Communauté de communes du Pays des Herbiers L Agenda 21 en marche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communauté de communes du Pays des Herbiers L Agenda 21 en marche"

Transcription

1 Edition 2013 Communauté de communes du Pays des Herbiers L Agenda 21 en marche Fiche d identité Marcel ALBERT (Parti Radical) Vendée (85) habitants Date d engagement : 2009 Présentation du contexte territorial Au cœur du Nord Est Vendéen, le Pays des Herbiers est une structure intercommunale de habitants. Il profite d un dynamisme économique d ampleur du fait d une situation géographique intéressante et d une bonne desserte autoroutière. L'économie du pays des Herbiers se caractérise également par une économie multisectorielle et équilibrée, un large tissu de PME (60% des entreprises emploient moins de 20 salariés), un taux d'activité élevé (94,4 % de travailleurs au 2ème trimestre 2012) et la présence d entreprises de renommée nationale voire internationale : Jeanneau (2 ème constructeur mondial de bateaux de plaisance), La Boulangère (fleuron de l'agroalimentaire français), Général Transmission (n 1 mondial dans la conception et fabrication d'organes de transmission pour tondeuses et autres machines d'entretien d'espaces verts), Toutefois, le Pays des Herbiers reste avant tout un territoire rural, avec un bocage vendéen à préserver : c est l objet du programme LEADER de reconquête de la qualité de l eau, à l œuvre sur la période en articulation avec l Agenda 21. Résumé de la démarche Dans le cadre de son Agenda 21 communautaire adopté en 2009 pour dix ans - actuellement en cours d évaluation de mi-parcours -, la Communauté de communes du Pays de Herbiers poursuit la dynamique de mobilisation des acteurs locaux et a impulsé de nouvelles initiatives en faveur d un territoire rural durable exemplaire et innovant, illustré par la mise en place d aides à la construction de logements passifs. La démarche de la collectivité s inscrit dans une volonté forte de continuer ses efforts en matière d énergie et d habitat, bénéfique autant aux ménages à revenus modestes qu aux entreprises locales du bâtiment. Le lien avec les acteurs économiques locaux : agriculteurs, commerçants, PME et PMI du territoire doit encore se renforcer à travers un groupe de travail sur l éco-conception et l écologie industrielle ou encore la Charte de territoire durable avec les agriculteurs et les consommateurs du territoire. Toutes ces actions participent à un habitat sain et une alimentation saine, au bénéfice des habitants. Notes : 1

2 1 Portage politique et technique à toutes les étapes de la stratégie de développement durable Portage politique à toutes les étapes de la stratégie Le président de la communauté de communes a décidé en 2005 de créer une commission développement durable, composée de 15 élus des 8 communes du pays des Herbiers et présidée par lui-même puis par M. Jean- Louis Launay, vice-président de la Communauté de Communes. Les choix politiques, le suivi, l évaluation et la réorientation, si nécessaire, sont opérés au sein de cette commission. Ainsi, chaque délibération relative à l Agenda 21 est étudiée par la commission développement durable avant d être présentée en bureau puis en conseil communautaire. Le conseil communautaire a adopté à l unanimité l'agenda 21 en février 2009, et vote chaque année un budget développement durable qui représente aujourd hui 2% du budget intercommunal. 1 Chaque délibération relative à l Agenda 21 est étudiée par la commission développement durable avant d être présentée en bureau puis en conseil communautaire. Les élus communaux et communautaires peuvent participer à des visites d études hors du territoire, selon leur centres d intérêt et leurs champs de compétences : la construction du nouveau siège social d Atlanbois en vue de la réalisation sur le territoire des Herbiers d une Maison des communes exemplaire en matière de consommation d énergie, la visite du pays de Pontivy sur la thématique de territoires autonomes en énergie, et la visite d un site de méthanisation à Agen Pilotage de la stratégie La Communauté de communes adhère à plusieurs réseaux d acteurs nationaux ou régionaux afin de partager sa stratégie de développement durable tels que Comité 21, Mouvement Français de la Qualité et du Management des Pays de la Loire Le pilotage de l Agenda 21 est assuré par : La Commission développement durable animée par le Vice-président et composée de 15 élus représentants des huit communes. Elle se réunit tous les deux mois pour étudier les actions en cours du programme LEADER et de l Agenda 21. Le Groupe de pilotage de l Agenda 21, composée des membres de la Commission développement durable et des personnes qui ont contribué à l élaboration de l Agenda 21 (citoyens, représentants des mondes associatif et économique, éco-agents). Il se réunit une fois par an pour discuter du bilan de l Agenda 21. Le Service Développement Durable dirigé par Christelle Labbé, la chef de projet développement durable qui pilote l Agenda 21 et le programme Leader, rattachée à la DGS ; Les Comités techniques participatifs. Dans le cadre d une expérimentation impulsée par le Ministère du Développement Durable et France Nature Environnement pour rapprocher les associations et les collectivités locales, la Communauté de communes va tester la mise en place d un ou de comité(s) technique(s) participatifs, qui se réuniront en amont des commissions développement durable afin d apporter les éléments techniques nécessaires à la prise de décision. Ce comité sera nommé par la commission développement durable de façon à réunir les parties 1 Depuis le lancement de la démarche Agenda 21, on note un recul de ce budget dont la part représentait en 2009, 5,9 % du budget principal (soit en valeur). Il faut ici voir les effets de la crise qui affectent également les budgets des collectivités territoriales. 2

3 Mobilisation des équipes internes prenantes associatives du territoire. L animation de ces comités sera assurée soit par la chef de projet développement durable, soit de façon tournante entre les membres. Les dispositifs de mobilisation des équipes internes ont évolué. La mobilisation avait débuté par la sensibilisation autour des écogestes (guide de l éco-agent, questionnaire sur les pratiques pendant l élaboration de l Agenda 21) et s était prolongée par d autres dispositifs pérennes : le groupe éco-agents (aujourd hui suspendu, mais les agents restent engagés sur les actions de l Agenda 21) et deux campagnes de mesure «éco-agents, que nos efforts payent» sur la réduction des consommations d eau et d énergie dans les bâtiments publics (remplacées par la mise en place en 2013 d un logiciel de suivi des consommations dans tous les bâtiments municipaux et communautaires sur les consommations). A présent, la mobilisation des élus et des 500 agents communaux et intercommunaux se poursuit par la démonstration, la convivialité et la formation : la lettre d information dédiée au développement durable «Aux petits oignons» qui fait partie du journal interne «Fines Herbes» des formations dans les communes (gestion différenciée des espaces verts, premiers secours, éco-conduite) des visites thématiques d'équipements exemplaires pour les agents (écocyclerie, dojo BBC) dont l'inauguration a mobilisé 400 personnes sur le Canton tous services confondus. des animations thématiques autour du vélo électrique avec essais (environ 50 agents ont testé un vélo électrique) ; des projets concrets menés sur toutes les communes et qui nécessitent la réunion de tous les responsables techniques : plan de gestion différenciée à objectif zéro pesticide en 2015, Qualité professionnelle unique, groupement de commande de trois communes sur la gestion de leur station d épuration. 2 Ancrage de la stratégie sur le territoire de la collectivité Communication et promotion de la démarche La communication de la démarche passe par : les bulletins et sites internet des communes et de la communauté de communes les inaugurations qui citent les actions de l Agenda 21, et les visites de grands événements organisés par la collectivité. divers événements comme la Semaine du Développement Durable, le Printemps bio, la Quinzaine de l énergie, la foire aux exposants, la semaine des déchets. une société de vidéos réalise depuis 2 ans des reportages sur l Agenda 21 et des actions qui s y inscrivent (en ligne sur le site Internet communautaire). 3

4 Education au développement durable Concertation Depuis 2006, un programme de sensibilisation à l environnement et au développement durable auprès des enfants est mis en œuvre par la Communauté de Communes du Pays des Herbiers. Ce programme est mis en œuvre de la façon suivante : le service environnement sensibilise à la collecte et au traitement des déchets dans les écoles, suit les éco-écoles et coordonne des actions avec les établissements scolaires. dans le cadre d un marché public de 5 ans, renouvelé en 2011 (pour un montant de /an), 12 animateurs de l association La Cicadelle assure des animations dans les écoles élémentaires et maternelles (85 animations ont été assurées en 2012), un projet dans un centre de loisirs, une journée annuelle d ateliers de découverte 2 fédérant les écoles, participation à des manifestations grand public du territoire, suivi de cinq éco-écoles. Les thèmes abordés concernent aussi bien l'énergie, la qualité de l'eau, les déchets, que le jardinage et la biodiversité. Plus de 600 enfants sont concernés par an par ce programme. L éducation du grand public passe par des événements nombreux : Conférences et débats Grand Public avec de nombreux conférenciers sont venus aux Herbiers sur des thématiques différentes, qui rassemblent 100 à 800 personnes 3 ; Des associations locales comme l antenne du CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement): organisent également des séances de ciné débat aux Herbiers ; moments d échanges et de partages. La centaine de participants à l élaboration du plan d actions font désormais partie du groupe de pilotage de l Agenda 21. A ce titre, ils sont invités à évaluer l avancement de l Agenda 21 lors de réunions d échanges annuelles, qui rassemblent environ cinquante personnes (dont le format d animation évolue ; ex : world café en 2012). Les entreprises et associations sont également concertées : elles peuvent aussi faire partie de comités techniques spécifiques à une action et participer à des études, animations réalisées sur le territoire par des structures extérieures (ex : étude menée par le Comité 21 sur la thématique du dialogue entreprises/collectivités ; animation d un débat sur la transition énergétique par la Chaire de Développement humain et territoire de l école des Mines de Nantes, évaluation de l Agenda 21 par IDEA ) Des instances comme le Groupe l Action Locale (GAL) Leader permettent des moments de concertation avec les différentes parties prenantes du territoire (collectivités, agriculteurs, associations de consommateurs, associations environnementales, entreprises ), sur la qualité de l eau. La communauté de communes agit en étroite relation avec les Herbiers Entreprise et le Centre des Jeunes Dirigeants. Des moments privilégiés d échanges sont organisés lors de petits déjeuners thématiques, organisés par la collectivité et qui sont relayés par les Herbiers entreprises et le CJD (en 2012 et 2013 : petit déjeuner éco-innovation, petit déjeuner écologie industrielle, export, ) 2 Tous les ans en janvier lors de la journée du développement durable l'association organise un rassemblement des écoles en 18 ateliers (choisis par chaque classe) qui concernent différentes thématiques qui vont du commerce équitable au fonctionnement des éoliennes. 18 ateliers commerce équitable ont ainsi été crées. 3 Jean-Paul Jaud (alimentation et circuits courts, le Professeur Belpomme (santé et contaminants chimiques), Claude et Lydia Bourguignon (la vie des sols), Jean-Claude Pierre (développement durable et énergie coopérative), Gaël Derive (changements climatiques), Pierre Rabhi (agro-écologie) 4

5 La communauté de communes invite tous les ans l ensemble des artisans afin de les informer des aides accordées pour l habitat (rénovation, acquisition, ) De la même façon, les chambres consulaires CCI et Chambres des métiers et de l artisanat, la CAPEB, la FFB sont étroitement associées aux actions locales. Contractualisation Portée de la mobilisation Articulation des politiques publiques et des échelles territoriales Des débats sur la transition énergétique ont également été organisés en 2011 avec l espace info énergie et en 2013 avec la Chaire Développement humain et territoire de l école des Mines de Nantes (dans le cadre du débat national) mais ont faiblement réuni (20 personnes). Le Pays des Herbiers a mis en place des dispositifs de soutien aux communes et aux particuliers en matière d énergie et d habitat : attribution des aides aux citoyens pour la rénovation thermique sous la condition d avoir vu un conseiller énergie et de faire intervenir un artisan certifié. nouvelle aide aux particuliers pour la construction de logements passifs (RT2020) ; l attribution de l aide est soumise à des objectifs thermiques précis et contrôlés. partenariats financiers avec les communes du territoire autour d objectifs précis : rénovation de logements anciens selon le label BBC rénovation La collectivité a réussi à entreprendre des actions en faveur du changement des habitudes de vie des habitants, des agriculteurs, et des artisans par différents moyens : Dans le cadre des actions énergétiques prévues dans l Agenda 21 et dans le PLH, les près de subventions versées depuis 2006 aux habitants aux revenus modestes (avec des aides de l ANAH) ont généré un chiffre d affaires de plus de 17 millions d euros, au bénéfice des entreprises locales du bâtiment (un secteur qui a mieux résisté à la crise que d autres secteurs vendéens!) Faire adhésion les agriculteurs et les consommateurs à la Charte de Territoire Durable (finalisée courant 2013) afin de pérenniser l action de production des aliments locaux sains et respectueux de l environnement. Parallèlement, la Communauté de communes accompagne ses huit structures de restauration collective dans la définition de leur plan d actions en faveur de l agriculture locale et biologique. La Communauté de communes va signer une convention avec la chambre des métiers et de l artisanat afin de relayer la charte 3D de la CMA de Vendée auprès des artisans, ce qui aura pour objectif de les faire aller vers des pratiques durables (consommation d eau, d énergie, gestion des déchets). Les actions déployées sur le territoire dans le cadre de l Agenda 21 servent de support et d outils aux actions engagées par les communes, mais également par le Pays du Haut Bocage (réalisation du SCOT). Par exemple, l Agenda 21 est à l origine du schéma intercommunal des déplacements. La commune des Herbiers tient compte de cette stratégie pour la révision de son Plan local d urbanisme. A l échelle régionale, elle participe à divers réseaux d actions en lien avec le développement durable (Association Air Pays de la Loire, Réseau COT sur le climat, Comité stratégique d orientation de l ADEME). 5

6 3 Structure, mise en œuvre et évaluation de la stratégie de développement durable Axes stratégiques Suivi et évaluation de la démarche La mise en œuvre du plan d action Agenda 21 du Pays des Herbiers doit s opérer sur une période de 10 ans. Ce plan comporte 37 actions, organisées autour de 4 axes : 1. aménager le territoire pour économiser l espace et favoriser le lien social ; 2. produire en préservant les ressources et en tenant compte des hommes ; 3. consommer sobrement ; 4. former, informer, partager (axe transversal). Dans l Agenda 21 du pays des Herbiers, chaque axe de travail dispose de fiches actions dans lesquelles sont définis des indicateurs de réalisation. La mise en œuvre de ces actions doit s opérer sur une période de 10 ans ( ) mais chaque fiche action a été priorisée (priorité 1 pour les actions les plus urgentes à priorité 3 : moins urgentes). La Communauté de communes est tout de même en limite de compétences pour mettre en œuvre des actions relatives aux déplacements doux (pistes cyclables sur des territoires départementaux et communaux) ou de santé. L évaluation de la démarche passe par : L amélioration continue du projet, réalisée tous les ans par la chef de projet développement durable, sous la forme de bilan, à partir des informations remontées par les services communaux et intercommunaux (résultats des indicateurs par service et actions réalisées pendant l année). L'invitation, chaque année, des personnes ayant participé à l'élaboration de l'agenda 21 ayant pour but de faire remonter les avis sur l'avancement du programme d'actions et sur les nouvelles orientations à partir du bilan d'action réalisé chaque année. Les élus, services des collectivités, citoyens et entreprises sont tous amenés à donner leur avis. Cette évaluation annuelle a conduit à la réalisation d un document de communication en L évaluation a mi-parcours lancée avec le cabinet IDEA Recherches : Cette évaluation va permettre d ici à juin 2013 de réaliser un bilan des actions engagées, de consulter les parties prenantes sur les nouvelles orientations à donner à l'agenda 21, et de rationaliser les indicateurs. Le bilan de cette évaluation à mi-parcours sera communiqué dans le journal intercommunal. 6

7 4 -Actions réalisées sur des thématiques innovantes Thématique Actions réalisées Résultats chiffrés Responsabilité sociétale des organisations Mise en place dans chaque commune d'un plan de désherbage et un plan de gestion de l herbe 1 commune en «zéro phyto» 10 sites en «zéro phyto» Baisse de 75% en volumes de produits phyto sur l ensemble du territoire Lutte et adaptation au changement climatique Favoriser les circuits courts et l agriculture durable dans la commande publique Réduction et tri des déchets Dispositif d incitation à la réhabilitation thermique du bâti par : 1. Des aides accordées aux particuliers pour les équipements en énergies renouvelables ou ultra économes et pour les travaux d'isolation des combles 2. Financement de la labellisation BBC des maisons des particuliers jusqu à fin 2012 (depuis 2013 financement des maisons passives RT2020) 3. Permanences Energie gratuites 1 jour/semaine avec évaluation énergétique Approvisionnement en produits bio locaux privilégié pour les buffets organisés par la Communauté de communes 8 restaurants collectifs locaux engagés pour s approvisionner en produits locaux bio et durables (3000 repas/j) Remplacement des bouteilles d eau par des carafes + achat de produits d entretien et savon éco-labellisés + distribution de sacs réutilisables aux lecteurs des bibliothèques subventions accordées depuis 2006 (28% des foyers) versés par la Communauté de Communes du Pays des Herbiers, soit l équivalent de 3 millions de litres de fuel économisés/an Entre 2006 et 2012 : contacts avec un conseiller énergie ; évaluations énergétiques réalisées ; 91 diagnostics complets (chez le particulier) ; 610 diagnostics énergétiques réalisés Thermographie aérienne et diagnostics énergétiques 50% des particuliers concernés ont réalisé des travaux d efficacité énergétique dans les 2 ans qui ont suivi l opération 7

8 (enquête 2010) Préservation de la biodiversité et des ressources naturelles Généralisation de la BBC Opération Vélo électrique Partenariat avec les magasins locaux de vélos à assistance électrique choisis dans une logique de partie prenante sur un état des lieux de revendeur de vélos sur le territoire : 6 étaient présents à la présentation de la démarche 5 ont menés le projet avec le territoire dont Brochard, Intersport, Décathlon. Programme LEADER : développer une filière agricole et agro-alimentaire de qualité pour reconquérir la qualité de l eau de la Bultière Montant total des actions soutenues : 2 Millions d Montant de Feader : Création de zones refuges LPO sur toutes les communes du territoire En 2010 : 66% des constructions neuves conçues en BBC Projet lancé en 2012 : rénovation éco-performante de 5 logements sociaux communaux selon la norme BBC rénovation. Fin du chantier : mars 2013 Plus de 300 citoyens et 2000 salariés ont essayé un vélo à assistance électrique Fin 2012, 210 vélos achetés sur le territoire. 6 bornes installées. 210 aides sont attribuées pour l acquisition d un vélo électrique Depuis 2009 : aide à 80 actions : aides à la conversion ou l installation en agriculture biologique ; diagnostic environnemental de toutes les communes, zones humides et paysages ; étude de marché local sur les produits bio et durables ; soutien à la filière transformation à la ferme et distribution directe ; sensibilisation du public (manifestations, guide de l écojardinage, cours de cuisine) ; animation coopération Depuis 2012 accompagnement de 8 restaurants collectifs volontaires par le GAB85 pour l augmentation de la part d aliments issus de l agriculture biologique et locale (3000 repas/j) actions parallèles de la Communauté de Communes : acquisition de terres agricoles pour y installer un jeune exploitant bio 2010 : 2 zones refuges LPO sur 1 commune 2011 : 3 zones de refuge LPO sur 2 autres communes 2012 : 3 zones refuge LPO sur 2 8

9 Cohésion sociale et territoriale Soutien à l économie sociale et environnementale Label Habitat Grand Axe (Action du PLH) depuis 2001 : dispositif de subventions pour aider les propriétaires à entreprendre des travaux d accessibilité dans leurs logements Lutte contre l habitat indigne et très dégradé (Action du PLH) OPAH lancée en 2009(Action n 8 du PLH) depuis 2007 Soutien financier aux logements locatifs sociaux publics pour une construction en HPE Organisation de 3 ateliers «écoconception» à destination des entreprises du territoire en 2012 et 2013 Structuration de la filière agricole biologique et durable nouvelles communes 3 niveaux de subventions (750, 2 500, ) attribués en fonction des travaux réalisés 204 aides attribuées depuis 2009 Soutien financier aux propriétaires qui ont des travaux classés insalubres ou très dégradés (6 logements aidés depuis 2009) En 2010/2011, financement de la construction d une résidence salariale (52 logements) pour les jeunes actifs arrivant sur le territoire 13 entreprises formées Recensement des producteurs locaux bio et durables prêts à approvisionner les circuits courts (dont la restauration collective) :57 producteurs sur 656 interrogés Accompagnement des professionnels locaux de la filière bâtiment par : - Une enquête annuelle - Une formation sur les nouvelles techniques en matière d habitat durable en partenariat avec la CAPEB - Une Charte partenariale avec entreprises du bâtiment, et banques Enquête annuelle adressée aux artisans (entre 30 et 50) sur leurs besoins en formation. Taux de retour : 50%. Présentation des résultats lors d une rencontre annuelle Formations organisées en fonction des réponses. Depuis 2008, 200 artisans locaux ont été formés (efficacité énergétique, récupération d eau, etc.) 27 entreprises du bâtiment signataires. Elles s engagent à suivre la formation FEEBAT et à informer leurs clients sur le dispositif d aides financières et techniques de la communauté de communes Banques : 4 banques 9

10 Epanouissement humain Coopération internationale Création de jardins familiaux avec obligation pour les occupants de n utiliser aucun produit phytosanitaire et animations autour de l agriculture biologique Mise en réseau des bibliothèques du pays des Herbiers (en cours) Coopération dans le cadre du Comité de Jumelage avec Newtown (Pays de Galles) signataires pour assurer le relais du dispositif d aides à leurs clients 42 parcelles ouvertes au printemps 2010 sur les Herbiers. 25% des occupants habitent dans les logements collectifs sociaux à proximité. Vu la demande, 14 parcelles supplémentaires devraient ouvrir prochainement au Val de la Pellinière Mutualisation des bibliothèques enrichies dans le cadre d'acquisitions financées par la Communauté de communes acquisitions sont prévues chaque année. Chaque usager a accès aux documents déjà disponibles. Le catalogue informatisé, permet de réserver les ouvrages depuis chez soi. 1 rencontre au cours du Chrono des nations en octobre 2012 autour du vélo électrique 1 échange en juin 2013 à Newtown sur les thèmes : Vélos électriques, Agriculture Biologique, Tri sélectif, Bâtiments basse consommation Contact politique Nom : LAUNAY Jean-Louis Fonction : Vice président de la Communauté de communes, président de la commission développement durable Mail : Téléphone : Contact technique Nom : LABBÉ Christelle Fonction : Chef de projet Développement Durable et Leader Mail : ou Téléphone (ligne directe) :

11 Annexe : Cartographie des acteurs Jean Louis Launay vice président de la Communauté de communes le 24/05/

12 Source : Dossier de candidature aux Rubans du développement durable 2013 de la communauté de communes du Pays des Herbiers Jean Louis Launay vice président de la Communauté de communes le 24/05/

13 Annexe : Cartographie des actions Source : Dossier Rubans du développement durable 2013 de la communauté de communes du Pays des Herbiers Jean Louis Launay vice président de la Communauté de communes le 24/05/

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais Atelier 21 ARTICULATION TERRITORIALE ET PARTENARIALE D UN SERVICE INTÉGRÉ DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC PRIVÉ: EXEMPLE EN RÉGION NORD PAS DE CALAIS Christophe MILIN : Economiste, ADEME Nathalie

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe E N G A G E O N S - N O U S P O U R N O T R E E N V I R O N N E M E N T Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne DOSSIeR De PReSSe 2014 DOSSIeR DE PReSSe " exemplarité environnementale

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Grand Lyon acteur du développement durable

Grand Lyon acteur du développement durable Grand Lyon acteur du développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre)

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre 103 participants au matin Introduction de la journée de lancement Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Le Plan Climat Territorial s intègre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS 1 Les objectifs opérationnels de la Trame Verte et Bleue Connaître Observer Evaluer Restaurer, préserver et gérer les cœurs de nature La Trame Verte et Bleue,

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Programme d Intérêt Général Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Rappels: Les cibles du Programme d Intérêt Général Amélioration de la qualité thermique des logements Adaptation

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

FICHE ACTIONS Impact et Environnement

FICHE ACTIONS Impact et Environnement FICHE ACTIONS Impact et Environnement ACTIONS GLOBALES Organisation autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 Démarche de progrès continu validée par une évaluation AFAQ 26000 (obtention du niveau

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général 10 propositions du réseau FNAB pour une nouvelle politique de l eau (2013-2018) Cahier propositionnel du réseau FNAB dans le cadre

Plus en détail

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS Pour construire ensemble des propositions concrètes et pour faire avancer l EEDD. 11 chantiers Construits à partir des échanges avec les acteurs de l EEDD, des programmes

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

V I E D U R É S E A U

V I E D U R É S E A U Lettre d information n 6 - Mars 2013 F E J U P Les territoires ruraux franciliens doivent faire face à des enjeux forts qui conditionneront dans quelques décennies la qualité de vie de la région capitale.

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l Eco-prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des logements Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre,

Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre, Dispositifs nationaux de financement public mobilisables pour des projets relevant du plan industriel «Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable» Janvier 2015 1 Vous avez répondu

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 Par la présente charte, le collectif Alternatiba Dijon définit les objectifs et les modalités d organisation d un «village des alternatives» à Dijon, pour prendre part à la

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE POUR LA POLITIQUE NATIONALE DES GRANDS SITES

DOCUMENT DE REFERENCE POUR LA POLITIQUE NATIONALE DES GRANDS SITES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT DOCUMENT DE REFERENCE POUR LA POLITIQUE NATIONALE DES GRANDS SITES Annexe à la circulaire ministérielle du 21 janvier 2011

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Ce document est issu d une concertation entre la Fédération Nationale des Sociétés d

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Présentation SEM Nièvre Energies. «Les territoires au cœur de la transition énergétique»

Présentation SEM Nièvre Energies. «Les territoires au cœur de la transition énergétique» Présentation SEM Nièvre Energies «Les territoires au cœur de la transition énergétique» Clamecy, le 10 janvier 2014 Un engagement politique du territoire Une approche territorialisées De la co-construction

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire»

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Jean Pascal Arcangeli, association Les Petits Palais Yoann Loyen, Groupement des Agriculteurs Biologiques de Loire-Atlantique Par l association Les Petits

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

LES REPONSES DES CANDIDATS

LES REPONSES DES CANDIDATS Lyon - 22 mars 2007 DECHETS ET ENERGIE LES REPONSES DES CANDIDATS AUX COLLECTIVITES TERRITORIALES AMORCE, association nationale des collectivités et des professionnels pour la gestion des déchets et de

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial - Saint-Brieuc Agglomération

Plan Climat Energie Territorial - Saint-Brieuc Agglomération Plan Climat Energie Territorial - Saint-Brieuc Agglomération 140 Mesures 3 Objectifs globaux 6 Objectifs stratégiques 13 Thématiques 27 Objectifs opérationnels -> 27 fiches actions Concrètes Habitat Améliorer

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail