des ressources disponibles! L ouverture des marchés! Les enjeux environnementaux

4 Quel avenir pour la planète? Population Développement Énergie Environnement

5 Le budget énergétique planétaire Nous brûlons chaque jour sur Terre : 80 millions de barils de pétrole 8 milliards de mètres cubes de gaz naturel 13 millions de tonnes de charbon

6 Les sources d énergie de la planète Pétrole : 35 % Charbon : 24 % 80 % Gaz : 21 % Nucléaire : 6 % Hydro : 2 % Autres : 13 % (biomasse, renouvelables, etc.)

7 Consommation mondiale d énergie Une demande en forte croissance : + 50 % en 25 ans

8 La population terrestre augmente 6,3 milliards maintenant 9 milliards en 2050?

9 2 milliards d humains n ont toujours pas accès à l électricité La demande d énergie de la planète augmentera de 50 % d ici 2030 La demande d électricité doublera d ici % de l énergie primaire est perdue lors de la conversion en énergie utile et en travail L énergie fossile compte pour 80 % de l énergie utilisée sur terre

10 Les changements climatiques : un enjeu incontournable!

11 Évolution des émissions de CO2

12 Le défi du prochain quart de siècle! Répondre à une croissance de demande 50 %! Maintenir la production de CO 2 au niveau actuel Émissions : Concentration :

13 L énergie au 21e siècle! Le prix de l énergie continuera d augmenter! Les sources qui ne génèrent pas de CO 2 seront particulièrement valorisées! Le marché de l énergie deviendra de plus en plus ouvert et fluide (Ex. : l Europe) Conclusion : La valeur de notre hydroélectricité s accroîtra

14 L énergie dans nos vies L énergie est essentielle : chauffage, éclairage, force motrice, production, communication, etc.! Au Québec : plus de 25 milliards de $ par année! 10 % des dépenses intérieures! $ par année par ménage! 7 % des dépenses des particuliers

15 Comment utilisons-nous l énergie?! 20 % dans nos résidences! 25 % pour nos transports (80 % sur les routes)! 16 % pour les commerces et institutions! 39 % pour nos industries (70 % grandes consommatrices)

16 Nous sommes énergivores!! Québec (2001) 4,76 tep par habitant! États-unis 5,01 tep --! Norvège 4,01 tep --! Suède 3,26 tep --! Japon 2,42 tep --! Union européenne 2,22 tep -- Sommes-nous gaspilleurs? C est moins sûr!

17 Qu est-ce que l efficacité énergétique? Performance dans la transformation et l utilisation de l énergie :! Ampoule incandescente : 5 % à 8 %! Petit fluorescent : 20 % à 30 %! Moteur à explosion : 30 %! Moteur électrique : 95 %! Chaudière de chauffage : 60 % à 95 % L efficacité énergétique moyenne à l échelle planétaire est de 35 %!

18 Pourquoi plus d efficacité énergétique?! Pour notre sécurité énergétique? Non! L ère de l autarcie est révolue. Nous dépendons à 50 % du pétrole et du gaz naturel.! Pour les gains environnementaux? Oui! Car toute production d énergie a des impacts sur l environnement.! Parce qu il s agit d un investissement rentable? Peut être! Car l énergie est un bien de grande valeur qu il faut utiliser efficacement. (Test de coûts)

19 Le changement est possible!! Les choix du passé étaient bons à l époque. Le sont-ils toujours aujourd hui?! Un nouveau contexte appelle une nouvelle stratégie.! Changer est possible. Nous l avons fait dans le passé.! Pour des changements durable, il faut des signaux stables et à long terme.

20 Le virage électrique du Québec $ 43 $ (90 $ d'aujourd'hui) Crise pétrolière Baie James mise en service Charbon Pétrole Gaz Électricité

21 La domination du chauffage électrique (Répartition des sources d énergie pour le chauffage domestique) % Produits pétroliers Gaz naturel Électricité Autres

22 Le Québec : une société énergétiquement distincte Nous utilisons deux fois plus d électricité qu ailleurs dans le monde Bilan (utilisation finale) Québec (hydro.) Ontario États-Unis Union européenne Électricité 41 % 18 % 21 % 20 % Gaz naturel * 16 % 32 % 25 % 25 % Produits pétroliers * 41 % 41 % 51 % 49 % Charbon * 1 % 6 % 2 % 4 % * N inclut pas les énergies fossiles utilisées pour la production d électricité

23 L évolution de notre consommation Consommation totale Par habitant Par unité de PIB

24 Depuis 30 ans! Légère croissance de la consommation totale d énergie! Maintien de la consommation par habitant (en dépit d une hausse de 70 % du revenu disponible)! Diminution de 45 % de la consommation par unité de PIB! Diminution de 35 % par unité de PIB pour le commercial! Diminution de 20 % par unité de PIB pour l industriel

25 Quelles perspectives pour l avenir?! Amélioration de l intensité énergétique de 1,5 % par an! Croissance économique anticipée de 2 % à 2,5 %! Croissance réelle de consommation de moins de 1 %! Avec une amélioration supplémentaire de 1 % de l intensité énergétique, une croissance nulle de la consommation totale est donc envisageable!

26 Est-il rentable d économiser?! L efficacité énergétique n est pas gratuite.! Jusqu où faut-il investir?! Des test de rentabilité : Outils de gestion! Test du participant : investissement vs. rendement! Test du coût total en ressources (TCTR)! Test du coût social (TCS)! Le prix est un intrant déterminant

27 Pourquoi la vérité des prix?! Un bon signal de prix est essentiel pour améliorer notre efficacité énergétique en électricité.! L évolution du prix relatif de l électricité en déterminera directement la croissance de la demande.! Un prix de l électricité consistant avec celui des autres formes d énergie permettra une utilisation optimale de chaque forme d énergie (Au Québec et à l extérieur)

28 La facture électrique Depuis la loi 116 de juin 2000 Facture du client = A + B + C = ~ 7 /kwh en 2006 A = Coût de fourniture fixé par la loi 116 (~ 3 /kwh) Contrat patrimonial (165 TWH à 2,79 /kwh) + marché libre ( ~8 ) (Vendu au consommateur à son prix moyen et non à son coût marginal) B = Coût de transport C = Coût de distribution Réglementés par la Régie (coûts + rendement) (~ 2 /kwh) (~ 2 /kwh) Même prix total qu il y a 20 ans, en dollars constants!

29 Le coût futur de l hydroélectricité Horizon 2015 (Stratégie énergétique)!4 500 MW (~ 27 TWh)!25 milliards de dollars!soit environ 1 milliard de $ par TWh (10 /kwh) Quel sera l impact de ce nouveau coût de fourniture sur l évolution des tarifs et les choix énergétiques? Allons-nous continuer de subventionner la croissance de la consommation en vendant au prix moyen de production?

30 Subventionner la consommation Bloc patrimonial de 165 TWh! Prix de vente : 2,79 /kwh, soit 4,6 MM$! Valeur économique : 9 /kwh, soit 14,8 MM$ (~ coût marginal de production)! Écart (rente possible) : 10 MM $ par année Actuellement, la rente potentielle est entièrement donnée en subvention aux acheteurs d électricité!

31 Quel prix pour le bloc patrimonial? Situation actuelle : Gel à 2,79 /kwh (depuis juin 2000) Objectif visé : Rejoindre le prix du marché en 2020 Pour un tarif total de ~ 18 /kwh (en 2020) Soit augmenter les tarifs d environ 7 %/an Rente totale généré : ~ 125 milliards $ en 15 ans Rente annuelle par la suite : 20 milliards $ par année (En plus du 2 milliards par année de bénéfice qu Hydro-Québec fait déjà) Des ressources financières pour la santé et la société?

32 Quel prix pour l électricité? Toujours trop cher!

33 Les prix relatifs de l énergie (secteur résidentiel existant) 150% 125% 100% 75% 50% Électricité Gaz naturel Mazout Le prix futur de l électricité sera déterminant pour le système énergétique québécois.

34 Exemple de substitution! Ontario : 4 centrales thermiques au charbon produisent 40 TWh par an et génèrent 40 millions de tonnes de CO 2! Nous pourrions y substituer 40 TWh d hydroélectricité (remplacée ici par du chauffage au gaz). Résultat :! Réduction des émissions nettes de 30 millions de t. / an! Revenu net de 3,5 milliards $ par année pour le Québec! Impact tarifaire nul pour les consommateurs ontariens

35 L exportation et l efficacité énergétique! La transformation de chaleur en électricité a un rendement d environ 50 %.! Chez nos voisins, environ 75 % de l électricité vient de centrales thermiques.! Environ 30 % de notre électricité (~ 50 TWh) est utilisée pour produire de la chaleur.! Il est préférable d utiliser un combustible pour produire directement de la chaleur (efficacité d environ 90 %).

36 Substitution et efficacité énergétique Gaz naturel - électricité La substitution permet de rentabiliser la production hydroélectrique tout en améliorant l efficacité énergétique régionale et en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Gagnant gagnant!

37 Une nouvelle stratégie pour le 21e siècle! Le contexte énergétique (prix et marché) est radicalement différent de celui des dernières décennies.! L autarcie énergétique régionale qui faisait rêver il y a 25 ans ne présente plus aucun intérêt aujourd hui.! Le Québec jouit d une position stratégique exceptionnelle au cœur même du plus grand marché énergétique de la planète.! Oser faire autrement Sommes-nous prêts?

L énergie au Québec : s adapter pour prospérer

L énergie au Québec : s adapter pour prospérer L énergie au Québec : s adapter pour prospérer Par Jean-Marc Carpentier vulgarisateur scientifique et analyste en énergie L Association québécoise de la production d énergie renouvelable (AQPER) «Énergie

Plus en détail

Consommation totale d'énergie

Consommation totale d'énergie SOURCE : http://mrn.gouv.qc.ca/energie/statistiques/statistiques-consommation-energie.jsp Consommation totale d'énergie Faits saillants Depuis le début des années 80, le Québec connaît une croissance presque

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE UN ATOUT ÉCONOMIQUE DE TAILLE

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE UN ATOUT ÉCONOMIQUE DE TAILLE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE UN ATOUT ÉCONOMIQUE DE TAILLE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION CAPACITÉ DE MAXIMISER UN RENDEMENT TOUT EN UTILISANT UN MINIMUM D ÉNERGIE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : UN DÉFI,

Plus en détail

La consommation d énergie en France en 2013

La consommation d énergie en France en 2013 La consommation d énergie en France en 2013 L analyse de la consommation annuelle d énergie du pays est fondamentale car elle permet de mesurer les conséquences en termes de bilan climatique (émissions

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Russie : émissions de CO 2 depuis 1990

Russie : émissions de CO 2 depuis 1990 Russie Terre d abondance Objectif climatique : 25-30 % de réduction des émissions à l horizon 2030 par rapport au niveau de 1990 Réduction des émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990

Plus en détail

Résultats financiers d Hydro Québec

Résultats financiers d Hydro Québec MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN Résultats financiers d Hydro Québec M. ÉRIC MARTEL ET MME LISE CROTEAU EXERCICE 2017 13 mars 2018 2017 en un coup d œil BÉNÉFICE NET AJUSTÉ DE 2 891 M$ EN HAUSSE DE

Plus en détail

La politique énergétique du Québec: trois ans après sa publication

La politique énergétique du Québec: trois ans après sa publication La politique énergétique du Québec: trois ans après sa publication Présentation à l ASDEQ Section de la Vieille Capitale Jeudi le 16 avril 2009 par Jean-Thomas Bernard GREEN Département d économique Université

Plus en détail

Les enjeux énergétiques québécois dans un perspective mondiale

Les enjeux énergétiques québécois dans un perspective mondiale Les enjeux énergétiques québécois dans un perspective mondiale Pierre-Olivier Pineau, HEC Montréal Vendredi 1 juin 2012 8h45 à 9h25 OIQ Carrefour Plein-Sud Hôtel Sandman, 999, rue de Sérigny,Longueuil

Plus en détail

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Soirée-débat «Climat, énergie, quels scénarios pour l avenir?» Habay-la-Vieille, 3 décembre 2015 Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Plan de

Plus en détail

Bilan et facture énergétique de la France en 2005

Bilan et facture énergétique de la France en 2005 Bilan et facture énergétique de la France en 25 François Loos, Ministre délégué à l Industrie Jeudi 2 avril 26 1/12 Facture énergétique de la France (importations CAF - exportations FAB) +35% à 38,3 Md

Plus en détail

Colloque AGPI : 5 octobre 2016

Colloque AGPI : 5 octobre 2016 Colloque AGPI : 5 octobre 2016 UNE VISION RASSEMBLEUSE Faire du Québec, à l horizon 2030, un chef de file nord-américain dans les domaines de l énergie renouvelable et de l efficacité énergétique, et bâtir

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

Ecole d été : «Implication de la société civile dans la transition énergétique»

Ecole d été : «Implication de la société civile dans la transition énergétique» Partenariat Energétique Maroco-Allemand (PAREMA) Ecole d été : «Implication de la société civile dans la transition énergétique» Renforcement des capacités de la société civile marocaine dans le domaine

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

L ENERGIE DANS L UNION EUROPEENNE Petit aide-mémoire. Bernard Laponche Association Global Chance - 23 novembre * Table des matières

L ENERGIE DANS L UNION EUROPEENNE Petit aide-mémoire. Bernard Laponche Association Global Chance - 23 novembre * Table des matières L ENERGIE DANS L UNION EUROPEENNE 2000-2014 Petit aide-mémoire Bernard Laponche Association Global Chance - 23 novembre 2016 * Table des matières INTRODUCTION... 1 1. POPULATION ET PRODUIT INTERIEUR BRUT

Plus en détail

Approvisionnement énergétique international:

Approvisionnement énergétique international: Approvisionnement énergétique international: Visions et défis Sion, le 31 août 2011 Olivier Baillifard Programme Un petit peu d histoire et la situation aujourd hui Evolution démographique Consommation

Plus en détail

Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique?

Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique? Quelles énergies durables pour réussir notre transition énergétique? Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr Transparents Rubrique conférences Fichier «Nice2012» Mot de passe CRDP Le

Plus en détail

WORLD ENERGY OUTLOOK ACOFI 2013

WORLD ENERGY OUTLOOK ACOFI 2013 WORLD ENERGY OUTLOOK ACOFI 2013 De 2012 à 2050, la population mondiale va passer de 7 à 9 milliards d habitants. Une telle augmentation (de près de 30%) aura des implications majeures sur nos besoins en

Plus en détail

Quel avenir pour le nucléaire dans la politique énergétique française?

Quel avenir pour le nucléaire dans la politique énergétique française? Entretiens de l Académie des sciences morales et politiques Palais de l Institut 19 mars 2012 Quel avenir pour le nucléaire dans la politique énergétique française? Jacques Percebois Professeur à l Université

Plus en détail

Gaz Métro en un clin d œil

Gaz Métro en un clin d œil Gaz Métro en un clin d œil Présentation aux membres du Comité de liaison de l industrie et de la communauté de l Association industrielle de l est de Montréal Guylaine Lehoux, vice-présidente Marketing

Plus en détail

Transition énergétique : du vent ou une réalité?

Transition énergétique : du vent ou une réalité? Transition énergétique : du vent ou une réalité? Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr www.edmonium.com http://edmonium.wordpress.com Constat La population augmente ( 200 000 habitants/jour)

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013

Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013 Plan Climat Energie Territorial Pays des Vosges Saônoises 15 avril 2013 1 2 Plan de la présentation à l échelle du Pays : transports, agriculture, habitat, industrie, tertiaire d ici 2020 3 Approche cadastrale

Plus en détail

La transition énergétique aux Îles-de-la-Madeleine :

La transition énergétique aux Îles-de-la-Madeleine : La transition énergétique aux Îles-de-la-Madeleine : vers des îles encore plus vertes ALAIN SAYEGH DIRECTEUR INTÉGRATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES, HYDRO-QUÉBEC, le 12 septembre 2018 RENDEZ-VOUS SUR LA

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE. De la planète au territoire

LA TRANSITION ENERGETIQUE. De la planète au territoire LA TRANSITION ENERGETIQUE De la planète au territoire * Bernard LAPONCHE Lyon EELV - 10 mars 2012 (source des données : ENERDATA) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep)

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

Prix de l énergie, quel avenir?

Prix de l énergie, quel avenir? Prix de l énergie, quel avenir? Conseil général des ACEF Montréal, Jeudi, 24 février 2009 Patrick DéryD ry,, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique Groupe de recherches écologiques de La Baie

Plus en détail

Les Énergies. Les énergies en France

Les Énergies. Les énergies en France Les Énergies Les énergies en France L énergie : sources utilisées Energie primaire : (énergie disponible à l état brut dans la nature) Fossile : charbon, pétrole, gaz, Nucléaire Renouvelable : éolienne,

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC: LEADER DE LA RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE ÉRIC MARTEL, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

HYDRO-QUÉBEC: LEADER DE LA RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE ÉRIC MARTEL, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL HYDRO-QUÉBEC: LEADER DE LA RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE ÉRIC MARTEL, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL I N S T I T U T D E G E S T I O N F I N A N C I È R E - Q U É B E C 8 F É V R I E R 2 0 1 7 MIEUX FAIRE M I E

Plus en détail

Pierre-Olivier Pineau et Johanne Whitmore. AQPER Château Laurier Québec Mercredi 7 février 2018

Pierre-Olivier Pineau et Johanne Whitmore. AQPER Château Laurier Québec Mercredi 7 février 2018 Pierre-Olivier Pineau et Johanne Whitmore AQPER Château Laurier Québec Mercredi 7 février 2018 Évolution 1990 à 2015 : PIB, consommation d énergie, intensité énergétique et GES au Québec 2 Rétrospective

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Indice base 1 en 199 25 2 15 1 Etats-Unis 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 27 En Mt CO2 199

Plus en détail

Demande d approbation du budget du plan global d efficacité énergétique d Hydro-Québec

Demande d approbation du budget du plan global d efficacité énergétique d Hydro-Québec Régie de l énergie R 3584-2005 Demande d approbation du budget du plan global d efficacité énergétique d Hydro-Québec La CORPIQ m a mandaté pour analyser et les informer au sujet des possibilités du PGEÉ

Plus en détail

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech Colloque DDT 77 22 novembre 2012 Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech France = 0,9 % de la population mondiale Réserves fossiles : 23 Mtep soit 0,01 % des réserves mondiales

Plus en détail

Appendice I. Exemples d indicateurs

Appendice I. Exemples d indicateurs Appendice I. Exemples d indicateurs EXTRAIT DE RÉCENTS TRAVAUX DE L'OCDE Air et climat Déchets et matières Approvisionnements et efficacité énergétiques Ressources en eau Aide au développement Recherche

Plus en détail

Programmation Pluriannuelle de l Énergie

Programmation Pluriannuelle de l Énergie Programmation Pluriannuelle de l Énergie Une dynamique d action cohérente pour la transition énergétique 3 Vers la neutralité carbone à l horizon 2050 Les consommations d énergie considérées sur ce graphique

Plus en détail

Régie de l énergie, Dossier R Établissement de l année témoin et cause tarifaire d HQD.

Régie de l énergie, Dossier R Établissement de l année témoin et cause tarifaire d HQD. Régie de l énergie, Dossier R-3492-2002 Établissement de l année témoin 2002-2003 et cause tarifaire 2004-2005 d HQD Audience- Thème 1 L utilisation rationnelle de l énergie dans les stratégies d Hydro-Québec

Plus en détail

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 Jean-Pierre Favennec jpfavennec@yahoo.fr 0 L AFRIQUE SUB-SAHARIENNE: 49 PAYS Le Poids Economique des Principaux Acteurs

Plus en détail

POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE e Rendez-vous de l habitation Novembre 2016

POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE e Rendez-vous de l habitation Novembre 2016 POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE 2030 10 e Rendez-vous de l habitation Novembre 2016 UNE VISION RASSEMBLEUSE Faire du Québec, à l horizon 2030, un chef de file nordaméricain dans les domaines de l énergie renouvelable

Plus en détail

Facture énergétique de la France en 2006

Facture énergétique de la France en 2006 Facture énergétique de la France en 2006 François Loos, Ministre délégué à l Industrie Jeudi 11 janvier 2007 1/11 Facture énergétique de la France (importations CAF - exportations FAB) Hausse d environ

Plus en détail

Que faire en anticipation du pétrole très cher?

Que faire en anticipation du pétrole très cher? 16 mars 1 N. 16 Que faire en anticipation du pétrole très cher? Il est extrêmement probable que le prix du pétrole sera très élevé à partir du milieu des années 1. Comment préparer cette situation? Il

Plus en détail

MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN. Résultats financiers d Hydro Québec EXERCICE 2016

MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN. Résultats financiers d Hydro Québec EXERCICE 2016 MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN Résultats financiers d Hydro Québec EXERCICE 2016 ÉRIC MARTEL Président directeur général MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN Grandes réalisations 2016 Dépôt du Plan

Plus en détail

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015 ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE Petit aide-mémoire Bernard Laponche 23 juin 2015 www.global-chance.org ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

AVIS D EXPERT. présenté au ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs. par JEAN-MARC CARPENTIER, B.SC.

AVIS D EXPERT. présenté au ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs. par JEAN-MARC CARPENTIER, B.SC. LA SÉCURITÉ ET L AVENIR ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC AVIS D EXPERT présenté au ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE par JEAN-MARC CARPENTIER, B.SC. Québec Novembre

Plus en détail

L optimisation du. une stratégie payante

L optimisation du. une stratégie payante L optimisation du mix énergétique : une stratégie payante Colloque multi énergies de l AGPI - Avril 2013 1 Plan de présentation 1. L énergie au Québec 2. Des choix importants 3. Pistes de solution 4. Cas

Plus en détail

Vue d ensemble des statistiques sur l énergie

Vue d ensemble des statistiques sur l énergie L ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS DE L OUTAOUAIS Vue d ensemble des statistiques sur l énergie Justin Lacroix Le 15 décembre, 2008 L utilisation d éd énergie dans nos vies quotidiennes Avant l augmentation

Plus en détail

CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION

CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION Marion Denninger Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13368-4 Sommaire Remerciements... 1 Avant-propos... 2 Introduction... 5 Chapitre 1 Principe et intérêts de la cogénération...

Plus en détail

L électricité. au service d une transition écologique et solidaire

L électricité. au service d une transition écologique et solidaire DOSSIER DE PRESSE L électricité au service d une transition écologique et solidaire A l occasion de son colloque annuel, l Union Française de l Electricité publie une étude sur les enjeux industriels,

Plus en détail

Bilan des énergies 2014 Comparaison Allemagne et France

Bilan des énergies 2014 Comparaison Allemagne et France Bilan des énergies 2014 Comparaison Allemagne et France Depuis quelques années, les débats vont bon train : en Allemagne sur l «Energiewende» (littéralement : le virage énergétique) et en France sur la

Plus en détail

Les équilibres énergétiques

Les équilibres énergétiques Les équilibres énergétiques Stéphane Signoret Rédacteur en chef de la revue Energie Plus @_Energie_Plus L énergie, c est Rémi Prunier / Keith J. Ohverlance / Antoine Jouaux / Anthony Du / Pixialone / Fotoluz

Plus en détail

L énergie et les PME : des iniquités à corriger

L énergie et les PME : des iniquités à corriger L énergie et les PME : des iniquités à corriger Présentation devant la Régie de l énergie Mardi le 21 février 2017 Martine Hébert, vice-présidente principale Antoine Gosselin, économiste externe André

Plus en détail

La nouvelle politique énergétique du Québec

La nouvelle politique énergétique du Québec La nouvelle politique énergétique du Québec Pierre-Olivier Pineau HEC Montréal 5 février 2015 Caisse de dépôt et placement du Québec 1000 Place Jean-Paul Riopelle salle B1.01 Plan de la conférence 1. Stratégie

Plus en détail

19.3 Électricité - Gaz naturel

19.3 Électricité - Gaz naturel 19.3 Électricité - Gaz naturel La production d électricité en France métropolitaine est relativement stable depuis le milieu des années 2000, son niveau fluctuant principalement avec la disponibilité du

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Région Nouvelle-Aquitaine Données 2016

CHIFFRES CLÉS ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Région Nouvelle-Aquitaine Données 2016 CHIFFRES CLÉS ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Région Nouvelle-Aquitaine Données 2016 VERSION AOÛT 2018 CONSOMMATIONS ÉNERGÉTIQUES 2 Besoins énergétiques en Nouvelle-Aquitaine Année 2016 Consommation d

Plus en détail

Bilan énergétique de l Union Européenne 2007 (Mtep)

Bilan énergétique de l Union Européenne 2007 (Mtep) Fiche 5 Bilan énergétique de l Union Européenne 2007 (Mtep) Global Chance Petit mémento énergétique de l Union Européenne L énergie 5 Fiche 5 1. Le bilan énergétique Le bilan énergétique donne une vision

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE ET SORTIE DU NUCLEAIRE

TRANSITION ENERGETIQUE ET SORTIE DU NUCLEAIRE TRANSITION ENERGETIQUE ET SORTIE DU NUCLEAIRE * Bernard LAPONCHE - Global Chance Décembre 2012 (Données statistiques : Enerdata) 1 Plan de la présentation I. La nécessaire transition énergétique mondiale

Plus en détail

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Séminaire «Chauffage à distance» 8 septembre 2011, Monthey P. Abbet,

Plus en détail

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Potentiel et opportunités de la filière biogaz Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Plan de la présentation 1- Qu est-ce que le biogaz? 2- Comment est-il produit? 3- Quelles sont les avenues

Plus en détail

Hydro-Québec et les municipalités, des collaborations gagnantes. Congrès FQM 29 septembre 2017

Hydro-Québec et les municipalités, des collaborations gagnantes. Congrès FQM 29 septembre 2017 Hydro-Québec et les municipalités, des collaborations gagnantes Congrès FQM 29 septembre 2017 Bienvenue à tous! Réjean Bouchard Joël Fontaine Direction Services et ventes - Clientèle affaires Hydro-Québec

Plus en détail

Importance de l intégration des questions énergétiques dans l enseignement technique

Importance de l intégration des questions énergétiques dans l enseignement technique Importance de l intégration des questions énergétiques dans l enseignement technique Une journée sur T.E.R.R.E. Cégep de Jonquière, 25 mai 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K

AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K L H Y D R O É L E C T R I C I T É D U Q U É B E C AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K UN AVENIR ÉNERGÉTIQUE PROPRE POUR L ÉTAT DE NEW YORK : DES SOLUTIONS À LONG TERME Hydro-Québec fournit de

Plus en détail

Pierre-Olivier Pineau Johanne Whitmore

Pierre-Olivier Pineau Johanne Whitmore Pierre-Olivier Pineau Johanne Whitmore 15 février 2017 10h30-12h00 AQPER Colloque energie.hec.ca @HECenergie Hôtel Château Laurier Québec Salle Abraham-Martin 2 1. Rétrospective 2016 2. Le système énergétique

Plus en détail

QUELLE VISION DE L AVENIR ÉNERGÉTIQUE? COMMENT ÉCONOMISER L ÉNERGIE? CENTRE D ÉTUDES ET DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES SUR L ÉNERGIE - 1 -

QUELLE VISION DE L AVENIR ÉNERGÉTIQUE? COMMENT ÉCONOMISER L ÉNERGIE? CENTRE D ÉTUDES ET DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES SUR L ÉNERGIE - 1 - QUELLE VISION DE L AVENIR ÉNERGÉTIQUE? COMMENT ÉCONOMISER L ÉNERGIE? CENTRE D ÉTUDES ET DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES SUR L ÉNERGIE - 1 - I - SITUATION MONDIALE : la demande l offre CENTRE D ÉTUDES ET DE RECHERCHES

Plus en détail

Chaque joule est précieux

Chaque joule est précieux Chaque joule est précieux Revue annuelle de la consommation énergétique et de l économie d énergie en Ontario RÉSUMÉ 2% 3 7% 39% Télécharger le rapport complet ici : eco.on.ca/fr/reports/217-every-joule-counts

Plus en détail

Demande tarifaire

Demande tarifaire FAITS SAILLANTS Demande tarifaire 2018-2019 Séances d information et de consultation publique de la Régie de l énergie 7 et 8 novembre 2017 Déroulement Niveau de confidentialité : Public 1. Profil et priorités

Plus en détail

Perspectives énergétiques mondiales et québécoises

Perspectives énergétiques mondiales et québécoises Perspectives énergétiques mondiales et québécoises Programme T.E.R.R.E. Cégep de Jonquière, 9 février 2012 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique Groupe de recherches écologiques

Plus en détail

Consommation d énergie finale

Consommation d énergie finale 41% de l consommée par le transport routier et 37% par le résidentiel Le territoire du Pays Rhénan a consommé, en 216, 1 1 GWh, soit 3 MWh/habitant (en termes d, c est l équivalent de 9 litres de pétrole

Plus en détail

HAUSSE TARIFAIRE

HAUSSE TARIFAIRE DEMANDE TARIFAIRE 2016-2017 Présentation du 4 décembre 2015 Daniel Richard Président Hydro-Québec Distribution R-3933-2015 HQD-18, document 1 HAUSSE TARIFAIRE 2016-2017 Impact des deux derniers hivers

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2017-2018 1 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

Un outil local de lutte contre le changement climatique RESULTATS DU BILAN CARBONE DE QUINT-FONSEGRIVES

Un outil local de lutte contre le changement climatique RESULTATS DU BILAN CARBONE DE QUINT-FONSEGRIVES Un outil local de lutte contre le changement climatique RESULTATS DU BILAN CARBONE DE QUINT-FONSEGRIVES Ordre du jour Rappel méthodologique : changement climatique et Bilan Carbone Présentation des résultats

Plus en détail

LA DÉRÉGLEMENTATION DU MARCHÉ ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC: RÊVE OU RÉALITÉ

LA DÉRÉGLEMENTATION DU MARCHÉ ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC: RÊVE OU RÉALITÉ LA DÉRÉGLEMENTATION DU MARCHÉ ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC: RÊVE OU RÉALITÉ MARCEL BOYER, Ph.D. Titulaire, Chaire Bell Canada en économie industrielle, Université de Montréal; Vice-président et économiste en

Plus en détail

MICRO-RÉSEAUX DE CHALEUR

MICRO-RÉSEAUX DE CHALEUR Séminaire Bâtiment Durable MICRO-RÉSEAUX DE CHALEUR 18 novembre 2016 SYNERGIE ENTRE CHAUFFAGE URBAIN ET VALORISATION ÉNERGÉTIQUE DES DÉCHETS Daniel VAN LATHEM Bruxelles Energie OBJECTIF(S) DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie ngo@ecrin.asso.fr Christian Ngô ECRIN www.ecrin.asso.fr Un monde dominé par les combustibles fossiles Biomasse & déchets Hydraulique 2,2% 10,5% 0,5% 6,4%

Plus en détail

20% 60% 80% 40% ENERGIE. Chiffres clés 2016

20% 60% 80% 40% ENERGIE. Chiffres clés 2016 20% ENERGIE Chiffres clés 2016 80% 60% 40% Cette brochure est publiée dans le but de diffuser des informations objectives en matière de prix, de politique énergétique, d innovation et de nouvelles technologies,

Plus en détail

RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016

RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016 RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016 FEUILLET SYNTHÈSE : MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN. MIEUX FAIRE VOIR GRAND BÂTIR DEMAIN RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016 Feuillet synthèse Chaîne

Plus en détail

L enjeu des énergies renouvelables au Québec

L enjeu des énergies renouvelables au Québec L enjeu des énergies renouvelables au Québec Conférence prononcée à l Éco-kartier du centre-ville de Chicoutimi par: Pierre Gilbert, vice-président du Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB)

Plus en détail

HELIOTECH VENTE D ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE AVIS SUR LA SÉCURITÉ ÉNERGÉTIQUE DES QUÉBECOIS ET LA CONTRIBUTION DU PROJET SUROÎT (DOSSIER R )

HELIOTECH VENTE D ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE AVIS SUR LA SÉCURITÉ ÉNERGÉTIQUE DES QUÉBECOIS ET LA CONTRIBUTION DU PROJET SUROÎT (DOSSIER R ) HELIOTECH VENTE D ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE AVIS SUR LA SÉCURITÉ ÉNERGÉTIQUE DES QUÉBECOIS ET LA CONTRIBUTION DU PROJET SUROÎT (DOSSIER R-3526-2004) MÉMOIRE À LA RÉGIE DE L ÉNERGIE DU QUÉBEC LES ÉNERGIES

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 28 Maître d Ouvrage d Insertion : APREMIS 21 rte d Abbeville 80 000 Amiens Adresse logement : 25 rue d'hangest 80 910 ARVILLERS Informations

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité Contexte & Enjeux

Maîtrise de la Demande d Electricité Contexte & Enjeux Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées thématiques Maîtrise de la Demande d Electricité Contexte & Enjeux Robert ANGIOLETTI 23.03.2004 Quelques chiffres clés sur l électricité 22 % de l énergie

Plus en détail

Observatoire régional r en Languedoc-Roussillon

Observatoire régional r en Languedoc-Roussillon Observatoire régional r de l Energie l en Languedoc-Roussillon Groupe de travail «énergies renouvelables» du Schéma régional du Climat, de l Air et de l Énergie Origine, missions et organisation de l Observatoire

Plus en détail

ISBN :

ISBN : Publishroom www.publishroom.com ISBN : 978-2-900370-06-3 Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction

Plus en détail

19.3 Électricité - Gaz naturel

19.3 Électricité - Gaz naturel 19.3 Électricité - Gaz naturel En 2015, la production brute d électricité, à un peu plus de 568 TWh, progresse de 0,9 % par rapport à 2014. La production française est assurée à 77 % par le nucléaire,

Plus en détail

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke

Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Réalités de la transition vers les énergies renouvelables Professeur Marcel Lacroix Faculté de génie Université de Sherbrooke Marcel Lacroix 1 Énergies renouvelables Hydroélectricité. Solaire photovoltaïque.

Plus en détail

ÉTUDE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie

ÉTUDE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie ÉTUDE Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie Coûts et enjeux pour les collectivités Série Politique ENP 34 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. PRÉAMBULE... 4 2. OBJECTIFS NATIONAUX...

Plus en détail

Florilège des présentations

Florilège des présentations Association des Retraités du groupe CEA GAENA Groupe Argumentaire sur les Énergies Nucléaire et Alternatives Quelles énergies pour les générations futures : les défis à relever PARIS - CISP, 1 er décembre

Plus en détail

Présentation au CNIS : les comptes de l énergie CGDD/SDES/SDSE 11/04/2018

Présentation au CNIS : les comptes de l énergie CGDD/SDES/SDSE 11/04/2018 Présentation au CNIS : les comptes de l énergie CGDD/SDES/SDSE 11/04/2018 2 Introduction : l origine du projet Historiquement, les statistiques nationales de l énergie se sont construites autour du bilan

Plus en détail

Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg

Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg Emissions potentiels et perspectives 2050 Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg - 2017 Co-construisons la transition Province à Energies Positives L engagement de nos territoires

Plus en détail

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC Conférence de presse annuelle Philippe Gœbel Président de l UIC 1 CONFERENCE DE PRESSE - 24 MARS 2015 Conférence de presse - 24 mars 2015 2014 : une croissance plus affirmée et plus équilibrée 2015 : un

Plus en détail

Revisiter la tarification de l électricité : une condition nécessaire pour réussir la transition énergétique

Revisiter la tarification de l électricité : une condition nécessaire pour réussir la transition énergétique Revisiter la tarification de l électricité : une condition nécessaire pour réussir la transition énergétique Pierre-Olivier Pineau DÉPARTEMENT DE SCIENCES DE LA DÉCISION Mercredi 21 novembre 2018 / 10h10

Plus en détail

Première Journée Algéro-Allemande de l Énergie 24 avril 2018 à Alger.

Première Journée Algéro-Allemande de l Énergie 24 avril 2018 à Alger. Première Journée Algéro-Allemande de l Énergie 24 avril 2018 à Alger. Rachedi MENADI, Directeur des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Ministère de l Energie. Transition énergétique

Plus en détail

11% 2 fois plus première. VII - Changement climatique et énergie

11% 2 fois plus première. VII - Changement climatique et énergie Sommaire 1. Une énergie primaire régionale produite uniquement à partir d énergie renouvelable 2. Une production d électricité en partie locale et une sécurité de la distribution à renforcer Parc photovoltaïque

Plus en détail

ELEMENTS de POLITIQUE ENERGETIQUE FRANCAISE et du CONTEXTE ENERGETIQUE

ELEMENTS de POLITIQUE ENERGETIQUE FRANCAISE et du CONTEXTE ENERGETIQUE ELEMENTS de POLITIQUE ENERGETIQUE FRANCAISE et du CONTEXTE ENERGETIQUE Conférence débat sur la Rénovation Energétique des bâtiments Publics 13 octobre 2009 St-Pourcain sur sioule Délégation Régionale AUVERGNE

Plus en détail

Chapitre 4 : Le secteur commercial et institutionnel

Chapitre 4 : Le secteur commercial et institutionnel Chapitre 4 : Le secteur commercial et institutionnel Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur commercial et institutionnel Figure 4.1 Consommation totale d énergie par

Plus en détail

Le scénario énergétique kényan

Le scénario énergétique kényan Efficacité énergétique pour un développement rentable et durable du secteur industriel au Kenya par N. O. Mariita de la Kenya Electricity Generating Company Ltd Besoin de services énergétiques Croissance

Plus en détail

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 4 : Le défi énergétique Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les besoins énergétiques engendrés par les

Plus en détail

L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting

L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting L énergie en Afrique à l horizon 2050 Étude réalisée par l ADEA en collaboration avec Eurogroup Consulting Afrique Sub-saharienne: La Démographie: Doublement en 30 ans, L Urbanisation: Triplement en 30

Plus en détail

ÉNERGIE: PRIORITÉS POUR L EUROPE

ÉNERGIE: PRIORITÉS POUR L EUROPE ÉNERGIE: PRIORITÉS POUR L EUROPE Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen du 4 février 2011 Sommaire 1 I. Pourquoi une politique énergétique est importante

Plus en détail