ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS"

Transcription

1 Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction : BLETTNER. C Visa : Date : Vérification technique : BOCA. J Visa : Date : Vérification qualité : HILLARD. M Visa : Date : Approbation : WEBER. B Visa : Date : Nature de la modification : Mise à jour des 5.2, 5.3, 5.3.3, 5.3.4, Personnes ayant lu et compris le document : NOM FONCTION DATE VISA Remarques : Diffusion du document Lieu de diffusion (et/ou personne) Mode de diffusion Interne Externe Date de diffusion Visa Date de reprise de la version Page n 1/6

2 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Le présent document a pour objet de décrire les modes opératoires de prélèvement de denrées alimentaires, de surfaces et d'air, en vue de l analyse microbiologique ainsi que le transport, la manipulation et la conservation des échantillons avant le début de l analyse. 2- REFERENCES - Norme Européenne NF EN ISO 7218 Octobre 2007 " Microbiologie des Aliments Exigences générales et Recommandations " - Norme Européenne NF EN ISO/CEI Septembre 2005 "Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d étalonnages et d essais" - Support de formation effectué le 19/06/2008 par Institut Pasteur de Lille "L assurance qualité en laboratoire de microbiologie alimentaire le prélèvement d échantillons" 3- DOCUMENTS ASSOCIES - MB PS 04 F1 : Fiche de demande d analyse alimentaire. - MB PS 04 F3 : Fiche de demande d'analyse divers. 4- DEFINITION Prélèvement : acte qui consiste à obtenir l échantillon. Echantillon : quantité d un aliment représentatif d une denrée alimentaire ou d un lot d aliments prélevée dans des conditions stériles et destinée à la réalisation d analyses. Fiche de prélèvement : document renseigné par le préleveur pour assurer la traçabilité complète des conditions de prélèvement. 5- ORGANISATION 5-1 Matériel Avant le départ, le préleveur doit vérifier son matériel : adapté aux prélèvements à réaliser, quantité suffisante, étalonnage valide des thermomètres ou autres appareils de mesure. - Désinfectant alimentaire. - Désinfectant pour les mains et papier essuie-mains. - Marqueurs, stylos, étiquettes. - Blouse, charlotte, sur-chaussures. - Enceinte isotherme de transfert à 2 compartiments avec blocs réfrigérants ( un pour les denrées chaudes, l autre pour les froides) permettant le transport des échantillons du lieu de prélèvement au véhicule. - 2 enceintes isothermes de transport ou une à 2 compartiments avec blocs réfrigérants permettant le transport des échantillons du véhicule au laboratoire (denrées chaudes et Page n 2/6

3 denrées froides séparées). - Thermomètre. - Matériel de prélèvement stérile si nécessaire ( cuillères, fourchettes, couteaux... ). - Pots et sachets stériles. 5-2 Documents d'enregistrement Avant le départ, le préleveur doit préparer les différents documents ( fiche de demande d'analyse, formulaire de déplacement... ). Sur le formulaire de demande d'analyse devront être renseignés : - Coordonnées du demandeur de l'analyse : Nom, adresse, contact, tél... - Références commande, offre ( si elles existent ). - Conditions de prélèvement des échantillons : nom du préleveur, date et heure. - Conditions de réception des échantillons : "reçu de", par, date et heure. - Caractéristiques de chaque échantillon : dénomination, endroit, état, température de l'échantillon Techniques de prélèvement Dans tous les cas, si le préleveur entre dans la "zone propre" (cuisine, zone de production, chambre froide...), il doit revêtir une tenue de travail adéquate propre ( blouse, charlotte, sur- chaussures...) Collecte de denrées alimentaires Lorsque les denrées sont conditionnées sous-vide, emballées ou en barquette de petite portion, le prélèvement est assimilé à une simple collecte. Pour cela, il convient uniquement d'identifier et de placer le prélèvement dans la glacière de transfert avec blocs réfrigérants en ayant pris soin de renseigner la fiche MB PS 04 F1 "Fiche de demande d analyse alimentaire" : - dénomination de la denrée, - sa composition, - son état (cru, cuit, fumé ), - son type d'emballage, - sa température au moment de la collecte si possible, sinon la température environnante, - ses dates de fabrication, cuisson, emballage, tranchage, DLC - les problèmes éventuels rencontrés (emballage percé, quantité insuffisante, températures de conservation trop élevées ) Prélèvement de denrées alimentaires - Se laver ou se désinfecter les mains. - Identifier l'échantillon sur le pot ou le sachet (dénomination, client, N identification...). - Prendre la température de l aliment avec un thermomètre désinfecté au préalable. - Prélever avec des couverts propres et stériles ou désinfectés, à un endroit différent de la piqûre du thermomètre, une quantité suffisante pour la prise d essai destinée aux analyses (environ 100g) et la placer dans un sachet ou un pot stérile hermétique avec annotations concernant le produit (dénomonation, référence, lot ). - Éviter tout contact avec les mains. - Placer l'échantillon dans la glacière de transfert avec blocs réfrigérants. - Renseigner la fiche MB PS 04 F1 : Fiche de demande d analyse alimentaire comme cidessus ( ). Page n 3/6

4 NB : le prélèvement doit être représentatif de la denrée à analyser (ex. : un échantillon de couscous doit contenir aussi bien des légumes que de la semoule et de la viande) Prélèvement de surface Les prélèvements de surface peuvent être réalisés avec plusieurs types de milieux et différents conditionnements (boîte contact, lame, bilame...) en fonction du paramètre à rechercher (flore totale, coliformes...) et du type de support à analyser (table, ustensile de cuisine, vêtements, mains...). Renseigner la fiche MB PS 04 F3 : fiche de demande d'analyse "Divers" comme suit : - Coordonnées du demandeur de l'analyse : Nom, adresse, contact, tél... - Références commande, offre ( si elles existent ). - Condition de prélèvement des échantillons : nom du préleveur, date et heure. - Conditions de réception des échantillons : "reçu de", par, date et heure. - Caractéristiques de chaque échantillon : dénomination, endroit, type de produit, température de l'échantillon, type d 'analyse, paramètre à rechercher... - Pour les mains indiquer : l'heure du dernier lavage. - Pour les vêtements indiquer : date du dernier changement de vêtement. - Pour les surfaces indiquer : heure du dernier nettoyage ou désinfection ainsi que les produits utilisés. Prélever comme suit : - Se laver ou se désinfecter les mains. - S équiper d une blouse propre, d une charlotte et de sur-chaussures. - Identifier l'échantillon (dénomination, client, N identification...). - Enlever la protection de la lame / bilame ou le couvercle de la boîte contact. - Éviter tout contact entre les mains et le milieu de culture. - Mettre en contact la lame ou la boîte contact (milieux de culture) avec la surface à analyser pendant environ 30 secondes en exerçant une légère pression. - Remettre la lame dans son support en prenant soin de bien vérifier la fermeture ou refermer la boîte contact avec son couvercle en les scotchant ensemble. - Identifier l'échantillon (sur la tranche de la boîte contact) : dénomination et date Prélèvement d'air Les prélèvements d'air sont réalisés à l'aide d'un collecteur d'air MAS100 de chez VWR. Le prélèvement s'effectue par aspiration de l'air à travers une plaque perforée. Le flux ainsi formé, chargé en particules, est dirigé sur la surface d'agar de la boîte de Pétri. Après le prélèvement, l'échantillon est incubé et les colonies sont dénombrées. S'assurer la veille du prélèvement que l'appareil est en état de fonctionnement (batterie chargée...). Renseigner la fiche MB PS 04 F3 : fiche de demande d'analyse "Divers" comme indiqué dans le Toujours prendre la température ambiante sur le lieu de prélèvement et effectuer un prélèvement à l'extérieur du bâtiment qui servira de témoin. Effectuer le prélèvement comme suit : - mettre en marche l'appareil. - effectuer les réglages de volume d'air et temps d'aspiration ( en général 200l/2min). Page n 4/6

5 - se désinfecter les mains. - désinfecter la plaque perforée et l'intérieur (support de la boîte de Pétri). - positionner une boîte de gélose ouverte et gélose côté extérieur. - repositionner le couvercle et placer le collecteur à l'endroit désiré. - démarrer le programme d'aspiration et attendre l'arrêt automatique. - enlever la plaque perforée, récupérer et fermer la boîte de Pétri. - scotcher le couvercle et identifier l'échantillon sur le côté de la boîte Ecouvillon L'écouvillonnage est utilisé principalement pour effectuer des prélèvements de surface à des endroits difficilement accessibles ou sur des petites surfaces. Pour ce type de prélèvement sont utilisés des écouvillons stériles incorporés dans des tubes d'eau peptonée stérile dont le volume peut varier (en général 5ml). Renseigner la fiche MB PS 04 F3 : fiche de demande d'analyse "Divers" comme indiqué dans le Procéder comme suit : - se désinfecter les mains. - ouvrir le tube et prendre l'écouvillon. - frotter la surface à analyser (sur une surface déterminée si nécessaire = dénombrement). - Remettre l'écouvillon dans le tube et le refermer hermétiquement. - identifier l'échantillon. 5-4 Transport et conservation Transport Arrivé au véhicule, transférer le ou les échantillon(s) dans la glacière de transport. Les échantillons chauds et froids doivent être dans des compartiments de la glacière différents. Si d autres denrées d un second client doivent être analysées, utiliser la glacière de transfert vide. A l arrivée chez chaque client, la glacière de transport doit être obligatoirement vide (hormis le matériel nécessaire au prélèvement). Le ou les prélèvement(s) ainsi réalisé(s) doi(ven)t être acheminé(s) au laboratoire dans les plus brefs délais. Durant le transport, l (es) échantillon(s) est (sont) conservé(s) dans une enceinte réfrigérée maintenue entre 1 C à 8 C. Cette température est mesurée et inscrite, à l arrivée au laboratoire, sur la fiche de demande d'analyse. NB : les échantillons prélevés chauds doivent être ramenés à température de transport le plus rapidement possible Conservation Arrivés aux laboratoire et dans l attente d analyses, les échantillons alimentaires sont conservés au réfrigérateur selon les indications précisées dans chaque méthode d analyse. Du début à la fin de l analyse, les échantillons sont remis en enceinte réfrigérée (avec pain de glace) puis de nouveau stockés au réfrigérateur et ainsi conservés jusqu au rendu des résultats au client. Page n 5/6

6 6- CLASSEMENT ET ARCHIVAGE Cette MT est archivée selon la PG 12. Les documents associés selon la PG 12. Page n 6/6

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES

SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES Service : Microbiologie Méthode technique SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES Mise en service de la première version : Mise en application

Plus en détail

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Produits 3M. pour prélèvements de surfaces et d environnement. Praticité. et sécurité. optimisées

Produits 3M. pour prélèvements de surfaces et d environnement. Praticité. et sécurité. optimisées Produits 3M pour prélèvements de surfaces et d environnement Praticité et sécurité optimisées 3 3M Hydra-Sponge et 3M Sponge-Stick Epongettes pour prélèvements Les épongettes 3M Hydra-Sponge sont disponibles

Plus en détail

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES Page 2 sur 9 SOMMAIRE CADRE REGLEMENTAIRE DES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES... 3 MODALITES D EXECUTION DE LA PRESTATION... 4 A. Le laboratoire d analyse...

Plus en détail

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme...

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme... page(s) : 1/6 Objet du mode opératoire Services destinataires Fonctions concernées Mise à disposition des excédents alimentaires Le responsable du conditionnement des plateaux repas Le responsable en qualité

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

CAP Agent Polyvalent de Restauration

CAP Agent Polyvalent de Restauration CAP Agent Polyvalent de Restauration CAHIER DES CHARGES ACADEMIQUE Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation Le document traite des modalités de mise en oeuvre du Contrôle en Cours de Formation au

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO CHIMIE INORGANIQUE Note explicative Les délais indiqués sont, à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction de l activité du laboratoire. Les délais indiqués correspondent aux délais analytiques incompressibles.

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX La Communauté d établissements Hôpital local Le Neubourg EHPAD: Harcourt Brionne Pont-Authou Syndicat Inter-Hospitalier

Plus en détail

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Livret Animalier 1 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les

Plus en détail

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre.

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre. Note à Monsieur René HAMAITE, Directeur général, Direction générale du Sport. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse, de la Santé et du

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Livret e t d Accuei e l i

Livret e t d Accuei e l i Livret d Accueil Les Bonnes Pratiques d Hygiène Livret de présentation (Version 2012) Avoir une tenue adéquate Toute tenue personnelle doit être rangée au vestiaire Au travail = Tenue SPECIFIQUE et PROPRE!

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

Tout savoir sur : L utilisation de votre flaconnage

Tout savoir sur : L utilisation de votre flaconnage Tout savoir sur : L utilisation de votre flaconnage Sommaire Instructions pour l utilisation de votre flaconnage... 3 Recommandations générales sur les prélèvements... 7 Le protocole de cerclage des glacières...

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Pascal PEYRONNET, Technicien Supérieur de Restauration, Cuisine CH Chastaingt, Limoges Bernard CELERIER, Inspecteur Vétérinaire, Direction Départementale

Plus en détail

Personnel de cuisine

Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis pâtissier / Commise pâtissière de restaurant Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie poissonnier

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Protocole des repas et goûters

Protocole des repas et goûters MICRO-CRECHE «Les Loupiots» Place des Boutiques - La Joue du Loup - 05250 LE DEVOLUY Tél : 04 92 58 95 10 Le 07 novembre 2009 Protocole des repas et goûters Le présent protocole a pour but de participer

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE L établissement même s il fait appel à un prestataire extérieur engage sa responsabilité, il doit mettre en œuvre les repas dans des conditions d hygiène et

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle I. Exigences en matière de conformité des locaux et de l environnement de travail Environnement de travail et aménagement des locaux Chapitre O N NA 1 Un courant unidirectionnel est suivi par les denrées

Plus en détail

FICHE DE PROCEDURE Réception des marchandises

FICHE DE PROCEDURE Réception des marchandises Documents associés : Fiche de Poste : Documents d enregistrement : «Fiche mensuelle de contrôle réception des marchandises» «Constat d une non-conformité» Objectif Ce document décrit les opérations de

Plus en détail

Déroulement d une surveillance

Déroulement d une surveillance Les étapes de la pré-visite au rapport final : - Pré-visite sur site (questionnaire préliminaire) - Stratégie d échantillonnage - Représentativité temporelle - Détermination du nombre de mesures à effectuer

Plus en détail

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur.

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Référence : PT/HYG/007-A Page :Page 1 sur 7 Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Résumé des modifications

Plus en détail

Cette annexe décrit la mise en œuvre de l hygiènogramme, l attribution des scores et son évaluation dans les couvoirs.

Cette annexe décrit la mise en œuvre de l hygiènogramme, l attribution des scores et son évaluation dans les couvoirs. Annexe II: hygiénogramme au couvoir Cette annexe décrit la mise en œuvre de l hygiènogramme, l attribution des scores et son évaluation dans les couvoirs. Une fois par trimestre, un contrôle d'hygiène

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX Marché public pour la restauration scolaire (du 01/09/2015 au dernier jour précédent la rentrée scolaire 2016, renouvelable une fois) Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

Projets normatifs en cours en France, en Europe et à l international Plan Qu est que la normalisation? Quelles sont les «sources» du programme de normalisation dans le domaine de la chaîne du froid des

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) :

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : MAINTENANCE DES LOCAUX, EQUIPEMENTS, MATERIELS : Programme Pré-Requis (PRP) Curative : JOUR TRANCHES HORAIRES MOYENS D APPEL LUNDI AU VENDREDI 8 H - 12 H 13 H - 16 H

Plus en détail

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport.

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport. Protocole de nettoyage-désinfection de contenants ayant transporté des marchandises de catégorie 1 (classification Qualimat-Transport ) en vue de leur réaffectation pour le transport des «produits» destinés

Plus en détail

Hygiène alimentaire :

Hygiène alimentaire : Service juridique, des affaires réglementaires et européennes 03/07/2015 Hygiène alimentaire : - Bilan des contrôles officiels pour l année 2014 - Opération alimentation vacances 2015 La Direction Générale

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET LIVRAISONS DE REPAS POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET LIVRAISONS DE REPAS POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECNIQUES PARTICULIERES CCTP MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET LIVRAISONS DE REPAS POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE EN LIAISON FROIDE MAIRIE GARIDECH PLACE CHARLES LATIEULE BP 32 31380 GARIDECH MARCHES DE FOURNITURES ET LIVRAISONS DE

Plus en détail

DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX

DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX Diagramme de fonctionnement général : Processus supports internes: -Hygiène. -Ressources humaines PLANIFIER -menu -commandes denrées alimentaires RECEPTIONNER les

Plus en détail

SOMMAIRE. DISPOSITIONS RELATIVES À LA DÉCONGÉLATION - Extrait de Titre V, article 6, Annexe VI

SOMMAIRE. DISPOSITIONS RELATIVES À LA DÉCONGÉLATION - Extrait de Titre V, article 6, Annexe VI SOMMAIRE QUELQUES DEFINITIONS - Extrait Titre 1, article 2 DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AUX ETABLISSEMENTS DE RESTAURATION COLLECTIVE Y COMPRIS LES CUISINES CENTRALES - Extrait Titre V, article

Plus en détail

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision Aménagement physique des locaux Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision 1. Connaissons-nous le domaine d activités? 2. Normes, exigences, règles, contrôles MAPAQ ACIA Santé Canada HACCP GFSI

Plus en détail

CAP CUISINE RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP CUISINE RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES DÉFINITION Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle cuisine est apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le secteur de

Plus en détail

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010

FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 FORMATION INTER ENTREPRISES CATALOGUE ANNEE 2010 L'hygiène et la sécurité alimentaire LA METHODE H.A.C.C.P LES CUISINES SATELLITES L'ENTRETIEN ET LE NETTOYAGE DU MATERIEL ET DES LOCAUX LA RESTAURATION

Plus en détail

NOUVEAU COMPATIBLE COFRAC. Validez la conformité de vos échantillons en un seul geste. Le tube témoin enregistreur de température

NOUVEAU COMPATIBLE COFRAC. Validez la conformité de vos échantillons en un seul geste. Le tube témoin enregistreur de température Le tube témoin enregistreur de température Validez la conformité de vos échantillons en un seul geste NOUVEAU COMPATIBLE COFRAC Étalonnez vous-même votre Nanotrack! Assurez la traçabilité de la température

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

Questions avant intervention pour dépannage Enomatic

Questions avant intervention pour dépannage Enomatic Questions avant intervention pour dépannage Enomatic 1 La machine de fonctionne pas - absence de voyant lumineux? Contrôler que la fiche de la machine soit en place dans une prise 220V Fusible de la prise

Plus en détail

Mode d emploi pour. Presse à chaud

Mode d emploi pour. Presse à chaud Mode d emploi pour Presse à chaud traduction francaise par Frédéric Dutois PcWebPoint Bahnhofstr. 66 DE-76751 Jockgrim www.pcwebpoint.de 1 PREFACE : 3 2 DEMARRAGE 4 2.1 LES TISSUS CONTENANT 75-100% DE

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 SOMMAIRE Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 Change Page 9 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET ENERGETIQUES Modèle Alimentation Dimension

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Plan INTRODUCTION BIBERONNERIE organisation architecturale Entretien

Plus en détail

Kit de mise sous vide alimentaire

Kit de mise sous vide alimentaire Kit de mise sous vide alimentaire Référence : DOM333 Version : 1.3 Langue : Français p. 1 Merci d'avoir acheté un produit de marque Domoclip. Nous mettons beaucoup de soin dans la conception, l'ergonomie

Plus en détail

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS Service Santé Environnement Alain BETHEMBOS ingénieur d études Patrick MAGNEZ technicien sanitaire 1 PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Le PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire)

Plus en détail

LA BOUTIQUE DES INNOVATIONS CULINAIRES www.laboutiquedesinnovationsculinaires.com

LA BOUTIQUE DES INNOVATIONS CULINAIRES www.laboutiquedesinnovationsculinaires.com NOTICE D UTILISATION Modèle BEAUBOURG FAST FREEZING SYSTEM FOR COOKING Sommaire 1 AVERTISSEMENT DE SECURITE 2 DESCRIPTIF TECHNIQUE 3 MODE OPERATOIRE 4 REMPLISSAGE DU RESERVOIR 1 AVERTISSEMENT DE SECURITE

Plus en détail

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de :

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : Huile de moteur Huile de boîte de vitesses et du système de transmission

Plus en détail

KIT ANTIBIOGRAMME A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION DU COLIS : Kit Antibiogramme - Lycée Page 1 sur 7 www.sordalab.com. Ref : ANTI.

KIT ANTIBIOGRAMME A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION DU COLIS : Kit Antibiogramme - Lycée Page 1 sur 7 www.sordalab.com. Ref : ANTI. : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : sordalab@wanadoo.fr KIT ANTIBIOGRAMME Ref : ANTI. A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 Stocker les articles

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Vérifications intérieures

Vérifications intérieures Vérifications intérieures Effectuez un appel lumineux. Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise). Actionnez la commande du clignotant droit et montrez le voyant Que

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION BOUILLOIRE ELECTRIQUE 1.2 LITRES REF XB6238H 230V~ 50Hz 1200W NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION GARANTIE 1 AN sur présentation du ticket

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Industrie - Plastique / Chimies / Pharmacie) Opérateur / Opératrice sur machine de formage des matières plastiques et des caoutchoucs Définition Surveille et régule une ou plusieurs machines

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES 5 DEFINITION Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle CUISINE est apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le

Plus en détail

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey)

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey) Sécurité et hygiène alimentaire que devez-vous faire? 1st August 2006 Welcome to HotSpots (Copyright 2006, JohnsonDiversey) 1 Que devez-vous faire? Contrôler la réception des marchandises contrôler la

Plus en détail

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M.

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. HACCP HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. du 29/09/97) Une méthode qui a pour but : - d identifier les dangers,

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010 Gestion de la qualité,, BPL et BPF Lncpp/cecomed 2010 GESTION DE LA QUALITE La gestion de la qualité est un large concept qui couvre tout ce qui peut, individuellement ou collectivement, influencer la

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française,

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française, ARRETE n 1750 CM du 14 octobre 2009 relatif aux normes d hygiène applicables dans les établissements mobiles ou provisoires qui proposent, à titre gratuit ou onéreux, des denrées alimentaires animales

Plus en détail

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 2/11 Contenu 1. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET DEFINITION... 3 1.1 Contexte réglementaire... 3

Plus en détail

CAP Agent Polyvalent de Restauration

CAP Agent Polyvalent de Restauration LYCEE. CAP Agent Polyvalent de Restauration LIVRET DE SUIVI DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES Nom de l élève : Référent(s) classe CAP APR:. Coordonnateur ULIS :.. A L ATTENTION DES PROFESSIONNELS RESPONSABLES

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour

Plus en détail

Non-conformités fréquentes Exemples du programme MJA/MJV du réseau des OMCL

Non-conformités fréquentes Exemples du programme MJA/MJV du réseau des OMCL Non-conformités fréquentes Exemples du programme MJA/MJV du réseau des OMCL Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 ISO/IEC 17025 - Chapitre 4 Exigences relatives

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A NOTICE D UTILISATION SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A Photo non contractuelle Produit importé par EUROTECH DISTRIBUTION 37 Rue César Loridan 59910 Bondues - FRANCE Lisez attentivement la notice

Plus en détail

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine NETTOYEUR VAPEUR Utilisation Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération Brancher le tuyau sur la machine Fixer l'accessoire et les raccords nécessaires

Plus en détail