THEME 5 : L ORGANISATION DU TRAVAIL COMPTABLE ET LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME 5 : L ORGANISATION DU TRAVAIL COMPTABLE ET LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE"

Transcription

1 UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 5 : L ORGANISATION DU TRAVAIL COMPTABLE ET LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE SENS ET PORTEE DE L ETUDE : Etre informé de l organisation d une comptabilité, organisation basée sur une réglementation. NOTIONS ET CONTENUS : Présentation de l organisation d une comptabilité Rappel des sources réglementaires PLAN DETAILLE : I. L ORGANISATION DE L ENTREPRISE II. L ORGANISATION COMPTABLE AVEC JOURNAL UNIQUE A. SCHEMA B. PIECES JUSITICATIVES III. L ORGANISATION COMPTABLE AVEC DIVISION DU JOURNAL IV. LES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS LIES A L INFORMATISATION DE LA COMPTABILITE V. LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE

2 THEME 5 : L ORGANISATION DU TRAVAIL COMPTABLE ET LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE I. L ORGANISATION DE L ENTREPRISE L'entreprise doit être organisée pour mener à bien son activité. L'une des fonctions de celleci est la production qui est organisée autour d'un cycle d'exploitation pour aboutir à la réalisation d'un bénéfice. Le service comptabilité permet de chiffrer ce bénéfice. L'ensemble des opérations liées à la production se déroule en plusieurs phases réunies dans un cycle d'exploitation. Chaque opération de ce cycle est constatée par un document interne ou externe. Ces documents constituent les moyens de preuve ou de contrôle de l'opération ou des moyens de conserver l'information en vue d'une utilisation ultérieure. Certains de ces documents constituent des pièces comptables : ils donnent lieu à un enregistrement. La comptabilité consiste à noter ces mouvements tout au long de l'année en respectant des règles précises. C'est une technique qui permet à une entreprise de classer et de totaliser en unité monétaire suivant un procédé et une forme définis par la loi, toutes les opérations qu'elle réalise avec les différents agents du monde économique. L'entreprise comptabilise chronologiquement les opérations constatées par des pièces comptables tout le long de l'exercice comptable. L organisation comptable décrit les contraintes de la tenue de la comptabilité conduisant à établir les documents de synthèse nécessaires à la production du l information financière. Les étapes de l organisation comptable sont : La collecte et l interprétation des pièces justificatives (bulletin de paie, factures, souches de chèque, plan d amortissement) L enregistrement des opérations dans un document légal obligatoire appelé livre journal Le report des opérations du journal dans un document appelé grand livre L établissement de la balance des comptes avant inventaire à partir du grand livre La réalisation des opérations d inventaire ou opérations de fin d exercice L établissement de la balance après inventaire L établissement des documents de synthèse (bilan, compte de résultat, annexe) à partir de la balance après inventaire. 2

3 II. L ORGANISATION COMPTABLE AVEC JOURNAL UNIQUE A. SCHEMA 1.1. Arrivée ou constitution des documents au sein de l entreprise Facture d achat Double de la facture de vente Pièces de caisse Bordereau bancaire 1.2. Le livre journal Le comptable enregistre les opérations de l entreprise sur le journal (c estàdire qu il traduit en langage comptable toutes les opérations de l entreprise sur ce document) 1.3. Le grand livre Le comptable (ou de plus en plus un système informatique) reporte les opérations sur le grand livre. Ce document reflète l ensemble des mouvements de l entreprise en donnant pour chaque compte : toutes les opérations passées, classées chronologiquement toutes les références justifiant ces opérations le total des mouvements au DEBIT et au CREDIT le solde de ces mouvements (débiteur ou créditeur) Le grand livre est donc constitué par l ensemble des comptes de l entreprise La balance des comptes Le comptable établit régulièrement une BALANCE. Ce document reprend dans l ordre du plan comptable tous les comptes et donne le total de chaque compte. En réalité ce document représente une synthèse du grand livre. C est un état récapitulatif faisant apparaître à la clôture de l exercice, pour chaque compte, le solde débiteur ou le solde créditeur, à l ouverture de l exercice, le cumul depuis l ouverture de l exercice des mouvements débiteurs et le 3

4 cumul des mouvements créditeurs, le solde débiteur ou le solde créditeur, à la date considérée. Si le solde d un compte parait injustifié, il suffit alors d analyser en détail toutes les opérations passées dans ce compte avec les références des pièces comptables justifiant ces opérations Les documents de synthèse La balance donnant en quelques pages la situation précise de l ensemble des comptes, il est alors aisé pour le comptable d établir : le bilan qui reflète le solde des comptes de la classe 1 à la classe 5. Les comptes débiteurs vont à l actif du bilan et les comptes créditeurs vont au passif du bilan. Le bilan est le document, l état comptable qui représente la situation financière de l entreprise à un moment donné. les comptes de résultats qui reflètent le solde des comptes de la classe 6, de la classe 7 et de la classe 8. Les comptes de résultat sont des états comptables traduisant l activité de l entreprise. B. PIECES JUSTIFICATIVES Les pièces justificatives sont les documents (factures d'achat, double des facture de ventes, souches de chèques, pièces de caisse, double des bulletins de paye,) qui sont à l'origine d'un enregistrement comptable. Délai de conservation : 10 ans Les pièces justificatives doivent être contrôlées (vérification des erreurs éventuelles), classées par nature et référencées dans un ordre logique. On peut également les pré totaliser et les pré comptabiliser pour accélérer le travail de saisie La pré totalisation consiste à totaliser les sommes significatives relatives à des documents de même nature et faisant l'objet d'un même type d'enregistrement comptable. Il devient alors possible, par exemple, de passer une seule écriture pour enregistrer toutes les factures d'achat d'une journée. La pré comptabilisation consiste à analyser chaque document ou ensemble de documents pré totalisés pour indiquer les comptes à débiter et les comptes à créditer. Techniquement, la pré comptabilisation peut se faire sur un ticket comptable agrafé sur la pièce justificative, 4 sur un dessin de ticket comptable

5 III. L ORGANISATION COMPTABLE AVEC DIVISION DU JOURNAL Le livrejournal est divisé en journaux spécialisés appelés journaux auxiliaires ou journaux divisionnaires ainsi que le montre le schéma ciaprès. Pièces justificatives Journal de caisse Journal de banque Journal des achats Journal des ventes Journal Journal des des opérations ventes diverses Travaux quotidiens Grandlivre(s) Report des écritures Regroupement des comptes (le plus souvent mensuel) Journal unique Balance Travaux mensuels Récapitulation (au moins mensuelle) des totaux des journaux auxiliaires dans un journal unique pour se retrouver en conformité avec la loi (1) Bilan Compte de résultat Annexe Travaux de fin d'exercice 5

6 La division du journal permet aussi la division du travail comptable. On peut facilement imaginer une structure dans laquelle chaque employé de comptabilité est spécialisé sur un journal ; le chef comptable étant chargé de coordonner et de contrôler l'ensemble. La division du journal présente tout de même le risque de double enregistrement d'une opération. IV. LES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS LIES A L INFORMATISATION DE LA COMPTABILITE L'informatisation de la comptabilité ne remet pas en cause le schéma de l'organisation comptable en offrant une possibilité supplémentaire de contrôle d'exactitude et de cohérence des données saisies. Le schéma ciaprès se présente donc comme un organigramme de traitement. Les logiciels de comptabilité sont le plus souvent "multi sociétés" : ils permettent la tenue simultanée de plusieurs dossiers. Chaque dossier constitue une comptabilité d'entreprise. Lors de la création d'un dossier, il faut procéder à quelques travaux de paramétrage (identification de l'entreprise, définition de l'exercice comptable, création d'un plan de comptes ou aménagement du plan de comptes proposé par défaut par le logiciel, choix d'un journal unique ou d'un journal divisé. La saisie des opérations se fait dans un registre électronique appelé BROUILLARD. Les écritures passées sont alors dites "provisoires". Le comptable édite quotidiennement le brouillard et contrôle les écritures passées ; il peut éventuellement corriger les erreurs d'imputation (mauvais numéros de compte et/ou mauvais montants). Une fois contrôlées, les écritures provisoires doivent devenir définitives. Le comptable doit alors VALIDER les écritures. La validation a pour effet de supprimer les écritures du brouillard et de les reporter les écritures à titre définitif dans le grandlivre. Une écriture validée ne peut être corrigée que par CONTREPASSATION dans le nouveau brouillard et nouvelle validation. La mise à jour du plan de comptes, la consultation et l'édition sélective du journal, comptes et documents de synthèse devient extrêmement souple. 6

7 Création d'un nouveau dossier (identification de l'entreprise, bornes de l'exercice comptable,..) Création (ou copie à partir de la société de démonstration) du PLAN COMPTABLE et des JOURNAUX Travaux de paramétrage Saisie des écritures provisoires au BROUILLARD Impression du BROUILLARD Contrôle du BROUILLARD Travaux quotidiens Détection d'erreur(s) NON OUI Retour au BROUILLARD pou correction et/ou suppression des écritures concernées Validation des écritures Impression périodique des JOURNAUX, COMPTES ET BALANCE(S) Travaux périodiques Impression du BILAN et du COMPTE de RESULTAT Clôture de l'exercice N et ouverture de l'exercice N+1 (Clôture et réouverture des comptes) Travaux de fin d'exercice 7

8 V. LES SOURCES LEGALES ET REGLEMENTAIRES DE L ORGANISATION COMPTABLE Le droit comptable oblige l'entreprise à mettre en place une organisation qui permette : la saisie, l'enregistrement et la conservation des données sur des registres comptables ; le contrôle de l'exactitude des données et des procédures de traitement; la production des états financiers nécessaires. Ainsi, une officine de pharmacie est, au sens de l article 2 de l Acte Uniforme portant sur le Droit Commercial Général (AUDCG), un commerce dans la mesure où les activités pratiquées par celleci constituent un acte de commerce. En l occurrence dans ce cas, l achat où la production d un bien en vue de le revendre. A cet égard, celleci est soumise à des obligations comptables de droit commun telles que le stipulent les articles 2 de l Acte Uniforme portant Organisation et Harmonisation des Comptabilités des Entreprises (AUCE) et 13 de l AUDCG. Ces articles font cas d une obligation de tout commerçant tel que défini par les articles 3 et 4 de l AUDCG de tenir une comptabilité c estàdire tenir tous les livres de commerce en respectant les principes de régularité, de sincérité et de transparence. Ces livres de commerce obligatoires dont il est fait état plus haut sont selon l article 19 de l AUCE : Le Livre Journal, dans lequel sont inscrits les mouvements de l exercice enregistrés en comptabilité selon les principes énoncés dans l article 17 de l AUCE (Les mouvements affectant le patrimoine de l entreprise sont enregistrés en comptabilité, opération par opération, dans l ordre de leur date de valeur comptable. Cette date est celle de l émission par l entreprise de la pièce justificative de l opération, ou celle de la réception des pièces d origine externe. Les opérations de même nature réalisées en un même lieu et au cours d une même journée peuvent être récapitulées en une pièce justificative unique) Le Grand Livre qui regroupe l ensemble des comptes de l entreprise et peut se présenter sous la forme d un listing informatique. La Balance Générale des Comptes qui est un état récapitulatif faisant apparaitre, à la clôture de l exercice, pour chaque compte, le solde débiteur ou le solde créditeur, à l ouverture de l exercice, le cumul depuis l ouverture de l exercice de mouvements débiteurs et le cumul des mouvements créditeurs, le solde débiteur ou le solde créditeur, à la date considérée. Le livre d inventaire servant à l enregistrement annuel du bilan, du compte de résultat ainsi que le résumé de l opération d inventaire. Les Journaux auxiliaires (fonction de l importance et des besoins de l entreprise) composés : du livre des ventes et travaux servant à l enregistrement des facturations et recettes avec éventuellement une ventilation des taux de la TVA ; du livre des achats et charges servant à l enregistrement des factures reçues ; du livre de trésorerie permettant d enregistrer les dépenses et recettes constatées sur le(s) compte(s) bancaire(s) de l entreprise ; du brouillard de caisse servant à enregistrer des mouvements d espèces avec un calcul journalier du solde de la caisse. 8

9 Les livres comptables et autres supports doivent être tenus sans blancs ni altérations d aucune sorte. Toute correction s effectue exclusivement par l inscription en négatif des éléments erronés. (Article 20 AUCE). Lorsqu elle repose sur un traitement informatique, l organisation comptable doit recourir à des procédures qui permettent de satisfaire aux exigences de régularité et de sécurité requises en la matière. Toutes les opérations ayant fait l objet d un enregistrement dans ces différents livres doivent pouvoir être justifiées par des pièces comptables. Les livres comptables et les pièces justificatives doivent être conservés pendant dix ans (Article 24 AUCE). Au terme de l exercice comptable, l entreprise (ici l officine) doit établir un bilan ainsi qu un compte de résultat remis à l administration fiscale. 9

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE Système classique : 1 ) Enregistrement des pièces comptables dans un seul livre-journal appelé JOURNAL GENERAL 2 ) Report des écritures dans un seul grand-livre

Plus en détail

Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable

Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable L'objectif de la comptabilité financière est de produire des informations de synthèse de qualité à destination de différents utilisateurs.

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales Obligations légales Plan comptable Les documents de synthèse Obligations légales Obligation de tenir une comptabilité : tout commerçant doit tenir une comptabilité de ses recettes et dépenses. il doit

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

Cas P TICHOU. L entreprise P TICHOU entreprise est spécialisée dans la fabrication de vêtements pour enfants.

Cas P TICHOU. L entreprise P TICHOU entreprise est spécialisée dans la fabrication de vêtements pour enfants. Cas P TICHOU L entreprise P TICHOU entreprise est spécialisée dans la fabrication de vêtements pour enfants. Courant septembre, elle a réalisé les opérations suivantes : 01/09 : Mr Laurent crée son entreprise

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre A - Notion sur la tenue des livres : 1) Notions Générales : La tenue des livres consiste à inscrire sur des registres comptables les différentes

Plus en détail

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION 1. Notion du Compte: Nous avons vu que le Bilan donne une vue d'ensemble de la situation de l'entreprise à une date

Plus en détail

THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX

THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 2 : LA TRADUCTION COMPTABLE DES FLUX SENS ET PORTEE DE L ETUDE : Assimiler

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

PLANETE EXPERTISES SARL ORGANISATION COMPTABLE

PLANETE EXPERTISES SARL ORGANISATION COMPTABLE PLANETE EXPERTISES SARL ORGANISATION COMPTABLE INTRODUCTION GENERALE La comptabilité doit être absolument fiable, non seulement pour informer correctement le chef d entreprise, mais aussi, et c est primordial,

Plus en détail

52. SAISIE EXHAUSTIVE ET TRAITEMENT DES OPERATIONS COMPTABLES 55. GARANTIE DE TRANSPARENCE ET DE FIABILITE DES TRAITEMENTS COMPTABLES

52. SAISIE EXHAUSTIVE ET TRAITEMENT DES OPERATIONS COMPTABLES 55. GARANTIE DE TRANSPARENCE ET DE FIABILITE DES TRAITEMENTS COMPTABLES 51. OBJECTIFS 52. SAISIE EXHAUSTIVE ET TRAITEMENT DES OPERATIONS COMPTABLES 53. RECAPITULATION DES ENREGISTREMENTS 54. ORGANISATION DES OPERATIONS D INVENTAIRE 55. GARANTIE DE TRANSPARENCE ET DE FIABILITE

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

Les bases du modèle comptable

Les bases du modèle comptable Les bases du modèle comptable C H A P I T R E 25 16 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE Le respect de la normalisation comptable va permettre : une comparaison dans l espace et dans le temps entre entreprises ;

Plus en détail

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND Partie III Le PCG (FR GAAP) 1 Plan comptable et Système d enregistrement des transactions. 2 LE PLAN COMPTABLE 3 PCG Téléchargeable sur : www.lacompta.org/doc/plancomptable-francais.pdf PCG sur Iphone

Plus en détail

Chap. V : Système classique d enregistrement

Chap. V : Système classique d enregistrement Chap. V : Système classique d enregistrement I Généralités : Le système classique d enregistrement est un système traditionnel car il repose sur une conception manuelle du travail administratif. Malgré

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

Module 1 : Comptabilité Générale

Module 1 : Comptabilité Générale Module 1 : Comptabilité Générale - Découvrir le bilan, le compte de résultat et l'organisation comptable. - Utiliser le plan comptable général et déterminer l'imputation comptable. - Comptabiliser des

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

Manuel d'utilisation La comptabilité dans LOCKimmo

Manuel d'utilisation La comptabilité dans LOCKimmo Manuel d'utilisation La comptabilité dans LOCKimmo Table des matières La comptabilité dans LOCKimmo...2 La logique du paramétrage...2 Comment paramétrer la comptabilité de LOCKimmo?...3 Le compte propriétaire...3

Plus en détail

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale.

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. 1.2 Les documents comptables usuels PARTIE 1 La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. Une entreprise est une construction bâtie sur des piliers (fonctions) : commercial,

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE : CIEL COMPTA

MODE OPÉRATOIRE : CIEL COMPTA MODE OPÉRATOIRE : CIEL COMPTA Attention ne pas être en mode découverte, donc il faut vérifier avec Divers Menu standard Créer la société : Dossier Nouveau Créer un dossier sur mon ordinateur Ensuite mettre

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatés d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

Visual. Concept. Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale

Visual. Concept. Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale Visual Concept Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale Visual Concept Description générale Etats consultables avec impression Générateur de listes Boîte à outils (simplification des manipulations)

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Master 2 Pratique du Droit Pénal des Affaires - UFR Droit 1 ère session du 1 er semestre

Master 2 Pratique du Droit Pénal des Affaires - UFR Droit 1 ère session du 1 er semestre COMPTABILITE DES ENTREPRISES Master 2 Pratique du Droit Pénal des Affaires - UFR Droit 1 ère session du 1 er semestre Durée de l épreuve : 1 heure coefficient : 1 Documents autorisés : aucun Matériel autorisé

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT)

MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) OUTIL PRATIQUE/ FI3.O2 210 MANUEL DE PROCEDURES (EXTRAIT) de contrôle interne Les procédures de contrôle ont pour rôle d'indiquer la démarche à suivre et les programmes d'opérations à respecter. C'est

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 5 : L ORGANISATION COMPTABLE 1. QUE DIT LA LOI SUR L ORGANISATION COMPTABLE? La loi fait obligation d enregistrer les pièces comptables et définit l organisation comptable.

Plus en détail

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale COURS 470 Série 07 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL CIEL Comptabilité - RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL (pour une saisie, sans imputation analytique, sans gestion budgétaire, sans gestion des échéances, sans gestion de la TVA sur encaissements/décaissements)

Plus en détail

LES PRINCIPES COMPTABLES ET LEUR MISE EN ŒUVRE COMPTABILITE DES ENTREPRISES

LES PRINCIPES COMPTABLES ET LEUR MISE EN ŒUVRE COMPTABILITE DES ENTREPRISES LES PRINCIPES COMPTABLES ET LEUR MISE EN ŒUVRE COMPTABILITE DES ENTREPRISES Présentation des principes qui fondent le Plan Comptable Général. La permanence des méthodes Art. 123-17 Code de commerce : "A

Plus en détail

Petit manuel d organisation administrative et comptable

Petit manuel d organisation administrative et comptable Petit manuel d organisation administrative et comptable Ce recueil de procédures peut être remis aux administrateurs, personnes en charge de la gestion d une UD ou d une AL, pour leur permettre d appliquer

Plus en détail

1 La fonction comptable dans l entreprise

1 La fonction comptable dans l entreprise 1 La fonction comptable dans l entreprise 1.0. les entreprises sont tenues de tenir une comptabilité: a. pour des raisons fiscales b. dite de gestion c. dite financière d. comme moyen de preuve 1.1. la

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

TRAITEMENTS DE FIN D ANNEE Comptabilité

TRAITEMENTS DE FIN D ANNEE Comptabilité Livret TRAITEMENTS DE FIN D ANNEE Comptabilité Tout ce que vous devez savoir Pour gérer les traitements de fin d année A destination des Utilisateurs de Sage Comptabilité Sommaire Sommaire... 2 Les différentes

Plus en détail

Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre :

Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre : Les travaux de justification des comptes sont indispensables pour établir des états financiers fiables. En effet, ces travaux vont permettre : - De détecter les erreurs éventuellement commises au niveau

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale L'agenda Agenda personnel de l' utilisateur Comptabilité générale Paramètres Imprimante Choix de l'imprimante système par défaut. Etats Personnalisation des états. Société Gestion des paramètres généraux

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

SAVEZ-VOUS COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE? VOICI QUELQUES RECOMMANDATIONS!

SAVEZ-VOUS COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE? VOICI QUELQUES RECOMMANDATIONS! VOUS ETES INFIRMIER(E) ADHERENT(E) A L AGAPI VOUS AVEZ SOUSCRIT AU SERVICE POSTE-AGAPE En tant qu infirmier(e) libéral(e), vous êtes dans l obligation de tenir une comptabilité, La comptabilité n est pas

Plus en détail

Une organisation performante est la première clé de votre réussite.

Une organisation performante est la première clé de votre réussite. PACK COMPTABILITE 10 jours de collectif Vous êtes créateur d entreprise, ou vous voulez tout simplement gagner du temps et diminuer vos frais de comptabilité actuels? Une organisation performante est la

Plus en détail

COMPTABILITE 2005 Maracuja. Fruit de la passion!

COMPTABILITE 2005 Maracuja. Fruit de la passion! Maracuja Fruit de la passion! Maracuja Menu Principal Paramétrages. Visa des Bordereaux et les Bordereaux Non Admis. Journal et Écritures. Brouillard. Émargements. Ré-imputations. Ordre de Paiement. Retenues

Plus en détail

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société).

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). L AFFECTATION DES RESULTATS Objectif(s) : o Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). Pré-requis : o Double détermination du résultat. Modalités : o o o Principes,

Plus en détail

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable Marc AUFORT Expert comptable Commissaire aux comptes Laure CAUCAT Expert comptable Commissaire aux comptes... Nos réf. : / / PROPOSITION DE MISSION

Plus en détail

LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS

LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS LOI N 9-88 RELATIVE AUX OBLIGATIONS COMPTABLES DES COMMERÇANTS 1 Article premier : obligations relatives aux enregistrements comptables Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime professionnel Professions du commerce Division de l'apprentissage commercial Section des employés administratifs et commerciaux Comptabilité Classe de X0CM Nombre

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité financière

FirstW@ve. Comptabilité financière FirstW@ve Comptabilité financière ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Table des matières Ecran principal de saisie...3 Ajouter une nouvelle opération

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien Division administrative et commerciale Division administrative et commerciale Comptabilité Classe de T2CM Nombre de leçons: 3.0 Nombre

Plus en détail

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité

Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité Union Professionnelle des Professeurs, Cadres et Techniciens du Secrétariat et de la Comptabilité 21 r ue Cr ou le bar be 7 50 13 P ARI S 01 4 3 3 7 6 1 3 0 01 4 3 3 1 6 6 8 2 accueil@union-prof.asso.fr

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle moyen Comptabilité Classe de 10CM Nombre de leçons: 3.0 Nombre minimal de devoirs: 2 devoirs

Plus en détail

ecaisse Assist développement informatique Manuel utilisateur Partie client

ecaisse Assist développement informatique Manuel utilisateur Partie client ecaisse Assist développement informatique Manuel utilisateur Partie client 1 2 1. ecaisse : Principes de fonctionnement a. Le programme ecaisse est un logiciel qui permet la centralisation de la caisse.

Plus en détail

BTS Informatique de Gestion (lycée Rostand Chantilly) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29. Le cas Faitbare (première partie)

BTS Informatique de Gestion (lycée Rostand Chantilly) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29. Le cas Faitbare (première partie) Le cas FAITBARE - Découverte ACCESS 2007 - Page 1 / 29 Le cas Faitbare (première partie) I) Présentation 2 1. Fonctionnalités attendues de votre application 2 Exemple d un mouvement (d une écriture comptable)

Plus en détail

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance Enoncé Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance En date du 1 er juillet N, la société BIGFLASH reprend l activité de distribution de produits de luxe

Plus en détail

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004)

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) RÈGLEMENT FINANCIER (Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) Article 1 er Objet 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion comptable et financière de la Fédération. Il vise

Plus en détail

Plan. Introduction. Conclusion. Partie I : Présentation du logiciel JBS Compta. Partie II : Processus d enregistrement comptable

Plan. Introduction. Conclusion. Partie I : Présentation du logiciel JBS Compta. Partie II : Processus d enregistrement comptable Université Mohammed V Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agdal-Rabat Master Sciences de Gestion Semestre 1 Matière: Informatique JBS COMPTA Présenté par: BENABDELKRIM El FILALI Yasmine

Plus en détail

NOTE D INFORMATION FISCALE Nouvelles obligations en matière de contrôle fiscal Rappels TVA

NOTE D INFORMATION FISCALE Nouvelles obligations en matière de contrôle fiscal Rappels TVA NOTE D INFORMATION FISCALE Nouvelles obligations en matière de contrôle fiscal Rappels TVA Décembre 2013 1. Le contrôle fiscal informatisé Pour les contrôles fiscaux dont l'avis de vérification sera adressé

Plus en détail

Lecture simplifiée de la loi 9-88 telle qu elle a été modifiée par la loi 44-03

Lecture simplifiée de la loi 9-88 telle qu elle a été modifiée par la loi 44-03 1 2 3 - Le commerçant doit tenir une comptabilité ; - Le commerçant doit procéder à l'enregistrement comptable des mouvements affectant les actifs et les passifs de son commerce ; - Les mouvements sont

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES ISPPBTS1 CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES I. GENERALITES L enregistrement des opérations en articles de «journal classique» comporte plusieurs inconvénients : La succession des articles ne correspond

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants

Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants Dahir n 1-92-138 (30 joumada II 1413) portant promulgation de la loi n 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants (B.O. 30 décembre

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

APPRENDRE A TENIR SA COMPTABILITE

APPRENDRE A TENIR SA COMPTABILITE APPRENDRE A TENIR SA Module 1 : Préparer des états comptables Personnes devant tenir la comptabilité d une entreprise 3 jours Connaître les documents commerciaux nécessaires à la production des états comptables

Plus en détail

AMELIORATIONS 2013 : 2012 :

AMELIORATIONS 2013 : 2012 : AMELIORATIONS 2013 : Suppléments divers : - Impression d un bordereau de remise de chèques (banque+ journal+date a date+remise banque) - Cet état est proposé lors de la saisie de sortie de banque ou en

Plus en détail

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ***** N DE/SPC MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES PREAMBULE Le règlement financier de la Fédération est un outil de gestion comptable et financière. Il vise à définir l organisation

Plus en détail

Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse

Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse Article 1er: La présente instruction a pour objet de fixer les modalités

Plus en détail

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité Bien venue! Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité OCEAN Introduction : Cher utilisateur, OCEAN est un progiciel destiné à la réalisation de toutes les opérations comptables, à

Plus en détail

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Prof. Jean-Pierre Chardonnens Éléments et processus de la comptabilité sont répertoriées dans Les transactions la comptabilité des rapports et les informations sont résumées dans

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation Générale p. 3. Saisie d une pièce comptable p. 4. Consultation d un compte p. 5. Modules de règlement p. 6

SOMMAIRE. Présentation Générale p. 3. Saisie d une pièce comptable p. 4. Consultation d un compte p. 5. Modules de règlement p. 6 1 SOMMAIRE Présentation Générale p. 3 Saisie d une pièce comptable p. 4 Consultation d un compte p. 5 Modules de règlement p. 6 Règlement clients p. 7 Rapprochement bancaire p. 9 Relances clients p. 10

Plus en détail

Traitement comptable des frais d émission et d acquisition de titres

Traitement comptable des frais d émission et d acquisition de titres CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2000-D du Comité d urgence du 21 décembre 2000 publié le 16 janvier 2001 Traitement comptable des frais d émission et d acquisition de titres Le Comité d urgence

Plus en détail

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale COURS 470 Série 20 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE -

Plus en détail

Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne

Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne Exercice clos au 31/03/2004 Rapport du Président du Conseil d Administration sur le Contrôle Interne En application des dispositions de l'article L.225-37 du Code de commerce, je vous rends compte dans

Plus en détail

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS 1 L'ENTREPRISE BACCALAURÉAT EN 3 ANS Éléments généraux de l entreprise Le commerçant,

Plus en détail

Notice commentant l article A.47 A-1 du livre des procédures fiscales

Notice commentant l article A.47 A-1 du livre des procédures fiscales Notice commentant l article A.47 A-1 du livre des procédures fiscales I. Formats de fichiers Pour les fichiers codés en XML, il convient de se reporter à la structure du fichier (fichier de type XSD) définie

Plus en détail

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 SOMMAIRE G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2 G.2 GESTION DES COMPTES BANCAIRES ORDINAIRES... 3 G.2.1 Retrait du compte bancaire... 4 G.2.2 Contrôle du compte bancaire... 5 G.2.3 Déroulement du rapprochement

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT BILAN

COMPTE DE RESULTAT BILAN COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT Par définition, il permet de déterminer le résultat financier d une date à une autre. Il résulte de la différence entre les recettes et les dépenses réalisées pendant

Plus en détail

Le compte financier 2009

Le compte financier 2009 Le compte financier 2009 Référence : - Message Rconseil n 2009-436 - La lettre aux recteurs DAFA3/08-104 du 18 novembre 2008 Un certain nombre de contrôle bloquant ont été introduit dans GFC 2009 confer

Plus en détail

Registre Définition Entreprises concernées

Registre Définition Entreprises concernées Livres comptables Délai de conservation : 10 ans pour les commerçants et sociétés commerciales, 6 ans pour les artisans et professions libérales. Registre Définition Entreprises concernées Le livre-journal

Plus en détail

La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé

La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé Historique de la réglementation r CFI Depuis près de 30 ans, l administration fiscale française

Plus en détail

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1 Le contrôle de la trésorerie Le référentiel de baccalauréat professionnel comptabilité et secrétariat Compétences : Enregistrer les documents de trésorerie Contrôler les comptes de trésorerie Établir les

Plus en détail

Module «Financiers» du logiciel Aigles

Module «Financiers» du logiciel Aigles Module «Financiers» du logiciel Aigles Début de mois. Transfert des loyers. Ce point de menu permet de créer la dette de loyer pour l ensemble des locataires en début de mois. Cette opération, en plus

Plus en détail

SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE

SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE SESSION 2015 UE 10 COMPTABILITÉ APPROFONDIE Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : CAPITAUX PERMANENTS 1. Comptabiliser le versement effectué par M. Halescourt le 15 janvier 2015. 15/01/15 5121 Banques

Plus en détail

United Nations Directories for Electronic Data Interchange for Administration, Commerce and Transport UN/EDIFACT

United Nations Directories for Electronic Data Interchange for Administration, Commerce and Transport UN/EDIFACT United Nations Directories for Electronic Data Interchange for Administration, Commerce and Transport UN/EDIFACT BALANCE DE VERIFICATION Type de message : BALANC Version : D Révision : 03B Organisme de

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

PRISE EN MAIN ISANET COMPTA PREMIER WEB EDITION

PRISE EN MAIN ISANET COMPTA PREMIER WEB EDITION PRISE EN MAIN ISANET COMPTA PREMIER WEB EDITION SOMMAIRE 1. Utilisation du site par le client... 4 2. Niveau Isanet Collecte... 4 2.1. Relevé bancaire... 4 2.2. Saisie de la caisse... 6 3. Niveau Isacompta

Plus en détail

Tous droits réservés. Couverture Daniel Landry. Correction linguistique Paul Fortier. Simulation comptable Meublex enr. ISBN : 2-921214-47-4

Tous droits réservés. Couverture Daniel Landry. Correction linguistique Paul Fortier. Simulation comptable Meublex enr. ISBN : 2-921214-47-4 Tous droits réservés Il est interdit de reproduire le présent ouvrage, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, sans la permission écrite de l auteur. Couverture Daniel Landry Correction linguistique

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Comptable Assistant(e) Niveau IV

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Comptable Assistant(e) Niveau IV REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Comptable Assistant(e) Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre Professionnel...5

Plus en détail

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard BREVET PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE PARFUMERIE BEAUTÉ comptabilité D UN INSTITUT DE BEAUTÉ Didier Meyer - Enseignant en comptabilité gestion - CFA municipal Belfort (90) Hervé Meyer - Enseignant en comptabilité

Plus en détail

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE DEPENSES Toute dépense doit correspondre au règlement d une facture ou d une demande de remboursement de frais. Elle génère une ligne dans le document

Plus en détail