Déterminants sociaux de l inactivité physique au sein des communautés francophones en situation linguistique minoritaire du Canada

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déterminants sociaux de l inactivité physique au sein des communautés francophones en situation linguistique minoritaire du Canada"

Transcription

1 Déterminants sociaux de l inactivité physique au sein des communautés francophones en situation linguistique minoritaire du Canada Pascal Imbeault, Malek Batal, Aubain Hilaire Nzokem, Marie-Hélène Chomienne, Jean Grenier et Louise Bouchard

2 Composantes de la dépense énergétique Effet thermique des aliments (~10%) Métabolisme de repos (~60-75%) Effet thermique de l activité physique (~15-30%)

3 L activité physique d un point de vue évolutif Apport énergétique Activité physique 3000 kcal/jour 1300 kcal/jour 2100 kcal/jour 600 kcal/jour Cordain L et al. Int J Sports Med 19: , 1998.

4 La sédentarité plus néfaste qu une mauvaise alimentation La sédentarité est le facteur le plus étroitement lié à l obésité à l échelle de la population canadienne https://secure.cihi.ca/estore/productfamily.htm?locale=fr&pf=pfc1636

5 Déterminants sociaux de la pratique de l activité physique Sexe Âge Indicateur de maladie chronique État de santé mentale Niveau d éducation Niveau de revenu etc. Trost GA et al. Med Sci Sports Exerc 34 (12): , 2002.

6 Les langues officielles au Canada Tiré du Commissariat aux langues officielles du Canada: Données provenant du recensement de la population million de francophones vivent dispersés sur l ensemble du territoire canadien qui est majoritairement anglophone (à l exception du Québec).

7 La situation linguistique minoritaire a une incidence sur le développement des communautés ainsi que sur la santé et les habitudes de vies des individus. À notre connaissance les déterminants de l inactivité physique des individus de communautés francophones en situation linguistique minoritaires sont peu connus. L Bouchard, I Gaboury, MH Chomienne, I Gagnon-Arpin (2009). Réseau de recherche interdisciplinaire sur la santé des francophones en contexte minoritaire au Canada (RISF).

8 Objectif Comparer les déterminants sociaux qui influencent l inactivité physique de la communauté francophone en situation linguistique minoritaire et la majorité anglophone du Canada.

9 METHODES Échantillon Données pondérées basées sur 448,467 Canadiens (106,267 francophones et 342,200 anglophones), âgés de 12 ans et +. Francophone = individu dont le français fut appris à la maison pendant l enfance et qui est encore compris par l individu pendant l enquête. (STATISTIQUE CANADA Dictionnaire du Recensement de 2006, produit no XWF au catalogue de Statistique Canada.) Informations issues de la fusion des 4 cycles de l Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC cycle 1.1 de 2001; 2.1 de 2003; 3.1 de 2005; 4.1 de 2007). Niveau d activité physique Estimé à partir d un questionnaire administré lors d une entrevue. Représente l énergie quotidienne moyenne dépensée lors d activités physiques récréatives. Inactif = < 1.5 kilocalories/kilogramme de poids/jour. Équivaut à moins de 30 minutes de 4 km/h par jour pour une personne de 73 kg.

10 METHODES Facteurs sociodémographiques Sexe: femme vs homme Âge: 12 ans et + Statut d immigrant: non immigrant vs immigrant Milieu de résidence: rural vs urbain Indicateur de maladie chronique: aucune maladie chronique vs avoir au moins une maladie chronique. État de santé mentale: mauvais/satisfaisant vs bonne/très bonne/excellente Facteurs socioéconomiques Niveau d éducation: étude secondaire incomplète, étude secondaire complète, étude postsecondaire partielle, diplôme postsecondaire. Niveau de revenu: quartile du revenu le plus bas, bas-moyen, moyen-élevé et plus élevé.

11 Prévalence (%) Résultats: Prévalence de l inactivité physique chez la communauté francophone en situation linguistique minoritaire et la majorité anglophone du Canada Francophones Anglophones La prévalence de l inactivité physique au sein des communautés francophones en situation minoritaire est comparable à celle des anglophones.

12 Résultats: Effets des facteurs sociodémographiques et socioéconomiques au niveau de la prévalence de l inactivité physique chez la communauté francophone en situation linguistique minoritaire et la majorité anglophone du Canada Niveau de revenu (r = plus élevé) J J Francophones Niveau d'éducation (r = diplôme postsecondaire) J J Anglophones État de santé mentale (r = mauvais) JJ Indicateur de maladie chronique (r = aucune) J J Milieu de résidence (r = rural) J J Statut d'immigrant (r = non) J J Âge (r = jeune) J Sexe (r = femme) J J Odds ratio r = groupe référence N.B. Odds ratio < 1 = prévalence inactivité physique plus fréquente dans le groupe de référence

13 Conclusion Déterminants sociaux sexe féminin âge statut d immigrant perception négative de sa santé mentale faible niveau d éducation et de revenu Inactivité physique

14 La bataille ne fait que commencer MERCI

15 REMERCIEMENTS

16 Sédentarité et gain de poids Jebb and Prentice. BMJ 311: , 1995.

17 L exercice entraîne t-il une perte de poids?

18 L exercice et la perte pondérale L exercice seul s avère un moyen modeste pour induire une perte du poids corporel en comparaison à la restriction calorique. La combinaison de l exercice et d une restriction calorique entraîne une perte pondérale comparable à une restriction calorique. Perte pondérale (kg) Exercice -2.1 Restriction calorique -9.1 Interventions (6 mois) Restriction calorique + Exercice Adapté de Wing RR Med Sci Sports Exerc 31 Suppl 11: S

19 Est-ce qu une perte de poids lors de la pratique d activité physique est nécessaire pour soutirer des bienfaits au niveau de ma santé?

20 La pleine forme indépendamment de la grosseur! La pratique d activité physique s accompagne d une réduction marquée de l obésité abdominale et d une augmentation de la masse musculaire malgré une absence de changement au niveau du poids corporel. Ces effets sont dénotés chez l homme et la femme. Ross R et al. Nature Reviews Edocrinol 5: , 2009.

21 * FCR = fonctions cardiorespiratoires Bienfaits de l activité physique au-delà de la perte de poids Sédentaire surpoids (faible FCR*) Actif sans perte pondérale ( FCR) Actif avec perte pondérale ( FCR) + + graisse abdominale graisse abdominale graisse abdominale Risques pour la santé

22 Autres bienfaits de l activité physique Augmenter la résistance à la fatigue mentale Gérer le stress Réduire l anxiété Se rétablir de la dépression Améliorer le sommeil

23 Combien de temps et à quelle fréquence dois-je faire de l activité physique pour en retirer des bienfaits pour ma santé?

24 Recommandations pour la pratique de l activité physique (durée) Un adulte (18-65 ans) devrait pratiquer au moins 150 minutes/semaine d activité physique d intensité modérée. Les activités peuvent être réduites en plusieurs sessions d au moins 10 minutes. La durée requise dépend de l intensité. Agence de la santé publique du Canada:

25 Recommandations pour la pratique de l activité physique (nature) Agence de la santé publique du Canada:

26 Société moderne!!!

27 Effets de l activité physique pour assurer le maintien pondéral R E G Restriction calorique + Sédentarité Dépense énergétique Oxydation des lipides Tonus sympathique Appétit A I N Exercice Chaput JP et al. J Obes doi: /2011/ Chute de la dépense énergétique Mobilisation et oxydation des lipides Mortalité cardiovasculaire Bien-être M AI N TI E N

28 Environnements et activités thermogéniques du futur!

29 Unité de recherche sur le comportement et le métabolisme Faculté des sciences de la santé, Université d Ottawa Hôpital Montfort FONDAMENTALE CLINIQUE Traitement & Prévention de l Obésité COMPORTEMENTALE Dynamique des axes de recherche de l URCM

30 Intensité de l exercice et combustion des graisses «L oxydation maximale des lipides obtenue à 64 +/- 4% VO 2 max et 74 +/- 3% Fc (max).» Tiré de Achten J et al. MSSE 34 (1): 92-97, 2002.

31 Carbohydrate oxidation (g/ min) Fat oxidation (g/ min) Oxydation des glucides et lipides à 40 et 70 % de la VO 2 max A (9) (9) B (9) (9) (9) (7) (9) (7) Time (min) Parker et al. Obes Res 2003, (11):A93

32 Intensité de l exercice et compensation alimentaire Stubbs RJ et al. Am J Physiol. 2004, 286(2):R350-8

33 Stratégies de maintien de la perte de poids Stratégie % utilisant cette stratégie Mesure du poids 75 Réduction de collations 60 Réduction de la taille des repas60 Meilleur choix alimentaires 57 Augmentation d AP 55 Adapté de: Wing et al. OBM 7:190, 1978

34 Calorie Quantité d énergie nécessaire pour élever la température de 1 gramme d eau de un degré C 485 kcal Individu de 70 kg ~1h30 de marche à cadence normale

35 Adapté de Weinsier et al. JCI 1995: 95; Patron de gain de poids chez 24 femmes obèses ayant subi une perte de poids via une restriction calorique Obèses Poids normal Maigres Tx Suivi sans intervention Temps (mois)

36 Classification du risque selon l IMC Classification Catégorie de l IMC (kg/m 2 ) Risque de développer des problèmes de santé Poids insuffisant < 18,5 Accru Poids normal 18,5 24,9 Moindre Excès de poids 25,0 29,9 Accru Obésité Classe I Classe II Classe III 30,0 34,9 35,0 39,9 40,0 Élevé Très élevé Extrêmement élevé Note : Dans le cas des personnes de 65 ans et plus, l intervalle «normal» de l IMC peut s étendre à partir d une valeur légèrement supérieure à 18,5 jusqu à une valeur située dans l intervalle «excès de poids». Adapté à partir de : Organisation mondiale de la santé (2000).

37 Mesure de la circonférence de la taille Mesure de la partie la plus étroite du torse, située à mi-chemin entre la partie inférieure des côtes (en bas de la dernière côte) et la crête iliaque (partie supérieure de l os pelvien), chez une personne debout, ayant les pieds écartées d environ cm. L évaluateur doit s installer à côté du patient. Il doit bien ajuster le ruban à mesurer, sans trop serrer pour ne pas compresser les tissus. Cette mesure s effectue à la fin d une expiration normale et noté à 0.5 cm près.

38 Risque pour la santé : classification à partir de l IMC et du tour de taille IMC Normal Excès de poids Obésité Classe I Tour de taille Hommes < 102 cm (40 po) Femmes < 88 cm (35 po) Hommes 102 cm (40 po) Femmes 88 cm (35 po) Moindre risque Risque accru Risque élevé Risque accru Risque élevé Risque très élevé Note : On peut utiliser la mesure du tour de taille chez les individus ayant un IMC dans l intervalle 18,5-34,9. Lorsque l IMC est 35,0, la mesure du tour de taille ne fournit aucune autre information utile quant au niveau de risque. Adapté à partir de : National Institutes of Health, National Heart, Lung, and Blood Institute. (1998). Clinical Guidelines on the Identification, Evaluation, and Treatment of Overweight and Obesity in Adults. The Evidence Report. NIH, page17

39 Effet de l exercice sur les paramètres métaboliques Un programme de type aérobie présente le potentiel de normaliser les concentrations plasmatiques de TG, HDL-C et de LDL-C chez des individus ayant subi une perte pondérale mais qui sont toujours caractérisés par un surplus pondéral selon les critères de l OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Programme d activité physique (18 sem) Intensité: 50-70% VO 2 max Durée: 50 min./session Fréquence: 3-4 fois/sem Tremblay A et al. Obes Res 7 : , 1999.