SIG2013, Versailles, 3 octobre Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG"

Transcription

1 Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

2 Création et vision Le Centre de Recherches Energétiques et Municipales CREM a été conjointement créé en 1986 par la Ville de Martigny et l EPFL La vision était, déjà, de faire de Martigny une ville laboratoire dans le domaine de l énergie en milieu urbain

3 Le contexte politique La stratégie énergétique 2050 du Conseil Fédéral Réduire la consommation d énergie et d électricité Augmenter la part des énergies renouvelables Approvisionnement en énergie Transformation des réseaux et stockage Recherche énergétique Fonction d exemple du secteur public (communes) Coopération internationale

4 Les collectivités au centre des enjeux énergétiques Aujourd hui, les collectivités souhaitent : Valoriser leurs ressources locales Maitriser leurs dépenses énergétiques Réduire leur impact sur l environnement Développer leur économie locale La problématique est complexe : Quels objectifs réalistes se fixer? Comment les atteindre? Avec quelle échéance? Projets? Coûts? Priorités? Solaire ou éolien? Subvention ou obligation? Rénovation ou géothermie? Les collectivités doivent aussi intégrer leurs contextes politiques : Politique énergie-climat Aménagement du territoire Développement économique villes en Europe 300 communes en Suisse

5 Les collectivités au centre des enjeux énergétiques Connaitre son territoire

6 Rejets thermiques industriels Situation de départ Données relatives à l'entreprise Description du procédé dont sont issus les rejets Description des procédés pour la production de froid Description des rejets thermiques : localisation forme (solide, liquide, vapeur, gazeux, etc.), fréquence du flux, temporalité, saisonnalité débit température moyenne du rejet continuité (annuelle, mensuelle, journalière) Valorisation: Etat des lieux des rejets déjà valorisés Etat des lieux des projets de valorisation des rejets envisagés

7 Rejets thermiques industriels Applications de valorisation Type d utilisation Production d'électricité (processus haute température) Température minimale idéale* du rejet thermique Température minimale de la source froide pour une pompe à chaleur 150 C n.d. Production de froid 100 C n.d. Chauffage à distance (CAD) 85 C n.d. Chauffage / Eau chaude sanitaire (ECS) 60 C / 65 C 10 C

8 Rejets thermiques industriels Modèle de données

9 Rejets thermiques industriels SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013 Résultats : niveaux de température

10 Rejets thermiques industriels SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013 Résultats : application réseau basse température

11 1 ère étape, caractérisation des bâtiments d un point de vue énergétique Collecte des données et traitement Plusieurs bases de données venant de différentes sources et certaines géoréférencées (service de l énergie, données statistiques bâtiments et entreprises; protection de l air, développement du territoire, etc)

12 Caractérisation des bâtiments cartographie Affectation des bâtiments

13 Caractérisation des bâtiments cartographie Surface chauffée

14 Caractérisation des bâtiments cartographie Epoque de construction

15 Caractérisation des bâtiments cartographie Agent énergétique utilisé pour le chauffage

16 Estimation des besoins de chaleur Méthodologie

17 Estimation des besoins de chaleur Consommation de chaleur

18 Estimation des besoins de chaleur Cartographie des densités de chaleur : 2 échelles Densité par hectare Densité par zone du plan d affectation de la commune

19 Identification des zones potentielles CAD Méthodologie de mise en place d un CAD Critère de rentabilité d un CAD classique à 80 C : zones > 400 MWh/ha*an : zones favorables zones > 800 MWh/ha*an : zones très favorables Regroupement des hectares favorables et très favorables aux réseaux thermiques

20 Zones potentielles CAD Développement d indicateurs Caractériser le type de réseau à mettre en place dans une zone sélectionnée ou définie par défaut comme potentiel CAD (basse, moyenne, haute température ) : Densité actuelle des besoins de chaleur Caractéristiques des besoins de chaleur Puissance totale et moyenne Nb. de bâtiments Nb. de preneurs de froid/rafraichissement Évolution de la demande (basé sur les besoins des nouvelles constructions et la rénovation des bâtiments existants)

21 Zones potentielles CAD Développement d indicateurs : exemple d interface utilisateur

22 Zones potentielles CAD Développement d indicateurs : exemple d interface utilisateurs

23 Perspectives Planification énergétique territoriale

24 Perspectives Planification énergétique territoriale Scénarios énergétiques Densification des zones Evolution démographique Valorisation NER Taux de rénovation Standard de rénovation

25 Perspectives Planification énergétique territoriale Vision globale et structurée : Identification des grands projets Fiches d actions Bilans énergétiques et environnementaux Mesure des résultats

26 Fabien Kuchler et Loïc Darmayan CREM Centre de Recherches Energétiques et Municipales CP 256 Av. du Grand St Bernard Martigny

Plan communal des énergies de Romont (FR)

Plan communal des énergies de Romont (FR) Plan communal des énergies de Romont (FR) Formation Coordinateurs Cité de l énergie & Délégués à l énergie Le Mont-sur-Lausanne, 15 septembre 2015 M. Krattinger, Conseiller communal de Romont M. Ruiz,

Plus en détail

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo PROJET MEU Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine Massimiliano Capezzali, Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale (EPFL)

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés Objectif du diagnostic énergétique Revue de quelques méthodes d analyse énergétique des bâtiments

Plus en détail

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014 V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation A- Les marchés du Bâtiment à l horizon 2014 1. Scénario prospectif sur le territoire de la Les prévisions à horizon 2014 reposent sur plusieurs hypothèses

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Nom technologie: Chauffe eau solaire i INTRODUCTION

Nom technologie: Chauffe eau solaire i INTRODUCTION Nom technologie: Chauffe eau solaire i Sous-secteur Short Term / Small Scale INTRODUCTION Les chauffe-eau solaires individuels (CESI) : Issus de technologies en constante amélioration depuis plus de vingt

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES

ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES PCEHT Séance 3 Gilles Debizet Université de Grenoble 1 UMR PACTE (CNRS, IEP, UPMF, UJF) 16/04/13 DEBIZET PCEHT

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive

Le bâtiment à énergie positive Alain Garnier Le bâtiment à énergie positive Comment maîtriser l énergie dans l habitat? Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13243-4 Sommaire Avant-propos Partie 1 BBC neuf et rénovation, BEPAS, BEPOS

Plus en détail

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015 Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole 23 janvier 2015 Objectifs Contribuer à l élaboration d une stratégie énergétique territorialisée à l échelle du futur territoire de la métropole du Grand

Plus en détail

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Renaud Marcelpoix Fabrice Rognon www.csd.ch Février 2014 Sommaire Nouveaux standards de construction : l intérêt de la géothermie de moyenne

Plus en détail

Chauffage à distance de la commune de L Isle

Chauffage à distance de la commune de L Isle Chauffage à distance de la commune de L Isle Présentation aux Conseil Communal mars 2013 Programme Situation des bâtiments raccordés à ce jour Zones d extension possibles Situation par zone Répercutions

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban COLLOQUE ATEE Le stockage d énergies Quelles perspectives pour quels enjeux? 12 JUIN 2012 Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de l hypermarché AUCHAN Montauban S I È G E 8, place

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET)

PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) PAL Delémont : Planification énergétique territoriale (PET) Conception directrice de l énergie www.csd.ch Juin 2014 GAPAL 17 juin 2014 Ordre du jour GAPAL du 17 juin Introduction par M. M. Hirtzlin (SID)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 janvier 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 1 Présentation de l USEDA 2 L USEDA au 30 juin 2015 L USEDA : 801 communes regroupant

Plus en détail

Coûts Internalisés. Externalisés. A déterminer

Coûts Internalisés. Externalisés. A déterminer 1 Développement, planification urbaine et régionale 0.0 10.0 0.0 0.0 1.1. Plan et stratégie 1.1.1. Stratégie climatique, perspectives énergétiques 1.1.2. Définition et planification de la politique énergie

Plus en détail

Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1er port charbonnier français

Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1er port charbonnier français D U N K E R Q U E Un pôle énergétique de dimension européenne Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1 er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1 er port charbonnier français

Plus en détail

FICHE D ORIENTATION SRCAE RHÔNE ALPES

FICHE D ORIENTATION SRCAE RHÔNE ALPES Thème : Géothermie PAC réversibles et thermofrigopompes Titre : Favoriser les systèmes de production énergétique par géothermie réverversibles (production de chaud et de froid alternativement) ou les thermofrigopompes

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013 OPTEER Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages 8 avril 2013 Elaboration d indicateurs pour OPTEER Suite au 1 er comité technique d OPTEER (7 juin 2011), 7 groupes de travail ont été définis

Plus en détail

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.»

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» «Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» 1 Production d électricité 20 % des besoins en électricité ménage des nouvelles constructions doivent être couverts

Plus en détail

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité, Loi du 7 février 2012 Entrée en vigueur :... modifiant la loi sur l énergie Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Plan de conservation de l énergie et de gestion de la demande 2013 2017 du CSPGNO selon la Loi sur l énergie verte de l Ontario

Plan de conservation de l énergie et de gestion de la demande 2013 2017 du CSPGNO selon la Loi sur l énergie verte de l Ontario Plan de conservation de l énergie et de gestion de la demande 2013 2017 du CSPGNO selon la Loi sur l énergie verte de l Ontario Contexte du secteur de l éducation Planification du financement et de la

Plus en détail

Ecublens, pour l avenir de nos enfants

Ecublens, pour l avenir de nos enfants Ecublens, pour l avenir de nos enfants Présentation «Cité de l énergie» Octobre 2015 Table des matières 1. Présentation du label Cité de l énergie 2. Programme de politique énergétique communal 3. Démarche

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rappel du contenu de l appel l à projets BFM, 3 octobre 2012 Carine LASBRUGNAS, Chargée de mission Conseil Régional du Limousin Contexte du bâtiment

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

De!Paris!à!Zurich!en!passant!par!Genève!!Retour!sur!trois!jours!D!

De!Paris!à!Zurich!en!passant!par!Genève!!Retour!sur!trois!jours!D! DeParisàZurichenpassantparGenève RetoursurtroisjoursD Du#02#au#04#mai#2012# Poursonpremiervoyaged étudeeneurope,lemastèrespécialisé«immobilier,bâtimentet Energie» proposa d étudier la Suisse. Un pays caractérisé

Plus en détail

Réunion CELECO/DEPS. Mise en place d un d. groupe de travail et de concertation pour la mise en œuvre d une d

Réunion CELECO/DEPS. Mise en place d un d. groupe de travail et de concertation pour la mise en œuvre d une d Réunion CELECO/DEPS 4 juillet 2006 Mise en place d un d groupe de travail et de concertation pour la mise en œuvre d une d gestion globale des déchets inertes et du BTP Sommaire Pourquoi cette réunion

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz Agrogaz Lignerolle est une installation produisant du biogaz à partir des déjections du bétail et d autres résidus organiques issus des exploitations

Plus en détail

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion 4 septembre 2015 Gilles Garazi Directeur Transition énergétique, SIG Nécessité de décorréler

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis Densifier la ville Construire un volume compact, et un maximum de plateaux afin de densifier la ville. Remplir l objectif de densification et de valorisation

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée Choix libre du système de chauffage Indépendance Une chose judicieuse Membres Les associations suivantes sont membres de la Communauté d intérêt «CI Pro Cheminée»:

Plus en détail

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique ELÉMENTS DE THERMIQUE Diagnostic De Performance ÉnergÉtique Mesurer la performance énergétique La conduction La conduction est un transfert de chaleur entre solides. L exemple plaque électrique. La plaque

Plus en détail

La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires

La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires Nathalie MARÇOT Géologue Risques Naturels BRGM Direction Régionale Provence Alpes Côte d Azur Pourquoi faire

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE)

Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE) Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE) Cleantec City, Journée villes et municipalités, 14 mars 2012 Berne Jérôme Attinger, Planair SA SOLUTION is a project

Plus en détail

Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech

Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech Usine sobre interactions avec les territoires Assaad Zoughaib et Maroun Nemer CES Mines Paristech 04/12/2015 Institut Mines-Télécom w Contexte et enjeux 2 Contexte Défis à relever : diminution des ressources

Plus en détail

ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse

ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse ENERGIE Cahier des Charges 4 Synthèse Des logos de l Eco Guide aux dendrites des Flocons Verts : L Eco Guide des stations de montagne se compose de 7 thématiques - Transport, Energie, Aménagement, Eau,

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE. Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie

BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE. Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie Le CAUE de Saône-et-Loire Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement OBJECTIFS

Plus en détail

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX DOSSIER DE PRESSE DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX Lundi 24 janvier 2011-11h Ateliers Municipaux Route de Figeac- Cahors sommaire

Plus en détail

Assemblée générale de l Association «Cité de l énergie» 2015. Présentation Commune d Ardon

Assemblée générale de l Association «Cité de l énergie» 2015. Présentation Commune d Ardon Présentation Commune d Ardon Situation Ardon Ardon en quelques chiffres Habitants: 2835 Altitude: 489 m Superficie: 20.4 km² District: Conthey Région: Coteaux du soleil Cité de l énergie 2012 Commission

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Assainissement énergétique

Assainissement énergétique Assainissement énergétique Opportunités énergétiques et économiques Pierre Renaud, Directeur, Planair SA Conseiller en matière d énergie pour le Jura bernois Apéritif-énergie 1 2 Plan de la présentation

Plus en détail

Présentation synthétique

Présentation synthétique Carte d identité Nom de l initiative : Base de données des initiatives économiques et solidaires (BDIS) Site Internet : http://www.la-bdis.org Initiateurs du projet (indiquer le nom des organisations concernées

Plus en détail

D029990/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014

D029990/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014 D029990/02 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 28 janvier 2014 Le 28

Plus en détail

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès ACTIONS GLOBALES Implication dans une démarche de DD et de RSE Doctorante responsable de projet RSE Démarche de Certification ISO 26000 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES AT DE VAUD DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES Yves Roulet - Ingénieur Environnement 31 MAI 2005 Yves Roulet 1 AT DE VAUD L avenir énergétique passe par la diversification

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Les systèmes de chauffage domestique

Les systèmes de chauffage domestique Les systèmes de chauffage domestique Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre chauffage autonome et chauffage central, Pouvoir identifier les différents types de systèmes de distribution

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement EXERCICE CHOIX DES SYSTEMES SUR BASE D EXEMPLES : Méthodologie de conception pour les choix

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE

NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE PREAMBULE La Commune de Franqueville Saint Pierre est une ville qui tient à conserver une qualité

Plus en détail

Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain

Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain Séminaire CREM EPF - Lausanne, 25 Janvier 2012 Prof. Dr Jean-Louis Scartezzini Laboratoire d Energie Solaire et de Physique du Bâtiment Ecole Polytechnique

Plus en détail

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Modélisation des flux énergétiques urbains Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Programme Introduction Groupe développement urbain durable CitySim : modélisation énergétique urbaine

Plus en détail

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Solarline Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Avril 2013 Solarline Solarline : chauffage et climatisation solaire 2 1. Solarline de COSSECO répond au besoin

Plus en détail

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie.

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie. Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? Sources : - Heinrich Huber, FHNW,

Plus en détail

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013 Thermographie aérienne SAINT ORENS DE GAMEVILLE 19 sept. 2013 Les enjeux De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d énergie en France (42,5% de l énergie finale

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE Freins, solutions, conseils pour les professionnels Julie Montenoise, Conseillère Info-énergie climat, chargée de l accompagnement des copropriétés à l Agence

Plus en détail

L écoénergie et le CSTPQ

L écoénergie et le CSTPQ L écoénergie et le CSTPQ Principes et applications Véronic Francoeur-Castilloux, ing. et Jocelyn Caux, ing., M.Sc. Collaboration: M. Michel Bochud Survol de la présentation 1 PRINCIPES: L écoénergie, c

Plus en détail

Géothermie dans les Ardennes

Géothermie dans les Ardennes Géothermie dans les Ardennes Comment initier et monter efficacement son projet 26 septembre 2013 Poix- Terron / Charleville- Mézières Méthodologie d un projet Choix des systèmes, outils d aide à la décision,

Plus en détail