USAIN BOLT 2009 // 200 M - 21 S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "USAIN BOLT 2009 // 200 M - 21 S"

Transcription

1 TRIATHLON MAGALI 07 MIN 32 S 12 - LIN ZHANG 2009 // 400 M - 43 S 18 - MICHAEL JOHNSON 1999 // 2000 M - 4 MIN 44 S 79 - HICHAM EL GUERROUJ // 400 M 4 NAGES - 04 MIN 29 S 45 - STEPHANIE RICE // 10 KM - 27 MIN 01 S - MICAH KOGO // FORMULE 1 91 VICTOIRES MICHAEL SCHUMACHER 2009 // MARATHON - 2 H 15 MIN 25 S - PAULA RADCLIFFE 2003 // 110 M HAIES - 12 S 87 - DAYRON ROBLES // 400 M HAIES - 52 S 34 - YULIYA PECHONKINA 2003 // 100 M NAGE LIBRE - 46 S 91 - CESAR CIELO FILHO // SKI DE VITESSE KM/H SIMONE ORIGONE 2006 // 200 M NAGE LIBRE - 01 MIN 52 S 98 - FEDERICA PELLEGRINI 2009 JOURNALs // 200 M DOS - 01 MIN 51 S 92 - AARON PEIRSOL 2009 // 800 M - 1 MIN 53 S 28 - JARMILA KRATOCHVILOVA 1983 // SUISSE 100 M DOS - 58 S 12 - GEMMA SPOFFORTH 2009 // IRONMAN 8H20MIN21S CRAIG ALEXANDER 2009 // 100 M PAPILLON - 49 S 82 - MICHAEL PHELPS 2009 // 200 M PAPILLON 14 E CONGRÈS - 02 MIN 01 INTERNATIONAL S 81 - LIU ZIGE 2009 // SEMI-MARATHON - 58 MIN 33 S - SAMUEL WANJIRU // 100 M - 9 S 58 - USAIN DE CHRONOMÉTRIE BOLT 2009 // 200 M - 21 S année - FLORENCE GRIFFITH JOYNER 1988 // 800 M NAGE LIBRE- 07 MIN 32 S 12 - LIN ZHANG 2009 // 400 M - 43 S 18 - MICHAEL JOHNSON 1999 // 2000 M - 4 MIN 44 S 79 - HICHAM EL GUERROUJ // 400 M 4 NAGES - 04 MIN 29 S 45 - STE- PHANIE RICE // 10 KM - 27 MIN 01 S MICAH KOGO // FORMULE 1 91 VICTOIRES MICHAEL SCHUMACHER M - 9 S // MARATHON - 2 H 15 MIN 25 S - PAULA RADCLIFFE 2003 // 110 M HAIES - USAIN BOLT // 12 S 87 - DAYRON ROBLES // 400 M HAIES - 52 S 34 - YULIYA PECHONKINA 400 M - 43 S // 100 M NAGE LIBRE - 46 S 91 - CESAR CIELO FILHO // SKI DE VI- MI- CHA TESSE KM/H SIMONE ORIGO- NE 2006 // 200 M NAGE LIBRE - 01 MIN E L J O - 52 S 98 - FEDERICA PELLEGRINI 2009 // 200 M DOS - 01 MIN 51 S 92 - AARON HN- S O PEIRSOL 2009 // 800 M - 1 MIN 53 S 28 - JARMILA KRATOCHVILOVA 1983 // 100 N - 19 M DOS - 58 S 12 - GEMMA SPOFFORTH 2009 // IRONMAN 8H20MIN21S CRAIG ALEXANDER 2009 // 100 M PAPILLON - 49 S 82 - MICHAEL PHELPS 2009 // 200 M PA- PILLON - 02 MIN 01 S 81 - LIU ZIGE 2009 // SEMI-MARATHON - 58 MIN 33 S - SAMUEL WANJIRU // 100 M - 9 S 58 - USAIN BOLT 2009 // 200 M - 21 S 34 - FLORENCE GRIFFITH JOYNER 1988 // 800 M NAGE LI- BRE- 07 MIN 32 S 12 - LIN ZHANG 2009 / / M - 43 S 18 - MI- FOR- CHAEL JOHNSON MULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI 1999 // 2000 M - 4 MIN 44 S 79 - HI- ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON CHAM EL GUER- ROUJ // 400 M MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // 4 NAGES - 04 MIN 29 S 45 - STEPHANIE RICE - FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN 2008 // 10 KM - 27 MIN 01 ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON S - MICAH KOGO // FORMULE 1 91 MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VICTOIRES MICHAEL VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI SCHUMACHER 2009 // MARATHON - 2 H ALPIN ERIKA REYMOND HESS // 15 MIN 25 S - PAULA RADCLIFFE TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION 2003 // 110 M HAIES - 12 S 87 - DAYRON STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // ROBLES // 400 SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON M HAIES - 52 S 34 - YULIYA PECHONKI- MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE NA 2003 // 100 M 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON NAGE LIBRE - 46 S 91 - CESAR CIELO FILHO MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ // SKI DE VITES- SE KM/H ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON MAGALI SIMONE ORIGONE 2006 // 200 M NA- DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN GE LIBRE - 01 MIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN 52 S 98 - FEDERICA PELLEGRINI 2009 VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // // 200 M DOS - 01 TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 MIN 51 S 92 - AARON PEIRSOL RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON 2009 // 800 M - 1 MIN 53 S 28 - JARMILA MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ KRATOCHVILOVA 1983 // 100 M DOS - 58 S 12 - ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON GEMMA SPOFFORTH MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 2009 // IRONMAN 8H20MIN21S 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS CRAIG ALEXANDER 2009 // TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION // 100 M PAPILLON - 49 S 82 - MICHAEL PHELPS 2009 // STEFAN VOLERY // FORMULE M PAPILLON - 02 MIN 01 S JOURNAL 81 - LIU OFFICIEL ZIGE 2009 // SEMI-MA- RENÉ ARNOUX RATHON - 58 MIN 33 S - SAMUEL WANJIRU DU CONGRÈS // 100 M - 9 S 58 - USAIN BOLT 2009 // 200 M - 21 S 34 - FLORENCE GRIFFITH JOYNER 1988 // 800 M NAGE LIBRE- 07 MIN 32 S 12 - SEPTEMBRE LIN ZHANG // 400 M - 43 S 18 - MICHAEL JOHNSON 1999 // 2000 M - 4 MIN 44 S 79 - HI- CHAM EL GUERROUJ // 400 M 4 NAGES - 04 MIN 29 S 45 - STEPHANIE RICE // 10 KM - 27 MIN 01 S - ÉDITION SPÉCIALE MICAH EN PARTENARIAT KOGO // FORMULE 1 91 VICTOIRES MICHAEL SCHUMACHER 2009 // MARATHON - 2 H 15 MIN 25 S - PAULA RADCLIFFE 2003 // 110 LE M HAIES TEMPS - 12 S 87 ET - DAYRON LE SPORT AVEC LA ROBLES // 400 M HAIES - 52 S 34 - YULIYA PECHONKINA 2003 // 100 M NAGE LIBRE - 46 S 91 - CESAR CIELO FILHO // SKI DE VITESSE KM/H SIMONE 14 ORIGONE 2006 // 200 M NAGE LIBRE DÉFIS - 01 MIN TECHNOLOGIQUES 52 S 98 - FEDERICA PELLEGRINI ET 2009 HUMAINS CONGRÈS // 200 M DOS INTERNATIONAL - 01 MIN 51 S 92 - AARON PEIRSOL 2009 // 800 M - 1 MIN 53 S 28 - JARMILA KRATOCHVILOVA 1983 // 100 M DE CHRONOMÉTRIE DOS - 58 S 12 - GEMMA SPOFFORTH 2009 // IRONMAN 8H20MIN21S CRAIG ALEXANDER 2009 // 100 M D HORLOGERIE // STEFAN NATATION STEFAN VOLERY // NATATI FORMULE 1 TRIATHLON // VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // NATATION NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // FORMULE 1 RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS // TRIATHLON MAGALI DI MARCO // NATATION STEFAN VOLERY // RENÉ ARNOUX // SKI ALPIN ERIKA REYMOND HESS MAGALI DI MARCO

2 Foto: Fotolia/tom AUTOCAD Inventor Le meilleur outil de conception pour la construction EPLAN votre partenaire CAD 26 années d'expérience à votre service EPLAN Software & Service SA En Budron E Le Mont-sur-Lausanne Tél

3 ÉDITO Passions horlogères à Montreux Leçon d humilité. Pâles sont les bafouilles des journalistes dits spécialisés face à la densité des contenus proposés par les conférenciers et les scientifiques qui prennent part aux événements de la SSC? Une Société Suisse de Chronométrie qui n en finit pas d être alerte et vigousse. De ses événements, on ne ressort jamais indemne: Journées d Etude annuelles, Congrès une fois tous les trois ans sur deux jours et, de temps à autre, petits déjeuners chronométriques. A chaque fois le plein, l envie de prolonger des instants bénis où l excellence semble accessible. J y puise mes idées futures de sujets, mes désirs d en savoir plus, mes questionnements et mes débuts de réponses. Un peu comme si, un an avant les grands défilés, le passionné de mode pouvait taquiner la tendance des teintes et des coupes pour être allé se balader du côté des fabricants de tissus ou de ciseaux. J avoue que les Actes, cette publication regroupant l ensemble des conférences, s invitent sans complexe sur ma table de chevet les mois qui suivent. Ça ressemble furieusement à l univers du sport, où commentateurs agréés et journalistes accrédités, cravateux de salon ou institutionnels d instance, s emparent d une actualité faite de performances, de records et de résultats. Bref, des données dépassant de loin l entendement de leur propre condition physique. Voilà pour le fond. Pour la forme, les rassemblements SSC, tout corporatistes qu ils soient, cartonnent aussi parce qu ils deviennent le théâtre d un réseautage rare dans la branche, qu ils cultivent des accroches accessibles «Expositions SSC: la richesse des trésors remués est de nature à passionner un large public.» au plus grand nombre. Les dates auxquelles la SSC convie ses membres et ses sympathisants sont désormais auréolées de reliefs historiques (expositions), d occasions de prolonger le dialogue, d ouvertures aux relèves symbolisées par les fraîches volées d élèves en provenance des écoles d horlogerie. Les expositions de la SSC, intégrées à ces événements, méritent d être prolongées. Leur durée de vie, juste le temps de la manifestation, n est pas logique. Leur temps de préparation, leur neutralité et la richesse des trésors remués sont de nature à «contaminer» un large public, lui inoculant le virus irréversible de la passion horlogère. Autorités et médias généralistes sont dans l antichambre. D autant que cette année, l annonce lors du Congrès et, pour la première fois, des résultats d un concours de réglage ouvert aux jeunes, constitue un événement dans l événement. Elle résume les messages chers à la SSC: transmission des savoirs, plateforme d informations, puits de données, liens entre les métiers de l horlogerie. Ce genre de plan percute particulièrement côté politiques. Des thèmes suffisamment forts pour justifier que la chronométrie descende enfin dans l arène publique. Il ne manque plus que les fans des équipes pour que la fête soit au complet. En horlogerie, ce sont les collectionneurs et les amateurs, soit les plus éclairés des consommateurs. Par leur statut, ils pourraient être le trait d union entre public néophyte et parterre d insiders. Joël A. Grandjean rédacteur en chef 3

4 La SSC remercie ses sponsors et partenaires Sponsors Media Presse / Press Web Avec le soutien de / With the support of d-tec dubois technologies associées s.a. Société partenaire offrant des capacités de sous-traitance et de conseils dans le domaine des traitements de surfaces tels que : Trempe, revenu, durcissement structural ; polissage tonneau, tribofinition, lustrage ; bloquage (poli noir), mise d épaisseur ; polissage par brossage ; sablage, microbillage ; lavage ; désoxydation de métaux ferreux et de cuivreux ; galvanoplastie, nickelage, dorage, rhodiage épilamage, lubrification en vrac Nos points forts sont : une équipe efficace et une offre globale de terminaison de pièces de la sortie en usinage à la terminaison ; des délais rapides ; maîtrise des métiers et des technologies ; indépendance partenariat avec les clients Nous touchons les domaines d application suivants : horlogerie, microtechnique, mécanique, micro-électronique, médical et la nanotechnologie Nous sommes à même d offrir également des produits finis tels que : vis ; goupilles Sus-la-Rose, 1344 L Abbaye, Tél Fax

5 JOURNAL SUISSE D HORLOGERIE Septembre 2010 Administration et service des abonnements: Promoédition SA 35, rue des Bains CP 5615 CH-1211 Genève 11 Tél Fax Editeur délégué et directeur de la publication: Roland Ray Responsable éditorial pôle horlogerie: Thierry Brandt Rédacteur en chef: Joël A. Grandjean Journalistes: Albert-J. de Buttes LaCôte TàG Press +41 Lorétan Khipas Dave-William Grandjean historien / TàG Press +41 Ollivier Broto Contributions, expertises: Jean-Daniel Dubois président de la SSC Pascal Ricci vice-président de la SSC Raphaël Schwarz chimiste (Laboratoire Dubois SA) Céline Paroz, Roxer SA Eric Cosandey professeur, horlogerie-suisse.com Yves Corthesy, Zenith Agences de presse: TàG Press +41 Agence de presse 2, rte du Pas de l Echelle 1255 Veyrier/GE Tél Le blog de JSH: Photographes: Elisabeth C. Ngo Ndjeng / TàG Press +41 Guilain Grenier Crédits photos: Base images & Archives: TàG Press +41 CIO, Jean-Paul Maeder OTV, vallée de Joux Photos remises par les sociétés et marques sollicitées, libres de droits. Remerciements: Elisabeth Ngo Ndjeng Sponsors et partenaires du congrès SSC: Audemars Piguet, Cendres+Métaux, Centredoc, COSC, Dixi Polytool, Dubois Dépraz, Eplan, Horotec, Jaeger-LeCoultre, JSH Journal Suisse d Horlogerie, KIF Parechoc, La Semeuse, MPS, Oris, Patek Philippe, Promove.ch, Rolex, SOPJH.SOJH, Tissot, Titoni, Vacheron Constantin, Vaucher Manufacture Fleurier, Zenith, Zimmerli SA Avec le soutien de: canton de Vaud, vallée de Joux Production: Maryse Avidor Viviane Cattin Maquette: Bernard Marendaz, Optiproduction.com Mise en page: Promoédition SA Publicité: Médiapresse Pub SA Charly Rechik 3, rue de la Vigie CH-1003 Lausanne Tél Fax Marketing: Florence Ray Impression: SRO-Kundig / Genève-Châtelaine Tirage: Edition spéciale limitée à 4000 exemplaires ISSN Promoédition SA La reproduction même partielle des articles, photos et illustrations parus dans JSH Journal Suisse d Horlogerie est interdite sous toutes ses formes, éditoriales ou électroniques, sauf autorisation écrite préalable. Couverture: SSC SOMMAIRE Moments * Moteur Matières Métiers 3 Edito Passions horlogères à Montreux. 6 Echo des fabriques Le chimiste qui torturait les bracelets, l accélération au poignet, l amour du non-effort. Société suisse de chronométrie SSC 7 Invité expresso: Jean-Daniel Dubois, chronométriquement sportif e Congrès international de la SSC: le programme. 28 & 29 septembre 2010, Montreux, Auditorium Stravinski 9-11 Dossier: El Primero Zenith, autopsie au 10 e d un mythe horloger. 12 Concours et expo Jeunes régleurs primés, histoire du chronométrage. *Mouvements, technique, calibres, complications Dossier: matériaux de l exploit L Hydroptère: vol à plus de 50 nœuds au-dessus des eaux Dossier: carriéristes de la performance René Arnoux, sortie de route: après Ferrari, l horlogerie Garantie étanche? Un sport en soi. 23 Marché Facilités vaudoises... 5

6 Joël A. Grandjean L ÉCHO DES FABRIQUES L amour du non-effort? Coupable, je suis coupable de n être qu un sportif de salon. Et encore, très occasionnellement. Pas l once d une envie de me dépenser ni de voir les autres le faire, tant mes autres dépenses, et donc ma quête récurrente d entrées, occupent mon temps et mes pensées. Ce bien-être d après l effort, phénomène de «bonne fatigue» dont on ne cesse de me vanter les effets enivrants, je ne l ai jamais ressenti. Alors, vous parler de millième de Une recette de sueur pour tester les bracelets Raphaël Schwarz, chimiste au Laboratoire Dubois à La Chaux-de-Fonds, est un tortureur de bracelets de montres. Incollable sur tout facteur d agression du cuir ou du polymère, il suit de près les améliorations apportées par les nouvelles technologies. Enorme est le chemin parcouru ces trente dernières années. Quelle dure vie que celle d un bracelet, soumis aux torsions et autres mauvais traitements, à la lumière du soleil (les UV sont de réels ennemis), à l oxygène (qui oxyde paraît-il), à la chaleur, à l eau salée ou, pire, aux lotions et autres cosmétiques particulièrement voraces en durée de vie! Alors, il faut prévoir, tester, triturer et malmener seconde obtenu à force d abnégation, de souffrance et d accélérométrie maîtrisée, ça me dépasse. Mon effort à moi, ce fut de m immerger dans le thème de ce Congrès de la SSC: «Le temps et le sport, défis» S il n y avait eu la magie des rencontres, ce qui ne demande aucun effort, j aurais continué de m étendre sur mon tapis de paresse musculaire. Mais soudain, je ressens l envie de ne plus me laisser aller... En aurais-je le temps? Moi aussi, je lutte contre lui. pour garantir solidité et résistance. A l écouter, c est passionnant, on plonge dans un magma d agresseurs dont il connaît et analyse chaque profil. Trente-trois ans que cette société, dirigée par Monsieur Aubert et composée de sept départements dont le sien, s emploie à «chronofiabiliser», pour mieux les valider, les produits horlogers au moyen d une batterie de tests et de vérifications. Ils ont même trouvé, un jour, une poussière de toile d araignée sur un spiral! Ah j oubliais, la sueur détruit aussi les bracelets de montres. Et comme il n est pas très pratique d en récolter pour effectuer les tests, notre chimiste il n est pas le seul, rassurez-vous dispose d une recette de sueur synthétique. Certaines marques ne négligent aucun détail lorsqu il s agit de satisfaire le consommateur. La bienfacture et l esprit du «mieux que nécessaire» flottent encore dans l air horloger. Et c est tant mieux. L accéléromètre coacheur Traquer toute déperdition d effort, analyser et décortiquer les élans et les envols, c est possible et ça peut faire gagner quelques précieux centièmes de seconde. Le chronomètre le sait bien: la victoire ne fait pas de cadeau et ne laisse rien au hasard. Surtout si l on s appelle Lara Gut, que l on pratique à haut niveau le ski alpin et que votre préparateur sportif s appelle Patrick Flaction. Encore en exercice côté coaching d athlètes, l homme est aussi un CEO à Sion. Son produit et sa boîte s appellent Myotest. Ingénieux mouchard miniaturisé et transportable, ce condensé de technologie vient seconder l entraîneur qui doit jongler avec les séances de préparation. Un vrai cassetête que d optimiser chaque heure d entraînement lorsque le temps disponible diminue et quand celui des compétitions augmente! Certes, depuis longtemps, la technologie de nos universités ou des laboratoires de physiologie et de biomécanique apporte ses solutions. Encore fallait-il la transporter in situ. L accéléromètre Myotest se porte à la ceinture, sans nuire à la performance. Miniature et maniable, rapide, il est en passe de devenir une référence dans le monde des accélérateurs d exploits qui vivent avec leur temps 6

7 Expresso avec Jean-Daniel Dubois président de la Société Suisse de Chronométrie (SSC) Propos recueillis par Joël A. Grandjean / TàG Press +41 Etes-vous sportif? Je fais du sport le plus souvent possible: vélo, ski alpin, un peu de course à pied et du fitness. Sportif de salon ou de défi? Quand j étais jeune cycliste amateur, je faisais pas mal de compétition. Aujourd hui, je fais du sport plus pour me maintenir en forme, mais j étais un vrai combatif. mais un combat contre le temps.» Comment vous est venu le thème du 14 e Congrès international de chronométrie? C est intéressant de noter que le sport n est pas seulement un combat contre un adversaire, mais un combat contre le temps. On essaie d améliorer les performances, les records. La précision que la mesure du temps peut offrir au sport est donc capitale. Aujourd hui, on chatouille le millième de seconde, en Formule 1 ou en ski par exemple. C est ce qui permet la comparaison avec les concurrents. Dans ce contexte, la précision mécanique n est-elle pas un peu anachronique? Il faut distinguer le chronométrage à partir d une fréquence quartz extrêmement précise et l instrument chronométrique à usage individuel qui doit, en plus de sa précision, répondre à des conditions extrêmes dictées pas le sport, comme les secousses, la profondeur, l environnement. En plus de la précision, il y a ce que la montre subit au poignet. Qui homologue les instruments? Qui mesure les records? Les chronométreurs reçoivent des fédérations des cahiers des charges concernant la précision et la garantie de la mesure du temps. Les instruments de mesure doivent répondre à des critères tels que conditions de stabilisation, températures variables, altitudes différentes. Puis, des instituts comme Timelab, à Genève, ou le COSC Contrôle officiel suisse des chronomètres effectuent la certification. Ils sont habilités à délivrer les accréditations. Par exemple, la Fédération internationale de ski a choisi Timelab comme instance d homologation. Pourrait-on imaginer un champion remettre en cause le résultat? J ai posé cette question à Erika Hess, six fois championne du monde de ski alpin et médaillée olympique. «Jamais», m a-t-elle répondu. Il est vrai que la fréquence de temps quartz peut difficilement être remise en question, car il y a l obligation d avoir un doublage, voire un triplage. Chronomètres et chronographes? Les journalistes sportifs ne font pas toujours la différence. Le chronomètre mesure le temps courant, avec précision, tandis que le chronographe mesure un intervalle de temps. Un chronographe peut être un chronomètre. SSC Histoire: créée en 1924, plateforme d innovation, de partage et de valorisation des connaissances, lien entre diverses institutions de formation et de savoir-faire horlogers. Siège et secrétariat: c/o Centredoc, Bernard Chapuis, Jaquet-Droz 1, CP 228, CH-2002 Neuchâtel. Membres: plus de 1000 (horlogers, techniciens, ingénieurs, professionnels, entreprises de la branche). Organes: bureau exécutif et comité, panel représentatif des régions horlogères, des institutions et entreprises suisses. Présidence: 3 ans, 2 Journées d Etude, 1 Congrès international de chronométrie, ainsi que 1 à 2 petits déjeuners chronométriques (autres régions). Bureau: président: Jean-Daniel Dubois; vice-président: Pascal Ricci; secrétaire: Didier Vaucher; trésorier: Nicolas Schluchter; commission scientifique: David Pousset et Takahiro Hamaguchi. Publications: Actes de la Journée d Etude, bulletins SSC (3 par an), BdChrono. Adhésion: individuelle: 60 francs; collective: 250 francs. Journées d Etude: chaque année sur une journée. Congrès international: tous les trois ans, organisé en Suisse. Site web: 7

8 NOUS AVONS FAIT LE MAXIMUM DANS LA RECHERCHE E RC H DU MINIMUM! M RESSORT IDEAL by Incabloc - L amortisseur de chocs cs au diamètre réduit, extra-plat pat Le ressort IDEAL obéit à des contraintes dimensionnelles i très strictes tes sans faire de concessions aux qualités fonctionnelles exigées d un amortisseur de chocs. Cette solution combine les actions d un amortisseur simple cône et d un ressort-griffe fe géométriquement CALCULÉ POUR UN FONCTIONNEMENT ONNEMENT OPTIMAL: retrouvez dans ce produit toute l expérience et la créativité ité des fabricants de l Incabloc loc!

9 1 Moteur 2 Zenith, l ADN désormais visible 3 1. Logo historique Zenith. 2. Georges Favre-Jacot , calibre El Primero 4052B. Lorsqu en 1865, Georges Favre-Jacot crée à 22 ans, dans le Jura suisse, ce qui sera l un des premiers concepts de manufacture horlogère, lorsqu au sortir d une nuit étoilée, il décide de baptiser son plus beau mouvement puis son usine du nom de Zenith, le plus haut point de l univers, il est loin de se douter que l étoile qu il offre à sa marque en guise de logo brillera encore en Les garants actuels de son patrimoine, après s être parfois égarés, y puisent aujourd hui leurs promesses d avenir. Né en 1969, le El Primero, mouvement mythique relancé grâce aux sauveurs des montagnes neuchâteloises de l horlogerie mécanique suisse, ouvre son cœur en 2010, rend visibles ses alternances par heure et revisite l histoire de la foudroyante Par Joël A. Grandjean / TàG Press +41 9

10 MOTEUR Chronométrie El Primero: l affichage maîtrisé du dixième de seconde Sauvé de la destruction patrimoniale et industrielle par un acte isolé de désobéissance professionnelle, le calibre chronographe El Primero est devenu un mythe. Qui s offre une première en 2010 encore: la visibilité claire du dixième de seconde. Joël A. Grandjean Rarement tribulations économiques ne s étaient à ce point acharnées sur une enseigne, sans parvenir à avoir sa peau. Avant d être rachetée en 1999 par le groupe LVMH, la marque Zenith occupait une place de bonus dans le panier de la ménagère Dixi, une entité castellane et armurière qui s accommodait de cette présence pourtant fidèle, figure d épouse délaissée, dédaignée même, dont on ne voulait pas croire qu elle soit encore capable de séduire. A une époque, passée en mains américaines, la société Zenith Radio Corporation de Chicago, sa propriétaire depuis quatre ans, tenta même de lui porter un coup fatal sans s en rendre compte. Charles Vermot, alias Charly. Par sa désobéissance professionnelle, il sauve de la destruction certaine, l outil de production du calibre El Primero. Sauvé de la benne à ordure Sous prétexte de visions managériales obnubilées par la soudaine et toute puissante suprématie du quartz, les dirigeants américains d alors ordonnèrent la destruction de son outil industriel, préconisant que la vente au prix de l acier ou du laiton des machines et, avec elles, le déni d un siècle de savoirs traditionnels, permettrait d endiguer les pertes. Ils s attelèrent aussi à se défaire des ateliers des Ponts-de- Martel où, dans l antre de l ancienne Martel Watch, s assemblait le El Primero. Un homme, au risque de perdre son job, s y opposa. Charles Vermot, alias Charly, besogneux passionné, s employa méticuleusement à mettre à l abri machines et plans, après les avoir répertoriés. Et quand les greniers de la rue des Billodes au Locle s avérèrent trop exigus, il y ajouta ses quartiers privés. Sans son héroïsme, l épouse aurait été répudiée et le calibre prometteur certainement offert aux oubliettes. Puis, sous l impulsion de Jean-Marc Jacot et de Pierre-Alain Blum d Ebel, le besoin de disposer à nouveau d un calibre automatique chronographe se fit sentir. Rolex, dont l usine se trouve en face de Zenith, à l avenue de France, se mit également sur les rangs pour équiper sa Daytona, ajoutant au cahier des charges ses standards de bienfacture. Ainsi, à plusieurs, la renaissance du seul calibre de l horlogerie suisse capable de battre les alternances par heure (ce qui, avec 3600 secondes par heure, signifie une démultiplication au dixième de seconde) fut possible. En théorie. Car en pratique, il fallait environ 150 étampes pour le fabriquer. A l époque, le prix d une étampe avoisinant les francs suisses, il aurait donc fallu réunir au bas mot un mon- tant de 7 millions de francs pour financer sa relance. Ouf, le souvenir de Charly Vermot permit à Jean-Pierre Gerber, directeur technique chargé de ce chantier de deux années, de retrouver intacts les cames, les outils de coupe, les étampes, les machines. Au lieu de jouir d une retraite bien méritée, Charly Vermot fut rappelé. Il avait en plus consigné dans ses cahiers l ensemble des processus de fabrication. Chronique d une évolution Jusqu en 2000, date à laquelle, sous la direction de Thierry Nataf, il fut décidé que le El Primero n habiterait que des modèles de la marque Zenith, les commandes de tiers permirent à la manufacture de renaître progressivement de ses cendres. Preuve que, dans le retour de l horlogerie mécanique suisse, quelques sauveurs des montagnes neuchâteloises unirent leur destin. A son arrivée aux commandes de Zenith, Jean-Frédéric Dufour, du haut 10

11 MOTEUR Valeurs retrouvées 2010, calibre El Primero 4052B habitant la Zenith Striking 10 th. Le modèle présenté à Baselworld 2010: El Primero Striking 10 th, avec sa grande aiguille offrant une lisibilité claire du dixième de seconde. de son expérience dans la branche (Swatch Group, Ulysse Nardin et bien sûr Chopard), sait à quel point l ADN de la marque à l étoile est lié à la différence chronométrique performée par le El Primero. Zenith lui devrait une partie des 1420 prix de chronométrie glanés au fil de ses cent-cinquante ans d âge. Jusqu en 2003, lorsque Laurent Besse dépose «Pièce d horlogerie à seconde foudroyante», une demande de brevet portant le matricule EP , on en a beaucoup parlé, sans jamais la montrer. Comment la rendre visible, lisible facilement, sans pour autant créer une foudroyante classique, ni un second barillet s ajoutant au petit compteur faisant un tour par seconde? La question du nouveau CEO est légitime. L ouvrage envisagé dès 2003 est donc remis sur le métier: conserver l embrayage d origine et le principe de la roue double coaxiale à la petite seconde, en instaurant la prise de l information «dixième» directement sur la roue d échappement. Ainsi naît la El Primero Strinking 10 th, une classique bourrée d inventivité horlogère et dotée d une indication chronométrique liée au graal de Zenith. «Le chronographe à seconde foudroyante réinventé se distingue par le fait que l aiguille du chronographe effectue sa rotation en dix secondes exactement. Cette nouvelle fonctionnalité s accompagne de divisions du rehaut du cadran six fois plus grandes (dix secondes au lieu de 60) assurant une lecture extrêmement précise du 1/10 e de seconde», précise l information balancée aux médias lors du lancement courant Baselworld Une lisibilité s appuyant sur 100 divisions gravées sur les bords extérieurs du cadran, encore accrue par le fait que, lors de l usage de la «Dans le retour de l horlogerie mécanique suisse, quelques sauveurs des montagnes neuchâteloises unirent leur destin.» fonction d arrêt du chronographe, l aiguille en question est stoppée entre deux des 100 dents de la roue du chronographe. Reste que l arrêt et le redémarrage ultrarapide de cette grande aiguille dédiée aux dixièmes requièrent beaucoup d énergie. C est donc l ensemble des fonctions du calibre d origine qui ont dû être améliorées et optimisées, grâce notamment à la fabrication de roues aussi légères que possible. D où l usage occasionnel du silicium, un matériau trois fois et demi plus léger que les matériaux classiques. La mise au point de ce calibre automatique El Primero 4052 B, directement issu du récent El Primero 400 B automatique classique, offre à la marque l opportunité de faire avancer le principe de la foudroyante. Et surtout de renouer avec des valeurs horlogères que les aléas de l histoire n ont pas réussi à gommer. El Primero en bref 11

12 MOTEUR Congrès de la SSC Pour enrober la substantifique moelle scientifique servie en exposés pointus par les conférenciers, la Société Suisse de Chronométrie expose une rétrospective de l histoire du chronométrage et annonce les résultats attendus d un concours de précision réservé aux jeunes. Deux atouts qui percutent les sphères non horlogères. Dave-W. Grandjean TàG Press +41 En hausse considérable, la fréquentation des Journées d Etude de la SSC devient incontournable. En 2009, 740 participants transformaient le secteur horloger en journée off, comme si les vacances horlogères s étaient octroyé quelque rallonge en pleine reprise. Les principaux acteurs de la production, de la recherche et du développement, ainsi que, dans une moindre proportion hélas, les sphères marketing ou de communication, avaient déserté leurs manufactures. Tous les trois ans, cette Journée d Etude se transforme en congrès, sur deux jours. Dans le canton de Vaud, d où provient le bureau actuel de la SSC (élu par tournus régional), hormis Beaulieu, seul l Auditorium Stravinski de Montreux pouvait accueillir une telle population. Une aubaine pour la Riviera qui devient, l espace d un focus de haut vol, le cénacle d un immense réseautage. Hélas, ce grouillement d intelligences Rétrospective et concours: atouts cœur reste corporatiste. Faudra-t-il un jour envisager d en faire profiter les publics autochtones ou de passage? Il y aurait matière. D autant que la manifestation s accompagne d une exposition thématique qui mériterait d être prolongée, voire reprise par une institution muséale du cru, pour que le grand public puisse en bénéficier. En 2010, l événement intéresse également les politiques puisque, pour la première fois, il conjugue, par l annonce des lauréats d un concours lancé auprès des jeunes, le message de la relève. Concours des jeunes, remise des prix Calqué sur le schéma du Concours international de chronométrie relancé par le Musée de l horlogerie du Locle, le concours de la SSC, réservé aux apprentis horlogers, révèle ses lauréats: «Un tel concours n est pas facile. Il faut des notions de réglage, beaucoup de travail et d abnégation. Sur 81 inscrits, un véritable engouement vu le délai, 16 ont passé le COSC et obtenu la mention chronomètre. Très encourageant!» précise Jean-Daniel Dubois, président de la SSC, qui comptabilise déjà les appels du pied de partenaires susceptibles de permettre à cette utile confrontation de perdurer. Les trois mouvements gagnants sont exposés, façon podium sportif. Un explicatif détaille comment, à partir du calibre école ETA offert par la SSC à chaque candidat, on obtient, à force de minutie et de labeur, un chronomètre de précision. Histoire du chronométrage en rétrospective Sont également dévoilés, les 17 modèles du Concours international de chronométrie, prêtés par le Musée d horlogerie du Locle. Autre point fort, l exposition d instruments de mesure du temps surgis de l histoire horlogère ou de l actualité récente. Cette poignée de vitrines, mises en scène par l Atelier Dakkus de Clarmont, retrace les points forts du chronométrage, de l apparition du 1/10 e de seconde à celle du 1/1000 e. TAG Heuer et Montblanc ont prêté quelques-uns de leurs trésors. Dommage que d autres incontournables de la discipline, tels que Omega, Longines ou Swiss Timing, n aient pu ou voulu alimenter cet exceptionnel parcours dans le temps. Chronométrage en 7 périodes 1. chronographe 1/10 e de seconde 2. chronographe au 1/100 e de seconde 3. barrière à cellule photoélectrique 4. caméra photo-finish 5. chronométrage électronique au 1/1000 e de seconde 6. mesures au 1/ e de seconde, en synchronisant par radiocommande le chronographe officiel à des oscillateurs à quartz 7. autres technologies actuelles. Congrès SSC: temps forts TAG Heuer: Luca Verardo et Jean-Charles Rousset présentent «La montre de sport dans son environnement: tests et phénoménologie des chocs linéaires». Mercredi 28 septembre, le matin. Pascal Ricci, vice-président de la SSC et directeur de production de Vacheron Constantin à la vallée de Joux, présente la rétrospective «Histoire du chronométrage». Mardi 28 septembre, le matin. Jean-Daniel Dubois, président de la SSC: remise des prix du Concours de réglage. Mercredi 29 septembre, fin d après-midi. Ci-contre: Compteur de temps Minerva, chromé, calibre 4208 ( alt./h), capable de mesurer le 1/100 e de seconde. L aiguille centrale effectue un tour en une seconde. Le compteur des 30 secondes est à 12 h. Cadran blanc avec indication de chaque centième sur le tour extérieur. Prêté par l Institut Minerva de recherche en haute horlogerie, Villeret. En bas: Grande absente, avec Longines, de la rétrospective dédiée à l histoire du chronométrage à Montreux, la marque Omega n en a pas moins écrit des pages mémorables. 12

13

14 MOMENTS SSC, 14 e Congrès international de chronométrie «Le temps et le sport, défis technologiques et humains» Les 28 et 29 septembre, la Société Suisse de Chronométrie accueille plus de 700 participants à l Auditorium Stravinski de Montreux. Cette grand-messe technico-scientifique, agrémentée d une rétrospective historique et des résultats attendus d un concours, connaît un succès croissant. 9 h h 05 Avantage du calcul par éléments finis en horlogerie Serge Meylan (Audemars Piguet & Cie SA) et Roberto Rossetti (CADFEM) 10 h h 15 Présentation de l exposition «Histoire du chronométrage» Pascal Ricci, vice-président de la SSC 10 h h 55 Pause 10 h h 20 L Hydroptère Pascal Vuilliomenet et Daniel Schmaeh (EPFL) Horlogers et sportifs, même combat! Depuis l apparition en 1912, aux 5 e Jeux olympiques, du premier chronométrage semi-électrique lors des courses d athlétisme, les chronométreurs n ont cessé de repousser les frontières de l infiniment petit. Les horlogers se devant de mesurer avec toujours plus de précision des écarts de temps minimes, dans des conditions d environnement difficiles, voire extrêmes, les sportifs ne cessant de défier le temps et... leurs propres limites. Si les moyens technologiques, notamment les progrès au niveau des équipements, leur permettent d améliorer leurs résultats, les efforts consentis durant les entraînements, d ordre diététique ou d hygiène de vie, s ajoutent à un gain de temps qui se décline aujourd'hui en centième de seconde, voire en millième. «Mesurer, comparer le temps, améliorer les performances sont des défis technologiques et humains qui réunissent le savoir-faire et la passion», dixit Jean- Daniel Dubois, président de la SSC. MARDI 28 SEPTEMBRE 2010* Dès 7 h 45 Accueil 9 h 15 9 h 20 Ouverture officielle Jean-Daniel Dubois, président de la SSC ( ) Les Actes en commande Sur la page d accueil du site il est possible de commander un ou plusieurs exemplaires de cette série d ouvrages qui contient les textes de toutes les communications et tous les exposés présentés lors des manifestations de la Société Suisse de Chronométrie. Indispensable à toute bibliothèque horlogère. Excellente séance de rattrapage pour ceux qui n auraient pu assister au Congrès. 9 h 20 9 h 30 Message de bienvenue des autorités 9 h 30 9 h 40 Erika Reymond Hess, ski alpin 2 coupes du monde classement général, 6 coupes du monde différentes disciplines, 6 titres de championne du monde, 1 titre olympique, 31 victoires en coupe du monde 11 h h 45 Sollicitations des bracelets de montre, analyse et simulation Raphaël Schwarz (Laboratoire Dubois SA) 11 h h 10 Dépôts luminescents non radioactifs à haute performance Albert Zeller et Bernhard Walfort (RC Tritec AG) 12 h h 15 Lunch 14 h h 25 Stefan Volery, natation Diplômé olympique, double médaillé européen, 67 titres de champion de Suisse individuels, 47 records de Suisse 14 h h 50 Un robot de choc! Yvan Terés et Philippe Liscia (Haute Ecole Arc ingénierie) 14 h h 15 Pour quelques centièmes Patrick Flaction (Myotest SA) 15 h h 55 Pause 15 h h 20 Rolex et l aventure de la montre de plongée Frédéric Oulevey (Rolex SA) 16 h h 45 DARA: le différentiel à billes radial de MPS Patrice Parietti et Alain Laager (MPS AG) 16 h h 55 Remise de la médaille d or 20 h Soirée de gala au Casino de Montreux 14

15 JSH SSC 2010:JSH XP Juin :20 Page15 MOMENTS *Traduction simultanée français-anglais et anglais-français. Pratique à Montreux Dates: 28 et 29 septembre 2010 Congrès: Auditorium Stravinski, Music & Convention Centre, Grand Rue 95 Soirée de gala: Casino de Montreux, rue du Théâtre 9 Secrétariat permanent:tél. +41 (0) Tél. durant le Congrès: +41 (0) Finances d inscription Membres SSC: CHF 370. (y.c. Actes du Congrès, repas de midi et boissons) Non-membres: CHF 470. (y.c. Actes du Congrès, repas de midi et boissons) Soirée de gala: CHF 125. (mardi 28 septembre) Actes du Congrès seuls: CHF 120. MERCREDI 29 SEPTEMBRE 2010* Dès 8 h Accueil 9 h 9 h 10 Magali Di Marco, triathlon 1 titre olympique, 2 médailles européennes, 7 titres de Championne suisse, Championne du monde en relais par équipe mixte, 1 victoire en Coupe du monde, 7 podiums en Coupe du monde 9 h 10 9 h 35 Matériaux de l exploit Nicolas Weibel (EPFL, Greene Tweed & Co (Suisse) SA) 9 h h La Royal Oak Offshore Grand Prix: des liens forts entre le savoir-faire horloger et les sports extrêmes automobiles Christophe Chatelain et Octavio Garcia (Audemars Piguet & Cie SA) 10 h 10 h 45 Pause Auditorium Stravinski à Montreux. 10 h h 10 Bluetooth Low Energy Un nouveau standard de communication sans fil bien adapté aux montres Reto Galli (ETA SA) 11 h h 35 La montre de sport dans son environnement Tests et phénoménologie des chocs linéaires Luca Verardo et Jean-Charles Rousset (TAG Heuer) 11 h h Développement du chronographe Spring Drive Eiichi Hiraya (Seiko Epson Corporation) 12 h 14 h Lunch 14 h 14 h 25 René Arnoux, Formule 1 7 victoires en Grand Prix, 22 podiums en Grand Prix, 18 pole positions, 162 Grand Prix 14 h h 50 Prise de décision et sport: lorsque le temps compte Pascal M. Gygax (Université de Fribourg) 14 h h 30 Pause 15 h h 55 Le contrôle d étanchéité, un sport d horloger Céline Paroz (Roxer SA) 15 h h 20 El Primero Striking 10 th : mouvement chronographe permettant une mesure et un affichage aisé du 1/10 e de seconde Yves Corthésy (Zenith) La SSC en bref Congrès international: tous les trois ans, réunissant sur deux jours chercheurs, ingénieurs et techniciens, afin de faire le point sur l évolution technique et scientifique de l horlogerie. Prochaine Journée d Etude en Les Petits Déjeuners: instaurés depuis 2008, forts d un succès inespéré, ces events connaissent l engouement des professionnels et permettent de tirer un trait d union entre le monde de la relève (enseignants et élèves) et le terrain entrepreneurial. Publications: réservées aux membres. Actes des Congrès et Actes des Journées d Etude. Bulletin d Information trois fois par an, centré sur la technique horlogère. Rapport annuel statutaire. Banque de données Chronométrie: accessible depuis 2006 sur Internet, indexée par thèmes et mots clés, elle contient une richesse inouïe d intelligence horlogère, la SSC existant depuis Médaille d Or: haute distinction destinée à témoigner la reconnaissance de la SSC aux personnes ayant apporté une contribution exceptionnelle à la promotion de l industrie horlogère. 16 h h 30 Remise des Prix du Concours de réglage SSC 16 h h 30 Vin d honneur 17 h 30 Clôture de l exposition 15

16 DOSSIER Guilain Grenier Matériaux de l exploit Plus que jamais, l équipement de l athlète est indissociable de sa victoire. Le Dr Nicolas Weibel, de l EPFL, traque les pertes d énergie du côté du saut à la perche, du cyclisme et du ski de randonnée. Un voilier qui vole, littéralement, à la surface des eaux. C est possible, comme en témoigne le lancement estival à Ecublens de l Hydroptère.ch. L aventure est pluridisciplinaire: elle marie le talent et les savoirs pointus d ingénieurs, de concepteurs et de... visionnaires. Au-delà des performances humaines, les limites ont également été repoussées côté matériaux. Autopsie d un projet porteur de rêve et de conscience environnementale, qui permet à l horlogerie de renouer avec son histoire de conquête des étendues aquatiques. A vos chronos Par Joël A. Grandjean / TàG Press L Hydroptère, le voilier volant.

17 Course à l équipement Sauteurs à la perche, cyclistes et skieurs de randonnée, même combat La combinaison idéale entre les qualités physiologiques, la mesure de sa performance et son équipement peuvent conduire l athlète aux records. Mais quantifier la contribution de l équipement dans ce processus n est pas une mince affaire Certains sports sont plus tributaires de l équipement que d autres, et donc plus sensibles au facteur technologique. Si les coureurs du 100 m ont augmenté de 10% leurs records depuis 1912, c est peu à leur matériel qu ils le doivent. En revanche, du côté du saut à la perche, où le record de 4,77 m a été obtenu en 1942 avec une perche de bambou, l arrivée en 1960 des perches en composite change la donne. Au point que le sommet de notre époque se situe à 53% de mieux avec la performance de Sergey Bubka à 6,14 m. Quels que soient les progrès en matière d entraînement, de nutrition ou de professionnalisation de l athlète, leur proportion est loin de rivaliser avec la déformabilité des perches modernes par exemple. La combinaison de matériaux aux propriétés multiples, leur connaissance extrême, participent à l optimisation de l équipement sportif. De nouveaux défis où chaque détail compte. Le gain de poids ou d aérodynamisme, résultant du limage de la plus petite vis, peuvent conduire, à condition physique et niveau d excellence identiques, au record. Surtout si des notions de physique ou des actions mesurables de dissipation des énergies s en mêlent. Le Dr Nicolas Weibel, ingénieur en sciences des matériaux, décortique scientifiquement l équipement des perchistes, des cyclistes et des skieurs de randonnée. Dans le prolongement de «Matériaux de l exploit», une exposition temporaire du Musée olympique de Lausanne. A lire dans les «Actes» publiés par la SSC. JAG/JSH Commander les «Actes» du Congrès: Matières 17

18 MATIÈRES Guilain Grenier Hydroptère.ch Vent de «foilie» sur le Léman Lorétan Khipas TàG Press +41 M oniteur de planche à voile, Alain Thébault, autodidacte inspiré, met les voiles du côté de son rêve. Sortir de l eau, voler à la surface, pour s affranchir des résistances auxquelles toute coque flottante est assujettie. Tenace, il décide d expérimenter, un peu à la manière du menuisier John Harrison qui, sans être horloger, parvint à construire les premiers chronomètres de marine, des maquettes toujours un peu plus grandes. Il déplace des sacs de sable pour découvrir le centre de gravité, jusqu à ce qu Eric Tabarly le remarque, l emmène chez Dassault, puis au sein de la DCNF, la Direction des constructions navales de France. Grâce aux financements trouvés, il construit son premier Hydroptère, contraction des mots grecs eau et aile. Rives lémaniques De franco-français, le rêve fou se déplace peu à peu en Suisse. Car, en 2005, le doux rêveur trouve à Genève un Au siècle passé encore, un trimaran s octroie le record du monde de vitesse sur 500 m et sur un mille nautique: il passe la barre symbolique des 50 nœuds. L EPFL, sollicitée dans cette aventure, développe grandeur lacustre cette fois, l embryon d un voilier fou, appelé à rafler l ensemble des records océaniques. premier mécène, Thierry Lombard, de la banque Lombard Odier, puis, en 2009, la marque horlogère Audemars Piguet. Avec cette dernière à son bord, le voilier volant gagnera ses deux mémorables records de vitesse. Thierry Lombard initiera aussi la connexion avec l EPFL, l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, qui devient, dès 2006, le conseiller technique du projet, offrant les compétences et les forces vives de cinq de ses laboratoires. A compter du 23 août à Ecublens, date du baptême de l Hydroptère.ch, une version maquette grandeur lémanique de ce que sera un jour l Hydroptère maxi, une silhouette de grand albatros mi-flottant mi-volant pourrait bien devenir familière de ce côté-ci du lac. Un véritable laboratoire, armé d un bataillon de capteurs et d instruments analytiques, dont certains ont même été développés pour l occasion. En ligne d horizon, la construction d une version maxi, appelée à s approprier tous les À droite, Alain Thébault, le moniteur de planche à voile qui rêvait de voler sur l eau: concepteur et skipper de l Hydroptère. Guilain Grenier records océaniques. Car, contrairement à certaines constructions du genre, uniquement dévouées à la quête de vitesse, l Hydroptère croise aussi au large, en haute mer. Avec ses humeurs changeantes et ses fréquents calmes plats, le Léman sera un terrain d étude particulièrement précieux. Matériaux: laboratoire flottant Côté EPFL, adepte de la transdisciplinarité, on possède un coordinateur de choc. Passionné de navigation, Pascal Vuilliomenet est un ingénieur sollicité. Chef d orchestre capable de pérenniser le savoir-faire acquis, l homme est de tous les embarquements. Particulièrement lorsqu un projet fou se présente. «Au début du travail avec Alinghi, personne n aurait pu imaginer que cela prendrait autant d importance. Ce n est qu aujourd hui qu on mesure le potentiel de ce genre de collaboration», dit celui qui fut, tour à tour, coordinateur de Solar Impulse puis de l Hydroptère. Conjuguant passion et profession, il s emploie à communiquer, à convaincre, à offrir aux partenariats leur meilleure visibilité. «Il y a des ressources extraordinaires dans notre école. Ces projets sont une chance unique de les mettre en valeur. Avec l expérience, ce genre de projet dynamise la recherche transdisciplinaire, motive étudiants et chercheurs, et favorise le transfert technologique vers l industrie.» Principalement construit à partir de carbone et de titane la première version faisait exception avec son volant Jaguar en bois, l Hydroptère de demain devra ses performances à la conjonction de tous les facteurs impliquant ses maté- 18 Guilain Grenier

19 MATIÈRES Vitesse en nœuds: unité de mesure maritime ou aérienne correspondant à 1 mille marin par heure, soit environ 1,852 km/h. Un mille marin correspond à la valeur moyenne d une minute d arc de méridien ou à une minute de latitude parcourue en une heure. Sur le Léman, l Hydroptère.ch, un voilier laboratoire préfigurant la construction de l Hydroptère maxi, appelé à rafler l ensemble des records océaniques. L Hydroptère est un trimaran qui fonctionne avec des foils, des «ailes» sous-marines qui lui permettent, à partir d une certaine vitesse, de s extraire de l eau et de gagner en vitesse grâce à une réduction de la traînée hydrodynamique. Il mesure 60 pieds, 18 m de long sur 24 m de large. Construit en 1993, première mise à l eau en L Hydroptère.ch est un laboratoire flottant de 35 pieds préfigurant l Hydroptère maxi. Records: d abord construit pour naviguer à 30 nœuds, l Hydroptère actuel, qui en est à sa cinquième version, détient depuis 2005, avec un temps de 34 minutes et 24 secondes, le record de la traversée de la Manche (Louis Blériot) entre Douvres et Calais. Il devient le voilier le plus rapide de la planète: sur 500 m avec 51,36 nœuds, sur un mille nautique avec 50,17 nœuds. Son prochain challenge, si la météo du printemps 2011 le permet: la traversée du Pacifique de Los Angeles à Honolulu. Matériaux: plateforme en carbone, kevlar, nomex, titane, aluminium, acier inox. Voile en carbone, kevlar et cuben fiber. Bouts en PBO, dyneema, vectran et kevlar. riaux. Afin d augmenter la fiabilité, sans réduire trop les coefficients de sécurité, les enjeux concernent chaque pièce: meilleur procédé de fabrication, cycle de cuisson optimal, vérification de la qualité Les opérations de simulation se doivent d être au plus proche des conditions réelles. Essais de traction, compressions et cisaillements font partie du programme. Pour les nombreuses pièces métalliques assemblées sur des éléments composites, tout est sous contrôle: méthode d assemblage, colles et vis D autant que la version «.ch», grâce à sa taille raisonnable, pourrait bien se démonter rapidement pour mouiller dans quelque étendue méditerranéenne ou atlantique. L espace d une virée au large Interview de Philippe Merk Audemars Piguet, légitime voilure Propos recueillis par Joël A. Grandjean Qu est-ce qui a motivé Audemars Piguet à monter à bord de l Hydroptère? Le travail d une équipe enthousiaste, déterminée et expérimentée. Egalement la recherche et la mise en œuvre de solutions révolutionnaires et novatrices, des valeurs qui nous sont chères et rejoignent l esprit pionnier de notre maison: innovation technologique, audace et excellence. Quel est votre rôle de partenaire? Evidemment celui de soutenir ce défi et cette belle aventure humaine. Il s agit aussi d une merveilleuse plateforme d échange, où on discute de nos expériences, de nos métiers respectifs. Nous rencontrons les mêmes problèmes de conception, de développement, de matériaux. Nous avons beaucoup à apprendre l un de l autre. Votre marque a-t-elle fabriqué des produits en rapport direct avec la voile? Nous avons développé, il y a quelques années, la Royal Oak Offshore Polaris, un garde-temps novateur, doté d un nouveau mouvement et d une complication inédite. L objectif? Correspondre exactement aux attentes des navigateurs et de leurs supporters. Les maîtres horlogers du Brassus ont imaginé une nouvelle complication: un chronographe «flyback» doté d un dispositif de compte à rebours spécifiquement conçu pour les départs de régates. Pour le futur, nous avons dans le pipeline des projets Philippe Merk, CEO d Audemars Piguet. exclusifs, exceptionnels Il est encore trop tôt pour en parler. Chronométrie ou matériaux: qu estce qui vous motive le plus dans votre implication dans l Hydroptère? Les deux! La chronométrie est au cœur de nos préoccupations, aller toujours plus loin dans la recherche de nouveaux procédés, de nouvelles technologies pour améliorer la précision. Une quête identique nous anime dans notre recherche de nouveaux matériaux. Preuve en est le carbone forgé que nous avons développé dès 2005 pour la création du produit dédié à la 32 e América s Cup, en L'innovation est le leitmotiv de notre marque et l Hydroptère une plateforme de communication qui s'intègre dans notre engagement traditionnel dans la voile. La continuation d une belle histoire La voile et Audemars Piguet En 1985, avec Pierre Fehlmann, vainqueur de la Whitbread. Dès 2000, America s Cup avec Be happy et une participation aux victoires suisses de la 31 e et de la 32 e (avec Alinghi). Depuis 2008, aux côtés de Ladycat, vainqueur du Bol d Or Mirabaud 2010 et participant aux circuits des courses lémaniques et des régates destinées aux Décision

20 Métiers La performance comme métier René Arnoux, figure émérite de la F1, s est reconverti à l horlogerie. Troquant la traque de la performance du «pare-choc contre pare-choc» pour l entreprise Kif Parechoc, il découvre avec bonheur l existence d un système amortisseur performant, protégeant le mouvement des montres mécaniques Quant à Céline Paroz, elle considère que l étanchéité des montres est un sport d horloger. Ses machines et ses outillages, dédiés aux opérations de test, sont présents dans la plupart des grandes manufactures. Depuis plus de cinquante ans, Roxer, à La Chaux-de-Fonds, s emploie à taquiner la performance. Par Joël A. Grandjean / TàG Press

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

FRANÇAIS. 3 Aiguilles avec Date (Modèle 715) (Automatique - CL888)

FRANÇAIS. 3 Aiguilles avec Date (Modèle 715) (Automatique - CL888) FRANÇAIS 3 Aiguilles avec Date (Modèle 7) (Automatique - CL888) Aiguille des minutes Aiguille des heures Aiguille des secondes Date Réglage de l heure 1. Tirer le remontoir et le mettre en position III

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Soutenez l équipe d ISIBOT L Institut Supérieur d Informatique, de Modélisation et de leurs Applications est l une des écoles publiques d ingénieurs les plus dynamiques de la région

Plus en détail

Reverso Gyrotourbillon 2. Introduction 6-8. Le tourbillon sphérique. La quête de la précision. La réserve de marche. Décoration horlogère

Reverso Gyrotourbillon 2. Introduction 6-8. Le tourbillon sphérique. La quête de la précision. La réserve de marche. Décoration horlogère Reverso Gyrotourbillon 2 Introduction 6-8 Le tourbillon sphérique La quête de la précision La réserve de marche Décoration horlogère Précision, étanchéité et révision 10-13 Précision Etanchéité Révision

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT BEAULIEU LAUSANNE TABLE DES MATIÈRES 1. MISSION & OBJECTIFS 2. CIBLES 3. PARTENAIRES 4. WISE EN BREF 5. EXPOSANTS 6. COMITE DE PILOTAGE

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

«Ensemble construisons le Valais de demain»

«Ensemble construisons le Valais de demain» «Ensemble construisons le Valais de demain» «Business Valais, au service des entrepreneurs» Business Valais réunit dans une même entité tous les acteurs de la promotion économique valaisanne. Un seul interlocuteur

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA La Mini-entreprise : quel intérêt pour les jeunes? Les principes du programme pour le mini-entrepreneur: Lui faire découvrir

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR

JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS THE GERMAN WATCH FRANÇ AIS félicitations pour l achat d une montre junghans. ce qui débuta en 1861 à schramberg avec la fondation de la société, s est rapidement transformé

Plus en détail

INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN!

INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN! INVENTEZ LE CAMPUS DE DEMAIN! Prêt à révolutionner votre campus? Vous êtes convaincus que les enjeux du développement durable sont ceux du monde de demain? Tetragora et SFR vous lancent le défi d imaginer

Plus en détail

Quentin VLAMYNCK MINI TRANSAT 2015

Quentin VLAMYNCK MINI TRANSAT 2015 Quentin VLAMYNCK MINI TRANSAT 2015 Quentin VLAMYNCK Biscarrosse - Région Aquitaine Un jeune skipper plein de promesse! A 21 ans, Quentin Vlamynck se lance pour défi d être sur la ligne de départ de la

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

L Oyster Perpetual OYSTER PERPETUAL

L Oyster Perpetual OYSTER PERPETUAL L Oyster Perpetual OYSTER PERPETUAL Oyster, 34 mm, acier DATE 34 Véritables précurseurs, les modèles Oyster Perpetual comptent parmi les plus reconnaissables au sein d'une collection de montres de légende.

Plus en détail

Le réseau communautaire pour les professionnels. des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE

Le réseau communautaire pour les professionnels. des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE Le réseau communautaire pour les professionnels des métiers de bouche et de la restauration DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 Edito SOMMAIRE Page 3 Edito de Vincent Sigaud, Directeur Général de FoodConnexion

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

GUIDE DES COMMANDITES

GUIDE DES COMMANDITES SOYEZ PARTENAIRE DE 3 e ÉDITION 26 SEPTEMBRE 2015 MONT-SAINTE-ANNE POUR TOUS LES DÉTAILS lamonteedessommetsbl.com GUIDE DES COMMANDITES Au profit de la Fondation du Centre jeunesse de Québec Chers partenaires,

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école EDUKLAB Le crowdfunding pour votre école Le crowdfunding dans l éducation Nos offres pour les écoles Ils nous font confiance Qui nous sommes Nous contacter Le crowdfunding dans l éducation Le crowdfunding

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH Participer au développement international du secteur Automobile Accompagner les évolutions du véhicule en production Concevoir les systèmes d aide à la conduite

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

SAISONS 2016-2017 JEAN-MARIE CLEMENT

SAISONS 2016-2017 JEAN-MARIE CLEMENT JEAN-MARIE CLEMENT La MINI-TRANSAT, votre PORTE vers le Large! Vous rêvez d embarquer vos équipes, vos partenaires, vos clients dans une aventure où votre image et vos valeurs sont mises en avant? Engagez-vous

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

L Oyster Perpetual MILGAUSS

L Oyster Perpetual MILGAUSS L Oyster Perpetual MILGAUSS Oyster, 40 mm, acier MILGAUSS Lancée en 1956, la Milgauss, pensée pour répondre aux besoins de la communauté scientifique, résiste à des champs magnétiques d une ampleur de

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion Par MARLÈNE RANCOURT, agente de communication, Communications et vie syndicale, PLQ Une série de boutons conduisent directement

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé.

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé. Janvier 2012 Le dispositif COACH ATHLE SANTE Fédération Française d Athlétisme Contexte Le dispositif COACH ATHLE SANTE a été lancé en septembre 2006 par la Fédération Française d Athlétisme dans le but

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

En route vers les CHALLENGES DU FUTUR

En route vers les CHALLENGES DU FUTUR En route vers les CHALLENGES DU FUTUR Centre International de Formation Continue NOS SAVOIRS FAIRE Le centre de formation Essilor Academy couvre de nombreux champs d expertise et thématiques pour accompagner

Plus en détail

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS Vous êtes aujourd hui ambassadeur de l Europe Vous sollicitez un accompagnement financier de l Union

Plus en détail

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser»

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» Ar5cles Pré- Event Le Sursaut Le Mandat L Intelligent d Abidjan L Inter Le Sport Supersport Ar5cles Post- Event Fraternité Ma9n Le Mandat Le Patriote Le Sport Le Sursaut

Plus en détail

Lausanne Université Club Voile

Lausanne Université Club Voile Lausanne Université Club Voile LE LUC VOILE EN BREF Présentation Réunissant les associations véliques qui étaient présentes sur le campus lausannois, le LUC Voile représente depuis 2013 de façon unie et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent»

Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent» 27 mars 2009 Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent» En Septembre 2008 la Monnaie de Paris a lancé, avec un grand succès, une nouvelle gamme d euros en métal précieux : les «Euros Or et Argent». Ces

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010

Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010 Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010 Présents : Laurent Bénadiba Imaginove Stéphane Singier Cap Digital Lisa Hesse Capital Games Ludovic Noel - Imaginove Benoit Clerc

Plus en détail

DONNEZ FORME À VOS PROJETS.

DONNEZ FORME À VOS PROJETS. Z.. - ndiennes 13a CP 236 CH-2074 Marin-Epagnier T. +41 32 756 66 56 F. +41 32 756 66 46 E. info@kyburz-cie.ch www.kyburz-cie.ch DONNEZ FORME À OS PROJETS. HSTORQUE ous êtes ici au cœur de la haute technologie,

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

RARE ET RACÉ : CHARRIOL PRESENTE LE NOUVEAU CHRONO AUTOMATIQUE GRAN CELTICA SUPSERSPORTS TOUT EN TEINTES D ACIER ET EN GRANDE AVANT-PREMIERE

RARE ET RACÉ : CHARRIOL PRESENTE LE NOUVEAU CHRONO AUTOMATIQUE GRAN CELTICA SUPSERSPORTS TOUT EN TEINTES D ACIER ET EN GRANDE AVANT-PREMIERE RARE ET RACÉ : CHARRIOL PRESENTE LE NOUVEAU CHRONO AUTOMATIQUE GRAN CELTICA SUPSERSPORTS TOUT EN TEINTES D ACIER ET EN GRANDE AVANT-PREMIERE Charriol est fier de présenter le chronographe automatique GRAN

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Classique Edmond de Rothschild. du 26 au 29 juin 2014

Classique Edmond de Rothschild. du 26 au 29 juin 2014 présente Classique Edmond de Rothschild du 26 au 29 juin 2014 Société Nautique de Genève avec la participation de la Maison avec le soutien de H i s t o r i q u e & P r é s e n t a t i o n Depuis maintenant

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

2 ANS. Garantie. Présentation de notre service. Nous avons le plaisir de vous remettre notre catalogue CLIPPER Montres.

2 ANS. Garantie. Présentation de notre service. Nous avons le plaisir de vous remettre notre catalogue CLIPPER Montres. Nous avons le plaisir de vous remettre notre catalogue CLIPPER Montres. Vous y découvrirez une offre complète "généraliste". La collection comprend 4 grandes familles : Garantie 2 ANS Ces différentes gammes

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Photographes, publiez votre livre photo!

Photographes, publiez votre livre photo! Photographes, publiez votre livre photo! Darius D. Himes et Mary Virginia Swanson Groupe Eyrolles, 2012, pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-13381-3 Sommaire Introduction 7 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Manuel qualité Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Création : Oct. 2012 Atelier Mécanique de l Ouest GOURDEL Z.A La verdure 85170 Belleville sur Vie Tél : 02 51 41 08

Plus en détail

Lausanne. Beaulieu Lausanne 06-07 mai 2015. Réservez un stand dès maintenant! Le salon des technologies et prestations de services du laboratoire

Lausanne. Beaulieu Lausanne 06-07 mai 2015. Réservez un stand dès maintenant! Le salon des technologies et prestations de services du laboratoire Beaulieu Lausanne 06-07 mai 2015 Le salon des technologies et prestations de services du laboratoire Réservez un stand dès maintenant! Scannez simplement le code QR ou visitez notre site web www.easyfairs.com/laboteclausanne

Plus en détail

JEUX DE GENÈVE GENÈVE 12-13 MAI 2012. Une compétition sportive pour les jeunes talents de la région 2012. www.jeuxdegeneve.ch

JEUX DE GENÈVE GENÈVE 12-13 MAI 2012. Une compétition sportive pour les jeunes talents de la région 2012. www.jeuxdegeneve.ch JEUX DE GENÈVE 12-13 MAI 2012 JEUX DE GENÈVE Une compétition sportive pour les jeunes talents de la région 2012 www.jeuxdegeneve.ch 1 Jeux de Genève, une compétition pour les jeunes talents de la région

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Des acteurs engagés, des enjeux partagés

Des acteurs engagés, des enjeux partagés Mot du Directeur du mois L Entreprise Aujourd hui, les partenariats écoles & entreprises deviennent une nécessité pour le développement de la formation d ingénieurs. Ils permettent aux futurs ingénieurs

Plus en détail

Partageons vos émotions.

Partageons vos émotions. Partageons vos émotions. Embarquez avec une banque qui vous ressemble. Offre de bienvenue : votre licence de la FFVoile remboursée (1). VIVEZ À FOND VOTRE PASSION AVEC LA BANQUE POPULAIRE Pour toute première

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS

HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS LE CONCEPT DU HACKATHON L USINE DIGITALE Réunir étudiants et experts de tous secteurs (industrie, informatique, communication, recherche

Plus en détail

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse Swiss Olympic Case postale 606 CH-3000 Berne 22 Tél +41 31 359 71 11 Fax +41 31 359 71 71 info@swissolympic.ch www.swissolympic.ch Siège Maison du Sport Talgutzentrum 27 CH-3063 Ittigen près de Berne 1.

Plus en détail