À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE INNOVATION PÉDAGOGIQUE ET INNOVATION TECHNOLOGIQUE : OÙ EN EST-ON?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE INNOVATION PÉDAGOGIQUE ET INNOVATION TECHNOLOGIQUE : OÙ EN EST-ON?"

Transcription

1 À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE INNOVATION PÉDAGOGIQUE ET INNOVATION TECHNOLOGIQUE : OÙ EN EST-ON? CETTE ACTIVITÉ DE FORMATION EST RECONNUE PAR LA DIRECTORA GENERAL DE L EDUCACIÓ SECUNDÀRIA OBLIGATÒRIA I BATXILLERAT DEL DEPARTAMENT D ENSENYAMENT DE CATALUNYA SELON LE DÉCRET DU 9 SEPTEMBRE Barcelone, 18 et 19 novembre 2011 C est avec plaisir que nous vous retrouvons, pour certains, ou que nous vous rencontrons, pour d autres, à l occasion de cette 6 e édition de la Rencontre FLE. Lorsque nous étions en train d élaborer le programme, plusieurs thèmes sont apparus, tous plus intéressants les uns que les autres. Pourtant, au bout de cette réfl exion et à partir aussi de vos remarques tout au long de l année, il nous a semblé que deux sujets prenaient le dessus sur les autres : le CECR et les nouvelles technologies, avec un point récurrent, celui de la nécessité de faire un bilan. En effet, alors que semblent dominer le tout Cadre et le tout TBI, il apparaît légitime de réfl échir sur le rôle de ces deux phénomènes pédagogique et technologique qui secouent nos pratiques de classe et souvent nous laissent perplexes. À travers les conférences et les ateliers que nous proposons, et ce dans une ambiance chaleureuse, c est à cette réfl exion que nous vous invitons cette année lors de ces deux jours de formation. Nous pourrons ainsi faire le point et analyser ce qui se fait en classe, tout en nous interrogeant sur les apprentissages de demain. Nous avons, une année de plus, ouvert plusieurs espaces pour vous donner la parole et vous offrir un temps pour échanger sur votre travail, vos expériences d enseignement et découvrir les projets menés par vos collègues. Nous vous invitons à participer activement à ces échanges d expériences. Nous espérons que le programme de cette édition vous plaira et que vous serez prêts à pousser la chansonnette avec nous le vendredi soir après le spectacle de la chanteuse Gabrielle. N oubliez pas que nous aurons aussi un tirage au sort le samedi soir lors de notre verre de l amitié pour couronner cette formation dans la bonne humeur! Il ne nous reste plus qu à vous souhaiter une très bonne Rencontre 2011! L équipe de Difusión - Éditions Maison des Langues La 6 e Rencontre FLE est organisée par l Institut Français de Barcelone, Difusión et Éditions Maison des Langues (EMDL) Coordination pédagogique Katia Coppola Coordination technique Séverine Battais Pour plus d informations e.com

2 6 e Vendredi 18 novembre 08h30-09h15 : 09h15-09h30 : 09h30-11h00 : 11h00-11h30 : Accueil - Remise du dossier Hall d entrée Inauguration Salle de conférence C1 Salle de conférence Pause café offerte Hall d entrée 11h30-13h30 : A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 Salle 204 Salle de conférence Salle 304 Salle 206 Salle 308 Téléthèque 2 e étage Salle 309 Salle h30-15h30 : Déjeuner libre 15h30-17h30 : A1 A2 A3 A4 A9 A10 A11 A12 Salle de conférence Salle 204 Salle 304 Salle 206 Salle 208 Téléthèque 2 e étage Salle 309 Salle h45-18h45 : Échanges d expériences E1 E2 E3 E4 E5 E6 Salle 204 Salle 304 Salle 208 Téléthèque 2 e étage Salle 309 Salle h00-20h00 : 20h00 : Spectacle de la chanteuse Gabrielle suivi d un jeu pour le tirage au sort du samedi à 18h30 Salle de conférence Apéritif dînatoire offert Hall d entrée * Le premier chiffre du numéro de la salle indique l étage où elle se trouve, par exemple : la salle 204 est au 2 e étage. LIEU DE LA RENCONTRE INSTITUT FRANÇAIS DE BARCELONE C/ Moià, Barcelone 2

3 Vendredi 18 novembre Conférences Les conférences sont ouvertes à tous les participants. ACTIVITÉ DE L ÉLÈVE ET SITUATIONS D APPRENTISSAGE C1 Maria-Alice Médioni Ateliers À chacune des 2 sessions d ateliers, vous pouvez choisir d assister à 1 des ateliers qui vous sont proposés. A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 LE WEB 2.0 : LE WEB INTERACTIF, UN ATOUT INCONTOURNABLE POUR L ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DES LANGUES Giedo Custers TOURNER UN FILM AVEC UN TÉLÉPHONE PORTABLE : CRÉATIVITÉ, PÉDAGOGIE ET TRAVAIL SUR LA LANGUE Benoît Labourdette ÉVALUER LES COMPÉTENCES EN LANGUE DANS UNE PERSPECTIVE ACTIONNELLE : POURQUOI? COMMENT? Cécile Canon MOTEUR ACTION! TECHNIQUES D ANIMATION POUR DES APPRENANTS ADOLESCENTS Anouk Pouliquen DU CULTUREL À L INTERCULTUREL, DU DISCOURS À LA PRATIQUE DE CLASSE Manuela Ferreira Pinto, APPROCHE ACTIONNELLE : ET LA GRAMMAIRE DANS TOUT ÇA? Monique Denyer INTERACTIVITÉ DES SUPPORTS, INTERACTION DES APPRENANTS Serge Priniotakis LA PERSPECTIVE ACTIONNELLE : QUELLE LANGUE DE TRAVAIL DANS UN MILIEU CULTURELLEMENT HOMOGÈNE? Christine Kleszewski A9 A10 A11 PERSPECTIVE ACTIONNELLE ET PÉDAGOGIE DU PROJET : POUR TOUS NIVEAUX ET TOUS PUBLICS? Emilie Perrichon INTERAGIR POUR DE VRAI SUR LE WEB 2.0 : APPROCHE INTERACTIONNELLE ET TÂCHES DE LA VIE RÉELLE Christian Ollivier LA BOÎTE À LETTRES : DES MOTS POUR LE DIRE, DES MOTS POUR L ÉCRIRE Sylvie Wuattier et Eulàlia Vilaginés A12 ARTICULER LE LINGUISTIQUE ET LE CULTUREL Maria-Alice Médioni Espaces d échanges d expériences Pendant cette session pratique, vous pouvez choisir d assister à 1 des espaces qui vous sont proposés. E1 LE CHANT COMME COMPOSANTE DE LA DIDACTIQUE DE L ORAL Marion Perrard E2 E3 E4 E5 E6 LA CARTE HEURISTIQUE : UN OUTIL INNOVANT POUR L ENSEIGNEMENT DU FLE Marion Charreau et Thomas Zannoni TNI... UN OPNI? ACTIVITÉS UTILISANT LES RESSOURCES DU TABLEAU NUMÉRIQUE INTERACTIF Béatrice Praetorius et Emmanuelle Serveau LE WEB 2.0 DANS VOS PRATIQUES DE CLASSE Christian Ollivier JOUER LA CARTE DU VOCABULAIRE Benjamin Philippe LES CLASSES DU PATRIMOINE, UNE AUTRE FAÇON DE DÉCOUVRIR BARCELONE Linda Marie et Martine Lescure 3

4 6 e Samedi 19 novembre 09h30-11h00 : 11h00-11h30 : C2 Salle de conférence Pause café offerte Hall d entrée 11h30-13h30 : A5 A6 A7 A8 A9 A10 A11 A12 Salle 308 Salle 206 Téléthèque 2 e étage Salle 208 Salle 304 Salle de conférence Salle 309 Salle h30-15h30 : Déjeuner libre 15h30-16h30 : Échanges d expériences E1 E2 E3 E4 E5 Salle 204 Téléthèque 2 e étage Salle 208 Salle 304 Salle h45-18h15 : 18h30-19h30 : C3 Salle de conférence Remise des certifi cats Verre de l amitié offert Tirage au sort pour la remise des prix Hall d entrée * Le premier chiffre du numéro de la salle indique l étage où elle se trouve, par exemple : la salle 204 est au 2 e étage. LIEU DE LA RENCONTRE INSTITUT FRANÇAIS DE BARCELONE C/ Moià, Barcelone 4

5 Samedi 19 novembre Conférences La conférence est ouverte à tous les participants. C2 CYBERTÂCHES, CYBERPROJETS ET PERSPECTIVE ACTIONNELLE François Mangenot LA RADIO : MÉDIA DE L ORAL ; MÉDIA DE L ENSEIGNEMENT C3 Yvan Amar Ateliers Pendant cette session d ateliers, vous pouvez choisir d assister à 1 des ateliers qui vous sont proposés simultanément. A5 A6 A7 A8 A9 A10 A11 A12 DU CULTUREL À L INTERCULTUREL, DU DISCOURS À LA PRATIQUE DE CLASSE Manuela Ferreira Pinto APPROCHE ACTIONNELLE : ET LA GRAMMAIRE DANS TOUT ÇA? Monique Denyer INTERACTIVITÉ DES SUPPORTS, INTERACTION DES APPRENANTS Serge Priniotakis LA PERSPECTIVE ACTIONNELLE : QUELLE LANGUE DE TRAVAIL DANS UN MILIEU CULTURELLEMENT HOMOGÈNE? Christine Kleszewski PERSPECTIVE ACTIONNELLE ET PÉDAGOGIE DU PROJET : POUR TOUS NIVEAUX ET TOUS PUBLICS? Emilie Perrichon INTERAGIR POUR DE VRAI SUR LE WEB 2.0 : APPROCHE INTERACTIONNELLE ET TÂCHES DE LA VIE RÉELLE Christian Ollivier LA BOÎTE À LETTRES : DES MOTS POUR LE DIRE, DES MOTS POUR L ÉCRIRE Sylvie Wuattier et Eulàlia Vilaginés ARTICULER LE LINGUISTIQUE ET LE CULTUREL Maria-Alice Médioni Espaces d échanges d expériences Pendant cette session pratique, vous pouvez choisir d assister à 1 des espaces qui vous sont proposés simultanément. E1 E2 E3 E4 E5 LE CHANT COMME COMPOSANTE DE LA DIDACTIQUE DE L ORAL Marion Perrard LA CARTE HEURISTIQUE : UN OUTIL INNOVANT POUR L ENSEIGNEMENT DU FLE Marion Charreau et Thomas Zannoni TNI... UN OPNI? ACTIVITÉS UTILISANT LES RESSOURCES DU TABLEAU NUMÉRIQUE INTERACTIF Béatrice Praetorius et Emmanuelle Serveau LE WEB 2.0 DANS VOS PRATIQUES DE CLASSE Christian Ollivier JOUER LA CARTE DU VOCABULAIRE Benjamin Philippe 5

6

7 Conférences C1 C2 C3 ACTIVITÉ DE L ÉLÈVE ET SITUATIONS D APPRENTISSAGE Maria-Alice Médioni, enseignante en Master 2 Didactique des langues étrangères et TICE (Lyon 2) et responsable du Secteur Langues du GFEN (France)... XX.09 CYBERTÂCHES, CYBERPROJETS ET PERSPECTIVE ACTIONNELLE François Mangenot, professeur des universités en Sciences du langage et Didactique des langues à l Université Stendhal Grenoble 3 (France)... XX. 11 LA RADIO : MÉDIA DE L ORAL ; MÉDIA DE L ENSEIGNEMENT Yvan Amar, producteur délégué responsable des émissions de langue française à RFI (France)... XX. 15

8 8

9 Activité de l élève et situations d apprentissage C1 Maria-Alice Médioni Maria-Alice Médioni est PRAG d espagnol au Centre de langues de l Université Lumière Lyon 2. Sa thèse, soutenue en 2009, à Paris 8, portait sur les situations d apprentissage et l activité des élèves, à partir d une mise en situation en espagnol. Elle enseigne également dans le cadre du Master 2 «Didactique des langues et TICE» (Lyon 2) et participe depuis de nombreuses années à la formation des enseignants de langues. Elle est responsable du Secteur Langues du GFEN (Groupe français d Education nouvelle) et à ce titre a coordonné plusieurs ouvrages. Elle est également membre du Comité éditorial de l APLV, dont elle a coordonné un numéro des Langues modernes sur «Littérature et plaisir de lire» (2010) et travaille également avec les CRAP, à travers la publication d articles et la coordination de deux numéros des Cahiers pédagogiques consacrés aux langues et à la perspective actionnelle (2005 et 2010). Elle est également auteure de L art et la littérature en classe d espagnol, Chronique sociale, Lyon, 2005 et de Enseigner la grammaire et le vocabulaire en langues, Chronique sociale, Lyon, PRÉSENTATION Le CECR a permis de (ré)introduire l idée que le centre de gravité d une situation d apprentissage c est l activité de l élève et que cette activité se manifeste dans la mise en œuvre de tâches. Encore faut-il s entendre sur ces deux termes : activité et tâche. Car le mot activité recouvre deux réalités ce qui provoque une certaine confusion dans les discours et dans les pratiques : l activité de l élève ou celle que propose l enseignant? de quelle activité parlet-on lorsque l on parle de l activité de l élève, l activité de compréhension programmée par l enseignant va-t-elle entraîner une activité de la part de l élève à qui elle est proposée? De la même façon, il me semble nécessaire de réfl échir à la notion de tâche. La tâche est conçue par l enseignant pour mettre les élèves en activité, leur faire faire quelque chose. Mais toutes les tâches ne produisent pas les mêmes effets : certaines tâches n engendrent pas d activité dans la mesure où elles ne mobilisent pas l intérêt, d autres débouchent sur une illusion d activité faire pour faire, d autres enfi n déclenchent des opérations mentales génératrices d apprentissages. D où des questions d importance auxquelles les enseignants sont forcément confrontés : qu est-ce qui permet la mobilisation? quelles sont les tâches susceptibles de structurer l activité des élèves? toutes les tâches se valent-elles? D autre part, une pédagogie de l activité qui ne soit pas une assignation au faire, un enfermement dans l exécution pure et simple de tâches oblige à penser à la fois un certain nombre de déplacements de la motivation à la mobilisation, de la tâche à l activité, du travail de groupe à la mise à l épreuve de chacun, de l exécution à la compréhension et la place de l étayage et des ressources : quelles sont les ressources nécessaires pour permettre à l élève d apprendre? comment organiser l étayage, pour l enseignant? Par ailleurs, malgré de nombreuses critiques, si le Cadre a entraîné un regain de sens chez beaucoup d enseignants de LE, le manque de formation se fait maintenant sentir sur le plan de la transformation des pratiques. Malgré la bonne volonté et le dynamisme de certains d entre eux, force est de constater que, comme le souligne Christian Puren (2008d), le glissement vers la PPO se fait assez facilement, et la confusion règne là aussi, faute d espaces où l on puisse réfl échir vraiment à cette question centrale : la situation proposée porte-t-elle les conditions d une remise en question de ce que les élèves pensaient ou savaient déjà faire? Partant de ces constats, je tenterai de soulever, à la lumière d exemples concrets, un certain nombre de pistes concernant les conditions de la communication et de la construction de ce qu on appelle la compétence langagière, les enjeux d apprentissage obstacle à franchir, défi intellectuel, construction d un esprit critique et créatif la place essentielle de la conscientisation. 9

10 BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE Astolfi Jean-Pierre, L école pour apprendre, ESF, Paris, Astolfi Jean-Pierre, La saveur des savoirs. Disciplines et plaisir d apprendre, Paris, ESF, Bange Pierre (en collaboration), L apprentissage d une langue étrangère. Cognition et interaction, Paris, L Harmattan, Bonnery Stéphane, Comprendre l échec scolaire. Elèves en diffi cultés et dispositifs pédagogiques, Paris, La Dispute, Bruner Jerôme, Le développement de l enfant : Savoir faire, savoir dire, PUF, Cambra-Gine Margarida, Une approche ethnographique de la classe de langue, LAL, Didier, Paris, GFEN, Réussir en langues. Un savoir à construire, Lyon, Chronique Sociale, GFEN, 25 pratiques pour enseigner les langues, Lyon, Chronique Sociale, Léontiev Alexis, Activité, conscience, personnalité, Moscou, Editions du Progrès, 1975 (traduction française, 1984). Médioni Maria-Alice, «L évaluation au service de l apprentissage», in CRAP, Cahiers pédagogiques «Enseigner les langues vivantes avec le cadre Européen», HSN n 18, avril 2010, php?article6339. Médioni Maria-Alice, Situations d apprentissage et activité des élèves en langues vivantes étrangères. Analyse d une mise en situation en espagnol, thèse soutenue en 2009 à Paris 8, sous la direction de Jean-Yves Rochex. Disponible ici : Médioni Maria-Alice, Enseigner la grammaire et le vocabulaire en langues, Lyon, Chronique Sociale, Narcy-Combes Jean-Paul, Didactique des langues et TIC : vers une recherche-action responsable, Ophrys, Paris, Piaget Jean, Réussir et comprendre, Paris, PUF, 1974, p Perrenoud Philippe, Métier d élève et sens du travail scolaire, Paris, ESF, Puren Christian, «Du paradigme de la communication (l»inter-action») au paradigme de l action commune (la «co-action») Quelques énoncés de référence» in «De l approche communicative à la perspective actionnelle», 14ème Congrès Ranacles (Rassemblement National des Centres de Langues de l Enseignement Supérieur), Poitiers, novembre Vygotski Lev Sémionovitch, Pensée et langage, Editions Sociales, Paris, Wallon Henri, De l acte à la pensée, Flammarion, 1942, rééd

11 Cybertâches, cyberprojets et perspective actionnelle François Mangenot C2 Professeur des universités en sciences du langage et didactique des langues, François Mangenot exerce depuis une dizaine d années à l université Stendhal Grenoble 3, après avoir été longtemps en poste à l étranger. Il a dirigé le département de FLE et il est actuellement vice-président chargé des relations internationales et de la formation à distance. Sa spécialité de recherche a toujours été le lien entre TIC et didactique des langues, depuis la fi n des années 1980 où il a publié des logiciels d écriture créative jusqu à aujourd hui où il coordonne un axe du Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelle (Lidilem) consacré aux recherches en ingénierie éducative, en passant par une thèse (et un livre) sur les aides logicielles à l écriture (1995). Il a publié une centaine d articles, communications ou chapitres d ouvrages et il est l auteur, avec Elisabeth Louveau, du livre Internet et la classe de langue. PLAN DE LA CONFÉRENCE I - INTRODUCTION Cette conférence part du principe que des tâches ou des projets bien conçus représentent le meilleur moyen d intégrer les TICE à la classe de langue. La question à laquelle elle cherche à répondre est la suivante : «Quels critères permettent d estimer qu une cybertâche ou un cyberprojet (termes qui seront précisément défi nis) se situent bien dans la perspective actionnelle?». II - QUELQUES DÉFINITIONS a) La perspective actionnelle À la différence de Christian Puren (2002, 2009), je ne considère pas la perspective actionnelle (PA) comme une rupture par rapport à l approche communicative (AC) mais plutôt comme une remise au goût du jour, en didactique des langues, de sains principes pédagogiques qui préexistaient à la publication du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR). Les points suivants prêtent à discussion : - Communiquer et agir ne s opposent pas, communiquer, c est aussi agir (cf. How to do Things with Words, Austin) et il est rare qu une action ne s accompagne pas d interactions verbales ; il reste certes, comme le souligne Coste (2009), à mieux analyser l action dans toute sa complexité, notamment langagière. - Une des nouveautés de la PA, qui provient d ailleurs de l approche par tâches anglo-saxonne (bien antérieure au CECR), c est l idée de résultat constatable de la tâche («task outcome») : qui dit résultat dit forcément action. - La pédagogie du projet date du début du XX ème siècle (Dewey, Freinet). Son application en didactique des langues est pratiquée depuis longtemps par certains pédagogues. - L intérêt du travail de groupe (coopération, collaboration) est également souligné depuis longtemps (Meirieu, 1984, Pléty, 1996 ; pour la DDL : Dalgalian, Lieutaud, Weiss, 1981). - L idée qu un contrat pédagogique lie l enseignant et les apprenants ne s oppose pas à l utilisation de simulations en classe (ou dans le cadre de projets). Le problème n est sans doute pas tant de passer de la simulation à la convention (Puren, 2009) mais bien plutôt de concevoir des simulations pertinentes par rapport à la vie réelle des apprenants (Mangenot & Penilla, 2009). - La principale limite à l application de la PA en classe semble être son caractère chronophage, peu compatible avec un «saucissonnage» des cours de langue. Une approche par tâches respectant tout ou partie des principes pédagogiques ci-dessus serait alors peut-être un compromis entre la PA «pure et dure» et la classe de langue traditionnelle. 11

12 b) Les cybertâches Pour Mangenot & Louveau (2006), deux éléments de la tâche sont spécifi ques à l utilisation du réseau Internet : le support de départ et les moyens de communication entre apprenants. Une cybertâche est donc une tâche qui s appuie sur Internet soit pour l aspect documentaire, soit pour l aspect communicationnel (soit les deux, bien sûr). Mangenot & Penilla (2009) parlent de plausibilité comme «un facteur déterminant de l adhésion à la tâche et à ses buts.» c) Les cyberprojets Selon les auteurs, le projet peut se dérouler simplement à l intérieur d un groupe classe ou bien impliquer une ouverture sur le monde extérieur à la classe (voir Freinet). Dans un cas comme dans l autre, il s agit d un travail de relativement longue haleine. Concernant les cyberprojets, j écrivais en 1998 : «On considérera ici que la caractéristique la plus intéressante du projet est sa capacité à faire sortir des murs de l institution, à mettre bien sûr en relation les apprenants entre eux (ce que la tâche fait également), mais en outre à amener à communiquer avec l extérieur en vue de la réalisation d un but bien précis.» et «C est sans doute cette seconde dimension (de communication) d Internet, permettant de mettre en relation des apprenants entre eux, qu ils soient ou non de langue maternelle française, qui en constitue la spécifi cité la plus intéressante.» (Mangenot, 1998). III - LES SPÉCIFICITÉS DES TÂCHES ET PROJETS S APPUYANT SUR INTERNET Je retiendrai et analyserai trois spécifi cités d Internet, la variété et la multimodalité des documents supports, les possibilités offertes par la communication médiatisée par ordinateur et la dimension de réseau social du web 2.0. a) Les documents support Internet propose une infi nité de documents multimédias, dont Lancien (1998) a décrit l interactivité, la multimodalité et la multiréférentialité (différents points de vue sur un même thème). De plus, ces documents sont situés dans un contexte communicationnel et se constituent en genres, sous-genres, etc. Ils peuvent ainsi servir de soutien (langagier, informationnel, etc.), à la réalisation de la tâche. Comme nous l avons écrit dans (Mangenot & Soubrié, 2010b), «Dans l approche par tâches, les documents sont utilisés pour leur fonction première : celle de transmettre de l information. ( ). En nuançant les propos de Puren (2009, p. 159), on peut dire que ce ne sont plus les tâches qui sont instrumentalisées par les enseignants au service des documents, mais les documents, choisis par les apprenants ou présélectionnés par les enseignants, qui sont instrumentalisés au service de la tâche.» b) La communication médiatisée par ordinateur (CMO) Les tâches gagnent souvent à être réalisées au moyen des outils de communication d Internet, même dans le cas d une classe présentielle : cela permet de mêler écrit, oral et communication visuelle, cela facilite le travail de groupe, cela permet de jouer sur l asynchrone et le synchrone, cela permet d envisager des dispositifs hybrides (mêlant présentiel et travail à distance). Dans (Mangenot, 2008), j insiste sur l importance de concevoir un scénario de communication, défi ni comme la prévision des échanges en ligne visés, et j en décris les différents paramètres. c) Le web social (ou web 2.0) Le web 2.0, avec ses contenus générés par les utilisateurs (CGU) et donc son caractère plus «horizontal» que l Internet classique, permet de réaliser des actions bien réelles. Dans (Dixhoorn et al., 2010) est ébauchée une typologie des utilisations du web social par les producteurs de contenus. Thorne & Reinhardt (2008) et Ollivier & Puren (2010) proposent des pistes méthodologiques pour l exploitation du web 2.0 en cours de langue. IV - EXEMPLES DE CYBERTÂCHES CONÇUES PAR DES ÉTUDIANTS DE MASTER FLE ET VENANT ILLUSTRER LE PROPOS - À la rescousse du français : e/site/accueil_.html Les autres tâches (avec des exemples d interactions auxquelles elles ont donné lieu) sont accessibles à partir du site Le français en (première) ligne (http://w3.u-grenoble3.fr/fl e-1-ligne/), rubrique «Tâches et interactions» : - Polynésie : Grenoble-Melbourne - Le pays du soleil levant et moi : Grenoble-Tokyo - Au feu!!! Grenoble-Tokyo - Une bise, plusieurs ou pas du tout? Grenoble-Tokyo 12

13 - Mon éco-quotidien : Grenoble-Riga - Le plus bel endroit du monde Grenoble-Riga. Cette tâche s appuie sur le projet Babelweb (http://www.babel-web.eu). BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE (tous les articles dont je suis auteur ou co-auteur sont disponibles en ligne à partir de l adresse suivante : Coste, D. (2009). Tâche, progression, curriculum. In Rosen (coord.), p Dalgalian G., Lieutaud S., Weiss F. (1981). Pour un nouvel enseignement des langues et une nouvelle formation des enseignants. Paris : CLE International. Dixhoorn (van), L., Loiseau, M., Mangenot, F., Potolia, A., Zourou, K. (2010). Apprentissage des langues : ressources et réseaux. Étude du consortium européen «Language learning and social media : 6 key dialogues». le/fi d/22926 Lancien, T. (1998). Le multimédia. Paris : CLE International. Mangenot, F. (1998). Classifi cation des apports d Internet à l apprentissage des langues. Apprentissage des langues et systèmes d information et de communication Vol. 1 / 2, Mangenot, F. (2008) La question du scénario de communication dans les interactions pédagogiques en ligne. In M. Sidir, G.-L. Baron, E. Bruillard (Ed.) Journées communication et apprentissage instrumenté en réseaux (Jocair 2008) (p ). Paris : Hermès, Lavoisier. Mangenot, F., Louveau, E. (2006). Internet et la classe de langue. Paris : CLE International. Mangenot, F., Penilla, F. (2009). Tâches, Internet et vie réelle. In Rosen (coord.), p Mangenot, F., Soubrié, T. (2010a). Créer une banque de tâches Internet : quels descripteurs pour quelles utilisations? In A.-L. Foucher, M. Pothier, C. Rodrigues & V. Quanquin (dir). La tâche comme point focal de l apprentissage. Actes du 2 ème colloque international Tidilem (Tice et Didactique des Langues Étrangères et Maternelles), juin 2010, Clermont-Ferrand. Mangenot, F., Soubrié, T. (2010b). Classer des cybertâches : quels critères? quels obstacles? Etudes de linguistique appliquée n 160 (Numérique et enseignement du français à l université), p Meirieu, P. (1984). Itinéraire des pédagogies de groupe, Apprendre en groupe 1, Outils pour apprendre en groupe, Apprendre en groupe 2. Lyon : Chronique sociale. Ollivier, C., Puren, L. (2011). Le web 2.0 en classe de langue. Paris : Editions Maison des langues. Pléty, R. (1996). L apprentissage coopérant. Presses universitaires de Lyon. Puren, C. (2002). Perspectives actionnelles et perspectives culturelles en didactique des langues-cultures : vers une perspective co-actionelle co-culturelle. Les Langues modernes n 3/2002, L interculturel, p Puren, C. (2009). Variations sur la perspective de l agir social en didactique des langues-cultures étrangères. In Rosen (coord.), p Rosen, E. (2009, coord.). Le français dans le monde, Recherches et applications n 45, La perspective actionnelle et l approche par les tâches en classe de langue. Thorne, S.T., Reinhardt, J. (2008). Bridging Activities, New Media Literacies, and Advanced Foreign Language Profi ciency. CALICO Journal, 25(3), p

14 14

15 La Radio : média de l oral ; média de l enseignement Yvan Amar C3 Yvan Amar est produteur délégué des émissions de langue français de RFI. PRÉSENTATION La radio, un media pour apprendre le français. La radio, média de l oral par excellence, média léger et très peu coûteux pour l auditeur, média très implanté et depuis longtemps en Afrique, non seulement dans les villes, mais en brousse, est un instrument tout particulièrement adapté à l apprentissage d une langue le français en l occurrence. Avec un peu de bonne volonté, on peut s aider de n importe quelle station ou presque pour améliorer son français ou faire travailler ses élèves. Les radios à vocation panafricaine, les radios nationales, les radios locales, et bien sûr celles qui alternent programmes en langues africaines et programmes en français fournissent toutes un excellent support pédagogique à qui sait les utiliser La base est donc là, gratuite mais comment s en servir? Comment s orienter entre programmes spécifi ques d apprentissage, programme à visée pédagogique et programmes généraux, quels sont les émissions proposées notamment par RFI et le Centre National de Documentation Pédagogique? Qui peut en bénéfi cier et comment (élèves, apprenants en auto-apprentissage, enseignants, auditeurs qui souhaitent de façon plus vague entretenir et améliorer leur français? Telles sont les orientations principales que je souhaiterais donner à ces conférences. PLAN DE LA CONFÉRENCE I - QUE TROUVE-T-ON SUR RFI POUR APPRENDRE LE FRANCAIS? Recensement et description rapide des émissions à visée pédagogique ou didactique sur la langue française: Les mots de l actualité («pastille» de trois minutes), La Danse des Mots (magazine quotidien de 27 minutes), le journal en français facile (journal de la rédaction, présenté seln certaines contraintes : lexique simple, débit ralenti, articulation soignée) L Affaire du Coffret, ou Mission Europe, Comment vont les affaires? (produits pédagogiques du site Internet de RFI proposés avec des fi ches pédagogiques en permettant l exploitation vers des publics d élèves ciblés) etc. a) Quels modes d approche de la part de la radio? Sur une radio qui est de toute façon un outil d imprégnation de la langue, les émissions sur la langue française fonctionnent un peu à la manière d une deuxième couche, qui éclaire, précise, explique ce qui est déjà à moitié compris dans le fl ux de la parole radiophonique. En gros, deux attitudes sont possibles : - L information explicite C est le cas des Mots de l actualité - La mise en scène de la langue C est le cas de La danse des mots. Ce magazine permet de faire entendre de nombreux types de discours et d en mettre en évidence les codes et les déterminations : un discours électoral, un commentaire sportif, un dialogue de téléfi lm Quelles sont les rhétoriques spécifi ques de toutes ces paroles? Il permet aussi de faire parler les gens sur leur jargon professionnel, ou leurs habitudes de langage : le dentiste ne parle pas comme son patient : roulette ou fraise? plombage ou amalgame? Il permet enfi n de faire parler des spécialistes, linguistes, enseignants etc, de la façon la plus claire possible 15

16 b) Quel public visé? Quel public atteint? Quelles attentes et quelles pratiques? L écoute de la radio est très diversifi ée selon les auditeurs : de l intérêt fl ottant à l auto apprentissage, on rencontre mille attitudes. On sait pourtant que ces émissions trouvent une réception attentive et qu elles sont bien plus des rendez-vous que des rencontres occasionnelles. Elles servent le plus souvent à perfectionner la pratique de la langue et affi ner sa compréhension. Toutefois les programmes sur la langue française sont aussi conçus comme des outils pédagogiques, susceptibles d être utilisés par des enseignants. c) Informations complémentaires. Le site Internet de RFI ainsi que celui du CNDP, coproducteur de l émission, mettent à la disposition des auditeurs et notamment des enseignants des informations et des pistes pédagogiques spécialement conçues pour qu ils puissent utiliser les émissions avec leurs élèves. II - COMMENT UTILISER LES ÉMISSIONS? Pendant longtemps, l enseignement du français s est fait conjointement à l écrit et à l oral, mais avec cet a priori que l écrit primait toujours sur l oral et que l oral n était jamais qu une image volatile et un peu débraillée de la langue écrite. Aujourd hui bien sûr, on reconnaît la spécifi cité de la langue parlée, et on en tient compte, en particulier dans la pratique du français langue étrangère. Mais on manque encore cruellement d outils pédagogiques spécifi ques, conçus à partir de la langue parlée. Les émissions de radio, qui par défi nition sont irréductibles à de l écrit, se prêtent fort bien à faire passer les nuances de l oral, à comprendre que par exemple, selon la prononciation, les deux phrases «J en veux plus» (prononcé *plusse) et «j en veux plus» (prononcé *plu) ont deux sens contraires et signifi ent respectivement «j en veux davantage» et «j en ai eu assez.». On pourra donc proposer des écoutes d émissions (complètes en ce qui concerne les chroniques courtes de trois minutes ou sous forme d extraits d interviews pour les magazines). Et ensuite suggérer de possibles utilisations : - pour un auto-apprenant - pour un enseignant - Reconnaître les types de voix et d intonation (un journaliste ne parle pas comme celui qu il interroge). - Reconnaître le genre de discours auquel on a affaire, et ses particularités (prévisions météo, interview d une comédien, discours politique, information boursière) - S orienter dans la chaîne parlée (coupure des phrases et des mots ; utilisation des différentes liaisons, en fonction de l origine du locuteur au Nord et le Sud de la France et du globe, les habitudes sont différentes, en fonction du statut social ou de la situation de communication ) etc. Enfi n on indiquera quelques exemples parmi les dizaines de pratiques concrètes possibles d un enseignant avec ses élèves : - Exercices de localisation des mots, des phrases, des temps des verbes et des modulateurs (le nombre de «peut-être», de «pourrait être», de conditionnels qu on trouve aussi bien dans le discours d un offi ciel que dans les prévisions du temps ou l annonce d un match de football - Exercice de compréhension quels éléments ont été donnés dans la séquence? Lesquels sont sûrs? Lesquels sont supposés? - Exercices d imitation : reproduire une séquence d émission «parler comme» un journaliste, une personnalité interrogée, le témoin d un événement exceptionnel etc. SITOGRAPHIE 16

17 17

18

19 Ateliers A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 A11 A12 LE WEB 2.0 : LE WEB INTERACTIF, UN ATOUT INCONTOURNABLE POUR L ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DES LANGUES Giedo Custers, professeur de FLE et formateur TICE (Belgique) TOURNER UN FILM AVEC UN TÉLÉPHONE PORTABLE : CRÉATIVITÉ, PÉDAGOGIE ET TRAVAIL SUR LA LANGUE Benoît Labourdette, auteur, réalisateur, producteur et formateur (France) ÉVALUER LES COMPÉTENCES EN LANGUE DANS UNE PERSPECTIVE ACTIONNELLE : POURQUOI? COMMENT? Cécile Canon, chargée de programmes bureau DILF/DELF/DALF au CIEP (France) MOTEUR ACTION! TECHNIQUES D ANIMATION POUR DES APPRENANTS ADOLESCENTS Anouk Pouliquen, formatrice de formateurs FLE et FOS (France) DU CULTUREL À L INTERCULTUREL, DU DISCOURS À LA PRATIQUE DE CLASSE Manuela Ferreira Pinto, responsable du département Langue française au CIEP (France) APPROCHE ACTIONNELLE : ET LA GRAMMAIRE DANS TOUT ÇA? Monique Denyer, inspectrice honoraire de l enseignement secondaire en Communauté française de Belgique (Belgique) INTERACTIVITÉ DES SUPPORTS, INTERACTION DES APPRENANTS Serge Priniotakis, enseignant de FLE et formateur (Espagne) LA PERSPECTIVE ACTIONNELLE : QUELLE LANGUE DE TRAVAIL DANS UN MILIEU CULTURELLEMENT HOMOGÈNE? Christine Kleszewski, enseignante de FLE à l Université du Littoral-Côte d Opale (France) PERSPECTIVE ACTIONNELLE ET PÉDAGOGIE DU PROJET : POUR TOUS NIVEAUX ET TOUS PUBLICS? Emilie Perrichon, maître de Conférences à l Université du Littoral- Côte d Opale (France) INTERAGIR POUR DE VRAI SUR LE WEB 2.0 : APPROCHE INTERACTIONNELLE ET TÂCHES DE LA VIE RÉELLE Christian Ollivier, enseignant-chercheur à l Université de La Réunion et formateur (France) LA BOÎTE À LETTRES : DES MOTS POUR LE DIRE, DES MOTS POUR L ÉCRIRE Sylvie Wuattier, professeure à l Escola d Idiomes Moderns de l Université de Barcelone (Espagne) et Eulàlia Vilaginés, professeure à la EOI de Mataró (Espagne) ARTICULER LE LINGUISTIQUE ET LE CULTUREL Maria-Alice Médioni, enseignante en Master 2 Didactique des langues étrangères et TICE (Lyon 2) et responsable du Secteur Langues du GFEN (France)....77

20 20

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015 Formation Continue Les stages pédagogiques s adressent à tous les professeurs de Français Langue Etrangère souhaitant approfondir leur formation, actualiser leurs connaissances et renouveler leurs méthodes

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Christian Ollivier est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Réunion et membre du laboratoire Langues, textes et Communication dans les espaces créolophones et francophones

Plus en détail

Le séminaire de français de Chicago # 6

Le séminaire de français de Chicago # 6 Alliance Française de Chicago Consulat général de France à Chicago Service culturel Le séminaire de français de Chicago # 6 Enrichir son sac à malices : pistes pour mieux exploiter le jeu à l ère actionnelle

Plus en détail

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br I. Le contexte Plan de l intervention II. Le document authentique et le Projet 7 milliards

Plus en détail

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Jacky GIRARDET CLE International Résumé : L apprentissage d une langue étrangère procède souvent selon une suite de simulations des tâches que le futur utilisateur

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE/FLS

Didactique et méthodologie du FLE/FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE/FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

Formation Enseigner et apprendre avec le document audiovisuel

Formation Enseigner et apprendre avec le document audiovisuel «Enseigner et apprendre avec un document audiovisuel afin de perfectionner les compétences communicatives.» I. Présentation générale Descriptif de formation 18 au 22 août 2014 CREFECO - Pour les enseignants

Plus en détail

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES CAVILAM Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com Sites

Plus en détail

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013 Le présent vademecum a pour vocation de synthétiser les atouts et principales caractéristiques de Parlons français, c est facile!, des pistes d exploitation du site, ainsi qu un mode d emploi du kit marketing

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

Titre de la formation : Intégration d une plateforme de formation en ligne dans un cours d enseignement d une langue étrangère.

Titre de la formation : Intégration d une plateforme de formation en ligne dans un cours d enseignement d une langue étrangère. Titre de la formation : Intégration d une plateforme de formation en ligne dans un cours d enseignement d une langue étrangère. Date : 26 27 28 juillet 2009 Formation organisée par le CNF d Alep en collaboration

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

Mots-clés : Projet FORTTice scénario pédagogique TIC didactique de l écriture en FLS.

Mots-clés : Projet FORTTice scénario pédagogique TIC didactique de l écriture en FLS. Écrire la ville, un scénario pédagogique pour le développement de la compétence scripturale en français langue seconde en contexte universitaire, dans le cadre du Projet FORTTice Rodine Eid, Ph. D (Cand.)

Plus en détail

PROGRAMMATION 2014 du CREFECO

PROGRAMMATION 2014 du CREFECO PROGRAMMATION du CREFECO NoIntitulé Objectifs Public Dates et lieu de formation VOLET RÉGIONAL I. FORMATIONS RÉGIONALES au CREFECO ET PROJETS RÉGIONAUX 1. Activités ludiques et activités orales : français

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013

Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013 Page 1 sur 5 Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013 Options : Fle, didactique des langues-cultures. Enseignant Thème,

Plus en détail

www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE

www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE Pourquoi enseigner le français avec TV5MONDE? Depuis plus de 10 ans, TV5MONDE propose un dispositif

Plus en détail

Information Formation de Formateurs FEI / DAIC

Information Formation de Formateurs FEI / DAIC Information Formation de Formateurs FEI / DAIC En complément de sa programmation annuelle, le Centre Ressources Illettrisme tient à informer l ensemble des acteurs régionaux de la mise en place d un dispositif

Plus en détail

GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits

GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits GRAF Groupe de Recherche Action Formation Des outils de formation Co-construits AEFTI I. Fiche technique Domaine : Thème(s) abordé(s) Public visé Objectifs poursuivis Méthode(s) mise(s) en œuvre Co-construction

Plus en détail

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie.

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie. Historique La réalisation du site Franc-parler.org a été commandée suite au rapport remis en décembre 1998 par le député Patrick Bloche au Premier ministre Lionel Jospin - Le désir de France : La présence

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires Le site de l ABCD de l égalité fournit des ressources pour accompagner l expérimentation qui se déroule pendant l année scolaire 2013-2014 dans dix académies volontaires et concerne 275 écoles et plus

Plus en détail

XXI e Stage de Français des Relations Internationales

XXI e Stage de Français des Relations Internationales XXI e Stage de Français des Relations Internationales Du 6 au 18 juillet 2015 Située à quarante minutes de Bruxelles, à une heure de Lille et à une heure vingt de Paris, Mons est une ville qui a su conserver

Plus en détail

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique A.F.P. Ateliers de Formation Professionnelle Construire un lien entre théorie et pratique Plan de la présentation 1. Les A.F.P. Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 2.

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2008 Hors-Thèmes La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Thomas LAPEN Centre Franco-Japonais Alliance Française d Osaka tlapen?yahoo.fr Au sein de la

Plus en détail

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR»

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» Participants : professeurs de l enseignement primaire, secondaire ou supérieur, enseignant le français langue étrangère

Plus en détail

Individualisation et usages des TIC en formation de base

Individualisation et usages des TIC en formation de base Individualisation et usages des TIC en formation de base Professionnalisation de la lutte contre l illettrisme et de la formation de base Modules de base pour la formation de formateurs TRAIN - Module

Plus en détail

Solution e-learning pour vos études Erasmus

Solution e-learning pour vos études Erasmus Solution e-learning pour vos études Erasmus http://linguaprepa.kerwan.net Equipe projet Soufian BAROUABI : Développeur multimédia Omar Djiba : Concepteur pédagogique Jesus GARATE : Concepteur pédagogique

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

À propos d interaction (2)

À propos d interaction (2) fiche pédagogique FDLM N 379 / EXPLOITATION DES PAGES 26-27 PAR PAOLA BERTOCCHINI ET EDVIGE COSTANZO LES INTERACTIONS EN CLASSE DE LANGUE CONSTI- TUENT UN RÉSEAU COMPLEXE QUI CONCERNE ENSEI- GNANT ET APPRENANTS,

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Ouverture : Annette Søndergaard Gregersen, Maître de conférence, Læreruddannelsen Zahle François Zimeray, Ambassadeur de France

Ouverture : Annette Søndergaard Gregersen, Maître de conférence, Læreruddannelsen Zahle François Zimeray, Ambassadeur de France PROGRAMME Vendredi 7 novembre 14h00 14h30 14h45-15h30 15h30 Accueil des participants Ouverture : Annette Søndergaard Gregersen, Maître de conférence, Læreruddannelsen Zahle François Zimeray, Ambassadeur

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE Exploiter des outils innovants en classe

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique

projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique Grenoble 12 juillet 2011 1 Apports d un d projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique du Français ais Langue Étrangèrere Soutenance de thèse de Louay Pierre SALAM Membres du jury: Maguy

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE

Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Technologies de l information et de la communication pour l enseignement - TICE Exploiter des outils innovants selon votre

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Une évolution parallèle?

Une évolution parallèle? Ecrire sur le web 2.0 / social : avantages des tâches interactionnelles sur le web 2.0 Christian Ollivier Université de La Réunion, département de FLE JOURNÉE D ÉTUDE DU CIDLV, ULB, 31/01/2012 Une évolution

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE / FLS

Didactique et méthodologie du FLE / FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE / FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE. Niveau A1. Allô?

ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE. Niveau A1. Allô? ACTIVITÉ DE COMPREHENSION ORALE Niveau A1 Allô? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document sonore - une fiche d auto-évaluation Auteurs-concepteurs

Plus en détail

Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015

Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015 Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015 Ce concours est organisé par l'association Hongroise des Enseignants de Français en partenariat avec l'institut Français de Budapest, le groupe pilote

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE ANNEXE III GRILLE HORAIRE Première année Deuxième année Enseignements Horaire hebdomadaire Volume annuel Horaire hebdomadaire Volume annuel (à titre indicatif) (à titre indicatif) Total cours TD Total

Plus en détail

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres diplômes Domaine ministériel : Hors domaines de formation Présentation L I.E.F.E. aligne l apprentissage

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE / FLS

Didactique et méthodologie du FLE / FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Didactique et méthodologie du FLE / FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

L innovation dans le champ de la documentation : un vade-mecum : «Apprendre ensemble à l ère numérique»

L innovation dans le champ de la documentation : un vade-mecum : «Apprendre ensemble à l ère numérique» documentation : un vade-mecum, documentation : un vade-mecum : «Apprendre ensemble à l ère numérique» 1 I Pourquoi, pour quoi, comment innover? L innovation n est pas une fin en soi elle existe depuis

Plus en détail

Projet Bring your own device

Projet Bring your own device Projet Bring your own device Apportez votre appareil numérique" Mai 2015 Jean-Jacques GOINEAU Professeur - COTIC Introduction : Que signifie Bring your own device? Il s agit de permettre aux usagers, en

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES

Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES naturellement international Qui sommes-nous? Se former avec SIFCO, c est bénéficier d une certification ISO 9001 pour la conception et la réalisation de prestations Né

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION Activités 147 148 Étudier le projet de l émission 1.1.S informer et discuter du projet de l émission S informer auprès du producteur de ses intentions Faire préciser

Plus en détail

Communiqué de presse. Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone. Discours de la ministre de l Education

Communiqué de presse. Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone. Discours de la ministre de l Education Joëlle MILQUET - Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Education Culture Enfance Communiqué de presse Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone Discours de la ministre

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE La localisation géographique A l entrée de la Petite France, le quartier historique de Strasbourg, et proche de la gare, l AFSE est facilement accessible. Un arrêt de bus en

Plus en détail