Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le risque routier professionnel et la mobilité durable"

Transcription

1 pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein Décembre 2011

2 1 La méthodologie 2 2

3 Note méthodologique Étude réalisée pour : L Assurance Maladie Risques Professionnels et Publicis Consultants Échantillon : Échantillon de 501 dirigeants d entreprises, représentatif des entreprises françaises de plus de 250 salariés. La représentativité de l échantillon a été assurée par la méthode des quotas (taille et secteur d activité) après stratification par région. Mode de recueil : Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées. Dates de terrain : Du 28 novembre au 7 décembre

4 2 Les résultats de l étude 4 4

5 A Les perceptions et la prise en compte des risques routiers professionnels 5 5

6 Une perception de l évolution du nombre d accidents routiers en lien avec le travail mitigée Question : En dix ans, le nombre de tués dans les accidents de la route en France a été divisé par deux. En ce qui concerne plus précisément le nombre de victimes d accidents routiers professionnels en mission / le nombre de victimes d accidents sur les trajets domicile/travail, d après ce que vous en savez, vous diriez qu il? Évolution perçue du nombre de victimes d accidents routiers professionnels Évolution perçue du nombre de victimes d accidents sur les trajets domicile/travail TOTAL A baissé TOTAL A baissé A augmenté A augmenté Est resté stable Est resté stable 6

7 Les principales causes perçues des accidents routiers professionnels en mission : le téléphone, le GPS, la fatigue et le stress Question : Quelles sont selon vous, les deux causes principales des accidents routiers professionnels en mission? 7

8 Une hiérarchie identique concernant les principales causes perçues des accidents routiers sur les trajets domicile-travail Question : Quelles sont selon vous, les deux causes principales des accidents sur le trajet domicile-travail? Ile de France Province 52% 49% 42% 44% 20% 34% 36% 17% 16% 18% 12% 13% 9% 11% 6% 9% 2% 4% 2% - 8

9 Récapitulatif : Les principales causes perçues des accidents routiers en lien avec le travail Question : Quelles sont selon vous, les deux causes principales? 9

10 Le recensement et les actions mises en place par l entreprise pour lutter contre les risques d accidents encourus par les salariés Question : Au-delà du document unique qui porte sur les accidents routiers professionnel en mission, votre entreprise a-t-elle cherché à mieux connaître les risques d accidents encourus par les salariés sur le trajet domicile / travail? Recensement des risques d accidents sur le trajet domicile-travail Question : Le risque d accident routier encouru par vos salariés sur leur trajet domicile / travail et lors de leurs déplacements professionnels en mission fait-il l objet d actions de prévention organisées par votre entreprise? Existence d actions de prévention des risques d accidents sur le trajet domicile-travail et sur les déplacements professionnels en mission Entreprises de 250 à 499 salariés Entreprises de 500 à 1000 salariés Entreprises de plus de 1000 salariés 10

11 Les types d actions de prévention mises en place contre les accidents routiers encourus par les salariés : les actions de sensibilisation en tête des pratiques développées Question : Quels genres d actions ont été mises en place? Base : question posée uniquement aux dirigeants déclarant que des actions de prévention du risque d accident routier sont organisées par leur entreprise, soit 60% de l échantillon. 11

12 La Direction en charge du développement des actions de prévention des risques routiers au sein de l entreprise Question : Au sein de votre entreprise, quelle Direction est en charge du développement des actions de prévention concernant le risque routier? Existence d actions de prévention Oui Non 47% 31% 34% 37% 4% 1% 3% 3% 10% 8% 2% 20% 12

13 B La politique en matière de mobilité durable 13 13

14 Des entreprises très majoritairement engagées en matière de développement durable ou de RSE Question : A votre connaissance, votre entreprise est-elle engagée aujourd hui dans une démarche de développement durable ou de politique RSE? Entreprises de 250 à 499 salariés Entreprises de 500 à 1000 salariés Entreprises de plus de 1000 salariés 14

15 Même si l existence d un Plan de Déplacements d Entreprise (PDE ou PDIE) au sein de l entreprise ne concerne aujourd hui qu une minorité d entreprise Question : Le PDE (Plan de Déplacements d Entreprise) ou le PDIE est un ensemble de mesures visant à optimiser les déplacements liés au travail en favorisant l usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, tels que la marche à pied, le vélo, les transports en commun, le covoiturage, les véhicules propres... Il s agit généralement d une démarche volontariste d un employeur ou de plusieurs employeurs pour mieux connaître et mieux gérer les déplacements générés par l entreprise et ses salariés. Qu en est-il au sein de votre entreprise? TOTAL A mis en place un plan PDE ou PDIE Votre entreprise envisage d établir ce type de Plan Vous ne savez pas comment mettre en place ce type de Plan Vous ne voyez pas l intérêt de ce type de Plan - 15

16 L acteur à l origine du Plan de Déplacements d Entreprise de l entreprise Question : Qui en a été à l origine? Base : question posée uniquement aux dirigeants déclarant que leur entreprise a mis en place un PDIE, soit 3% de l échantillon. 16

17 Les actions mises en place dans le cadre du Plan de Déplacements d Entreprise Question : Qu il s agisse d un PDE ou PDIE votre entreprise a-t-elle mis en place...? Base : question posée uniquement aux dirigeants déclarant que leur entreprise a mis en place un PDE ou un PDIE, soit 18% de l échantillon. Total Non 16% 25% 41% 59% 63% 68% 64% 17

18 Les avantages associés à l utilisation systématique des transports en commun par les salariés : principalement une baisse de la pollution et de la circulation Question : Si les salariés de votre entreprise utilisaient plus systématiquement les transports en commun pour venir travailler, quels seraient selon vous les 2 avantages principaux? En premier? En second? 18

19 La Direction en charge du développement des actions concernant la mobilité durable : des pratiques très variables selon les entreprises Question : Au sein de votre entreprise, quelle Direction est en charge du développement de ces actions concernant la mobilité durable? 19

20 Les avantages associés au traitement conjoint des thématiques de prévention du risque routier professionnel et de mobilité durable Question : Selon vous, traiter conjointement dans votre entreprise les thématiques de prévention du risque routier professionnel et de mobilité durable (pour exemple : privilégier des moyens de déplacements écologiques), permettrait en priorité...? 20

21 La CARSAT et la CRAM : les acteurs jugés les plus légitimes pour accompagner les actions de l entreprise en matière de mobilité sûre et durable Question : Dans cette optique de lier la prévention du risque routier et la mobilité durable, à qui feriez-vous appel pour développer des initiatives en matière de mobilité sûre et durable? 21

22 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS 22 22

23 Des risques routiers professionnels encore perçus comme élevés, principalement associés aux moyens mobiles embarqués et à la fatigue Les perceptions des dirigeants sur le nombre de victimes d accidents routiers liés à l activité professionnelle s avère contrastée : Globalement des dirigeants qui estime que le nombre de tués est resté stable depuis dix ans, tant pour les accidents professionnels en mission (40%) que pour les accidents survenant sur le trajet domicile-travail (43%). Seul près d un dirigeant sur cinq met en avant une augmentation des victimes (respectivement 16% et 18%). Point encourageant, environ quatre chefs d entreprise sur dix perçoivent une baisse, celle-ci apparaissant plus forte pour les accidents routiers professionnels en mission (43%, dont 10% estiment que le nombre de morts a diminué plus fortement que sur l ensemble des types d accidents de la route) que pour ceux ayant lieu sur le trajet domicile-travail (38%, dont 6% seulement pensent que le nombre de morts a diminué plus fortement que sur l ensemble des types d accidents de la route). Dans le détail, les dirigeants du secteur transport logistique soulignent plus que la moyenne une baisse du nombre de tués du fait d accidents routiers en mission (52% contre 43% en moyenne). La diminution du nombre de victimes sur les trajets domicile-travail est davantage mise en exergue dans les structures de 250 à 499 salariés (41% contre 34% pour celles qui en emploient entre 500 et 999 et 32% pour celles qui en emploient plus de 1 000), mais aussi dans le secteur de l industrie-btp (43%). 23

24 Des risques routiers professionnels encore perçus comme élevés, principalement associés aux moyens mobiles embarqués et à la fatigue Les deux principales causes des accidents routiers mises en avant par les dirigeants interrogés sont identiques pour les accidents en mission et pour les accidents sur le trajet domicile-travail. Elles sont cependant soulignées avec plus de force dans le premier cas : il s agit de l utilisation des moyens mobiles embarqués (61% pour les accidents professionnels contre 50% pour ceux intervenant lors des trajets domicile-travail) et de la fatigue ou du stress (56% contre 43%). Les erreurs de conduite émergent ensuite dans une proportion non négligeable (respectivement 29% pour les accidents en mission et 28% pour les accidents sur les trajets entre le lieu de résidence et l entreprise). De façon logique, l usage du deux-roues motorisés apparaît comme une cause plus fréquente d accident pour les parcours domicile-travail que pour les trajets professionnels (25% contre 8%) et est plus souvent cité en région parisienne. Il en va de même des horaires d arrivée et de sortie de l entreprise à des heures de pointe (12% contre 5%). Pour les autres causes testées, on relève un consensus des chefs d entreprise et responsables RH et prévention sur leur importance relative dans les deux types d accidents : un interviewé sur cinq mentionne la crainte d arriver en retard (respectivement 20% pour les accidents en mission et 18% pour les accidents sur le trajet entre le lieu d habitation et l entreprise) et un sur dix la prise d alcool, de drogue ou de médicaments (respectivement 9% et 10%) ou les problèmes d infrastructures et de signalisation (8% dans les deux cas). Une part marginale les associe à l état du véhicule (respectivement 2% et 3%). 24

25 Une majorité des grandes entreprises mène des actions de prévention des risques routiers, en premier lieu en termes de sensibilisation et d équipements des véhicules Moins de la moitié des entreprises sondées indique l existence d un recensement des risques d accidents encourus par les salariés sur le trajet-domicile-travail (46%). Cette proportion s accroît avec la taille de l entreprise, atteignant 58% dans les entreprises de plus de personnes. Cette pratique est également plus répandue en région parisienne (50%) et dans le secteur du commerce (56%), au contraire du transport et de la logistique (37%). Si les entreprises de plus de 250 salariés sont une minorité à effectuer une évaluation précise des risques rencontrés par leurs personnels, elles sont en revanche 60% à déployer des actions de prévention des accidents routiers. Là encore, cette proportion s accroît avec les effectifs : elle est de 54% parmi celles qui comptent entre 250 et 499 salariés, de 60% parmi celles qui en emploient entre 500 et 999 et de 77% au-delà de salariés. L adoption de mesures dans ce domaine est également plus fréquente dans les secteurs de l industrie-btp (64%) et du transportlogistique (66%). Elle atteint 70% parmi les structures ayant mis en place un PDE ou un PDIE, apparemment plus sensibilisées sur ces enjeux. Les action de sensibilisation figurent au premier rang des dispositifs employés pour limiter les risques routiers encourus par les salariés (90%). La prévention passe aussi naturellement pour nombre des entreprises concernées par le choix d équipements ou de matériels de sécurité sur les véhicules de l entreprise (76%) et par le contrôle de ces mêmes équipements (77%). Toujours à un niveau élevé, 65% des dirigeants d entreprises ayant mis en place des actions visant à réduire les risques d accidents routiers en interne déclarent disposer de protocoles de bon usage des outils de communication embarqués et 62% offrir un service de restauration sur place ou à proximité. Une majorité a également recours à des stages destinés au personnel, qu il s agisse de stages de sécurité routière (55%) ou de stages consacrés à l usage professionnel de véhicules (52%). Dans une moindre mesure, 39%, soit une proportion non négligeable pour ce type d action, proposent des stages d éco-conduite. La moitié (47%) des interviewés disent inciter leurs employés à utiliser les transports en commun (63% dans les structures de plus de salariés). En revanche, à peine plus d un tiers des structures menant des actions de prévention informent les collaborateurs sur les conditions de circulation (36%) ou proposent un aménagement des horaires de travail qui en tienne compte (35%). Notons enfin que 20% disposent de certaines facilités sur place et 15% de cars de ramassage ou de navettes. 25

26 Un recours encore très limité au PDE et au PDIE et des avantages associés à l usage des transports en commun qui restent à développer Les plans de déplacements d entreprises constituent encore une pratique peu répandue, 15% seulement ayant établi un PDE (27% dans celles qui emploient plus de personnes et 3% un PDIE. On relève toutefois qu une sur quatre (24%) envisage de le faire. Témoignant d une faible information sur les modalités d un tel dispositif, 20% déclarent ne pas savoir comment mettre en place ce type de plan. Enfin, plus d un tiers des dirigeants interrogés (34%) ne voient pas l intérêt de ce type de plan (38% dans les structures de 250 à 499 salariés et 38% dans le commerce). Lorsqu il existe, le PDIE est généralement initié soit par l entreprise (41% des cas), soit par la collectivité territoriale (31% des cas). Notons que dans 20% des cas, c est une association d entreprises qui en est à l origine. Pour les 18% d entreprises disposant soit d un PDE soit d un PDIE, celui-ci se traduit concrètement pour une très large majorité par la mise en place d une organisation visant à l imiter les déplacements, notamment par des visioconférences ou des procédures de télétravail (84%), mais aussi par la formalisation d un système de co-voiturage entre les salariés (75%). Une majorité des chefs d entreprise concernés (59%) déclarent qu il existe au sein de leur établissement une rubrique informative détaillée sur les transports et l accès aux locaux. La négociation d aménagements des transports en commun est citée par 40% d entre eux, au même niveau que le recours à des moyens de déplacements écologiques pour les salariés (37%). 32% disposent d un système de cars ou de navettes de ramassage. Notons enfin que 36% disent avoir mis en place d autres types d actions. S agissant uniquement des avantages associés à l utilisation plus systématique des transports en commun, deux avantages principaux se distinguent, relevant davantage de constats pratiques que d une association du développement de cet usage à des bénéfices réels pour l entreprise : 49% des chefs d entreprise interrogés affirment ainsi que le recours aux transports collectifs constitue un vecteur de réduction de la pollution et 42% qu il permet de diminuer les bouchons et les problèmes de stationnement dans la mesure où moins de véhicules sont en circulation. Viennent ensuite, au même niveau, les économies pour le salarié et l entreprise (26%), la diminution du nombre d accidents et donc de l absentéisme (24%), la moindre fatigue (24%) et le moindre stress (23%) des salariés en arrivant au travail, ces quatre atouts étant moins fortement évoqués en région parisienne. Notons que 5% seulement des dirigeants mentionnent un gain de temps pour les salariés (9% en région parisienne). 26

27 Des actions en matière de mobilité et de prévention des risques principalement assurées par les Directions Qualité, Santé-Sécurité ou Ressources Humaines La responsabilité du développement des actions de prévention des risques routiers varie selon les entreprises. Elle incombe le plus souvent aux Directions Santé-Sécurité au travail / Qualité Santé-Environnement (40%), et ce en particulier pour l industrie-btp (58%). La Direction des Ressources Humaines est également très fréquemment mobilisée dans ce domaine (35%), à plus forte raison dans les secteurs du commerce (46%) et des services (43%). 3% des dirigeants interviewés affirment soit que ces mesures sont placées sous la responsabilité de la Direction de l assurance ou de celle des affaires financières, et 3% également sous celle de la Direction du Développement Durable / de la politique RSE. Un dixième des sondés indique l existence d une autre direction qui en serait en charge et 9% d entre eux déclarent qu aucune direction n est mobilisée sur ces questions. La hiérarchie est sensiblement la même s agissant des entités s occupant plus largement du développement d actions en matière de mobilité durable. A ce titre, on relève que 80% des dirigeants affirment un engagement de leur structure dans une démarche de développement durable ou de RSE, cette proportion s élevant à 90% dans les entreprises de plus de salariés, à 84% dans le secteur du commerce et à 93% dans celui du transport et de la logistique. Les mesures mises en place pour favoriser la mobilité durable sont ainsi gérées dans 30% des cas par la Direction des Ressources Humaines et dans 29% des cas par la Direction Santé-Sécurité au travail ou la Direction Qualité Santé-Environnement. 11% mentionnent ensuite la Direction du Développement Durable ou de la politique RSE et 10% une autre direction. A la même hauteur que la proportion d interviewés déclarant que leur structure ne déploie pas de politique RSE, 20% précisent qu aucune direction ne se charge des dispositifs concernant la mobilité durable. 27

28 Un traitement conjoint des thématiques de prévention des risques routiers professionnel et de mobilité durable pour lequel la Carsat et la Cram apparaissent comme les acteurs les plus compétents Invités à s exprimer sur les avantages du traitement conjoint des thématiques de prévention des risques routiers professionnel et de mobilité durable, les dirigeants estiment en premier lieu que cette pratique permettrait selon eux d améliorer la qualité de vie des salariés (39%), en lien logique avec les Directions traitant de ces problématiques en interne. Ce bénéfice est cité à hauteur de 45% dans les services et de 47% dans les plus grandes entreprises. Notons également, et ceci relevant du même champ, que 16% estiment qu une approche globale des deux dimensions est de nature à améliorer la qualité de travail, notamment en diminuant le stress. La génération d économies pour l entreprise émerge ensuite, mentionnée par 27% des interviewés (32% dans l industrie-btp). Point à noter, seule une entreprise sur cinq (18%) n associe aucun avantage au traitement simultané des risques routiers et des questions relatives à la mobilité durable. La Carsat ou la Cram (Caisse d assurance retraite et de santé au travail) sont jugées comme étant les acteurs les plus légitimes pour accompagner les actions de l entreprise en matière de mobilité sûre et durable (50%), devançant nettement l ensemble des autres acteurs testés. Les collectivités locales, si elles sont moins fréquemment mentionnées (29% quand même), constituent néanmoins elles aussi des référents importants pour aider au développement d initiatives, en particulier dans les structures de plus de salariés (38%). 22% feraient ensuite confiance dans ce cadre à l association Promotion de la Sécurité en Entreprise (28% dans les plus grandes entreprises) 22% à un cabinet spécialisé en mobilité et 19% à l ADEME. Enfin, la CCI (13%), l organisme d assurance de l entreprise (13%) et la DIRECCTE (6%) apparaissent comparativement moins compétents dans ces domaines. 28

pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable

pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Étude réalisée pour : L Assurance Maladie Risques Professionnels et Publicis Consultants Échantillon

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Les Français et l utilisation de leurs véhicules Sondage de l Institut CSA pour France Nature Environnement Etude N 1300411 Mars 2013 Titre du projet Sommaire 1. 2. Fiche technique du sondage Les principaux

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie Page 3 La méthodologie Etude

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

pde Plan de déplacements entreprise

pde Plan de déplacements entreprise pde pde Plan de déplacements entreprise Observatoire Principaux résultats des enquêtes Territoire d appartenance Diversité des entreprises enquêtées Parmi les 138 employeurs enquêtés, 82 % sont situés

Plus en détail

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot pour Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 4 Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE.

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE. SONDAGE LA RFID ET VOUS Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID octobre 2005 > Depuis quelques temps, certains acteurs de la grande distribution

Plus en détail

ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES. Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités)

ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES. Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités) ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités) Le co-voiturage : un mode de transport alternatif de forte notoriété

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité?

Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité? DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité? Salon Expoprotection 4 au 7 décembre 2012 1 Lorem ipsum dolor sit amet,

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Evènements en entreprise : pratiques & perspectives

Evènements en entreprise : pratiques & perspectives Contacts CSA - Pôle Opinion-Corporate Yves-Marie CANN Directeur d études / yves-marie.cann@csa.eu Christophe PIAR Chargé d études / christophe.piar@csa.eu Contact Presse - Agence Hopscotch Mathilde Danquechin

Plus en détail

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011 Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto 3ème édition - Avril 2011 L objectif de l étude Les conditions de la promotion des femmes dans le secteur automobile Méthodologie Enquête online Adressée aux professionnels

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I )

Pla l n a n de d e Dép é l p a l c a em e ent n s s In I t n e t r e - e t n r t ep e r p is i e s s e (P ( DIE I ) Plan de Déplacements Inter- entreprises (PDIE) 19 septembre 2013 05/07/2013 1 Contexte réglementaire Certains établissements en IDF sont concernés pour mettre en place un PDE par l obligation posée par

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6 Concours Passerelle Novembre 2012 N 110691 Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion damien.philippot@ifop.com Concours Passerelle Perceptions et attentes des recruteurs sur

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

dans la Vallée du Rhône et l Arc

dans la Vallée du Rhône et l Arc pour Enquête sur les déplacements des touristes et excursionnistes dans la Vallée du Rhône et l Arc languedocien Juillet 2006 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Damien Philippot 01 45 84 14 44 Note méthodologique

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

Le bien être psychologique des salariés au travail - Présentation du 11 octobre 2007 -

Le bien être psychologique des salariés au travail - Présentation du 11 octobre 2007 - Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Le bien être psychologique s salariés - Présentation du 11 octobre 2007 - Introduction Objectifs l étu Etablir un état s lieux la façon dont se pose jourd hui la question

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012"

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012 Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012" SOMMAIRE 1 Structure de l échan0llon p. 3 4 2 Acteurs comptables p. 5 6 3 Organisa0on et ou0ls de

Plus en détail

Le recrutement des cadres :

Le recrutement des cadres : pour ACE Association des Conseils en Communication pour l Emploi animé par Le recrutement des cadres : réalités et perspectives des entreprises Le 24 Juin 2003 Sommaire 1. Note méthodologique 2. Structure

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Les Français et la vue

Les Français et la vue pour Les Français et la vue Novembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : SNOF Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats

Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats Etude Ifop/Image & Stratégie réalisée pour l Ordre des avocats de Paris Contact Ifop : 01 72 34 94 64 François KRAUS

Plus en détail

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs La «cybersécurité» vue par les collaborateurs Les résultats de l étude Mai 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Les Français et leur santé pendant les vacances

Les Français et leur santé pendant les vacances Juillet 2013 N 111201 UPSA Contact : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Les Français et leur santé pendant les vacances La méthodologie Etude réalisée pour : Echantillon : Echantillon

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Questionnaire du site mieuxvivreautravail.anact.fr Rapport d étude Résultats intermédiaires 2010 Contexte Campagne Européenne sur

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Avril 2013 N 111254 Contacts : Damien Philippot Jean-Philippe Dubrulle prenom.nom@ifop.com Observatoire des politiques publiques : Les Français et la formation professionnelle pour Note méthodologique

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 Octobre 2012 JALMA N 110750 Contact Damien Philippot Directeur de clientèle Département Opinion damien.philippot@ifop.com L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 1 La méthodologie 2 NOTE MÉTHODOLOGIQUE

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015

ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015 ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015 Se déplacer autrement, tout le monde y gagne! Programme cofinancé par l Union Européenne avec le fond européen de développement régional Sommaire Introduction

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Bien-être et mal-être au travail : la perception des salariés

Bien-être et mal-être au travail : la perception des salariés Bien-être et mal-être au travail : la perception des salariés N 110150 Votre contact Ifop : Adeline Merceron adeline.merceron@ifop.com Février mars 2012 Note méthodologique Etude réalisée pour : Kelformation.com

Plus en détail

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE)

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) Service HSE&E Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) 1. Présentation de l Entreprise Superficie totale = 95 000 m 2 Stockage et ateliers = 16 000 m 2 Effectifs = 580 salariés plus 160 salariés intérimaires

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité au Travail 2015 Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER 1 Programme QUELQUES DEFINITIONS LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ANALYSE DU COUT D UN ACCIDENT ROUTIER

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Principaux enseignements Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les tatouages Résultats détaillés Juillet 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie... 1-2 -

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr PLAN DE DÉPLACEMENTS Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011 www.univ-bpclermont.fr Objectif de l enquête Mieux connaître la mobilité des personnels dans leurs trajets domicile - travail,

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne Prévention des risques professionnels secteur de l aide à domicile La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne CARSAT Nord-Picardie Emmanuel DELECOURT Ingénieur

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS IMPLICATION - PARTICIPATION CONCERTATION IMPLICATION DU CHEF D ENTREPRISE Enquête de perception du risque auprès des salariés Intégration du risque trajet dans un engagement signé par la direction (affiché

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6 Concours Passerelle Novembre 2012 N 110691 Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion damien.philippot@ifop.com Concours Passerelle Perceptions et attentes des recruteurs sur

Plus en détail

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Jusqu en 2009, le code du travail stipulait qu en Ile de France, les employeurs publics et privés ont obligation de rembourser

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4 FM N 111499 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise prenom.nom@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde De MOBILEO à une politique départementale pro-pde 1 Plan de présentation 1 Emergence de la politique PDE du CG67 2 Réalisations concrètes du PDE Mobiléo 3 Enseignements et réflexions prospectives 2 1 Un

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

pour Les entreprises et l eau : perceptions, comportements et gestion

pour Les entreprises et l eau : perceptions, comportements et gestion pour Les entreprises et l eau : perceptions, comportements et gestion Juin 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception de l eau comme ressource B La coût de l eau en

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail