CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE"

Transcription

1 CONSORTIUM POUR L OBSERVATION DOMESTIQUE DES ELECTIONS EN GUINEE OBSERVATION CITOYENNE DU PROCESSUS DE REVISION DU FICHIER ELECTORAL CAS DE LA GUINEE Présentation: Dr Dansa KOUROUMA/Directeur Lansana MANSANDOUNO/ IT specialist

2 OBSERVATION A LONG TERME OBSERVATION DE LA PHASE PRE- ELECTORALE; OBSERVATION DU SCRUTIN (JOUR DU SCRUTIN); OBSERVATION POST-ELECTORALE

3 OBSERVATION DE LA PHASE PRE-ELECTORALE REVISION DE LA LISTE ELECTORALE PRE- AFFICHAGE DES LISTES ELECTORALES CORRECTION DES ANOMALIES AFFICHAGE DISTRIBUTION DES CARTES CAMPAGNE

4 OBSERVATION DE LA REVISION DE LA LISTE ELECTORALE/RECENSEMENT (BIOMETRIQUE) Le fichier électoral, qu il soit biométrique ou non, est aujourd hui une des sources de tension entre la mouvance et les partis de l opposition.

5 FICHIER ELECTORAL EN GUINEE Déficit de confiance entre les acteurs Politiques; Contestation du choix de l opérateur ; Non maitrise du fichier et du découpage électoral; Modalités du choix de l opérateur technique en charge de la révision

6 PROBLEMES SOULEVES PAR LES PARTIS POLITIQUES Le vote des Guinéens de l étranger; Le découpage électoral...;

7 PROBLEMES SOULEVES PAR LES PARTIS POLITIQUES Dans les localités qui me sont favorables, il y a moins de CARLE; Les enfants de moins de 18 ans ont été recensés; Recensement des étrangers.

8 QUE FAUT IL FAIRE? TRANSFORMER LES PROBLEMES POSES PAR LES PARTIS POLITIQUES EN INDICATEURS CLES A OBSERVER

9 OBJECTIF Observer de manière impartiale toutes les phases du processus de recensement biométrique en vue de témoigner de sa régularité, sa sincérité et sa transparence d une part et d autre part alerter au moment opportun la CENI et les autres parties prenantes des irrégularités, anomalies en rapide. vue d une réponse

10 METHODOLOGIE (1/5) Outils de collecte (outil d observation): Comment les élaborer? Un entretien préalable avec les agents ayant participé à au moins une opération de recensement biométrique. Ceci permet d avoir la liste des principales difficultés auxquelles ils étaient confrontés; Le processus de recensement biométrique décrit par le Code Electoral?; Ces difficultés constatées et autres aspects prévus par la loi, sont traduits en questions sur la fiche d observation: pour le Suivi et Evaluation.

11 METHODOLOGIE (2/5) Exemple de points à observer: Est-ce que le centre du recensement est accessible? Est il dans un endroit neutre? Est-ce que le demandeur présente sa carte d identité, passeport (vérifier l'âge et la nationalité); Existence des documents (formulaire de correction, de radiation);

12 METHODOLOGIE (3/5) Exemple de points à observer: Copie de la liste électorale passée de la zone où se situe la CARLE; Présence effective du Président de la CARLE, des délégués des partis politiques; Recensement des mineurs; Nombre de CARLE réellement dénombrés dans la préfecture; Nombre de CARLE fonctionnelle;

13 METHODOLOGIE (4/5) Exemple de points à observer: La maitrise des équipements par les agents recenseurs; La célérité des opérations /temps moyens requis pour un électeur. La réaction de la CENI et de l opérateur dans la correction des anomalies constatées par les observateurs.

14 METHODOLOGIE (5/5). FORMATION DES OBSERVATEURS (SUPERVISEURS) Formation et déploiement de 150 observateurs, dont 27% de femmes dans tous le pays. Ils sont identifiés parmi: Les coordinateurs régionaux: 1 coordinateur régional dans chacune des 8 régions administratives. Les superviseurs préfectoraux: les superviseurs sont déployés en fonction de l étendue de la zone de supervision dans chacune des 38 communes. Technique de déploiement Remplissage des fiches d observation Contenu des formations Remontée des fiches et d autres informations urgentes

15 RESULTATS EST CE QUE LES CHOSES SE SONT DEROULEES COMME IL LE FALLAIT? EST CE QUE TELLE ZONE A PLUS DE CARLES QUE TELLE AUTRE (Test de comparaison à 95%) A PARTIR DU % DES + 18 ANS (RGPH 96); EST CE QUE LA LOI A ÉTÉ RESPECTEE? (CODE ELECTORAL) RECOMMANDATIONS

16 CONSTATS D ORDRE GENERAL L insuffisance de la sensibilisation des électeurs (on ne savait pas qui était concerné par la révision, les membres des CARLEs passaient l essentiel de leur temps à orienter et expliquer, ce qui affectait le nombre de personnes inscrit par CARLE.

17 CONSTATS D ORDRE GENERAL Du temps de démarrage de la révision, pour des raisons non encore élucidées, la révision n a pas démarrée au même moment dans les CARLES. Le déploiement des opérateurs de saisie s est déroulé de manière discontinue ce qui ne permettait pas un démarrage homogène de la révision sur toute l étendue du territoire national.

18 DES CONSTATS A CE STADE La implication faible des administrateurs territoriaux dans le processus, notamment dans les préfectures de l intérieur du pays.

19 DISSEMINATION DES RESULTATS CONFERENCE DE PRESSE PRODUCTION ET TRANSMISSION DU RAPPORT AUX ACTEURS CLES (CENI, PARTI POLITIQUE, PTF, MEDIAS, INSTITUTIONS NATIONALES..)

20 MESURES PRISES 1)De doublonnage multibiométrique ; 2)L installation d un logiciel de monitoring; 3)Flexibilité dans le délai; 4)Mise en place d une commission paritaire chargée de suivre les différentes activités.

21 Les recommandations dans le futur Choix démocratique de l opérateur technique sur la base d un appel d offert ouvert; L implication des partis politiques en lice dans tous le processus; L institutionnaliser de l Audit du fichier ; La professionnalisation de la société civile pour opérer une surveillance impartiale de l enrôlement et de la révision du fichier.

22 MERCI

Présentation du rapport de l OIF. CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international

Présentation du rapport de l OIF. CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international Présentation du rapport de l OIF CENI, Conakry, Guinée 8 fév 2013 Dries De Vleeschauwer Expert IT international 1 La mission 16-18 nov 2012 Objectif: vérifier les recommandations de leur rapport d aout

Plus en détail

DECLARATION PROVISOIRE

DECLARATION PROVISOIRE DECLARATION PROVISOIRE MISSION D ASSISTANCE ELECTORALE DE L INSTITUT GOREE AUPRES DE LA SOCIETE CIVILE TOGOLAISE POUR L OBSERVATION DES ELECTIONS LEGISLATIVES DU 25 JUILLET 2013 AU TOGO Gorée Institute

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F Recrutement CENI-TOGO: TECHNICIENS- MAINTENANCIERS H/F, FORMATEURS DE FORMATEURS H/F, POSTE DE FORMATEURS H/F, POSTE D OPERATEURS DE SAISIE H/F, POSTE D ASSISTANTS COMPTABLES ET FINANCIERS H/F, Poste de

Plus en détail

Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013

Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013 Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013 1. Dans le cadre du dialogue inter-guinéen, la Mouvance Présidentielle et l'opposition, ont engagé des discussions, du 5 au

Plus en détail

Telle est l économie de la présente Loi.

Telle est l économie de la présente Loi. REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGONGO LOI ORGANIQUE MODIFIANT ET COMPLETANT LA LOI N 10/013 DU 28 JUILLET 2010 PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE Avril

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE HAUT CONSEIL DE LA COMMUNICATION HCC CODE DE BONNE CONDUITE POUR LES ACTEURS POLITIQUES, SOCIAUX ET LES MEDIAS A L OCCASION DES ELECTIONS PRESIDENTIELLE ET LEGISLATIVES DE 2011 -*-*-*-*-*-*- Bangui, décembre

Plus en détail

S.U.C.C.E.S. Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques. Lomé le 21/10/2014.

S.U.C.C.E.S. Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques. Lomé le 21/10/2014. S.U.C.C.E.S Lomé le 21/10/2014 Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques 1. Page 1 Qu est ce que c est? Objectifs? SUCCES est une plate-forme de collecte de

Plus en détail

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 27 novembre 4 décembre --------- Guide à l attention des directeurs d école, directeurs ou chefs d établissement, chefs de service, responsables de structure ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

THÈME : PROFESSIONNALISATION DES ORGANISMES DE GESTION DES ÉLECTIONS PANEL 5 : LE RECRUTEMENT ET LA FORMATION DES AGENTS DE L OGE

THÈME : PROFESSIONNALISATION DES ORGANISMES DE GESTION DES ÉLECTIONS PANEL 5 : LE RECRUTEMENT ET LA FORMATION DES AGENTS DE L OGE THÈME : PROFESSIONNALISATION DES ORGANISMES DE GESTION DES ÉLECTIONS PANEL 5 : LE RECRUTEMENT ET LA FORMATION DES AGENTS DE L OGE Une présentation du Dr. FONKAM Samuel AZU U Président d Elections Cameroon

Plus en détail

Les bons réflexes pour garantir le processus

Les bons réflexes pour garantir le processus Les bons réflexes pour garantir le processus Définition du protocole Définition juridique : Pas de définition légale dans le code du travail Définition non juridique : Accord conclu entre l employeur et

Plus en détail

Atelier régional des Nations Unies sur le traitement des données du recensement (3-7 novembre 2008, Bamako/Mali)

Atelier régional des Nations Unies sur le traitement des données du recensement (3-7 novembre 2008, Bamako/Mali) INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Société d Etat Décret n 96-975 du 18 décembre 1996 01 BP V 55 Abidjan Siège social : Cité Adm. Tour C 2 ème étage Tél : 20 21 05 38 Fax (225) 20 21 63 27 DEPARTEMENT

Plus en détail

PRESENTATION DE L AFAPDP

PRESENTATION DE L AFAPDP PRESENTATION DE L AFAPDP PLAN I - Coopération du RECEF avec l AFAPDP II - Importance de la protection des données et rôle d une Autorité de protection des données III - Expérience du BF : coopération entre

Plus en détail

Le nouveau cadre des élections professionnelles

Le nouveau cadre des élections professionnelles Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles Information des personnels de direction des EPLE de l académie de LILLE Réunions de rentrée des

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle de l agent officiel d un parti politique autorisé Élections générales municipales du 3 novembre 2013 OBJECTIFS DE LA FORMATION Sensibilisation à vos

Plus en détail

DIALOGUE DEMOCRATIQUE

DIALOGUE DEMOCRATIQUE DIALOGUE DEMOCRATIQUE THEME PEUT-ON ENCORE FAIRE CONFIANCE A LA COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) POUR L ORGANISATION D ELECTIONS LIBRES, SINCERES ET TRANSPARENTES AU BURKINA FASO? Ouagadougou,

Plus en détail

Élection de l Assemblée Nationale Constituante

Élection de l Assemblée Nationale Constituante Élection de l Assemblée Nationale Constituante Chawki GADDES 14 mai 2011 Une opération électorale? Chaque opération électorale, nous interpelle sur plusieurs plans : I. Quel en est le cycle? II. Quel OGE

Plus en détail

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE Un sommaire analytique détaillé figure en tête de chaque fiche et des tables alphabétiques aux pages 1051 à 1072 La numérotation des paragraphes n est pas continue 1 re partie

Plus en détail

Pour voter pensez à vous inscrire dans votre mairie

Pour voter pensez à vous inscrire dans votre mairie Pour voter pensez à vous inscrire dans votre mairie...avant le 31 décembre 2014 à minuit Elections départementales de mars 2015 Elections régionales de décembre 2015 Vous pouvez vous inscrire sur Internet

Plus en détail

SYSTEME UNIFIE DE COLLECTE ET DE CENTRALISATIONPOUR LES ELECTIONS ET LES STATISTIQUES (SUCCES)

SYSTEME UNIFIE DE COLLECTE ET DE CENTRALISATIONPOUR LES ELECTIONS ET LES STATISTIQUES (SUCCES) SYSTEME UNIFIE DE COLLECTE ET DE CENTRALISATIONPOUR LES ELECTIONS ET LES STATISTIQUES (SUCCES) MODE OPERATOIRE POUR LA CENTRALISATION DES RESULTATS DU SCRUTIN PRESIDENTIEL D AVRIL 2015 SUCCES : Mode opératoire

Plus en détail

L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE

L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE 1. Comment sont fixées les modalités d organisation des élections? 2. Quels sont les moyens matériels de vote qui doivent être mis à disposition des électeurs

Plus en détail

ETUDE DE CAS GHANA. Aix-en-Provence. Septembre 2013

ETUDE DE CAS GHANA. Aix-en-Provence. Septembre 2013 ETUDE DE CAS GHANA Aix-en-Provence Septembre 2013 PRÉSENTATION GÉNÉRALE OBJECTIF Développer, tester, industrialiser et livrer en 11 mois, 33.500 terminaux de vote pour les élections présidentielles et

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Département des Nations Unies pour les Affaires Economiques et Sociales Séminaire Régional sur l Amélioration de l Administration

Plus en détail

E LECTIONS. Pré requis. 1 Générer la liste électorale au format xml

E LECTIONS. Pré requis. 1 Générer la liste électorale au format xml E LECTIONS T r a n s m i s s i o n d é m a t é r i a l i s é e d e s l i s t e s é l e c t o r a l e s Depuis Janvier 0, le ministère de l intérieur a mis à disposition des communes un portail internet

Plus en détail

La démocratie sociale s exprime. Élections professionnelles 2011 dans la fonction publique hospitalière Enseignements méthodologiques

La démocratie sociale s exprime. Élections professionnelles 2011 dans la fonction publique hospitalière Enseignements méthodologiques Jean-Charles FAIVRE-PIERRET Directeur des ressources humaines et du projet social, Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) dans la fonction publique hospitalière Enseignements méthodologiques

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR. Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015. www.ceni-tg.

REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR. Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015. www.ceni-tg. REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015 www.ceni-tg.org 1 Ce Guide, élaboré par la Commission Electorale Nationale Indépendante

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

Rapport d activité. Village électoral dans le cadre des élections législatives du 30 avril 2011

Rapport d activité. Village électoral dans le cadre des élections législatives du 30 avril 2011 Front des organisations de la société civile pour des élections libres, transparentes et pacifiques. Rapport d activité Village électoral dans le cadre des élections législatives du 30 avril 2011 COTONOU,

Plus en détail

Aide pour les formations

Aide pour les formations Aide pour les formations 1 Janvier 2008 Qu elles viennent des bases nouvelles ou des représentants syndicaux nouveaux, la Fédération souhaite répondre efficacement aux multiples demandes de formations

Plus en détail

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Gérard Brégier et Valentine Brégier LE CHSCT EN PRATIQUE Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Sommaire Avant-propos... 13 CHAPITRE 1 Qu est-ce que le CHSCT?... 15 Du CHS au CHSCT, une rupture

Plus en détail

AFRICAN UNION COMMISSION

AFRICAN UNION COMMISSION AFRICAN UNION COMMISSION Mission d observation électorale de l Union Africaine-Madagascar Election présidentielle du 25 Octobre 2013 Déclaration préliminaire - 0 - INTRODUCTION 1. La présente déclaration

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

ÉLECTION FÉDÉRALE. Le 19 octobre 2015

ÉLECTION FÉDÉRALE. Le 19 octobre 2015 ÉLECTION FÉDÉRALE Le 19 octobre 2015 Aperçu de l élection fédérale L élection fédérale aura lieu le 19 octobre 2015. Élections Canada est l organisme non partisan chargé de conduire l élection et de s

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE Un candidat vient demander copie de la liste électorale. Quelle liste électorale doit-on lui fournir : celle qui est arrêtée au 10 janvier ou la liste avec les

Plus en détail

pratiques Mettre en place le vote électronique Pour quels scrutins l employeur peut-il recourir au vote électronique?

pratiques Mettre en place le vote électronique Pour quels scrutins l employeur peut-il recourir au vote électronique? pratiques [élections des représentants du personnel] Mettre en place le vote électronique Lorsqu il organise les élections professionnelles, l employeur a la possibilité d opter pour un vote électronique.

Plus en détail

Paris, le 23 octobre 2014. Le ministre de l'intérieur, La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

Paris, le 23 octobre 2014. Le ministre de l'intérieur, La ministre de la décentralisation et de la fonction publique DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Le ministre de l'intérieur, La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

Plus en détail

LA DECLARATION DES PRINCIPES INTERNATIONAUX

LA DECLARATION DES PRINCIPES INTERNATIONAUX LA DECLARATION DES PRINCIPES INTERNATIONAUX POUR L OBSERVATION ET LA SURVEILLANCE IMPARTIALES DES ELECTIONS PAR LES ORGANISATIONS CITOYENNES et LE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES CITOYENS OBSERVATEURS ET

Plus en détail

Vote électronique par internet : check-list

Vote électronique par internet : check-list Vote électronique par internet : check-list La «check-list» est un outil à destination des organisateurs des élections : IA-DSDEN chefs d établissement responsables de service IEN directeurs d école Elle

Plus en détail

Arrêté N 00630/MP du 21 novembre 1997 portant nomination de directeur du projet Recensement Général de la Population et de l Habitat.

Arrêté N 00630/MP du 21 novembre 1997 portant nomination de directeur du projet Recensement Général de la Population et de l Habitat. Bibliographie Les arrêtés, décisions et décrets Arrêté N 0565/MP/DSCN du 20 octobre 1997 portant création d'un Bureau Central, des Bureaux Départementaux, des Bureaux des Communes urbaines et des Bureaux

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI142

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI142 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI142 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Montant de la subvention Durée totale des

Plus en détail

Mairie : Etat civil et formalités

Mairie : Etat civil et formalités Mairie : Etat civil et formalités Autorisation de sortie du territoire : délivrée par la mairie du domicile L autorisation de sortie du territoire est nécessaire pour tout mineur sans passeport personnel

Plus en détail

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants Règlement intérieur de l Union des Démocrates et Indépendants TITRE I - LES ADHERENTS Article 1 : Adhésions, cotisations et dons Les demandes d adhésion sont adressées soit aux fédérations, soit aux personnes

Plus en détail

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE PANEL 6 LES CENTRES ET ECOLES DE FORMATION EN ADMINISTRATION ELECTORALE DANS L ESPACE FRANCOPHONE LA CHAIRE UNESCO DES DROITS DE LA PERSONNE ET DE LA DEMOCRATIE UNIVERSITE D ABOMEY-CALAVI (BENIN) PAR NOEL

Plus en détail

Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs) vont se succéder :

Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs) vont se succéder : Elections Année électorale 0 L année 0 est une année de scrutins : élections municipales les et 0 mars 0, élections européennes le mai 0. Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs)

Plus en détail

Fiche 1. Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL

Fiche 1. Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL Fiche 1 Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL S O M M A I R E Fiche Informations pratiques 1 Les élections 2 Le rôle du délégué du personnel 3 I N F O R M A T I O N S P R A T I Q

Plus en détail

FICHE DE PROPOSITION

FICHE DE PROPOSITION GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT Groupe de travail n 5 : Construire une démocratie écologique : institutions et gouvernance. Pour l Atelier 5 FICHE DE PROPOSITION I. Intitulé de la mesure Méthode de mise en

Plus en détail

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada

Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada Règles du Comité permanent d appel du Parti libéral du Canada 1. Définitions Dans les présentes règles, «appel» désigne toute demande d examen d une question ou d une décision prise au cours du processus

Plus en détail

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Directeur général des élections du Québec, 2009 Dépot légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 Bibliothèque nationale

Plus en détail

GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014)

GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014) GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014) 1 Table des matières Propos introductifs 3 PARTIE I. LE CONTENTIEUX DE LA LISTE ELECTORALE CONSULAIRE 5 I. Le recours formulé par le ministre

Plus en détail

Document de Projet PROJET D APPUI AU CYCLE ELECTORAL 2015 AU BURUNDI (PACE 2015) Résumé Analytique

Document de Projet PROJET D APPUI AU CYCLE ELECTORAL 2015 AU BURUNDI (PACE 2015) Résumé Analytique Document de Projet PROJET D APPUI AU CYCLE ELECTORAL 2015 AU BURUNDI (PACE 2015) Résumé Analytique Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et les Partenaires Techniques et Financiers

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTEME ELECTORAL SENEGALAIS

PRESENTATION DU SYSTEME ELECTORAL SENEGALAIS REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI.. MINISTERE DE L INTERIEUR. DIRECTION GENERALE DES ELECTIONS. DIRECTION DE LA FORMATION ET DE LA COMMUNICATION PRESENTATION DU SYSTEME ELECTORAL SENEGALAIS

Plus en détail

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL?

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Plaquette_citoyenne.qxd:Avril_2009-BAT 9/04/09 20:20 Page 1 QU EST-CE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Le Conseil constitutionnel est l institution indépendante chargée de veiller au respect de la Constitution,

Plus en détail

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 Mise en œuvre de la communication institutionnelle et de la mobilisation sociale dans le cadre de l élection présidentielle de 2015 Objet : Termes

Plus en détail

Conférence de presse du 8 novembre 2010

Conférence de presse du 8 novembre 2010 Conférence de presse du 8 novembre 2010 Dr Serge Allegrezza Directeur du STATEC 2 du RP2011 Généralités Le recensement de 2011, sera le 36e depuis que le Luxembourg est un Etat indépendant, c est-à-dire

Plus en détail

des élections professionnelles

des élections professionnelles Aide à la préparation des élections professionnelles DP ou CE Septembre 2010 1 Démocratie et citoyenneté à l entreprise Les élections professionnelles, DP, CE, Prud hommes, administrateurs salariés, sont

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES, MODE D EMPLOI Textes de référence : Articles L.2311-1 1 à L2312-5 du Code du travail s agissant des délégués du personnel Articles L.2321-1, 1, L2322-1

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Pièces à fournir ou renseignements à donner

Pièces à fournir ou renseignements à donner Aide sociale CIAS Justificatif de ressources Attestation d accueil Autorisation de sortie du territoire Certificat d immatriculation Carte nationale (durée de validité : 10 ans) Carte d électeur Célébration

Plus en détail

Suppression de l autorisation de sortie de territoire pour les mineurs

Suppression de l autorisation de sortie de territoire pour les mineurs Suppression de l autorisation de sortie de territoire pour les mineurs Mise à jour le 27/03/2013 C e document qui permettait à un enfant de circuler dans certains pays sans être accompagné de ses parents

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2)

REPUBLIQUE DU SENEGAL PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2) REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un but Une foi MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT ELEMENTAIRE PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2) MODELE DE

Plus en détail

DIRECTIVES AU PERSONNEL ÉLECTORAL

DIRECTIVES AU PERSONNEL ÉLECTORAL DIRECTIVES AU PERSONNEL ÉLECTORAL ÉLECTION DU 3 NOVEMBRE 2013 UN MESSAGE DU PRÉSIDENT D ÉLECTION Depuis votre assermentation, vous faites maintenant partie du personnel électoral. Je vous souhaite la bienvenue

Plus en détail

VOTE ELECTRONIQUE PAR INTERNET POUR

VOTE ELECTRONIQUE PAR INTERNET POUR INFORMATION PRESSE SEPTEMBRE 2009 VOTE ELECTRONIQUE PAR INTERNET POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES, TECHNOLOGIE, SECURITE ET EXPERTISE AU RENDEZ-VOUS AVEC EXTELIA! Depuis le 20 août 2008, les entreprises

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE 1 Première partie : La réforme de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA)...3 Introduction.4 1- La CENA à l épreuve des élections : de 1995 à 2003 5 1-1 Cadre

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

Dieudonné MIRIMO MULONGO

Dieudonné MIRIMO MULONGO ORGANISATION, COORDINATION, CONTROLE, EVALUATION ET SUIVI DE L ACTION ELECTORALE par Dieudonné MIRIMO MULONGO Secrétaire Général Administratif et Financier Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale

Plus en détail

DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES

DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES MANUEL D AIDE DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités de Groupe Egalité Professionnelle - Temps

Plus en détail

TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Présenté par

TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Présenté par TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Introduction Présenté par Dr. Alexander Trechsel Université de Genève, Suisse Supposons que nous soyons dans

Plus en détail

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008?

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? MANUEL D AIDE COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Durée du travail Syndicat MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Note d information complétant la circulaire DGT n o 20 du 13 novembre

Plus en détail

ROYAUME DU CAMBODGE. - Vu la Constitution du Royaume du Cambodge;

ROYAUME DU CAMBODGE. - Vu la Constitution du Royaume du Cambodge; Conseil Constitutionnel ROYAUME DU CAMBODGE Nation Religion Roi Dossier ****** nº 255/002/2015 du 23 mars 2015 Décision nº 154/002/2015 CC.D du 24 mars 2015 Le Conseil Constitutionnel - Vu la Constitution

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS ACCORD RELATIF AU VOTE PAR VOIE ELECTRONIQUE SUR PLACE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES DES DELEGUES DU PERSONNEL ET DES MEMBRES DU COMITE D'ETABLISSEMENT

Plus en détail

Utilisation des technologies de l information et de la communication dans l organisation des élections

Utilisation des technologies de l information et de la communication dans l organisation des élections Utilisation des technologies de l information et de la communication dans l organisation des élections Source : www.aceproject.org SOKHNA MBAYE Expert Electoral et TIC Tanger, 19-21 Gorée Institute est

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi PROCEDURE DE DEMANDE DE VISA BIOMETRIQUE POUR LE SENEGAL Infoline : (00221) 78 149 96 96 Pour toute demande de visa, le paiement en ligne est obligatoire.

Plus en détail

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

ELECTIONS PROFESSIONNELLES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 1. Mise en œuvre des élections a. Date et affichage des élections professionnelles b. Négociation du protocole d accord préélectoral c. Les collèges électoraux 2. Electorat a.

Plus en détail

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Communiqué de presse 27 mars 2007 Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Si les citoyens français savent que

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP)

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) Le protocole d accord se négocie entre le chef d entreprise ou son représentant (dument mandaté à cet effet) et les organisations syndicales (OS) représentatives.

Plus en détail

Rapport du Directeur général des élections sur la mise en application de l article 490 de la Loi électorale. Élections générales.

Rapport du Directeur général des élections sur la mise en application de l article 490 de la Loi électorale. Élections générales. Rapport du Directeur général des élections sur la mise en application de l article 490 de la Loi électorale Élections générales du 8 décembre 2008 Directeur général des élections du Québec, 2008 Dépot

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Circulaire du 12 février 2007 relative à la communication sur les projets financés par l Union européenne dans le cadre de la politique de

Plus en détail

SOLUTION D ENREGISTREMENT MORPHO

SOLUTION D ENREGISTREMENT MORPHO SOLUTION D ENREGISTREMENT MORPHO LE GUICHET UNIQUE POUR UN ENREGISTREMENT EFFICACE ET RAPIDE DE LA POPULATION TOUT COMMENCE ICI! L enregistrement de la population est la pierre angulaire de tout projet

Plus en détail

Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique

Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique Commission Nationale de l Informatique et des Libertés (CNIL) Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique 01

Plus en détail

Licence Professionnelle G2EBI. Gestionnaire de l Efficacité Energétique. pour le Bâtiment Intelligent G2EBI

Licence Professionnelle G2EBI. Gestionnaire de l Efficacité Energétique. pour le Bâtiment Intelligent G2EBI Gestionnaire de l Efficacité Energétique pour le Bâtiment Intelligent G2EBI Objectifs de la formation Former des techniciens supérieurs de niveau L3 dans les domaines de : de la mesure de la réglementation

Plus en détail

Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management

Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management Chantal PRALIAUD Chef de Projet Transports Intelligents Groupe Imprimerie Nationale Mme Chantal Praliaud Mission

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Titre I DES DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR. Titre I DES DISPOSITIONS GENERALES REGLEMENT INTERIEUR Titre I DES DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la constitution du 20 janvier 2002 et de la loi organique

Plus en détail

Demande d établissement d un devis et spécifications techniques. pour la réalisation des documents et travaux liés à

Demande d établissement d un devis et spécifications techniques. pour la réalisation des documents et travaux liés à Demande d établissement d un devis et spécifications techniques pour la réalisation des documents et travaux liés à l organisation des élections des unions régionales de professionnels de santé regroupant

Plus en détail

La biométrie au cœur des solutions globales

La biométrie au cœur des solutions globales www.thalesgroup.com GESTION D IDENTITÉ SÉCURISÉE La biométrie au cœur des solutions globales Risques et solutions Explosion de la mobilité des personnes et des échanges de données, croissance des flux

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général chapitre 1 Le concept d audit Lorsque le brouillard ou la pénombre vient, chacun cherche à éclairer son environnement pour mener ses activités, qu elles restent traditionnelles ou qu il faille les adapter

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE L APPLICATION ECECA

GUIDE D UTILISATION DE L APPLICATION ECECA GUIDE D UTILISATION DE L APPLICATION ECECA 1. INTRODUCTION... 2 2. LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SCOLAIRE... 3 2.1 DIRECTEURS D ECOLE : ACCES A L APPLICATION... 3 2.1.1 La saisie des résultats... 3

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

ELECTION DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE DE L IRCEM MUTUELLE DU 19 JUIN 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

ELECTION DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE DE L IRCEM MUTUELLE DU 19 JUIN 2014 PROTOCOLE ELECTORAL Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des Mutuelles sous le n 438.301.186 261 Avenue des Nations Unies BP 593-59060 ROUBAIX Cedex 1 :

Plus en détail

Parti Libéral du Canada. Constitution

Parti Libéral du Canada. Constitution Parti Libéral du Canada Constitution Telle qu adoptée et amendée au Congrès biennal les 30 novembre et 1 er décembre 2006, amendée de nouveau lors du Congrès biennal le 2 mai 2009, lors du Congrès extraordinaire

Plus en détail

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE La confiance au cœur de nos identités PRéSENTATION CORPORATE 2013 2 La confiance au cœur de nos identités écosystème DE L IMPRIMERIE NATIONALE Face aux mutations numériques, l Imprimerie Nationale accompagne

Plus en détail

Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer. Mesdames et Messieurs les maires

Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer. Mesdames et Messieurs les maires MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L OUTRE-MER Paris, le 10 mai 2007 Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer à Mesdames

Plus en détail

(CENI) CODE ELECTORAL & TEXTES D APPLICATION

(CENI) CODE ELECTORAL & TEXTES D APPLICATION COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) BURKINA FASO Unité - Progrès Justice CODE ELECTORAL & TEXTES D APPLICATION Mai 2015 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) BURKINA FASO

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT ENTRE LA CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE ET L ASSEMBLEE NATIONALE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI

PROTOCOLE DE PARTENARIAT ENTRE LA CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE ET L ASSEMBLEE NATIONALE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE AVEC LE SOUTIEN DU SPF AFFAIRES ÉTRANGÈRES, COMMERCE EXTÉRIEUR ET COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT DU ROYAUME DE BELGIQUE PROTOCOLE DE PARTENARIAT ENTRE LA CHAMBRE DES

Plus en détail