BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE"

Transcription

1 Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré, en données corrigées des variations saisonnières, un excédent de 25,3 milliards d euros. Dans le compte financier, les investissements directs et de portefeuille cumulés ont donné lieu à des entrées nettes de 12 milliards d euros (en données brutes). Compte de transactions courantes En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré, en données corrigées des variations saisonnières, un excédent de 25,3 milliards d euros (cf. tableau 1). Ce solde reflète des excédents au titre des échanges de biens (15,9 milliards d euros), des services (11,8 milliards) et des revenus (6,8 milliards), qui ont été partiellement contrebalancés par un déficit au titre des transferts courants (9,3 milliards). Sur la période de douze mois cumulés s achevant en janvier 2014, le compte de transactions courantes a affiché, en données corrigées des variations saisonnières, un excédent de 227,9 milliards d euros (2,4 % du PIB de la zone euro), après un excédent de 135,4 milliards (1,4 % du PIB de la zone euro) un an auparavant (cf. tableau 1 et graphique 1). La hausse de l excédent au titre des transactions courantes s explique essentiellement par l augmentation de l excédent sur les échanges de biens (passé de 102,1 milliards d euros à 177,4 milliards) et, dans une moindre mesure, sur les services (passé de 90,3 milliards à 111,3 milliards) et les revenus (de 51,2 milliards à 61,1 milliards). Ces excédents ont été en partie contrebalancés par une augmentation du déficit au titre des transferts courants (passé de 108,3 milliards d euros à 122,0 milliards).

2 Graphique 1. Balance des paiements de la zone euro : flux cumulés sur douze mois (en pourcentage du PIB) Solde des transactions courantes (données cvs) Investissements directs nets (données brutes) Investissements de po rtefeuille nets (données brutes) Source : BCE Compte financier Dans le compte financier (cf. tableau 2), les investissements directs et de portefeuille cumulés ont donné lieu à des entrées nettes de 12 milliards d euros en janvier 2014, résultant d entrées nettes au titre des investissements de portefeuille (17 milliards) et de sorties nettes au titre des investissements directs (5 milliards). Les sorties nettes au titre des investissements directs ont presque entièrement résulté des sorties nettes enregistrées au titre des autres opérations, principalement les prêts intragroupes (5 milliards d euros). Les entrées nettes des investissements de portefeuille ont résulté d achats nets de titres de la zone euro par les non résidents (34 milliards d euros), partiellement contrebalancés par des achats de titres étrangers par les résidents de la zone euro (17 milliards). De plus, les entrées nettes sur investissements de portefeuille ont résulté d entrées nettes sur instruments du marché monétaire (19 milliards d euros) et, dans une moindre mesure, sur actions (4 milliards). Ces entrées ont été en partie compensées par des sorties nettes sur obligations (7 milliards d euros).

3 Les produits financiers dérivés ont affiché des sorties nettes, à hauteur de 1 milliard d euros. Les autres investissements ont enregistré des sorties nettes de 12 milliards d euros, reflétant essentiellement des sorties nettes pour les IFM hors Eurosystème (22 milliards) et, dans une moindre mesure, des entrées nettes pour l Eurosystème (3 milliards). Ces sorties nettes ont été en partie compensées par des entrées nettes pour les autres secteurs (10 milliards d euros) et les administrations publiques (3 milliards). Le stock d avoirs de réserve de l Eurosystème a augmenté de 29 milliards d euros en janvier 2014 (passant de 542 milliards à 571 milliards), principalement en raison d une hausse de la valeur de marché de l or et, dans une moindre mesure, de l inclusion des réserves de change de la Lettonie (3 milliards fin janvier 2014), ainsi que des transactions nettes (hors effets de valorisation), à hauteur de 3 milliards. L inclusion de la Lettonie dans les statistiques extérieures de la zone euro Lorsque la Lettonie a adopté l euro le 1 er janvier 2014, ses agents économiques sont devenus des résidents de la zone euro. Par conséquent, pour la première fois, ce communiqué présente une série temporelle cohérente relative à la balance des paiements correspondant à la zone euro élargie et incluant également les périodes antérieures à Pour les données antérieures, les modifications apportées aux statistiques extérieures de la zone euro comportent : (a) l inclusion des transactions entre les résidents lettons et les résidents extérieurs à la zone euro, et (b) l exclusion des transactions entre les résidents de la zone euro et les résidents lettons. Par ailleurs, les statistiques correspondantes relatives à la position extérieure ont été recalculées afin de tenir compte de l élargissement de la zone euro (ces statistiques sont disponibles sur le site internet de la BCE). De manière générale, l accession de la Lettonie a eu une incidence mineure sur les résultats d ensemble de la zone euro. Révisions des données En outre, le présent communiqué de presse intègre des révisions régulières pour décembre 2013, qui découlent principalement de l augmentation des investissements directs (passés de 4 milliards d euros à 15 milliards) et de la diminution de l excédent du compte de transactions courantes (revenu de 33 milliards à 28 milliards). Informations complémentaires sur la balance des paiements et la position extérieure de la zone euro Dans le présent communiqué de presse, le compte de transactions courantes en données corrigées des variations saisonnières fait référence à des données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières. Le compte financier est établi en données brutes. Conformément au partage de responsabilités, la Banque centrale européenne est chargée de l établissement et de la diffusion des statistiques relatives à la balance des paiements mensuelle et trimestrielle de la zone euro, tandis que la Commission européenne (Eurostat, cf. les communiqués de

4 presse sur les euro-indicateurs) se consacre aux agrégats trimestriels et annuels pour l Union européenne. Ces données sont conformes aux normes internationales, en particulier avec celles qui sont énoncées dans le Manuel de la balance des paiements du FMI (cinquième édition). Les agrégats relatifs à la zone euro et à l Union européenne sont établis de manière cohérente sur la base des transactions et des positions vis-à-vis des résidents de pays situés, respectivement, hors de la zone euro et hors de l UE. Une série exhaustive de statistiques mises à jour concernant la balance des paiements (y compris une ventilation géographique trimestrielle par principales contreparties) et la position extérieure de la zone euro est disponible sur le site internet de la BCE à la rubrique Data services/latest monetary, financial markets and balance of payment statistics (Dernières publications de statistiques monétaires, financières et de balance des paiements) de la page Statistics. Ces données, ainsi que celles de la zone euro correspondant à la composition de la zone au moment de la période de référence, peuvent être téléchargées à partir du Statistical Data Warehouse (SDW) (Entrepôt de données statistiques) de la BCE. Les chiffres jusqu à septembre 2014 seront également publiés dans les éditions de décembre 2014 du Bulletin mensuel et du Statistics Pocket Book de la BCE. Une note méthodologique détaillée peut être consultée sur le site internet de la BCE. Le prochain communiqué de presse relatif à la balance des paiements mensuelle de la zone euro sera publié le 16 avril La BCE commencera à publier, fin 2014, les statistiques concernant la balance des paiements et la position extérieure de la zone euro dans le respect de l orientation BCE/2011/23 qui se conforme à la sixième édition du Balance of Payments and International Investment Position Manual du FMI (MBP6). De plus amples informations sont disponibles sur un site internet dédié. Pour les demandes de renseignements des médias, veuillez contacter Rocio González au numéro suivant : Annexes Tableau 1 : Compte de transactions courantes de la zone euro Tableau 2 : Balance des paiements mensuelle de la zone euro Banque de France Direction de la Communication Service de Presse 9 rue du Colonel Driant PARIS CEDEX 01 Tél. : Télécopie : Internet :

5 Tableau 1 : Compte de transactions courantes de la zone euro (montants en milliards d'euros sauf indication contraire ; flux ; données cvs et cjo) Chiffres cumulés sur douze mois à fin de période Janv Janv Fév. Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. COMPTE DE TRANSACTIONS 135,4 227,9 15,4 20,7 16,8 20,5 19,5 13,7 16,2 16,4 20,7 22,7 20,0 25,3 COURANTES Pour mémoire : en % du PIB 1,4 2,4 Crédit 3 188, ,2 263,5 267,8 268,5 267,3 269,6 263,4 266,5 268,7 267,0 269,8 269,0 271,2 Débit 3 052, ,4 248,1 247,1 251,6 246,9 250,1 249,8 250,3 252,3 246,3 247,1 249,0 245,9 Biens 102,1 177,4 11,2 17,2 16,5 17,1 13,1 10,4 14,3 14,0 15,8 17,3 14,5 15,9 Crédit (exportations) 1 926, ,1 159,9 162,5 163,3 162,5 160,7 156,8 161,3 161,7 163,1 165,1 164,3 164,0 Débit (importations) 1 824, ,7 148,7 145,3 146,7 145,4 147,6 146,4 147,0 147,8 147,3 147,8 149,8 148,0 Services 90,3 111,3 8,4 8,8 8,7 7,8 9,4 10,0 8,1 9,4 9,9 9,4 9,6 11,8 Crédit (exportations) 628,9 659,3 52,8 54,4 54,6 54,2 55,3 54,5 54,1 56,4 55,0 55,2 55,9 57,1 Débit (importations) 538,6 548,1 44,5 45,6 45,9 46,3 45,9 44,5 45,9 47,0 45,1 45,7 46,3 45,3 Revenus 51,2 61,1 5,0 4,7 2,1 6,1 7,9 4,3 4,2 2,9 4,4 5,5 7,1 6,8 Crédit 532,9 509,9 42,5 42,6 42,7 42,8 45,2 43,7 43,2 42,1 40,9 41,7 40,7 41,7 Débit 481,7 448,8 37,5 37,9 40,6 36,7 37,3 39,4 39,0 39,2 36,5 36,2 33,6 34,9 Transferts courants -108,3-122,0-9,2-10,0-10,5-10,6-10,9-11,0-10,5-9,9-9,4-9,5-11,2-9,3 Crédit 99,7 97,8 8,3 8,4 7,9 7,9 8,5 8,4 7,9 8,4 7,9 7,9 8,0 8,4 Débit 208,0 219,8 17,5 18,4 18,4 18,4 19,4 19,5 18,4 18,3 17,3 17,4 19,2 17,7 Source : BCE

6 Tableau 2 : Balance des paiements mensuelle de la zone euro (montants en milliards d'euros ; flux ; données brutes) COMPTE DE TRANSACTIONS COURANTES Chiffres cumulés Décembre 2013 Janvier 2014 sur douze mois à fin de période (chiffres révisés) Janvier 2013 Janvier 2014 Net Crédit Débit Net Crédit Débit Net Crédit Débit Net Crédit Débit 128, , ,6 223, , ,3 28,2 275,2 247,0 6,4 253,9 247,6 Biens 97, , ,2 174, , ,8 13,2 154,0 140,7 1,0 152,3 151,3 Services 90,3 629,4 539,1 111,4 658,8 547,4 10,9 59,8 48,9 8,7 52,5 43,8 Revenus 50,6 533,4 482,8 61,6 510,3 448,7 9,5 45,8 36,3 6,7 38,6 31,9 Transferts courants -110,1 99,5 209,6-123,5 96,9 220,4-5,4 15,7 21,1-10,0 10,5 20,5 COMPTE DE CAPITAL 14,4 29,6 15,2 19,0 29,8 10,8 2,4 4,1 1,8 0,4 1,1 0,7 Solde Avoirs Engag, Solde Avoirs Engag, Solde Avoirs Engag, Solde Avoirs Engag, 1) COMPTE FINANCIER -154,8-238,8-38,7-3,6 2) INVESTISSEMENTS DIRECTS -29,1-323,2 294,1-99,6-186,0 86,4 14,6 0,6 14,0-4,7-18,9 14,2 33,5-189,7 223,5-61,0-114,9 54,5 3,3-4,4 7,8 0,4-13,0 13,3 Opérations en capital et bénéfices réinvestis Autres opérations principalement prêts intragroupes INVESTISSEMENTS DE PORTEFEUILLE Actions Titres de créance Obligations Instruments du marché monétaire Pour mémoire : montant cumulé des investissements directs et de portefeuille -63,1-133,5 70,5-39,0-71,1 31,9 11,2 5,0 6,2-5,0-5,9 0,9 153,5-182,4 336,0 138,8-210,4 349,3-4,2-12,7 8,4 16,9-17,3 34,1 83,7-71,7 155,4 127,4-125,4 252,7 34,8-7,0 41,8 4,4-6,8 11,2 69,8-110,7 180,5 11,5-85,0 96,5-39,0-5,7-33,3 12,4-10,5 23,0 58,4-119,1 177,5 9,6-60,8 70,4 12,8 3,6 9,2-6,6-2,7-3,9 124,4-505,7 630,0 39,2-396,4 435,6 10,4-12,0 22,4 12,2-36,2 48,4 PRODUITS FINANCIERS DÉRIVÉS (NET) AUTRES INVESTISSEMENTS Eurosystème Administrations publiques dont : monnaie fiduciaire et dépôts IFM (hors Eurosystème) long terme court terme Autres secteurs dont : monnaie fiduciaire et dépôts AVOIRS DE RÉSERVE Erreurs et omissions Source : BCE 13,9 8,8 3,4-1,4-275,5-22,7-252,8-284,6 46,0-330,6-51,2 93,1-144,3-11,7-128,2 116,5 37,0-1,3 38,3-45,0 21,9-66,9 0,4-1,0 1,4-3,2 3,3-6,5-0,7 2,4-3,1-2,3 4,2-6,5-3,9 0,7-4,6 3,0 2,3 0,7 7,8 7,8-4,1-4,1 1,5 1,5 0,2 0,2-239,2 70,6-309,8-261,1-11,6-249,6-53,9 96,7-150,7-21,6-134,0 112,4-10,8 21,2-32,1 69,3 139,8-70,5 49,4 54,2-4,8 4,3 2,5 1,8-228,4 49,3-277,7-330,4-151,4-179,0-103,4 42,5-145,9-25,9-136,6 110,6-72,6-94,4 21,8 23,8 31,4-7,6 6,2-3,3 9,5 10,1 0,3 9,9-47,9-47,9-13,3-13,3-9,8-9,8-6,8-6,8-17,6-17,6-2,3-2,3-1,3-1,3-2,7-2,7 11,7-3,7 8,1-3,2 1) Compte financier : entrées (+) ; sorties (-), Avoirs de réserve : augmentation (-) ; diminution (+) 2) Investissements directs : les avoirs correspondent aux investissements directs à l'étranger et les engagements aux investissements directs dans la zone euro,

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 4 mars BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE TAUX D INTÉRÊT DES BANQUES DE LA ZONE EURO : JANVIER L indicateur composite du coût de l emprunt pour les nouveaux prêts accordés aux sociétés

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 2 juillet 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO : PREMIER TRIMESTRE 2014 Au premier trimestre

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005 Dominique Durant CNIS 20 octobre 2005 Plan de l intervention 1. Principes de construction des comptes financiers trimestriels 1.1 adossement aux comptes annuels 1.2 des méthodes d estimation et de contrôle

Plus en détail

mis à jour le 2 juin 2014

mis à jour le 2 juin 2014 mis à jour le 2 juin 2014 Réponses aux questions fréquemment posées sur le passage au 6 ème Manuel de balance des paiements et de la position extérieure globale (BPM6) et sur la disponibilité des données

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE Paris, le 10 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX PAIEMENTS POUR 2012 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS

LA BALANCE DES PAIEMENTS LA BALANCE DES PAIEMENTS Définition : Document statistique qui enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d un pays (région, union) et le reste

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE La cinquième édition du Manuel de la Balance des paiements, publiée par le Fonds monétaire international

Plus en détail

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS La balance des paiements est un document comptable retraçant, pour une période donnée, l'ensemble des opérations entre les agents «résidents» (tous ceux qui résident pendant

Plus en détail

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT 1. Présentation... 2. Methodologie... 3. Sources de documentation... 4. graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 23. 1: Créance du système monétaire sur

Plus en détail

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie

Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie Direction générale des Statistiques Réunion du 05/11/2015 Inter-commission Environnement et développement durable - Système financier et financement de l économie DGS-DSMF-SEFT OPC (1) : dispositif réglementaire

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

ÉVOLUTION MENSUELLE DES ÉMISSIONS NETTES - FRANCE

ÉVOLUTION MENSUELLE DES ÉMISSIONS NETTES - FRANCE 2011-01 2011-03 2011-05 2011-07 2011-09 2011-11 2012-01 2012-03 2012-05 2012-07 2012-09 2012-11 2013-01 2013-03 2013-05 2013-07 2013-09 2011-01 2011-03 2011-05 2011-07 2011-09 2011-11 2012-01 2012-03 2012-05

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

MAC3 Balance des paiements. Présentation de l unité. novembre 2012

MAC3 Balance des paiements. Présentation de l unité. novembre 2012 MAC3 Balance des paiements Présentation de l unité novembre 2012 Remarques liminaires - Compétence et responsabilité conjointes avec la BCL. - Domaine BOP (balance of payments) en pleine mutation: => description

Plus en détail

Séminaire sur les échanges, la documentation et la mise à disposition des Données Statistiques -les Nouveaux Outils- Rabat, mercredi 4 avril 2012

Séminaire sur les échanges, la documentation et la mise à disposition des Données Statistiques -les Nouveaux Outils- Rabat, mercredi 4 avril 2012 Jumelage institutionnel - Appui à l Office des Changes dans le domaine de l établissement des Statistiques des Échanges Extérieurs - MA09/ENP-AP/F116 - Séminaire sur les échanges, la documentation et la

Plus en détail

2. Les dçveloppements dans le domaine statistique

2. Les dçveloppements dans le domaine statistique 2. Les dçveloppements dans le domaine statistique 2.1 Introduction La définition et la mise en œuvre de la politique monétaire commune reposent sur une connaissance approfondie de la situation économique

Plus en détail

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Bruxelles, le 22 octobre 2014 Claude MODART Plan de l'exposé Introduction aux statistiques des finances publiques Définition du périmètre des administrations

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro

L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro Les données disponibles pour 1998 et le premier semestre 1999 indiquent, pour l agrégat monétaire M3 de la zone euro,

Plus en détail

Adaptation à la hausse du niveau du Produit intérieur brut suite à la révision des comptes nationaux

Adaptation à la hausse du niveau du Produit intérieur brut suite à la révision des comptes nationaux Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 30.09.2014, 11:00 4 Economie nationale N 0351-1408-90 Comptes nationaux de la Suisse 1995-2013

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Dessous d une balance commerciale. Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012

Dessous d une balance commerciale. Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012 Dessous d une balance commerciale Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012 Objectifs 1. Revenir sur les concepts 2. Données pour la Belgique 3. Lecture descriptive et critique Concept (1) Balance commerciale

Plus en détail

La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques

La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques Note Méthodologique Dernière mise à jour : le 26/03/2015 La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques La dette trimestrielle couvre, comme la dette annuelle, l ensemble des administrations

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 2 octobre 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA BCE ANNONCE LE DETAIL OPERATIONNEL DES PROGRAMMES D'ACHATS DE TITRES ADOSSES A DES ACTIFS ET D'OBLIGATIONS SECURISEES Ces programmes

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Chapitre 24 : MONNAIE ET CREDIT

Chapitre 24 : MONNAIE ET CREDIT Chapitre 24 : MONNAIE ET CREDIT SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 331 II. LISTE DES TABLEAUX... 331 III. PRÉSENTATION... 332 IV. METHODOLOGIE... 332 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 333 Chapitre 24: Monaie

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Information préliminaire Statistique Zurich, le 19 septembre 2013 Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Table des matières Page 1. Aperçu 2 2. Objectifs

Plus en détail

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure reflète la situation patrimoniale d une économie vis-à-vis de l extérieur.

Plus en détail

Royaume du Maroc. Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur

Royaume du Maroc. Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur المملكة المغربية Royaume du Maroc Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur Décret n 02-07-885 du 8 hija 1428 (19 décembre 2007) pris pour l'application de la loi n 19-06 relative aux déclarations

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

L établissement de la balance des paiements et de la position extérieure

L établissement de la balance des paiements et de la position extérieure d information Décembre 2015 La balance des paiements L établissement et de la position extérieure fait partie des missions de la Banque de France. Ces états statistiques s inscrivent dans un cadre méthodologique

Plus en détail

Un compte d activité de la banque de détail en France?

Un compte d activité de la banque de détail en France? Suites du rapport«lignes de métiers bancaires» Un compte d activité de la banque de détail en France? Emilie Crété, Direction Générale des Statistiques/SESOF BANQUE DE FRANCE 1 Plan I. Contexte II. Exploitation

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Données générales sur la dette. page 3

Données générales sur la dette. page 3 BulletinMensuel n 3 1 M a r s 1 6 Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol, français, japonais et russe http://www.aft.gouv.fr

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

Diffusion et révisions des comptes nationaux

Diffusion et révisions des comptes nationaux Diffusion et révisions des comptes nationaux Pour décrire la politique de diffusion et de révisions des comptes nationaux, il est nécessaire de donner préalablement un rapide panorama des deux systèmes

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1,PL2,PL3,PL4) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des Banques STATISTIQUES MONETAIRES

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS Fabrice LENGLART INSEE Comptes nationaux Bruno LONGET - Banque de France - SESOF CNIS 22 juin 2009 Plan I Place des activités

Plus en détail

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit»

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 1.1 Population déclarante...3 1.2 Périodicité et délai

Plus en détail

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit»

Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Rapport S 1.8 «Titrisations et autres cessions de créances par les établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 1.1 Population déclarante...3 1.2 Périodicité et délai

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 1 Particularités s de la politique monétaire 2 Les particularités s du ciblage de l inflation l en Roumanie! Cible d inflation fondée sur l indice des prix à la consommation! Cible établie comme valeur

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE

RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE 2013 RAPPORT ANNUEL LA BALANCE DES PAIEMENTS ET LA POSITION EXTÉRIEURE DE LA FRANCE ISSN 0292-6733 BANQUE DE FRANCE DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES Direction de la Balance des paiements Direction des

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Au deuxième trimestre

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier abcdefg Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 20 novembre 2009 Patrimoine des ménages en 2008 Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse

Plus en détail

LES BESOINS DANS LE DOMAINE

LES BESOINS DANS LE DOMAINE LES BESOINS DANS LE DOMAINE DES STATISTIQUES ÉCON ONOMIQUES OMIQUES GÉNÉRA RALES Août 2000 LES BESOINS DE LA BANQUE CEN ENTRALE EUROPÉENNE DANS LE DOMAINE DES STATISTIQUES ÉCON ONOMIQUES OMIQUES GÉNÉRA

Plus en détail

L utilisation à la Banque de France de bases de données titres pour l élaboration des statistiques monétaires, financières et de balance des paiements

L utilisation à la Banque de France de bases de données titres pour l élaboration des statistiques monétaires, financières et de balance des paiements Direction Générale des Études et des Relations Internationales Service des opérations internationales des banques et des administrations - 51-1561 SERIB D. ROUGÈS / B05-008a 33 1 42 92.56. 96-33 1 42 92

Plus en détail

Reporting statistique des établissements de crédit

Reporting statistique des établissements de crédit Reporting statistique des établissements de crédit Foire aux questions (FAQ) Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction... 3 2 Double reporting CSSF / BCL... 4 3 Définitions et concepts... 5

Plus en détail

Rapport S 2.19-L «Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des sociétés d'assurance Entité luxembourgeoise»

Rapport S 2.19-L «Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des sociétés d'assurance Entité luxembourgeoise» Rapport S 2.19-L «Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des sociétés d'assurance Entité luxembourgeoise» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Population déclarante...

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

2 ANALYSES BULLETIN BCL 2008 1

2 ANALYSES BULLETIN BCL 2008 1 ANALYSES 2 2 ANALYSES 1 Compétitivité et Exportations 82 1.1 Contexte 82 1.2 Principe de l APMC 82 1.3 Choix des données 83 1.3.1 La zone euro comme repère de référence 83 1.3.2 Limitation aux biens 83

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

L AGENCE FRANCE TRÉSOR

L AGENCE FRANCE TRÉSOR L AGENCE FRANCE TRÉSOR a pour mission de gérer la dette et la trésorerie de l État au mieux des intérêts du contribuable et dans les meilleures conditions de sécurité HTTP://WWW.AFT.GOUV.FR BLOOMBERG TRESOR

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Notice méthodologique

Notice méthodologique Version intégrale Notice méthodologique 1. Base 1.1 Publications La Banque nationale de Belgique (BNB) publie, pour le compte de l Institut des comptes nationaux (ICN), les statistiques du commerce extérieur

Plus en détail

Royaume du Maroc المرجع :

Royaume du Maroc المرجع : المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : a présente note méthodologique reprend les nouvelles recommandations internationales mises en œuvre par le Maroc, pour l établissement de la balance des paiements

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré en mai une hausse de 1,4% pour s établir à 1 026MMDH. Cette évolution résulte principalement de l

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

Nouvelle-Zélande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Nouvelle-Zélande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Nouvelle-Zélande Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

2 OCTOBRE 2015 Sommaire

2 OCTOBRE 2015 Sommaire OCTOBRE Ce document est disponible sur le site internet de la versions française et anglaise sur www.banque-france.fr Pays Code ISO Date d entrée dans la zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre Espagne

Plus en détail

I. ACTIVITES. 1. Administration

I. ACTIVITES. 1. Administration I. ACTIVITES 1. Administration Au cours de l année 2010, les organes de la Banque ont continué d exercer leurs missions conformément à la Loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant Statuts de la Banque de la

Plus en détail

La balance des paiements et la position

La balance des paiements et la position La balance des paiements et la position extérieure globale selon le BPM6 1. Introduction La balance des paiements de la Belgique est l état statistique qui récapitule de façon systématique les transactions

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 21 mars 2013 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan

CNIS. Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques CNIS Collectestatistique de la Banque de France sur les véhicules de titrisation Cadre réglementaire et Bilan Direction Générale des Statistiques Direction des Statistiques

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS

BALANCE DES PAIEMENTS المملكة المغربية Royaume du Maroc BALANCE DES PAIEMENTS 2010 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source Site

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Rapport S 1.6 Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des organismes de placement collectif non monétaires

Rapport S 1.6 Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des organismes de placement collectif non monétaires Rapport S 1.6 Informations sur les effets de valorisation sur le bilan des organismes de placement collectif non monétaires Banque centrale du Luxembourg 1 Introduction 1.1 Population déclarante Le rapport

Plus en détail