Projet de territoire de l ACTEP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de territoire de l ACTEP"

Transcription

1 Projet de territoire de l ACTEP Mai 2010 IAU île-de-france 15, rue Falguière Paris cedex 15 Tél. : Fax : Directeur général : François Dugeny Directeur du Département Urbanisme aménagement et territoires : Jean-Pierre Palisse Étude réalisée par Jean-Pierre Palisse, Jean-François Vivien (Chef de projet), Sophie Laurent, Camille Gueneau Cartographie : Yann Lesouef Maquette : Fatima Lassoued Crédits photos de couverture : services des vllles de l ACTEP et IAU ÎdF

2

3 Sommaire Avant-propos... 1 Fiche d identité du territoire Les enjeux et défis du territoire Un territoire ouvert sur l extérieur, un territoire en mouvement Une localisation stratégique au cœur de la métropole Des accroches dynamiques aux pôles voisins Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà Des coopérations institutionnelles renforcées Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers Un tissu économique diversifié avec une composante notable en diffus Un cadre de vie de grande qualité, une offre de logements à dynamiser Une offre structurante de transports inégalement répartie Un patrimoine naturel et culturel remarquable insuffisamment valorisé...31

4 2 - La stratégie de développement Axe 1 : Inscrire le territoire dans le dynamique du cœur de la métropole, en articulation avec les pôles voisins Faire connaître et promouvoir le territoire de l ACTEP Développer les démarches de coopération et de projet Développer et mailler le réseau principal de transports en commun Intégrer les grands axes routiers et ferroviaires dans la ville Axe 2 : Promouvoir un territoire dynamique et pluriel, porteur d innovations Renforcer les domaines de spécialisation : éco-activités, image-mémoire, finance Développer les pôles tertiaires : Val de Fontenay, Charenton/Saint-Maurice Maintenir et renforcer la diversité du tissu économique Mieux structurer l offre de tourisme et de loisirs de l Est parisien, améliorer sa promotion Encourager la création culturelle, impliquer les habitants Axe 3 : Conforter le cadre de vie, promouvoir une offre urbaine de qualité, diversifiée et durable Consolider l armature urbaine dans toutes ses fonctions et à toutes ses échelles, conforter le tissu urbain dans sa diversité Assurer la desserte interne du territoire par un maillage complet Renforcer l offre de logements quantitativement et qualitativement Protéger l environnement et rendre ses richesses accessibles à tous Encourager l économie présentielle...59

5 3 - Le plan d actions Axe 1 - Inscrire le territoire dans le dynamique du cœur de la métropole, en articulation avec les pôles voisins Axe 1 - actions programmées par études et projets Axe 1 - proposition d actions complémentaires Axe 2 - Promouvoir un territoire dynamique et pluriel, porteur d innovations Axe 2 - actions programmées par études et projets Axe 2 - proposition d actions complémentaires Axe 3 - Conforter le cadre de vie, promouvoir une offre urbaine de qualité, diversifiée et durable Axe 3 - actions programmées par études et projets Axe 3 - proposition d actions complémentaires...74 La mise en œuvre du projet de territoire...76

6 Avant-propos Un territoire est tout autant un "Espace à gérer" qu'une "Communauté en devenir" Pour qu il puisse se développer et ainsi répondre aux besoins de la population qu il accueille, il est nécessaire qu'il se dote d'une stratégie de développement, qu'il construise une vision des perspectives d évolution qu il souhaite mettre en place et ainsi qu il se dote d un projet de territoire. Un Projet de territoire, une projection du devenir d'un territoire partagé Il s'agit d'un projet définissant la stratégie de développement économique, social et humain, de gestion de l'espace et des services d'intérêt public d'un ensemble de communes partageant un même territoire, un même espace vécu. Ce projet de territoire fait la synthèse et l'harmonisation des objectifs poursuivis par chacune des entités composant l'ensemble territorial. Document de stratégie et de prospective, il part bien entendu de la mise en évidence des points de convergence des plans de développement de chacune des entités, mais également de leurs solidarités et interdépendances dans tous les domaines. Sur la base de ces points de convergence, de ces interdépendances et de la vision du devenir souhaité de la communauté, se construit peu à peu le projet de territoire. Il est l'expression de la vision partagée du devenir du territoire. Un nouveau projet de territoire pour l ACTEP Créée en 2000, l Association des Collectivités Territoriales de l Est parisien (ACTEP) s est donnée pour principal objectif de renforcer l attractivité de l Est parisien et développer économiquement ce territoire. Les élus de l ACTEP souhaitent, par ailleurs, que la place de l Est parisien dans la politique d aménagement francilienne soit affirmée. Cette coopération inédite et fructueuse a pour fondement la volonté exprimée au sein de l ACTEP de donner une image moderne, dynamique, à un secteur géographique qui ne manque pas d atouts. 1

7 Sa particularité est de regrouper par-delà les frontières administratives et les clivages politiques, 16 élus animés par la volonté de construire en commun une dynamique de développement harmonieuse, concertée au bénéfice des acteurs économiques et des habitants de l Est parisien. Originale par sa dimension interdépartementale, la démarche de l ACTEP est exemplaire et innovante. Elle offre un exemple concret de ce que peuvent apporter des démarches locales à la conception et à la mise en œuvre d une stratégie de développement territorial. La reconfiguration en 2009 de son périmètre géographique a conduit l ACTEP à repenser son territoire et son développement autour des quatorze communes qui la composent et des deux Départements (Seine-Saint-Denis et Val-de- Marne). Les élus ont décidé alors d œuvrer en commun pour finaliser un projet de territoire et mettre en œuvre des actions concrètes au service d un développement territorial équilibré. Les principes de projet, de subsidiarité et de consensus guident la démarche de l Association des Collectivités Territoriales de l Est Parisien. Le projet de territoire deviendra le socle, la vision commune et partagée du développement que l ACTEP souhaite pour le territoire de l Est parisien et d une coopération intercommunale active. Ce nouveau projet de territoire permettra de mettre en cohérence et en synergie l ensemble des projets et actions du territoire de l Est parisien et ainsi de mieux répondre aux besoins de sa population tant en terme d emploi, de logement, de transports et de déplacements que de cadre de vie. Il permettra également d inscrire notre territoire dans un processus de développement partagé et durable. Pour conclure, l ACTEP n a pas vocation à se substituer aux acteurs locaux mais travaille avec eux à la mise en cohérence de projets et d actions en les valorisant afin d en faire bénéficier l ensemble du territoire, dans un objectif de solidarité. Si le principe de consensus est, depuis la naissance de l ACTEP, la première règle de fonctionnement de la structure, cela ne signifie pas absence de débat, ni de concertation. L ACTEP privilégie le fonctionnement en réseau et l échange. Elle est désormais présente sur tous les grands chantiers régionaux et a su s imposer comme un partenaire. 2

8 Fiche d identité du territoire 14 communes : Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenaysous-Bois, Joinville-le-Pont, Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Nogentsur-Marne, Le Perreux-sur- Marne, Rosny-sous-Bois, Saint-Mandé, Saint- Maurice, Villiers-sur-Marne et Vincennes. 2 départements : Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis habitants en 2007 (1) ha (2) 2 lignes de métro, 2 lignes de RER (dont RER A : 2 branches) Desserte par le boulevard périphérique, les autoroutes A4 et A logements (parc total) en 2005 (2) logements sociaux au sens loi SRU en 2005 (2) Densité de 143 habitants et emplois / ha en 2005 (2) 75% des espaces urbanisés occupés par de l habitat en 2005 (2) emplois en 2005 (2) m2 de bureaux en 2005 (2) établissements en 2006 (3) Sources : (1) : INSEE (2) : Référentiel territorial du projet de SDRIF (3) : SIRENE 3

9 Bois de Vincennes, Marne et Val-de-Marne 1 LES ENJEUX ET DÉFIS DU TERRITOIRE Christian Lebon/IAU îdf «Le territoire de l Est parisien est un territoire stratégique du SDRIF» (1), tant par son positionnement géographique que par les enjeux qui sont les siens. Il constitue une échelle pertinente pour mettre en synergie des projets, pour assurer la convergence de politiques mariant des échelles spatiales et temporelles différentes. Le diagnostic prospectif qui suit est abordé selon deux volets : Un territoire ouvert sur l'extérieur, un territoire en mouvement Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Centre commercial Domus à Rosny-sous-Bois ACTEP Neuilly-sur-Marne, Port de plaisance Mélanie Hebert/IAU îdf 1 Projet de SDRIF adopté par délibération du conseil régional d Ile-de-France le 25 septembre

10 1.1 - Un territoire ouvert sur l extérieur, un territoire en mouvement Lieu d échanges au cœur de la métropole, le territoire de l ACTEP est en interface constante avec les pôles voisins ce qui multiplie les opportunités de coopération et de développement. Il doit cependant mieux faire valoir son rôle propre, afin de ne pas être considéré comme un partenaire de second rang, un espace de transit au service notamment de Paris et Marne-la- Vallée. Les enjeux et défis à dégager de ce constat sont abordés selon quatre thèmes fondamentaux : Une localisation stratégique au cœur de la métropole, Des accroches dynamiques aux pôles voisins, Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà, Des coopérations institutionnelles renforcées Une localisation stratégique au cœur de la métropole Les atouts de l Est parisien, densément peuplé, inséré dans la vie économique et sociale de la proche couronne de la capitale, sont nombreux du fait : de sa localisation au cœur de la métropole et au voisinage direct de Paris, de la proximité du pôle majeur de Marne-la-Vallée à l Est, et des préfectures de Seine-Saint-Denis à Bobigny et du Val-de- Marne à Créteil, du voisinage avec la communauté d agglomération «Est ensemble», des liaisons avec les pôles aéroportuaires internationaux de Roissy Charles de Gaule au Nord et Orly Rungis au Sud. Ce territoire est de plus au cœur d un maillage de grands axes routiers et ferrés organisés en radiales et rocades qui structurent l agglomération parisienne. Aussi le territoire de l Est parisien est-il reconnu par le projet de SDRIF adopté par le Conseil régional comme l un des territoires stratégiques structurants pour le développement régional, situé en cœur d agglomération et au sein du faisceau Est. Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-marne sont de plus des sites qualifiés de prioritaires dans ce projet. 5

11 6

12 Les faiblesses tiennent au risque d une trop faible promotion de ces atouts : image et lisibilité insuffisantes pour une bonne attractivité au sein de la métropole, synergies insuffisantes malgré la proximité de pôles importants, desserte insuffisamment performante. Le danger de n être qu un territoire de transit, un territoire oublié dans la planification métropolitaine, est manifeste. Les enjeux sont ceux de l affirmation du territoire de l ACTEP : comme espace en lien et en synergie avec Paris et Marne-la-Vallée, ainsi que la communauté d agglomération «Est ensemble», comme espace en lien et en synergie avec les pôles régionaux de l Est francilien : Bobigny Créteil et Seine Amont, Roissy et Orly Des accroches dynamiques aux pôles voisins Les atouts du territoire de l ACTEP résident dans les liens et les complémentarités qui l unissent à ses voisins. De nombreux «projets agrafes» viennent aujourd hui structurer et renforcer ces complémentarités, mettre en valeur les liens lorsque leur évidence fait défaut. L accroche la plus évidente est celle à Paris, autour du bois de Vincennes qui contribue à la singularité du territoire de l ACTEP. Au nord, une véritable continuité urbaine et des liens naturels existent entre Paris et Saint-Mandé/Vincennes. Il n en est pas de même au sud : les deux parties du quartier de Bercy, côté Paris et côté Charenton-le-Pont, n entretiennent que peu de relations malgré l intensité des flux de trafic, leur proximité géographique et leurs complémentarités en particulier dans le secteur de la finance (2). Les grandes infrastructures (périphérique, emprises ferroviaires ), saturées, sont source d isolement et de fragmentation. Le projet d aménagement Bercy-Charenton initié par la ville de Paris et copiloté par la ville de Charentonle-Pont, vise aujourd hui à remédier à cette fracture, par la recherche de connexions et de cohérence urbaine. Le territoire de l ACTEP approfondit ses liens avec Marne-la-Vallée, et plus spécifiquement la Cité Descartes. Pôle majeur d enseignement et de recherche, ce campus est au cœur du projet de Cluster de la Ville durable qui englobe également une part déterminante de l Est parisien. La présence d établissements emblématiques sur la Cité Descartes (Ecole Louis Lumière, ENSG, ENPC ) et sur le territoire de l ACTEP (INA, IGN, Météo France ) témoigne des complémentarités qui existent déjà au sein du cluster, et qui seront le support de projets interdisciplinaires au carrefour de la recherche, de la formation et du monde de l entreprise. 2 Ministère des finances à Paris, Natixis et Crédit Foncier à Charenton-le-Pont 7

13 8

14 L ACTEP a un rôle de premier plan dans ce cluster, de par les établissements déjà cités mais également un certain nombre de projets en phase directe avec la dynamique portée par Epamarne : l Ecoquartier Est Nocéen et le pôle de l aménagement et de la construction durables à Neuilly-sur-Marne ; le lycée-collège international, situé à l interface de Bry-sur-Marne et Noisy-le-Grand, et destiné à devenir le centre d un pôle d excellence en lien étroit avec le PRES Paris-Est ; l Arc de l innovation : l aménagement de l ex-vdo en boulevard urbain, élément d ouverture vers le reste du Val de Marne, mais également accroche au cluster à travers le thème des éco-activités et de l éco-habitat. Le territoire de l ACTEP entretient enfin de fortes relations d échange avec le cœur de la Seine-Saint-Denis, à travers notamment : les axes de transport de l A86, la RN186 et le RER E, qui forment un secteur stratégique animé de nombreux projets ; le rayonnement du pôle Rosny 2 / Domus. Les faiblesses du positionnement de l ACTEP vis-à-vis de l extérieur sont le revers direct de ces atouts. Malgré les éléments de rayonnement dont il bénéficie, l Est parisien risque de se voir cantonné au second rang sur certains projets, tel que le Cluster de la Ville durable dont le moteur incontestable est la Cité Descartes. Il s agit plus globalement de limiter le risque de dérive vers une fonction de territoire «servant», en veillant à ce que l ouverture à l extérieur s accompagne d un développement du territoire lui-même. Si les projets basés sur un lien spatial avec les pôles voisins sont indispensables, ils ne doivent pas conduire à un dynamisme moindre à l intérieur même du territoire, qui créerait une forme de dépendance et une hétérogénéité de développement entre les communes de l ACTEP. L enjeu est une poursuite raisonnée du mouvement d ouverture et d articulation aux pôles voisins, autour des «projets agrafes» et en lien avec les dynamiques de développement inscrites dans le territoire même de l ACTEP : participation active au Cluster de la Ville durable et extension du périmètre jusqu à Saint-Mandé, afin d y intégrer le site IGN - Météo France ; rayonnement du lycée-collège international, équipement structurant de l Est parisien mais également levier d un développement global du tissu économique et de l offre en formation ; mise en valeur de la double accroche à Paris, en confortant les continuités existantes à Saint-Mandé et en développant de nouveaux liens entre Bercy et Charenton-le-Pont ; connexion de l ex-vdo à la dynamique du Cluster de la Ville durable, via le projet d aménagement et en particulier le thème des éco-activités et de l éco-habitat. 9

15 1.1.3 Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà Les atouts du territoire de l ACTEP tiennent à la présence d axes majeurs, qui lui assurent une desserte, une cohésion, une ouverture et une image à l extérieur, tout en étant des leviers de développement décisifs. Parmi ces axes figurent en première place les grandes infrastructures routières et ferroviaires qui traversent le territoire et le relient aux pôles voisins : le fuseau A86 - N186 - RER E : ce triple corridor nord-sud, au cœur du territoire, regroupe une desserte RER en lien direct avec Paris et deux grands axes routiers dont l un rejoint Roissy/Charles De Gaulle. Il constitue un axe particulièrement structurant pour le territoire de l ACTEP et les communes qu il traverse : Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois, Nogentsur-Marne et Le Perreux-sur-Marne ; l autoroute A4 : cet axe est-ouest, lien avec Paris et Marne la Vallée, complète le dispositif et structure également le territoire et son développement, en particulier celui des communes de Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Champigny-sur- Marne, mais aussi Joinville-le-Pont, ainsi que Saint-Maurice et Charenton-le-Pont, qu il traverse ; le RER A : ses deux branches reliant l ACTEP à Paris et à Marne-la-Vallée, forment aussi des corridors majeurs de développement, continus lorsque l axe est doublé par un axe routier important comme c est le cas sur les communes de Saint-Mandé, Vincennes, Fontenay-sous-Bois ou Joinville-le-Pont, et concentré essentiellement autour des pôles gares dans les autres secteurs. L excellente desserte assurée par ces infrastructures est un facteur attractif pour la localisation de nombreuses entreprises. De plus, une desserte de rocade d échelle régionale (projet de métro du Grand Paris porté par l Etat, projet Arc-Express du Conseil Régional, projet Orbival du Conseil Général du Val-de-Marne) devrait compléter le maillage du réseau structurant. Elle améliorerait de façon décisive l accessibilité depuis et vers le territoire de l ACTEP, tout en constituant un axe de développement métropolitain. L impact sur le développement futur du territoire variera toutefois en fonction du nombre et de la localisation des stations. La Marne est également un axe structurant de l Est parisien. Site à vocation régionale pour le tourisme, support de navigation, essentiellement de plaisance, elle contribue à la qualité du cadre de vie de l Est parisien. Les ports de plaisance de Nogentsur-Marne et de Neuilly-sur-Marne contribuent à son animation. Là encore, le potentiel de mise en valeur est important, par l aménagement de ses abords, le développement des loisirs, du tourisme etc. 10

16 11

17 D autres axes et pôles existants ou projetés sont également à mentionner : les ex RN 4 et 34 sont aussi un support au développement même si leur potentiel est insuffisamment valorisé aujourd hui, comme c est le cas de l ex RN 34 entre Saint-Mandé et Nogent-sur-Marne. Le projet de TCSP sur l ex RN 34 entre Nogentsur-Marne et Chelles, associé à la requalification de la voie, devrait améliorer le lien entre urbanité et mobilité ; les lignes de métro n 1 desservant Saint-Mandé et Vincennes, et n 8 desservant Charenton-le-Pont : les stations et leurs abords sont des lieux forts pour la structuration du territoire ; le projet de boulevard urbain associé à un TCSP (Altival) sur l ex-vdo : il devrait constituer un axe d échange moteur sur le thème des éco-activités et de l éco-habitat (Arc de l innovation), en lien avec le Cluster de la Ville durable, tout en améliorant de la desserte du territoire et sa liaison avec l est du Val-de-Marne ; le projet de prolongement du tramway T1 entre Noisy-le-Sec et Val-de-Fontenay, associé à une requalification des espaces publics va conforter le développement urbain de Val-de-Fontenay. Les faiblesses sont d abord liées aux infrastructures autoroutières, qui si elles permettent de desservir et de relier le territoire avec le reste de la métropole, constituent pour celui-ci des coupures urbaines fortes, du fait de leur type et de leur usage (mauvaises interfaces avec le milieu urbain, fort trafic de transit, problèmes de saturation, importantes migrations quotidiennes vers l extérieur), et induisent des nuisances phoniques, visuelles, de la pollution de l air, imposées au milieu urbain environnant. Par ailleurs l atout que représente la présence des grands axes de transports collectifs est limité par des dysfonctionnement liés à la saturation notamment sur le RER A, ou encore des problèmes de fréquence sur le RER E. Enfin l absence de liaison transversale structurante en transports collectifs (et les incertitudes sur la future desserte de rocade) ne facilite pas l accès par ce mode aux pôles de la proche couronne : Bobigny et Saint Denis, Créteil, mais aussi les pôles de Roissy et d Orly/Rungis qui ne sont accessibles directement que par la route. L enjeu est de renforcer ce réseau d axes structurants, principalement en veillant à : une meilleure intégration des axes routiers dans la ville, afin qu ils soient au service d un ancrage local du développement et d une valorisation d ensemble des tissus d accueil ; un développement des dynamiques de projet et de coopération avec les pôles voisins, à l instar du partenariat engagé dans le cadre de l étude sur la transformation de l A4 en «avenue métropolitaine» ; une amélioration de l accessibilité multidirectionnelle du territoire, par une amélioration de la desserte en transports collectifs structurants (développement de liaisons de banlieue à banlieue, limitation des phénomènes de saturation ) et de la fluidité des trafics sur le réseau routier ; une mise en valeur de la Marne et de ses abords, dans le sens d un développement touristique durable et comme lieu de vie pour les habitants. 12

18 1.1.4 Des coopérations institutionnelles renforcées Les atouts mentionnés dans cette première partie trouvent des relais efficaces dans les multiples contacts et partenariats que les membres de l ACTEP ont développé avec notamment : l Etat avec la Mission à la Région Capitale et Epamarne, le Conseil Régional d Ile-de-France, ses voisins immédiats (la ville de Paris, la ville de Chelles, le San Val-Maubuée, la Communauté d agglomération Marne et Chantereine ), les territoires de l Est et en particulier Marne-la-Vallée, le Conseil Général de Seine-et-Marne, le Syndicat mixte d études Paris Métropole, les opérateurs de transport (SNCF, RATP, STIF). Cette ouverture institutionnelle permet de diffuser le message de l ACTEP à l extérieur, d assurer la prise en compte du territoire dans les décisions prises à une plus grande échelle, d obtenir des financements, etc. Des processus spécifiques peuvent venir compléter ces partenariats, à l instar de la relation nouée avec Champs-sur-Marne, «commune associée» c est-à-dire non adhérente à l ACTEP mais présente dans les instances délibératives de l association. Les faiblesses de cette ouverture institutionnelle tiennent : à la place réduite des intercommunalités au sein du territoire de l ACTEP, et à l absence corrélative de certains outils supra-communaux ; à l appartenance de l ACTEP à deux départements (Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis), qui demande parfois des ajustements ou mises en adéquation de certaines politiques publiques ; l adhésion des deux conseils généraux à l ACTEP permet d œuvrer en ce sens ; aux réformes en cours sur les collectivités territoriales, leur organisation et leur financement, sources d incertitudes pour les membres de l ACTEP qui se répercutent sur les plans d investissement. Les enjeux sont de poursuivre et de structurer ces partenariats, de les mettre en cohérence avec le projet de territoire et d assurer une continuité du travail en commun, au-delà des projets ou décisions ponctuels, en réfléchissant aux moyens institutionnels d asseoir cette vision partagée. Il s agit également pour l ACTEP de parvenir à mieux faire entendre son message, en définissant une stratégie de communication à la fois réaliste et ambitieuse, partagée par toutes les communes et relayée par chacune d elle. 13

19 1.2. Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Espace quasi-totalement urbanisé au voisinage immédiat de Paris, le territoire de l ACTEP dispose de nombreux atouts liés à la diversité de son habitat et de son tissu économique, ainsi qu à la qualité de son patrimoine naturel et culturel. Cependant les risques d une marginalisation au sein de la dynamique de l Est métropolitain et de repli résidentiel, n en sont pas moins présents. En réponse, la pluralité de ce territoire est à mieux structurer, à valoriser et à mettre au service d une volonté de renforcer son dynamisme, son attractivité et son rayonnement. Cinq aspects fondamentaux pour l avenir du territoire de l ACTEP sont abordés dans un diagnostic prospectif : Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers, Un tissu économique diversifié avec une composante notable en diffus, Un cadre de vie de grande qualité, une offre de logements à dynamiser, Une offre structurante de transports inégalement répartie, Un patrimoine naturel et culturel remarquable insuffisamment valorisé Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers Les atouts tiennent à la pluralité des centres urbains et des pôles spécialisés, ainsi qu à la diversité d une part notable des tissus urbains. Le développement de l Est parisien a conduit à une organisation urbaine polycentrique où les fonctions centrales sont réparties dans les centres historiques des villages, dans les centres créés plus récemment lors de l urbanisation des différents quartiers, ou autour de centres commerciaux de grande dimension (Fontenay-sous-Bois, Rosny-sous-bois), et aux abords de certaines gares identifiées comme pôles structurants. Ce polycentrisme qui s appuie sur un maillage de transports qu il convient de compléter, constitue aujourd hui une armature opportune pour poursuivre la structuration du territoire de l ACTEP. 14

20 15

21 D autre part, la diversité des tissus urbains de l Est parisien est non seulement un facteur d agrément et d identité, mais aussi un atout pour le développement. Cette diversité fait aujourd hui la richesse de son offre urbaine : anciens bourgs et villages, quartiers de type haussmannien et faubourg des communes riveraines de Paris, quartiers pavillonnaires, ensembles d habitat collectif ou de bureaux, zones d activités du XX ème siècle. Ce tissu est l objet d un renouvellement urbain permanent par petites touches et sans altérer son caractère, qui permet sa requalification et son adaptation aux besoins des résidents, mais aussi des entreprises contemporaines. Les faiblesses. Un manque de structuration d ensemble des fonctions centrales, des lacunes dans l offre en services et équipements, des menaces sur la diversité des tissus, peuvent pénaliser l avenir. L isolement des centralités, l absence de liens avec les pôles commerciaux et d activité sont une faiblesse. Un développement insuffisamment appuyé des fonctions de centralité (services et équipements) et les lacunes dans leur accessibilité par un réseau local de transports peuvent accentuer cette faiblesse. L enclavement de certains quartiers contribue aussi au morcellement du vécu des villes. De plus, l essentiel des services et équipements de niveau intercommunal et à fortiori régional a jusqu à présent été fourni par Paris. De fait, l offre locale n est pas à la hauteur de celle d une agglomération de plus de habitants. Enfin, la régression de la mixité entre habitat et activités dans le tissu d habitat, la tendance à la spécialisation résidentielle risquent de pénaliser la vitalité économique en privant le territoire des retombées locales du développement. Les enjeux sont ceux d une armature urbaine polycentrique consolidée, de fonctions centrales renforcées et fonctionnant en réseau grâce notamment à de bonne liaisons. Ce sont aussi ceux d une offre d équipements et de services publics et privés à la dimension de la population résidente et de celle qui travaille sur ce territoire ; et ce, dans une proximité suffisante. Ce sont enfin ceux de tissus urbains diversifiés valorisés et accueillants tant pour l habitat que pour les activités des PME-PMI et TPE. Il s agit de permettre conjointement un effort pour le logement, et le maintien d une capacité d accueil d activités en diffus. Ceci non seulement pour capter les retombées des grands secteurs d activité et d innovation sur le tissu des PME-PMI et TPE, mais aussi pour développer une économie présentielle à la mesure des besoins actuels et futurs du bassin de vie de ce territoire. Les termes d un développement maîtrisé de l offre urbaine, appuyé sur le rayonnement d une armature renforcée de centralités sont ainsi posés. 16

22 Un tissu économique diversifié, avec une composante notable en diffus Les atouts de l Est parisien résident dans la diversité de son tissu économique, tourné à la fois vers l excellence et la demande de consommation locale, composé d entreprises de tailles variées, d activités en diffus et de pôles tertiaires et commerciaux importants. Le territoire bénéficie de la présence de grandes entreprises, autour notamment des pôles tertiaires de Charenton/Saint- Maurice et de Val de Fontenay, tous deux bien positionnés dans les secteurs de la finance et des fonctions support. Largement majoritaires au sein du tissu économique, les PME-PMI participent directement à l attractivité de ces grandes entreprises par les services qu elles fournissent. Cette proximité entre donneurs d ordre et prestataires crée les conditions d un véritable essaimage et constitue un avantage concurrentiel fort. Les PME-PMI sont par ailleurs les principales créatrices d emplois de proximité adaptés aux qualifications des habitants et non délocalisables, et contribuent à la sécurité des quartiers par l animation qu elles génèrent. Trois domaines de spécialisation contribuent à la visibilité du territoire de l ACTEP au sein de la métropole et au-delà : la filière image-mémoire, qui regroupe à la fois des entreprises et des établissements publics, au carrefour de l innovation et de la mise en valeur du patrimoine ; le secteur des éco-activités, pour lequel le projet de Cluster de la Ville durable constitue une opportunité de développement décisive ; le secteur de la finance, qui dispose d un fort potentiel en innovation notamment en matière de gestion des risques et de produits d assurance. Ces domaines de spécialisation prennent appui sur les pôles de compétitivité Cap Digital, Advancity et Finance Innovation. L économie présentielle offre également un potentiel de croissance significatif. Notion plus globale que celle d économie résidentielle, elle embrasse l ensemble des personnes présentes, de façon permanente ou temporaire, sur le territoire : habitants, salariés, touristes Les revenus susceptibles d être captés par ce biais sont non négligeables. Sur le territoire de l ACTEP, des actions spécifiques sont à entreprendre en direction : des habitants : commerces de proximité et centres commerciaux, services à la personne, secteur du BTP hors gros œuvre (plombiers, électriciens ) ; des touristes : activités récréatives et de loisirs, équipements culturels, hôtellerie-restauration ; des créateurs d entreprises et professions libérales, souvent présents en diffus dans le tissu urbain, et qui constituent une ressource économique à valoriser par une offre en immobilier et en services adaptée. 17

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Position dans l ensemble régional et gouvernance du CDT

Position dans l ensemble régional et gouvernance du CDT 6 communes 1 communauté d agglomération 210 000 habitants* 94 000 logements* 70 000 emplois* 108 000 actifs *RP 2008 Position dans l ensemble régional et gouvernance du CDT Carte des communes et EPCI concernés

Plus en détail

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité Atelier Lion associés Quartier de Maison Blanche : un parc habité Novembre 2014 2 Signé le 4 novembre 2014 entre la ville de Neuilly-sur-Marne et l AFTRP, le traité de concession DE la ZAC de Maison Blanche

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE LIGNE ROUGE / 15 SUD DU METRO DU GRAND PARIS EXPRESS

ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE LIGNE ROUGE / 15 SUD DU METRO DU GRAND PARIS EXPRESS ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE LIGNE ROUGE / 15 SUD DU METRO DU GRAND PARIS EXPRESS LE TERRITOIRE DE L ACTEP, UN TERRITOIRE OUVERT SUR L EXTERIEUR, EN MOUVEMENT AUX POTENTIELS MULTIPLES MAIS AVEC DES

Plus en détail

Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015

Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DE CHAMPIGNY-SUR-MARNE Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Réunion publique 10 novembre 2015 CHAMPIGNY-SUR-MARNE REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.2. Pôles de développement métropolitain : Des centralités à densifier et conforter Approuvé par délibération

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est Dossier d Enquête parcellaire Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION DU PROJET 3 2 INSERTION DE LA LIGNE DE BUS 5 3 COÛT ET PLANNING DE L

Plus en détail

Aménagement de la rocade rive gauche à 2x3 voies et des échangeurs

Aménagement de la rocade rive gauche à 2x3 voies et des échangeurs Aménagement de la rocade rive gauche à 2x3 voies et des échangeurs Des entrées de ville de l agglomération bordelaise à reconfigurer et à réamenager Enjeux Les échangeurs constituant des entrées de ville

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY Le stade de la Fédération Française de Rugby à Thiais-Orly, Val-de-Marne 3 Une porte nationale et internationale pour le rugby Une qualité de

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Problématique : Comment les réseaux de communication du territoire français permettent-ils une intégration dans les réseaux de la mondialisation afin d accroître les mobilités et les flux sur le territoire

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.1. Flux : continuités écologiques et maillage visant à faciliter les déplacements Approuvé par délibération

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Présentation générale du projet Le projet d extension en débat Pourquoi un projet de transports en commun en rocade

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

5 mai 2014. 1. En 50 ans, les conseils généraux (ou futurs conseils départementaux) franciliens ont accompli une action remarquable.

5 mai 2014. 1. En 50 ans, les conseils généraux (ou futurs conseils départementaux) franciliens ont accompli une action remarquable. 5 mai 2014 Mission d information et d évaluation sur la suppression des départements de petite couronne Audition du Conseil de développement du Val-de-Marne Contribution de la délégation Les débats parlementaires

Plus en détail

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN

Pièce 4. Orientations particulières d aménagement. Décembre 2007. Cabinet Jean-Yves MARTIN Pièce 4 Orientations particulières d aménagement Décembre 2007 Cabinet Jean-Yves MARTIN SOMMAIRE LOCALISATION DES SECTEURS DE PROJET...3 VIEIL ORLY...4 AVIATEURS...5 PIERRE AU PRETRE...6 LES ROSES...7

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains N 299 Comment les centres et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d urbanisme et de planification régionaux? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Sommaire 3 La Seine-et-Marne en Ile-de-France 8 Nos offres 14 Seine-et-Marne Développement 2 La Seine-et-Marne Au centre d un marché de

Plus en détail

CDT Grand Paris Est NOISY - CHAMPS Territoire de la transition énergétique - Dossier d enquête publique. Document n 1 : Notice explicative

CDT Grand Paris Est NOISY - CHAMPS Territoire de la transition énergétique - Dossier d enquête publique. Document n 1 : Notice explicative CDT Grand Paris Est NOISY - CHAMPS Territoire de la transition énergétique - Dossier d enquête publique Document n 1 : Notice explicative S o m m a i r e 1. Les Contrats de Développement Territorial du

Plus en détail

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE B LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE 2 Fourqueux est caractérisée par une forte place de la voiture individuelle dans les déplacements de ses habitants. A l instar de plusieurs communes périphériques de l agglomération

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION

BILAN DE LA CONCERTATION BILAN DE LA CONCERTATION SEPTEMBRE 2012 Syndicat d Agglomération Nouvelle Val Maubuée CONTEXTE ET MODALITES DE LA CONCERTATION LA CONCERTATION : SA REGLEMENTATION Le Schéma de Cohérence Territoriale et

Plus en détail

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Conseil Scientifique AIGPPAU Luzarches 09/09/10 Mobilité métropolitaine Objectifs : Accessible Equitable Equilibré Durable

Plus en détail

Diagnostic et état initial de l environnement!

Diagnostic et état initial de l environnement! 1! Le contenu du SCOT! Phase 1! Diagnostic et état initial de l environnement! Prospective (scénarios)! Phase 2! Phase 3! Phase 4! Elaboration du Plan d Aménagement et de Développement Durable (PADD)!

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités Atlasdes parcs d activités des parcs d activités économiques du Val d Orge 2011 2012 Sainte-Geneviève-des-Bois l Brétigny-sur-Orge l Saint-Michel-sur-Orge l Morsang-sur-Orge l Fleury-Mérogis Villemoisson-sur-Orge

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS LE TERRITOIRE QUI DÉCOLLE à 7kms de Paris DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS UNE LOCALISATION STRATÉGIQUE PROXIMITÉ AVEC PARIS ET LES CENTRES D AFFAIRES ET DE DÉCISIONS

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

Annexe : Le Document d Aménagement Commercial

Annexe : Le Document d Aménagement Commercial Annexe : Le Document d Aménagement Commercial Février 2014 67 SITUATION DES ZONES D'AMÉNAGEMENT COMMERCIAL CARTE 9 AGAPE Agence d urbanisme et de développement durable Lorraine Nord 68 DOO du SCoT Nord

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles 2.4 page 95 2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles et diversifiés La Ville se dote d un positionnement et des leviers nécessaires pour soutenir l adaptation de l économie montréalaise en vue

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES URBAN C O R M E I L L E S - E N - PA R I S I S ( 9 5 ) À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES Situé en plein cœur du nouveau quartier des Bois

Plus en détail

VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS

VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS amur VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS Mobilisation des ressources locales dans le contexte de l arrivée de la gare du Bourget Aéroport ÉQUIPE PROJET Marion APAIRE Carlos

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013 Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial Séminaire des élus Vendredi 6 Septembre 2013 La démarche L élaboration du PLU Mise en révision du Plan d Occupation des Sols (POS) approuvé en Février 2001 Nécessité

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Partenaire de votre entreprise. Nous concevons notre développement dans la durée et vous?

Partenaire de votre entreprise. Nous concevons notre développement dans la durée et vous? Partenaire de votre entreprise Nous concevons notre développement dans la durée et vous? Bénéficiant d espaces naturels et d un patrimoine d exception, ce territoire au cœur de Marne-la-Vallée se devait

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail