Grangeneuve 23 décembre Oléagineux : pool de production et actualités

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grangeneuve 23 décembre 2011 4. Oléagineux : pool de production et actualités"

Transcription

1 Contenu 1. La FSPC en bref Actualités du marché céréalier 2. Céréales panifiables Marché, protection à la frontière et actualités 3. Matières fourragères Marché, protection à la frontière et actualités Grangeneuve 23 décembre Oléagineux : pool de production et actualités Fédération suisse des producteurs de céréales - FSPC Belpstrasse 26, 3007 Berne 5. Perspectives 1. La FSPC en bref?????? 1. La FSPC FSPC = Organisation de producteurs, fondée en 1987 Membres: organisations ou groupements de producteurs et sociétés cantonales, locales ou régionales de sélectionneurs fspc-n. repond 1

2 Assemblée des délégués (230 délégués) Comité (34 membres) Comité directeur (5 membres) 1. La FSPC Secrétariat Activités concrètes de la FSPC : 1. La FSPC Politique agricole : prise de position et lobbying Participation à divers groupes de travail : PA , ALEA, OMC, etc. Membre de swiss granum et de l USP Mesures de communication et de publicité : huile de colza, information suisse sur le pain, Agromarketing suisse, Suisse Garantie, etc. Communication interne : Actualités céréalières (4 fois par année), site internet, Comité, Bulletins de marché, etc. Mesures d allègement de marché (déclassement) Pool de production oléagineux Accompagnement de projets de recherche Etc. = 1. La FSPC Organisation de la branche ou interprofession Fondée en 1999 La majorité dans chaque groupe est requise pour accepter une décision Activités concrètes de swiss granum: 1. La FSPC Défense des intérêts de la branche des céréales, oléagineux et protéagineux Conditions de prise en charge et prix indicatifs Elaboration de concept Qualité (OGM, mycotoxines, etc.) Estimation et recensement de récolte Secrétariats de l Information suisse sur le pain (ISP) et de l huile de colza suisse ( Communiqués de presse Etc. 2

3 Composition des terres ouvertes Total : ha en Introduction 1. Introduction Agriculture suisse, statistique de poche 2011, p Introduction 1. Introduction Taux d auto-approvisionnement Céréales panifiables 85-90% (2009 : 86%) Céréales fourragères 65% (2009 : 63%) Céréales, total 55% (2009 : 53%) (y compris blé dur, avoine comestible, orge de brasserie et maïs) Sources : Tableau 14, Rapport agricole 2011 et Fédération des meuniers suisses Statistiques de poche, 2011, p. 23 3

4 Céréales panifiables 2. Céréales panifiables Evolution des surfaces de céréales panifiables 2. Céréales panifiables 2. Céréales panifiables Marché libéralisé Marché étatique 4

5 2. Céréales panifiables 2. Céréales panifiables La protection à la frontière pour les céréales panifiables se base sur deux éléments : Un contingent d importation de tonnes Un droit de douane adapté chaque trimestre permettant d importer des blés de qualité TOP à un prix de référence de Fr. 56.-/dt dans une fourchette de plus ou moins Fr. 3.- Si les prix mondiaux augmentent, le droit de douane est abaissé Si les prix mondiaux baissent, le droit de douane est augmenté jusqu à max. Fr. 23.-/dt 2. Céréales panifiables: 2. Céréales panifiables fixe flexibilisé 5

6 2. Céréales panifiables 2. Céréales panifiables Besoins de la meunerie en Suisse + Besoins en céréales panifiables de la meunerie en Suisse : t. - Contingent d importation : t. = Solde à fournir par la production suisse : = t. Si la récolte prévue ou effective dépasse tonnes, il y a un risque de pression sur les prix sur l ensemble du marché (offre > demande) La FSPC déclasse le surplus Le déclassement = allègement de marché : Une mesure de droit privé permettant de réguler le marché intérieur En cas de récolte excédentaire en Suisse, la marchandise en surplus est commercialisée dans le secteur fourrager déclassement de céréales panifiables en fourragères Principe : les producteurs, par leurs cotisations, alimentent un fonds (cotisation 2011 : 0,75 Fr./dt) Le fonds d allègement de marché permet de payer la différence de prix panifiable / fourrager au centre On évite ainsi une pression sur les prix pour l ensemble de la marchandise! 2. Céréales panifiables 2. Céréales panifiables 6

7 2. Céréales panifiables Situation sur les marchés physiques au Matières premières fourragères Cours de l Euro : 1.22 Prix par dt Blé panifiable classe TOP Marché physique, blé standard Supplém. transport / qualité Franco frontière, non déd. Taxes à la frontière Franco frontière, dédouané Prix-seuils Référence Fr Fr Fr Fr La protection à la frontière ne peut pas dépasser Fr. 23.-/dt!!! 3. Matières fourragères 3. Matières fourragères Evolution des quantités produites 7

8 3. Matières fourragères 3. Matières fourragères 3. Matières fourragères 3. Matières fourragères La protection à la frontière pour les matières fourragères se base sur un seul élément : Un droit de douane adapté chaque mois permettant d importer matières premières fourragères à un prix défini (prix-seuil) plus ou moins Fr. 3.-/dt Si les prix mondiaux augmentent, le droit de douane est abaissé Si les prix mondiaux baissent, le droit de douane est augmenté 8

9 3. Matières fourragères 3. Matières fourragères 3. Situation actuelle du marché 3. Aktuelle Marktsituation 4. Oléagineux Situation sur les marchés physiques au Cours de l Euro : 1.22 Prix par dt Orge fourragère, Rouen Pois protéagineux, Creil Maïs, Bordeaux Marché physique Sup. transport Franco frontière, non dédouané Taxes à la frontière Franco frontière, dédouané Prix-seuils Référence Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr Fr

10 4. Oléagineux 4. Oléagineux Soutiens pour la récolte Oléagineux N Mesure Partenaire Remarques 1 Soutiens du PPO pour le commission Accepté tournesol et le tournesol HO «oléagineux» 2 Adaptation des conditions de Huileries Problème : baisse du prix payé aux producteurs. prise en charge (humidité) Humidité de 6 % indispensable pour les huileries! 3 Adaptation de la liste variétale CT oléagineux swiss granum OK, à suivre pour les variétés résistantes aux herbicides «post-levée» 4 Augmentation du pourcentage OFAG de 25 % «colza + tournesol» ACW dans les PER 5 Adapter les recommandations Agridea, fiches Semis plus tôt, risque de gel très faible de culture techniques 6 Tournesol «extenso» OFAG, GT PA Suisse Grêle Suisse grêle primes, calculs des montants et des dédommagements 8 Traitements de semences Bayer Mesurol contre corbeaux / pigeons Perspectives fspc-n. repond 10

11 PA ALEA OMC Perspectives Vision 2025 de la FSPC Producteurs de céréales Miser sur la haute qualité Différenciation des produits (Pain spéciaux, labels, etc.) Augmentation du degré d utilisation des machines (collaboration, entreprise, agrandisserment des parcelles) Precision Farming, rotation des cultures interentreprises Maintien de la production céréalière FSPC Développement de stratégies Promotion de la collaboration interentreprise Promotion de la différenciation Filière Réduction des coûts Recherche de nouvelles parts de marché Transparence / communication Recherche du consensus PA PA '000 PD, exploitation de 39 ha sans SST, SRPA, Extenso et biodiversité 80'000 Paiements directs, en Fr. par exploitation 70'000 60'000 50'000 40'000 30'000 20'000 10' Sécurité de l'approvisionnement UGBFG Encouragement des grandes cultures Adaptation Cultures particulières 11

12 A méditer! A méditer! Influence du prix du blé sur le prix du pain: Alimentation mondiale La surface cultivable disponible par habitant diminue Hypothèses : a) 1 kg blé 1 kg pain b) augmentation du prix du blé de Fr /100 kg 10 centimes / kg c) le Suisse consomme en moyenne 50 kg de pain/an SAU disponible par habitant m 2 m 2 m 2 m Fr. par consommateur et par an! Merci de votre attention et bonnes fêtes de fin d année! Fédération suisse des producteurs de céréales Schweizerischer Getreideproduzentenverband 12

Marché céréalier : fonctionnement et actualités

Marché céréalier : fonctionnement et actualités Marché céréalier : fonctionnement et actualités IAG - Grangeneuve 11 mars2015 FSPC - Fédération suisse des producteurs de céréales Pierre-Yves Perrin La FSPC FSPC = Organisation de producteurs, fondée

Plus en détail

Agriculture biologique suisse : Statistiques

Agriculture biologique suisse : Statistiques Agriculture biologique suisse : Statistiques % bio 2013 édition juin2014 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitation touchant

Plus en détail

Conditions de prise en charge

Conditions de prise en charge Conditions de prise en charge Oléagineux (Incl. barèmes de réfactions de poids, AQconcept pour le colza, le tournesol et le soja) Récolte 2013 Berne, le 12 mars 2013 Schweizerische Branchenorganisation

Plus en détail

Association nationale de la meunerie française

Association nationale de la meunerie française Association nationale de la meunerie française LA MEUNERIE FRANCAISE : ses entreprises, ses marchés t tla t structure des entreprises de la meunerie française La meunerie française est composée de 373

Plus en détail

Conditions de prise en charge Oléagineux

Conditions de prise en charge Oléagineux Schweizerische Branchenorganisation Getreide, Ölsaaten und Eiweisspflanzen Organisation de la Branche Suisse des Céréales, Oléagineux et Protéagineux swiss granum Postfach 7957 3001 Bern Tel. +41 (0)31

Plus en détail

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014 Réunion d information activité céréales SCA DE MILLY 21 octobre 2014 ORDRE DU JOUR Bilan collecte moisson 2014 Marché céréalier au 20 octobre 2014 Normes de réception des blés moisson 2014 Rémunération

Plus en détail

Cartes paiements directs

Cartes paiements directs A N N E X E Cartes paiements directs Carte 1 Surface agricole utile des exploitations ayant droit aux paiements directs 2000 ha par exploitation 1

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi.

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi. Loi sur le tarif des douanes (LTaD) 632.10 du 9 octobre 1986 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 28 et 29 de la constitution 1, vu le message du Conseil

Plus en détail

SUISSE GARANTIE RÈGLEMENT SECTORIEL. pour les céréales panifiables, les oléagineux ainsi que leurs produits

SUISSE GARANTIE RÈGLEMENT SECTORIEL. pour les céréales panifiables, les oléagineux ainsi que leurs produits RÈGLEMENT SECTORIEL pour les céréales panifiables, les oléagineux ainsi que leurs produits (En cas de doute, la version allemande fait foi) Version 5 / 2013 Doc. Nr.7.10d Approuvé par la commission technique

Plus en détail

Bulletin du marché des céréales

Bulletin du marché des céréales Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Observation du marché Octobre 214 Bulletin du marché des céréales Les prix suisses

Plus en détail

Politique agricole 2014-17. Position d Uniterre sur le message du Conseil fédéral

Politique agricole 2014-17. Position d Uniterre sur le message du Conseil fédéral Politique agricole 2014-17 Position d Uniterre sur le message du Conseil fédéral Août 2012! Valentina Hemmeler Maïga, permanente syndicale! Responsable dossiers politiques agricoles et souveraineté alimentaire!

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève.

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève. Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève présentent : Les meilleures pratiques de stockage et de préservation des denrées

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Centre d information fenaco Berne, 21 mai 2014 Communiqué de presse concernant l exercice 2013 fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Malgré la météo précaire qui a marqué

Plus en détail

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Spécificités (bio) suisses Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Sommaire 1. Panorama agricole 2. Dates bio clé 3. Evolution 4. Segmentation marché 5. IRAB/FIBL 6. Bio Suisse a. Prérogatives

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

Analyse du coût de production du lait biologique

Analyse du coût de production du lait biologique Analyse du coût de production du lait biologique Evolutions 2007 2009 Jérôme Pavie Institut de l Elevage Analyse des coûts de production en lait biologique Méthode Institut de l Elevage Réseaux d Elevage

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

Centre produits Baies Fraises Framboises

Centre produits Baies Fraises Framboises Centre produits Baies Fraises Framboises 1 ORDRE DU JOUR Proposé 1. Salutations et brèves rétrospectives 2013, infos CP Baies, FUS par Benno Huber 2. Situation 2014 Surfaces, aspects commerciaux et campagne

Plus en détail

Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1

Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1 Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1 L intérêt de l analyse économique Le contexte politico-économique dans lequel évolue une exploitation agricole est en constante mutation. Afin de pouvoir

Plus en détail

Diplôme fédéral d Expert en assurances sociales

Diplôme fédéral d Expert en assurances sociales Assurances Sociales Assurances Sociales Diplôme fédéral d Expert en assurances sociales Diplôme fédéral d Expert en assurances sociales La Formation en bref Titre obtenu: Expert diplômé en assurances sociales

Plus en détail

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE)

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Réunion d information sur les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Mise à jour 9 juin 2015 Adage 35 02,99,77,09,56 www.adage35.org

Plus en détail

BILAN DE SANTE DE LA PAC KAIN, 10.02.2009. José RENARD SPW DGARNE

BILAN DE SANTE DE LA PAC KAIN, 10.02.2009. José RENARD SPW DGARNE BILAN DE SANTE DE LA PAC KAIN, 10.02.2009 Bilan de santé de la PAC Plan de l exposé 1. Pourquoi un bilan de santé? Le contexte 2. Contenu du bilan de santé 3. Accord politique du 20 novembre 2008 4. Etat

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Références Systèmes Septembre 2013 N 1304 Complémentarité et autonomie en protéines en région Centre Potentiels et freins à lever La France importe aujourd hui 40% de ces besoins

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir!

vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir! vous propose UNE FUMURE OPTIMALE la solution de l avenir! Les principaux objectifs et avantages L agronomie En étudiant scientifiquement les critères biologiques, physiques et chimiques, elle joue un rôle

Plus en détail

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail!

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Nous vous soutenons dans votre gestion de risques à l aide d une couverture d assurance globale contre les aléas climatiques. AU SERVICE

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

le groupe soufflet s engage...

le groupe soufflet s engage... maîtrise des risques matières premières le groupe soufflet s engage... www.soufflet.com Face à la grande fragilité de l équilibre entre l offre et la demande mondiale de céréales? Valorisation des productions

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES. POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012

PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES. POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012 PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012 Page 1 Page 2 POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION

Plus en détail

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires Réunion Visuel d intro FFCI/CLIFF N 1 : - Rennes 08.06.2009 Ordre du jour Profil Les clés d une croissance durable Vilmorin et ses actionnaires Tendances et perspectives Visuel d intro N 1 : 1 Visuel d

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Commercialisation des céréales, quelles réglementations?

Commercialisation des céréales, quelles réglementations? Réseau Semences paysannes Biodiversité des semences et plants dans les fermes Cazalens 81 600 Brens Tel/ fax : 05 63 41 72 86 Mail: contact@semencespaysannes.org www.semencespaysannes.org Commercialisation

Plus en détail

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++ COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

Plus en détail

L assurance récoltes en France

L assurance récoltes en France P A C I F I C A - A S S U R A N C E S D O M M A G E S L assurance récoltes en France Colloque FARM - Pluriagri du 18 décembre 2012 Thierry LANGRENEY Directeur général de Pacifica L assurance, un outil

Plus en détail

L ASSURANCE DES PRAIRIES une démarche innovante pour la protection du revenu des éleveurs. Point presse 18 mai 2015

L ASSURANCE DES PRAIRIES une démarche innovante pour la protection du revenu des éleveurs. Point presse 18 mai 2015 L ASSURANCE DES PRAIRIES une démarche innovante pour la protection du revenu des éleveurs Point presse 18 mai 2015 1 L enjeu : protéger la production fourragère Pour les éleveurs : assurer la ration alimentaire

Plus en détail

Oct. Déc. SMP PSL www.swissmilk.ch/prixdulait. Nov.

Oct. Déc. SMP PSL www.swissmilk.ch/prixdulait. Nov. Janv. Janv. Lait de centrale PER 23 juillet 2015 page 1 Dans le cadre de la surveillance du prix du lait, la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL a calculé pour le mois sous rapport les prix

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui L intérêt technico-économique Titre de du l'engraissement diaporama des mâles avec simulations à l'appui Christèle PINEAU Institut de l'elevage Christele.Pineau@idele.fr Matthieu COUFFIGNAL ARVALIS, Institut

Plus en détail

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL MTF/GLO/345/BMG «Renforcement du système CountrySTAT dans 17 pays d Afrique sub-saharienne UTF/UEM/002/UEM «Appui a la mise en œuvre et au développement du système CountrySTAT en Guinée Bissau, au Niger,

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Paris, le 30 décembre 2014

Paris, le 30 décembre 2014 Restructuration financière d AgroGeneration : Projet d émission d'obligations subordonnées remboursables en actions nouvelles ou existantes (OSRANE) garantie par les principaux créanciers obligataires

Plus en détail

Directives céréales IP-SUISSE Juin 2015

Directives céréales IP-SUISSE Juin 2015 IP-SUISSE Page 1 TABLE DES MATIERES 1 STRUCTURE DES DIRECTIVES IP-SUISSE... 3 2 DOMAINE D'APPLICATION... 3 3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES DU LABEL... 4 3.1 Généralité, sensibilisation du producteur (auto-contrôle)...

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 Groupe de l analyse des marchés/division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

Variétés de blé tendre Récolte 2013

Variétés de blé tendre Récolte 2013 ÉDITION Février 2013 Variétés de blé tendre Récolte 2013 LES ÉTUDES DE LES ÉTUDES DE Récolte 2013 : Blés panifiables majoritaires Les blés panifiables dominent avec 92 % des surfaces en blé tendre. La

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Zoom sur les campagnes 2011/2012 et 2012/2013 Données issues des groupes marges brutes Chambre d agriculture d Eure-et-Loir en zone traditionnelle

Plus en détail

Niveau de disponibilité des semences / Caractéristiques et remarques

Niveau de disponibilité des semences / Caractéristiques et remarques LISTE VARIÉTALE N de comm. 1374, Édition Suisse, 2014/15 Dernière actualisation 09.06.2015 Céréales bio Variétés recommandées pour la récolte 2015 Variétés Blé d automne Blé panifiable bio Bourgeon CH

Plus en détail

L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018)

L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018) L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018) Académie d agriculture de France 8 octobre 2014 La politique agricole et alimentaire américaine : quels

Plus en détail

ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES

ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES Principaux types de gel communautaires Les différents types

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Importance de la culture des céréales

Importance de la culture des céréales Importance de la culture des céréales Importance dans le monde La majorité des terres labourables ouvertes dans le monde sont exploitées, lorsque le climat et le sol s y prêtent, pour la culture des céréales.

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX DECOUVRIR le marché à terme céréales et oléagineux LA SECURISATION DES PRIX est un enjeu fort. Pourquoi? La décision de produire ne peut aujourd hui être indépendante de la capacité de vendre. Les produits

Plus en détail

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence Les solutions de l axe Seine HAROPA, 1er ensemble portuaire de France Le Port de Rouen, 1er Port européen d exportation de céréales, s est associé aux

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES

CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES Contexte Européen Réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) 1992 : Baisse des prix garantis ( 25 %), compensés par des aides

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

Ordonnance sur l extension des mesures d entraide des interprofessions et des organisations de producteurs

Ordonnance sur l extension des mesures d entraide des interprofessions et des organisations de producteurs Ordonnance sur l extension des mesures d entraide des interprofessions et des organisations de producteurs (Ordonnance sur les interprofessions et les organisations de producteurs, OIOP) Modification du

Plus en détail

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 Partenaires Département de l économie Service de l agriculture Direction générale de l environnement Géologie, sols et déchets

Plus en détail

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver?

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations?

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

essai variétal colza bio 2012 Courtedoux 2011-2012

essai variétal colza bio 2012 Courtedoux 2011-2012 Conseils et expertises/production végétale Essai variétal colza bio Courtedoux 211-212 Rapport d essai Responsable de l essai : Michel Petitat Fondation Rurale Interjurassienne 2852 COURTEMEON 32 42 74

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES SOLS AGRICOLES AU BAS- SAINT- LAURENT. MARIE- CLAUDE DUQUETTE CHARGÉE DE PROJET Par Michel Riendeau

ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES SOLS AGRICOLES AU BAS- SAINT- LAURENT. MARIE- CLAUDE DUQUETTE CHARGÉE DE PROJET Par Michel Riendeau ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES SOLS AGRICOLES AU BAS- SAINT- LAURENT MARIE- CLAUDE DUQUETTE CHARGÉE DE PROJET Par Michel Riendeau 16 OCTOBRE 2015 Contexte et objecwf du projet Les mowvawons derrière le projet

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales

AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales Markus Oettli Praktikant AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales Môtiers-NE 09.07.2015 Quelques thèmes d actualité TTIP EU-USA & CETA EU-Canada Problématique nouveaux accords

Plus en détail

ACV des produits agricoles sélectionnés en comparaison avec des importations

ACV des produits agricoles sélectionnés en comparaison avec des importations Résumé ACV des produits agricoles sélectionnés en comparaison avec des importations Contexte et objectifs Etant donné le dynamisme du commerce de produits agricoles, la compétitivité écologique du secteur

Plus en détail

Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch. Calendrier bio 2015

Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch. Calendrier bio 2015 Schwand 2 3110 Münsingen Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch SIS 056 SCESp 086 P.P Münsingen «Anrede» «Vorname» «Nachname» «Strasse» «PLZ»

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

Arts Graphiques. Brevet fédéral de Typographiste pour la communication visuelle

Arts Graphiques. Brevet fédéral de Typographiste pour la communication visuelle Arts Graphiques Brevet fédéral de Typographiste pour la communication visuelle Brevet fédéral de Typographiste pour la communication visuelle La Formation en bref Titre obtenu: Typographiste pour la communication

Plus en détail

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.8 Ordonnance du 4 avril 007 relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu les articles 8 à 88 de la loi

Plus en détail

Objectifs et plan de la présentation

Objectifs et plan de la présentation Pour une politique plus écologique: taxer l essence, mais quel impact? Prof. Andrea Baranzini Haute École de Gestion de Genève Directeur DAS Management durable: http://sustainablemanagement.ch E-mail:

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL: anglais DATE: 18 septembre 2014 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES Genève F LOGICIELS ÉCHANGEABLES Document adopté par le Conseil à sa quarante-huitième session

Plus en détail

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS)

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) FONDÉ SUR LE VOLUME : ANALYSE DES CONDITIONS PRÉVUES AU TEXTE RÉVISÉ EN DÉCEMBRE 2008 DU PROJET DE MODALITÉS CONCERNANT L AGRICULTURE À L OMC RÉSUMÉ Genève, Suisse

Plus en détail

Indice des prix à la production et à l importation

Indice des prix à la production et à l importation 05 Prix 982-1100 Indice des prix à la production et à l importation Neuchâtel, 2011 Qu est-ce que l indice des prix à la production et à l importation? L indice des prix à la production (IPP) mesure l

Plus en détail

Niveau de disponibilité des semences / Caractéristiques et remarques

Niveau de disponibilité des semences / Caractéristiques et remarques LISTE VARIÉTALE N de comm. 1374, Édition Suisse, 2015/16 Dernière actualisation 01.10.2015. Céréales bio Variétés recommandées pour la récolte 2016 Variétés Blé d automne Blé panifiable bio Bourgeon CH

Plus en détail

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 3. Évolution des conditions cadres du marché du lait / Présentation des Priorités 2014 2017 de FROMARTE

Plus en détail

> ÉDITION décembre 2014. Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE

> ÉDITION décembre 2014. Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE ÉDITION décembre 2014 Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE Résumé Les capacités de stockage à la ferme sont estimées par l'enquête réalisée par BVA

Plus en détail

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015 Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 20 Liste des variétés Page 2 Herbicides d automne Page 4 Fumure Page 6 Rendements des essais blés Page 9 Recommandations de production Page 10 Page 1 Page

Plus en détail

Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007

Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007 Synthèse de la Matinée du 9 octobre 2007 Rencontre sur l Agriculture périurbaine Arrageoise : Sa place dans la dynamique économique du territoire et son devenir Préambule : Le SCoT et l Agriculture une

Plus en détail

Examen 2011. Comptabilité / controlling

Examen 2011. Comptabilité / controlling Berufsprüfung für Verkaufsfachleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour spécialistes de vente avec brevet fédéral Esame per l attestato professionale federale di specialisti in vendita Examen

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail