Frapper aux portes. ou comment mobiliser pour les prochaines élections. Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons. Date : Octobre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Frapper aux portes. ou comment mobiliser pour les prochaines élections. Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons. Date : Octobre 2010"

Transcription

1 Frapper aux portes ou comment mobiliser pour les prochaines élections Auteurs : Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons Date : Octobre 2010

2 Sommaire La mobilisation électorale au coeur des campagnes américaines...5 1) Le retour progressif du porte-à-porte à destination des abstentionnistes ) Une efficacité sans comparaison avec les techniques ordinaires de campagne Le porte-à-porte, une stratégie électorale pour le Parti Socialiste: le projet pilote de ) Baser la stratégie électorale sur des faits : la genèse du projet pilote ) Ciblage des cantons prioritaires, formation des militants et évaluation Les trois bénéfices du porte-à-porte : efficacité électorale, reconquête de l électorat populaire et importance accrue du militant...8 1) Le porte-à-porte, une technique électorale efficace qui appelle un ciblage préalable ) Le porte-à-porte, une première réponse à la désaffection de l électorat populaire pour la gauche ) Le porte-à-porte, une forme de militantisme moderne Le porte-à-porte, pour gagner la prochaine élection présidentielle - massifier et professionnaliser la campagne Conclusion Frapper aux portes - ou comment mobilisr pour les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste octobre

3 Préambule : y Pour gagner une élection, il est souvent plus efficace de mobiliser les électeurs de son propre camp risquant de s abstenir que de tenter de persuader les indécis et les électeurs de l autre camp de voter pour soi. Or, pour mobiliser un électeur hésitant à se rendre aux urnes, le porte-à-porte, technique qui pourrait sembler rudimentaire à l heure d Internet, se révèle au contraire très efficace. y A l occasion des élections régionales de mars 2010, huit sections socialistes d Ile-de-France ont mené une campagne de mobilisation. Les résultats sont prometteurs : accueil très positif des électeurs, implication considérable des militants et forte augmentation de la participation de certains groupes d électeurs, qu une évaluation scientifique a permis d estimer rigoureusement. y Cette campagne s est inspirée de celle menée il y a deux ans par Barack Obama aux Etats-Unis. De nombreux articles ont décrit en détail ce qui avait fait le succès des démocrates : la mobilisation sans précédent de millions de volontaires bénévoles, qui sont allés de façon systématique à la rencontre des électeurs démocrates abstentionnistes. La principale technique utilisée à cet effet était le porte-àporte. y Comme l a démontré le projet organisé en Ile-de- France, le porte-à-porte n est pas un outil exclusivement américain. L élection présidentielle de 2012 sera l occasion pour le Parti socialiste de déployer une campagne ciblée dans la France entière. Cette mobilisation des abstentionnistes de gauche jouera un rôle essentiel pour la victoire de la gauche en Mais cette stratégie suppose de mettre en place dès aujourd hui un processus systématique de recrutement et de formation d un grand nombre de volontaires. Quelques mots sur les auteurs : Nous sommes trois militants de la section de Boston ; après des études à l ENS Ulm et à HEC en France, nous nous sommes retrouvés fin 2008 à Boston, autour des universités de Harvard et du MIT où nous étudions les sciences politiques et l économie. Nous avons participé à la fin de la campagne de Barack Obama et nous avons réalisé que ni le charisme du candidat, ni ses actions à grand spectacle ne l auraient porté à la Maison Blanche sans le travail de terrain titanesque des militants démocrates. Nous nous sommes dès lors demandé comment notre parti pouvait mettre en œuvre une campagne similaire. Dès le mois de novembre 2009, nous avons lancé un projet pilote avec l équipe de campagne de Jean-Paul Huchon en Ile-de-France pour tester l efficacité de la mobilisation électorale pendant la campagne des élections régionales de mars Nous présentons dans cette note les résultats de ce projet et les leçons à en tirer, avec pour objectif principal l élection présidentielle de Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

4 Synthèse de la note : Pour gagner l élection présidentielle de 2012, la stratégie politique générale (le programme, le choix du candidat), l organisation interne du parti (le rôle du militant, l intégration des sympathisants) et sa capacité à se rassembler après les primaires seront déterminantes. Mais l exécution de la campagne proprement dite et le choix des techniques utilisées le seront tout autant. Or, le déploiement d une campagne massive de porte-à-porte, notamment dans les quartiers populaires, où l abstention est historiquement la plus forte, est l une des techniques de campagne les plus efficaces : il est plus facile de convaincre un abstentionniste de sensibilité socialiste de se rendre aux urnes que de persuader un électeur indécis ou qui vote pour l autre camp de voter pour le PS. C est là l un des trois bénéfices que l on peut attendre d une campagne de porte-à-porte à grande échelle : y Une campagne de porte-à-porte bien menée peut faire gagner suffisamment de voix pour faire la différence dans une élection serrée. En effet, le porte-à-porte est nettement plus efficace que la plupart des techniques couramment utilisées par les partis politiques français lors des élections nationales (notamment meetings, affiches et tracts). Elle permet d instaurer un contact direct avec des électeurs qui ne s intéressent pas spontanément au débat politique, et que les autres méthodes n arrivent pas à atteindre. Or ce sont ces électeurs peu actifs, hésitant fortement à aller voter, que la campagne peut espérer faire changer d avis et qu elle doit donc cibler en priorité. Lorsqu on sait que depuis 1974, le Président de la République est élu avec un écart moyen de 2.5% (à l exception de l élection de 2002), le gain de voix qu on peut raisonnablement attendre d une opération de porte-à-porte devient déterminant. y Le porte-à-porte nous permettra par ailleurs de partir à la reconquête de notre électorat de base. En effet, c est dans les quartiers populaires que la proportion d abstentionnistes de gauche est la plus élevée. Une campagne de porte-à-porte efficace visera donc d abord ces quartiers. Ainsi, le porte-à-porte peut constituer une des premières étapes pour renouer avec des électeurs souvent déçus et détachés de la politique. y Enfin, des campagnes de porte-à-porte de grande ampleur auront des conséquences sur l organisation interne du parti : parce qu il consiste en un contact direct entre le militant et l électeur, le porte-à-porte met le militant au cœur de la campagne et suppose que le parti centre son organisation et ses ressources autour de ses militants. C est ce qu a réussi à faire la gigantesque campagne de terrain de Barack Obama : une large partie du professionnalisme, des ressources et des outils modernes (internet, notamment) étaient mis au service, non du candidat, mais des millions de bénévoles qui, parfois pour quelques heures seulement, allaient à la rencontre des électeurs. Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

5 La mobilisation électorale au coeur des campagnes américaines 1) Le retour progressif du porte-à-porte à destination des abstentionnistes De nombreux articles et rapports ont décrit en détail la campagne présidentielle de Barack Obama en Révolutionnaire, cette campagne l a été à plusieurs niveaux : recours à une multitude de petits donateurs ; recrutement de plus de 5 millions de volontaires bénévoles, organisés de façon décentralisée et très structurée ; et utilisation des outils informatiques les plus modernes pour leur permettre de coordonner leurs actions. Mais si l ampleur des forces mobilisées est sans précédent, ces volontaires ont passé le plus clair de leur temps à faire ce qui constituait le cœur de chaque campagne jusque dans les années 1960 : frapper aux portes pour encourager les électeurs abstentionnistes de sensibilité démocrate à aller voter. Cette technique avait été délaissée depuis les années 60 au profit de moyens de campagne plus modernes mais aussi plus impersonnels : spots télévisés, et appels téléphoniques automatisés au message standardisé. Il est intéressant de noter que parallèlement à cette évolution des techniques de campagne, la participation électorale s était érodée. Certes, de nombreuses explications ont été avancées pour expliquer cette tendance (déclin de l esprit civique, décomposition du tissu social et du capital social). Mais pour Alan Gerber et Donald Green, chercheurs à l université de Yale, une partie significative du déclin de la participation électorale s explique par l abandon progressif du contact direct entre électeurs et militants politiques lors des campagnes. 2) Une efficacité sans comparaison avec les techniques ordinaires de campagne Ces deux chercheurs ont redécouvert le porteà-porte comme technique de campagne. Leurs travaux du début des années montrent que le contact personnel entre militants et électeurs est déterminant pour encourager ceux-ci à aller voter : le porte-à-porte est le meilleur moyen pour toucher les électeurs démobilisés, notamment parce qu il assure un contact direct et personnel avec ces derniers. Au contraire, le collage d affiches, la distribution de tracts sur les marchés, les envois directs de programmes ne touchent souvent que les électeurs les plus politisés, déjà actifs et mobilisés. Les stratèges politiques se sont rapidement emparés de ces résultats pour développer des campagnes de «Get-Out-The-Vote» 3. Dans un contexte d abstention croissante, augmenter le taux de participation de ses propres partisans était une technique bien plus efficace et plus simple pour gagner une élection que de tenter de convaincre des électeurs d autres sensibilités de changer de camp. 1. Voir notamment le rapport de la fondation Terra Nova 2. Alan S. Gerber and Donald P. Green, The Effects of Canvassing, Telephone Calls and Direct Mail on Voter Turnout: A Field Experiment, American Political Science Review, Vol. 94, No. 3 (Septembre 2000). 3. Campagnes visant à encourager les électeurs de son propre camp à aller voter, notamment grâce au porte-à-porte Frapper aux portes - ou comment mobilisr pour les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste octobre

6 Le porte-à-porte, une stratégie électorale pour le Parti Socialiste: le projet pilote de ) Baser la stratégie électorale sur des faits : la genèse du projet pilote En France, le Parti Socialiste est bien armé pour mettre en œuvre une campagne de porte-à-porte à grande échelle pour la présidentielle de Il bénéficie d un réseau de militants motivés et actifs et le porte-à-porte est encore pratiqué régulièrement par certaines sections. Mais si l enjeu est de faire du porte-à-porte une des techniques principales de la campagne de 2012, il ne suffit pas de décrire les succès de l équipe d Obama : il faut d abord s assurer de l efficacité réelle de ces techniques et de la possibilité de les transposer en France, dans un contexte politique très différent. C est l objet de la campagne pilote que nous avons menée dans le cadre des élections régionales de 2010, assortie d une évaluation rigoureuse de l effet du porte-àporte sur la participation électorale. Les campagnes électorales de terrain reposent très souvent sur l expérience vécue et l intuition des équipes de campagne, avec pour données factuelles principales les résultats des élections passées et les sondages d opinion. Les études universitaires, de leur côté, portent sur les déterminants du vote et ou de l abstention, mais très peu sur les actions de campagne. Avant l expérience décrite ici, il n existait donc en France aucune mesure rigoureuse de l efficacité des techniques de campagne en termes de gain de voix. Notre étude avait donc pour objectif de répondre aux questions suivantes : le porte-à-porte permet-il d augmenter la participation électorale? Le porteà-porte est-il plus efficace dans certains contextes? Certaines catégories d électeurs y sont-elles plus sensibles que d autres? La campagne de porte-à-porte proprement dite s est déroulée pendant les quatre semaines précédant le premier tour des élections régionales, le 14 mars 2010, et entre les deux tours. Les militants socialistes de huit sections ont frappé à plus de portes, principalement dans les quartiers populaires. Avant cette phase de terrain, les trois mois précédant l élection ont été consacrés à la préparation de la campagne. Elle s est organisée en trois étapes. 2) Ciblage des cantons prioritaires, formation des militants et évaluation 1 ère étape : sélection des cantons prioritaires. Pour que le porte-à-porte soit le plus efficace possible, il faut d abord identifier les quartiers à fort potentiel de mobilisation. Pour mobiliser les abstentionnistes de gauche, l opération devra cibler les zones où la proportion de tels électeurs est la plus forte. En utilisant les résultats électoraux de tous les scrutins depuis les élections régionales de , nous avons identifié les cantons à fort potentiel (ceux dans lesquels la proportion moyenne d abstentionnistes de gauche 5 est la plus élevée). Cette analyse montre que ces cantons sont d abord situés dans les quartiers populaires en banlieue. Ce résultat confirme l intuition selon laquelle le taux de participation dans les banlieues est systématiquement plus faible qu ailleurs et que la sensibilité de gauche y est dominante. 2 ème étape : mobiliser et former les secrétaires de section et les militants Parmi les sections situées dans les cantons prioritaires, huit se sont portées volontaires pour participer au projet : Bagneux, Domont, Malakoff, Montrouge, Paris 11, Pierrefitte-sur-Seine, Sevran, et Frapper aux portes - ou comment mobilisr pour les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste octobre

7 Villetaneuse. Des formations spécifiques au porteà-porte ont été organisées pour les militants de ces sections pilote. Chacun d entre eux a reçu un guide pratique, comprenant des argumentaires et des éléments concrets sur les actions de la région dans sa ville. Enfin, avec les secrétaires de section, et sur la base de leur connaissance du terrain et des résultats électoraux passés, nous avons identifié précisément les quartiers qui, au sein de leur ville, seraient ciblés par l opération. 3 ème étape : mettre en place une méthode d évaluation rigoureuse pour mesurer l effet du porte-à-porte sur la participation électorale La méthode la plus fiable pour mesurer l effet d une campagne de ce type est l évaluation dite «andomisée». Au sein de chaque canton sélectionné, les bâtiments résidentiels ont été affectés de façon aléatoire soit à un groupe dit de traitement (dans lesquels les militants iraient faire du porte-à-porte), soit à un groupe dit de contrôle (dans lesquels les militants ne feraient pas de porte-à-porte). L impact du porte-à-porte est la différence entre les taux de participation des électeurs des bâtiments des groupes de traitement et de contrôle. 4. En France, les données sur les résultats des élections passées sont disponibles au niveau des cantons (~ électeurs), et parfois au niveau des bureaux de vote (~1 000 électeurs). Il n existe toutefois pas de base de données au niveau individuel. 5. Proportion moyenne d abstentionnistes de gauche = taux de participation moyen x moyenne de la part du vote pour les partis de gauche (PS, Radicaux de gauche, Ecologistes, PC, LCR, LO) ce calcul fait implicitement l hypothèse selon laquelle la proportion d électeurs de sensibilité de gauche est la même parmi les électeurs actifs et les électeurs abstentionnistes. POURQUOI L AFFECTATION ALEATOIRE EST-ELLE IMPORTANTE POUR LA RIGUEUR DE L EVALUATION? Au niveau individuel, de nombreux paramètres affectent la décision de se rendre aux urnes : le niveau d éducation, la distance entre le domicile et le bureau de vote, l intérêt pour la politique, etc. En conséquence, si on constate que la participation est plus forte dans le groupe de traitement, par exemple, mais que les diplômés du supérieur y sont plus nombreux que dans le groupe de contrôle, il est difficile de déterminer si la différence de taux de participation s explique par le porte-à-porte proprement dit ou plutôt par les différences de départ entre les deux groupes. L affectation aléatoire des électeurs à l un et l autre groupe permet de répondre à ce problème et d éliminer tout biais : si l échantillon est de taille suffisante, le hasard garantit que les caractéristiques des électeurs habitant dans les bâtiments du groupe de traitement et de ceux vivant dans les bâtiments du groupe de contrôle sont identiques. Ainsi, si la participation est plus forte dans le groupe de traitement, cela ne peut être attribué qu à la présence du porte-àporte dans ce groupe, seule différence avec le groupe de contrôle ; on peut alors conclure de façon rigoureuse à l efficacité de l opération. Après l élection, les résultats de participation au niveau individuel ont été relevés en consultant les listes d émargement des bureaux de vote couverts par la campagne 6. Grâce au travail rigoureux des secrétaires de section et des militants, toutes les sections ont atteint leurs objectifs de couverture de bâtiments : 80 militants ont frappé à plus de portes, avec un taux de contact moyen de 50% (soit plus de électeurs7) et un très bon accueil de la part des électeurs. 6. Tout électeur peut consulter auprès des préfectures les listes d émargement jusqu au 10ème jour suivant le 2nd tour de l élection. 7. Le nombre d électeurs couverts n est que légèrement supérieur au nombre de portes, en raison notamment de la présence d étrangers non inscrits. Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

8 Les trois bénéfices du porte-à-porte : efficacité électorale, reconquête de l électorat populaire et importance accrue du militant 1) Le porte-à-porte, une technique électorale efficace qui appelle un ciblage préalable Il restait à prouver que l efficacité du porte-à-porte n est pas propre au contexte américain. Présentons les résultats de notre expérimentation. Résultat n 1 : un impact électoral fort sur les électeurs nés à étranger et dans les DOM-TOM Notre évaluation montre d abord que le porte-àporte a eu un effet fort et statistiquement significatif 8 sur les électeurs nés à l étranger et dans les DOM-TOM (un tiers de notre échantillon total). Au sein de ce groupe, le taux de participation des ménages du groupe de traitement est de 4,1 points de pourcentage supérieur à celui des ménages du groupe de contrôle, soit une augmentation de plus de 13% 9. Le porte-àporte a permis de convaincre un abstentionniste sur 9 d aller voter 10. Notons que si nous considérons uniquement le sous-échantillon de Français nés au Maghreb, l effet est encore plus fort puisque les militants ont convaincu 1 abstentionniste sur 6 d aller voter. Effet du porte à porte sur les français nés à l étranger et dans les DOM-TOM Taux de participation Nombre d électeurs Taux de contact* Taux de participation Dans le groupe de contrôle 31,8% 3644 * Nb de porte ouvertes/nb de portes frappées +4,1 pts Dans le groupe de traitement 35,9% ,5% Effet statistiquement significatif à 1% Lieu de naissance des électeurs 25,9% 28,2% 21,6% 15,3% 9,0% DOM-TOM Maghreb Afrique hors Maghreb Asie Reste du monde 8. Ce résultat est statistiquement significatif à 1%, ce qui signifie que nous sommes certains à 99% que les résultats observés sont dus au traitement c est à dire au porte-à-porte et non pas au hasard. C est un résultat très robuste selon les standards en vigueur en recherche. 9. Pour le groupe d électeurs nés à l étranger et dans les DOM-TOM, le taux de participation dans le groupe de contrôle parmi les électeurs chez qui les militants n ont pas fait de porte-àporte est de 31,8%. Il est de 35,9% dans le groupe de traitement. 10. Sur 100 électeurs nés à l étranger ou dans les DOM-TOM, il y a 68 électeurs abstentionnistes. Les militants ont effectivement contacté la moitié de ces électeurs, soit 34 (le taux de contact est de 50%) et en ont convaincu 4 d aller voter, soit environ 1 électeur sur 9 (4/34). Ce ratio est plus élevé que ceux mesurés aux Etats-Unis par Gerber et Green. Ce résultat qui traduit un taux d ouverture des portes de 50% est obtenu sous les hypothèses suivantes : il y a autant d électeurs en moyenne derrière une porte qui s ouvre que derrière une porte qui reste fermée et tous les électeurs habitant derrière une porte ouverte sont touchés. Cette seconde hypothèse nous conduit sans doute à surestimer notre taux de contact, et donc à sous-estimer le nombre d abstentionnistes effectivement touchés qui ont été convaincus d aller voter. Frapper aux portes - ou comment mobilisr pour les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste octobre

9 Comment expliquer ce résultat significatif? Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles le contact direct entre un militant et un électeur peut encourager ce dernier à aller voter. y Les militants apportent des informations concrètes sur les élections : de nombreux électeurs, en particulier dans les quartiers populaires, ignorent parfois jusqu à la date des prochaines élections. Ce phénomène est encore accentué lors des consultations locales. Ainsi, le simple fait de rappeler à un électeur qu une élection aura lieu à telle date peut inciter celui-ci à aller voter. y Le contact direct crée un sentiment de «micro-obligation» 11 sociale à aller voter. Selon de nombreuses études, une des raisons de l abstention est la diminution du sentiment d obligation sociale à aller voter : si voter cesse d être un réflexe majoritaire autour de soi, on cesse de voter régulièrement. Or, parce qu il offre un contact direct avec une personne qui affirme son engagement pour le vote, le porteà-porte recrée un micro sentiment d obligation sociale. y La présence de militants sur le terrain témoigne de la considération pour un électorat souvent délaissé par les partis politiques. C est en particulier vrai pour l électorat d origine étrangère. Dans ce contexte, un contact direct entre un militant socialiste et un électeur peut avoir un effet fort car il suggère un regain d intérêt de la part du parti pour l électorat des quartiers populaires. 11. Expression reprise à Céline Braconnier et Jean Yves Dormagen, La démocratie d abstention, Aux origines de la démobilisation électorale en milieu populaire, Editions Galimard 2007 Résultat n 2 : un impact électoral hétérogène Le second enseignement de notre évaluation concerne les autres électeurs, ceux nés en France métropolitaine (environ deux tiers de notre échantillon) : le porte-à-porte n a pas eu d impact significatif sur cette partie de notre échantillon. Ainsi, on constate que certains électeurs ont été particulièrement difficiles à mobiliser. Notre étude ne permet pas d apporter d explication certaine à ce résultat, mais on peut avancer les hypothèses suivantes : les élections régionales se sont déroulées dans un contexte de très forte abstention, nettement plus élevée que lors des précédents scrutins régionaux ; en outre, les militants ne sont passés qu une seule fois dans les bâtiments alors que, par exemple, les équipes d Obama visaient au moins 3 contacts par électeur. Enseignements sur l efficacité électorale du porte-à-porte. Trois enseignements peuvent être tirés de ces résultats : y Le porte-à-porte offre un potentiel de gain de voix considérable. Parmi nos concitoyens nés hors de France métropolitaine, les militants ont convaincu un abstentionniste sur 9 d aller voter ; et ce grâce à un contact unique d une durée moyenne comprise entre 2 et 5 minutes. y Le porte-à-porte n est efficace que s il est précédé d un ciblage attentif. L hétérogénéité des effets mesurés renforce en effet l importance d un ciblage de l électorat contacté. Cela signifiet-il qu à l avenir il ne faut cibler que les électeurs nés à l étranger ou dans les DOM-TOM? Nullement, comme le montre l enseignement suivant. y Un seul contact avec l électeur n est pro- bablement pas suffisant pour avoir un effet sur l ensemble de la population. L absence d effet statistiquement significatif global sur le taux de participation des Français nés en Métropole n implique nullement que le porte-à-porte est inutile auprès de la majorité de la population. Au contraire, l hétérogénéité des résultats au sein de ce groupe ainsi que le succès des expériences américaines reposant sur 3 contacts minimums laissent raisonnablement penser que, pour certains électeurs, plusieurs contacts sont nécessaires pour observer un effet sur la participation. Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

10 2) Le porte-à-porte, une première réponse à la désaffection de l électorat populaire pour la gauche Renouer contact avec l électorat populaire L abandon économique et social des quartiers populaires se double d un abandon politique : spécialiste des quartiers populaires, le journaliste du Monde Luc Bronner le résume ainsi : «[ ] L abstention place les quartiers dans un cercle vicieux. Parce que les hommes politiques pourront être tentés par une lecture cynique et considérer ces territoires comme définitivement «non rentables» électoralement. Pour la droite, qui y recueille des scores dérisoires. Pour la gauche, qui obtient des pourcentages flatteurs mais un nombre de voix réduit» 12. Il est au contraire urgent de renouer le contact avec ces électeurs abstentionnistes, souvent déçus ou indifférents vis-à-vis de la politique, et qui ne se sentent pas concernés par les partis politiques. Cela présenterait en effet deux bénéfices pour le Parti socialiste. D une part, un bénéfice politique de fond : la présence des militants sur le terrain et le contact direct avec les électeurs par le porte-à-porte permettent d écouter ce que ces électeurs ont à nous dire et sont un premier pas pour mieux répondre aux demandes exprimées par les résidents des quartiers populaires. D autre part, un bénéfice électoral : notre évaluation révèle que cette démarche est efficace, puisqu elle se traduit par une augmentation de la participation des électeurs d origine immigrée. Lorsque les électeurs des quartiers populaires votent, ils soutiennent largement le parti socialiste et les autres partis de gauche, comme le confirment les analyses des résultats des élections passées. Si le Parti socialiste parvient à remobiliser la partie abstentionniste de cet électorat, il en bénéficiera directement. L abstention parmi l électorat populaire : un large problème qu une action unique de porte-à-porte ne peut pas résoudre seule Des actions isolées de porte-à-porte en période électorale ne suffiront évidemment pas à elles seules à faire baisser massivement et durablement l abstention de l électorat populaire. La reconquête de cet électorat passe aussi par des propositions de politiques publiques innovantes la réflexion sur ces dernières n est pas l objet de cette note. Ainsi, une action ponctuelle de porte-à-porte n est que l initiation d un dialogue qui doit être entretenu par une présence régulière sur le terrain, en et hors campagne. Par ailleurs, indépendamment de la désaffection des quartiers populaires pour la politique, la faible participation électorale s y explique aussi par la fréquence d un phénomène décrit par Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen dans leur ouvrage La démocratie de l abstention 13 : la «malinscription». Au cours de leur enquête menée dans la cité des Cosmonautes à Saint-Denis (93), ces chercheurs ont remarqué que de nombreux électeurs inscrits dans un bureau de vote de la cité résidaient en fait hors de celle-ci. Inversement, des électeurs habitant la cité étaient inscrits dans d autres bureaux de vote. Pour ces deux types d électeurs «mal inscrits», la distance domicile-bureau de vote est nettement plus élevée que pour les électeurs bien inscrits : aller voter prend donc davantage de temps et est plus coûteux ; or, pour des électeurs peu politisés, ce coût du vote devient vite rédhibitoire. Ainsi, la malinscription transforme ces électeurs en abstentionnistes récidivistes. D après les estimations de C. Braconnier et J-Y. Dormagen, ce phénomène concerne plus du quart des électeurs des quartiers populaires et explique à lui seul une part importante de l abstention supérieure à la moyenne observée dans les quartiers populaires 14. Cette malinscription pourrait néanmoins être réduite grâce à une large campagne d inscription et de réinscription sur les listes électorales. Le porte-à-porte est tout indiqué pour une telle action de terrain. C est l une de ses applications possibles pour les prochaines échéances électorales. 12. Luc Bronner, L abstention en banlieue plus grave que les émeutes, Le Monde du 26 mars Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen, La démocratie de l abstention, Aux origines de la démobilisation électorale en milieu populaire, Editions Galimard, Ibid, p.53 Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

11 3) Le porte-à-porte, une forme de militantisme moderne Le militant : au contact direct de l électeur et au cœur de la campagne Au sein des huit sections pilote, peu de militants avaient une expérience préalable de porte-à-porte. Aller toquer aux portes, c était pour eux s aventurer sur un terrain moins familier que les marchés ou les gares de leur ville, lieux traditionnels de tractage pendant les campagnes électorales. Contrairement au tractage pendant lequel les discussions entre militants et électeurs sont généralement très courtes voire inexistantes, le porte-à-porte donne lieu à un échange exclusif et donne l occasion aux militants de répondre aux questions des électeurs, de les informer sur les élections à venir et sur le programme du parti. Ce contact direct a beaucoup plu aux militants, qui voyaient là une forme très concrète d action politique, structurée en séances de deux heures environ, entre 18 et 20h le soir ou le samedi en journée. Les retours des militants sont sans équivoque : il est gratifiant daller à la rencontre d électeurs d ordinaire ignorés après s être préparés de façon adéquate. Les militants ont notamment beaucoup apprécié les supports qui leur ont été proposés (formation au porte-à-porte, guide de mobilisation, fiche de suivi de la couverture des immeubles, fiche de commentaires). Par ailleurs, une campagne de porte-à-porte met le militant au cœur de la campagne. Nombre de campagnes électorales se concentrent principalement sur le candidat, qui s adresse de manière indirecte à l ensemble des électeurs (par les médias, les affiches, les brochures). Au contraire, le contact direct que suppose le porte-à-porte donne au militant un rôle essentiel qui le place au cœur de la campagne, de ses efforts et de ses ressources. L électeur : un très bon accueil L accueil des électeurs a été en général très bon, et très rarement hostile, y compris parmi les électeurs que les militants n ont pas réussi à mobiliser : contrairement à ce qu on pouvait penser, sous cet aspect l électeur français ne réagit pas de manière fondamentalement différente de l électeur américain. Le parti : une image positive Les militants ont par ailleurs souligné à plusieurs reprises que la démarche d aller à la rencontre des électeurs donnait une image positive de notre parti. Celle-ci ne pourra que s améliorer si de telles actions ont lieu régulièrement. Certaines sections ont ainsi décidé de refaire du porte-à-porte en dehors des périodes de campagne électorale, pour communiquer autour d évènements locaux ou de campagnes nationales (par exemple sur le débat sur les retraites). Le porte-à-porte a en effet de nombreuses applications et peut devenir un outil fréquemment utilisé par les sections, tant pendant les campagnes (cantonales en 2011, présidentielles et législatives en 2012, municipales en 2014) qu en dehors des périodes électorales (par exemple pour organiser une campagne d inscription sur les listes électorales). Les premiers retours des militants sont positifs et encouragent le PS à faire davantage de porte à porte* t Résultats d un sondage réalisé auprès les militants ayant participé au projet Pensez-vous participer à d autres campagnes de porte à porte à l avenir? Oui Non Pensez-vous que le PS devrait faire davantage de porte à porte? Oui Non * Sondage réalisé auprès des militants ayant participé à l opération (25 réponses) Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

12 L expérience pilote invite sans conteste à poursuivre le porte-à-porte dans les quartiers populaires : Les applications possibles du porteà-porte y Un potentiel électoral fort qu il s agit de concrétiser pleinement en établissant un contact répété avec l électeur, à la fois pendant les périodes électorales et après celles-ci ; cela permettra également de mieux comprendre les raisons des variations de l effet selon les types d électeurs et d affiner le ciblage des opérations de campagne. y Un effet très positif sur le parti, ses militants et son image y Une signification politique plus large : audelà de l évaluation menée dans le cadre de notre projet, la reconquête de l électorat des quartiers populaires est un objectif très important pour notre parti. Les futures campagnes de porte-à-porte devront donc multiplier les contacts entre militants et électeurs, déterminants pour renouer le contact avec les électeurs les plus déçus de la politique. Campagne d information nationale, pour communiquer directement auprès des électeurs sur les arguments du PS concernant les grands enjeux nationaux (réforme du système de retraite, de l éducation nationale, etc) Campagne d inscription sur les listes électorales, en se concentrant sur les cantons dans lesquels le taux d inscription est le plus faible ou le taux de mal-inscription le plus élevé. Campagne de promotion des primaires socialistes ouvertes, afin de maximiser la participation. Pour cela, cette campagne devra se concentrer sur les cantons dans lesquels le potentiel de participation est élevé. Elections cantonales de mars 2011, au cours desquelles le projet que nous avons organisé peut-être reproduit et la préparation des militants adaptée à la spécificité de ces élections Election présidentielle de mai 2012 : pour avoir un effet significatif sur les résultats du scrutin, la campagne de porte-à-porte devra être organisée au niveau national et préparée le plus tôt possible afin de pouvoir recruter et former le nombre adéquat de volontaires. Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

13 Le porte-à-porte, pour gagner la prochaine élection présidentielle - massifier et professionnaliser la campagne Un très fort besoin de volontaires Pendant un mois, 80 militants ont couvert environ portes réparties dans huit villes différentes. Le déploiement d une telle campagne à l échelle nationale implique de mobiliser un très grand nombre de militants et de sympathisants ayant envie de s investir dans la campagne. Pour estimer le nombre de volontaires, nous utilisons le ratio militant/ électeurs couverts, calculé sur la base du projet. 80 militants ont contacté environ électeurs en 4 semaines, à raison de 3 sessions par semaine en moyenne. Or, on peut estimer que pour que le porte-à-porte joue un rôle significatif lors de la présidentielle de 2012, il faudrait contacter au moins 15% de l électorat (soit 7 millions d électeurs) ; en 3 mois de campagne, à raison d une session de porteà-porte par semaine en moyenne, il faudrait environ volontaires. Ce calcul demeure sommaire mais il permet de tirer un enseignement : déployer une campagne de porte-à-porte à grande échelle implique de mobiliser sur le terrain et de former un nombre de volontaires que le PS n a encore jamais réussi à atteindre lors des campagnes présidentielles précédentes. Mobiliser implique trois choses : recruter les volontaires, les former, mettre en place une organisation efficace pour coordonner leurs actions. Ces trois étapes sont décrites ci-dessous : 1ère étape recrutement! Constitution d une base de contacts! Identification d organizers («mobiliseurs») potentiels! Formation des leaders aux techniques de mobilisation et d organisation de campagne 2ème étape partage de la stratégie et déclinaison des premiers objectifs! En utilisant la base de contacts, les mobiliseurs recrutent des volontaires! Chaque mobiliseur a un objectif de recrutement de volontaires mais il reste autonome quant aux moyens pour y parvenir! Une fois les volontaires recrutés, les mobiliseurs les forment 3ème étape : mise en place de l organisation d ensemble! Les volontaires recrutés peuvent à leur tour devenir mobiliseurs : la hiérarchie de la campagne de mobilisation est flexible et s adapte aux aspirations des volontaires! Si un volontaire souhaitent lui-même devenir mobiliseur, il doit simplement montrer qu il peut organiser des évènements de campagne et recruter de nouveaux volontaires! Une fois ces objectifs atteints, il reçoit à son tour une formation spécifique Les formations sont centrées autour de jeux de rôle, ce qui explique un ratio formateur / formé de 1 à 5 Un mobiliseurs travaille en général avec une centaine de volontaires Mobiliseur Mobiliseur Responsable départemental ou régional $ Mobiliseur Mobiliseur Mobiliseur Mobiliseur Frapper aux portes - ou comment mobilisr pour les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste octobre

14 Notre projet montre très nettement l importance de la formation et de l encadrement des volontaires. Pour beaucoup de militants, aller frapper aux portes d électeurs qu ils ne connaissaient pas était intimidant. Pour les accompagner, nous avons conçu un guide de mobilisation les guidant pas à pas, leur suggérant des pistes de réponses en cas de questions ou situations difficiles. La mise en place d une campagne de porteà-porte à l échelle nationale doit s accompagner de formations similaires pour tous les volontaires participant à l opération. Le plan de campagne précis préparé avec les secrétaires de section a aussi permis aussi de les rassurer : chaque binôme avait des objectifs précis (une liste de bâtiments à couvrir sur une période donnée). Pour former rapidement un grand nombre de militants, la méthode la plus efficace est l approche dite virale ou boule de neige: constituer une première base de militants formés, ayant l expérience des campagnes électorales et capables de former à leur tour d autres volontaires, et ainsi de suite. Ces militants mobiliseurs formeront d autres militants et volontaires, dont certains pourront aussi devenir mobiliseurs. Cette approche est illustrée ci-dessous : A ce titre, l exemple américain est éclairant. Pour former ce premier cercle de mobiliseurs, les ressources consacrées à la formation étaient très importantes : la formation type durait deux jours et le rapport entre le nombre de formateurs et de participants était de 1 à 5. Cela permettait notamment d organiser de nombreux jeux de rôles. Une fois ces formateurs prêts, ils pouvaient à leur tour recruter et former des volontaires. Cette approche virale permet donc de démultiplier très rapidement le nombre de volontaires formés. Principes d une méthode virale Point de départ : les mobiliseurs Les «mobiliseurs» identifient Militants des sympathisants Sympathisants 1 er cercle qui eux-mêmes recrutent des sympathisants Sympathisants 2 ème cercle Le procédé peut ensuite être répété avec les deuxième, troisième, cercles de militants Une approche virale commence par l action d organizers ou «mobiliseurs», chargés de mobiliser D autres militants moins actifs Des sympathisants N importe qui le souhaitant peut devenir mobiliseur, à condition de recevoir la formation prévue Notre parti dispose déjà d un réseau de militants expérimentés et motivés, tout à fait capable d exercer ce rôle de mobiliseur Il s agit de faire d orienter la compétence et la motivation de ce premier cercle de militants vers la formation et le recrutement de nouvelles forces militantes Cela doit devenir un objectif explicite, suivi et encadré par le parti Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

15 Conclusion : La mise en œuvre d une campagne de mobilisation à grande échelle pour la présidentielle de 2012 est à portée de main pour notre parti. L étude menée pendant les élections régionales montre qu accompagnée d un ciblage pertinent de l électorat, cette approche est efficace pour gagner des voix. Mais passer à l échelle nationale implique de recruter un nombre très important de volontaires, de les former rigoureusement et de coordonner leurs actions. Trois dimensions que les équipes d Obama ont très bien maîtrisées, en plaçant les militants politiques au cœur du travail de terrain de la campagne. Ce niveau de professionnalisme et d implication des militants socialistes sera l une des clés du retour au pouvoir de la gauche sur la scène nationale. Les stratèges des campagnes américaines ont coutume de dire qu une élection se gagne deux ans avant le jour du scrutin. Afin d être le plus efficace possible en 2012, il est nécessaire d entamer dès maintenant la préparation de la campagne et la mise en place d une organisation permettant de former et coordonner nos militants. Frapper aux portes - ou comment remporter les prochaines élections Le Laboratoire des idées du Parti socialiste septembre

La montée en puissance des expériences de terrain

La montée en puissance des expériences de terrain PRÉFACE Porte- à- porte Reconquérir la démocratie sur le terrain nous fait vivre de l intérieur une campagne électorale à la fois brillante et innovante. Toutefois, cette campagne, pour l élection présidentielle

Plus en détail

BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES?

BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES? BIG DATA À LA FRANCAISE QUELLES INNOVATIONS POUR LES PROCHAINES CAMPAGNES? On a beaucoup parlé des dernières campagnes présidentielles américaines et de leur caractère innovant. Selon un grand nombre de

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

LE MILITANTISME EST MORT VIVE LE MILITANTISME!

LE MILITANTISME EST MORT VIVE LE MILITANTISME! LE MILITANTISME EST MORT VIVE LE MILITANTISME! «Renouvellement», «reconquête», «contrats d objectifs» : les grands partis politiques français disent vouloir lancer d ambitieux chantiers de recrutement

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle de 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à voter en 2012.

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Comment ça marche? En fonc4on du nombre de numéros à appeler, nos campagnes d appels durent de quelques heures à deux ou trois jours.

Comment ça marche? En fonc4on du nombre de numéros à appeler, nos campagnes d appels durent de quelques heures à deux ou trois jours. MasterCall MasterCall en un mot MasterCall est un service d appels automa4sés de plus en plus u4lisé en poli4que, aussi bien par les grands par4s que par les candidats locaux. En quelques heures, ce service

Plus en détail

Les bons réflexes pour garantir le processus

Les bons réflexes pour garantir le processus Les bons réflexes pour garantir le processus Définition du protocole Définition juridique : Pas de définition légale dans le code du travail Définition non juridique : Accord conclu entre l employeur et

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Comment faire parler les chiffres

Comment faire parler les chiffres Sondages d opinions Comment faire parler les chiffres Sept règles d or à l usage des journalistes et des communicants pour utiliser les données d un sondage d opinions sans se tromper ni tromper son audience

Plus en détail

Militance de contact, les clefs pour ouvrir des portes

Militance de contact, les clefs pour ouvrir des portes Journées d'été régionales Europe Ecologie Les Verts Nord-Pas-de-Calais à Calais Prise de note -Atelier samedi 29 juin 2013 Militance de contact, les clefs pour ouvrir des portes (dans le cadre du porte

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

L abstention est-elle une «pathologie sociale»? *

L abstention est-elle une «pathologie sociale»? * L abstention est-elle une «pathologie sociale»? * «Si l analyse ci-dessus est correcte, alors la prétention de la démocratie à être une valeur universelle ne repose pas sur un seul et unique mérite. Il

Plus en détail

Les promesses politiques de l Internet : une utopie participative?

Les promesses politiques de l Internet : une utopie participative? Les promesses politiques de l Internet : une utopie participative? Tom Bakker, titulaire d un doctorat Ecole d Amsterdam de recherche en communication Université d Amsterdam Amsterdam, Pays-Bas T.P.Bakker@uva.nl

Plus en détail

Aspirations et valeurs

Aspirations et valeurs Communiquer avec les électeurs Un exposé consiste d'un énoncé de cinq à sept paragraphes qui offre une rationale complète et cohérente en faveur du candidat et qui établit un lien entre l'histoire personnelle

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE CONTEXTE PÉDAGOGIQUE Le principe L Isoloir est un dispositif participatif en ligne innovant, ludique et interactif, simple à mettre en œuvre et qui ménage une véritable place aux enseignants. Face à la

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

LES 10 POINTS CLES 1. 2. L 3. 4. L 5. 6. 7. L

LES 10 POINTS CLES 1. 2. L 3. 4. L 5. 6. 7. L INTRODUCTION Réglementation fixée par le législateur et par la jurisprudence de la Commission nationale des comptes de campagne et de financement de la vie politique (CNCCFP). 3 objectifs principaux :

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 COMITE TERRITORIAL RHÔNE GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 Présents : André CUERQ (par tel), Brigitte COMBAL, Julie ESPINAS, Mathilde SANCHEZ, Alain GODARD, Marie Jo PARRON, Fanny VERKARRE,

Plus en détail

29 mai 2005, un paysage dynamité

29 mai 2005, un paysage dynamité 29 2005, un paysage dynamité Par Dominique Reynié, Professeur des Universités à l Institut d études politiques de Paris L exercice démocratique du 29 2005 confirme amplement que le référendum demeure un

Plus en détail

SIMULATION ELECTORALE

SIMULATION ELECTORALE SIMULATION ELECTORALE COMMUNICATION - PROGIS - JOURNALISME IEP Grenoble - Présidentielle 2012 SIMULATION ELECTORALE PRÉSIDENTIELLE 2012 A l initiative de l Association des Diplômés, cette simulation du

Plus en détail

Statuts et règlement intérieur du PS

Statuts et règlement intérieur du PS Statuts et règlement intérieur du PS Présentation du travail de codification statutaire Le Conseil national du 18 juillet 2012 a donné mandat à un groupe de travail, composé à la proportionnelle des sensibilités

Plus en détail

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse.

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse. Résumé de l étude Les seniors et Internet Pro Senectute Suisse L utilisation des technologies de la communication et de l information (TIC) par les personnes de 65 ans et plus en Suisse en 2015 Institut

Plus en détail

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE)

SECTION 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS (OBLIGATOIRE) Formulaire Consultation sur la réforme du financement politique municipal L utilisation de ce formulaire vous permettra de donner votre avis sur la réforme du financement politique municipal. Le document

Plus en détail

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit»

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» De par mon métier d assistante sociale, je peux constater les ravages de l endettement sur la vie des familles et des jeunes

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

COMPTE RENDU DE FORMATION- ACTION «Conduite de campagne électorale»

COMPTE RENDU DE FORMATION- ACTION «Conduite de campagne électorale» COMPTE RENDU DE FORMATION- ACTION «Conduite de campagne électorale» Formation assurée par Nicolas SIMIOT Paris, le 5 mai 2008 Compte rendu rédigé par deux militants des sections PS de Paris 2 ème et de

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Exercice 2. Exercice 3

Exercice 2. Exercice 3 Feuille d eercices n 10 Eercice 1 Une voiture parcours 150 km. Elle effectue une première partie du trajet à la vitesse moyenne de 80 km/h. On notera la longueur de cette partie, eprimée en km Suite à

Plus en détail

Le 22 septembre, le peuple se prononce

Le 22 septembre, le peuple se prononce INTERVIEW «Le Neinsager n existe pas» Le 22 septembre, le peuple se prononce sur le projet de Fondation Suisse solidaire. Il pourrait être refusé par les forces conservatrices, confortant l idée que le

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

C.III. LA CYBERADMINISTRATION MOBILE : RAPPORT D EXPERIENCE DE L OPERATION SMS-GEVOTE : EXPERIENCE. C.III.1. Cadre de l opération :

C.III. LA CYBERADMINISTRATION MOBILE : RAPPORT D EXPERIENCE DE L OPERATION SMS-GEVOTE : EXPERIENCE. C.III.1. Cadre de l opération : C.III. LA CYBERADMINISTRATION MOBILE : RAPPORT D EXPERIENCE DE L OPERATION SMS-GEVOTE : EXPERIENCE PILOTE D INFORMATION PAR SMS C.III.1. Cadre de l opération : Cette première expérience a été réalisée

Plus en détail

La Relation Président-Directeur

La Relation Président-Directeur Journée des Présidents Mercredi 8 Novembre 2000 Assemblée Nationale La Relation Président-Directeur Quelle répartition des compétences au sein des associations? Jean-François PEPIN Consultant en Management

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Mat-4104

MATHÉMATIQUES. Mat-4104 MATHÉMATIQUES Pré-test D Mat-404 Questionnaire e pas écrire sur le questionnaire Préparé par : M. GHELLACHE Mai 009 Questionnaire Page / 0 Exercice ) En justifiant votre réponse, dites quel type d étude

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005)

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Ces résultats correspondent à 18 questionnaires parmi les 26 stagiaires du groupe Amiens. Le total des réponses ne fait pas toujours

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA. Campagne presidentielle 2008

STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA. Campagne presidentielle 2008 STRATEGIE INTERNET DE BARACK OBAMA Campagne presidentielle 2008 Internet : un espace democratique 1 - Définition de la politique et de la démocratie La politique Depuis la Grèce Antique où elle était

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B L information suivante est organisée de façon à aider les organismes de bienfaisance à indiquer les dépenses

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?»

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» «Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» Yvan Allaire, Ph. D. (MIT), MSRC Président du conseil Institut sur la gouvernance d organisations privées et publiques (HEC-Concordia) Mihaela Firsirotu, Ph.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Intervenir à l étranger Une revue des règlements canadiens ayant trait aux activités à l étranger

Intervenir à l étranger Une revue des règlements canadiens ayant trait aux activités à l étranger Intervenir à l étranger Une revue des règlements canadiens ayant trait aux activités à l étranger ORDRE DU JOUR 10 h Introduction 10 h 10 Aperçu des organismes de bienfaisance et des organismes sans but

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Note d analyse Les Français et la protection sociale Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 1 er au 6 février 2012. Echantillon

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 Les électeurs sont convoqués le 22 mars 2015. Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures (ces horaires pourront être élargis par arrêtés spéciaux pris par les

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER

ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER Siège social 82, bis av. des Mimosas - 64700 HENDAYE Tél. 05 59 85 28 59 - Fax : 05 59 201

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement

Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement Femmes et politique Le rôle des partis politiques et l impact du système électoral dans la représentation des femmes au parlement Projet de rapport Présenté par Mme Pascale Boistard, députée (France) Rapporteure

Plus en détail

Coût des opérations bancaires

Coût des opérations bancaires Bureau de la consommation Coût des opérations bancaires Coût des opérations bancaires On peut obtenir cette publication sur demande en médias substituts. Communiquer avec le Centre de diffusion de l information

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE 1 LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE Toute mission d Audit est réalisée en trois étapes essentielles: 1 ère étape : La préparation de la mission 2 ème étape : La réalisation de la mission 3 ème

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail