DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE"

Transcription

1 - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

2 SOMMAIRE 2 Le financement des opérations de logements sociaux neufs Tout savoir sur l attribution des logements sociaux Création de logements sociaux dans le parc locatif privé Des outils opérationnels à disposition Le financement des opérations de logements sociaux dans le parc privé Les partenaires associés à votre projet Forum à questions

3 Le financement des opérations de logements sociaux neufs 3 Les produits aidés Le Prêt Locatif à Usage Social (PLUS) est le financement de base du logement locatif social. Le Prêt Locatif Aidé d Insertion (PLAI) est un financement qui permet de réaliser des logements pour des ménages encore plus modestes. Le Prêt Locatif Social (PLS) correspond au financement de logements étudiants, des maisons de retraite, des foyers pour handicapés... ainsi que des logements à des niveaux de loyers et pour des niveaux de ressources supérieurs aux plafonds du logement social classique. Exemples de plafond de revenus Il s agit d un revenu mensuel net avant impôt perçu en 2006 de l ordre de : Pour le PLUS : personne seule : / couple, deux enfants : Pour le PLAI : personne seule : / couple, deux enfants : Pour le PLS : personne seule : / couple, deux enfants : Exemples de loyers des logements aidés (financement 2007) Pour un 3 pièces (2 chambres + 1 séjour) de 65 m 2 de surface habitable PLAI : de 320 à 360 PLUS : de 340 à 470 PLS : de 470 à 520 Pour un 4 pièces (3 chambres + 1 séjour) de 80 m 2 de surface habitable PLAI : de 360 à 460 PLUS : de 420 à 520 PLS : de 570 à 630

4 Exemple de plan de financement d un opérateur de logement locatif social public (PLUS PLAI) en moyenne en 2007 (L opérateur est un organisme HLM ou une SEM) 4 *charge foncière = acquisition du terrain, frais (notaire, géomètre...) taxes, autres (démolitions, fondations spéciales...)

5 Les aides financières Les subventions de l État 5 Le montant de la subvention ne dépend pas du coût de l opération. Pour le calcul des subventions d un logement aidé, des références de prix au m 2 de surface utile sont fixées au niveau national. Le montant des subventions dépend : Des caractéristiques de l opération, en particulier de sa qualité au regard des performances énergétiques De la zone géographique dans laquelle l opération est située : le Vaucluse est concerné par les zones II (agglomération d Avignon - Carpentras) et III (les autres communes) De la nature de l opération : construction neuve, acquisition amélioration Du type de produit : PLUS, PLAI De l éventuelle prise en compte d un surcoût foncier : l intervention de l État est conditionnée par la participation financière obligatoire d une collectivité Le PLS ne bénéficie pas de subvention mais d un agrément qui lui permet d accéder au régime de prêts bonifiés et de fiscalité allégée.

6 Les aides des autres partenaires Des aides apportées par les collectivités dont la commune, les collecteurs 1% logement... sont nécessaires pour assurer l équilibre des opérations (voir fiche partenaires). Il peut s agir de subventions, de garantie d emprunt... 6 Les prêts bonifiés Les subventions de l État (PLUS, PLAI) permettent d accéder aux prêts bonifiés de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). L agrément (PLS) permet d accéder à un prêt PLS bonifié distribué par 5 banques, dont la CDC et le Crédit Foncier. La TVA minorée à 5,5% Les logements construits ou acquis et améliorés avec l aide de l État (PLUS, PLAI, PLS) bénéficient d un taux de TVA de 5,5%. L exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties Les logements construits avec l aide de l État (PLUS, PLAI, PLS) bénéficient d une exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties.

7 Tout savoir sur l attribution des logements sociaux 7 Les attributions nominatives sont décidées par une commission d attribution. La commission est composée, conformément à l article R II du code de la construction et de l habitation : De six membres désignés par le conseil d administration ou de surveillance. Ils élisent en leur sein à la majorité absolue le président de la commission. Du maire de la commune où sont situés les logements à attribuer, ou de son représentant, avec voix délibérative, pour l attribution de ces logements. Il dispose d une voix prépondérante en cas d égalité des voix. Avec voix consultative : D un représentant des associations menant des actions d insertion ou en faveur du logement des personnes défavorisées. Pour l attribution des logements situés sur le territoire relevant de leur compétence, des présidents des établissements publics de coopération intercommunale compétents en matière de programme local de l habitat ou leurs représentants. Le préfet du département du siège de l office ou de la société, ou l un de ses représentants membre du corps préfectoral assiste, sur sa demande, à toute réunion de la commission. En veillant à la mixité sociale des villes et des quartiers, la commission d attribution procède à l examen des demandes et à l attribution des logements disponibles en respectant les critères d attribution et les priorités fixées par la loi. Les attributions des logements sont réservées, d une part, aux personnes physiques de nationalité française ou étrangère (remplissant les conditions de régularité et de permanence de séjour), dont les ressources sont inférieures à un plafond fixé par arrêté et, d autre part, à certaines associations. Près de 8 demandeurs sur 10 résident déjà dans le bassin d habitat demandé.

8 Les réservataires L État, les collectivités territoriales, leurs établissements publics, les communes, les EPCI, les employeurs, les collecteurs 8 de la participation des employeurs à l effort de construction (1% logement), les Chambres de Commerce et d Industrie (CCI) et les organismes à caractère désintéressé peuvent, en contrepartie d un apport de terrain, d un financement ou d une garantie financière, obtenir un droit à réservation sur les logements HLM lors d une mise en location initiale ou ultérieure. Il appartient au réservataire de proposer au bailleur des candidats remplissant les conditions d accès au logement social mais c est la commission d attribution qui attribue les logements. Le Numéro Unique Un numéro départemental est délivré systématiquement à tout demandeur lors de l enregistrement de sa première demande de logement dans le département considéré. Cet enregistrement est effectué dans le Vaucluse par les bailleurs sociaux. Lorsqu une autre demande est déposée par le même demandeur dans le même département, celle-ci est enregistrée sous le même numéro, quels que soient le ou les lieux d enregistrement ultérieurs. En l absence d enregistrement préalable, aucune attribution de logement ne peut être décidée, ni aucune candidature examinée par une commission d attribution. La recevabilité de la demande ne peut être subordonnée à aucune condition de résidence préalable sur le territoire communal, intercommunal ou départemental.

9 Création de logements sociaux dans le parc locatif privé 9 Le logement à loyer modéré peut aussi se développer dans le parc privé au travers d un conventionnement. Un interlocuteur des propriétaires privés : l ANAH, Agence Nationale de l Habitat. L ANAH a pour mission de promouvoir le développement et la qualité du parc existant de logements privés. L ANAH attribue des subventions aux propriétaires privés afin de réaliser des travaux d amélioration dans des logements achevés depuis plus de 15 ans, qu ils s engagent à occuper pendant 6 ans ou à donner en location pendant 9 ans minimum à titre de résidence principale. L ANAH intervient dans le cadre de priorités nationales déclinées au plan local par une délégation locale et une commission d amélioration de l habitat. Ainsi dans le Vaucluse, les principales priorités sont le développement d une offre locative privée à loyers modérés, la lutte contre l habitat indigne, la lutte contre la précarité énergétique, l accessibilité et l adaptation des logements au handicap et le maintien des personnes âgées à domicile. L Atlas de l habitat privé permet à l ANAH et aux collectivités de disposer d outils d analyse du parc privé afin d adapter les politiques à un habitat plus solidaire et durable. Toutefois, l ANAH n intervient pas seule et propose aux collectivités des outils opérationnels permettant d œuvrer sur un secteur bâti existant, il s agit de l Opération Programmée d Amélioration de l Habitat (OPAH), du Programme Social Thématique (PST) et du Programme d Intérêt Général (PIG).

10 Des outils opérationnels pour vous aider dans la réalisation de logements sociaux sur le parc privé. 10 L OPAH L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat constitue la procédure d intervention des collectivités locales pour les quartiers existants. L OPAH a pour objet la requalification générale du quartier. Les logements réhabilités ont vocation à revenir sur le marché de même que seront améliorés les services de voisinage et le cadre urbain (espaces publics...). Cette procédure est fondée sur un contrat entre les différents acteurs. L OPAH résulte d une convention signée entre la commune, ou l établissement public de coopération intercommunale compétent en matière d habitat, l État et l ANAH. L OPAH est incitative : elle n impose pas de travaux, mais crée les conditions favorables à leur réalisation par tous les acteurs publics et privés. Pour inciter les propriétaires à réaliser des travaux, la collectivité met en œuvre des actions d accompagnement de type équipement : commerces, aménagement d espaces publics, insertion de logements publics.

11 Le PST Dans le cadre d une convention signée entre l État, l ANAH et une collectivité locale, le Programme Social Thématique a pour objet la réhabilitation de logements appartenant à des propriétaires privés et destinés à être loués à des personnes ou familles en difficultés économiques et sociales. 11 Le PST repose sur une négociation avec les propriétaires privés. En contrepartie d une subvention majorée de l ANAH pour les travaux et d un certain nombre de services (assistance technique aux bailleurs, garantie de loyer, accompagnement social des locataires...), le propriétaire s engage à respecter un loyer conventionné pendant 9 ans minimum. Il permettra ainsi de loger des personnes en difficulté proposées par une commission ou un organisme chargé des attributions dans le cadre du plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées. Les missions d accompagnement social des locataires peuvent recevoir des aides financées par le Fond de Solidarité pour le Logement* (FSL), institué dans chaque département par l État et le Conseil Général. Les subventions de l ANAH sont alors majorées, pouvant atteindre 50 à 70% d un montant plafonné de travaux subventionnables. Le PIG Le Programme d Intérêt Général, outil partenarial alternatif à l OPAH, vise à promouvoir des actions d intérêt général afin de résoudre des thématiques particulières dans l habitat existant, dont la nature peut être sociale ou technique, et ce, hors d une logique de projet de quartier ou de territoire. Le PIG traite des problèmes à des échelles de territoire plus ou moins grandes - agglomération, bassin d habitat, canton, voire département ou pays - et sans que, pour autant, ces territoires ne présentent des dysfonctionnements urbains et sociaux notables, justifiant un projet d ensemble incluant des interventions autres que des incitations à la réhabilitation de l habitat privé par les propriétaires. *Fonds Départemental Unique de Solidarité (FDUSL) en Vaucluse

12 Le financement des opérations de logements sociaux dans le parc privé 12 Exemple de plan de financement pour un logement locatif social privé (Parc existant - ANAH) (L opérateur est un propriétaire bailleur privé)

13 Les partenaires associés à votre projet 13 État : Au plan départemental, la DDE est chargée de la mise en œuvre des politiques menées en faveur du logement et de l habitat et de leur insertion dans le tissu urbain. Elle assure la programmation et la gestion des aides financières de l État en faveur de la construction, de l acquisition, de la réhabilitation et de la démolition des logements locatifs sociaux. Contacts : DDE - service Ville Logement Habitat Tél / Fax Courriel : Site internet : Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) : La Caisse des Dépôts et Consignations remplit des missions d intérêt général en appui des politiques publiques conduites par l État. Dans le domaine du logement social, elle finance la construction de logements locatifs sociaux ainsi que le renouvellement urbain grâce à des prêts sans marge. Contacts : Caisse des dépôts et consignations - Direction régionale Tél Site internet : Délégation locale de l ANAH : L Agence Nationale pour l Habitat subventionne les travaux d amélioration réalisés dans les logements achevés depuis plus de 15 ans, appartenant à des propriétaires privés. Ces logements appartiennent à des propriétaires occupants à faibles ressources, ou sont des logements locatifs dont les propriétaires s engagent à respecter des règles de loyer et d occupation qui garantissent la finalité sociale des aides. Contacts : Délégation locale de l ANAH DDE - service Ville Logement Habitat Tél / Fax Courriel : Site internet :

14 Les partenaires associés à votre projet 14 Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) : L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine met en œuvre le Programme National de Rénovation Urbaine en approuvant des projets globaux qu elle finance sur des fonds publics et privés. L Agence apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics et aux organismes privés ou publics qui conduisent des opérations de rénovation urbaine. Contacts : DDE service Ville Logement Habitat Tél / Fax Site internet : Établissement Public Foncier PACA (EPF) : L EPF a pour vocation d accompagner les collectivités qui le souhaitent dans la mise en œuvre de leurs politiques et de leurs stratégies foncières articulées autour d objectifs partagés et de contribuer à développer une démarche de projet avec une vision prospective à long terme, de façon à rendre efficient son effet de régulation. Contacts : Tél Conseil Régional PACA : Afin d accompagner au mieux les collectivités locales, les intercommunalités et les principaux opérateurs fonciers du logement dans le développement de leurs projets, la Région a créé six dispositifs d intervention dans un objectif d aménagement cohérent de l espace régional. Contacts : Tél Site internet : Conseil Général de Vaucluse : Conscient de l enjeu du logement social pour le Département de Vaucluse, notamment du fait de la pression démographique et de la population composée de publics fragiles, le Département a mis en œuvre une politique forte en matière d habitat social en proposant un dispositif de soutien à la production et la réhabilitation de logements locatifs sociaux. Contacts : Direction de l Aménagement du Territoire, du Logement et du Foncier Tél Site internet : Rubrique solidarité/logement

15 Les partenaires associés à votre projet 15 Les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI), partenaires de l habitat en Vaucluse Les communautés d agglomération et les communautés de communes élaborent leur Programme Local de l Habitat (voir partie sur les outils de planification, les PLH) qui définit pour 6 ans les principes et les objectifs d une politique visant à répondre aux besoins en logement mais aussi en hébergement, en prenant en compte la diversité de la situation des ménages, et à assurer entre les communes et les quartiers une répartition équilibrée et diversifiée de l offre de logements. Une fois voté, le PLH se traduit en une série d actions conduites avec les communes et les partenaires de l habitat. Les PLH indiquent les interventions en matière foncière et apportent, entre autres, leur soutien à la production de logements locatifs sociaux sous forme de subventions ou de garanties d emprunt. Dans le département à la fin 2008, 3 PLH sont approuvés : Programme Local de l Habitat du Grand Avignon Pour plus d informations : onglet cohésion sociale et habitat. Contacts : Communauté d Agglomération du Grand Avignon, service Habitat Tél Courriel : Programme Local de l Habitat de la Communauté d Agglomération Ventoux Comtat Venaissin (CoVe) Pour plus d informations : Contacts : Service Habitat, Tél Service Aménagement de l Espace et Action foncière, Tél Courriel : Programme Local de l Habitat de la Communauté de Communes des Sorgues du Comtat Contacts : Tél / Fax Courriel :

16 Les partenaires associés à votre projet 16 1% logement Le CIL* Provence, accompagnateur de tous vos projets logements : - Prêts et subventions aux bailleurs sociaux - Prêts et assistance aux salariés dans leur parcours résidentiel Contacts : Information sur les prêts, Tél tapez 2 Conseil en financement, Tél Information mobilité, Tél ou Assistance, Tél ou Site internet : Opérateurs du parc public : Les organismes HLM sont regroupés au sein de l Association Régionale des Organismes HLM (AROHLM). Certaines SEM assurent également le rôle d opérateur et de bailleur social. Sont principalement présents dans le département : Vaucluse Logement, Mistral Habitat, OPHLM de la Ville d Avignon, Erilia, Le Nouveau Logis Provençal, SFHE, Famille et Provence, Un toit pour tous, LOGIREM, ICF Sud Est Méditerranée, SEM de Sorgues, SEMIB. Contacts : Tél / Fax Courriel : Site internet : *Comité Interprofessionnel du Logement

17 Forum à questions : Les 12 questions les plus fréquentes Comment connaître les besoins et la demande de logement social dans la commune? En dehors d études spécifiques et de documents de cadrage (SCoT, PLH), la connaissance des besoins et de la demande en logement peut s appuyer sur les données disponibles concernant la population, le parc de logements, la construction neuve, les projets. Le Numéro Unique d enregistrement de la demande (à demander à la DDE) permet de disposer de données quantitatives sur la demande exprimée à l échelle de la commune essentiellement lorsque celle-ci dispose déjà d un parc locatif social. Le CCAS, les élus chargés de l action sociale, de l urbanisme disposent également d informations sur les besoins exprimés par la population. 2. Comment rendre le foncier plus accessible pour la construction de logements sociaux? La commune peut faciliter la disponibilité de terrains au travers de son document d urbanisme, en définissant des secteurs de logements neufs qui doivent comporter un pourcentage de logements locatifs ou en créant des emplacements réservés pour des logements locatifs ou en accession et imposer une part de logements sociaux. Elle dispose d outils opérationnels tels que le droit de préemption, la Zone d Aménagement Concerté (ZAC), la Zone d Aménagement Différé (ZAD) et la Déclaration d Utilité Publique (DUP) pour assurer la maîtrise foncière des projets. Elle peut faire appel à l Établissement Public Foncier (EPF) PACA pour l accompagner dans la mise en œuvre de sa politique foncière. Propriétaire foncier, elle peut également céder un terrain à un opérateur HLM, gratuitement ou à un prix minoré, ou le mettre à disposition par voie de bail emphytéotique. 3. Quelle est la participation financière de la commune à une opération de logement social? L aide de la commune est souvent indispensable pour équilibrer financièrement l opération. Cette aide peut prendre des formes variées parfois associées : subvention, garantie d emprunt, apport de foncier, prise en charge de travaux. Pour les communes soumises à prélèvement au titre de l article 55 de la loi SRU, l apport financier permet de réinvestir dans la commune une partie des sommes prélevées.

18 4. Peut-on créer des logements sociaux dans l existant? Les opérateurs HLM peuvent acheter des logements existants vides ou occupés et si besoin les réhabiliter ; ils peuvent également acheter des logements en l état futur d achèvement auprès d un promoteur au sein d une opération de logements privés. De leur côté, les bailleurs privés peuvent offrir des logements sociaux en souscrivant un engagement auprès de l ANAH. De telles interventions valorisent le patrimoine ancien, facilitent la rénovation des centres et contribuent à limiter l étalement urbain Qu est-ce qu une VEFA? La Vente en l État Futur d Achèvement permet à l opérateur public d acheter des logements dans une opération privée. Ceci permet d obtenir des logements dans des sites où le foncier n aurait pu être mobilisé directement, et favorise la mixité sociale. En déchargeant l opérateur social d une partie du montage de l opération, la VEFA permet d accroître sa capacité de production totale. 6. Les logements HLM sont-ils de même qualité que les autres? Les logements HLM répondent bien souvent à des exigences de qualité supérieures aux autres logements, notamment dans le domaine du développement durable et de l accessibilité. Les bailleurs gèrent un patrimoine dans la durée et sont donc attentifs à la durabilité de la construction, à ses coûts d entretien mais aussi à ses performances énergétiques qui permettent de diminuer les charges des locataires. Le financement des projets est modulé en fonction de leur qualité (labels relatifs aux économies de charges, aux performances énergétiques dans le neuf ; énergie choisie en acquisition amélioration). Soucieux de leur image et en lien avec la commune, les organismes HLM veillent à la bonne insertion de leurs constructions dans leur environnement.

19 7. Comment les logements sociaux sont-ils attribués? Les logements sont attribués par la commission d attribution du bailleur. Le Maire de la commune où sont situés les logements à attribuer, ou son représentant, est membre de la commission avec voix délibérative. Il dispose d une voix prépondérante en cas d égalité des voix Comment permettre aux jeunes ménages de s installer ou de rester dans la commune? Les logements locatifs sociaux, du fait de leur niveau de loyer, constituent une offre adaptée aux jeunes ménages dont les ressources sont souvent modestes en début de vie active. La commune peut également favoriser l accession sociale à la propriété, notamment par la mise en œuvre du Pass Foncier*, pour permettre de répondre à une demande diversifiée et favoriser un parcours résidentiel. 9. Quelles solutions le logement social peut-il apporter pour les personnes âgées de la commune? Les logements locatifs sociaux, du fait de leur niveau de loyer et lorsqu ils sont bien situés à proximité des équipements et services, constituent une offre adaptée aux personnes âgées. De même, peuvent être construits des établissements spécifiques d accueil pour des personnes dépendantes : les Établissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). * Le Pass Foncier est un mécanisme qui permet de différer l achat du terrain pendant la durée de remboursement de la maison.

20 10. Qu est-ce qu une opération équilibrée? Une opération est équilibrée financièrement lorsque les recettes qu elle procure, c est-à-dire les loyers, couvrent les dépenses constituées par le remboursement des emprunts ayant financé la construction et les frais de gestion de l organisme. Le plafonnement des loyers encadre fortement le montant des recettes et conduit l organisme à rechercher dès le montage de l opération toutes les aides financières permettant de limiter le recours à l emprunt Quelle place pour le logement social dans les opérations d aménagement? L intégration dans le POS ou le PLU de secteurs comportant un pourcentage minimum de logements locatifs et en particulier de logements locatifs sociaux, la réservation de terrains en vue de la réalisation de programmes précis de logements favorisent la mixité sociale dans l habitat. Concevoir un projet d ensemble à l échelle d un quartier, d une zone à urbaniser, permet de choisir et d assurer la mixité de l habitat et la diversité des usages. 12. Comment promouvoir des opérations d accession à la propriété? Le Pass Foncier et le Prêt à Taux Zéro majoré, sont deux dispositifs destinés aux primo accédants disposant de revenus modestes. Ils comportent des mécanismes de sécurisation des accédants. Leur mise en œuvre est subordonnée à l octroi d une aide locale (subvention, bonification d intérêt, mise à disposition de terrain par bail emphytéotique ou à construction) par une collectivité. Ils peuvent être pour la commune des outils de mixité sociale et d organisation du territoire.

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

Le logement social privé

Le logement social privé Le logement social privé Agence nationale pour l amélioration de l habitat Aides à l amélioration des logements appartenant à des propriétaires privés Conditions d attribution des aides Logements achevés

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Action Logement et les jeunes salariés

Action Logement et les jeunes salariés Action Logement et les jeunes salariés Aujourd hui en France, le logement est l une des préoccupations majeures, et plus particulièrement celui des jeunes. Les difficultés de logement peuvent entraver

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE Contexte : la Haute-Savoie, un département très attractif Économie créatrice d emploi Proximité du bassin genevois Qualité du cadre de vie Accroissement démographique soutenu

Plus en détail

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie...

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... Les pros de l'aménagement "Construction de logements : regards croisés d'acteurs" Mardi 28 avril 2015 SOMMAIRE Constat et enjeux

Plus en détail

Projet de loi Habitat pour tous

Projet de loi Habitat pour tous Ministère du logement Novembre 2004 Projet de loi Habitat pour tous 1. Urbanisme et foncier L objectif est de favoriser la construction de logements, en particulier pour la réalisation du volet logement

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens Propriétaires occupants? Propriétaires bailleurs? Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens votre logement avec le PIG de la Communauté d Agglomération Réunion publique Mardi 30 Septembre 2014

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH Les aides publiques pour les travaux dans le logement Réunion publique, 10 octobre 2013, Créon Sommaire Les aides de l OPAH du Créonnais Quoi? Pour

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13)

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) Règlement d intervention En novembre 2012, la CORA a lancé sur son territoire,

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL 1- Construction Neuve 2- Acquisition-Amélioration 3- Réhabilitation Adresse complète de l opération PARTIE RÉSERVÉE À METZ METROPOLE Instructeur

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Prêt social de locationaccession

Prêt social de locationaccession CIFP 21 juin 2012 Prêt social de locationaccession (PSLA) Les avantages fiscaux : TVA et TFPB Isabelle.leyrat-mignard@developpement-durable.gouv.fr Chargée de mission fiscalité du logement Direction de

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

Financer les travaux d adaptation des logements

Financer les travaux d adaptation des logements 1ère Journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords Maison de l Artisanat Financer les travaux d adaptation des logements 1 1er journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords

Plus en détail

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE 1 SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE Le parcours résidentiel des salariés L Alternance LOUER Parc social Parc privé Meublés ACHETER Neuf Ancien HLM Accession Sociale FAIRE

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

Journée d étude normande

Journée d étude normande Journée d étude normande Contexte global, la gestion du vieillissement Enjeu démographique Pyramide des âges de la population alsacienne en 2007 et 2040 Population âgée du Bas-Rhin (au1 er janvier2012)

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 %

CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % CIRCULAIRE N 2007-42 DU 10 JUILLET 2007 RELATIVE A LA MAJORATION DU PRET A 0 % devant être publiée au Bulletin Officiel du ministère chargé du Logement La loi n 2006-872 du 13 juillet 2006 portant engagement

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 Philippe BOUCHARDEAU Nelly ARGOUD Adjoint de direction Adil 26 Stagiaire Elève avocate Adil 26 1 Rappels sur L ADIL 26 Les trois missions

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013 PROPRIÉTAIRES BAILLEURS Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement Établi au 1 er mars 2013 Document d information non contractuel Vous êtes propriétaire d un logement

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT Direction Départementale des Territoires de la Lozère, 04 avenue de la gare BP132, 48005 Mende cedex Tel : 04.66.49.41.00 Télécopie

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

2eme Programme Local de l'habitat. Séminaire du 1er Avril. ATELIER N 2 Parc privé

2eme Programme Local de l'habitat. Séminaire du 1er Avril. ATELIER N 2 Parc privé 2eme Programme Local de l'habitat 1 Séminaire du 1er Avril ATELIER N 2 Parc privé ArThemis V i l l e e t h a b i t a t Séminaire PLH 1er Avril 2010 Edition 29/03/2010 L offre nouvelle privée L ordre de

Plus en détail

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO Prêt sans intérêts et accessible sans conditions de ressources, pour des travaux réalisés par un professionnel, soit constitué d un bouquet de travaux ou permettant d atteindre une

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

Financements et coûts réels

Financements et coûts réels Financements et coûts réels les frais afférents à la construction Pour évaluer le coût de son projet, il faut en calculer le coût global à l achat. Tarifs minimaux donnés à titre indicatif. * dans le cadre

Plus en détail

Présentation. Mardi 3 juin 2014

Présentation. Mardi 3 juin 2014 Présentation Mardi 3 juin 2014 Sommaire Présentation de Logeo Accès au logement en location Accession et travaux d amélioration Mobilité professionnelle Assistance logement aux salariés en difficulté Logeo

Plus en détail

LE PLU et l article 55 de la loi SRU

LE PLU et l article 55 de la loi SRU LE PLU et l article 55 de la loi SRU Contexte réglementaire Inventaires et bilans communaux Perspectives 1- Contexte réglementaire : les clés pour bien comprendre Naissance de la loi SRU du 13 décembre

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

Agence Immobilière à Vocation Sociale

Agence Immobilière à Vocation Sociale Agence Immobilière à Vocation Sociale 2 Une AIVS est une structure à but social (association, UES, SCIC, ) qui possède les compétences d agent immobilier (profession réglementée par la loi Hoguet) pour

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

petit guide DU LOgEMENT SOCIAL AV I S

petit guide DU LOgEMENT SOCIAL AV I S petit guide DU LOgEMENT SOCIAL 1 SOMMAIRE Le logement social 0 > Définition 0 Les organismes de logements sociaux L OPH Les missions d un OPH Les engagements de l Opac8 > Répondre aux besoins de tous

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

Financement du logement social

Financement du logement social RENNES METROPOLE Service Habitat Financement du logement social 1 La politique de l habitat, une approche globale 2 Une approche contractualisée Le PLH : projet communautaire mis en œuvre par chaque commune

Plus en détail

Le financement du logement en 2013

Le financement du logement en 2013 Journées d études professionnelles de la FPI 24 janvier 2013 Le financement du logement en 2013 Mesures fiscales et budgétaires adoptées en lois de finances Ministère de l'égalité des Territoires et du

Plus en détail

Le Pays de Thiérache et l Habitat

Le Pays de Thiérache et l Habitat Le Pays de Thiérache et l Habitat Wassigny le 21 Octobre 2014 HABITAT Mise en œuvre du Pacte Energie Solidarité 2 HABITAT Mise en œuvre du Pacte Energie Solidarité 1) La précarité énergétique des ménages

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+)

DOSSIER DE PRESSE. Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) DOSSIER DE PRESSE Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) Paris, le 28 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris - 01 44

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014

HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014 Maison de l Habitat et du Développement Durable du Grand Nancy 10, place de la République - Nancy X:\CHARG_E... - Photos\Logo\...

Plus en détail

Le soutien à l accession en ANRU

Le soutien à l accession en ANRU Le soutien à l accession en ANRU Pour favoriser la propriété à titre de résidence principale sur ces territoires, le législateur a mis en place deux dispositifs : Le bénéfice d une TVA à 5,5 % pour toute

Plus en détail

Conférence intercommunale du logement

Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 6 juillet 2015 Communauté Urbaine Le Creusot Montceau DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Première conférence intercommunale du logement concernant la Communauté

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

Présentation de l Anah

Présentation de l Anah Présentation de l Anah 1 Etablissement public national de l Etat Créé en 1971 Amélioration de l habitat privé Aide aux travaux sous forme de subvention Priorités de l Anah 2 Traitement de l habitat indigne

Plus en détail

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés

Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris. Un outil de portage au service des copropriétés Assemblée générale - 26 mars 2008 - Paris Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : Présentation Une volonté politique : créée à l initiative du monde Hlm et du monde associatif et de

Plus en détail

Cerema, jeudi 26 mars 2015

Cerema, jeudi 26 mars 2015 Stratégie et mobilisation des outils de politiques foncières pour la production de logement Cerema, jeudi 26 mars 2015 Des outils pour peser sur les charges foncières Direction Habitat et Dynamique Urbaine

Plus en détail