11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie"

Transcription

1 11 ème réunion du Comié des Zones Humides Médierranéennes 5 juille 2012, Bucares, Roumanie Doc MWC11.04 Plan de Travail Sraégique MedWe L'Info MWC11.02 a analysé le niveau de réalisaion du plan sraégique de ravail MedWe lors de la période , couvran les axes sraégiques à long erme e les aciviés prioriaires. Le Plan de Travail éai ambiieux, mais fixai des aciviés sraégiques relaives. Des aciviés prioriaires imporanes, programmées lors des rois dernières années on éé réalisées avec succès, bien que leur mise en œuvre ai éé affecée de manière négaive par les difficulés financières du. Les aciviés proposées pour la deuxième période riennale de la mise en œuvre du plan sraégique de ravail, prendron en considéraion les résulas e les leçons apprises lors de la dernière période, mais aussi, capialiseron sur les conclusions du Symposium Inernaional sur l'eau e les Zones Humides "De Grado à Agadir; les ving prochaines années", qui a eu lieu à Agadir, au Maroc, du 6 au 8 février Les conclusions du Symposium d'agadir on évolué en "Lignes Direcrices d'agadir" e en "Engagemens d'agadir". Elles on éé formulées en accord avec la mission e les objecifs de MedWe e offren aussi bien des lignes direcrices générales e des champs d'acion prioriaires, que des manières concrèes, e respecivemen des approches e des méhodes visan à relever les défis idenifiés. Le Symposium d'agadir a éé une bonne opporunié pour faire valider la Vision Sraégique de MedWe, par MedWe/Com9 en Changwon, en Corée du Sud. Les engagemens, les lignes direcrices e les nouvelles voies recommandées son en adéquaion avec les quare axes de la Vision Sraégique, fai qui souligne sa perinence durable. Bien que ces recommandaions soien basées sur des nouvelles idées émanan du feedback des sessions plénières finales, elles confirmen les recommandaions de 2009 visan à mainenir MedWe poliiquemen perinen les décennies à venir e à renforcer sa focalisaion echnique afin de fournir plus d'argumens poliiques basés sur des preuves, à uiliser pour convaincre les décideurs. Les Lignes Direcrices d'agadir e les marches à suivre Conformémen aux Lignes Direcrices d'agadir Le rôle de l'iniiaive MedWe, e plus pariculièremen de son, souenu par des insiuions spécifiques, devra, dans les années à venir, se focaliser sur les âches ci-dessous: - servir le MedWe/Com e l'assiser à réaliser ses objecifs de consulaion e de coordinaion, - mainenir e mere à jour la lise des Engagemens d'agadir - évaluer la conribuion de ces aciviés à la réalisaion de la Vision MedWe. DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 1

2 Les "Engagemens d'agadir" consiuen un résula solide du Symposium d'agadir; il es aendu qu'ils conribueron de manière significaive à la réalisaion du plan de ravail MedWe. En bref, il s'agi d'une lise de programmes e de projes, favorisan ous les zones humides médierranéennes e représenan des aciviés en cours, récemmen iniiées ou planifiées. Ils son promus par les gouvernemens naionaux, les organisaions régionales e inernaionales, la sociéé civile, le seceur privé e les agences de financemen visan à la conservaion e l'uilisaion durable des écosysèmes en corrélaion avec l'eau, dans la Médierranée. Ils ouchen des poliiques, des sraégies, des mesures adminisraives, des insrumens e cadres juridiques, des iniiaives ou mesures au niveau local, naional ou régional. Une copie de ce documen es disponible sur le sie inerne du Symposium. 1 Les projes e les programmes inclus dans les Engagemens d'agadir son direcemen liés aux quare axes de la Vision Sraégique de MedWe, approuvés à Changwon, en Corée en 2008 lors du MedWe/Com9: 1. Améliorer les connaissances sur les foncions des zones humides médierranéennes, les services e les valeurs, ainsi que sur leur sau e leurs endances. 2. Promouvoir, développer e mere en œuvre des poliiques naionales sur les zones humides e des plans d'acion inersecoriels. 3. Assurer la gesion inégrée e durable des zones 4. Modérer l'impac du changemen climaique. L'objecif clé des Engagemens d'agadir es de créer des synergies. La promoion des synergies e des meilleures praiques peu êre accomplie à ravers la mise en réseau, des acions communes, le parage des leçons, le développemen des capaciés, la coopéraion, le souien muuel e la coordinaion ransfronalière. Les Axes Sraégiques son assez flexibles pour inégrer les aciviés e les effors communs exprimés dans les Engagemens d'agadir, avec une vision à long erme visan à ce que oues les zones humides e les ressources en eau de la Médierranée soien gérés acivemen e efficacemen à long erme e soien resaurés afin de mainenir e de renforcer ous les services e les valeurs qu'elles peuven offrir, au profi de la biodiversié e du bien-êre humain. 1 hp://agadir2012.medwe.org/he-agadir-commimens-les-engagemens-d%e2%80%99agadir/ DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 2

3 Orienaion sraégique pour les rois prochaines années 1. Organiser, mainenir e mere à jour la Lise des Engagemens d'agadir: ceci signifie d'assurer un flux d'informaions suffisan, d'encourager la coopéraion enre aciviés complémenaires, de sauvegarder la durabilié de leurs résulas, de mobiliser le souien de MedWe/Com là où il es jugé approprié e de communiquer ouveremen les méries des projes. Ceci sera effecué par la paricipaion évenuelle des comiés de piloage aux programmes e aux projes, par des visies sur le errain de la mise en œuvre, l'échange des conseils e des informaions. L'orienaion qui devra êre fournie devra êre liée à l'évaluaion de leur conribuion quan à la mise en œuvre de la Vision MedWe. 2. Parallèlemen, MedWe doi idenifier des créneaux pour lesquels il faudra développer des nouveaux projes ayan une large paricipaion. 3. Mainenir e mere à jour la base des données MedWe des personnes ressources e des conacs insiuionnels afin d idenifier les parenarias nécessaires. 4. Mobiliser e animer MedWe/Com. Afin d'évaluer les besoins des pays membres en ermes d'informaion e de formaion, il faudra plus de consulaion avec les membres. Nous devons explorer commen augmener la paricipaion direce à la formulaion des objecifs e les résulas aendus, e ceci pas uniquemen en l'occurrence des réunions MedWe/Com. 5. Harmoniser la collaboraion enre oues les eniés MedWe: Les membres MedWe/Com, le Comié de Piloage, le, l'observaoire des Zones Humides Médierranéennes e le Réseau Scienifique e Technique. Valoriser les bonnes praiques dans le domaine de la conservaion e du développemen des zones humides médierranéennes, à ravers une diffusion coordonnée e efficace. Nous devons fournir plus de soluions, diffuser les récis des succès e évenuellemen organiser des concours, des concepions des labels e des prix pour uilisaion opimale. 6. Examiner les possibiliés d'obenir le souien des sponsors privés ciblés. 7. Élargir MedWe/Com avec des nouveaux parenaires provenan des seceurs de l'eau, du ourisme, de l'agriculure e de l'aménagemen du errioire. 8. Coninuer à renforcer l'engagemen de jeunes éudians aux ravaux de MedWe. MedWe, à ravers ses eniés, pourrai agir en an que srucure de regroupemen des ressources pour offrir des sages, inclure des aciviés de recherche e développer du maériel éducaif. 9. Encourager e coninuer la diffusion e l'uilisaion du sysème d'invenaire MedWe au niveau naional e sous-régional. 10. Renforcer e souenir les Réseaux MedWe: Gs, Culure. DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 3

4 Aciviés sraégiques à long erme Les aciviés sraégiques proposées e mises au poin prennen en considéraion les résulas e les leçons apprises de la dernière période. Elles incluen égalemen cerains projes clé ou des programmes menionnés dans les Engagemens d'agadir. Faisan le suivi du forma précéden de rédacion des rappors, les résulas aendus son menionnés avec leurs indicaeurs e responsabiliés respecives. Nous mainenons égalemen la définiion de priorié, déjà uilisée, e le code de couleur respecif: = Aciviés en cours, avec un financemen garani (ou pariellemen sécurisé). = Aciviés prioriaires sans financemen garani e/ou mécanisme de mise en œuvre. UA = Aciviés uiles, mais sans financemen garani e/ou parenaires. Finalemen, nous devons nous rappeler que la mise en œuvre de ce Plan de Travail relève de la responsabilié des différenes eniés MedWe, comme sipulé aux ermes des saus. Il es d'imporance primordiale que ous les membres de MedWe/Com paricipen acivemen e collaboren enre eux, au degré des capaciés de chacun. La paricipaion de nouveaux parenaires via les Engagemens d'agadir e l'acivaion du Réseau Scienifique e Technique consiuen des avanages significaifs.. DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 4

5 Axe 1. Améliorer les connaissances sur les foncions des zones humides médierranéennes, les services e les valeurs, ainsi que sur leur sau e leurs endances. Objecif: Les connaissances son créées, les informaions son srucurées e paragées pour assurer (i) la compréhension des foncions clé e des services offers par les zones humides, (ii) le suivi efficace du sau des zones humides e de leurs endances au niveau local, naional e régional, e (iii) l'évaluaion du progrès à la mise en œuvre de la Vision Sraégique de MedWe. Collaboraion Scienifique & Technique Coopéraion avec d'aures organismes similaires Acivié Résula aendu Indices Aceur en êe Financemen 1.1 Développemen e mise à jour des invenaires des zones 1.2 Développemen de recherche appliquée sur les services des zones humides e leurs valeurs. 1.3 Foncionnemen de l'observaoire des Zones Humides Médierranéennes. Des nouveaux invenaires ou mis à jour (MedWe ou compaible) son enrepris. Compréhension renforcée des services offers par les zones humides e de leurs valeurs. Suivi éabli e coopéraif du sau e des endances des zones humides médierranéennes. G e Observaoires locaux formés e opéraionnels. Les indicaeurs OZHM son mis au poin e développés plus en profondeur Les invenaires naionaux. Résulas des éudes appliquées e des documens d orienaion Rappors de l'observaoire Nombre des G formées. Auoriés naionales/ Poin focaux de Ramsar/ MedWe IWG Réseau Scienifique & Technique MedWe (MWST-) Tour du Vala en collaboraion avec les parenaires de l'observaoire. Conribuions naionales ou inernaionale s A discuer Sau 2012 UA Développemen des capaciés 1.4 Développemen des capaciés dans les domaines de l'invenaire des zones humides, du suivi e de l'évaluaion. Les gesionnaires e les scienifiques des zones humides on pu développer, faire appliquer, analyser e parager des programmes de suivi e d évaluaion. Nombre des membres du personnel formés e nombre des pays/ organisaions auxquels ils appariennen. GlobWeland II projec + MWST- DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 5

6 Sensibilisaion & Communicaion 1.5 Développemen du réseau des G La créaion du réseau a commencé pour les G en mesure d'influencer la préservaion e la gesion durable des écosysèmes d'eau douce, au niveau local ou régional. Nombre d G dans le réseau, nombre des membres du personnel des G formés WWF MedPO (lead) + MWST- Soumis à MAVA Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 1.6 Mise en place d'un sysème permean de rendre disponibles des connaissances scienifiques e echniques, en relaion avec les zones humides, aux gesionnaires de celles-ci e aux décideurs. 1.7 Symposium Inernaional d'agadir sur l'eau & les Zones Humides en Médierranée. 1.8 Paricipaion de jeunes éudians médierranéens à la conservaion e au développemen des zones Sysème de suivi élaboré GlobeWelandII, uilisé par les scienifiques médierranéens e les gesionnaires des zones Publicaion en ligne e en suppor papier des résulas clé du symposium, diffusés à ous les membres e les parenaires des ZHM. Jeu des rôles diffusé + paricipaion aux événemens MedWe Le sysème luimême, Nombre d'uilisaeurs inscris Nombre de connecions/ consulaions Compe rendu du symposium Déclaraion finale sie inerne corrélaf Tour du Vala + ESA + EKBY MedWe + Groupe de ravail ad hoc MedWe + parenaires en Grèce, France, Maroc e Tunisie A discuer MAVA Budge cenral MedWe Sau 2012 DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 6

7 Axe 2. Promouvoir, développer e mere en œuvre des poliiques naionales sur les zones humides e des plans d'acion inersecoriels Objecif: une poliique d'habiliaion, un environnemen insiuionnel e socio-économique pour la conservaion des zones humides son fournis. Un hau niveau d engagemens inersercoriels es recherché. Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 2.1 Assurer le lien avec des organisaions régionales/ inernaionales, responsables pour des poliiques secorielles influençan les zones 2.2 Développemen des poliiques naionales, inersecorielles e/ou des plans d'acion, adopion de gouvernance des zones humides e des ressources en eau adapée aux spécificiés naionales. Les foncions e les services des zones humides son pris en considéraion. Poliiques naionales supplémenaires concernan les zones humides/ plans d'acion, développés. Minues des réunions Accords formels Les documens de la poliique MedWe Auoriés naionales/ Poin focaux de Ramsar + MedWe/ MWST- Budge cenral MedWe Conribuions naionales à mobiliser Sau 2012 UA Développemen des capaciés Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 2.3 Assisance aux auoriés naionales pour élaborer e développer des poliiques, des sraégies e des plans d'acion pour les zones Les poins focaux de la Convenion de Ramsar e d'aures auoriés naionales son en mesure de diriger e de mener le processus d'élaboraion des poliiques sur les zones Nombre des poliiques/ sraégies sur les zones humides, développées Nombre des missions: MedWe/ MWST- Conribuions Naionales e Inernaionale s A rechercher Sau 2012 DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 7

8 Sensibilis aion & Communi caion 2.4 Communicaion sur les services e les biens des zones humides, ainsi que sur le besoin d'avoir des poliiques inersecorielles harmonisées. L'informaion es crée e disséminée aux décideurs e aux paries prenanes clé (agriculure, aménagemen du errioire) Documens produis, leur diffusion MedWe + MWST- UA Axe 3. Assurer la gesion inégrée e durable des zones Objecif: Les zones humides son gérées à long erme pour mainenir e renforcer leurs foncions e leurs services, e plus pariculièremen ceux qui conribuen aux aciviés de développemen durable de manière à inégrer (i) une approche basée sur l'écosysème, au niveau du bassin fluvial, (ii) la paricipaion de oues les paries prenanes inéressées e (iii) les différenes implicaions des poliiques secorielles. Collaboraion Scienifique & Technique Coopéraion avec d'aures organismes similaires Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 3.1 Développemen d'approches novarices e d ouils pour une gesion paricipaive e inégrée des zones humides. 3.2 Promoion de la paricipaion de oues les paries prenanes concernées dans la gesion des zones 3.3 Mise en œuvre des approches/méhodes de gesion, novarices dans des sies-piloes sélecionnés Approches e ouils formalisés, basés sur les meilleures praiques en Médierranée e au delà. Les paries prenanes concernées son en mesure de pariciper aux processus de gesion des zones Leçons apprises par les projes-piloes; modèles de gesion à diffuser. Les ouils e les documens méhodologiques Niveau de paricipaion aux processus de gesion des zones Documens de gesion formalisan les expériences Med-INA + MWST- MedWe + MWST- Auoriés naionales Gesionnaires du sie MWST- Conribuions naionales + (Inerreg ) Sau 2012 DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 8

9 Développemen des capaciés Sensibilisaion & Communicaion Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 3.4 Développemen des capaciés dans le domaine de gesion paricipaive e inégrée des zones 3.5 Diffusion des approches formalisées e des ouils aux gesionnaires des zones humides e aux paries prenanes clé. 3.6 Diffusion des meilleures praiques quan à la conservaion e au développemen des zones 3.7 Créaion du Réseau Culure MedWe Les gesionnaires des zones humides en mesure de mener le processus pour éablir e mere en œuvre la gesion paricipaive inégrée des zones Programme de diffusion e de sensibilisaion pour chaque acivié économique. Récis de succès diffusés Concours, concepion des labels, prix d'uilisaion opimale organisés. Sie opéraionnel. Informaions fournies par e paragées enre les membres du Réseau. Nombre de membres du personnel formés Nombre e emplacemen des sies de zones humides concernés Nombre de paries prenanes paricipan aux programmes. Documen diffusé Nombre de documens diffusés, de concepion des labels... Sie inerne Sau 2012) MWST- MedWe + MWST- MedWe + MWST- MedWe + MWST- via le seceur privé Budge cenral UA DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 9

10 Axe 4. Modérer l'impac du changemen climaique. Objecif: L'impac évenuel du changemen climaique sur les zones humides médierranéennes es évalué; les principales foncions hydrologiques des zones humides dans le conexe de la pénurie en eau oujours plus fréquene, son compris par les aceurs e les décideurs des zones humides; la planificaion de l uilisaion du sol e les praiques de gesion adapive son développées e mises en œuvre afin de sauvegarder les principales foncions hydrologiques e améliorer la résilience des zones humides aux effes du changemen climaique.. Collaboraion scienifique e echnique Sensibilis aion & Communi caion Acivié Résula aendu Indicaeurs Aceur leader Financemen 4.1 Éude, suivi e évaluaion des effes du changemen climaique sur les zones humides médierranéennes. 4.2 Développemen des poliiques d'uilisaion du sol suscepibles d améliorer la connecivié de l'écosysème, e par conséquen la résilience au changemen climaique. 4.3 Développemen des méhodes de gesion focalisées sur les processus écosysémiques, capables d'améliorer la résilience de l'écosysème. 4.4 Diffusion de l'informaion sur l'impac évenuel du changemen climaique sur les zones humides médierranéennes. Connaissances améliorées e données plus exaces concernan l'impac poeniel du changemen climaique sur les zones Recommandaions visan à la défragmenaion de l'uilisaion du sol e à l'amélioraion de la résilience des écosysèmes. Développemen de nouvelles approches de gesion. Décideurs, formaeurs d'opinions, gesionnaires des zones humides e uilisaeurs informés. Les publicaions Le rappor de l'observaoire Rappor e Recommandaions quan aux poliiques Documens de méhodologie Nombre e ype de documens de sensibilisaion. MWST- avec le parenaire spécialisé (OSS) MWST- + Plan Bleu+ Auoriés naionales/ Welands Inernaional + GWP-Med + MWST- MedWe Conribuions naionales Budge cenral Sau 2012) DOC MWC11.04 Plan Sraégique de Travail MedWe P a g e 10

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation Groupe Sain Joseph La Salle Cenre de Formaion NOUVEAUTÉ renrée 2016 LICENCE COMMERCE, VENTE & MARKETING Formaion en alernance + d infos sur nore sie : www.sjodijon.com Groupe Scolaire Sain Joseph La Salle

Plus en détail

4. "SEPO" - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE

4. SEPO - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE D/ Baobab: Cours de gesion des projes page 46 4. "" - UN MÉTHD UR L'AUT- ÉVALUATIN T UR L RJT-ILT 4.1 Inroducion (angl.:w) es un ouil pour l'auoévaluaion e pour les projes-piloe. Il a éé élaboré lors de

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 zzz UNE APPROCHE CONCEPTUELLE DE L APPROPRIATION DES SYSTEMES D INFORMATION MOBILES (SIM) PAR LES UTILISATEURS OUEST AFRICAINS AU TRAVERS D UNE METHODE DELPHI Marc BIDAN & Béchir ABBA GONI Thème n 5 PLAN

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION DE LA zzz FOAD Francis SEMPORE 2iE francis.sempore@2ie-edu.org Thème n 3 Posiionnemen de 2iE (2011) Porail FOAD AUF (2007-2011) AUF : 774 Eablissemens

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Performance indusrielle : audi e mise en oeuvre (Ref : 3582) Carographie des poeniels d économie, applicaion du Plan d'efficacié Energéique SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Dérouler chaque éape

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Managemen de proje echnique (Ref : 3453) Acquérir les echniques de piloage e la dimension managériale pour réussir ses projes SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Organiser e piloer ses projes par

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Concours de conseiller principal d'éducaion - Ecri (Ref : 2323) Duran 4 jours, les candidas au concours de conseiller principal d'éducaion en voie exerne pourron maîriser la méhodologie des épreuves écries

Plus en détail

UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES

UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES UN INDICE D ÉVOLUTION EN VOLUME DU STOCK DE RESSOURCES NATURELLES 15e Colloque de l Associaion de Compabilié Naionale Novembre 2014 Pierre-Alain Pionnier OCDE Indicaeurs phares de l OCDE pour une croissance

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon NOTE DE SERVICE À: Marc-Yvan COé De: Pierre Lacroix Dae: Le 2 décembre 1994 Obje: Srucure de des af'faires Marc:-Yvan, J'ai pris colliuùssancedu documen que u m'as remis lundi soir dernier (28 novembre).

Plus en détail

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public Formaion : Les achas publics durables (Ref : 3292) Appliquez la proecion de l'environnemen e le bien-êre social dans l'acha public COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2 Indice relaif à l'économ e à la sociéé numériques 1-2015 2 Fiche pays La obn une globale 3 de 0,48 e se e à la 14 e place sur les 28 Éas membres de l'. Concernan l année écoulée, la améliore sa générale

Plus en détail

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية SICAV SG VALEURS OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE OPCVM conforme aux normes GIPS (Global Invesmens Sandards) Fiche Signaléique SG VALEURS Averissemen

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Cadrage de l évaluation des politiques publiques locales

Cadrage de l évaluation des politiques publiques locales Cadrage de l évaluaion des poliiques publiques locales Frank VERMEULEN Hôel de la Collecivié Terrioriale de Corse Ajaccio, 11 Avril 2013 Ce suppor pédagogique es la propriéé exclusive de FVA Managemen.

Plus en détail

INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES

INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES NOVEMBRE 2009 1 SOMMAIRE Taux d alphabéisme des adules ou Taux d analphabéisme.... 3 Nombre d adules analphabèes... 5 Taux bru d accès (TBA) en première

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Les 8 compéences clés du Manager efficace (Ref : 3456) Gérer la complexié, manager l acion e sa gesion du emps Accompagnemen à disance : es e coaching SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Tesez

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Les marchés publics d'assurances (Ref : 3397) Maîrisez le cadre légal spécifique e les ouils permean une meilleure gesion des marchés publics d'assurances OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

Plan de commandite e1976-2016 1

Plan de commandite e1976-2016 1 Plan de commandie e1976-2016 1 Lere de bienvenue Madame, Monsieur, Fondée il y a 40 ans, l Associaion de la presse francophone (APF) organise chaque année son Congrès annuel qui perme de jumeler des idées,

Plus en détail

SRE. Construit l'avenir

SRE. Construit l'avenir SRE Consrui l'avenir Le mo du Présiden, Créé en 1944, le Groupe FLORIOT es le 1 er Groupe régional indépendan parimonial de Bâimen, Travaux Publics e Maisons Individuelles en région Rhône-Alpes. La force

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Réforme de l'urbanisme commercial (Ref : KL11) Comment défendre la diversité commerciale sur votre territoire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Réforme de l'urbanisme commercial (Ref : KL11) Comment défendre la diversité commerciale sur votre territoire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION Commen défendre la diversié commerciale sur vore errioire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Maîriser le disposiif de l'urbanisme commercial Faire le poin sur l'acualié

Plus en détail

Pour une pédagogie interactive Proposition d un modèle

Pour une pédagogie interactive Proposition d un modèle Pour une pédagogie ineracive Proposiion d un modèle zzz Jean Louis MONINO / Abdoulaye BARRY / Ihiya AWI-ALHER 2iE / OUAGADOUGOU Laboraoire TRIS Universié de Monpellier Thème n 4 01. MOTIVATION ET CONCEPTS

Plus en détail

Panorama des méthodes de coûtenance

Panorama des méthodes de coûtenance Recherche en Managemen de Proje Panorama des méhodes de coûenance Pour réduire les coûs de vos projes e augmener vos marges, quelle méhode choisir? François GAGNÉ, FGF Consulan Les Renconres 2005 du Managemen

Plus en détail

2.1 Envoi d'un message

2.1 Envoi d'un message MESSAGES Oulook 2013 2.1 Envoi d'un message La messagerie es desinée à l'envoi e à la récepion du courrier élecronique. Six dossiers peuven conenir les messages : les dossiers Boîe de récepion, Brouillons,

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone :

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone : Anglais : 20 heures d auo-formaion à disance (Ref : MG37) Tuora par éléphone Anglais pour projes scienifiques e echniques, spécifique à vore seceur d acivié SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Ere à

Plus en détail

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes Pôle formaion Associaion Françoise e Eugène Minkowski Formaions 2016 Développez vos compéences dans la prise en charge des personnes migranes Commen aborder la culure dans vos praiques professionnelles?

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable 12 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE * Personne n es imprévisible Nobody s Unpredicable NOBODY S UNPREDICTABLE* «Nobody s Unpredicable» es la signaure publiciaire d Ipsos. Parce que les cliens de nos cliens son de

Plus en détail

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8 1 ère composane : émarche personnelle e invesissemen du candida au cours de l élaboraion du TPE (noe enière sur 8 poins) Iems officiels ompéences officielles Niveau d exigence 1. Recherche documenaire

Plus en détail

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE POUR LE CALCUL DES EFFECTIFS ET CELUI DE LA MASSE SALARIALE(*)? (*) Le calcul de la masse salariale indique à l enreprise l assiee de sa paricipaion, c es-à-dire la somme

Plus en détail

R A P P O R T D A C T I V I T É S 2 0 1 3

R A P P O R T D A C T I V I T É S 2 0 1 3 R A P P O R T D A C T I V I T É S 2 0 1 3 2013 H R P u b l i c I S H A R I N G K N O W L E D G E A N D E X P E R I E N C E 1 2013 L e m o d u p r é s i d e n Philippe Lenaers Chers membres, HR Public a

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art décembre 2008 L écoconcepion : L éconconcepion: quels reours économiques pour l enreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisaion de éa de l ar La présene publicaion es réalisée par : Insiu de

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME Environnemen e aéropors LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME NOTE D'INFORMATION N 2 Le brui es, pour les riverains d aérodromes, la nuisance la plus imporane e la plus immédiaemen percepible. Réduire

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

Indicateurs du milieu éducatif

Indicateurs du milieu éducatif Indicaeurs du milieu éducaif 1. Inroducion : n marge de la conférence T éducaion our ous (FA) de Jomien (1990), un groue consulaif a mis en lace des direcives echniques afin de recueillir, analyser les

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

De l inscription à la publication des résultats en ligne à l Université de Lomé : quels impacts sur l adoption des TIC chez les étudiants?

De l inscription à la publication des résultats en ligne à l Université de Lomé : quels impacts sur l adoption des TIC chez les étudiants? Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 28 février 2015 De l inscripion à la publicaion des résulas en ligne à l Universié de Lomé : quels impacs sur l adopion des TIC chez les éudians? Halourou MAMAN, Universié

Plus en détail

Les nouveautés de Word 2013

Les nouveautés de Word 2013 WORD 2013 Office 2013 - Word, Excel, PowerPoin e Oulook Les nouveaués de Word 2013 Aciver/désaciver les repères d'alignemen Les repères d'alignemen permeen, lors du déplacemen ou du redimensionnemen d'un

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 Évaluaion des usages des TIC dans l enseignemen supérieur au Niger : cas des éudians des FaST de l'uam de Niamey e de l'uddk de Maradi Thème n 1 Ousmane MOUSSA TESSA & Abdel-Kader Kadir GALY Universié

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Cas d'étude : Eco-quartier Villeneuve à Chambéry

Cas d'étude : Eco-quartier Villeneuve à Chambéry Cas d'éude : Eco-quarier Villeneuve à Chambéry Nom du proje : Adresse du proje : Nom e ype de propriéaire : Conac : Eco-quarier Villeneuve ZAC du Coeau F-Cognin SCDC, Gesionnaire de réseau 193 Rue du pré

Plus en détail

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 21-3 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 21-214 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme Formaion connaîre l acheeur public : mode d'emploi pour devenir un parenaire durable (Ref : EN1) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier les acheeurs publics, les inerlocueurs clés e leurs besoins

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE N d ordre : 2468 THESE Présenée pour obenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE ÉCOLE DOCTORALE : EDSYS Spécialié : Sysèmes indusriels Par : François GALASSO Tire de la

Plus en détail

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe Rappor de développemen durable Bilan de Campagne 2009-2010 Une enreprise du groupe cru bourgeois HAUT-MÉDOC QUI SOMMES NOUS? ÉDITO «Osez la raison» : au-delà du pari, un vériable défi lancé à Larose Trinaudon

Plus en détail

RENAshare Service de partage sécurisé de fichiers volumineux. Guide Utilisateur. GIP RENATER Services Applicatifs aux Utilisateurs.

RENAshare Service de partage sécurisé de fichiers volumineux. Guide Utilisateur. GIP RENATER Services Applicatifs aux Utilisateurs. ENAshare Service de parage sécurisé de fichiers volumineux Guide Uilisaeur GIP ENATE Services Applicaifs aux Uilisaeurs. Mai 0 Sommaire - Prenaion - Prenaion... - Connexion... - L'écran d'accueil... 4

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes Pôle formaion Associaion Françoise e Eugène Minkowski Formaions 2015-2016 Développez vos compéences dans la prise en charge des personnes migranes Commen aborder la culure dans vos praiques professionnelles?

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

Crédibilité et efficacité de la politique de ciblage d inflation en Turquie sur la période 2002-2006

Crédibilité et efficacité de la politique de ciblage d inflation en Turquie sur la période 2002-2006 Crédibilié e efficacié de la poliique de ciblage d inflaion en Turquie sur la période 2002-2006 Zehra Yesim Gürbüz Besek To cie his version: Zehra Yesim Gürbüz Besek. Crédibilié e efficacié de la poliique

Plus en détail

Des données de la recherche et développement aux agrégats de la comptabilité nationale suisse

Des données de la recherche et développement aux agrégats de la comptabilité nationale suisse Déparemen fédéral de l'inérieur DFI Office fédéral de la saisique OFS Rappor de méodes 4 Economie naionale Neucâel, Juin 203 Des données de la recerce e développemen aux agrégas de la compabilié naionale

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

Cas d'étude : Eco-quartier solaire du Triangle Sud à Montmélian

Cas d'étude : Eco-quartier solaire du Triangle Sud à Montmélian Cas d'éude : Eco-quarier solaire du Triangle Sud à Monmélian Nom du proje : Adresse du proje : Nom e ype de propriéaire : Conac : Eco-quarier solaire du Triangle Sud Triangle Sud F-Monmélian Ville Monmélian

Plus en détail

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011 LES INDICATEURS OPERATIONNELLES LIÉS À L ORSA Version 1.0 Universié d éé Solvabilié 2 Juille 2011 Frédéric PLANCHET Acuaire Associé fplanche@winer-associes.fr Marc JUILLARD Acuaire mjuillard@winer-associes.fr

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion Le conrôle de gesion dans le seceur public : enjeux, ouils e méhodes (Ref : MR01) Mere en place un conrôle de gesion adapé au seceur public OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Mere en place un

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude décembre 2008 L écoconcepion : quels reours économiques pour l enreprise? Une collaboraion France Québec éude La présene publicaion es réalisée conjoinemen par : Pôle d écoconcepion e managemen de cycle

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Thème 3: Les instruments financiers

Thème 3: Les instruments financiers Thème 3: Les insrumens financiers Inroducion Evaluaion e compabilisaion des acions Evaluaion e compabilisaion des obligaions Cas pariculiers de la gesion des ires - acions propres Thème 3: Les insrumens

Plus en détail

Mémoire soutenu pour l Institut des Actuaires le 15 décembre David Sudries Introduction

Mémoire soutenu pour l Institut des Actuaires le 15 décembre David Sudries Introduction Modélisaion e exrapolaion de l évoluion de la moralié française à parir de modèles sochasiques Analyse des qualiés prédicives de ces modèles Applicaions praiques Mémoire souenu pour l Insiu des Acuaires

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Obje de la séance 9: défini le risque de aux e présener

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Un modèle intégré de la demande totale d énergie Application à la province de Québec RÉSUMÉ

Un modèle intégré de la demande totale d énergie Application à la province de Québec RÉSUMÉ Un modèle inégré de la demande oale d énergie Applicaion à la province de Québec par JeanThomas Bernard Tiulaire de la Chaire en économique de l'énergie élecrique Déparemen d'économique Universié Laval

Plus en détail

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2 Insiu Universiaire de Technologie de Nanes - Déparemen G.E.I.I. Module Complémenaire Sysèmes muliâches, sysèmes emps réel MC II2 Yvon TRINQUET Y. Trinque Module Complémenaire «Inroducion aux Sysèmes Temps

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

3.1 La définition des tâches

3.1 La définition des tâches TÂCHES Projec 2016 3.1 La définiion des âches A- Saisir les âches d'un proje Les âches représenen le ravail à accomplir pour aeindre l objecif du proje. Elles représenen, de ce fai, les élémens de base

Plus en détail

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics.

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics. Formaion maîriser la gesion de la reraie des foncionnaires (Ref : 2209) réglemenaires de l'accès à la reraie des agens publics. COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS Appréhender le sysème des reraies

Plus en détail

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES DT 07/2002 Ressources Humaines e Libéralisaion : une approche sraégique Cas du seceur élecrique en Afrique subsaharienne Samuel AMBAPOUR

Plus en détail

Mardi 7 juillet 2009

Mardi 7 juillet 2009 Mardi 7 juille 2009 Ecole naionale supérieure d archiecure e de paysage de Bordeaux Hd A E R C ôle P u d s onre c n e R bles : a r Les u d n eme énag m a e n cio ivié! i é Consru p m s la co r e v e u

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail

Moyens pédagogiques : Travaux pratiques et manipulation au laboratoire de Chimie Paris : Référentiel Formation :

Moyens pédagogiques : Travaux pratiques et manipulation au laboratoire de Chimie Paris : Référentiel Formation : CYCLE Spécialise Traiemen de surface (Ref : 3524) Procédés voie sèche / voie humide, caracérisaion, ravaux praiques SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les procédés de modificaion de maériaux

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Maîriser les obligaions alimenaires e assurer leur recouvremen (Ref : 3338) Cadre juridique de l'obligaion alimenaire e sa récupéraion OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender l'obligaion

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : changer sa posure professionnelle avec l Approche-médiaion (Ref : 3002) Connaîre, inégrer e se familiariser avec l'espri e les principes de médiaion applicables dans le champ social, familial

Plus en détail

02 mars 2009 28 août 2009. Ingénieur Sup Galilée Spécialité Mathématiques Appliquées et Calcul Scientifique

02 mars 2009 28 août 2009. Ingénieur Sup Galilée Spécialité Mathématiques Appliquées et Calcul Scientifique Rappor de sage Equipe Coordinaion Reporing & erformances 02 mars 2009 28 aoû 2009 Ingénieur Sup Galilée Spécialié Mahémaiques Appliquées e Calcul Scienifique Maser 2, Universié aris 13 Modélisaion de l

Plus en détail

Conditions générales de Vente - version 01/04/2007

Conditions générales de Vente - version 01/04/2007 Services Inerne SARL Quixys 52-54 roue du Champ de Foire 79120 Sepvre -...écrire, communiquer, publier, parager Condiions générales de Vene - version 01/04/2007 QUIXYS FRANCE, SARL au capial de 10 000,

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance ème édiion du congrès inernaional pluridisciplinaire Du au 20 mars 2009 Modélisaion e quanificaion de sysèmes vieillissans pour l opimisaion de la mainenance LAIR William,2, MERCIER Sophie, ROUSSIGNOL

Plus en détail