SOMMAIRE. Visite de SM le Roi, au Gabon : Une consécra on du caractère privilégié des rela ons entre Rabat et Libreville.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Visite de SM le Roi, au Gabon : Une consécra on du caractère privilégié des rela ons entre Rabat et Libreville."

Transcription

1 DÉPARTEMENT DE L'ENERGIE ET DES MINES Division de la Communica on Jeudi 06 Mars 2014

2 SOMMAIRE Visite de SM le Roi, au Gabon : Une consécra on du caractère privilégié des rela ons entre Rabat et Libreville. éco Entre en avec Abdelkader Amara, ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement : «L énergie cons tue un facteur fédérateur pour les pays du Maghreb». Solaire : Masen invité à MENASOL de Dubaï. Energie : Le Maroc avance ses pions en a endant une véritable intégra on maghrébine. Maghreb : Des échanges énergé ques au compte gou es. Intégra on électrique : Les interconnexions électriques sont là, mais les échanges sont quasi nuls. Eolien : 20 GW d installa ons prévues dans la région MENA d ici Amina Benkhadra : «Nous sommes prêts à me re notre expérience au service des entreprises guinéennes». Al Fassi Fihri : «Notre coopéra on porte sur le renforcement des capacités et la gouvernance». Les eaux minérales Al Karama cer fiées ISO صناعة معدنية. شرفات أفيالل رفقة وفد برلماني في زيارة استطالعية لورش سد زرار بإقليم الصويرة. المغرب غينيا: شراكات اقتصادية. عمال الفوسفاط يعقدون مؤتمرھم السابع. "كاريان موالي زيدان" بجماعة ويسالن يستقر وسط مستنقع للمياه العامة: ي ف ت ق ر ق اط ن وه إل ى ال م اء الصالح للشرب والكھرباء والمرافق األساسية. 90 في المائة نسبة ملء المركب المائي المسيرة الحنصالي

3 Info NET mapexpress.ma lemag.ma usinenouvelle.com SM le Roi et le Chef de l Etat guinéen président la signature d un protocole d accord bilatéral dans le domaine de la produc on hydroélectrique. Maroc : 'Pura Vida Energy' programme ses forages offshores en Ciments du Maroc tente l'énergie solaire à concentra on low cost... sur du béton. le360.ma المغرب يحصل على 70 مليون دوالر من أجل الطاقة النظيفة. Eco Marché

4 1

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21 Info NET SM le Roi et le Chef de l Etat guinéen président la signature d un protocole d accord bilatéral dans le domaine de la produc on hydroélectrique. Conakry Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L assiste, et le président guinéen, M. Alpha Condé, ont présidé, mercredi au palais Mohammed V à Conakry, la cérémonie de signature d un important protocole d accord entre le Royaume du Maroc et la république de Guinée dans le domaine de la produc on hydroélectrique. En vertu de ce protocole d accord, le Royaume du Maroc accompagnera la république de Guinée dans la concep on, la réalisa on et la construc on de plusieurs barrages dédiés à la produc on d électricité et d eau potable, ainsi qu à la valorisa on agricole. Le projet consiste notamment en la réalisa on d un programme d assistance technique, de forma on, de renforcement de capacités et d accompagnement au montage financier, en vue de la réalisa on et de la construc on de barrages hydroélectriques en Guinée. Ces barrages perme ront le développement de la capacité de collecte et d irriga on à une grande échelle. Ces équipements d infrastructure perme ront également de fournir l électricité et l eau potable au profit de la popula on guinéenne. L expérience marocaine, accumulée depuis des décennies dans le domaine de la concep on, de la construc on et de la ges on des barrages hydroélectriques servira de base pour l améliora on des capacités des infrastructures, tout en tenant compte des besoins et des spécificités de la Guinée. La cartographie et les études pour cet important projet de développement durable seront réalisées avant fin 2014.

22 Cet accord a été signé, pour la par e marocaine, par MM. Aziz Akhannouch, ministre de l Agriculture et de la Pêche mari me et Abdelkader Aâmara, ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement et, du côté guinéen, par M. Idrissa Thiam, ministre de l Energie et de l Hydraulique et Mme Jacqueline Marthe Sultan, ministre de l Agriculture. Maroc : 'Pura Vida Energy' programme ses forages offshores en Londres Pura Vida Energy, compagnie pétrolière australienne, compte procéder à ses premiers forages exploratoires au large des côtes marocaines en l'an 2015, rapporte le journal électronique britannique "Proac ve Investors" dans sa dernière édi on. En prévision de ses opéra ons offshores au Maroc, la compagnie Pura Vida s'est alliée avec la société américaine Cosmos Energy qui dispose d'un navire spécialisé dans le forage offshore "Atwood Achiever Deepwater", souligne la publica on des milieux d'affaires. Selon le Directeur exécu f de Pura Vida, Damon Neaves, sa compagnie prévoit le forage de deux puits dans la zone mazagan qui s'étale sur une superficie de près de km² au large de la côte atlan que du Maroc. D'après l'oxford Business Group, un cabinet d'intelligence économique, le poten el pétrolier offshore du Maroc suscite un intérêt croissant de la part des plus grandes compagnies pétrolières et gazières du monde qui se bousculent pour décrocher des licences de prospec on et d'exploita on. Ciments du Maroc tente l'énergie solaire à concentra on low cost... sur du béton. Filiale de l'italien Italcemen, Ciments du Maroc a inves près d'agadir 3 millions d'euros pour financer un projet révolu onnaire de parc thermo solaire sur technologie suisse à coussin d'air et sur structure en béton. Un défi technologique et une première mondiale qui devrait être opéra onnelle avant l'automne. Pour un pari s'en est un! La filiale marocaine d'italcemen, Ciments du Maroc s'est lancé un défi audacieux en installant à l'intérieur de sa cimenterie, à 50 km d'agadir une centrale solaire thermodynamique à concentra on (CSP) d'un type révolu onnaire par sa concep on. Coût de l'inves ssement 3 millions d'euros. "C'est un projet pilote dont nous sommes en train de valider les différentes étapes. Il u lise une technologie novatrice qui perme ra à terme de diviser à grande échelle le coût du kilowa heure solaire par deux par rapport aux technologies CSP tradi onnelles," explique à L'Usine Nouvelle Giuseppe De Beni, directeur d'italgen une autre filiale d'italcemen

23 spécialisée dans l'énergie et partenaire du projet. Mais, il y a encore loin de la coupe aux lèvres. "Ce projet financé sur fonds propres de la société mère a été extrêmement coûteux pour une généra on d'énergie qui restera encore modeste" précise t il. FABRIQUÉ SUR SITE Nénmoins, ce projet présente un avantage de taille : "les équipements sont fabriqués en grande par e au Maroc, pour la plupart sur le site de l usine à ciment en u lisant des ma ères localement disponibles. C'est la première applica on d'une machine en èrement construite en béton et intégrant des modules solaires," indique Giuseppe De Beni. Tradi onnellement, la technologie solaire thermique CSP (Concentra ng Solar Power) est un disposi f qui concentre les rayons du soleil à l'aide de miroirs high tech disposés sur des supports mobiles et faisant chauffer un fluide qui permet ensuite la produc on d'électricité via une turbine et un alternateur. Sur le projet de Ciments du Maroc, l'air chaud produit dans les modules CSP va venir, en fait, soutenir un circuit existant de produc on d'électricité via un turbo alternateur qui u lise la chaleur du four de la cimenterie. La technologie développée par la société suisse Airlight Energy Group sur le site d'ait Baha près d'agadir possède plusieurs différences de taille comparéé à un système CSP classique. Première d'entre elles, son immense structure est cons tuée d'arc de béton fabriqué sur place et non d'une structure métallique préfabriquée en usine. Chez Ciments du Maroc, le système est formé de trois lignes support de 11 m de large sur 215 m de long (voir photos ci dessous). Au total, la structure de chaque ligne comprend 140 éléments préfabriqués nécessitant 800 mètres cubes de béton pour un poids d'environ tonnes. Ces supports en béton pivotent pour suivre la course du soleil. Les miroirs a achés aux poutres en béton, quant à eux, sont des films souples de PET (Mylar) aluminisés au lieu des coûteux et tradi onnels miroirs en verre plat rigide ou incurvé. Grande par cularité du système d'airlight, les miroirs souples reposent sur un support en fibre de verre fixé à la structure en béton mais sont surtout enfermés dans une grande "bulle" en surpression pneuma que en film plas que ETFE. Ils sont tendus sous leur forme concave par l'effet de la pression à l'intérieur de ce e bulle. L'extérieur du film plas que de la bulle étant lui traité pour repousser la poussière (cauchemar de tout système CSP). Le récepteur de chaleur quant à lui (situé lui aussi à l'intérieur de ce e bulle en film plas que) est formé pour l'essen el d'un tube en acier inox assemblé sur place au lieu du complexe collecteur en acier verre sous vide habituellement fabriqué en usine.

24 Une puissance thermique de pointe de kwh Enfin, à cela s'ajoute une dernière originalité du système. Une par e de la chaleur véhiculée par l'air chauffé jusqu'à 600 C est stockée dans un disposi f des plus basiques composé d'un réservoir en béton rempli de simples pierres, disponibles localement, et non d'un système à huile ou sel fondu qui devrait être importé. L air brulant qui provient du récepteur réchauffe les pierres pendant la journée. La nuit, le flux d air est inversé et les pierres ayant accumulé la chaleur la relâchent perme ant le sou en au circuit de produc on d'électricité. Le rendement solaire thermique moyen du système est chiffré à 50% par Airlight. Au total, la puissance thermique de pointe des trois modules s'élève à kwh est développée sur m², profitant des condi ons favorables d'ensoleillement du Souss marocain évaluées à près de kwh/m²/an. On es me que l augmenta on de la produc on électrique du turbogénérateur existant montera à environ un million kwh, équivalent à une puissance électrique moyenne de 150 kw. Une technologie de pointe et des coûts réduits L'usine située dans la plaine de Chtouka près d'agadir, Ait Baha dispose d une capacité de produc on de 1,6 million de tonnes de clinker et de 2,2 millions de tonnes de ciments par an extensible au double. Elle emploie 200 salariés et a généré 800 emplois indirects. Le terrain et les infrastructures sont mis à la disposi on d'italgen par Cimar qui profitera à l'avenir de l'électricité produite. La technologie CSP d'aït Baha est conçue de manière à minimiser les coûts de produc on en recourant à des matériaux simples. "Alors que le prix de la technologie CSP tradi onnelle se situe entre 180 et 200 euros le MWh, on es me que la technologie Aït Baha, sur grande échelle peut baisser de 110 à 120 euros ce MWh" précise à L'Usine Nouvelle le management d'itg. 800 tonnes de CO2 évités Pour cela, il faudra d'abord valider de façon industrielle ce e installa on hors norme. Le projet qui a démarré fin 2012 arrive ce e année dans sa phase finale. "Nous terminons à la mi mars la construc on du premier des trois modules ini alement prévu. Nous allons passer à la phase d'exploita on commerciale dès que tous les modules seront mis en place d'ici à la fin de l'été après une période d'ajustement d'environ 6 mois." précise De Beni. Selon Airlight, ce projet nécessite pour la produc on d'électricité, un ensoleillement minimum de kwh/m²/an comme au Maroc, mais ce système pourrait être déployé dans

25 des zones moins ensoleillées pour sa seule produc on de chaleur ce e fois et par exemple pour chauffer des serres agricoles. Nasser Djama avec Pierre Olivier Rouaud. المغرب يحصل على 70 مليون دوالر من أجل الطاقة النظيفة. اختير المغرب أخيرا إلى جانب ستة بلدان من أجل االستفادة سنة 2014 من مساھمة قدرھا 70 دوالر من أجل تمويل عدد من المشاريع المرتبطة بالطاقات المتجددة والنظيفة. مليون وقالت الوزيرة المنتدبة في البيئة حكيمة الحيطي في تصريح ل Le360 إنه من حق المغرب أن يفتخر بھذا االختيار بين 30 بلدا كانوا في منافسة من أجل الحصول على ھذا التمويل". وأضافت الوزيرة التي حضرت حدث اختيار المغرب في لقاء بدبي " أن ھذا االختيار يترجم الثقة التي يحظى بھا المغرب لدى الھيآت الدولية". وجرى ھذا اللقاء بحضور منظمات دولية ضمن برنامج األمم المتحدة للبيئة.

26 Eco Marché Energie Mines PETROLE OPEC $/baril (-0.001) Brent (IPE) $/baril (-1.43) GAZ Gaz naturel 4.52 $/MBTU (-3.18) (Sources : Métaux Cuivre $/T (+0.96) Plomb $/T (+1.00) Zinc $/T (+1.96) OR Argent Cts/Once $/Once (-0.45) (+0.59) Aluminium $/T (+3.23) Nickel $/T (+3.20) Etain $/T (+0.60) (Source : Taux de Change Contre Dirham Cours achat Cours vente 1 EURO (-0.001) (-0.001) 1 DOLLAR U.S.A (+0.002) (+0.002) 1 LIVRE STERLING (+0.003) (+0.003) (Source :

Mardi 01 octobre 2013. Division de la Communica on

Mardi 01 octobre 2013. Division de la Communica on Mardi 01 octobre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE OCP brave la crise et poursuit ses inves ssements. Blacklistés pour l achat de phosphate marocain. Phosphates, un marché en reconfigura on. برمجة

Plus en détail

SOMMAIRE. L ONEE entame un processus de cer fica on ISO 14001 Près de 1 millions de compteurs électriques prépayés installés

SOMMAIRE. L ONEE entame un processus de cer fica on ISO 14001 Près de 1 millions de compteurs électriques prépayés installés DÉPARTEMENT DE L'ENERGIE ET DES MINES Division de la Communica on Vendredi 25 avril 2014 SOMMAIRE Une énergie inépuisable qui a le vent en poupe L ONEE entame un processus de cer fica on ISO 14001 Près

Plus en détail

Mercredi 23 octobre 2013. Division de la Communica on

Mercredi 23 octobre 2013. Division de la Communica on Mercredi 23 octobre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE 5 ème édi on de Pollutec : Vers une charte gouvernementale du développement durable. Pollutec : Toute l offre environnementale sur un plateau.

Plus en détail

Vendredi 26 juillet 2013. Division de la Communica on

Vendredi 26 juillet 2013. Division de la Communica on Vendredi 26 juillet 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Energie : Le Maroc augmente sa produc on. Carburant de contrebande : L Algerie serre la vis. Code de travail : Beaucoup reste à faire. Salon

Plus en détail

Mercredi 28 Août 2013. Division de la Communica on

Mercredi 28 Août 2013. Division de la Communica on Mercredi 28 Août 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Eau : La crise que le Maroc n a pas vue. Phosphates : baisse de 14.5% du chiffre d affaires semestriel à l export. خالفات بين "باعامر" و"أخنوش"

Plus en détail

Vendredi 15 novembre 2013. Division de la Communica on

Vendredi 15 novembre 2013. Division de la Communica on Vendredi 15 novembre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Abdelkader Amara : 4 ème anniversaire des Eco. Introduc on en Bourse : JLEC ose le pas. JLEC en Bourse en décembre. Vent de colère contre

Plus en détail

Mardi 25 février 2014. Division de la Communica on

Mardi 25 février 2014. Division de la Communica on Mardi 25 février 2014 Division de la Communica on SOMMAIRE Plan solaire : Le site de Aïn Beni Mathar rayé de la liste. Explora on pétrolière : Le forage de Fastnet prévu pour mars prochain. Rapport de

Plus en détail

SOMMAIRE. Entre en maroco américain à Rabat : Promouvoir la coopéra on en ma ère d énergie

SOMMAIRE. Entre en maroco américain à Rabat : Promouvoir la coopéra on en ma ère d énergie DÉPARTEMENT DE L'ENERGIE ET DES MINES Division de la Communica on Mercredi 23 avril 2014 SOMMAIRE Entre en maroco américain à Rabat : Promouvoir la coopéra on en ma ère d énergie Energie Renouvelables

Plus en détail

Jeudi 26 Septembre 2013. Division de la Communica on

Jeudi 26 Septembre 2013. Division de la Communica on Jeudi 26 Septembre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Salon EnR : Bilan d étape de la stratégie énergé que. Energies renouvelables : Une stratégie régionale en gesta on. Jorf Lasfar Energy Co. Bientôt

Plus en détail

Jeudi 12 Septembre 2013. Division de la Communica on

Jeudi 12 Septembre 2013. Division de la Communica on Jeudi 12 Septembre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Les députés s opposent à l indexa on. Pétrole : L indexa on, une grave décision. Bourse/Mines : CFG change ses recommanda ons. Jorf Lasfar :

Plus en détail

Jeudi 31 octobre 2013. Division de la Communica on

Jeudi 31 octobre 2013. Division de la Communica on Jeudi 31 octobre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Découverte de gaz naturel vrai ou faux? Abdelkader Amara : «Seule la réalisa on de forages et de tests pourraient révéler l existence ou non d

Plus en détail

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne Communiqué de presse ITALGEN PRÉVOIT D ATTEINDRE AU MAROC LA CIBLE DE 50 MW DE CAPACITÉ À PARTIR DES SOURCES RENOUVELABLES. CONFORMÉMENT AU PROJET NATIONAL, CIMENTS DU MAROC UTILISERA, D ICI 2020, DES

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

Vendredi 25 octobre 2013. Division de la Communica on

Vendredi 25 octobre 2013. Division de la Communica on Vendredi 25 octobre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE Rabat abritera la 1 ère conférence pour le développement durable : Les 13 et 14 novembre 2013. Barrages : Un taux de remplissage de 66.4%.

Plus en détail

Mercredi 20 novembre 2013. Division de la Communica on

Mercredi 20 novembre 2013. Division de la Communica on Mercredi 20 novembre 2013 Division de la Communica on SOMMAIRE A ribu ons ministérielles : Les perdants, les gagnants et la liste d a ente. Elec expo, EneR Event, Tronica : Du 20 au 23 novembre 2013 à

Plus en détail

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Protarget AG Présentation de la société Le Maroc La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Novembre 2014 Notre motivation Le potentiel d'afrique Les déserts de ce monde reçoivent plus

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Centrales solaires cylindroparaboliques

Centrales solaires cylindroparaboliques Centrales solaires cylindroparaboliques Master ER&S 2015 Université Mohammed V FLAMANT Gilles Directeur PROMES-CNRS Gilles.flamant@promes.cnrs.fr Sommaire Principe Exemples de centrales Construction Composants

Plus en détail

L 'ENERGIE SOLAIRE PROBLEMATIQUES

L 'ENERGIE SOLAIRE PROBLEMATIQUES L 'ENERGIE SOLAIRE PROBLEMATIQUES I COMMENT MARCHE L'ENERGIE SOLAIRE? II QUELS SONT SES AVANTAGES ET SES INCONVENIENTS? II QUELLE QUANTITE D'ENERGIE CELA PRODUIT-IL? V QUELLES SONT LES DIFFERENTES FORMES

Plus en détail

Date: 21/12/2012 Page: 02

Date: 21/12/2012 Page: 02 Date: 21/12/2012 Page: 02 Date: 20/12/2012 Page: 1/2 Rabat, 19 déc. 2012 (MAP) - Le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mercredi à Rabat, trois accords de prêts et de garantie

Plus en détail

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas L énergie solaire GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas Sommaire Introduction A quoi sert l énergie solaire? Les avantages de l énergie solaire Les inconvénients de l énergie solaire Depuis

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq http://www.ifen.fr/fileadmin/publications/les_syntheses/pdf/industrie_ree2006.pdf Part des énergies renouvelables

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Mardi 26 novembre 2013. Division de la Communica on

Mardi 26 novembre 2013. Division de la Communica on Mardi 26 novembre 2013 Division de la Communicaon SOMMAIRE Amara va t il relancer la stratégie gazière? Efficacité énergéque : Benabdelalh entre en ligne. Caravane OCP : Coup de pouce aux fellahs de l

Plus en détail

Lundi 13 janvier 2014. Division de la Communica on

Lundi 13 janvier 2014. Division de la Communica on Lundi 13 janvier 2014 Division de la Communica on SOMMAIRE Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l Eau : La ges on ra onnelle des ressources hydrauliques du Maroc nécessite l adhésion de l ensemble

Plus en détail

Centrales thermiques solaires (30 juillet 2012)

Centrales thermiques solaires (30 juillet 2012) Centrales thermiques solaires (30 juillet 2012) Pour ceux qui sont intéressés par la technique, voici les centrales du futur! Leurs prototypes fonctionnent. Pour une description plus précise des différentes

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème Les éoliennes Synthèse du travail des élèves de 4 ème Année 2013 Collège du Chinchon Sommaire I. Introduction II. Développement 1) Principe de fonctionnement & définition 2) Les différentes éoliennes 3)

Plus en détail

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel

Production d électricité. Teacher: M.Malaty & M.Morel Production d électricité Différentes productions mondiales Différentes productions mondiales d origine renouvelable Les centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques L'énergie hydraulique est

Plus en détail

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi?

Pourquoi choisir une installation solaire chez-soi? Optez pour le solaire Cette brochure a été réalisée par Jonas Braichet, Olivier Flückiger et Michael Paratte, trois étudiants du Centre Professionnel Artisanal et Industriel du Jura Bernois en troisième

Plus en détail

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque.

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Question n 1: L'homme a besoin d'énergie pour se déplacer, se chauffer, faire fonctionner ses machines,

Plus en détail

FICHE DE LECTURE. Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable

FICHE DE LECTURE. Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable Projet de Fin d Etudes réalisé au Ctifl Par Emilie AUGER Tuteur

Plus en détail

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 1 Atelier «Intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment» Solution de Climatisation Solaire Réversible Marie NGHIEM Chef de projet et Cofondatrice Helioclim 2 Un marché en attente d une solution

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir.

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en Energie. Pour répondre à ses besoins

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef Chef de la Division des Energies Renouvelables à l ADEREE l Oriental Oujda, du 19 au 22 mars 2012 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Itron spécialiste du comptage intelligent et des réseaux intelligents Un acteur économique français

Itron spécialiste du comptage intelligent et des réseaux intelligents Un acteur économique français Itron spécialiste du comptage intelligent et des réseaux intelligents Un acteur économique français Rappel historique Héritière d une longue expérience, les origines de notre société remontent à la Compagnie

Plus en détail

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets)

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef, Chef de la Division des Ressources, Filières et Ingénierie à l ADEREE 6 ème conférence

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie, des

Plus en détail

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET)

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) Conception directrice de l énergie www.csd.ch Juin 2014 GAPAL 17 juin 2014 Ordre du jour GAPAL du 17 juin Introduction par M. M. Hirtzlin (SID)

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 -

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU Chauffe eau électrique à résistance blindée La résistance blindée : Standard - thermoplongeur Plongée directement au cœur de l'eau, elle est

Plus en détail

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire.

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. EXTRAIT DU PROGRAMME Utiliser l énergie des vents, des courants

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

[6 ETAPES POUR CONSTRUIRE VOTRE CHAUFFE-EAU SOLAIRE] FAÎTES-LE VOUS-MÊME

[6 ETAPES POUR CONSTRUIRE VOTRE CHAUFFE-EAU SOLAIRE] FAÎTES-LE VOUS-MÊME 1 Environ 4 m2 de panneau solaires sont nécessaire pour chauffer un ballon de 200 litres d eau à 60 C en quelques heures de soleil. (Pour une installation dans le Nord de la France prévoir dans les 6 m2).

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

LE RESEAU ELECTRIQUE

LE RESEAU ELECTRIQUE I) LA PRODUCTION EN FRANCE. Quand elle est n est pas d origine chimique (batteries et accumulateurs), ou photovoltaïques (énergie solaire), l électricité «industrielle» est toujours produite selon le même

Plus en détail

Centrales solaires à tour

Centrales solaires à tour Centrales solaires à tour Master ER&S 2015 Université Mohammed V FLAMANT Gilles Directeur PROMES-CNRS Gilles.flamant@promes.cnrs.fr Sommaire Principe Exemples de centrales commerciales Composants et sous-ensembles

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS Protéger l environnement Produire de l énergie Deux nécessités pour l Afrique, que nous adressons à travers notre système de production non polluant

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 AIR 1 - PRINCIPE Le soleil, et rien d'autre : le capteur solaire à air apporte de l'air chaud à votre intérieur sans raccord au réseau,

Plus en détail

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques 3)Panneaux solaires photovoltaiques 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie Panneaux solaires thermiques Un panneau solaire est un

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

De champs électromagnétiques

De champs électromagnétiques Les Seuls radiateurs électriques à inertie sèche sans rayonnements électromagnétiques De confort De champs électromagnétiques Développé par Notre démarche La plupart des radiateurs électriques émettent

Plus en détail

Association Lorraine Energies Renouvelables PROGRAMME DES LEGES ET LYCEES

Association Lorraine Energies Renouvelables PROGRAMME DES LEGES ET LYCEES PROGRAMME DES ANIMATIONS SC SCOLAIRES OLAIRES LEGES ET LYCEES COLLEGES Association Lorraine Energies Renouvelables Depuis 2005, Lorraine Energies Renouvelables mène des ac ons de sensibilisa on sur les

Plus en détail

Présentation de l Entreprise

Présentation de l Entreprise Présentation de l Entreprise Raison sociale : SOFTEN Forme juridique : S.A Date de création : 25 décembre 1995 Domaine d activité: Fabrication de Capteurs et Chauffe eau solaires - Chauffe eau électriques

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Programme Santé Travail Durable : Exemple du traitement d ambiance thermique de l usine de pâtes Nicolas 02/02/2012

Programme Santé Travail Durable : Exemple du traitement d ambiance thermique de l usine de pâtes Nicolas 02/02/2012 Programme Santé Travail Durable : Exemple du traitement d ambiance thermique de l usine de pâtes Nicolas Rapide historique de la collaboration avec la Carsat RA Vers un partage des valeurs du Développement

Plus en détail

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Sommaire I. Présentation de la société CEEG. Spa II. Présentation des Projets EnR réalisés 2/25 I. Présentation de la société

Plus en détail

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada Introduction aux eau solaires chauffe- eau Ressources naturelles Canada Natural Resources Canada Chauffe-eau solaires L énergie solaire est une source d énergie propre et abondante qui peut nous aider

Plus en détail

La Compagnie du Vent installe plus de 110 mégawatts éoliens en Picardie

La Compagnie du Vent installe plus de 110 mégawatts éoliens en Picardie La Compagnie du Vent installe plus de 110 mégawatts éoliens en Picardie Alors qu elle ne compte à ce jour aucune éolienne en fonctionnement en Picardie, La Compagnie du Vent prévoit d y installer au moins

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail MINISTERE DES MINES ET DE L ENERGIE MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES Objet : Informations du secteur énergie

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

SOMMAIRE. Stratégie na onale de développement durable : Nécessité de promouvoir une économie

SOMMAIRE. Stratégie na onale de développement durable : Nécessité de promouvoir une économie DÉPARTEMENT DE L'ENERGIE ET DES MINES Division de la Communica on Mardi 22 avril 2014 SOMMAIRE GPC se met au vert. Centrale charbon Safi : Livraison en 2017 Lancement du premier cluster solaire. Stratégie

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE Motivé par le développement durable je voulais absolument trouver la méthode pour me fabriquer un chauffe eau solaire. J ai donc décidé moi aussi de m investir dans

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Afef CHALLOUF - STEG

Afef CHALLOUF - STEG Afef CHALLOUF - STEG L histoire des ENR a commencé durant les années 50 avec la construction des 1ères centrales hydrauliques Le développement de cette filière est resté limité tenant compte de la faiblesse

Plus en détail

n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy

n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy ÉNERGIE, EAU ENVIRONNEMENT Juin 2010 n 57-09

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes Demande de permis exclusif d exploitation géothermique (PEX) Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes au titre de la Géothermie Basse Température

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08

Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08 Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08 Obtention de la licence d exploitation pour le champ d Ocelote en Colombie Obtention d un nouveau permis d exploration en Colombie Dernières nouvelles sur le démarrage

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

PLAN SOLAIRE MAROCAIN

PLAN SOLAIRE MAROCAIN PLAN SOLAIRE MAROCAIN Mustapha Bakkoury, Président du directoire de MASEN Plan Solaire Marocain: Un projet intégré et structurant SOMMAIRE 1. Les énergies renouvelables, pilier de la vision énergétique

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL)

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT LNG Terminal Gas to Power :CCGT PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) Feuille de route POINT DE

Plus en détail

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Tanger, le 24 Mai 2011 CONTEXTE

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DU PREMIER SEMESTRE 2014

RAPPORT D ACTIVITE DU PREMIER SEMESTRE 2014 RAPPORT D ACTIVITE DU PREMIER SEMESTRE 2014 Rapport semestriel d activité - GLOBAL ECOPOWER 1 SOMMAIRE 1- Présentation générale 2- Stratégie et perspectives 3- Activité du Groupe au premier semestre 2014

Plus en détail

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES FABRIQUÉ Lyon EN FRANCE eco 6 Solutions de compensation d énergie réactive Ensemble nous pouvons faire la différence eco 6 TECHNOLOGIES Vous cherchez à réduire votre facture d électricité sans changer

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015

COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015 COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015 Chiffres clés 2014 comparés à 2013 La Production CA Global Progression de (+2%) Progression de(+ 2%) CA Local CA Export Diminution (-1%) Progression de(+ 8%) Résultat

Plus en détail