Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain"

Transcription

1 d é v e l o p p e m e n t d u r a b l e Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain

2 nantes Métropole En février 2006, le Conseil Communautaire de Nantes Métropole adoptait son Agenda 21, après 1 an 1/2 de travail de co-construction avec plus de 600 acteurs du territoire. 5 ans après, la journée du 8 avril 2011 ouverte aux acteurs de l agglomération vise d une part à dresser un bilan des 21 actions témoins définies dans l Agenda 21 de 2006 et d autre part à partager son évolution : l Agenda 21 est aujourd hui une politique publique transversale qui se nourrit mais aussi alimente l ensemble des politiques publiques thématiques. Enfin, la journée met l Agenda 21 en perspective avec deux rendez vous pour l agglomération qui alimenteront fortement pour les années à venir la dynamique territoriale de développement durable, Nantes Capitale Verte européenne en 2013 et la démarche prospective et participative «Ma ville demain en 2030». I _ Bilan de l Agenda 21 adopté en 2006 Action 1 Plan Climat Le Plan Climat de Nantes Métropole a été adopté à l unanimité du Conseil communautaire le 9 mars Il prévoit la division par 2 de nos émissions de Co 2 en 2025 par rapport à un scénario de «laisser-faire» (-1 million de tonnes). Au-delà de lapolitique de déplacement à fort impact, la politique énergie avec notamment le développement des réseaux de chaleur représente des actions d ores et déjà significatives. Le Plan Climat repose sur la mobilisation forte de l ensemble des politiques publiques de Nantes Métropole et vise à mobiliser les acteurs du territoire, notamment en matière de déplacements, d habitat et d aménagement urbain et d activités économiques. Le dispositif d animation décentralisé du Plan Climat de Nantes métropole représente plus de 15 personnes «équivalent temps plein» en soutien des initiatives individuelles et collectives du territoire. Plusieurs initiatives innovantes font du Plan Climat de Nantes Métropole une démarche unique en France : le service téléphonique Allo climat pour informer les particuliers, l atelier climat avec 150 ménages de l agglomération accompagnés pendant un an, les conseillers climat dans les 6 pôles de proximité de Nantes Métropole ou encore le conseil scientifique et technique avec une quinzaine d experts pluridisciplinaires. Nantes Métropole a piloté la déclaration climat du réseau Eurocités des 140 grandes métropoles européennes et est fortement engagée dans le suivi des négociations climatiques mondiales. Action 2 Le plan pluriannuel d actions pour l énergie Le Plan Pluriannuel d Actions pour l Energie a été présenté au Conseil communautaire en avril 2006 sur les enjeux d exemplarité, d information, de développement des énergies renouvelables et d amélioration de l habitat. Egalement voté par le Conseil communautaire en décembre 2006, un fonds de soutien aux bailleurs sociaux est mis en place. D oté de euros par an, il contribue aux efforts des bailleurs pour améliorer la performance énergétique ou l utilisation d énergies renouvelables lors de la construction ou rénovation des logements. 21 chantiers pour le 21 e siècle 3

3 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain En avril 2009 était inaugurée la première centrale photovoltaïque française en centre urbain sur le centre commercial Beaulieu de l Ile de Nantes. Cependant en matière d énergies renouvelables, comme ailleurs en France, la volonté de développer des projets s est heurtée particulièrement dans le domaine de l éolien, aux durcissements successifs de la réglementation. Aujourd hui un projet est en cours d études sur la commune de La-Chapelle-sur-Erdre. En revanche en ce qui concerne les réseaux de chaleur, plusieurs extensions ou créations sont engagées qui d ores et déjà contribuent fortement aux objectifs de réduction de CO2 du Plan Climat (Bellevue, Ste-Luce). Pour le photovoltaïque, La SEM Nantes Gestion Équipement a été missionnée pour être un véritable outil d intervention pour faire émerger m2 de projets d ici à Ce premier plan d action volontariste de Nantes métropole a donc posé les bases d une politique publique énergie ambitieuse, mise en œuvre depuis. Action 3 Développement des éco-technologies De la filière bois aux énergies marines, en passant par le secteur du bâtiment, Nantes métropole est aujourd hui un pôle d innovation important. L objectif de l Agenda 21 dans ce domaine était de développer le potentiel du territoire pour accueillir et structurer une filière d écotechnologies. Sur la base d une première étude réalisée en 2007, il est apparu que les caractéristiques et l histoire du territoire ouvert sur la mer étaient des atouts. Le pôle «matériaux composites», le pôle marine «blue cluster» (énergie et produits de la mer) et la mise en place d un groupe de travail partenarial sur la filière navale et son évolution vers l éolien offshore en sont des illustrations. Dans ces domaines, l accompagnement de Nantes métropole se traduit par un soutien financier fort (plusieurs millions d euros pour la construction de bâtiments d accueil, subventions, ). En ce qui concerne le secteur du bâtiment, la structuration d une offre d accueil et de démonstration (projet «Ecotech») est aujourd hui portée par la région des pays de Loire et orientée vers un centre de ressources du bâtiment économe durable. Ce secteur fait par ailleurs l objet d un suivi par la politique de l emploi (maison de l emploi et école de la deuxième chance). Action 4 : Guide Éco-Quartiers En 2007, s est constitué un groupe de travail technique qui a permis la création d une culture commune et d amorcer la production d un guide des éco-quartiers pour l agglomération, notamment avec des fiches thématiques et des fiches de retours d expériences. Ainsi ce sont une vingtaine de réunions associant Nantes Métropole et la Ville de Nantes qui se sont tenues, avec des temps d élargissement à d autres communes de l agglomération et à certains acteurs de l aménagement, SEM et promoteurs. Le projet de référentiel s est fortement nourri des expérimentations alors en cours. Ces expérimentations ont d ailleurs été distinguées en 2009 dans le cadre de l appel à projets Éco-quartiers du Ministère en charge de l écologie. Parmi les 15 projets retenus au niveau national, trois quartiers étaient situés sur le territoire de Nantes Métropole : Bottière-Chênaie et La Prairie aux Ducs à Nantes, Les Perrières à La Chapelle-sur-Erdre. Ils sont donc labellisés nationalement, «éco-quartiers». Le référentiel éco-quartier sera finalisé au cours de l année 2011 avec un ensemble d acteurs externes et internes, la priorité ayant été donnée à l expérimentation et aux retours d expérience chantiers pour le 21 e siècle

4 nantes Métropole Action 5 Espaces «mobilités et déplacements durables» L action en matière de déplacements et surtout d offre de mobilité a été une des grandes priorités de Nantes Métropole, priorité d ailleurs reconnue dans le cadre du Prix «Capitale verte de l Europe» comme un des quatre critères essentiels retenus par le jury. Nantes Métropole a poursuivi ses efforts dans ce domaine en intégrant de nouvelles dimensions, notamment en matière de comportements de mobilité et de protection de l environnement, par exemple avec le Plan Vélo pour favoriser et encourager la pratique du 2 roues ou avec l incitation des entreprises de l agglomération à signer des plans de mobilité d entreprise (252 à ce jour). Après une élaboration partagée avec les principaux acteurs du territoire visant à anticiper et préparer l agglomération de demain et ses déplacements à horizon 2030, un nouveau Plan de Déplacement Urbains , perspectives 2030 a été voté une première fois en octobre 2010 par le Conseil communautaire avant sa mise au débat par enquête publique. Le nouveau Plan de Déplacements Urbains vise à la fois à renforcer les réseaux de transports collectifs (lignes Chronobus) et à inciter à des pratiques de mobilité durable notamment par le biais de nouveaux services : auto-partage, Bicloo, service, Destineo L ensemble de ces actions d amélioration de l offre de mobilité contribue à réduire la part de la voiture individuelle (aujourd hui à 50% des déplacements et suivant une tendance à la baisse). Action 6 Plan de réduction des consommations de pesticides sur l agglomération L objectif de cette action dans le domaine de l environnement était de tendre vers le «zéro pesticides» dans l entretien des espaces public et des espaces verts. Dès décembre 2006, Nantes métropole a adopté une charte communautaire sur «l élimination progressive des herbicides sur l agglomération nantaise», adoptée depuis par les 24 communes de l agglomération. Menée au sein des pôles de proximité et en liaison avec les villes, l action a abouti à une réduction de 95% de réduction des consommations de pesticides en 2010 par rapport à Parallèlement des actions de sensibilisation des habitants ont été conduites envers ce qui est par endroit une nouvelle façon d entretenir l espace public où l on ne cherche plus à éradiquer les «mauvaises herbes». L objectif était aussi d inciter les citoyens à adopter des pratiques semblables dans l entretien des jardins et espaces privés. Des partenaires de Nantes Métropole, tels qu Ecopole avec l opération «100 jardins au naturel à Nantes» ou encore l EDEN, avec une action en direction des jardineries, ont commencé à agir dans ce sens. Action 7 Vers une gestion partenariale des zones humides L objectif était de préserver et mieux gérer les ha de zones humides de l agglomération, réservoir de biodiversité essentiel dans l équilibre de l écosystème de l estuaire de la Loire. Après la réalisation d un pré-atlas en 2007, Nantes Métropole s est engagée à partir de septembre 2009 dans la réalisation d un inventaire complet en lien avec le SAGE Estuaire de la Loire, Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux qui détermine les recommandations, en matière de gestion et de protection des milieux naturels aquatiques. 21 chantiers pour le 21 e siècle 5

5 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain Cet inventaire doit être terminé d ici à mi-2012 en partenariat avec les communes, le milieu associatif et certains acteurs économiques, puis sera ensuite intégré dans les Plans Locaux d Urbanisme des communes concernées, afin d assurer la protection adéquate de ces terrains par un classement en zones protégées de toute urbanisation. La dimension de gestion et d entretien de ces zones humides est, quant à elle, menée dans le cadre de la politique d agriculture périurbaine que conduit Nantes Métropole avec le partenaire privilégié qu est la Chambre d Agriculture. A cet effet, un protocole d accord a été signé pour mieux identifier les friches agricoles existantes, notamment dans les zones humides. Le plan biodiversité de Nantes Métropole, en cours de finalisation, prendra notamment en compte la gestion des zones Natura 2000 du parcours ligérien dans l agglomération nantaise. Action 8 Conciliation des temps Le décalage des horaires de nettoyage des bureaux à Nantes Métropole ou encore l aménagement des temps périscolaires et de garde des enfants à la ville de Nantes, illustrent la prise en compte des temps dans l action publique et le fonctionnement des services publics. La première de ces actions a contribué à générer une dynamique territoriale avec notamment les entreprises de nettoyage et les grands donneurs d ordre. Cette réflexion sur la conciliation des temps a participé à l inscription de cette dimension dans le nouveau Plan de Déplacement Urbains , perspectives 2030, qui devrait être adopté en conseil communautaire à la mi Il prévoit notamment l examen avec l Université de Nantes du décalage des horaires de cours pour lutter contre l engorgement des transports en commun à certaines heures. Une telle réflexion avait déjà été menée avec succès avec le CHU de Nantes. Il reste cependant encore à construire une stratégie transversale et une lecture systématique de ces enjeux. L état des lieux en la matière, dressé conjointement à Nantes Métropole et à la Ville de Nantes au cours de l année 2010 devrait permettre de déboucher sur une stratégie commune des deux collectivités qui permettra de déterminer la manière d étendre plus largement cette dimension au reste du territoire et de la faire partager par les acteurs, citoyens, entreprises, associations Action 9 Égalité des chances face a l activité et à l emploi L action visait à lutter contre les discriminations et favoriser l accès à l activité et à l emploi. Elle s est structurée et est menée en lien et autour des outils de la politique de l emploi (Maison de l emploi, Mission locale, école de la deuxième chance ouverte fin 2010) et se décline dans deux directions, vers l externe et à Nantes métropole en tant qu employeur. L action a permis la fédération d un réseau d acteurs du monde de l entreprise autour de la diversité dans l emploi ainsi qu un fort engagement de la collectivité en tant qu employeur : signature d une charte pour la diversité, augmentation du nombre de travailleurs handicapés, engagement de jeunes en stage et en alternance, développement de l apprentissage, avec formation aux concours de la fonction publique. Cela s est traduit par 45 CDD, 9 recrutements permanents de 2009 à juin 2010 dans le cadre de la mise en relation par la maison de l emploi de candidats vers des emplois à la ville de Nantes ou à Nantes métropole. Enfin, cela a permis à Nantes Métropole d affirmer sa position comme animateur d initiatives partenariales sur la diversité chantiers pour le 21 e siècle

6 nantes Métropole Action 10 Mobilisation de l agglomération pour l accueil des personnes séniors Coordonnée au sein de l agence d études urbaines de l agglomération, l AURAN, cette action a permis de rassembler les données disponibles sur le sujet et de créer une base de données à disposition de Nantes Métropole et des partenaires de l AURAN, (communes,...). Elle a confirmé l importance de la prise en compte de ce sujet dans les grandes orientations de développement pour l agglomération et a créé de manière transversale une culture commune chez les acteurs et partenaires intervenant sur cette thématique. Elle s est depuis orientée vers la question du logement des personnes âgées et la problématique particulière du logement dit «intermédiaire» afin d offrir un choix autre que celui de la maison de retraite aux personnes qui le souhaitent, lorsque rester à son domicile devient problématique. Cette dimension a été par exemple intégrée dans le diagnostic du Plan local de Habitat pour le volet logement des seniors, adopté depuis, et dans l élaboration de la convention partenariale avec le Conseil général sur la construction de maisons de retraites sur le territoire de Nantes métropole. Cela s est également traduit notamment par la mise en œuvre du label «logements bleus» dans l offre des bailleurs sociaux. Action 11 Handi cap pour l agglomération nantaise Nantes métropole, à sa création, avait choisi de se doter de la compétence «Actions et réalisations en faveur des personnes handicapées». Dès 2006, les élus de Nantes métropole ont décidé de la création de la commission intercommunale handicap, outil de concertation et de dialogue auquel participent les représentants associatifs, puis en 2007, a été adopté en Conseil communautaire le plan handicap. Pour favoriser l autonomie de tous et changer le regard sur le handicap, plusieurs actions ont été développées. Ce fut d abord la publication de plusieurs guides et documents à usage interne ou externe : Guide Aménagement voirie, Guide de la personne handicapée, la charte de l accessibilité des arrêts de bus. Pour ensuite adopter en conseil communautaire en octobre 2009, le schéma directeur de l accessibilité des transports, projet phare en lien avec le Plan de déplacement urbains (PDU). Courant 2011, ce seront les 24 plans municipaux d accessibilité de la voirie qui devront être votés par les élus. Grâce à cet engagement et à l action menée de façon articulée avec la Ville de Nantes, et même si beaucoup reste à faire et à améliorer, Nantes métropole a été désignée «ville la plus accessible» de France par l Association des Paralysés de France en Un autre volet de l action de Nantes métropole en faveur du handicap est le soutien financier apporté annuellement aux diverses associations du territoire. La politique handicap se verra fixer de nouveaux objectifs pour autour de la thématique de la ville plus facile. Action 12 Atelier des densités urbaines La densification de la ville, sa reconstruction sur elle-même sont une des solutions identifiées et mises en œuvre par Nantes Métropole dans son plan Local de l Habitat pour lutter contre l étalement urbain. Ceci participe fortement à la fois à la lutte contre les émissions 21 chantiers pour le 21 e siècle 7

7 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain de gaz à effet de serre et à la protection des espaces naturels et de la biodiversité. Cette action visait à faire partager cet objectif et diffuser sa compréhension dans l agglomération, ainsi qu à regarder et étudier les conséquences sur la perception de cette forme urbaine plus dense par les habitants. Après un premier travail technique interne sur la densité urbaine, l atelier de la forme urbaine réunit régulièrement depuis 2009 une dizaine d élus et autant de techniciens. Il forme un espace de dialogue, de réflexion et de visites de terrain qui nourrit d autres démarches existantes : la charte des espaces publics ou le référentiel éco-quartiers. Sur l éco-quartier Bottière Chesnaie, le résultat de la prise en compte de cette réflexion peut être vu dans le projet de logement sociaux de la Nantaise d Habitation, qui a organisé un concours d architecte afin de proposer un type de construction dense, mais respectant intimité et bons rapports de voisinage. ACTION 13 : Pour une industrie locale durable La tradition industrielle de Nantes et de l Estuaire doit être combinée avec la prise en compte des attentes parfois nouvelles de la population. A cet effet, l action avait comme objectif de trouver les moyens de concilier ces deux éléments et d assurer une place durable de l industrie dans la ville, activité économique et source d emplois. Plusieurs débats ont été conduits dans l agglomération autour de l installation ou le développement d activités industrielles lourdes, notamment dans la Zone Industrielle spécialisée de la Loire. Sur cette zone, une étude de requalification a été conduite et est en cours d intégration dans les Plans d urbanisme. Nantes métropole s est investie sur la concertation autour de l installation du broyeur à métaux dans la Zone industrielle Chéviré, répondant à l enjeu pour l agglomération de la gestion des déchets qu elle produit. La réflexion sur l industrie a permis d amorcer une réelle réflexion sur le développement économique durable et de définir un plan d action assorti d outils opérationnels, particulièrement avec un travail dans l élaboration des Plans d urbanisme pour St-Herblain et le bas-chantenay afin de créer des zones tampons, entre l habitat et l industrie. Action 14 Services résidentiels, filière économique d intérêt collectif De même que la thématique de l accueil des personne séniors, celle relative aux services à la personne (SAP), même s ils ne se limitent pas aux personne âgées, ont été identifiées comme un domaine à fort potentiel de développement, compte tenu de l évolution prévisible de la société. Le développement de cette filière participe également à la dimension d attractivité de l agglomération. Un premier diagnostic des services existants a été conduit en 2007 et présenté lors des journées de l économie sociale et solidaire, les Ecossolies. Suite à cela, un plan d actions a été élaboré entre Nantes métropole et l agglomération nazairienne qui visait à offrir des emplois stables aux travailleurs de ce secteur, assurer une professionnalisation des intervenants et développer la création d activités. Le levier de ce plan étant la Maison de l emploi, outil central de la politique de l emploi de Nantes Métropole, qui l appliquera notamment dans son nouveau cahier des charges La seconde édition des journées des professionnels du secteur privé et associatif des SAP s est déroulée en 2010 avec l objectif de la publication d un livre blanc mi chantiers pour le 21 e siècle

8 nantes Métropole Action 15 Vers un pôle international de commerce équitable D une ambition initiale tournée vers l international, l action et les objectifs poursuivis ont été recentrés sur un niveau local, autour de la constitution d un conseil d orientation, d une mise en valeur du territoire et de ses initiatives, vers un territoire exemplaire. Cette orientation a été confirmée par l adoption de la démarche territoire de Commerce équitable et a été validée lors du vote du plan triennal de l économie Sociale et solidaire en Les deux axes forts de travail, l économie sociale et solidaire et la consommation responsable sont conformes aux orientations nationales des agendas 21. Il a été constitué un espace de concertation d acteurs publics et privés co-piloté par Nantes Métropole et la ville de Nantes. Il permet de développer une culture commune de coconstruction entre les acteurs et la collectivité, d initier, d orienter, de changer d échelle, de mettre en cohérence. Cela a notamment bénéficié dans le cadre de la filière bois, avec une réflexion menée avec les acteurs (Pôle bois, Port à bois ) sur la problématique du bois certifié. On peut noter l impact positif d une structure de concertation légère. Le but poursuivi par l action est aujourd hui de structurer un pôle de la consommation responsable et des achats durables, avec en perspective les Ecossolies Action 16 Commande publique et développement durable à Nantes Métropole L action visait à faire de Nantes métropole une consom actrice responsable et développer l exemplarité de la collectivité dans ses achats. Pour atteindre ces objectifs, le développement durable a été intégré dans les marchés de Nantes métropole avec deux axes : les critères sociaux et les critères environnementaux. Nantes Métropole a été pionnière dans cette introduction de critères sociaux, pratique déjà ancienne dans le cadre des marchés de travaux liés aux lignes de tramway. Cet engagement a été développé notamment en le systématisant. Ainsi dans plus de 180 entreprises, plus de 800 personnes en réinsertion ont pu en bénéficier, dont la moitié ont ensuite repris une activité. Dans le domaine environnemental, les clauses de développement durable ont été introduites dans l aménagement des espaces publics, l éclairage public, l exigence de mobilier en bois certifiés fondé sur le vote d une délibération en conseil communautaire, et évidemment dans le domaine des fournitures de bureau ou des vêtements de travail. Nantes Métropole s est fortement impliquée au côté de la ville de Nantes dans le Réseau Grand-Ouest des collectivités locales sur la commande publique, réseau qui travaille beaucoup en innovant, par exemple en examinant les possibilités d intégration des critères d émissions de gaz à effet de serre dans les achats. La ville de Nantes y pilote un groupe de travail sur le textile. La politique globale d achat de Nantes métropole et de la ville de Nantes est en cours d écriture avec l idée d une certification de la démarche d achat et la mise en place d un comité de pilotage développement durable. 21 chantiers pour le 21 e siècle 9

9 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain Action 17 Les déchets : de nouvelles ressources à maitriser Réduire à la source la quantité de déchets produits dans l agglomération et mieux valoriser les déchets qui ne le seraient pas encore, tels étaient les deux objectifs de cette action. À partir de fin 2006, avec le lancement de Trisac, nouveau système de collecte sélective en porte-à-porte adapté aux logements collectifs, et les phases d extension successives, c est un renforcement fort de la politique déchets de Nantes métropole qui a été engagé. Un accord cadre de partenariat avec l ADEME a été signé en 2010 pour la mise en place d un Plan de prévention qui réponde aux objectifs du Grenelle de l environnement (réduction de 5 Kg/hab/an pendant 5 ans de la production d ordures ménagères, diminution de 15 % d ici 2012 des quantités de déchets incinérées ou stockées). Cet accord prévoit une subvention de 2,75 M de l ADEME à Nantes Métropole. Avec ces objectifs clairs et précis et des actions ciblées, dont les toutes premières sont d ores et déjà mises en œuvre (réhabilitation des déchetteries, mise en place de ressourceries avec Ecorev, participation de 20 aux achats de composteur individuel, poursuite de l extension de trisac), le plan de prévention est un vrai plan de bataille pour réduire le production de déchets à la source et pour accroitre fortement la quantité de déchets valorisée. Action 18 : Animation du réseau d agglomération Agenda 21 Il existe sur le territoire une forte dynamique des agendas 21 locaux, unique en France à l échelle d une communauté urbaine : il y avait 2 agendas 21 communaux en 2003, 5 en 2006, 13 en 2008 et 19 en cours à ce jour. Cette dynamique est notamment soutenue par l existence du réseau technique Agenda 21 d agglomération qui se réunit environ 6 fois par an. Ainsi, 24 réunions du réseau se sont tenues entre 2007 à 2010, rassemblant à chaque fois 10 à 15 référents développement durable des communes. Ces réunions peuvent être des temps de retour d expérience, des temps de formation, des temps de culture commune voire de productions communes. Les thèmes abordés ont été variés : évaluation, éco-gestes, mobilités, sensibilisation au développement durable, empreinte écologique de service, commande publique responsable, Grenelle, participation citoyenne, énergie, prévention déchets, Plan Climat, trame verte et bleue, politique de la ville. Le réseau a également permis de préparer autant que possible collectivement les semaines évènementielles comme la Semaine du développement durable. Les pôles de proximité de Nantes Métropole y sont associés depuis À partir de 2011, une structuration thématisée se profile avec toujours un réseau Agenda 21, un réseau climat et un réseau biodiversité et un travail articulé avec le tout nouveau réseau démocratie locale chantiers pour le 21 e siècle

10 nantes Métropole Action 19 Formation des acteurs locaux au développement durable appliqué Au fil des contacts pris avec les acteurs, les objectifs de cette action ont évolué. La diversité des formations au développement durable appliqué et des besoins des acteurs locaux en la matière passe davantage par une pluralité des relais possibles que par une action unique de recensement. Nantes Métropole contribue fortement à la structuration et l organisation de l offre de formation sur le territoire, aujourd hui assez large. Tout d abord elle participe d une culture commune locale de développement durable avec ses vecteurs de communication et de sensibilisation (Journal de Nantes Métropole, plaquettes diffusées, semaines évènementielles, journées d études thématiques, etc). Ensuite, elle soutient financièrement des structures dédiées: Université Permanente à l Université de Nantes avec ses différents diplômes universitaires proposés depuis 2006 sur le développement durable, Centre Permanent d Initiation à l Environnement Ecopole, site de la consommation responsable, Ecossolies, etc. Nantes Métropole met aussi à disposition nombre de ses agents pour intervenir régulièrement dans le cadre de formations au développement durable appliqué, à la demande d organismes de formation (École des Mines, Audencia, Ecole Centrale, Université de Nantes, organismes de formation professionnelle, CNFPT, etc.) ou encore d associations ou d entreprises. La création d une «Chaire de développement humain durable», à l initiative de l Ecole des Mines et dont Nantes Métropole sera partenaire, doit permettre de conforter et de mieux structurer l offre de formation en matière de développement durable. Action 20 Éco-gestes C est l exemplarité environnementale au sein de Nantes Métropole qui était recherchée avant tout au travers de cette action. Avec comme objectifs plusieurs secteurs : les flux en eau et énergies, l usage des écoproduits d entretien et la systématisation du papier recyclé dans les actes administratifs. L organisation de semaines «coup de poing» sur l énergie, le papier et les déchets ont permis d obtenir des résultats significatifs et une forte sensibilisation des agents. Cette mobilisation trouve aujourd hui une prolongation, dans des actions comme la rationalisation des impressions, avec une diminution de 50% du nombre d imprimantes, ou encore dans le domaine de la gestion des déchets dangereux. Dans le domaine de l énergie et des transports, la mise en place du plan de mobilité de Nantes Métropole et la forte incitation à l usage des transports en commun ou au covoiturage pour les trajets domicile-travail, ainsi qu à l utilisation des services d auto partage marguerite pour les déplacements professionnels ont donnés des résultats très satisfaisants. Enfin Nantes Métropole participe à la diffusion des éco-gestes sur le territoire, que ce soit par la publication des fiches éco-gestes, lors d actions et d animations évènementielles, ou encore via des partenariats spécifiques (ex. : avec Alisée et Ecopole dans le cadre du Plan Climat). 21 chantiers pour le 21 e siècle 11

11 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain Action 21 Baromètre des ressources et des engagements en développement durable Cette action a donné lieu à des productions en deça des ambitions initiales, se heurtant à la complexité de l exercice d évaluation de l Agenda 21 auquel toute collectivité, particulièrement de grande taille, est confrontée. Si plusieurs supports techniques pour l évaluation ont été construits, expérimentés et partagés en interne de Nantes Métropole, comme une grille d analyse développement durable des projets ou encore un tableau de bord des actions de l Agenda 21, l action n a pas permis de définir des indicateurs développement durable spécifiques élaborés et partagés avec les acteurs territoriaux. Cependant plusieurs temps sur l avancée de l Agenda 21 de Nantes Métropole ont été organisés pour le Conseil de Développement et les communes de l agglomération depuis La nouvelle démarche managériale de Nantes Métropole, engagée en 2009, visant à formaliser l ensemble des politiques publiques dont une politique générale transversale de développement durable conduit à réorienter cette action en privilégiant, au moins dans un premier temps, des évaluations thématiques. Il en sera ainsi notamment pour les 4 thèmes qui ont fortement contribué à faire de Nantes Métropole la capitale verte de l Europe en 2013 : climat, déplacements, eau, biodiversité. Enfin, le rapport annuel développement durable instauré par le Grenelle 2 sera l occasion de poursuivre et d informer annuellement les acteurs sur l état d avancement de l Agenda chantiers pour le 21 e siècle

12 nantes Métropole II _ Évolutions de l Agenda 21 5 ans après l adoption en conseil Communautaire en 2006 de l Agenda 21 de Nantes Métropole, coproduit avec les acteurs du territoire, Nantes métropole élargit son action en développement durable en s appuyant sur l ensemble de ses politiques publiques. L Agenda 21 est ainsi construit sur un ensemble de plans d actions opérationnels. Le document traduit la prise en compte désormais générale du développement durable et de ses objectifs dans l action de Nantes métropole, et dans toutes ses politiques thématiques. Il démontre l approche globale du développement durable menée par Nantes Métropole et souligne la cohérence du projet pour l agglomération à l horizon Les 21 actions de 2006 et leurs évolutions sont intégrées à cette politique publique du Développement durable, assurant ainsi la continuité de l action et de l engagement de Nantes métropole. Cette formalisation organise le passage de 21 actions témoins «fil rouge», vers une relecture développement durable de l ensemble des politiques menées par Nantes Métropole. L Agenda 21 est désormais constitué de 48 grandes actions, rassemblées en 17 objectifs opérationnels et 5 grandes orientations, en adéquation avec les objectifs du cadre de référence national des agendas 21 inscrits dans le Grenelle, auquel Nantes Métropole a d ailleurs contribué. Rappel des 5 finalités du développement durable selon le Ministère : Lutte contre le changement climatique Préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources Cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations Épanouissement des êtres humains et qualité de vie Dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables Les 5 orientations et 17 objectifs de l Agenda 21 révisé avec exemples d actions : 1 - Une Eco-métropole : engagée dans la préservation du climat et des milieux A Lutter contre le réchauffement climatique (ex. : mettre en œuvre le Plan Climat) B Protéger et valoriser la biodiversité du territoire (ex. : protéger les espaces et les espèces) C Préserver les ressources naturelles en luttant contre la pollution des milieux et en diminuant et valorisant les déchets (ex. : réduire la quantité des déchets) 21 chantiers pour le 21 e siècle 13

13 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain 2 - Une Métropole équilibrée : formes de la ville et mobilité durable D Aménager et construire l éco-cité (ex. : maitriser l étalement urbain) E Favoriser la mobilité durable dans une perspective de ville des courtes distances (ex. : développer les modes doux) 3 - Une Métropole solidaire et coopérante : réduction des inégalités, cohésion sociale et cohérence territoriale, coopérations nationales et internationales F Contribuer à la réduction des inégalités (ex. : lutter contre le cumul des inégalités sociales et environnementales) G Lutter contre toutes les formes de discriminations (ex. : améliorer les conditions d accès à l emploi) H Veiller à l articulation des temps, enjeu de cohésion sociale, de qualité de vie et d efficacité globale de l action publique (ex. : articuler temps individuels et temps collectifs) I Agir à l échelle nationale et internationale (ex. : construire les coopérations avec les métropoles de l Ouest) 4 - Une Métropole au développement économique durable J Accompagner les entreprises en visant le développement durable du territoire (ex. : développer une gestion environnementale des zones d activités) K Soutenir l agriculture péri-urbaine (ex. : favoriser l accès au foncier pour les exploitations agricoles) L Appuyer l émergence et le développement des filières innovantes, vecteurs de protection de l environnement et de liens sociaux (ex. : développer de nouveaux clusters européens sur des filières d excellence) M Contribuer à l économie verte (ex. : faire de la commande publique un levier pour encourager à la responsabilité sociale et environnementale des entreprises) 5 - Une Métropole mobilisée et participative, maintenant pour demain : exemplarité de Nantes Métropole, animation territoriale, dialogue citoyen, prospective N Rechercher l exemplarité dans les pratiques de Nantes Métropole (ex. : gérer les espaces publics en respectant l environnement) O Veiller à l articulation et complémentarité des Agendas 21 des collectivités agissant sur le territoire (ex. : développer le réseau Agendas 21 des communes) P Mobiliser les autres acteurs du territoire (ex. : sensibiliser les publics au développement durable) Q Promouvoir le dialogue citoyen sur le développement durable, évaluer et se projeter collectivement (ex. : connaître et anticiper pour préparer et construire l avenir) chantiers pour le 21 e siècle

14 nantes Métropole De nouveaux défis Outre la mise en cohérence au regard du développement durable de l ensemble des politiques publiques de Nantes Métropole, l Agenda 21 fixe de nouveaux défis que l agglomération se doit de prendre en compte et auquel il faudra apporter des réponses. Par exemple : L enjeu du cumul des inégalités sociales et écologiques : L inégalité sociale doublée de l injustice environnementale conduit à des difficultés d accès aux droits fondamentaux et à une exposition différenciée des populations aux risques, qui accroît leur vulnérabilité ; L économie verte : La recherche d une économie «de la qualité et de la durabilité» par l innovation, la création et l évolution d activités et d emplois à finalités sociales et environnementales. La conciliation des temps : Amorcé dans l Agenda 21 de 2006, cet enjeu vise l harmonisation des temps dans la vie quotidienne (emploi, loisirs, famille, espaces et services urbains ). Il a donné lieu à un atelier prospectif conduit conjointement par Nantes Métropole et la Ville de Nantes engagé en 2010 et qui doit aboutir au premier semestre Un suivi annuel Un état d avancement de l Agenda 21 sera fait annuellement en Conseil Communautaire à l occasion du rapport annuel développement durable. Ce sera l occasion de faire le point publiquement et régulièrement sur l action de Nantes Métropole. 21 chantiers pour le 21 e siècle 15

15 Journée bilan et perspectives de L Agenda 21 métropolitain III _ Mise en perspective de l Agenda Nantes Capitale verte de l Europe en 2013 Nantes Métropole a candidaté en 2010 au prix «Capitale verte de l Europe». Le dossier qui présentait les politiques menées par Nantes Métropole et ses réalisations dans 12 thématiques a été reconnu par le jury. Dans cette compétition pour laquelle concouraient Barcelone, Reykjavik capitale islandaise, Rome ou Malmö en Suède, Nantes Métropole a été désignée comme capitale verte européenne pour l année L autre lauréat de cette édition du concours est la ville espagnole de Vittoria-Gasteiz pour Nantes Métropole rejoindra ainsi Stockholm qui a inauguré ce concours en étant la première capitale verte européenne en 2010 et le tenant du titre en 2011 : Hambourg. Le prix Capitale verte de l Europe est un prix attribué par la commission européenne. Il est pensé comme un véritable indicateur de la qualité de vie dans les villes. Il récompense la capacité et le souhait des villes de résoudre les problèmes environnementaux et réduire l impact sur l environnement de la collectivité. Si l axe choisi est essentiellement environnemental, c est néanmoins la cohérence globale de l action en développement durable de Nantes métropole qui a été reconnue et récompensée. L Agenda 21 était ainsi un élément central de la candidature promouvant la recherche de la meilleure qualité de vie possible pour tous les habitants de l agglomération. Infos sur le prix Capitale verte de l Europe : : une année pour tous L année 2013 sera donc un temps fort avec un enjeu de mobilisation des acteurs, notamment pour permettre la participation la plus large à cette année événementielle mais aussi afin de permettre une appropriation collective des politiques menées par Nantes Métropole en matière d attractivité, d environnement, et plus globalement de qualité de vie chantiers pour le 21 e siècle

16 nantes Métropole 2 - Ma ville demain en 2030 Lancée par les 24 communes de l agglomération, la démarche Ma Ville Demain est une invitation à construire ensemble un projet pour la métropole nantaise à l horizon Elle s appuie sur une large participation des habitants et acteurs du territoire durant 24 mois, pour aboutir fin 2012 à une vision partagée. La contribution de chacun est essentielle : Ma Ville Demain permet de donner son sentiment sur l avenir du territoire, les évolutions, mais aussi de faire preuve de créativité, apporter des idées, pistes de réflexions etc. Durant le premier trimestre 2011, les habitants de la métropole nantaise ont pu répondre à un questionnaire sur les priorités, les forces et les faiblesses du territoire. C est à partir de l analyse de l ensemble des contributions que des débats sont organisés du printemps à la fin de l année 2011, sur les grandes questions qui s ouvrent à nous. À tout moment de la démarche chacun peut s exprimer via le site internet sur les sujets de son choix et selon des formats divers (texte, photo, vidéo, son etc.). Les apports des débats et contributions seront ensuite analysés et croisés avec les potentiels de la métropole nantaise, pour identifier les grandes orientations, les possibles, les défis à relever etc. Le projet final pourra alors être présenté à toute la métropole nantaise à travers une exposition et des conférences, à partir de l automne Infos, programme et participation : AURAN - Agence d urbanisme de la région nantaise 2, cours du Champ de Mars BP Nantes Cedex 1 Tél. : Inventons ensemble la métropole de demain. Les grandes phases 21 chantiers pour le 21 e siècle Direction de la communication Nantes Métropole - 03/2011-SNM

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Lancement d une démarche de développement durable Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Le développement durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans comprome6re la capacité

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010 Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21 METROPOLIS 15 décembre 2010 Vue d ensemble de la démarche Plan Climat 2 Livre Vert Etat des lieux des enjeux Information et implication

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes.

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes. Boigny sur Bionne Bou Chanteau Chécy Combleux Fleury les Aubrais Ingré La Chapelle Saint Mesmin Mardié Marigny les Usages Olivet Orléans Ormes Saint Cyr en Val Saint Denis en Val Saint Jean le Blanc Saint

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE RONDE sur la TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 6 décembre 2013 UNE PROBLEMATIQUE QUI REPOSE SUR UN CONSTAT TERRITORIAL ET EN INTERNE (2009)

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

La démarche d. développement durable à Bourg-la

La démarche d. développement durable à Bourg-la La démarche d développement d durable à Bourg-la la-reine 8 février f 2010 Ordre du jour La démarche développement durable à Bourg-la-Reine Convention des Maires Bilan carbone Agenda 21 Bilan Carbone :

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre Plan Déplacements Inter-Etablissements En 3 points 1 2 3 Qu est ce qu un PDIE? Quel contexte pour le PDIE? Quelles étapes du PDIE? Qu est ce qu un PDIE?

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail