Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin Tribunal de Grande Instance de PARIS - RG n 08/11497

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin 2012 -Tribunal de Grande Instance de PARIS - RG n 08/11497"

Transcription

1 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 13 OCTOBRE 2014 (n 14/, 11 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 12/16490 Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin Tribunal de Grande Instance de PARIS - RG n 08/11497 APPELANTE SA ALLIANZ IARD, prise en la personne de ses représentants légaux Représentée par Me Ghislain D. de la SELARL CABINET D., avocat au barreau de PARIS, toque : E1155 INTIMES Monsieur Antony DE M. Chez Mme Danielle M., [...] Représenté par Me Vanessa B. de la SELARL JCVBRL, avocat au barreau de PARIS, toque : L0306 Assisté de Me Gilles F., avocat plaidant pour la SELARL JCVBRL, avocat au barreau de PARIS, toque : L0306 Monsieur Jean-Charles J. Défaillant RSI AQUITAINE, prise en la personne de ses représentants légaux

2 Défaillante CPAM DES LANDES, prise en la personne de ses représentants légaux Défaillante CPAM LOT ET GARONNE, prise en la personne de ses représentants légaux Défaillante COMPOSITION DE LA COUR : L'affaire a été débattue le 08 Septembre 2014, en audience publique, devant la Cour composée de : Madame Régine BERTRAND-ROYER, Présidente de chambre Madame Catherine COSSON, Conseillère Madame Marie-Brigitte FREMONT, Conseillère, entendue en son rapport qui en ont délibéré Greffier, lors des débats : Mme Nadia DAHMANI ARRÊT : PAR DEFAUT - par mise à disposition de l'arrêt au greffe de la Cour, les parties en ayant été préalablement avisées dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l'article 450 du code de procédure civile. - signé par Madame Catherine COSSON, Conseillère, pour la présidente empêchée et par Mme Nadia DAHMANI, greffier présent lors du prononcé. **** EXPOSE DU LITIGE Le 5 juin 2007 à Magesc (Landes), Monsieur Antonio de M. qui conduisait une moto Yamaha 1000, a été victime d'un accident de la circulation dans lequel était impliqué le véhicule Renault Express

3 conduit par Monsieur Jean-Charles J. assuré auprès de la Compagnie AGF aux droits de laquelle intervient la SA Allianz Iard. Monsieur de M. a été examiné le 22 avril 2008 par le docteur D., mandaté par la compagnie AGF. Par jugement du 6 octobre 2009, le tribunal de grande instance de Paris a dit que Monsieur Antonio de M. avait commis une faute qui réduit de moitié son droit à indemnisation et a désigné en qualité d'expert le Docteur J.. Cet expert a déposé un rapport définitif daté du 17 décembre Par jugement en date du 26 juin 2012, le Tribunal de Grande Instance de Paris a: - condamné in solidum Monsieur Jean-Charles J. et la SA Allianz Iard à payer à Monsieur Antonio de M. la somme de ,40euro à titre de réparation de son préjudice corporel, en deniers ou quittances, provisions non déduites, cette somme avec intérêts au taux légal à compter de ce jour, - réservé le poste d'aménagement du véhicule, - déclaré le présent jugement commun à la CPAM du Lot et Garonne et au RSI Aquitaine, - condamné la société Allianz Iard aux dépens qui comprendront les frais d'expertise et à payer à M. Antonio de M. la somme de 4000euro au titre de l'article 700 du code de procédure civile, cette somme avec intérêts au taux légal à compter de la décision, - fait application de l'article 699 du CPC, - ordonné l'exécution provisoire du jugement à concurrence de la moitié de l'indemnité allouée et en totalité en ce qui concerne les frais irrépétibles et les dépens. La SA Allianz Iard a relevé appel du jugement. Par dernières conclusions signifiées le 5 novembre 2013, elle soutient que certaines indemnités accordées sont excessives et offre les sommes figurant ci-dessous. Dans ses dernières conclusions signifiées le 15 avril 2014, Monsieur Antonio de M. fait valoir que certaines indemnités allouées sont insuffisantes et demande, en réparation de son préjudice, la condamnation de la SA Allianz Iard à lui verser, compte tenu de la limitation de son droit à indemnisation, les montants mentionnés dans le tableau ci-dessous, ces sommes portant intérêts a compter du 26 juin DEMANDES OFFRES

4 Préjudices patrimoniaux * temporaires : - dépenses de santé actuelles : * exposées par les organismes sociaux : ,98euro ,98euro * demeurées à la charge de la victime : 150,80euro - -frais divers restés à la charge de la victime : - 75,40euro - tierce personne : 6 912euro 1 481,22euro - perte de gains professionnels actuels : ,19euro 5375,76euro - créance CPAM = 0 * permanents : -dépenses de santé futures : * des organismes sociaux : - 114,80euro * à la charge de la victime : réservé rejet - frais de véhicule adapté : réservé non conclu

5 - tierce personne : ,36euro rejet - perte de gains professionnels futurs : ,50euro rejet - incidence professionnelle : euro euro Préjudices extra-patrimoniaux: * temporaires : - déficit fonctionnel temporaire : 5 485,50euro 2 615euro - souffrances : euro 3 500euro * permanents : - déficit fonctionnel permanent : euro euro - préjudice d'agrément : euro 2 500euro - préjudice esthétique : 5 000euro 1 000euro Art.700 du code de procédure civile : euro réduction La CPAM du Lot-et-Garonne, assignée à personne habilitée, n'a pas constitué avocat mais a fait connaître par courrier du 26 septembre 2013 qu'elle gérait le recours de la CPAM des Landes, et que le décompte définitif des prestations versées à la victime ou pour elle, était de ,94 euro, soit :

6 * prestations en nature : ,98euro * indemnités journalières versées du 9 juin 2007 au 22 août 2008 : ,16 euro * frais futurs : 114,80euro Elle a précisé que la créance avait été diminuée suite à l'avis de son médecin conseil qui lui avait indiqué être d'accord avec les conclusions du docteur J. qui avait limité l'itt au 2 juillet Le RSI Aquitaine a indiqué par courrier du 21/11/2013 qu'il n'avait aucune créance à faire valoir. Monsieur Jean-Charles J., assigné à domicile, n'a pas constitué avocat. CELA ÉTANT EXPOSÉ, LA COUR : Sur le préjudice corporel Il ressort du rapport d'expertise médicale qu'à la suite de l'accident Monsieur Antonio de M. a présenté une fracture luxation du poignet droit, une fracture comminutive de la base du 1er métacarpien et des 4éme et 5éme métacarpiens droits, associée à une fracture bi-styloïdienne du poignet gauche, une fracture du 1/3 moyen de la clavicule droite et une disjonction de la symphyse pubienne avec fracture de l'aileron sacré gauche, de multiples abrasions du genou gauche et de la cheville droite. Les conclusions de l'expert sont les suivantes : - ITT : 3 mois1/2, soit 30 jours d'hôpital et 60 jours en Clinique de Réadaptation Fonctionnelle, et 2 semaines pour les ré-interventions : * hospitalisation CH Dax jusqu'au inclus * hospitalisation complète au CRF Napoléon de Saint Paul Dax, du au * le 3/4/2008 ré-intervention hospitalisation 1semaine * le 18/8/2008 ré-intervention hospitalisation 1semaine - ITP 10 mois1/2

7 * hospitalisation partielle, de jour, CRF Napoléon du au inclus (30jrs) * poursuite d'arrêt de travail du 31/8/07 jusqu'au 2/7/2008 (11 mois-2 sem de ré-intervention =10 mois 1/2) - date de consolidation : 27/10/ IPP : 35% - souffrances : 4/7 - préjudice esthétique : 2/7 - préjudice d'agrément : plus de pratique du golf - frais futurs : adaptation d'un véhicule avec direction assistée, boîte automatique et boule de rappel au volant - préjudice professionnel : la perte de l'exercice des qualifications antérieures nécessitant un travail manuel est certaine et le reclassement reste problématique, dans un contexte peu favorable même si le sujet a obtenu la classification de travailleur handicapé, seule reste la possibilité d'une activité aménagée, dans un contexte protégé. Au vu de ces éléments et de l'ensemble des pièces versées aux débats, le préjudice corporel de Monsieur Antonio de M. qui était âgé de 24 ans (né le 14 janvier 1983) lors de l'accident, sera indemnisé comme suit, étant précisé: - d'une part, qu'en vertu de l'article 31 de la loi du 5 juillet 1985, modifié par l'article 25 de la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007, les recours subrogatoires des tiers payeurs s'exercent, poste par poste sur les seules indemnités qui réparent les préjudices qu'ils ont pris en charge, à l'exclusion des préjudices à caractère personnel, sauf s'il est établi que le tiers payeur a effectivement, préalablement et de manière incontestable, versé des prestations indemnisant un poste de préjudice personnel, - et d'autre part, que la subrogation ne pouvant nuire à la victime subrogeante, cette victime lorsqu'elle n'a été indemnisée qu'en partie, peut exercer ses droits contre le responsable pour ce qui lui reste dû, par préférence au tiers payeur dont elle n'a reçu qu'une indemnisation partielle. Préjudices patrimoniaux

8 * temporaires, avant consolidation - dépenses de santé actuelles Elles ont été prises en charge par la CPAM du Lot et Garonne pour un montant de ,98euro et les frais de télévision réclamés par la victime seront examinés au titre des frais divers. - frais divers Les frais de télévision lors des hospitalisations sont justifiés à hauteur de 150,80euro. Il revient à la victime la somme de 75,40euro après réduction du droit à indemnisation. - tierce personne temporaire Monsieur Antonio de M. sollicite la confirmation de la décision qui lui a alloué sur la base d'un taux horaire de 12 euro et de jours, la somme de euro après application de la réduction du droit à indemnisation. Il s'appuie sur le rapport médical amiable du Docteur D., dans lequel il est indiqué qu'il a eu besoin de l'aide de sa mère pour la toilette et l'habillage, sur la base d'une heure par jour à compter du retour à domicile le 31/08/2007 jusqu'à la date de consolidation. L'assureur soutient que le bilan d'autonomie effectué par Monsieur Antonio de M. lors de sa sortie de la Clinique de réadaptation fonctionnelle Napoléon à Saint Paul les Dax atteste qu'il était totalement autonome dans tous les actes de la vie quotidienne et que l'expert J. n'a d'ailleurs pas retenu la nécessité d'une tierce personne. Cependant au regard de la gêne ressentie dans les activités de la vie quotidienne décrite par l'expert et de l'aide apportée par la compagne de la victime pour la réalisation de tâches quotidiennes liées à l'habillage et à la toilette, il propose de retenir 1 heure d'assistance pendant une année à compter du 31 août 2007, hors périodes d'hospitalisation, soit 351 jours au taux horaire de 8,44euro. Cependant, si le Docteur J. n'a pas retenu ce poste de préjudice dans ses conclusions, il a néanmoins indiqué dans son rapport qu'il existait une gêne dans les activités de la vie quotidienne due à la perte de l'utilisation du membre supérieur droit (dominant) tant en précision qu'en force, ce membre étant très peu sollicitable et que l'état de Monsieur de M. nécessitait l'aide de sa compagne pour compléter la réalisation de certaines tâches quotidiennes, liées à l'habillage ou la toilette. Ce besoin d'aide pour la toilette et l'habillage avait déjà été relevé par le Docteur D. dans son rapport d'examen médical en date du 22 avril Compte tenu de ces éléments, il apparaît que Monsieur Antonio de M. a eu besoin, de sa sortie du CRF Napoléon le 31/08/2007 et jusqu'à la date de consolidation, d'une assistance à raison d'1 heure

9 par jour. Le préjudice s'établit comme suit, sur la base d'un taux horaire de 12euro, soit jours x 12 euro = euro, soit euro après réduction du droit à indemnisation. - perte de gains professionnels actuels Monsieur Antonio de M. sollicite la somme de ,19 euro calculée sur une période de 40,7 mois et un revenu de référence de 3.084,53euro, prenant en compte ses deux emplois en qualité de plombier et de serveur ; il verse à l'appui de sa demande ses bulletins de paie d'avril à juin 2007 délivrés par la BPS Atlantique où il était employé en qualité de plombier et ses bulletins de salaire de février à juin 2007 du Centre Routier où il exerçait l'emploi de serveur. Il expose qu'il n'a pas fait de déclaration de revenus 2006 car l'accident l'en a empêché mais que cette année là, il a occupé plusieurs emplois en intérim et a créé son entreprise de plomberie. En raison de la naissance imminente de son enfant, il indique qu'il a choisi de radier cette dernière du répertoire des métiers le 15 mars 2007 et d'occuper simultanément deux emplois de serveur et de plombier. Il rappelle que la subrogation dont bénéficient les organismes sociaux ne peut nuire à la victime subrogeante. La SA Allianz Iard affirme qu'à la date de l'accident, Monsieur Antonio de M. n'exerçait plus qu'un emploi de serveur car sa mission d'intérim en qualité de plombier avait pris fin le 1er juin 2007, et que le salaire mensuel de référence à prendre en considération s'élève à 827,08euro. Elle ne retient que les périodes d'itt et d'itp du 5 juin 2007 au 2 juillet 2008 pour admettre une perte de salaire calculée sur 13 mois, soit ,52euro et après application de la réduction du droit à indemnisation 5.375,76euro. Elle déduit ensuite la totalité des indemnités journalières versées d'un montant total de ,40 euro, pour en conclure que cette somme qui excède celle de 5.375,76euro, doit revenir en totalité à la CPAM. Subsidiairement au cas où la Cour retiendrait l'existence de deux emplois cumulés par la victime au moment de l'accident, elle calcule le revenu mensuel de Monsieur Antonio de M. au vu du revenu de 9926euro mentionné sur l'avis d'imposition sur les revenus de 2007, dont elle déduit les indemnités journalières versées d'un montant de 3.924,30euro pour retenir un revenu fiscal de 6.001,70 euro pour la période allant du 1er janvier 2007 au 9 juin 2007, soit 1.154,10euro par mois. Elle propose à la cour d'évaluer la perte de gains professionnels actuels de Monsieur Antonio de M. à la somme de : 1.154,10euro x 13 mois x 50% = 7.501,65euro. Concernant ses revenus, Monsieur Antonio de M. verse notamment aux débats : - ses avis d'imposition sur les revenus de 2005 et de 2007,

10 - une reconstitution de carrière émanant de Manpower du 21 juin 2007 attestant qu'il a effectué des missions d'intérim en septembre, octobre et novembre 2002 puis en mai, juin et juillet 2004 en qualité de manutentionnaire, manoeuvre, frigoriste ou plombier, - ses bulletins de paie des mois d'avril à juin 2007 relatifs à sa mission d'intérim en qualité de plombier émis par son employeur BTS Atlantique, - son contrat de travail à durée indéterminée et ses bulletins de paie de février à juin 2007 relatifs à son emploi de serveur au Centre Routier de Pillard, - une attestation établie le 28 mai 2007 par BTS Atlantique déclarant garantir à son employé Monsieur Antonio de M. une mission de longue durée. Il résulte de ces documents qu'en 2002, 2004 et 2005, Monsieur Antonio de M. a effectué des missions d'intérim durant quelques mois chaque année. En ce qui concerne l'année 2006, les certificats de travail et les deux bulletins de salaire versés aux débats permettent d'établir qu'il a effectué cette année-là des missions en intérim : du 1/01/2006 au 10/01/2006 dans l'entreprise Simao V. en qualité de plombier, du 9/01/2006 au 16/05/2006 pour la Carrosserie Cazaux en qualité d'aide magasinier, du 22/05/2006 au 31/08/2006 dans l'entreprise SARL Landes Travail Temporaire en qualité de plombier, du 12/06/2006 au 3/08/2006 dans l'entreprise Adour Distribution en qualité d'ouvrier d'entretien, du 11/09/2006 au 18/09/2006 pour la SARL Cavalier en qualité d'aide-plombier. Il justifie par un certificat de radiation au répertoire des métiers qu'il a débuté une activité de plomberie-sanitaire-chauffage-climatisation-installation de chaudières le 1/12/2006 et qu'il y a mis fin le 31/12/2006. Pour l'année 2007, il a repris des missions en intérim, comme en justifient ses bulletins de salaire, du 18 avril 2007 au 1er juin 2007 auprès de la société BPS Atlantique, société de travail temporaire. Cette dernière a indiqué dans une attestation du 28 mai 2007 pouvoir garantir à ce salarié une mission de longue durée. Cependant, au jour de l'accident, Monsieur Antonio de M. ne démontre pas qu'une mission de ce type était envisagée. Il ne peut dès lors soutenir qu'il cumulait toujours deux emplois. Pour calculer la perte de gains professionnels actuels de Monsieur Antonio de M., il convient donc de prendre comme année de référence l'année 2007 jusqu'au jour de l'accident, faute d'éléments comptables pour l'année Monsieur Antonio de M. justifie avoir perçu en 2007 des salaires nets de 2696,25euro de son activité de plombier auprès de BTS Atlantique et des salaires nets de 3999,64 euro de son emploi de serveur dans un Centre routier, soit un revenu total de 6.695,89 euro du 1er janvier 2007 au 4 juin 2007, ce qui correspond à un revenu mensuel de 1314 euro.

11 Le 29 avril 2009, il a été déclaré inapte à la reprise de l'emploi de plombier et à son poste de serveur en restauration par le médecin du travail. Il a été licencié par son employeur de son poste de serveur le 2 juin Il s'est vu reconnaître par la MDPH des Landes un taux d'incapacité compris entre 50 et 79% et le statut de travailleur handicapé pour la période du 1/11/2007 au 1/11/2012. Il ne peut être contesté que compte tenu des lésions affectant son membre supérieur droit et son membre inférieur gauche consécutives à l'accident, Monsieur Antonio DE M. n'a pu reprendre aucune activité professionnelle jusqu'à sa consolidation au 25/10/2010. Sa perte de gains est donc de : 1314euro x 40,70 mois = ,80euro et après limitation du droit à indemnisation, de ,90euro. Le préjudice a été partiellement compensé par les indemnités journalières versées par la CPAM des Landes entre le 9 juin 2007 et le 22 août 2008 pour un montant de ,16 euro de sorte que la perte de la victime est de ,64 euro. La subrogation des tiers payeurs ne pouvant nuire à la victime, celle-ci peut exercer ses droits contre le responsable par préférence à la CPAM subrogée, pour obtenir paiement de la somme de ,90 euro, et il ne revient rien au tiers payeur. * permanents, après consolidation - dépenses de santé futures * prises en charge par la CPAM : La CPAM des Landes évalue ses frais futurs (consultations psychiatriques sur 2 ans) à la somme de 114,80euro. * à la charge de la victime: Monsieur Antonio de M. soutient que les lésions dentaires qu'il subit sont imputables à l'accident et produit à cet effet un devis établi par un chirurgien-dentiste le 17/08/2007 pour la pose de prothèse sur deux dents ; il sollicite que soit réservée la réparation de frais dentaires futurs. Cependant, le rapport d'expertise ne démontre pas l'existence de lésions dentaires imputables à l'accident et la victime n'en a jamais fait état devant l'expert ; en conséquence, la demande est rejetée et il n'y a pas lieu de réserver ce poste de préjudice. - frais de véhicule adapté :

12 L'état de la victime consécutif à l'accident, nécessite un véhicule avec direction assistée, boîte automatique et boule au volant. Monsieur Antonio de M. demande à la cour de réserver l'indemnisation de ce préjudice et la Société Allianz Iard ne conclut pas sur ce point. Il n'y a pas lieu de donner acte de réserves, lesquelles ne confèrent aucun droit aux parties et il appartiendra à Monsieur de M. de saisir la juridiction compétente d'une demande chiffrée lorsqu'il sera en mesure de le faire, sous réserve de la prescription. - tierce personne après consolidation : Monsieur Antonio de M. sollicite l'application du barème de capitalisation publié dans la Gazette du Palais du 28 mars 2013 au taux de 1,20. Il expose que la nature et la gravité de ses séquelles rendent nécessaires une aide par une tierce personne à raison d'une heure par jour à compter de la consolidation, au taux horaire de 16 euro. La SA Allianz Iard s'oppose à la demande, aucun élément médical ne justifiant de la nécessité pour Monsieur Antonio de M. de bénéficier d'une aide humaine à raison d'une heure par jour et de façon pérenne. A titre subsidiaire, si la Cour devait retenir une tierce personne viagère, elle soutient que le coût horaire ne pourrait excéder la somme de 12euro et qu'il devrait être fait application du barème de la Gazette du Palais Cependant, le docteur J. a expliqué d'une part que le déficit de l'épaule droite de la victime, en rotation interne, la limitait de façon importante pour la toilette et l'habillage, d'autre part en ce qui concerne la main droite, chez un droitier, que l'attitude vicieuse du poignet, les limitations articulaires des différentes articulations de la main et du coude et l'importante perte de force musculaire, lui interdisait les activités nécessitant un placement précis et un maintien aussi minime soit-il. Il s'ensuit que Monsieur Antonio de M. aura besoin à l'avenir d'une aide constante pour effectuer les tâches quotidiennes déjà mentionnées ainsi que les tâches ménagères et les courses à raison d'une heure par jour, viagèrement. Sur la base d'un taux horaire de 16 euro, de 410 jours par an ainsi que sollicité par la victime, et du barème de capitalisation publié dans la Gazette du Palais du 28 mars 2013 au taux de 1,20 qui apparaît le mieux adapté aux données économiques actuelles, le préjudice s'établit comme suit : * du 27/10/2010 au 27/10/2013 : sur 1230j x 16euro x 1H = euro *à compter du 28/10/2013 : 6560euro (410j x 16euro x 1H) x 35,637 = ,72euro soit au total la somme de ,72euro. Après application de la réduction du droit à indemnisation, il revient à Monsieur Antonio de M. la somme de ,36euro. - perte de gains professionnels futurs et incidence professionnelle :

13 Monsieur Antonio de M. rappelle qu'ayant été déclaré inapte à reprendre ses emplois de plombier et de serveur, il a été contraint de s'engager dans une démarche de reconversion professionnelle. Cependant, en dépit de la formation d'agent administratif qu'il a effectuée, il n'a pas retrouvé d'emploi, se trouvant en concurrence avec des candidats plus diplômés déjà dotés d'une expérience. Il estime que s'il arrive à trouver un travail, celui-ci ne générera pas les mêmes revenus qu'auparavant. Il évalue sa perte de gains futures comme suit : * une perte de euros, calculée sur la base d'un revenu mensuel de 3084,53 euro, subie entre le 27 octobre 2010 et le 26 octobre 2013, période pendant laquelle il considère ne pas pouvoir trouver de travail, * une perte de euro calculée à partir du 27 octobre 2013 sur la base d'une perte de gain mensuelle de euro capitalisée viagèrement, dans la mesure où il considère qu'il aura vraisemblablement retrouvé à cette date un emploi faiblement rémunéré. La SA Allianz Iard rappelle que Monsieur Antonio de M. est apte à la reprise du travail à temps plein, et que si l'expert a estimé qu'il ne pouvait plus exercer la profession de plombier ou de serveur, il a néanmoins entrepris une reconversion professionnelle qui ne manquera pas d'aboutir. Elle propose d'indemniser l'incidence professionnelle par la somme de euro. Les séquelles relevées par le Docteur J. sont une gêne majeure du membre supérieur droit pour un droitier, avec limitation importante d'utilisation du membre droit et de la main droite, des douleurs persistantes du membre inférieur gauche à l'appui et aux positions prolongées, une fatigabilité avec un léger ralentissement psychomoteur. Monsieur Antonio de M. a été reconnu travailleur handicapé par décision de la CDAPH du 19/02/2008. L'expert J. a conclu à la nécessité d'un reclassement dans une autre activité professionnelle, en milieu protégé. Monsieur Antonio de M. justifie avoir effectué une formation d'agent administratif en avril 2011 et avoir ensuite effectué des recherches d'emploi de juillet à septembre Il a entrepris en décembre 2012 une formation de 'remobilisation - retour à l'emploi'. Bien que Monsieur Antonio DE M. ne soit pas inapte à travailler, il est constant qu'il est obligé d'opérer une reconversion professionnelle, alors qu'il avait de l'expérience dans le métier de plombier et souhaitait même s'installer à son compte. Il subit du fait de ses séquelles une dévalorisation sur le marché du travail et une réelle pénibilité du fait de la perte d'utilisation du membre supérieur droit et des douleurs affectant la jambe gauche, ainsi qu'une fatigabilité au niveau neuro-psychologique.

14 Ces éléments justifient l'indemnisation de ce poste de préjudice à hauteur de euro, ramenée à euro eu égard à la limitation du droit à indemnisation. Préjudices extra-patrimoniaux * temporaires, avant consolidation - déficit fonctionnel temporaire : Il est demandé par la victime la somme de 1 560euro au titre du déficit fonctionnel temporaire total et celle de 3 925,50euro au titre du déficit fonctionnel temporaire partiel, après réduction du droit à indemnisation. La SA Allianz Iard offre la somme de 2 615euro pour réparer ce poste de préjudice. L'incapacité fonctionnelle totale ou partielle subie par la victime durant la maladie traumatique pour la période antérieure à la date de consolidation ainsi que sa perte de qualité de vie et des joies usuelles de la vie courante, la privation de ses activités privées soufferts durant cette même période seront indemnisés par la somme de 5270euro justement évaluée par les premiers juges, ramenée à euro eu égard à la limitation du droit à indemnisation. - souffrances : Monsieur Antonio de M. sollicite une indemnisation de euro et il est offert par l'assureur la somme de 3 500euro, après réduction du droit à indemnisation. Ces souffrances sont caractérisées par le traumatisme initial et les traitements subis, dont trois interventions, une rééducation fonctionnelle, la prise d'antalgiques ; cotées à 4/7, elles ont été exactement indemnisées par le premier juge par la somme de euro, soit 5 000euro après réduction du droit à indemnisation. * permanents, après consolidation - déficit fonctionnel permanent : Les séquelles décrites par l'expert et conservées par Monsieur Antonio de M. après la consolidation de son état, entraînent non seulement des atteintes aux fonctions physiologiques mais également des douleurs ainsi qu'une perte de qualité de vie et des troubles dans les conditions d'existence, personnelles, familiales et sociales, qui justifient, pour une victime âgée de 27 ans lors de la consolidation de son état, la somme sollicitée de euro. Il revient donc à Monsieur Antonio de M. la somme de euro après limitation de son droit à indemnisation.

15 - préjudice d'agrément : Monsieur Antonio de M. sollicite la somme de euro, arguant qu'il a dû abandonner la pratique du golf, et qu'une telle somme peut lui être octroyée sous forme de majoration du déficit fonctionnel permanent du fait qu'il est diminué dans sa capacité à jouir des plaisirs de l'existence. La licence de golf prise en septembre 2007 dont il se prévaut, n'est pas versée aux débats. Si elle l'était, il devrait être constaté qu'elle a été souscrite en tout état de cause postérieurement à l'accident. La victime ne justifie donc pas avoir dû abandonner ou limiter une activité spécifique sportive ou de loisirs et la perte d'agrément qu'elle subit dans sa vie quotidienne du fait de ses séquelles a été prise en compte au titre du déficit fonctionnel permanent. Dès lors, le jugement qui a alloué la somme de euro offerte par la société Allianz Iard soit euro après application de la réduction du droit à indemnisation, est confirmé. - préjudice esthétique permanent : Fixé à 2/7, il a été exactement apprécié par le tribunal qui a alloué la somme de 2000euro, ramenée à 1000 euro eu égard à la limitation du droit à indemnisation. TOTAL: ,66 euro Sur l'article 700 du CPC Il serait inéquitable de laisser à la charge de la victime l'intégralité des frais et honoraires exposés par elle et non compris dans les dépens. La somme fixée de ce chef par le premier juge est confirmée et il lui est alloué en cause d'appel, la somme complémentaire de 3000euro. PAR CES MOTIFS Infirme le jugement à l'exception de ses dispositions relatives à l'article 700 du CPC et aux dépens, Statuant à nouveau, dans cette limite et ajoutant : Rejette la demande de réserve relative au poste de préjudice dépenses de santé futures, Condamne la SA ALLIANZ IARD à verser à Monsieur Antonio DE M.:

16 * la somme de ,66 euros (trois cent soixante quatorze mille quatre vingt onze euros soixante six centimes) en réparation de son préjudice corporel, en deniers ou quittances, provisions et somme versée en vertu de l'exécution provisoire non déduites, ladite somme augmentée des intérêts au taux légal à compter du jugement à concurrence des sommes allouées par celui-ci et à compter du présent arrêt pour le surplus, * la somme complémentaire de 3.000,00 (trois mille) euros sur le fondement de l'article 700 du code de procédure civile, Dit n'y avoir lieu de donner acte de réserves quant au poste de préjudice aménagement du véhicule, Condamne la SA ALLIANZ IARD aux dépens d'appel qui seront recouvrés conformément aux dispositions de l'article 699 du code de procédure civile du CPC. LA GREFFIÈRE LA PRÉSIDENTE

Représentée par Me Guillaume F., avocat au barreau de PARIS, toque : E2096

Représentée par Me Guillaume F., avocat au barreau de PARIS, toque : E2096 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 23 JUIN 2014 (n 14/, 7 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 12/12354 Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Février 2012 -Tribunal

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON. 6ème Chambre. ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES

COUR D'APPEL DE LYON. 6ème Chambre. ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES COUR D'APPEL DE LYON 6ème Chambre ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES représentée par la SCP BAUFUME - SOURBE, avoués à la Cour assistée de Me Nicolas BOIS, avocat INTIMEES

Plus en détail

Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin du Paradis 60540 BORNEL. Mademoiselle Marine MAOLE. Madame Sylviane LEROY

Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin du Paradis 60540 BORNEL. Mademoiselle Marine MAOLE. Madame Sylviane LEROY T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1 N RG : 10/00825 N MINUTE : JUGEMENT rendu le 10 Décembre 2013 Assignation du : 29 Novembre 2009 DEMANDEURS Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal de Grande Instance de BOBIGNY - RG n 08/05027

Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal de Grande Instance de BOBIGNY - RG n 08/05027 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 05 MAI 2014 (n 14/, 10 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 09/21683 Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Jugement du 13 Juillet 2012 -Tribunal de Grande Instance de CRETEIL - RG n 09/07295

Décision déférée à la Cour : Jugement du 13 Juillet 2012 -Tribunal de Grande Instance de CRETEIL - RG n 09/07295 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 17 NOVEMBRE 2014 (n 14/, 12 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 12/15373 Décision déférée à la Cour : Jugement du 13 Juillet 2012 -Tribunal

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 13 janvier 2012 N de pourvoi: 11-10224 Publié au bulletin Cassation partielle M. Loriferne (président), président Me Le Prado, Me de Nervo, SCP Coutard

Plus en détail

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A ARRÊT No Répertoire général : 13/01407 11 mars 2014. COUR D'APPEL DE BORDEAUX CHAMBRE SOCIALE - SECTION A -------------------------- ARRÊT DU : 11 MARS

Plus en détail

Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat au barreau de PARIS

Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat au barreau de PARIS COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 18 Novembre 2014 APPELANTE : SA GENERALI IARD Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat

Plus en détail

JUGEMENT DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES d'amiens en date du 02 novembre 2010

JUGEMENT DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES d'amiens en date du 02 novembre 2010 Page 1 Document 1 de 202 Cour d'appel Amiens Chambre sociale 5, cabinet B 28 Septembre 2011 N 10/04970 Monsieur Philippe BOOSCHAERT Représenté par M. VIOT Gilbert, délégué syndical ouvrier LYCEE DE LA

Plus en détail

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010 LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL En 1896, un arrêt de la Chambre Civile de la Cour de Cassation, l arrêt TEFFAINE, a retenu le principe d une responsabilité directe

Plus en détail

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Définition L'expertise est un moyen d'investigations qui éclaire une juridiction

Plus en détail

20 mars 2014. Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France

20 mars 2014. Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France Cour d'appel Paris - Pôle 06 chambre 7 20 mars 2014 Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France Décision attaquée : Conseil de Prud hommes Paris 15 02 2012 Sources : Références

Plus en détail

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES :

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : COUR D'APPEL DE MONTPELLIER 2 chambre ARRET DU 08 FEVRIER 2011 Numéro d'inscription au répertoire général : 10/04047 FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : La SA Golfy Club France, dont

Plus en détail

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 27 mars 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : Mme

Plus en détail

-déclarer irrecevable l'intervention volontaire de Mr M et subsidiairement de rejeter sa demande comme mal fondée,

-déclarer irrecevable l'intervention volontaire de Mr M et subsidiairement de rejeter sa demande comme mal fondée, Cour d'appel Grenoble 20 Janvier 2015 N 12/01498 Exposé du litige : Le 13 septembre 2008, au cours de sa 2ème leçon d'initiation à l'équitation pratiquée dans le centre équestre Le Troubadour, Mme Muriel

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS

COUR D'APPEL DE PARIS COUR D'APPEL DE PARIS 1ère Chambre Section A ARRÊT DU 20 OCTOBRE 2004 Numéro d'inscription au répertoire général : 03/04049 Décision déférée à la Cour : Jugement du 09 Décembre 2002 - Tribunal de Grande

Plus en détail

Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé LE M. DE K., avocat au barreau

Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé LE M. DE K., avocat au barreau COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 27 Janvier 2015 APPELANTS : M. Simon R. né le 12 Août 1988 à [...] Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 14 juin 2012 N de pourvoi: 11-13951 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Bouthors, SCP Baraduc et Duhamel, avocat(s)

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 23 MARS 2009 S.08.0122.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.08.0122.F ALLIANCE NATIONALE DES MUTUALITES CHRETIENNES, dont le siège est établi à Schaerbeek, chaussée de Haecht, 579, demanderesse

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 6 - Chambre 6 ARRET DU 24 Mars 2010 (n 1, 6 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : S 08/08498-AC Décision déférée

Plus en détail

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler Cass. crim., 18 mars 2014, n 12-83.274 Assurance automobile Offre d indemnité Pénalité en cas d offre tardive et insuffisante Doublement du taux de l intérêt légal Absence de demande d indemnisation de

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Grosses délivrées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Numéro d'inscription au répertoire

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE N D ordre Rép. N 2012/154 Accident du travail secteur privé évaluation d une incapacité permanente notion de marché général du travail notion de facteurs propres à la victime exclusion du travail en atelier

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014. (n, 6 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014. (n, 6 pages) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014 (n, 6 pages) Numéro d'inscription au répertoire général

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

ARRÊT DU 30 Novembre 2006. Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369

ARRÊT DU 30 Novembre 2006. Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369 COUR D'APPEL DE LYON TROISIÈME CHAMBRE CIVILE SECTIONA ARRÊT DU 30 Novembre 2006 Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369 N

Plus en détail

I ) ENTRE : appelant aux termes d'un exploit de l'huissier de justice Georges NICKTS de Luxembourg en date du 30 octobre 2000,

I ) ENTRE : appelant aux termes d'un exploit de l'huissier de justice Georges NICKTS de Luxembourg en date du 30 octobre 2000, Exempt - appel en matière de travail Audience publique du jeudi seize mai deux mille deux. Numéros 25136 + 25142 du rôle. Composition: Marie-Jeanne HAVE, président de chambre ; Romain LUDOVICY, premier

Plus en détail

Chapitre II : Préjudices Indemnisables

Chapitre II : Préjudices Indemnisables Dahir portant loi n 1-84-177 (6 moharrem 1405) rel atif à l'indemnisation des victimes d'accidents causés par des véhicules terrestres à moteur (B.O. du 3 octobre 1984) Vu la Constitution, notamment son

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

Service Risques et Assurances de La Poste

Service Risques et Assurances de La Poste Service Risques et Assurances de La Poste La réforme du recours des tiers payeurs : rapport d étape Généalogie de la réforme De l amendement Vasselle à l article 25 de la loi de financement de la sécurité

Plus en détail

Décision déférée à la cour : Jugement du Tribunal de Grande Instance de Fort de France, en date du 08 Septembre 2009, enregistré sous le n 08/00114.

Décision déférée à la cour : Jugement du Tribunal de Grande Instance de Fort de France, en date du 08 Septembre 2009, enregistré sous le n 08/00114. Jurisprudence CA Fort-de-France CH. CIVILE 22 juin 2012 n 10/00341 Sommaire : Texte intégral : CA Fort-de-FranceCH. CIVILE22 juin 2012N 10/00341 ARRET N R. G : 10/00341 SA LA COMPAGNIE D'ASSURANCES ASEGURADORA

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013 COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES DU 28 MAI 2013 Contrats de travail-employé Arrêt contradictoire Définitif En cause de: La S.A. BANQUE dont le siège social est établi à 1000 BRUXELLES, ( ), partie appelante

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mardi 9 novembre 2010 N de pourvoi: 08-40535 Publié au bulletin Rejet Mme Collomp (président), président SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Masse-Dessen

Plus en détail

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA,

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 06/00232 Président : M. THIBAULT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 20 Avril 2007 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : -

Plus en détail

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s)

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-17470 Publié au bulletin Cassation partielle M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen

Plus en détail

Vu la Constitution et notamment ses articles 148, 151 et 154;

Vu la Constitution et notamment ses articles 148, 151 et 154; Loi n 88-31 du 19 juillet 1988 modifiant et complétant l'ordonnance n 74-15 du 30 janvier 1974 relative à l'obligation d'assurance des véhicules automobiles et au régime d'indemnisation des dommages, p.

Plus en détail

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1 APPELANTE: RÉ~PUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Septième Chambre ARRÊT N. 04/01691 COUR D'APPEL DE RENNES A ARJ~ET DU 18 MAI 2005 COMPOSITION DE I..A COUR LORS DES DÉBATS ET DU -p- DELIBERE

Plus en détail

ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE C. "p,é',n'é po, Mon,wu'L 1 ou 'ou "mplo,on, on tont qu, l "P"'on'on' du Comi,é d'en",p"" BELLEVILLE

ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE C. p,é',n'é po, Mon,wu'L 1 ou 'ou mplo,on, on tont qu, l P'on'on' du Comi,é d'en,p BELLEVILLE EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DE LA COUR D'APPEL DE LYON décision du Tribunal de Grande Instance de VILLEFRANCHE SUR SAONE au fond du 02 avril 2004 RG N 2004/51 ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE

Plus en détail

représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON

représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 09 Juillet 2014 APPELANTS : M. Kévin D. né le 04 août 1989 à NANTUA (Ain) représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON

Plus en détail

N 07/277 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/277 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/277 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Raymond HUYNH Chambre sociale Arrêt du 16 Juillet 2008 PARTIES DEVANT

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E SOC. PRUD'HOMMES JL COUR DE CASSATION Audience publique du 20 octobre 2010 Cassation partielle sans renvoi Mme MAZARS, conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n Y 08-70.433 Arrêt n 2025

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES

EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES EVALUATION DES DOMMAGES DANS LE RAPPORT DE L EXPERT L : REALISATION PRATIQUE ET CONSEQUENCES JUDICIAIRES Benoît GUIMBAUD Directeur gestion des sinistres et des risques - SHAM Évaluation des dommages :

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d'appel de Bordeaux N 08BX01993 Inédit au recueil Lebon 1ère chambre - formation à 3 M. LEDUCQ, président M. Frédéric DAVOUS, rapporteur M. ZUPAN, commissaire du gouvernement FLORAND,

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 6 octobre 2010 MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n V 09-68.962 Rejet Arrêt n 1881 F-D LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE

Plus en détail

34, BEZIERS, représenté(e) par Me MARIJON Aurélie, 11 NARBONNE, représenté(e) par Me RENAUDIN Fabrice,

34, BEZIERS, représenté(e) par Me MARIJON Aurélie, 11 NARBONNE, représenté(e) par Me RENAUDIN Fabrice, E ~.c. Minute n 1125/07 RG n 91-06-000184 ~ Madame T CI Sarl D JUGEMENT DU 14 Juin 2007 JURIDICTION DE PROXIMITE DE BEZIERS DEMANDEUR(S) : MadameT avocat au barreau de BEZ1ERS Aide juridictionnelle no2006001371

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Décision déférée à la cour : Jugement rendu(e) le 30 Septembre 2009 par le Conseil de Prud'hommes - Formation paritaire de MONTMORENCY

Décision déférée à la cour : Jugement rendu(e) le 30 Septembre 2009 par le Conseil de Prud'hommes - Formation paritaire de MONTMORENCY Page 1 Document 32 de 34 Cour d'appel Versailles Chambre 15 9 Février 2011 N 09/04368 Monsieur Haig Edmond HALLADJIAN S.A.S. VF JFRANCE - GROUPE VF USA Classement : Inédit Contentieux Judiciaire COUR D'APPEL

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

> Un cadre législatif spécifique

> Un cadre législatif spécifique R 111 Centre de documentation et d information de l assurance Mars 2007 Accidents de la circulation : l indemnisation des dommages corporels Piéton, cycliste, motard, passager d un véhicule ou conducteur

Plus en détail

L'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation

L'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation L'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation Article juridique publié le 03/07/2015, vu 1029 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code Civil Code des assurances Loi n 85-677 du 5 juillet 1985

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 1 ARRET DU 01 FEVRIER 2012. (n, 5 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 1 ARRET DU 01 FEVRIER 2012. (n, 5 pages) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 1 ARRET DU 01 FEVRIER 2012 (n, 5 pages) Numéro d'inscription au répertoire général

Plus en détail

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 3ème Chambre Commerciale ARRÊT N 131 R.G : 13/03708 COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Monsieur Alain

Plus en détail

INTIMÉE: COUR D'APPEL DE NANCY CHAMBRE SOCIALE 2 DU 06 FEVRIER 2015 R.G : 13/01284 APPELANT: Monsieur

INTIMÉE: COUR D'APPEL DE NANCY CHAMBRE SOCIALE 2 DU 06 FEVRIER 2015 R.G : 13/01284 APPELANT: Monsieur DU 06 FEVRIER 2015 COUR D'APPEL DE NANCY CHAMBRE SOCIALE 2 R.G : 13/01284 APPELANT: Conseil de Prud'hommes Formation paritaire de LONGWY F 12/00136 28 mars 2013 Monsieur Comparant en personne Assisté de

Plus en détail

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON JLP/NB EXn^DESMiNUTESETACTESDUSECRÉTARIAL GREFFE DE LA COUR D'APPEL DE DIJON REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON M a r i e - L a u r e TEISSEDRE C/ Association OPÉRA

Plus en détail

COUR D'APPEL VERSAILLES. 15e chambre

COUR D'APPEL VERSAILLES. 15e chambre COUR D'APPEL DE VERSAILLES 15e chambre ARRET N contradictoire DU 02 JUILLET 2014 R.G. N 12/04605 AFFAIRE : Nicolas CANTELOUP C/ Société NULLE PART AILLEURS PRODUCTION Décision déférée à la cour : Jugement

Plus en détail

CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE. EFL(Civil,Association)

CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE. EFL(Civil,Association) CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE EFL(Civil,Association) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM

Plus en détail

aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Paris Pôle 4, chambre 4 26 Juin 2012 Confirmation N 08/18305 S.A ALLIANZ IARD nouvelle dénomination de la S.A ASSURANCES GENERALES DE FRANCE IART Monsieur Isidore ZAKINE

Plus en détail

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 10 juillet 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : M.

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Ordonnance du 15 Janvier 2008 -Tribunal d'instance de BOBIGNY - RG n 1207000889

Décision déférée à la Cour : Ordonnance du 15 Janvier 2008 -Tribunal d'instance de BOBIGNY - RG n 1207000889 Page 1 Document 10 de 11 Cour d'appel Paris Chambre 14, section A 2 Juillet 2008 N 08/04461 MANICOR / OPAC HLM VILLE DE DRANCY Classement :** Contentieux Judiciaire Résumé Numéro JurisData : 2008-369448

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

L'AN DEUX MIL QUATRE et le 21 Avril. LE TRIBUNAL D'INSTANCE DE SENLIS Siègeant à Senlis, Cité Judiciaire. a, dans la cause entre: DEMANDEUR:

L'AN DEUX MIL QUATRE et le 21 Avril. LE TRIBUNAL D'INSTANCE DE SENLIS Siègeant à Senlis, Cité Judiciaire. a, dans la cause entre: DEMANDEUR: ,M", ".,,' ".li.ilo.i~"., """' 11",...0', REPUëUUUt: Ff\A;:",yk.lOf.;; ;A,f.t"-'iOtI1 Ott ~:l'pf~~ t=rancais REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS L'AN DEUX MIL QUATRE et le 21 Avril LE TRIBUNAL

Plus en détail

1 sur 6 26/04/2012 11:20

1 sur 6 26/04/2012 11:20 1 sur 6 26/04/2012 11:20 Document 2 de 4 Cour d'appel Paris Chambre 14, section A 1er Octobre 2008 N 08/05246 X / Y Classement : Inédit Contentieux Judiciaire Grosses délivrées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE aux

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Généralités. 2 - Le conducteur. Assurance auto et accident corporel sur 6 25/09/2008 16:16 Vos crédits au meilleur taux

www.financeimmo.com 1 - Généralités. 2 - Le conducteur. Assurance auto et accident corporel sur 6 25/09/2008 16:16 Vos crédits au meilleur taux AdsSpy: 4 sites by this GAnalytics ID Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous

Plus en détail

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore" Assesseurs,

AUDIENCE PUBLI~UE ORDINAIRE DU 11 DECEMBRE 2013. Madame FlAN A. ROSINE MOTCHIAN Président; Messieurs BAGROU B. Isidore Assesseurs, \ 1 REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG W1674/2013 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 11/12/2013 La société FOQUX (Maître Cyprien KOFFI) Contre La société CORPORATE

Plus en détail

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 'EL'ARRÊT:,.~.;:::. 'c',,~.;)t\4 ~'C'A~I """~~:.;U 4[JtA [0) N ~ -~~)".~~~ "'"'; Lei),â. ;jr'eic, ;' J..~,. ~.* COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 1 p,j}(., le -> ~t-~ 2002 100 Chambre

Plus en détail

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre KF/TOE REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE Du 21/10/2014 RG N 2848/14 Affaire : LE CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE RHONE ALPES AUVERGNE, (C.LF.R.Â.Â.)

Plus en détail

Appel d'une décision (N RG F08/1592) rendue par le Conseil de Prud'hommes - Formation paritaire de GRENOBLE en date du 24 novembre 2009

Appel d'une décision (N RG F08/1592) rendue par le Conseil de Prud'hommes - Formation paritaire de GRENOBLE en date du 24 novembre 2009 Cour d'appel de Grenoble Chambre sociale 26 Janvier 2012 RG N 09/05200 Numéro JurisData : 2012-004274 Appel d'une décision (N RG F08/1592) rendue par le Conseil de Prud'hommes - Formation paritaire de

Plus en détail

Jugement du Tribunal de Grande Instance de MARSEILLE en date du 24 Mai 2005 enregistré au répertoire général sous le n 00/02243.

Jugement du Tribunal de Grande Instance de MARSEILLE en date du 24 Mai 2005 enregistré au répertoire général sous le n 00/02243. CA Aix-en-Provence CH. 10 B 17 octobre 2007 N 05/13202 COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 10 Chambre B ARRÊT AU FOND DU 17 OCTOBRE 2007 N 2007/ C. T. Rôle N 05/13202 Fournisseur X. Cie d'assurances A. C/ M.

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 29 janvier 2014, 12-19.872, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 29 janvier 2014, 12-19.872, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 29 janvier 2014 N de pourvoi: 12-19872 Publié au bulletin Cassation partielle M. Lacabarats (président), président SCP Gatineau

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 M. B. A. M. Salvage Rapporteur Mme Teuly-Desportes Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

CQURD'APPEL DE PARIS ARRET DU 26 NOVEMBRE 2002

CQURD'APPEL DE PARIS ARRET DU 26 NOVEMBRE 2002 CQURD'APPEL DE PARIS 8è chamb:re, section A Numéro d'inscription au répertoire gt~néral : 2001/22335 Pas de jonction Décision dont appel: Jugement rendu le 27/09/2001 par le TRIBUNAL D'INSTANCE de LE RAINCY.

Plus en détail

L expertise médicale pour évaluer les préjudices

L expertise médicale pour évaluer les préjudices PARTIE 1 L expertise médicale pour évaluer les préjudices Rôle cadré de l expert médical Il faut distinguer : L évaluation médicale du dommage corporel : Atteinte à l intégrité physique et psychique Données

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS ARRET DU 21 MAI 2013 (n 354, 8 pages) Numéro d inscription au répertoire général : 12/19429 Décision

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES R.G.N 46.578 le feuillet. Rep.N. dnl~(~d. COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 5 DECEMBRE 2006. 4 ème chambr Contrat d'emploi Contradictoire Définitif En cause de: Maurice, Appelant,

Plus en détail

Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE LYON, avocat au barreau de LYON

Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE LYON, avocat au barreau de LYON COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRÊT DU 17 Février 2015 APPELANTS : M. Daniel C.-D. Représenté par la SELARL B. - C. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON f TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON CONTRADICTOIRE JUGEMENT CORRECTIONNEL DU : 04 SEPTEMBRE 2007 Quatrième chambre N de Jugement : 07/1563 N de Parquet : 07/44513 A l'audience publique du TRIBUNAL CORRECTIONNEL,

Plus en détail

Madame TOURE AMINATA épouse TOURE, Président du Tribunal ;

Madame TOURE AMINATA épouse TOURE, Président du Tribunal ; DSL/TAT REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG 1020/2013 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 26 JUILLET

Plus en détail

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP SDPM fiche Cédric MICHEL Rente d incapacité permanente partielle = IPP Si le salarié reste atteint d une incapacité permanente, qui résulte de l accident du travail, il pourra percevoir une rente. L attribution

Plus en détail

Conditions Spéciales Assurance R.C. Associations Sportives ou d'agrément. Edition B B. INDIVIDUELLE ACCIDENT CLAUSES PARTICULIERES.

Conditions Spéciales Assurance R.C. Associations Sportives ou d'agrément. Edition B B. INDIVIDUELLE ACCIDENT CLAUSES PARTICULIERES. Conditions Spéciales Assurance R.C. Associations Sportives ou d'agrément Edition B Page Table des matières A. RESPONSABILITE CIVILE Quel est l'objet de la garantie? 2 A qui est-elle acquise? 2 Où est-on

Plus en détail

DECLARATION D ACCIDENT

DECLARATION D ACCIDENT CONTRAT D ASSURANCE AIG N 4.091.165 FEDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DECLARATION D ACCIDENT En cas d accident, cette déclaration accompagnée des documents détaillés ci-après est à envoyer à : AIG EUROPE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRET DU 02 OCTOBRE 2012 (n,6 pages) Numéro d inscription au répertoire général

Plus en détail

Obs. : Rappel : la victime, titulaire d une action directe, n a pas à déclarer sa créance au passif de la procédure collective.

Obs. : Rappel : la victime, titulaire d une action directe, n a pas à déclarer sa créance au passif de la procédure collective. ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 32 SEPT - OCT 2013 Cass. Com. 18 juin 2013, n 12-19.709 Assurance de responsabilité civile Faute inexcusable de l employeur Procédure

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize,

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize, TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028 ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 04 FEVRIER 2013 ---------------- Le quatre février deux mil treize, Nous,

Plus en détail

Audience publique du 29 janvier 2014 Rejet M. TERRIER, président

Audience publique du 29 janvier 2014 Rejet M. TERRIER, président CIV.3 FB COUR DE CASSATION Audience publique du 29 janvier 2014 Rejet M. TERRIER, président Pourvoi n o V 12-27.919 Arrêt n o FS-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA COUR

Plus en détail

Aptitude, invalidité. dmt. Rôles respectifs du médecin du travail, du médecin-conseil et du médecin traitant. Notions d aptitude et d invalidité

Aptitude, invalidité. dmt. Rôles respectifs du médecin du travail, du médecin-conseil et du médecin traitant. Notions d aptitude et d invalidité dmt 104 pratiques et déontologie TM 5 Aptitude, invalidité Rôles respectifs du médecin du travail, du médecin-conseil et du médecin traitant Récemment, le Code de la Sécurité sociale a été modifié. Certaines

Plus en détail

LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014

LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014 LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014 1 - Définition Une maladie est dite professionnelle si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique,

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 22 OCTOBRE 2012 S.11.0087.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.11.0087.F Y. C., demandeur en cassation, représenté par Maître Huguette Geinger, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 16 janvier 2014 Cassation Mme FLISE, président. Arrêt n o 47 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 16 janvier 2014 Cassation Mme FLISE, président. Arrêt n o 47 F-P+B CIV. 2 CM COUR DE CASSATION Audience publique du 16 janvier 2014 Cassation Mme FLISE, président Pourvoi n o J 13-10.134 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet. M. LACABARATS, président. Arrêt n 2548 FS-P+B. Pourvoi n Y 11-17.

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet. M. LACABARATS, président. Arrêt n 2548 FS-P+B. Pourvoi n Y 11-17. SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet M. LACABARATS, président Pourvoi n Y 11-17.913 Arrêt n 2548 FS-P+B LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arrêt suivant

Plus en détail

Cour d appel de Lyon 8ème chambre. Arrêt du 11 février 2014. Euriware/ Haulotte Group

Cour d appel de Lyon 8ème chambre. Arrêt du 11 février 2014. Euriware/ Haulotte Group Cour d appel de Lyon 8ème chambre Arrêt du 11 février 2014 Euriware/ Haulotte Group Décision déférée : Ordonnance du 12 décembre 2012 du juge des référés du tribunal de commerce de Lyon Références de publication

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL INDICATIF RÉGIONAL DE L INDEMNISATION DU PRÉJUDICE CORPOREL

RÉFÉRENTIEL INDICATIF RÉGIONAL DE L INDEMNISATION DU PRÉJUDICE CORPOREL RÉFÉRENTIEL INDICATIF RÉGIONAL DE L INDEMNISATION DU PRÉJUDICE CORPOREL COURS D APPEL DE AGEN, ANGERS, BORDEAUX, GRENOBLE, LIMOGES, NÎMES, ORLEANS, PAU, POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES, BASSE-TERRE Quatrième

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 10-11628 Non publié au bulletin M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cassation partielle

Plus en détail

N 07/310 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/310 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/310 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 20 Août 2008 PARTIES DEVANT

Plus en détail

MSA GIRONDE. DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN

MSA GIRONDE. DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN TRAUMATISÉS CRANIENS MSA GIRONDE DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN INCIDENCES MEDICO-ECONOMIQUES REPERCUSSIONS MEDICO-SOCIALES ASPECTS MEDICO-LEGAUX - Incidences

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail