S.A. actions minimum S.A.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S.A. actions minimum S.A."

Transcription

1 Pr. SAMIRA BOUNID

2 La société anonyme : La S.A. est commerciale à raison de sa forme, quelque soit son objet. Son capital est divisé en actions négociables représentatives d apports en numéraire (argent) ou en nature (biens) à l exclusion de l apport en industrie(connaissance, savoir faire). La valeur nominale d une action ne peut être inférieur à 100 DH. Lenombre minimumdesactionnairesdansune S.A.estde 5. Le capital d une S.A. ne peut êtreinférieurà DH si la société fait appel publique à l épargne, et DH dans le cas contraire.

3

4 Comptabilisation de la S.A : Au point de vue comptable, la création de la S.A se traduit en 3 étapes : 1. La souscription du capital C est l engagement par les associés d apporter leurs parts de capital lors de la création de la société. Cette souscription du capital par les associés constitue une créance de la société sur les associés. Comptablement, cette écriture se traduit par : Associé compte d apport en sté en numéraire Associé compte d apport en sté en nature Capital social

5 2. La libération des apports : On constate l entrée des fonds (apport en numéraire) et les bien apportée (apport en nature). Apports en numéraire: Banque Associé compte d apport en sté en numéraire Apport en nature : / 4. Actifs Associé compte d apport en sté en nature Dettes Actif net apporté = Actifs - Dettes

6 3. Règlement des frais de constitution : Frais de constitution Banque - Remarques : La libération doit être immédiate ou intégrale pour les apports en nature. Seuls les apports en numéraire peuvent être partiellement libérés, le reste étant apporté dans un délai de trois ans maximum. Lesactionnairesdoiventlibérerau moinslequart(¼) deleurs apports en numéraire lors de la constitution.

7 Délibération par tranche : Les actions représentatives d apport en numéraire doivent être libérées lors de la souscription du moins de ¼ (quart) de leur valeur nominale. L associe qui n a libéré partiellement son apport a pris l engagement vis-à-vis de la Société à libérer le reste ultérieurement. La Société dispose donc d une créance sur l associé qui est inscrite au débit du compte actionnaire, capital souscrit non appelé (1119). Lors des appels ultérieurs, la fraction appelée est virée du compte actionnaire, capital souscrit non appelé (1119) au compte actionnaire, capital souscrit et appelé non versé (3462) : ainsi la créance des actionnaires est rendue exigible pour la fraction appelée.

8 Versements anticipés Les statuts peuvent prévoir la possibilité pour les actionnaires de libérer par anticipation. Cela est généralement productif d intérêts. Le versement anticipé est considéré comme une dette de la société envers l actionnaire. Les fractions libérées par anticipation sont enregistrées au crédit du compte 4468 Autres comptes d associés créditeurs. Cecompte serasoldé à la datelimitefixéepourla libération des fractions appelées correspondantes.

9 Pour le suivi rigoureux des versements anticipés, la société peut créer le compte actionnaire, versements anticipés Selon les status, les versements anticipés peuvent donner droit soit àdes intérêts soit au premier dividende. Dans le 1 er cas, la société verse au actionnaire le montant d intérêt qui est inscrit au débit de compte 6311 «intérêt des emprunts et dettes»

10 Retard et défaillance: Lors des appels ultérieurs, il arrive que des actionnaires ne libèrent pas la fraction appelée dans le délai fixé(libération avec retard). Dans ce cas, les intérêts du retard sont enregistrés au crédit du compte : 7381 intérêts et produits assimilés et les frais de correspondance dans le compte : 7197 Transfert des charges d exploitation La société peut, après un certain délai suivant son appel (mise en demeure), faire vendre les actions des défaillants (ceux qui n'ont pas libéré leurs parts de capital) en bourse si les titres sont cotés,ou à l enchère publique si les titres ne sont pas cotés.

11 La défaillance se comptabilise dans le compte : 3468 Autres comptes d associés débiteurs. Pour le suivi rigoureux des actionnaires défaillants, la société peut créer le compte actionnaire défaillant

12 Actionnaire défaillant Actionnaire capital souscrit et appelé non versé Constatation de la défaillance Banque Service bancaire Etat TVA récupérable sur charge Actionnaire défaillant Vente des actions Actionnaire défaillant Service bancaire Etat TVA récupérable sur charge Intérêt et produits assimilés Transfert des charges d exploitation Imputation des charges Actionnaire défaillant Banque Règlement par solde

13 Exercice corrigé: Lasociétéanonyme «Lara-Informatique» aétécrééele 10 février 2011 au capital de DH divisé en actions de 100 DH chacune. Mr. Hassan apporte: 1. Un fond commercial pour DH. 2. Matériel de transport pour DH DH. 3. Mobilierdebureaupour DH. 4. Marchandises pour DH. La société réglera les fournisseurs de Mr. Hassan (Montant àcalculer). Ainsi Mr. Hassan détiendra actions.

14 Le capital restant est souscrit en numéraire entre 6 actionnaires de façon égale et libéré du minimum légal à la constitution. Cependant, Mr. Jamalalibérélatotalitédesesactions. Le 15 février 2011, la société réglera les frais de constitution pour DH par chèque bancaire. Le 01 Avril, la société appelle le 2 ème ¼, les versements devront être effectuésauplustard le30 Avril On constate que tous les actionnaires ont effectué le versement à la banque sauf Mr. Rachid qui effectue son apport majoré des intérêts de retardde12% l an, le15 mai Le 15 Septembre 2011, la société appelle le 3 ème ¼, les versements devront êtreeffectuésauplustard le30 Septembre les actionnaires effectuent leurs versements le 30 Septembre 2011 sauf Mr. Mohamed qui, malgré divers rappels ayant couté 200 DH à la société n a pas réglé. Le 01 Novembre 2011, les actions de Mr. Mohamed font l objet d une cession au prix de 73 DH l une. Frais de vente des titres 1000 DH, TVA 10%.

15 Solution:

16 Associés compte d apport en sté en numéraire Associés compte d apport en sté en nature Souscription du capital Capital social 1,200,000 1,800,000 3,000,000 d Fond commercial Matériel de transport Mobilier de bureau Marchandises Associés compte d apport en sté en nature Fournisseurs 200, , ,000 1,000,000 1,800, ,000 Apport en nature d Banque Actionnaire, capital souscrit non appelé Associés compte d apport en sté en numéraire Libération du ¼ du numéraire 300, ,000 1,200,000 d Banque Actionnaire, versements anticipés 150, ,000 Versement anticipé de Mr.JAMAL

17 Frais de constitution Règlement de frais de constitution Banque 7,500 7, Actionnaire, capital souscrit et appelé non versé Actionnaire, capital souscrit non appelé Appel du 2 ème ¼ 300, , Banque 200, Actionnaire, versements anticipés 50, Actionnaire, capital souscrit et appelé non versé 250,000 Versementdu 2 ème ¼ ,250 50,

18 Actionnaire, capital souscrit et appelé non versé Actionnaire, capital souscrit non appelé Appel du 3 ème ¼ 300, , Banque Actionnaire, versements anticipés Actionnaire, capital souscrit et appelé non versé 500,000 50, ,000 Versementdu 3 ème ¼ Actionnaire défaillant Actionnaire, capital souscrit et appelé non versé 50,000 50,000 Constatation de la défaillance de Mohamed d , ,000

19 d Actionnaire défaillant Imputation des charges Services bancaires Etat Tva Récupérable sur charge Transfert des charges d exploitation 1,300 1, d Actionnaire défaillant 5141 Banque Règlement par solde 94,700 94,700 Résultat réalisé par Mr. Mohamed: Somme perçue Somme versé = 94, ,000 = - 5,300 DH( perte )

20

21

22

23

24 Affectation des pertes : Ecriture comptable : Résultat net de l exercice Réserve légale Autres réserves Associé dividendes à payer Etat impôts, taxes et assimilés Report à nouveau Le solde débiteur du compte rapport «résultat net de l exercice» traduit la perte nette de l exercice. Cette perte est virée au compte «résultat net en instance d affectation» tant qu elle n a pas été affectée par les organes compétents Résultat en instance d affectation Résultat net de l exercice (déficitaire) Transfert Report à nouveau (SD) Solde du compte crédité Résultat en instance d affectation

25 Exercice corrigé: La société FAHD est créée le 01/10/2010 au capital de 600, DH divisé en 6000 actions de numéraire libérées du quart lors de la constitution. L exercice 2010 s est terminé par une perte qui a été affectée au compte Report à Nouveau pour 15, DH. Le 01/04/2011, les actionnaires ont libéré le 2 ème ¼ suivant l appel du conseil d administration. Demême, ilsontlibéréle3 ème ¼ le01/10/2011. Lerésultatnetdel exercice2011estde: DH.

26 Les statuts de la société prévoient l affectation des résultats commesuit: Laréservelégaledanslalimiteprévueparlaloi; La somme nécessaire pour fournir aux actionnaires un 1 er dividende représente l intérêt à 6% du montant dont les actions ont été libérées. La répartition prévoit une réserve statutaire de DH. Le reliquat peut être attribué aux actionnaires à titre de dividende complémentaire (superdividende arrondie au DH inférieur). Le reliquat étant reporté à nouveau. T.A.F : Présenter le tableau de répartition des résultats et les écritures comptables nécessaires.

27 Solution : Éléments Affectation Somme à répartir Résultat net de l exercice Report à nouveau débiteur Résultat net à répartir Réserve légale (5%) 15,500 DH 8,475 DH 185,000 DH 169,500 DH 18,000 DH Réserve statutaire Solde 60,000 DH 83,025 DH 78,000 DH Report à nouveau (SC) 5,025 DH

28 Résultat net de l exercice Report à nouveau (SD) Réserve légale Réserve statutaire Associé dividendes à payer Etat impôts, taxes et assimilés Report à nouveau (SC) 185,000 15,500 8,475 60,000 86,400 9,600 5,025 Calcul du dividende NET : Dividende globale= 1 er dividende + superdividende = 18,000 DH + 78,000 DH = 96,000 DH Associé dividendes à payer = 90% de la dividende globale soit 86,400 DH Etat impôts, taxes et assimilés = 10% de la dividende globale soit 9,600 DH

29

30

31

32 Exercice corrigé : Le bilan après répartition de la société SAMIR: Actif Montant Passif Montant Frais préliminaires 30,000 Capital social (actions de 100DH) 6,000,000 Construction 3,500,000 Réserve légale 200,000 Terrain 4,000,000 Autres réserves 600,000 Marchandises 400,000 Clients 150,000 Dettesde financement Provisionspour risque 1,000, ,000 Banque 20,000 Fournisseurs 200,000 Total : 8,100,000 Total : 8,100,000

33 Une expertise fait apparaitre les évaluations suivantes: Fond commercial : 100,000 DH Constructions : 3,250,000 DH Terrain : 4,500,000 DH Clients : 100,000 DH T.A.F : Calculer la valeur mathématique comptable et la valeur mathématique intrinsèque afin d évaluer les actions de cette société.

34 Solution

35

36 Éléments Fond commercial Valeur comptable nette Valeur réelle Plus-values Moins-values 0 100, ,000 Constructions 3,500,000 3,250, ,000 Terrain 4,000,000 4,500, ,000 Clients 150, ,000-50,000 Totaux 7,650,000 7,950, , ,000

37

38 L augmentation du capital est une technique qui permet aux entreprises d acquérir du capital avec une rémunération immédiate. L augmentation du capital peut se traduire: 1. Soit par l augmentation de la valeur nominale des actions existantes. 2. Soit par l augmentation du nombre d actions L augmentation du capital peut prendre plusieurs formes : 1. Des apports nouveaux (en numéraire ou en nature) 2. Incorporation des réserves. 3. Compensation avec des dettes sociales. L augmentation de capital peut se faire par une combinaison des 3 modalités ci-dessus

39 Augmentation du capital par apports nouveaux Lorsque l augmentation du capital n intéresse que les anciens actionnaires et que la répartition du capital doit rester inchangée, il est possible de procéder: 1. Soit par l augmentation de la valeur nominale des actions existantes. 2. Soit par l augmentation du nombre d actions (émission d actions nouvelles de la même valeur nominale).

40 Lorsque l augmentation du capital s accompagne de l entrée de nouveaux actionnaires, ou si les anciens actionnaires ne participent pas à l augmentation du capital dans la proportion de leurs droits(modification dela répartition du capital), le prix d émission des nouvelles actions sera en général égalàla la valeur réelle des anciennes actions. Dans ce cas, La prime d émission représente l excédent du prix d émission sur la valeur nominale de l action.

41 Prime d émission = Prix d émission valeur nominale Versée à la société par les nouvelles actionnaires, La prime d émission correspond aux bénéfices laissés en réserves et en report à nouveau (S.C) par l ancien actionnaire. Lorsque l augmentation de capital s effectue par apports en numéraire partiellement libérés, on peut rencontrer les mêmes cas particuliers relatifs à la constitution: versement anticipé, versement avec retard et défaillance. Ànoterquelaprimed émissiondoitdoit être libérée en totalité à la souscription des actions nouvelles.

42 Écriture comptable en cas d apport en numéraire : Banque Associés versement reçu sur augmentation du capital Associés versement reçu sur augmentation du capital Capital social Prime d émission Frais d augmentation de capital Banque

43 Écriture comptable en cas d apport en nature : Comptes d actifs Associés versement reçu sur augmentation du capital Associés versement reçu sur augmentation du capital Capital social Prime d émission Frais d augmentation de capital Banque

44 Augmentation du capital par incorporation des réserves La société peut décider d incorporer au capital des réserves qu elle juge abondantes. Cetteformenetraduitpasunchangementdesmoyensd actiondelasociété. Son avantage réside dans la sécurisation des créanciers du fait de la stabilité du capital par rapport aux réserves qui peuvent toujours être distribuées. Écriture comptable en cas d incorporation des réserves 114/ Comptes de réserves Capital social

45 Augmentation du capital par conversion de dettes sociales La trésorerie d une société étant gênée, elle propose à ses créanciers de leur remettre des parts de capital en contrepartie de leur créance. Par conséquent, les dettes de la société sont annulées avec la souscription du capital par les créanciers.

46 Écriture comptable en cas de conversion de dettes sociales 1 / Dettes Associés versement reçu sur augmentation du capital Associés versement reçu sur augmentation du capital Capital social Prime d émission

47 Exercice corrigé: L assemblée générale extraordinaire de la société SAMAR a décidé de procéder à une double augmentation de capital selon le calendrier suivant: Le : émission de 2500 actions de numéraire de la même valeur nominal que les anciens. Date effet: Frais d augmentation: 8,500 DH réglés par chèque. Le : incorporation d une partie de la réserve facultative par élévation de la valeur nominale de toutes les actions. Date effet:

48 Extrait du passif du bilan de la société SAMAR: Postes 2006 avant répartition 2005 après répartition Capital social Prime d émission Réserve légale Réserves facultatives Report à nouveau (SC) Résultat net de l exercice 3,000,000 50, , , , ,000 2,000,000* - 200, , ,000 - *: 10,000 actions de valeur nominale de 200 DH TAF : 1. Calculer le prix d émission des actions en numéraire et le montant des réserves à incorporer. 2. Passer les écritures d augmentation de capital.

49 Solution:

50 Banque Associés versement reçu sur augmentation du capital 550, , d 550, ,000 50,000 d Frais d augmentation de capital Banque 8,500 8,500

51 Réserves facultatives Capital social 500, ,000

52

53 La réduction de capital peut se traduire par: 1. La réduction du nominal des actions (en respectant la règle du minimumdelavaleurnominalequiestde100dh) 2. Diminution du nombre d actions(annulation d actions) Une société peut être conduite à réduire son capital pour deux raisons: 1. D apurer les pertes accumulées en report à nouveau débiteur. 2. D ajuster le montant du capital au volume d activité de la société, dans ce cas il y a remboursement aux actionnaires d une partie de leur apport, sauf par la partie du capital souscrit non appelé qui est annulée.

54 Réduction du capital motivée par des pertes Comptablement, il suffit de débiter le compte du capital social et en contre partie créditer le compte du report à nouveau débiteur du montant de la perte enregistrée Capital social Report à nouveau (SD)

55 Réduction du capital non motivée par des pertes Comptablement, il faut débiter le compte du capital social et en contre partie créditer le compte Associés, capital à rembourser qui sera soldé par la suite pour le règlement des actionnaires Capital social Associés, capital à rembourser Associés, capital à rembourser Banque

56 Exercice corrigé : Une S.A au capital de 2,000,000DH (20,000 actions de 100 DH) a accumulé des pertes d un montant de 450,000 DH L assemblée générale décide d éponger ces perte par une réduction du capital. La société décide de réduire son capital de 500,000 DH et de porter le reliquat aux réserves facultatives. TAF: Passer les écritures de réduction de capital nécessaires. Solution : Capital social Report à nouveau (SD) Réserves facultatives 500, ,000 50,000

57

58 C'est une opération par laquelle une société rembourse le capital aux actionnaires et le reconstitue par un prélèvement sur les bénéfices distribuables ou sur une réserve de manière à maintenir la garantie de ses créanciers. Les écritures d'amortissement sont constatées comme suit: - Le remboursement du capital comme dans le cas d'une réduction de capital. - Sa reconstitution par une réserve équivalente.

59 Capital social Associés, capital à rembourser 115 Réserves 1111 Capital social (amorti) Associés, capital à rembourser Banque

60 Exercice corrigé: Une SA décide d'amortir son capital de DH diviséenactionsde100 DH. Elle décide d'affecter à cette opération une réserve facultative de DH ainsi qu'une réserve statutaire de DH. TAF: Passer les écritures d'amortissement nécessaires

61 Solution : Capital social Associés, capital à rembourser 1,000,000 1,000, Réserve facultative 400, Réserves statutaires Capital social (amorti) 600,000 1,000, Associés, capital à rembourser Banque 1,000,000 1,000,000

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06 EXERCICE 1 : Constitution de la société La S.A des établissements DARIF est définitivement constituée le 1 er juin. Les apports sont les suivants : A) Apports en nature par DARIF - Fonds commercial DH

Plus en détail

Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION

Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION Objectifs : Présenter la liste

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

Chap. 9 : L affectation du résultat

Chap. 9 : L affectation du résultat 1 / 9 Chap. 9 : L affectation du résultat L affectation du résultat de l exercice N est une opération de l exercice suivant N+1. Les bénéfices peuvent être maintenus dans l entreprise (mis en réserves)

Plus en détail

Constitution des sociétés

Constitution des sociétés Chapitre Constitution des sociétés O b j e ctifs du chapitre : Etre capable de procéder aux écritures comptables de constitution de différentes sociétés en fonction des situations qui se présentent. D

Plus en détail

TD 1 : La constitution de la société anonyme

TD 1 : La constitution de la société anonyme TD 1 : La constitution de la société anonyme Cas n 1 La société anonyme «SORAYA» s est constituée le 1 er janvier N, au capital de 900 000 DH composé de 4 500 actions de 200 DH. Parmi les actionnaires,

Plus en détail

AMORTISSEMENT DU CAPITAL

AMORTISSEMENT DU CAPITAL AMORTISSEMENT DU CAPITAL Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations relatives à l amortissement du capital dans les sociétés. Pré

Plus en détail

L AUGMENTATION DE CAPITAL

L AUGMENTATION DE CAPITAL L AUGMENTATION DE CAPITAL INTRODUCTION Une augmentation de capital peut être effectuée par voie d apports, incorporation de réserves, par incorporation de dettes ou de compte courant ; l impact économique

Plus en détail

CHAPITRE 20. La Société Anonyme

CHAPITRE 20. La Société Anonyme CHAPITRE 20 La Société Anonyme THEORIE : Formée par trois ou plusieurs personnes physiques ou morales. Le capital-actions de peut être inférieur à 100'000., celui-ci doit être libéré au minimum de 20 %

Plus en détail

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société).

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). L AFFECTATION DES RESULTATS Objectif(s) : o Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). Pré-requis : o Double détermination du résultat. Modalités : o o o Principes,

Plus en détail

Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale

Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale Matière : La comptabilité de société La Modification du capital Réalisé par : o o Bahha Meryeme Oujjani Meryem Année universitaire : 2011-2012 1 Introduction

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

CHAPITRE I : LES PRINCIPES GENERAUX DE LA LIQUIDATION SECTION 1 : DÉFINITION DE LA LIQUIDATION :

CHAPITRE I : LES PRINCIPES GENERAUX DE LA LIQUIDATION SECTION 1 : DÉFINITION DE LA LIQUIDATION : INTRODUCTION : Dans la vie économique nous avons marqué des nombreuses annonces de dissolution d entreprises, que notre choix s est porté, pour l élaboration de mon sixième rapport qui est son titre «la

Plus en détail

Comptabilité des Sociétés

Comptabilité des Sociétés Comptabilité des Sociétés Chapitre I : Affectation des résultats *Définition Le résultat est soit un bénéfice soit une perte. Il n appartient pas à l entreprise mais uniquement à l actionnaire. Ainsi,

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement.

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement. AUGMENTATIONS DE CAPITAL Objectif(s) : o Pré-requis : o o Le financement de l'entreprise pour son développement. Connaissances en droit des sociétés, Maitrise des techniques comptables approfondies. Modalités

Plus en détail

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3 UNIVERSITE IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES AGADIR ANNEE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT: A. EL OUIDANI SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10T 36 A R Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE ANALYTIQUE

Plus en détail

LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE

LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE SCHEMA D AFFECTATION DU BENEFICE REPORT A NOUVEAU ANTERIEUR (part des bénéfices non répartis les années précédentes) RESULTAT NET DE L EXERCICE + + PRELEVEMENT

Plus en détail

Comptabilité des sociétés

Comptabilité des sociétés Selon les dispositions des articles 182 et 183 de la loi 20-05 sur les sociétés anonymes, l du capital peut se traduire soit par : 1. L de la valeur nominale (VN) des anciennes actions ; 2. L émission

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée L État Chapitre 06 Introduction Le chapitre traite de la notion de, point 5 du programme : - Calcul - Comptabilisation Dans ce chapitre, on s efforcera de montrer qu il s agit d une taxe en définitive

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

A U D I K A G R O U P E

A U D I K A G R O U P E Page 1 sur 8 A U D I K A G R O U P E Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 58 avenue Hoche 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Ordre du jour de l assemblée générale ordinaire et

Plus en détail

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT BILAN ( ACTIF ) ACTIF EXERCICE EXERCICE Brut Amortissements Net PRECEDENT et Provisions Net IMMOBILISATION EN NON VALEUR (a) 113 109,00 47 643,60 65 465,40 88 087,22 Frais préliminaires 113 109,00 47 643,60

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 6 JUIN 2012

RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 6 JUIN 2012 Société anonyme avec Conseil d Administration Au capital social de 7 097 879 Siège social : 155 avenue de la Rochelle, 79000 Niort B 025 580 143 RCS Niort RESOLUTIONS PROPOSEES AU VOTE DE L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

BILAN (ACTIF ) AU: 31 /12/ 2004

BILAN (ACTIF ) AU: 31 /12/ 2004 ACTIF AU: 31 /12/ 2004 au 31/12/2003 Amortissements Brut et provisions Net Net IMMOBLISATIONS EN NON VALEUR (A) 0,00 0,00 0,00 0,00. Frais préliminaires. Charges à répartir sur plusieurs éxercices 0,00

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

ANNEXE XII DESCRIPTION DES ELEMENTS INCLUS DANS LE DES COEFICIENTS DE SOLVABILITE ET A. Fonds propres réglementaires (modèle S1000) 1) Références réglementaires - Arts. 8 à 11 du règlement n 14-01 du 16/02/2014

Plus en détail

Chapitre 1: Constitution des sociétés

Chapitre 1: Constitution des sociétés 1 Chapitre 1: Constitution des sociétés 1. Généralités : La comptabilité doit constater : les promesses d apports en capital faites par les associés, la réalisation de ces promesses, ainsi que les frais

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE L3 EG parcours Gestion TD de comptabilité financière COMPTABILITÉ FINANCIÈRE TD n 1 : constitution Cas n 1 : Madame MARTIAL a créé son entreprise individuelle en N-4. Son activité est la commercialisation

Plus en détail

Résolutions à titre ordinaire

Résolutions à titre ordinaire COFACE SA CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 FEVRIER 2015 Rapport du Conseil d administration sur les résolutions présentées à l Assemblée Générale Mixte Le rapport a pour objet de présenter les résolutions

Plus en détail

L affectation du résultat

L affectation du résultat L affectation du résultat Chapitre 16 Introduction La mise en situation permet : d étudier la notion de bénéfice distribuable ; de calculer l affectation du bénéfice ; d'enregistrer la répartition du bénéfice.

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

4 - L affectation du résultat des sociétés

4 - L affectation du résultat des sociétés Les écritures liées à la vie d une société 3.2 4 - L affectation du résultat des sociétés Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

Dossier 1 - Augmentation de capital

Dossier 1 - Augmentation de capital DCG session 2013 UE10 Comptabilité approfondie Corrigé indicatif Dossier 1 - Augmentation de capital 1. Indiquer les critères de fixation du prix d émission. Le prix d émission est situé entre la valeur

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Question Une : Frik & Flooze SA est une entreprise dont l activité est d acheter et vendre des smartphones. L entreprise a été fondée

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Les variations du capital. Variations du capital. Augmentation de capital en numéraire: définition et dilution

Les variations du capital. Variations du capital. Augmentation de capital en numéraire: définition et dilution Les variations du capital Variations du capital Compta II Thomas Jeanjean Augmentation(s) du capital En numéraire Définition et dilution Aspects financiers (DS) Aspects comptables Par incorporation de

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

LA CREATION D UNE SOCIETE.

LA CREATION D UNE SOCIETE. LA CREATION D UNE SOCIETE. Sommaire Introduction... 1 La constitution de la société... 2 Le cas pratique... 2 La constitution de la société... 3 Rappel Juridique... 3 L enregistrement comptable.... 5 Les

Plus en détail

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION ELECTRICITE DE STRASBOURG Société Anonyme au capital de 71 090 040 Siège social : 26, Boulevard du Président Wilson 67000 STRASBOURG 558 501 912 R.C.S STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

Plus en détail

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS)

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS) Centre National de l'evaluation et des Examens Examen National du Brevet de Technicien Supérieur Session Mai 2014 1 Filière: Comptabilité et gestion Durée: 4 Heures Épreuve: ETUDE DE CAS N 1 PRODUCTION

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014 Assemblée générale annuelle mixte Le 8 avril 2014 à 13h30 au siège social à Aubagne RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 8 AVRIL 2014 Nous vous précisons à titre préliminaire

Plus en détail

CHAPITRE 6. Les comptes courants

CHAPITRE 6. Les comptes courants CHAPITRE 6 Les comptes courants Le compte courant est un compte ouvert dans une banque dont toues les sommes du débit et du crédit sont productives d intérêt Terminologie Compte courant débiteur on parle

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

P6C08 La cre ation d une entreprise

P6C08 La cre ation d une entreprise P6C08 La cre ation d une entreprise I. Les différentes formes de sociétés La création d une entreprise implique le choix de la structure juridique la mieux adaptée à la taille et à l activité de la future

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Introduction FACG 1/43

Introduction FACG 1/43 Introduction Le capital est défini comme étant l'ensemble des biens monétaires ou physiques que l'on possède et qui peuvent produire un revenu. Dans le langage de la comptabilité commerciale, le capital

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Concours d entrée en Economie, printemps 2010 Nom: Prénom: Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Points Obtenus Points Maximum Exercice 1 27 Exercice 2 15 Exercice 3 10 Exercice 4

Plus en détail

SUJET D ENTRAÎNEMENT CONTRÔLE TERMINAL

SUJET D ENTRAÎNEMENT CONTRÔLE TERMINAL Page 1/5 UNIVERSITÉ DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES, SOCIALES ET DE GESTION Diplôme et Année : L3 EG SUJET D ENTRAÎNEMENT Épreuve de : comptabilité financière Durée : 1 heure

Plus en détail

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ 5 MARS 2009 Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés 1/11

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

INSTRUCTION N 2 /2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST)

INSTRUCTION N 2 /2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) INSTRUCTION N 2 /2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) SOMMAIRE TERMINOLOGIE Article Premier Les Opérations Sur Titres avec mouvement de fonds 4 Article 2 Les Opérations Sur Titres

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie 1210010 SESSION 2012 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Chapitre I : La constitution de société

Chapitre I : La constitution de société Chapitre I : La constitution de société 1. Aspects généraux Il convient de rappeler que la société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre quelque chose en commun en

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 05 janvier 2011 N 0010/MEF/DGI-DLCD NOTE DE

Plus en détail

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:21 PM Page 790 5. Le dividende en numéraire constitue la forme la plus courante de dividende. Il s agit d une distribution d argent aux actionnaires. Un certificat

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

Entreprise TARRE - Exercice N Eléments de corrigés proposés par A. VERNHET

Entreprise TARRE - Exercice N Eléments de corrigés proposés par A. VERNHET Entreprise TARRE - Exercice N Valeur de la société avant augmentation de capital Capital social 750 000 Réserve légale 49 500 Réserves statutaires 85 500 Réserves facultatives 120 000 Montant des capitaux

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Comptabilité des sociétés

Comptabilité des sociétés Comptabilité des sociétés Plan de travail pour l élément de module de la «Comptabilité Approfondie des Sociétés» Chapitre I : Constitution des sociétés (surtout les SA) Chapitre II : Répartition du Résultat

Plus en détail

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale COURS 470 Série 20 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE -

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

Comptes d immobilisations (Classe 2)

Comptes d immobilisations (Classe 2) Comptes d immobilisations (Classe 2) Les comptes d immobilisations sont débités, à la date d entrée des biens dans le patrimoine de l entité : de la valeur d apport ; du coût d acquisition ; du coût de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 7

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 2 JUIN 2015 ANNEXE AU RAPPORT DE GESTION PORTANT SUR LA PARTIE EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 2 JUIN 2015

ASSEMBLEE GENERALE DU 2 JUIN 2015 ANNEXE AU RAPPORT DE GESTION PORTANT SUR LA PARTIE EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 2 JUIN 2015 AFONE Société anonyme à Conseil d administration au capital de 589 001,60 euros Siège social : 11 place François Mitterrand 49100 ANGERS 411 068 737 RCS ANGERS ASSEMBLEE GENERALE DU 2 JUIN 2015 ANNEXE

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE VOLUME 1 Michel Calderara LIVRE DU MAÎTRE Mise en pages : Macgraph, Yves Gabioud, Puidoux Mise à jour des solutions : Frédéric Baechler Edition 2014 LEP Loisirs et Pédagogie SA, 2014

Plus en détail

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Casablanca, le 13 juillet 2011 AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 07/11

Plus en détail

CHAPITRE III : SYSTEME COMPTABLE

CHAPITRE III : SYSTEME COMPTABLE CHAPITRE III : SYSTEME COMPTABLE Un système comptable est une organisation du travail de la comptabilité caractérisée par : - un enregistrement exhaustif au jour le jour sans retard des informations comptables.

Plus en détail

VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167

VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167 VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167 RAPPORT DU CONSEL D ADMINISTRATION A L ASSEMLEE GENRALE DU 26 JUILLET 2011 Mesdames,

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 Unité 2 Thème 2 Unité 2 COURS Thème 2 THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 SÉQUENCE 1... 3 Les opérations de vente complexes et leur comptabilisation...

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

ACTIF. Scmact2.doc [14]

ACTIF. Scmact2.doc [14] ACTIF I. Frais d'établissement... 20 II. Immobilisation incorporelles... 21 III. Immobilisations corporelles... 22/27 A. Terrains et constructions...22 B. Installations, machines et outillage...23 C. Mobilier

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES

DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES DCG session 2012 UE10 Comptabilité approfondie Corrigé indicatif DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES 1. Expliquer la raison pour laquelle la constitution d une réserve légale est obligatoire et rappeler

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

EXAMEN DE MATURITE 2012 OPTION SPECIFIQUE ECONOMIE ET DROIT GESTION D'ENTREPRISE DONNEE

EXAMEN DE MATURITE 2012 OPTION SPECIFIQUE ECONOMIE ET DROIT GESTION D'ENTREPRISE DONNEE Nom et prénom : No candidat : EXAMEN DE MATURITE 2012 OPTION SPECIFIQUE ECONOMIE ET DROIT GESTION D'ENTREPRISE DONNEE Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail