Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive"

Transcription

1 Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

2 Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides depuis les cinq dernières années 2. Le règlement sur l Aquaculture et la vente des poissons selon la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune 3. Les impacts des ensemencements sur le milieu naturel 4. Le réglementation et la pratique de la pêche sportive

3 Portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides ( ) ensemencements poissons lac + (bassin rivière du diable) Omble de fontaine 288 (27) (60 710) Truite arc-en-ciel (0) Touladi (0) Moulac (0) Truite brune 6 (20) (40 567)

4 La réglementation sur l aquaculture et la vente de poisson Le zonage piscicole nous indique ce qu on peut ensemencer et où on peut le faire Le Règlement sur l aquaculture et la vente de poisson nous indique qu il est interdit d introduire une nouvelle espèce dans un plan d eau sauf l omble de fontaine, la truite arc-en-ciel et la moulac (hybride omble X touladi). Cependant certains dans les plans d eau de l annexe 3 il est interdit d ensemencer la truite arc-en-ciel, la truite brune et la moulac. Une annexe supplémentaire avec une liste des plans d eau est à venir afin interdire tous les ensemencements Un permis d ensemencement est requis pour toutes les espèces et l acheteur est le titulaire du permis. Le permis est émis pour les espèces autres que l omble de fontaine par le Secteur Faune du MRNF. Les agents de protection de la faune sont informés lors de l émission du permis d ensemencement. Le permis de l omble de fontaine est émis par le pisciculteur et une copie doit être retournée au secteur Faune.

5 Le zonage piscicole défini les espèces qu on peut ensemencer, transporter ou élever sur le territoire Bassin versant de la rivière du Diable 14 Sainte-Agathe

6 Zone 9: Bassin versant de la rivière du Diable à l extérieur l du Parc du Mont-Tremblant Espèces permises si présentes dans le plan d eau: achigan à petite bouche, doré jaune ou noir, omble chevalier, ouananiche, touladi Espèces permises n importe où dans la zone 9 sauf exceptions aux annexes: omble de fontaine, moulac, truite arc-enciel et truite brune

7 Article 54 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune Le ministre ou la personne qu'il autorise peut toutefois refuser de délivrer un permis de transport ou d'ensemencement ou de pourvoirie pour des motifs d'intérêt public notamment de conservation ou de gestion de la faune.

8 Exemple du calcul pour ensemencement d un lac avec omble de fontaine Dépôt-retrait 1 an et plus SUPERFICIE jrs pêche/ha jrs pêche/ha >100 jrs pêche/ha 0-2 hectares 2-4 hectares Ne pas excéder

9 Les impacts des ensemencements Les impacts varient principalement en fonction: a) des espèces ensemencées versus les espèces présentes b) de la souche génétique ensemencée c) des parasites présents ou non dans le milieu naturel Quelles doivent être les normes pour le succès des ensemencements Les normes varient en fonction de l objectif recherché: a) restauration d une population perturbée par la destruction de son habitat b) mise en valeur pour augmenter l offre à la pêche sportive.

10 A quel stade ensemencent-on le Oeuf poisson? Lorsqu on désire un retour du poisson dans la frayère. Le phénomène d imprinting a fait l objet de beaucoup de recherche chez le saumon mais semble moins évident chez les autres espèces. Chez l omble de fontaine le choix du site semble être déterminé par la vitesse du courant, la profondeur et la température de l eau, la résurgence des sources dans les plans d eau ou cours d eau semble privilégié pour le choix du site chez l omble de fontaine. Problématique de l ensemencement à ce stade est reliée à la meilleure localisation du site et à la protection des œufs dans le substrat. Fretins ou poisson d un an? Le nombre de poisson à ensemencer devra être de beaucoup supérieur pour les larves que pour les fretins que pour les poissons d un an à cause du taux de survie après ensemencement. Varie en fonction du stade. Plus la compétition est forte (autres espèces présentes) plus le stade devra être avancé. Les résultats sont généralement meilleurs avec des stades avancés La souche génétique peut aussi jouer sur le taux de survie des larves et des fretins en milieu naturel.

11 Les conditions requises pour le succès des ensemencements Oxygène dissous et température conforme au besoin de l espèce visée (profil physico-chimique) Type de substrat, plantes aquatiques, une profondeur, une température et une vitesse de courant adéquat pour la reproduction du poisson ou sa croissance Absence d espèces compétitrices ou de prédateurs Proie préférentielle présente (pour une croissance optimale) Une transparence (influence l activité d alimentation du poisson) et un ph adéquats (survie des œufs ou des larves)

12 Certains risques d introductiond d une nouvelle espèce Compétition alimentaire Prédation Parasite et maladie

13 Omble de fontaine et espèces compétitrices Le meunier noir et le mulet à corne J en ai assez de me battre tout le temps! J abandonne

14 Problématique des parasites chez les poissons Plusieurs espèces de parasites sont déjà présents dans le milieu naturel. Les parasites ne sont pas contrôlés dans les piscicultures (certification pour certaines maladies seulement), peuvent augmenter le risque d introduction d un parasite. Généralement peu visible dans le poisson et sans danger pour la santé lorsque bien cuit.

15 Photo des parasites et cycle de vie Ver plat (Diphyllobothrium latum) Espèces: brochet, doré, l éperlan, omble, perchaude, truite et saumon La cuisson détruit le parasite (60 C 10 minutes, Congélation 24 heures -20 C) Copépode (Salmincola edwardsii) Espèces: omble de fontaine, fréquent en pisciculture Parasite non dangereux pour l humain Ver plat (Ligula intestinalis) Espèces: cyprinidé, moxostome, truite, omble et saumon Parasite non dangereux pour l humain Ver plat enkysté: points noirs Espèces: doré, brochet, achigan, crapet, perchaude, truites et ombles La cuisson détruit le parasite (60 C 10 minutes, Congélation 24 heures -20 C)

16 Cycle de vie de Diphyllobothrium latum

17 Maladies Lymphosarcome (tumeur) Espèces: brochet, saumon, truites, ombles Consommation non recommandée Fibrome (tumeur) Espèces: doré, saumon Consommation non recommandée Lymphocystis (virus) Toutes les espèces d eau douce et salée Consommation non recommandée

18 Réglementation sur la pêche en fonction de la zone de pêche

19 Introduction des espèces compétitrices: Réglementation sur les poissons appâts Les poissons appâts morts sont autorisés dans les zones 9, 10 et 11; Les poissons suivants sont interdit à utiliser comme appât morts ou vivants: achigans, barbottes, barbue de rivière, brochets, carassin, carpe, chevaliers, crapets, dorés, esturgeons, gobie à taches noires, lamproies, laquaiches, lépisosté osseux, lotte, malachigan, maskinongé, ombles, perchaude, poisson-castor, saumons, tanche, touladi, truites et toutes espèce de poisson qui n est pas indigène au Québec;

20 Quelques pratiques interdites Il est interdit de vendre, d acheter, de troquer la plupart des poissons lorsqu ils sont pris à la pêche sportive et il est interdit de vendre des poissons appâts capturés à la pêche sportive; Il est interdit de pêcher à l aide d hameçons ou de crochets manipulés de façon à percer le poisson dans une partie du corps autre que la bouche. Il est interdit d avoir en sa possession, à moins de 100 mètres d un lieu de pêche ou d un cours d eau, un engin de pêche dont l usage est interdit sur le lieu même, excepté lorsqu un tel engin se trouve dans un véhicule ou un bâtiment.

21 Remise à l eau l du poisson Toute personne doit rejeter immédiatement, mort ou vif, dans les eaux où elle l a pris et en évitant de le blesser inutilement s il est toujours vivant, tout poisson; d une taille dont la garde est interdite; capturé pendant une période ou en un lieu où sa pêche est interdite; capturé au moyen d un engin interdit ou encore lorsque la limite de prise est atteinte; capturé en vertu du permis de pêche sportive avec remise à l eau obligatoire.

22 Méthode de remise à l eaul Hameçon sans ardillon est préférable lorsque l on pratique la remise à l eau Utilisez une épuisette en coton avec de petites mailles Si l hameçon est avalé, coupez la ligne Pour réanimer le poisson faire passer l eau entre les branchies dans un mouvement de va et vient

Table des matières. Avant-Propos 3. 1. Les objectifs 3. 2. Les principes 4. 3. Les bénéficiaires 4. 4. Les modalités de pêche 4. 5.

Table des matières. Avant-Propos 3. 1. Les objectifs 3. 2. Les principes 4. 3. Les bénéficiaires 4. 4. Les modalités de pêche 4. 5. PÊCHE SAISON 2015-2016 CODE DE PRATIQUE RELATIF À LA PRATIQUE DES ACTIVITÉS DE PÊCHE DES ABÉNAKIS D ODANAK ET DE WÔLINAK 1 Table des matières Avant-Propos 3 1. Les objectifs 3 2. Les principes 4 3. Les

Plus en détail

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Yvan Turgeon, biol. Le saumon au Québec 118 rivières Une cinquantaine accessibles uniquement par bateau ou avion

Plus en détail

Réseau d inventaire des poissons de l estuaire (RIPE) Bilan de l année 2011

Réseau d inventaire des poissons de l estuaire (RIPE) Bilan de l année 2011 Geneviève Bourget 1, Kim Belzile 1, Martine Tremblay 1, Chantal Larue 2, Patrick Gagnon 1 1 Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), Direction de l expertise Faune-Forêts-Territoire 2

Plus en détail

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce 1 Champ d application de la loi pêche. 1 Milieu 2 Eau libre / eau close /pisciculture 2 Classification des eaux : eaux domaniales et non domaniales.

Plus en détail

L identification des poissons. Par Jean-François Desroches 28 mai 2014

L identification des poissons. Par Jean-François Desroches 28 mai 2014 L identification des poissons Par Jean-François Desroches 28 mai 2014 Aperçu de la présentation Survol de la faune ichtyenne d eau douce du Québec Critères d identification principaux Poissons à connaître

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

1 er AVRIL 2004 AU 31MARS 2005 BROCHURE GRATUITE. AU QUÉBEC www.fapaq.gouv.qc.ca

1 er AVRIL 2004 AU 31MARS 2005 BROCHURE GRATUITE. AU QUÉBEC www.fapaq.gouv.qc.ca P R I N C I P A L E S R È G L E S 1 er AVRIL 2004 AU 31MARS 2005 BROCHURE GRATUITE AU QUÉBEC www.fapaq.gouv.qc.ca LA PÊCHE AU QUÉBEC, TOUT UN POTENTIEL! Les Québécois et les Québécoises ont toujours manifesté

Plus en détail

État des populations de saumon atlantique au Québec. Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique

État des populations de saumon atlantique au Québec. Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique État des populations de saumon atlantique au Québec Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique Gestion de l espèce Engagements internationaux du Québec Fixer des seuils de conservation*

Plus en détail

sur l exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2010, 2011 et 2012 La Commission intercantonale de la pêche dans le lac de Morat

sur l exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2010, 2011 et 2012 La Commission intercantonale de la pêche dans le lac de Morat Règlement du 24 avril 2009 Entrée en vigueur : 01.01.2010 sur l exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2010, 2011 et 2012 La Commission intercantonale de la pêche dans le lac de Morat Vu la loi fédérale

Plus en détail

DIAGNOSE DU LAC LOUISA DANS LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE WENWORTH

DIAGNOSE DU LAC LOUISA DANS LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE WENWORTH Direction de l aménagement de la faune des Laurentides DIAGNOSE DU LAC LOUISA DANS LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE WENWORTH par Louise Nadon Société de la Faune et des Parcs du Québec St-Faustin, juin 2004

Plus en détail

LA NATION MICMAC DE GESPEG CODE DE PRATIQUE RELATIF À LA PRATIQUE DES ACTIVITÉS DE PÊCHE

LA NATION MICMAC DE GESPEG CODE DE PRATIQUE RELATIF À LA PRATIQUE DES ACTIVITÉS DE PÊCHE LA NATION MICMAC DE GESPEG CODE DE PRATIQUE RELATIF À LA PRATIQUE DES ACTIVITÉS DE PÊCHE Ce code de pratique fait partie intégrante de l Entente conclue entre La Nation Micmac de Gespeg et le ministre

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE LA PLUPART DES PERSONNES ONT BESOIN DE L UNE DES VIGNETTES DE PERMIS SUIVANTES POUR PÊCHER EN ONTARIO Vignette de permis de pêche sportive : Pour les pêcheurs

Plus en détail

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) Saison 2014-2016

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) Saison 2014-2016 Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) Saison 2014-2016 Adresse du destinataire Consultez la section Actualités du site web pour connaître les corrections et modifications réglementaires

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE LA PLUPART DES PERSONNES ONT BESOIN DE L UNE DES VIGNETTES DE PERMIS SUIVANTES POUR PÊCHER EN ONTARIO Vignette de permis de pêche sportive : Pour les pêcheurs

Plus en détail

Évaluation du programme de restauration du touladi au réservoir Manouane

Évaluation du programme de restauration du touladi au réservoir Manouane Direction de l aménagement de la faune de la Mauricie Évaluation du programme de restauration du touladi au réservoir Manouane Par Louis Houde, biologiste Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Plus en détail

INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT

INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT COMMUNE DE TEILLET ARGENTY COMPTE RENDU DE L OPERATION M. LELIEVRE JANVIER 2010 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 MATERIEL

Plus en détail

Inventaire et caractérisation de l habitat du poisson dans les cours d eau Dion, Soucy et l Aunière dans la MRC des Sources

Inventaire et caractérisation de l habitat du poisson dans les cours d eau Dion, Soucy et l Aunière dans la MRC des Sources Inventaire et caractérisation de l habitat du poisson dans les cours d eau Dion, Soucy et l Aunière dans la MRC des Sources Pour Corporation pour la promotion de l environnement de la rivière Nicolet (COPERNIC)

Plus en détail

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Marc Fleury Biologiste 341, rue Saint-Jean-Baptiste Est,

Plus en détail

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin

Plus en détail

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Le garde pêche particulier ne peut utiliser ses pouvoirs de police judiciaire que face à des infractions prévues et punies par la législation

Plus en détail

INVALIDITÉ PARTIELLE

INVALIDITÉ PARTIELLE SECOND PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 716-2007 modifiant le règlement de zonage no. 423-1990 concernant l abattage d arbres Le présent règlement vise à modifier la terminologie relative à l abattage d arbres

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction générale des pêches et de l aquaculture commerciales Lois et règlements relatifs à l aquaculture en eau douce (mise à jour : avril 2004) Richard Morin, biologiste Station

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

RÈGLEMENT 923.97.1.1 sur l'exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2007, 2008 et 2009 (Rpêche-Morat)

RÈGLEMENT 923.97.1.1 sur l'exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2007, 2008 et 2009 (Rpêche-Morat) Adopté le 28.04.2006, entrée en vigueur le 01.01.2007 - Etat au 01.01.2009 (abrogé) RÈGLEMENT 923.97.1.1 sur l'exercice de la pêche dans le lac de Morat en 2007, 2008 et 2009 (Rpêche-Morat) du 28 avril

Plus en détail

POISSON ET HABITAT DU POISSON DANS LA BAIE DE BELLEISLE

POISSON ET HABITAT DU POISSON DANS LA BAIE DE BELLEISLE Secrétariat canadien de consultation scientifique Réponse des Sciences 2007/015 POISSON ET HABITAT DU POISSON DANS LA BAIE DE BELLEISLE Contexte Un propriétaire de la baie de Belleisle (située sur la côte

Plus en détail

VINCENT 06.82.59.56.89

VINCENT 06.82.59.56.89 Pour tout renseignement sur les animations proposées par la fédération vous pouvez contacter nos deux animateurs diplômés du BPJEPS Pêche de Loisir aux numéros ci-dessous. VINCENT 06.82.59.56.89 ARNAUD

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE

RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE RENSEIGNEMENTS SUR LES PERMIS DE PÊCHE RÉCRÉATIVE LA PLUPART DES PERSONNES ONT BESOIN DE L UN DES PERMIS SUIVANTS POUR PÊCHER EN ONTARIO Permis de pêche sportive : Pour les pêcheurs qui désirent obtenir

Plus en détail

Règlementation sur la pêche 2015-2016 * Parc national des Pingualuit

Règlementation sur la pêche 2015-2016 * Parc national des Pingualuit Règlementation sur la pêche 2015-2016 * Parc national des Pingualuit 1. DÉFINITIONS Bénéficiaire: Une personne inscrite ou admissible à l inscription comme bénéficiaire Inuit au titre de la Loi sur les

Plus en détail

Chapitre 10. Programme de compensation

Chapitre 10. Programme de compensation Chapitre 10 Programme de compensation Table des matières...10-i Liste des tableaux... 10-ii Liste des photos... 10-ii Liste des cartes... 10-ii 10 Programme de compensation...10-1 10.1 Compensation pour

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

SF 2012/20-1 UNDER THE ONTARIO FISHERY REGULATIONS, 2007 AUX TERMES DU RÈGLEMENT DE PÊCHE DE L ONTARIO (2007)

SF 2012/20-1 UNDER THE ONTARIO FISHERY REGULATIONS, 2007 AUX TERMES DU RÈGLEMENT DE PÊCHE DE L ONTARIO (2007) SPORT FISHING VARIATION ORDER For FISHERIES MAGEMENT ZONE 20 version 1 ORDONNCE DE MODIFICATION RELATIVE À LA PÊCHE SPORTIVE POUR LA ZONE DE GESTION DES PÊCHES n o 20 Version 1 SF 2012/20-1 UNDER THE ONTARIO

Plus en détail

Production de pétoncles vivants Princesse Algues et R&D

Production de pétoncles vivants Princesse Algues et R&D Production de pétoncles vivants Princesse Algues et R&D Fermes Marines du Québec (FMQ) Fondée en 2006 Investissements de 8.5 millions$ Construction écloserie 2012 Opère une écloserie pétoncles, algues

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS DU TOUR DES CHAUSSÉES (HESDIN) www.eau-artois-picardie.fr LA CANCHE Longueur principale 89 km Débit moyen (Brimeux) 12 m³/s

Plus en détail

Contrôle du myriophylle à épi (Myriophyllum spicatum) à l aide de toiles de jute au lac Pémichangan, Québec, Canada

Contrôle du myriophylle à épi (Myriophyllum spicatum) à l aide de toiles de jute au lac Pémichangan, Québec, Canada Contrôle du myriophylle à épi (Myriophyllum spicatum) à l aide de toiles de jute au lac Candidature de Geneviève Michon, biologiste et chargée de projet Pour les Phénix de l environnement Mars 2014 PRÉSENTATION

Plus en détail

Complexe de la. Romaine. Décembre 2012. Bulletin d information

Complexe de la. Romaine. Décembre 2012. Bulletin d information Complexe de la Romaine Bulletin d information Décembre 2012 LE PROJET EN ACTION 1. Construction des digues D2 et F2 (Romaine-2). 2. Bétonnage d encastrement pour les différentes composantes des groupes

Plus en détail

Pour de plus amples renseignements, veuillez joindre les responsables à l adresse suivante :

Pour de plus amples renseignements, veuillez joindre les responsables à l adresse suivante : Ce document a été réalisé par le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation Pour de plus amples renseignements, veuillez joindre les responsables à l adresse suivante : Direction de

Plus en détail

UTILISATION DU COURS INFÉRIEUR DE LA RIVIÈRE SAINT JEAN (NOUVEAU BRUNSWICK) COMME HABITAT DU POISSON DURANT LA CRUE PRINTANIÈRE

UTILISATION DU COURS INFÉRIEUR DE LA RIVIÈRE SAINT JEAN (NOUVEAU BRUNSWICK) COMME HABITAT DU POISSON DURANT LA CRUE PRINTANIÈRE Secrétariat canadien de consultation scientifique Réponse des Sciences 2009/014 UTILISATION DU COURS INFÉRIEUR DE LA RIVIÈRE SAINT JEAN (NOUVEAU BRUNSWICK) COMME HABITAT DU POISSON DURANT LA CRUE PRINTANIÈRE

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Politique des usages des lacs de Nominingue

Politique des usages des lacs de Nominingue Politique des usages des lacs de Nominingue Document explicatif et de consultation Document produit par le Conseil régional de l environnement des Laurentides (CRE Laurentides) En collaboration avec la

Plus en détail

La Gestion Patrimoniale en Ardèche. PEYRONNET Vincent

La Gestion Patrimoniale en Ardèche. PEYRONNET Vincent La Gestion Patrimoniale en Ardèche PEYRONNET Vincent Le Contexte Ardéchois La politique de Gestion patrimoniale Conclusion & perspectives Le Contexte Ardéchois Un département mosaïque d influences géologiques

Plus en détail

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire et Les Polychlorobiphényles (PCB) sont des substances persistantes dans l environnement largement répandues à la surface du globe. Produit depuis 1929, interdit en France depuis 1980. et Le problème des

Plus en détail

L ombre commun dans le canton de Vaud

L ombre commun dans le canton de Vaud Centre de conservation de la faune et de la nature Inspection de la pêche Chemin du Marquisat 1 1025 St-Sulpice Service des forêts, de la faune et de la nature www.dse.vd. vd.ch T 021 557 86 30 F 021 557

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Les Acipenséridés. Esturgeon jaune... 12. Les Lottidés. Lotte... 12. Les Ictaluridés. Barbotte brune... 14 Barbue de rivière...

TABLE DES MATIÈRES. Les Acipenséridés. Esturgeon jaune... 12. Les Lottidés. Lotte... 12. Les Ictaluridés. Barbotte brune... 14 Barbue de rivière... LE PETIT GUIDE DE L APPRENTI PÊCHEUR DU BASSSSI IN VEERSSANTT DEE LLA RIVIÈÈREE L ASSSSOMPTTI ION TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Un bassin versant... 2 Organisme de bassin versant : la Corporation

Plus en détail

LA PECHERIE DU LAC Messancy

LA PECHERIE DU LAC Messancy A.S.B.L. LA PECHERIE DU LAC Messancy REGLEMENT DE PECHE 2016 Section 1 -> Généralités : Art 1 : CONSULTATION DE LA VALVE / CONNAISSANCE DU REGLEMENT : Chaque pêcheur est tenu de consulter la valve d affichage

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, article 120 et article 237] 4.1 Nécessité du permis de construction Tout projet de construction, de transformation,

Plus en détail

Pêche expérimentale au réservoir Gouin en 2002

Pêche expérimentale au réservoir Gouin en 2002 Direction de l aménagement de la faune de la Mauricie Pêche expérimentale au réservoir Gouin en 22 (2) Dynamique des populations de poissons Par Louis Houde Ministère des Ressources naturelles, de la Faune

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

Aménagement de 47 frayères pour améliorer l habitat de la truite mouchetée sur le territoire de l'obv Charlevoix-Montmorency.

Aménagement de 47 frayères pour améliorer l habitat de la truite mouchetée sur le territoire de l'obv Charlevoix-Montmorency. Rapport final Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives Renaud Dostie, tech. de la faune sp. Jacques L. Laliberté, ing.f. Jean Landry, directeur OBV-CM Québec, le 1 décembre

Plus en détail

GUIDE de DECLARATION INTERVENTION DANS LE LIT D UN COURS D EAU

GUIDE de DECLARATION INTERVENTION DANS LE LIT D UN COURS D EAU GUIDE de DECLARATION INTERVENTION DANS LE LIT D UN COURS D EAU ( Art. R214-1 du Code de l Environnement, rubr ique 3. 1.5.0 : Inst allations, ouvrages, travaux ou act ivités, dans le lit mineur d un cour

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Club Lac des Sables et Paradis

Club Lac des Sables et Paradis Pourvoirie Club Lac des Sables et Paradis Début Côte-Nord à 4 km en forêt À Bergeronnes Plan américain - européen Truite mouchetée - omble chevalier Chasse orignal - ours RÉSERVATION : 418 232-2020 WWW.CLUBLACDESSABLES.COM

Plus en détail

1. LES CARACTÉRISTIQUES DES LACS ET DES COURS D EAU

1. LES CARACTÉRISTIQUES DES LACS ET DES COURS D EAU L ABC DE LA PÊCHE Pour obtenir un minimum de succès dans la pratique de la pêche sportive, il importe de connaître quelques notions de base simples qui aideront à comprendre et à adapter les techniques

Plus en détail

ÉVALUATION DU POTENTIEL DE RÉTABLISSEMENT DU CISCO DE PRINTEMPS (COREGONUS SP.)

ÉVALUATION DU POTENTIEL DE RÉTABLISSEMENT DU CISCO DE PRINTEMPS (COREGONUS SP.) Secrétariat canadien de consultation scientifique Avis scientifique 2010/009 ÉVALUATION DU POTENTIEL DE RÉTABLISSEMENT DU CISCO DE PRINTEMPS (COREGONUS SP.) Cisco de printemps (photo : Michel Hénault,

Plus en détail

Programme de rétablissement du cisco de printemps (Coregonus sp.)

Programme de rétablissement du cisco de printemps (Coregonus sp.) Loi sur les espèces en péril Série de Programmes de rétablissement Programme de rétablissement du cisco de printemps (Coregonus sp.) Cisco de printemps 2014 Référence recommandée : MPO. 2014. Programme

Plus en détail

cahier d exercices Exercice 1 : Annoter un bassin versant avec les termes appropriés

cahier d exercices Exercice 1 : Annoter un bassin versant avec les termes appropriés cahier d exercices Exercice 1 : Annoter un bassin versant avec les termes appropriés Exercice 2 : Nommer les fleuves français sur une carte Exercice 3 : Représenter sur une carte de bassin versant les

Plus en détail

TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS

TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS MRC de Sept-Rivières 106, rue Napoléon, bureau 400, Sept-Îles (Qc) G4R 3L7 T 418 962-1900 F 418 962-3365 info@mrc.septrivieres.qc.ca www.mrc.septrivieres.qc.ca TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS Résumé

Plus en détail

Règlement sur l'exercice de la pêche durant la période 2015-2018

Règlement sur l'exercice de la pêche durant la période 2015-2018 Règlement sur l'exercice de la pêche durant la période 015-018 du 0 janvier 015 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura vu la loi fédérale du 1 juin 1991 sur la pêche 1), vu l'ordonnance fédérale

Plus en détail

Restauration de l habitat pour salmonidés dans la rivière Aboujagane

Restauration de l habitat pour salmonidés dans la rivière Aboujagane Restauration de l habitat pour salmonidés dans la rivière Aboujagane -Projet F201-026 - Rapport Final Préparé pour : Fond en Fiducie de la Faune du Nouveau-Brunswick Rédigé par : Julie Cormier, Chargée

Plus en détail

du fleuve Saint-Laurent Section canadienne

du fleuve Saint-Laurent Section canadienne Secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent Section canadienne Statut des altérations des utilisations bénéfiques Septembre 2010 Le fleuve Saint-Laurent draine les Grands Lacs et compte parmi les plus

Plus en détail

Outil d aide à l ensemencement des plans d eau. L omble de fontaine (Salvelinus fontinalis)

Outil d aide à l ensemencement des plans d eau. L omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) Outil d aide à l ensemencement des plans d eau L omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) Le fascicule Information générale apporte un complément d information important aux huit fascicules Outil d aide

Plus en détail

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau Lotissement 1. Le règlement de lotissement prévoit des superficies de terrain d un minimum de 4 000 mètres à moins de 300 m d un lac et à moins de 100 mètres d un cours d eau. 2. Les superficies des terrains

Plus en détail

Table des matières mise à jour : Septembre des piscicultures afin d assurer à nouveau le développement de cette industrie. 1.

Table des matières mise à jour : Septembre des piscicultures afin d assurer à nouveau le développement de cette industrie. 1. - 1 - La production piscicole au Québec Table des matières mise à jour : Septembre 212 1. Introduction...1 2. Réglementation...1 3. Production...2 4. Types et nombre d entreprises...4 5. Taille des entreprises...4

Plus en détail

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER SERVICE MER, EAU ET ENVIRONNEMENT ARRETÉ

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER SERVICE MER, EAU ET ENVIRONNEMENT ARRETÉ PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER SERVICE MER, EAU ET ENVIRONNEMENT ARRETÉ Réglementaire permanent relatif à l exercice de la pêche en eau douce dans

Plus en détail

Pêche. Partie de notre patrimoine

Pêche. Partie de notre patrimoine Pêche 2015 Partie de notre patrimoine Enquête sur la pêche récréative au Canada participez et GAGNEZ! GAGNEZ un des deux ensembles de canne à pêche : Ensemble comprenant une canne à mouche Ensemble comprenant

Plus en détail

CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE CONSTRUCTION

CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 5 CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE CONSTRUCTION 5.1 Administration du règlement.... 77 5.2 Conditions de délivrance des permis de construction..77 5.3 Exemptions à l'application de certaines

Plus en détail

Procédure relative à l entretien de cours d eau en milieu agricole

Procédure relative à l entretien de cours d eau en milieu agricole Procédure relative à l entretien de cours d eau en milieu agricole VERSION DU 13 JANVIER 2012 Par Direction des politiques de l eau (MDDEP) Et Direction du développement socioéconomique, des partenariats

Plus en détail

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Comité de bassin de la rivière Chaudière Mai 2015 1. Mise en contexte Le COBARIC met à la disposition des associations

Plus en détail

COMITÉ ZONE D INTERVENTION PRIORITAIRE DES SEIGNEURIES. Rapport

COMITÉ ZONE D INTERVENTION PRIORITAIRE DES SEIGNEURIES. Rapport COMITÉ ZONE D INTERVENTION PRIORITAIRE DES SEIGNEURIES Rapport Planification stratégique sur l amélioration de la qualité des habitats du chevalier cuivré par la renaturalisation des rives et la réduction

Plus en détail

PÊCHE DANS LA ZONE 10

PÊCHE DANS LA ZONE 10 Pêche sportive au Québec 2012 - Périodes, limites et exceptions Zone 10 - Page 1 PÊCHE DANS LA ZONE 10 Le tableau 1 présente les périodes de pêche et les limites quotidiennes de prise des poissons d intérêt

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES «Sensibilisation à une gestion citoyenne de la ressource en eau» Projet pédagogique proposé par le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Nive

Plus en détail

Alliance pour une Gestion Intégrée et Responsable du bassin versant de la rivière du Diable. Diagnostic du bassin versant de la rivière du Diable

Alliance pour une Gestion Intégrée et Responsable du bassin versant de la rivière du Diable. Diagnostic du bassin versant de la rivière du Diable AGIR pour la Diable Alliance pour une Gestion Intégrée et Responsable du bassin versant de la rivière du Diable Diagnostic du bassin versant de la rivière du Diable Enjeu no 4 : «Assurer une mise en valeur

Plus en détail

Les lois et règlements

Les lois et règlements 10 Les lois et règlements Le présent chapitre traite des lois et règlements qui s appliquent à la réalisation de projets de gestion intégrée de l eau en milieu agricole. Il présente les principales autorités

Plus en détail

[3] [3] 1. OBJET DU PROGRAMME

[3] [3] 1. OBJET DU PROGRAMME PROGRAMME TRANSITOIRE DE SOUTIEN AU SECTEUR DE LA CAPTURE 2012-2013 [3] [3] 1. OBJET DU PROGRAMME Le Programme transitoire de soutien au secteur de la capture vise à maintenir la compétitivité des entreprises

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 RÈGLEMENT NO 275-15 MODIFIANT LE RÉGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 275, AFIN D AJOUTER DES NORMES

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 Périodes, limites et exceptions - Zone 26

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 Périodes, limites et exceptions - Zone 26 Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril au 31 mars Le tableau «Règles de» présente les périodes de pêche et les limites quotidiennes de prise des poissons d'intérêt sportif

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Zone d Intervention Prioritaire du Sud-de-l Estuaire Rapport technique Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Présenté au Programme d Intendance des Habitats

Plus en détail

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 Périodes, limites et exceptions - Zone 13 est

Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 Périodes, limites et exceptions - Zone 13 est Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon) - Du 1er avril au 31 mars 2018 Le tableau «Règles de» présente les périodes de pêche et les limites quotidiennes de prise des poissons d'intérêt sportif

Plus en détail

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Reméandration 2.3 Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Caractéristiques du secteur restauré Masse d eau : MM05R Cours d eau : Eau Blanche Secteur restauré : Mariembourg (commune

Plus en détail

Complexe de la Romaine

Complexe de la Romaine Complexe de la Romaine Étude d impact sur l environnement Volume 10 Cartes en pochette volume 10volume 1 Hydro-Québec Production Décembre 2007 Cette étude d impact sur l environnement est soumise à la

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE 1 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE La codification administrative comprend le texte du règlement d origine,

Plus en détail

Bénédicte Balard Chargée de projet régional-cyanobactéries GROBEC, COPERNIC, CRECQ

Bénédicte Balard Chargée de projet régional-cyanobactéries GROBEC, COPERNIC, CRECQ Autres lacs de la zone Bécancour Bénédicte Balard Chargée de projet régional-cyanobactéries GROBEC, COPERNIC, CRECQ Lacs de la zone Bécancour Nombre de plans d eau présents dans la zone Bécancour 1172

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1710 RÈGLEMENT RELATIF AUX ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1710 RÈGLEMENT RELATIF AUX ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES VILLE DE VAUDREUIL-DORION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1710 RÈGLEMENT RELATIF AUX ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES Numéro de règlement Date d adoption au Conseil Date d entrée en vigueur 1710

Plus en détail

Truite commune (Salmo trutta fario)

Truite commune (Salmo trutta fario) Truite commune (Salmo trutta fario) Taille : moyenne 30 cm, maximum 90 cm Poids : moyen 300 g, maximum 10 kg Morphologie et anatomie Description physique : Il existe 3 formes écologiques de truite commune

Plus en détail

RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX

RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX Les membres des deux associations citées s accordent mutuellement la réciprocité sur leurs deux lots respectifs, charge au pêcheur

Plus en détail

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS Justification : Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne qui effectue l euthanasie de poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

Maintenant, allons voir ce qui se passe dans la nature et près de notre école!

Maintenant, allons voir ce qui se passe dans la nature et près de notre école! Nom : Enseignant 1 Tu commences un nouveau projet sur l aquaculture. Avant de te lancer dans ce projet, j aimerais bien savoir ce que tu connais déjà sur ce sujet. Écris, dans les bulles, tous les mots

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Rempoissonnement en cours d eau

Rempoissonnement en cours d eau D autres informations et renseignements Bureau suisse de conseil pour la pêche (FIBER) Seestrasse 79 6047 Kastanienbaum Téléphone +41 41 349 21 71 Fax +41 41 349 21 62 fiber@eawag.ch www.conseil-suisse-peche.ch

Plus en détail

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant LES FleuveS definition Un fleuve est un cours d eau qui se jette dans une mer ou un océan. Il prend sa source des montagnes ou d un lac et est alimenté par des ruisseaux ou rivières. On dit qu il coule

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

Impact du niveau d eau sur les rives du lac Labelle

Impact du niveau d eau sur les rives du lac Labelle Avis environnemental Impact du niveau d eau sur les rives du lac Labelle Labelle, Québec Préparée pour : Association des propriétaires au lac Labelle Août 2011 Avis environnemental Impact du niveau d

Plus en détail

RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX

RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX RECIPROCITE TRUITE PONTISSALIENNE LAC SAINT-POINT / CONCORDE DE BONNEVAUX Les membres des deux associations citées s accordent mutuellement la réciprocité sur leurs deux lots respectifs, charge au pêcheur

Plus en détail