LISTE DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 7

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LISTE DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 7"

Transcription

1 LISTE DES CONFÉRENCES M. AÏM Philosophie de la communication et des médias. M. ALEXANDRE Le drame de Paul Claudel : le cycle des Coûfontaine. Mme BENDAVID La femme dans le judaïsme : soumission, rébellion, émancipation. M. BERGMANS La mystique rhéno-flamande. Ses ramifications socioculturelles, littéraires, artistiques, philosophiques. Mme BERTHELOT-GUIET Langages et communication. M. BEYER / Mme GEPPERT La fabrique de l Union Européenne. M. CANDONI L âge d or de l opéra dans le monde germanique. Mme COJANNOT-LE BLANC Les maisons royales en Île-de-France au XVII e siècle. M. DELSAHUT Indiens, les premiers Américains. M. DUMONT Géopolitique, populations et migrations (en France, en Méditerranée, en Europe et dans le Monde). M. ETCHEVERRY L Histoire selon Hollywood. M. FISCHER Écoles et groupes musicaux : de l École de Notre-Dame aux rencontres internationales de Darmstadt. M. FLUSIN Le monachisme palestinien (IV e -VII e s.). M. FORESTIER Don Juan : Tirso, Molière, Mozart et les autres M. FREUND Le raisonnement précaire. p. 8 p. 8 p. 9 p. 9 p. 10 p. 10 p. 11 p. 11 p. 12 p. 12 p. 13 p. 13 p. 14 p. 14 p. 15 LISTE DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / M. FUMEY L homme et ses au-delà (1). M. GRATALOUP Géohistoire de notre regard sur le monde. M. HOPPENOT Entre philosophie et littérature : lire Maurice Blanchot. Mme JEANNE-PERRIER Journalisme et réseaux sociaux. De la gazette à Twitter. Mme LE BRETON «De De Gaulle à Sarkozy : les trajectoires inattendues de la Cinquième République». M. LE PERSON Histoire du Japon traditionnel (XV e -XIX e s.). Le monde des guerriers. M. MARKOVIC Les Balkans occidentaux au XIX e s. : du réveil national à la création de la Yougoslavie. Mme MILLET-GÉRARD Figures féminines dans la Bible et leur reflet dans la littérature et les arts. M. PUECH Figures de sages. M. REGARD Les fondamentaux du féminisme britannique. M. SORON La déconstruction littéraire du sanctuaire «école» dans le roman francophone contemporain. M. WOLVESPERGES La redécouverte de l Antique, décors intérieurs et arts décoratifs français de la seonde moitié du XVIII e s. M. HAMON Cycle du PRES Psychotropes et société. M. MAQUET Cycle du PRES Si on parlait chimie. p. 16 p. 16 p. 17 p. 17 p. 18 p. 18 p. 19 p. 19 p. 20 p. 20 p. 21 p. 21 p. 22 p. 23

2 PROGRAMME DES CONFÉRENCES 61 PHILOSOPHIE DE LA COMMUNICATION ET DES MÉDIAS Par M. Olivier AÏM, Maître de Conférences des Sciences de l Information et de la Communication Jeudi à 17h00 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 17, 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7, 28 avril, 5, 12, 19 mai 1 Philosophie de la communication, philosophie des médias. 2 La pensée médiatique à l ère panoptique. 3 La théorie de la convergence. 4 McLuhan et le sensorium. 5 Les post-mcluhaniens. 6 La philosophie de la communication comme philosophie de la culture. 7 Simmel, l argent et la grande ville. 8 La philosophie de la reproductibilité. 9 La pensée technique de la communication. 10 La philosophie des dispositifs. 11 Des dispositifs aux sphères médiatiques. 12 Le nouveau paradigme du toucher médiatique. 62 LE DRAME DE PAUL CLAUDEL : LE CYCLE DES COÛFONTAINE (L OTAGE, LE PAIN DUR, LE PÈRE HUMILIÉ) Par Didier ALEXANDRE, Professeur de Littérature française et comparée Lundi à 18h30 à l UPMC (Campus des Cordeliers) Amphithéâtre Farabeuf Dates des conférences : 14, 21, 28 février, 7, 14, 21, 28 mars, 4 avril, 2, 9, 16, 23 mai 1 Une trilogie ou un cycle? 2 Claudel et Eschyle. 3 Claudel et Balzac. 4 Structure et poétique de L Otage. 5 Structure et poétique du Pain dur. 6 Structure et poétique du Père humilié. 7 Le drame historique. 8 Le sens de l histoire. 9 L Église et la Synagogue. 10 La destruction et la vanité. 11 Dramaturgie claudélienne (1). 12 Dramaturgie claudélienne (2). 8 / Université Inter-Âges... PROGRAMME DES CONFÉRENCES

3 63 LA FEMME DANS LE JUDAÏSME : SOUMISSION, RÉBELLION, ÉMANCIPATION Par Mme Ariane BENDAVID, Maître de Conférences d Études hébraïques Jeudi à 14h00 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7, 28 avril, 5, 12, 19, 26 mai 1 Introduction : la Bible est-elle misogyne? 2 Dans le Talmud et au-delà. 3 Ève : la tentation. 4 Sarah, entre soumission et autorité. 5 Rebecca : indépendance et audace. 6 Rachel et Léa : amour et maternité. 7 Les femmes de l ombre. 8 Mères, sœurs, épouses. 9 Du Cantique des cantiques à La poésie amoureuse andalouse. 10 Ruth : la force de la détermination. 11 Esther : quand une femme sauve son peuple. 12 Et aujourd hui? 64 LA MYSTIQUE RHÉNO-FLAMANDE. SES RAMIFICATIONS SOCIOCULTURELLES, LITTÉRAIRES, ARTISTIQUES ET PHILOSOPHIQUES Par M. Luc BERGMANS, Maître de Conférences de Civilisation et Littérature néerlandaises Mardi à 18h30 à l UPMC (Campus des Cordeliers) Amphithéâtre Farabeuf Dates des conférences : 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17, 24 mai Au temps de la «Renaissance du Moyen-Âge», une nouvelle spiritualité se développe dans le monde rhéno-flamand. Cette mystique nouvelle, qui laisse une plus grande place aux femmes et à l intériorisation, connaîtra de grandes figures (Ruysbroeck l Admirable, Maître Eckhart ) et influencera l époque en profondeur les arts comme la philosophie. La diversité des approches sert ici l étude d un phénomène riche, aux multiples implications culturelles. 1 Au berceau de la «Minnemystik» : une nouvelle façon de voir la femme chez Robert d Arbrissel ; une nouvelle façon de voir l amour chez les troubadours. 2 Les illustrations du «Scivias» (sache les voies) de Hildegarde de Bingen. 3 L imagerie courtoise de Mechtilde de Magdebourg. 4 Aux origines des béguinages flamands, patrimoine mondial de l UNESCO. 5 Hadewijch, dite d Anvers, poétesse extatique et maîtresse spirituelle. 6 Contre quelques préjugés. L importance de la Raison chez Hadewijch. Que signifie exactement le refus de la règle? 7 Marguerite Porete : mourir pour le droit d amour. 8 Maître Eckhart : la vie vit parce qu elle vit. L homme juste travaille parce qu il travaille. 9 Ruysbroeck l Admirable et l idée du contemplatif en action. Le combat mené contre la fausse mystique de la mystérieuse Bloemardine. PROGRAMME DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 9

4 64 LA MYSTIQUE RHÉNO-FLAMANDE La Dévotion Moderne et l Imitation du Christ. Exemples d une mystique pratique dans le polyptique du Maître d Alkmaar. 11 Nicolas de Cues : son héritage spirituel (les notions de «docte ignorance» et de «coïncidence des opposés») et son héritage matériel (l hôpital Saint-Nicolas avec sa collection préhumaniste de manuscrits enluminés). 12 Quelques conclusions concernant la mystique et la littérature (Maurice Maeterlinck, lecteur de Ruysbroeck), la mystique et l art pictural (tout voir et ne rien voir chez Jan van Eyck) et la mystique et la science (ignorance et conjecture chez Nicolas de Cues). 65 LANGAGES ET COMMUNICATION Par Mme Karine BERTHELOT-GUIET, Professeur des Sciences de l Information et de la Communication Vendredi à 10h15 à la Sorbonne Amphithéâtre Champollion Dates des conférences : 25 février, 4, 11, 18, 25 mars, 1 er, 8, 29 avril, 6, 13, 20, 27 mai 1 Introduction. 2 Langages des corps et des distances : E. Hall. 3 La mise en scène de la vie quotidienne : E. Goffman. 4 Langage et pouvoir : Bourdieu. 5 Quand dire c est faire : Austin. 6 Peut-on parler pour ne rien dire? 7 Peuton ne pas communiquer? 8 La conversation : une activité très régulée. 9 Le contrat de communication. 10 L implicite dans la communication. 11 Existe-t-il des langages visuels? 12 Langages des apparences. 66 LA FABRIQUE DE L UNION EUROPÉENNE : INSTITUTIONS, POUVOIRS ET TERRITOIRES COMMUNAUTAIRES Par M. Antoine BEYER, Maître de Conférences de Géographie Par Mme Anna GEPPERT, Professeur en Aménagement de l espace Mardi à 18h15 à l Institut d Art Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 15, 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17 mai 10 / Université Inter-Âges... PROGRAMME DES CONFÉRENCES

5 66 LA FABRIQUE DE L UNION EUROPÉENNE... 1 Visions d Europe, histoire des alternatives institutionnelles pour l Europe Unie. (M. BEYER) 2 L Union Européenne en quelques dates et en quelques lieux. (Mme GEPPERT) 3 Le grand marché et après? L Europe économique de la CEE à l UEM. (M. BEYER) 4 Au cœur du triangle institutionnel qui gouverne l Union Européenne? (Mme GEPPERT) 5 Strasbourg, Luxembourg, Bruxelles : quelle(s) capitale(s) pour l Europe? (M. BEYER) 6 Les rouages de la prise de décision communautaire. (Mme GEPPERT) 7 Le droit européen au quotidien. (Mme GEPPERT) 8 Anciennes et nouvelles frontières de l Union. (M. BEYER) 9 Qui est candidat à l Union Européenne? (M. BEYER) 10 Aménager l espace communautaire : la politique de cohésion. (Mme GEPPERT) 11 Énergie et transports : l Europe par les réseaux. (M. BEYER) 12 Y a-t-il une Europe sociale? (Mme GEPPERT) 67 L ÂGE D OR DE L OPÉRA DANS LE MONDE GERMANIQUE Par M. Jean-François CANDONI, Maître de Conférences d Études germaniques Mardi à 16h45 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 15, 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17 mai (avec vidéoprojections) 1 Introduction. La réforme de C. W. Gluck. 2 Don Giovanni de W. A. Mozart. 3 Le message des Lumières (I) : La Flûte enchantée de Mozart. 4 Le message des Lumières (II) : Fidelio de L. van Beethoven. 5 L opéra romantique allemand (I) : Le Freischütz de C. M. von Weber. 6 L opéra romantique allemand (II) : Lohengrin de R. Wagner. 7 L élaboration du drame musical : L Anneau du Nibelung de R. Wagner. 8 La réflexion sur le sens de l art dans Les Maîtres chanteurs de Nuremberg de R. Wagner. 9 Opéra et Littérature (I) : Elektra de R. Strauss et H. von Hofmannsthal. 10 Opéra et littérature (II) : Le Chevalier à la rose de R. Strauss et H. von Hofmannsthal. 11 L opéra à l époque de l expressionnisme : Wozzek de A. Berg. 12 Doktor Faust de F. Busoni. 68 LES MAISONS ROYALES EN ÎLE-DE-FRANCE AU XVII E SIÈCLE : CONSTRUCTIONS, AMÉNAGEMENTS ET DÉCORS Cycle organisé en collaboration avec la société d études du XVII e siècle Par Mme Marianne COJANNOT-LE BLANC, Maître de Conférences d Histoire de l Art à l Université de Paris Ouest Nanterre La Défense Lundi à 15h30 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 21, 28 février, 7, 14, 21, 28 mars, 4 avril, 2, 9, 16, 23, 30 mai PROGRAMME DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 11

6 68 LES MAISONS ROYALES EN ÎLE-DE-FRANCE 1 Introduction. Les maisons royales sous Henri IV. 2 Fontainebleau et le Louvre sous la surintendance de François Sublet de Noyers. 3 et 4 Les aménagements intérieurs au temps de Mazarin ( ) et la concurrence du décor privé. 5 Le château neuf de Vincennes ( ). 6 Le Louvre et les Tuileries sous Louis XIV. 7 Le premier Versailles : château et jardins. 8 Les enjeux symboliques de l achèvement de l aile orientale du Louvre. 9 Versailles, deuxième et troisième campagnes. 10 Le programme décoratif de la Grande Galerie de Versailles. 11 Le décor de Trianon et les mutations de la peinture à la fin du règne de Louis XIV. 12 Le domaine de Marly et le renouveau de la statuaire. 69 INDIENS, LES PREMIERS AMÉRICAINS Par M. Fabrice DELSAHUT, Maître de Conférences d Ethno-histoire à l IUFM Vendredi à 13h45 au Lycée Louis le Grand Salle de Conférences Dates des conférences : 11, 18, 25 mars, 1 er, 29 avril, 6, 13, 20, 27 mai, 10, 17 juin (séance double) 1 La voie rouge : l Amérique en La voie rouge : un foisonnement culturel. 3 Une nation contre des nations : Tisquantum et les pèlerins du Mayflower. 4 Une nation contre des nations : la vision de Tecumseh. 5 L assemblée des aigles : Sitting-Bull et le dernier carré de Custer. 6 L assemblée des aigles : Géronimo ou comment capturer le vent. 7 Dans l ombre des braves : Lady Rebecca ou l histoire vraie de Pocahontas. 8 Un monde voué à disparaître : les artistes et ethnographes de l Ouest sauvage. 9 Des siècles de déshonneur : de la Frontière aux territoires indiens. 10 Des siècles de déshonneur : l acculturation en marche. 11 S adapter ou disparaître : les promesses de Wounded Knee. 12 S adapter ou disparaître : être indien aujourd hui. 70 GÉOPOLITIQUE, POPULATIONS ET MIGRATIONS (EN FRANCE, EN MÉDITERRANÉE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE) Par M. Le recteur Gérard-François DUMONT, Professeur de Géographie et Démographie Lundi à 14h00 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 28 février, 7, 14, 21, 28 mars, 4 avril, 2, 9, 16, 23, 30 mai, 6 juin 12 / Université Inter-Âges...PROGRAMME DES CONFÉRENCES

7 70 GÉOPOLITIQUE, POPULATIONS ET MIGRATIONS 1 Paris domine-t-il toujours la France? 2 Une urbanisation uniforme en France? 3 La France est-elle un pays d immigration? 4 Immigration : une politique européenne est-elle possible? 5 Les enjeux géopolitiques des évolutions démographiques en Europe. 6 Villes méditerranéennes et contexte géopolitique. 7 Géopolitique des migrations en Méditerranée. 8 Japon : les enjeux géopolitiques du «soleil démographique couchant». 9 Afghanistan : une géopolitique des populations «régulière» et «séculière». 10 La géopolitique des populations dans l Asie centrale ex-soviétique.11 Le XXI e siècle démographique : risques et possibilités. 12 Les cycles gouvernent-ils notre avenir? 71 L HISTOIRE SELON HOLLYWOOD Par M. Michel ETCHEVERRY, Professeur agrégé d Anglais Vendredi à 15h30 au Lycée Louis le Grand Salle de Conférences Dates des conférences : 11, 18, 25 mars, 1 er, 8, 29 avril, 6, 13, 20, 27 mai, 3, 10 juin 1 Introduction générale. 2 Naissance d une Nation. 3 Autant en emporte le vent. 4 The Patriot, ou le mythe des origines. 5 Le Cid. 6 Dracula, ou l histoire revisitée par l opéra. 7 Barry Lyndon : l école anglaise. 8 Gangs of New York. 9 Lawrence d Arabie. 10 L Homme qui voulut être roi. 11 La Déchirure, ou le Cambodge entre le mélodrame et le témoignage documentaire. 12 Conclusion. 72 ÉCOLES ET GROUPES MUSICAUX : DE L ÉCOLE DE NOTRE-DAME AUX RENCONTRES INTERNATIONALES DE DARMSTADT Par M. Michel FISCHER, Maître de Conférences habilité de Musique des XIX e et XX e s. Vendredi à 17h15 au Lycée Louis le Grand Salle de Conférences Dates des conférences : 11, 18, 25 mars, 1 er, 8, 29 avril, 6, 13, 20, 27 mai, 3, 10 juin PROGRAMME DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 13

8 72 ÉCOLES ET GROUPES MUSICAUX 1 Les célèbres organa de l École de Notre-Dame. 2 Deux générations de compositeurs au service de la cour de Mannheim. 3 Des forces progressistes regroupées autour de Franz Liszt. 4 Séparer le profane du religieux selon les orientations de Louis Niedermeyer. 5 Compositeurs russes autodidactes sous la férule de Mili Balakirev. 6 La famille artistique de César Franck et la fondation de la Schola Cantorum. 7 Le cercle d Arnold Schönberg ou la foi en une musique allemande renouvelée. 8 L anti-wagnérisme et l anti-impressionnisme du groupe des Six. 9 Deux mouvements aux objectifs distincts : l école de Paris et la «Jeune France». 10 Du studio d essai à la recherche musicale avec Pierre Schaeffer. 11 La naissance du Domaine Musical de Pierre Boulez. 12 Les rencontres internationales de Darmstadt entrevues par Luigi Nono. 73 LE MONACHISME PALESTINIEN (IV E -VII E S.) Par M. Bernard FLUSIN, Professeur de Littérature byzantine Mercredi à 14h00 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 2, 16, 23, 30 mars, 6, 27 avril, 4, 11, 18, 25 mai, 1 er, 8 juin 1 Diversité des courants monastiques. 2 Le monachisme aristocratique et les lieux saints. 3 La fin d une époque : la crise chalcédonienne. 4 L historien du désert de Juda : Cyrille de Scythopolis. 5 Nouveaux débuts : Sabas et Théodose. 6 Laure et cénobion 7 L apogée du monachisme palestinien. 8 Le monachisme de la région de Gaza. 9 Le Sinaï. 10 Jean Climaque et la spiritualité monastique. 11 Légendes du désert : la vie de Marie l Égyptienne. 12 Le monachisme et les invasions du VII e siècle. 74 DON JUAN : TIRSO, MOLIÈRE, MOZART ET LES AUTRES Par M. Georges FORESTIER, Professeur de Littérature française et comparée Jeudi à 14h45 au MK2 Hautefeuille Salle 1 Dates des conférences : 17, 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7, 28 avril, 5, 12, 19 mai 14 / Université Inter-Âges...PROGRAMME DES CONFÉRENCES

9 74 DON JUAN : TIRSO, MOLIÈRE 1 Histoire d un titre : Le Trompeur de Séville / L Invité de Pierre / Le Festin de Pierre / Don Juan ou les Festin de Pierre / Don Juan Don Giovanni. 2 Histoire d un sujet : légende du retour du mort / thème du pécheur sans repentir / thème de l inconstance punie / thème de l athée foudroyé. 3 Du Burlador de Sevilla de Tirso de Molina aux Festin de Pierre des auteurs français : le rôle décisif des comédiens-auteurs italiens. 4 Des Italiens aux Français : les comédiens-poètes français (Dorimond et Villiers) et le genre de la tragi-comédie. 5 Molière et le sujet du Festin de Pierre : les raisons d un choix (l affaire Tartuffe et l absence des comédiens italiens). 6 Dramaturgie de Molière : des contraintes d un spectacle «à machines» aux aménagements de la légende. 7 Dramaturgie de Molière : un nouveau Don Juan (et le rôle de Sganarelle). 8 Dramaturgie de Molière : de la disparition d Anna à l apparition d Elvire. 9 Idéologie de Molière : une pièce «philosophique»? 10 Histoire complexe d un texte oublié : Le Festin de Pierre récrit par Thomas Corneille (1677) et le changement de titre (1682). Rôle capital de l édition hollandaise (1683). 11 Postérité de Molière : De Rosimond aux Italiens. 12 Da Ponte-Mozart. 75 LE RAISONNEMENT PRÉCAIRE Par M. Michael FREUND, Maître de Conférences de Logique Mercredi à 18h15 à la Sorbonne Amphithéâtre Champollion Dates des conférences : 16, 23 février, 2, 9, 16, 23, 30 mars, 6, 27 avril, 4, 11, 18 mai La plupart des données dont nous disposons sont incertaines ou incomplètes. Pourtant nous n hésitons pas à fonder des raisonnements dessus, quitte à revenir sur nos conclusions à la lumière de nouvelles informations. La logique «révisable» que nous mettons alors en œuvre diffère de la logique classique utilisée par exemple dans le raisonnement scientifique. Tout comme celle-ci, elle peut cependant être décrite, étudiée et formalisée d une manière rigoureuse. 1 Le langage propositionnel : propositions élémentaires, connecteurs. 2 Langages finis. La notion de monde déduite des tables de vérité. 3 Satisfaction des formules pour un monde. Consistance. Équivalences logiques. 4 La notion de conséquence logique. Propriétés du raisonnement classique. 5 Le raisonnement précaire et la nécessité d un formalisme souple. 6 Les règles de base du raisonnement préférentiel. 7 La monotonie rationnelle et les relations rationnelles. Consistance. 8 Exemples. Relations rationnelles consistantes et chaînes logiques. 9 La sémantique des relations rationnelles consistantes. 10 La problématique des révisions de croyances. L économie des révisions. 11 Les postulats AGM de la révision. 12 Révision de croyances et inférences relationnelles. PROGRAMME DES CONFÉRENCES...Université Inter-Âges / 15

10 76 L HOMME ET SES AU-DELÀ (1) Par M. Gilles FUMEY, Professeur de Géographie culturelle Lundi à 17h00 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 28 février, 7, 14, 21, 28 mars, 4 avril, 2, 9, 16, 23, 30 mai, 6 juin L être humain en quête d immortalité invente des lieux qu on appelle des «au-delà». De l Inde des Veda à la Grèce de Platon et aux Pères de l Église, il isole une part immortelle qu Edgar Morin a regroupé en deux familles : celle des mythes de mortrenaissance (de l Inde aux monothéismes) et celle du double (ombres des Enfers grecs et ancêtres des religions africaines). Nous menons une exploration par les lieux, telle que la pratiquent les géographes culturalistes, pour lesquels l inscription des pensées humaines dans l espace sont des précieux témoignages sur le sens donné à l existence. Voici un premier voyage dans des pratiques très localisées dans le temps et l espace des pensées sur les morts avant une seconde série, en 2012, sur d autres aspects, à la fois universels, locaux et plus contemporains, de l homme face à la mort. 1 Penser la mort : le propre de l homme? 2 Les sépultures de la Préhistoire. 3 L Antiquité et ses rites funéraires. 4 Des nécropoles mérovingiennes aux mausolées. 5 Du Jardin d Éden au Royaume des Cieux. 6 L Enfer dans les grandes traditions religieuses. 7 Immortalité en Égypte et en Inde. 8 Le Livre des morts tibétains : un cas d anthropologie régionale. 9 Les «Vanités» et les monuments funéraires en Europe. 10 Les paradis sur terre : réflexions sur les millénarismes. 11 Outre-tombe chez les Indiens d Amérique et en Afrique. 12 Qu avons-nous fait de nos cimetières? 77 GÉOHISTOIRE DE NOTRE REGARD SUR LE MONDE Par M. Christian GRATALOUP, Professeur de Géographie à l Université Paris-Diderot Mercredi à 17h00 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 2, 9, 23, 30 mars, 6, 27 avril, 4, 11, 18 (à confirmer), 25 mai, 1 er juin, 8 juin (avec vidéoprojections) Nous vivons dans un monde qui change très rapidement et nous le pensons avec des catégories héritées d un lointain passé, celui des sociétés occidentales. Derrière l apparente neutralité des planisphères et des découpages du Monde en continents et océans, on oublie la pensée médiévale, elle-même reprenant des notions antiques et bibliques. Pourtant, ces catégories structurent toujours les organisations mondiales (diplomatiques, sportives ), les statistiques, les réflexes géopolitiques Il a fallu pour cela toute une histoire de représentations artistiques, politiques et mentales, pour que s impose comme une évidence un regard sur le Monde qui n a rien d universel. 16 / Université Inter-Âges... PROGRAMME DES CONFÉRENCES

11 77 GÉOHISTOIRE DE NOTRE REGARD SUR LE MONDE 1 La mondialisation contemporaine impose une remise en cause de notre vision du Monde. 2 Le planisphère n est pas si neutre qu il le paraît. 3 Les Pères de l Église, à l origine de notre découpage du Monde. 4 Invention de l Amérique et laïcisation des continents au XVI e siècle. 5 Mise en scène de l européanisation du Monde. 6 Comment l Encyclopédie a tracé les limites des parties du Monde. 7 De la Magellanie à l Océanie et l Antarctique. 8 Atlantide, continent Mu, Antipodes et autres rêves géographiques. 9 Combien d océans? 10 L Asie et l Afrique existent-elles? 11 Nous et les autres. 12 Une nouvelle carte du Monde. 78 ENTRE PHILOSOPHIE ET LITTÉRATURE : LIRE MAURICE BLANCHOT Par M. Éric HOPPENOT, Professeur agrégé de Lettres à l IUFM Mardi à 17h45 au MK2 Hautefeuille Salle 1 Dates des conférences : 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17, 24, 31 mai 1 Une biographie? Les années trente. 2 Une biographie? De 1958 aux années 80 : une écriture du refus. 3 Blanchot et la pensée contemporaine : Levinas, Foucault, Derrida, Nancy. 4 Loi du récit, récit de la Loi. Une lecture du Très-Haut. 5 Le cercle des récits, de L Arrêt de mort à Celui qui ne m accompagnait pas. 6 D Orphée à Lazare. Mort et résurrection. 7 Sans interruption : Blanchot lecteur de Kafka. 8 Blanchot et la tradition biblique (1). Les Commandements de l écriture. 9 Blanchot et la tradition biblique (2). Prophétisme et messianisme. 10 Levinas, Blanchot, B. Lévy, trois lectures d «Être juif». 11 L écriture fragmentaire. 12 Conclusion. Perspectives de lecture. 79 JOURNALISME ET RÉSEAUX SOCIAUX. DE LA GAZETTE À TWITTER Par Mme Valérie JEANNE-PERRIER, Maître de Conférences d Information et Communication Vendredi à 11h45 à la Sorbonne Amphithéâtre Champollion Dates des conférences : 25 février, 4, 11, 18, 25 mars, 1 er, 8 avril, 6, 13, 20, 27 mai, 3 juin PROGRAMME DES CONFÉRENCES...Université Inter-Âges / 17

12 79 JOURNALISME ET RÉSEAUX SOCIAUX 1 Naissance de la presse, naissance du journalisme. 2 Les nouvelles et les «passeurs des postes». 3 Les mutations techniques, l accélération des cycles de l information. 4 Les agences de presse, médias en réseaux. 5 Un réseau social ou des acteurs sociaux en réseaux? 6 L Internet, média des métissages. 7 Une première génération de sites Les blogs, l ouverture vers l amateurisme journalistique. 9 «Tous journalistes»? La crainte de la perte d un magistère journalistique. 10 La montée en puissance de nouvelles marques médiatiques : Google, Facebook et Twitter. 11 La déontologie et l éthique journalistique au filtre des réseaux. 12 Le journaliste : celui qui filtre le bruit pour construire l information. 80 «DE DE GAULLE À SARKOZY : LES TRAJECTOIRES INATTENDUES DE LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE» Par Mme Isabelle LE BRETON, Maître de Conférences de Questions de Politique et Communication Lundi à 18h30 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 21, 28 février, 7, 14, 21, 28 mars, 4 avril, 2, 9, 16, 23, 30 mai 1 La genèse du régime et ses enseignements. 2 Plasticité, longévité, ambiguïté : les équilibres complexes de la V e République. 3 L irrésistible dynamique de présidentialisation. 4 La présidence de Nicolas Sarkozy. 5 L Élysée et Matignon : un tandem infernal? 6 Défiance, abstention, votes extrêmes : petite sociologie de la représentation nationale en Le Parlement, cet «inconnu». 8 Plurielle et volatile : la «majorité» présidentielle en Communication et politique (1) ou l inéluctable tentation du spectacle. 10 Communication et politique (2) : les défis d Internet. 11 Quelle place pour l international dans la vie politique? 12 Doit-on s inquiéter pour 2012? Remarques conclusives. 81 HISTOIRE DU JAPON TRADITIONNEL (XV E -XIX E SIÈCLE). LE MONDE DES GUERRIERS Par M. Xavier LE PERSON, Maître de Conférences d Histoire moderne Jeudi à 15h30 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 17, 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7, 28 avril, 5, 12, 19 mai 18 / Université Inter-Âges... PROGRAMME DES CONFÉRENCES

13 81 HISTOIRE DU JAPON TRADITIONNEL Ce cycle de conférences se propose d aborder l histoire du Japon traditionnel aux époques médiévale et moderne. À travers des séances thématiques variées, nous découvrirons les spécificités de la civilisation nippone de l époque Muromachi à celle de Meiji. Les conférences, s adressant à un public large, seront abondamment illustrées par des diaporamas. 1 L archipel des royaumes combattants. 2 La société des guerriers. 3 Les contacts du Japon avec l Occident. 4 La restauration de l unité sous les Tokugawa. 5 La société d Edo. 6 La famille dans la société japonaise. 7 Le monde des paysans. 8 Le commerce et la vie économique au Japon. 9 Les croyances et la vie religieuse. 10 Les lettres et la science. 11 L entrée du Japon dans la modernité à l ère Meiji. 12 Le nouvel impérialisme japonais. 82 LES BALKANS OCCIDENTAUX AU XIXE SIÈCLE : DU RÉVEIL NATIONAL À LA CRÉATION DE LA YOUGOSLAVIE Par M. Sacha MARKOVIC, Professeur agrégé d Histoire et Civilisation Mardi à 13h45 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 15, 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17 mai 1 Les Balkans ottomans et austro-hongrois à la veille du XIX e siècle. 2 Les Lumières et l éveil national en Croatie et en Slovénie. 3 Napoléon et les provinces illyriennes. 4 Les révoltes serbes du premier XIX e s. ( ). 5 Les deux premières crises de la question d Orient ( ). 6 Le Renouveau national croate ( ). 7 Le «printemps slovène» de La principauté autonome de Serbie, le Monténégro et la troisième crise d Orient ( ). 9 Les Balkans deviennent une poudrière ( ). 10 Les guerres balkaniques ( ). 11 La Première Guerre mondiale dans les Balkans. 12 Yougoslavisme et création de la Yougoslavie. 83 FIGURES FÉMININES DANS LA BIBLE ET LEUR REFLET DANS LA LITTÉRATURE ET LES ARTS Par Mme Dominique MILLET-GÉRARD, Professeur de Littérature française et comparée Jeudi à 13h15 au MK2 Hautefeuille Salle 1 Dates des conférences : 17, 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7 (à confirmer), 28 avril, 5, 12, 19 mai PROGRAMME DES CONFÉRENCES...Université Inter-Âges / 19

14 83 FIGURES FÉMININES DANS LA BIBLE 1 Ève. 2 Les deux Sara et Agar. 3 Rachel, Lia, la femme de Putiphar. 4 La Fille de Jephté. 5 Bethsabée et les tentatives messianiques. 6 La Reine de Saba. 7 Judith et Salomé. 8 Esther. 9 La sulamite. 10 Marie. 11 Marie- Madeleine. 12 La sagesse. 84 FIGURES DE SAGES Par M. Michel PUECH, Maître de Conférences de Philosophie Mardi à 15h15 à l ASIEM Salle de Théâtre Dates des conférences : 15, 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17 mai 1 La sagesse comme question. 1 Le sage taoïste, le sage confucianiste. 3 Le sage bouddhiste, le sage zen. 4 Le sage stoïcien, le sage épicurien. 5 Le sage socratique, le sage sceptique. 6 Le sage chrétien (François d Assise). 7 Le sage humaniste (Érasme, Montaigne). 8 Le sage moderne (H.D. Thoreau). 9 Le sage politique (M. K. Gandhi). 10 Le sage mystique (J. Krishnamurti). 11 Le sage écologiste (Arne Naess). 12 La sagesse comme réponse. 85 LES FONDAMENTAUX DU FÉMINISME BRITANNIQUE Par M. Frédéric REGARD, Professeur de littérature anglaise des XIX e et XX e Mardi à 16h15 au MK2 Hautefeuille Salle 1 Dates des conférences : 15, 22 février, 1 er, 8, 15, 22, 29 mars, 5, 26 avril, 3, 10, 17 mai 1 La construction juridique de la femme anglaise. 2 La représentation de la femme dans les arts anglais. 3 et 4 L invention du féminisme au XVII e siècle. 5 et 6 William Godwin et Mary Wollstonecraft. 7 et 8 John Stuart Mill et Harriet Taylor. 9 et. 10 Joséphine Butler et la question de la prostitution. 11 et 12 Les essais de Virginia Woolf. 20 / Université Inter-Âges... PROGRAMME DES CONFÉRENCES

15 86 LA DÉCONSTRUCTION LITTÉRAIRE DU SANCTUAIRE «ÉCOLE» DANS LE ROMAN FRANCOPHONE CONTEMPORAIN Par M. Antony SORON, Maître de Conférences de Lettres à l IUFM Mercredi à 15h30 à l Institut Océanographique Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 2, 9, 16, 23, 30 mars, 6, 27 avril, 4, 11, 18, 25 mai, 1 er juin 1 Les Enfants de ma vie de Gabrielle Roy (1977) : le testament de l institutrice? 2 Du Chemin des écoliers (1946) à Uranus (1948) : l école face à l Histoire chez Marcel Aymé. 3 Thérèse et Pierrette à l école des Saints-Anges de Michel Tremblay (1984) : l école entre la croix et la bannière. 4 Le Premier homme d Albert Camus (édition posthume 1994) : au commencement était l école. 5 L Enfant noir de Camara Laye (1953) : autres couleurs de l école. 6 Chemin d école de Patrick Chamoiseau (1996) : l école des langues. 7 L École et la société dans Les Années d Annie Ernaux (2008). 8 Manuscrits de Pauline Archange de Marie-Claire Blais (1968) : enfants terribles ou terribles enfants? 9 Le Souffle de l Harmattan de Sylvain Trudel (1986) : le renouveau de l école buissonnière après Mark Twain. 10 Mademoiselle Chambon d Éric Holder (1996) : portrait de l institutrice en femme amoureuse. 11 Chagrin d école de Daniel Pennac (2007) ou le cancre à l épreuve de l essai. 12 Entre les murs de François Brégaudeau (2006) ou le désespoir des Humanités. 87 «LA REDÉCOUVERTE DE L ANTIQUE, DÉCORS INTÉRIEURS ET ARTS DÉCORATIFS FRANÇAIS DE LA SECONDE MOITIÉ DU XVIII E SIÈCLE» Par M. Thibaut WOLVESPERGES, Maître de Conférences d Histoire de l Art et des Arts décoratifs modernes Jeudi à 18h15 à l Institut d Art Grand Amphithéâtre Dates des conférences : 17, 24 février, 3, 10, 17, 24, 31 mars, 7, 28 avril, 5, 26 mai, 9 juin PROGRAMME DES CONFÉRENCES... Université Inter-Âges / 21

