Fiche de renseignements destinée au groupe de recherche en marketing: Associations sans but lucratif et bénévoles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche de renseignements destinée au groupe de recherche en marketing: Associations sans but lucratif et bénévoles"

Transcription

1 Fiche de renseignements destinée au grupe de recherche en marketing: Assciatins sans but lucratif et bénévles De partut jusqu à vus Principales cnstatatins : 91 p. 100 des Canadiens (sit près de 22 millins) nt fait un dn, sit en argent sit en nature, à des rganisatins caritatives, 78 p. 100 des dns prvenant de Canadiens qui nt fait un dn en répnse aux demandes effectuées par les rganisatins u en cmmuniquant directement avec une rganisatin. Puisqu'il s'agit d'un secteur recnnu pur ses cntributins imprtantes à l'activité écnmique et à la qualité de vie des Canadiens, l'accent a été mis sur ses deux ressurces stratégiques : les dns privés et le temps accrdé par les bénévles. La fidélisatin des marques, l'adhésin des membres et le dévelppement cmmunautaire peuvent tus être favrisés par l'utilisatin du currier Pste-lettres, des envis directs, du currier Crrespndance-répnse d'affaires et des utils de ciblage. La recherche dnt les résultats snt présentés dans cette fiche signalétique a été menée par Pstes Canada, à mins d indicatin cntraire. Aperçu du secteur sans but lucratif et bénévle : Au Canada, le secteur des activités sans but lucratif et bénévle est l'un des plus dynamiques au mnde. Ce secteur cmprend les rganismes de «prestatin de services» tels que les services de santé, d'enseignement et les services sciaux, le dévelppement et l'habitatin cmmunautaire, ainsi que les activités relevant de l'«expressin», ntamment les arts et la culture, la religin, les sprts, les lisirs, la défense des drits civiques, plitiques, envirnnementaux et la prmtin des drits de la persnne 1. Par définitin, un rganisme sans but lucratif u bénévle répnd à tus les critères suivants 2 : rganisme nn guvernemental (distinct des guvernements sur le plan institutinnel); rganisme sans but lucratif et sans répartitin des bénéfices; rganisme autgéré; rganisme faisant appel à des bénévles; rganisme cnstitué fficiellement en persnne mrale u enregistré en vertu d'une législatin précise. Le secteur sans but lucratif et bénévle : représente 6,8 p. 100 du prduit intérieur brut (PIB) du Canada et, une fis que la valeur relative au travail bénévle y est intégrée, cntribue à 8,5 p. 100 du PIB 3 ; emplie 12 p. 100 de la ppulatin active du Canada, sit à peu près autant de travailleurs équivalent temps plein que tus les vlets du secteur manufacturier au Canada 4. Le secteur des rganisatins caritatives représente 9 p. 100 du revenu ttal u 20 p. 100 une fis que la valeur du travail bénévle y est intégrée, ce qui cnstitue mins que la myenne des pays dévelppés (28 p. 100). Le financement public de ce secteur est aussi supérieur à celui des autres pays p. 100 de tus les travailleurs (salariés et bénévles) ffrent des services directs, ntamment en enseignement, en santé et en habitatin (cntre 64 p. 100 à l'échelle internatinale) 6. Les secteurs d'activité primaires au Canada snt les suivants 7 : Secteurs d'activité primaires Nmbre d'rganismes Purcentage par rapprt à tus les rganismes Sprts et lisirs Religin Services sciaux Financement, cllecte de fnds et prmtin du bénévlat Arts et culture Dévelppement et habitatin Assciatins de gens d'affaires et prfessinnelles et syndicats Enseignement et recherche Santé Drit, défense des drits et plitique Organismes nn classés Internatinal Ttal partiel ~97 Avril 2007_ext ; Page 1/5

2 Fiche de renseignements destinée au grupe de recherche en marketing : Assciatins sans but lucratif et bénévles Secteurs d'activité primaires Nmbre d'rganismes Purcentage par rapprt à tus les rganismes Envirnnement Cllèges et universités 502 <1 Hôpitaux Ttal partiel ~4 Nmbre ttal d'rganismes Parmi ces rganismes, un petit nmbre seulement présentent la majrité de tus les revenus : 1 p. 100 des assciatins nt un revenu annuel de 10 M$ u plus, ce qui représente 59 p. 100 du ttal des revenus. Secteur d'activité primaire Prestatin de services 42 p. 100 des rganismes nt un revenu annuel de mins de $, ce qui représente 1 p. 100 du ttal des revenus. Tus les rganismes (purcentage) Tus les revenus (purcentage) Ttal (en millins de dllars) Hôpitaux 1 % 22 % $ Cllèges et universités <1 % 11 % $ Services sciaux 12 % 10 % $ Santé 3 % 8 % $ Dévelppement et 8 % 6 % $ habitatin Enseignement et 5 % 6 % $ recherche Activités relevant de l'expressin Assciatins de gens 5 % 10 % $ d'affaires et prfessinnelles et syndicats Financement, cllecte de 10 % 7 % $ fnds et prmtin du bénévlat Religin 19 % 6 % $ Sprts et lisirs 21 % 5 % $ Arts et culture 9 % 3 % $ Drit, défense des drits 2 % 1% $ et plitique Internatinal 1 % 1 % $ Envirnnement 3 % 1 % $ Autres Organismes nn classés 2 % 2 % $ Tus les rganismes $ Le guvernement est la plus imprtante surce unique de revenus pur les assciatins, suivi du revenu prvenant de l'adhésin des membres et des ventes. Surce de revenu Tutes les assciatins Excluant les hôpitaux, les cllèges et les universités Guvernement 49 % 36 % Revenu de surces nn 35 % 43 % guvernementales (adhésin des membres, ventes de biens u de services) Cadeaux et dns 13 % 17 % Autres 3 % 4 % Les rganismes peuvent aussi être classés seln qu'ils snt «caritatifs» u «sans vcatin de bienfaisance». Les rganisatins caritatives snt exemptées de divers types de taxes u d'impôt et leurs dnateurs nt drit à des crédits d'impôt pur les dns qu'ils versent. Un peu plus de la mitié (56 p. 100) des assciatins du Canada snt des rganisatins caritatives enregistrées auprès du guvernement fédéral, une prprtin représentant 63 p. 100 du ttal des revenus. Il s'agit pur la plupart d'rganisatins religieuses, d'hôpitaux, d'assciatins du secteur de la santé, du financement u du bénévlat. Secteur d'activité primaire Organisatins caritatives enregistrées Nn enregistrées Religin 94 % 6 % Hôpitaux 87 % 13 % Santé 79 % 21 % Financement, cllecte de fnds et prmtin du bénévlat 79 % 21 % Internatinal 75 % 25 % Services sciaux 72 % 28 % Cllèges et universités 71 % 29 % Arts et culture 54 % 46 % Enseignement et recherche 55 % 45 % Envirnnement 41 % 59 % Organismes nn classés 32 % 68 % Drit, défense des drits et plitique 35 % 65 % Sprts et lisirs 27 % 73 % Dévelppement et habitatin 23 % 77 % Assciatins de gens d'affaires et prfessinnelles et syndicats 7 % 93 % Tus les rganismes 56 % 44 % Plus des tris quarts des assciatins cmptent des membres enregistrés. Avec un nmbre ttal de membres s'élevant à 139 millins de persnnes au Canada, il est clair que bn nmbre de Canadiens adhèrent à divers rganismes. Les tris types d'rganismes cmprenant le plus grand nmbre de membres snt : les rganisatins religieuses (85 p. 100), les rganismes de sprts et de lisirs (79 p. 100) et les rganismes envirnnementaux (65 p. 100). Treize pur cent des rganismes, sit près de 4 millins, nt d'autres rganismes parmi leurs membres. Les assciatins de gens d'affaires et prfessinnelles en cmptent la plus grande prprtin (17 p. 100). Principaux défis : Les défis qui attendent le secteur sans but lucratif et bénévle snt les suivants 8 : une cncurrence acharnée pur un nmbre limité de subventins et de dns prvenant de particuliers, d'entreprises et de fndatins; les changements de plitiques et de réglementatin (impôt); Avril 2007_ext ; Page 2/5

3 Fiche de renseignements destinée au grupe de recherche en marketing : Assciatins sans but lucratif et bénévles les difficultés en matière de recrutement des bénévles et des membres puvant siéger au cnseil; l'btentin d'un financement des guvernements (qui cmpriment leurs dépenses); les œuvres de bienfaisance privées (dns plus imprtants mais accrdés à mins d'rganismes); avir à cmpser avec un esprit nn cmmercial. En effet, les rganismes sans but lucratif nt tendance à reculer face à la cncurrence du marché et aux rganismes qui investissent dans leurs prpres prduits; la technlgie, p. ex. prfiter pleinement d'internet; la génératin du baby-bm qui vieillit et qui vit plus lngtemps (n s'inquiète de dépenser tus ses actifs bien avant sa mrt, n passe de l'acquisitin à la fidélisatin, à la cnservatin et au renuvellement). Tendances en matière de cntributin des dnateurs 9 : Les rganisatins caritatives liées à la santé (65 p. 100) et aux hôpitaux (47 p. 100) snt celles à qui n fait le plus suvent des dns. La mitié des dnateurs déclarent faire un dn aux mêmes rganisatins caritatives année après année. Par ailleurs, quatre persnnes sur dix (41 p. 100) fnt un dn aux mêmes rganisatins, ainsi qu'à des rganisatins différentes. Seulement une persnne sur dix (11 p. 100) déclare faire un dn à des rganisatins caritatives différentes chaque année. Quatre dnateurs sur dix signalent planifier à l'avance à quelles rganisatins caritatives ils prévient faire un dn (44 p. 100) et le mntant qu'ils cmptent dnner (40 p. 100). La fréquence des dns planifiés augmente en prprtin du mntant des dns annuels ttaux effectués par un particulier. La mitié des dnateurs nt fait des dns de mins de 250 $ l'année dernière; cependant, seule une persnne sur dix (10 p. 100) a fait un dn inférieur à 50 $. Deux persnnes sur dix (22 p. 100) nt fait un dn supérieur à 500 $, dnt 14 p. 100 des dnateurs ayant fait un dn supérieur à 750 $. «Pur aider une cause en laquelle n crit persnnellement» est la raisn citée par les tris-quarts des dnateurs (76 p. 100) cmme la principale raisn des dns aux rganisatins caritatives. Venait ensuite : «Pur apprter ma cntributin à la cllectivité» (65 p. 100) et enfin : «Parce que je ressens de la cmpassin envers les défavrisés» (64 p. 100). Une persnne sur quatre (24 p. 100) a indiqué les déductins d'impôt cmme principale mtivatin, alrs que 26 p. 100 nt dit qu'il s'agissait d'un élément relativement imprtant. Cependant, six persnnes sur dix (58 p. 100) nt déclaré au mins une partie de leurs dns dans leur déclaratin de revenus. La prbabilité de déclaratin des dns augmente avec le revenu et l'âge. Parmi les principales raisns invquées pur ne pas faire de dns : les ressurces limitées, les dutes cncernant l efficacité avec laquelle l'argent des dnatins serait utilisé par l'rganisatin caritative et le tn u la fréquence des demandes. La majrité des dnateurs (62 p. 100) nt reçu une demande accmpagnée d'un petit cadeau, par exemple une chaîne prteclés u un styl; r, mins d'une persnne sur dix a affirmé que le cadeau avait influé sur sa décisin de faire un dn. Cela dit, ceux qui reçivent des cadeaux nt tendance à dnner des mntants plus élevés chaque année. Neuf dnateurs sur dix (87 p. 100) s'attendent à recevir une cmmunicatin après leur dn : la majrité (58 p. 100) désirent btenir un reçu aux fins de l'impôt, une nte de remerciement, un bulletin u le rapprt annuel dans un envi séparé. La majrité a également déclaré qu'une rganisatin caritative devrait attendre au mins six mis avant de slliciter un autre dn, dnt 50 p. 100 estiment qu'attendre un an u plus cnvient davantage. Deux persnnes sur dix (19 p. 100) nt fait savir qu'il serait acceptable d'attendre deux fis plus lngtemps et même plus. La méthde préférée pur la sllicitatin d'un dn est par l'intermédiaire d'un envi pstal adressé précisément au dnateur. Cette méthde est aussi celle qui est la plus largement répandue, deux tiers des dnateurs Avril 2007_ext ; Page 3/5

4 Fiche de renseignements destinée au grupe de recherche en marketing : Assciatins sans but lucratif et bénévles déclarant avir reçu ce type de demande au curs de la dernière année. La sllicitatin par téléphne est sans cntredit celle qui est la mins ppulaire, suivie des demandes effectuées en persnne (le prte-à-prte) u par currier électrnique. Cependant, seln les dnateurs, la sllicitatin par téléphne et le prte-à-prte viennent au deuxième et au trisième rang des méthdes les plus utilisées par les rganisatins caritatives. Principales cnstatatins cncernant l'utilisatin de la pste 10 : Les demandes de dns effectuées au myen d'un envi pstal adressé persnnellement au dnateur u à l'aide d'une circulaire u d'une brchure reçue par la pste représentent deux des tris méthdes de sllicitatin préférées des dnateurs. Ce type de sllicitatin est aussi le plus ppulaire pur le segment de dnateurs les plus généreux des rganisatins caritatives. Deux tiers de ceux qui nt fait un dn supérieur à 500 $ l'année dernière se disent plutôt neutres vis-à-vis de ce type de sllicitatin; de ce grupe, quatre persnnes sur dix (37 p. 100) indiquent qu'ils aiment bien. On dénte une cnstatatin semblable relativement aux sllicitatins effectuées au myen de circulaires u de brchures envyées par la pste. Un chèque envyé par la pste est de beaucup le mde de paiement préféré, suivi du paiement en espèces u du chèque rédigé et remis en persnne, ce que quatre persnnes sur dix privilégient. Les retenues salariales et les retraits autmatiques (23 p. 100), ainsi que le paiement en ligne (17 p. 100) étaient au nmbre des mdes de paiement les mins ppulaires dans l'ensemble. Bien que le recurs à un envi pstal adressé à une persnne sit largement répandu (deux tiers des dnateurs signalant avir reçu ce type de sllicitatin), la sllicitatin effectuée au myen de circulaires et de brchures expédiées par la pste l'est mins, puisque mins de la mitié des dnateurs nt reçu une demande de ce type. Le prte-à-prte et la sllicitatin dans des centres cmmerciaux u dans des lieux publics (événements sprtifs, artistiques u activités de bienfaisance) nt suvent tendance à déplaire davantage aux dnateurs plus âgés u à ceux qui planifient leurs dns à l'avance qu'aux dnateurs plus jeunes et à ceux qui ne planifient pas leurs dns à l'avance. Les méthdes de sllicitatin en persnne snt aussi perçues de façn négative par ceux qui figurent dans le segment des dnateurs les plus imprtants. La plupart des dnateurs aiment payer leur dn par chèque envyé par la pste aucun autre mde de paiement n'a la faveur de plus de la mitié d'entre eux. La majrité des dnateurs n'aiment ni le paiement en ligne sur le site Web de l'rganisatin caritative ni le retrait autmatique nn plus que la retenue salariale. Nn seulement la pste est-elle le mde préféré de paiement des dns, mais cette méthde est aussi ppulaire chez ceux qui planifient à l'avance les dns u le mntant qu'ils désirent dnner, les deux tiers de ces deux grupes disant aimer cette méthde. Les dnateurs plus âgés snt aussi plus susceptibles de préférer payer par chèque expédié par la pste; deux tiers des persnnes âgées de 55 ans et plus privilégient cette méthde, cmparé à mins de la mitié des persnnes âgées entre 18 et 34 ans. Taux de dnateurs myen et dn annuel myen par prvince : British Clumbia Saskatchewan Manitba Quebec New Brunswick Nva Sctia Prince Edward island Newfundland and Labradr Yukn Nrthwest Territries Nunavut Dnr Rate and Average Annual Dnatin by Prvince Canada Alberta Ontari Dnr Rate 85% 77% 79% 8 84% 90% 8 88% 90% % 79% 6 0% 20% 40% 60% 80% 100% Average Annual Dnatin $176 $297 $292 $351 $400 $378 $391 $467 $431 $455 $436 $488 $458 $500 $0 $100 $200 $300 $400 $500 $600 Avril 2007_ext ; Page 4/5

5 Fiche de renseignements destinée au grupe de recherche en marketing : Assciatins sans but lucratif et bénévles Mntant des dns par mde de sllicitatin : Distributin f dnrs and percentage f ttal annual dnatins, by amunt f annual dnatins, dnrs aged 15 and lder. Mail request Dr t dr canvassing At shpping centre r n street Spnsring smene At wrk Charity event On wn Telephne request TV r radi request 1% 5% 8% 7% 8% 9% 11% 1 14% 15% 15% Percentage f ttal dnatin value Percentage f ttal number f dnatins 0% 4% 6% 8% 10% 1 14% 16% 18% 20% Occasins de revenu : Vici quelques idées intéressantes : Apprfndir les ccasins de revenu sur le marché, ntamment en cnstituant des partenariats avec des entreprises : Obtenir une licence pur des nms u des idées relativement à des rganisatins sans but lucratif 11. Participer au marketing asscié à une «cause». Quand n leur a demandé de nmmer un partenariat entre une marque u une entreprise et une rganisatin caritative u une cause, 37 p. 100 des adultes nt répndu qu'ils puvaient se rappeler d'au mins un partenariat de ce type The Canadian Nnprfit and Vluntary Sectr in Cmparative Perspective, 2005 Imagine Canada. 7-8 Aperçu des assciatins au Canada, étude n de Pstes Canada, Cnsumer Dnrs Drivers and Trends, étude n de Pstes Canada, Universal McCann, The Pwer f Cause Marketing, nv CONFIDENTIEL - COPIE INTERDITE. Ces dcuments snt la prpriété unique de la Sciété canadienne des pstes. Tute autre utilisatin u reprductin de dcuments, en tut u en partie, est strictement interdite, sauf autrisatin cntraire par écrit d un représentant autrisé de la Sciété canadienne des pstes. Avril 2007_ext ; Page 5/5

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les

Lignes directrices aux fins d octroyer une aide financière aux OBNL locataires dans des immeubles non résidentiels imposables œuvrant dans les Lignes directrices aux fins d ctryer une aide financière aux OBNL lcataires dans des immeubles nn résidentiels impsables œuvrant dans les dmaines de l art et de la culture, du dévelppement scial et cmmunautaire

Plus en détail

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS Les dns d œuvres d art à fins caritatives Les artistes snt suvent sllicités pur faire dn d une u de plusieurs de leurs œuvres. Ces demandes peuvent prvenir d rganismes caritatifs, muséaux u autres. Un

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 Sprts Culture Envirnnement Anciens cmbattants Divers Vus truverez dans ce dssier les infrmatins suivantes : Page 2 : présentatin de vtre assciatin Page 3 : bilan financier

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Étude sur l impact économique du golf au Canada

Étude sur l impact économique du golf au Canada Étude sur l impact écnmique du glf au Canada Une étude inédite menée par l Alliance natinale des assciatins de glf (NAGA) Pints saillants LE 29 MAI 2014 - Fndée sur une enquête à l échelle natinale auprès

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Bourses d études pour étudiants

Bourses d études pour étudiants Burses d études pur étudiants Vus purriez recevir une burse d études d une valeur de 500 $ fferte par la Sciété canadienne de science de labratire médical. Nus recherchns les meilleurs étudiants inscrits

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES»

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» Règlement : INITIATIVES JEUNES Le département du Calvads suhaite dévelpper une plitique visant à susciter, sutenir, dévelpper et faire cnnaître la

Plus en détail

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé

Sondage 2014 sur les travailleurs fédéraux. Commission de la capitale nationale Résumé Sndage 2014 sur les travailleurs fédéraux Cmmissin de la capitale natinale Résumé Octbre 2014 Harris/Décima harrisdecima.cm 1 Résumé But et bjectifs de la recherche La Cmmissin de la capitale natinale

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Les Français et l autopartage

Les Français et l autopartage Les Français et l autpartage Sndage réalisé par pur LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Cntact BVA : Julie Catilln Directrice d études de BVA Opinin 01.71.16.88.34 Méthdlgie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE

COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE 5 ctbre 2015 DEMANDE DE CANDIDATURES POUR LE COMITÉ DE NOMINATION DE L ASSOCIATION CANADIENNE DE SOCCER L Assciatin canadienne de sccer (Canada Sccer) est à la recherche d une (1) persnne qualifiée pur

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES 700, bulevard Laure, bureau 231, Sept-Îles (Québec) G4R 1Y1 Tél. : 418 962-7677 Fax : 418 968-2084 desi@deseptiles.cm www.deseptiles.cm Ce dcument sert à vus présenter, vus ainsi

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL»

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI Analyse du prjet de li C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LE PROJET DE LOI C 38 Sanctinné le 29 juin 2012, ce prjet de li apprte des changements majeurs à la li de l assurance

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association Statuts de l'assciatin I - CONSTITUTION, COMPOSITION ET OBJET DE L ASSOCIATION Article 1 - Cnstitutin Il est fndé entre les adhérents aux présents statuts une assciatin régie par la Li du 1er Juillet 1901

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adptés le Mdifiés le Page laissée intentinnellement vierge 2 Siège scial. 3 Le siège scial de la crpratin Jujuthèque de Saint-Hubert (ci-après désignée «la crpratin») est établi dans

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion

Projet d harmonisation des trois organismes du Programme de bourses d études supérieures du Canada : Guide de discussion Prjet d harmnisatin des tris rganismes du Prgramme de burses d études supérieures du Canada : Guide de discussin Intrductin Le Canada et la plupart des autres pays industrialisés se penchent sur l évlutin

Plus en détail

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998 Règlement de gestin d'alérin Texte adpté par la réslutin CE-98-235 du Cmité exécutif du 26 mai 1998 1. PRÉAMBULE En 1994, l'université Laval, par l'entremise du prjet AMI (Aménagement des myens infrmatiques),

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

L investissement responsable au Canada

L investissement responsable au Canada L investissement respnsable au Canada Le 12 mai dernier, l'assciatin canadienne pur l'investissement respnsable (AIR) a diffusé la «Revue 2004 de l investissement respnsable au Canada», seln laquelle le

Plus en détail

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE 139 140 PRÉAMBULE Suhaitant dnner plus de frce aux principes éthiques qui guident l ensemble de ses décisins, tut en s inscrivant

Plus en détail

Administrateur système www.ofppt.info

Administrateur système www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Frmatin Prfessinnelle et de la Prmtin du Travail Administrateur système www.fppt.inf DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Administrateur système.dc

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autchtnes et Dévelppement du Nrd Canada Stratégie d'empli pur les jeunes Inuits et des Premières Natins 2013-2014 Pur btenir de plus amples renseignements sur les drits de reprductin, veuillez

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

-Dimension psychologique : l entrepreneuriat est lié à la conscience, aux aspirations personnelles ainsi qu à l épanouissement de l entrepreneur.

-Dimension psychologique : l entrepreneuriat est lié à la conscience, aux aspirations personnelles ainsi qu à l épanouissement de l entrepreneur. Expsé «La culture entrepreneuriale au Marc» 1- Entrepreneuriat au Marc : Visin glbale sur l envirnnement entrepreneurial : plusieurs dimensins impactent ntre envirnnement entrepreneurial : -Dimensin sciculturelle

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France Cnsultatin veille médias Cmité Natinal Olympique et Sprtif France Date limite et heure limite de réceptin des ffres : Le 1 er septembre 2014 à 12h00 Préambule Le Cmité Natinal Olympique et sprtif Française

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

Guide de préparation de la demande des candidats étrangers titulaires d un doctorat

Guide de préparation de la demande des candidats étrangers titulaires d un doctorat Ministère des Affaires civiques, de l Immigratin et du Cmmerce internatinal Guide de préparatin de la demande des candidats étrangers titulaires d un dctrat Prgramme ntarien des candidats à l immigratin

Plus en détail

La Stratégie d inclusion de logements abordables Les habitations urbaines pour familles

La Stratégie d inclusion de logements abordables Les habitations urbaines pour familles La Stratégie d inclusin de lgements abrdables Les habitatins urbaines pur familles Cnsultatin publique Les Bassins du Nuveau Havre Le 17 février 2009 1 2 Objectifs de la stratégie Encurager le dévelppement,

Plus en détail

TROPHEE DE L INNOVATION RH Dossier de candidature 2015

TROPHEE DE L INNOVATION RH Dossier de candidature 2015 TROPHEE DE L INNOVATION RH Dssier de candidature 2015 Trphée de l innvatin en Ressurces Humaines FHF MNH Pur la 3ème année cnsécutive, la FHF et la MNH prpsent de récmpenser des établissements sanitaires,

Plus en détail

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ)

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ) L Assciatin pur l exprtatin du livre canadien Prgramme d aide à la cmmercialisatin des drits à l étranger (PACDÉ) Lignes directrices 2010-2011 Date limite pur la réceptin des demandes : le jeudi 1 er avril

Plus en détail

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes 1/4 Dssier de candidature Grand Prix Essec de la Distributin Respnsable PRIX 4. Empli et dévelppement des Hmmes Présentatin générale de l initiative >Origine de sa mise en place LA POLITIQUE DIVERSITE

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA

Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2016 Ouverture de la première fenêtre de cessibilité des BSA - La première fenêtre de cessibilité des BSA s étendra du 11 mars 2016 au 9 mai 2016 (inclus). - La valeur

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Champ d exercice de l audiologie

Champ d exercice de l audiologie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 Champ d exercice de l audilgie ÉNONCÉ DE L OBJECTIF Le présent dcument définit et décrit le champ

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Barmètre de l innvatin Un barmètre BVA Syntec numérique Ce sndage est réalisé par pur le Publié dans et, le 14 nvembre, et diffusé sur la semaine du 18 nvembre Rappel méthdlgique Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Perfectionnement professionnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recommandations

Perfectionnement professionnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recommandations Perfectinnement prfessinnel des étudiants des cycles supérieurs : enquête et recmmandatins Préparé pur le Cnseil de recherches en sciences humaines du Canada Marilyn Rse, Ph. D. Brck University Mars 2012

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE)

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DES GRANDES ECOLES (ASAGE) Le 16 février 2010, les membres fndateurs de l Assciatin Suisse des Amis des Grandes Ecles (ASAGE) se snt réunis au restaurant la Mère

Plus en détail

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France Règlement de la Burse SNPHPU-MSD 2015 rganisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France 1. Cntexte Le SNPHPU et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le dmaine

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015 pininway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Nte de synthèse Octbre 2015 Vs cntacts chez OpininWay : Frédéric Micheau Directeur des études d pinin Directeur de département 15, place

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

CRITÈRES D EXPLOITATION DES SERVICES À L ENFANCE DE TORONTO CRITÈRES DE GESTION FINANCIÈRE NOM DE L ORGANISME : SITE : DATE : CONSEILLER/CONSEILLÈRE :

CRITÈRES D EXPLOITATION DES SERVICES À L ENFANCE DE TORONTO CRITÈRES DE GESTION FINANCIÈRE NOM DE L ORGANISME : SITE : DATE : CONSEILLER/CONSEILLÈRE : NOM DE L ORGANISME : SITE : DATE : CONSEILLER/CONSEILLÈRE : CRITÈRES D EXPLOITATION DES SERVICES À L ENFANCE DE TORONTO CRITÈRES DE GESTION FINANCIÈRE Janvier 00 CRITÈRES DE GESTION FINANCIÈRE Pur tus

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION. Personne à contacter Nom :.. Téléphone :.. Courriel :..

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION. Personne à contacter Nom :.. Téléphone :.. Courriel :.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ASSOCIATION ACTIONS A CARACTERE INTERCOMMUNAL ET COMMUNAUTAIRE RIB A cller Persnne à cntacter Nm :.. Téléphne :.. Curriel :.. ARC MOSELLAN Dssier de demande de subventin

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Le Prix de l essentiel GUIDE D ANIMATION CAMPAGNE 2014-2015

Le Prix de l essentiel GUIDE D ANIMATION CAMPAGNE 2014-2015 GUIDE D ANIMATION CAMPAGNE 2014-2015 AOÛT 2014 TABLE DES MATIÈRES Présentatin et rigine P. 3 À qui s adresse ce guide P. 4 Matériel P. 4 On jue! P. 6 Les préalables P. 6 Prfils des jueurs P. 7 Cnsignes

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE I. Intitulé de vtre prjet II. Infrmatins sur le prteur de prjet Structure : Nm u dénminatin sciale : Frme juridique : Date de créatin

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises Assurance vie Résumé chapitre 8 Assurance vie pur entreprises Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Les entreprises

Plus en détail

HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE (2013)

HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE (2013) HAITI: BESOINS DES DONNEES, INDICATEURS DE BASE, VALEUR, PERIODE ET SOURCES DE LA PHASE DE PREPARATION HUMANITAIRE () Besins des dnnées Indicateurs Valeur Péride/année Surces Taille de la Ppulatin et distributin

Plus en détail