ECOULEMENTS D AIR AVEC DISPERSION DE PARTICULES AUTOUR DES CONSTRUCTIONS ET SUR LES PALMERAIES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOULEMENTS D AIR AVEC DISPERSION DE PARTICULES AUTOUR DES CONSTRUCTIONS ET SUR LES PALMERAIES"

Transcription

1 Courrier du Savoir N 13, Avril 2012, pp ECOULEMENTS D AIR AVEC DISPERSION DE PARTICULES AUTOUR DES CONSTRUCTIONS ET SUR LES PALMERAIES S.HOUDA 1, A.HASSEINE 2, M.MELLAS 2, A.MERZOUGUI 2, D.LAIADI 2, J.CHAOUKI 3 1 Département de Génie Civil, univerité Mohamed Khieder - Bikra 2 Laboratoire de Génie Civil et Hydrauliue, Développement Durable et Environnement 3 Chemical Eng. Dept., Ecole Polytechniue de Montréal, Canada. RESUME La culture du palmier dattier contitue an aucun doute une participation importante ur le plan ocio-économiue dan l agriculture aharienne urtout dan la wilaya de Bikra. En effet, le palmier procure, grâce à la commercialiation aux échelle nationale et internationale de on fruit, un revenu régulier pour le phoeniciculteur et contitue une deuxième ource de devie aprè le hydrocarbure. Il repréente la principale reource de vie de population de ce région et offre de emploi direct et indirect. Au cour de la dernière décennie, la productivité de palmier dattier a décliné dan le zone de culture traditionnelle. Ce ont 30 % de la production ui peuvent être perdu ou l'effet de maladie et de paraite tel ue : El Boufraoua due à une cochenille blanche. La pouière et conidérée comme l un de plu important facteur contribuant a la propagation de cette maladie. Dan ce travail, le impact de la diperion de pouière produite par troi carrière doivent être caractérié et imulé à l aide d un logiciel de imulation de type CFD en utiliant le model Eulerien. Le réultat de la imulation obtenu montrent bien le dépôt de la pouière ui et à l origine de la parution de la maladie u- citée émanant de ce troi carrière ur le palmier dattier et même ur le habitant du village d El-Hadjeb aux environ de Bikra. MOTS CLÉS: Diperion, Ecoulement, Pouière, palmier dattier, modéliation, imulation, CFD. ملخص تساھم زراعة أشجار التمور بدون شك في التنمیة الاقتصادیة و الاجتماعیة لولایات الجنوب خاصة منطقة بسكرة و ھذا من ما توفره من ید عاملة داي مة بالا ضافة إلى جودتھا العالمیة و التي یمكن أن تكون أھم دخل وطني بعد قطاع الطاقة. لكن في السنوات العشر الا خیر انخفض منتوج التمور بنسبة % 30 بسبب الا مراض و الطفیلیات. أھم ھذه الطفیلیات ھي الدودة البیضاء و التي تو دي إلى تلف المنتوج(مرض البوفروة) من جھة كما تثبط عملیة التركیب الضوي ي لشجرة النخیل من جھة أخرى إن أھم عامل و وسیط لانتشار ھذا المرض ھو الغبار. في ھذا العمل قمنا بدراسة توقعیة لتا ثیر انتشار الا تربة المعدنیة الناتجة عن ثلاثة مساحات استغلال الحصى لبلدیة الحاجب و المعروفة بتا ثیرھا حتى على سكان المنطقة من الناحیة الصحیة خاصة قریة برج النص. لذا قمنا باستخدام البرنامج الشھیر (CFD) و اخترنا نموذج( Eulérien ) لمعرفة تا ثیر العوامل الجویة المتمثلة في الریاح في انتشار الغبار على أشجار النخیل و بلدیة الحاجب وقد بینت دراستنا ھذه الدور السلبي لمنبع التلوث الصناعي على المنطقة المدروسة. الكلمات المفتاحیة: انتشار تدفق أشجار التمور غبار النمذجة المحكاة t Fluent 1 INTRODUCTION En Algérie, la culture du palmier dattier contitue an aucun doute une participation importante ur le plan ocioéconomiue dan l agriculture aharienne. Il repréente la principale reource de vie de population de ce région et le pivot du ytème oaien [1]. En effet, il procure, grâce à la commercialiation aux échelle nationale et internationale de on fruit, un revenu régulier pour le phoeniciculteur et une deuxième ource de devie aprè le hydrocarbure. Il offre de emploi direct et indirect et crée ou on couvert un microclimat favorable au développement de nombreue culture oujacente; ce ui aure la auvegarde de la biodiverité de zone aride et le ralentiement de la déertification ; il aure aui une certaine tabilité pour le population ui vivent dan le oai [1,2]. La palmeraie algérienne et eentiellement localiée dan le zone de la partie ud-et du pay. Elle couvre une uperficie de ha à environ palmier Univerité Mohamed Khider Bikra, Algérie, 2012

2 S.Houda & al dont contituent le potentiel productif oit 66 %. La production et etimée à tonne dont tonne (50 %) de datte demi molle (Deglet Nour), tonne (33 %) de datte èche (Degla Beida et analogue) et tonne oit 17% de datte molle (Ghar et analogue) [3]. Au cour de la dernière décennie, la productivité de palmier dattier a déclinée dan le zone de culture traditionnelle. Ce ont 30 % de la production ui peut être perdue ou l'effet de maladie et de paraite [4]. La moitié de maladie et cauée par la dépoition de pouière ur le palmier dattier ui favorient le développement de la cochenille illutré par le figure 1-4 montrant de ituation remaruable : l une et relative au phénomène de photoynthèe de palmeraie et le autre ont lié aux problème phytoanitaire. La pullulation de la cochenille blanche contitue l un de principaux ennemi du palmier dattier tant par le dégât u il engendre ue par le retriction commerciale u il impoe. Néanmoin, la lite de ennemi du palmier dattier en Algérie ne cee de croître. Aini, la pourriture de inflorecence ou Khamedj due à Mauginiella caettae Cav et décrite par Bounaga et Djerbi (1990) et Sedra (2003) comme une maladie importante du palmier dattier [5-11]. Figure 3: Couverture de fruit par une toile de filament oyeux, ui retient le grain de pouière oulevé par le vent. Figure 4: Implantation de acarien entre le fruit contigu et forment de tache de contour irrégulier. Ce travail a pour objectif d examiner l effet de la diperion atmophériue de pouière provenant de ource contituée par troi carrière ur le maion et ur le palmier dattier. Pour cette étude nou nou omme ervi du logiciel commercial dédié à la mécaniue de fluide numériue, la CFD (Computational fluid dynamic fluent 6.3 dan l objectif de modélier et de Simuler diperion de particule émie par le carrière ur le palmier dattier et le habitation d El-Hadjeb aux environ de Bikra comme le montre la figure 5. Figure 1-2: Forte denité de la cochenille ui provoue le deèchement de foliole et peut induire la mortalité de la palme. Figure 5: Site de la commune El Hadjeb willaya Bikra. 42

3 Ecoulement d air avec diperion de particule autour de contruction et ur le palmeraie 2 MODELISATION DE LA DISPERSION DES POUSSIERES Cette partie va dicuter de différent modèle Euler/Euler propoé par Fluent. Le modèle Euler/Euler propoé par Fluent ont au nombre de 3 [12]: Volume Of Fluid (VOF) Mixture Model Eulerian Model Pour notre travail, la documentation Fluent préconie l utiliation du Modèle «Eulerian Model». Nou allon maintenant détailler le éuation utiliée et réolue par ce modèle. 2.1 Modèle Eulérien Lorue ce modèle et utilié, Fluent réout pour chaue phae une éuation de continuité et une éuation de bilan de uantité de mouvement. Se éuation ont directement été obtenue à partir de éuation de continuité et de bilan de uantité de mouvement monophaiue. Il exite tout de même de différence entre le jeu d éuation monophaiue et multiphaiue. Le paage du jeu d éuation monophaiue au jeu d éuation multiphaiue e fait par l introduction d une fraction volumiue de phae traduiant la préence ou non d une phae. Il exite également dan le jeu d éuation multiphaiue de terme d échange de mae et de uantité de mouvement entre le différente phae. Le éuation fondamentale moyennée ci-deou contituent l eentiel de éuation mathématiue utiliée par le code [11,13]. t v. v v n p 1 K v v m v m v F F F p p p. g p p p p lift, vm, L éuation de bilan de uantité de mouvement de la phae (olide) et la uivante : t v. v v N l 1 K v v m v m v F F F l l p p l l l l. g lift, vm, La fermeture du ytème d éuation néceite de définir le modèle de la turbulence, Fluent propoe 3 modéliation de la turbulence multiphaiue baée ur le modèle k-. Deux autre modéliation exitent, elle ont baée ur le modèle RSM (Reynold Stre Model). Le modèle de turbulence baé ur le modèle k- ui ont le uivant [11, 14, 15,16]: Mixture Turbulence Model Dipered Turbulence Model Turbulence Model for each phae Le modèle de turbulence choii dan ce travail et le modèle k- «Dipered Turbulence Model», ce modèle réout une éuation de tranport de k et pour chacune de phae. La réolution de toute ce éuation rend l utiliation de ce modèle aez lourde mai la plu complète poible Euation de tranport de l énergie cinétiue de turbulence Euation de continuité La fraction volumiue pour chaue phae et calculée à partir de l éuation de continuité: 1 r t. v m m n p 1 r : la référence de denité de la phae (air) ou la moyenne volumiue de la denité de la phae ur le domaine de calcul Le terme de droite de cette éuation traduit le tranfert de mae entre le différente phae. Dan notre ca, nou ne conidéron pa de tranfert de mae, ce terme et donc nul Bilan de uantité de mouvement L éuation de bilan de uantité de mouvement de la phae (air) et la uivante : p p μ t, α. α U. α t σ k C 1α G k, C 2 α C 3 A Euation de tranport du taux de diipation de turbulence μ t, α. α U. α t σ k Avec C 1α G k, C 2 α C 3 A μ μ A K C k C k K U U. α K U U. α N N N t,l t, l l l l l l l l l l1 l1 αlσl l1 ασ 43

4 S.Houda & al 3 RESULTATS ET INTERPRETATIONS A l aide du préproceeur Gambit (2.0), nou avon utilié un maillage non tructuré contitué par une dicrétiation patiale en élément fini ui ont en meure d épouer le divere forme aui bien de maion ue de palmier ui ont le tétraèdre. La Figure 1 montre un maillage plu raffiné autour de objet ue ur le limite du domaine. En effet, il n et pa néceaire d invetir trop de temp de calcul dan la région ui n influence ue peu ur le force exercée ur le obtacle. Le maillage et contitué de nœud, 121'393 face, cellule comme le montre la Figure 1 Le graphe de réidu pour ce calcul et donné ur la figure 8. Comme nou le contaton la convergence et atteinte aprè environ 50 itération. Figure 8: Evolution de réidu au cour de itération. 3.2 Réultat de la modéliation à l aide du modèle à une phae Le réultat pour la phae (air) obtenu ont donné cideou Figure 6: Maillage du ite étudié. Figure 9 : Champ de vitee de l écoulement autour de la zone d étude. Figure 7:Maillage de palmier dattier. Le figure 6 et 7, repréentent le maillage concluant retenu aprè pluieur eai. 3.1 Réultat obtenu à l aide du code CFD fluent Convergence Le calcul doivent être terminé aprè convergence uffiante de la olution pour cela il et néceaire de vérifier ue la olution de variable ne change pa en de point particulier aux différente étape, en outre le réidu ont été pri à uatre décimale aprè la virgule tout en préciant le coefficient de relaxation adapté au type de problème pour accélérer la convergence de la olution. Figure 10: Detail du champ de vitee de l écoulement autour de la zone d étude. 44

5 Ecoulement d air avec diperion de particule autour de contruction et ur le palmeraie largement influencé par le condition météorologiue (direction du vent), par la topographie du ite et par la morphologie de l'environnement immédiat. Figure 11: Contour de vitee (phae 1). Figure 13: préente la diperion de pouière ur la zone d étude pour (= 0). Figure 12: Le contour de vitee (Phae 2). Le champ de vitee axiale et donné ur la figure 9. On note aui ue le profil de vitee dan le plan y-x préentent un écoulement fortement intable avec un courant acendant dan une région et un autre decendant dan une autre région (préence de obtacle). Le tructure de l écoulement obtenue par la préente imulation ont repréentée ur la figure 10. On contate d aprè cette figure la préence de région de recirculation dan la zone d étude. La forme et la taille de ce zone de recirculation ont d une grande importance pour l analye de l écoulement à traver la zone d étude. Le figure 11 et 12, préentant le contour de vitee de la phae 1(air) et la phae 2(olide) repectivement dan la direction de l écoulement où il et clair ue l écoulement et fortement accéléré dan la zone au deu et au deou de obtacle. Il et évident ue le obtacle par leur préence dan la zone d étude réduit la ection de paage provouant une forte accélération de l écoulement 3.3 Réultat de la modéliation à l aide du modèle à deux phae Dan ce modèle nou avon retenu le troi carrière comme origine de émiion du polluant. Ci-deou et repréentée une imulation de la ituation actuelle pour différente direction de la vitee du vent amont (Ouet - et : =0) et (Nord- Ouet : =20 ) au niveau du ol, Sachant ue la ituation de vent dominant et Nord-Ouet. Le proceu de tranport de deux phae (olide - air) ont Figure 14: préente la diperion de pouière ur la zone d étude pour (=20 ). Le graphiue ci-deu mettent en évidence le contour de la diperion de la phae olide calculée par le logiciel Fluent. Le figure 13 et 14, donne un aperçu de l influence de obtacle ur le écoulement de l air et la diperion de particule. Le figure 13 et 14, et une repréentation de concentration par le polluant émi par le ource de pollution. 4 CONCLUSION Dan ce travail, nou avon préenté une étude numériue de la diperion de pouière émanant de carrière autour de contruction d El-Hadjeb aini ue ur le palmier à l aide d un code de calcul Fluent. La prolifération et la pullulation de paraite et acarien ont favorié par le dépôt de particule ur le palmier. Le réultat trouvé montrent eentiellement ue la ource de pollution (le carrière) c'et-à-dire la préence de la pouière joue un effet négatif ur la zone d étude aui bien ur la anté de habitant ui occupent le contruction avoiinante ue ur l économie locale dont le commerce de la datte et tributaire. 45

6 S.Houda & al En perpective, l étude peut être améliorée par la conidération de autre facteur tel ue : la rugoité, un vent multidirectionnel et l introduction de effet de tratification thermiue aini u à d autre facteur lié à la filtration à la ource de la production et le moyen de déviation de trajectoire de particule. BIBLIOGRAPHIE [1] Amori G., Le palmier dattier en Algérie, Ed, Tlemcen. [2] Belguedj M., 1996 Caractéritiue de cultivar de dattier du Sud-et du Sahara Algérien. Volume 1. Ed. INRA. Alger, 67 p. [3] Abdelmoutaleb M., 2008 La campagne intenive de vulgariation (CIV) pour la lutte contre le ver myeloi ou la pyrale de datte dan le wilaya de Bikra et d El Oued, in revue, Agriculture & développement, communiction Vulgariation. Ed INVA. [4] Al-Bazzaz S., La production mondiale menacée par le ravageur et le maladie. Réeau mondial ur le palmier dattier. FAO. Rome, 2 p. [5] M.S Mehaoua, Etude du niveau d infetation par la cochenille blanche Parlatoria blanchardi Targ., 1868 (Homoptera, Diapididae) ur troi variété de palmier dattier dan une palmeraie à Bikra., thèe de Magiter, Univerité de Bikra, [6] Calcat A., Maladie et ennemi du palmier dattier au Sahara et en Afriue du Nord. Bulletin phytoanitaire de la FOA. pp [7] Dhouibi M. H et Jammazi A., 1993 Lutte biologiue contre la pyrale de caroubeectomyeloi ceratoniae Zeller (Lepidoptera, Pyralidae) par Hebrabracon hebetor (Hymenoptera, Braconidae) en verger de grenadier. Med. Fac. Landbouww.Univ.Gent. pp [8] Dhouibi M. H., Le principaux ravageur du palmier dattier et de la datte en Tuniie. Ed. I.N.A.T. Tuni. [9] Anonyme, 2000 c - Bulletin phytoanitaire concernant la lutte contre le Khamedj du palmier dattier. Avertiement agricole. Ed. SRPV Bikra. [10] Dhouibi M.H., Bio-écologie d Ectomyeloi ceratoniae Zeller (Lepidoptera, Pyralide). Ed. INRAT. Tuni. Vol 55, p 48. [11] Doumandji S., Biologie et écologie de la pyrale de caroube dan de l Algérie Ectomyeloi ceratonia Zeller (Lepidoptera, pyralidae). Thèe. Doct. D état. Scien. Natur. Univerité Pierre et Marie Curie. Pari VI, 145 p. [12] Fluent 6.3 Documentation : Uer Guide. Modelling Guide. Tutorial Guide. Fluent, inc (2001). [13] Blocken, B., Stathopoulo, T., Carmeliet, J., CFD imulation of the atmopheric boundary layer: wall function problem. Atmopheric Environment 41, [14] D. J., Wilon, Turbulent diperion in atmopheric hear flow and it wind tunnel imulation, Von Karman Intitute for fluid dynamic, Technical note 76, [15] S.R., Hanna, G.A., Brigg and R.P. Jr., Hoker, Handbook On atmopheric Diffuion, technical information Center. U.S. Department of Energy,

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah 10 ème Séminaire International sur la Physique Energétique 10 th International Meeting on Energetical Physics Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie

Plus en détail

Prudence, Epargne et Risques de Soins de Santé Christophe Courbage

Prudence, Epargne et Risques de Soins de Santé Christophe Courbage Prudence, Epargne et Rique de Soin de Santé Chritophe Courbage ASSOCIATION DE GENÈVE Introduction Le compte d épargne anté (MSA), une nouvelle forme d intrument pour couvrir le dépene de anté en ca de

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement Simulation numérique de l aborption d hydroène dan un réacteur annulaire muni de refroidiement Ali Boukhari #,* 1, Rachid Beaïh * # Département de énie mécanique, Univerité d'el-oued, B.P. 789, 9000 El-Oued,

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE Le calculatrice ont autoriée. ***** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion de la rédaction. Si un candidat et amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Modélisation et contrôle des sécheurs rotatifs industriels.

Modélisation et contrôle des sécheurs rotatifs industriels. République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l'eneignement upérieur et de la recherche cientifique Univerité de MENTOURI Contantine Faculté de cience de l ingénieur Département d'electronique

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 FUZEON 90 mg/ml, poudre et olvant pour olution injectable Boîte de 60 flacon de poudre pour olution injectable, 60

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI - CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L'INGENIEUR DEPARTEMENT D'ELECTRONIQUE

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Document de référence 2011

Document de référence 2011 Document de référence Incluant le rapport financier annuel Document de référence 2011 2011 ALTRAN TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 72 360 712 euro Siège ocial 58 boulevard Gouvion Saint-Cyr -

Plus en détail

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Bâtiment Indutrie Sytème Information produit SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Module logique eay400, 600, 800 Bildgröe 210 x 118,5 mm 222 Logo

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you.

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you. Erwan, d une mae de 65 kg, fait un aut de Bungee. Il tombe de 0 m avant que la corde du bungee commence à étirer. Quel era l étirement maximal de la corde i cette dernière agit comme un reort d une contante

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols.

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols. Univerité Pierre et Marie Curie, École de Mine de Pari & École Nationale du Génie Rural de Eaux et de Forêt Mater Science de l Univer, Environnement, Ecologie Parcour Hydrologie-Hydrogéologie Apport de

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION INTRODUCTION PRÉSENTATION: Profeeur : ourad Karray, ing, Ph.D Local : C2-2047 Tél : 821-8000 (62120) Courriel : mourad.karray@uherbrooke.ca Fonction : Profeeur, ingénieur Expérience : Géotechnique

Plus en détail

Calculs autour des moteurs et de leurs charges

Calculs autour des moteurs et de leurs charges Calcul autour de moteur et de leur charge Guy Gauthier ing., Ph.D. Juillet 2011 Source: Drury Bill, The Control Technique Drive and Control Handbook, The Intitution of Electrical Engineer, London, United

Plus en détail

Effet des hétérogénéités à grande échelle sur l'évaporation et le séchage en présence de sel dissous en milieu poreux

Effet des hétérogénéités à grande échelle sur l'évaporation et le séchage en présence de sel dissous en milieu poreux Intitut National Polytechnique de Touloue (INP Touloue) Faiza HIDRI Énergétique et tranfert jeudi 18 juillet 2013 Effet de hétérogénéité à grande échelle ur l'évaporation et le échage en préence de el

Plus en détail

CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE

CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE CHAPITRE 2 : TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE 2.1 - HYDRAULIQUE FLUVIALE ET HYDRAULIQUE TORRENTIELLE... 55 2.2 - EXPÉRIENCE POUR ILLUSTRER CHARRIAGE ET SUSPENSION... 57 2.3 - CHARRIAGE ET SUSPENSION

Plus en détail

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2 Accord en nombre dan le GN - Séquence de 7 éance - Cycle 2 Domaine : françai Niveau : cycle 2 Séance n : 1 Durée : 20 min Séquence : orthographe grammaticale Compétence du ocle commun : repecter le accord

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Ce mémoire intitulé:

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. Ce mémoire intitulé: UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Ce mémoire intitulé: CONTRÔLE D ADMISSION AVEC MESURES POUR UNE MEILLEURE GESTION DES RESSOURCES DANS LES RÉSEAUX DE TROISIÈME GÉNÉRATION préenté

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE T H E S E. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE T H E S E. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attribué par la bibliothèque /_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/ T H E S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INPG Spécialité : «Océan Atmophère Hydrologie» préparée

Plus en détail

Sciences et technologies de l information et de la communication

Sciences et technologies de l information et de la communication Science et technologie de l information et de la communication 174 page Contexte général 176 page 5 appel à projet en 2013 ChIST-ERA Edition 2013 Call 2012 Contenu numérique et interaction - CONTINT Infratructure

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Les colos, bien plus que s! des Vacance

Les colos, bien plus que s! des Vacance , o l o c Le plu que bien cance! a V de 4 partir bonne raion de en Colo! L exigence du réeau De équipe formée et ayant le qualification néceaire (Bafa, Bafd, urveillant de baignade etc.) Un temp de préparation

Plus en détail

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Introduction LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Le Palai de Wetminter (Royaume-Uni) Une part importante de homme, de production et de échange e trouve dan un nombre limité de grande

Plus en détail

Aérodynamique Numérique

Aérodynamique Numérique Aérodynamique Numérique Dominique BLANC Rodolphe GOURSEAU 16 mars 2005 TABLE DES MATIÈRES ii Table des matières Introduction iii 1 Maillage non structuré 1 1.1 Préparation du maillage.....................

Plus en détail

Notice TPA EFFET PHOTOTHERMIQUE

Notice TPA EFFET PHOTOTHERMIQUE Notice TPA EFFET PHOTOTHERMIQUE Réumé L'effet photothermique et l'élévation de température aociée à aorption d'énerie d'un flux lumineux en réime non tationnaire (modulé ou pulé). La façon dont cette élévation

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique N d'ordre: 02/2007_E/EL République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l Eneignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Univerité de Science et de la Technologie "Houari BOUMEDIENE"

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Comportement Hydromécanique des Sols Fins : de l'état saturé à l'état non saturé

Comportement Hydromécanique des Sols Fins : de l'état saturé à l'état non saturé Univerité de Liège Faculté de Science Appliquée Comportement Hydromécanique de Sol Fin : de l'état aturé à l'état non aturé par Xiang-Ling LI Thèe défendue, avec uccè, le 17 juin, 1999, pour l'obtention

Plus en détail

Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU

Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU 1. Loi générale en génie énergétique..............1 1.1. Unité de meure du ytème international d Unité...............1 1.2. Loi générale en

Plus en détail

Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE

Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE Chapitre 2 TRANSPORT SOLIDE EN HYDRAULIQUE FLUVIALE 1 - HYDRAULIQUE FLUVIALE ET HYDRAULIQUE TORRENTIELLE... 34 2 - CHARRIAGE ET SUSPENSION DES MATÉRIAUX NON COHÉRENTS... 35 3 - ÉROSION DU FOND, DÉPÔT...

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Guide pour l enregistrement

Guide pour l enregistrement Enregitrer Guide pour Lire Graver tout en un! l enregitrement Enregitrer Lire Graver tout en un! Guide pour l enregitrement Chapitre 1 : Decription du CD-2e Fonctionnalité du CD-2e... 3 Découvrez le CD-2e...

Plus en détail

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément Supplément du Républicain Lorrain du 9 eptembre 2015 - Ne peut être vendu éparément Florent Doncourt UEM UEM_07_xxxx_Logo_coul 19/11/2007 82, bd de Batignolle - 75017 Pari - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42

Plus en détail

Etude de différentes structures de systèmes hybrides à sources d énergie renouvelables

Etude de différentes structures de systèmes hybrides à sources d énergie renouvelables Etude de différente tructure de ytème hybride à ource d énergie renouvelable udmil Stoyanov To cite thi verion: udmil Stoyanov. Etude de différente tructure de ytème hybride à ource d énergie renouvelable.

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Notice d utiliation Verion 1.0 Décembre 2002 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION:Pour éviter tout rique d'électrocution, ne pa ouvrir le boîtier. Ne pa réparer l'appareil oi-même. Conulter une peronne

Plus en détail

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche N o 75F0002MIF au catalogue N o 005 ISSN : 707-2867 ISBN : 978-0-662-0835-3 Document de recherche Série de document de recherche - Revenu Comment epliquer la croiance du travail indépendant : Une tratégie

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l Eneignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de Science et de la Technologie Mémoire de Magiter Spécialité : Electrotechnique

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Modélisation Petit Signal du Transistor PHEMT et Analyse des Performances Hyperfréquences

Modélisation Petit Signal du Transistor PHEMT et Analyse des Performances Hyperfréquences SETIT 9 5 th International onference: Science of Electronic, Technologie of Information and Telecommunication March -6, 9 TUNISIA Modéliation Petit Signal du Tranitor PHEMT et Analye de Performance Hyperfréquence

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Etude de la gestion et du contrôle de l inertie lors de la réalisation d une tâche acrobatique complexe en gymnastique

Etude de la gestion et du contrôle de l inertie lors de la réalisation d une tâche acrobatique complexe en gymnastique Etude de la getion et du contrôle de l inertie lor de la réaliation d une tâche acrobatique complexe en gymnatique Aurore Huchez To cite thi verion: Aurore Huchez. Etude de la getion et du contrôle de

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial info-réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 62 N juillet 2014 Un projet partagé Sommaire 2-3 En direct de Régie À Libourne (33) et à Saint-Pierre-d Albigny (73) Portrait

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maion communicante Réuir on intallation domotique et multimédia Françoi-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolle, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7 1 Qu

Plus en détail