Boite à outils du Spécialiste technique d'exploitation des batiments :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Boite à outils du Spécialiste technique d'exploitation des batiments :"

Transcription

1 CYCLE Spécialiste Techniques d'exploitation des batiments (Ref : 3047) Maitrise des lots techniques, des pathologies, du coût global et des interfaces entre corps d'état. Eléctricité, CVCD, plomberie sanitaire, étanchéité SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les technologies des lots techniques, comparer les critères de performance et évaluer le dimensionnement Etre à jour des nouvelles exigences règlementaires : thermique, acoustique, accessibilité, environnement Suivre la maintenance des équipements Prévenir, détecter et réparer les pathologies liées aux lots techniques Sécuriser les interfaces entre corps d'état impliqués et éviter les litiges Cycle de formation certifié Techniques de l'ingénieur (cliquez pour + de détail) LES PLUS DE LA FORMATION Boite à outils du Spécialiste technique d'exploitation des batiments : Reglemenations et exigences incontournables Bons réflexes pour trouver les informations à jour, en particulier sur les documents techniques Approche par cout global : consommables, maintenance... Bonnes pratiques et vigilances sur les chantiers, mode de coordination et de contrôle des acteurs impliqués Panorama et exemples d'équipements pour chaque lot technique : critères de choix, limites, applications Exemples, photos et cas concrets : shema électrique, installation de chauffage, premiers calculs de section de cable, de sélectivité de disjoncteur, d'eclairagisme, de production d'eau chaude et risque de légionellose... Etudes de cas pratiques sur les pathologies Certificat par Techniques de l'ingénieur: Obtention du Certificat Techniques de l Ingénieur «Spécialiste Techiques d'exploitation des bâtiments» Une évaluation des acquis est effectuée lors de chaque module pour valider le parcours de formation. le certificat Techniques de l'ingénieur est délivré en fin de parcours. Pourquoi participer à un cycle certifié Techniques de l'ingénieur? Voici les objectifs et les atouts de la certification décrits en détail. PROFIL DES PARTICIPANTS Gestionnaire de bâtiment Responsable de maintenance de patrimoine : ingénieur et technicien Maitre d œuvre, architecte Maitre d ouvrage public ou privé Chef de projet construction Chef de chantier Conducteur de travaux Ingénieur généraliste BTP LES FORMATEURS Pierre FAYOLLE Ingénieur Arts et Métiers et Ingénieur en chef collectivités territoriales, ancien directeur d un bureau d études techniques

2 DATES ET LIEUX DURÉE TA 1 oct janv oct. - 2 déc PARIS PARIS 8 jours 4 - soit HT TTC PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR LA PAGE SUIVANTE

3 CYCLE Spécialiste Techniques d'exploitation des batiments (Ref : 3047) Maitrise des lots techniques, des pathologies, du coût global et des interfaces entre corps d'état. Eléctricité, CVCD, plomberie sanitaire, étanchéité SUPPORT PÉDAGOGIQUE ET PAUSES CAFÉS INCLUS. PROGRAMME DE LA FORMATION PARTIE 1 Acquérir une vision globale des lots techniques 2 jours I- Contexte et réglementations 1. La vie d un bâtiment Les acteurs: Maître d ouvrage, maître d œuvre, constructeurs, exploitants, utilisateurs Les étapes :programme, conception, travaux, l exploitation, la déconstruction Le cas particulier des constructions publiques : loi MOP les marchés publics Les constructions privées 2. Maitriser les exigences incontournables à appliquer Textes de référence, obligations et applications : Code urbanisme, code construction Thermique : RT 2012 Acoustique : exigences sur les logements Cadre environnemental, gestion du chantier Accessibilité handicapés DTU ERP Le code du travail Les règles APSAD Les risques sanitaires dans l existant 3. Prévoir les évolutions envisageables Acquérir les bons réflexes pour trouver les informations à jour Anticiper les évolutions (les points qui risquent fortement d évoluer) : Suivant l ancienneté des règlementations, DTU

4 Suivant l amélioration des processus techniques Appréhender l interaction avec les normes européennes II- Méthodologie des choix - Approche par coût global 1. Les coûts L investissement La maintenance entretien Les consommables La maintenance programmable Les travaux de transformation La déconstruction Le coût global 2. Les interfaces Au moment du projet Le rôle des utilisateurs Les compétences du programmiste Le choix du maître d oeuvre Au moment de la construction Le choix des entreprises La coordination et le pilotage du chantier La sécurité du chantier Le Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et Protection de la Santé (P.G.C.S.P.S) Le traitement des risques particuliers sur le chantier : amiante, peinture plomb, termites... La mise en œuvre Le rôle du maître d ouvrage Les réunions de chantier Les contrôles Les réceptions L utilisation Les exigences de l utilisateur La compétence des entreprises exploitante PARTIE 2 Les installations électriques dans le bâtiment

5 2 jours COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR I- Les courants forts 1-La distribution et la livraison de l électricité Les différentes tensions Le réseau de distribution HT MT La livraison Les principaux tarifs 2-L architecture d une distribution BT Les régimes de neutre L architecture Le TGBT Les armoires divisionnaires Les coffrets L utilisation 3-La protection contre les dangers électriques Les prises de terre Les disjoncteurs Les disjoncteurs différentiels Les sélectivités Les contacts directs indirects Choix du matériel et des canalisations en fonction des influences externes (NF C et UTE C ) 4-Eclairage de sécurité Présentation générale Les blocs autonomes Les sources centrales Les groupes électrogènes 5-Evaluation d une installation existante La maintenance réglementaire Approche méthodologique

6 Points sensibles d une installation COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR Les dispositifs réglementaires pour les travaux : plan de prévention, consignation, habilitations électriques II- Les courants faibles 1-La protection contre l incendie Les SSI, catégories, architecture Les détecteurs et capteurs Les actionneurs Les équipements d alarme Les câblages La stratégie d exploitation induite 2-Le contrôle d accès Les capteurs Les câblages La centrale Les transmissions d alarmes 3-La vidéo surveillance Les capteurs Les câblages La centrale L enregistrement Les transmissions d alarmes 4-La sonorisation Les problèmes acoustiques La sonorisation d ambiance La sonorisation d appel La problématique ERP 5-Evaluation d une installation existante La maintenance réglementaire et technique Approche méthodologique

7 Points sensibles d une installation PARTIE 3 Les installations de chauffage, de génie climatique et de plomberie sanitaire 2 jours I- Les installations de chauffage et de génie climatique 1- Rappel des enjeux de la maîtrise de l énergie Grenelle 1 et Grenelle 2 RT 2005 et RT 2012 et les labels Les DPE ventes, location, construction, bâtiments publics Les énergies fossiles Energies renouvelables : solaire, géothermie 2-Les besoins en énergie Confort et génie climatique : Relation entre la qualité de l air et la température Schéma d un bilan énergétique Les températures de base et les DJU Les déperditions par les parois Les déperditions par renouvellement d air Les apports thermiques internes et externes Les consommations énergétiques 3-Le chauffage Les systèmes individuels et collectifs Les équipements de chauffage par eau chaude: Les générateurs La répartition La distribution Le traitement d eau Les puissances installées Les réseaux de chaleur

8 4-La production d eau chaude sanitaire Les systèmes instantanés et semi-instantanés La production par accumulation Le traitement d eau 5-La ventilation des bâtiments Les deux principes de ventilation : naturelle et mécanique La ventilation simple flux et double flux Le système VMC hygroréglable La distribution d air La filtration 6-La climatisation des bâtiments Les systèmes à détente directe. Les systèmes à eau. Les pompes à chaleur (PAC). Les centrales de traitement d air Les équipements individuels et collectifs. 7-La régulation et la GTC Les principes de base de larégulation Les automates programmables liaisonnables L architecture et les liaisons Les superviseurs locaux Les superviseurs décentrés. 8-Les énergies renouvelables : applications, coûts, retour sur investissements PAC et géothermie. Solaire thermique et photovoltaïque. Bénéfices et coûts 9-Evaluation d une installation existante La maintenance réglementaire et technique Approche méthodologique

9 Points sensibles d une installation Les dispositifs réglementaires pour travaux : plan de prévention et permis de feu COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR II- Les installations de plomberie sanitaire 1-Les réseaux d eau potable Application de la réglementation : débit, température, comptage, préservation de la potabilité Normes, DTU et Règles de l Art : dimensionnement nature des matériaux implantation, mise en œuvre et essais désinfection des réseaux La maintenance 2-La production d Eau Chaude Sanitaire Production localisée Production centralisée : dimensionnement accumulation production semi instantanée Légionellose La protection des réseaux Contre le gel Contre la corrosion externe Contre la corrosion interne La maintenance 3- Les évacuations Application de la réglementation : contraintes relatives à l incendie application du règlement sanitaire Les types de réseaux d évacuation EU EV

10 EP Normes et DTU : dimensionnements nature des matériaux, implantation, mise en œuvre et essais La maintenance PARTIE 4 Le clos couvert et les pathologies 2 jours I- Le clos couvert 1-Le clos : les Isolations thermiques par l extérieur Les objectifs : Etanchéité à l air Etanchéité à l eau Isolation thermique Les principes Rupture des ponts thermiques Position de l isolation dans la section Les points singuliers Les types : description et mise en œuvre L isolation répartie Les enduits projetés Les isolations rapportées Les panneaux sandwich Les structures bois Les liaisons avec les huisseries La maintenance 2-Le couvert : Les toitures tuiles sur charpente Les toitures bacs acier Les terrasses Etanchéité membrane PVC Etanchéité multi couches sous gravier

11 Etanchéité autoprotégée Etanchéité inversée Toitures tuiles Toitures végétalisées Les liaisons avec les ouvrages de toiture Descentes EP Sorties de Ventilation Ouvrages maçonnés Ouvrages techniques L entretien Entretien des ITE en parois verticales Entretien des terrasses II- Les pathologies principales 1-Electricité : Levées d observation des rapports de contrôles réglemetnaires Sélectivités des organes de coupure Désenfumage DI Détecteurs ioniques DI Câblage installations DI Traitement des alarmes 2-Thermique : Corrosions internes ou externes réseaux (traitement eau, calorifuges etc.) Défaut de maintenance Plaintes des usagers Problématique du comptage Gel des batteries de CTA Filtration 3-Plomberie : Corrosions internes ou externes réseaux (traitement eau, calorifuges etc.) Légionellose Gel

12 Mitigeurs 4-Etanchéité : Etanchéité à l air Infiltrations en parois verticales Infiltrations en parois horizontales Certification Test des acquis lors de chaque partie : QCM et Q/R par thème traité Bilan global en fin de cycle et retours sur les points sensibles Obtention du certificat Techniques de l'ingénieur Après le cycle Pérennisation des acquis par un suivi pédagogique. Pendant 2 mois, poursuivez vos échanges avec l'expert par échanges de questions/réponse par mail. BESOIN D'AIDE? NOUS CONTACTER BESOIN D'AIDE? VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELÉ? CONTACTEZ-NOUS TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR - SERVICE FORMATION 39 bd Ornano, Pleyad Saint-Denis Cedex Tél : Fax : web :

13 COMUNDICOMPETENCES-TECHNI QUESDEL I NGÉNI EUR 39bdOr nano,pl ey ad sai nt Deni scedex t él Fax SASauc api t al de eur os R. C. SBobi gny SI RET Comundi,or gani s medefor mat i on,es tenr egi s t r és ousl e numér o CYCLE Spécialiste Techniques d'exploitation des batiments (Ref : 3047) Maitrise des lots techniques, des pathologies, du coût global et des interfaces entre corps d'état.eléctricité, CVCD, plomberie sanitaire, étanchéité 1 oct janv à PARIS 6 oct. - 2 déc à PARIS HT TECHNIQUE DE L INGÉNIEUR Pôle inscriptions Formation CS NOGENT LE ROTROU Cedex Extrait des CGV Comundi applicables aux formations Techniques de l'ingénieur INSCRIPTION Votre inscription sera prise en compte à réception du bulletin d'inscription dûment rempli, signé et portant cachet commercial ou à réception de la convention simplifiée de formation professionnelle signée et portant cachet commercial. Pour les visio-formations, il appartient au participant de s'assurer de la bonne configuration de son poste informatique, avant la formation dans les délais impartis. ANNULATION - REMPLACEMENT Pour être prise en compte, toute annulation doit être communiquée par écrit. Les remplacements de participants sont admis à tout moment, sans frais, sous réserve d'en informer par écrit COMUNDI et de lui transmettre les noms et coordonnées du ou des remplaçants au plus tard la veille de la formation. Vous disposez de la faculté d'annuler une inscription sans frais sous réserve d'en informer COMUNDI par lettre recommandée avec accusé de réception ou par courriel avec accusé de réception à l'adresse reçu au plus tard quatorze [14] jours calendaires avant la date de la formation. En cas d'annulation reçue moins de quatorze [14] jours calendaires avant la date de la formation (ou du premier module pour un cycle ou une visio-formation), le montant de l'inscription reste du en totalité à COMUNDI. Toute formation à laquelle le participant ne s'est pas présenté ou n'a assisté que partiellement est due en totalité. Conditions spéciales concernant les Journées d'étude: des frais d'un montant de 250 euros HT H par personne, majoré de la TVA en vigueur, seront facturés en cas d'annulation la veille de la journée d'étude ou le jour même, ou en cas de non présentation à la journée. TARIFS Tous les tarifs sont indiqués hors taxes. Ils seront majorés des droits et taxes en vigueur. Nos tarifs comprennent la formation, la documentation pédagogique remise pendant la formation, les fichiers électroniques mis à disposition le cas échéant. Les petits-déjeuners, les déjeuners et les pauses-café sont offerts. Vous avez la possibilité de bénéficier de tarifs dégressifs en cas d'inscriptions à plusieurs formations ou de plusieurs participants (à l'exception des journées d'étude); pour ce faire, n'hésitez pas à contacter notre service Clients au ou par courrier électronique à l'adresse /72/WO/WAT1101 SUPPORT PÉDAGOGIQUE ET PAUSES CAFÉS INCLUS. Le règlement intégral devra intervenir avant le début de la formation, comptant et sans escompte à réception de facture. En cas de paiement effectué par un OPCA, le dossier de prise en charge par votre OPCA doit nous parvenir avant le 1er jour de la formation. Si Comundi n'a pas réceptionné l'accord de financement, vous serez facturé de l'intégralité du coût de la formation. En cas de prise en charge partielle par l'opca, la part non prise en charge vous sera directement facturée. Toute facture non payée à échéance portera de plein droit, intérêt au taux d'intérêt appliqué par la Banque Centrale Européenne à son opération de refinancement la plus récente majoré de 10 (dix) points. Application d'une indemnité forfaitaire de 40 en cas de retard de paiement (Articles L , L441-4 et L441-6 du code de com commerce) en sus des pénalités de retard à défaut de paiement d'une seule facture à son échéance, l'intégralité des sommes dues par le Client deviendra immédiatement exigible. Toute facture recouvrée par nos services contentieux sera majorée, à titre de clause pénale non réductible au sens de l'article 1229 du Code Civil, d'une indemnité fixée à 15 (quinze)% du montant des sommes exigibles. INFORMATIQUE ET LIBERTÉS Conformément aux dispositions de la Loi n du 6 août 2004 modifiant la loi n du 6 janvier 1978 dite «Loi Informatique et Libertés», relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations qui vous sont demandées sont nécessaires au traitement de votre inscription et sont destinées aux services de COMUNDI. Les traitements automatisés des données nominatives réalisés ont fait l'objet d'une déclaration auprès de la CNIL le 07/04/2009 sous le numéro par la société COMUNDI auprès de qui vous pouvez exercer, conformément aux dispositions des articles 39, 40, 41, et 42 de la Loi du 6 janvier 1978 modifiée, vos droits d'accès, de rectification et d'opposition en vous adressant à : COMUNDI, service marketing, Immeuble Pleyad 1/39 bd Ornano Saint-Denis Cedex ou par téléphone au Ces informations peuvent faire l'objet d'une cession, d'une location ou d'un échange auprès d'autres sociétés partenaires à des fins de prospections. Si vous ne souhaitez pas être destinataire de leurs documents, merci de nous le signaler.

Formation Gestion et conduite de projets dans le secteur public (Ref : 3443) Piloter un projet et fédérer l'équipe

Formation Gestion et conduite de projets dans le secteur public (Ref : 3443) Piloter un projet et fédérer l'équipe Formation Gestion et conduite de projets dans le secteur public (Ref : 3443) Piloter un projet et fédérer l'équipe COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Identifier et comprendre

Plus en détail

LES PLUS DE LA FORMATION OBJECTIFS

LES PLUS DE LA FORMATION OBJECTIFS Manager public : réussir votre prise de fonction (Ref : KL27) Pour vous positionner face à vos agents et vos anciens collègues en tant que manager et vous faire accepter rapidement dans cette nouvelle

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Découvrez tous les experts qui interviendront lors de la conférence "Actualité 2014 des marchés publics"

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Découvrez tous les experts qui interviendront lors de la conférence Actualité 2014 des marchés publics COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION Conférence : Actualité 2014 des marchés publics (Ref : PF70) Pour décrypter la riche actualité de l année en matière de marchés publics, WEKA vous propose en partenariat

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Spécialiste Analyse des métaux (Ref : 3523) Maîtrisez les techniques de caractérisation microscopiques et macroscopiques COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Fondamentaux du Manager de proximité avec suivi à distance et e-learning (Ref : MG31B) Développez vos compétences managériales Renforcez votre autonomie dans la prise de décision sur le terrain SUPPORT

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS.

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS. Formaion La réglemenaion des déclaraions annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaire e maîriser la norme N4DS e les DADS. OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Connaîre la nouvelle réglemenaion liée

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie. FORMATION 2015-2016 ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.com Tél: 02.51.31.42.66 Fax: 09.89.58.41.27 SIRET : 52099347800020

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE ISOLE & RESEAU

SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE ISOLE & RESEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE ISOLE & RESEAU OBJECTIFS Assurer le montage d un projet d installation photovoltaïque isolé, tant sur les caractéristiques économiques, techniques et financières des projets. A l

Plus en détail

Protection. Programmes - Organisation. Antisurtension. Foudre. Risques électriques. www.dehn.fr. Risques électriques. Antisurtension.

Protection. Programmes - Organisation. Antisurtension. Foudre. Risques électriques. www.dehn.fr. Risques électriques. Antisurtension. Protection Risques électriques électriques Risques Antisurtension Antisurtension Protection Protection Foudre Foudre Antisurtension Foudre Risques électriques Risques électriques Antisurtension Protection

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Durée : 35 jours Code module : CC01 PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Permettre aux stagiaires d acquérir les connaissances et la méthodologie nécessaire

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : Contenu : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5. PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme :

Objectifs pédagogiques : Contenu : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5. PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5 PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Cycle complet DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Titre «Diagnostiqueur Immobilier» de niveau III, code de spécialisation

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015

ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015 ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015 Liste récapitulative des pièces justificatives Label de conception globale des bâtiments Etabli suivant l arrêté du 29 septembre 2009 relatif au contenu et aux conditions d attribution

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique

Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique Ingénieur du patrimoine immobilier et/ou de la logistique G1X21 Travaux et maintenance immobilière / Logistique et service généraux - IR L ingénieur du patrimoine immobilier dirige le service technique,

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Bulletin d'inscription

Bulletin d'inscription Bulletin d'inscription Comment vous inscrire? 1. Vous nous faites parvenir votre bulletin d'inscription par courrier à Novatem conseils et formations, 128 rue du Faubourg de Douai- 59000 Lille ou vous

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION ECONOMIES D'ENERGIE AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS Règlement des MODALITES D APPLICATION Annexe à la délibération du Conseil Municipal du 2 mai 2011 Article 1 : Bénéficiaires Toute personne

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

CONTROLEUR TECHNIQUE DE LA RT 2012

CONTROLEUR TECHNIQUE DE LA RT 2012 - 1 - Expert de l efficacité et de la performance énergétique des bâtiments neufs et anciens de l habitat et le tertiaire. CONTROLEUR TECHNIQUE DE LA RT 2012 Pour la réalisation de l attestation thermique

Plus en détail

Diagnostiqueur de Performance Energétique

Diagnostiqueur de Performance Energétique - 1 - Expert de l efficacité et de la performance énergétique des bâtiments neufs et anciens de l habitat et le tertiaire. Diagnostiqueur de Performance Energétique Cycle de 3 jours Certifiés ISO 9001

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES 11. Définitions 16 Choix du schéma des liaisons à la terre 19

DISPOSITIONS GÉNÉRALES 11. Définitions 16 Choix du schéma des liaisons à la terre 19 Sommaire DISPOSITIONS GÉNÉRALES 11 Domaine d application 12 Références réglementaires et normatives 14 Schémas des liaisons à la terre 16 Définitions 16 Choix du schéma des liaisons à la terre 19 Alimentation

Plus en détail

Module RENOVE V1 FEEBat

Module RENOVE V1 FEEBat Agrément FEE Bat RENOVE Expert de l efficacité et de la performance énergétique des bâtiments neufs et anciens de l habitat et le tertiaire. Module RENOVE V1 FEEBat Formation aux Économies d Énergies Devenir

Plus en détail

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:...

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... Date d'entrée à Vialis:.... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... MODIFICATION DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D'UNE INSTALLATION DE CONSOMMATION D'ELECTRICITE BT POUR UN IMMEUBLE EXISTANT

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIF

STAGE DE FORMATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIF STAGE DE FORMATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIF Conception d une installation solaire thermique collective pour la production d eau chaude sanitaire Sessions organisées à Ecully (près de Lyon) destinées

Plus en détail

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers

Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Rénovation de Bâtiments Basse Consommation Démarches de labellisation BBC-Effinergie Mode d emploi pour les particuliers Information préalable : Ce document expose les démarches à effectuer auprès de l

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

JOUR 1-5 : Formation termes technique du bâtiment. JOUR 6-8 : Formation Diagnostic de Performance Energétique

JOUR 1-5 : Formation termes technique du bâtiment. JOUR 6-8 : Formation Diagnostic de Performance Energétique Objectif général Les deux Grenelles de l'environnement nous prouvent que l'état s intéresse de plus en plus à la consommation énergétique de l habitat. Pour établir un bilan du parc immobilier français,

Plus en détail

FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements

FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements FEEBAT module RENOVE : Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique des logements ELEMENTS PEDAGOGIQUES : Effectif : 8 à 15 stagiaires (maximum) Public visé Artisans, chefs d entreprise, Chargés

Plus en détail

Formation PROPAILLE. Construire et concevoir des bâtiments en respectant les règles professionnelles CP2012

Formation PROPAILLE. Construire et concevoir des bâtiments en respectant les règles professionnelles CP2012 Formation PROPAILLE Construire et concevoir des bâtiments en respectant les règles professionnelles CP2012 "Les professionnels désirant prescrire ou mettre en œuvre le matériau paille selon les règles

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible Nom Société 678-1002 Adresse 1 WORMHOT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays Code Désignation nité Quantité P.. P.T. CORANT FORT 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Objet de la consultation

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 L immeuble neuf pour un syndic La préparation à la mise en route d un immeuble neuf La réception d un ouvrage neuf...22310.0369 7 La livraison de l ouvrage neuf....22310.0370

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

VE1 VE2 FD1 FD2 VE4 VE7 VE8 NEW FD7 VE3 ID1 LYON BBC1 NEW BBC2 NEW BBC3

VE1 VE2 FD1 FD2 VE4 VE7 VE8 NEW FD7 VE3 ID1 LYON BBC1 NEW BBC2 NEW BBC3 FORMATION 2012 ALLIE AIR - Bureau d Études Thermiques, Aéraulique et Acoustiques - Organisme de formation N 82 01 01047 01 Immeuble «La Fenière» 4 clos Ballet - 01800 MEXIMIEUX - France - Tél. +33.4.74.46.61.39

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE Foyer communal Maitre d Ouvrage Mairie de Selommes Bureau d études Adresse BSE 10 Rue Henry Dunant 45140 INGRE Tel 02.38.70.87.00 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR:

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: 1-DES DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE EN GUADELOUPE ( DPEG) 2-DES ATTESTATIONS DE CONFORMITE

Plus en détail

Public : Toute personne soucieuse de créer et d imprimer des notes, courriers ou rapports professionnels en tirant partie de Word.

Public : Toute personne soucieuse de créer et d imprimer des notes, courriers ou rapports professionnels en tirant partie de Word. MicroSoft WORD Initiation PC et MAC Objectifs : Etre capable de créer et modifier des lettres et/ou notes de service. Mettre en forme les différentes parties d un document. Présenter et mettre en forme

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

Calcul du coefficient Bbio pour générer l attestation RT2012 dans le cadre du Dépôt du Permis de Construire (Bâtiments neufs RT 2012 et rénovation)

Calcul du coefficient Bbio pour générer l attestation RT2012 dans le cadre du Dépôt du Permis de Construire (Bâtiments neufs RT 2012 et rénovation) - 1 - Expert de l efficacité et de la performance énergétique des bâtiments neufs et anciens de l habitat et le tertiaire. Calcul du coefficient Bbio pour générer l attestation RT2012 dans le cadre du

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Résumé. Date de la version. Version. Nature de la modification. V1 06 août 2009 Création du document. V2 07 juillet 2010 Mise à jour du document

Résumé. Date de la version. Version. Nature de la modification. V1 06 août 2009 Création du document. V2 07 juillet 2010 Mise à jour du document 1 Formulaire de demande de modification ou suppression d un raccordement existant au réseau public de distribution d électricité géré par Électricité de Strasbourg Réseaux pour une installation de consommation

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11 VENTILATION VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Sommaire VOUS SOUHAITEZ DIMENSIONNER ET VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser et vendre les systèmes haute performance en VMC pavillonnaire (1 jour)

Plus en détail

FORMATION. Travailleurs exposés au risque amiante

FORMATION. Travailleurs exposés au risque amiante FORMATION Objectif : Connaître les opérations spécifiques de l activité exercée pouvant entraîner la libération de fibres d amiante et les niveaux d exposition et d empoussièrement induits. Définir, appliquer

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB INTRODUCTION Le dossier technique PEB doit être constitué avant le début du chantier par le conseiller PEB, et doit être complété au fur et à mesure

Plus en détail

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 6 Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier A retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification à transférer

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D IMMEUBLE OU DE BÂTIMENTS A USAGE PRINCIPAL AUTRE QUE D HABITATION (avec mention)

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D IMMEUBLE OU DE BÂTIMENTS A USAGE PRINCIPAL AUTRE QUE D HABITATION (avec mention) REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D IMMEUBLE OU DE BÂTIMENTS A USAGE PRINCIPAL AUTRE QUE D HABITATION (avec mention) page 1/8 GENERALITES La personne physique candidate

Plus en détail

GAGNEZ DU TEMPS, EN VOUS FORMANT!

GAGNEZ DU TEMPS, EN VOUS FORMANT! 2012 2nd semestre 2012 Calendrier de vos FORMATIONS Pour être plus forts dans votre métier Pour gagner de nouveaux marchés Pour avoir une longueur d avance N hésitez pas, Venez vous former! > Renseignements

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public

Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Notice descriptive de sécurité pour les Établissements Recevant du Public Version 2015-1 Sommaire Préambule Page 3 Renseignements principaux Page 4 Renseignements nécessaires à la bonne compréhension du

Plus en détail

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION 102 ) 01 46 83 60 80 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Guide de choix

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Février 2015 Cabinet Stéphane Lefebvre, Conseil & Formation, contact@stephane-lefebvre.fr, www.stephane-lefebvre.fr, www.mieux-et-plus.com LE MARKETING AU QUOTIDIEN POUR VOTRE

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Numérique dans le secteur public Programme de formation continue Août 2014 Juin 2015

Numérique dans le secteur public Programme de formation continue Août 2014 Juin 2015 Numérique dans le secteur public Programme de formation continue Août 2014 Juin 2015 Numérique dans le secteur public Pour que le secteur public ne prenne pas de retard sur la transformation numérique.

Plus en détail

Résumé. Nature de la modification. Version

Résumé. Nature de la modification. Version Formulaire de demande de raccordement individuel au réseau public de distribution géré par Électricité de Strasbourg Réseaux pour une nouvelle installation de consommation d'électricité de puissance inférieure

Plus en détail

Bureau d'études techniques en génie climatique

Bureau d'études techniques en génie climatique Bureau d'études techniques en génie climatique Études d'exécution, Maîtrise d'œuvre, Conception, Expertise Bâtiment Sigma 2000 5 Bd Vincent Gâche BP 36204 44262 Nantes Cedex 2 Octobre 2013 Sommaire Notre

Plus en détail

INFORMATIONS PRATIQUES

INFORMATIONS PRATIQUES INFORMATIONS PRATIQUES Avant de vous inscrire Vous souhaitez plus d informations? Vous hésitez entre deux formations? Vous voulez savoir s il y a encore de la place? Notre service Conseils et renseignements

Plus en détail

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN PRESENTATION Les travaux de réhabilitation des bâtiments existants se trouvent

Plus en détail

Guide de la construction de maisons individuelles économes en énergie et labellisations

Guide de la construction de maisons individuelles économes en énergie et labellisations 1 Guide de la construction de maisons individuelles économes en énergie et labellisations Tome II: Labellisations Août 2009 Consommation énergétique En KWh/m 2 /an en énergie primaire 2 Préambule Ce tome

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations www.h3c-energies.fr Catalogue de formations Efficacité énergétique des bâtiments neufs et existants Climat et développement durable Maintenance des installations techniques Éco-conception et qualité environnementale

Plus en détail

Test d étanchéité à l air Entrer dans la démarche d autorisation EN13829 BBC EFFINERGIE 4,5 JOURS. Formation obligatoire pour présenter un dossier de

Test d étanchéité à l air Entrer dans la démarche d autorisation EN13829 BBC EFFINERGIE 4,5 JOURS. Formation obligatoire pour présenter un dossier de Test d étanchéité à l air Entrer dans la démarche d autorisation EN13829 BBC EFFINERGIE 4,5 JOURS Formation obligatoire pour présenter un dossier de demande de qualification «Mesureur 8711» à QUALIBAT

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail