Les 17 et 18 septembre, les sites de production d électricité invitent le public aux Journées de l industrie électrique, EDF.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 17 et 18 septembre, les sites de production d électricité invitent le public aux Journées de l industrie électrique, EDF."

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE JUILLET Les 17 et 18 septembre, les sites de production d électricité invitent le public aux Journées de l industrie électrique, EDF. Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité. Service de presse 22-30, avenue de Wagram Paris cedex 08 tél. : EDF SA au capital euros R.C.S. Paris

2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les 17 et 18 septembre 2011, EDF vous invite aux premières «Journées de l industrie électrique EDF» Les 17 et 18 septembre 2011, EDF organise les premières «Journées de l industrie électrique EDF» à destination du grand public. L espace d un week-end, EDF propose au grand public de visiter son patrimoine industriel en France : les centrales de production d électricité nucléaires, thermiques à flamme, hydrauliques, mais également éolienne et photovoltaïque, ainsi qu un site de recherche et développement. Durant deux journées, les équipes sur site se relayeront pour faire découvrir au grand public leurs installations et témoigner de leur métier d électricien au travers de conférences et de visites guidées. A cette occasion, le public aura l opportunité de comprendre comment est produite l électricité, quels sont ses métiers et quels dispositifs de sûreté sont mis en place sur les centrales. Seul impératif, s inscrire sur avant le 19 août pour visiter les sites nucléaires et jusqu au 5 septembre pour les autres sites. Liste complète des sites participants à l opération sur Le groupe EDF, un des leaders sur le marché de l énergie en Europe, est un énergéticien intégré, présent sur l ensemble des métiers: la production, le transport, la distribution, le négoce et la vente d énergies. Premier producteur d électricité en Europe, le Groupe dispose en France de moyens de production essentiellement nucléaires et hydrauliques fournissant à 95 % une électricité sans émission de CO2. En France, ses filiales de transport et de distribution d'électricité exploitent km de lignes électriques aériennes et souterraines de moyenne et basse tension et de l ordre de km de réseaux à haute et très haute tension. Le Groupe participe à la fourniture d énergies et de services à près de 28 millions de clients en France. Le Groupe a réalisé en 2010 un chiffre d affaires consolidé de 65, 2 milliards d euros dont 44,5 % hors de France. EDF, cotée à la Bourse de Paris, est membre de l indice CAC

3 SOMMAIRE 1. EDF FAVORISE LA COMPREHENSION DU FONCTIONNEMENT DE SES OUVRAGES EN TOUTE TRANSPARENCE 4 Un engagement de transparence et d ouverture 4 La pédagogie, une préoccupation de toujours 4 Près de visiteurs en LES 17 ET 18 SEPTEMBRE, LE GRAND PUBLIC EST INVITÉ AUX JOURNEES DE L INDUSTRIE ELECTRIQUE 7 Le déroulement du week-end du 17 et 18 septembre 7 Les sites à visiter 8-3 -

4 1. EDF FAVORISE LA COMPREHENSION DU FONCTIONNEMENT DE SES OUVRAGES EN TOUTE TRANSPARENCE EDF s est toujours attachée à créer et maintenir une relation de proximité avec les territoires sur lesquels sont implantés ses sites de production d électricité. Pour mettre en œuvre sa volonté d ouverture et de transparence, EDF, depuis le projet de construction de ses installations, informe en continu le grand public. La création des espaces d information du public, dont la vocation est de partager, avec le plus grand nombre, des connaissances scientifiques et techniques, est l une des concrétisations de cette volonté. Un engagement de transparence et d ouverture Les riverains des installations de production d électricité ont un besoin légitime d information, sur les principes de fonctionnement, sur les contrôles réalisés dans l environnement, sur les éventuels événements techniques, les événements ponctuant la vie des installations, etc. La transparence de l information et son accès tout public sont une priorité pour EDF. C est cette transparence qui permet l exploitation durable de ses installations. Le principe est de mettre à disposition une information précise et compréhensible de tous. Par exemple, chaque unité de production nucléaire, hydraulique et thermique à flamme dispose d un site internet sur le site edf.com. Les centrales nucléaires mettent également à disposition un numéro vert et diffusent également régulièrement des bulletins d information pour informer les riverains de leurs actualités. Dans le même objectif d informer, les responsables de chaque site rencontrent régulièrement les élus, les membres des Commissions Locales d Information (créées pour chaque centrale nucléaire), les pouvoirs publics et les journalistes afin d écouter leurs questions, leurs attentes et leur apporter des réponses. Enfin, l information sur la vie des centrales est également relayée par les espaces d information du public ouverts à tous et situés à l entrée des centrales électriques. Dans ces lieux d accueil, dont certains ont été créés dès la construction des sites, le visiteur trouve des réponses aux grandes questions liées aux enjeux de l énergie, à la production d électricité et au respect de l environnement. La pédagogie, une préoccupation de toujours En créant ces espaces d information du public à l entrée de ses centrales électriques, EDF a souhaité mettre à la disposition de tous, des informations à l origine techniques et complexes

5 La pédagogie est donc devenue une préoccupation permanente pour faire comprendre le mode de fonctionnement des centrales de production d électricité, leur impact sur l environnement, expliquer la nécessité de disposer d une diversité de moyens de production d énergie qu ils soient thermiques à flamme, hydrauliques ou nucléaires et en présenter les métiers. L accueil du public : une tradition de longue date Sur de nombreux sites, pour servir au mieux ce souci de pédagogie, EDF a ouvert très tôt les portes de ses installations industrielles. Dans les années 90, EDF était d ailleurs le premier opérateur français en matière de tourisme industriel. Cette tradition d ouverture et d accueil a été impactée par le déclenchement de la première guerre du Golfe en 1991 et la mise en place, par les pouvoirs publics, des plans appelés Vigipirate. Les centres de production d électricité thermiques à flamme, hydrauliques et nucléaires d EDF, tous considérés comme des sites sensibles bénéficiant d une protection particulière, ont dû, par mesure de sécurité, adapter les exigences du plan Vigipirate et cesser d accueillir directement le public sur leurs installations. Pour ne pas perdre le lien de proximité créé avec le public, les sites de production d EDF ont cherché d autres points de rencontres : conférences, participations à des manifestations locales et régionales, etc. En 2003, progressivement et sur rendez-vous, l accès aux centres d information a été proposé à nouveau. Depuis 2008, tout en respectant les impératifs de sécurité dictés par le plan Vigipirate et en accord avec les pouvoirs publics, les espaces d accueil et d information du public EDF ont ré-ouvert totalement. Centre d information du public de la centrale nucléaire de St-Alban/St-Maurice (Isère) Investir pour mieux informer et partager les connaissances Pour donner une impulsion à cette réouverture et attirer un public encore plus large, en 2008, EDF a lancé un projet de rénovation globale de ses espaces d information. Dans cette optique, EDF aura réalisé, d ici la fin de l année 2011, des investissements à hauteur de 12 millions d euros pour offrir à ses visiteurs une nouvelle scénographie interactive et pédagogique

6 Le premier centre d information rénové a été inauguré le 23 avril 2009 à la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint- Maurice en Isère. Depuis, EDF a rénové les espaces d information de 24 autres sites de production d électricité: tels que les centres d information du site hydraulique de Serre-Ponçon (Hautes-Alpes) et du Bazacle à Toulouse (Midi- Pyrénées), de la centrale thermique à flamme de Cordemais (Loire-Atlantique), ou ceux des centrales nucléaires de Fessenheim (Alsace) et de Chinon (Centre), Prolonger la découverte du monde de l électricité par une visite des installations Dans certains cas, la visite de l espace d information peut être prolongée par une visite des installations de production d électricité. Il s agit essentiellement de publics scolaires et de visiteurs riverains. Mais EDF, dans un souci de transparence et de pédagogie, invite également le grand public plus largement sur ses installations dès que cela lui est possible, tout en respectant les impératifs de sécurité dictés par le plan Vigipirate et en accord avec les pouvoirs publics, Ainsi, un certain nombre d événements à destination du grand public ponctuent la vie des sites et permet aux visiteurs de découvrir les installations de production d électricité et plus largement, le monde de l énergie. Comme en 2010, les sites de production proposeront en 2011 des «journées découverte», telles que la Semaine de l Industrie (4-10 avril 2011), la Fête de la Nature (18-22 mai 2011), la Fête de la Science (12-16 octobre 2011), ou pour la première fois cette année, les Journées de l industrie électrique EDF (les 17 et 18 septembre 2011) Autant d occasions pour le public de visiter les espaces d information et les centrales électriques d EDF. Près de visiteurs en 2010 Après avoir augmenté de 22% entre 2007 et 2008, puis de plus de 10% entre 2009 et 2010, la fréquentation globale a encore bondi de plus de 10% en Une dynamique qui devrait encore se développer de manière significative en Depuis 2008, à la suite de la réouverture des espaces d information au public, plus de visiteurs ont été accueillis sur les sites de production d électricité. En 2010, ce nombre s est élevé à près de visiteurs. Centre d information du public de la centrale thermique à flamme de Cordemais (Loire-Atlantique) - 6 -

7 2. LES 17 ET 18 SEPTEMBRE, LE GRAND PUBLIC EST INVITÉ AUX JOURNEES DE L INDUSTRIE ELECTRIQUE EDF Afin de donner la possibilité au plus grand nombre de venir découvrir la multiplicité et la spécificité de ses installations, EDF organise, les 17 et 18 septembre 2011 les «Journées de l industrie électrique EDF». Il s agit d une nouvelle étape dans la politique de transparence du Groupe : ouvrir, en même temps, une cinquantaine de sites d EDF. Durant ces deux jours, le grand public aura la possibilité de venir s informer, échanger et visiter nos centrales de production d électricité nucléaires, thermique à flamme, hydrauliques mais également éolienne et photovoltaïque Un site de recherche et développement d EDF et deux musées se joindront à l opération et tous pourront ainsi donner l opportunité au grand public de mieux comprendre la production d électricité, ses métiers et les dispositifs de sûreté mis en place sur les sites. Le déroulement du week-end du 17 et 18 septembre 2011 Les équipes EDF se relayeront pendant deux jours entre 9h00 et 17h00 pour faire découvrir au grand public leurs installations et témoigner de leur métier d électricien au travers de conférences et de visites guidées. Bien entendu, une centrale de production électrique n est pas un lieu comme les autres. Des protocoles de sécurité très stricts s y appliquent, d autant plus que la plupart des sites ouverts seront en fonctionnement lors des visites. Pour assurer le meilleur accueil, EDF va ouvrir une partie de ses installations, sans nuire à sa priorité industrielle : la sécurité. Modalités d inscriptions Pour s inscrire, rendez-vous sur le site dans la rubrique «Journées de l industrie électrique EDF». Ces visites sont organisées dans le respect de la sécurité des centrales. Pour cette raison, le visiteur doit fournir une pièce d'identité lors de son inscription en ligne. Afin de pouvoir respecter les démarches administratives vis-à-vis des autorités françaises, les inscriptions seront clôturées le 19 août pour visiter les centrales nucléaires et le 5 septembre pour les autres sites. Les conditions à remplir pour pouvoir accéder aux installations d EDF sont : Avoir plus de 12 ans Avoir une bonne condition physique et ne pas souffrir du vertige Certains sites de production sont accessibles aux personnes handicapées, davantage d informations sont disponibles sur le site internet bandeau «Journées de l industrie électrique EDF»

8 Programme proposé aux visiteurs Pendant les deux jours, les différents sites d EDF proposeront au public des conférences ainsi que des visites des installations. L objectif étant d amener le visiteur, pendant près de deux heures, au plus près des moyens de production d électricité. Pour obtenir plus d informations, site par site, rendez-vous sur le site internet bandeau «Journées de l industrie électrique EDF». Les sites à visiter Pour connaître la localisation précise et les horaires de visite spécifiques à chaque site, une carte interactive est disponible sur le site internet bandeau «Journées de l industrie électrique EDF». Liste des sites participants à l opération «Journées de l industrie électrique» : Alsace - Fessenheim (Centrale nucléaire) - Kembs (Centrale hydraulique) - Musée EDF Electropolis Aquitaine - Blayais (Centrale nucléaire) - Tuilieres (Centrale hydraulique) - Soeix(Centrale hydraulique) - 8 -

9 Auvergne - Cusset (Centrale hydraulique) Basse-Normandie - Flamanville (Centrale nucléaire) Bretagne - Brennilis (Centrale nucléaire en déconstruction) - La Rance (Centrale Hydraulique) Corse - Lucciana (centrale thermique à flamme) - Ocana (centrale hydraulique) Centre - Belleville (Centrale nucléaire) - Chinon (Centrale nucléaire) - Dampierre (Centrale nucléaire) - Saint-Laurent-Des-Eaux (Centrale nucléaire) Champagne-Ardenne - Chooz (Centrale nucléaire) - Nogent-Sur-Seine (Centrale nucléaire) Haute-Normandie - Paluel (Centrale nucléaire) - Penly (Centrale nucléaire) - Le Havre (Centrale thermique à flamme) Ile-de-France - Porcheville (Centrale thermique à flamme) - Vitry-sur-Seine (Centrale thermique à flamme) - Vaires-sur-Marne (Centrale thermique à flamme) - Chatou (Site de Recherche et Développement) - Chemin d Ablis (Parc Eolien) Limousin - Bort-les-Orgues (Centrale hydraulique) Lorraine - Cattenom (Centrale nucléaire) - Blénod (Centrale thermique à flamme) Midi-Pyrénées - Golfech (Centrale nucléaire) - Golinhac (Centrale hydraulique) - Toulouse Le Bazacle (Centrale hydraulique) - Ambialet (Centrale hydraulique) - Luchon (Centrale hydraulique) - Albi (Centrale thermique à flamme en déconstruction) Nord-Pas-de-Calais - Gravelines (Centrale nucléaire) Pays de la Loire - Cordemais (Centrale thermique à flamme) Poitou-Charentes - Civaux (Centrale nucléaire) Provence Alpes Côte d Azur - Serre-Ponçon (Centrale hydraulique) - L Hospitalet (Centrale hydraulique) - Sainte-Croix-Verdon (Centrale hydraulique) - L Argentière La Bessées (Centrale hydraulique) - Saint Dalmas (Centrale hydraulique) - Aramon (Centrale thermique à flamme) - Martigues (Centrale thermique à flamme) Rhône-Alpes - Bugey (Centrale nucléaire) - Cruas (Centrale nucléaire) - Saint-Alban (Centrale nucléaire) - Tricastin (Centrale nucléaire) - Creys-Malville (Centrale nucléaire en déconstruction) - Allement (Centrale hydraulique) - Avrieux (Centrale hydraulique) - Bioge (Centrale hydraulique) - Bâton (Centrale hydraulique) - Musée EDF Hydrélec - 9 -

EDF ACTEUR DU TOURISME INDUSTRIEL ET DU DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

EDF ACTEUR DU TOURISME INDUSTRIEL ET DU DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EDF ACTEUR DU TOURISME INDUSTRIEL ET DU DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EDF s est toujours attachée à créer et maintenir une relation de proximité avec les territoires sur lesquels

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité 1 Les circuits d eau d une centrale thermique Circuit secondaire Appoint Circuit primaire Circuit tertiaire Purge

Plus en détail

EDF. Contacts. présentation de l entreprise. activités proposées. www.edf.com

EDF. Contacts. présentation de l entreprise. activités proposées. www.edf.com EDF é l e c t r i c i t é d e f r a n c e présentation de l entreprise Le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE Dominique Renou Direction de la Communication Électricité de France (EDF), Paris La diffusion de la culture scientifique et technique

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

électricité Et développement

électricité Et développement électricité Et développement DUrable 1 Thalès (Grec) En frottant de l ambre jaune sur sa toge, il constate qu il est possible d attirer de petits objets. Il découvre le phénomène de l électricité statique.

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

Nouveau projet innovant à l Ecole Centrale de Lille : EMS, des solutions informatiques pour les managers

Nouveau projet innovant à l Ecole Centrale de Lille : EMS, des solutions informatiques pour les managers Dossier de Presse Mars 2011 Nouveau projet innovant à l Ecole Centrale de Lille : EMS, des solutions informatiques pour les managers Contact presse : Lucas MAHIEUX Projet EMS Responsable Communication

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Guide Pratique Les aides financières Travaux d amélioration et d entretien L HABITAT RÉCONCILIONS PROGRÈS ET ENVIRONNEMENT TRAVAUX D AMÉLIORATION ET D ENTRETIEN : DÉCOUVREZ LES AIDES FINANCIÈRES ET RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2013... 3 Agents qualifiés de laboratoire (techniciens, ouvriers

Plus en détail

Crédits photo EDF Laurent Vautrin Cédric Helsly Philippe Eranian

Crédits photo EDF Laurent Vautrin Cédric Helsly Philippe Eranian Crédits photo EDF Laurent Vautrin Cédric Helsly Philippe Eranian 6 Aperçu des activités 6.1 Stratégie 42 6.1.1 Contexte 42 6.1.2 Vision stratégique 43 6.1.3 Axes stratégiques à l horizon 2020 43 6.1.3.1

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Rejoindre EDF, leader européen des énergies de demain

Rejoindre EDF, leader européen des énergies de demain Mars 2009 Rejoindre EDF, leader européen des énergies de demain Direction Médias Groupe 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 www.edf.com SA au capital de 911 085 545 euros 552 081 317 R.C.S. Paris

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF

La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF DOSSIER DE PRESSE MARS 2011 La transmission et le renouvellement des compétences, priorité absolue pour le groupe EDF L accord Défi Formation du 10 septembre 2010 Un geste simple pour l'environnement,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon

Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon 26 NOVEMBRE 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Signature du consortium pour le projet Smart Electric Lyon Le projet Smart Electric Lyon a été officiellement lancé à l initiative du Groupe EDF dans le cadre d un

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale»

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Article 1 : Organisateur du concours L association France Energie Eolienne, située au 12 rue Vivienne, 75002 Paris, SIRET n 432 446

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Information financière trimestrielle Premier trimestre 2013 : Pertinence du modèle intégré et diversifié d EDF Chiffre d affaires en hausse de 12,1% dont 4,7% en organique Objectifs 2013 confirmés Evolution

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Rejoindre EDF Les perspectives d emplois et de parcours professionnels au sein du Groupe

Rejoindre EDF Les perspectives d emplois et de parcours professionnels au sein du Groupe DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2009 Rejoindre EDF Les perspectives d emplois et de parcours professionnels au sein du Groupe Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité.

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51243#03 Décret n 2010-1618 du 23 décembre 2010 modifiant le décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007 instituant une aide à l acquisition des véhicules propres

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C - Le Groupe EDF et le Gouvernement Britannique sont parvenus à un accord sur les principaux termes

Plus en détail

E T U D E M U L T I C L I E N T

E T U D E M U L T I C L I E N T E T U D E M U L T I C L I E N T IIDC France : 124, Bureaux de la Colline, 92213 Saint-Cloud Cedex, France. Téléphone : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 L e M a r c h é d e s L o g i c i e l s e

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme des territoires Partager vos

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

erdf, Toute la lumière sur nos services

erdf, Toute la lumière sur nos services erdf, Toute la lumière sur nos services Région Ouest Et l électricité vient à vous Qui sommes - nous? Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la production et de la fourniture d électricité est ouvert

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise comptable,

Plus en détail

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens au 1er Juin 2015 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert Tél. : 06 82 93 35 09 E-mail : ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

au 1er novembre 2013

au 1er novembre 2013 au 1er novembre 2013 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Exemple du temps de chargement des pages Web Mars 2015 Introduction La qualité de service (QoS) 1 est un vaste sujet qui continue à faire couler beaucoup

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

L avenir n est pas une solution alternative. L alternance est une solution d avenir. Guide de l alternance 2010 - du CAP au BAC + 5

L avenir n est pas une solution alternative. L alternance est une solution d avenir. Guide de l alternance 2010 - du CAP au BAC + 5 L avenir n est pas une solution alternative. L alternance est une solution d avenir. Guide de l alternance 2010 - du CAP au BAC + 5 Une diversité de métiers pour une diversité de compétences. Expert mondial

Plus en détail

La Pologne, plateforme de développement du groupe EDF à l est de l Europe

La Pologne, plateforme de développement du groupe EDF à l est de l Europe DOSSIER DE PRESSE Avril 2014 La Pologne, plateforme de développement du groupe EDF à l est de l Europe Le groupe EDF, un des leaders sur le marché de l énergie en Europe, est un énergéticien intégré, présent

Plus en détail

erdf, Toute la lumière sur nos services

erdf, Toute la lumière sur nos services erdf, Toute la lumière sur nos services ÉDITION 2012 Région Ouest Et l électricité vient à vous Qui sommes - nous? Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la production et de la fourniture d électricité

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

De nombreuses opportunités d emplois chez EDF à découvrir au Mondial des métiers de Rhône-Alpes SOMMAIRE

De nombreuses opportunités d emplois chez EDF à découvrir au Mondial des métiers de Rhône-Alpes SOMMAIRE 1 De nombreuses opportunités d emplois chez EDF à découvrir au Mondial des métiers de Rhône-Alpes SOMMAIRE 1. Le groupe EDF : qui sommes-nous 2. EDF en Rhône-Alpes 3. Les métiers qui recrutent 4. Les formations

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers L i m m o b i l i e r v o u s o u v r e t o u t e s s e s p o r t e s gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers Bienvenue à l UNIS De plus en

Plus en détail

La centrale nucléaire de Cattenom au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Lorraine

La centrale nucléaire de Cattenom au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Lorraine DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2011 La centrale nucléaire de Cattenom au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Lorraine Contact presse : Dominique Pierre

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

DISTRIBUTEURS & AGENTS : PAYS AVEC DISTRIBUTION LOCALE :

DISTRIBUTEURS & AGENTS : PAYS AVEC DISTRIBUTION LOCALE : A.M.I. dans le Monde NOS PRODUITS DANS LE MONDE : DISTRIBUTEURS & AGENTS : PAYS AVEC DISTRIBUTION LOCALE : BELGIQUE CHILI EMIRATS ARABES UNIS ESPAGNE INDONESIE MALAISIE MAROC POLOGNE PEROU ROYAUME-UNI

Plus en détail

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document.

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document. FICHE CANDIDATURE Ain mieux vous connaître, nous vous remercions compléter soigneusement toutes les rubriques ce document. Ce document dûment complété n engage en rien Planet Sushi ou le candidat. L intégralité

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 14/10/08 16:44 Page 1 Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 exe_plaquette_jeunes.qxp ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

ESPACE FTP Guide d utilisation

ESPACE FTP Guide d utilisation ESPACE FTP Guide d utilisation Introduction 1 ère Connexion Connexion rapide Ergonomie du logiciel Navigation Transfert Groupes d accès Suppression Accès partenaires Annexe : installation Filezilla 1 ESPACE

Plus en détail

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Septembre 2010 1 SOMMAIRE 1. Présentation de la Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la soustraitance

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2014 «Réalité et pragmatisme» Avec la participation de A CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Jean-François BUET, Président FNAIM ENVIRONNEMENT

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 Étude réalisée pour Imagerie Santé Avenir 2013 CEMKA-E VAL 43,

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail