Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82)"

Transcription

1 Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82) INTRODUCTION Il est préférable d éviter un licenciement que de remédier aux conséquences de celuici. Quelle qu en soit la cause (inadaptation du travailleur, évolution des besoins, de l entreprise, mauvaise planification de carrière, circonstances économiques, manque de compétences ou dysfonctionnement de l entreprise), un licenciement représente toujours une perte pour toutes les parties impliquées. Quand le licenciement est inévitable, l outplacement (le reclassement professionnel) se révélera comme une méthode de suivi précieuse pour le chercheur d emploi. DEFINITION Le reclassement professionnel outplacement- est un ensemble de services et de conseils de guidance fournis individuellement ou en groupe pour le compte de l employeur par un tiers, dénommé «le prestataire de services» ou «le bureau d outplacement» au profit du travailleur en vue de lui permettre de retrouver le plus rapidement possible un nouvel emploi auprès d un autre employeur ou de développer une activité professionnelle en tant qu indépendant. Il devient ainsi au sein de l entreprise un outil de management soit imposer par le législateur d le cadre du reclassement des travailleurs licenciés de + de 45 soit une réponse opportune à une demande exprimée par un travailleur. Il s agit en particulier de guidance psychologique établissement d un bilan personnel assistance d l élaboration d une méthode de recherche d emploi, en vue de négocier un nouveau contrat, un suivi de l intégration d le nouveau milieu de travail assistante logistique et administrative. Comme la mise à disposition des candidats d une infrastructure comprenant bureau, secrétariat, téléphone, téléfax, accès à une vaste documentation économique et sociale. L aide à la mise en place d une methde d aide à la recherche d emploi comme : techniques de communication orale et écrite mise au point d une stratégie personnelle d approche du marché de l emploi, formation aux techniques de recherche, approche des décideurs, préparation aux entretiens, etc. D le cas d un programme collectif, l aide est comparable d sa finalité, mais elle est limitée d le temps et mise en oeuvre avec des moyens logistiques différents. Ces services sont fournis par un bureau de reclassement professionnel.

2 Pourquoi recourir à l outplacement? L employeur comme le travailleur ont de bonnes raisons de recourir à une procédure de reclassement professionnel. Motifs pour l employeur L outplacement comme outil de gestion des ressources humaines Entreprise responsable offrant une sorte «d indemnisation psychologique» Dédramatiser le licenciement Maintien d un image positive de l entreprise en interne comme en externe Respect des obligations légales ou conventionnelles Avantages pour le travailleur Réinsertion plus rapide Solitude évitée Conseils professionnels de spécialistes Informations pertinentes et soutien logistique complet Soutien psychologique Coaching jusqu au nouvel emploi Allocations de chômage préservées

3 En 2008, le nombre de d outplacement a augmenté de 27,9 % passant de en 2007 à en (stat de federgom outplacement. La moitié des s entamés ont été effectués d le cadre de la procédure obligatoire pour les travailleurs licenciés de plus de 45. Chiffres 1. Volet quantitatif (Rapport annuel 2008) Evolution du nombre d s Ventilation selon le type d

4 Age des candidats accompagnés Statut des candidats accompagnés 2. Volet qualitatif Profil des travailleurs ayant retrouvé un emploi après avoir bénéficié d un individuel ou d un 45+ qui s est terminé en Emploi retrouvé? % candidats ayant trouvé un nouveau travail % candidats n'ayant pas tout individuel 80,6% 79,7% 82,4% 19,4% 20,3% 17,6% 45+

5 trouvé un nouveau travail Genre Homme 67,0% Femme 33,0% Âge <= tout tout individuel 4,3% 6,3% - 8,1% 12,0% - 14,7% 21,9% - 15,2% 22,5% - 34,7% 22,0% 60,8% 19,3% 13,0% 32,1% >= 56 3,8% 2,1% 7,1% Ancienneté <= tout individuel 32,4% 30,1% 38,0% 27,0% 28,7% 23,1% 16,5% 17,3% 14,5% 12,5% 13,3% 10,7%

6 21-25 >= 26 6,1% 6,1% 5,9% 5,5% 4,5% 7,7% Motif du licenciement tout Motif économique 63,3% Motif lié à la personne 36,7% Niveau de l'ancienne fonction tout Direction, administration 11,5% Cadre supérieur 30,4% Cadre moyen 21,8% Personnel d'exécution 36,4% Canal par lequel le candidat a trouvé un nouvel emploi Nouveau salaire tout Supérieur au précédent 20,1% Equivalent au précédent 42,2% Inférieur au précédent 29,9% A créé sa propre entreprise 7,8%

7 QUELLES SONT LES SITUATIONS ORGANISEES PAR LA LOI? Il y a lieu de distinguer le reclassement professionnel qui est offerte volontairement (cct n 51) et le reclassement professionnel qui est imposé par la loi. (cct n 82) Situations possibles : Travailleurs de moins de 45 Travailleurs à partir de 45 Cellule pour l emploi et outplacement Travailleurs de moins de 45 Si vous avez moins de 45, il existe une possibilité de recourir à l outplacement, mais ce n est pas un droit. Lors de la conclusion du contrat de travail, l employeur et le travailleur peuvent prévoir un droit au reclassement, s toutefois créer d obligation d le chef du travailleur de suivre une telle guidance. Si l outplacement est lié à un licenciement, le travailleur ne peut donner son consentement à la mission d outplacement qu après avoir reçu son préavis ou la rupture immédiate du contrat. Si vous avez donné votre consentement à la mission d outplacement vous êtes tenu d y collaborer de bonne foi. Le coût de l outplacement est à charge de l employeur, mais les parties peuvent convenir, après la notification du licenciement, que les frais d outplacement seront déduits de l indemnité de rupture. OBLIGATIONS DU BUREAU D OUTPLACEMENT Le bureau d outplacement doit s engager à : poursuivre sa mission d outplacement jusqu à ce que le travailleur ait trouvé un nouvel emploi (toutefois maximum 2 ); ne pas invoquer la non-exécution des engagements de l employeur vis-à-vis du bureau pour suspendre l ou y mettre fin; reprendre la mission 1 fois, si, après avoir trouvé un nouvel emploi, le travailleur est licencié d l année, sauf s il l a été pour motif grave ou s il refuse de reprendre l ; garantir le traitement confidentiel de toutes les informations obtenues au sujet du travailleur d le cadre de l ; au terme de la mission, remettre son dossier au travailleur qui en fait la demande; ne pas s immiscer d les contacts avec les employeurs potentiels, ni agir comme bureau de placement, de recrutement et de sélection; n influencer ni la décision de licenciement, ni les négociations y relatives; conclure une assurance contre les accidents, qui surviennent au cours de la mission d outplacement ainsi que sur le chemin du lieu où la mission se déroule. En cas de non-respect de cet engagement, garantir au travailleur victime d un accident, un dédommagement forfaitaire complémentaire égal à 3 mois de rémunération.

8 DUREE DE LA PROCEDURE Le bureau d outplacement est tenu de poursuivre sa mission jusqu à ce que le travailleur ait trouvé un nouvel emploi ; la durée de cette mission est néanmoins limitée à 2 à compter du début de l outplacement. Travailleurs licenciés à partir de 45 Principe La loi du 5 septembre 2001 visant à améliorer le taux d emploi des travailleurs a instauré un droit à une procédure de reclassement professionnel pour les travailleurs âgés de45 et plus qui sont licenciés par leur employeur. Depuis le 1 e décembre 2007, l employeur doit, de sa propre initiative, offrir une procédure de reclassement aux travailleurs concernés. Si vous avez 45 ou plus, vous avez droit à un reclassement professionnel. Si l employeur ne respecte pas ses obligations, vous pouvez faire appel à l ONEm pour bénéficier d un d outplacement. Ce droit n est accordé que si vous n avez pas été licencié pour motif grave. Vous devez avoir au moins 45 compter au moins un an d ancienneté ininterrompue au moment du licenciement. L employeur doit vous informer de votre droit à l outplacement, au plus tard au moment où il notifie le licenciement. L employeur n est pas tenu d offrir une procédure de reclassement professionnel: si vous êtes lié par un contrat de travail comportant une durée hebdomadaire de travail inférieure à un mi-temps; si, en devenant chômeur complet indemnisé à l issue du délai de préavis ou de la période couverte par l indemnité de rupture vous ne devez pas être disponible pour le marché général de l emploi. Si d ces deux cas, vous en faites cependant explicitement la demande, l employeur sera tenu de vous offrir une procédure de reclassement professionnel. QUI EST CONCERNE? Le reclassement professionnel s applique aux travailleurs liés par un contrat de travail et qui sont soumis aux dispositions de la loi du 05 décembre 1968 sur les conventions collectives et les commissions paritaires. Dés lors ne sont pas visés les travailleurs du secteur public, les personnes occupées d les centre de formation professionnelle ainsi que le personnel subventionné d les établissements d enseignements libre subventionnés. Seul le travailleur licencié a droit à une procédure de reclassement. Celle-ci ne s applique pas au travailleur qui démissionne ou dont le contrat prend fin, soit de

9 commun accord ou en cas de force majeure, soit encore en raison de l arrivée du terme convenu ou de l achèvement du travail. De même, le droit n est plus accordé à partir du moment où le travailleur bénéficie de la pension de retraite, légale ou anticipée, ou atteint l âge de la pension. Précisons, même si cela est peu fréquent, les commissions paritaires ont, par convention collective de travail, la possibilité d abaisser l âge à partir duquel le travailleur dispose d un droit au reclassement professionnel L OFFRE DE RECLASSEMENT Pour tout licenciement notifié depuis le 1 e décembre 2007, l employeur doit désormais se montrer proactif et offrir d initiative, au plus tard d les 15 jours suivant la fin du contrat de travail, une procédure de reclassement professionnel au travailleur qui y a droit. L offre de reclassement professionnel doit contenir: les services qui font au minimum partie de la mission: un bilan personnel et professionnel, une assistance psychologique pour le travailleur qui en fait la demande, l élaboration d un plan d action ainsi qu une aide logistique et administrative; les objectifs poursuivis, y compris les aspects plus spécifiques ou personnalisés adaptés à l âge et au niveau de qualification des travailleurs de 45 et plus; les méthodes d concrètement envisagées; la date du début de la procédure de reclassement professionnel; le type de reclassement professionnel visé : individuel et/ou de groupe; le programme du travailleur pendant la procédure de reclassement professionnel; le ou les lieux probables où la procédure de reclassement professionnel sera organisée; Notons qu il n appartient pas à un employeur de rédiger le contenu d une offre de reclassement professionnel. A cet effet, il est invité à s adresser à un prestataire de services. LA PROCEDURE Principe Au plus tard quinze jours après la fin du contrat de travail, l employeur doit faire par écrit une offre valable de reclassement professionnel au travailleur. Si le travailleur ne reçoit pas d offre de reclassement d ce délai de 15 jours, il adressera, d le mois qui suit, une mise en demeure écrite à l employeur. Le délai

10 d un mois est toutefois porté à neuf mois en cas de licenciement s préavis, (paiement d une indemnité de rupture). L employeur dispose alors d un mois pour vous adresser une offre valable de reclassement professionnel. A compter de la réception de l offre, vous disposez d un mois, pour accepter ou refuser l offre par écrit. D tous les cas, le travailleur dispose d un délai d un mois à compter du moment où l offre est faite par l employeur, pour donner ou non son consentement par écrit à cette offre. Si le travailleur ne réagit pas ou refuse s motif d le délai d un mois suivant l offre, l employeur est ipso facto libéré de ses obligations en matière d outplacement. En cas de licenciement moyennant préavis S il met fin au contrat de travail moyennant un préavis, l employeur peut faire par écrit une offre de reclassement professionnel dès qu il a notifié le licenciement et pendant le délai de préavis. Le travailleur dispose alors d un délai courant jusqu à un mois après la cessation du contrat de travail pour accepter ou refuser l offre par écrit. Si le travailleur souhaite accepter l offre pendant le préavis, il peut poser comme condition que la procédure ne débute qu à l issue du préavis. Si l employeur accepte ce report, il le fait savoir par écrit et l offre est considérée comme acceptée. En cas de désaccord, l employeur fait à nouveau par écrit une offre valable de reclassement professionnel d les quinze jours après la fin du contrat de travail. Par ailleurs, en cas de licenciement moyennant préavis, le travailleur peut demander, après la notification du congé et pendant le préavis, à bénéficier du reclassement. L employeur n est pas tenu de donner suite à cette demande pendant le préavis. Le cas échéant, il reste tenu par la règle de principe selon laquelle il dispose de quinze jours après la fin du contrat de travail pour trmettre une offre valable de reclassement professionnel. Si l employeur donne suite à la demande du travailleur et fait pendant le préavis une offre valable de reclassement professionnel, le début de la procédure de reclassement professionnel sera fixé d un commun accord par écrit. D les cas visés ci-dessus où l employeur n est pas tenu de vous offrir une procédure d outplacement mais que vous souhaitez cependant en bénéficier, vous devez introduire une demande écrite au plus tard deux mois après la notification du licenciement. L employeur est tenu d offrir une procédure de reclassement professionnel d un délai de quinze jours à partir du moment où vous en avez fait la demande. Enfin, de manière générale, si vous refusez s motif ou ne réagissez pas à une offre valable de reclassement professionnel, l employeur est libéré de son obligation en la matière.

11 Durée de L outplacement Le reclassement professionnel se divise en 3 blocs de 20 heures chacun, répartis sur une période maximale de douze mois. 1 er phase de 20 heures pendant les 2 premiers mois de la procédure de reclassement, destinée à aider le travailleur à établir un bilan personnel et une stratégie de recherche d emploi ; 2 e phase de 20 heures pendant les 4 mois qui suivent ; 3 e phase de 20 heures pendant les 6 mois qui suivent. Les 2é et 3é phases ont pour objectif de poursuivre la mise en œuvre des efforts d s. Ces trois blocs de 20 heures sont octroyés, sauf si le travailleur a averti l employeur qu il a trouvé un nouvel emploi ou développé une activité indépendante et qu il ne souhaite pas entamer ou poursuivre cette procédure. Lorsque après avoir averti l employeur qu il a trouvé un nouvel emploi, il perde ce travail d les trois premiers mois, il peut demander à reprendre (ou entamer) la procédure de reclassement professionnel. En cas de reprise, celle-ci débute à la phase pendant laquelle elle avait été interrompue et pour les heures restantes. En tout cas, la procédure de reclassement professionnel s achève à l expiration de la période de douze mois. Quid en cas de contre-préavis? Si il a, pendant le délai de préavis, mis fin au contrat de travail moyennant un contrepréavis réduit parce qu il a trouvé un autre emploi, le travailleur conserve le droit à une procédure de reclassement professionnel jusqu à trois mois après la fin du contrat de travail qui le liait à son ancien employeur. Outplacement et absence pour recherche de nouvel emploi Enfin, lorsque le reclassement professionnel a lieu pendant le préavis, les heures qui y sont consacrées viennent en déduction du temps pendant lequel le travailleur peut s absenter en vue de rechercher un nouvel emploi et ce, à concurrence de une journée de travail par semaine s il a droit à une absence maximale d une journée de travail par semaine; une demi-journée de travail s il a droit à une absence maximale d une demijournée de travail par semaine. COUT DE LA PROCEDURE Le coût de la procédure de reclassement professionnel est à charge de l employeur. L octroi de la procédure ne peut porter préjudice aux droits du travailleur qui concernent le licenciement, ni aux avantages financiers complémentaires qui sont octroyés par des CCT sectorielles en cas de licenciement.

12 RECLASSEMENT PROFESSIONNEL PAR L ONEM Si le travailleur a introduit une demande valable mais n a pas pu bénéficier d un reclassement professionnel, alors qu il remplit les conditions requises, il doit communiquer au bureau de chômage, son souhait de bénéficier d un reclassement professionnel à charge de l ONEm. Cette communication doit se faire d les 6 mois qui suivent la mise en demeure de l employeur. Si, après avoir trouvé un travail, il le perd d les trois mois de l entrée en service, le délai de 6 mois est suspendu de la durée de l occupation. Le travailleur doit joindre les pièces justificatives suivantes : une copie de la lettre du licenciement notifiant le préavis; la preuve qu il avez signalé à temps à son employeur sa volonté d exercer votre droit au reclassement professionnel et qu il l avez mis en demeure parce qu il n avait pas proposé d outplacement; une copie du formulaire C4. Si sa demande est justifiée, l ONEm prendra en charge le coût de l outplacement et lui remettra une liste de bureaux d outplacement où le reclassement pourra être mis en oeuvre. Cellule pour l emploi et outplacement PRINCIPE En cas de restructuration, il faut d la plupart des situations mettre en place une cellule pour l emploi. Celle-ci a pour but de reclasser les travailleurs licenciés. Elle doit veiller à la mise en oeuvre concrète des mesures d convenues d le cadre de la restructuration conformément au plan de restructuration: accompagner les travailleurs de 45 et plus d leur recherche d un nouvel emploi. mettre en oeuvre la procédure d inscription pour le travailleur qui souhaite s inscrire d la cellule pour l emploi afin de pouvoir bénéficier de l indemnité de reclassement. faire au moins une offre d d outplacement à chaque travailleur licencié d le cadre de la restructuration qui s inscrit auprès de la cellule. Cette cellule offre aussi bien souvent une possibilité de reclassement professionnel aux travailleurs âgés de moins de 45. Cette possibilité devrait devenir, à court terme, une obligation et ce d le cadre de la révision des procédures de restructuration actuellement en cours. PROCEDURE Avant tout licenciement, l employeur doit inviter le travailleur à un entretien, notamment pour l informer sur les services offerts par la cellule pour l emploi et sur les conséquences d une inscription auprès de cette cellule, en particulier en ce qui concerne le droit à l indemnité de reclassement et éventuellement le droit à la prépension. Le travailleur qui désire bénéficier des services de la cellule pour l emploi doit, au plus tard le 7e jour ouvrable qui suit la date de l entretien, communiquer par écrit à l employeur sa décision en ce qui concerne sa participation à cette cellule.

13 Le travailleur devra rester inscrit durant six mois d une cellule pour l emploi. SANCTION A CHARGE DU TRAVAILLEUR Strictement parlant, le travailleur n est pas obligé de s inscrire d la cellule pour l emploi. Toutefois, il s expose à certaines sanctions en ne s inscrivant pas. Le travailleur risque une suspension du droit aux allocations de chômage pour une période de 4 à 52 semaines,ou une perte du droit aux allocations de chômage. Les travailleurs âgés de 45 ou plus qui ont été licenciés d le cadre du licenciement collectif, perdent leur droit à la prépension à un âge inférieur à l âge normal de la prépension d l entreprise, lorsqu ils ne s inscrivent pas durant 6 mois d la cellule pour l emploi. En outre, les travailleurs de 45 et plus qui ne s inscrivent pas d la cellule pour l emploi ne peuvent pas prétendre à l indemnité de reclassement payée aux travailleurs inscrits d la cellule pour l emploi. Ils ne bénéficient pas non plus des avantages en termes de réductions de cotisations sociales auprès d un nouvel employeur potentiel. SANCTION A CHARGE DE L EMPLOYEUR L employeur qui ne respecte pas ses obligations en matière de reclassement professionnel est redevable envers l Onem d une contribution de par travailleur concerné, majorée d un montant de 300 afin de couvrir les charges administratives et financières, soit un total de

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines Mode d emploi Outplacement Le soutien au reclassement professionnel des travailleurs : - De plus de 45 ans OU - Prestant un préavis d au moins 30 semaines > Vous exercez votre activité professionnelle

Plus en détail

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT --------------------------------------

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 51 DU 10 FEVRIER 1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les

Plus en détail

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat OUTPLACEMENT 1 Qu'entend-on par reclassement professionnel? L'aide au reclassement professionnel recouvre l'ensemble des services et de conseils de guidance qui sont fournis individuellement ou en groupe

Plus en détail

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Pas de définition Pas de Loi Pas de monopole des syndicats CCT n 24 article 6 Participation des membres du conseil d entreprise CCT

Plus en détail

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Parentalité responsable Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Édition de mars 2013 Parentalité responsable 2 Le congé de maternité Le congé de maternité est de 15 semaines. Il se compose

Plus en détail

Numéro de compte Fopas-Outplacement 001 5282448 01

Numéro de compte Fopas-Outplacement 001 5282448 01 Outplacement dans le secteur de l assurance Aperçu Cette publication décrit en quoi consiste l outplacement dans le secteur de l assurance, le programme d outplacement et les conditions à remplir par les

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions 1. L outplacement de quoi s agit-il? «L outplacement», aussi appelé reclassement professionnel,

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise

Le régime de chômage avec complément d entreprise Le régime de chômage avec complément d entreprise Avril 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, Jean-Benoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 30/04/2015

Plus en détail

I. Les grands principes

I. Les grands principes LE CONGE DE RECLASSEMENT Le Congé de reclassement est un dispositif légal qui permet aux salariés licenciés pour motif économique de se consacrer à leur reclassement dès le préavis (à réception de la lettre

Plus en détail

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés La nouvelle loi sur le statut unique a apporté des modifications majeures en droit du travail notamment concernant les délais de préavis, le

Plus en détail

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? 1 Titre 1 : Incapacité de travail Introduction La présence du salarié à son lieu de travail = obligation de résultat

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise suite à une reconnaissance (Nouvelle réglementation)

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise suite à une reconnaissance (Nouvelle réglementation) demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise suite à une reconnaissance (Nouvelle réglementation) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 -------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 10 juillet 2002 ---------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Syndicat National de Banque et du crédit. sécurisation de l'emploi. Mobilités interne et externe

Syndicat National de Banque et du crédit. sécurisation de l'emploi. Mobilités interne et externe Syndicat National de Banque et du crédit sécurisation de l'emploi Mobilités interne et externe fiche technique 2 ANI du 11 Janvier 2013 Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Journal Officiel du 16 Juin 2013 Des

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps CNC - Frédéric Baudoux Plan 1. Trois types de crédit-temps Le crédit-temps sans motif Le crédit-temps complémentaire avec motif Le crédit-temps de fin

Plus en détail

QUID QUID? 2013 PARTENA 2013 1

QUID QUID? 2013 PARTENA 2013 1 QUID? 2013 PARTENA 2013 1 Origine historique : Législations parallèles différées dans le temps : La première loi sur le contrat de travail du 10 mars 1900 ne concerne que les ouvriers La première loi traitant

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

Comité de conjoncture Secrétariat. Plan de maintien dans l emploi

Comité de conjoncture Secrétariat. Plan de maintien dans l emploi Plan de maintien dans l emploi Objectif Introduit dans le Code du travail par la loi du 22 décembre 2006 Double introduction des instruments de maintien dans l emploi: 1) Plan de maintien dans l emploi

Plus en détail

Réduction individuelle et temporaire des prestations

Réduction individuelle et temporaire des prestations L adaptation temporaire du temps de travail de crise Mesure : Il s agit d une réduction collective du temps de travail s appliquant à l ensemble des travailleurs de l entreprise ou à une catégorie spécifique

Plus en détail

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ----------------------------------------

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- Convention collective de travail n 118 du 27 avril 2015 fixant, pour 2015-2016, le cadre interprofessionnel

Plus en détail

vos droits vos dr en poche

vos droits vos dr en poche vos droits en poche Fin du contrat de travail Un contrat de travail ne peut pas être rompu du jour au lendemain, sauf de commun accord, en cas de force majeure ou pour motif grave. Si votre employeur vous

Plus en détail

Annonce d une restructuration : que faire maintenant?

Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Lorsqu une entreprise décide de procéder à une restructuration, un certain nombre de règles nationales et internationales doivent être respectées.

Plus en détail

Le droit individuel à la formation

Le droit individuel à la formation TOUT SAVOIR SUR LE DIF Le droit individuel à la formation Le DIF en quelques mots L'objectif du DIF est de permettre au salarié d améliorer, développer, compléter, renouveler sa qualification et ses compétences

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

Tableau 1. Licenciement d un ouvrier CP 124 jusqu au 31 décembre 2013. Ouvrier embauché avant le 1 er janvier 2012

Tableau 1. Licenciement d un ouvrier CP 124 jusqu au 31 décembre 2013. Ouvrier embauché avant le 1 er janvier 2012 01.08.2013 Q.1. Quels délais de préavis faut-il appliquer en cas de licenciement au cours des prochaines semaines (avant le 31 décembre 2013)? Les nouvelles règles en matière de licenciement et de délais

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES (6 e édition. Juillet 2003) Brochure

Plus en détail

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale CNFPT La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale . Présentation 2009 de la loi du 19/02/2007 et du Décret d application du 26/12/2007 Le chapitre 1er de la loi du 19/02/07 relative

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles

Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles CPNAE 218 Le reclassement professionnel des 45 ans et plus Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE Les mesures mises en place visent à accompagner les collaborateurs porteurs d un projet professionnel en dehors du groupe CA sa et

Plus en détail

Le droit au crédit-temps

Le droit au crédit-temps Le droit au crédit-temps Le 28 décembre 2011 a été publié au Moniteur belge l Arrêté royal qui a modifié le régime du crédit-temps, et plus particulièrement les conditions d octroi des allocations d interruption

Plus en détail

2.1. Absence injustifiée

2.1. Absence injustifiée 2. Votre travailleur ne se présente pas 2.1. Absence injustifiée Outre le raisonnement logique selon lequel un contrat de travail (comme n importe quel autre contrat) doit être exécuté correctement, la

Plus en détail

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables,

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables, REGLEMENT DU STAGE Vu la loi n 88-108 du 18/08/1988 portant refonte de la législation relative à la profession d Expert Comptable, et notamment l article 12, Vu le décret n 89-541 du 25 Mai 1989 fixant

Plus en détail

Modèle de contrat de collaboration libérale

Modèle de contrat de collaboration libérale variante 1 Modèle de contrat de collaboration libérale ENTRE Inscrit(e) au tableau de l Ordre des architectes de Sous le numéro Adresse Architecte Téléphone Télécopie e-mail Ou Société d architecture Inscrite

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr Thème 5 CONGES ABSENCES En tant que salarié, à quels congés aurai je droit? Vous avez droit à des congés payés dès lors que vous avez travaillé au moins un mois dans l entreprise. Un salarié capitalise

Plus en détail

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime I. Travailleuse À dater du Au terme du Raison étrangère Indemnité de enceinte jour où la mois (jour à la grossesse préavis travailleuse pour jour) Indemnité de informe qui suit la fin protection égale

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE 20/03/2015 La Loi n 2003-721 du 1er Août 2003, complétée par la loi n 2006-450 du 18 avril 2006, permet à un salarié, pour créer ou reprendre une entreprise,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur de fonctionnement, adopté par l'assemblée générale, s'impose à tous les adhérents. Des assouplissements peuvent cependant être décidés, lorsque

Plus en détail

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Le statut unique ouvriers-employés Les Dossiers du BSJ [ Table des matières Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3 Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Chapitre

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Commission paritaire pour le secteur socio-culturel

Commission paritaire pour le secteur socio-culturel Commission paritaire pour le secteur socio-culturel Convention collective de travail du 24 mars 2014 organisant le reclassement professionnel dans le cadre de la loi du 26 décembre 2013 sur le statut unique

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

FERMETURE D ENTREPRISE et LICENCIEMENTS COLLECTIFS. A. Information et consultation des représentants des travailleurs

FERMETURE D ENTREPRISE et LICENCIEMENTS COLLECTIFS. A. Information et consultation des représentants des travailleurs FERMETURE D ENTREPRISE et LICENCIEMENTS COLLECTIFS A. Information et consultation des représentants des travailleurs 1. Notion de licenciement collectif selon CCT N 24 et 2/10/1975 Est considéré comme

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN 1 SOMMAIRE Préambule 3 I.Les dispositions relatives au Compte Epargne Temps applicables à la Ville de Rouen 4 Article1.Les bénéficiaires 4

Plus en détail

Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin

Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin Gérer un départ à l initiative de l employeur : licenciement pour motif personnel et mise à la retraite Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin Référence Internet Saisissez la

Plus en détail

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi Introduction La prépension est un régime créé en 1974 qui permet, sous certaines conditions, à un travailleur licencié de compléter les allocations

Plus en détail

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle 13/02/2015 Le Contrat de Sécurisation Professionnelle Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est destiné aux salariés des entreprises de moins de 1 000 salariés visées par une procédure de licenciement

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations!

Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! Ouvriers/ employés : éliminer les discriminations! 1 HOMMES / FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. 2 Ouvriers/employés:

Plus en détail

Feuille info - employeurs La prépension conventionnelle

Feuille info - employeurs La prépension conventionnelle Office national de l'emploi Pour plus de renseignements, contactez l ONEM local (bureau du chômage). Vous trouverez les adresses dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Feuille info - employeurs La

Plus en détail

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises I. La prime garde des enfants a. Origine 1) Conformément à l accord sectoriel 2013-2014, le Fonds social de chacune des commissions paritaires 202, 311

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

Panorama des CONTRATS de travail

Panorama des CONTRATS de travail Janvier 2010 Panorama des CONTRATS de travail L essentiel contrat par contrat Choisir un contrat selon vos besoins Éléments clés pour gérer vos contrats L essentiel contrat par contrat Signes particuliers

Plus en détail

Janvier 2008. A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers

Janvier 2008. A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers VOS DROITS A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers Janvier 2008 Syndicat SUD SANTE AP/HP Pav. Jean-jacques ROUSSEAU 12-14 av PV Couturier 94804 VILLEJUIF 01.45.59.35.01 SOMMAIRE Présence aux cours

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle les infos DAS - n 035 12 février 2015 La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle Le 26 janvier 2015, les partenaires sociaux ont conclu une nouvelle convention relative

Plus en détail

DAEC 2015 : Les mesures

DAEC 2015 : Les mesures DAEC 2015 : Les mesures 1 Synthèse dispositif «DAEC» 2015 Ouvert aux métiers sensibles et à l équilibre Opérationnel dès décembre 2014 pour des départs à compter de janvier 2015 Un congé senior avec dispense

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV COMMENT CALCULER LE MONTANT DE L INDEMNITE DE LICENCIEMENT? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, reprenant les dispositions de l ANI du 11 janvier 2008,

Plus en détail

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2014 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière «Age et travail» - 11 juin 2002 Fiche n 6 Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite Cette note présente les conditions actuelles du

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

vos droits vos dr en poche

vos droits vos dr en poche vos droits en poche Outplacement Le reclassement professionnel ou outplacement est un accompagnement qui est offert au moment du licenciement par un prestataire de services spécialisé un bureau d outplacement

Plus en détail

Chapitre I. Champ d'application

Chapitre I. Champ d'application Commission paritaire nationale auxiliaire pour employés. Convention collective de travail du 19 juin 2008 relative à l'instauration d'un droit au reclassement professionnel pour certains travailleurs âgés

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

Le Crédit-temps en 2015

Le Crédit-temps en 2015 NOTE SERVICE D ETUDE Le Crédit-temps en 2015 OCTOBRE 2015 P A TRICIA DE MARCHI CONSEILLÈRE CONCI LIA TI ON VIE PRIVEE ET P ROFESSIONNELLE E T F IN DE CARRIERE Table des matières 1. Préambule... 2 2. Le

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des professions paramédicales et des personnels hospitaliers

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique I. L obligation préalable d adaptation et de reclassement «Le licenciement pour motif économique

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord régional du 2 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison sociale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi

Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Financer sa formation professionnelle : Mode d emploi Je suis travailleur non salarié Je suis salarié Je suis en recherche d emploi Je souhaite devenir entrepreneur 1 Travailleur non salarié Vous être

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE N-Nour Novembre 2009 LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE La loi relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie a été définitivement

Plus en détail

Introduction À quand une véritable obligation de reclassement des travailleurs en droit social belge?... 7

Introduction À quand une véritable obligation de reclassement des travailleurs en droit social belge?... 7 [[ TABLE DES MATIÈRES Introduction À quand une véritable obligation de reclassement des travailleurs en droit social belge?.......................................................................... 7 Steve

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

Le contrat de travail

Le contrat de travail Le contrat de travail d un salarié déclaré avec le Cesu... de l embauche à la rupture FICHE PRATIQUE 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CONTRAT DE TRAVAIL D UN SALARIÉ DÉCLARÉ AVEC LE CESU Avec le Cesu, vous devenez

Plus en détail

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat CUI-CAE Le recours à un contrat CUI-CAE (contrat unique d insertion-contrat d accompagnement) a pour objectif de faciliter

Plus en détail

NOTICE SUR LA SIGNATURE DES CONVENTIONS DE MASTERES SPECIALISES. Management de la Qualité Management de la Maintenance Management des Contrats Globaux

NOTICE SUR LA SIGNATURE DES CONVENTIONS DE MASTERES SPECIALISES. Management de la Qualité Management de la Maintenance Management des Contrats Globaux Nos réf. : Juin 2009 PREAMBULE NOTICE SUR LA SIGNATURE DES CONVENTIONS DE MASTERES SPECIALISES Management de la Qualité Management de la Maintenance Management des Contrats Globaux Le jury d admissibilité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE. Analyse détaillée. Direction des Relations Sociales. Décembre 2008

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE. Analyse détaillée. Direction des Relations Sociales. Décembre 2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE Analyse détaillée Direction des Relations Sociales Décembre 2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE : UNE INNOVATION Ni un licenciement, ni une démission C est un nouveau mode spécifique

Plus en détail

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi.

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. N hésitez pas à consulter les textes législatifs applicables aux assistantes maternelles

Plus en détail

L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE

L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----------- NOR : TRA0200677DL DELIBERATION N 2002-148 APF DU 7 NOVEMBRE 2002 modifiant les dispositions de la délibération n 91-2 AT du 16 janvier 1991 modifiée portant

Plus en détail

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008

Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008 Sécurité d emploi 18.12.08 Convention collective de travail relative à la sécurité d emploi, coordonnée par la convention collective de travail du 18 décembre 2008 Champ d'application Article 1 La présente

Plus en détail