Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy)"

Transcription

1 Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy)

2 Sommaire 1. Les ponts / passereles en bois (exemples) 2. Caractéristiques du Bois 3. Risques et Pathologies 4. Précautions d emploi /suivi des ouvrages

3 Les premiers franchissements en bois

4 Pont sur barges : pont de Darius sur le Bosphore au 6ème siècle avant JC

5 Pont de la Chapelle à Lucerne : plus ancien couvert d'europe (1365) Ouvrage en Suisse, dans la région de Davos

6 Landquart (CH-gr), 1992 L=38m (p=32m) l=2.5m

7 Ponts piétons

8 Passerelles

9 II- Caractéristiques du bois Matériau à Faible coût énergétique propriétés physiques Durabilité Bois Béton Verre Polyéthylène Acier Aluminium

10 Orthotropie du bois Trois directions privilégiées

11 Le bois et l eau Interaction forte avec l eau Humidité du bois sur pied : de 60 % à 200% Bois mis en œuvre: H de 7% à 22 % Équilibre hygroscopique avec le milieu

12 Variations dimensionnelles Types de variations: retrait ou gonflement Seulement en dessous du point de saturation des fibres S (%) :30% en moyenne Les types de retraits total (ou volumétrique) : B VS V0 B *100 tangentiel T V0 radial R axial A B T + R T 1.5 à 2 R R 40 A Retrait volumique de 8 % à 20 % Retrait tangentiel de 5 % à 13 % Retrait radial de 2,5 % à 6,5 %

13 Le bois et l eau DEFORMATIONS : Flèche de face Flèche de chant Gauchissement Anisotropie du retrait Tuilage

14 Le bois et l eau Équilibre hygroscopique des bois LILLE BREST RENNES NANTES ROUEN CAEN PARIS ANGOULEME BORDEAUX TOURS BOURGES CLERMONT- FERRAND REIMS LYON AVIGNON STRASBOURG BELFORT Valeurs moyennes de l équilibre hygroscopique des bois placés à l extérieur. Les chiffres indiquent les deux valeurs moyennes extrêmes sur une année. TOULOUSE PERPIGNAN MARSEILLE NICE 15-17

15 Humidité du bois requise en fonction de son utilisation

16 Séchage naturel Tri des sciages Séchage artificiel

17 Valeurs de contraintes à la rupture RésistancemoyeneàlarupturenMPa Compresion Traction Flexion Esences axiale transversale axialetransversale EpicéaSapin 35à45 6à8 90à10 1,2 50à70 PinsDouglas 40à50 7à8 10à120 1,8 80à90 ChataignierHêtreIroko40à60 12à15 10à à130 Chêne, dousié 50à80 18à20 120à à170 Valeurs de contraintes de calcul C18 C24 D40 Flexion Traction ax Traction trans 0,3 0,4 0,6 Compression ax Compression trans 4,8 5,3 8,8 C : résineux (C18 à C40) D : feuillus (D30 à D70) GL : lamellé collé (GL24 à GL36)

18 Les agresseurs Les champignons Humidité nécessaire Lignicoles: bleuissement, moisissures Lignivores: pourriture Les insectes Le soleil et la pluie

19 Les champignons LE BLEUISSEMENT Causé par un champignon lignicole qui attaque le bois LA MERULE Champignon lignivore, attaque le bois (résineux principalement) - se développe dans l arbre fraîchement abattus (grumes et sciages) séchant trop lentement (humidité) - désordres esthétiques Bleuissement du Pin - apparition liée à l humidité : mini 22%, optimum 35% - température : 20 à 26 C - croissance favorisée en atmosphère confinée

20 Les insectes Le capricorne Oeufs Larve La petite vrillette Adulte Nymphe - occasionne des dégâts au bois - durée de vie : plusieurs mois à plusieurs années Le termite Le développement peut être inhibé par : des températures basses (< 12 C) ou élevées la valeur nutritive du bois Les plus fréquents : insectes de bois secs

21 Les dégâts causés par les insectes Larves Insecte parfait (adulte) Nature des dégâts

22 Exemples de pathologies rencontrées Champignons, Insectes, soleil et pluie Dégradation fongique

23 Raccord chaussée: manque de ventilation dégradation

24 Joint ouvert (pb colle?) Visseries apparentes CIFP PAM / Connaissances de bases en OA 21/03/

25 Entretien...

26 Risques d agressions Risques différents selon l exposition 5 classes de risques définies dans EN 335 1: toujours sec 2: occasionnellement humide 3: fréquemment humide 4: toujours humide 5: contact eau de mer

27 Propriétés des essences Durabilité naturelle Classement selon l agresseur 1(très durable) à 5 (non durable) pour champignons S (Sensible), M (moyennement durable), D (durable) pour les termites Correspondance avec les classes de risques Imprégnabilité Classement de 1(facilement imprégnable) à 4 (impossible à imprégner)

28 Les traitements Type de produits sels métalliques: CCA, CCB, CCF produits pétroliers Mode de mise en œuvre superficielle: trempage court, aspersion, badigeonnage en profondeur: autoclave Traitement thermique (haute température) Environnement CIFP PAM / Connaissances de bases en OA 21/03/

29 Traitement par trempage CIFP PAM / Connaissances de bases en OA 21/03/

30 Conception : les étapes Partie d'ouvrage Évaluation des risques et définition de la classe de risque Essence naturellement suffisamment durable Pas de traitement Choix d'une essence Essence imprégnable Choix d'un traitement Essence naturellement peu durable Essence non imprégnable Modifier la conception ou l essence

31 Choix des essences Bardage Douglas Mélèze Western Red Cedar Chêne, Châtaignier Classe de risque 2 Epicéa Sapin Traitement insecticide en surface Classe de risque 3 douglas mélèze autres avec traitement autoclave Classe de risque 4 et 5 essence tropicale: ipé, azobé, bilinga essence indigène avec traitement autoclave: pins

32 Eviter les désordres Protection Éviter les venues d eau Drainer correctement Ventiler suffisamment

33 Protection : toiture, bardage Protéger : pont couvert

34 Ventiler Ventilation du bardage Minimiser les surfaces de contacts

35 Protéger : éviter substrats humides

36 Protection du bois contre les eaux de ruissellement

37 Aide à la prescription Durée de vie envisagée Dispositions constructives protéger le bois par un toit ou un bardage minimiser le contact entre 2 bois éviter les bois horizontaux prévoir des gouttes d eau Définition des classes de risques Choix de l essence

38 Les contrôles (conception et en oeuvre ) Contrôles des notes de calculs, vérification des hypothèses (classes d emploi, choix des essences) Suivi de la fabrication (atelier et site) Vérification des essences, des humidités, des traitements, du classement mécanique Vérification de la géométrie Suivi régulier en début de vie (Inspection tous les trois ans) Mesures de l humidité

39 Les textes de références Guide sur les OA en bois (SETRA) Quelques normes sur le bois EN 335, 350, 351, 460 : durabilité EN 518, 519 : classement mécanique EN 385 à 390: Fabrication BLC EN mesures humidité

Durabilité et préservation des bois

Durabilité et préservation des bois préservation des bois Méthodologie de 1 Durabilité des ouvrages bois Réflexions de mise en œuvre du matériau: choix du matériau: aptitude à l emploi durée de service souhaitée mise en service d un matériau

Plus en détail

Classes d'emploi. == ============www.lignum.ch Informations complémentaires= = = = = = = ==========Classes d'emploi=

Classes d'emploi. == ============www.lignum.ch Informations complémentaires= = = = = = = ==========Classes d'emploi= = Classes d'emploi La norme SN EN 335 distingue, en dehors de l environnement marin qui ne concerne pas la Suisse, 4 classes d emploi. Les critères de répartition entre ces classes sont l humidité du et

Plus en détail

Durée d utilisation de projet* PLAN

Durée d utilisation de projet* PLAN PATHOLOGIE DES OUVRAGES BOIS Claude LE GOVIC expert près la cours d Appel de Paris PLAN Introduction Durabilité naturelle et conférée Les bardages Ouvrages structurels extérieurs Conséquences dommageables

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY

Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY Retour à la base Bill Smith SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY Pourquoi séchons-nous le bois? Le bois est un tissu fibreux structurel qui supporte les plantes ligneuses

Plus en détail

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1 Le bois, qui est issu d un végétal est intimement lié à l eau. Le taux d humidité est un paramètre non évident au premier abord puisqu il se mesure même sur du bois sec. Pourtant ce paramètre est capital

Plus en détail

Lames de bardage 7 essences utilisables Caractéristiques techniques, technologiques et aspects

Lames de bardage 7 essences utilisables Caractéristiques techniques, technologiques et aspects Lames de bardage 7 essences utilisables Caractéristiques techniques, technologiques et aspects Le choix d une essence de bois à mettre en œuvre en bardage peut se faire selon différents critères : l aspect

Plus en détail

POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER

POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER Chaque année, au moment du carénage, il est fait une inspection de l ensemble du bateau. CONSTAT Nous avons constaté des points de pourriture sur le grand

Plus en détail

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement :

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Application Bois Construction Assemblages Bois et dérivés Conception système A B C Centre technique du bois et de l ameublement 2007 Reproduction interdite. BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés

Plus en détail

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Le projet de recherche «Durabilité» vise à améliorer la durée de vie d ouvrages extérieurs (platelages, bardages,

Plus en détail

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES DE TOUTES LES ATTAQUES xylopheneexpert.com XYLOPHENE EXPERT propose une gamme complète de traitements préventifs et curatifs, offrant des solutions adaptées

Plus en détail

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION ---------------------------

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- Dispositions normatives et réglementaires Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Durabilité Imprégnabilité

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce.

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce. Formation Bâtiment Durable : Matériaux Bruxelles Environnement L humidité : une pathologie Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS DE LA PRESENTATION AVOIR UN APERCU DES ORIGINES DES PROBLEMES

Plus en détail

Technologie du bois. Propriétés physiques

Technologie du bois. Propriétés physiques Technologie du bois Nous verrons d abord les propriétés physiques du bois avant d aborder ses propriétés mécaniques, sa durabilité, son comportement au feu, et enfin sa densité et sa dureté. L anatomie

Plus en détail

Traitement thermique du bois

Traitement thermique du bois Traitement thermique du bois Principe et applications JCL Environnement. 28 Septembre 2010. Introduction Traitements chimiques o CCA, Créosote, PCP Traitement thermique est un procédé ancien o Exemple:

Plus en détail

A quoi faut-il faire attention lors du revêtement des éléments de construction en bois à l extérieur

A quoi faut-il faire attention lors du revêtement des éléments de construction en bois à l extérieur Akzo Nobel Coatings AG Service Technique d application Täschmattstrasse 16 6015 Reussbühl T +41 (0)41 268 14 14 F +41 (0)41 268 13 18 www.akzonobel.ch Information technique A quoi faut-il faire attention

Plus en détail

Une solution naturelle et durable

Une solution naturelle et durable Tuile de Bois CHATAIGNIER naturel COUVERTURE BOIS NATURELLE / ECOLOGIQUE Une solution naturelle et durable Atouts Bois français, géré durablement. Essence traditionnelle, robuste et durable. Bonne stabilité

Plus en détail

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Mécanique Jean-François BOCQUET (MdC) Laurent BLERON (Prof) Transfert de masse Romain Rémond (MdC) Chimie, Anatomie Arnaud BESSERER (MdC) Marie Christine

Plus en détail

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Depuis que le traitement thermique relatif à la NIMP 15 a été mis en application, il est apparu, dans certains

Plus en détail

Traitement de préservation des bois

Traitement de préservation des bois Etapes à suivre pour le «Choix d un bois naturellement durable ou traité» Classe d emploi de l ouvrage Traitement de préservation des bois Choisir une essence (résineuse, feuillue ou tropicale) Vérifier

Plus en détail

techniques et méthodes des laboratoires des ponts et chaussées Guide technique Recommandations pour l'inspection détaillée des ouvrages en bois

techniques et méthodes des laboratoires des ponts et chaussées Guide technique Recommandations pour l'inspection détaillée des ouvrages en bois techniques et méthodes des laboratoires des ponts et chaussées Guide technique Recommandations pour l'inspection détaillée des ouvrages en bois Recommandations pour l inspection détaillée des ouvrages

Plus en détail

d emploi bois Champignons Coléoptères Termites Térébrants marins les régions 20% OUI OUI OUI, dans les régions concernées les régions 20%

d emploi bois Champignons Coléoptères Termites Térébrants marins les régions 20% OUI OUI OUI, dans les régions concernées les régions 20% Les bois traités Dr. Marie-Christine Triboulot Pr. Philippe Gérardin LERMaB (Laboratoire d Études et de Recherche sur le Matériau Bois) Université Henri Poincaré, Nancy marie-christine.triboulot@enstib.uhp-nancy.fr

Plus en détail

Le bois en extérieur. Jean-Sébastien LAUFFER Responsable Activité Bâtiment

Le bois en extérieur. Jean-Sébastien LAUFFER Responsable Activité Bâtiment Le bois en extérieur Jean-Sébastien LAUFFER Responsable Activité Bâtiment Dégradation d un bois en extérieur Pour le bois seul comme pour le bois «fini» Bois installé en extérieur UV / Pluie / Températures

Plus en détail

Dégradation et durée de vie des bois

Dégradation et durée de vie des bois Dégradation et durée de vie des bois Les bois sont peu sensibles aux agents de dégradation physicochimiques: corrosion, action des acides, chaleur, UV Par contre, par nature, ils sont tous biodégradables

Plus en détail

Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS. Pour des habitats durables

Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS. Pour des habitats durables Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS Pour des habitats durables LE BOIS un matériau noble qu il faut protéger 4 Un matériau vivant Durabilité et essences du bois 5 Son intérêt est multiple

Plus en détail

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT TRAMETES VERSICOLOR *F01 *F02 Champignons lignivores de la pourriture blanche Mycélium: le plus souvent caché dans la masse du bois. Carpophores: fruits annuels très apparents, d'une belle couleur brune,

Plus en détail

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Crédit : Estelle BILLIOTTE, Agence JOLY&LOIRET, Le Grand Parquet FONTAINEBLEAU Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Les bonnes raisons d utiliser les feuillus dans la réalisation

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/9 LASURE GEL ALKYDE Lasure gel pour teinter et protéger sans couler vos bois neufs ou anciens. Application extrêmement facile sans coulures. Transparence grâce à

Plus en détail

Le Bois. un matériau fait pour construire. Pourquoi construire avec le bois?

Le Bois. un matériau fait pour construire. Pourquoi construire avec le bois? Le Bois un matériau fait pour construire Construction neuve - Aménagement - Réhabilitation - Rénovation - Extension Pourquoi construire avec le bois? Construire avec le bois apporte au bâtiment et à son

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Traiter et Soigner les bois

Traiter et Soigner les bois Pour bien agir, bien connaître les régions à risques. les termites sont plus présents dans le Sud, Corse, Sud-Ouest et l Ouest de la France ainsi qu en région parisienne. Bois attaqués: Tous les types

Plus en détail

BARDAGE BOIS. Choix d essences, préservation et finition. Marie-Christine Trouy-Triboulot ENSTIB - Epinal

BARDAGE BOIS. Choix d essences, préservation et finition. Marie-Christine Trouy-Triboulot ENSTIB - Epinal BARDAGE BOIS Choix d essences, préservation et finition Marie-Christine Trouy-Triboulot ENSTIB - Epinal SOMMAIRE Les classes d emploi Les classes de durabilité des bois Le DTU 41-2 Le choix d un bois sans

Plus en détail

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS Sommaire I. Objectifs... 2 II. Présentation... 2 III. Les attaques de champignons... 3 IV. Les facteurs de développement... 4 V. Les différents champignons...

Plus en détail

résolument Le bois, le choix durable par nature Les CLÉS D UNE terrasse bois

résolument Le bois, le choix durable par nature Les CLÉS D UNE terrasse bois résolument Le bois, le choix durable par nature Les CLÉS D UNE terrasse bois RÉUSSIE Réaliser Une terrasse bois La terrasse : un nouvel art de vivre Nouvel espace à vivre, la terrasse en bois est devenue

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

Les agents de dégradation de l habitat ancien

Les agents de dégradation de l habitat ancien Les agents de dégradation de l habitat ancien Les «Gastronomes» du bois LES «Gastronomes» DU BOIS 3 «familles» Les insectes à larves xylophages Les insectes xylophages Les champignons du bois Capricornes,

Plus en détail

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08 CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/11 TRAITEMENT BOIS TERMITE ACRYLIQUE Traitement bois termite préventif pour traiter tous types de bois de construction. Très bonne protection préventive des bois.

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

www.orlo.fr Tél. 02 99 68 34 34 Fax 02 99 68 52 00 Votre contact : Catalogue Produits

www.orlo.fr Tél. 02 99 68 34 34 Fax 02 99 68 52 00 Votre contact : Catalogue Produits www.orlo.fr Tél. 02 99 68 34 34 Fax 02 99 68 52 00 Votre contact : Catalogue Produits SOMMAIRE Clins Couleurs Maxicolor p 4 Bardages - Clins p 6 Clôtures pare-vent p 8 Terrasses p 9 Bois façonné / Bois

Plus en détail

Bois lamellé-collés. Elément structurel obtenu par collage de lamelles de bois dont le fil est généralement parallèle.

Bois lamellé-collés. Elément structurel obtenu par collage de lamelles de bois dont le fil est généralement parallèle. Bois de structure Bois lamellé-collés Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition Elément structurel obtenu

Plus en détail

La Rénovation de Menuiseries en Bois

La Rénovation de Menuiseries en Bois La Rénovation de Menuiseries en Bois Février 2014, à la Chapelle du CROUS. Lors de cette conférence, Alain Roque et Daniel Sellier nous font partager, leurs compétences et leur amour du patrimoine et notamment

Plus en détail

Les fiches de. Bois & Charpente. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Bois & Charpente. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Bois & Charpente Le bois possède une forte résistance mécanique et au feu. Il ne s enflamme qu à 365 C, n explose pas, se consume lentement. En cas d incendie l intervention

Plus en détail

par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00

par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00 par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00 Une marque du Groupe PPG - SDOC0250-04/11 - - Crédit photos : Fotolia - Istock

Plus en détail

Sarpeco IF TRAITEMENT PREVENTIF DES BOIS CONCENTRE

Sarpeco IF TRAITEMENT PREVENTIF DES BOIS CONCENTRE 1/9 Sarpeco IF TRAITEMENT PREVENTIF DES BOIS CONCENTRE N 10-9700-10 «Le titulaire du droit d usage de ce produit certifié CTB-P+ est la société BERKEM.» PROPRIETES Sarpeco IF est une microémulsion hydrodispersable

Plus en détail

PPG, TRAITEMENT DE PRÉSERVATION DU BOIS INDUSTRIEL

PPG, TRAITEMENT DE PRÉSERVATION DU BOIS INDUSTRIEL les experts PPG, expert en revêtements, vous propose une offre de traitements et de produits de décoration protégeant le bois tout au long de sa transformation : depuis la scierie, jusqu à l utilisation

Plus en détail

Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire

Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire Conception d un ouvrage Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Durabilité Conception d un

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE Conseils de pose - Bardage

CAHIER TECHNIQUE Conseils de pose - Bardage Conseils de pose - Bardage Pour assurer une bonne mise en œuvre, il convient de respecter les règles éditées par le DTU 41.2 pour les revêtements extérieurs en bois, le DTU 36.1 pour les lambris et le

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

LES QUALITES DES ISOLANTS QU APPELLE -T- ON ISOLANT THERMIQUE? LES PRINCIPAUX ISOLANTS THERMIQUES

LES QUALITES DES ISOLANTS QU APPELLE -T- ON ISOLANT THERMIQUE? LES PRINCIPAUX ISOLANTS THERMIQUES LES QUALITES DES ISOLANTS QU APPELLE -T- ON ISOLANT THERMIQUE? LES PRINCIPAUX ISOLANTS THERMIQUES C.F-S.P page 1 Pourquoi l isolation thermique? En 1973 les pays européens subissent le premier choc pétrolier.

Plus en détail

Les dispositions constructives préventives

Les dispositions constructives préventives Les dispositions constructives préventives Prise en considération des contraintes Détail des dispositions constructives associées Jean-Sébastien MAIRE / IRIS CONSEIL Armand JOLY / Provence Impressions

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique.

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Dimensions des bois commerciaux Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Le taux d humidité affecte les dimensions du bois (retrait,

Plus en détail

A B C 2012, FCBA, Reproduction interdite

A B C 2012, FCBA, Reproduction interdite Applications Bois Construction A B C Assemblages Bois et dérivés Conceptions systèmes 2012, FCBA, Reproduction interdite BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés : Pièces de bois obtenues à partir

Plus en détail

LES RÉSINEUX ÉPICÉA DOUGLAS MÉLÈZE PIN LARICIO PIN MARITIME PIN SYLVESTRE SAPIN. Pin sylvestre. Pin maritime. S é c h a g e rapide et fa c i l e

LES RÉSINEUX ÉPICÉA DOUGLAS MÉLÈZE PIN LARICIO PIN MARITIME PIN SYLVESTRE SAPIN. Pin sylvestre. Pin maritime. S é c h a g e rapide et fa c i l e LES RÉSINEU Sapin Épicéa Douglas Pin sylvestre Pin maritime ÉPICÉA «Sapin blanc du Nord» B l a n c ou légèrement rosé A u b i e r non distinct (Picea excelsa) 440 à 470 kg/m3 T e n d r e R e t r a i t

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières TOITURES Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un

Plus en détail

LE GUIDE DE POSE BARDAGE

LE GUIDE DE POSE BARDAGE LE GUIDE DE POSE BARDAGE RÈGLEMENTATION EN VIGUEUR Les bardages et accessoires Metsä Wood doivent être mis en œuvre en suivant les conseils de ce Guide de Pose et en respectant le DTU 41.2 : Revêtements

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

Caractéristiques. des matériaux

Caractéristiques. des matériaux Caractéristiques physiques et mécaniques des matériaux Yvon LESCOUARC H Matériaux de construction Acier Aluminium, zinc, cuivre Béton Bois Verre Polycarbonate Caractéristiques physiques Densité Coefficient

Plus en détail

Solid Wood Life.sprl

Solid Wood Life.sprl Solid Wood Life.sprl PBM bloc : Parpaing Bois Massif Déposé en marques et modèles : Parpaing Bois Massif _ Par abréviation PBM Classification de Nice 19;37 Numéro 08987836 du 2010-03-28 PBM _ Dossier Technique

Plus en détail

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat EXPERTS CONSEILS L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION Par Alain Morissat LE BOIS Matériau noble naturel et renouvelable. Excellent pouvoir d isolation et n accumule pas de charges électrostatiques Élément

Plus en détail

Guide de choix. Les terrasses bois. Les lames terrasses. Les caillebotis. Les essences

Guide de choix. Les terrasses bois. Les lames terrasses. Les caillebotis. Les essences Guide de choix Les terrasses bois Les lames terrasses Les caillebotis Les essences Que choisir? La terrasse en bois fait tout naturellement partie de l environnement du jardin. Facile à réaliser, elle

Plus en détail

Abri bûches Dim. ext. 220x172 cm, épaisseur 19mm Avec plancher REF. SMG-103 IMPORTANT!

Abri bûches Dim. ext. 220x172 cm, épaisseur 19mm Avec plancher REF. SMG-103 IMPORTANT! Abri bûches Dim. ext. 220x172 cm, épaisseur 19mm Avec plancher REF. SMG-103 IMPORTANT! Avant de démarrer le montage de votre abri, lisez attentivement les consignes de montage. Vous éviterez ainsi problèmes

Plus en détail

LA NATURE A NOS PIEDS

LA NATURE A NOS PIEDS LA NATURE A NOS PIEDS Page 1/5 ESTHÉTIQUE, CHALEUREUX ET TOUT TERRAIN, LE BOIS S'ADAPTE PARFAITEMENT À UNE UTILISATION EXTÉRIEURE. MATÉRIAU INTEMPOREL IDÉAL POUR LES TERRASSES, IL ASSURE UNE TRANSITION

Plus en détail

Durabilité et préservation du bois : quel futur face aux évolutions et questions environnementales?

Durabilité et préservation du bois : quel futur face aux évolutions et questions environnementales? LE FUTUR DU BOIS Durabilité et préservation du bois : quel futur face aux évolutions et questions environnementales? Marc Jequel - Georges-Henri Florentin LA DURABILITÉ UNE FIN EN SOI ; LA PRÉSERVATION

Plus en détail

Zoom technique : bardages bois et vêtures

Zoom technique : bardages bois et vêtures Zoom technique : bardages bois et vêtures Définition du bardage Le bardage ou vêture, est un revêtement extérieur de façade constitué d éléments minces fixés mécaniquement sur une ossature. Le bardage

Plus en détail

Régulation de la condensation

Régulation de la condensation w w w.b a c a c ier.co m Régulation de la condensation V2/2013-1- LA CONDENSATION SOMMAIRE Régulation de la condensation La condensation Qu est-ce que la condensation? Comment lutter contre ce phénomène?

Plus en détail

Autoconstruction Basse Consommation BBC Du T3 RDC au T6 R+1

Autoconstruction Basse Consommation BBC Du T3 RDC au T6 R+1 Autoconstruction Basse Consommation BBC Du T3 RDC au T6 R+1 Lauréat 2010-2011 du concours CQFD (Coût, Qualité, Fiabilité, Délais) du Ministère de l Ecologie et du Développement Durable T3 RDC Handi-Senior

Plus en détail

Eléments de correction des fiches élèves

Eléments de correction des fiches élèves Eléments de correction des fiches élèves Situation problème n 1 : réalisation d une passerelle proposition de déroulement et éléments de correction En SVT : Essences de bois En observant les documents,

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

BOIS CONSTRUCTION. Guide d orientation. environnementale. Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies

BOIS CONSTRUCTION. Guide d orientation. environnementale. Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies BOIS CONSTRUCTION Guide d orientation environnementale Aujourd hui l approche environnementale des bâtiments est incontournable ; elle suscite un regain d intérêt pour le bois, matériau renouvelable, écologique

Plus en détail

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION FICHE CONSEIL N 2 REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION (Plaques, carreaux, enduits) Ces préconisations communes des Industriels du plâtre ont pour but d aider l expert mandaté dans son

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

Le matériau bois. Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques.

Le matériau bois. Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques. Le matériau Bois Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques. 1. Introduction Dans la construction, le bois est utilisé principalement sous

Plus en détail

FORMATION PATHOLOGIES BIOLOGIQUES DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION. Connaître le bois et ses technologies. Identifier les agents de dégradation du bois

FORMATION PATHOLOGIES BIOLOGIQUES DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION. Connaître le bois et ses technologies. Identifier les agents de dégradation du bois Alain LEMAIGRE Expert Bois Consultant Expertise construction bois Expertise préservation et attaques biologiques SEB Membre de la Société des Experts Bois (Wood Experts Society EU) FORMATION PATHOLOGIES

Plus en détail

Méthodes de stockage et de préservation de la qualité du bois après la tempête Klaus : comment optimiser le suivi qualitatif?

Méthodes de stockage et de préservation de la qualité du bois après la tempête Klaus : comment optimiser le suivi qualitatif? Méthodes de stockage et de préservation de la qualité du bois après la tempête Klaus : comment optimiser le suivi qualitatif? Tempête Klaus Stockage de bois sous aspersion Méthodes de suivi de la qualité

Plus en détail

Adoptez le réflexe feuillus!

Adoptez le réflexe feuillus! Adoptez le réflexe feuillus! Crédit : Chloé de la Chaise Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur FEUILLUS D EXTÉRIEUR Châtaignier I Chêne I Frêne I Robinier Châtaignier I Chêne I Frêne

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Edwige Noirfalisse ir. Chef-Adjoint du laboratoire Matériaux d isolation et d étanchéité Isolation thermique des toitures

Plus en détail

Menuiseries intérieures à l abri de l humidité : parquets, escaliers intérieurs,...

Menuiseries intérieures à l abri de l humidité : parquets, escaliers intérieurs,... ANNEXE TRAITEMENTS ET PROTECTIONS DU BOIS LES CLASSES DE RISQUES LES CLASSES DE DURABILITÉ LES AGENTS D ALTÉRATION Les champignons et pourritures Les insectes LES TRAITEMENTS, PRÉSERVATIONS ET FINITIONS

Plus en détail

KARL BUBENHOFER SA. Bienvenue

KARL BUBENHOFER SA. Bienvenue KARL BUBENHOFER SA Bienvenue KARL BUBENHOFER SA SIA 243:2008 Défauts sur nos chantiers!!! Selon une étude scientifique de l EPF Zurich, qui a bénéficié de l appui de la Société Suisse des Entrepreneurs,

Plus en détail

Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM

Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM Nom scientifique Pinus sylvestris Famille Pinaceae Provenance Europe, Asie du Nord vzw Hout Description aubier: blanc à blanc jaunâtre duramen: clair à

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Le développement de la ressource de Cryptomeria japonica (ou cryptoméria du Japon) sur l île de la Réunion a incité

Plus en détail

Utilisation : Pannes et Solives Sections courantes en mm : 75 x 150, 75 x 200, 75 x 225, 100 x 225. Utilisation :

Utilisation : Pannes et Solives Sections courantes en mm : 75 x 150, 75 x 200, 75 x 225, 100 x 225. Utilisation : Assainissement Voirie Terrassement Charpente traditionnelle Charpente traditionnelle taillée Un choix raisonné Le coup de pouce du charpentier «maison» Une charpente traditionnelle est constituée d éléments

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 14 novembre 2011 fixant, pour l année universitaire 2012-2013,

Plus en détail

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs Revêtements intérieurs Parquets Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition : Parquet : Elément de revêtement,

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Renforcer la compétitivité des entreprises françaises des secteurs forêt, bois, pâte à papier, bois construction, ameublement face à la mondialisation et à la concurrence inter-matériaux Institut technologique

Plus en détail

LE DOUGLAS, www.france-douglas.com. Jean-Christophe Dupuy. AFAA Architecture / Didier Boy de la Tour

LE DOUGLAS, www.france-douglas.com. Jean-Christophe Dupuy. AFAA Architecture / Didier Boy de la Tour Gamme produits AFAA Architecture / Didier Boy de la Tour Jean-Christophe Dupuy www.france-douglas.com Jean-Christophe Dupuy sommaire Le mot du Président... 1 Le douglas : une ressource française Le douglas

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 13 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

BOIS N 2 LE DOSSIER : Soigner le bois contre les agents de dégradation.

BOIS N 2 LE DOSSIER : Soigner le bois contre les agents de dégradation. L E S C A H I E R S BOIS N 2 ENVIRONNEMENT. SANTÉ. DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DOSSIER : Soigner le bois contre les agents de dégradation. EDITO Vous avez entre les mains le n 2 des Cahiers BOIS+. Nous profitons

Plus en détail

Système de bardage sur ossature bois Bardeau

Système de bardage sur ossature bois Bardeau Système de bardage sur ossature bois Bardeau 2 Système de bardage sur ossature bois - Bardeau Système de bardage sur ossature bois - Bardeau 3 Index Présentation Domaine d usage Les éléments du système

Plus en détail

C CONSEILS DE CHOIX LES BARDAGES

C CONSEILS DE CHOIX LES BARDAGES C CONSEILS DE CHOIX Les dimensions, couleurs et poids de certains matériaux soumis à des variations inhérentes à leur nature ou à leur fabrication, bénéficient de tolérances d usage. Particulièrement les

Plus en détail

7 bonnes. raisons. choisir. le BOIS. traite ... autoclave LA FORCE DU BOIS

7 bonnes. raisons. choisir. le BOIS. traite ... autoclave LA FORCE DU BOIS 7 bonnes raisons de choisir le BOIS traite en... autoclave LA FORCE DU BOIS Arbust Association pour la Revalorisation des Bois Utilisant un Système de Traitement. Construire une maison, aménager un jardin,

Plus en détail

Le guide de l abri de jardin par

Le guide de l abri de jardin par Le guide de l abri de jardin par 2/12 Choisir son abri Superficies et matériaux Superficies : < 6 m² : pour ranger les produits et le matériel de jardin, les vélos De 6 à 14 m²: pour s aménager un atelier,

Plus en détail

Les risques biologiques dans la construction. Conférence du 24 avril 2014 Fédération des Artisans du Bois

Les risques biologiques dans la construction. Conférence du 24 avril 2014 Fédération des Artisans du Bois Les risques biologiques dans la construction 1 les insectes xylophages les champignons 2 Les insectes xylophages Les insectes à Les termites larves xylophages 3 Les insectes à larves xylophages vivent

Plus en détail

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE GUIDE D INSTALLATION Modèles 101, 101 RANDOM, 201 et 301 INDEX CUPACLAD est un ensemble de systèmes complets de façade ventilée avec ardoise naturelle CUPA. L ardoise

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE II Le toit / Leçon 4 : La charpente 19. Voir Leçon 5. 20. Pour les solins, voir p. 38. LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE On s alarme souvent de la courbe d un arbalétrier ou d un entrait

Plus en détail