Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2"

Transcription

1 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume Ribot sur le site dédié : Thèmes La violence du XX e siècle : les deux conflits mondiaux. L extermination des juifs et des tziganes : un crime contre l humanité. Les pistes pédagogiques éveillent la curiosité des élèves et les questionnent en commençant avec eux un travail sur la seconde guerre mondiale. Les supports peuvent être utilisés à des fins d évaluation et/ou d illustration. Objectifs pédagogiques Les pistes pédagogiques peuvent aussi être utilisées en CM1 dans le cas d une programmation spiralaire des périodes historiques (voir programmations de 2012). Programmes de 2008 et programmations de 2012 La violence du XX e siècle : les deux conflits mondiaux. Savoir que la paix signée à Versailles est difficilement négociée et rapidement menacée en Europe par des dictatures. À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre et pouvoir décrire l ampleur de la seconde guerre mondiale. Connaître les principales caractéristiques de la France occupée. Connaître le rôle de Charles de Gaule pendant la seconde guerre mondiale et dans la période de la libération de la France. À partir de l exemple de Jean Moulin, savoir décrire et définir la Résistance. Connaître quelques éléments du bilan dramatique de la guerre et la division de l Europe. Repères : 18 juin 1940, appel du général de Gaule ; Jean Moulin ; 8 mai 1945, fin de la seconde guerre mondiale. Vocabulaire : dictature, alliés, collaboration, Résistance. L extermination des juifs et des tziganes : un crime contre l humanité. À partir de témoignages, en particulier de récits d enfants, connaître quelques traits de l extermination des juifs et des tziganes. Savoir donner une définition simple de crime contre l humanité. Vocabulaire : camps de concentration, camps d extermination, déportation, génocide, crime contre l humanité. 1

2 Socle commun, palier 2 En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment d appartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation d opinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde. Repères historiques Les différentes périodes de l histoire de l humanité (les événements fondateurs caractéristiques permettant de les situer les unes par rapport aux autres en mettant en relation faits politiques, économiques, sociaux, culturels, religieux, scientifiques et techniques, littéraires et artistiques), ainsi que les ruptures. Les grands traits de l histoire de la construction européenne. Les périodes et les dates principales, les grandes figures, les événements fondateurs de l histoire de France, en les reliant à l histoire du continent européen et du monde. Lire et utiliser différents langages, en particulier les images (différents types de textes, tableaux et graphiques, schémas, représentations cartographiques, représentations d œuvres d art, photographies, images de synthèse). Situer dans le temps les événements [ ] et les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension. Situer dans l espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles. Avoir une approche sensible de la réalité. Mobiliser les connaissances pour donner du sens à l actualité. Attitudes La culture humaniste que dispense l École donne aux élèves des références communes. Elle donne aussi à chacun l envie d avoir une vie culturelle personnelle: Elle a pour but de cultiver une attitude de curiosité. Elle développe la conscience que les expériences humaines ont quelque chose d universel. Pistes pédagogiques Piste 1 L histoire de Susi et de sa famille... 3 séquences Piste 2 En quoi l histoire de Susi et l Histoire de la seconde guerre mondiale sont-elles liées?... 3 séquences Piste 3 L extermination des juifs et des tziganes... 3 séquences Piste 4 Vie quotidienne en France et sous l occupation allemande... 4 séquences Piste 5 La Résistance... 3 séquences Piste 6 Le devoir de mémoire... 2 séquences 2

3 Piste 1 L histoire de Susi et de sa famille. Il s agit de retracer l histoire personnelle et particulière de Susi (et de sa famille). L extermination des juifs et des tziganes : un crime contre l humanité. À partir de témoignages, en particulier de récits d enfants, connaître quelques traits de l extermination des juifs et des tziganes. Vocabulaire : exil, déportation, concentration, extermination. lire et utiliser différents langages, en particulier les images (différents types de textes, représentations cartographiques, photographies ) ; situer dans le temps les événements ; situer dans l espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles ; développer une attitude de curiosité ; savoir prendre des notes utiles au travail de la classe ; savoir collaborer, échanger, débattre. Qui était Susi? 1) Lecture de document (couverture et page de garde du cahier de Susi) : identifier la nature du document (fac-similé d une page de garde d un cahier datant de 1942 = document historique) ; savoir retrouver les informations importantes (nom, prénom, classe, année, lieux). 2) Observation de l intégralité du cahier de Susi (vidéo-projection) : lecture offerte de ses rédactions, présentation de sa photo, celles des membres de sa famille, dialogue entre élèves afin qu ils se créent leur propre représentation de Susi. Quelle a été la vie de Susi avant qu elle n ouvre ce cahier? 1) Visionnage du documentaire (chapitres 2, 3, 4, 5 et 6) à la recherche des informations données par G. Ribot sur la vie de Susi avant janvier Les informations sont recueillies à partir d un tableaux à 3 colonnes (lieux de vie / dates / situation familiale). 2) Par groupe de 2 ou 3, les élèves confrontent les informations recueillies et collaborent à l établissement d une chronologie de la vie de Susi et d une carte de ses déplacements et lieux de vie. 3) Synthèse : vers une chronologie et une cartographie communes. Qu est-il arrivé à Susi après qu elle a refermé ce cahier? 1) Visionnage du documentaire (chapitres 7 et 8) à la recherche des informations données par G. Ribot sur l histoire de Susi en septembre 1942 et après. 2) Par groupe de 2 ou 3, les élèves confrontent les informations recueillies et collaborent à l enrichissement de la chronologie de la vie de Susi et de la carte de ses déplacements et de ses lieux de vie. 3

4 Piste 2 En quoi l histoire individuelle de Susi et l Histoire de la seconde guerre mondiale sont-elles liées? Il s agit de voir en quoi l histoire de Susi et de sa famille est perpétuellement influencée par l Histoire de l Europe de 1930 jusqu à aujourd hui, et en quoi l histoire individuelle de Susi participe de cette Histoire. La violence du XX e siècle : les deux conflits mondiaux. À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre et pouvoir décrire l ampleur de la seconde guerre mondiale. Vocabulaire : dictature, alliés, occupation, évolution des mesures antisémites en France. lire et utiliser différents langages, en particulier les images ; situer dans le temps les événements [ ] et les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension ; situer dans l espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles ; mobiliser ses connaissances pour donner du sens à l actualité ; prendre des notes ; échanger, débattre. Quels événements de la seconde guerre mondiale expliquent les déplacements successifs de Susi et de sa famille? 1) À partir de la chronologie et de la carte, les élèves repèrent les différents déplacements de Susi et de sa famille. de Prague à Vienne / de Vienne à la Belgique («Annexion») / de la Belgique à la France (invasion, arrestation et déportation du père) / d Agen à Lafitte / de Lafitte à Drancy / de Drancy à Auschwitz. 2) Mise en commun, les déplacements sont portés dans un tableau à 2 colonnes (colonne 1). 3) 2 e visionnage du documentaire [extraits choisis] à la recherche des informations expliquant les causes des déplacements. Les notes sont prises dans le tableau (colonne 2). 4) La mise en commun doit i) valider les raisons ; ii) permettre de faire la part entre les déplacements liés à des décisions personnelles non liées au conflit (retour à Vienne), à des décisions personnelles liés au conflit (départ en Belgique de Susi et sa sœur) et à des décisions imposées par les mesures antisémites ; iii) permettre de distinguer les événements liés à la conquête et l occupation des territoires par l Allemagne nazie de ceux liés aux mesures antisémites et ceux liés à l idéologie nazie. (L idéologie n est pas ici étudiée pour ce qu elle est mais plus dans la mesure où la peur qu elle engendre chez les parents de Susi explique le départ des deux fillettes vers la Belgique). 5) La chronologie de l histoire personnelle de Susi et de sa famille est enrichie d une chronologie la seconde guerre mondiale portant mention des événements repérés. Réalisation d une cartographie du conflit (au moins à l échelle européenne). 4

5 6) En bilan de cette séquence, il importe de demander aux élèves de répondre à la question initiale (En quoi l histoire personnelle de Susi a-t-elle été influencée par l Histoire de la seconde guerre mondiale?). L idée est ici de comprendre que l Histoire donne un sens (entendu à ce stade comme direction) à l histoire de Susi. 7) Prolongement : en production d écrit, on peut proposer aux élèves de réfléchir aux événements historiques qui ont influencé leur histoire personnelle ou celle de leur famille. Quels événements de la seconde guerre mondiale expliquent les déplacements successifs de Susi et de sa famille? Cette question sera à reposer à l issue de l étude du thème 3. L intégration du destin de Susi dans la Shoah permet en effet de comprendre que l Histoire donne aussi un sens (entendu cette fois comme signification) à l histoire personnelle de Susi. Dans quelle mesure l histoire personnelle de Susi influence-t-elle l Histoire? 1) Visionnage de la présentation de G. Ribot au cours de la cérémonie de présentation du DVD. 2) Débat autour de cette question afin de mettre en évidence le fait que l Histoire s est construite par la somme des histoires personnelles et que la prise en compte de ces histoires personnelles permet d incarner l Histoire, de l humaniser, de la rendre plus compréhensible. L étude en amont d un roman historique pourra aider les élèves à mieux comprendre les différences qu il y a entre l histoire d un personnage et l histoire d une personne. 5

6 Piste 3 L extermination des juifs et des tziganes. Il s agit de préciser, d une part, l idéologie nazie et, d autre part, l implication de l administration française dans l exclusion puis la déportation des populations juives et tziganes résidant en France. L extermination des juifs et des tziganes : un crime contre l humanité. À partir de témoignages, en particulier de récits d enfants, connaître quelques traits de l extermination des juifs et des tziganes. Savoir donner une définition simple de crime contre l humanité. Vocabulaire : camps de concentration, camps d extermination, déportation, génocide, crime contre l humanité. lire et utiliser différents langages, en particulier les images ; situer dans le temps les événements [ ] et les mettre en relation avec des faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension ; situer dans l espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles. Pourquoi les parents de Susi ont-ils décidé de les envoyer en Belgique? Quelle est l idéologie nazie? 1) Rappel des faits (frise chronologique). L idéologie nazie et l annexion de l Autriche par l Allemagne ont fait peur aux parents de Susi. 2) Visionnage du documentaire : chapitre 4, archives sur la Nuit de Cristal, explications de l historien. 3) Prolongement : recherche dans les manuels d histoire pour mieux comprendre l idéologie qui se répand dans toute l Europe au fil des conquêtes de l Allemagne. Comment ont évolué les mesures anti-juives en France? Quel a été le rôle de l administration française dans l exclusion, la concentration puis la déportation et l extermination des juifs et des Tziganes résidant en France? 1) Rappels des faits déjà relevés. 2) Visionnage du documentaire : les camps de Vernet, les décisions visant à exclure les juifs des grandes villes, et surtout le chapitre 7 (archives sur la propagande de Vichy, la rafle, le camp de Drancy) et le chapitre 8 (vente aux enchères des effets personnels de la famille. 3) Enrichissement à partir des manuels d histoire et des livres documentaires. L extermination des juifs et des Tziganes. 1) Travail de recherche sur la liste du convoi 30 (document d archive) : retrouver les membres de la famille, évaluer le nombre de personnes déportées au travers de ce convoi ; réfléchir sur le fait qu il porte le n 30 et sur l organisation et la planification que la tenue d un tel registre suppose. 2) Visionnage du documentaire, chapitre 8. 3) Enrichissement : carte des camps de concentration et d extermination, tableau sur le bilan de l extermination des juifs et des tziganes selon les pays européens, notion de crime contre l humanité. 4) Prolongement : le grenier de Sarah (www.grenierdesarah.org), mémorial des noms (mémorial de Shoah). 6

7 Piste 4 Vie quotidienne en France sous l occupation allemande. Il s agit ici d aborder la partition du territoire français (zone libre / zone occupée) et le rationnement. La violence au XX e siècle : les deux conflits mondiaux. La vie quotidienne en France sous l occupation. Vocabulaire : rationnement, marché noir, ligne de démarcation. lire et utiliser différents langages : différents types de textes, représentations cartographiques ; rechercher des informations dans des manuels d histoire et des livres documentaires ; repérer dans un texte des informations explicites et inférer des informations nouvelles. Séquence 4 Que désigne l expression les «Deux France»? 1) À partir de la phrase du documentaire (chapitre 7), questionner les élèves sur la signification de l expression. 2) Rechercher ce qu ont été la zone libre et la zone occupée. 3) Placer Lafitte-sur-Lot sur la carte des Deux France. Le rationnement et le marché noir. 1) Observation du cahier à la recherche des différents évocations du pain (dictées de février puis de mars, problème de juin). 2) Analyse de la dictée de Susi «sur le pain». 3) Enrichissement à partir des manuels ou livres documentaires : le rationnement et le marché noir. 4) Prolongement en développement durable : aujourd hui, quels éléments essentiels de notre quotidien peuvent venir à manquer, que devons-nous apprendre à faire attention, à ne pas gaspiller (eau, forêt, etc.)? L école. 1) À partir du cahier. Matières enseignées, présentation, analyse des morales. Les transports. 1) À partir du cahier, identifier quels sont les transports évoqués (bicyclette, autocar ). 2) Prolongement avec des images d archives (exode), des films (pour enfants). 7

8 Piste 5 La Résistance. Il s agit ici d aborder la question de la résistance au travers des membres des réseaux européens, des oncles de G. Ribot et de sa grand-mère. La violence au XX e siècle : les deux conflits mondiaux. Décrire la Résistance. lire et utiliser différents langages ; situer dans l espace un lieu ou un ensemble géographique en utilisant des cartes à différentes échelles ; rechercher des informations sur Internet (B2i) ; rechercher des informations dans des manuels d histoire et des livres documentaires ; échanger, débattre. Les résistants de la famille de Guillaume Ribot. 1) Visionnage du documentaire (chapitre 1). Rechercher les personnes de sa famille qui ont été résistants (oncle, grand-mère). En quoi ont-ils résisté? Comprendre les différents types de Résistance (résistance armée / résistance du «juste»). Les réseaux de solidarité. 1) À partir de l interview du chapitre 4 et des documents d archives sur le centre d accueil, retracer les itinéraires des enfants partants d Autriche sur une carte synthétique afin de mettre en évidence la solidarité à l échelle de l Europe. La résistance ou les résistances Prolongements. 1) Recherche sur les enfants d Izieu auxquels G. Ribot fait allusion. 2) Recherche sur Jean Moulin. 3) À partir des histoires personnelles des enfants du «grenier de Sarah», retrouver quels sont ceux qui ont bénéficié de l aide d un réseau, d une personne 4) Retrouver les traces de la résistance locale (plaques commémoratives, lieux symboliques ). 8

9 Piste 6 Le devoir de mémoire. Il s agit ici de réfléchir sur la question de la mémoire : devoir de mémoire, lieux de mémoire, incarnation des lieux mémoire. Vocabulaire : les sources, la mémoire, le travail de l historien, le rôle de l Histoire. échanger, débattre. Comment connaissons-nous l histoire de Susi? Des traces aux sources de l histoire. 1) Retrouver les traces laissées par Susi et sa famille (les registres, le cahier, le souvenirs des personnes). Réfléchir sur la conservation de ces traces et leur fragilité (le cahier, le souvenir des gens, les lieux). Réfléchir sur la transmission de ces traces comme sources de l Histoire (le travail d enquête de Guillaume Ribot, l apport des historiens sans lesquels l histoire de Susi reste une histoire individuelle). 2) Quelles sont nos traces qui gardent la mémoire de mos existences (registre d état civil, registre scolaire )? Que faisons-nous aujourd hui des cahiers de classe? Le devoir de mémoire. 1) Après visionnage du prologue et de la présentation de Guillaume Ribot, discussion collective : en quoi la démarche de Guillaume Ribot et celle Bahia Ribot sont-elle importantes? Connaître et faire connaître (devenir un passeur), connaître pour comprendre le monde dans lequel on vit (devenir un citoyen éclairé). 9

70 e anniversaire Libération

70 e anniversaire Libération 70 e anniversaire Libération de la Haute-Savoie Sujet du module (libellé du programme) : Connaître les événements de la Seconde Guerre Mondiale et leurs conséquences pour la France Comprendre et connaître

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale

La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale Atelier pratique «Les petits historiens» Fiche pédagogique pour les enseignants CM2 La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale Avertissement! Pour tous les ateliers, il est

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

Compte-rendu de la visite au Musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa.

Compte-rendu de la visite au Musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa. Compte-rendu de la visite au Musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa. Ce musée se situe en face de l Hôpital Gaston Bourret, rue Paul Doumer. Notre visite s est faite dans le

Plus en détail

«Résistances et clandestinité dans l Aude» Questionnaire à l intention des élèves de l école élémentaire

«Résistances et clandestinité dans l Aude» Questionnaire à l intention des élèves de l école élémentaire «Résistances et clandestinité dans l Aude» Questionnaire à l intention des élèves de l école élémentaire N oublie pas de lire les titres et les passages en gras en haut des panneaux. Les pistes de travail

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE De la fin de la Première Guerre mondiale au début de la Seconde Guerre mondiale Qui est le personnage sur cette photo? Mussolini

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE Support extraits de la correspondance illustrée de Laurent Medus (numéros 23, 24, 25, 26, 31 et 35) documents de référence (en annexe) : med_a22 - med_b22 - med_a24 - med_b24 - med_a25

Plus en détail

Séquence d histoire CM2 Les deux conflits mondiaux

Séquence d histoire CM2 Les deux conflits mondiaux Séquence d histoire CM2 Les deux conflits mondiaux Compétences à travailler : - savoir expliquer pourquoi le premier conflit mondial est appelé «la grande guerre» - savoir que l Europe est menacée par

Plus en détail

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel 1 Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :

Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Comment construire la compréhension et quels dispositifs pour l entrée en lecture? Comment s approprier les textes? Constats

Plus en détail

Un voyage virtuel dans le temps

Un voyage virtuel dans le temps 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 Un voyage virtuel dans le temps Guide destiné au corps enseignant du secondaire I en vue de l utilisation pédagogique des chroniques suisses de www.ideesuisse.ch

Plus en détail

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Roselyne TABORISKY, chargée de formation au Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

Programmes 2008 Progressions 2012 Points à étudier Nombre de séances Les temps moderne

Programmes 2008 Progressions 2012 Points à étudier Nombre de séances Les temps moderne Niveau de classe Programmes 2008 Progressions 2012 Points à étudier Nombre de séances Les temps moderne Les lumières Les Lumières Être capable d identifier quelques personnages, en particulier Voltaire

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

PROJET HISTOIRE-MEMOIRE RIVESALTES IZIEU - LYON Parcours d enfants juifs

PROJET HISTOIRE-MEMOIRE RIVESALTES IZIEU - LYON Parcours d enfants juifs L objectif du projet était de construire et transmettre une culture humaniste et citoyenne par : - La construction de connaissances historiques sur les persécutions antisémites et les phénomènes de collaboration

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE

L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE Liens vers les témoignages et documents LES EINSATZGRUPPEN Documentaire de France 2 réalisé à partir de témoignages : http://ma-tvideo.france2.fr/video/ilyrooafmjbr.html

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Exemples de séances pour des rencontres

Exemples de séances pour des rencontres Exemples de séances pour des rencontres Thème : Lipdubbing Les fiches d activités suivantes ont été conçues pour aider les enseignants qui réalisent un projet d échange en langue étrangère avec une école

Plus en détail

Qui sont Rachel et Hannah?

Qui sont Rachel et Hannah? Qui sont Rachel et Hannah? Des personnages virtuels : Rachel est une petite fille juive de 8 ans qui vit dans le 20 ème arrondissement de Paris. Hannah, la sœur de Rachel, a 13 ans en 1939. Les restrictions,

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide de visite LADROME.FR 1 Édito 2014 est une année marquée par le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 70 e anniversaire des combats du Vercors et de la Libération. Les

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Histoire. La Seconde Guerre mondiale : «Violences du XXe siècle» PROJET : Sortie : Musée du Faron. Musique

Histoire. La Seconde Guerre mondiale : «Violences du XXe siècle» PROJET : Sortie : Musée du Faron. Musique Partie 2 : Description d une séquence pédagogique Ma séquence fait partie d un projet interdisciplinaire à dominante histoire. Ce projet a pour objectif de faire découvrir la Seconde Guerre mondiale à

Plus en détail

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 http://www.franceinfo.fr/monde/france-info-junior/typhon-1210117-2013-11-13 Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 cyclonextreme.com Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 2 Grandes idées : Les

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS

1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS 1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS Le concours externe de recrutement des professeurs des écoles est organisé annuellement dans chaque académie. L épreuve

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Le droit à l éducation.

Le droit à l éducation. Education Civique. Séances : Objectif(s) : Compétence(s) : 1 2 3 - Avoir compris et retenu que les enfants ont des droits en matière d éducation. - Avoir compris et retenu quelles sont les valeurs universelles

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

NOTE DE MÉTHODOLOGIE PÉDAGOGIE DIDACTIQUE APPRENTISSAGE CONJUGUER L HISTOIRE DE L EUROPE AVEC L HISTOIRE DE L EUROPÉEN

NOTE DE MÉTHODOLOGIE PÉDAGOGIE DIDACTIQUE APPRENTISSAGE CONJUGUER L HISTOIRE DE L EUROPE AVEC L HISTOIRE DE L EUROPÉEN NOTE DE MÉTHODOLOGIE PÉDAGOGIE DIDACTIQUE APPRENTISSAGE CONJUGUER L HISTOIRE DE L EUROPE AVEC L HISTOIRE DE L EUROPÉEN 1.- LE TRIANGLE PÉDAGOGIQUE DU PROJET REPERES Entre les trois pôles du triangle qui

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Déroulement / consignes Durée Remarques

Déroulement / consignes Durée Remarques : Projet de littérature et production d écrit : Lire et écrire des parodies* de contes : comprendre en le lisant silencieusement un texte littéraire court formuler dans ses propres mots une lecture entendue

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE Compétence de fin de maternelle : le temps Utiliser des repères dans la journée, la semaine, le mois, l année Situer des événements les uns par rapport aux autres Comprendre

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Relations intergénérationnelles et cohésion sociale. quels enjeux pour les territoires ruraux?

Relations intergénérationnelles et cohésion sociale. quels enjeux pour les territoires ruraux? Relations intergénérationnelles et cohésion sociale quels enjeux pour les territoires ruraux? G u i l l a u m e G u t h l e b e n U n i v e r s i t é d e F r a n c h e - C o m t é C o n t a c t : g u i

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM ECOLE : Penzé Niveau de classe : CE2 CM1 CM2 ENSEIGNANTE : Aline Doillon Janvier Février 2011 A- Choix des items travaillés (programmes 2008)

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

Joseph Inguimberty, Marseille, 1924, huile sur toile, Coll. Musée d'histoire de Marseille cliché D. Giancatarina.Tableau présenté en séquence 11.

Joseph Inguimberty, Marseille, 1924, huile sur toile, Coll. Musée d'histoire de Marseille cliché D. Giancatarina.Tableau présenté en séquence 11. «Les migrations à Marseille de 1830 à la Seconde Guerre mondiale» Fiche pédagogique basée sur l'utilisation des supports audiovisuels présents en séquences 10 et 11 Joseph Inguimberty, Marseille, 1924,

Plus en détail

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015 ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat 1) Le règlement du projet «Ambassadeurs en herbe» 2015 et au titre

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE HISTOIRE C3

ANIMATION PEDAGOGIQUE HISTOIRE C3 ANIMATION PEDAGOGIQUE HISTOIRE C3 Année scolaire 2010-2011 Animation 1 : Réflexion et activités autour de la séance + outils et démarches. Animation 2 : Analyse d une séance menée dans une classe de CM1

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Auschwitz!... Que faire après?

Auschwitz!... Que faire après? Auschwitz!... Que faire après? L exposition «Auschwitz!... Que faire après?» n a pas pour objectif d expliquer le fonctionnement du système d extermination nazi mais de permettre une réflexion sur la mémoire

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation OBJECTIFS - Connaître les phases d élaboration d un cahier des charges de formation - Etre capable de définir les objectifs

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Scénario n 25 : RÉALISER UN COURT-MÉTRAGE EN STOPMOTION

Scénario n 25 : RÉALISER UN COURT-MÉTRAGE EN STOPMOTION Scénario n 25 : RÉALISER UN COURT-MÉTRAGE EN STOPMOTION SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec des partenaires

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion STMG 1 Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE L ETUDE 2 Quelques rappels du BO N 21 du 24 mai 2012 3 L étude : support de l épreuve BO N 21 du 24 mai 2012 «Etude d un aspect d

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

PROJETS LEONARDO MOBILITE AU LYCEE PROFESSIONNEL DE VOUZIERS

PROJETS LEONARDO MOBILITE AU LYCEE PROFESSIONNEL DE VOUZIERS PROJETS LEONARDO MOBILITE AU LYCEE PROFESSIONNEL JEANNE D ARC D DE VOUZIERS 1ère candidature déposée en février 2006 Renouvellement et acceptation de la candidature chaque année depuis cette date NOS PARTENAIRES

Plus en détail

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES.

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. Dictée de calembours : Les dents la bouche (= laide en la bouche, l ai dans la bouche, l aidant la bouche, lait dans la

Plus en détail

L Histoire des Arts en cours de mathématiques

L Histoire des Arts en cours de mathématiques L Histoire des Arts en cours de mathématiques 1 BO n 32 du 28 août 2008 L'enseignement de l'histoire des arts est obligatoire pour tous les élèves de l'école primaire, du collège et du lycée (voies générale,

Plus en détail

Bienvenue à toutes et à tous!

Bienvenue à toutes et à tous! Bienvenue à toutes et à tous! 1 Devenir autonome 2 S intégrer 3 S adapter L année de sixième en 5 Renforcer les acquis du primaire 6 grands objectifs 4 Acquérir des méthodes de travail 6 Découvrir de nouvelles

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail