Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012"

Transcription

1 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques 21 novembre 2012

2 Mythes sur la profession d après un sondage récent réalisé du 16 au 21 novembre 2102 auprès de nos membres et visiteurs en ligne Une formation en ESE suffit à devenir une éducateur ou éducatrice compétente Les éducateurs et éducatrices ne sont que des «gardiennes» d enfants Les «garderies» ne sont qu un passage obligé pour accéder aux conseils scolaires Pas nécessaire d étudier pendant 2 ans pour savoir comment s occuper des enfants Dans une «garderie», ça ne travaille pas fort L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 2

3 Mythes sur la profession Si j aime les enfants, ça sera facile de devenir éducateur ou éducatrice à la petite enfance N importe qui peut réussir à devenir éducateur ou éducatrice à la petite enfance Allez étudier dans le programme en ESE c est facile Je me considère éducateur ou éducatrice à la petite enfance si je cumule plusieurs années d expérience dans le domaine La profession n offre pas d opportunités d avancement C est une profession uniquement pour les femmes L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 3

4 Profil de la profession Aimer les enfants : cela ne signifie pas uniquement aimer câliner ou jouer avec les enfants, mais accueillir tous les enfants dans leur unicité. Il faut pouvoir tout mettre en œuvre pour favoriser l épanouissement de tous les enfants, y compris ceux qui présentent une différence marquée et qui demandent beaucoup de temps et d énergie ou qui ont une personnalité différente de la nôtre. Faire preuve d une solide maturité affective : c est pouvoir transmettre aux enfants le savoir-faire et le savoir-être pour fonctionner en société, ce qui sous-entend qu il faut le posséder soi-même. Être capable, face à un conflit ou un défi, de pouvoir considérer toutes les possibilités sans se sentir menacé ou dépassé. C est faire preuve d ouverture d esprit quant aux valeurs, croyances et idées des gens qui nous entourent. Avoir développé la confiance en soi et le sens des responsabilités : Un éducateur ou une éducatrice contribue au développement des enfants qui lui sont confiés, ce qui présuppose également leur sécurité. Être conscient de cette responsabilité est fondamental. C est avoir assez confiance en soi pour exprimer son désaccord quand les circonstances le demandent, il important de prendre position et de la défendre même si elle est controversée. C est faire respecter les règles établies auprès des enfants et de leur famille. Avoir développé la capacité de communiquer, d entrer en relation : cette aptitude fait appel à la capacité de faire de l écoute active et d adapter la communication verbale et écrite à l auditoire, c est-à-dire les enfants, les parents ou les collègues. Cette aptitude permet de bien cerner les besoins des enfants et de leur famille, de gagner leur confiance ainsi qu à transmettre à qui de droit de l information pertinente à l épanouissement des enfants. L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 4

5 Profil de la profession Faire preuve de créativité : la créativité permet de rejoindre le monde de l enfance, un monde où tout peut être inventé. La créativité facilite la relation avec les enfants, particulièrement avec ceux qui présentent une différence, et permet de planifier une programmation émergente axée sur les intérêts des enfants. Neutralité : Cette profession exige d avoir la capacité de parfois mettre de côté nos valeurs et croyances afin d accueillir sans jugement les enfants et leur famille. C est de travailler avec les faits sans parti pris. Avoir un bon sens de l'organisation : les éducateurs et les éducatrices sont amenés à développer des activités d apprentissage reliées au développement de l enfant en utilisant différentes ressources. Tous les renseignements concernant la santé de l enfant et les particularités de leur famille doivent être organisés. Leur travail se fait à travers une routine qui doit être planifiée à l avance, autant l horaire que les ressources nécessaires. Avoir beaucoup de flexibilité : il faut pouvoir s adapter rapidement à différentes situations non planifiées. Il faut pouvoir adapter les interventions en fonction des intérêts et de la personnalité des enfants. Il faut pouvoir adapter les activités en fonction des ressources disponibles, de la température, de l humeur et de la santé des enfants. L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 5

6 Promotion de la profession Une majorité d intervenants du secteur de la petite enfance s entendent pour dire que la profession d éducatrice et d éducateur, telle que définit aujourd hui, est jeune. Nous pouvons même affirmer que la profession n a pas encore atteint un seuil de crédibilité acceptable et méritée au sein de la population en générale. La profession n est pas autant valorisée qu elle le devrait. C est préoccupant et nous devons nous en occuper. Conséquences Nombre insuffisant de candidates ayant le profil recherché dans les programmes de formation en Éducation en services à l enfance ; Augmentation du niveau de difficulté dans le recrutement des candidates et candidats ayant le profil recherché ; Propagation de mythes sur la profession qui nuit à sa crédibilité ; Démotivation et désertion des intervenants du secteur. Solutions Valorisation Rejoindre un plus large public grâce aux médias sociaux en offrant la possibilité d échanger et de communiquer les besoins et les attentes du secteur (facebook, twitter, site internet, blogues etc.) ; Développer une charte de l éducatrice et de l éducateur pour démystifier le rôle et les responsabilités; cette charte pourrait être développé conjointement par l Aféseo et l Ordre et être affichée dans tous les services à l enfance ; Offrir une bourse d étude commanditée pour inciter un plus grand nombre de candidats et candidates à s inscrire dans les programmes de formation. Promotion Développer un plan de communication régional pour promouvoir la Journée de l éducatrice et de l éducateur annuel pour démystifier la profession ; Promouvoir davantage la profession en augmentant notre présence médiatique en commentant régulièrement sur le secteur de la petite enfance au sein des médias traditionnels (journaux, radio, télé) pour démystifier la profession et attirer davantage d étudiants ayant le profil ciblé ; Organiser des cafés-rencontres entre employeurs et les finissants des Collèges ; Cibler les occasions de promotion de la profession en ESE dans les foire à l emploi ou salon spécialisé ; Offrir une bourse au maintien en emploi pour augmenter la propension des éducatrices à demeurer dans cette profession à long terme. L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 6

7 L Aféseo en action L avenir de la profession d éducatrice et d éducateur en ESE, un statut à valoriser, à protéger Campagne Une carrière en ESE, ça m intéresse et un objectif annuel du Plan d action stratégique Une compréhension commune des besoins et des actions à prendre pour pallier à la pénurie d éducateurs et d éducatrices à la petite enfance dans nos communautés francophones en Ontario Une uniformisation des messages à véhiculer concernant le secteur et la profession Une meilleure coordination des ressources disponibles par le biais des différents partenaires concernés par la pénurie des éducateurs et éducatrices à la petite enfance Démystifier la carrière d éducateur et d éducatrice à la petite enfance Faire connaître au grand public le métier d éducateur et éducatrice à la petite enfance comme étant une profession règlementée par un ordre professionnel Développer un profil recherché qui favorise la réussite des individus exerçant la profession, connu de tous et véhiculé auprès des étudiants et étudiantes potentiels en ESE Rejoindre un public cible (élèves des écoles secondaires et communautés ethnoculturelles mais aussi des personnes nouvellement arrivées en Ontario) Promouvoir la carrière d éducatrice et d éducateur à la petite enfance auprès des jeunes du secondaire Promouvoir cette carrière comme étant un domaine dans lequel une personne peut cheminer et accéder à différentes fonctions, donc permettant plusieurs possibilités d emploi Accroître le nombre d éducatrices et d éducateurs diplômés et favoriser leur employabilité Pallier aux difficultés de recrutement d éducatrices et d éducateurs en services à l enfance et au sein des écoles qui offrent les maternelles et jardins d enfants à temps plein Percevoir une carrière en éducation en services à l enfance comme étant une perspective d avenir pour un choix de carrière L'avenir de la profession en ESE : On s'en occupe! 7

8 Bottin des ressources Noms Martine St-Onge Directrice générale Bianca Nugent Agente en communications et en relations publiques Site internet Informations sur le contact L'Aféseo : figure de proue par excellence dans l'éducation en petite enfance! 8

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

ÉDUCATRICES ET ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE UNE C RRIÈRE PLEINE DE VIES!

ÉDUCATRICES ET ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE UNE C RRIÈRE PLEINE DE VIES! ÉDUCATRICES ET ÉDUCATEURS DE LA PETITE ENFANCE UNE C RRIÈRE PLEINE DE VIES! TU VEUX CONTRIBUER À L ÉPANOUISSEMENT DES JEUNES ENFANTS? C est exactement ce qui t attend en devenant éducatrice ou éducateur

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Hélène Martin 418 629-4190, poste 5225 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur?

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur? L 1. Qu est ce que l? Un est celui qui observe son environnement, identifie les opportunités qui se présentent eu plan économique ou social, réunit les moyens nécessaires, met en œuvre l activité et en

Plus en détail

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise 7 choses qu un parent néo-canadien devrait savoir sur l éducation canadienne avant de choisir une école pour son enfant PPE Choisir l éducation de langue française car il s agit de l identité, de la vie

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux

Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux Josette Roussel, inf aut. Infirmière conseillère, Association des

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

RECRUTER RECR EN 2012

RECRUTER RECR EN 2012 À L AGENDA Recruter en 2012 Comment valoriser son entreprise auprès des candidats? Utiliser les bons outils pour séduire un candidat Devenir un meilleur recruteur et développer une approche client RH RECRUTER

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E.

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. Il est important pour le CPE de se différencier par une approche axée sur la valeur ajoutée. Vous découvrirez en lisant nos objectifs que notre approche marketing sera

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Educateur spécialisé

Educateur spécialisé CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Le Métier d L éducateur spécialisé vient en aide à des publics ciblés comme les enfants handicapés, les enfants ou adultes

Plus en détail

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES DÈS JANVIER 2015 POUR 6 MOIS MINIMUM Opérant depuis les années 2000, la mission du Groupe Esprit de corps Inc. est : «Contribuer à rendre les équipes et individus plus performants

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Nom, école Ce qui vous amène Ce que je connais de l entrepreneuriat étudiant 2 2000.réflexion sur les programmes et sur l entrepreneurship

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

Pour débuter sur LinkedIn

Pour débuter sur LinkedIn Pour débuter sur LinkedIn Ça sert à quoi? Remplir son profil Développer et réseauter 1 LinkedIn, ça sert à quoi 1. Communication externe Oubliez les adresses courriel erronées, les CRM et les applications

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière L identification du programme I : insertion M: mentorat A : accompagnement J : jeune E : enseignant JE : représente la personne avant

Plus en détail

Glossaire SAO. Processus d entrée en formation. Voici les différentes étapes pour entrer en formation. Primo accueil :

Glossaire SAO. Processus d entrée en formation. Voici les différentes étapes pour entrer en formation. Primo accueil : Glossaire SAO Processus d entrée en formation Voici les différentes étapes pour entrer en formation Primo accueil : Il peut être effectué au sein d une structure d insertion et d emploi, d un organisme

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente?

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? Conseillère en emploi aux cycles supérieurs Service des stages et du placement (514) 340-4711 poste 5908 Local: C-563 guylaine.dubreuil@polymtl.ca

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Conseil Ingénierie Orientation Appui projet RH SOMMAIRE Présentation du CIBC 74 p. 3 Le Bilan de compétences p.

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487 OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES En entreprise Optimiser la pensée, démultiplier les talents Activités axées entreprises En équipe et en individuel Chaque individu a en lui une immense

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Odette Lefebvre 418 723-1880, poste 2357 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire

La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire La relève on y croit! FOIRE AUX QUESTIONS Niveau secondaire 1- Quels sont les préalables à compléter au secondaire afin d être admissible au cégep? L important, c est d obtenir un diplôme d études collégiales

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

om * le meilleur pour vous Développez votre carrière * Libérez votre potentiel * Concrétisez votre réussite

om * le meilleur pour vous Développez votre carrière * Libérez votre potentiel * Concrétisez votre réussite Om* Cati Chambon Conseil, formation & coaching 11 chemin des Vivandes 26110 NYONS T 06 70 10 85 36 catichambon@culturecoaching.fr www.coachingculture.fr N Siret 502 989 700 000 21 Enregistré sous le numéro

Plus en détail

Helsana Case Management

Helsana Case Management «Après mon accident de voiture, j ai tout de suite su que mon avenir professionnel serait remis en question. Cela m a encore plus affecté que l accident lui-même. Helsana Case Management Grâce au case

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Une réponse à des attentes multiples Votre bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de votre temps de travail. Les

Plus en détail

Le guide l entretien professionnel

Le guide l entretien professionnel Le guide l entretien professionnel L évalué La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation annuelle.

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

École secondaire de Casselman

École secondaire de Casselman École secondaire de Casselman Informations générales sur l école L'école innovatrice de Casselman, qui compte 740 élèves, a participé très activement à de nombreux projets d'apprentissage exploitant les

Plus en détail

Des acteurs engagés, des enjeux partagés

Des acteurs engagés, des enjeux partagés Mot du Directeur du mois L Entreprise Aujourd hui, les partenariats écoles & entreprises deviennent une nécessité pour le développement de la formation d ingénieurs. Ils permettent aux futurs ingénieurs

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail