Bus de communication

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bus de communication"

Transcription

1 Bus de communication Sylvain MONTAGNY Bâtiment chablais, bureau Retrouver tous les documents de Cours/TD/TP sur le site

2 Présentation des cours : Sommaire Cours : 12 h en 8 séances Étude de norme des protocoles Étude de documentations constructeur Application notes Datasheet One Wire bus SPI I2C CAN LIN Zigbee Université de Savoie 2

3 Présentation TP TD : 20 h en 5 séances Mise en place de différents bus de communication sur base microcontrôleurs/fpga : One Wire bus >> Capteur de température DS1820 SPI >> Connexion Maître esclave µc Pic 16F877 I2C >> Codec Audio 24 bits WM8731 >> Connexion Horloge Tps Réel (RTC) / PIC CAN >> Connexion Multi-Maître µc Pic 16F877 LIN >> Communication simple via UART Zigbee >> Etablissement d un réseau complet Université de Savoie 3

4 Bus de communication Les protocoles que nous allons étudier sont des protocoles de couches basses. Pour faire fonctionner le bus de communication il faut : Maîtriser le protocole de couche basse (SPI, CAN, One-wire ) Comprendre le protocole de couche haute, spécifique à chaque composant (l ordre des requêtes, le contenu de chaque réponse, etc ) ou l inventer si celui-ci n existe pas. Université de Savoie 4

5 One-wire Université de Savoie 5

6 One-wire Caractéristiques générales (1) Page 1 à 3 de AN1199 (Microchip) De quel constructeur ce bus de communication est (registered trademark)? Quelle est le domaine d application? Débit : Nombre de fils : Université de Savoie 6

7 One-wire Caractéristiques générales (2) Asynchrone Type maître-esclave (single master, multi salves) Half duplex, Bidirectionnelle LSB first Bit oriented Possibilité d alimenter les esclaves 7

8 One-wire Prérequis matériel Etre capable de générer des delays de 1µs. Ligne IO bidirectionnel I/O Open drain avec pull up (interne ou externe) Université de Savoie 8

9 One-wire Les 4 opérations Quatre opérations : Reset Write 1 Write 0 Read bit Université de Savoie 9

10 Université de Savoie 10

11 int reset(void) { int presence; TRISE.F2=0; PORTE.F2=0; delay_us(480); TRISE.F2=1; delay_us(70); presence=porte.f2; delay_us(410); return presence; } int read(void) { int valeur; TRISE.F2=0; PORTE.F2=0; delay_us(6); TRISE.F2=1; delay_us(9); valeur=porte.f2; delay_us(55); return valeur; } void write_0(void) { TRISE.F2=0; PORTE.F2=0; delay_us(60); TRISE.F2=1; delay_us(10); } void write_1 (void) { TRISE.F2=0; PORTE.F2=0; delay_us(6); TRISE.F2=1; delay_us(64); } void write_byte(char sdata) { int i; } for(i=0;i<8;i++){ if( ( (sdata>>i) & 0x01) ==1) write_1(); else write_0(); }

12 One-wire Application Réaliser la lecture de la température du capteur DS1820 (One- Wire digital thermometer) Affichage sur des leds ou sur le LCD Université de Savoie 12

13 SPI Université de Savoie 13

14 SPI Caractéristiques générales (1) Document : Mid Range MCU Family : DS31017A. Baptisé SPI (Serial Peripheral Interface) par motorola. Quelle est le domaine d application? Débit : Jusqu à plusieurs Mbps Nombre de fils : 4 Université de Savoie 14

15 SPI Caractéristiques générales (2) Synchrone Type maître-esclave (single master, multi salves) Unidirectionnel (Une ligne par direction) Full duplex Université de Savoie 15

16 SPI Connexions (1) Université de Savoie 16

17 SPI Connexions (2) Le bus SPI contient 4 signaux logiques : SCLK : Horloge (Généré par le maître) MOSI : Master OUT, Slave IN MISO : Master IN, Slave OUT SS : Slave Select, actif à l état bas, généré par le maître. Il existe d'autres noms qui sont souvent utilisés : SCK : Horloge (Généré par le maître) SDI, DI, SI : Serial Data IN SDO,DO,SO : Serial Data OUT ncs, CS, nss, STE : SS Université de Savoie 17

18 SPI L horloge (1) Il n y a pas de spécification précise dans le protocole SPI précisant les fronts d horloge pour la validation des données. En pratique, nous retrouvons 4 modes de fonctionnements, qui sont une combinaison de 2 variables : CPOL : Précise la polarité de la clock au repos (haut ou bas) CPHA : Précise si on travail sur un front montant ou sur un front descendant pour l acquisition. Université de Savoie 18

19 SPI L horloge (2) Université de Savoie 19

20 SPI Les SSP du PIC pour le fonctionnement du SPI BSSP : Basic Synchronous Serial Port pas de gestion des polarités de la clock SSP : Synchronous Serial Port MSSP : Master Synchronous Serial Port SSP + gestion des modes maître/esclave en I 2 C Etudier le fonctionnement de la liaison SPI dans un PIC (chapitre 17.3 à ) Université de Savoie 20

21 SPI Avantages / Inconvénients Avantages Débit plus important que pour le protocole I2C Aucun arbitre car aucune collision possible Très simple Inconvénients : Monopolise plus de Pin d un boîtier que l I2C Aucun adressage possible, il faut une ligne de sélection par esclave Pas d acquittement S utilise sur des plus courtes distances que les liaison série ou CAN Université de Savoie 21

22 SPI Application (voir ) Université de Savoie 22

23 I 2 C Université de Savoie 23

24 I 2 C Caractéristiques générales (1) Document : I 2 C bus specification (NXP document) page 3 à 12 IIC : Inter Integrated Circuit Quelle est le domaine d application? Débit : Jusqu à 100 kbps en mode standard Jusqu à 400 kps en mode Fast Jusqu à 3,4 Mbps en mode High Speed Jusqu à 5 Mbps en mode Ultra Fast Nombre de fils : Université de Savoie 24

25 I 2 C Caractéristiques générales (2) Synchrone Type maître-esclave (Multi masters, multi salves) Bidirectionnel Half duplex Byte oriented transmission MSB first Université de Savoie 25

26 I 2 C Terminologie Transmitter : Celui qui envoi les données sur le bus Receiver : Celui qui reçoit les données sur le bus Master : Celui qui initie le transfert Slave : Celui est adressé pour un transfert. Université de Savoie 26

27 I 2 C Accès au bus Quel est l état de la ligne au repos? Quel est l état de la ligne si un device émet un «1» et un autre un «0»? Comment voit-on une collision? Université de Savoie 27

28 I 2 C Validité des bits / Start / Stop Validité des bits transmis : Condition de START et STOP : La donnée sur la ligne SDA doit être stable pendant toute la durée de l état haut de SCL. Une transition de HAUT à BAS sur SDA pendant que SCL est au repos (HAUT) défini une condition de START. Une transition de BAS à HAUT sur SDA pendant que SCL est au repos défini la condition de STOP.

29 I 2 C Transfert et acquittement Document NXP page 10 / chapitre 3.3 Transfert de données : Combien d octet peut-on transmettre à la suite? Comment un esclave récepteur peut il bloquer le transfert lorsqu il est occupé? Acquittement : Qui génère le coup d horloge sur SCL pour le bit d acquittement? Pendant l acquittement : Que fait le récepteur, que fait l émetteur? Que ce passe t il lorsque qu un esclave-récepteur n acquitte pas le transfert? Université de Savoie 29

30 I 2 C Arbitrage des collisions L émetteur transmettant un 1 le premier perd. Université de Savoie 30

31 I 2 C Format de la trame START condition Slave Address - 7 bits Read/Write 1 bit Data : n octets + 1 bit acquittement STOP condition Vidéo commercial de NXP : Université de Savoie 31

32 Bus CAN Université de Savoie 32

33 Bus CAN Caractéristiques générales (1) CAN : Control Area Network, BOSCH 1983 Quelle est le domaine d application? Principalement l automobile Débit (Dépend de la taille du réseau) jusqu à 1 Mbps (réseaux < 40 m) 125 kbps (réseau < 500 m). Nombre de fils : Université de Savoie 33

34 Bus CAN Caractéristiques générales (2) Asynchrone Bus Multi-Maîtres Bidirectionnel Half duplex Différentielle : moins sensible aux perturbations Byte oriented transmission Université de Savoie 34

35 Bus CAN Origines Constat dans l automobile : 2000 m de câble 1800 connexions en 1995 >> La fiabilité et la sécurité sont menacées. Les normes en matière de pollution et de consommation d énergie multiplient les capteurs et actionneurs intelligents. Le besoin de sécurité accrue (ABS, ESP, AIR-BAG ) et la demande de confort (mémorisation des réglages de conduite, climatisation régulée par passager, système de navigation ) ne font que renforcer cette tendance. Extension du bus CAN Les composants CAN se démocratisent et investissent d autres secteurs de l industrie (engins travaux publique, agricole, médical, produits numériques, systèmes électrotechnique ) Université de Savoie 35

36 Bus CAN Pourquoi un bus CAN? Câblage conventionnel Câblage CAN Tous les nœuds reçoivent le message CAN. Chaque nœud récepteur décide de l intérêt du message émit. Il est possible d interroger un nœud particulier. 36

37 Les sous couches LLC, MAC et PLS sont traitées par les circuits contrôleur de bus CAN (microcontrôleur, circuits spécialisés)

38 Bus CAN Couche physique (1) Codage NRZ (Non Return To Zero). Le niveau de tension de la ligne est maintenu pendant toute la durée durant laquelle un bit est généré dominant récessif récessif dominant récessif dominant dominant La technique du Bit Stuffing impose au transmetteur d ajouter automatiquement un bit de valeur opposée lorsqu il détecte 5 bits consécutifs dans les valeurs à transmettre. Pourquoi? Trame à l'émission avant la mise en place des bits de stuffing Trame avec bits de stuffing (S) S S

39 Bus CAN Couche physique (2) La transmission des données s effectue sur une paire par émission différentielle entre les deux lignes (CAN H et CAN L). La ligne du bus doit se terminer par des résistances de 120 Ohms. Université de Savoie 39

40 Bus CAN Format de la trame de donnée Il existe quatre types de trames spécifiques et d un intervalle de temps les séparant : Les trames de données Les trames de requête (demande d information à un nœud) Trames d erreurs (émises par n importe quel noeud dès la détection d une erreur) Des trames de surcharge (ces trames correspondent à une demande d un laps de temps entre les trames de données et de requête précédentes et successives). Note : Il existe un espace intertrame de 3 bits récessifs entre les trames de données et de requête. Université de Savoie 40

41 Bus CAN Format de la trame de donnée, doc AN713 (p 6 & 7) Retrouver le nombre de bits de chaque élément de la trame. Retrouver et isoler les différentes parties : début de trame, champ d'arbitrage, champ de commande, champ de données, champ de CRC, champ d'acquittement, fin de trame. Field name Length (bits) Purpose Start-of-frame 1 Denotes the start of frame transmission Identifier 11 Unique identifier for the data which also represent the message priority Remote transmission request (RTR) 1 Dominant (0) Identifier extension bit (IDE) 1 Dominant (0) Reserved bit (r0) 1 Dominant (0) Data length code (DLC) 4 Number of bytes of data (0-8 bytes) Data field 0 64 Data to be transmitted (length dictated by DLC field) CRC 15 Cyclic Redundancy Check CRC delimiter 1 Recessive (1) ACK slot 1 Transmitter sends recessive (1) and any receiver can assert a dominant (0) ACK delimiter 1 Recessive (1) End-of-frame (EOF) 7 Recessive (1)

42 Bus CAN Terminologie (1) Noeud : Sous-ensemble relié à un réseau de communication et capable de communiquer sur le réseau. Valeurs du bus : Les deux valeurs logiques définies ne sont pas le 0 et le 1, mais des formes dites dominante et récessive. Message : Chaque information est véhiculée sur le bus à l aide d un message (trame de bits) de format défini mais de longueur variable (et limitée). Routage des informations : Des noeuds peuvent être ajoutés au réseau sans qu il n y ait rien à modifier. Chaque message possède un identificateur (identifier) qui n indique pas la destination du message mais la signification des données du message. Ainsi tous les noeuds reçoivent le message, et chacun est capable de savoir grâce au système de filtrage si ce dernier lui est destiné ou non.

43 Bus CAN Terminologie (2) Trame de données : Une trame de données (data frame) est une trame qui transporte, comme son nom l indique, des données. Demande d une trame de données : Un noeud peut demander à un autre noeud d envoyer une trame de données, et pour cela il envoie luimême une trame de requête. La trame de données correspondant à la trame de requête initiale possède alors le même identificateur. Débit bit : Le débit bit peut varier entre différents systèmes, mais il doit être fixe et uniforme au sein d un même système. Priorités : Les identificateurs de chaque message permettent de définir quel message est prioritaire sur un autre. Fonctionnement multi-maître : Lorsque le bus est libre, chaque noeud peut décider d envoyer un message. Seul le message de plus haute priorité prend possession du bus. Université de Savoie 43

44 Bus CAN Terminologie (3) Arbitrage : Si deux noeuds ou plus tentent d émettre un message sur un bus libre il faut régler les conflits d accès. On effectue alors un arbitrage bit à bit (non destructif) tout au long du contenu de l identificateur. Ce mécanisme garantit qu il n y aura ni perte de temps, ni perte d informations. CSMA/CA (Carrier Sense Multiple Access - Collision Avoidance). Points de connexion : La liaison de communication série CAN est un bus sur lequel un nombre important d unités peuvent être raccordées. En pratique le nombre total d unités sera déterminé par les temps de retard (dus aux phénomènes de propagation) et/ou les valeurs des charges électriques que ces unités présentent sur le bus. Acquittement : Tous les récepteurs vérifient la validité d un message reçu, et dans le cas d un message correct ils doivent acquitter en émettant un flag. Université de Savoie 44

45 Bus CAN Mise en œuvre (1) Application Note Microchip AN713, An introduction to the CAN protocol that discusses the basics and key features. AN228, A CAN Physical Layer Discussion AN754, Understanding Microchip s CAN Module Bit Timing Débit en kbits/s Longueur en m

46 Les timings du bus CAN Le Nominal Bit Time Le bus CAN est défini par le temps d un bit (T BIT ou Nominal Bit Time) qui nous permettra de connaître le débit binaire (Nominal Bit Rate). Durée d'un bit = Nominal Bit Time Le problème est que les oscillateurs des différents nœuds sur le bus n ont pas la même fréquence d horloge. De plus, ces horloges ont des défauts de précision et de stabilité. Il faut donc trouver une manière spécifier la durée d un bits (Nominal Bit Time) commune à tous les nœuds. Université de Savoie 46

47 Les timings du bus CAN Le time Quantum Chaque nœud va donc définir une base de temps qui lui est propre : le Time Quantum. Cette base de temps est une fraction de l horloge de l oscillateur du bus. Elle servira d unité de temps pour la gestion de tous les timings du bus. Horloge du bus Horloge divisée >>Nouvelle unité de temps pour les timings du BUS CAN Time Quantum Durée d'un bit (entre 8 et 25 fois le time Quantum) = Nominal Bit Time

48 Les timings du bus CAN Réglage time Quantum sur PIC18F Retrouver l expression de T Q =f(brp, F OSC ) : T Q 2.( BRP 1) F OSC Université de Savoie 48

49 Les timings du bus CAN Le time Quantum (3) Université de Savoie 49

50 Les timings du bus CAN Durée d'un bit = Nominal Bit Time Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 1 T Q 1 T Q -8T Q 1 T Q -8T Q 2T Q -8T Q Sampling Point le segment de synchronisation : Il est utilisé pour valider le fait que les nœuds sont synchronisés. En effet, une transition (début d un bit) doit s effectuer dans ce segment. Le segment de propagation : Il est utilisé pour compenser les phénomènes de temps de propagation sur le bus. (voir transparent suivant) Les segments «phase1» et «phase2» : Ils sont utilisés pour compenser les erreurs de phase et de fréquence des oscillateurs. Un rallongement ou raccourcissement de ces segments permet de resynchroniser l horloge, et d optimiser le point d échantillonnage. Le point d échantillonnage : C est le point où la valeur du bit est lue sur le bus. Il est situé à la fin du segment de phase1. Université de Savoie 50

51 Les timings du bus CAN Propagation Segment RTT = Round Trip Time >> Prog_Seg Collision!!! Pour que la collision soit vue, il faut : Propagation Segment = RTT Débit Longueur Longueur d'un bit 1 Mbit/s 30 m 1 s 800 kbit/s 50 m 1,25 s 500 kbit/s 100 m 2 s 250 kbit/s 250 m 4 s 125 kbit/s 500 m 8 s 62,5 kbit/s 1000 m 16 s 20 kbit/s 2500 m 50 s 10 kbit/s 5000 m 100 s

52 Les timings du bus CAN Phase segment Durée d'un bit = Nominal Bit Time Phase_Seg1 Phase_Seg2 1 à 3 Sampling points Environ 80% du Nominal Bit Time L agrandissement de phase_seg1 ou le raccourcissement de Phase_Seg2 permet d ajuster le point d échantillonnage. De plus Phase_Seg2 a une durée minimale représentant l IPT (Information Processing Time = Temps de quantification du bus) L échantillonnage peut être évalué plusieurs fois pour plus de robustesse 52

53 Les timings du bus CAN Synchronisation segment Nœud 1 Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 Nœud 2 Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 2 Nœuds CAN synchronisés Si les deux nœuds CAN ne sont pas synchronisés, la valeur lue sur le bus au moment de l échantillonnage peut être fausse. Ces retards sont gênants pour la phase d acquittement de la trame où il y a peu de temps pour finir de calculer le CRC. Deux processus peuvent intervenir pour compenser les déphasage des deux oscillateurs : La Hard Synchronisation La Resynchronisation 53

54 Les timings du bus CAN Les synchronisations (1) La Hard Synchronisation : Elle est réalisée une seule fois pendant le début d un message (Start Of Frame). L effet d une hard-synchronisation est de faire repartir le Nominal Bit Time depuis le segment de synchronisation (SYNC_SEG). Le Nominal Bit Time en cours est abandonné et un nouveau Nominal Bit Time repart (dès le Time Quantum suivant), depuis le segment de synchronisation (SYNC_SEG). La Resynchronisation Lorsque le nœud CAN récepteur relève une désynchronisation lors d un nouveau bit, il va rallonger Seg_Phase1 (+SJW) ou raccourcir Seg_phase2(- SJW) pour recaler le position du bit. La valeur de l offset SJW (Synchronization Jump Width) est paramétrable. Université de Savoie 54

55 Les timings du bus CAN Les synchronisations (2) Bit émis par un nœud sur la ligne Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 Nœud 1 synchronisé : Le front est dans le Sync_Seg Sampling point décalé Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 SJW Phase_Seg2 Nœud 2 en avance sur le bit émis : Phase_Seg1 = Phase_Seg1 + SJW Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 SJW Sync_Seg Prop_Seg Phase_Seg1 Phase_Seg2 Nœud 3 en retard sur le bit émis : Phase_Seg2 = Phase_Seg2 - SJW 55

56 Bus CAN Mise en œuvre dans un µc (1) Comment envoyer un message sur le µc PIC18F2480? Configurer le module ECAN : Timing : Time Quantum, Sync_Seg, Phase_Seg1, Phase_Seg2, SJW Trame Standard ou Extended, sample point, IPT (Information Processing Time) Le module ECAN s occupe : Des start/stop bits De l arbitrage du message sur la ligne Du calcul du CRC Remplir les buffers d émission (3 buffers) : TXBnSIDH TXBnSIDL TXBnEIDH TXBnEIDL TXBnDm 0<n<2 >> Pour l identificateur et 0<m<8 >> Pour les Données Le «Bus Transceiver» (MCP2551) s occupe de placer les signaux différentiels sur la ligne (CANH-CANL) 56

57 Bus CAN Mise en œuvre dans un µc (2) Comment recevoir un message? Configurer le module ECAN (Idem que pour l émission) : Timing : Time Quantum, Sync_Seg, Phase_Seg1, Phase_Seg2, SJW Trame Standard ou Extended, sample point, IPT (Information Processing Time) Déterminer les messages que nous souhaitons recevoir : Quels bits de l identificateur nous intéresse? (choix du «acceptance mask») Quels sont les valeur de ces bits? (Choix du filtre) Le module ECAN s occupe : De détecter les Start/stop bits De remplir les buffers de réceptions (si les messages reçus nous concerne) De faire la vérification du CRC. Lire les buffers de réception (2 buffers) : RXBnSIDH RXBnSIDL RXBnEIDH RXBnEIDL RXBnDm 0<n<1 >> Pour l identificateur et 0<m<8 >> Pour les Données Université de Savoie 57

58 Bus CAN Mise en œuvre dans un µc (3) Datasheet PIC18F2480 page 280 Expliquer le déroulement de l émission : Expliquer le déroulement de la réception Université de Savoie 58

59 Bus LIN 59

60 Bus LIN Caractéristiques générales (1) LIN : Local Interconnect Network Quelle est le domaine d application? Débit : Jusqu à 20 kbps Nombre de fils : Niveau de tension : 8 Volts à 18 Volts Université de Savoie 60

61 Bus LIN Caractéristiques générales (2) Asynchrone Bus Single Master / Multi Slave (up to 16) Bidirectionnel Half duplex Byte oriented transmission (sauf le signal de break) Université de Savoie 61

62 Bus LIN Le LIN permet une communication économique dans les applications où la bande passante et la polyvalence du CAN ne sont pas requises. Les réseaux automobiles modernes utilisent : Le LIN pour les applications faible coût Le CAN pour les communications plus large bande Le FlexRay pour les communications de données synchronisées haute vitesse dans les systèmes de sécurité avancés tels que la suspension active. Bus LIN CAN FlexRay Speed 20 kbit/s 1 Mbit/s 10 Mbit/s Cost $ $$ $$$ Wires or 4 Typical Applications Body Electronics (Mirrors,Power Seats, Accesories) Université de Savoie Powertrain (Engine, Transmission, ABS) High-Performance Powertrain, Safety (Drive-by-wire, active suspension, adaptive cruise control)

63 Bus LIN La trame : Header Break : Permet à l esclave de détecter la présence d un message sur le bus. Il est constitué d au moins 13 zéros. Synchronization : Sync est défini comme étant le caractère 0x55. Ce caractère permet d'effectuer une détection automatique de la vitesse de transfert afin d ajuster l horloge pour la récupération de la suite du message. Identifiant du message : Il correspondra à une adresse logique d un nœud esclave. Chaque nœud possède une adresse différente et peut avoir plusieurs adresses. Cet entête est toujours introduite par le maître. 63

64 Bus LIN La trame : Response Data: Ce champ est transmis par la tâche esclave et contient de 1 à 8 octets. Cheksum: Somme de contrôle (1 octet) Cette réponse est toujours introduite par un nœud esclave. A noter qu un nœud esclave peut être contenu par un module maître. 64

65 Bus Lin Communication Maître-Esclave Master Slave task Master task Lin message header Lin message Response Slave Slave Slave 1. Le maître émet le message d entête 2. La tache esclave contenu dans le maître émet la réponse 65

66 Bus Lin Communication Esclave-Maître Master Slave task Master task Lin message header Lin message Response Slave Slave Slave 1. Le maître émet le message d entête 2. Une tache esclave émet la réponse à destination du maître (de sa tache esclave) 66

67 Bus Lin Communication Esclave-Esclave Master Slave task Master task Lin message header Lin message Response Slave Slave Slave 1. Le maitre émet le message d entête 2. Une tache esclave émet la réponse à destination d un esclave 67

68 Bus LIN UART protocole Byte oriented Le protocole LIN est construit sur le protocole de couche basse UART, ce qui signifie que tous les octets transmis sur la ligne se font conformément au format «bit de start, data, bit de stop» A l exception du «message break» qui est constitué de 13 bits au niveau bas. Université de Savoie 68

69 Bus LIN La trame 13 bits 0x55 ID = 6 bits ID parité = 2 bits 0 Data 8 octets 1 octet PP Break Sync ID Data CheckSum Délimiteur ( 1 bit ) Délimiteur ( 1 bit ) Temps de réponse esclave Délimiteur ( 1 bit ) Université de Savoie 69

70 Bus LIN Réalisation matérielle et logicielle Dans la norme d une transmission LIN, l esclave peut avoir une désynchronisation de 15% de la fréquence d horloge du maître (avant resynchronisation). L esclave doit au minium échantillonner 10 bits pour le break. Question 1 : Retrouver la cohérence de la norme vis-à-vis des 13 bits imposés lors de l envoi du break par le maître. Question 2 : Comment mettre en oeuvre la reception de 10 bits à 0 sur une liaison série UART? Question 3 : Que va t il se passer dans l UART si les fréquence du maître et de l esclave sont synchronisés et que l UART récupère que les 10 premiers bits. Question 4 : Comment peut on mettre en œuvre la transmission de 13 bits à zéros pour générer le break depuis le maître? Université de Savoie 70

Réseaux de terrain : 3 partie. Réseaux de terrain : 3 partie

Réseaux de terrain : 3 partie. <tv> Réseaux de terrain : 3 partie </tv> Réseaux de terrain : 3 partie 1 La liaison RS 485 (1) EIA-485 (souvent appelée RS-485) est une norme qui définit les caractéristiques électriques de la couche physique d'une interface numérique sérielle.

Plus en détail

TP BUS CAN-LIN-I2C Commander par la carte Scan-Lin

TP BUS CAN-LIN-I2C Commander par la carte Scan-Lin 1 TP BUS CAN-LIN-I2C Commander par la carte Scan-Lin 189 Avenue de Choisy 75013 Paris 2 Sommaire BUS de terrain CAN (Controller Area Network)... 3 1- Introduction... 3 2- Caractéristiques... 3 3- Origine

Plus en détail

Les Réseaux Locaux Industriels

Les Réseaux Locaux Industriels Les réseaux et les modes de transmission Les Réseaux Locaux Industriels (RLI) BTS IRIS Les réseaux et les modes de transmission Les Réseaux Locaux Industriels (RLI) Synthèses Synthèse 1 : Le modèle en

Plus en détail

Programme de la journée

Programme de la journée Programme de la journée Présentation du bus CAN : Domaines d application Rappels sur les bus de terrain Le bus CAN Généralités sur les bus de terrain Le modèle OSI Le temps réel La couche physique La couche

Plus en détail

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN Le bus CAN Le protocole CAN principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN à l oscilloscope Réception

Plus en détail

Les thèmes abordés. Pourquoi le multiplexage? Les principes du multiplexage

Les thèmes abordés. Pourquoi le multiplexage? Les principes du multiplexage Le multiplexage Les thèmes abordés Pourquoi le multiplexage? Les principes du multiplexage Pourquoi le multiplexage? Prenons l exemple du secteur automobile L électronique automobile est en évolution constante

Plus en détail

LIAISON SERIE MODBUS

LIAISON SERIE MODBUS LIAISON SERIE MODBUS 1. INTRODUCTION AU BUS DE TERRAIN MODBUS :... 2 1.1. Généralités :... 2 1.2. Principe général :... 2 2. LIAISON SERIE RS485 :... 3 2.1. Transmission série asynchrone :... 3 2.2. Transmission

Plus en détail

Lorsqu un clavier émet un code vers un PC il se comporte en émetteur et le PC en récepteur. CLK DATA

Lorsqu un clavier émet un code vers un PC il se comporte en émetteur et le PC en récepteur. CLK DATA Synthèse de la quatrième série de TP Centre d intérêt CI12 : Communication et réseaux. TD Thématique I12 : La communication de l information. Mots clé Médium, média, code, signal binaire, série, trame,

Plus en détail

Les liaisons SPI et I2C

Les liaisons SPI et I2C DAMÉCOURT BENJAMIN AVRIL 28 Liaisons synchrones Les liaisons SPI et I2C Face arrière d un imac : trois ports USB, un port Firewire 4 et un port Firewire 8 CHRONOLOGIE ANNÉES 7 La liaison SPI et la création

Plus en détail

Les réseaux VAN - CAN

Les réseaux VAN - CAN Les réseaux VAN - CAN Guerrin Guillaume - 1 - Les réseaux VAN CAN Sommaire 1. Introduction...4 1.1. Problématique...4 1.2. Solutions apportées par le multiplexage...5 2. Principes du multiplexage...7 2.1.

Plus en détail

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics 1 INTRODUCTION 1.1 Capteurs de pression digitaux Les capteurs de pression digitaux utilisent un AIC interne pour la calibration digitale et la compensation en température et fournissent un signal de sortie

Plus en détail

Liaison RS232 BUS CAN

Liaison RS232 BUS CAN François SCHNEIDER Lycée Victor-Hugo BESANÇON. STS SE Développement de microcontrôleurs Microchip avec PICC Liaison RS232 BUS CAN Prérequis : langage C. I. Mise en situation. Le schéma du montage est donné

Plus en détail

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle.

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle. TD : LIAISON SERIE A partir du cours «généralités sur la transmission des données» et des annexes situées en fin de TD, répondre aux questions suivantes : PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Bus de terrain. Thèmes abordés 25.03.2015

Bus de terrain. Thèmes abordés 25.03.2015 Bus de terrain Un protocole répandu et facile à implémenter 1 Thèmes abordés Présentation Historique caractéristique de MODBUS MODBUS Implantation dans le marché Exemples d appareils, exemples de logiciels

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Les réseaux Locaux Un réseau local ou LAN en anglais (Local Area Network) permet la connexion d un ensemble de postes afin d échanger

Plus en détail

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Ethernet de Metcalfe Connexion de toutes les stations à un même câble 16.12.13 2 Ethernet et OSI Medium Access Control LLC Liaison MAC Couche 2 Physique

Plus en détail

ENSEIRB P.N Souris PS/2

ENSEIRB P.N Souris PS/2 ENSEIRB P.N Souris PS/2 Souris PS/2 1. Le protocole PS/2 Le protocole PS/2 permet une communication synchrone, bidirectionnelle et bits en série entre un système et un périphérique (couramment clavier,

Plus en détail

SIN : Maquettage d une solution en réponse à un cahier des charges

SIN : Maquettage d une solution en réponse à un cahier des charges SIN : Maquettage d une solution en réponse à un cahier des charges Module SIN 1.1 : Concevoir un système local et permettre le dialogue entre l homme et la machine Activité : TP2 IOWarrior - Commande de

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Communication dans un système embarqué

Communication dans un système embarqué Communication dans un système embarqué L USB, Universal Serial Bus Les cartes SD Protocoles TCP/IP : cas de l Ethernet Le 6lowPan Benjamin Bonny Guillaume Normand Loïc Raucy Theodoros Theodoropoulos 04/03/2011

Plus en détail

Protocoles de communication dédiés. Jean-Philippe Babau

Protocoles de communication dédiés. Jean-Philippe Babau Protocoles de communication dédiés Jean-Philippe Babau Département Informatique INSA Lyon 1 Plan Introduction Réseaux sans fil pour l embarqué RFID, IrDA, Bluetooth Réseaux de terrain I2C, CAN, FIP, TTP

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Réseaux informatiques

Réseaux informatiques PC / Réseau Réseaux informatiques Ethernet, WiFi, Bluetooth Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Réseaux locaux et étendus Éléments du réseau local, topologie Réseau Ethernet Sous-couches

Plus en détail

Protocole Modbus de la sonde de qualité de l air E4000

Protocole Modbus de la sonde de qualité de l air E4000 Protocole Modbus de la sonde de qualité de l air E4000 Ver Date Modification V1 Initial Version Initial/Initial version V2 10 June 2012 Temperature control with PID V3 11 oct. 2012 ASCII & RTU V4 22 mar

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET Jean-François L haire Diapositives commentées AVANT... Câblage en coaxial 1980: Signature de l'accord entre: INTEL DIGITAL XEROX - Micro-processeurs - Ordinateurs

Plus en détail

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 Token-Ring CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802 PLAN Réseau Token-Ring Préambule Caractéristiques Couche physique Méthode d'accès Contrôle du jeton Gestion des priorité Trame

Plus en détail

Exercices Réseaux : 1 partie

Exercices Réseaux : 1 partie Table des matières I. Exercices de base...3 1. Calcul de débit (D)...3 2. Calcul de temps de transmission (t)...3 3. Calcul de la taille des données (Q)...3 II. Protocole Ethernet Ethernet 802.3...4 1.

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Liaison série NOM: PRENOM: Grpe:

Liaison série NOM: PRENOM: Grpe: Cours de PIC Liaison série NOM: PRENOM: Grpe: Principe de fonctionnement Définition A la différence des liaisons parallèles la transmission série consiste à transmettre des informations binaires bit par

Plus en détail

Réseaux Mobiles. Chap4: Techniques d accès multiple dans le wifi. Rhouma Rhouma. https://sites.google.com/site/rhoouma

Réseaux Mobiles. Chap4: Techniques d accès multiple dans le wifi. Rhouma Rhouma. https://sites.google.com/site/rhoouma 1 / 52 Réseaux Mobiles Chap4: Techniques d accès multiple dans le wifi Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma École Supérieure d Économie Électronique 2eme année Master Pro MBDS 2 / 52 Plan

Plus en détail

- Exercices MODBUS - Table des matières

- Exercices MODBUS - Table des matières Table des matières MODBUS...2 Introduction...2 Échange entre un maître et un esclave...3 Question du maître...4 Exercice n 1...4 Réponse(s) de l'esclave...4 Exercice n 2...4 Exercice n 3...5 Exercice n

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique

Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles. Couche physique Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Couche physique Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m1/rezopro Supports de communication Quelques exemples :

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux réseaux informatiques

Chapitre 1 : Introduction aux réseaux informatiques Chapitre 1 : Z:\Polys\Internet RES0\01.Intro.fm - 9 janvier 2014 10:10 Plan - 1. Introduction p16-2. Structure des réseaux informatiques p17-3. Les supports de communication p19-4. Caractéristiques de

Plus en détail

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus RÉSEAU DE CHAMPS Modbus Protocole Quand vous voulez envoyer une lettre par la poste : Vous placez votre lettre dans une enveloppe; Sur le Recto, vous inscrivez l adresse du destinataire; Au dos, vous écrivez

Plus en détail

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS LE PROTOCOLE MODBUS PAGE 1 LE PROTOCOLE MODBUS 1) Introduction 1.1 Position du réseau Le protocole MODBUS est un moyen de communication dans les réseaux locaux industriels Ces applications sont la supervision

Plus en détail

SPÉCIALISTE DES COMPOSANTS ÉLECTRIQUES DE CARROSSERIE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES DE POINTE SYSTEMS CAN RÉSEAU CARS

SPÉCIALISTE DES COMPOSANTS ÉLECTRIQUES DE CARROSSERIE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES DE POINTE SYSTEMS CAN RÉSEAU CARS GUIDE D APPRENTISSAGE SPÉCIALISTE DES COMPOSANTS ÉLECTRIQUES DE CARROSSERIE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES DE POINTE SYSTEMS CAN Numéro du cours : BE003-01 01 RÉSEAU CARS 6 9120 rue Leslie, Richmond Hill, ON L4B

Plus en détail

Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux

Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux Master 1 Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux M. Heusse, P. Sicard Introduction L objectif de ce TP est de comprendre les fonctionnalités du protocole TCP (Transfert

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 7 01 Quels sont les facteurs à prendre en compte au moment de l implémentation d un protocole de couche 2 dans un réseau?

Plus en détail

Sommaire. Performances Bouton simple Liaison série STI2D SIN. Sommaire µc ATMEL AVR / ARDUINO 1/37

Sommaire. Performances Bouton simple Liaison série STI2D SIN. Sommaire µc ATMEL AVR / ARDUINO 1/37 Sommaire Performances Bouton simple Liaison série Sommaire µc ATMEL AVR / ARDUINO 1/37 Analyse des performances ATTENTION la LED embarquée sur la carte est différente suivant les versions Uno et Due pin

Plus en détail

LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES

LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES Page 1 LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES Dès l'apparition des structures de traitement programmés, s'est fait ressentir le besoin de transmettre des informations numériques de manière

Plus en détail

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013

4) La communication dans les réseaux LAN. 4.1) La commutation de paquets : Réseaux indus 20/02/2013 4) La communication dans les réseaux LAN Ils existent différents types de communication dans les réseaux. Dans les réseaux LAN, du type ETHERNET TCP- IP cette communication se fait par commutation de paquet.

Plus en détail

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F)

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F) NanoSense 123 rue de Bellevue, 92100 Boulogne Billancourt France Tél : 33-(0) 1 41 41 00 02, fax : 33-(0) 1 41 41 06 72 Protocole Modbus de la sonde Particules P4000 (Version 01F) Ver V01A V01B V01C V01D

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

Téléinformatique! Réseaux Locaux

Téléinformatique! Réseaux Locaux Téléinformatique! Réseaux Locaux AS - 2010/2011 Thomas Morsellino IUT Bordeaux 1 (Dépt. Info) Réseau 2 n Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par un support de transmission : ces éléments

Plus en détail

AMELIORATION DE L INTERFACE HOMME MACHINE DE LA MACHINE A CAFE TALEA GIRO LIAISON SPI

AMELIORATION DE L INTERFACE HOMME MACHINE DE LA MACHINE A CAFE TALEA GIRO LIAISON SPI SIN STI2D - Système d'information et Numérique TD TP Cours Synthèse Devoir Evaluation Projet Document ressource AMELIORATION DE L INTERFACE HOMME MACHINE DE LA MACHINE A CAFE TALEA GIRO LIAISON SPI 1 EXPOSÉ

Plus en détail

Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux

Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux RICM 4 Étude détaillée du protocole TCP La récupération d erreur et le contrôle de flux M. Heusse, P. Sicard Introduction L objectif de ce TP est de comprendre les fonctionnalités du protocole TCP (Transfert

Plus en détail

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1 Ethernet 802.3 But de cette présentation Le protocole Ethernet est le protocole de couche 2 (du modèle OSI) le plus utilisé actuellement, dans les réseaux locaux Il repose sur l emploi de matériel «Ethernet»

Plus en détail

Modbus - Adresses / Services

Modbus - Adresses / Services Modbus Présentation o réseau orienté dialogue inter automates par échange de messages o simple à implémenter mais possibilités limitées Caractéristiques o 1 seul maître / 1 ou plusieurs esclaves o médium

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h)

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h) Réseaux et Transmission de Données 4 - Couche MAC Maîtrise EEA Olivier Fourmaux Basé sur la 3éme édition du livre du Pr. A. S. Tanenbaum : Computer Networks Plan du cours de RTD 1. Introduction (3h) 2.

Plus en détail

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot FastEthernet et GigaBit Ethernet F. Nolot 1 FastEthernet et GigaBit Ethernet Rappel sur Ethernet F. Nolot 2 Ethernet? Regroupe 4 familles Ethernet et IEEE 802.3 : définition d'origine à 10 Mbps Fast Ethernet

Plus en détail

Technologies Ethernet

Technologies Ethernet Technologies Ethernet Cisco CCNA 1 Campus-Booster ID : 705 www.supinfo.com Copyright SUPINFO. All rights reserved Technologies Ethernet Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez : Apprendre

Plus en détail

Les réseaux Ethernet 1

Les réseaux Ethernet 1 Les réseaux Ethernet 1 Plan INTRODUCTION PRINCIPES TOPOLOGIE LA COUCHE PHYSIQUE LA COUCHE LIAISON La trame 802.3 La trame Ethernet La couche MAC La couche LLC 2 Introduction Norme 802.3 Conception originale

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

Réseaux Réseaux à diffusion

Réseaux Réseaux à diffusion Réseaux Réseaux à diffusion Exemple 1 (Réseau sans fil) Chaque station fait office d emetteur et de récepteur Chacune a une portée radio Si deux machines émettent en même temps, interférences E. Jeandel

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

IMPLEMENTATION DU RESEAU MODBUS POUR BALTIC512

IMPLEMENTATION DU RESEAU MODBUS POUR BALTIC512 IMPLEMENTATION DU RESEAU MODBUS POUR BALTIC512 Edition N 6 du 28/11/08 : ajout des bits de synthèse HS et Essai dans l état général ECS TABLE DES MATIERES A Présentation de la passerelle MODBUS...1 B Raccordement

Plus en détail

Fiche de Réseau de données

Fiche de Réseau de données Fiche de Réseau de données V.R May 25, 2015 Contents I Le modèle OSI 2 1 Concepts de base 2 2 Modèle OSI 4 II Réseau de données 5 1 Erreurs et correction d erreurs 5 2 Contrôle de flux 6 3 Contrôle de

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS...

MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS... SOMMAIRE : MISE EN PLACE DE LA PLATEFORME DE TESTS...2 INTRODUCTION...2 LE CÂBLE DE BOUCLE EXTERNE...2 CONFIGURATION DU POSTE INFORMATIQUE...3 Problème posé...3 Identification des éléments mis en cause...3

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

Réseaux de données 1

Réseaux de données 1 Réseaux de données 1 Fondamentaux de communication Les définitions de bases qu il faut comprendre Communication échange d information Protocole méthode standardisée de communication nœud - un participant

Plus en détail

Interface série RS485 MODBUS

Interface série RS485 MODBUS Interface série RS485 MODBUS 1. Principe : Le protocole Modbus (marque déposée par MODICON) est un protocole de dialogue basé sur une structure hiérarchisée entre un maître et plusieurs esclaves. Une liaison

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Gestion des ressources Smart - EWTS metering, Smart sensing SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société

Plus en détail

AFO485 : MODEM FIBRE OPTIQUE RFO485 : REPETEUR FIBRE OPTIQUE. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9011409-02

AFO485 : MODEM FIBRE OPTIQUE RFO485 : REPETEUR FIBRE OPTIQUE. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9011409-02 AFO485 : MODEM FIBRE OPTIQUE RFO485 : REPETEUR FIBRE OPTIQUE NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9011409-02 Les modules AFO485 et RF0485 sont fabriqués par ETIC TELECOMMUNICATIONS 13 Chemin du vieux

Plus en détail

Bus avionique ARINC 429.

Bus avionique ARINC 429. D. Bus avioniques Bus avionique. D.1. Définition: L'avionique est l'électronique appliquée aux techniques aéronautiques et spatiales. D.2. : D.2.1. description : L est un des plus anciens bus avionique.

Plus en détail

Introduction aux Réseaux Locaux Industriels

Introduction aux Réseaux Locaux Industriels I. Critères de comparaison entre RLI...3 I.1. 3 I.1.1....3 I.1.2....3 I.1.3....3 I.2. 3 I.2.1....3 I.2.2....4 I.2.3....4 II. Présentation rapide de quelques RLI...4 II.1. WorldFip 4 II.2. CAN (Control

Plus en détail

INSTRUMENTATION VIRTUELLE AVEC LabVIEW

INSTRUMENTATION VIRTUELLE AVEC LabVIEW serio@unistra.fr ver. ver. 1.1.2 nc nc INSTRUMENTATION VIRTUELLE AVEC LabVIEW «Base de la Programmation et Applications» École Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg serio@unistra.fr Plan du Cours

Plus en détail

Le BUS I2C Le protocole I2C

Le BUS I2C Le protocole I2C Le BUS I2C Le protocole I2C APPLICATIONS C. Majastre Décembre 2004 Sommaire Le protocole I2C... 1 APPLICATIONS... 3 1) EXEMPLE de LECTURE I2C.... 3 2) EXEMPLE d ECRITURE I2C :... 4 3) L I2C ET LE PIC 16F877

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Généralité sur le Modbus RTU

Généralité sur le Modbus RTU 1, square Marcel Fournier 92130 Issy les Moulineaux Tél. : + 33 1 79 73 50 40 Fax : + 33 1 46 26 27 84 Généralité sur le Modbus RTU Introduction : Le protocole Modbus est un protocole de dialogue basé

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard

Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard Bienvenue à l IUT de Belfort-Montbéliard Sommaire Les systèmes électroniques embarqués dans l automobile -Définition d un système embarqué -Les systèmes embarqués et l automobile -Le multiplexage -Les

Plus en détail

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP Université PAUL SABATIER TOULOUSE III SUPPORT de COURS Thierry DESPRATS IV - La COUCHE TRANSPORT dans le modèle TCP/IP Sommaire Introduction Notion de port Mécanismes communs à UDP et TCP Encapsulation

Plus en détail

Les capteurs biomédicaux

Les capteurs biomédicaux Les capteurs La gestion des échanges entre les capteurs et les applications médicales Référence : Frédérique Laforest 1 Au programme : distante 3. Un exemple : 802.15.4/ZigBee 2 1.1 Contexte 1.2 Objectifs

Plus en détail

Sommaire Introducton Modes de fonctonnement Architecture WiFi Méthodes d accès Trame WiFi Fonctonnalités

Sommaire Introducton Modes de fonctonnement Architecture WiFi Méthodes d accès Trame WiFi Fonctonnalités Sommaire Introducton 2 Modes de fonctonnement 2 Mode infrastructure 2 Mode ad hoc 3 Architecture WiFi 4 Couche physique 4 Couches liaison de données 4 Méthodes d accès 4 PCF 4 DCF 4 Trame WiFi 7 Fonctonnalités

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Les réseaux Token-ring

Les réseaux Token-ring Les réseaux Token-ring Les origines ½ Développés par IBM En 1981 : premier prototype En 1985 : ratification norme IEEE 802.5 à 4 Mbps En 1989 : ratification fonctionnement à 16 Mbps Les évolutions ½ Vers

Plus en détail

Universal Serial Bus

Universal Serial Bus Universal Serial Bus 1 CARACTERISTIQUES PHYSIQUES 1.1 Introduction : Le nouveau Bus de connexion série, promu par les principaux constructeurs informatiques et éditeurs de logiciels (Compaq, DEC, IBM,

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes.

A l'origine, les FYI sont uniquement des documents officiels issus des organismes de normalisation de l'internet, sans toutefois être des normes. 1 2 Deux groupes guident les évolutions de l Internet : un groupe de recherche, l IRTF (Internet Research Task Force) un groupe de développement, l IETF (Internet Engineering Task Force) ; travaille sur

Plus en détail

Correction CCNA1 Chap4

Correction CCNA1 Chap4 Correction CCNA1 Chap4 1. Question Quelle couche du modèle OSI a la responsabilité de spécifier la méthode d encapsulation utilisé pour un type spécifique de media? physique transport application liaison

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

Horloge à LED. Enseignants: Dominique BESSE Charles GLIKSOHN Thierry LEQUEU Patrick PAPAZIAN. Diana GRATADE Q1 Benjamin TUILARD P2 Promotion 2011/2013

Horloge à LED. Enseignants: Dominique BESSE Charles GLIKSOHN Thierry LEQUEU Patrick PAPAZIAN. Diana GRATADE Q1 Benjamin TUILARD P2 Promotion 2011/2013 Horloge à LED Diana GRATADE Q1 Benjamin TUILARD P2 Promotion 2011/2013 Enseignants: Dominique BESSE Charles GLIKSOHN Thierry LEQUEU Patrick PAPAZIAN 1. Présentation du sujet 1.1 Fonctionnement global 1.2

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des périphériques

Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des périphériques Périphériques et bus système Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des s MÉMOIRE PRINCIPALE BUS SYSTÈME Cache d'instructions MMU TLB Unité de de contrôle Unité de de traitement

Plus en détail

Architecture Ethernet

Architecture Ethernet Architecture Ethernet 2. Introduction Caractéristiques principales 3. Lestrames802.3etEthernet_II 4. EthernetetlemodèleOSI 5. Lacouchephysique 6. LacoucheLiaison(sous couchesmacetllc) 7. Concentrateur(hub)etcommutateur(switch)

Plus en détail

Modbus RS 485 KWL Protocole de communication

Modbus RS 485 KWL Protocole de communication Helios Ventilateurs NOTICE DE MONTAGE ET D'UTILISATION N 82830-0313 F Modbus RS 485 KWL Protocole de communication Pour groupes de ventilation double flux KWL EC 700 D KWL EC 1400 D KWL EC 2000 D FRANÇAIS

Plus en détail

TP Analyse de la trame DMX

TP Analyse de la trame DMX TP Analyse de la trame DMX Soit à mettre en place le montage suivant : Liaison USB/DMX Liaison DMX 512 Console virtuelle Interface (Free Styler) USB/DMX512 (Oksidizer USB2DMX) Twist-25 (IMG_Stage Line)

Plus en détail