Rôles et Limites des UCC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rôles et Limites des UCC"

Transcription

1 Rôles et Limites des UCC Lille - Journée Mondiale Alzheimer 2015 Dr Jean ROCHE CHRU de Lille

2 Origine des troubles du comportement dans les M.A.M.A. Facteurs Psychologiques Facteurs Neurologiques Troubles du comportement Facteurs Somatiques Environnement 2

3 MAMA et Prise en charge troubles du comportement perturbateurs (HAS 2009) 3 Attention: Différences entre troubles du comportement aigus / chroniques

4 Evolution Tr. Comportement avec l évolution des Tr. cognitifs 4 Pr Robert HAS BMJ Avril 2010

5 UCC Mesure n Intérêt réaffirmé lors évaluation du Plan Alzheimer UCC prévues => En France en 2015, un peu de 120 UCC ouvertes ou programmées

6 UCC Mesure n 17 Prise en charge patient atteint de maladie d Alzheimer en situation de crise en UCC - Pas de critères d âge - Uniquement troubles comportements productifs - Patients valides (quid des non valides?) 6

7 Les UCC ce n est pas Une unité de Psychiatrie Un Court séjour prenant en charge des patients confus et/ou trop instables sur le plan somatique Un lieu de bilan étiologique des syndromes démentiels Une Unité d Hébergement Renforcée (UHR), accueillant des TC chroniques dans le cadre d une MAMA Un lieu d attente d Hébergement 7

8 8

9 9 Dr Jean Roche Lille 21 sept 2015

10 Privation liberté pour qui et pourquoi? Unité sécurisée Place de la liberté / de la sécurité individuelle et des autres patients, des soignants? Droit? Unité fermée ou sécurisée? Attention aux contentions chimiques 10

11 Profil des patients accueillis (24UCC) 11 Enquête DGOS-SFGG 2012

12 Enquête nationale UCC % des patients ont 75 ans et plus 5% ont moins de 65 ans 58% de femmes Adressé par CSG 23%, MT-Domicile 22%, Autres MCO 19,6%, EHPAD 17% Durée séjour <30 jours : 26% jours: 52% > 50 jours: 22% 58% retournent dans leur lieu de vie habituel 24% entrent en EHPAD 12 Fiche BNA UCC prévue 2016 Enquête DGOS-SFGG 2012

13 Plateformes Aidants MAIA Relais-CLIC Associations Soins à domicile Médecin traitant Hospitalisations Méd, Chir, SSR Médecins coordonnateurs EHPAD UCC Urgences Equipe mobile intra ou extrahospitalière Long Séjour UHR Consultations /HDJ mémoire Secteur Psychiatrique Autres UCC 13 + UCC intégrée au sein d une filière 13

14 UCC Mesure n 17 Objectifs et nature des soins - Stratégies pour limiter conséquences des déficits cognitifs - Soins préventifs / situation de crise - Maintien, voire amélioration / réalisation actes de la vie quotidienne 14

15 Thérapies non-médicamenteuses 5 cibles principales d actions - les capacités cognitives: -> par la sollicitation et l entraînement de ces fonctions - réhabilitation fonctionnelle: -> Approche psycho-dynamique (ergo, psychomot, kiné ), - stimulation sensorielle (snozelen ) - le bien être: -> Environnement architectural et organisation adaptée - l insertion notamment familiale: ->Accompagnement et formation des aidants familiaux 15

16 Enquête DGOS/SFGG : les TNM Les TNM les plus utilisées : (Base : 69 UCC) Gym - Psychomotricité Kinésithérapie Ergothérapie Orthophonie 18% Stimulation sensorielle Relaxation Snoezelen Luminothérapie 17% Stimulation cognitive 15% Art thérapie Activités manuelles Jeux Théâtre Peinture 13% 16

17 Traitements non médicamenteux en UCC Base du projet thérapeutique individualisé en UCC pour limiter le recours aux TTM psychotropes Besoins : Formation des soignants Connaissance du patient (recueil d informations et observation envies et besoins du patient) Structuration des ateliers (fiches ateliers) Choix d ateliers adaptés au patient Analyse multidisciplinaire des résultats Transmission de ce savoir faire aux autres soignants et à la famille 17 17

18 Relaxation 18

19 Marche 19

20 Activités en groupe en plus des soins individuels 20 Dr Jean Roche Lille 21 sept 2015

21 21

22 Consommation médicaments Entrée/Sortie (sur 29 UCC) Bleu foncé : Entrée Bleu clair : Sortie - Essayer de privilégier TTM non médicamenteux mais tenir compte des limites au niveau du lieu de vie habituel - Prise en charge aidants familiaux 22 Enquête DGOS-SFGG 2012

23 Patients jeunes (<65ans) 84 UCC interrogées 55 UCC ont répondus (65%) 33 UCC en ont accueillis (= 60% des UCC ayant répondues) Moyenne de 4 patients /an 179 patients jeunes accueillis 50% de MA et mixte 25% de DLFT Un peu plus d hommes / femmes MMS moyen plus bas (9 vs 12) 23 Enquête 2013 Groupe UCC SFGG - CNR-MAJ

24 Principales difficultés évoquées / accueil patients jeunes 24 Enquête 2013 Groupe UCC SFGG - CNR-MAJ

25 Dispositif pour prévenir la fatigue du personnel (sur 69 UCC) La grande majorité des soignants travaillant en gériatrie disent avoir déjà été victime d agression de la part de patients 25 Enquête DGOS-SFGG 2012

26 Difficultés rencontrées (sur 69 UCC) Organisation de la sortie 86% Troubles comportement 68% Adéquation patients/objectif unité 59% Pas assez de personnel 57% Architecture inadaptée 43% Formation du personnel 41% Difficultés de recrutement des patients 12% 26 Enquête DGOS-SFGG Juin 2012

27 Prise en charge Intérêts de l UCC et ses limites Personnel Formation Besoin de stabilité dans l équipe et de motivation et de soutien qqf sentiment d insécurité (Pb nuit et WE, voire après-midi) Locaux - Organisation Pb contrainte vie en collectivité imposée par hospitalisation Besoin de locaux adaptés++ (mobilier, espaces déambulation ) Organisation adaptée Patients en UCC Intérêt de la prise en charge spécifique non méd mais aussi si néc. méd Pb si tous les patients ont des tr comport importants au même moment ou trop d hommes Tous les troubles ne sont pas améliorables Prévoir la sortie dès l entrée Pb cas intrication troubles psy et cognitifs Besoin compétences Gériatrique et Psychiatrique en UCC 27 UCC doit être insérée dans une filière Eviter stigmatisation des patients passés en UCC

28 Cas Clinique Mr P né le 19/12/19 Indication d entrée en UCC?... 28

29 Merci de votre attention

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012 Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux Caen, le 19 octobre 2012 1 Mesure 17 du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Identification d unités cognitivocomportementales

Plus en détail

Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca

Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca producti Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca Hermine Lenoir Unité Cognitivo-Comportementale CMRR Broca, Paris XIII (Pôle de Gérontologie- Pr. A.S. Rigaud)

Plus en détail

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER Journée ARS «Qualité et efficience dans la prise en charge des personnes âgées et handicapées» 08/11/2012 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

Projet d Etablissement

Projet d Etablissement Référence : AAD / AUTR / 013 Projet d Etablissement UNITE ALZHEIMER SECURISEE Version 1 Jeudi 04 avril 2013 Rédacteur : Mr Alonso Validation : Mr ALONSO PROJET D ETABLISSEMENT UNITE ALZHEIMER SECURISEE

Plus en détail

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 L ETP C est : acquérir des compétences pour mieux vivre avec sa(ses) maladie(s) chronique(s) au quotidien. L ETP

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR

Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR L'exemple des résidences Docteur Linda BENATTAR Directrice médicale Orpea Maison de la Chimie 15 avril 2010 CONSTAT : avant les PASA / UHR

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Uzès 21.9.2009 Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Dr Denise STRUBEL Centre de Gérontologie CHU Nîmes Le 3e plan Alzheimer (2008-2012) Proposition de 44 mesures selon 11 objectifs et 3 axes Axe

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Mme M. LASTECOUERES, coord. Réseau

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Médecin Coordonnateur. Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005

Médecin Coordonnateur. Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005 Médecin Coordonnateur Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005 1976 Médecins de SCM 1999 2001 2003 2005 Arrêté du 26 avril 1999: cahier des charges CT (nouveau métier, profil médical gériatrique,

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Dr Marie-Anne Dumont

Dr Marie-Anne Dumont Dr Marie-Anne Dumont Bulles d espace «La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une baisse des fonctions physiques, de la perte du rôle social joué comme

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

Soutien au domicile et aide aux aidants

Soutien au domicile et aide aux aidants Soutien au domicile et aide aux aidants Vivre à domicile nécessite parfois quelques ajustements lorsque l avancée en âge ou des problématiques de santé compliquent le quotidien. La résidence Le Parc de

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD élaboré par un groupe de psychologues travaillant en EHPAD dans le Val-de-Marne Janvier 2010, réactualisé en janvier 2013 par l APG94. PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE

Plus en détail

Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin

Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin 1 Hébergement des malades jeunes Evaluer les besoins en hébergement quantitatifs et qualitatifs - si des

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE Guillaume Chapelet Assistant Spécialiste, Médecine Aigue Gériatrique, HGRL Laennec, CHU Nantes Anne Sonnic

Plus en détail

Hébergement en structure collective des malades jeunes : état des lieux

Hébergement en structure collective des malades jeunes : état des lieux Aider à anticiper Aider à vivre avec la maladie des malades jeunes : état des lieux Premiers résultats de l enquête nationale 2011, réalisée en collaboration avec le CNR-MAJ Danièle Fontaine, responsable

Plus en détail

LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD

LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD CONSTANCE NEYEN C ENTRE HOSPITALIER DE S EDAN JOURNÉE RÉGIONALE 0 1 OC TOBRE 2 015 PARCOURS DE SANTÉ DES P ERSONNES ÂGÉES EN RISQUE DE P ERTE D AUTONOMIE L EHPAD DE GLAIRE

Plus en détail

CARPE DIEM : UN REGARD DIFFERENT, UNE APPROCHE DIFFERENTE DE LA GESTION HUMAINE DES RESSOURCES

CARPE DIEM : UN REGARD DIFFERENT, UNE APPROCHE DIFFERENTE DE LA GESTION HUMAINE DES RESSOURCES 13 rue de l Aillerie B.P. 49 60240 CHAUMONT-en-VEXIN 03 44 49 53 10 contact@audit-asso.net www.audit-asso.net PROGRAMME D UN STAGE SUR LE THÈME : CARPE DIEM : UN REGARD DIFFERENT, UNE APPROCHE DIFFERENTE

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

Politique vaudoise Vieillissement et Santé. Colloque V&S 11.06.13. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale

Politique vaudoise Vieillissement et Santé. Colloque V&S 11.06.13. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale Politique vaudoise Vieillissement et Santé Colloque V&S 11.06.13-1- Une politique cantonale Politique cantonale Vieillissement et Santé DÉROULEMENT DE LA MATINÉE 9h30 : Mot de bienvenue M. Patrick Beetschen

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées

Plus en détail

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme :

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Sensibilisation à l autisme Adaptation de l environnement à l individu - TEACCH Développement des compétences de l individu - ABA Gestion

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse

Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse Apollo Drone Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse Né de l initiative de l association Espoir Alzheimer, le Foyer d Accueil

Plus en détail

Journée DES Santé Publique 15.12.2014

Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Sommaire 1. Pathologies concernées par le plan des MND 2. Plan Alzheimer 2008-2012 1. Présentation 2. Évaluation 3. Retour d expérience 3. Plan Maladies Neuro-Dégénératives

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu. Une approche dans la communauté pour la santé psychique

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu. Une approche dans la communauté pour la santé psychique Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu Une approche dans la communauté pour la santé psychique Message Bien que la psychiatrie de secteur ait développé une importante offre de soins dans la communauté,

Plus en détail

Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie

Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Organisé par C. L. E. F. Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2014 Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Programme DPC Conçue et animée par : Docteur Marie Pierre

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse Dr Gérard BOEUF Gériatre Qu est-ce qu une démence? Définition du syndrome démentiel (DSM IV) : «Trouble

Plus en détail

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Accidents de la vie quotidienne : surveillance et prévention Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Gaëlle PÉDRONO Chargée d études scientifiques Julie BODARD, Laure CARCAILLON,

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud 2 ème rencontre du Réseau Santé Psychique Suisse Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud Charles Bonsack SFr. 4'500'000.00 SFr. 4'000'000.00 SFr. 3'500'000.00

Plus en détail

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Depuis le 6 juin 2012, l Etablissement Public de Santé Mentale a intégré des locaux neufs et adaptés. Chaque patient

Plus en détail

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage.

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage. Dépistage Soins Respect Orientations Éducation thérapeutique Quand les soins créent du lien Aides Séjours personnalisés Santé mentale Les Établissements MGEN Relais Équipes soignantes Qualité de soins

Plus en détail

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) sont, avec les troubles cognitifs,

Plus en détail

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs Edito Depuis la création de notre organisme de formation en 2011, 350 personnes ont bénéficié de notre pédagogie innovante : Scènésens. Les stagiaires ont montré à la fois les besoins et les intérêts de

Plus en détail

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Qu attendre d une consultation de gérontopsychiatrie? FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Gérontopsychiatrie: définition Discipline médicale qui s intéresse:

Plus en détail

Le projet d établissement. Un volet spécifique pour l accueil des personnes atteintes de maladie d Alzheimer ou apparentée

Le projet d établissement. Un volet spécifique pour l accueil des personnes atteintes de maladie d Alzheimer ou apparentée Un volet spécifique pour l accueil des personnes atteintes de maladie d Alzheimer ou apparentée 1 Définition Un EHPAD ou une USLD* sont des structures accueillant des personnes âgées dépendantes, c est-à-dire

Plus en détail

Troubles de la mémoire : Neuropsychologie et Psychiatrie

Troubles de la mémoire : Neuropsychologie et Psychiatrie Troubles de la mémoire : Neuropsychologie et Psychiatrie 2004-2005 COURS A L'HÔPITAL CHARLES FOIX DANS L'AMPHITHEATRE JEAN VIGNALOU SESSION I. ASPECTS FONDAMENTAUX ET METHODOLOGIE 25 27 Novembre 2004 Jeudi

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

Les pathologies démentielles. Les Unités Cognitivo-Comportementales (UCC)

Les pathologies démentielles. Les Unités Cognitivo-Comportementales (UCC) A Les Unités Cognitivo-Comportementales (UCC) A Les Unités Cognitivo-Comportementales (UCC) Olivier DRUNAT, gériatre, Hôpital Bretonneau, Paris Florence LEBERT, gériatre, psychiatre, Centre médical des

Plus en détail

Symptômes psycho-comportementaux p maladie d Alzheimer et les maladies apparentées. Evaluation Philippe Robert CMRR Nice. Jean-Philippe Flouzat

Symptômes psycho-comportementaux p maladie d Alzheimer et les maladies apparentées. Evaluation Philippe Robert CMRR Nice. Jean-Philippe Flouzat Symptômes psycho-comportementaux p dans la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées Evaluation Philippe Robert CMRR Nice Critères d admissibilité ibilité dans les PASA et les UHR Jean-Philippe Flouzat

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange.

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange. LIVRET D ACCUEIL /LA Page 1 sur 14 Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10 Mail : residencelestilleuls@orange.fr Site internet : www.residencelestilleuls.fr

Plus en détail

ÉDUQUER OU SOIGNER? adolescent ou malade?

ÉDUQUER OU SOIGNER? adolescent ou malade? PLAN EXPOSE 1. Constats 2. Prémices 3. Eduquer ou soigner? 4. Faut-il développer des soins spécifiques? Qui est demandeur? 5. Pour soigner qui? 6. Fil conducteur et logique de dispositif 7. Recommandations

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

CSAPA SPÉCIALISÉ ALCOOL AVEC HÉBERGEMENT, UNE STRUCTURE INNOVANTE. Initiative collective territoriale Hainaut-Avesnois- Cambrésis Leval (59)

CSAPA SPÉCIALISÉ ALCOOL AVEC HÉBERGEMENT, UNE STRUCTURE INNOVANTE. Initiative collective territoriale Hainaut-Avesnois- Cambrésis Leval (59) 1 CSAPA SPÉCIALISÉ ALCOOL AVEC HÉBERGEMENT, UNE STRUCTURE INNOVANTE Initiative collective territoriale Hainaut-Avesnois- Cambrésis Leval (59) 2 CSAPA Alcool avec hébergement: 12 places Objectifs: accompagner

Plus en détail

Maison de Famille la Châtaigneraie. «Chez nous, vous êtes chez vous»

Maison de Famille la Châtaigneraie. «Chez nous, vous êtes chez vous» Maison de Famille la Châtaigneraie «Chez nous, vous êtes chez vous» «Chez nous, vous êtes chez vous», c est bien l esprit qui règne dans nos maisons. Nous voulons faire plus que soigner, nous souhaitons

Plus en détail

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 A- Données sur le profil de l établissement 1. Nombre de places installées au 31/12/2014 (inombre total de lits ou de logements

Plus en détail

ETAPES DE LA SOLUTION 16

ETAPES DE LA SOLUTION 16 ETAPES DE LA SOLUTION 16 Comité de suivi du plan Alzheimer 30 juin 2010 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat Solution 16 du plan Alzheimer Création ou identification, au sein

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire

Diplôme Inter-Universitaire Diplôme Inter-Universitaire Intitulé : "Mémoire normale et pathologies de la mémoire" Equipe organisatrice : Responsables scientifiques : Nancy : Pr BARROCHE Pr PAILLE Pr TROGNON Strasbourg : Pr M. BERTHEL

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers

Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers 1 - Les objectifs des travaux Explorer les contours des métiers

Plus en détail

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Pourquoi proposer une ET aux aidants de malades Alzheimer? Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Introduction : la maladie d Alzheimer (MA) La maladie d Alzheimer est

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT La prise en charge en santé mentale CLINIQUE DU PAYS DE SEINE PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT L établissement accueille des patients souffrant de troubles psychiques aigus ou évolutifs, en hospitalisation

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE

ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE ET SITUATIONS D IMPASSES Docteur Françoise Laloua et Equipe pluridisciplinaire Clinique du Grésivaudan 38700 LA TRONCHE LE TRAUMATISME CRANIEN GRAVE : Un long parcours :

Plus en détail

Hôpitaux de jour Accueils de jour

Hôpitaux de jour Accueils de jour La gériatrie ambulatoire : un modèle en filière Hôpitaux de jour Cs gériatrie /mémoire MCO SSR Accueil de jour B. Durand-Gasselin Janvier 2013 MCO : médecine chirurgie obstétrique (ex court séjour) 1 SSR

Plus en détail

Retours d expériences ATELIER EQUILIBRE. Viviane Granseigne Animatrice et formatrice d Ateliers Equilibre et Prévention des Chutes

Retours d expériences ATELIER EQUILIBRE. Viviane Granseigne Animatrice et formatrice d Ateliers Equilibre et Prévention des Chutes Retours d expériences ATELIER EQUILIBRE Viviane Granseigne Animatrice et formatrice d Ateliers Equilibre et Prévention des Chutes Soirée- Débat Sport-Santé - DRJSCS Poitou-Charentes 23/02/2012 viviane.granseigne@gmail.com

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

Les métiers de la santé en Poitou-Charentes

Les métiers de la santé en Poitou-Charentes Les métiers de la santé en Poitou-Charentes Journée régionale des Ressources Humaines en Santé 9 avril 2013 ARS Poitou-Charentes Enquête auprès des établissements sanitaires et médico-sociaux 2012 Jean-René

Plus en détail

Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE)

Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE) Compte rendu formation 02 04 2014 «Projet d accompagnement» Présenter le projet de vie dans les services (Lycée Marie Curie VILLEURBANNE) PERSONNES PRESENTES : - Professionnelle animatrice de la formation

Plus en détail

PASA et UNITES ALZHEIMER

PASA et UNITES ALZHEIMER PASA et UNITES ALZHEIMER Qu attendre d une unité Alzheimer? Quelle organisation est efficace? Doit-on revoir les critères d évaluation? Bonne nouvelle! Mesure 26 : poursuivre le déploiement des PASA et

Plus en détail

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre Réseau de Promotion pour la Santé Mentale dans les Yvelines Sud (RPSM YS) Groupe «sujets âgés» Nadine Bazin, Psychiatre Marie Christine Hardy-Baylé, directeur médical du RPSM 78 Isabelle Prade, coordonnateur

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

VIH et Vieillissement

VIH et Vieillissement LIVRET D INFORMATION VIH et Vieillissement en Haute-Normandie Bien vieillir avec le VIH 1 2 VIH/SIDA la prise en charge des personnes vivant avec le VIH en Haute-Normandie Plus de 15 000 patients vivant

Plus en détail

Présentation de l outil

Présentation de l outil Présentation de l outil 1 Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue ou mal traitée 15% à 30% des sujets âgés ont des symptômes dépressifs significatifs En

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL (Service Spécialisé Alzheimer)

LIVRET D ACCUEIL (Service Spécialisé Alzheimer) LIVRET D ACCUEIL (Service Spécialisé Alzheimer) SOMMAIRE 1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 1.1 PRESENTATION DU SERVICE SPECIALISE ALZHEIMER... 3 1.2 MISSIONS DU SERVICE... 3 1.3 LE PERSONNEL... 4 2 - FONCTIONNEMENT...

Plus en détail