Valorisation des bâtiments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valorisation des bâtiments"

Transcription

1 Projet ECRIN Siemens France Valorisation des bâtiments Rénovation du bâtiment C3 sur site industriel Grenoble V. GUERRY - 27 septembre 2011 Siemens AG AG Tous All rights droits reserved réservés

2 Notre vision et nos valeurs le souci des économies d énergies Production d énergie Siemens l esprit pionnier Nos valeurs Responsabilité Consommation énergétique Transport et distribution d électricité Applications industrielles Consommation finale Efficacité énergétique Productivité industrielle Systèmes de santé abordables et personnalisés Solutions d infrastructures intelligentes Nous nous engageons à agir de manière éthique et responsable. Excellence Nous visons les plus hautes performances et l excellence des résultats. Innovation Nous innovons pour créer de la valeur durable. Page 2 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

3 Siemens France, partenaire des villes durables Siemens se positionne aujourd hui comme un partenaire privilégié des villes pour les accompagner dans leurs projets de développement durable. Augmenter l efficacité énergétique des bâtiments Gestion intelligente des bâtiments Contrats de performance Performance des systèmes et produits d éclairage Financement des projets grâce aux économies d énergie réalisées Appareils électroménagers moins énergivores Page 3 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

4 Politique Développement Durable Impact sur les économies d énergie Page 4 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

5 Projet ECRIN Siemens France Historique et contexte du site de Grenoble Création du site en 1921, dont certains bâtiments encore plus anciens La ville s étend et entoure le site Construction et rénovations permanentes Intégration dans une politique globale Siemens Real Estate Actuellement m² usine m² atelier services m² bureaux m² laboratoire puissance environ 800 personnes Page 5 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

6 Projet ECRIN Siemens France Description -Périmètre : -Bâtiment tertiaire R+2, 1800 m² datant de Objectifs du projet : - Conformité à la réglementation - accessibilité handicapé - sécurité incendie - performance énergétique THPE (-29 % RT 2005) - Flexibilité des surfaces, implantation intérieure -Open space, espaces spot, peu de bureaux individuels -Amélioration des conditions de travail : - rénovation des installations techniques vétustes - performance acoustique - mobilier - Résultats : performance énergétique et CEE - gain 70% sur énergie primaire kwh cumac Page 6 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

7 Projet ECRIN Siemens France Solutions : enveloppe du bâtiment isolation du toit isolation extérieure de la façade, suppression des ponts thermiques double vitrage brise-soleil orientables contacts de feuillures sur châssis mobiles (coupure clim et chauffage si fenêtre ouverte) Page 7 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

8 Détail des opérations CEE valorisées secteur d activité : Bureau Opérations sur l enveloppe ont produit kwh cumac - BAT-EN-05 : Isolation de murs avec une surface de 960 m2 d isolant posé de résistance thermique de 5,438 m2.k/w kwh cumac - BAT-EN-07 : Isolation de toiture avec une surface de 677 m2 d isolant posé de résistance thermique de 6,25 m2.k/w kwh cumac - BAT-EN-04 : 237 fenêtres changées avec 332,89 m2 en surface des vitrages installés dont le coef.de transmission surfacique est de 1,8 W/m2.K kwh cumac Page 8 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

9 Projet ECRIN Siemens France Solutions : équipements techniques chauffage, climatisation : moteurs HEE, régulation, pilotage GTC ventilation double flux avec échangeur éclairage : tubes fluorescents T5, détecteurs de présence et de luminosité Page 9 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

10 Détail des opérations CEE valorisées secteur d activité : Bureau Opérations thermiques liées aux équipements techniques ont produit kwh cumac - BAT-TH-09 : Optimiseur de Relance en chauffage collectif pour 1600 m2 de surface chauffée kwh cumac - BAT-TH-26 : Mise en place d une ventilation mécanique contrôlée double flux avec échangeur kwh cumac - BAT-TH-12 : Mise en place d un variateur de vitesse sur un moteur asynchrone de puissance de 10,24 kw sur de la climatisation kwh cumac Opérations liées à l éclairage ont produit kwh cumac - BAT-EQ-01, 02, 03, 04, 09 : 218 luminaires tubes fluorescents (variateur de lumière) ; horloges sur dispositifs d éclairages (973 luminaires) ; détecteur de présence sur un dispositif d éclairage ( 204 luminaires) ; 658 luminaires avec ballast électronique ; 125 luminaires pour lampe fluorescente compacte à ballast électronique séparé Page 10 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

11 Perspectives d'évolution MDE et valorisation via les CEE Economies sur le «talon d énergie» Electricité nuit et WE : éclairage, process Poursuite du projet Ecrin sur le bâtiment B1 Rénovation complète de 4000 m² de bureaux Cible RT2012 Page 11 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

12 Siemens en France L esprit pionner Merci pour votre attention! Questions-Réponses Vincent Guerry Page 12 Colloque ATEE 27 septembre LYON Siemens AG Tous droits réservés.

Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées

Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées Certificats d économie d énergie (CEE) Les opérations standardisées >> LES ACTIONS STANDARDISÉES Les actions standardisées sont regroupées par secteurs concernés : bâtiment résidentiel, bâtiment tertiaire,

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Pré-refroidisseur de lait 30/03/2015 AGRI-TH-104 Système de récupération

Plus en détail

LES CEE Quelques exemples concrets. Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011

LES CEE Quelques exemples concrets. Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011 LES CEE Quelques exemples concrets Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011 2 Rappels Statistiques des CEE traités par l obligé Cas de rénovation d un bâtiment tertiaire Exemples d opérations standardisées

Plus en détail

État des lieux du dispositif CEE. Club Energie Réunion

État des lieux du dispositif CEE. Club Energie Réunion État des lieux du dispositif CEE Club Energie Réunion 1 CEE attribués en TWhc Un rythme suivi CEE attribués fin Septembre 2012 (TWhc) 500 400 1 ère période 2 ème période Transition 345 TWhc 300 200 100

Plus en détail

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017)

DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) DISPOSITIF DES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE (CEE) Fiches d opérations standardisées 3ème période (2015-2017) Janvier 2015 SOMMAIRE OPERATIONS ET EVOLUTION DES VALORISATION 3 Bâtiment résidentiel 4

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE : COMMENT OBTENIR ET OPTIMISER VOS PRIMES CEE?

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE : COMMENT OBTENIR ET OPTIMISER VOS PRIMES CEE? CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE : COMMENT OBTENIR ET OPTIMISER VOS PRIMES CEE? Présentation CertiNergy 1 CertiNergy: qui sommes-nous? Notre métier Valoriser les Certificats d économies d énergie, Proposer

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011.

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. N OPERATION NATURE DE L'OPERATION SECTEUR D'APPLICATION BAR-EN-08 nouveau Fermeture

Plus en détail

Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr. 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3.

Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr. 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3. Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3. Mise en garde Les actions complexes : - sommes d actions standards, - autres opérations.

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis Densifier la ville Construire un volume compact, et un maximum de plateaux afin de densifier la ville. Remplir l objectif de densification et de valorisation

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés

Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés Sommaire Les Certificats d Economies d Energie (C.E.E) Comment utiliser les CEE dans les projets

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère. Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie

Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère. Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie LE SDEF, ses missions Le SDEF a pour mission : Le Contrôle de la concession et de la qualité du service public en tant qu autorité concédante

Plus en détail

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht Bâtiment Exemplaire Energie & Eco-construction 2009, Min d Environnement Bxl RE - USE - Revitalisation tissus

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Intégrateur en rénovation

Intégrateur en rénovation Intégrateur en rénovation 5 ème Européen 3 ème National 14 Md Chiffre d affaires 2011 CONSTRUCTION TRAVAUX PUBLICS ÉNERGIE CONSTRUCTION METALLIQUE CONCESSIONS CONSTRUCTION 22% 28% 23% 6% 16% DGGN 70 000

Plus en détail

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz VILLE DE METZ JUIN 2011 Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz Notice réalisée par le groupement S2E UBIQUE dans le cadre de sa mission d assistance à maîtrise d ouvrage. SOMMAIRE

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Dispositif des Certificats d Economies d Energie

Dispositif des Certificats d Economies d Energie Dispositif des Certificats d Economies d Energie Séminaire EFE / Performance énergétique des bâtiments 26 mai 2009 Luc BODINEAU / ADEME 1 Partie I Principes et fonctionnement du dispositif Partie II Intérêt

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période

CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période Présentation animée par Daniel Cappe, Vice-président de l ATEE 1 Ordre du jour I. Le contexte de la troisième période II. L action du club Organisation

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation Efficacité énergétique dans les hôtels Building Technologies Building Automation Copyright Siemens Switzerland Protection Ltd 2011. notice All / rights Copyright reserved notice L automatisation de bâtiments

Plus en détail

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY Détail de façade Plan de situation SOMMAIRE Qu est-ce qu un bâtiment passif? Les éléments Gros œuvre Façade bois Détails façades Fenêtres Ventilation Vue extérieure

Plus en détail

LES AUDITS ENERGETIQUES

LES AUDITS ENERGETIQUES LES AUDITS ENERGETIQUES ECUBE 6 NOVEMBRE 2015 INGENIERIE CVC Sàrl Patrick Weinmann 06/11/2015 LES AUDITS ENERGETIQUES 1 Sommaire 1. Activités d Ingénierie CVC Sàrl 2. Buts des audits, démarche 3. Modélisation

Plus en détail

Rencontre technique CONSTRUCTION, RENOVATION. Comment financer les projets de performance énergétique

Rencontre technique CONSTRUCTION, RENOVATION. Comment financer les projets de performance énergétique Rencontre technique CONSTRUCTION, RENOVATION Comment financer les projets de performance énergétique La 3 ème période des CEE Certificats d Economies d Energie Conseillers de l ALE Rappel sur les CEE L

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) : bilan et perspectives Valérie Blanchard DREAL Alsace Novembre 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Notre solution : Souplesse des systèmes

Notre solution : Souplesse des systèmes Projet d efficacité énergétique Notre solution : Souplesse des systèmes et équipements efficaces! par Daniel Bussière, ing. 1 Objectifs du projet Atteindre les objectifs de réduction fixés par le ministère

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Rénovation thermique de l'hôtel de Ville de Bastia Détail travaux et calculs thermiques

Rénovation thermique de l'hôtel de Ville de Bastia Détail travaux et calculs thermiques Rénovation thermique de l'hôtel de Ville de Bastia Détail travaux et calculs thermiques Lieu : Bastia, place St Nicolas Maître d'ouvrage : Mairie de Bastia Mandataire Maîtrise d œuvre : BET FOBIS Avignon

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Certificats d Economie

Certificats d Economie Les Certificats d Economie d Energie (C.E.E.) 4 avril 2013 Yann LE BARILLIER Responsable Partenariats et Efficacité Energétique ylebarillier@primagaz.fr Primagaz, partenaire energétique et «obligé» Une

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux Les Besoins Gestion des Apports Solaires Les Systèmes La Synthèse Site Climat & Ressources Ventilation QAI Typologie Bâtiment & les usages Isolation Thermique

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

COLLOQUE CEEs / Atelier collectivité 05 octobre 2015

COLLOQUE CEEs / Atelier collectivité 05 octobre 2015 COLLOQUE CEEs / Atelier collectivité 05 octobre 2015 Synthèse de l atelier POINTS DE BLOCAGE : - Une méconnaissance du dispositif et des possibilités de valorisation - Chargés d opération / Entreprises

Plus en détail

Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie

Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 La maîtrise des émissions de GES Une nécessité clairement illustrée par le

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

L.O.E : Certificats d Économie d Énergie en Éclairage Public

L.O.E : Certificats d Économie d Énergie en Éclairage Public L.O.E : Certificats d Économie d Énergie en Éclairage Public Pierre Laforgue (EDF-R&D) Ateliers pratiques ATEE - 22 novembre 2005 1 MDE en Éclairage Public : les fondamentaux 1. Concevoir des installations

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 11.11.09 Utilité de l isolation pour le développement durable Christoph Blaser, Responsable CPI, SG-ISOVER SA Table des matières 1. Exigences

Plus en détail

Les Certificats d Economies d Energie - la 3ème période. 25 novembre 2014 1

Les Certificats d Economies d Energie - la 3ème période. 25 novembre 2014 1 Les Certificats d Economies d Energie - la 3ème période 1 Ordre du jour I. Rappel du dispositif II. Le contexte de la troisième période III. La révision des fiches et le club C2E IV. Les fiches «éclairage

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Avec les Primes Énergie Maîtrisée Antargaz, vous avez tout à gagner!

Avec les Primes Énergie Maîtrisée Antargaz, vous avez tout à gagner! Convaincus? Profitez dès maintenant des primes et bonus Antargaz! Avec les Primes Énergie Maîtrisée Antargaz, vous avez tout à gagner! Quelle que soit votre activité, il y a une Prime Énergie Maîtrisée

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée.

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée. Certificats d économies d énergie Opération n BAT-TH-102 Chaudière collective haute performance énergétique 1. Secteur d application Locaux du secteur tertiaire existants réservés à une utilisation professionnelle

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Les Vitrages à Isolation Renforcée

Les Vitrages à Isolation Renforcée Les Vitrages à Isolation Renforcée Vitrage à Isolation Renforcée En neuf et en réhabilitation, les VIR s imposent en tant que solutions efficaces et rentables Glasstec : 24 oct 2006 1 Les Vitrages à Isolation

Plus en détail

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE POUR LE BBC : NOUVELLE GÉNÉRATION DE POMPES À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC BASSE TEMPÉRATURE

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE POUR LE BBC : NOUVELLE GÉNÉRATION DE POMPES À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC BASSE TEMPÉRATURE Unités intérieures murales Gamme Eco-performance DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE S.A.S. Octobre 2012 CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE POUR LE BBC : NOUVELLE GÉNÉRATION DE POMPES À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA

Plus en détail

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr Entrez dans la classe énergétique RT 2012 Jusqu à 80% * de gain sur la consommation * par rapport à un ventilateur standard m3/h 600 m3/h 1 m3/h 1600 m3/h 2600 m3/h 21 W 39 W 105 W 190 W 4 W Exemples de

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation énergétique des bâtiments tertiaires Fiche conseil

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation énergétique des bâtiments tertiaires Fiche conseil FIOUL DOMESTIQUE La rénovation énergétique des bâtiments tertiaires Fiche conseil Édition octobre 215 Sommaire P 3 : Le parc tertiaire P 4 : Les bâtiments tertiaires et les réglementations énergétiques

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE Gabrielle MASY 19 juin 2014 gabrielle.masy@hepl.be Haute Ecole de la Province de Liège Université Catholique de Louvain - Belgique Projets de

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Avec le soutien de FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE École des Vennes à Bourg-en-Bresse (01) Groupe scolaire Baudin à Bourg-en-Bresse (01) Groupe scolaire Robin à Bourg-en-Bresse (01) Lycée de Montgolfier

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

ATELIER THEMATIQUE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

ATELIER THEMATIQUE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE ATELIER THEMATIQUE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Programme 10h00/ Mot d accueil de Monsieur le Maire d Ensuès-la-Redonne 10h15/ Tout savoir sur les CEE CEE, késako? CEE, troisième période Retour d

Plus en détail

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif

Historique du projet LES EXEMPLES À SUIVRE. L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : La force du collectif LES EXEMPLES À SUIVRE Pays de la Loire L efficacité énergétique pour 6 entreprises nazairiennes : L efficacité énergétique Saint-Nazaire Organismes 6 entreprises, de la PME à la grande industrie Partenaires

Plus en détail

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Air / Eau Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Nouvelle pompe à chaleur Aquarea

Plus en détail

Collectivités & Certificats d économies d énergie

Collectivités & Certificats d économies d énergie Collectivités & Certificats d économies d énergie Club Energie - Saint Pierre - 23 mars 2010 AMORCE 560 adhérents : 390 collectivités (regroupant 55 millions d habitants) ; 170 entreprises 4 Régions ;

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

Vers des Bâtiments à Energie Positive

Vers des Bâtiments à Energie Positive Vers des Bâtiments à Energie Positive Economie d Energie Efficacité Energétique Energies Renouvelables et Locales Daniel QUENARD CSTB-Grenoble Dpt Enveloppes et Revêtements / Physique des Matériaux quenard@cstb.fr

Plus en détail

jusqu A 733 /an* d économie

jusqu A 733 /an* d économie TOITURE NON ISOLÉE TOITURE ISOLÉE jusqu A 733 /an* d économie LES TOITURES INTELLIGENTES Dans une maison non isolée, savez vous que 30 % de la chaleur s échappe par le toit? Déperditions d énergie dans

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE Dernière révision du document : août 215 Via les tableaux suivants, consacrés aux différents postes énergivores (excepté le transport), vous trouverez

Plus en détail

AGRI-TH-04 Récupérateur de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait Prête GE Agriculture présentée 16ème A définir Suspendue

AGRI-TH-04 Récupérateur de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait Prête GE Agriculture présentée 16ème A définir Suspendue Secteur Intitulé Etat de la révision GE Arrêté Nom Nouvel intitulé Fiche explicative Commentaire Index (3ème période) Total AGRICULTURE Révisée Fiche officiellement publiée 124 AGRI-TH-01 Ballon de stockage

Plus en détail