Formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger. Questions des participants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger. Questions des participants"

Transcription

1 Page 1 Projet Le 28 février 2015 Première mise à jour : le 10 mars 2015 Deuxième mise à jour : le 20 mars 2015 Formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger Questions des participants Table des matières Introduction... 3 Mise à jour du 20 mars 2015 Quoi de neuf?... 4 Objectifs de l ARC, fardeau de la conformité et formalités administratives... 5 Obligation de production... 6 Questions relatives à la production... 9 Possibilité de joindre les relevés du courtier... 9 Échéance Télédéclaration Version du formulaire T1135 à produire Réception du formulaire T1135 accusé et suivi Correction d erreurs Production tardive de formulaires T Pénalités Divulgation volontaire Étendue des exigences en matière de déclarations...18 Définition de «bien étranger déterminé» Seuil de déclaration de $ Valeur aux fins de la déclaration dans le formulaire T Titres étrangers détenus dans des comptes canadiens Renseignements relatifs au pays Exception de déclaration des T3 et T Nature des biens ou des revenus étrangers...34 Gains en capital Gains et pertes de change Dividendes Biens immobiliers et biens locatifs étrangers Biens à usage personnel ou maisons de vacances Dérivés et options de vente et d achat Certificats américains d actions étrangères et organismes d aide internationale Régimes ou mécanismes de retraite étrangers... 42

2 Page 2 Prêts accordés à des parties étrangères Sociétés résidentes canadiennes inscrites à la cote à l étranger Titres hors portefeuille d entités étrangères Sociétés de personnes Biens d entreprise corporels détenus au Canada, situés à l extérieur du Canada Placements détenus conjointement Polices d assurance émises par un émetteur étranger Conseillers et courtiers en placement...49 Spécialistes en déclarations fiscales...49

3 Page 3 Introduction Le présent document a pour but de fournir des réponses aux questions soulevées par les participants dans le cadre d un webinaire portant sur l obligation de production du formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger. Ce webinaire a été commandé par les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) et tenu le 18 novembre. Il était animé par les conférenciers suivants : Gabe Hayos, vice-président, Fiscalité, CPA Canada; Hugh Neilson, membre du comité de rédaction de Video Tax News et directeur, Fiscalité, Kingston Ross Pasnak LLP; Barbara Amsden, directrice générale, Association canadienne du commerce des valeurs mobilières. Inscrivez-vous ici pour revoir le webinaire et télécharger les diapositives et autres ressources pertinentes. Vous trouverez également un exemple de feuille de calcul en ce qui a trait aux biens de la catégorie 7 du formulaire T1135. L ARC a passé en revue et corroboré les données en exemple mais n a pas révisé les directives de la feuille de travail. Les animateurs ont travaillé en collaboration avec les représentants de l Agence du revenu du Canada afin de fournir des réponses à chacune des questions posées. Maureen Vance, consultante en fiscalité et formation, Wolters Kluwer CCH, a également joué un rôle primordial dans l élaboration de ce document. Compte tenu de l abondance des questions, la préparation du document a exigé beaucoup de temps. Étant donné l urgence de bon nombre de ces questions pour les contribuables, les spécialistes en déclarations fiscales et les investisseurs, avec l approche de la période de production des déclarations personnelles de, il a cependant été résolu que la liste complète des questions devait être mise à la disposition du public, accompagnée de réponses au plus grand nombre possible de ces questions. Nous recommandons par conséquent aux lecteurs de garder à l esprit que les questions et les réponses actuellement disponibles qui les accompagnent ont été classées en cinq catégories : Questions examinées par l ARC Questions dont les réponses ont été examinées par l ARC et (ou) renferment les observations de l ARC. Questions ne réclamant pas l examen de l ARC Questions dont les réponses reposent sur les directives en vigueur de l ARC et ont été soumises à l ARC pour commentaires le cas échéant, mais qui ne nécessitaient au juger aucune intervention particulière de l ARC. Questions réclamant des commentaires de l ARC Questions dont les réponses sont provisoires et nécessitent la confirmation et (ou) les observations de l ARC. Questions réclamant une réponse de l ARC Questions à l égard desquelles la réponse demandée à l ARC n a pas encore été obtenue. Questions auxquelles l ARC a répondu Questions auxquelles l ARC a donné une réponse complète, insérée textuellement dans le présent document, sauf indication contraire.

4 Page 4 Dans les cas où l ARC a procédé à l examen des réponses, les observations de l Agence ont été intégrées au présent document. Nous mettrons ce document à jour pour y insérer les réponses et les observations complémentaires de l ARC au fur et à mesure que nous les recevrons. Les nouvelles réponses obtenues ainsi que les réponses récemment mises à jour ont été ajoutées au document le 10 mars 2015 et le 20 mars 2015, ainsi qu il est indiqué cidessous dans chacun des cas. Faites des vérifications périodiques afin de vous assurer que vous consultez la version la plus récente et la plus complète. Pour davantage de renseignements sur les questions touchant la production du formulaire T1135, voyez la section Questions et réponses au sujet du formulaire T1135 sur le site Web de l ARC («questions et réponses de l ARC» dans la suite). Ces questions ayant été renumérotées en février 2015, au moment où la télédéclaration du formulaire T1135 a été annoncée, le document ne contient pas de renvoi aux numéros précis des questions de l ARC. La responsabilité ultime des réponses est celle des animateurs du webinaire. Ces réponses sont basées sur la meilleure information disponible à la date de la publication. La législation ainsi que les politiques et pratiques de l ARC sont susceptibles de changer au fil du temps. Ces renseignements sont fournis à des fins de formation uniquement. Comme il est impossible de traiter toutes les situations, les circonstances et les exceptions envisageables, les différents cas à l étude doivent ultérieurement être soumis à l examen d un professionnel compétent avant qu une décision ne soit prise à l égard de toute information contenue dans le présent document. Par ailleurs, vous pouvez adresser à l ARC vos questions au sujet du formulaire T1135 par le truchement de son service téléphonique de demandes de renseignements : 1 (800) pour les entreprises, les travailleurs indépendants et les sociétés de personnes; 1 (800) pour les particuliers (autres que les travailleurs indépendants) et les fiducies. Mise à jour du 20 mars 2015 Quoi de neuf? La mise à jour du 20 mars 2015 contient des versions nouvelles ou actualisées des réponses aux questions suivantes : Question 4 Historique des pénalités imposées par l ARC pour la production d information inexacte dans le formulaire T1135; Question 14 Obligation de production du formulaire T1135 dans l année où le contribuable cesse d être résident canadien; Question 15 Biens possédés avant l acquisition du statut de résident canadien; Question 24 Version du formulaire T1135 à produire; Question 42 Statut de bien étranger déterminé des fonds communs de placement, des fiducies cotées en bourse et des sociétés de personnes en commandite; Question 48 Certificats de placement garanti et dépôts à terme non négociables; Question 50 Exigences déclaratives et valeur des biens étrangers dont le coût, le revenu et les gains ou pertes sont nuls (p. ex., parce qu ils sont entièrement amortis ou n ont pas de fraction non amortie du coût en capital); Question 61 Caractère acceptable de la présentation au coût lorsque la valeur marchande est difficile à obtenir (p. ex., dans le cas d actions de sociétés fermées étrangères);

5 Page 5 Question 63 Juste valeur marchande la plus élevée de titres étrangers achetés et vendus dans le même mois; Question 65 Détermination de la valeur la plus élevée dans le cas où le contribuable réside au Canada pendant une partie de l année. Objectifs de l ARC, fardeau de la conformité et formalités administratives 1. À quel usage l ARC destine-t-elle ces renseignements? Cette question se pose tant pour les avoirs étrangers en général que pour les titres spécifiquement détenus dans les comptes de maisons de courtage canadiennes. (Question réclamant une réponse de l ARC) 2. Pour quelles raisons précises faut-il faire état des titres détenus dans des comptes canadiens pays par pays? (Question réclamant une réponse de l ARC) 3. Comment l ARC a-t-elle soupesé les avantages attendus de la fourniture de ces renseignements détaillés par rapport aux coûts qu elle suppose pour les contribuables et leurs conseillers? L ARC peut-elle livrer ses estimations quant aux coûts de conformité et au revenu que l ARC s attend ainsi à générer? Nous supposons que l ARC a procédé à cet exercice afin de faire en sorte que la Charte des droits du contribuable soit respectée (plus précisément l article 10 : «Vous avez le droit que nous tenions compte des coûts liés à l observation dans le cadre de l administration des lois fiscales»). Si tel n est pas le cas, pourriez-vous indiquer comment ce droit a été pris en compte dans l établissement de cette obligation d information étendue? (Question réclamant une réponse de l ARC) 4. L ARC a-t-elle imposé des pénalités pour la production d information inexacte dans les formulaires T1135 jusqu à maintenant? Si tel est le cas, dans quelle mesure? RÉPONSE DE L ARC : Oui, l ARC a imposé des pénalités liées au formulaire T1135. Pour qu une pénalité s applique à la production d information inexacte dans un formulaire T1135, le contribuable doit avoir, sciemment ou dans des circonstances équivalant à faute lourde, fait un faux énoncé ou y avoir participé, consenti ou acquiescé. Pour de plus amples informations au sujet des pénalités, consultez le tableau des pénalités sur le site Web de l ARC. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 20 mars 2015) 5. Les renseignements recueillis seront-ils partagés avec des tiers, comme les autorités fiscales de pays avec lesquels le Canada a des conventions fiscales? RÉPONSE DE L ARC : Comme dans le cas de toute autre information, ces renseignements peuvent être partagés s ils sont réclamés ou si l ARC juge qu ils pourraient présenter un intérêt pour un autre pays. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015)

6 Page 6 Obligation de production 6. Les sociétés sont-elles tenues de produire le formulaire T1135? Si tel est le cas, où est-il fait mention du formulaire dans la déclaration T2? RÉPONSE : Tous les contribuables, y compris les particuliers, les sociétés et les fiducies, de même que les sociétés de personnes, ont l obligation de produire le formulaire T1135 depuis son instauration dans les années Cette exigence est stipulée dans les questions de la page 3 de la déclaration T2. 7. Supposons le cas d une fiducie résidente des États-Unis qui est réputée résidente aux fins fiscales canadiennes et compte plus de $ de placements auprès d un courtier en valeurs mobilières des États-Unis. Cette fiducie réputée résidente sera-t-elle tenue de produire le formulaire T1135? RÉPONSE : Les fiducies réputées résider au Canada en vertu de l article 94 sont tenues de produire le formulaire T1135. Les résidents réputés du Canada sont assujettis à la même obligation de production que tout autre résident canadien. 8. Mon client est décédé en avril. Il détenait des titres américains d un coût supérieur à $. Faut-il produire le formulaire T1135 avec la dernière déclaration de revenu de ce client ou une déclaration T3 de revenus des fiducies? RÉPONSE : Le particulier et la succession ont tous les deux une obligation de déclaration, de sorte que le formulaire T1135 devrait être produit. Comme l indique l interprétation technique E5, un particulier est réputé avoir disposé de tous ses biens immédiatement avant la date de son décès, et sa succession est réputée avoir acquis ces biens au même moment. Cela étant, le coût indiqué et la juste valeur marchande des biens étrangers de la personne décédée à la fin de l année d imposition seront nuls. 9. Le formulaire T1135 doit-il être produit lorsqu un résident canadien devient bénéficiaire d une fiducie étrangère, testamentaire ou non testamentaire, par suite du décès d un parent (résident étranger)? RÉPONSE : La définition de «bien étranger déterminé» exclut nommément une participation dans une fiducie non-résidente qui n a pas été acquise pour une contrepartie par la personne ou la société de personnes, ou une personne qui est liée à cette personne ou à cette société de personnes. Étant donné que les participations des bénéficiaires de successions, de fiducies non testamentaires ou de fiducies similaires établies en faveur des membres d une famille ne sont généralement pas des participations émises pour contrepartie, elles ne sont pas un bien étranger déterminé. Il est à noter que l article exige la production d informations au sujet de certaines fiducies non-résidentes lorsqu un résident canadien est un contribuant (au sens du paragraphe 94(1),

7 Page 7 c.-à-d. une personne qui a prêté ou cédé des actifs à la fiducie). L article exige la production d informations sur une personne qui reçoit un bien d une fiducie non-résidente ou est débitrice d une telle fiducie (faisant exception à cette exigence le cas où la fiducie est une succession découlant du décès d un particulier). Enfin, certaines fiducies étrangères peuvent avoir le statut de sociétés étrangères affiliées réputées, mais il faut généralement pour cela que la fiducie soit de nature commerciale et ait donc des caractéristiques très différentes de celles de la fiducie testamentaire ou de la fiducie non testamentaire classique. Ces questions complexes liées aux fiducies étrangères dépassent la portée du webinaire. 10. Supposons que tout le revenu imposable d une fiducie révocable soit attribué à l auteur. Si la fiducie révocable possède des biens étrangers dont la valeur excède $, elle produit un formulaire T1135. Le bénéficiaire est-il lui aussi tenu de produire une déclaration? RÉPONSE (QUESTION RÉCLAMANT DES COMMENTAIRES DE L ARC) : Puisque la fiducie produit un formulaire T1135, il s agit d une fiducie résidente canadienne. Une participation dans une fiducie résidente canadienne n est pas un bien étranger déterminé et n engendre pas, en soi, une obligation de déclaration pour l auteur ou les bénéficiaires de la fiducie. (Question réclamant des commentaires de l ARC) 11. Un organisme de bienfaisance enregistré et (ou) une société sans but lucratif sont-ils tenus de produire le formulaire T1135? RÉPONSE : Une entité dont le revenu imposable pour l année est entièrement exonéré de l impôt de la Partie I de la Loi de l impôt sur le revenu n est pas tenue de produire le formulaire T1135. Cette règle s applique notamment aux organismes de bienfaisance enregistrés (alinéa 149(1)f)), aux associations canadiennes enregistrées de sport amateur (alinéa 149(1)g)) et aux organismes sans but lucratif au sens de l alinéa 149(1)(l). Il est à noter cependant que le paragraphe 149(5) assujettit à l impôt sur le revenu de placement les organismes sans but lucratif dont l objet principal est de fournir à leurs membres des installations pour les repas, les loisirs ou le sport, de sorte que ces organismes peuvent être tenus de produire le formulaire T Telle une société, un courtier peut-il être tenu de produire le formulaire T1135? RÉPONSE : Cette question porte sur le sujet plus large de la personne qui est propriétaire en droit d un bien étranger déterminé dont des tiers sont propriétaires réels, que ce soit en totalité ou en partie. Le formulaire T1135 doit faire état d un bien dont le déclarant est le propriétaire réel, peu importe le propriétaire en droit. Si, par exemple, le bien étranger déterminé est détenu au nom du père, mais qu il appartient à parts égales au père, à la mère et au fils, chacun d eux doit donc faire état du tiers du bien déterminé dans sa propre déclaration T1135. Le père ne doit pas déclarer la totalité du bien.

8 Page 8 Le courtier détient le titre de propriété du bien étranger déterminé de ses clients, mais il n en est aucunement propriétaire réel. Le courtier ne sera donc tenu de produire le formulaire T1135 qu à l égard du bien étranger déterminé qu il détient pour son propre compte. Le bien étranger déterminé qu il détient pour ses clients ne figurera pas dans sa déclaration, étant donné que le courtier n a été à aucun moment le propriétaire réel du bien. 13. Si un contribuable a un prêt dont le solde est de un million de dollars et dont un relevé T106 fait état, doit-il déclarer ledit prêt dans le formulaire T1135 s il s agit de l unique bien étranger nécessitant une déclaration? RÉPONSE : Le prêt sera une dette due par une personne non-résidente, ce qui entre généralement dans la définition de «bien étranger déterminé» et doit donc faire l objet d une déclaration dans le formulaire T1135. La possibilité que l emprunteur soit une société étrangère affiliée du contribuable canadien doit être étudiée, puisque les actions et les dettes d une société étrangère affiliée ne sont pas un bien étranger déterminé. Si l emprunteur est une société étrangère affiliée, la production du formulaire T1134 pourrait être exigée. 14. Peter, qui a produit la déclaration T1 et les formulaires T1135 et T1134, perd son statut d immigrant reçu du fait qu il n a pas vécu au Canada pendant deux ans au cours d une période de cinq ans. Il n a aucune famille vivant au Canada. Que doit-il faire quant à la production de sa déclaration de revenu l année suivante? Quelle sera la marche à suivre auprès de l ARC? RÉPONSE : Si Peter a été résident pendant une partie de l année ou qu il a gagné un revenu assujetti à l impôt canadien, il devra produire une déclaration de revenu canadienne. S il a été non-résident pendant toute l année, plusieurs types de revenus qu il aura gagnés au Canada seront néanmoins assujettis à l impôt canadien. Toutefois, du fait qu il a été non-résident pendant toute l année, il ne sera pas tenu de produire le formulaire T1135. Dans l année où il a cessé d être résident, il sera toutefois tenu de produire le formulaire T1135. Il est à noter que le statut d immigrant reçu d un particulier n a généralement pas d incidence sur la détermination du lieu de résidence aux fins fiscales. L ARC fait remarquer que Peter, s il est résident pendant une partie de l année, sera tenu de produire le formulaire T1135 s il atteint le seuil de déclaration au cours de la période pendant laquelle il est résident du Canada. Aux fins de la production du formulaire T1135, les contribuables qui émigrent au cours de l année peuvent remplir ce formulaire comme si l année se terminait à la date de leur émigration. (Question examinée par l ARC; commentaires de l ARC ajoutés le 20 mars 2015) 15. Le formulaire T1135 doit-il être produit à l égard des biens possédés avant l accès à la résidence canadienne? RÉPONSE : Aucune exception n est prévue pour les biens appartenant à un particulier qui devient résident canadien. L article dispense un particulier (sauf une fiducie) de produire

9 Page 9 le formulaire T1135, entre autres informations à fournir, pour l année au cours de laquelle il est devenu un résident du Canada. Toutefois, les anciens résidents qui reviennent au Canada sont tenus de produire le formulaire T1135 pour l année de leur retour. Peu importe que cette exception s applique ou non dans l année où un particulier devient résident canadien, ce dernier devra produire le formulaire T1135 pour toute année subséquente, du moment que le seuil de déclaration est atteint. Tous les biens, y compris les biens acquis avant qu il ne devienne résident canadien, devront figurer dans le formulaire T1135 s ils lui appartiennent toujours à un moment quelconque au cours de l année. Lorsqu une personne devient un résident canadien, elle est réputée avoir disposé de la plupart de ses biens et les avoir acquis de nouveau à leur juste valeur marchande immédiatement avant de devenir un résident du Canada. Le coût des biens que détenait cette personne alors qu elle était non-résidente n est pas pertinent à l évaluation de sa situation. Seuls les actifs détenus pendant qu elle était une résidente canadienne font l objet d une déclaration. (Question examinée par l ARC; commentaires de l ARC ajoutés le 20 mars 2015) 16. Le formulaire T1135 doit-il être produit à l égard d un bien utilisé dans un pays étranger dans le cadre des activités d un hôtel, le revenu qui en est tiré étant déclaré dans le formulaire T2125? Le revenu tiré du bien devrait-il être considéré comme un revenu de placement dont le formulaire T1135 doit faire état ou comme un revenu d entreprise? RÉPONSE : En supposant que l hôtel exerce ses activités dans le cadre d une entreprise exploitée activement, il ne s agira pas d un bien étranger déterminé et, par conséquent, il n y aura pas d obligation de production du formulaire T1135 à l égard de ce bien. La définition de «bien étranger déterminé» exclut nommément les biens utilisés exclusivement dans le cadre d une entreprise exploitée activement. Questions relatives à la production Possibilité de joindre les relevés du courtier 17. Est-il permis de joindre au formulaire T1135 les relevés du courtier contenant les détails relatifs aux titres étrangers, présentés sous une forme différente de celle du formulaire? RÉPONSE : Non. Tout relevé joint au formulaire T1135 doit être présenté sous une forme identique à celle du formulaire lui-même, de sorte que le personnel chargé de la saisie des données dans les systèmes de l ARC puisse s acquitter de cette tâche avec exactitude. L ARC traite de ce sujet à la question 2 de ses questions et réponses.

10 Page Pourriez-vous confirmer que la possibilité pour un contribuable de déclarer ses placements au moyen d un résumé établi par un courtier ne s applique qu aux courtiers canadiens? Si les placements sont détenus par une société de courtage américaine, doivent-ils tous être présentés individuellement? RÉPONSE : La catégorie 7 du formulaire T1135 (pour et les années ultérieures) et l option de déclaration transitoire pour 2013 de la catégorie 6 s appliquent toutes deux uniquement aux comptes détenus par des courtiers en valeurs mobilières inscrits canadiens et des sociétés de fiducie canadiennes. Il est probable qu une société américaine ne satisfasse ni l un ni l autre de ces critères, de sorte que la présentation détaillée de chacun des placements sera exigée. 19. Que se passe-t-il si le contribuable se contente de mettre à la poste tous les relevés du courtier à destination de l ARC et laisse l Agence remplir le formulaire? RÉPONSE : Comme dans le cas de toutes les autres déclarations fiscales devant être produites, la responsabilité de remplir le formulaire incombe au contribuable. Le contribuable qui mettrait à la poste les relevés d une maison de courtage à destination de l ARC, plutôt que de remplir le formulaire T1135, ne satisferait pas aux exigences de production du formulaire. Il est probable que l ARC lui imposerait une pénalité pour défaut de production de la déclaration en temps voulu et qu elle exigerait également du contribuable qu il produise un formulaire T1135 dûment rempli. Bien que l ARC ait indiqué qu elle entendait faire preuve de modération et d indulgence dans les cas où les contribuables déployaient des efforts honnêtes pour fournir les renseignements exigés, il semble peu probable qu elle estime que des efforts honnêtes aient été déployés dans ce genre de situation. Échéance 20. Quelle est l échéance de production du formulaire T1135 pour l année d imposition? RÉPONSE : Le formulaire T1135 doit être produit à la même date que la déclaration de revenu du déclarant ou que la déclaration de renseignements de la société de personnes. La prolongation du délai pour 2013 se limite aux déclarations devant être produites à l égard de périodes de déclaration terminées en Pour ces déclarations seulement, l ARC a reporté l échéance de production au 31 juillet, par décision administrative. Tous les formulaires T1135 non produits pour 2013 ont maintenant du retard. Aucune autre prolongation du délai de production n est prévue pour ou les années ultérieures. 21. L ARC songerait-elle à reporter en juillet l échéance de production du formulaire T1135? RÉPONSE : L échéance de production est fixée par la loi et relève donc de la compétence du ministère des Finances. Bien que l ARC ait permis la production tardive sans pénalité pour

11 Page , la responsabilité qui lui incombe est, en définitive, d administrer la loi telle qu elle est rédigée. Télédéclaration 22. Quelle est la situation actuelle en ce qui a trait à la télétransmission du formulaire T1135? L ARC a-t-elle annoncé le moment où les formulaires pourront être transmis par voie électronique ou les modalités de cette transmission? RÉPONSE : Le 11 février 2015, l ARC a annoncé que les particuliers pourraient produire le formulaire T1135 par voie électronique à compter de l année d imposition. Aucune date n a encore été fixée quant à la production du formulaire T1135 par voie électronique par les contribuables autres que des particuliers. Il est à noter qu un logiciel fiscal homologué par l ARC doit être utilisé pour effectuer la télétransmission. Prière de consulter la page Web Les logiciels homologués pour la TED pour le programme de 2015 (déclaration de ) à ce sujet. La télétransmission du formulaire T1135 n a pas été intégrée à tous les logiciels de télétransmission des déclarations de revenu des particuliers, même à certains progiciels professionnels largement utilisés. Il convient de noter également que le processus de transmission électronique du formulaire T1135 est distinct de celui de la déclaration T1. Les praticiens doivent s assurer que leur logiciel permet la transmission électronique du formulaire T1135 et, le cas échéant, comprendre le processus de transmission auquel leur logiciel fait appel. 23. Le formulaire T1135 accompagne toujours la déclaration de revenu des particuliers T1. S agit-il d une transmission électronique? Y aura-t-il désormais, ou pour l année d imposition, un système de transmission électronique distinct pour le formulaire T1135? RÉPONSE : Il n est pas nécessaire que le formulaire T1135 accompagne la déclaration à laquelle il se rattache (qu il s agisse d une déclaration T1, T2, T3, T5013 ou autre), et le formulaire et la déclaration ne sont pas toujours produits ensemble. Cette question est traitée dans les instructions du formulaire T1135 qui fournissent des directives de mise à la poste lorsque le formulaire T1135 est soumis séparément de la déclaration à laquelle il se rattache. Le système permettant aux particuliers de produire leur formulaire T1135 par voie électronique est un système distinct de celui de la télétransmission de la déclaration de revenu des particuliers à laquelle le formulaire se rattache. Rien n exige que les deux documents soient produits de la même façon (par voie électronique ou sur papier).

12 Page 12 Version du formulaire T1135 à produire 24. La nouvelle version du formulaire T1135 doit-elle être utilisée si le formulaire est produit après le 31 juillet ou seulement si l année d imposition se termine après le 31 juillet? RÉPONSE : La version actuelle du formulaire T1135, émise en juillet, doit être utilisée pour et les années d imposition ultérieures si le formulaire est produit après le 31 juillet. Dans ses questions et réponses, l ARC encourage l utilisation de la nouvelle version du formulaire. L ARC a précisé que la version des «cases à cocher» antérieure à 2013 du formulaire ne serait acceptée que pour 2012 et les années d imposition antérieures ou pour les formulaires modifiés relatifs à ces années. (Question examinée par l ARC; commentaires de l ARC ajoutés le 20 mars 2015) Réception du formulaire T1135 accusé et suivi 25. Une question préoccupe mes clients : le fait que l ARC n accuse pas réception du formulaire T1135. L ARC confirmera-t-elle avoir reçu le formulaire T1135 et indiquera-telle s il a été accepté pour avoir été produit correctement? RÉPONSE DE L ARC : Depuis le 9 février 2015, les particuliers peuvent produire leur formulaire T1135 par voie électronique. Si le formulaire est produit par voie électronique, l ARC émettra un accusé de réception. Cet accusé de réception n indique pas si le formulaire T1135 a été produit correctement. Si le formulaire est produit sur papier, aucun accusé de réception n est émis. En conséquence, nous encourageons les contribuables à produire le formulaire T1135 par voie électronique. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 26. Quel est le suivi assuré par l ARC, le cas échéant, lorsque : l Agence ne reçoit pas le formulaire T1135 d un contribuable qui a produit ce formulaire par le passé; un contribuable a coché la case indiquant qu un formulaire T1135 doit être produit, sans toutefois produire le formulaire en question; un contribuable fait état d un revenu étranger important, ce qui laisse supposer qu un formulaire T1135 pourrait devoir être produit, mais il ne produit pas ledit formulaire ou n a pas coché la case indiquant que ce dernier doit être produit? RÉPONSE DE L ARC : L ARC a chargé des chercheurs utilisant les renseignements recueillis dans le formulaire T1135, ainsi qu une multitude de renseignements provenant d autres sources, de recenser les contribuables susceptibles de présenter un risque élevé de nonconformité. Les cas comme ceux qui sont évoqués ci-dessus seront étudiés dans le cadre de cette évaluation des risques. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015)

13 Page 13 Correction d erreurs 27. Pourriez-vous confirmer si la façon appropriée de corriger un formulaire T1135 d une année antérieure consiste à soumettre un formulaire T1135 modifié en utilisant la version du formulaire initialement produite? Si tel n est pas le cas, pourriez-vous indiquer comment les contribuables doivent soumettre une modification de cette nature? RÉPONSE DE L ARC : L ARC acceptera les déclarations modifiées produites à l aide de la même version du formulaire que celle qui a été initialement produite. L ARC invite toutefois les contribuables à utiliser la version du formulaire T1135 pour toutes les années d imposition. Si la version est utilisée, le déclarant est prié de s assurer que la case indiquant qu il s agit d une déclaration modifiée, au haut de la page 1 du formulaire, soit cochée. Toutes les déclarations modifiées doivent être expédiées à l adresse suivante : Centre de technologie d Ottawa Vérification des données et programmes d évaluation Division de la validation et vérification Unité des autres programmes 875, chemin Heron Ottawa ON K1A 1A2 (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 28. L ARC estime-t-elle que le formulaire T1135 est frappé de prescription au même moment que la déclaration connexe, ou qu il puisse être frappé de prescription? En d autres termes, si une erreur est découverte, y a-t-il des années pour lesquelles l ARC n exigera pas la production d une déclaration modifiée? (Question réclamant une réponse de l ARC) 29. Dans le webinaire, il est mentionné que l ARC a indiqué officieusement qu il n était pas nécessaire de corriger les erreurs «non significatives». Qu est-ce qu une erreur «significative» par rapport à une erreur «non significative» pour l ARC? RÉPONSE DE L ARC : L importance d une erreur doit être évaluée au cas par cas et dépend des circonstances propres à la situation et des sommes en cause. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015)

14 Page Dans quelles circonstances, le cas échéant, l ARC imposerait-elle une pénalité à un contribuable qui produit un formulaire T1135 modifié hors du programme de divulgations volontaires? RÉPONSE DE L ARC : Une pénalité serait imposée à un contribuable qui, sciemment ou dans des circonstances équivalant à faute lourde, fait un faux énoncé ou une omission dans un formulaire T1135, y participe, y consent ou y acquiesce. Nous encourageons les contribuables à se prévaloir du programme de divulgations volontaires en pareil cas afin d éviter cette pénalité. Pour de plus amples informations au sujet des pénalités, consultez le tableau des pénalités sur le site Web de l ARC. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 31. L utilisation des termes «revenu (perte)» dans le formulaire T1135 semble supposer que le revenu net, plutôt que le revenu brut, doit être déclaré, ce qui fait que certains déclarants ont fait état du revenu net plutôt que du revenu brut dans les formulaires T1135 qu ils ont produits. Ces contribuables devraient-ils modifier leurs déclarations afin d y présenter leur revenu brut? L ARC peut-elle confirmer qu une telle modification n entraînera pas de pénalité? RÉPONSE DE L ARC : L ARC a clarifié le sujet à la question numéro 16 des «Questions et réponses au sujet du formulaire T1135», en précisant que les contribuables doivent déclarer le revenu brut tiré des biens étrangers déterminés figurant au formulaire T1135. Comme l indique notre réponse à la question 29, une modification n est pas exigée si la différence est non significative. En outre, les circonstances de l imposition de pénalités relatives aux déclarations modifiées ont été traitées à la question 30. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 32. Lorsqu un contribuable indique dans une déclaration qu il est propriétaire de biens étrangers dont la valeur excède $ mais qu il découvre ultérieurement que tel n est pas le cas (p. ex., parce qu il a déclaré une maison de vacances à usage personnel), quelles mesures doivent être prises pour informer l ARC de l erreur et faire en sorte que l Agence ne s attende pas à la production du formulaire T1135? RÉPONSE DE L ARC : Le contribuable doit produire une déclaration de revenu modifiée afin de corriger l erreur, selon la procédure habituelle. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015)

15 Page 15 Production tardive de formulaires T Quelles mesures doivent être prises lorsqu un ou plusieurs formulaires T1135 qui auraient dû être produits antérieurement ne l ont pas été? RÉPONSE : Lorsque des formulaires T1135 qui auraient dû être produits ne l ont pas été, le contribuable s expose à des pénalités. Une divulgation volontaire pour corriger ces omissions devrait être envisagée. Les questions et réponses de l ARC contiennent davantage d informations au sujet du programme de divulgations volontaires. L ARC encourage les contribuables à utiliser la version la plus récente du formulaire T1135 en pareil cas. Pénalités 34. L ARC applique-t-elle la pénalité de $? RÉPONSE : L expérience de CPA Canada révèle qu une pénalité est imposée lorsque le formulaire T1135 a été produit après la date d échéance. Il s agit d une pénalité de responsabilité stricte en d autres termes, elle est automatique lorsque le formulaire n est pas produit dans les délais prescrits. La production tardive de déclarations par l intermédiaire du programme de divulgations volontaires devrait être envisagée si les conditions requises sont respectées. Par ailleurs, l ARC peut renoncer aux pénalités en vertu des dispositions prévoyant un allègement pour les contribuables, sur demande écrite du contribuable. Chaque demande est étudiée selon son bien-fondé et les circonstances. Reportez-vous à la Demande d allègement pour les contribuables sur le site Web de l ARC. Il est à noter que l annulation des pénalités en vertu du programme de divulgations volontaires ou d une demande d allègement pour les contribuables est assujettie à une limite de dix ans. Il est également possible d envisager un plaidoyer de diligence raisonnable. Bien qu il n existe pas de disposition législative particulière en ce qui a trait à ce genre d argument dans le cas de cette pénalité précise, les tribunaux ont estimé que la diligence raisonnable pouvait être invoquée à l égard de toutes les pénalités de responsabilité stricte. L ARC n a pas formulé de commentaires sur la possibilité que cet argument soit invoqué de façon générale et a indiqué qu il n existait pas d exception administrative liée à la diligence raisonnable.

16 Page La prolongation de la période de cotisation s applique-t-elle à tous les formulaires T1135 contenant des erreurs ou produits tardivement, ou ne s applique-t-elle qu en cas de faute lourde? RÉPONSE : Lorsqu un contribuable n a pas produit dans les délais prescrits ou de manière exacte un formulaire T1135 et qu il a omis de déclarer un revenu tiré d un bien étranger déterminé dans sa déclaration de revenu, la période normale de nouvelle cotisation est prolongée de trois ans. En vertu de la loi, aucune faute particulière ne doit avoir été commise pour que la période normale de nouvelle cotisation soit prolongée. Le sujet de la période normale de nouvelle cotisation est traité dans les questions et réponses de l ARC. 36. L ARC imposera-t-elle des pénalités si la déclaration de comptes d une maison de courtage que produit un contribuable est complète mais que la JVM la plus élevée qui est indiquée est inexacte? RÉPONSE DE L ARC : Une pénalité sera imposée à un contribuable qui, sciemment ou dans des circonstances équivalant à faute lourde, fait un faux énoncé ou une omission dans un formulaire T1135, y participe, y consent ou y acquiesce. Nous encourageons les contribuables à se prévaloir du programme de divulgations volontaires en pareil cas afin d éviter cette pénalité. Pour de plus amples informations au sujet des pénalités, consultez le tableau des pénalités sur le site Web de l ARC. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 37. La pénalité maximum pour production tardive est-elle de $ ou de $ par année? Si un élément est manquant dans le formulaire, le contribuable est-il passible de la pénalité maximum et, le cas échéant, cette pénalité s applique-t-elle à chaque élément manquant ou à chaque déclaration incomplète? RÉPONSE : La pénalité s applique à chaque déclaration T1135, et non à chaque élément devant y figurer. Lorsqu un contribuable omet de produire le formulaire T1135 à l égard de plusieurs années d imposition, chaque déclaration dont la production a été omise donne lieu à une pénalité, si la pénalité plus élevée associée à une faute lourde n est pas imposée. L intérêt qui s applique à ces pénalités s applique aussi à la date d échéance de chaque déclaration. La production de la déclaration dans le cadre du programme des divulgations volontaires, si elle est acceptée, permettra la suppression de ces pénalités. La simple mise à la poste des formulaires entraînera l imposition d une pénalité.

17 Page 17 Divulgation volontaire 38. Si un contribuable a reçu de l ARC une demande de production d une déclaration T1 et qu il s est conformé à cette demande, pourra-t-il se prévaloir du programme de divulgations volontaires à l égard d un formulaire T1135 qui aurait dû être produit en relation avec cette déclaration T1? RÉPONSE (QUESTION RÉCLAMANT DES COMMENTAIRES DE L ARC) : Toutes les exigences habituelles qui s appliquent aux divulgations volontaires doivent être respectées. Si la déclaration T1 a été produite et qu une cotisation a été établie à l égard de cette déclaration sans que l ARC ait constaté que le formulaire T1135 était manquant, la divulgation volontaire ne sera pas irrecevable du seul fait de l émission antérieure de demandes de production. Toutefois, si une demande de production est reçue, il ne sera pas possible de se conformer à cette demande et de produire le formulaire T1135 séparément en vertu du programme de divulgations volontaires. (Question réclamant des commentaires de l ARC) 39. Quelle est votre expérience en ce qui a trait au recours au programme de divulgations volontaires de l ARC dans les cas où des clients qui se rendent compte qu ils auraient dû produire le formulaire T1135 souhaitent se conformer à toutes les règles relatives à ce formulaire? La demande de participation au programme de divulgations volontaires a- t-elle été acceptée? Des pénalités ont-elles été imposées? RÉPONSE : Si l omission est attribuable à une erreur de bonne foi du contribuable et qu il ne s agit pas de non-conformité intentionnelle ou d évasion fiscale, et qu il peut être indiqué dans la déclaration que le revenu connexe a été déclaré et que tous les impôts ont été payés (c.-à-d. que seul le formulaire T1135 était manquant), la demande devrait être acceptée et traitée sans pénalité avec grande rapidité. À ce jour, aucun cas où l issue d une telle situation aurait été différente n a été porté à la connaissance de Hugh ou de CPA Canada. Toutefois, l ARC invoque le paragraphe 220(3.1) pour renoncer aux pénalités. Cette disposition exige que la demande du contribuable à cet égard soit effectuée au plus tard dix années civiles après la fin de l année d imposition à laquelle la pénalité se rattache. Cela signifie que les pénalités liées aux années d imposition terminées au plus tard le 31 décembre 2004 ne peuvent être annulées si la demande à cet égard est effectuée le 1 er janvier 2015 ou ultérieurement. Il s agit d une restriction prévue par la loi et l ARC ne peut donc légalement renoncer à des pénalités en dehors de ces limites de temps. Hugh fait également remarquer qu il a personnellement constaté que l administration du programme de divulgations volontaires était raisonnable et axée sur les solutions depuis son instauration. Il précise que toutes les demandes dans lesquelles il est intervenu résultaient, au meilleur de ses connaissances, d erreurs de bonne foi des contribuables et non de nonconformité intentionnelle ou d évasion fiscale. Remarque : Cette réponse reflète les opinions des animateurs, et l ARC n a pas formulé de commentaires à ce sujet.

18 Page Lorsqu un contribuable produit une divulgation volontaire relative à un formulaire T1135, quelle est l incidence de cette divulgation sur la prolongation de trois ans de la période de nouvelle cotisation? RÉPONSE DE L ARC : Pour 2013 et les années ultérieures, la période pendant laquelle l ARC peut établir une nouvelle cotisation à l égard de la déclaration de revenu d un contribuable est prolongée de trois ans, si les deux conditions suivantes sont respectées : le contribuable a omis de déclarer un revenu tiré d un bien étranger déterminé dans sa déclaration de revenu; le formulaire T1135 n a pas été produit selon les conditions exigées et dans les délais prescrits, ou le contribuable n a pas fourni l information exigée dans le formulaire. Si ces deux conditions ont été respectées, la période normale de nouvelle cotisation sera prolongée de trois ans, peu importe que le contribuable produise une divulgation volontaire relative au formulaire T1135. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 10 mars 2015) 41. J ai produit un formulaire T1135 dans le cadre du programme de divulgations volontaires pour une cliente qui possédait en Grande-Bretagne une maison qu elle tentait de vendre mais qu elle a commencé à louer en L ARC a communiqué avec moi pour me dire que ma cliente devait produire le formulaire T1135 pour 2010 et 2011, même si la maison n était pas louée durant les années en question. RÉPONSE : En supposant que le bien détenu était exclusivement destiné à un usage personnel en 2010 et 2011, il s agissait d un bien à usage personnel à l égard duquel il n y avait pas d obligation de déclaration. Dans ce cas particulier, il semble que l ARC n ait peut-être bien saisi tous les faits et qu il puisse être nécessaire de discuter de la question avec le supérieur du vérificateur ou de produire un avis d opposition si des pénalités ont été imposées. Si la période de production d un avis d opposition est écoulée, une demande d allègement de la pénalité pourrait être soumise afin que la question soit portée à l attention de l ARC. (Question examinée par l ARC; réponse mise à jour le 10 mars 2015) Étendue des exigences en matière de déclarations Définition de «bien étranger déterminé» 42. Les fonds communs de placement, les fiducies cotées en bourse et les sociétés de personnes en commandite font-ils partie des biens étrangers déterminés? RÉPONSE : Une participation dans une fiducie de fonds commun de placement ou une société de fonds commun de placement qui n est pas résidente canadienne est un bien étranger déterminé. Une participation dans une fiducie de fonds commun de placement ou une société de fonds commun de placement résidente canadienne n est pas un bien étranger déterminé, même si la fiducie ou la société elle-même détient des biens étrangers déterminés. L ARC traite des fonds communs de placement canadiens dans ses questions et réponses.

19 Page 19 En général, une fiducie cotée en bourse est un bien étranger déterminé si elle n est pas résidente canadienne. Une participation dans une société de personnes n est un bien étranger déterminé que si ladite société de personnes n est pas une entité canadienne déterminée et qu elle détient des biens étrangers déterminés. (Question examinée par l ARC; réponse mise à jour le 20 mars 2015) 43. Un titre quelconque détenu dans un compte aux États-Unis est-il visé par la définition de «bien étranger déterminé»? RÉPONSE : La mention d un compte aux États-Unis dans cette question n est pas claire. Tout bien détenu dans un compte qui n est pas canadien (p. ex., un compte d une maison de courtage des États-Unis) est un bien étranger déterminé. Cela englobe les titres d une société canadienne, comme l indique l ARC sur son site Web (les actions d une société résidente canadienne détenues à l extérieur du Canada), et est conforme à la définition de «bien étranger déterminé» qui inclut les biens intangibles situés, déposés ou détenus à l étranger (paragraphe 233.3(1)). Les comptes d une maison de courtage canadienne renferment souvent des biens étrangers, y compris des fonds communs de placement canadiens investis dans des pays étrangers et des comptes libellés en devises étrangères. Les participations dans des entités résidentes canadiennes (comme des fiducies de fonds communs de placement résidentes canadiennes ou des sociétés canadiennes) qui détiennent des biens étrangers déterminés ne sont pas ellesmêmes des biens étrangers déterminés. Il est possible de recenser les fonds communs de placement canadiens en consultant le site L ARC fournit quantité d indications sur les biens étrangers déterminés dans les instructions du formulaire T1135 et dans ses questions et réponses. 44. Les espèces détenues au Canada mais en devises sont-elles considérées comme un bien étranger déterminé? RÉPONSE : Les espèces situées, déposées ou détenues au Canada ne sont pas un bien étranger déterminé, peu importe la devise. Toutefois, les espèces situées, déposées ou détenues à l extérieur du Canada, même en dollars canadiens, sont un bien étranger déterminé. La devise dans laquelle le compte est libellé n est pas pertinente à cet égard. L ARC traite également dans ses questions et réponses du cas des actions ou des titres de créance libellés en devises mais émis par un résident canadien.

20 Page Si un titre d un résident canadien est détenu dans un compte d une maison de courtage canadienne mais est libellé en dollars des États-Unis parce que le titre se négocie à la Bourse de New York, le titre en question doit-il être déclaré dans le formulaire T1135? RÉPONSE : Si l on pose l hypothèse que l émetteur est un résident canadien et que le titre est détenu au Canada, ce titre n est pas un bien étranger déterminé. Le lieu de résidence de l émetteur est déterminant, et non la devise dans laquelle le titre est libellé ou le marché boursier sur lequel il a été acquis ou est négocié. Il est à noter que cette règle s applique également aux titres d émetteurs étrangers qui sont négociés sur un marché boursier canadien si l émetteur est un non-résident, ses titres sont des biens étrangers déterminés. Ce sujet est également traité dans les questions et réponses de l ARC. 46. Faut-il déclarer un bien reçu en héritage dans un pays où les biens acquis sous forme d héritage ne sont pas assujettis à l impôt? RÉPONSE : Un bien étranger déterminé acquis sous forme d héritage demeure un bien étranger déterminé et doit être déclaré dans le formulaire T1135. La manière dont le bien a été acquis ne modifie pas son statut de bien étranger déterminé. Que le bien, ou le revenu qui en est tiré, soit imposable dans le pays étranger n est pas pertinent à l obligation de déclaration aux fins fiscales canadiennes. 47. Les comptes à recevoir de tiers étrangers doivent-ils être déclarés dans le formulaire T1135? RÉPONSE : Les comptes à recevoir dus par un non-résident sont visés par la définition de «bien étranger déterminé» et doivent faire l objet d une déclaration. Toutefois, un bien utilisé ou détenu exclusivement dans le cadre d une entreprise exploitée activement sera exclu. Bien que les comptes à recevoir reliés à une entreprise exploitée activement n exigent pas de déclaration, les loyers à recevoir d une société de placement sont soumis à cette obligation. Les instructions du formulaire T1135 indiquent que les cartes de débit ou de crédit prépayées et les effets négociables, comme les chèques et les traites bancaires, sont également inclus dans la catégorie 1, soit celle des fonds détenus à l étranger. 48. Les certificats de placement garanti et les dépôts à terme sont-ils considérés comme des fonds en dépôt s ils ne sont pas négociables, plutôt qu une dette d un non-résident? RÉPONSE DE L ARC : Comme l indiquent les instructions relatives à la catégorie 3, les titres de créance émis par un non-résident, les certificats de placement garanti et les dépôts à terme doivent être déclarés dans cette catégorie. (Question à laquelle l ARC a répondu; réponse ajoutée le 20 mars 2015)

Webinaire de CPA Canada : Déclaration des avoirs étrangers

Webinaire de CPA Canada : Déclaration des avoirs étrangers Page 1 Projet Le 28 février 2015 Première mise à jour : le 10 mars 2015 Deuxième mise à jour : le 20 mars 2015 Troisième mise à jour : le 8 avril 2015 Quatrième mise à jour : le 13 mai 2015 Cinquième mise

Plus en détail

Formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger. Questions des participants

Formulaire T1135, Bilan de vérification du revenu étranger. Questions des participants 18 nov. 2014 Webinaire de CPA Canada : Déclaration des avoirs étrangers Page 1 Projet Le 28 février 2015 Première mise à jour : le 10 mars 2015 Deuxième mise à jour : le 20 mars 2015 Troisième mise à jour

Plus en détail

Biens étrangers à déclarer ou à ne pas déclarer! Andrea Agnoloni

Biens étrangers à déclarer ou à ne pas déclarer! Andrea Agnoloni Biens étrangers à déclarer ou à ne pas déclarer! Andrea Agnoloni Les résidents canadiens sont assujettis à un impôt sur le revenu qu ils gagnent partout dans le monde. Depuis quelques années, l Agence

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2015 Le guide Ce guide est conçu pour fournir des renseignements

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES Révision sept 2015 Loi de l impôt sur le revenu Page 1 de 8 DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES REMARQUE : SI LA PRÉSENTE DEMANDE EST APPROUVÉE, L AUTORISATION

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

une somme en espèces de 26,50 $, sous réserve d une répartition au prorata (la «Contrepartie en espèces»); et

une somme en espèces de 26,50 $, sous réserve d une répartition au prorata (la «Contrepartie en espèces»); et À L ATTENTION DE: Porteurs admissibles 1 qui détiennent des actions ordinaires de Glentel Inc. («Glentel») («Ancien actionnaire de Glentel») DE: BCE Inc. («BCE») OBJET: Lettre de directives fiscales à

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Août 2014 2

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Sommaire...2 Questions et réponses...3 Aperçu...7 Définitions...7 Admissibilité au plan...8 Participation au plan...9 Actionnaires

Plus en détail

Capitalisation restreinte et retenue d impôt visant le prêt commercial

Capitalisation restreinte et retenue d impôt visant le prêt commercial Le 3 mars 2014 Les contribuables canadiens, y compris les multinationales établies au Canada, qui participent à des mécanismes de prêt sans lien de dépendance pourraient, contre toute attente, être touchés

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF

P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF Qu est-ce que la FATCA? La loi intitulée Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) fait référence à des dispositions qui ont été adoptées

Plus en détail

Fonctionnement du gel successoral

Fonctionnement du gel successoral Planification de la relève Deuxième partie : La génération qui suit par LORI MATHISON Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison sur les aspects fiscaux de la succession

Plus en détail

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013 Le 22 mars 2013 Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Le budget fédéral du 21 mars 2013 a introduit plusieurs

Plus en détail

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES Capitalisation restreinte 18(5) Loi de l impôt sur le revenu Le paragraphe

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Objet : Processus de déclaration proposé pour l application des avantages en vertu d une convention concernant des sommes payées à des non-résidents

Objet : Processus de déclaration proposé pour l application des avantages en vertu d une convention concernant des sommes payées à des non-résidents Le Comité mixte sur la fiscalité de l Association du Barreau canadien et de l Institut Canadien des Comptables agréés L Institut Canadien des Comptables agréés, 277, rue Wellington Ouest, Toronto (Ontario)

Plus en détail

L émigration et ses conséquences fiscales

L émigration et ses conséquences fiscales L émigration et ses conséquences fiscales Introduction En vertu du système canadien d impôt sur le revenu, l obligation de payer les cotisations d impôt est fondée sur le lieu de résidence du particulier.

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993 COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS 17 juin 1993 Modifié le 20 octobre 2000, le 19 octobre 2001, le 18 octobre 2002, le 17 octobre 2003, le 13 octobre 2006, le 26 octobre 2007, le 29 octobre

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

Décision ayant valeur de précédent

Décision ayant valeur de précédent Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255 Albert Street 255, rue Albert Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca Décision ayant valeur de précédent

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

Veuillez répondre à toutes les questions, sans exception, en indiquant «sans objet», s il y a lieu. Veuillez joindre une annexe lorsque requis.

Veuillez répondre à toutes les questions, sans exception, en indiquant «sans objet», s il y a lieu. Veuillez joindre une annexe lorsque requis. Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Proposition Assurance contre les erreurs et omissions

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Raison d être Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Les examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ont été élaborés à l aide d un plan

Plus en détail

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Taux d imposition des petites entreprises À l heure actuelle, la déduction accordée aux petites entreprises a pour effet d abaisser à 11 % le taux de l

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Renseignements fiscaux importants pour l année 2008. Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2009 529039 (1208)

Renseignements fiscaux importants pour l année 2008. Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2009 529039 (1208) Renseignements fiscaux importants pour l année 2008 Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2009 529039 (1208) Quoi de neuf pour 2008 Sommaire des parts de fiducie en suspens Des

Plus en détail

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Février 2014 Introduction Le 11 février 2014, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a déposé son dixième budget fédéral et celui-ci ne prévoit aucune hausse

Plus en détail

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015

Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Tirez le maximum de vos dons de bienfaisance en 2015 Le 30 janvier 2015 N o 2015-07 Les incitatifs offerts par le Canada au titre des dons de bienfaisance sont conçus pour faciliter votre appui aux organismes

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Parmi les promesses électorales faites en 2006 par les Conservateurs figurait l élimination de l impôt sur les gains en capital à condition que

Plus en détail

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Il faut tenir compte de divers éléments au moment de choisir le titulaire d un contrat d assurance vie. Le présent

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE

RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE RÈGLEMENT 94-101 SUR LA COMPENSATION OBLIGATOIRE DES DÉRIVÉS PAR CONTREPARTIE CENTRALE Loi sur les instruments dérivés (chapitre I-14.01, a. 175, par. 2 o, 3 o, 9 o, 11 o, 12 o, 26 o, 27 o et 29 o ) CHAPITRE

Plus en détail

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC.

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. Numéro de compte de courtage : Nom du Rentier : AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. (FRR 0694) POUR

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

Première application des IFRS par les fonds d investissement

Première application des IFRS par les fonds d investissement Première application des IFRS par les fonds d investissement Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 2 décembre 2013 Le projet de l IASB sur les entités d investissement

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères

Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères Publiées par le ministre des Finances l honorable Paul Martin, c.p., député Août 2000 Propositions

Plus en détail

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS Octobre 2012 L Agence du revenu du Canada met fin au service IMPÔTEL Prêts personnels à vos enfants Les reports de pertes Les biens à usage personnel Les règles relatives aux biens de remplacement Bulletin

Plus en détail

Paragraphe 128(6) LIR 107(6)

Paragraphe 128(6) LIR 107(6) 296 Paragraphe 128(6) 107(6) Le paragraphe 107(6) est une disposition anti-évitement qui s applique en cas d acquisition d une participation au capital d une fiducie dont un des biens comporte une perte

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC.

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. ARTICLE I OBJET DU RÉGIME 1) L objet du présent régime d options d achat d actions (le «régime») est de servir les intérêts de Ressources Métanor

Plus en détail

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Décembre 2013 présence locale portée mondiale PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient envisager les stratégies de planification disponibles afin d

Plus en détail

2014 Renseignements sur l impôt et les gains en capital

2014 Renseignements sur l impôt et les gains en capital 2014 Renseignements sur l impôt et les gains en capital VOS FONDS COMMUNS DE PLACEMENT SPC La présente brochure renferme des renseignements fi scaux afférents à vos investissements et gains en capital

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Modifié et reormulé le Septembre 2005 table des matières introduction/sommaire.....................................2 renseignements complémentaires.............................5

Plus en détail

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification

Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution. de la vérification Vérification de la TPS/TVH Deuxième partie : l exécution de la vérification par TERRY G. BARNETT Une entreprise et son conseiller professionnel peuvent avoir une incidence considérable sur le déroulement

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt

Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt Fiscalité et émission des reçus pour fins d impôt AFÉSAQ Audioconférence 18 mars 2013 Mélissa Rioux Conseillère principale Service de fiscalité (514) 878-2691 poste 1839 rioux.melissa@rcgt.com Objectifs

Plus en détail

Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies)

Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies) Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies) Le présent document a pour objet d aider les entités canadiennes à déterminer

Plus en détail

Gains en capital. Y compris le formulaire T2017

Gains en capital. Y compris le formulaire T2017 Gains en capital Y compris le formulaire T2017 2001 7)5pY $YDQWGHFRPPHQFHU &HJXLGHV DGUHVVHWLOjYRXV" Utilisez ce guide pour obtenir des renseignements à propos des gains en capital réalisés ou des pertes

Plus en détail

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives Présenté le 16 juin 2009

Plus en détail

AVIS D ACQUISITION FORCÉE

AVIS D ACQUISITION FORCÉE Le présent document est important et exige votre attention immédiate. Si vous avez des doutes sur la façon d y donner suite, vous devriez consulter votre courtier en valeurs mobilières, votre avocat ou

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Préavis. Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Objet : Intérêts de groupe financier - Sociétés de fiducie et de prêt

Préavis. Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Objet : Intérêts de groupe financier - Sociétés de fiducie et de prêt Bureau du surintendant des institutions financières Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Préavis 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2

Plus en détail

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires Bureau du surintendant des institutions financiers Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca

Plus en détail

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises:

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Pour voir une différence au quotidien! «In this world nothing can be said to be certain, except death and taxes!» Benjamin Franklin Le principe

Plus en détail

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 18 JUILLET 2014 À LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 3 JANVIER 2014 DU GLOBEVEST CAPITAL FONDS D OPTIONS DE VENTE COUVERTES AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH Tel qu il

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Le potentiel d un rendement boursier et la protection du capital

Le potentiel d un rendement boursier et la protection du capital Série offerte du Le potentiel d un rendement boursier et la protection du capital Si vous êtes attiré par le potentiel de gains élevés des actions canadiennes, mais que les risques de pertes vous effraient

Plus en détail

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM)

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) Afin de favoriser une utilisation optimale des installations aéroportuaires de Mirabel et l implantation d entreprises stratégiques qui contribuent

Plus en détail

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL Les dividendes versés par une société à ses actionnaires sont généralement imposables et les particuliers qui les reçoivent doivent payer des impôts pouvant s'élever à 38,5

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Avis sur les règles Avis d approbation/de mise en œuvre. Sommaire

Avis sur les règles Avis d approbation/de mise en œuvre. Sommaire Avis sur les règles Avis d approbation/de mise en œuvre Règles des courtiers membres Personne-ressource : Answerd Ramcharan Chef de l information financière Politique de réglementation des membres 416

Plus en détail

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA

ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA ÉBAUCHE POUR COMMENTAIRE Banque du Canada MODALITÉS RELATIVES AUX ADJUDICATIONS DES OBLIGATIONS À TRÈS LONG TERME DU GOUVERNEMENT DU CANADA 1. Par les présentes, le ministre des Finances donne avis que

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information La croissance rapide des «fiducies de revenu» Les «fiducies de revenu» ou entités intermédiaires cotées en bourse 1 sont de plus en plus présentes dans le milieu canadien des affaires.

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015

NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015 octobre 2015 www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015 Introduction Au cours du dernier exercice, certaines modifications

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises

Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises Veuillez noter que si l une des conditions n est pas remplie, l opération ne pourra être traitée par B2B Banque Services

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions courantes des documents sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE POUR LES PERSONNES SOUMISES À DES RESTRICTIONS

Plus en détail

Décès du rentier d un REER

Décès du rentier d un REER Décès du rentier d un REER E n général, le rentier est la personne à laquelle un régime de retraite paie un revenu de retraite. Ce feuillet de renseignements porte sur le traitement aux fins de l impôt

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député ministre des Finances

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL

RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AGF ET ACUITY 2014 RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL La présente brochure renferme des renseignements fi scaux afférents à vos investissements et gains en capital

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Imposition des dividendes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Juin

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Août 2015

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail