Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments"

Transcription

1 Une brochure à l intention du public intéressé Biosimilaires Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Les médicaments à l arc-en-ciel 1

2 Table des matières De la fabrication du pain, du vin ou de la bière à la production de médicaments de haute technologie Un bref aperçu Avant-propos 4 Domaines d utilisation de la biotechnologie 5 Qu est-ce qu un biosimilaire? 8 Nouvelles options grâce aux biosimilaires 12 Code génétique universel : à la base des médicaments issus de la biotechnologie 13 Fabrication des médicaments issus de la biotechnologie 15 Similaires mais pas identiques 19 Risque lié à la biotechnologie? 21 Les biosimilaires sont

3 Avant-propos Domaines d utilisation de la biotechnologie L histoire des produits fabriqués grâce à la biotechnologie remonte à plus de 5000 ans déjà, lorsque les populations d alors se mirent à fabriquer du pain (fermentation à la levure), du vin ou de la bière (fermentation alcoolique). Les Sumériens maîtrisaient par exemple le brassage de la bière, possible uniquement grâce à des micro-organismes. La fabrication des produits laitiers comme le yogourt ou le fromage repose elle aussi sur des procédés biotechnologiques; c est pourquoi on reconnaît à la Suisse une longue tradition dans ce domaine. Mepha SA, entreprise suisse, étend ses activités au secteur de la biotechnologie et, grâce à une collaboration avec des partenaires spécialisés compétents, elle va pouvoir offrir des médicaments issus de la biotechnologie, essentiellement en oncologie (traitement du cancer). Le recours à la biotechnologie s est entre-temps étendu à de nombreux domaines. On parle de «biotechnologie verte» en agriculture, de «biotechnologie rouge» en médecine, de «biotechnologie bleue» pour l extraction de produits maritimes et de «biotechnologie blanche» lorsque l on utilise p. ex. certaines cellules pour la fabrication d antibiotiques. Le dernier-né des domaines d utilisation de la biotechnologie est celui de la fabrication de médicaments. Le chemin classique menant à un nouveau médicament efficace est en général long, risqué et semé d embûches. Des tests aléatoires ont longtemps été les seules méthodes utilisables pour découvrir de nouvelles substances actives. Jusqu à son utilisation chez les patients, le développement d un médicament s étend sur 10 à 15 ans. La complexité de certains principes actifs rend par ailleurs impossible leur fabrication par synthèse chimique. L insuline, l interféron, les vaccins, les hormones de croissance ou les facteurs de coagulation sont des substances de ce type. Les débuts de la biotechnologie dans le domaine médical (biotechnologie rouge) remontent déjà à plus de 25 ans. Elle sert essentiellement à la fabrication de principes actifs servant à lutter contre des maladies graves. Le premier principe actif issu de la biotechnologie a été l insuline, une protéine humaine servant au traitement du diabète et dont la synthèse a pu être transférée à une bactérie, en l occurrence Escherichia coli (E. coli). Ainsi produite, cette protéine a été commercialisée pour la première fois en 1982 aux Etats-Unis. 4 5

4 Médecine Environnement Recherche Agriculture 6 7

5 Qu est-ce qu un biosimilaire? De par leur origine située dans des cellules vivantes, leur structure d une haute complexité et leur procédé de fabrication complexe, les médicaments issus de la biotechnologie présentent des caractéristiques quasi uniques. Le produit fini, tel qu il peut être administré au patient, est le résultat d un procédé de fabrication complexe. Les délais de protection ayant déjà expirés ou étant en passe de le faire, les médicaments coûteux issus de la biotechnologie peuvent être peu à peu remplacés par des médicaments successeurs plus avantageux, appelés biosimilaires, ce qui profite essentiellement aux patients concernés. Comme leur préparation de référence, les biosimilaires sont des médicaments fabriqués selon des procédés biotechnologiques. Il s agit généralement de protéines présentant une structure complexe. La fabrication de génériques telle qu on la connaît pour les médicaments synthétisés chimiquement n est pas possible pour les médicaments issus de la biotechnologie. Les raisons en sont des différences au niveau de la structure moléculaire, des propriétés moléculaires et du procédé de fabrication. Les biosimilaires et leur préparation de référence sont similaires mais non identiques en ce qui concerne la structure moléculaire. Ils sont équivalents au niveau de l efficacité et de la tolérance, ce qui doit être démontré dans des études de grande envergure. Avec les médicaments biosimilaires, l histoire des médicaments issus de la biotechnologie entre dans une nouvelle ère, promise à un bel avenir. La fabrication des biosimilaires est confiée à des cellules vivantes qui produisent la protéine souhaitée en lieu et place de l être humain. 8 9

6 Les biosimilaires se différencient des génériques par les points suivants : Générique Biosimilaire Appellation générique biosimilaire (produit successeur) Référence préparation originale préparation de référence Fabrication par synthèse chimique par des cellules vivantes Procédé de fabrication fabrication aisée par procédé de fabrication complexe et compliqué synthèse chimique faisant appel à des cellules vivantes Molécule substance définie protéine ou peptide chimiquement Structure du principe actif structure simple, clairement définie structure hautement complexe Poids moléculaire faible très élevé Taille moléculaire petite grande Coûts de développement CHF 2 à 4 millions CHF 80 à 160 millions Réactions immunitaires rares plus ou moins fréquentes selon la protéine Stockage en général à température entre 2 et 8 C (réfrigérateur) ambiante 10 11

7 Nouvelles options grâce aux biosimilaires Code génétique universel : à la base des médicaments issus de la biotechnologie Considérant le vieillissement de la population (augmentation d au moins 15 % de la tranche d âge des plus de 60 ans d ici à 2015) et la consommation de médicaments dans ce groupe d âge (trois à quatre fois plus importante que chez les personnes de 30 ans), les coûts de la santé vont fortement augmenter. En outre, de nombreux médicaments issus de la biotechnologie sont utilisés pour le traitement de maladies chroniques telles que le diabète, le cancer, l insuffisance rénale chronique et la sclérose en plaques. L utilisation de médicaments de ce type augmente de plus de 20 % chaque année. Les coûts par patient pour les médicaments issus de la biotechnologie sont aujourd hui déjà en moyenne plus élevés que ceux des médicaments classiques. La part des médicaments issus de la biotechnologie va par ailleurs augmenter au cours des années à venir. L expiration des délais de protection de plusieurs préparations issues de la biotechnologie ouvre de nouvelles perspectives : l apparition d une concurrence liée à la commercialisation des biosimilaires va faire baisser les prix élevés de ces préparations situées dans le segment supérieur les économies réalisées au niveau du coût des médicaments issus de la biotechnologie permettront d administrer ce type de traitement à davantage de patients que ce n est le cas aujourd hui la concurrence va stimuler les efforts du fabricant de la préparation de référence au niveau de la recherche de nouvelles substances plus efficaces, car la préparation de référence sera peu à peu remplacée par des biosimilaires plus avantageux Du gène à la protéine Les protéines sont à la base de toute structure vivante. Les fibres musculaires, les cellules nerveuses ou les hormones sont p. ex. des protéines. Les protéines règlent les processus métaboliques en tant qu enzymes et elles forment la structure des cellules animales et végétales. Le patrimoine génétique de l être humain ou de l animal est contenu dans le noyau cellulaire de chacune de ses cellules sous la forme d ADN (acide désoxyribonucléique). Cet ADN est lui-même formé de différentes paires de bases. La synthèse des protéines repose sur le code génétique universel. Selon la théorie du code génétique universel, chaque séquence d ADN, indépendamment de l organisme dont elle est issue, est en mesure de coder la même séquence d acides aminés dans n importe quelle autre cellule, initiant ainsi la synthèse de la même protéine. Lors de la synthèse des protéines, l information contenue dans l ADN est lue et, selon la séquence des paires de bases, traduite en protéines bien définies. Pour fabriquer des principes actifs protéiques, de l ADN humain est donc transféré dans des cellules facilement cultivables (cellules bactériennes, cellules de levure ou encore cellules de mammifères). Ces cellules sont ensuite multipliées et produisent la protéine humaine souhaitée qui est ensuite isolée et purifiée. La structure de l ADN est en double hélice. Les bases adénine et thymine ainsi que cytosine et guanine sont les paires qui relient entre eux les deux brins d ADN. C est dans la séquence des bases que résident les informations servant à la synthèse des protéines. De telles séquences d ADN sont appelées gènes. guanine (G) cytosine (C) adénine (A) thymine (T) 12 13

8 Fabrication des médicaments issus de la biotechnologie L ARN messager transporte une copie monobrin de gène du noyau cellulaire aux ribosomes. C est dans le ribosome qu est synthétisée la protéine. Celle-ci détermine le caractère du gène, à savoir s il est exprimé ou non et comment. Le procédé de fabrication d un médicament issu de la biotechnologie comprend les étapes suivantes : identification sur l ADN du gène responsable de la protéine humaine isolement ou synthèse du segment souhaité d ADN extraction d ADN plasmidique dans une bactérie sélectionnée (E. coli p. ex.) et scission de cet ADN par des enzymes ribosome transfert du segment d ADN humain dans le plasmide bactérien scindé transfert du plasmide bactérien manipulé dans une nouvelle cellule bactérienne exempte de plasmide. Il en résulte une cellule bactérienne porteuse du code génétique servant à la synthèse d une protéine humaine culture et multiplication des cellules bactériennes La copie d ADN contient les instructions qui serviront à assembler les 20 acides aminés différents pour en faire une protéine. Trois paires de bases forment un codon et chaque codon détermine un acide aminé. désagrégation des cellules bactériennes dès que la quantité de protéine humaine synthétisée est suffisante, puis extraction et purification de la protéine suite à la page 18 ACT TGA TCT GTG AGA CAC TTA AAT AGC ATT TCG TAA GTA CAT ACT TGA TCA AGT CCG GGC ACU UCU GUG UUA AGC AUU GUA ACU UCA CCG Thr Ser Val Leu Ser Ile Val Thr Ser Pro 14 15

9 chromosome E. coli plasmide extraction de l ADN plasmidique scission de l ADN circulaire par des enzymes marqueur structure d un plasmide vecteur gène codant la protéine région régulatrice être humain isolement de l ADN à partir de cultures de cellules isolement de l ADN souhaité transfert dans des cellules bactériennes exemptes de plasmide multiplication des bactéries et extraction de la protéine souhaitée tests réalisés sur des cultures de cellules ou chez l animal (efficacité, toxicité, effets secondaires) fabrication études cliniques d envergure chez des volontaires sains et chez des patients produit fini 16 17

10 Similaires mais pas identiques suite de la page 15 réalisation de tests d efficacité, de tolérance, de toxicité, etc. une fois ces tests réalisés et à condition que les résultats soient positifs, mise à l échelle (scaling-up) du procédé de fabrication permettant de cultiver une grande quantité de cellules culture des cellules par fermentation dans de grands bioréacteurs (cuves) lorsque la protéine humaine souhaitée demeure à l intérieur des cellules bactériennes ou dans de petits bioréacteurs à flux continu si les bactéries excrètent la protéine humaine souhaitée dans le milieu de culture isolement et purification de la protéine afin d obtenir la forme la plus pure possible fabrication du médicament destiné à l usage humain à partir de cette protéine purifiée Les médicaments issus de la biotechnologie impliquent de nouvelles exigences en matière de développement, d autorisation de mise sur le marché, de fabrication et de commercialisation et une définition propre à cette classe de médicaments s impose. Les biosimilaires sont chimiquement similaires à la préparation de référence et sont considérés comme thérapeutiquement équivalents. La démonstration de cette équivalence est l objectif du programme d études cliniques menées chez des patients. Même efficacité, structure différente L introduction des biosimilaires sur le marché pharmaceutique implique de prendre congé de la notion classique de génériques. La complexité des substances issues de la biotechnologie rend caduque l approche scientifique utilisée lors de l autorisation des génériques classiques. Il existe d importantes différences entre un biosimilaire et un principe actif défini chimiquement. Par ailleurs, les effets thérapeutiques d un médicament issu de la biotechnologie, produit fini résultant d un procédé de fabrication complexe, ne sont que difficilement prévisibles. Des études cliniques menées avec les biosimilaires sont de ce fait nécessaires pour démontrer une qualité, une innocuité, une tolérance et une efficacité comparables entre le biosimilaire et la préparation de référence. Extrêmement exigeante en temps et en argent, cette procédure diffère totalement de la procédure d autorisation des génériques

11 Risque lié à la biotechnologie? Cette «petite différence» est-elle importante sur le plan clinique? Par définition, les biosimilaires ne sont pas des génériques, car des différences minimes sont possibles entre un biosimilaire et la préparation de référence. Dans le cas des préparations issues de la biotechnologie, il faut savoir que des différences cliniquement pertinentes peuvent même apparaître entre des «produits biologiques» de référence de même composition mais provenant de différents fabricants. Il peut en aller de même entre différents lots de la même préparation (de référence), surtout lors d une modification du procédé de fabrication, comme p. ex. lors d un changement du site de production ou lors d une modification du procédé de production. La lignée cellulaire servant à la synthèse de la protéine humaine peut elle aussi présenter des variations minimes susceptibles d entraîner des différences cliniquement pertinentes entre le biosimilaire et la préparation de référence. Une réaction d intolérance constitue un risque inévitable pour toutes les préparations issues de la biotechnologie, qu il s agisse d un biosimilaire ou d une préparation de référence. Ce risque est lié aux protéines contenues dans ce type de médicaments; par principe, les protéines sont susceptibles de déclencher des réactions allergiques. L injection de protéines dans le corps peut donc conduire à l activation du système immunitaire, ce qui signifie que la protéine est reconnue comme étrangère par l organisme et qu il essaie de l éliminer ou de s y opposer. Une réaction immunitaire est p. ex. observable suite à une piqûre d abeille. Le venin de l abeille, une protéine, est inoculé dans le corps lors de la piqûre. Considérant cette protéine comme étrangère, le corps s y oppose par une réaction immunitaire (enflure, rougeur, douleur). Dans le cas des médicaments issus de la biotechnologie, l activation du système immunitaire peut conduire à la formation dans le sang d anticorps appelés neutralisants susceptibles d inactiver le médicament. Ce risque existe avec toutes les protéines. Pour y faire face, les autorités de régulation des différents pays exigent d importantes mesures visant à minimiser les risques. Un système de notification périodique des effets indésirables est mis en place par l autorité de réglementation afin de pouvoir évaluer en permanence le rapport bénéfice-risque des médicaments issus de la biotechnologie

12 Les biosimilaires sont Il est exigé de la société distributrice qu elle prévoie un plan spécifique décrivant la marche à suivre au cas où un effet indésirable en relation avec l immunogénicité devait survenir. Par ailleurs, il est exigé de la société distributrice qu elle mette en place un système de surveillance des effets indésirables permettant d enregistrer et de classifier tous les effets indésirables en relation avec le traitement. De plus amples informations sont disponibles sur notre site biosimilaires.aspx des préparations succédant à un médicament biologique après l expiration des délais de protection des médicaments de haute technologie issus de la biotechnologie en règle générale des principes actifs complexes de grande taille (protéines) des préparations exigeant un très grand savoir-faire des médicaments dont la fabrication fait appel à la «technologie de l ADN recombinant» (un gène est transféré dans une cellule hôte pour y produire une protéine) des médicaments dont la fabrication exige beaucoup de temps et d argent des médicaments devant suivre un programme d études cliniques de grande envergure défini par les autorités des médicaments similaires pour l essentiel à une préparation de référence déjà autorisée des préparations dont l efficacité thérapeutique, l innocuité et la tolérance ont été jugées comparables à celles de la préparation de référence lors d études cliniques de grande envergure des médicaments destinés à être utilisés pour traiter le même tableau clinique que la préparation de référence des médicaments pour lesquels les autorités exigent la mise en place de mesures visant à minimiser le risque de réactions immunitaires (plan de gestion du risque, surveillance post-marketing, rapport périodique sur la sécurité après la commercialisation, pharmacovigilance) 22 23

13 Les médicaments à l arc-en-ciel

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle Jean-Yves Le Déaut Séances sur les biotechnologies Séance 1 : 25 février 2009 Introduction sur les biotechnologies Avec Pierre TAMBOURIN, Directeur

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Amgen A propos de la biotechnologie

Amgen A propos de la biotechnologie Amgen A propos de la biotechnologie A propos de la biotechnologie La biotechnologie a permis de découvrir et de développer une nouvelle génération de médicaments à usage humain. Grâce aux progrès réalisés

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Synthèse s Protéines Du co génétique g aux molécules du Vivant Fonction principale l information l génétique g L information est codée e dans l ADN l succession

Plus en détail

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD Question 1 : définir le phénotype à plusieurs échelles Enzyme G6PD active : eau oxygénée transformée

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES La transcription Information : dans le noyau (sous forme d'adn) Synthèse des protéines : dans le cytoplasme (au niveau des ribosomes du reticulum endoplasmique) L'ADN ne sort

Plus en détail

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Dossier de presse grand public LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Document réservé à l usage exclusif des journalistes

Plus en détail

Génie Génétique (Le) Créé le vendredi 4 mai 2012 14:55

Génie Génétique (Le) Créé le vendredi 4 mai 2012 14:55 Génie Génétique (Le) Créé le vendredi 4 mai 2012 14:55 Le génie génétique est une science moderne qui s est rapidement développée avec la découverte de la composition chimique des gènes responsables des

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

JE M ENTRAINE POUR ETRE AU TOP LE JOUR J

JE M ENTRAINE POUR ETRE AU TOP LE JOUR J JE M ENTRAINE POUR ETRE AU TOP LE JOUR J Exercice n 1 : du gène (brin non transcrit) à la protéine L'ocytocine et l'adh sont deux hormones peptidiques libérées par la post-hypophyse. Les séquences peptidiques

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

Enquête. Un médecin a reçu des morceaux d ADN provenant de 2 patients différents. Il a mélangé les tubes et a donc besoin de votre aide pour savoir:

Enquête. Un médecin a reçu des morceaux d ADN provenant de 2 patients différents. Il a mélangé les tubes et a donc besoin de votre aide pour savoir: Enquête Un médecin a reçu des morceaux d ADN provenant de 2 patients différents. Il a mélangé les tubes et a donc besoin de votre aide pour savoir: Quel patient a le plus de chance d être d origine japonaise?

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE. J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE. J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP L industrie pharmaceutique constitue un moteur majeur de l économie, et possède une forte

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 (Nouvelles techniques de manipulation du vivant Inf OGM 0ctobre 2011) I. Petite mise

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ p Octobre 2011 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : Le programme Lait canadien de qualité (LCQ) est au courant de l utilisation des produits de santé naturels

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

TRANSCRIPTION TRADUCTION

TRANSCRIPTION TRADUCTION 4 TRANSCRIPTION TRADUCTION Objectifs : définir transcription et traduction et donner leur localisation cellulaire sur un schéma, identifier les acteurs de la transcription (ARNpol, brin transcrit, ARNm)

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne

L utilisation des gazomètres en Biotechnologie. C. Prier, Merck-Serono Aubonne L utilisation des gazomètres en Biotechnologie C. Prier, Merck-Serono Aubonne 1 Agenda Présentation de la à Merck Serono Importance des gazomètres pour la 1 an dans le département 2 Agenda Présentation

Plus en détail

MALADIES HEREDITAIRES DU METABOLISME. Dr Fouilloux H Constant Hôpital femme - mère - enfant Hospices Civils de Lyon

MALADIES HEREDITAIRES DU METABOLISME. Dr Fouilloux H Constant Hôpital femme - mère - enfant Hospices Civils de Lyon MALADIES HEREDITAIRES DU METABOLISME Dr Fouilloux H Constant Hôpital femme - mère - enfant Hospices Civils de Lyon Généralites Définition Epidemiologie Etiologies Diagnostics Traitements Centres de référence/

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Constat: Tous les êtres vivants ont la même structure (cellules, MO) et pourtant ils ont beaucoup évolué au cours des temps géologiques. Problème: Par quels mécanismes

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Merck Serono Biotech Center

Merck Serono Biotech Center Merck Serono Biotech Center Merck Serono Merck Serono est la division spécialisée dans les médicaments de prescription innovants de Merck KGaA, un groupe pharmaceutique et chimique mondial. Merck Serono,

Plus en détail

La génomique fonctionnelle

La génomique fonctionnelle Marc Noël, B.Sc. Agr. Chargé de comptes principal Merial Canada Inc. Journée bovine de l Estrie 2006 25 novembre 2006 All animals are equal but some animals are more equal than others. George Orwell -

Plus en détail

Le gène, de l'adn aux protéines

Le gène, de l'adn aux protéines 13/10/2011 - Par Claude Sauter Le gène, de l'adn aux protéines La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG

Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG A Alanine (Ala) Codons: GCT, GCC, GCA, GCG R Arginine (Arg) Le nourrisson ne peut pas la fabriquer L'arginine est fréquemment retrouvée dans les energy drinks. Depuis 2008, elle a été remplacée par la

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique 1. Qu est-ce qu un brevet de produit? Un brevet de produit est un brevet qui donne une protection à un produit en tant que tel, comme par exemple

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES DE GENETIQUE SYNTHESE PROTEIQUE : P 136-137

CORRECTION DES EXERCICES DE GENETIQUE SYNTHESE PROTEIQUE : P 136-137 CORRECTION DES EXERCICES DE GENETIQUE SYNTHESE PROTEIQUE : P 136-137 Exercice 1 p 171 : définir en une phrase les mots suivants Polypeptide : chaine de plusieurs acides aminés. Séquence protéinique : séquence

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION ADMINISTRATION Autorités administratives indépendantes et établissements sous tutelle Décision du 25 février 2014 relative aux bonnes pratiques de fabrication et modifiant la décision du 4 décembre 2013

Plus en détail

Gestion des risques en stérilisation

Gestion des risques en stérilisation Gestion des risques en stérilisation 1. Définition de base AMDEC: Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. 2. Type d AMDEC : domaine d application L AMDEC procédé L AMDEC

Plus en détail

www.ma-prepa-concours.com Corrigé Biologie Berck 2009

www.ma-prepa-concours.com Corrigé Biologie Berck 2009 Première partie : QCM sur 12,5 points 1. e 2. d e f 3. a b f 4. c d f 5. a c d e 6. e 7. a c e 8. b f 9. a c d e 10. e 11. a c e 12. a e 13. b c d 14. b 15. d 16. f 17. e 18. a b c f 19. c d 20. b d f

Plus en détail

LIVRET Q.C.M. (QUE VOUS CONSERVEZ).

LIVRET Q.C.M. (QUE VOUS CONSERVEZ). ÉCOLE Samedi 4 avril 2009 SUPÉRIEURE DE MASSEURS CORRIGE KINÉSITHÉRAPEUTES et PÉDICURES Instituts Privés de formation 17, rue de Liège 75009 PARIS ÉPREUVE DE BIOLOGIE 2 durée 0H30 (IL N Y A PAS DE POINTS

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues Introduction Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées 1. La vaccination donne la grippe!? 2. La grippe, c est juste un gros rhume! 3. La vaccination contre la grippe est contreindiquée chez

Plus en détail

La production de médicaments par les OGM

La production de médicaments par les OGM La production de médicaments par les OGM L.M. HOUDEBINE Unité de biologie du Développement et Biotechnologies INRA 78352 Jouy-en-Josas Cedex Depuis les temps les plus reculés, les communautés humaines

Plus en détail

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction CEC André-Chavanne BIO 3 OS La synthèse des protéines transcription code génétique traduction I. La «Transcription» : de l ADN à l ARNm. L'adresse suivante permet d accéder à une ANIMATION sur la TRANSCRIPTION.

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 4 Sous-thème : 4.1 Les propriétés informatives de l ADN sont liées à sa structure Présentation

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

Génie génétique et biotechnologie

Génie génétique et biotechnologie Génie génétique et biotechnologie Acides nucléiques (rappel) Transcription ADN ARNm Traduction protéines Nucléotides Acides aminés Acides nucléiques Nucléotides : Gr. Phosphate Campbell 2 e edition, fig.

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Brice MINVIELLE Yannick RUGRAFF L e problème des opérations de nettoyage et de désinfection

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.11/2013/8 Distr. générale 17 juillet 2013 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Production de médicaments

Production de médicaments Production de médicaments Pour fabriquer des produits biopharmaceutiques, il faut des chercheurs qui tâtonnent inlassablement pour trouver les bonnes combinaisons. Car la plus légère des modifications

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Prédiction de gènes. Présentation du problème. Open Reading Frame. HMM (Modèles de Markov cachés) Fonctionnement Exemples Limites

Prédiction de gènes. Présentation du problème. Open Reading Frame. HMM (Modèles de Markov cachés) Fonctionnement Exemples Limites Présentation du problème Open Reading Frame Fonctionnement Exemples Limites Procaryotes versus eucaryotes Validation des résultats: 1) comparaison de séquences 2) utilisation de données statistiques HMM

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

LA BIOLOGIE SYNTHETIQUE. Qu est-ce que c est?

LA BIOLOGIE SYNTHETIQUE. Qu est-ce que c est? LA BIOLOGIE SYNTHETIQUE Qu est-ce que c est? L ADN Qu est-ce: L ADN Molécule renfermant l'ensemble des informations nécessaires au développementet au fonctionnementd'un organisme. Support de l'hérédité:

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium DS Chapitre 3 : L ADN, support de l information génétique Partie 1 : Restitution des connaissances. 1/ Définir : gène, mutation 2/ Citer le nom de la «brique» de base de la molécule d ADN. Représenter

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

FEUILLE D INFORMATION GUIDE RÉGLEMENTAIRE POUR LES NOUVELLES SUBSTANCES AU CANADA

FEUILLE D INFORMATION GUIDE RÉGLEMENTAIRE POUR LES NOUVELLES SUBSTANCES AU CANADA FEUILLE D INFORMATION GUIDE RÉGLEMENTAIRE POUR LES NOUVELLES SUBSTANCES AU CANADA Toute personne ou société qui désire importer, fabriquer ou vendre une nouvelle substance doit aviser l organisme de réglementation

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Séquençage de génomeg Projet Génome G Humain Débuté en 1990 Objectifs: Séquencer l ensemble l des 3 milliards de paires de bases de notre ADN (2004) Identifier

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Recherche de parenté entre les vertébrés

Recherche de parenté entre les vertébrés 1 CHAPITRE A Recherche de parenté entre les vertébrés 2 Chapitre A : Recherche de parentés entre les êtres vivants Tous les êtres vivants présentent des structures cellulaires et un fonctionnement commun

Plus en détail

L importance de l alimentation sur la santé de votre chien

L importance de l alimentation sur la santé de votre chien L importance de l alimentation sur la santé de votre chien La qualité de l'alimentation est un des facteurs le plus important au niveau de la santé de nos chiens. De plus, une alimentation saine, adaptée

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles

L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles L3-BH01 Cours n 10 Modifications post-transcriptionnelles Ce cours est présent sur le web à l adresse suivante : http://www.univ-orleans.fr/sciences/biochimie/l/ressources.htm Plan (cours n 10 & 11) Introduction

Plus en détail

Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46. Présentation de la Maladie

Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46. Présentation de la Maladie Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46 Présentation de la Maladie deux cellules sexuelles parentales ou gamètes spermatozoïde ovocyte zygote (œuf). Chaque cellule possède un noyau, qui contient l'ensemble du

Plus en détail

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces?

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Hiver 2013 Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Notre article précédent, Médecines personnalisées,

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Jean-François Langlais Directeur Régional Au programme Aperçu du contexte actuel de l assurance médicaments Mécanismes

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES

MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE L EXPRESSION DES GÉNES : LA TRADUCTION OU BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES Le sens de lecture L ARN polymérase lit le brin matrice dans la direction 3 vers 5 de façon à synthétiser

Plus en détail

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids Formation via Skype pour le titre de Coach en Nutrition et Santé avec la fondatrice Michèle Fioletti, praticienne de santé, psychologue en nutrition et sa méthode FORM + éprouvée durant ses 28 ans de consultations.

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

À qui s adresse cet ouvrage?

À qui s adresse cet ouvrage? DOSSIER DE PRESSE À qui s adresse cet ouvrage? Cet ouvrage a été rédigé pour un public très large : Les personnes atteintes de maladie cancéreuse au premier chef, bien sûr. Nous espérons qu elles trouverons

Plus en détail