L'énergie solaire après Fukushima, la nouvelle donne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'énergie solaire après Fukushima, la nouvelle donne"

Transcription

1 LOUIS BOISGIBAULT Opportunités, domaines et moyens de développement de l'énergie solaire dans l'uemoa Colloque du quarantenaire de la BOAD Lomé, 14 Novembre 2013

2 LOUIS BOISGIBAULT Président, VALMERE Conseil et formations dans les ENR et l'efficacité énergétique Enseignements Energies renouvelables et efficacité énergétique Master Energie Finance Carbone - Université Paris Dauphine Certificat énergie HEC Paris 3ème année cycle ingénieur - ENSTA Paris Tech / Master REST - Ecole Polytechnique 3ème année cycle ingénieur / Master Management des Marchés de l'énergie - SUPELEC Publications «L'énergie solaire après Fukushima, la nouvelle donne», 2011, Medicilline «Carbon constraint in the Mediterranean», 2012, IPEMED

3 L'énergie solaire après Fukushima, la nouvelle donne FICHE TECHNIQUE Editions Mé dicilline, octobre 2011., 154 pages couleur. format ½ A4, 14. ISBN: Préface : Professeur Patrice Geoffron Meilleure vente amazon.fr Secteur énergie (4 100 livres) 28 Juin Disponible en version numérique, avec Cyberlibris. Disponible dans une centaine de bibliothèques universitaires (sciences, économie, droit, architecture...) et municipales, en France et à l'étranger.. Référencé en français dans le catalogue de la Bibliothèque du Congrès à Washington, USA, et à la Bibliothèque Nationale de Roumanie. Présenté aux dirigeants Africains lors de l'african Power Forum à Marrakech, Septembre 2012 ( Mr Tall du SABER, Mr Koli Bako de CEET) et à la délégation du Premier Ministre Mr Ahoomey-Zunu lors de sa venue à l'ocde en octobre 2012 (Mme la Ministre Dédé Ahoéfa EKOUE). Présentation de l'ouvrage à Lomé, en avant première pour l'afrique de l'ouest, lors du 40 ème anniversaire de la BOAD, pour diffusion dans l'uemoa et pour préparer le tome 2 sur l'efficacité énergétique, avec des exemples africains.

4 OPPORTUNITES

5 Opportunité : Le TOGO peut prendre un leadership pour l'énergie solaire dans UEMOA Taux d'ensoleillement Fort TOGO MAROC JAPON ALLEMAGNE ESPAGNE FRANCE GABON ALGERIE LYBIE ANGOLA ARABIE SAOUDITE EMIRATS NIGERIA COTE D'IVOIRE IRAK IRAN Faible SUEDE ISLANDE URUGUAY IRLANDE NOUVELLE ZELANDE NORVEGE CANADA SIBERIE Faible Fort Réserves en hydrocarbures

6 Opportunité : Le TOGO peut prendre un leadership pour l'énergie solaire dans UEMOA Taux d'ensoleillement Fort TOGO LES OPPORTUNISTES DU SOLAIRE LES CHANCEUX Faible LES MAL DOTES LES RICHES FRIGIDAIRES Faible Fort Réserves en hydrocarbures

7 OPPORTUNITES A court terme : Des équipements photovoltaïques moins chers et plus performants permettant d'atteindre la parité réseau au Togo et dans l'uemoa. A plus long terme : Un ensoleillement accru Les projections des scénarios futurs des changements climatiques révèlent un accroissement de l ensoleillement dû à la diminution du nombre de jours de pluie et une augmentation de la température. L analyse de l effet découplé de ces paramètres induirait un accroissement du rendement des installations photovoltaïques, ce qui constitue de facto un impact positif sur le potentiel en énergie solaire (deuxième communication nationale de la République du Togo sur les changements climatiques Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques Novembre 2010).

8 DOMAINES

9 Toutes les possibilités de l'énergie solaire doivent être analysées pour l'uemoa PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ Energie solaire photovoltaïque Energie solaire thermodynamique ou énergie solaire à concentration PRODUCTION DE CHALEUR Energie solaire thermique

10 Toutes les possibilités de l'énergie solaire doivent être analysées pour l'uemoa PRODUCTION D'ELECTRICITE PHOTOVOLTAIQUE SOLAIRE A CONCENTRATION Petits projects / grands projets Projets centralisés / décentralisés Connecté au réseau / sites isolés Au sol / sur bâtiments Éclairage public Projets publics / projets privés Projets spécifiques : réfrigérateurs solaires Fours solaires Grands projets PRODUCTION DE CHALEUR ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE Petits projets de production d'eau chaude sanitaire pour résidentiel et bâtiments publics

11 Toutes les possibilités de l'énergie solaire doivent être analysées pour l'uemoa Remonter la chaïne de valeur? R&D Traitement du silicium Fabrication des lingots, wafers pour cellule PV Assemblage cellules PV pour modules PV Importation des équipements Contrôles et certifications Distribution des équipements Installation des équipements Recyclage

12 MOYENS DE DEVELOPPEMENT

13 Capitaliser sur les projets existants et sur les nombreux partenaires En Mars 2013, des étudiantes de mon cours «efficacité énergétique» de l'université Paris Dauphine ont fait un mémoire sur l'efficacité énergétique dans l'afrique de l'ouest. Cela a permis de recenser les politiques publiques et d'analyser les moyens de développement. L'étude a abordé les cas pratiques de l'amélioration énergétique des foyers de cuisson et de l'éclairage public de Lomé. Elle a listé les acteurs régionaux et internationaux et programmes pour une énergie durable, dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement : ONU : énergie durable pour tous (SE4AII), : une décennie pour rendre les ENR accessibles à tous. Partenariat Afrique UE pour l'énergie. EU Clean Energy Ministerial : Promouvoir la transition vers une économie propre. CEDEAO : programmes pilotes. Union Africaine : Accès à l énergie durable à 250 millions de personnes en La société civile : Institute of electrical and electronics engineers. Ajoutons IRENA, l'agence Internationale pour l''energie, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, SABER (Lomé), les Directions Générales de l'energie, CEET et les électriciens sur qui BOAD doit s'appuyer pour développer l'énergie solaire dans l'uemoa,

14 BOAD doit continuer son leadership et ses activités pour développer l'énergie solaire dans l'uemoa. ASSISTANCE AUX ÉTATS ET INTEGRATION ECONOMIQUE : Définition du Plan Solaire Togolais, des plans solaires des états membres de l'uemoa pour les intégrer dans le Plan Solaire UEMOA, à l'image du Plan Solaire Méditerranéen (avec un objectif de capacité à installer pour 2020). Etablissement des cartes solaires pour tous les états membres de l'uemoa. Mise en place d'un cadre technique et réglementaire et de mesures incitatives pour l'énergie solaire (mesures fiscales, mécanismes innovants tels les tarifs de rachat / certificats verts / appel d'offres, partenariats publics privés). Intégration économique accrue pour l'interconnexion des réseaux d'électricité, pour les programmes de recherche et de développement, pour les instituts de formation, pour les schémas directeurs, le lancement d'appel d'offres, la sélections des fournisseurs, les achats groupés d'équipement..

15 SOUTIEN AUX SECTEURS PUBLIC ET PRIVE Actions renforcées en faveur des collectivités territoriales porteuses de projets solaire, conseils et financements. Actions renforcées en faveur de la promotion et du financement de l investissement productif privé dans le secteur de l'énergie solaire. Mise en place d un service de conseil financier, d arrangement, de financements, de levée de fonds et de syndication pour les projets solaires. ACTION SOCIALE Accès à l'énergie grâce au solaire et lutte contre la précarité énergétique. MOBILISATION DE RESSOURCES, COOPERATIONS et FORMATION Citons la Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables (SABER), avec son expérience pilote sur 22 villages équipés en énergie solaire. Création de formations adaptées pour techniciens, ingénieurs, élus, cadres et d'un institut UEMOA pour la formation et la recherche dans les ENR.

16 HALL D'ENTREE DE L'UNIVERSITE PARIS DAUPHINE- OCTOBRE 2013

17 Contact : Louis BOISGIBAULT A l'université Paris Dauphine : Chez VALMERE : 31 avenue Théophile Gautier Paris, France

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION

LA PLACE DE L ENERGIE SOLAIRE DANS LA POLITIQUE ENERGETIQUE DE L UNION UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin 40 e Anniversaire de la BOAD La croissance verte : Quels défis pour les pays de l UEMOA. Mali Burkina Faso Opportunités, domaines et moyens de développement

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours de création) Qui sommes nous? Jean Pierre Palier Président

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

La technologie qui fait avancer le monde

La technologie qui fait avancer le monde La technologie qui fait avancer le monde Édition 2014 Groupe Efacec Structure Actionnaire Groupe José de Mello Têxtil Manuel Gonçalves Toujours en mouvement, le Groupe José de Mello développe une stratégie

Plus en détail

Forum régional pour les END de l'afrique francophone.

Forum régional pour les END de l'afrique francophone. Forum régional pour les END de l'afrique francophone. 24-26 Juin 2015- Saly, Sénégal Siré A. Diallo Program Coordinator West African Clean Cooking Alliance (WACCA), WWW.ECRE ECREEE EE.ORG WWW.ECREEE.ORG

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Une comparaison franco-allemande Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Congrès de l ACFAS, Montréal, 14-15 mai 2014

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN INTRODUCTION Dès 2006, les parties au protocole de Kyoto ont reconnu l'importance d'une répartition équilibrée des projets

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Centre de Développement des Energies Renouvelables

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet

Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet Présentation de la société Atelier de travail du CTCN à Dakar, 26 Juin 2015 Guilhem Pouillevet Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com

Plus en détail

L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire...

L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire... L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire... Le temps a passé. Beaucoup de temps depuis le branchement de ma première cellule photovoltaïque. On était encore bien loin de la maison basse

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

Plateforme Photovoltaïque innovante

Plateforme Photovoltaïque innovante Plateforme Photovoltaïque innovante Dr. Nadine ADRA Transénergie : Identité et activités Fiche d identité Date de création : Janvier 1992 Forme/Capital : S.A. / 76 224 Activité : bureau d études EnR et

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana.

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana. lan de partenariat 17 au 19 mars 2015 alais des congrès de Montréal, Canada Salon international des technologies environnementales e nouveautés 2015 Carrefour de l innovation Visibilité pour tous les budgets

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan FORMATIONS EAU & ASSAINISSEMENT ÉNERGIE & ELECTRICITÉ ENVIRONNEMENT & DÉVELOPPEMENT DURABLE GÉNIE CIVIL & MINES MANAGEMENT & ENTREPRENEURIAT

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES EMIS FORUM Solar Energy & Energy Efficiency (FORSEE) Tunis, 25 & 26 juin 2012 Présentée par Mr. Fawzi BENZAID, Chef de

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Roman Buss, Renewables Academy (RENAC) AG Voyage d affaires de la CCI allemande Energies renouvelables pour la consommation propre dans

Plus en détail

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Préface de Jacques Famé Ndongo Postface de Samuel Domngang L'rf'armattan

Plus en détail

Le nucléaire, un allié pour le climat

Le nucléaire, un allié pour le climat 1 Claude Fischer - mars 2015 1 er Directrice d ASCPE Les Entretiens Européens Le nucléaire, un allié pour le climat La limitation du réchauffement climatique ne pourra pas être obtenue sans le nucléaire

Plus en détail

Euro-Supergrid avec connexion EU-MENA : Schéma d une infrastructure possible pour un approvisionnement électrique durable en EU-MENA.

Euro-Supergrid avec connexion EU-MENA : Schéma d une infrastructure possible pour un approvisionnement électrique durable en EU-MENA. 1. Le concept DESERTEC La plus grande ressource d énergie techniquement accessible sur la planète est disponible dans les régions désertiques autour de l équateur. Le concept DESERTEC a été conçu dans

Plus en détail

Autonome en énergie, la maison du futur

Autonome en énergie, la maison du futur Autonome en énergie, la maison du futur Pour les sources d'énergie fluctuantes telles que le photovoltaïque (PV), la synchronisation entre production et consommation n'est que partiellement possible. Des

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré

DERBI Perpignan 2007-06-01. Photovoltaïque intégré DERBI Perpignan 2007-06-01 Photovoltaïque intégré Sommaire 2. TENESOL Un acteur français du PV 3. Le photovoltaïque en France 4. Photovoltaïque intégré au bâti produits et innovations 5. Conclusion 2 1

Plus en détail

La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc

La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc La création, le développement et le transfert des compétences portuaires au Maroc Ahmed LOTFI Directeur du Cabinet de conseils LA-SKILLS sarl au Casablanca, 17 septembre 2015 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY Paris Saclay, un territoire du Grand Paris Paris Saclay, état initial de la frange sud du Plateau de Saclay N 1 km SACLAY CEA SAINT- AUBIN Soleil Supélec Danone Thales IOGS

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU

PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU PROGRAMME DE FORMATION AU MALI SUR LA CONCEPTION TARIFAIRE DE L'ELECTRICITE ET DE L'EAU Le tient à apporter une contribution significative à la restructuration du secteur des infrastructures de ses membres.

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT

les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN DEVELOPPEMENT AGREE PAR LE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget ACCORDS DU BOURGET Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget Préambule La Conférence des Parties, Rappelant l objectif

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE Geneva, 18-21 th April 2011 1 Sommaire I- Situation énergétique de la Tunisie II- Stratégie Nationale de la Maîtrise de l Energie 2-1 Présentation 2-2

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

MACHINES A CYCLE ORGANIQUE DE RANKINE INGENIERIE DES ENERGIES RENOUVELABLES

MACHINES A CYCLE ORGANIQUE DE RANKINE INGENIERIE DES ENERGIES RENOUVELABLES MACHINES A CYCLE ORGANIQUE DE RANKINE INGENIERIE DES ENERGIES RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE Sommaire ACTIVITE ET METIERS 1 PRODUITS ET SERVICES 2 CONCEPTION, FABRICATION ET CONSTRUCTION DE CENTRALES

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION Concept H 2 : L idée est de produire, de stocker et d assurer 100% des besoins énergétiques d un immeuble résidentiel sans aucun rejet de CO 2 et sans frais énergétiques.

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Education Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Comment passer de "bon" à "très bon"? "Les clés de l amélioration des systèmes scolaires" est le titre du nouveau rapport publié par McKinsey

Plus en détail

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Eric MOREL Mach&Team ( 06 08 71 99 48 email : eric.morel@machnteam.com, 54 ans

Plus en détail

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA

VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA VISION de l AVENIR DE L ÉNERGIE RENOUVELABLE À FAIBLE INCIDENCE POUR LE CANADA RECOMMANDATIONS VISANT LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE : 2004-2005 Au Canada, la production d énergie est sur le point d entrer

Plus en détail

Présentation. L AFEM regroupe à ce jour près de 300 membres. Elle est constituée de femmes qui dirigent des sociétés morales: SA, SARL, SNC.

Présentation. L AFEM regroupe à ce jour près de 300 membres. Elle est constituée de femmes qui dirigent des sociétés morales: SA, SARL, SNC. AFEM: Association des femmes chefs d entreprise du Maroc, est une association indépendante créée le 28 septembre 2000 afin d offrir aux femmes Chefs d entreprises un cadre leur permettant de: : - contribuer

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier?

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Sommaire 2 S O M M A I R E PAGES Définitions 3 Législation du travail 4 Protection sociale 5 Cotisations sociales 6 Statut fiscal

Plus en détail