Extrait du journal de bord de la conférence inaugurale de l AFAST pour la RSE, Tunis mai 2015, Hôtel Golden Tulip el Mechtel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extrait du journal de bord de la conférence inaugurale de l AFAST pour la RSE, Tunis 28-29 mai 2015, Hôtel Golden Tulip el Mechtel"

Transcription

1 Extrait du journal de bord de la conférence inaugurale de l AFAST pour la RSE, Tunis mai 2015, Hôtel Golden Tulip el Mechtel La conférence inaugurale s est déroulée dans une atmosphère chaleureuse, conviviale. Les discours se sont bientôt transformés en des interventions libres parsemées de questions et de remarques sur le vif mais fort pertinentes. Les pause-café et la pause-déjeuner ont été vivement fructueuses grâce à des discussions, des prises de position et le développement de liens d amitié entre les participants à la conférence. Une vraie fête suisso-tunisienne. Nous remercions les participants, des entrepreneurs engagés dans les relations d amitié entre nos deux pays ainsi que les représentants officiels de l Ambassade de Suisse en Tunisie, de la Chambre de Commerce et d Industrie tuniso-suisse et du Globethics Forum-Tunisie. Qui a participé aux débats de la conférence inaugurale? 40 personnes Economistes, juristes, éthiciens, politiciens, la plupart entrepreneurs dans le numérique, l industrie du bois, l artisanat rural et urbain, entrepreneurs dans l agriculture durable et biologique, le tourisme écologique, les arts et métiers, la production de produits alimentaires bio ainsi que les medias et la culture. Au cœur du débat Une aspiration éthique et de nature associative (Eleni Regli) Une plateforme citoyenne d amitié et entraide entre les femmes entrepreneurs de Suisse et de Tunisie. Sortir de la routine, de l anonymat des entrepreneurs femmes et participer aux débats sur la RSE et les

2 nouveaux paradigmes des valeurs éthiques humaines et modernes dans les affaires dans un cadre international. Une passerelle de partage du savoir, du savoir-faire et du savoir-vivre. Définir et approfondir le modèle de travail, de l interaction entre les membres de l AFAST. Les traits particuliers du monde des affaires en Tunisie et en Suisse. Conclusions : Les outils numériques préformatés qui créent des CV en un clic suppriment l individualité. Les rencontres personnelles dans toutes leurs diversités ont transformé la conférence en un lieu de partage et de convivialité. L assaut de bonne volonté ne donne pas toujours bonne apparence. Il contrarie, fait parfois émerger des soupçons et nourrit la méfiance. La matinée a réussi à disperser les doutes grâce à des discussions et de petits débats ciblés sur le profil de l AFAST et sa proposition éthique. La Tunisie est en train de rétablir un climat de confiance et d entente efficace entre le secteur public et le secteur privé de l économie. Les clivages de mentalité étatiste persistent et le secteur privé doit faire preuve d innovation et de persévérance pour apporter sa contribution à la transition socio-économique. Les exigences d une partie ultralibérale férue de privatisations vite faites et les attentes d un secteur public en quête d une transition plus soft sont en train de trouver une voie de réconciliation. Les règlementations sur le partenariat public-privé (PPP) et sur les faillites des entreprises ne facilitent pas la situation. L économie tunisienne a aussi un autre défi à surmonter : l harmonisation des deux vitesses de développement entre l intérieur du pays et le littoral, entre les communautés du sud et celles du nord, entre les traditions ancestrales et la modernité hâtive d une jeunesse impatiente. Pour la plupart des intervenants à la conférence, la femme tunisienne joue un rôle décisif dans l aboutissement des projets de la société. Vu que le système économique de la Tunisie est en train de se définir dans ses structures et dans son modèle de développement - qui est en voie d évolution - tout en obéissant aux clauses constitutionnelles stipulant justice et équité entre citoyens et régions, le réseau associatif citoyen peut apporter en toute modestie un certain appui complémentaire aux efforts de l état Tunisien et à ceux de la Suisse pour un développement florissant de l amitié suisso-tunisienne.

3 En dépit des difficultés, les amis suisses de l AFAST ne manquent pas de réitérer avec détermination leur appui aux relations citoyennes entre la Suisse et la Tunisie, notamment entre les femmes entrepreneurs suisses et tunisiennes. La Tunisie est une terre de l accueil Malgré tous les défis auquel le pays est confronté, la Tunisie est une terre d accueil, de chaleureux voisinage, d ouverture, de dialogue et de modernité. En Tunisie, sagesse et jeunesse se complètent et se rassemblent pour dépasser les moments difficiles et les défis apparemment insurmontables et non maîtrisables. Le soutien des Tunisiens qui vivent en dehors du pays Selon les statistiques officielles de 2012, ils sont plus d un million deux cent mille Tunisiens à vivre en dehors du pays (1'223'213). Environs 85 pourcent d entre eux ont leur domicile en Europe alors que 15 pourcent sont dispersés entre les pays du Maghreb (92'000), les autres pays arabes (60'000), l Amérique (36'000), l Afrique subsaharienne (2'000) et l Asie (1'500) et quelque 350 tunisiens seulement vivent en Australie. Leur contribution à la reconstruction et à la transformation économique, sociale et politique de la Tunisie joue un rôle essentiel. Ils sont tous les ambassadeurs actifs de leur pays dans les pays d accueil. En Suisse, beaucoup de citoyens tuniso-suisses en font la preuve. Parmi les visées de l AFAST présentées et discutées : réviser la notion d amitié et d entraide par une déclinaison des valeurs éthiques relever le défi d une amitié pro-active passant outre les frontières de tout genre rester une plateforme citoyenne totalement indépendante et sans but lucratif établir une plateforme de réseautage internationale pivotée entre la Suisse et la Tunisie ne pas être simplement une initiative sympathique et humaniste, mais construire des liens viables entre ses membres veiller au respect inconditionnel de la Charte Ethique de l AFAST.

4 (Pour en savoir plus, consulter le site et la présentation de l AFAST PDF) Les amis de l AFAST : Nos amis sont : polyactifs, multiactifs, en portage salarial, entrepreneurs, intermittents, intérimaires, pigiste, inscrits dans une maison des artistes, ainsi qu engagés dans des professions libérales. Ce qui les réunit, c est l engagement volontaire dans cette proposition éthique qu est l AFAST. Observations générales Notre attention (AFAST) a été attirée par l importance des petites et moyennes entreprises (PME) et des très petites entreprises (TPE) pour le progrès socio-économique dans nos deux pays respectifs. Les TPE assurent une source dynamique et soutenable pour l innovation. Elles représentent un catalyseur entre le traditionnel et la modernité du monde des affaires avec sa portée éthique. Le contact direct entre les acteurs des PME et TPE met en avant des décisions rapides avec une visée précise et des délais de réalisation clairs. Les TPE agissent et réagissent plutôt vite. L initiative personnelle est fortement valorisante, et pour l employé et pour la TPE. La diversité et la flexibilité des structures des TPE assurent une plateforme bienvenue pour les stagiaires et les personnes à la recherche d un emploi. En règle générale, les TPE assurent une bonne répartition du temps du travail et de vie socio-familiale, offrant les auspices nécessaire à l éducation des enfants, la transmission des valeurs ou tout simplement à un engagement social et philanthropique. Les projets de TPE dirigés par les femmes sont portés par la réflexion sur le durable, l utilité matérielle et/ou simplement esthétique. Monter un projet constitue un travail professionnel éthiquement responsable, multidisciplinaire et multi-talent ayant une portée économique et sociale. Pour la femme entrepreneur, ce travail n est pas forcement dispensé des obligations familiales quotidiennes de petite ou grande envergure. La conférence a permis à un nombre représentatif d entrepreneurs, la plupart des femmes d affaires, de faire part de leurs vécus entrepreneuriaux en Suisse et en Tunisie.

5 Le changement d esprit des chefs d entreprise n est pas qu une affaire de mode ou de politiquement correct. Au-delà des discours de circonstance, de nombreuses entreprises font évoluer leurs pratiques et valorisent leur attitude devant les défis sociaux et environnementaux. La diversité des portraits et profils entrepreneuriaux a enrichi le contexte de la conférence avec un paradigme de rencontre entre grands et petits projets, entre la réflexion sur des projets envisageables et des projets utopiques. Les raisonnements ont trouvé l accompagnement d un message d espoir et d encouragement. Mme Emma Ben Haouala Bernegger, chef d entreprise Napolis Nature, spécialisée dans les produits alimentaires bio à base des céréales tunisiennes nous a ouvert largement sa porte pour faire une étude sur le terrain dans sa petite manufacture. Sa confiance dans les moyens de travail trouvés en Tunisie et sa détermination pour une portée durable de son projet entrepreneurial donnent des fruits concrets et directs sur le dévoilement de son environnent social et économique. Nous avons fait connaissances avec une diversité de portraits d entrepreneur, chacun avec son devenu et sa leçon à apprendre. Mme Hadidane Basly l artiste céramiste avec son parcours international qui lie la Suisse et la Tunisie est un modèle à suivre pour les artistes qui osent franchir le pas vers l entrepreneuriat du terroir. Mme Maître Basma Zammit, consultante juridique ayant son propre cabinet d avocat, depuis 17 ans dans un combat soutenu pour les valeurs dans la société, nous a fait la démonstration que l éthique exige de notre part la plus grande attention surtout dans les défis. M. Kamel Ayadi a souligné les valeurs et idéaux communs qui nous animent dans le réseautage AFAST. Le projet fouta.ch de Mme Sarra Ganouchi de Zurich apporte un message d espoir et d amitié entre les deux cultures entrepreneuriales et les valeurs communes qui les animent. L association KOLNA HIRFA, représentée par M. Attia Moez, nous fait l amitié de nous présenter le projet citoyen qui réunit académiciens, artisans, entrepreneurs pour construire et consolider des infrastructures de formations, accompagnements des jeunes entrepreneurs ou des idées entrepreneuriales dans les régions moins développées du pays. Mme Eya Essif, avec son modèle entrepreneurial ECOBOIS, nous a fait connaître les idéaux environnementaux de l industrie en Tunisie et le long combat de la femme entrepreneur.

6 Les femmes rurales (dans la présentation de Mme Fathia Malouia) et leur engagement entrepreneurial entre les champs et le foyer nous ont présenté leurs projets rapidement et efficacement accomplis malgré des moyens limités et qui ont pourtant un impact considérable sur l environnement social et la biodiversité. Mme Ibtissem Letaief et Mme Amira Cheniour (ambassadrice des femmes arabes dans l informatique à Dubai) deux femmes entrepreneurs dans le numérique, ayant des projets très intéressants dans le domaine de l agriculture et les réseautages informatiques dans le domaine médical, nous ont donné une leçon de persévérance et de courage pour arriver à la haute performance dans les services du 21 e siècle. Les femmes artisanes de Foussana nous ont présente les produits de leur travail, de magnifiques couvertures tissées en laine de Tunisie. Elles sont la force comme leurs amis en Suisse dans la transmission des valeurs traditionnelles aux futures générations. M. Mohamed Hassen et son travail de rédacteur en toute persévérance pour faire connaître dans les deux pays respectifs la diversité et la richesse du potentiel économique, sociale et culturel de la Tunisie et de la Suisse par un hebdomadaire Suisse-Tunisie. Mme Anne Lock nous a exposé les vertus de trois systèmes scolaires différents présents en Suisse (l école publique, les écoles Montessori ainsi que les écoles Waldorf-Steiner) avec leurs avantages distincts pour la construction d une vocation professionnelle. Le travail manuel (avec tout ce qu exige le toucher, les sens, le vécu immédiat) reste pour le système scolaire suisse un patrimoine éducationnel en accord parfait avec les acquis du monde postmoderne du numérique. Les PME suisses comptent sur ce patrimoine vocationnel. La Petite Suisse, la ferme bio de M. Khawla Ben Salem est un exemple parfait de transfert du savoir-faire suisse dans l agriculture d élevage bio en Tunisie. Mme Zouhaira Ouertani ouvre avec son projet de grande envergure au nord du pays des nouveaux chemins dans l éco-tourisme en Tunisie. Si des projets communs se trouvent et retrouvent entre les membres de l AFAST, leur développement sera dans leurs mains, leurs devoirs et leurs pouvoirs. La conférence devrait durer deux jours pour avoir le temps nécessaire de développer des sujets et questions actuelles et la possibilité de discuter des projets communs.

7 L AFAST et ses membres réfléchissent sur la date et l organisation de la prochaine conférence qui devrait avoir lieu en Suisse. L AFAST pour la RSE n est pas un lieu de compétition mais d entraide, de conseil, d amitié, ou la vérité entrepreneuriale peut être énoncée loin du souci d un jugement quelconque. De l éthique énoncée vers l éthique mise au travail. Tunis, Zürich, 7 juin 2015 Eleni Regli/Anne Lock

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant WEKA Business Dossier Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Qui suis-je? ATTENTION! Référence :Profession entrepreneur : Gasse et d Amours. Avoir un potentiel d entrepreneur c est une chose,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015 SAFIRLAB 2015 Programme Tunisie 2015 PROGRAMME SAFIRLAB SafirLab accompagne les initiatives des jeunesses du Maroc, de Tunisie, de Libye, d Egypte, du Yémen et de Jordanie. Actions en faveur de la défense

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Edito. Construisons ensemble l avenir. Jean-Loup Rogé PDG

Edito. Construisons ensemble l avenir. Jean-Loup Rogé PDG Edito Depuis plus de 40 ans, nos équipes de spécialistes accompagnent nos clients de petites, moyennes et grandes entreprises, dans le pilotage de leurs organisations, la gestion des obligations réglementaires

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques

La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques La Caraïbe insulaire face à l économie verte: présentation des orientations stratégiques Loïza Rauzduel, Chargée de projet Caribbean Natural Resources Institute (CANARI) Conférence ICFC, Espace Régional

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle.

République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle. République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle. FORMATION PROFESSIONNELLE ET CREATION D ENTREPRISE Mostaganem, le 21/11/2013 Cette communication

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides 1 Principes de gouvernance Les entrepreneurs n ont pas encore fait évolué leur activité en société. Les entrepreneurs activent un conseil d administration.

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le Qatar Friendship Fund fait le bilan de ce qui a été réalisé une année après son lancement et renforce son réseau de partenaires avec la signature de trois nouveaux accords de coopération

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013 (French only) Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis soutenue par le Conseil de l Europe Tunis, 8 janvier 2013 Intervention de Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier

Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier Compte-rendu synthétique Une publication complète des préconisations sera diffusée prochainement Conférence de Citoyens Rio+20 - Forum de restitution du 9 juin 2012 à Montpellier Samedi 9 juin 2012, une

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Kiosque Accueil Cancer

Kiosque Accueil Cancer Kiosque Accueil Cancer La Maison des Patients est une création du Centre René Huguenin de lutte contre le cancer de Saint-Cloud, lieu convivial et interactif, elle est ouverte à tous les patients de notre

Plus en détail

AFAST pour la RSE L Association des Femmes d Affaires Suisses et Tunisiennes pour la Responsabilité Sociétale/Sociale de l Entreprise 21.05.

AFAST pour la RSE L Association des Femmes d Affaires Suisses et Tunisiennes pour la Responsabilité Sociétale/Sociale de l Entreprise 21.05. AFAST pour la RSE L Association des Femmes d Affaires Suisses et Tunisiennes pour la Responsabilité Sociétale/Sociale de l Entreprise 21.05.2015 AFAST pour la RSE S Statuts de l AFAST pour la RSE Dénomination

Plus en détail

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise CONFERENCE SUR LES OPPORTUNITES D ECHANGES ET D INVESTISSEMENT ALGERIE USA Organisé par le Conseil d Affaires Algérie-USA (USABC) Et le Forum des Chefs d Entreprise (FCE) à Alger, le 2 Mars 2015 **********************************************

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme?

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? Introduction L effondrement planétaire de l économie de la seconde révolution industrielle, à l été 2008, a alerté la population mondiale

Plus en détail

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE INTRODUCTION : L institution judiciaire en Tunisie a réalisé, au cours des vingt dernières années, un effort de modernisation sans précédent. Cette modernisation

Plus en détail

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement.

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Guillaume Henry Joël Ruet Matthieu Wemaëre Développement durable & propriété intellectuelle L accès aux technologies dans les pays émergents résumé Le développement durable, métaprojet qui vise un développement

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

La nouvelle version du réseau social Ecovibio

La nouvelle version du réseau social Ecovibio La nouvelle version du réseau social Ecovibio Ecovibio a le plaisir de vous annoncer la sortie de la nouvelle version du site du réseau social de l éco-habitat, dont nous vous invitons à découvrir les

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées VISITE D ENTREPRISE INTERVENTION DE PROFESSIONNELS EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE TABLE RONDE Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées Edition 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

La santé de votre entreprise

La santé de votre entreprise Care Management La santé de votre entreprise Simplement Einfach Notre philosophie du Care Management Chez GENERALI, nous apportons un soin tout particulier aux assurances de personnes. Parce que les collaborateurs

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables Session 1 La vision chinoise Approche du problème : une approche holistique pour résoudre la question multidimensionnelle que pose l association du développement durable et des concepts de chaînes d approvisionnement

Plus en détail

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS?

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? Vous savez OÙ, Nous savons COMMENT! Demandez à vos employés, cadres, managers

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

"#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-!

#$!%&!'(')$$*&!+%)!,#!-.(&,/*.0#!#-!,#!01-(0*.'2*,#3! $45*00#!,41$67#!#-!'.#&8!,*&!#&7*$9! :%-'$(;#0#&-! "#$%&'(')$$*&+%),#-.(&,/*.0##-,#01-(0*.'2*,#3 $45*00#,41$67##-'.#&8,*&#&7*$9 :%-'$(;#0#&- La continuité d une carrière enrichie par le changement Expert depuis plus de 25 ans en outplacement et conseil

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Casablanca, le 9 septembre 2014 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, C est pour moi un grand honneur et un réel plaisir d être

Plus en détail

2ans! Plateforme EUROCODE5. Dossier de presse Janvier 2015

2ans! Plateforme EUROCODE5. Dossier de presse Janvier 2015 ! Dossier de presse Janvier 2015 Plateforme La plateforme eurocode5 a été Lancée, avec Le soutien du codifab, il y a deux ans exactement, Le 16 janvier 2013. une initiative, une dynamique et un réseau

Plus en détail

DISCOURS DU PRÉSIDENT

DISCOURS DU PRÉSIDENT République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi DISCOURS DU PRÉSIDENT ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L OCCASION DU 34 ÈME SOMMET DU COMITE D'ORIENTATION DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DU

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE

DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE PARNASSE DANS LE DÉTAIL DES PARTENARIATS POUR

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L emploi L emploi est une forme d insertion sociale, un levier qui permet l amélioration des conditions de vie. L emploi est un paramètre révélateur dans l évaluation

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés.

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés. Avec plus de 3 000 collaborateurs, OPEN se positionne comme un acteur de la Transformation et de la Performance des Directions Informatiques des grandes entreprises. Elle figure parmi les premières Entreprises

Plus en détail

dossier DE PRESSE Un café pour créer son entreprise

dossier DE PRESSE Un café pour créer son entreprise Jeudi 2 Octobre 2014 Un café pour créer son entreprise Depuis leur conception en avril 2013, les Cafés de la Création se sont faits un nom dans le milieu des créateurs d entreprises, car la démarche porte

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les directions juridiques pour développer de nouvelles compétences professionnelles

Plus en détail

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Libreville, Mercredi 24 septembre 2014 L honneur m échoit d être parmi vous aujourd hui à la tête

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts au Maroc. Appel à candidatures. Photo : UNIDO

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts au Maroc. Appel à candidatures. Photo : UNIDO SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts au Maroc Appel à candidatures Photo : UNIDO Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

Evénement à Chalon Mardi 31 mars - la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté ouvre sa première e-nov agence

Evénement à Chalon Mardi 31 mars - la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté ouvre sa première e-nov agence Evénement à Chalon Mardi 31 mars - la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté ouvre sa première e-nov agence La BPBFC crée un nouveau concept d agence baptisé e-nov agence et inaugure ce 1 er nouvel espace

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE

DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE DOSSIER DE PRESSE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE PARNASSE, L EXCELLENCE DU SERVICE À L AVANT-GARDE DU MONDE NUMÉRIQUE PARNASSE DANS LE DÉTAIL DES PARTENARIATS POUR

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX

CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX A Principes politiques de la formation à l animation volontaire TOUTE FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE OU RÉGIONALE QUI : adhère au projet

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail