BASE DE DONNÉES FRANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BASE DE DONNÉES FRANCE"

Transcription

1 BASE DE DONNÉES FRANCE 2013

2 SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne / Finances Partie V Finances publiques

3 Partie I - Démographie Évolution de la population totale France métropolitaine 4 Projection de l évolution de la population totale 5 Population DOM-TOM (2011) 6 Évolution de la population totale DOM 7 Taux de natalité/mortalité/mortalité infantile 8 Nombre de naissances et décès 9

4 Evolution de la population totale France métropolitaine (1950/2013) Années Population totale au 1er janvier, France Métropolitaine 2013 p p p

5 Projection de l évolution de la population totale 2015/2060 Population au 1 er janvier (en millions) Moins de 20 ans 20 ans à 59 ans 60 ans à 74 ans 75 ans ou plus ,5 24,2 51,0 15,5 9, ,0 23,9 49,6 17,0 9, ,3 23,5 48,4 17,2 10, ,5 23,0 47,5 17,1 12, ,7 22,6 46,7 17,1 13, ,7 22,4 46,6 16,3 14, ,3 22,3 45,9 15,9 16, ,6 22,1 45,8 15,9 16,2

6 Population DOM-TOM Territoire Population Guyane française Guadeloupe La Réunion Martinique Mayotte Nouvelle- Calédonie (2009) Polynésie française Wallis-et-Futuna Terres australes et antarctiques 128 françaises (2008) Saint-Pierre-et-Miquelon (2010) Saint-Barthélemie (2010) Saint-Martin (2010)

7 Evolution de la population des DOM 1954/2012 Année DOM Guadeloupe Martinique Guyane Réunion

8 Taux de natalité/ mortalité/ mortalité infantile Taux de natalité pour 1000 habitants 20,5 17,9 16,7 14,9 13,6 13,3 12,8 12,9 12,6 12,6 Taux de mortalité pour 1000 habitant 12,7 11,3 10,6 10,2 9,2 8,9 8,5 8,5 8,4 8,7 Taux de mortalité infantile pour 1000 enfants nés vivants 51,9 27,4 18,2 10,1 7,3 4,5 3,8 3,6 3,5 3,5

9 Indicateur conjoncturel de fécondité 1950/2012 Année (p) Enfants pour 100 femmes

10 Nombre de naissances et décès 1950/2012 Année Naissances Décès

11 Partie II Retraite Part des 60 ans et plus dans la population totale 12 Dépenses de pension en % du PIB 13

12 Part des 60 et plus en % de la population totale

13 Dépenses de pension en % du PIB (prix courants) Année Dépenses de pension - % du PIB 13,3 13,0 13,0 13,0 13,1 13,2 13,3 13,1 13,1 13,4 14,3 14,4

14 Partie III Economie générale Croissance du PIB 15 Evolution du PIB en % 16 PIB par habitant 17 Taux d inflation 18 Balance commerciale FAB-CAF 19 Taux de chômage 20 Balance des paiements 21 Taux d investissement par secteur institutionnel 22 Taux d investissement des sociétés non financières 23 Croissance annuelle de la productivité du facteur travail 24 Taux de croissance de la productivité du facteur travail par heure 25 Nombre d heures travaillées par an 26 Inégalités sociales 27 Répartition de la masse totale du patrimoine brut entre les ménages 28 Taux de pauvreté 29

15 Croissance du PIB 2006/2012

16 Evolution du PIB en % /2012 Année (r ) 2010 (r ) 2011 (r ) 2012 en valeur 17,6 11,2 11,9 13,3 5,4 5,3 3,8 4,7 4,9 2,5-2,5 2,7 3,1 1,5 en volume 8,5 8,3 6,2 1,6 2,6 3,7 1,8 2,5 2,3-0,1-3,1 1,7 1,7 0

17 PIB par habitant 2000/2014

18 Taux d inflation 1950/2012 Année Inflation moyenne annuelle ,3 13,6 3,2 1,7 1,7 1,5 2,1 2

19 Balance commerciale FAB/CAF 1950/2012 Année Solde CAF FAB de la balance commerciale en milliards d'euros -80,11-86,00-63,00-53,00-67,00-52,00-40,00-33,00-10,00-19,00-15,06-1,00 0,50-1,00

20 Taux de chômage 1985/ Chômage (milliers) France ,0 8,0 8,0 8,0 7,0 9,0 9,0 9,0 9,0 10,0

21 Balance des paiements 1995/2011 Temps France 0,7 1,4-0,5-0,6-1 -1,8-1,3-1,4-1,7-2,2

22 Taux d investissement par secteur institutionnel (en milliards d'euros) Évolution en valeur (en %) Évolution en volume (1) (en %) 2011/2010 (r) 2011/ / /2010 Entreprises non financières 208,4 5,6 7,5-2,1 5,0 Entreprises financières 15,0 20,5 10,0 0,0 nd Administrations publiques 63,7 3,8 1,6-0,5-1,9 Ménages 110,5 6,5 7,1-0,3 3,1 ISBLSM 4,2 4,7 3,2 1,7 nd Total 401,8 6,0 6,5-1,2 3,5

23 Taux d investissement des sociétés non financières 1950/2012 Taux d'investissement (r) ,0 22,0 21,0 19,0 19,0 18,0 18,0 19,0 20,0 19,4

24 Croissance annuelle de la productivité du facteur travail par personne employée /2014 Taux de croissance de la productivité du travail/ travailleur ,2 1,7 1,1 0,3 0,4 0,8 2,4 1,2 1,4 0,9-0,6-1,9 1,7 1,4 0,1-0,1 0,6

25 Taux de croissance de la productivité du travail par heure 1980/2012

26 Nombre d heures travaillées/an 1970/2009 Année Heures travaillées

27 Inégalités sociales Rapport entre le niveau de vie des 10% les plus riches et celui des 10% les plus pauvres ,6 4,1 3,5 3,5 3,3 3,4 3,3 3,2 3,4 3,4 3,4 3,5

28 Répartition de la masse totale de patrimoine brut entre les ménages

29 Taux de pauvreté 1970/2010 Année Seuil à 60% Seuil à 50% , ,5 7, ,8 6, ,5 8, ,6 7, ,1 7, , ,4 7, , ,5 7, ,1 7,8

30 Partie IV Epargne/Finances Évolution du patrimoine financier des ménages 31 Structure du patrimoine financier des ménages 32 Évolution du patrimoine des ménages 33 Assurance vie 35 Livret A 36 Livret bleu 37 Livret Développement Durable 38 Livret Jeune 39 Livret épargne populaire 40 Livre épargne logement 41 OPCVM 42 Taux d épargne des ménages 44 Taux d endettement des ménages 45 Taux d endettement des sociétés non financières 46 Taux d endettement ménages et SNF 47 Prix de l immobilier 48

31 Evolution du patrimoine financier des ménages 2000/2012

32 Structure du patrimoine financier des ménages

33 Le patrimoine des ménages en années de RDB 1996/2011

34 Patrimoine des ménages

35 Assurance-vie

36 Livret A ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr ,21 avr ,41 avr ,28 avr ,54 avr ,67 avr ,52 avr ,95

37 Livret bleu ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr ,67 avr ,93 avr ,96 avr ,04 avr ,84 avr ,43 avr ,58 avr ,19 avr ,58 avr ,52 avr ,73

38 Livret Développement Durable ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr ,97 avr ,99 avr ,55 avr ,34 avr ,07 avr ,96 avr ,85 avr ,58 avr ,33 avr ,67 avr ,15

39 Livret jeune ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr ,81 avr ,21 avr ,93 avr ,62 avr ,58 avr ,37 avr ,54 avr ,35 avr ,15 avr ,9

40 Livret épargne populaire ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr avr ,16 avr ,1 avr ,58 avr ,96 avr ,53 avr ,74 avr ,98 avr ,93 avr ,89 avr ,8

41 Livret épargne logement ENCOURS FLUX TAUX DE CROISSANCE avr avr ,16 avr ,1 avr ,58 avr ,96 avr ,53 avr ,74 avr ,98 avr ,93 avr ,89 avr ,8

42 OPCVM OPCVM actions OPCVM diversifiés et OPCVM de fonds alternatifs Actif net total (en milliards d euros) OPCVM fonds à OPCVM formules dont obligations OPCVM garantie OPCVM monétaires OPCVM à vocation générale ,1 201,7 33,9 129,2 213,3 761, ,5 197,9 37,3 135,8 258,5 800, ,2 179,7 46,6 146,4 303,8 802, , ,7 910, ,3 225,8 56,4 190, ,1 267,2 61,3 183,3 388, , ,5 324,1 70,2 191,6 430, , ,2 337,9 74,9 175,6 431, , ,0 243,3 70,4 154,2 485, , ,9 277, , , ,9 280,7 62,5 203,5 400, , ,1 255,9 53,9 190,9 357, , ,7 270,5 47,8 212,8 ND 1 131,6

43 OPCVM

44 Taux d épargne des ménages 1950/2012 Taux d'épargne Taux d'épargne financière Taux d'investissement en logement ,6 6,1 9, ( r) 16 6, ,9 7 8, ,4 7,4 8, ,5 5 10, ,4 5 10, ,9 4,9 9, ,7 4,9 9, ,7 6,1 8, ,3 6,2 8, ,3 7,6 8, ,3 8, ,4 6,1 8, ,7 2,4 10, ,3 4,8 13, ,3 6,5 12, ,5 7,1 10, ,9 9,4 6,6

45 Taux d endettement des ménages 2000/2012

46 Taux d endettement des sociétés non financières /2012

47 Taux d endettement des ménages et SNF en % du PIB 1980/2012 Année SNF Ménages Secteur public Total

48 Prix du logement Paris, France

49 Partie V Finances publiques Dépenses publiques 50 Dépenses publiques en % du PIB 51 Structure de la dépense publique 52 Recettes publiques 53 Déficit public en milliards d euros et en % du PIB 55 Dette publique 56 Poids de la fonction publique 57 Part de l emploi public dans l emploi total 58

50 Dépenses publiques 2002/2011

51 Evolution de la dépense publique en % de PIB 1960/2011

52 Dépenses publiques en en milliards d'euros Evolution 2012 en % Consommation intermédiaires 111,0 4,9 Rémunération des salariés 267,7 1,3 Intérêts 55,1-2,6 Prestations et autres transferts 528,7 3,7 Formation brute de capital fixe 63,7-3,9 Total 1 151,1 1,8

53 Recettes et dépenses publiques 1994/2012 Taux en % du PIB Déficit public notifié -7,5-7,1-5,3-4,8 Dette publique notifiée 79,2 82,4 85,8 90,2 Dette publique nette ,7 82,4 Recettes publiques 49,2 49,5 50,6 51,8 Dépenses publiques 56,8 56,6 55,9 56,6 Prélèvements obligatoires 42,1 42,5 43,7 45

54 Recette publique 1960/2011

55 Déficit public en % du PIB 1978/2012

56 Dette publique en milliards d euros et % du PIB

57 Poids de la fonction publique 1996/2010 Ministères Fonction publique de l'état ÉPA nationaux à recrutement de droit public Fonction publique de l'état Collectivités territoriales Fonction publique territoriale ÉPA locaux Fonction publique territoriale Fonction publique hospitalière

58 Part de l emploi public dans l emploi total 1996/2009 Année Total emploi public Emploi total (en milliers) Part de l'emploi public dans l'emploi total (en %) , , , , , , , , ,5

BASE DE DONNEES - FRANCE

BASE DE DONNEES - FRANCE BASE DE DONNEES - FRANCE SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne/Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la population

Plus en détail

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis Mission DRI du 2 septembre 2013 Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer Des missions de banque

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro ANALYSE Comptes financiers des agents non financiers 3ème trimestre 213 mise à jour 28/2/214 Contact : DGS-DSMF sesof@banque-france.fr Sociétés non financières : financement Les flux nets d emprunts bancaires

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3 Chiffres clés pour l'économie belge Pourcentages de variation en volume - sauf indications contraires Dépenses de consommation finale des particuliers 2.0 2.6 1.4 Dépenses de consommation finale des pouvoirs

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques 3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques Le calcul du PIB (1) PIB : Résultat final de l activité de production des unités productrices résidentes 3 façons de le mesurer : Par la production Par

Plus en détail

L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne

L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne Guyane Export 2015 Les Journées de l International L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne Un environnement régional à forte croissance 10% 8% 6% 4% 2%

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique Perspectives économiques 1999-2004 Annexe statistique Avril 1999 Le Bureau fédéral du Plan Le Bureau fédéral du Plan (BFP) est un organisme d intérêt public. Le BFP réalise des études sur les questions

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse 27 février 2012 1 L assurance vie en janvier 2012 une remontée

Plus en détail

Votre épargne en France. Nos solutions pour constituer et valoriser son capital.

Votre épargne en France. Nos solutions pour constituer et valoriser son capital. NON- RÉSIDENTS Votre épargne en France Nos solutions pour constituer et valoriser son capital. Produits sécurisés Marchés financiers Services en ligne Votre épargne en France Vous souhaitez vous constituer

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

Les collectivités territoriales d'outre-mer

Les collectivités territoriales d'outre-mer Annexe 3 Les collectivités territoriales d'outre-mer Les collectivités territoriales outre-mer sont regroupées en deux catégories : les et les COM, la Nouvelle-Calédonie, quant à elle, n est pas considérée

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Septembre 2007 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES

LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES I. Scénario macroéconomique et trajectoires financières du régime général et

Plus en détail

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Bruxelles, le 22 octobre 2014 Claude MODART Plan de l'exposé Introduction aux statistiques des finances publiques Définition du périmètre des administrations

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

Infos financières Décembre 2014

Infos financières Décembre 2014 Infos financières Décembre 14 Évolutions monétaires à Saint-Pierre-et-Miquelon au septembre 14 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Conséquence d une activité mondiale plus faible que prévu

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS Fabrice LENGLART INSEE Comptes nationaux Bruno LONGET - Banque de France - SESOF CNIS 22 juin 2009 Plan I Place des activités

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER Tome II Annexe Statistique Sommaire I. Production et formation du revenu... 7 II. Structure de la demande intérieure...17 III.

Plus en détail

www.leguidedupatrimoine.com

www.leguidedupatrimoine.com Pour vivre pleinement votre retraite, prenez les devants ASSOCIATION D ÉPARGNE VIAGÈRE LA TONTINE Votre assurance sur l avenir La retraite, une nouvelle vie! La retraite, c est une nouvelle étape dans

Plus en détail

Thème N 1 Ménages et consommation

Thème N 1 Ménages et consommation Thème N 1 Ménages et consommation Chapitre 1. Comment le revenu et les prix influencent - t - ils les choix des consommateurs? Objectifs Acquisitions de concepts et de méthodes et être capable d analyser

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

2011 LE FISCAL DE LA GESTION DE PATRIMOINE

2011 LE FISCAL DE LA GESTION DE PATRIMOINE 3599 IMMOBILIER LOCATIF (PLAFONDS) (Instruction du 14/03/2011 5 B-5-11 et 5 D-1-11) 3611 Les plafonds de loyer et de ressources des locataires à retenir pour l application des régimes sont actualisés chaque

Plus en détail

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005 Dominique Durant CNIS 20 octobre 2005 Plan de l intervention 1. Principes de construction des comptes financiers trimestriels 1.1 adossement aux comptes annuels 1.2 des méthodes d estimation et de contrôle

Plus en détail

L Etat et le financement de l économie

L Etat et le financement de l économie L Etat et le financement de l économie Présentation du rapport public thématique Jeudi Le financement de l économie Intermédiation Epargne ménages secteur financier Etat sociétés non financières ménages

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales

2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales Présentation CERC Ile de France, le 7 novembre 2013 Paris 2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales Thomas Rougier Martine Ly Directeur des Etudes Directrice Territoriale IdF Direction

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE INSTITUT D EMISSION DES DEPARTEMENTS D OUTRE MER BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE Suivi de la conjoncture financière et bancaire N 125 3 ème trimestre 2005 Décembre 2005 IEDOM SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Plus en détail

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.15 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 Banque de France 1.

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Les assurances de personnes en 2013

Les assurances de personnes en 2013 Club Est-France 18 octobre 2013 1 Situation fin août 2013 Une collecte nette vie de 9,7 Mds (cotisations en hausse de 8 %, prestations en baisse de 13 %) Un encours de 1 436 Mds (+ 4 % sur un an) Des prestations

Plus en détail

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%)

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%) Séance n 8. TD Tableau n 1. La décomposition du revenu national en 2009 Montant (milliards d euros) Part (%) Revenus d activité salariaux 1014,3 73% Revenus de la propriété 281,1 20% Revenu d activité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques 1. Le circuit économique Circuit : Quelques définitions (1) Représentation de l économie basée sur des flux (ou circulation)

Plus en détail

Compétitivité française : Quelques constats

Compétitivité française : Quelques constats Compétitivité française : Quelques constats Gilbert Cette Banque de France et Université d Aix-Marseille Gilbert Cette 1 Sommaire 1.1 Dégradation alarmante 1.2 Dégradation stoppée 1.3 En particulier vis-à-vis

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil Les données récentes

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS Le 4 février 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES www.stratorial-finances.fr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Généralités sur l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur l immobilier Statistiques de l immobilier L immobilier

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012 Tableau de bord Épargne des ménages * 1 er trimestre 212 * Y compris institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Méthodologie disponible sous : http://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/economie-et-

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne Février 2015 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est contrôlé par

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail

2009 : crise ou reprise?

2009 : crise ou reprise? Conférence de presse 2009 : crise ou reprise? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Bernier-Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.bernier-resch@empruntis.com Les prix aujourd hui Les taux

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Lettre de demande de données pour l Annuaire des SFP 2014 RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Récapitulatif des modifications apportées au système de classification

Plus en détail

Présentation de la situation des placements mobiliers

Présentation de la situation des placements mobiliers Présentation de la situation des placements mobiliers Assemblée générale des délégués 2011 Portefeuille investi de la CARMF au 31 décembre 2010 PORTEFEUILLE TOTAL : 4,56 milliards d euros Une gestion de

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne conseil du 17 octobre 2014 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail