LES ACARIENS LE BOMBYX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ACARIENS LE BOMBYX"

Transcription

1 LES ACARIENS De nombreuses espèces d acariens attaquent les arbres et arbustes d ornement. Larves, nymphes et adultes vident les cellules notamment dans les jeunes organes. Les symptômes observés dépendent des espèces: avortement des bourgeons, déformation des feuilles, aspect bronzé du feuillage On observe souvent plusieurs générations par an et la plupart des espèces hibernent sous forme d œufs. Un temps chaud et sec leur est particulièrement favorable. LE BOMBYX Les chenilles attaquent dès le printemps en provoquant une défoliaison parfois totale des arbres et arbustes qui ne meurent pas mais sont fortement affaiblis. Les chenilles de Bombyx cul-brun attaquent dès l automne. Certaines chenilles sont très urticantes.

2 LES CHENILLES DEFOLIATRICES De nombreuses espèces se nourrissent du feuillage des arbres et des arbustes ce qui les affaiblit. LES COCHENILLES Les cochenilles possèdent un rostre avec lequel elles sucent la sève et injectent une salive toxique. Les végétaux jaunissent et dépérissent parfois jusqu à la mort. Il peut également y avoir formation de miellat sur lequel se développe la fumagine ou des encroûtements. La lutte se fait soit au stade hivernant soit au printemps et en été. LES LARVES TERRICOLES Les larves de taupins, vert blancs, vers gris, noctuelle attaquent semis, plantules et jeunes plants. Notamment au niveau des racines mais parfois aussi au niveau des feuilles et tiges. Il est préférable d effectuer un traitement de sol préventif avant la plantation.

3 LES NEMATODES Les nématodes sont présents dans les sols. Invisibles à l œil nu, ils vivent à l intérieur ou à l extérieur des tissus selon les espèces. Ils provoquent des nécroses et galles au niveau des racines et sont des vecteurs importants de virus, champignons et bactéries pathogènes. Ils ont actifs dès que la température du sol dépasse les 10 C. Il faut donc traiter d avril à octobre. LES OTIORHYNQUES Les adultes broutent les feuilles en faisant des encoches caractéristiques en créneaux. Les larves sont très nuisibles puisqu elles attaquent les racines pouvant provoquer un dépérissement, voire la mort. Les dégâts ont lieu toute l année puisque les générations se succèdent. LA PROCESSIONNAIRE DU PIN Les chenilles (très urticantes) détruisent les feuilles et affaiblissent les arbres. La lutte chimique peut être menée d août à février, effectuée sur les jeunes larves.

4 LES PUCERONS Les espèces sont là aussi très nombreuses. Le puceron est un insecte qui puise la sève des végétaux sur tous les organes bien alimentés. Les symptômes sont variés: décolorations, déformation des feuilles, malformations, formation de galles Il peut y avoir également développement de fumagine et transmission de virus ou bactéries. On peut traiter dès février si besoin, dès apparition des dégâts. LES SCOLYTES Les larves creusent des galeries dans le bois, entravant la circulation de la sève et provoquant le jaunissement puis la mort de l arbre. Les scolytes sont également vecteurs de champignons. Citons par exemple le champignon responsable de la tristement célèbre graphiose de l orme. La date de traitement dépend de l espèce présente car les cycles de développement sont différents. LE TIGRE DU PLATANE Larves et adultes piquent les cellules et les vident de leur contenu. Les feuilles se décolorent puis meurent. Les déjections peuvent provoquer des dégâts sur les voitures ou monuments. Les adultes passent l hiver sous l écorce et reprennent leur activité au printemps. On observe 2 à 3 générations par an.

5 LES TORDEUSES Les larves provoquent des destructions de bourgeons et des défoliaisons importantes. ANTHRACNOSE L anthracnose du platane est provoquée par un champignon qui se multiplie dans les chancres des rameaux et dans les feuilles mortes. Au printemps, un temps humide favorise la propagation du champignon. Il y formation de chancres sur rameaux et bourgeons. Des tâches brunes apparaissent sur les feuilles qui tombent prématurément. LE FEU BACTERIEN Le champignon responsable du feu bactérien attaque essentiellement la famille des rosacées (pyracantha, pommier, poiriers ). On observe un dessèchement des extrémités des rameaux comme si la branche avait brûlé.

6 LA FUMAGINE La fumagine est une maladie fongique provoquée par une moisissure noire due à un champignon de type capnodium olcaginum ou fumago salicina dont les spores se déposent et se développent sur le miellat (excréments sucrés) sécrété par certains insectes piqueurs (cochenilles, pucerons ). La fumagine en trop grande abondance réduit la photosynthèse et peut provoquer une asphyxie des feuilles de la plante attaquée. Elle ralentit la croissance et laisse une couche noirâtre sur les feuilles. L OIDIUM De nombreux champignons provoquent cette maladie. Elle est caractérisée par l apparition d un feutrage blanchâtre correspondant au mycélium du champignon. Les traitements doivent être effectués lorsque le climat est doux et humide. LE PHYTOPHTORA Le champignon provoque une pourriture humide au niveau des racines et du collet. Le feuillage flétrit et devient grisâtre. On observe ensuite un dessèchement et la mort de la plante. La lutte doit être préventive, dès que se succèdent des périodes chaudes et humides.

7 LES ROUILLES Provoquées par de nombreux champignons, ces maladies se manifestent par l apparition en été de tâches jaunâtres sur la face inférieure des feuilles. En cas d attaque importante il peut y avoir chute des feuilles. Traiter dès le printemps s il est pluvieux.

Conditions climatiques

Conditions climatiques Bulletin N 6 du 12 juin 2015 INFORMATIONS Evolution moyenne des ravageurs et de leurs auxiliaires qui n ont jamais été aussi présents et limitent efficacement les populations comme en ce qui concerne les

Plus en détail

Ravageurs. Maladie des taches noires du rosier. Pucerons

Ravageurs. Maladie des taches noires du rosier. Pucerons Maladie des taches noires du rosier Les premiers symptômes foliaires se manifestent à la base du pied sous la forme de taches noires plus ou moins circulaires de 10 à 15 mm de diamètre. Les conditions

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

AU JARDIN D ORNEMENT...

AU JARDIN D ORNEMENT... N 13 10 JUILLET 2015 Ce bulletin est destiné aux jardiniers amateurs. Il s appuie sur les observations réalisées par les observateurs des filières arboriculture fruitière, maraîchage, olivier, tomates

Plus en détail

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION SITUATION Le Dollar spot reste très actif pour cette rentrée! L incidence du Dollar spot ne semble pas avoir ralenti, les intendants et gestionnaires sont confrontés à des attaques répétées sur toutes

Plus en détail

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Quelques taches, à surveiller. Carpocapse Fin du vol, la période à risque vis-à-vis des éclosions s achève. Tordeuses

Plus en détail

Evolution de la pluviométrie en Limousin du 27/03/13 au 24/04/13 (mm) Réseau d'épidémio surveillance

Evolution de la pluviométrie en Limousin du 27/03/13 au 24/04/13 (mm) Réseau d'épidémio surveillance ZONE NON AGRICOLE Espaces verts, voiries, golfs, parcs, jardins, complexes sportifs. Campagne 2013 Bulletin n 2 02/05/2013 Bulletin élaboré sur la base des observations réalisées dans le cadre du réseau

Plus en détail

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Amira Mougou Hamdane M ed BéchirAllagui Journée de formation AVFA- 07 Avril 2015 Champignons foliaires -Oïdium -Mildiou - Alternariose - Pourriture

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Zones Non Agricoles - LORRAINE Événements climatiques marquants : Variation importante des températures d un jour à l autre, propices au développement des oïdiums. La hausse

Plus en détail

Cultures fruitières août 2013

Cultures fruitières août 2013 Cultures fruitières août 2013 Directeur de publication : Jean-Bernard GONTHIER, Président de la Chambre d'agriculture de La Réunion - 24, rue de la source BP 134-97463 St-Denis Cedex - Tél : 0262 94 25

Plus en détail

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte?

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? En culture de maïs, le pourcentage de surfaces traitées avec un insecticide avoisinne actuellement les 3

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

RADICAL. Guide. pratique

RADICAL. Guide. pratique RADICAL Guide pratique Protéger son jardin avec des solutions naturelles : La lutte biologique permet de combattre les ravageurs du jardin sans utiliser des traitements nocifs. Elle apporte des solutions

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Daniel Cormier, Ph. D. Institut de recherche et de développement d en agroenvironnement inc.. (IRDA), Québec, Canada Pourquoi

Plus en détail

Bilan climatique Hiver 2012-2013

Bilan climatique Hiver 2012-2013 Parcs, jardins Parcs, et jardins autres zones et autres non zones agricoles non agricoles n 02 du 12 n avril du 2013 Bilan climatique Hiver 2012-2013 L hiver 2012 2013 s est montré particulièrement frais

Plus en détail

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté Bulletin N 11-24 juillet 2015 INSCRIPTIONS Si vous ne recevez pas le BSV Légumes chaque semaine, vous pouvez vous inscrire aux listes diffusion de votre choix

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013 Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013 A retenir Maïs Fin du vol de pyrale, les premières larves sont visibles dans les tiges, l Héliothis est toujours présent. Betteraves sucrières

Plus en détail

Guide d identification des principales maladies de la vigne

Guide d identification des principales maladies de la vigne Guide d identification des principales maladies de la vigne Guide d identification des principales maladies de la vigne Auteurs : Odile Carisse Réjean Bacon Jacques Lasnier Wendy McFadden-Smith Agriculture

Plus en détail

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012 S O M M A I R E Fraise Drosophila suzukii Pucerons Duponchelia fovealis Acariens Thrips Punaises Aleurodes Tarsonèmes Noctuelles terricoles Oïdium Rhizopus Framboise Stades Culture hors-sol Culture sol

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Auxiliaires Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Mouches Blanches L un des ravageurs les plus communs dans de nombreuses cultures. Lors d une forte attaque, la mouche blanche peut s avérer

Plus en détail

Maraîchage. Toutes cultures légumières. Pucerons. Acariens. N 27 13 septembre 2012. gggggggggg ggggg

Maraîchage. Toutes cultures légumières. Pucerons. Acariens. N 27 13 septembre 2012. gggggggggg ggggg N 27 13 septembre 2012 S O M M A I R E Maraîchage Toutes cultures légumières : pucerons, acariens, punaises, Héliothis, noctuelles terricoles. Poivrons sous abris : pyrale du maïs, oïdium. Aubergines sous

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013 Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013 A retenir Maïs Fin du vol de pyrale, mais les premières larves sont visibles dans les tiges, peu d Héliothis cette semaine. Betteraves sucrières

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

écologique Guide des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN

écologique Guide des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN Guide écologique des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique Préface de Denis Cheissoux Sang de la Terre et Groupe

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND

Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ADMINISTRATION DES EAUX ET FORETS COMMISSION D'ÉTUDES DES ENNEMIS DES ARBRES, DES BOIS ABATTUS ET DES BOIS MIS EN ŒUVRE Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND On appelle «maladie du

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Tous fr uitiers Le réseau d épidémio-surveillance en arboriculture (pomme, poire, cerise, prune) pour la région Centre comprend actuellement 44 parcelles tous piégeages confondus. Le réseau «carpocapse

Plus en détail

Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données

Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données P GENTIT Equipe de Virologie Unité BVO ANSES/ Laboratoire de la santé des végétaux 7 rue jean Dixméras 49044 Angers Cedex

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015 Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques Année 2015 Liens entre état du sol et développement de certains ravageurs et champignons pathogènes Les sols en Pays-Basque Battance des limons/argiles

Plus en détail

LES CAROTTES. des champignons causant des maladies cryptogamiques : la sclérotiniose et l oïdium ; la mouche de la carotte.

LES CAROTTES. des champignons causant des maladies cryptogamiques : la sclérotiniose et l oïdium ; la mouche de la carotte. LES CAROTTES Il existe de nombreuses variétés de carottes qui se distinguent par la forme de la racine et par l époque de culture. Des nuisibles peuvent toutefois affecter la croissance de la carotte,

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT TRAMETES VERSICOLOR *F01 *F02 Champignons lignivores de la pourriture blanche Mycélium: le plus souvent caché dans la masse du bois. Carpophores: fruits annuels très apparents, d'une belle couleur brune,

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor MISE EN GARDE : Les recettes de pesticides «maison» présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à

Plus en détail

Fraise. Drosophila suzukii. N 12 13 juillet 2012

Fraise. Drosophila suzukii. N 12 13 juillet 2012 S O M M A I R E Fraise Drosophila suzukii Duponchelia fovealis Pucerons Acariens Thrips Aleurodes Tarsonèmes Punaises Noctuelles terricoles Oïdium Framboise Stade Culture hors-sol Culture sol N 12 13 juillet

Plus en détail

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Par : JONATHAN ROY, agronome Conseiller en agriculture biologique MAPAQ - Chaudière re-appalaches Journée e d information d «Serres modiques

Plus en détail

Broyage des végétaux à domicile

Broyage des végétaux à domicile Broyage des végétaux à domicile Dans le cadre de son plan de prévention des déchets avec le Conseil Général de l Ain, le SIVOM du Bas-Bugey décide de lancer un nouveau service : Le broyage consiste à réduire,

Plus en détail

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS Sommaire I. Objectifs... 2 II. Présentation... 2 III. Les attaques de champignons... 3 IV. Les facteurs de développement... 4 V. Les différents champignons...

Plus en détail

Maladies et ravageurs de la laitue et de la chicorée à salade en AB

Maladies et ravageurs de la laitue et de la chicorée à salade en AB Maladies et ravageurs de la laitue et de la chicorée à salade en AB m a r a î c h a g e Le Mildiou est la maladie la plus redoutée sur laitue, notamment lors d étés pluvieux et frais dans les régions septentrionales.

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 10 5 juin 2015 Ce qu'il faut retenir Balanin : des balanins sont présents en verger et d'après les dissections de femelles et de mâles, les accouplements devraient commencer dans les prochains jours.

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Bulletin de santé du végétal N 08 Zones non agricoles du 13/09/2013 EN BREF Comité technique ZNA : plus d info à la fin du bulletin Etats sanitaires des fruits : tavelure et carpocapse. Tomate : risque

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri. Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL

Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri. Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL Ctifl Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL Rencontres du végétal, 10 et 11 janvier 2011 Plan Caractérisation des

Plus en détail

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Lesauxiliaires auxiliaires Les enarboriculture arboriculture en Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Insectes pollinisateurs : respecter les

Plus en détail

LCBC CABC O. HERMANN. Institut Royal Belge pour l'amérlioration de la Betterave (IRBAB/KBIVB) Tienen (Tirlemont), Belgique

LCBC CABC O. HERMANN. Institut Royal Belge pour l'amérlioration de la Betterave (IRBAB/KBIVB) Tienen (Tirlemont), Belgique LCBC CABC Reconnaître les maladies foliaires de la betterave au champ O. HERMANN Institut Royal Belge pour l'amérlioration de la Betterave (IRBAB/KBIVB) Tienen (Tirlemont), Belgique Publication réalisée

Plus en détail

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles Les petites bêtes Voici une liste non exhaustive des «bêtes» que vous pourrez observer dans votre lombricomposteur. Mais la plupart apparaîtront dans votre caisse seulement si elle se trouve en extérieur.

Plus en détail

Le printemps et l été du compost

Le printemps et l été du compost Le printemps et l été du compost Le printemps du compost 1 A la sortie de l hiver, le compost est souvent trop tassé et/ou trop humide. Il faut, avant les nouveaux apports, penser à bien l aérer en faisant

Plus en détail

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs A LES INSECTES UTILES : LES POLLINISATEURS Ce sont essentiellement les insectes de l ordre des Hyménoptères

Plus en détail

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015 PREVENTION ASV Partie réalisée par Le 09/05/2015 Atelier n 2 : Parasites et intoxication Principaux parasites de l été: - Les puces : c est quoi? - Les tiques : c est quoi? - Les aoutats : c est quoi?

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Depuis que le traitement thermique relatif à la NIMP 15 a été mis en application, il est apparu, dans certains

Plus en détail

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation :

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation : Spécialiste de l hydroculture Nous proposons 9 modules de formation : Module 1 : Historique de la lutte contre les ravageurs. Module 2 : Règles de base sur la santé des végétaux. Module 3 : Les stress

Plus en détail

La blatte (coquerelle)

La blatte (coquerelle) Le bourdon Les bourdons sont d importants pollinisateurs : ils sont très utiles à l agriculture et à l horticulture. Leur nid est souvent situé dans un vieux nid de souris sur le sol ou dans la terre,

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Le potager attire de nombreux insectes, plus ou moins voraces, ou encore des champignons qui peuvent se propager rapidement. A terme, certains peuvent compromettre

Plus en détail

Les moisissures. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique aux moisissures

Les moisissures. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique aux moisissures Les moisissures Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique aux moisissures EN BREF Les moisissures sont des champignons microscopiques. Il en existe un grand nombre avec, pour certaines, de

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts

Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts La gestion des pourritures racinaires Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts importants pour les producteurs de vivaces. Il semble que les dernières saisons

Plus en détail

Les agents de dégradation de l habitat ancien

Les agents de dégradation de l habitat ancien Les agents de dégradation de l habitat ancien Les «Gastronomes» du bois LES «Gastronomes» DU BOIS 3 «familles» Les insectes à larves xylophages Les insectes xylophages Les champignons du bois Capricornes,

Plus en détail

Bulletin disponible sur http://www.limousin.synagri.com/, http://draaf.limousin.agriculture.gouv.fr/ et sur http://www.fredon-limousin.

Bulletin disponible sur http://www.limousin.synagri.com/, http://draaf.limousin.agriculture.gouv.fr/ et sur http://www.fredon-limousin. POMME - POIRE Campagne 2013 Bulletin n 3-8/03/2013 Bulletin élaboré sur la base des observations réalisées dans le cadre du réseau Limousin par la FREDON, la Chambre d agriculture de Corrèze, la Chambre

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 2 29 avril 2015 Ce qu'il faut retenir Stade : 4 feuilles à 8 feuilles. Les faucillages sont en cours sur les stades plus avancés. Limaces : Présentes sur 16% des surfaces sans dégât important. Pourriture

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3.

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3. les dossiers experts Juillet 2013 spécial MALADIES DE LA SEMENCE 1 «Pourriture des neiges» due à Microdochium nivale 2 Carie du blé 3 Charbon nu de l orge En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Rencontre du groupe RAP Maïs sucré, 3 avril 2013 Jean-Philippe Légaré, M. Sc., biologiste-entomologiste, Laboratoire de diagnostic en

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises Avant d utiliser des produits chimiques, vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web www.biobest.be Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

Plus en détail

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL Consulter le site Web inpn.mnhn.fr Présentation de l individu 2 espèces

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 26 7 Août 2015 Ce qu'il faut retenir Prairie Quelques chenilles présentes. Soja ANIMATEURS FILIERE Céréales à paille DESIRE Sylvie / FDGDON 64 s.desire@pa.chambagri.fr Suppléance : ARVALIS a.carrera@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 3

TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 3 TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 3 Analyse des pratiques et des connaissances de l exploitant..... 118 Aujourd hui à La Réunion............... 120 3.1 PRÉVENTION....................... 121 3.1.1 Choix d

Plus en détail

Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Vers de la grappe Cochylis (Eupoecilia ambiguella)

Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Vers de la grappe Cochylis (Eupoecilia ambiguella) LE GUIDE VITI D Principaux ravageurs: INSECTES Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Symptômes Les chenilles pénètrent dans les boutons floraux, puis confectionnent un glomérule ou nid (plusieurs

Plus en détail

T outes espèces fruitières

T outes espèces fruitières N 16-19 Août 2015 Directeur de publication : Denis Carretier Rédacteur en chef : Christel Chevrier Comité de rédaction : Valérie Gallia, Cyril Sévely, Marc Fratantuono, J.Michel Duriez Rédigé en collaboration

Plus en détail

WWW.BOIS.BE LES ATTAQUES DU BOIS PAR CHAMPIGNONS LA MÉRULE. Le développement. Texte : M. Van Leemput (CTIB-TCHN)

WWW.BOIS.BE LES ATTAQUES DU BOIS PAR CHAMPIGNONS LA MÉRULE. Le développement. Texte : M. Van Leemput (CTIB-TCHN) LES ATTAQUES DU BOIS PAR CHAMPIGNONS Texte : M. Van Leemput (CTIB-TCHN) LA MÉRULE La mérule, dont l espèce la plus commune répond au nom de Serpula lacrymans, est un champignon appartenant à la classe

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

Traiter et Soigner les bois

Traiter et Soigner les bois Pour bien agir, bien connaître les régions à risques. les termites sont plus présents dans le Sud, Corse, Sud-Ouest et l Ouest de la France ainsi qu en région parisienne. Bois attaqués: Tous les types

Plus en détail

Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier

Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier Bulletin n 15 / 2015 Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier - Développement végétatif : grossissement du fruit en cours - Tavelure

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

LA LÉCANIE DE FLETCHER (Parthenolecanium fletcheri)

LA LÉCANIE DE FLETCHER (Parthenolecanium fletcheri) Pépinières ornementales Avertissement No 06 8 juillet 2014 La lécanie de Fletcher. Le charançon noir de la vigne et le charançon de la racine du fraisier. Les mineuses du thuya. Les tétranyques. LA LÉCANIE

Plus en détail

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Par Jean-Paul Soucy, agr. Les acariens nuisibles en serre Tétranyque à deux points Tétranyque de Lewis Acariens des bulbes Mite du cyclamen/tarsonème du

Plus en détail

Vigne. Porte-greffe : Richter 110

Vigne. Porte-greffe : Richter 110 Porte-greffe : Richter 110 1 Variétés Code GEVES Numéro de page Chasselas Doré de Fontainebleau Absente 2 Chasselas Panse Absente 3 Marseille Danlas A 4 Dattier de Beyrouth Absente 5 Gros vert Absente

Plus en détail

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Les observations servant à réaliser ce bulletin ont été effectuées sur la région de la Casinca et San Giulianu. Il est donc nécessaire d adapter ces conseils

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Infestation par les puces

Infestation par les puces Fiche technique n 16 2 ème édition Infestation par les puces Les puces sont les parasites externes les plus fréquents en médecine féline. Les mâles et les femelles adultes sont des parasites hématophages*,

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées fruitière Ce qu il faut retenir Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées Carpocapse des pommes et des poires : Le 2 ème vol s achève. Punaises phytophages : dégâts en recrudescence.

Plus en détail

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

Les avantages de la culture des champignons en agriculture

Les avantages de la culture des champignons en agriculture Les avantages de la culture des champignons en agriculture Par Vincent Leblanc, agronome, M.Sc. La méthode de production en laboratoire La multiplication se fait par spores ou par tissus Stérilisation

Plus en détail

Les champignons. Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux.

Les champignons. Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux. Les champignons Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux. Une petite histoire : Les champignons ont des formes et

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE. Conception/Réalisation : Service Communication CDA31-Février 2010

AGRICULTURE BIOLOGIQUE. Conception/Réalisation : Service Communication CDA31-Février 2010 L AUBERGINE Plante des régions chaudes, de la famille des solanacées, originaire de l Inde, l aubergine s est implantée en France au XVIIIe siècle dans le Sud-Est à Barbentane. L aubergine est une plante

Plus en détail

Fleurs. bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés. Chrysanthème. Cyclamen. Fuchsia. Gerbera. Hortensia.

Fleurs. bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés. Chrysanthème. Cyclamen. Fuchsia. Gerbera. Hortensia. N 78-28 août 2014 Fleurs Plantes Fleurs coupées en pot comestibles importance En Bref : élevée bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés observées Auxiliaires observés Page

Plus en détail

L entretien d une pelouse P. Charbonneau

L entretien d une pelouse P. Charbonneau L entretien d une pelouse P. Charbonneau COMMANDE N O 08-018 AGDEX 273 MAI 2007 (En remplacement de la fiche technique intitulée Entretien des pelouses, commande n o 03-060 du MAAARO) Imprimé en janvier

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Entretenez votre bonheur

Entretenez votre bonheur GUIDE D ENTRETIEN Entretenez votre bonheur Commencez avec vos meubles en bois et terrasse Rectavit PROTECTION TOTALE contre le vieillissement, la décoloration et les saletés Légende Vos meubles en bois

Plus en détail