Taxe d apprentissage 2015

Taxe d apprentissage 2015 Taxe d apprentissage 2015 Investir pour l égalité des chances En versant à l université Paris 8 la taxe d apprentissage, vous formez vos futurs collaborateurs, vous investissez dans l innovation pédagogique

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

MINEURES ET MODULES D OPTIONS EN FACULTE DE PHILOSOPHIE ET LETTRES

MINEURES ET MODULES D OPTIONS EN FACULTE DE PHILOSOPHIE ET LETTRES MINEURES ET MODULES D OPTIONS EN FACULTE DE PHILOSOPHIE ET LETTRES En Faculté de Philosophie et Lettres, le programme de 1 er cycle de bachelier est toujours composé de 150 crédits de «disciplines majeures»

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15 Sommaire... 5 L entreprise dans la Société du XXI e siècle... 7 Introduction aux travaux du Colloque de Rennes du 27 mai 2011 organisé par FORDE Claude CHAMPAUD Président du Conseil scientifique du Fonds

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale POURQUOI ÊTRE CANDIDAT? Pour acquérir une solide formation durant la licence et mettre toutes les chances de son côté pour passer dans les meilleures conditions les épreuves d admissibilité

Plus en détail

Présentation du China Institute

Présentation du China Institute Le think tank kindépendant d sur la Chine Présentation du China Institute Ce document est confidentiel et établi à l'intention exclusive de son destinataire. Toute diffusion de ce document ou toute publication

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES D ENTRÉE EN 3 ème ANNÉE

PROGRAMME DES ÉPREUVES D ENTRÉE EN 3 ème ANNÉE Durée 4H, coefficient 1 L épreuve de culture générale vise un triple but : 1 ère ÉPREUVE : CULTURE GÉNÉRALE 1. Vérifier le niveau général des connaissances des candidats Si l épreuve ne comporte aucun

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

HISTOIRE DE L ART FRANCAIS XIXE-XXE SIÈCLES

HISTOIRE DE L ART FRANCAIS XIXE-XXE SIÈCLES 1 HISTOIRE DE L ART FRANCAIS XIXE-XXE SIÈCLES Fabrice MASANÈS-RODE, Ph.D. I. PRÉSENTATION GÉNÉRALE Ce cours propose un enseignement général sur les arts visuels principalement peinture, sculpture, photographie

Plus en détail

Les dossiers seront examinés en Commission Pédagogique. Après avis de la Commision Pédagogique : réponse par courrier postal ou électronique

Les dossiers seront examinés en Commission Pédagogique. Après avis de la Commision Pédagogique : réponse par courrier postal ou électronique ANNÉE 2015/2016 le 17 mars 2015 ADMISSION en Master «Recherche» (1 ère ou 2 ème année) PAR VALIDATION D'ACQUIS SUR TITRES (uniquement pour les étudiants titulaires de diplômes français) (diplômes étrangers

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS «Icônes, voyages à travers les siècles. Aperçu d iconographies» Collections d IMAGOLIGNEA, galerie italienne de restauration d icônes anciennes.

Plus en détail

festival Ciné-Droit Le travail Du 30 mars au 5 avril 2011 3 e édition Colloque, projections et débats Sous la présidence et en présence

festival Ciné-Droit Le travail Du 30 mars au 5 avril 2011 3 e édition Colloque, projections et débats Sous la présidence et en présence festival Ciné-Droit Sur une proposition de la faculté Jean-Monnet Du 30 mars au 5 avril 2011 3 e édition Le travail Sous la présidence et en présence d Elisabeth Roudinesco Au cinéma Trianon, à la faculté

Plus en détail

AbrÉviations utilisées... 7. Transcription... 9. Introduction générale... 11. Première partie «Claudel et le théâtre nô»

AbrÉviations utilisées... 7. Transcription... 9. Introduction générale... 11. Première partie «Claudel et le théâtre nô» Table des matières AbrÉviations utilisées... 7 Transcription... 9 Introduction générale... 11 Première partie «Claudel et le théâtre nô» l HISTOIRE DE LA RÉCEPTION DU NÔ EN OCCIDENT... 31 qu est-ce que

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique CERASA PARIS 8 Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique Site web : www.ipt.univ-paris8.fr/cerasa/ couriel : cerasa@univ-paris8.fr téléphone : 01 49 40 72 68 2, rue de la Liberté

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2016

Taxe d apprentissage 2016 Taxe d apprentissage 2016 Université Paris 8 2 rue de la liberté 93526 Saint-Denis cedex www.univ-paris8.fr Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis 2 rue de la liberté 93526 Saint-Denis cedex Métro :

Plus en détail

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES)

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) responsable : Jean-Marc Vercruysse - SEMESTRE 1 - ECU 1 : Questions de littérature

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines :

Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines : Les quatre licences du département Lettres Langues et Sciences Humaines : Licence Arts, Lettres et Langues, Mention Anglais Licence Arts, Lettres et Langues, Mention Langues, Littératures et Civilisations

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

PROGRAMME, COURS ET BIBLIOGRAPHIE. CPGE aux écoles de commerce : ECS 3 et ECE5

PROGRAMME, COURS ET BIBLIOGRAPHIE. CPGE aux écoles de commerce : ECS 3 et ECE5 PROGRAMME, COURS ET BIBLIOGRAPHIE CPGE aux écoles de commerce : ECS 3 et ECE5 PROGRAMME DE CULTURE GENERALE EC PREMIERE ANNEE 2015 2016 Professeur : Danielle Pasquine -Baïsse Rédaction officielle du programme

Plus en détail

LES ECRITURES VISUELLES DE L HISTOIRE DANS LA BANDE DESSINEE :

LES ECRITURES VISUELLES DE L HISTOIRE DANS LA BANDE DESSINEE : LES ECRITURES VISUELLES DE L HISTOIRE DANS LA BANDE DESSINEE : ENJEUX ET PRATIQUES. Séminaire organisé et animé par Pierre- Laurent DAURÈS (Maître de Conférence à Sciences Po Paris, enseignant à l Ecole

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Langue vivante 1 pour tous : l anglais. en Seconde. en Première. en Terminale

Langue vivante 1 pour tous : l anglais. en Seconde. en Première. en Terminale LYCEE JEAN MONNET 70, Avenue du Général de Gaulle 33290 BLANQUEFORT 05.56.6.35.56 ce.0332745e@ac-bordeaux.fr POUR LA RENTREE 2010 Langue vivante 1 pour tous : l anglais Les niveaux en Seconde en Première

Plus en détail

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles»

Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire. «Paris ville cosmopolite, citoyenne et de diversités culturelles» Lycée Professionnel Jules MICHELET 1, rue Jules Michelet 94120 FONTENAY SOUS BOIS Tél. : 01.48.75.64.85 Fax : 01.48.75.80.87 Projet disciplinaire d ouverture culturelle en Lettres Histoire THEME «Paris

Plus en détail

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie Master Métiers l Enseignement, l Education et la Formation Mention «Second gré» Parcours Philosophie 1- Présentation générale du parcours : La mention Second gré parcours Philosophie du master MEEF est

Plus en détail

14 e Salon du Livre de Toulouse PROGRAMMATION

14 e Salon du Livre de Toulouse PROGRAMMATION 14 e Salon du Livre de Toulouse PROGRAMMATION Jour 1 "La troisième Francophonie dans la mondialisation: antidote à la confrontation des cultures" par Philippe Claudel, Philip Roth Mercredi 5 mai 10 à 12h

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en PREMIERE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL THEME: PLAN: 1 2 3 4 BACCALAUREAT : NOM : PRENOM

Plus en détail

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN INTRODUCTION C est autour de l œuvre publicitaire d Auguste POULAIN, né à Pontlevoy, à la Ferme des Bordes en 1825 et fondateur de la chocolaterie de Blois, que nous vous invitons à découvrir les grands

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales?

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Cette formule n est pas pure provocation. Confronté à l emprise croissante de l idéologie «économiste» sur nos sociétés logique comptable,

Plus en détail

recherche L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques?

recherche L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques? CERC Centre d'études et de Recherches Comparatistes recherche Colloque L enseignement des littératures étrangères et la traduction - pourquoi et comment enseigner les littératures asiatiques? Jeudi 4 juin

Plus en détail

Master de l Enseignement, de l'éducation et de la Formation MASTER CULTURES LAÏCITE RELIGIONS. Présentation

Master de l Enseignement, de l'éducation et de la Formation MASTER CULTURES LAÏCITE RELIGIONS. Présentation MASTER CULTURES LAÏCITE RELIGIONS Présentation Dans la société française actuelle, on assiste simultanément à un «retour au religieux» et à une méconnaissance «du religieux» qui imposent une prise en compte

Plus en détail

PROGRAMME PROJET CPGE

PROGRAMME PROJET CPGE M. Le Monze 2012-2013 PROGRAMME PROJET CPGE NIVEAU PREMIERE Axes : 1. Présentation des CPGE et de leurs débouchés 2. Méthodes de travail au lycée et dans ces classes 3. Les caractéristiques et problématiques

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5. Yves Saint Laurent

Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5. Yves Saint Laurent Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5 Yves Saint Laurent YVES SAINT LAURENT 14 Janvier 2009 Carte d identité Prénom: Yves Henri Donat Mathieu Nom: Saint Laurent Date de naissance: 1er Août 1936 Lieu de naissance:

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource]

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource] ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE [titre de la ressource] Titre 1 : Description : Domaine artistique 2 : Période historique :Primaire : Collège : Lycée : Thématique :Collège : Lycée

Plus en détail

Nous vous remercions de votre collaboration et nous vous demandons de nous renvoyer ce questionnaire le plus rapidement possible.

Nous vous remercions de votre collaboration et nous vous demandons de nous renvoyer ce questionnaire le plus rapidement possible. QuickTime et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser cette image. ASSOCIATION EUROPÉENNE DES ENSEIGNANTS SECTION FRANçAISE - RÉGIONALE DES PAYS DE LA LOIRE Enquête sur la pratique professionnelle

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Projet d'aménagements apportés au programme d'histoire-géographie éducation civique Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Octobre 2013 MEN/DGESCO Histoire Géographie_

Plus en détail

ESPACE MONDIAL Cours magistral de Bertrand BADIE

ESPACE MONDIAL Cours magistral de Bertrand BADIE ESPACE MONDIAL Cours magistral de Bertrand BADIE Conférence de méthode de Martine ALONSO MARQUIS martine.alonsomarquis@sciences-po.org Vendredi 8h00 10h00 salle 26 27 rue Saint-Guillaume, 75006 Paris UP

Plus en détail

Remerciements...VII Avant-propos...XV Préface...XVII Liste des auteurs... XIX

Remerciements...VII Avant-propos...XV Préface...XVII Liste des auteurs... XIX Table des matières Remerciements....VII Avant-propos....XV Préface....XVII Liste des auteurs... XIX Introduction générale... 1 Catherine Teiger et Marianne Lacomblez Partie I Analyses du travail, formations

Plus en détail

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE 2 Objectifs de la formation La mondialisation des relations et des marchés implique l émergence d un nouveau profil de gestionnaires, capables de maîtriser plusieurs

Plus en détail

Spiritualité laïque. Rencontres à Arles Printemps 2015

Spiritualité laïque. Rencontres à Arles Printemps 2015 Spiritualité laïque Rencontres à Arles Printemps 2015 10-12 avril 2015 La résistance poétique apprendre à vivre Vendredi 20 h 30 : intervention d EDGAR MORIN Samedi 10 h-18 h : atelier observation, mouvement,

Plus en détail

Programme des cours et séminaires du Master Recherche «Communication et médiations», promotion 2012-2013

Programme des cours et séminaires du Master Recherche «Communication et médiations», promotion 2012-2013 Programme des cours et séminaires du Master Recherche «Communication et médiations», promotion 2012-2013 Les cours, séminaires et réunions ont lieu (sauf indication contraire) salle E 25 de l Ancienne

Plus en détail

Equipe d Accueil Textes et Cultures. Fiche membre. Michael HEARN

Equipe d Accueil Textes et Cultures. Fiche membre. Michael HEARN Equipe d Accueil Textes et Cultures Fiche membre Michael HEARN Master of Arts, Docteur en Sciences politiques Maître de conférences à l Université d Artois Membre permanent Champs de recherche : Institutions,

Plus en détail

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique

CERASA PARIS 8. Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique CERASA PARIS 8 Centre d Études, de Recherche et d Actions Solidaires avec l Afrique Site web : www.ipt.univ-paris8.fr/cerasa/ courriel : cerasa@univ-paris8.fr téléphone : 01 49 40 72 68 2, rue de la Liberté

Plus en détail

La communication, et après?

La communication, et après? 14e congrès RANACLES 24 novembre 2006 La communication, et après? Mythes, fantômes et clichés Christian MARCON Maître de conférences ICOMTEC Institut de la Communication Université de Poitiers 1999 : un

Plus en détail

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Prénom : Nom : I. Deux grandes voyages, se repérer. 7 /7 Points 1. Comment appelle-t-on les deux lieux géographiques représentés sur la

Plus en détail

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Spectacle pour acteurs et marionnettes Mise en scène collective Administration Contact Théâtre des 4 Vents Philip Ségura 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Tél : 04 94 84 78 86 e-mail

Plus en détail

La parité? Femmes & Hommes au musée Condé DOMAINE DE CHANTILLY

La parité? Femmes & Hommes au musée Condé DOMAINE DE CHANTILLY La parité? Femmes & Hommes au musée Condé? Catalogue des modules de l exposition itinérante Service des Publics Actions éducatives et culturelles Introduction Le Domaine de Chantilly se mobilise en faveur

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

FAIRE DON : PHILANTHROPIE & CO

FAIRE DON : PHILANTHROPIE & CO FAIRE DON : PHILANTHROPIE & CO Appel à propositions de la revue ethnographiques.org Date limite de soumission : 15 janvier 2016 (Numéro à paraître printemps 2017) Depuis une vingtaine d années, les pratiques

Plus en détail

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr Service Éducatif www.archives.rennes.fr ateliers de découverte historique 5Fi202 L atelier se compose d une visite du bâtiment et d une séance de recherche historique sur les documents d archives. :: Oobjectifs

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS

L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS ATELIERS PUBLICS 2014 2015 BIENVENUE DANS LES ATELIERS

Plus en détail

(8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie»

(8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie» Nature des épreuves 1) Questions contemporaines (8h30-11h30) (durée : 3h, coefficient 3, dissertation, un sujet à choisir parmi deux). Thèmes 2016 : «L école» et/ou «La démocratie» 2) Histoire (entre 13h30

Plus en détail

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Masters en Sciences politiques - 6 - Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Programme(s) de Bachelier Mineure Prérequis Accès direct moyennant Mineure Mineure et Prérequis Bachelier

Plus en détail

Voyage Amsterdam-Pays Bas du 4 au 12 juin 2016

Voyage Amsterdam-Pays Bas du 4 au 12 juin 2016 Voyage Amsterdam-Pays Bas du 4 au 12 juin 2016 Programme de 9 jours préparé et organisé par François Uberfill en collaboration avec les voyages Samedi 4 juin : 5h00 : Départ de Strasbourg à bord d un autocar

Plus en détail

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Extension 4 jours/3 nuits à Paris à partir de 210 Extension 6 jours/5 nuits à Paris à partir de 340 Bataille de Normandie, le musée à partir de 60 Diner croisière

Plus en détail

Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) Licence

Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) Licence Explications Proposition de cours pour les étudiants d'échange (liste non exhaustive) S1 1er semestre 1ère année de licence S3 1er semestre 2ème année de licence S5 1er semestre 3ème année de licence S7

Plus en détail

Préparation Concours Passerelle 1- Toulouse

Préparation Concours Passerelle 1- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours Passerelle 1- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours Passerelle 1

Plus en détail

Questionnaire. Présentation

Questionnaire. Présentation Document de travail : version 7 Questionnaire La dernière réunion du bureau de la Confrasie (avril 215) a été l'occasion de définir certains axes du plan d'action 215-217 de la Conférence régionale Compte

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Numéro 3 Décembre 2013

Numéro 3 Décembre 2013 La lettre de l orientation des Lycées français en Espagne Numéro 3 Décembre 2013 Terminales En France Zoom sur les Instituts d Etudes Politiques I.E.P Aux côtés de Sciences Po Paris, sans doute le plus

Plus en détail

Humanités numériques. Serge Abiteboul INRIA Saclay & ENS Cachan

Humanités numériques. Serge Abiteboul INRIA Saclay & ENS Cachan 1 Humanités numériques Serge Abiteboul INRIA Saclay & ENS Cachan Basé sur un texte de l Encyclopédie de l humanisme méditerranéen avec Florence Hachez- Leroy, Université d Artois & EHESS ICDE 2012 2 Le

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

COLLECTIONS PERMANENTES

COLLECTIONS PERMANENTES COLLECTIONS PERMANENTES Travaux sur la tour de l horloge LES CHANTIERS EN COURS Les travaux sur les bâtiments : des travaux de restauration des façades ont été engagés sur le couvent des Cordeliers (2004),

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

Master - Mention arts - Spécialité histoire des arts

Master - Mention arts - Spécialité histoire des arts Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 27/01/2016. Fiche formation Master - Mention arts - Spécialité histoire des arts - N : 4754 - Mise à jour : 04/06/2015 Master - Mention

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage Année scolaire 2014-2015 Projet interdisciplinaire comportant un voyage sur la Côte d Azur. Coordination du projet interdisciplinaire et organisation du voyage : Nathalie LIARD, professeur de français.

Plus en détail

Diplôme National du Brevet - Session 2015

Diplôme National du Brevet - Session 2015 NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

Nouvelle campagne publicitaire des vins de Bordeaux

Nouvelle campagne publicitaire des vins de Bordeaux Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux Communiqué de presse // novembre 2011 publicitaire des vins de Bordeaux Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) lance la nouvelle publicitaire

Plus en détail

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la méthode d analyse en groupe PAGE 1 Responsables et contact : Raphaël Darquenne (Réseau MAG) Tel : 0479 76 17 82 e-mail

Plus en détail

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique «Expérience monochrome» Fiche technique Monochrome Le pouvoir des couleurs Monochrome (Définition issue du «vocabulaire d Esthétique» d Etienne Souriau) : Qui est d une seule couleur. On ne qualifie guère

Plus en détail

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Extraits des Statuts relatifs à la présentation d une candidature....p.2 Formulaire de Présentation d une candidature p.3

Plus en détail

Animations /Formations

Animations /Formations Animations /Formations DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. Démocratie? La sécu? Institutions? Énergie? Communes? DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. MOC-CIEP Liège -Huy-Waremme

Plus en détail

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents

FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents FESTEM France - Espagne - Slovénie -Trans Europe Music Le rôle des radios dans l émergence des nouveaux talents Retrouvez le projet sur facebook : FESTEM LE PROJET FESTEM : Des échanges radiophoniques

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES Sommaire Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES 1. Une longue introduction en trois mots.............................. 3 Autour du mot «santé» (et maladie)................................

Plus en détail

FORMATIONS. 2ème Semestre 2014 :

FORMATIONS. 2ème Semestre 2014 : FORMATIONS 2ème Semestre 2014 : Loi d avenir / réforme de la PAC : Comment ces réformes vont influer sur les territoires (2 journées) Dates et lieux : plusieurs dates et lieux de formation (cf. dernière

Plus en détail

1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges

1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges International Association of Sports Economists. Association Internationale des Economistes du Sport 1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport

Plus en détail

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS QU EST- CE QUE L OPTION CINÉMA- AUDIOVISUEL? L option Cinéma Audiovisuel (CAV) fait partie des enseignements artistiques proposés au lycée. Le lycée Albert

Plus en détail

J E P A S S E À L. Ici, action veut dire : redécouvrir le plaisir d apprendre, révéler sa vraie nature, passer du savoir au faire...

J E P A S S E À L. Ici, action veut dire : redécouvrir le plaisir d apprendre, révéler sa vraie nature, passer du savoir au faire... J E P A S S E À L Ici, action veut dire : redécouvrir le plaisir d apprendre, révéler sa vraie nature, passer du savoir au faire... Institut Supérieur des Médias - LYON - PARIS Institut Supérieur des Médias

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE Ce corrigé a été réalisé dans les conditions de l examen en dehors du temps de mise en page. Il vous permet de vous situer

Plus en détail

LA CLASSE DE PREMIERE

LA CLASSE DE PREMIERE LA CLASSE DE PREMIERE Depuis la rentrée 2011, les élèves de 1 ère bénéficient d un conseil d orientation anticipé. Objectif : mûrir leur projet de poursuite d études dans l enseignement supérieur et faciliter

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail