Paroisse Saint-Jean-Bosco. L accueil de l étranger. L Etranger, c est l autre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paroisse Saint-Jean-Bosco. L accueil de l étranger. L Etranger, c est l autre"

Transcription

1 472 Trimestriel Juillet 2012 N 36 Prix : 2 e Paroisse Saint-Jean-Bosco de sel Anceaumeville, Bosc-Guérard, Butot, Clères, Fontaine-le-Bourg, Grugny, La Houssaye-Béranger, Le Bocasse, Mont-Cauvaire, Montville, Sierville L accueil de l étranger ditorial Ces derniers mois, avec les élections présidentielles et législatives, la place des étrangers dans notre société a été l un des sujets abordés par nos élites politiques. Que dire sur ce sujet? L étranger, c est tout d abord l autre, quel qu il soit! C est celui qui vient de loin, d un autre pays, pour des raisons politiques ou économiques. L étranger, c est celui qui n a pas la même couleur de peau, qui n a pas la même religion, mais c est aussi celui qui n a pas les mêmes idées, qui vient d ailleurs dans le canton, le département Nous pouvons penser à l abbé Alexandre qui a si bien décrit son premier poste de curé dans son livre Le Horsain. L Etranger, c est l autre Quelle que soit l origine de l étranger, il a des droits, mais aussi des devoirs. Comme ceux qui sont dits du cru, ont eux aussi des droits et des devoirs visà-vis de l étranger. Notre société promeut à juste titre les premiers, mais il ne faut pas oublier les seconds. C est ainsi qu une collectivité peut fonctionner. Pour un chrétien, il est nécessaire de bien accueillir l étranger, de l aider à s intégrer, et comme le disait le père Charles de Foucauld en 1907, il faut aussi lui proposer ce que le chrétien a de meilleur : la Bonne Nouvelle de Jésus- Christ, notre Dieu fait homme. + Stéphane Ansart, curé page 2 L étranger dans la Bible page 3 Un nouveau site internet paroissial pages 4 et 5 L accueil de l étranger page 8 Messes à venir et carnet paroissial. pages 9 à 11 Vie de la paroisse. page 12 Les curés de Sierville

2 Page 2 Infos Les migrants Chiesa Mateos, Mariana Sorbier, Paris (8 avril 2010) Collection : Les ethniques Le saviez-vous? L étranger dans la Bible Résumé. Un album sans paroles relatant deux histoires sur l émigration qui, assimilant les migrants à des oiseaux migrateurs, abordent de façon poétique la question du devoir de protection et du droit d asile. Coordonnées paroissiales Curé Père Stéphane Ansart, BP 22, 9 rue Baron Bigot, Montville, tél Courriel : Reçoit au presbytère uniquement sur rendez-vous, ou lors des permanences salle Saint-Luc à Montville (voir ci-contre). Fermé le lundi. Secrétariat paroissial Salle Saint-Matthieu, rue du Dr Mathieu, Montville, tél Courriel : Ouvert les lundi, mardi, mercredi (sous réserve de catéchisme), jeudi et vendredi de 9h à 12h La paroisse en ligne chrétiens ne se distinguent des autres hommes ni par le Les pays, ni par le langage, ni par les vêtements. Ils n habitent pas de villes qui leur soient propres, ils ne se servent pas de quelque dialecte extraordinaire, leur genre de vie n a rien de singulier Ils se répartissent dans les cités grecques et barbares suivant le lot échu à chacun ; ils se conforment aux usages locaux pour les vêtements, la nourriture et la manière de vivre, tout en manifestant les lois extraordinaires et vraiment paradoxales de leur république spirituelle. Ils résident chacun dans sa propre patrie, mais comme des étrangers domiciliés. Ils s acquittent de tous leurs devoirs de citoyen et supportent toutes les charges comme des étrangers. Toute terre étrangère leur est une patrie et toute patrie une terre étrangère (A Diognète 5,1-2,4-5). S il est logique avec sa propre foi, le chrétien ne peut pas être raciste. Dieu a créé l homme, tout homme, à son image et à sa ressemblance (Gn 1,26). Comme dit ci-dessus, il réside dans sa propre patrie comme un étranger domicilié. La Bonne Nouvelle de Jésus-Christ est destinée à tout homme de bonne volonté, quelles que soient son origine, sa couleur de peau, ses idées. Dieu veut le bonheur de tous! Dans l Ancien Testament, l étranger, l autre, a un statut particulier. Il a des droits car Dieu aime l étranger : [Dieu] manifeste son amour aux étrangers installés chez [les israélites] en leur donnant de la nourriture et des vêtements (Dt 10,18). Il est interdit de maltraiter l étranger (Ex 22,20) mais de plus, on doit le traiter avec humanité : Quand un étranger viendra s installer dans votre pays, ne l exploitez pas ; au contraire, traitez-le comme s il était l un de vos compatriotes ; vous devez l aimer comme vous-mêmes (Lv 19,33-34ab). S il a des droits, il a aussi des devoirs ; il doit respecter les lois du pays : Vous aurez une seule et même législation pour les étrangers et pour les israélites, car je suis le Seigneur votre Dieu (Lv 24,22) Dans le Nouveau Testament, Jésus, s il est d abord envoyé au peuple d Israël, ne peut que constater la foi d étrangers ; au sujet du centurion qui vient lui demander la guérison de son serviteur, il dit : Je vous le déclare, je n ai jamais trouvé une telle foi, non, pas même en Israël (Lc 7,9b) ; il reconnaît aussi la foi de la Cananéenne : O que ta foi est grande. Dieu t accordera ce que tu désires (Mt 15,28b). Tous les hommes sont appelés au salut. Alors, plutôt que d avoir peur de l autre, de celui qui n a pas la même religion, ou la même couleur de peau, celui qui vient d ailleurs, pourquoi ne pas lui proposer ce que le chrétien a de plus cher à ses yeux, la Bonne Nouvelle de Jésus- Christ, mort et ressuscité pour sauver tous les hommes? Ne serait-ce pas là le plus beau cadeau que nous pourrions lui offrir? + Stéphane Ansart, curé

3 dossier Page 3 ACTUALITÉS Page 3 Connaissez-vous le site le Internet 26 octobre de la 2011 paroisse? page 3 Notre opération de carême Cette année 2012 a vu notre action de carême soutenir une association, Ahuana, qui vient en aide à des paysans en Equateur. Cette association achète et donne à des familles pauvres des lamas qui leur sont d une aide précieuse En effet, un lama permet de porter des charges sur une certaine distance, la laine permet de faire des vêtements chauds (il peut faire très froid sur les hauts plateaux de cet état d Amérique du Sud), et sa viande est source de protéines (il suffit d accoupler les lamas et d élever le troupeau ). Depuis le 14 mars 2012, la paroisse bénéficie d un nouveau site Internet. Ce dernier est à votre entière disposition pour mieux connaître notre paroisse, pour obtenir des renseignements, etc. Sur ce site, vous découvrirez la géographie de la paroisse, les personnes en responsabilité (avec leurs coordonnées), de la documentation (les archives de Grain de Sel entre autres choses ). Enfin, une rubrique formation verra prochainement de la documentation pour lire la Bible, pour se former chrétiennement Bonne visite sur notre site Internet, + Stéphane Ansart, curé Voici le détail des dons Quêtes et dons divers : 462,90 euros. Matinée solidarité et tirelires des enfants du catéchisme : 264,22 euros. Soirée bol de riz et signets de l aumônerie : 397,88 euros. Votre générosité nous a donc permis d envoyer à cette association la somme de 1125 euros, ce qui lui permettra d aider quatorze familles en leur offrant à chacune un lama. Encore un grand merci à vous tous!

4 Page 4 d o s s i e r L accueil de l étranger Le Camp des Saints, de Jean Raspail Accueillir la différence Dans une paroisse semi-rurale comme la nôtre, il n y a pas de problème majeur d intégration d étrangers. Au contraire, c est sans doute plus facile pour un immigré de se fondre dans la population d un bourg ou d un village et d avoir de bonnes relations avec son voisinage. Engagé dans la vie associative, je me suis alors tout simplement demandé comment j accueillais un jeune ayant subi de graves blessures invalidantes dans l école de voile que je dirige le mercredi? Comment j adaptais une pédagogie qui convienne à chaque adulte dans un atelier peinture que j anime le vendredi en tenant compte des soucis de chacun? Comment j écoute une famille en deuil quand je prépare avec elle les funérailles? Dans ces différentes situations, en tant que chrétien, je dois tout simplement être fraternel. C est tout simple : accueillir le jeune en adaptant matériellement sa possibilité de participer aux cours de voile à l abri du soleil et sur un siège. C est écouter l angoisse de l adulte qui s exprime par le dessin et la peinture et lui permettre de s apaiser. C est accepter d accueillir l homosexuel qui vient de perdre sa mère. En fin de compte, sans renoncer à l exigence du témoignage, c est aimer le Christ, c est le chercher et le trouver dans les frères qu il met sur mon chemin. Toucher le Christ n est-ce pas notre espérance? Jean-Louis Richard Présentation par l auteur : Dans la nuit, au midi de notre pays, cent navires se sont échoués, chargés d un million d immigrants. Ils viennent chercher l espérance. Ils inspirent la pitié. Ils sont faibles Ils ont la puissance du nombre. Ils sont l autre, c est-à-dire multitude, l avant-garde de la multitude. A tous les niveaux de la conscience universelle, on se pose alors la question : Que faire? Il est trop tard. Paru pour la première fois en 1973, Le Camp des Saints qui est un roman relève en 2011 de la réalité. Nous sommes, tous, les acteurs du Camp des Saints. C est notre destin que ce livre raconte, notre inconscience et notre acquiescement à ce qui va nous dissoudre. C est pourquoi, en guise de préface à cette nouvelle édition, dans un texte intitulé Big Other, j ai voulu, une dernière fois, mettre un certain nombre de points sur les i. L étranger, un danger? est celui qui vient d ailleurs, qui est d une autre L étranger nation, qui est autre, qui n appartient pas à un groupe familial ou social ou est considéré comme tel, qui n est pas connu, qui semble différent. Pour construire notre identité, nous avons besoin de l étranger, de l autre. L étranger introduit la différence dans un monde qui, sinon, serait toujours le même. Des traditions et des coutumes différentes donnent du relief et de la couleur au monde dans lequel nous vivons. Sans cela, nous vivrions dans un univers uniforme. C est pourquoi, dans de nombreux pays, les lois de l hospitalité sont sacrées, et l autre toujours le bienvenu tant qu il respecte les lois de ceux qui l accueillent. Mais l histoire montre également la peur et les replis identitaires qu elle suscite dans les moments de crise. Jean Raspail L étranger devient alors celui qui prend ce qui ne lui appartient pas. Il devient le bouc émissaire, celui qui porte la faute, et ainsi fournit une explication commode aux misères du monde. Il arrive qu un membre de la communauté devienne l étranger, parce qu il est différent, ou qu il s oppose aux autres Le racisme a eu ses théoriciens qui tentent d expliquer que ces étrangers ne sont pas des hommes. Ils ont légitimé l esclavage et les génocides. Dans notre société, qu en est-il aujourd hui de nos rapports à l étranger, quelle place lui réserve-t-on? Sur quoi nos peurs s appuient-elles? Et que traduisent ces réactions de l équilibre entre les nations, entre le riche et le pauvre, entre le Nord et le Sud, entre l homme et la femme? Et comment les politiques répondent-ils à cette peur? Dominique Pecquery Un ami et un Dieu invisible Un ami m interpella : Comment peux-tu croire en Dieu? Il est invisible ton Dieu! Spontanément je lui ai répondu : Mon Dieu est invisible comme ta pensée l est et pourtant elle existe, car elle s exprime et elle fait partie de toi. Eh bien, Dieu, je le cherche comme je recherche ton amitié dont j ai besoin. Oui, mon Dieu est invisible mais bien présent, bien vivant et il est comme une lumière qui me guide sur la route malgré mes ténèbres, mes erreurs et mes faiblesses. J ai besoin de toi car un homme sans ami serait comme dans un désert sans eau et tu le sais. Je cherche aussi Dieu pour que mon âme vive. Il est caché pour que nous le cherchions. Il propose et nous disposons car il est caché pour que nous soyons libres. Tu ne crois pas et moi je crois et pourtant nous sommes amis. Dans notre amitié, mon ami, nous sommes à son image. Mon ami s est contenté de lever les épaules mais nous nous rencontrons toujours avec autant de plaisir. Jean-Louis Richard

5 d o s s i e r Page 5 Migrations et rencontre Août Voyageant vers le Vaucluse, nous faisons halte à Clermont-Ferrand. Cinq enfants nous accompagnent. Nous décidons de visiter une vieille église de quartier, en pierre de lave, toute noire, comme la cathédrale de cette ville. Nous faisons tranquillement le tour de l édifice, passons quelques instants devant le saint sacrement ; les enfants sont calmes, un peu interloqués par la noirceur naturelle de l église. Il est vrai qu il y a de quoi surprendre des Normands plutôt habitués à la pierre de Caen! Nous remontons les quelques marches qui ramènent dans la rue. Et là, une surprise encore plus grande : un homme d âge mûr nous aborde. Son maintien, sa mise reflètent son identité de vieux travailleur musulman. Il nous salue très poliment, presque ému. Il poursuit en ces termes : Je vous ai vus rentrer dans l église tout à l heure ; je vous attendais. Vous apprenez à prier aux enfants ; c est bien ; c est important, vous savez, d apprendre à prier aux enfants. Voyez-vous, c est triste. J habite ici et la semaine dernière, deux jeunes de mon quartier se sont entretués Nous répondons à ses salutations, stupéfaits, et il s éloigne Les enfants nous interrogent sur le sens de ces paroles prononcées dans un français maladroit, mais avec toute la force de sa conviction de croyant musulman. Quelle situation étrange! Nous partons à la rencontre de notre fille religieuse et voilà qu un musulman vient nous encourager à apprendre à prier aux enfants! Neuf ans après, ses paroles résonnent à mes oreilles ; nous sommes appelés à apprendre aux jeunes à se tourner vers leur Seigneur, afin qu ils ne tombent pas dans les pièges de la violence, celle qui divise les hommes de bonne volonté. Clotilde Bréant La langue française difficile pour les étrangers La langue française abonde en curiosités surprenantes pour l étranger, en voici quelques-unes : On remercie un employé quand on n est pas content de ses services. On passe bien souvent des nuits blanches quand on a des idées noires. Pourquoi dit-on d un pauvre malheureux ruiné qui n a plus où se coucher, qu il est dans de beaux draps? Pourquoi, lorsque vous dites à quelqu un : Je ne partage pas votre avis, il peut répondre : Les avis sont partagés? Pourquoi un bruit transpire-t-il avant d avoir couru? Quand un homme se meurt, on dit qu il s éteint. Quand il est mort, on l appelle feu. Pourquoi lave-t-on une injure et essuiet-on un affront? Pourquoi parle-t-on des quatre coins de la terre, puisque la terre est ronde? Comment distinguer le locataire du propriétaire lorsque ces deux personnes vous disent à la fois : Je viens de louer un appartement? Comment peut-on faire pour dormir sur ses deux oreilles? Pourquoi appelle-t-on coup de grâce le coup qui tue? Pourquoi lorsque l on veut avoir de l argent devant soi, faut-il en mettre de côté? Le pot a des oreilles et l on dit : Sourd comme un pot. Pourquoi dit-on : Embarras de voitures quand il y a trop de voitures, et embarras d argent quand il n y a pas assez d argent? L immigration expliquée à ma fille Peut-on réfléchir, avec calme et probité, aux questions que pose l immigration? Un pays comme la France peut-il garder le contrôle de ses flux migratoires sans renoncer pour autant aux principes d hospitalité et d ouverture qui font partie de son identité? Sur une question cruciale, trop souvent obscurcie par le mensonge et la démagogie, voici un dialogue de bonne foi. Sami Naïr, sans dérobade ni langue de bois, répond aux questions, même dérangeantes, de sa propre fille. Editeur : Seuil (31 décembre 1998) Collection : H.C. Essais Le racisme expliqué à ma fille Un enfant est curieux. Il pose beaucoup de questions et il attend des réponses précises et convaincantes. On ne triche pas avec les questions d un enfant. C est en m accompagnant à une manifestation contre un projet de loi sur l immigration que ma fille, âgée de 10 ans, m a interrogé sur le racisme. Nous avons beaucoup parlé. Les enfants sont mieux placés que quiconque pour comprendre qu on ne naît pas raciste mais qu on le devient. Parfois. Ce livre qui essaie de répondre aux questions de ma fille s adresse aux enfants qui n ont pas encore de préjugés et veulent comprendre. Quant aux adultes qui le liront, j espère qu il les aidera à répondre aux questions, plus embarrassantes qu on ne le croit, de leurs propres enfants. Editeur : Seuil. Edition : édition revue et augmentée (17 septembre 2009)

6 Page 6 d o s s i e r Rencontre avec des étudiants en immersion avec le CCFD La coopération à dimension humaine Reconnu pour son expertise et l éthique de ses engagements, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) accompagne régulièrement des jeunes dans leurs projets. Nous avons recueilli les impressions de Chloé, Guillaume et Matthieu, étudiants en gestion et maîtrise de l eau au lycée agricole de Chambray, dans l Eure, deux jours après leur retour du Bénin. Votre classe débarque à peine d un séjour de quinze jours au Bénin pour aider à l installation et la mise en route d un château d eau chez un agriculteur. Quelle a été votre première réaction en reposant les pieds sur le sol français? Chloé. J étais contente de rentrer! Avec un petit pincement au cœur, celui de n avoir pas pu découvrir toutes les richesses du Bénin. Guillaume. Soulagé d être rentré, avec l envie de manger un gros steak, parce que vivre ailleurs que chez soi, ce n est pas forcément évident! Mais je reviens avec des souvenirs plein la tête. Mathieu. J ai plutôt eu un coup de déprime : le gris, prendre le RER et me retrouver face à l indifférence des gens alors que, là-bas, chaque personne croisée me disait bonjour Que retiendrez-vous principalement de votre séjour? Guillaume. Je n avais encore jamais vécu un choc culturel de cette envergure : les bruits, les voitures, la nourriture, tous ces mélanges d odeurs J en retiendrai particulièrement les rencontres, les dialogues avec les foreurs, les étudiants, les gens de la ferme ou encore un prof d anglais sur la politique. Mathieu. Nous étions très protégés, trop à mon goût. Ce n est que le dernier jour que nous sommes entrés dans un vrai marché. Chloé. La nourriture était adaptée, nous avions des moustiquaires Mais notre projet était particulièrement physique! Je rentre contente que le groupe l ait mené à son terme malgré la chaleur, la fatigue et les petits bobos. Contente de la coopération et des synergies vécues entre le plombier, les maçons, les charpentiers et nous : ils nous ont tous appris beaucoup de choses. Guillaume. Nous avons contribué au forage, au montage et à la construction du château d eau, à la réalisation des maçonneries et des tranchées pour les réseaux De gauche à droite, Guillaume, Chloé et Mathieu, nos étudiants. Au centre, Etienne Lozay, l accompagnant CCFD. Tout à droite, Antony Letellier, leur professeur, responsable de formation et porteur du projet de l établissement. d irrigation Préalablement, notre apport avait consisté à calculer la hauteur du château d eau pour assurer une pression optimale. Mathieu. Ouvrir le robinet et voir de l eau couler est un moment magique. Lorsque l on est petit, on nous répète : laisse pas ça, jette pas ça. Lorsqu on va là-bas, ça prend un sens. Rien n est accessible, même lorsqu on a de l argent : la superette de Koné, la ville voisine, est de la taille d une petite salle de classe. Chloé. A peine avait-on allumé l eau qu André Agossa 1 était en train d arroser : il a participé financièrement à certains achats et le système remplaçait l ancien devenu obsolète. Sa femme a crié : Miracle. Le CCFD-Terre solidaire en quelques chiffres Première association française de développement et de solidarité internationale 500 projets de partenaires du Sud soutenus chaque année ( depuis sa création, en 1961) membres bénévoles (1 100 équipes locales en France) Depuis près de trente ans, le mouvement milite aussi, entre autres, pour l épargne solidaire (avec la Sidi) et le commerce équitable. Parmi ses derniers rapports, la dénonciation des détournements financiers pratiqués dans le monde par certains dirigeants ou encore l existence des paradis fiscaux. Source CCFD. Pour en savoir plus : ccfd-terresolidaire.org

7 dossier Page 7 Antony Letellier Comment, sur place, vous a-t-on perçus? Chloé. Comme des étudiants qui apportent une aide financière, rendant le projet réalisable, et un coup de main apprécié par tout le monde. Guillaume. Nous avons vécu de riches échanges avec des jeunes de notre âge, partageant les mêmes préoccupations que nous. A une reprise cependant, la rencontre a tourné court avec un lycéen abordant des questions historiques comme la traite des noirs et ne comprenant pas la raison de notre présence dans la classe. J ai trouvé sa réaction légitime. Mais nous aurions aimé expliquer que nous aussi connaissions cette histoire, et que notre génération n y était pour rien. Mathieu. Moi, j ai vu surtout un professeur montant ses élèves contre nous, un guet-apens. Les élèves n en étaient pas responsables. Ne risque-t-on pas de vous reprocher d être allés agir dans un autre pays alors qu en France une partie croissante de la population vit dans des conditions de plus en plus difficiles? Guillaume. Des financeurs potentiels, des collectivités 2 ont réagi ainsi, et j ai trouvé ça bizarre. Chloé. Moi, je ne suis pas d accord avec Guillaume. C est aussi pour ces raisons-là que j ai reculé ma décision de partir en mission humanitaire. Pourquoi partir alors qu il y a des choses à faire ici? Mathieu. Le débat n est pas nouveau, mais de là à y apporter une réponse. Chloé. Je peux toujours me poser les mêmes questions pendant des années, mais si au final je ne me jette pas à l eau Ce projet, que vous avez mené à bien, va-t-il changer quelque chose dans votre façon d envisager votre avenir? Guillaume. Une telle expérience ouvre l esprit et nous fait réfléchir à d autres choses auxquelles on ne pensait pas forcément avant de partir. Maintenant, le cours de la vie va aussi reprendre. Mathieu. Ça a déjà changé une partie de ma vision des choses. Mais est-ce que je ne vais pas oublier et, au fil du temps, revenir à des considérations plus européennes?... Chloé. Et retrouver de mauvaises habitudes?... Personnellement, j ai fait cette formation dans l optique de partir en mission humanitaire. J ai déjà un diplôme en solidarité internationale, et des amis au Tchad et en Haïti. Le voyage m a confortée dans mes questions, sur l ingérence, le droit ou la légitimité, mais pas dans mes réponses. Il faut aussi que je choisisse ma coopération : développement, urgence? Avec qui, que, quoi? L agriculteur bénéficiaire du projet, retenu par l association béninoise Synergie Paysanne, partenaire du CCFD. 2. Loi Oudin-Santini (2005) autorise collectivités et agences de l eau à consacrer jusqu à 1% des recettes des services d eau et assainissement à l aide au développement. En 2010, ces dernières auraient déboursé 24 millions dans ce cadre (Le Monde du 13 mars 2012). Cette générosité n échappe pas, cependant, à la critique d être parfois très intéressée (voir ce qu en dit l association S-eau-S). La question incontournable Seriez-vous prêts à repartir? Mathieu. C était la plus belle expérience de ma vie. Je serais prêt à y retourner dès demain si j en avais les moyens financiers. Pour l échange. C est terriblement enrichissant de ne plus avoir qu une seule vision des choses, à savoir la nôtre. On s arrête, on fait une pause dans notre vie, on voit autre chose. Et en revenant, on revoit notre vie différemment. Du coup, tout est différent. Guillaume. Je me suis senti impliqué. Pour moi, c était une sensation nouvelle. A notre niveau, à l échelle humaine, nous avons essayé de faire avancer les choses, de façon concrète. Ça conforte, j espère, un agriculteur qui avait des difficultés et qui en aura moins maintenant. Y retourner, là, tout de suite? A chaud, non. Ça change quand même de prendre sa douche au seau. Mais peutêtre que je changerai d avis dans deux mois! Chloé. Je suis venue dans ce BTS pour faire ce métier. Quelles que soient les réponses que je trouverai à mes questions, d ici deux ou trois ans, j en ferai mon métier. Mathieu. Dans un an, c est sûr, je serai parti.

8 Page 8 Infos Horaires des messes Mi-juin à fin septembre Date Samedi Dimanche 16 et 17 juin 18h30 : Le Bocasse 10h30 : Montville 23 et 24 juin 18h30 : Butot 10h30 : Montville 30 juin et 1 er juillet 18h30 : Grugny 10h30 : Montville 7 et 8 juillet 18h30 : Bosc-Guérard-Saint-Adrien 10h30 : Montville 14 et 15 juillet 18h30 : Sierville 10h30 : Montville 21 et 22 juillet 18h30 : Mont-Cauvaire 10h30 : Montville 28 et 29 juillet 18h30 : La Houssaye-Béranger 10h30 : Montville 4 et 5 août 18h30 : Le Bocasse * 10h30 : Montville 11 et 12 août 18h30 : Clères * 10h30 : Montville Mercredi 15 août Dimanche 19 août Baptêmes (dans, ou originaires de la paroisse) Louis et Arthur Blainville, Mahé et Théo Clatot (11.03). Noa et Luca Deshayes (24.03). Audran Gisbert (08.04). Mathis Passays et Maël Ridel (15.04). Bruno Lamperier et Sacha Decorde (21.04). Maëlle Gimer, Paul Machefert et Benjamin Le Garrec (28.04). Victor Videau, Esteban et Diego Quesnel, Noë Leroux, Maëlys Lefebvre et Lana Mogis (05.06). Marceau Traverse (06.05). Joachim Ledoux (12.05). Marie-Lou Bonamy, Camille Brunel (13.05). Nathan Montier (20.05). Alan Denis (02.06). Maël Dumais (03.06). Lucas Pecot, Margaux Mothu, Elodie Rossi, Maxence Richard et Lilou Havé (10.06). Mariages (dans, ou originaires de la paroisse) Sierville. Christophe Vilain et Florence His (14.04). 10h30 : Fontaine-le-Bourg 10h30 : Montville Dimanche 26 août 11h : Sierville * 11h : Mont-Cauvaire * 1 er et 2 septembre 18h30 : Anceaumeville (Saint Gilles) 10h30 : Montville 8 et 9 septembre 18h30 : Butot 10h30 : Montville 15 et 16 septembre 18h30 : Grugny 10h30 : Montville 22 et 23 septembre 18h30 : Bosc-Guérard-Saint-Adrien 10h30 : Montville 29 et 30 septembre 18h30 : La Houssaye-Béranger 10h30 : Montville * Sous réserve de la présence d un prêtre pour remplacer le père Ansart cet été. C a r n e t p a r o i s s i a l Venise. Nicolas Tonussi et Aurore Lerisson (12.05). Mont-Cauvaire. Fabien Denis et Mélanie Joos (02.06). Isneauville. Vincent Douillet (fils de Christian Douillet) et Appolline Leroy (02.06). Anceaumeville. Yohann Benard et Jessica Franqueville (09.06). Inhumations Clères. Simone Dauty, Jean Lafillé. Fontaine-le-Bourg. Jean-Pierre Touchet. Simone Mauger. Grugny. Bernard Joly, Pierrette Vernetui, André Leseigneur, Christian Jouen. Montville. Eliane Delvigne, Germaine Gest, Hélène Dumais, Georges Deroubaix, Serge L Hermette, Jean Lambert, Henri Colnot, Michel Dauzou. Mont-Cauvaire. Thérèse Lainé-Montier, Jacqueline Duhamel. Messes de semaine (Chapelle de semaine à Montville) Lundi : 11h. Mardi et mercredi : 9h. Jeudi : 17h. Samedi : 9h. Toutes les messes seront célébrées à 11h en août selon la présence du père Ansart. Permanences de l abbé Stéphane Ansart (sauf du 28 juillet au 1 er septembre inclus) Mardi de 17h30 à 18h30 et samedi de 10h30 à 11h30, salle paroissiale Saint-Luc à Montville. Messes du vendredi Résidence Judith-Dutheil à Montville : les 6 juillet, 7 septembre et 5 octobre à 10h30. Maison de retraite Les Myosotis à Montville : les 15 juin, 20 juillet, 21 septembre et 19 octobre à 10h30. Bâtiment Gustave-Flaubert à Grugny : les 13 juillet, 14 septembre et 12 octobre à 11h. Bâtiment Albert-Roussel à Grugny : les 22 juin, 27 juillet, 28 septembre et 26 octobre à 11h. Chapelle de semaine de Montville : le 29 juin 10h30. Consultez la feuille d annonces paroissiales, susceptible de donner d éventuelles modifications pour les messes et les permanences. Vous la trouverez sur les panneaux d affichage des églises de la paroisse, ainsi que sur celui du secrétariat et du presbytère à Montville. Chapelet Sur notre paroisse, le chapelet est prié et médité les : 1 er lundi du mois à Sierville à 14h30, 2 e et 4 e lundis du mois à Montville à 14h30, 3 e et 5 e lundis du mois à Mont-Cauvaire à 14h30. Rédaction : BP 22 9 rue baron Bigot Montville Tél. : Edité par Bayard Service Edition Nord : Parc d activité du Moulin 121 allée Hélène Boucher BP Wambrechies Cedex Tél. : Directeur de publication : Georges Sanerot Secrétaire de rédaction : Cécile Aubert Maquette : Florence Dupond Publicité : Bayard Service Régie, Textes et photos : droits réservés Impression : Bridel Frères Impression ISSN Dépot légal : 3 e trimestre 2012.

9 vie de la paroisse Page 9 I N T E R D I T Page le Une 26 journée octobre à 2011 Lisieux Au matin de ce 12 avril, après que l élévateur du car se soit enfin décidé à embarquer les derniers passagers, nous prenions la direction de page 9 la Basse-Normandie. Au volant, Raphaël et, confortablement installés, les vingthuit pèlerins en majorité des maisons de retraite de Grugny et quelques autres de la paroisse, du Secours catholique et les membres de l équipe d aumônerie formaient ensemble une bien joyeuse équipe. A Lisieux, nous débarquions au Centre Jean-Paul-II pour y voir un film retraçant la vie à la fois simple et follement extraordinaire de Thérèse. Un très bon repas nous était servi à l Ermitage avec le sourire et les chants des jeunes sœurs asiatiques. A quelques pas de là, nous nous rendions au carmel au contact de la vie et des souvenirs de sainte Thérèse de l Enfant Jésus. La messe à la crypte de la basilique nous permit de célébrer ensemble le Ressuscité que Thérèse aimait si passionnément. L élévateur du car s était mis à fonctionner comme une horloge et nous-mêmes étions heureux d une journée passée à nous élever vers les richesses divines Les samedis de la miséricorde divine Le deuxième samedi de chaque mois, un temps dédié à la miséricorde divine a lieu dans l église de Montville, de 15h30 à 17h. Ce temps se déroule de la manière suivante : Adoration du Saint Sacrement. Chapelet de la miséricorde divine. Temps de confession. Pour ceux qui seraient intéressés, voici les dates à venir : les samedis 9 juin, 8 septembre et 13 octobre Venez nombreux! Christian Bréant Dates des rencontres de préparation au baptême des petits enfants Il est impératif de s inscrire lors de l une des permanences du père Ansart avant de venir à une réunion de préparation au baptême. Merci d en tenir compte 1 re réunion 2 e réunion Samedi 16 juin 2012 Vendredi 22 juin 2012 Vendredi 13 juillet 2012 Vendredi 20 juillet 2012 Pas de réunion de préparation en août Samedi 22 septembre 2012 Vendredi 28 septembre 2012 Vendredi 19 octobre 2012 Samedi 27 octobre 2012 Le vendredi soir, de 20h30 à 22h/22h30 environ, salle paroissiale Saint-Luc à Montville. Le samedi matin, de 10h30 à 12h, salle paroissiale Saint-Luc à Montville. Opticiens diplômés Depuis 25 ans au service de votre vue 22, place de la République - Montville Tél./Fax A.D.H Aménagement de l Habitat Rénovation et Décoration Gil Josse Tél./fax : ou Port Hameau de Bois le Vicomte - Montville Hameau Le Tôt - CLÈRES TÉL COUVERTURE DÉMOUSSAGE RAMONAGE Frères des Ecoles Chrétiennes Jean-Baptiste de La Salle Ecole - Collège - Lycée privés Catholiques CLASSES MATERNELLES à TERMINALES L-ES-S 84, rue Saint-Gervais - 5, rue d Herbouville - ROUEN - Tél

10 Page Page 10 vie VIE de DE la LA paroisse PAROISSE le Retraite 26 octobre de profession 2011 de foi page 10 Les 24 et 25 avril, vingt-deux jeunes de la paroisse ont vécu leur retraite de préparation à la profession de foi. Les aventuriers de la foi : tel est le parcours sur lequel ils ont cheminé. Pourquoi ce titre? Parce qu à cet âge, les jeunes comprennent que la vie s offre à eux avec ses enthousiasmes et ses doutes, ses élans et ses craintes. Ils commencent à comprendre que la vie est une grande aventure. Mais quelle place vont-ils donner à la foi dans cette aventure? Avec ce parcours, ils ont découvert que la foi est une véritable aventure, une La foi est une véritable aventure, une aventure qui vaut la peine, qui demande de prendre des risques, de développer des qualités de courage, de fidélité, d endurance. aventure qui vaut la peine, qui demande de prendre des risques, de développer des qualités de courage, de fidélité, d endurance. Une aventure dans laquelle ils connaîtront de grandes joies, mais aussi une aventure parfois difficile avec des moments de doute, de peur, ou de découragement. La foi est une aventure qui remplit une vie, une extraordinaire expérience spirituelle et fraternelle. Saint Pierre est le premier exemple d aventurier qui leur a été proposé. Il a suivi Jésus sans trop savoir où cela le conduirait. Il a douté, il a eu peur, il a même renié Jésus. Puis, le premier parmi les apôtres, il a pris des responsabilités, il a annoncé l Evangile à la suite de Jésus. Dominique Pecquery Mariages Communions Baptêmes Buffets froids Réceptions 28, place de la République - MONTVILLE Tél / Matériel Médical Location - vente Livraison à domicile ORTHOPEDIE, CEINTURE ET BAS Sylvie Huré 589 rue Delamare Deboutteville Fontaine-le-Bourg Tél Boucherie Charcuterie C. LEFEBVRE Triperie Volailles Veau fermier de lait Porc élevé sur paille 45 pl. de l Abbé Kerebel MONTVILLE Tél

11 vie de la paroisse Page 11 Le catéchisme sur la paroisse Dès septembre prochain, il faudra penser à réinscrire vos enfants au catéchisme. Nous continuons notre expérience très positive de catéchisme multiniveaux, (deux réunions par mois), pour pouvoir faire un maximum de groupes au plus près des villages. Actuellement, il y a trois groupes sur Montville, un sur Fontainele-Bourg, un sur Anceaumeville, un sur Bosc-Guérard-Saint-Adrien et enfin un dernier sur La Houssaye-Béranger. Il y a aussi un groupe cat excellence qui se réunit toutes les semaines à Montville. Pour finir, il y a également deux groupes de 4 e année à Montville, le mardi et le jeudi. Au moment où j écris cet article, je ne sais pas encore si ces groupes vont évoluer. En revanche, je peux vous présenter ce que vos enfants auront à se mettre sous la dent dès la rentrée : les modules Nathanaël pour les trois premières années, et Kim et Noé pour la 4 e année (illustrations ci-contre). Dates d inscription Mercredis 29 août et 5 septembre, de 17h à 19h et samedis 1 er et 8 septembre, de 10h à 12h, salle paroissiale Saint-Luc à Montville. Ou du lundi au vendredi, de 9h à 12h, au secrétariat paroissial. Si votre enfant a été baptisé hors de la paroisse, merci d apporter le livret familial catholique, ou un certificat de baptême. Pour tout renseignement, appelez le secrétariat paroissial. Esprit-Saint Jésus pain de vie Jésus sauveur Pardon de dieu L humeur du sacristain Vous savez quoi? Eh bien, il paraît qu il faut plus de prêtres sur le terrain! C est pas bête comme idée, mais des prêtres, pour quoi faire? Si c est pour augmenter le nombre de messes, est-ce bien nécessaire? Oui, en effet, vu le nombre de pratiquants, il y en a bien assez, des prêtres! Si c est pour qu il n y ait plus d enterrements sans prêtre, pourquoi pas? Enfin, tous ceux qui vivent si bien toute leur vie comme si Dieu n existait pas pourront enfin rencontrer un prêtre au moins une fois dans leur existence (du moins, je parle de la famille du défunt, car pour ce dernier, c est trop tard!). Peut-être comprendront-ils enfin que le Bon Dieu ne nous propose que le meilleur de lui : sa vie, son corps, son sang et sa parole, sans compter sa présence en personne Mais un enterrement, ce n est pas un sacrement! Si c est pour évangéliser, alors, là je suis d accord! Notre curé a tellement à faire pour gérer la paroisse au quotidien, qu il n a paradoxalement pas le temps d accomplir sa mission première : évangéliser! Oui, il essaie d évangéliser ceux qui viennent lui demander quelque chose, mais les autres, ceux qui ne viennent jamais? Ils ont eux aussi le droit d entendre parler du Bon Dieu, non? Oui, il y a déjà quelques prêtres d origine étrangère dans notre diocèse : Vietnam, Afrique, etc. Mais c est une solution bancale, car ils peuvent aussi manquer chez eux Et si on priait pour les vocations, histoire de montrer au Bon Dieu qu on en veut, nous, des prêtres? Le sacristain Autres dates à retenir Jeudi 6 septembre : 20h30 réunion des parents des enfants catéchisés sur la paroisse, salle Saint-Luc à Montville. Mercredi 12 septembre : reprise du catéchisme. + Stéphane Ansart, curé Paroles de vie Kim et Noé

12 472 Page 12 8 PAT patr ri im mo oi in ne e Les le 26 curés octobre de Sierville page 8 Joseph-Séverin Devaux ( ) Les divers documents analysés dans cette notice révèlent que la paroisse de Sierville eut pour curés : Entre 1184 et 1207 : Hugues. Au XIII e siècle : Jean, dit Gastel : Benoit : Guillaume Du Busc. 13xx-1414 : Guillaume Carel : Jehan Tauppin : Guillaume Evrart : Jean Deleursoles : Guillaume Canu : Jean Tafforel : Marin Blondel : Marin Labbey : Charles Nagerel : Charles Nagerel : Robert Dumontier : Jacques Desmarquest. René-Albert Bénard ( ) Georges Wiering ( ) : Richard Le Vendenger : Guillaume Le Vendenger : Benigne, alias Rémy Bourdon : Robert Bourdon : Jean Le Roux : Antoine Nollent : Nicolas Dumontier : François du Pré : Jacques Camusat : Antoine Choppart : Guillaume Aubery : J.-B. Morange : Jean Quentin : Nicolas Sery : Pierre Dallet : Jacques Amaury : Jean Langlois [1801] : Houlière. Après la réouverture des églises, à la suite de la Révolution française, furent successivement curés de Sierville : : Adrien Pollet : François Vauquelin : Charles Legrand : Augustin Bretocq : Auguste Drouet : Victor Aimable Blondel : Eustache Desmarais. C est à lui que l on doit la restauration de la nef de l église vers Démissionnaire en : Raymond Bocquet : Joseph-Séverin Devaux : René-Albert Bénard : Georges Wiering, dernier curé résidant à Sierville. Le curé de Sierville est désormais le curé de Clères : : Alphonse Duhamel : Jacques Monville : Olivier de Bézenac : Michel Padée. Le curé de Sierville est désormais le curé de Montville : : Claude Joutel, premier curé de la nouvelle paroisse Saint-Jean Bosco de Clères Montville. En 2004, l église est fermée au culte car trop dangereuse pour les fidèles xx : Stéphane Ansart. L église est rouverte au culte en Inhumation - Crémation Chambre funéraire rue Marcel Paul à Maromme Thanatopraxie (soins de conservation) Transport de corps avant mise en bière Articles funéraires - CONTRATS OBSÈQUES Partenariat avec Entreprise de Marbrerie POMPES FUNEBRES PRÉVOST Père & Fils & 7, place de la République MONTVILLE Permanence décès 24h/24-7j/7 Dans le journal Trimestriel Juillet 2011 N 32 Prix : 2 Paroisse Saint-Jean-Bosco de sel Anceaumeville, Bosc-Guérard, Butot, Clères, Fontaine-le-Bourg, Grugny, La Houssaye-Béranger, Le Bocasse, Mont-Cauvaire, Montville, Sierville Votre publicité est vue et lue Contactez Bayard Service Régie au

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone St Thomas d Aquin Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone 1 er janvier 2014 Entrée Peuple louez Marie Ref/ Peuple louez Marie (Ave Marie) la mère au

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

NEWSLETTER. Point agenda. L Edito. LEON SEXTIUS Chef d Etablissement coordinateur. Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère

NEWSLETTER. Point agenda. L Edito. LEON SEXTIUS Chef d Etablissement coordinateur. Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère NEWSLETTER Point agenda Du 18 au 20 juin 2014 : Epreuves anticipées de 1 ère Du 17 au 23 juin 2014 : Epreuves écrites du baccalauréat Du 24 au 30 juin 2014 : Oraux de Français pour les 1 ères sur le site

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Campagne DENIER 2015 Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Edition janvier 2015 Sommaire Page 3 - Denier de l Eglise Bilan 2014/Campagne 2015 Page 4 - Evolutions de la collecte du Denier

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise.

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise. «AVANCER EN AGE» «C est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l homme extérieur va vers sa ruine, l homme intérieur se renouvelle de jour en jour.» (2 Corinthiens 4, 16) 1. Prêtres en

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en!

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en! Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon Parlons-en! 2 Les dons dons classiques dons «ISF» L unique ressource financière de l Église, c est le don. Dans un monde qui a tendance

Plus en détail

Horaire des célébrations

Horaire des célébrations Samedi 2 mars 17h SAINT-LOUIS Rosa Mathieu Mme et M. Gaëtan Lavallée Dimanche 3 mars 9h30 SAINT-SÉBASTIEN 10h30 SAINT-LOUIS 11h15 SAINTE-FAMILLE Lundi 4 mars 8h30 SAINT-LOUIS Mardi 5 mars 8h30 SAINT-SÉBASTIEN

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

COLOC' JP (25-35 ANS)

COLOC' JP (25-35 ANS) COLOC' JP (25-35 ANS) CHARTE 228 rue Nicolas Parent 73000 CHAMBERY JUILLET 2015 1 Sommaire I. Présentation de la colocation... 3 Naissance d'un projet... 3 Pourquoi? Comment? Avec Qui?... 3 II. CHARTE...

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

SainteMarieInformations

SainteMarieInformations SainteMarieInformations Numéro 1 15 SEPTEMBRE 2011 EDITORIAL L année scolaire 2011-2012 est lancée dans la dynamique du rassemblement des établissements mari anistes à Lourdes en avril dernier. Les enseignants,

Plus en détail

Paroisse Sainte Maria Goretti

Paroisse Sainte Maria Goretti Paroisse Sainte Maria Goretti www.sainte-maria-goretti.com Email : paroissestemariagoretti@nordnet.fr Téléphone-Fax 03 27 36 14 72 Jésus, Dans quatre semaines, c'est Noël! Nous allons te voir petit bébé,

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

BTP sur le téléphone portable

BTP sur le téléphone portable BTP sur le téléphone portable Pourquoi? «Dieu a voulu cette terre pour nous, mais non pour que nous puissions La transformer en sol désertique.» Pape François, exhortation apostolique La Joie de l Evangile

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Paroisse Saint-François-Xavier des missions étrangères Ce dossier présente les motivations

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

Avec la préparation à la Première Communion

Avec la préparation à la Première Communion AGENDA DES RENCONTRES DE 4 E ANNÉE DE CATÉ 2009 2010 Avec la préparation à la Première Communion ]x áâ á Äx Ñt Ç ä ätçà wxávxçwâ wâ v xä ÑÉâÜ äéâáa VxÄâ Öâ ÅtÇzx vx Ñt Ç ä äüt àxüçxääxåxçàa Ó Paroisses

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

Notes de travail - Agenda Octobre 2014

Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Voici l'agenda des activités intéressantes, organisées par l'aci ou par d'autres associations. Cet agenda paraît tous les deux mois, en alternance avec des Notes

Plus en détail

Un mariage en Église, Ça se prépare! 2014-2015

Un mariage en Église, Ça se prépare! 2014-2015 Un mariage en Église, Ça se prépare! 2014- Vous avez décidé de vous marier à l église. Avant d entreprendre toute autre démarche, contactez votre paroisse. Une occasion d en comprendre le déroulement,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2 Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Dans le bureau du docteur Lanquette Secrétaire: Secrétaire: Je voudrais un rendez-vous pour voir le docteur, s il vous plait. Vous avez une

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

Unité 10. Vers la vie active

Unité 10. Vers la vie active Nom Unité 10 Vers la vie active PARTIE 1 WRITING ACTIVITIES A 1 Les études Les lycéens pensent à leurs professions futures Dites à vos amis ce qu ils devront étudier pour faire le métier dont ils rêvent

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA FORMATION DES CATÉCHÈTES Sur 48 diocèses présents à la session, nous avons reçu les réponses de 35 diocèses. (73%) 1. Dans votre diocèse, qui propose des formations

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

Feuille de route 2013-2016

Feuille de route 2013-2016 Archidiocèse de sherbrooke Vers un nouveau réseau de collaborations Feuille de route 2013-2016 Malgré les changements apportés, la diminution des ressources humaines et matérielles en milieu ecclésial

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail