La fonction communication en collectivité locale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La fonction communication en collectivité locale"

Transcription

1 Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes et communautés de plus de 5000 habitants, départements et régions disposent pratiquement toutes d une direction ou d un service de la communication, de mieux en mieux identifiés et structurés. Ceux-ci regroupent environ agents, professionnels de la communication publique. Leur positionnement est de plus en plus stratégique et leurs missions de plus en plus importantes : éditions, événements, relations presse, communication interne, communication numérique, marketing territorial, communication institutionnelle et image, relation publique et protocole, documentation et veille, interventions et discours, animation et participation des habitants I. L affirmation de la Direction de la communication Une Direction de la communication de mieux en mieux identifiée Un rattachement assez diversifié selon la nature de la collectivité Une fonction de plus en plus stratégique et associée à la définition des projets II. Des attributions nombreuses, des moyens limités Des attributions nombreuse mais stables. Des équipes communication qui restent modestes Une stabilité des effectifs et des budgets III. Les enjeux du positionnement et des missions Le positionnement vis à vis des autres services L équilibre entre les grandes missions Les évolutions attendues des missions et des attributions. Méthodologie de l enquête Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

2 I. L affirmation de la Direction de la communication Une Direction de la communication de mieux en mieux identifiée 86% des communicants interrogés travaillent actuellement au sein d une direction/service de la communication, soit 14 points de plus qu en Parmi ceux-ci, 10% sont dans une direction/service dont le titre comprend une autre fonction que la communication comme la citoyenneté, les relations publiques, les relations presse Des doubles appellations en forte diminution, le titre direction ou service de la communication ayant tendance à regrouper toutes les fonctions liées à la communication. 14% des communicants territoriaux exercent leurs fonctions dans des directions/services qui ne portent pas le mot Communication, parfois au sein de la DRH pour la communication interne, ou directement auprès du cabinet du président ou du maire ou du directeur général. Un rattachement assez diversifié selon la nature de la collectivité Avec la reconnaissance croissante des directions ou services de la communication, leur rattachement au directeur général des services progresse de près de 10 point depuis Une progression portée par l intercommunalité où la communication est très majoritairement rattachée au DG ; les élus et les cabinets étant moins présents. Mais globalement direction/service de la communication reste diversement rattachée selon le type de collectivité : dans les départements et régions, elle est souvent rattachée au directeur de cabinet, dans les intercommunalités au DG, tandis que ans les communes, les situations sont encore plus diverses : c est tantôt le Directeur général des services, tantôt le maire (voire l élu délégué à la communication) qui est l instance de rattachement. Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

3 Une fonction de plus en plus stratégique et associée à la définition des projets Près 50% des directeurs de communication participent au Comité de direction de leur collectivité, un chiffre légèrement en hausse par rapport à Toutefois la situation est contrastée selon les collectivités, 1/3 seulement des Comités de direction des régions et des départements associe leur directeur de communication contre 49% dans les communautés et 47% dans les communes. Tous les communicants soulignent la nécessité, pour un directeur de la communication en collectivité locale, d avoir une vision stratégique (73% en 2011, contre 59% en 2008). D ailleurs les communicants sont, cette année, 81% à dire être associés aux projets de la collectivité dès l amont, ce qui n était le cas que de 64% d entre eux en Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

4 II. Des attributions nombreuses, des moyens limités Des attributions nombreuse mais stables. Sans grands changements sur les trois dernières années, les attributions des services communication restent nombreuses. Pratiquement tous les services ont en charge les publications, des relations presse et l évènementiel. La communication interne est rattachée à la communication dans 2/3 des collectivités et la communication des élus (discours, éditoriaux ) restent une fonction dans la moitié des services et ce malgré un positionnement plus professionnel et un rattachement croisant au DG. Des équipes communication qui restent modestes Les équipes communication des collectivités locales restent modestes : 40 % des services communication ne comptent pas plus de 3 personnes et l effectif moyen est de 8 agents dans les communes de plus de 5000 habitants, de 7 dans les communautés et de 17 dans les départements et régions. Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

5 Une stabilité des effectifs et des budgets Sur les 3 dernières années, les effectifs et les budgets restent globalement stables au sein des services communication, dans un contexte global où les communicants ont par ailleurs l impression (pour 83% d entre eux) que leurs missions ne cessent d augmenter. Seules les intercommunalités ont connu une augmentation concomitante de leur budget et de leurs effectifs : 39% déclarent un budget en hausse, 29% pour les effectifs. Communes, départements et régions constatent en revanche une stagnation ou une baisse de leur budget et de leurs effectifs : 76% des communes déclarent un budget en baisse ou en stagnation et 77% pour les effectifs ; 91% des régions et départements déclarent un budget en baisse ou en stagnation et 81% pour les effectifs. Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

6 III. Les enjeux du positionnement et des missions. Le positionnement vis à vis des autres services. Dans les collectivités interrogées, on observe qu en moyenne plus de 3 services, en plus du service Communication, conduisent ou éditent des actions / projets / supports de communication et notamment le service Culture, loisirs, le service Jeunesse et le service Environnement et Développement durable. Dans ce contexte, la collaboration avec d autres services s avère nécessaire. Mais si le service Communication est régulièrement associé à ces actions sur des questions techniques et de mise en œuvre, en tant que fonction support (dans 79% des cas), il n est encore parfois pas suffisamment sollicité dès l'amont, à travers une stratégie et un plan de communication bien définis (50%). L équilibre entre les grandes missions. Interrogés sur le positionnement de leur mission qui oscille entre «rendre compte des politiques publiques menées par l exécutif» et «délivrer les informations pratiques sur les services publics», les communicants au sein des communes observent un équilibre presque parfait entre ces deux objectifs. Mais il s avère que les communicants au sein des départements et régions se considèrent davantage au service du politique avec la mission de rendre compte des politiques publiques. Tandis que ceux des intercommunalités se positionnent plutôt comme n ayant qu une mission d information sur les services publics à l attention des usagers. A noter qu il est fort possible que le renforcement de Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

7 l intercommunalité et les réformes électorales qui pourraient la concerner conduisent à une revalorisation de la mission plus politique d explication de l action publique au sein des communautés.. De même interrogés sur le positionnement de leur mission entre l objectif de production et de diffusion d information et un rôle davantage tourné vers la promotion et l animation du territoire ou la mobilisation et la participation de ses acteurs, c est au sein des communes, que la mission d animation, de mobilisation, de participation des habitant est la plus prononcée. Les autres niveaux de collectivités donnent manifestement moins cette mission à la communication. Mais les prochaines années pourraient voir l intercommunalité donner l objectif à la communication de mobiliser le territoire dans une relation plus directe avec les habitants. Les département et régions devraient aussi se saisir d outils, notamment numériques, aptes à accroitre la participation des citoyens aux choix publics. Les évolutions attendues des missions et des attributions. 83% des communicants ont l impression que leurs missions ne cessent d augmenter. 79% pensent que le rôle de la communication publique au sein des collectivités territoriales est amené à évoluer, dont près d un quart "beaucoup". Les communicants publics ont donc manifestement conscience des évolutions importantes qui vont se poursuivre dans leurs missions, dans leurs métiers comme dans l organisation de leur service. Aussi, dans les prochaines années, certaines missions devraient prendre davantage d importance et conduire au développement de compétences et d outils nouveaux. Le Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

8 management des réseaux sociaux et le marketing territorial sont deux compétences qui devraient être amenées à se développer fortement, selon les communicants. Ils placent aussi la participation des habitants et la concertation comme une des missions qui pourrait être croissante dans les prochaines années. La communication interne n est aussi pas oubliée, pour accompagner les changements institutionnels, notamment les mutualisations de services, et les évolutions des métiers dans les collectivités locales. La communication publique territoriale et les professionnels qui la font vivre vont avoir encore de nombreux défis à relever. Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

9 Méthodologie Une enquête auto-administrée par Internet L enquête auto-administrée par Internet a été lancée auprès de 5000 communicants de collectivités locales. Le questionnaire a été mis en ligne du 10 octobre au 14 novembre Le questionnement portait à la fois sur les parcours individuels et le fonctionnement des services communication au sein des collectivités. Par conséquent, dans le traitement des questions portant sur le fonctionnement des services communication, les doublons (i.e. les personnes travaillant dans le même service au sein de la même collectivité) ont été écartés pour ne garder que les répondants les plus "haut gradés". Au total, 588 communicants, représentants 532 collectivités différentes, ont répondu à l enquête soit un échantillon représentatif de près de 5% des communicants territoriaux/. La méthodologie a été la même que pour les enquêtes de 2002 et Cap Com fédère, anime et représente le réseau des vingt mille professionnels de la communication publique et territoriale. Avec la conviction que la communication est essentielle à la conduite des politiques publiques, Cap Com contribue, depuis bientôt 25 ans, à la reconnaissance et à l'étude de la communication publique et accompagne les évolutions de la profession : Forum annuel, rencontres thématiques, groupes de réflexion, formation professionnelle, outils d échange, d information, et de mise en réseau. Occurrence est un institut d'études indépendant, fondé en 1995, spécialisé dans l'évaluation de la communication. Sa double expertise Études et Communication est incarnée par l'équipe Occurrence qui conjugue maîtrise des techniques d'évaluation et expertise dans la fonction communication Ses clients sont les Directions de la Communication, DRH et DG de grandes entreprises ou institutions, ainsi que les agences de communication. Enquête Métiers Cap Com / Occurrence

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS?

A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? A6 LA COM, QUELLE PLACE DANS VOS PROJETS? Organisateur CAP COM Coordinateur Bernard DELJARRIE, Délégué général de CAP COM Animateur, Directeur de la Communication, Conseil Général du Bas-Rhin L un des

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

initiative rédaction animation écoute Profil, métiers et organisation de la communication interne dans les collectivités publiques

initiative rédaction animation écoute Profil, métiers et organisation de la communication interne dans les collectivités publiques Communication interne Enquête 2012 Profil, métiers et organisation de la communication interne dans les collectivités publiques initiative Esprit pratique rédaction créativité animation dialogue écoute

Plus en détail

Deuxième partie : L organisation et les outils de la communication communautaire

Deuxième partie : L organisation et les outils de la communication communautaire Deuxième partie : L organisation et les outils de la communication communautaire Étude réalisée par l AdCF et l agence Epiceum pour les 2 e rencontres nationales «Communication et intercommunalité», organisées

Plus en détail

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016 Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action Janvier 2016 Contexte Pour la 2ème année, ROOMn - Rencontre d'affaires de la mobilité et du digital - fait le point auprès de son écosystème sur l'intégration

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Synthèse du Baromètre 2015 BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises Reflet d une société en mutation Le projet de loi pour la croissance et l activité du Ministre

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique Intervenante : Dominique MÉGARD Présidente Cap Com, réseau de la communication publique et territoriale La communication publique, une

Plus en détail

SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017»

SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017» SYNTHESE DES RESULTATS «Les enjeux de la fonction immobilière des entreprises à l horizon 2017» L OMI a réalisé en novembre 2014, en partenariat avec l ADI, l Association des Directeurs Immobiliers, une

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Les pratiques de communication des collectivités territoriales

Les pratiques de communication des collectivités territoriales Les pratiques de communication des collectivités territoriales Etude menée par les étudiants M1 Communication Citoyenne et Promotion des Territoires Encadrée par F. Dumazert juin 2012 Sommaire Contexte

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

Faites de la communication pas de la com. www.epiceum.com

Faites de la communication pas de la com. www.epiceum.com Faites de la communication pas de la com www.epiceum.com 2 Agence de communication indépendante créée en 2001, Epiceum a bâti sa réputation sur une solide expertise des problématiques liées à l intérêt

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Tendances de l emploi territorial et politiques RH des collectivités

Tendances de l emploi territorial et politiques RH des collectivités 1 Tendances de l emploi territorial et politiques RH des collectivités Enquête CSA pour le CNFPT Présentation du mardi 15 décembre 2015 n 1500692 Rappels méthodologiques Cible 811 responsables (DGS, DRH,

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique IDEAL Connaissances Au service de la performance publique Présentation des premières conclusions de l enquête sur la gestion technique des aires d accueil Présentation du Réseau Gens du Voyage La gestion

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Le financement public des associations entre subventions et commandes

Le financement public des associations entre subventions et commandes Le Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l Éducation populaire et de la Vie associative www.associations.gouv.fr Le financement public des associations entre subventions et commandes État des lieux

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

MOTIONS ADOPTEES par l'assemblee GENERALE du SEJS le 5 octobre 2013 à AIX-en-Provence

MOTIONS ADOPTEES par l'assemblee GENERALE du SEJS le 5 octobre 2013 à AIX-en-Provence MOTIONS ADOPTEES par l'assemblee GENERALE du SEJS le 5 octobre 2013 à AIX-en-Provence MOTION 1 : «Pour le maintien et la promotion du cadre d exercice professionnel» Le triptyque management-pilotage stratégique/conseil-expertise/inspection-évaluation

Plus en détail

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009)

La diversification des marques de presse professionnelle. Etude quantitative en ligne (2009) La diversification des marques de presse professionnelle Etude quantitative en ligne (2009) Presse Pro initie la première étude sur les diversifications des marques médias professionnelles La presse professionnelle

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONSEIL NATIONAL D'ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «Les usages et pratiques de la formation dans les entreprises de 10 à 49 salariés et leurs effets sur le développement professionnel des salariés»

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Baromètre Jeunesse Vague 3

Baromètre Jeunesse Vague 3 pour Baromètre Jeunesse Vague 3 Juin 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A Les jeunes, la confiance et leur avenir 6 B Les jeunes et l avenir professionnel 11 C Les jeunes

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES Préambule La création des lieux de musiques actuelles date des années 70 et 80. Ces premiers lieux ont été portés par des projets

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Bilan d étape mars 2009 1. Rappel des objectifs 2. Bilan organisationnel et quantitatif 3. Bilan qualitatif 4. Propositions

Plus en détail

Accompagner efficacement les transitions organisationnelles par une approche stratégique du coaching. Catherine TANNEAU, Présidente ICF France

Accompagner efficacement les transitions organisationnelles par une approche stratégique du coaching. Catherine TANNEAU, Présidente ICF France Accompagner efficacement les transitions organisationnelles par une approche stratégique du coaching Catherine TANNEAU, Présidente ICF France ICF, c est plus de 25 000 membres coachs dans le monde dans

Plus en détail

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Résultats du 50 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI 18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Paris, le 15 octobre 2015 La Banque Palatine, banque des

Plus en détail

Entreprises de La filière numérique

Entreprises de La filière numérique Observatoire économique Entreprises de La filière numérique Bilan 2013 et anticipations 2014 L Espace Économie Emploi du Bergeracois a pour mission de développer des actions en faveur de l économie et

Plus en détail

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie

Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Baromètre 2014 Energie-Info du médiateur national de l énergie : Les consommateurs et l énergie Vague 8 Principaux enseignements Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au 13 septembre 2014 auprès d un

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Stabilité de la confiance des dirigeants de PME-ETI Paris, 17 octobre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Toulouse, le 11 juillet 2001 ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL À l issue de cette première année de généralisation de la rénovation de l Enseignement Professionnel,

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Rappel du cadre règlementaire - La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a décentralisé

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Mise en ligne début novembre au moment du lancement du site Internet du Labo ESS, le sondage sur l identité et l avenir de l ESS a connu un vif succès.

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Plaquette de Partenariats

Plaquette de Partenariats édition 2015 Plaquette de Partenariats g l'association et l'équipe Sphère CPP Bordeaux est une association qui réunit les étudiants, actuels et anciens, du Master Communication Publique et Politique -

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

CONSEIL CONSULTATIF CITOYEN. 5 Mars 2013

CONSEIL CONSULTATIF CITOYEN. 5 Mars 2013 CONSEIL CONSULTATIF CITOYEN 5 Mars 2013 Compte rendu délibératif final de l auto saisine «Démocratie locale et de proximité : Projet de redynamisation de la démocratie participative à Digne-les-Bains»

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Par M. Tiss 19/06/2014 à 11h25 Après une première édition réussie et riche d enseignements en 2012, HR Access Solutions, expert international de services

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

PILOTER LA MUTUALISATION ET/OU LA FUSION

PILOTER LA MUTUALISATION ET/OU LA FUSION PILOTER LA MUTUALISATION ET/OU LA FUSION Introduction Une journée régionale, des temps en ateliers avec un double objectif : Proposer des apports, des réponses à vos interrogations Soutenir le travail

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Organisateurs L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Webinar du 11 mars 2014 à 12h00 / animé par : Christian Sérieys EOA France Bénédicte Bailleul Directrice 1 - Présentation de

Plus en détail

L accès à l emploi et les seniors

L accès à l emploi et les seniors L accès à l emploi et les seniors Rapport d une étude menée entre octobre 2013 & mars 2014 Avec le soutien de Regionsjob, le Centre des Jeunes Dirigeants & le Medef Ile de France De L utilité de cette

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Enquête Rémunération

Enquête Rémunération Enquête Rémunération Décembre 2011 Synthèse des résultats Méthodologie : Cette enquête a été menée auprès de 274 personnes salariées, indépendantes ou responsables d agence issues du métier de la communication.

Plus en détail

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE ACCOMPAGNER ET ACCÉLÉRER LA MISE EN ŒUVRE DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES LE 23 JUIN 2015 PRESENTATION: FLORENCE

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies?

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Mutualisations, territorialisation et plateforme de services aux communes claire.vigeant@chora.fr CHÔRA CONSEIL, 6 rue du 8 mai 1945,

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Direction des études

Direction des études Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Les ACMO : nomination, missions, règles, rôles, place, recrutement. L ACMO ET L EMPLOYEUR LES MISSIONS DE L

Plus en détail

Résultats de l Observatoire 2015 de l ITSM en France. Focus Automatisation des SI et Mobilité

Résultats de l Observatoire 2015 de l ITSM en France. Focus Automatisation des SI et Mobilité Résultats de l Observatoire 2015 de l ITSM en France Focus Automatisation des SI et Mobilité 1 Méthodologie : L édition 2015 de l Observatoire de l ITSM en France a été réalisée par sondage en ligne auprès

Plus en détail