Coline Plé IPL. Les Immunoglobulines de type E (IgE) Classes d Immunoglobulines. Structure de l IgE (1) Structure de l IgE : Fragments Fab et Fc (2)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coline Plé IPL. Les Immunoglobulines de type E (IgE) Classes d Immunoglobulines. Structure de l IgE (1) Structure de l IgE : Fragments Fab et Fc (2)"

Transcription

1 Les Immunoglobulines de type E (IgE) Classes d Immunoglobulines 1. Structure 2. Synthèse 3. Récepteurs 4. Fonctions Division des Immunoglobulines en 5 classes en fonction de leurs propriétés structurales et fonctionnelles IgD IgM IgG (IgG1, IgG2, IgG3 et IgG4) IgA (IgA1 et IgA2) IgE Structure de l IgE (1) Structure de l IgE : Fragments Fab et Fc (2) Action de la papaine Action de la pepsine CH2 CH3 CH4 CH2 CH3 CH4 CH2 CH3 CH4 Monomérique et symétrique 2 chaînes lourdes ε composées de 5 domaines - 1 domaine N-terminal variable () - 4 domaines constants (CH) 2 chaînes légères κ ou λ composées de 2 domaines - 1 domaine variable (VL) - 1 domaine constant (CL) Région charnière (entre les domaines et CH2) = flexibilité Fragment liant l Ag = Fab Fragment cristallisable = Fc F(ab ) 2 + Peptides Fc

2 Structure de l IgE: Fab (3) Structure de l IgE : Fc (4) CH4 CH3 CH2 CDR Fc CL VL VL Fab CDR CH2 CH3 CH4 et VL possèdent 3 zones hypervariables ou «régions déterminant la complémentarité» (CDR) CDR séparées par des régions plus conservées: «framework» () Fixation des domaines CH3 et CH4 aux Récepteurs Fc Fragment primordial car il assure l activité biologique de l Immunoglobuline Juxtaposition CDR/ = Paratope = site de reconnaissance de l antigène Synthèse de l IgE Synthèse de l Ig: La chaîne lourde (1) Gène des chaînes lourdes: chromosome 14 Synthèse et sécrétion des Ig par les lymphocytes B IgE (IgG et IgA) issues de la commutation isotypique Synthèse des IgM et IgD 1.Synthèse des chaînes lourdes PréB (HLA-DR + /CD19 + ) 2.Synthèse des chaînes légères 3.Association aléatoire des chaînes lourdes et des chaînes légères B immature (HLA-DR + /CD19 + /CD20 + /IgM + ) 4.Sélection négative des cellules autoréactives et «BCR editing» B naïf (HLA-DR + /CD19 + /CD20 + /CD22 + /IgM + /IgD + ) Combinaison des fragments VDJ au hasard 300x10x6 = 1, combinaisons possibles!!! V = Variabilité (~ 300 segments) D= Diversité (~ 10 segments) J = Jonction (~ 6 segments) rss: séquence signal de recombinaison = Heptamère et nonamère séparés par des séquences intercalaires de 12 ou 23 nucléotides

3 Synthèse de l Ig: La chaîne lourde (2) Synthèse de l Ig: La chaîne lourde (3) D H TA AT GA CT J H ADN germinal V D J Cμ Cδ C3C1Cα1C2C4 Cε Cα D H J H TA GA AT CT D H J H TA GA AT CT D H J H TATATGTAA GCATCCAGCT D H J H TATATGTAGGTCGA ATATACATCCAGCT 1. Clivage de l ADN à l extrémité de l heptamère (Action de recombinases RAG- 1/RAG-2) = Perte de matériel génétique (excision du cercle d ADN) 2. Formation d une épingle à cheveux 3. Coupure de l épingle au hasard (Action de DNA-PK, Artemis, RAG ) 4. Ajout de nucléotides au hasard par la TdT, Appariement des 2 brins au hasard et délétion des nucléotides mal appariés 5. Ajout des bases complémentaires = Réparation de l ADN (Action de ligases, polymérases, NHEJ ) 1. Réarrangement DJ 2. Réarrangement VD ADN réarrangé Transcription 3. ARN pré-messager A Maturation (Epissage) 4. ARN messager Cμ Cδ A ET A Traduction 5. Protéine native 6. Protéine Mature Clivage du peptide signal Synthèse de l Ig: La chaîne légère Synthèse de l Ig membranaire Gène des chaînes légères: chromosome 2 (κ) et chromosome 22 (λ) Absence de segments D Uniquement réarrangement VJ Synthèse identique à celle de la chaîne lourde V J Cκ V J Cλ 1. Réarrangement VJ ADN réarrangé Cκ 2. ARN prémessager Cκ Transcription Cλ Cλ Association aléatoire entre chaîne lourde et chaîne légère Expression membranaire d IgM et d IgD sur le lymphocyte B naïf Grande diversité d Ig - Diversité combinatoire = choix au hasard des recombinaisons VDJ ou VJ - Diversité jonctionnelle = ajout (peptide N) ou perte de nucléotides lors des recombinaisons VDJ ou VJ - Diversité d association = association aléatoire entre chaînes lourdes et légères 3. ARN messager Cκ Cλ Maturation (Epissage) Traduction/ Maturation 4. Protéine mature

4 Expression de l IgE Environnement cytokinique primordial pour l orientation de la réponse humorale Chez le sujet atopique, production d IL-4 par le lymphocyte T après rencontre avec l allergène = Profil Th2 Commutation isotypique (ou switch) vers l IgE initiée par: - Contact intercellulaire entre le CD40 membranaire du lymphocyte B et son ligand inductible (CD40L) présent sur le lymphocyte T et sur le mastocyte - IL-4 et IL-13 (à moindre mesure) Expression de l IgE Mécanisme de la commutation isotypique (Centre germinatif des organes lymphoîdes secondaires) C Cμ Cδ C3 C1 Cα1 C2 C4 Cε Cα2 C C C C C C C C U U U U U AID (Activation-induced cytidine deaminase) U U U U UNG (Uracyl DNA Glycosylase) APE (apuric/apyrimidic endonuclease) Expression de l IgE Sécrétion de l IgE Cμ Cδ C3 C1 Cα1 C2 C4 Cε Cα2 Sites de polyadénylation C3 C1 Cα1 Voie NHEJ (Non-Homologous End Joining) Autres enzymes Transcription / Maturation CHs M1 M2 ADN Cδ Cμ C2 C4 Cε Cα2 ADN Traduction / Maturation Transcription/Maturation Cε ARNm Traduction/Maturation IgE sécrétées PLASMOCYTES IgE membranaires B MEMOIRES Protéine mature = IgE

5 Récepteur de haute affinité: FcεRI Récepteur de Faible affinité: FcεRII Tétramère αβ 2 Mastocyte et Basophile α Domaines extracellulaires α1 et α2 Fixation de l IgE Trimère α 2 CPA, Eosinophiles, Monocytes α Lectine de type C Fixation de l IgE -Affinité du trimère presque équivalente au FceRI -Faible affinité lorsque tête seule β Sensible à la protéolyse ADAM10 Fragments CD23 solubles - Forme trimérique - Forme monomérique ITAM Transduction du signal Séquence intracellulaire Existence de 2 variants 2 FceRII: CD23a et CD23b Récepteurs de Faible affinité FcεRII Régulation de la synthèse d IgE (1) CD23a Expression sur les cellules B activées avant leur différenciation en plasmocytes CD23b - Expression induite par l IL-4 - Cellules B, Cellules épithéliales, Monocytes, Macrophages, Lymphocytes T, Cellules de Langerhans et Eosinophiles Existence d un 2 ème ligand pour le CD23: Le CD21 - Expression sur les Cellules B, les cellules dendritiques folliculaires, les basophiles et les lymphocytes T activés - Fixation carbohydrate-dépendante ( IgE) - Double fixation CD21 et IgE par le CD23: Rôle dans la régulation de la synthèse des IgE

6 Régulation de la synthèse d IgE (2) Autres Récepteurs de faible affinité Galectine 3 Capacitéàfixer àla fois l IgEet FcεRI Activation des mastocytes et des basophiles FcRII FcRIII (CD16) Fonctions de l IgE Médiateurs de l allergie: Rôle majeur dans l hypersensibilité immédiate Interaction avec les FcεRI sur les mastocytes et les basophiles Relargage d Histamine Neutralisation des parasites (Helminthes)

Réarrangement génomique au cours de la différenciation B et T. Master 1 Immunologie novembre 2009 G. Cozon

Réarrangement génomique au cours de la différenciation B et T. Master 1 Immunologie novembre 2009 G. Cozon Réarrangement génomique au cours de la différenciation B et T Master 1 Immunologie 2009-2010 12 novembre 2009 G. Cozon Objectifs Comment est généré le répertoire des Igs, la diversité des Ac? Comment le

Plus en détail

IgM. Propriétés. Premier isotype produit par le foetus et lymphocytes B Fixe le complément. Agglutination +++ Récepteur de surface des lymphocytes

IgM. Propriétés. Premier isotype produit par le foetus et lymphocytes B Fixe le complément. Agglutination +++ Récepteur de surface des lymphocytes IgM ropriétés remier isotype produit par le foetus et lymphocytes B Fixe le complément Agglutination +++ Récepteur de surface des lymphocytes ortion transmembranaire IgA Structure Serum : monomère Secretions

Plus en détail

LES IMMUNOGLOBULINES

LES IMMUNOGLOBULINES LES IMMUNOGLOBULINES Défenses spécifiques Reconnaissance de l Ag Forme native Dégradé en peptides TCR (lymphocyte T) Immunité IMMUNOGLOBULINES (Ig) Lymph. B Plasmocytes Ig membranaires Défenses non spécifiques

Plus en détail

Dr Sylvain DUBUCQUOI Faculté de Médecine Université de Lille 2 03/10/2015. Plan. Récepteur pour l antigène des lymphocytes B

Dr Sylvain DUBUCQUOI Faculté de Médecine Université de Lille 2 03/10/2015. Plan. Récepteur pour l antigène des lymphocytes B Dr ylvain DUBUCQUOI Faculté de Récepteur pour l antigène des lymphocytes B Ontogénèse des lymphocytes B sylvain.dubucquoi@chru lille.fr Plan Récepteur pour l des lymphocytes B : BCR tructure moléculaire

Plus en détail

Recombinaison! par délétion! d'après Abbas & Lichtman!

Recombinaison! par délétion! d'après Abbas & Lichtman! Immunoglobulines et réponse anticorps! Immunoglobulines et réponse anticorps! P. Galanaud! M1 Immunologie! Paris 11! 2010-2011! P. Galanaud! le parcours d'une Immunoglobuline! avant la rencontre avec l'antigène!

Plus en détail

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Antigène Structure des immunoglobulines humaines normales NH2

Plus en détail

Lymphocytes B : diversité, ontogénèse, différenciation et activation.

Lymphocytes B : diversité, ontogénèse, différenciation et activation. Lymphocytes B : diversité, ontogénèse, différenciation et activation. Frédéric Batteux, Olivier Garraud, Lionel Prin, Yves Renaudineau, Laurent Vallat I-Introduction (Figure 12)... 2 II-Le récepteur pour

Plus en détail

Les immunoglobulines et leurs fonctions. Marie-Nathalie Kolopp-Sarda MCU-PH Laboratoire d Immunologie Centre de Biologie Lyon Sud Octobre 2009

Les immunoglobulines et leurs fonctions. Marie-Nathalie Kolopp-Sarda MCU-PH Laboratoire d Immunologie Centre de Biologie Lyon Sud Octobre 2009 Les immunoglobulines et leurs fonctions Marie-Nathalie Kolopp-Sarda MCU-PH Laboratoire d Immunologie Centre de Biologie Lyon Sud Octobre 2009 IMMUNOGLOBULINES ET FONCTION ANTICORPS Définition Les immunoglobulines

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr 1 Cellules Présentatrices d Antigène (CPA) Cellules dendritiques Monocytes / Macrophages Lymphocytes

Plus en détail

Différenciation lymphocytaire T & B. Différenciation lymphocytaire T & B. Théorie de la sélection clonale (1) Différenciation lymphocytaire T & B

Différenciation lymphocytaire T & B. Différenciation lymphocytaire T & B. Théorie de la sélection clonale (1) Différenciation lymphocytaire T & B DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie Différenciation lymphocytaire T & B CM5.1 Différenciation lymphocytaire T & B Adrien Six (adrien.six@upmc.fr) Phnom Penh Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie Nom : Numéro d Étudiant Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 1. Lequel

Plus en détail

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T 14/10/2013 MARIANI Natacha L2 TSSIBG G. Pommier 8 pages TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T Immunoglobulines (Ig/AC) Récepteurs pour l'antigène des lymphocytes

Plus en détail

Tissu sanguin Immunologie DFGSM Faculté de médecine Rangueil Pr Michel Abbal

Tissu sanguin Immunologie DFGSM Faculté de médecine Rangueil Pr Michel Abbal Les Immunoglobulines Tissu sanguin Immunologie DFGM2 2012-13 Faculté de médecine Rangueil Pr Michel Abbal Les Immunoglobulines (Ig) sont : Des protéines (glycoprotéines) Produites par les lymphocytes B

Plus en détail

Examen d immunologie PCEM2 13 janvier 2011

Examen d immunologie PCEM2 13 janvier 2011 Examen d immunologie PCEM2 13 janvier 2011 1 e partie : QCM 1- Un antigène : A- peut jouer un rôle dans la tolérance centrale s il s agit d un allo-antigène B- peut jouer un rôle dans la tolérance centrale

Plus en détail

Le lymphocyte B et BCR. Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017

Le lymphocyte B et BCR. Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017 Le lymphocyte B et BCR Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017 I-Introduction Les lymphocytes B (LB) représentent 10 à 15 % des lymphocytes circulants. -Ils sont le support de

Plus en détail

Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Coopération cellulaire et réponses effectrices Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Activation des lymphocytes T DC immature capture de l Ag dans les tissus cellule T activée

Plus en détail

Immunologie Travaux dirigés

Immunologie Travaux dirigés Université Mohammed V-Agdal - Rabat Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 6 Module : Biochimie et Immunologie Élément : Immunologie Immunologie Travaux dirigés 1- De l Immunité innée à l immunité adaptative

Plus en détail

Origine, différenciation et répertoire lymphocytaire T

Origine, différenciation et répertoire lymphocytaire T Origine, différenciation et répertoire lymphocytaire T Guy Gorochov, Jean Daniel Lelièvre, Gilles Thibault, Antoine Toubert I-Introduction... 2 II-Le récepteur T pour l antigène (T-cell receptor ou TCR)...

Plus en détail

Lymphocytes B et. DIU Immunologie et biothérapie 18 novembre 2010 Patricia Amé-Thomas

Lymphocytes B et. DIU Immunologie et biothérapie 18 novembre 2010 Patricia Amé-Thomas Lymphocytes B et anticorps Unité U917 MIcroenvironnement et CAncer MICA DIU Immunologie et biothérapie 18 novembre 2010 Patricia Amé-Thomas patricia.ame@univ-rennes1.fr Différenciation B dépendante des

Plus en détail

Immunoglobulines. A. Galmiche, octobre 2010

Immunoglobulines. A. Galmiche, octobre 2010 Immunoglobulines A. Galmiche, octobre 2010 Généralités Glycoprotéines retrouvées dans le sangs et les fluides biologiques Les immunoglobulines sont les principaux effecteurs de l immunité humorale (par

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

IMMUNITE ADAPTATIVE : MOLÉCULES DE RECONNAISSANCE (BCR ET TCR)

IMMUNITE ADAPTATIVE : MOLÉCULES DE RECONNAISSANCE (BCR ET TCR) IMMUNITE ADAPTATIVE : MOLÉCULE DE RECONNAIANCE (CR ET ) 1. Mise en place La réponse immunitaire spécifique est mise en jeu quand les antigènes sont fixés spécifiquement par des molécules de reconnaissance

Plus en détail

Sommaire. Concepts de base en immunologie

Sommaire. Concepts de base en immunologie xi Sommaire Partie I Concepts de base en immunologie Chapitre 1 Les concepts de base en immunologie 1 Chapitre 2 L immunité innée 39 Partie II Chapitre 1 La reconnaissance des antigènes La reconnaissance

Plus en détail

LB endocyte et dégrade l'ag, puis l'exprime avec une molécule CMH Classe II l'ag peut être présenté aux LT- CD4.

LB endocyte et dégrade l'ag, puis l'exprime avec une molécule CMH Classe II l'ag peut être présenté aux LT- CD4. LYMPHOCYTES B I / Les lymphocytes B A Généralités Cellules fabriquées dans la moelle osseuse, qui sont le support de l'immunité adaptative humorale (transférable par le sérum qui contient les Ig) par production

Plus en détail

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes Comparaison procaryotes/ 2TSbc Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes La majeure partie des connaissances de biologie moléculaire a d'abord débuté par l'étude des phénomènes chez

Plus en détail

Immunoglobulines: Structure et fonction

Immunoglobulines: Structure et fonction Immunoglobulines: Structure et fonction Les immunoglobulines appartiennent à la fraction γ des protéines sériques Une immunoglobulines est formée de deux chaînes lourdes (µ, γ, α, δ ou ε) et de deux chaînes

Plus en détail

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Chapitre 5 Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Réplication de l ADN 1. La complémentarité des bases permet la réplication de l ADN 2. La synthèse de l ADN commence aux origines de réplication

Plus en détail

Maturation des Cellules T et des Cellules B

Maturation des Cellules T et des Cellules B Maturation des Cellules T et des Cellules B 1- Développement lymphocytaire (T & B) 2-Maturation thymique des Cellules T 3-Maturation des Cellules B dans la moelle osseuse (MO) 1-Le développement lymphocytaire

Plus en détail

Immunologie de la grossesse

Immunologie de la grossesse Immunologie de la grossesse LI UE8S : Unité fœtoplacentaire Dr ANDRÉ Gwenaëlle 1 Introduction Immunité Ensemble des mécanismes permettant Reconnaître et tolérer «le soi» Reconnaître et rejeter «le non

Plus en détail

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes LA TRANSCRIPTION Introduction I. Modalité générale de la transcription II. Transcription chez les Procaryotes 1. L'ARN polymérase 2. Etapes de la transcription a. Initiation b. Elongation c. Terminaison

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB régulateurs M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB : population hétérogène Foie fœtal et moelle osseuse B1 Plasmocytes Moelle osseuse T2-MZP LB de la zone marginale Périphérie Cellules souches LB immatures

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation

leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation Les protéines peuvent être classées sur la base de: leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation leur

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle des lymphocytes Dr Sébastien Lepers

Anatomie fonctionnelle des lymphocytes Dr Sébastien Lepers Anatomie fonctionnelle des lymphocytes Dr Sébastien Lepers MSBM / 29.11.2001 Immunité Ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme pluricellulaire de maintenir la cohérence des cellules

Plus en détail

Initiation, Fonctions et Régulation de la réponse humorale

Initiation, Fonctions et Régulation de la réponse humorale Les différentes populations de lymphocytes B et la production d anticorps Initiation, Fonctions et Régulation de la réponse humorale Protection innée contre infections bactériennes dans hôte naïf Ac adaptatifs

Plus en détail

sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2

sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2 sylvain.dubucquoi@chru lille.fr sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2 Institut d Immunologie, CHRU de Lille 5 L 20 50x 10 9 leucocytes (Globules

Plus en détail

Rappels immunologie. La réponse innée : La réponse acquise : C est la même chose. Rappel : notion de superfamille des Immunoglobulines

Rappels immunologie. La réponse innée : La réponse acquise : C est la même chose. Rappel : notion de superfamille des Immunoglobulines Rappels immunologie La réponse innée : Elle comprend : Les barrières anatomiques ( peau et muqueuse ) Des cellules phagocytaires : les phagocytes ( macrophage et polynucléaires neutrophiles qui reconnaissent

Plus en détail

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse XXII ème JRPI 13 10 2015 Pr M. Labalette Biothérapies Déficit immunitaire secondaire Susceptibilité aux infections (1 er effet secondaire des biothérapies)

Plus en détail

Immunité et Vieillissement

Immunité et Vieillissement Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Ingénierie des anticorps

Ingénierie des anticorps Ingénierie des anticorps Introduction: le marché des anticorps monoclonaux I. Anticorps monoclonaux utilisés en thérapeutique 1. Structure et fonction des anticorps 2. Anticorps monoclonaux de souris 3.

Plus en détail

Déficits immunitaires d origine génétique

Déficits immunitaires d origine génétique Déficits immunitaires d origine génétique Marie-Paule LEFRANC Université Montpellier 2, CNRS, IMGT Cours du 25 septembre 2012 Master 1ère année BIO-Santé Bases moléculaires et métaboliques des maladies

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I 28/10/2013 MAIROT Kévin D1 Immunopathologie et immunointervention Professeur J. Vitte 8 pages Plan: Allergies Hypersensibilité de type I A. Physiopathologie de l'allergie : I. Schéma global de la réaction

Plus en détail

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Antigène Structure des immunoglobulines humaines normales NH2

Plus en détail

28 Complément et inflammation

28 Complément et inflammation 28 Complément et inflammation Introduction Le complément est un système de protéines sériques qui comporte une trentaine de constituants, solubles et membranaires. Il est impliqué dans la réponse innée

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

Maintenance, stabilité et remaniements du Génome. A. Galmiche, 2010-2011

Maintenance, stabilité et remaniements du Génome. A. Galmiche, 2010-2011 Maintenance, stabilité et remaniements du Génome A. Galmiche, 2010-2011 1. Mutations et Réparation 2. Recombinaison et Plasticite du genome 3. Polymorphisme 4. Vieillissement, Cancer et stabilité du génome

Plus en détail

L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles

L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles Ce cours est présent sur le web à l adresse suivante : http://www.univ-orleans.fr/sciences/biochimie/l/ressources.htm Plan (cours n 10 & 11) Introduction

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Ghislaine Sterkers et Marie-Anne Gougerot-Pocidalo I-Introduction... 2 II-Systèmes immunitaires impliqués dans la défense anti-infectieuse... 3 II-1.Immunité

Plus en détail

ABSENCE DE MEMOIRE IMMUNOLOGIQUE

ABSENCE DE MEMOIRE IMMUNOLOGIQUE Immunite innee Ancienne chez tous les organismes multicellulaires Rapide premiere ligne de defense Immediate pas besoin d activation prealable Forte Elimine la majorite des pathogenes / microorganismes

Plus en détail

Parasites Bactéries. Pathogène à multiplication. extracellulaire. Pathogène à multiplication. intracellulaire. Virus

Parasites Bactéries. Pathogène à multiplication. extracellulaire. Pathogène à multiplication. intracellulaire. Virus sylvain.dubucquoi@chru-lille.fr Facteurs de croissance et vasculogenèse Th17 Treg Organiser une réponse immunitaire adaptée Éviter une réponse inappropriée Parasites Bactéries Th2 Th1 Agressions «intérieures»

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 3. LESIONS ET REPARATIONS DE L ADN 41 AVANT-PROPOS 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3

TABLE DES MATIERES PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 3. LESIONS ET REPARATIONS DE L ADN 41 AVANT-PROPOS 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3 TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS XI PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3 1.1 STRUCTURE DE LA CHAINE POLYNUCLEOTIDIQUE 4 Les bases 4 Les pentoses 5 Nucléosides et nucléotides 5 La chaîne

Plus en détail

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi Table des matières v Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi 1 L immunité innée, 1 Les obstacles externes à l infection, 1 Les cellules phagocytaires tuent les micro-organismes,

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

PHÉNOTYPE, DIFFÉRENCIATION, CIRCULATION ET HOMÉOSTASIE DES CELLULES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

PHÉNOTYPE, DIFFÉRENCIATION, CIRCULATION ET HOMÉOSTASIE DES CELLULES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE PHÉNOTYPE, DIFFÉRENCIATION, CIRCULATION ET HOMÉOSTASIE DES CELLULES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE 1. Les lymphocytes T Les lymphocytes T et B, qui sont les seules cellules de l'organisme à avoir des récepteurs

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes 1. Origine des lymphocytes - les lymphocytes proviennent d'une cellule souche hématopoïétique multipotentielle (= totipotente)

Plus en détail

L immunité est assurée par le système immunitaire

L immunité est assurée par le système immunitaire L immunité est assurée par le système immunitaire végétations amydales 1. Organes primaires, centraux ou producteurs canaux lymphatiques thymus rate ganglions lymphatiques 2. Organes secondaires, périphériques

Plus en détail

Déficits immunitaires congénitaux

Déficits immunitaires congénitaux Déficits immunitaires congénitaux Marie-Paule LEFRANC Université Montpellier 2, CNRS, IMGT Cours du 20 février 2014 Master 1ère année (M1) Biologie-Santé UE Immunopathologie (FMBS 215) Coordination : Pr.

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Réplication de l'adn

Réplication de l'adn 1) réplication chez les procaryotes : Réplication de l'adn - Synthèse de la nouvelle chaîne dans le sens 5'-3' : La synthèse de la nouvelle chaîne d'adn est réalisée par une ADN polymérase, qui ajoute

Plus en détail

La réponse Immunitaire et sa régulation

La réponse Immunitaire et sa régulation La réponse Immunitaire et sa régulation DFGSM2 Rangueil 2012-13 Michel Abbal 1 Schématisation simplifiée de l activation de la réponse humorale et cellulaire Phagocytose - Présentation CPA Ag Sélection

Plus en détail

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ Les mécanismes de reconnaissance et d élimination des molécules du non soi font intervenir un système diffus d organes, de tissus, de cellules et de molécules qui

Plus en détail

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Activation et polarisation des lymphocytes T A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Immunité acquise La réponse innée reconnaît des structures conservées entre

Plus en détail

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Les anti-lymphocytes B Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Rôle pathogène des lymphocytes B au cours des maladies auto-immunes Production d'auto-anticorps et/ou formation

Plus en détail

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Dr Cécile BORDES, MCU-PH Laboratoire d Immunologie Université Victor Segalen, CHU Pellegrin Bordeaux BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Objectifs Présenter les bases physiopathologiques

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE ED524. Equipe de recherche : UMR CNRS 7276. Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE LIMOGES

UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE ED524. Equipe de recherche : UMR CNRS 7276. Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE LIMOGES Thèse de doctorat UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE ED524 Equipe de recherche : UMR CNRS 7276 Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE LIMOGES Discipline : Biologie présentée et soutenue

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? Les protéines du complément :

1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? Les protéines du complément : 1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? Les protéines du complément : A. Sont produites exclusivement par les macrophages B. Peuvent s'associer en complexe multimoléculaire

Plus en détail

De la biologie molécualire à la génomique

De la biologie molécualire à la génomique De la biologie molécualire à la génomique Pierre Neuvial École Nationale de la Statistique et de l Administration Économique Méthodes statistiques pour la biologie Plan du cours 1 Introduction à la biologie

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

LE SYSTÈME IMMUNITAIRE LE SYSTÈME IMMUNITAIRE INTRODUCTION Système de protection contre éléments vivants étrangers But: Assurer l intégrité de l organisme 2 tâches successives: Identifier l agresseur => Nécessité de discriminer

Plus en détail

LES IMMUNOGLOBULINES HUMAINS

LES IMMUNOGLOBULINES HUMAINS LES IMMUNOGLOBULINES HUMAINS Présentée par : Dr. AMARA. S Les immunoglobulines Humaines : I- Introduction : 01 L injection à l animal d un antigène (Ag) permet d obtenir [un antisérum spécifique de cet

Plus en détail

TSSIBS - Immunoglobulines - Structure, isotypes et fonctions effectrices. Immunoglobulines: généralités, isotypes, fonctions

TSSIBS - Immunoglobulines - Structure, isotypes et fonctions effectrices. Immunoglobulines: généralités, isotypes, fonctions 26 octobre 2015 POUILLY Nakya L2 CR : Nyl CHEMLI TSSIBS Pr. Joana VITTE 26 pages Immunoglobulines: généralités, isotypes, fonctions Plan A. Structure I. Généralités II. Région constante C des immunoglobulines

Plus en détail

Ontogenèse et activation des lymphocytes B

Ontogenèse et activation des lymphocytes B Ontogenèse et activation des lymphocytes B Dr. F. Velge-Roussel Master 1 2010-2011 Introduction Développement des lymphocytes B Activation des LB Production des anticorps I. La maturation des lymphocytes

Plus en détail

Le Système Immunitaire

Le Système Immunitaire Formation des Maîtres de l UPMC : Agrégation interne Notions Complémentaires en IMMUNOLOGIE Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Centre de Recherche des Cordeliers INSERM UMRS

Plus en détail

Les Ig sont capables de lier un très grand nombre de molécules différentes (antigènes). Une Ig capable de lier un antigène est appelée anticorps.

Les Ig sont capables de lier un très grand nombre de molécules différentes (antigènes). Une Ig capable de lier un antigène est appelée anticorps. RT : Charlotte Besson Cours d Immunologie du 27/11 15h-17h Mr JL Teillaud Réactions antigène/anticorps et le récepteur Fc Les diapositives seront disponibles sur le site, le prof les fournira J aurai bien

Plus en détail

LES GENES DE L IMMUNOLOGIE ET LA QUESTION GENERALE DE LA DIVERSITE DES ANTI-CORPS

LES GENES DE L IMMUNOLOGIE ET LA QUESTION GENERALE DE LA DIVERSITE DES ANTI-CORPS Master immunologie 20/11/07 17h-19h RT :Frédérique DIZIN LES GENES DE L IMMUNOLOGIE ET LA QUESTION GENERALE DE LA DIVERSITE DES ANTI-CORPS I-Introduction et historique II-Organisation des gènes III-Mécanisme

Plus en détail

COULTRY CLUB Paris 8 Avril 2014 Place de la CMF dans le diagnostic des déficits Immunitaires primitifs

COULTRY CLUB Paris 8 Avril 2014 Place de la CMF dans le diagnostic des déficits Immunitaires primitifs COULTRY CLUB Paris 8 Avril 2014 Place de la CMF dans le diagnostic des déficits Immunitaires primitifs Béatrice URING-LAMBERT Déficit immunitaire primitif Définition: anomalie d un ou plusieurs éléments

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Physiopathologie de l hypersensibilité immédiate (HSI)

Physiopathologie de l hypersensibilité immédiate (HSI) Physiopathologie de l hypersensibilité immédiate (HSI) Cyril Hoarau, Nisen Abuaf, Frédéric Bérard, Jacques Bienvenu, Sylvie Chollet-Martin, Jean François Nicolas, Joana Vitte I-Définitions... 2 II-Classification

Plus en détail

Immunologie ED n 3 Prolifération lymphoïde, Immunoglobuline monoclonale, Clonalité, Réarrangements

Immunologie ED n 3 Prolifération lymphoïde, Immunoglobuline monoclonale, Clonalité, Réarrangements UE6 Immuno ED n 3 Ronéotypeur : Thomas Brion Ronéolectrice : Clémence Foing Immunologie ED n 3 Prolifération lymphoïde, Immunoglobuline monoclonale, Clonalité, Réarrangements 1 Plan du cours I. Les immunoglobulines

Plus en détail

Le système du Complément

Le système du Complément Le système du Complément Marie-Agnès Dragon-Durey, Jean Yves Cesbron, Alain Chevailler, Christian Drouet, Béatrice Uring-Lambert I-Introduction... 2 II-Les voies d activation du Complément... 2 II-1.La

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Bases de la réponse immunitaire Introduction aux concepts fondamentaux de l immunologie

Bases de la réponse immunitaire Introduction aux concepts fondamentaux de l immunologie Bases de la réponse immunitaire Introduction aux concepts fondamentaux de l immunologie Adrien Six (adrien.six@upmc.fr) Université Pierre et Marie Curie février 2008 1. Introduction 2. Composants cellulaires

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Apprêtement et présentation de l antigène

Apprêtement et présentation de l antigène pprêtement et présentation de l antigène pprêtement et présentation de l antigène Phagocytose par les PMN Captation des antigènes : cellules phagocytaires, Notions de cellule présentant l antigène (CP).

Plus en détail