Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations"

Transcription

1 Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques simples. Fiche d exercices A l aide de vos connaissances de l an dernier, traitez les exercices suivants. Remarque: Si un exercice vous pose problème, vous pouvez bien sûr consulter la fiche méthode. I. Les proportions ou pourcentages de répartition Exercice 1: «Evolution des effectifs inscrits en terminale selon le type de baccalauréat» Champ: France métropolitaine + DOM Source: L Etat de l Ecole Ministère de l Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative. Q1: Faites une phrase pour exprimer les données encadrées. Q2: Calculez les données manquantes. Faites apparaître vos calculs. Q3: A l aide des résultats trouvés, calculez la progression en valeur absolue et en valeur relative du nombre de titulaires du baccalauréat ES. II. Les outils de mesure des variations relatives: taux de variation, coefficient multiplicateur et indice. Exercice 2: «Evolution du nombre d emplois total en milliers de personnes dans l industrie et dans les services entre 1980 et 2010» Effectifs en milliers de personnes Emploi intérieur total dans l industrie Emploi intérieur total dans les services

2 2 Q1: Calculez les variations en % du nombre d emplois dans l industrie et les services entre 1980 et Q2: Calculez les coefficients multiplicateurs du nombre d emplois dans l industrie et dans les services entre 1980 et Q3: Commentez l évolution. Exercice 3: «Evolution du PIB» Q1: Faites une phrase avec le chiffre 136,8. Q2: A partir du graphique, exprimez de trois manières différentes la variation relative du PIB dans le monde entre 2007 et Q3: Quel est le taux de croissance économique de la zone euro entre 2007 et 2011? Et celui de la zone «Asie en développement»? Exercice 4: La lecture des taux de croissance Q1: Trouvez deux exemples de consommation qui ont progressé une année sur l autre. Faites une phrase pour exprimer l évolution d une de ces consommations. Q2: Trouvez deux exemples de consommation dont la progression ralentit d une année sur l autre. Faites une phrase pour exprimer l é v o l u t i o n d u n e d e c e s consommations. Q3: Trouvez deux exemples de consommation qui ont baissé d une année sur l autre. Faites une phrase pour exprimer l évolution d une de ces consommations.

3 3 III. Le taux de croissance annuel moyen Le taux de croissance annuel moyen(tcam) permet de synthétiser en un seul chiffre une évolution annuelle pour une période plus ou moins longue. Exercice 5: «Taux de croissance annuel moyen de la production, de l emploi et de la productivité horaire en France» Q1: Faites une phrase avec les données de la période Q2: Entre 1950 et 2005, le PIB a-t-il baissé? Justifiez votre réponse en utilisant les données du graphique.

4 4

5 Fiche méthode 5 I. Mesurer une proportion Définition: Une proportion ou un pourcentage de répartition permet de transformer des données en valeurs absolues exprimées en millions d unités, en euros, en tonnes...en valeurs relatives souvent exprimées en %. Une proportion exprime le rapport entre un sous-ensemble (une partie) et un ensemble(le total). Formule: Pourcentage de répartition: (Sous ensemble/ Ensemble), puis le résultat est multiplié pour l exprimer en %. Ainsi mesurer une proportion consiste à comparer la partie à l ensemble. Pour aller plus loin II. Les outils de mesure des variations relatives: taux de variation, coefficient multiplicateur et indice. A. Taux de variation, coefficient multiplicateur et indice simple. Ces 3 outils permettent de mesurer l évolution relative d une variable dans le temps. En passant de valeurs absolues à des valeurs relatives, ces outils facilitent les comparaisons. Par exemple : Les émissions de CO2 par personne et en tonnes sont passées de 19.4 à 19.1 pour les Etats-Unis, entre 1990 et Cela représente une baisse de 1.5 %. Pour la Chine, les émissions sont de 4.6 en 2007 contre 2 en 1990, cela représente une augmentation de 130%, elles ont été multiplié par 2.3, sur une base 100 en 2007, l indice de mesure de l évolution des émissions en Chine atteint 230. Le taux de variation(que l on nomme aussi parfois pourcentage de variation ou taux de croissance) indique le pourcentage d évolution d une variable sur une période se calcule ainsi: (valeur d arrivée valeur de départ)/ valeur de départ puis le résultat est multiplié par 100 pour l exprimer en %.

6 6 Rem 1: Le taux de variation peut être: - négatif (quand la variable diminue(vd>va) - nul quand la variable est stable - supérieur à 100% Rem 2:Les taux de variation ne s additionnent pas et ne se soustraient pas. Il faut multiplier les coefficients multiplicateurs entre eux. En effet, si les effectifs augmentent de 6% puis de 4%, les effectifs sont multipliés par 1,06x 1,04= 1,1024 soit une hausse de 10,24% et non de 10%. Le coefficient multiplicateur indique par combien a été multipliée la valeur de départ (Vd) pour trouver la valeur d arrivée(va). Calcul: CM= Va/Vd Rem 1: Le coefficient multiplicateur n a pas d unité Rem 2: On peut distinguer trois cas: - Si 0 < CM < 1: la variable a diminué. - Si CM=1: la variable est restée constante. - Si CM>1: la variable a augmenté. Pour aller plus loin: Passer du taux de variation au coefficient multiplicateur Taux de variation= (CM -1) x 100 CM= (Taux de variation /100) + 1 Indice simple Un indice est un outil statistique qui permet de mesurer l évolution d une valeur dans le temps à partir d une même date de référence. Calcul d un indice simple : valeur d arrivée/valeur de départ puis le résultat est multiplié par l indice de base (1, 100 ou 1000 selon les cas). Attention la base est la donnée à laquelle on se réfère, cela peut être une année, un pays ou toute autre donnée. Rem 1: un indice ne possède pas d unité et se lit toujours par rapport à la base. Rem 2: L indice permet de visualiser facilement la variation. Ainsi si une variable passe de l indice 100 à l indice 112, cela signifie que l augmentation est de 12% (taux de variation: ( / 100 x100) Donc: Indice d une année- Indice 100= Taux de variation Indice/100= Coefficient multiplicateur B. Indice pondéré Pourquoi et comment utiliser un indice pondéré? Un indice pondéré ou synthétique permet de mesurer la variation de la valeur d une grandeur complexe définie comme l agrégation d un ensemble de grandeurs élémentaires. Un des plus utilisés en économie est l indice des prix à la consommation(ipc). Il mesure, par un indice unique, la variation des prix de 1000 variétés de produits dont le prix est pondéré par leur coefficient budgétaire.

7 7 Pourquoi calculer un indice pondéré? Indice pondéré= indice(a) x pondération(a) + indice (b) x pondération(b) + indice(c) x pondération (c). Un indice pondéré est plus représentatif qu un indice non pondéré qui donne le même poids dans le calcul à des grandeurs ayant une «masse» très différente. Exemple: Les dépenses d un ménage se répartissent entre postes de la façon suivante: Poste de dépense Alimentation Habitation Loisirs Indice des prix Pondération 25 % 55 % 30 % Calculer un indice pondéré revient à calculer un indice faisant la moyenne des indices des différents postes en tenant compte de leur poids respectif dans les dépenses. Indice pondéré= 115 x 0, x 0, x 0,30= 127,75 Cela représente une augmentation de 27,75% sur l ensemble des produits. III. Le taux de croissance annuel moyen A quoi sert un taux de croissance annuel moyen(tcam)? Le taux de croissance annuel moyen permet de calculer la vitesse moyenne d évolution d une grandeur (PIB, exportation,...) sur une période donnée. Il facilite les comparaisons entre des périodes d amplitude différente, ce que les taux de croissance globaux ne permettent pas. Comment calcule-t-on un TCAM? TCAM= ( CM - 1)x 100 Comment lire un taux de croissance annuel moyen? Pour lire correctement un TCAM, il ne faut pas oublier de préciser la période d observation et d indiquer dans la phrase qu il s agit d une évolution en moyenne par an. Exemple: Taux de croissance annuel moyen de la productivité en France et aux Etats-Unis, en% France Etats-Unis ,1 2, ,7 1, ,2 2,1 Sources: OCDE. Entre 1950 et 1973, en France, la productivité a augmenté de 5,1% en moyenne chaque année alors que sur la même période la productivité américaine ne progressait que de 2,7 en moyenne chaque année. Comment interpréter des taux de croissance annuels moyens? Une erreur courante est de confondre une diminution du taux de croissance avec une diminution du phénomène observé. Concrètement, dans notre exemple, l affirmation suivante: «La productivité a baissé en France entre 1950 et 1973 et 1973 et 1995» serait fausse. La productivité n a pas diminué: elle a continué à augmenter puisque le taux de croissance reste positif, mais à un rythme plus lent. De la même façon, aux Etats-Unis, la productivité entre 1995 et 2000 qu entre 1973 et 1995.

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante :

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : FICHE TD n 1 : LE POURCENTAGE Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : Sous-ensemble B / Ensemble A x 100

Plus en détail

Pourcentages. Propriétés : a Augmenter une quantité de a % revient à multiplier sa valeur initiale par : 1+.

Pourcentages. Propriétés : a Augmenter une quantité de a % revient à multiplier sa valeur initiale par : 1+. Pourcentages A) Part pourcentage Soit E un ensemble à n éléments et A une partie de E ayant p éléments p Le pourcentage de A dans E est le nombre t tel que : t = n Exercice n 1 : Dans un lycée de 25 élèves,

Plus en détail

Pourcentages et évolutions

Pourcentages et évolutions Pourcentages et évolutions Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Part en pourcentage 2 1.1 Ensemble de référence.......................................... 2 1.2 Addition et

Plus en détail

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948 Glossaire Base de l indice La période de base de l indice correspond à la période où l indice possède la valeur 100. Par exemple un indice base 100 en 2005 signifie que la moyenne des indices mensuels

Plus en détail

Pourcentage d évolution

Pourcentage d évolution Pourcentage d évolution I) Proportion et pourcentage. 1) Proportion Soit E un ensemble fini et A une partie de l ensemble E. est le nombre d éléments de E et le nombre d éléments de A. La proportion ou

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices Leçon N : Taux d évolution et indices En premier un peu de calcul : Si nous cherchons t [0 ;+ [ tel que x 2 = 0,25, nous trouvons une solution unique x = 0, 25 = 0,5. Nous allons utiliser cette année une

Plus en détail

Les pourcentages. Exercice 1 : Exercice 2 :

Les pourcentages. Exercice 1 : Exercice 2 : Les pourcentages Exercice 1 : Part et pourcentage instantané Dans un groupe de 360 personnes, il y a 90 enfants, dont 30 ont moins de 15 ans. 36 sont des adultes de plus de 60 ans. Calculer la part et

Plus en détail

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation...

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation... Savoir faire exigibles Lire et comprendre les taux de variation Application Savoir-faire applicables aux données statistiques Formule pour calculer un taux de croissance à partir de 2 grandeurs G 1 et

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre?

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre? Les pourcentages Cette séance est dédiée à l étude des pourcentages. Bien comprendre cette séance s avère être un passage obligé si vous souhaitez aborder de manière sereine les séances concernant les

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Partie A : revenu disponible des ménages. construction d une courbe de Lorenz

Partie A : revenu disponible des ménages. construction d une courbe de Lorenz Correction TD n 4 Math-SES Courbe de Lorenz Objectif du TD : réinvestissement des connaissances de statistiques, étude des inégalités de répartition des revenus disponibles et comparaison avec la répartition

Plus en détail

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.15 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 Banque de France 1.

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Mathématiques en Terminale STG. David ROBERT

Mathématiques en Terminale STG. David ROBERT Mathématiques en Terminale STG David ROBERT 2009 2010 Sommaire 1 Taux d évolution 1 1.1 Activités.......................................................... 1 1.2 Taux d évolution et coefficient multiplicateur

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier Lycée Beaussier 2011 2012 Sommaire Un établissement bancaire propose ce placement : Si vous déposez un capital de 10 000 euros, vous obtenez un capital de 15 000 euros au bout de 10 ans. 1. Quel est le

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

ENIM. Etablissement National des Invalides de la Marine

ENIM. Etablissement National des Invalides de la Marine CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.17 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 ENIM Etablissement National

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques Economie Générale et Statistique ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 3- Les agrégats de la comptabilité nationale 27/10/2014

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé

Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé EXERCICE 1 Baccalauréat STG CGRH Polynésie corrigé 8 points Le tableau ci-dessous donne les dépenses, en millions d euros, des ménages en France de 2000 à 2009 pour les programmes audio-visuels. cinéma

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 Jeudi 2 octobre 2014 1 SOMMAIRE PRÉAMBULE : TENDANCE MACRO-ÉCONOMIQUE L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION AUGMENTATIONS : PRATIQUES 2014 & TENDANCES 2015 NAO ET BUDGETS

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 TAUX D ÉVOLUTION SÉQUENCES. Exposants non entiers 6 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 8 3. Indice de base 00 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 EXERCICES Pour démarrer 27 Pour

Plus en détail

Chapitre 1 : Taux d'évolution

Chapitre 1 : Taux d'évolution Chapitre : Taux d'évolution I ] Rappels de lycée pourcentages : I.. Pourcentage : Calculer t % d'une quantité A c'est faire : t 00 A Exercice : Dans une assemblée de 550 députés, 8 % sont des avocats.

Plus en détail

Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales

Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales Contribution au Conseil d analyse économique sur le basculement des cotisations patronales Michel Didier et Michel Martinez 1. Les dépenses de Sécurité sociale à caractère universel (maladie, famille)

Plus en détail

Chiffres clés de l'économie

Chiffres clés de l'économie Chiffres clés de l'économie Tous les chiffres présentés ici ont été calculés à partir des données d'eurostat telles qu'elles sont disponibles sur son site : http://ec.europa.eu/eurostat/fr Toutefois, seules

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique»

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Session de formation du lundi 18 janvier 2010 Première séance, «Décrypter les prélèvements obligatoires»» PSE 48 boulevard Jourdan Grande salle

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée: El Hrairia Prof: Mme Manaâ. K Matière : économie Devoir de contrôle n 1 Durée : 2 heures Classe: 4 ème E&G 2 Année scolaire: 2010/2011 Partie I : (10 points) Question n 1 : (4 points) Comment un

Plus en détail

Introduction : Croissance, développement et changement social.

Introduction : Croissance, développement et changement social. Introduction : Croissance, développement et changement social. Amorce : Le dessous des cartes, Le basculement de la richesse, Vidéo Arte + Questionnaire Questionnaire : 1 ) Les 3 catégories de pays définies

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1 Séance 4 : Offre de travail et de capital Je Révise Offre de travail Le travailleur partage sa journée de 24 heures entre le travail et le loisir de façon à maximiser son utilité. Le travail lui rapporte

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie 7 juin 2013

Baccalauréat ES Polynésie 7 juin 2013 Baccalauréat ES Polnésie 7 juin 2013 EXERCICE 1 Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chaque question, une seule des quatre réponses proposées est correcte. Une réponse juste rapporte

Plus en détail

Les arts et la culture en quelques statistiques

Les arts et la culture en quelques statistiques Les arts et la culture en quelques statistiques Benoit Allaire Conseiller en recherche, Observatoire de la culture et des communications, Institut de la statistique du Québec Bien qu il soit réducteur

Plus en détail

Tableau de bord économique et démographique

Tableau de bord économique et démographique Ville de Lausanne 1er trimestre 2 Service des études générales et des relations extérieures Tableau de bord économique et démographique Données lausannoises et suisses Date d'impression : 26 avril 2 Sommaire

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1) Evolution des principaux indicateurs macroéconomiques Indicateurs 2010 2011 2012 (p) 2013 (p) 2014 (p) 2015 (p) Croissance du PIB à prix constants (%

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? 1? Quels éléments importants déterminent le comportement du consommateur? La consommation des ménages se transforme-t-elle

Plus en détail

Correction Bac, série STG CFE

Correction Bac, série STG CFE Correction Bac, série STG CFE juin 2011 Exercice n o 1 4 points 1. Pout tout nombre réel strictement positif, le nombre ln(7 a) est égal à ln(7) + ln(a) 2. Dans R, e x 5 = 0 e x = 5 x = ln(5) 3. Dans cette

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Mardi 28 juin 2011 SCIENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES durée de l épreuve : 4h

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Mardi 28 juin 2011 SCIENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES durée de l épreuve : 4h ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Mardi 28 juin 2011 SCIENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES durée de l épreuve : 4h Avertissement au candidat : le candidat sera évalué sur sa capacité à réaliser l ensemble

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Utiliser les outils de suivi des stocks 1

Utiliser les outils de suivi des stocks 1 Utilisation de l historique 1. A quoi sert un stock? Un stock est une quantité de produits immobiles, dans l attente d être consommés, c est à dire soit transformés, soit vendus. Ce stock provient de la

Plus en détail

Taux d évolution. 2. La valeur d une quantité a été multipliée par 0,3. Cette évolution est-elle une hausse ou une

Taux d évolution. 2. La valeur d une quantité a été multipliée par 0,3. Cette évolution est-elle une hausse ou une Taux d évolution I - Coefficient multiplicateur Exercice 1 1. Le prix d un produit a augmenté de 20%. Il valait initialement 40C. Quel est le montant de l augmentation et son nouveau prix? Par combien

Plus en détail

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française Thème 1. Les ménages en question Note 1 : Toutes les informations nécessaires à ce TD sont disponibles gratuitement sur le site de l INED. Note 2 :

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010 ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS janvier 21 PRIX À LA CONSOMMATION Évolutions sectorielles 2 variation sur 12 mois en % 7 15 1 5 Énergie (7,3 % du total) 6

Plus en détail

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Tours Année universitaire : 205-206 Session : galop d essai du er semestre Année d étude : Licence première année Sciences Economiques

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016 TD 2 : L offre de travail 1 Questions de cours 1. On considère un ménage représentatif disposant dans l année

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES Le commentaire de documents géographiques est un exercice qui invite l élève à une observation attentive, à l analyse et à la réflexion critique des documents.

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Information chiffrée : proportions ; indices

Information chiffrée : proportions ; indices Information chiffrée : proportions ; indices Échauffez-vous! 1 Reliez chacun des nombres décimaux de la colonne de gauche à la fraction qui lui est égale 310 0,79 68, 3,1 79 0,068 2 Complétez : a) 0,72

Plus en détail

Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015

Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015 Alternatives Économiques Numéro 344 - mars 2015 Pages 14 à 16. Comment réduire les dettes publiques? - présente cinq options permettant de réduire les dettes publiques, en indiquant en quoi elles consistent,

Plus en détail

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mercredi 26 septembre 2007 à 9 h 30 «Actualisation des projections à long terme : les hypothèses» Document N 04 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques Octobre 2012 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques JEAN-LOUIS BRILLET, GILBERT CETTE ET IAN GAMBINI 1 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général Octobre 2012 Sommaire général I.

Plus en détail

Contribution à l'audit de la dette grecque

Contribution à l'audit de la dette grecque Grèce : les vraies causes de la dette publique Contribution à l'audit de la dette grecque Michel Husson, 11 Février 2015 1 Il est très largement admis que l'explosion de la dette publique grecque entre

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013

Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013 Du taux de marge dans l industrie note hussonet n 61, 15 octobre 2013 Le taux de marge mesure la part du profit (EBE) dans la valeur ajoutée d une entreprise. C est donc un bon indicateur de la répartition

Plus en détail

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES Introduction : la macroéconomie Les objectifs de la macroéconomie Les agrégats macroéconomiques 1 INTRODUCTION: LA MACROECONOMIE La macroéconomie

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes

Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes Proportionnalité et Organisation et gestion de données Problèmes Montreuil Mercredi 23 janvier 2013 Proportionnalité Consigne: Pour chacun des exercices qui suivent, le proposeriez-vous à chercher à vos

Plus en détail