L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES"

Transcription

1 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES 1

2 2

3 Ministère de l'économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques Sous-direction de l'observation de la solidarité Bureau des retraites Dossier suivi par : Cécile Chantel et Christel Collin Mél : Tel : +33 (0) Tel : +33 (0) Paris, le 26 mars 2014 DREES-BRET N Note à l attention du secrétariat général du conseil d orientation des retraites Objet : Étude sur l indice utilisé pour le calcul des montants de retraite des fonctionnaires Suite à une demande du secrétariat général du Conseil d Orientation des Retraites (COR), cette note présente une comparaison entre l indice utilisé pour le calcul du montant de pension des fonctionnaires issu de l échantillon inter-régimes de retraités (EIR) 2008 et les indices des dernières années de carrière issus du panel État de l Insee. L objectif de cette étude est d analyser les évolutions de l indice de traitement sur les dernières années de carrière afin de voir l impact de cellesci sur les montants de pension de retraite ; une attention particulière est apportée aux changements d indice ayant eu lieu l année de la liquidation. Plus précisément, on retient dans l EIR 2008 l indice utilisé pour le calcul du montant de pension des fonctionnaires, c est-à-dire l indice du dernier emploi détenu par le retraité depuis au moins 6 mois. Cet indice sera appelé «indice de liquidation» dans la suite de l étude. Par appariement avec le panel État de l Insee, on obtient également les indices de traitement des années de carrière à partir des 50 ans de l individu. Cette étude se restreint au champ des retraités de la fonction publique d état civile (FPEC) au 31 décembre 2008 présents dans le secteur public avant la liquidation. Les informations relatives aux affiliés de la fonction publique d état militaire et aux agents des collectivités locales ne sont pas disponibles dans le panel État (cf. annexe : sources, champ et méthode). Enfin, cette étude porte sur la génération 1942 car elle est sur-échantillonnée dans l EIR 2008 par rapport aux autres générations. De ce fait, les résultats sur cette génération sont plus précis. Néanmoins, les résultats de cette étude sont à prendre avec précaution dans la mesure où les statistiques présentées peuvent reposer sur de faibles effectifs. 1

4 1. Comparaison de l indice retenu pour le calcul du montant de retraite (selon l EIR) et l indice de l année de liquidation (selon le panel État) Dans cette première partie, nous comparons l indice de liquidation issu de l EIR à l indice présent dans le panel État, l année N de liquidation. Pour les retraités de la génération 1942, ces indices sont les mêmes dans 62 % des cas (cf. tableau 1). Dans 34 % des cas l indice de l EIR est supérieur à celui du panel État pour l année de la liquidation (année N). Enfin, l indice est supérieur dans le panel État pour 4 % des retraités étudiés. Tableau 1 : Comparaison entre l indice utilisé pour le calcul de la pension (d après l EIR) et l indice du panel État l année de la liquidation (année N) Effectifs Répartition (en %) bruts Indices égaux ,5 Indice supérieur dans l EIR (Indice pour le calcul de la ,5 retraite) dont écart entre indices inférieur à 2 % ,0 Indice supérieur dans le panel État (Indice année N) 118 4,0 Ensemble Source : Drees, EIR 2008 et Insee, Panel État 2008 Champ : Retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR 2008, présents dans le panel État à partir de leurs 50 ans. Lecture : Pour 62,5 % des retraités de la génération 1942 de l EIR 2008, l indice utilisé pour le calcul de la pension est le même que celui du panel État l année de liquidation. L indice du dernier emploi occupé par le retraité depuis 6 mois, qui sert au calcul de la retraite, est celui de l année en cours dans la majorité des cas. L indice EIR peut également être inférieur à celui du panel État (l année de la liquidation) si le fonctionnaire n est pas resté 6 mois à son dernier indice. L indice EIR coïncide alors avec l indice de l année N-1 du panel État dans 45 % des cas. Le cas où l indice EIR est supérieur à celui du panel est plus difficilement explicable. La différence entre les deux indices peut être liée aux différences de sources et de concept ou aux traitements statistiques opérés sur les deux bases. Dans le panel État, la confrontation de l'ensemble des données d'une année avec la base de données complète de l'année précédente permet, si nécessaire, de récupérer des informations qui n'avaient pu être obtenues (par exemple : statut, indice de traitement, emploi décrit précisément, commune de travail). On peut ainsi avoir un décalage dans le temps des données disponibles. De plus, quand l indice l année de la liquidation est indisponible dans le panel État, on retient par convention l indice de l année précédente (mais cela ne concerne que 176 observations, soit 5,9 % des cas) et pour ces observations les indices EIR et panel N-1 sont les mêmes trois fois sur quatre. Les cas où les indices divergent concernent surtout les agents des catégories actives. Ils représentent 29 % des retraités de cette génération et leurs indices ne sont égaux que dans 18 % des cas (contre 81 % pour les agents sédentaires). La médiane des rapports d indices est cependant plus faible pour les agents des catégories actives (1,003 contre 1,040 pour les sédentaires). 2

5 2. L évolution des indices de fins de carrière pour les fonctionnaires de la fonction publique d Etat civile dans le panel État - Évolution de l indice entre l année N-1 et l année de la liquidation (N) Les résultats précédents montrent que la fréquence de changement d indice entre deux années consécutives peut être minorée en raison de traitement de correction de non réponse. o Les fonctionnaires changent moins fréquemment d indice entre N-1 et N qu en moyenne chaque année lors des quatre années précédentes Près de trois fonctionnaires sur dix de la génération 1942 ont changé d indice entre l année de la liquidation et l année précédente (cf. tableau 2). Au cours des cinq années précédant la liquidation, la quasi-totalité des fonctionnaires a changé au moins une fois d indice (plus de 95 %). Les changements d indice sont moins fréquents lorsque l on se rapproche de l année de liquidation. En effet, dans les grilles indiciaires, les changements sont moins fréquents en haut de la grille c est-à-dire en fin de carrière (pour les indices les plus élevés). Il peut notamment y avoir des phénomènes de plafonnement en fin de carrière (indice le plus élevé de la grille obtenu pour le corps d appartenance). Par ailleurs, les changements d indice entre l année N-1 et l année N sont moins fréquents dans la mesure où l année N n est pas toujours complète 1. Tableau 2 : Part de fonctionnaires de la génération 1942 ayant changé d indice les années précédant la liquidation (N) (en %) Entre N-1 et N Entre N-2 et N-1 Entre N-3 et N-2 Entre N-4 et N-3 Entre N-5 et N-4 Part (en %) 28,7 33,8 40,4 54,5 40,8 95,2 Entre N-5 et N-1 Effectifs bruts Effectifs pondérés Source : Insee, Panel État 2008 Champ : Retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR 2008, présents dans le panel État à partir de leurs 50 ans Lecture : 28,7 % des retraités de la FPE civile de la génération 1942 ont changé d indice entre l année précédent la liquidation (N-1) et l année de la liquidation (N). 1 Dans l EIR 2008, neuf départs à la retraite sur dix ont lieu entre juillet et décembre de l année. Notamment, 75 % des retraités partent en retraite en octobre ou novembre en lien avec la date de naissance des individus tirés dans l échantillon (octobre). 3

6 o Le profil des fonctionnaires ayant changé d indice entre N-1 et N est relativement proche de celui des fonctionnaires ayant changé d indice les années précédentes Dans cette partie, nous étudions l évolution des indices sur les dernières années de carrière en fonction de plusieurs caractéristiques : sexe, catégorie, âge de liquidation, niveau de l indice, niveau du taux de prime, durée validée. Les hommes sont proportionnellement plus nombreux à changer d indice entre l année précédant la liquidation et l année de liquidation, même si la différence n est pas très marquée (30,3 % contre 27,4 % pour les femmes) (cf. tableau 3). Ils sont, en effet, plus souvent en catégorie active ; ces derniers changeant plus fréquemment d indice entre ces deux années (42 % ont changé d indice entre N-1 et N contre 23 % pour les fonctionnaires sédentaires). Les fonctionnaires aux indices les plus faibles l année de la liquidation et ceux ayant validé les durées les plus courtes dans la FPEC ont aussi plus souvent changé d indices entre N-1 et N. C est effectivement pour les échelons les plus bas que les changements d échelon sont plus fréquents. Ce constat se retrouve pour les fonctionnaires ayant changé d indices les années précédentes (entre N-3 et N-2, N-4 et N-3, etc.) Les fonctionnaires aux taux de prime les plus élevés sont ceux qui ont le plus fréquemment changé d indice entre N-1 et N, ce qui n est pas le cas pour les années précédentes. 4

7 Tableau 3 : Part des fonctionnaires (de la génération 1942) ayant changé d indice selon leurs caractéristiques (en %) Sexe Part des fonctionnaires ayant changé d indice entre les années... N-1 et N (année de la liquidation) N-2 et N-1 N-3 et N-2 N-4 et N- 3 N-5 et N-4 N-5 et N-1 Hommes 30,3 33,9 45,2 53,1 44,4 96,0 Femmes 27,4 33,7 36,6 55,5 55,6 94,5 Catégorie Sédentaires 23,3 29,7 38,9 63,3 45,2 96,5 Actifs 41,8 43,9 44,1 32,9 29,9 92,0 Age à la liquidation 55 ans ou moins 32,7 43,9 42,8 25,1 29,5 86,5 56 à 59 ans 50,6 46,2 46,2 33,5 25,5 94,9 60 ans 23,3 22,6 41,9 84,3 39,1 99,0 Plus de 60 ans 21,1 40,3 32,7 30,2 59,4 92,6 Niveau d indice l année de la liquidation T1 (25 % de retraités aux indices les plus faibles) : moins de ,4 48,1 54,4 64,0 62,9 98,2 T2 : de 439 à ,2 25,7 46,8 46,1 26,8 92,4 T3 : de 584 à ,9 30,1 29,0 49,1 34,7 94,9 T4 (25 % de retraités aux indices les plus élevés) 695 ou plus Taux de prime moyen sur les cinq dernières années T1 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus faibles) : moins de 4,3 % 18,9 31,1 30,6 58,5 38,3 95,1 25,1 39,3 30,5 55,8 46,2 94,1 T2 : de 4,3 % et 8,4 % 20,0 32,0 35,2 55,2 35,6 94,3 T3 : de 8,7 % à 16,4 % 32,9 27,6 42,8 55,9 39,3 96,8 T4 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus élevés) : plus de 16,2 % Durée validée à la Fonction Publique T1 (25 % de retraités à la durée validée la plus faible) : moins de 135,5 trim. T2 : de 136,5 à moins de 150 trim. (durée légale pour cette génération) T3 : de 150 trim. à moins de 153,3 trim. T4 25 % de retraités à la durée validée la plus élevée) : plus de 153,3 trim. 36,8 36,4 53,2 51,0 41,9 95,5 31,2 47,3 48,8 61,9 55,4 97,2 28,5 31,5 37,5 47,8 37,9 93,4 26,0 29,6 36,2 51,1 35,9 94,9 28,9 26,9 39,1 57,0 34,0 95,1 Ensemble 28,7 33,8 40,4 54,5 40,8 95,2 Source : Insee, Panel État 2008 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR 2008 Lecture : 28,7% des fonctionnaires de la FPE ont changé d indice entre l année précédant la liquidation (N-1) et l année de la liquidation (N). Cette proportion s élève à 30,3 % pour les hommes et 27,4 % pour les femmes. 5

8 o L évolution annuelle des indices entre N-5 et N est comprise en moyenne entre 3,0 % et 5,6 % Pour les retraités de la génération 1942, l indice a augmenté entre N-1 et N (année de liquidation) dans 28,7 % des cas (855 individus en effectifs bruts). Pour les fonctionnaires dont l indice a augmenté, cette hausse est de 3,9 % en moyenne et de 3,0 % en médiane (cf. tableau 4). Pour les 25 % (resp. 10 %) de ces retraités pour lesquels les hausses d indices sont les plus faibles, la hausse de l indice est inférieure à 0,4 % (resp. 0,3 %). A l inverse, pour 25 % (resp. 10 %) de ces retraités, la hausse de l indice est supérieure à 6,8 % (resp. 8 %). Tableau 4 : Distribution de l évolution de l indice entre deux années successives, pour les fonctionnaires ayant changé d indice entre ces deux années. Evolution de l indice entre Effectifs bruts Évolution moyenne (en %) Évolution médiane (en %) 1 er décile (en %) 1 er quartile (en %) 3 e quartile (en %) 9 e décile (en %) N-1 et N 855 3,9 3,0 0,3 0,4 6,8 8,0 N-2 et N ,3 3,9 0,2 0,3 7,4 10,1 N-3 et N ,6 5,1 0,3 2,3 8,0 10,2 N-4 et N ,0 0,8 0,3 0,3 5,4 9,1 N-5 et N ,0 2,6 0,3 0,3 6,6 10,1 N-5 et N ,4 6,8 0,3 3,9 10,2 14,3 Source : Insee, Panel État 2008 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 (selon l EIR 2008) Lecture : Pour les retraités de la FPE civile de la génération 1942 ayant changé d indice entre l année précédent la liquidation (N-1) et l année de la liquidation (N), l évolution moyenne de l indice et de 3,9 % et l évolution médiane de 3,0 % L évolution médiane de l indice entre N-1 et N est plus forte pour les femmes (+ 3,8 %) que pour les hommes (+ 2,2 %) (cf. tableau 5). Elle est deux fois plus élevée pour les fonctionnaires des catégories actives (+ 4,4 %) que pour les sédentaires (+ 2,2 %). Les évolutions médianes d indice sont plus importantes pour les retraités ayant liquidé leur pension avant 55 ans (+ 7,6 %) ainsi que pour les retraités ayant un faible taux de prime (+ 7,6 %). 6

9 Tableau 5 : Distribution de l évolution de l indice entre N-1 et N par caractéristique, pour les fonctionnaires ayant changé d indice entre ces deux années. Fonctionnaires ayant changé d indice entre N-1 et N Sexe Effectifs bruts Évolution moyenne (en %) Évolution médiane (en %) 1 er quartile de l évolution (en %) 3 e quartile de l évolution (en %) Hommes 396 3,3 2,2 0,4 5,6 Femmes 459 4,4 3,8 0,5 7,6 Catégorie Sédentaire 493 3,4 2,2 2,2 5,3 Actif 362 4,5 4,4 0,4 8,0 Age à la liquidation 55 ans ou moins 56 à 59 ans 60 ans Plus de 60 ans Niveau d indice l année de la liquidation T1 (25 % de retraités aux indices les plus faibles) : moins de 426 T2 : de 439 à 583 T3 : de 584 à 694 T4 (25 % de retraités aux indices les plus élevés) 695 ou plus Taux de prime moyen sur les cinq dernières années T1 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus faibles) : moins de 4,3 % T2 : de 4,3 % et 8,4 % T3 : de 8,7 % à 16,4 % T4 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus élevés) : plus de 16,2 % Durée validée à la Fonction Publique T1 (25 % de retraités à la durée validée la plus faible) : moins de 135,5 trim. T2 : de 136,5 à moins de 150 trim. (durée légale pour cette génération) 115 5,9 7,6 4,2 8, ,4 0,8 0,3 7, ,7 1,7 0,4 4, ,5 5,3 2,3 6, ,5 1,1 0,5 4, ,6 0,4 0,4 4, ,7 7,6 2,3 8, ,8 5,7 2,6 6, ,6 7,6 1,1 8, ,4 5,0 0,4 7, ,4 2,0 0,4 5, ,8 2,0 0,4 4, ,3 2,2 0,7 5, ,2 4,4 0,4 7,6 T3 : de 150 trim. à moins de 153,3 trim ,9 3,8 0,4 7,2 T4 25 % de retraités à la durée validée la plus élevée) : plus de 153,3 trim. Ensemble 855 Source : Insee, Panel État 2008 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR ,2 2,3 0,4 7,4 3,9 3,0 0,4 6,8 7

10 - Évolution de l indice entre l année N-5 et l année précédant la liquidation N-1 Dans 95,2 % des cas, l indice a augmenté entre N-5 et N-1 (les cinq années précédant la liquidation). Pour les fonctionnaires dont l indice a augmenté, cette hausse globale est de 7,4 % en moyenne et de 6,8 % en médiane pour la génération 1942 (tableau 6). Pour les 25 % de retraités pour lesquels les hausses d indices sont les plus faibles, la hausse de l indice est inférieure à 3,9 %. A l inverse, pour 25 % des retraités la hausse de l indice est supérieure à 10,2 %. Comme pour l évolution entre N-1 et N, l évolution médiane de l indice entre N-5 et N-1 est plus forte pour les femmes (+ 7,2 %) que pour les hommes (+ 6,3 %). Elle est particulièrement élevée pour les fonctionnaires des catégories actives (+ 9,8 %). Les évolutions d indice sont également plus importantes pour les retraités ayant liquidé leur pension avant 60 ans ainsi que pour les retraités ayant un faible taux de prime (+ 7,7 %). 8

11 Tableau 6 : Distribution de l évolution de l indice entre N-5 et N-1 par caractéristique, pour les fonctionnaires ayant changé d indice entre ces deux années. Fonctionnaires ayant changé d indice entre N-5 et N-1 Sexe Effectifs bruts Évolution moyenne (en %) Évolution médiane (en %) 1 er quartile de l évolution (en %) 3 e quartile de l évolution (en %) Hommes ,3 6,3 3,1 10,4 Femmes ,5 7,2 4,4 10,2 Catégorie Sédentaire ,5 5,9 1,4 9,6 Actif 797 9,6 9,8 7,2 10,5 Age à la liquidation 55 ans ou moins 303 8,6 9,6 6,7 10,2 56 à 59 ans ,3 9,8 7,5 11,9 60 ans ,3 5,7 1,1 9,2 Plus de 60 ans 701 6,9 6,0 2,3 10,0 Niveau d indice l année de la liquidation T1 (25 % de retraités aux indices les plus faibles) : moins de ,9 5,2 2,7 8,4 T2 : de 439 à ,2 6,7 5,1 10,2 T3 : de 584 à ,0 8,0 5,6 10,2 T4 : (25 % de retraités aux indices les plus élevés) 695 ou plus Taux de prime moyen sur les cinq dernières années T1 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus faibles) : moins de 4,3 % T2 : de 4,3 % et 8,4 % 771 7,7 6,0 0,4 10, ,5 7,7 4,0 10, ,8 7,6 3,7 10,4 T3 : de 8,7 % à 16,4 % 722 7,3 6,2 3,9 10,2 T4 (25 % de retraités aux taux moyen de prime les plus élevés) : plus de 16,2 % Durée validée à la Fonction Publique T1 (25 % de retraités à la durée validée la plus faible) : moins de 135,5 trim. T2 : de 136,5 à moins de 150 trim. (durée légale pour cette génération) 707 7,0 6,1 4,0 9, ,3 6,4 4,4 10, ,6 7,7 4,8 10,2 T3 : de 150 trim, à moins de 153,3 trim ,3 6,5 1,5 10,2 T4 : 25 % de retraités à la durée validée la plus élevée) : plus de 153,3 trim ,4 6,4 2,9 10,4 Ensemble ,4 6,8 3,9 10,2 Source : Insee, Panel État 2008 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR

12 3. Effet mécanique des évolutions de l indice en fin de carrière sur le taux de remplacement Afin de voir comment joue l évolution de l indice en fin de carrière sur le montant de la pension et donc sur le taux de remplacement, nous étudions dans cette partie le rapport entre le traitement indiciaire et le salaire 2. Pour les retraités de la génération 1942, le traitement indiciaire net moyen des cinq avantdernières années représente, en moyenne, 85% du salaire net moyen perçu lors de ces cinq avantdernières années 3 (cf. tableau 7). Une fois cette part corrigée de l évolution de l indice jusqu à la toute dernière année de carrière, le traitement indiciaire représente 89 % du salaire total 4. La comparaison de ces deux parts permet d apprécier dans quelle mesure le fait de retenir l indice des 6 derniers mois joue, par rapport à une situation où l on retiendrait plutôt comme référence la moyenne des 5 avant dernières années. En moyenne, l indice de l année de liquidation est supérieur de 4,3 % à l indice moyen des cinq avant-dernières années (cf. tableau 7 : distribution du rapport R2/R1). Il est à noter toutefois que pour 6,4 % des observations, le rapport entre le traitement indiciaire et le salaire est supérieur à 1, ce qui n est pas possible en pratique. Ce résultat provient de la qualité des données présentes dans le panel État ; les résultats présentés sont donc à prendre avec prudence. Tableau 7 : Rapport entre le traitement indiciaire et le salaire net (R1* et R2 **) pour les retraités de la génération 1942 (en %) Effectifs bruts Variable Valeur moyenne Valeur médiane 1 er décile 1 er quartile 3 e quartile Dernier décile R1* 85,2 87,7 67,3 76,8 94,8 98, R2** 88, ,5 79,3 99,1 105, R2/R1 4,3 3,6 0,1 1,2 6,5 9,3 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR 2008 *(R1) = traitement indiciaire net moyen des cinq avant-dernières années / salaire net moyen des 5 avant-dernières années (avant liquidation) ** (R2) = R1 * (indice à la liquidation / indice moyen des 5 avant-dernières années) C est pour les femmes que la part du traitement indiciaire dans le salaire net moyen est la plus élevée (90 % en médiane contre 85 % pour les hommes) ainsi que pour les fonctionnaires des catégories actives (93 % contre 85 % pour les sédentaires) (cf. tableau 8). Cette part est également élevée pour les fonctionnaires âgés de moins de 60 ans à la liquidation et pour les fonctionnaires aux indices élevés (3 e quartile). Le «correctif» lié à l évolution de l indice au moment de la liquidation joue plutôt en faveur des fonctionnaires actifs, et des fonctionnaires ayant liquidé leur retraite avant 60 ans. Ce résultat est conforme aux évolutions plus fortes des indices entre N-5 et N-1 pour ces catégories. 2 A la fonction publique, le montant de la pension se calcule à partir du traitement indiciaire et non du salaire. Dans le cas où le retraité a le taux plein et la durée d assurance requise effectuée entièrement à la fonction publique d État, le montant de la pension est égal à 75 % du traitement indiciaire détenu depuis au moins 6 mois (ou jusqu à 80 % en cas de bonifications). Pour calculer le taux de remplacement, on rapporte le montant de la pension au salaire d activité. Pour ce dernier, la DREES retient usuellement le salaire moyen des 5 avant-dernières années avant la liquidation du droit à retraite (cf. Dossier solidarité et santé n 33 : Montant des pensions de retraite et taux de remplacement). 3 Le salaire net se compose ici du traitement indiciaire, des primes, des indemnités de résidence, du supplément familial de traitement (nets de cotisations). 4 Les résultats sont similaires quand on compare le traitement indiciaire brut au salaire brut. 10

13 Attention, l écart entre R1 et R2 pour chaque catégorie ne permet pas de quantifier directement l impact de l évolution de l indice en fin de carrière sur le taux de remplacement dans la mesure où les paramètres de liquidation (durée validée au sein de la FPE, proportion de décote et de surcote) sont hétérogènes entre ces catégories. 11

14 Tableau 8 : Distribution de la part du traitement (indiciaire net moyen / salaire total net moyen) des 5 avant dernières années (R1) et de ce rapport corrigé de l évolution de l indice au moment de la liquidation (R2) (en %) Sexe Variable Effectifs bruts Valeur moyenne Valeur médiane 1 er quartile 3 e quartile Hommes R ,7 85,4 75,9 92,9 R2 87,1 88,4 78,0 97,0 Femmes R ,5 89,9 77,9 95,7 Catégorie R2 90,4 93,3 80,5 100,6 Sédentaire R ,3 85,3 74,9 92,8 R2 86,2 88,4 76,8 96,1 Actifs R ,0 93,2 83,3 97,1 Age à la liquidation R2 95,6 98,8 86,7 104,6 55 ans ou moins R1 90,3 93,3 79,3 97,3 351 R2 95,5 98,5 84,7 103,5 56 à 59 ans R ,8 93,3 85,9 97,1 R2 96,5 98,9 89,1 104,8 60 ans R ,8 83,0 74,0 92,2 R2 85,5 85,6 76,0 95,0 Plus de 60 ans R ,3 87,3 76,2 93,2 Niveau d indice l année de la liquidation R2 86,7 90,3 78,4 97,0 T1 (25 % de retraités aux indices les plus faibles) : moins de 426 T2 : de 439 à 583 R ,8 88,6 86,5 77,9 95,0 R2 89,7 80,4 97,6 R ,7 86,8 76,9 93,6 R2 87,9 89,2 79,0 98,3 T3 : de 584 à 694 R ,5 92,5 80,9 97,1 T4 : (25 % de retraités aux indices les plus élevés) 695 ou plus Durée validée à la Fonction Publique T1 : (25 % de retraités à la durée validée la plus faible) : moins de 135,5 trim. T2 : de 136,5 à moins de 150 trim. (durée légale pour cette génération) T3 : de 150 trim, à moins de 153,3 trim. R2 93,7 97,5 83,3 104,8 R ,6 86,1 73,2 92,9 R2 86,3 89,2 75,7 96,6 R ,4 87,4 77,6 95,0 R2 89,0 91,1 80,8 98,5 R ,3 89,4 77,4 95,3 R2 90,2 92,9 80,0 100,5 R ,9 88,0 77,3 94,8 R2 89,5 91,0 79,8 99,1 Plus de 60 ans R ,3 85,8 75,0 93,7 Source : Insee, Panel État 2008 Champ : retraités de la FPE civile de la génération 1942 de l EIR 2008 R2 87,0 88,8 77,0 97,5 12

15 Annexe : Sources : l EIR 2008 et le panel État La sixième vague de l Échantillon interrégimes de retraités (EIR) porte sur la situation au 31 décembre 2008 des retraités des régimes de retraite obligatoire en France (régimes de base et régimes complémentaires). L EIR permet de reconstituer le montant de la retraite globale pour un échantillon anonyme d individus, en rapprochant les données des différents régimes français légalement obligatoires (plus de 70 au total). L EIR collecte également des informations sur les éléments de calcul du montant de pension : nombre de trimestres validés, taux et circonstances de liquidation, décote et surcote éventuelle, etc. Les fichiers de paie des agents de l État sont exploités par l Insee depuis Un panel, appelé «panel État», a été constitué pour analyser les carrières et les évolutions de salaires des agents de l État (échantillon au 1/12 e ). Pour cette analyse, le champ est limité aux individus sélectionnés par l Insee pour l échantillon interrégimes de retraités de 2008, à partir des 50 ans de l individu. Le rapprochement des données provenant des caisses de retraite, d une part, et des informations des fichiers de paie de la fonction publique est encadré par le décret n du 22 juillet 2003 régissant la constitution de l échantillon interrégimes de retraités. L appariement entre ces 2 fichiers permet de retracer la carrière de ces retraités dans la fonction publique d État civile (salaire, indice, primes,) à partir de leurs 50 ans. Champ de l étude : L étude concerne les retraités de la fonction publique d état civile de la génération 1942 (âgés de 66 ans en 2008). Les résultats pour les générations 1938 et 1940, basés sur de plus faibles effectifs (980 pour la génération 1938 et 978 pour la génération 1940) sont plus fluctuants et ne sont pas présentés ici. Cependant, les grandes tendances (profil des fonctionnaires ayant changé d indices, distribution des rapports d indice, etc.) restent cohérentes avec les résultats de la génération Les militaires et les agents des collectivités locales sont exclus du champ de l étude car ils ne font pas partie du panel État. Pour 93 % de ces retraités issus de l EIR 2008 nés en 1942, des informations sont disponibles au moins pour une année dans le panel État (au moins un indice présent dans le panel État à partir de 50 ans) ; cela représente retraités de la génération 1942, soit individus en effectifs pondérés. Afin de cibler les personnes ayant terminé leur carrière dans la fonction publique d état civile et de restreindre aux personnes pour lesquelles suffisamment d informations sont disponibles dans le panel État, n ont été gardés dans cette étude que les individus pour lesquels les indices étaient disponibles dans le panel État pour au moins trois années sur les cinq dernières avant la liquidation. Au final, l échantillon retenu s élève à retraités pour la génération 1942, soit personnes en pondérant. 13 Méthode : Dans la fonction publique l indice de référence utilisé pour le calcul de la pension est le dernier indice détenu depuis 6 mois au moment du départ à la retraite. Le traitement de référence s obtient en multipliant l indice par le point d indice (il ne contient donc pas les primes). Pour ces individus on compare l indice majoré (grade ou échelon retenu pour la liquidation) de l EIR (variable INDREF) et l indice de traitement nouveau majoré (indice "fonction publique") du panel État (variable I), l année de la liquidation. L indice de traitement nouveau majoré correspond au dernier indice connu pour chaque année. Dans un deuxième temps, on analyse l évolution de l indice issu du panel État sur les dernières années précédant la liquidation.

16 Il arrive fréquemment que l indice ne soit pas connu pour l ensemble des années dans le panel État (par exemple, 5,9 % des indices sont manquants l année de la liquidation pour la génération 1942). Dans ce cas, on retient le dernier indice disponible. Cette convention tend à sous-estimer le nombre d évolution de l indice et à surestimer l ampleur de l évolution moyenne. 14

Indicateur n 14 : Pension moyenne

Indicateur n 14 : Pension moyenne Programme «Retraites» 47 Indicateur n 14 : Pension moyenne Sous-indicateur n 14-1 : de l ensemble des retraités Les évolutions des pensions moyennes (avantage principal de droit direct) brutes en euros

Plus en détail

Simulation des règles CNAV-AGIRC-ARRCO sur les carrières des fonctionnaires. Note DREES

Simulation des règles CNAV-AGIRC-ARRCO sur les carrières des fonctionnaires. Note DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... FONCTIONNAIRES : FICHE 44 44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... Le principe de calcul de la pension de retraite repose sur trois éléments principaux : le nombre

Plus en détail

CCFP 14 décembre 2015

CCFP 14 décembre 2015 CCFP 14 décembre 2015 Débat annuel sur les orientations de la politique des retraites dans la fonction publique 2 ème thème 1 2 ème thème 2. Une approche de l équité inter-régimes au regard de l impact

Plus en détail

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique 5 Rémunérations 5-1 Généralités L évolution du salaire des fonctionnaires dépend des mesures générales d augmentation de la valeur du point, des mesures catégorielles et de l effet de structure, dit GVT

Plus en détail

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Les trimestres acquis pour la retraite au titre des périodes assimilées et de l assurance

Plus en détail

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine Les rémunérations Salaire annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en métropolitaine Les personnels enseignants : Dans le premier degré : 31 280 (dont 5,0

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Pour les salariés nés en 1934 ayant fait

Pour les salariés nés en 1934 ayant fait Pour les salariés nés en 1934 ayant fait valider, avant leur retraite, une carrière complète dans le secteur privé, le rapport de l avantage principal de droit direct au dernier salaire à temps complet

Plus en détail

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL uestions Retraite & Solidarité Les études Direction des retraites et de la solidarité janvier 2014-06 Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL I. Bridenne et Y. Mariama

Plus en détail

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs et public» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Simulation

Plus en détail

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, parue au JO du 10 novembre 2010 introduit de nouvelles dispositions. Le décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document n 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Les évolutions de pouvoir d

Plus en détail

uestions Les études La fonction publique se compose de trois versants :

uestions Les études La fonction publique se compose de trois versants : uestions Retraite & Solidarité Les études Direction des retraites et de la solidarité juillet 2014-08 Pension et taux de remplacement des retraités de la CNRACL : illustration par cas-types I. Bridenne

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

Modalités d application et calendriers de montée en charge des réformes

Modalités d application et calendriers de montée en charge des réformes Séance plénière 25 septembre 2013 Modalités d application et calendriers de montée en charge des réformes Les conséquences pour les assurés proches de l âge de la retraite Secrétariat général du COR 1

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Détermination de la durée d assurance applicable à la génération 1955. selon les règles de calcul définies par la loi de 2003

Détermination de la durée d assurance applicable à la génération 1955. selon les règles de calcul définies par la loi de 2003 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 6 juillet 2011 à 9 h 30 «Avis technique sur l évolution de la durée d assurance pour la génération 1955» Document N 4 Document de travail, n engage

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Services publics et services aux publics» Réunion du 4 juin 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par l Insee : Données individuelles

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Fiche n 6 LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Le montant d une pension dépend : - du nombre de trimestres liquidables, - de la durée de services et bonifications nécessaire pour obtenir une pension

Plus en détail

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés IV.B.2.c. Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés L étude de sensibilité est réalisée pour les profils cadre et non-cadre n entrainant pas de réversion et n ayant élevé aucun

Plus en détail

Elaboration de cas types sur la fonction publique de l Etat Reconstitution de carrières salariales

Elaboration de cas types sur la fonction publique de l Etat Reconstitution de carrières salariales Elaboration de cas types sur la fonction publique de l Etat Reconstitution de carrières salariales Christine Gonzalez-Demichel DGAFP- Département des études et des statistiques Assemblée plénière du COR

Plus en détail

santé solidarité Espérance de vie, durée passée à la retraite DOSSIERS N 40

santé solidarité Espérance de vie, durée passée à la retraite DOSSIERS N 40 solidarité DOSSIERS santé et Espérance de vie, durée passée à la retraite N 40 Juin 2013 À 55 ans, parmi les retraités nés en 1942 et résidant en France, les femmes peuvent espérer vivre 6,4 ans de plus

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Elaboration de cas types dans la fonction publique de l Etat. pour l exercice de projection du COR Reconstitutions de carrières

Elaboration de cas types dans la fonction publique de l Etat. pour l exercice de projection du COR Reconstitutions de carrières CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 février à 14 h 3 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 22, 24 et 26» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 10 avril 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par le Service de

Plus en détail

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Le minimum garanti

Plus en détail

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES CHIFFRES-CLÉS Édition 2014 ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES THÈME 3 Inégalités professionnelles ÉCARTS DE SALAIRES Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes traduisent pour partie les inégalités

Plus en détail

santé solidarité Montant des pensions de retraite et taux de remplacement DOSSIERS

santé solidarité Montant des pensions de retraite et taux de remplacement DOSSIERS DOSSIERS et Montant des pensions de retraite et taux de remplacement N 33 212 Assurer un niveau de vie adapté aux retraités est l un des principaux objectifs du système de retraite. Ce Dossier et s intéresse

Plus en détail

Retraites : la situation des polypensionnés. Rapport

Retraites : la situation des polypensionnés. Rapport CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Retraites : la situation des polypensionnés Rapport Neuvième rapport Adopté le 28 septembre 2011 1 2 SOMMAIRE RAPPORT Vol.1 INTRODUCTION 5 CHAPITRE 1 - Qui sont les

Plus en détail

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 5 Document

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2009 à 9 h 30 «Préparation du rapport de janvier 2010 : Simulations de régimes en points et en comptes notionnels» Document N 1 Document

Plus en détail

Retraites publiques : architecture et caractéristiques. Anne Lavigne - professeur de sciences économiques à l Université d Orléans

Retraites publiques : architecture et caractéristiques. Anne Lavigne - professeur de sciences économiques à l Université d Orléans Retraites publiques : architecture et caractéristiques Anne Lavigne - professeur de sciences économiques à l Université d Orléans Introduction Trois piliers de la retraite : base, complémentaire, épargne

Plus en détail

Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite

Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Les durées d assurance validées par les actifs pour leur retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 214 à 9 h 3 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Les durées

Plus en détail

1. Principe et portée

1. Principe et portée Circulaire n 2014/04 du 06/11/2014 La surcote 1. Principe et portée 2. Conditions d ouverture du droit à surcote 3. Détermination du nombre de trimestres de surcote 4. Calcul du coefficient de surcote

Plus en détail

' ()*+,-./! 01 2120 21"33345 % %!' -7 8 & %! #6 ' 21$ 96 211:4 '%! -)' $6 211: #6 21#4 , ' &./ 211 12#6 '! 2#16 215 , 7 & 8' ' ; & 2#6 $##64 !

' ()*+,-./! 01 2120 2133345 % %!' -7 8 & %! #6 ' 21$ 96 211:4 '%! -)' $6 211: #6 21#4 , ' &./ 211 12#6 '! 2#16 215 , 7 & 8' ' ; & 2#6 $##64 ! Avertissement : Cette fiche a une vocation pédagogique, elle ne constitue pas l analyse exhaustive de la FNME-CGT. Les tableaux et références de cette fiche sont tirés des dispositions de la loi Fillon

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE FICHE 1 LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60 ans pour les

Plus en détail

RAPPEL DE L INCIDENCE DE LA DUREE D ASSURANCE FIXEE POUR LE TAUX PLEIN SUR D AUTRES DISPOSITIFS

RAPPEL DE L INCIDENCE DE LA DUREE D ASSURANCE FIXEE POUR LE TAUX PLEIN SUR D AUTRES DISPOSITIFS Réforme des retraites : Mesures applicables au RSI à compter de 2014 Annexe 1 Taux plein de la pension du régime de base C 2015/004 RAPPEL DE L INCIDENCE DE LA DUREE D ASSURANCE FIXEE POUR LE TAUX PLEIN

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009

Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009 Etude Juin2012 Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009 En 2010, la part des nouveaux retraités de la Fonction Publique d Etat bénéficiant d une

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. Base juridique

NOTE JURIDIQUE. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : Retraite anticipée des fonctionnaires handicapés Base juridique Article L.24

Plus en détail

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 2 bis Document de travail, n engage pas le Conseil Le patrimoine

Plus en détail

RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé

RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé RETREP : REgime Temporaire de Retraite de l Enseignement Privé Ce régime a été créé en 1980 pour permettre aux maîtres de l enseignement privé sous contrat de partir à la retraite dans les mêmes conditions

Plus en détail

résultats Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 N 688 mai 2009

résultats Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 N 688 mai 2009 études résultats et N 688 mai 2009 Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 L âge auquel les personnes cessent définitivement d être en emploi et

Plus en détail

- 1 - SALAIRES : DONNEES ACTUALISEES JANVIER 08

- 1 - SALAIRES : DONNEES ACTUALISEES JANVIER 08 SALAIRES : DONNEES ACTUALISEES JANVIER 08 1. De nouvelles études publiées par l INSEE 1 Valeur du point : elle a baissé de 0,9% en moyenne par an en euros constants de 1983 à 2005. La baisse globale mesurée

Plus en détail

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL le petit guide à destination des militants des sections syndicales retraite cfdt.fr PUBLICATION CFDT I NOVEMBRE 2014 I En complément du «Dossier spécial

Plus en détail

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Les notions de base Année d ouverture du droit à pension ou année de référence: c est l année à partir de laquelle le fonctionnaire remplit toutes les conditions (âge et durée de service) pour bénéficier

Plus en détail

Le système statistique actuel d information sur les retraites. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le système statistique actuel d information sur les retraites. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 octobre 2013 à 14h30 «Les outils statistiques et les systèmes d information sur les retraites» Document N 2 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

La rémunération. Échelonnement indiciaire de 1 re classe

La rémunération. Échelonnement indiciaire de 1 re classe Bernard LEPREUX La rémunération Cet article contient de nombreuses références à des numéros de Direction plus anciens. Si vous n avez pas (ou plus) ces numéros, ils sont tous consultables et téléchargeables

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

La contribution employeur n est pas modifiée. Elle est assise sur la rémunération versée à temps partiel ou à temps non complet au taux normal.

La contribution employeur n est pas modifiée. Elle est assise sur la rémunération versée à temps partiel ou à temps non complet au taux normal. DIFFUSION OCTOBRE 2004 SURCOTISATION AGENTS A TEMPS PARTIEL ET AGENTS A TEMPS NON COMPLET REFERENCES : Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites, article 47 Décret n 2004-678 du 8 juillet

Plus en détail

Les niveaux de retraite dans la fonction publique : des disparités. Christine Gonzalez-Demichel DGAFP - Département des études et des statistiques

Les niveaux de retraite dans la fonction publique : des disparités. Christine Gonzalez-Demichel DGAFP - Département des études et des statistiques Les niveaux de retraite dans la fonction publique : des disparités Christine Gonzalez-Demichel DGAFP - Département des études et des statistiques Rencontres QRS du 21 janvier 2014 1 Plan de l intervention

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014 # 73 OCTOBRE 215 LE BULLETIN DE L OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE DE LA DÉFENSE (SGA/DAF/OED) > STATISTIQUES < LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 214 Le Recensement des Agents de l État permet de suivre

Plus en détail

Retraite additionnelle

Retraite additionnelle Direction Logistique et Prospective Unité Conseil Juridique Référence :. Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites (article 76).. Décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet

S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet QUESTIONS SOCIALES Service "Documentation - Paies" Note d information 14-17 du 26 septembre 2014 S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet Date d effet : 1 er octobre

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans DOSSIER DE PRESSE Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans 6 juin 2012 Fiche 1 : Présentation de la mesure Fiche 2 : Pourquoi cette mesure? Fiche 3 : Comment s appliquera-t-elle? A qui bénéficiera-t-elle?

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Retraites. Ce qu il reste à préserver

Retraites. Ce qu il reste à préserver Le COR préconise un autre système de retraite Ce qu il reste à préserver Depuis la loi de 2003 portant réforme des retraites, certains s entendent à considérer que tout est perdu et qu il ne servirait

Plus en détail

Hétérogénéité des taux de remplacement dans la fonction publique d Etat. Une approche par cas-types

Hétérogénéité des taux de remplacement dans la fonction publique d Etat. Une approche par cas-types Etude Octobre 2012 Hétérogénéité des taux de remplacement dans la fonction publique d Etat Une approche par cas-types Le taux de remplacement, indicateur usuel de la perte de niveau de vie lors du passage

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

6. Les retraites. Enseignants titulaires du second degré public 9 800 départs à la retraite en 2013. 61,7 ans et 61,5 ans

6. Les retraites. Enseignants titulaires du second degré public 9 800 départs à la retraite en 2013. 61,7 ans et 61,5 ans 6. Les retraites A. Les départs à la retraite des personnels du secteur public en 213 111 B. Un nombre de départs à la retraite tendanciellement en diminution depuis 23 112 C. Le nombre de retraités de

Plus en détail

ENQUETE REMUNERATION DES ACTUAIRES EN 2011

ENQUETE REMUNERATION DES ACTUAIRES EN 2011 ENQUETE REMUNERATION DES ACTUAIRES EN 2011 Département Carrières Conférence du 25 janvier 2013 Eclairer les risques, tracer l avenir 1 OBJECTIF INITIAL : Apporter des éléments de rémunération aux membres

Plus en détail

Les salariés au régime général retraités de la fonction publique hospitalière ou territoriale : une seconde carrière après la retraite?

Les salariés au régime général retraités de la fonction publique hospitalière ou territoriale : une seconde carrière après la retraite? n o 29 06 / 2015 études, recherches et statistiques de la Cnav étude Catherine Bac et Agathe Dardier, Cnav Isabelle Bridenne, CDC En collaboration avec : Les salariés au régime général retraités de la

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak Simulation de l évolution du taux de remplacement net des salaires pour 4 cas-type, nés en 1960, selon les réformes du système de retraite, à l horizon 2020 Henri Sterdyniak L évolution du système de retraite

Plus en détail

Modalités d application et calendriers de montée en charge des réformes : les conséquences pour les assurés proches de l âge de la retraite

Modalités d application et calendriers de montée en charge des réformes : les conséquences pour les assurés proches de l âge de la retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2013 à 14h30 «I - La prévisibilité du montant de la retraite pour les assurés II - Avis technique sur la durée d assurance de la génération

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des salariés des industries électriques et gazières CNIEG

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des salariés des industries électriques et gazières CNIEG CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mars 2013 à 14 h 30 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime» Document N

Plus en détail

Le calcul de la retraite

Le calcul de la retraite Le calcul de la retraite Loi 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites. L légal de départ en retraite Pour prétendre à une retraite CNRACL, il faut avoir accompli 2 ans de services effectifs

Plus en détail

Les formules de proratisation, de décote et de surcote. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les formules de proratisation, de décote et de surcote. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2012 à 14 h 30 «I - Avis technique sur la durée d assurance de la génération 1956 II - Réflexions sur les règles d acquisition des droits

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

REUNION D INFORMATION AFFILIES

REUNION D INFORMATION AFFILIES BENEFICIAIRES NON SALARIES NON SALARIES TYPES DE REGIMES Obligatoires et légaux REGIME DE BASE REGIME DE BASE Régimes complémentaires Salariés + Régime Général de de Régimes la la Sécurité Sociale complémentaires

Plus en détail

L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique

L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique L encadrement supérieur et dirigeant

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général Différentes

Plus en détail

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques. collection Études et statistiques. lesretraités et les retraites

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques. collection Études et statistiques. lesretraités et les retraites Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques collection Études et statistiques lesretraités et les retraites édition 2014 lesretraités et les retraites édition 2014 Les Retraités

Plus en détail

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Allemagne Merci de citer ce

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans Réforme des retraites «2010» Les principales règles de «droit commun» qui changent pour les fonctionnaires Ce dossier n a pas pour ambition de reprendre l intégralité des différentes réformes passées,

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

MODE OPERATOIRE. Modifié le24/01/2007-1 -

MODE OPERATOIRE. Modifié le24/01/2007-1 - MODE OPERATOIRE Remplissage du formulaire de liaison 30894 spécifique aux échanges de carrière entre les régimes de la Fonction publique et le Régime général Modifié le24/01/2007-1 - SOMMAIRE Sommaire

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Présent et avenir Constitution de notre retraite Retraite obligatoire du régime général de l assurance vieillesse Plafonné à la moitié du «plafond» Nécessite une durée

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Renouvellement de la vie politique. Modélisation de la réduction des coûts de représentation

Renouvellement de la vie politique. Modélisation de la réduction des coûts de représentation Renouvellement de la vie politique Modélisation de la réduction des coûts de représentation Introduction Ce document propose de modéliser l impact des modifications suivantes du mode de représentation

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail