PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX"

Transcription

1 PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

2 Rchrch Louis Gratton, SAVOIRNET Programms détrminants pour ls juns t lurs éducaturs 1744 Lduc Cr., Ottawa (Ontario) Graphism Nathali Hardy, FCE Révision linguistiqu Paultt Rozon, FCE Mari-Carolin Uhl, FCE Traduction Raymond Martl Pour obtnir ds xmplairs supplémntairs, vuillz communiqur avc nous au : Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants 2490, promnad Don Rid Ottawa (Ontario) K1H 1E1 Tél. : ou (sans frais) Fax : Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants, Tous droits résrvés. Tout rproduction n tout ou n parti sans l consntmnt préalabl par écrit d la Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants st intrdit. ISBN Nous rconnaissons l appui financir du gouvrnmnt du Canada par l ntrmis du ministèr du Patrimoin canadin.

3 Tabl ds matièrs Raison d êtr du projt d ncadrmnt Étaps du projt d ncadrmnt Intrvnants du projt d ncadrmnt But du Programm d soutin aux nouvaux nsignants Objctifs du Programm Clintèl cibl du Programm Résultats d l étud mné auprès ds nsignants d langu français t d immrsion Profil ds répondants Difficultés auxqulls ls nouvaux nsignants doivnt fair fac Habituds d utilisation ds nouvaux médias par ls répondants Programms d aid aux nsignants Constats t conditions gagnants pour un programm d soutin n lign Conclusion Not : Dans l présnt documnt, l masculin a été utilisé pour facilitr la lctur du txt, mais il st ntndu qu'il comprnd aussi l féminin.

4

5 Raison d êtr du projt d ncadrmnt L projt a pour but d définir l cadr d un évntul programm d soutin aux nouvaux nsignants grâc à l utilisation fficac ds médias sociaux. À partir ds objctifs t d la clintèl cibl, l projt propos ds orintations t fournit ds rnsignmnts ssntils à la mis n œuvr du Programm. Il présnt ls résultats d un étud mné auprès d nsignants œuvrant dans ds programms d immrsion t ds écols d langu français n miliu minoritair. Il établit ls critèrs dont il faut tnir compt pour crér un communauté virtull ainsi qu ls conditions qui prmttront d touchr t d fair participr la clintèl cibl, soit ls nouvaux nsignants d immrsion t ds écols d langu français. Enfin, l projt prmt aux mmbrs d l Association canadinn ds profssurs d immrsion (ACPI) t d la Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants (FCE) d établir ls caractéristiqus qui définiront l Programm afin d stimulr la participation du plus grand nombr d nouvaux nsignants t d ls incitr à s joindr à un communauté virtull ayant pour but d soutnir lur prfctionnmnt profssionnl. Étaps du projt d ncadrmnt 1. Confirmr ls objctifs t la clintèl cibl du Programm d soutin aux nouvaux nsignants. 2. Examinr t précisr ls difficultés éprouvés par ls nouvaux nsignants. 3. Consultr ls nsignants sur la possibilité d offrir un srvic d appui par l ntrmis ds médias sociaux t fair l analys ds résultats. 4. Fair rssortir ls possibilités t ls avantags pour ls nsignants d immrsion t ds écols d langu français n miliu minoritair d communiqur t d intragir sur la Toil dans l contxt d un programm d soutin. 5. À la lumièr ds rnsignmnts rcuillis t ds connaissancs du comité consultatif, détrminr ls conditions gagnants pour un programm d soutin aux nouvaux nsignants. 6. Proposr un modèl d programm d soutin aux nouvaux nsignants. 1

6 Intrvnants du projt d ncadrmnt 1. L Association canadinn ds profssurs d immrsion (ACPI) st l organisation rsponsabl d coordonnr la mis n œuvr du projt. Pour fair suit à un étud pancanadinn sur l décrochag ds nouvaux nsignants n immrsion français, l ACPI souhait appliqur ls rcommandations du rapport n xplorant commnt ls médias sociaux puvnt fournir un appui concrt, tangibl t à l imag ds juns nsignants. 2. La Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants (FCE) st l organisation partnair qui particip à la mis n œuvr du projt. La FCE a mné n 2004 un étud qui visait à miux comprndr ls défis d l nsignmnt n miliu minoritair. 3. Savoirnt st un organism qui s spécialis dans ls programms éducatifs t ludiqus virtuls. Ct organism a été mandaté pour établir l orintation concptull t ls aspcts tchnologiqus du Programm d soutin aux nouvaux nsignants. 4. L comité consultatif du projt rassmbl divrs intrvnants du miliu d l nsignmnt. L comité a été consulté tout au long du projt pour approuvr t appuyr ls stratégis t ls orintations du Programm. L comité s compos ds prsonns suivants : Chantal Bourbonnais Ronald Boudrau Hélèn Préfontain Bobbi Éthir Alicia Logi Marlin Al Koura Moniqu Caissi Dirctric général d l Association canadinn ds profssurs d immrsion Dirctur ds Srvics aux francophons à la Fédération canadinn ds nsignants t ds nsignants Mmbr du C.A. d l Association canadinn ds profssurs d immrsion t Coordonnatric ds programms d langus sconds aux écols catholiqus d Princ Albrt Cadr administrativ à l agnc ds Éducatrics t éducaturs francophons du Manitoba (ÉFM) Mmbr du C.A. d l Association canadinn ds profssurs d immrsion t Consillèr pédagogiqu n immrsion au district scolair d Surry n o 36 t Présidnt sortant d l ACPI Mmbr du C.A. d l Association canadinn ds profssurs d immrsion t Dirctric adjoint d l écol intrmédiair St. Patrick s Présidnt d l Association ds nsignants t ds nsignants francophons du Nouvau-Brunswick (AEFNB) t coprésidnt d la Fédération ds nsignants du Nouvau-Brunswick (FENB) 2

7 But du Programm d soutin aux nouvaux nsignants L Programm a pour but d crér un communauté virtull qui stimul l intraction du plus grand nombr d nsignants francophons t francophils n offrant du contnu t ds rssourcs qui corrspondnt aux bsoins ds nouvaux nsignants. C programm n lign facilitra donc la communication t la transmission d information t d connaissancs spécialisés à l intériur d ctt communauté virtull dans l but d aidr ls nouvaux nsignants. Objctifs du Programm 1. Crér un liu d échang virtul uniqu qui stimul l intraction ntr ls nouvaux nsignants ds écols francophons n miliu minoritair t ds programms d immrsion du pays pour ls ncouragr t ls motivr à prsévérr dans la profssion. 2. Favorisr ntr ls nouvaux nsignants t ls nsignants xpérimntés un climat favorabl à l échang ds connaissancs t à la communication ds compétncs. 3. Crér du contnu t ds rssourcs pour ls nouvaux nsignants qui auront ds ffts durabls sur l prfctionnmnt d lurs compétncs. 4. Élaborr du contnu t ds rssourcs qui pourront s intégrr facilmnt aux sits d organisms qui soutinnnt ls nsignants, t c dans l but d maximisr la diffusion d c contnu t d cs rssourcs. 5. Réunir, dans la communauté virtull, du contnu déjà xistant sur la Toil t suscptibl d appuyr t d aidr ls nouvaux nsignants dans lur profssion n facilitant lur rchrch d information prtinnt. 6. Fair n sort qu la communauté virtull créé offr ds modèls, ds mntors t ds pratiqus pédagogiqus xmplairs t qu ll soit un liu d formation t d prfctionnmnt. Clintèl cibl du Programm Bin qu l Programm vis la participation d tous ls nsignants, dans sa concption initial, il ciblra principalmnt la clintèl suivant : ls nouvaux nsignants n immrsion français n post dpuis moins d huit ans; ls nouvaux nsignants ds écols d langu français n miliu minoritair n post dpuis moins d huit ans; ds mntors t ds spécialists d l nsignmnt provnant d miliux d immrsion français t d miliux minoritairs francophons. 3

8 Résultats d l étud mné auprès ds nsignants d langu français t d immrsion Not : Dans l cadr du projt d ncadrmnt, l comité consultatif a établi qu par «nouvl nsignant», il était ntndu tout nsignant ayant un maximum d huit annés d xpérinc. Afin d miux comprndr commnt appuyr ls nouvaux nsignants dans lurs fonctions t commnt l Intrnt pourrait offrir ds outils fficacs, l comité consultatif du projt a dmandé à Savoirnt d réalisr un sondag n lign auprès ds nsignants d immrsion t d langu français. C sondag chrchait à établir ls bsoins du prsonnl nsignant, ls habituds d utilisation ds médias sociaux t ls moyns par lsquls cs médias pourraint appuyr ls nsignants dans lur prfctionnmnt profssionnl. Ls résultats du sondag sont présntés n quatr sctions : 1. Profil ds répondants 2. Difficultés auxqulls ls nouvaux nsignants doivnt fair fac 3. Habituds d utilisation ds nouvaux médias par ls répondants 4. Programms d aid aux nsignants : avantags, caractéristiqus, contnu t présntation L invitation à participr au sondag a été lancé sur ls pags d accuil ds sits Wb d l ACPI t d la FCE. L invitation a aussi été nvoyé par courril aux mmbrs d divrss organisations d l nsignmnt grâc à ds lists d nvoi. En tout, l qustionnair comprnait 24 qustions. Au total, 638 participants ont répondu au sondag : 57 p. 100 ds répondants œuvraint dans ds écols d langu français t 42 p. 100 œuvraint dans ds écols d immrsion. Profil ds répondants L profil ds répondants était à pu près l mêm pour ls dux groups visés n c qui concrn ls élémnts suivants : l contxt d travail : écols d langu français ou programms d immrsion; ls annés d xpérinc : plus d huit annés ou huit annés t moins; la rprésntation par provinc; la rprésntation par nivau d nsignmnt (prmir cycl du primair, duxièm cycl du primair t scondair). Nous avons intrrogé dux groups ayant un dgré d xpérinc défini afin d vérifir si lurs attnts t habituds n lign étaint différnts. En tout, 57 p. 100 ds répondants avaint plus d huit annés d xpérinc dans l domain d l nsignmnt, t donc 43 p. 100 avaint huit annés d xpérinc ou moins. Bin qu nous n ayons pas noté d différnc rmarquabl ntr ls dux groups, ls résultats présntés dans c rapport concrnnt principalmnt ls nsignants ayant un maximum d huit annés d xpérinc. 4

9 Vuillz indiqur dpuis combin d annés vous nsignz : En c qui concrn la rprésntation par provinc, l Ontario t l Nouvau-Brunswick sont fortmnt rprésntés par ds prsonns qui travaillnt dans ds écols d langu français, alors qu chacun ds autrs provincs st rprésnté plus uniformémnt par ls nsignants d immrsion. Aucun répondant n provint d un ds trois trritoirs canadins. Dans qull provinc ou trritoir travaillz-vous? 5

10 Ls nsignants sont majoritairmnt rprésntés dans ls résultats. En fft, 88,5 p. 100 ds répondants sont ds nsignants, alors qu l duxièm group n importanc st formé par ls administraturs scolairs (5,5 p. 100). Un ptit nombr d suppléants (4,3 p. 100), d orthopédagogus (3,1 p. 100) t d éducaturs (1,6 p. 100) ont aussi participé au sondag. Cs résultats sont smblabls pour ls répondants ds écols d langu français t cux ds écols d immrsion. L nivau d nsignmnt ds répondants st réparti plutôt égalmnt ntr ls divrs nivaux avc un pu plus d nsignants dans la catégori d la matrnll à la 3 anné. Cs résultats sont smblabls pour ls nsignants qui ont plus d huit annés d xpérinc t cux qui ont huit annés d xpérinc ou moins. Toutfois, on not légèrmnt plus d nsignants du scondair parmi ls nsignants ayant plus d huit annés d xpérinc. 6

11 À qul nivau nsignz-vous actullmnt? 7

12 Difficultés auxqulls ls nouvaux nsignants doivnt fair fac En 2008, l ACPI a mné un étud à l échll du Canada sur ls raisons pour lsqulls ls nouvaux nsignants d immrsion ou d français langu scond quittnt la profssion. Ls conclusions d ctt étud indiqunt qu ls difficultés éprouvés par ls nouvaux nsignants sont : l manqu d rssourcs pédagogiqus; ls défis inhérnts aux aspcts rlationnls d l nsignmnt; ls problèms inhérnts à la gstion d la class t à la clintèl parfois difficil; la formation initial. La FCE a, ll aussi, ffctué un consultation auprès d ss mmbrs n 2004 afin d miux comprndr ls difficultés du prsonnl nsignant n miliu minoritair francophon. Ls conclusions d l étud d la FCE sont ls suivants : charg d nsignmnt trop lourd t trop divrsifié; manqu d rssourcs pédagogiqus; manqu d accès à la formation; imag négativ d l écol; miliu anglophon dominant; manqu d prsonnl qualifié; installations physiqus insuffisants. Dans l cadr du sondag, ls mmbrs du comité consultatif ont chrché à confirmr auprès ds répondants ls conclusions ds dux étuds n ls intrrogant sur lur dgré d satisfaction quant à lur choix d carrièr, sur ls difficultés qu ils éprouvnt dans lur profssion t sur l utilité probabl d un srvic d soutin. En prmir liu, ls résultats du sondag montrnt qu un grand parti ds répondants (90 p. 100) stimnt qu un srvic d soutin sur Intrnt pour ls nouvaux nsignants srait util ou très util. En duxièm liu, l sondag révèl qu la grand majorité ds groups intrrogés (95 p. 100) sont satisfaits ou très satisfaits d lur choix d carrièr. Il st à notr qu «l tmps disponibl pour la planification ds lçons» t «la clintèl difficil ds classs» sont ls dux difficultés ls plus importants à la fois pour ls nsignants ayant plus d huit annés d xpérinc t pour ls nsignants qui ont huit annés d xpérinc ou moins. Au nombr ds difficultés ls plus importants d c drnir group figurnt aussi «l accès à ds rssourcs pédagogiqus» t «l accès à du matéril scolair», alors qu pour ls nsignants ayant plus d huit annés d xpérinc, «ls facturs administratifs» t «la valorisation social» sont ds difficultés plus importants. 8

13 Vuillz indiqur, sur un échll d 1 à 5, dans qull msur chacun ds facturs suivants constitu un difficulté pour vous n tant qu nouvl nsignant (1 = aucun difficulté, 5 = difficulté considérabl) 9

14 Finalmnt, «l tmps disponibl pour la planification ds lçons» st égalmnt la difficulté la plus important à la fois pour ls nsignants ds écols d langu français t pour ls nsignants d immrsion. Pour cs drnirs, «l accès à ds rssourcs pédagogiqus» constitu la duxièm difficulté n importanc, alors qu pour ls nsignants ds écols d langu français, n duxièm position figur «la clintèl difficil ds classs», difficulté qui arriv n troisièm plac pour ls nsignants d immrsion. Vuillz indiqur, sur un échll d 1 à 5, dans qull msur chacun ds facturs suivants constitu un difficulté pour vous n tant qu nouvl nsignant (1 = aucun difficulté, 5 = difficulté considérabl) 10

15 Pour récapitulr, ls principals difficultés prçus par ls participants au sondag corrobornt ls résultats ds étuds mnés par l ACPI t la FCE. Nous pouvons rtnir qu pour l group qui nous intérss, soit ls nouvaux nsignants dans ls écols d immrsion t ls écols d langu français, cs difficultés sont ls suivants : l tmps disponibl pour la planification ds lçons; la clintèl difficil (classs à problèms, troubls d apprntissag, tc.); l accès à ds rssourcs pédagogiqus; l accès à du matéril scolair; ls facturs administratifs; la gstion d la class. 11

16 Habituds d utilisation ds nouvaux médias par ls répondants Ctt sction présnt ls réponss aux qustions sur ls habituds d utilisation ds nouvaux médias par ls participants au sondag. Ls mmbrs du comité ont chrché à miux comprndr ls facturs liés à l accssibilité t à l utilisation ds nouvaux médias par ls nsignants dans l cadr d lur profssion. On rmarqu, ntr autrs, qu plusiurs sorts d tchnologis sont à la disposition ds répondants pour accédr à Intrnt dans l cadr d lurs fonctions. Vuillz indiqur touts ls sorts d tchnologis à votr disposition pour accèdr à Intrnt : Dans un prmir tmps, nous avons intrrogé ls participants sur lurs préoccupations ou ls obstacls auxquls ils s hurtnt lorsqu ils utilisnt ls médias sociaux. Ls répondants s préoccupnt majoritairmnt (57 p. 100) d la confidntialité t d l accès à ds rnsignmnts prsonnls par ds élèvs t par l ntourag profssionnl. L vol d idntité st aussi un préoccupation majur (54 p. 100). Bin qu dans l nsmbl, l accès à Intrnt à l écol n constitu qu un préoccupation minur, plusiurs répondants ont indiqué qu l systèm informatiqu d lur écol bloquait l accès à plusiurs sits, dont ls sits ds médias sociaux, t qu ctt situation était frustrant. «Notr accès à crtains sits st limité à caus d décisions priss par l administration.» «Tous cs sits sont bloqués à l écol. On n a qu d l accès chz nous.» 12

17 Trois constats puvnt êtr établis à partir ds résultats d la consultation : 1. Un grand nombr d répondants n savnt pas s ils ont accès à ds sits d médias sociaux, c qui laiss à pnsr qu ils n ont jamais tnté d y accédr à l écol. 2. Ls répondants qui savnt qu ils ont accès à ds sits d médias sociaux disnt qu ct accès st limité (Facbook : 20,7 p. 100 y ont accès Twittr : 9 p. 100 y ont accès). 3. D tous ls sits d médias sociaux, YouTub srait l sit qui offr la plus grand accssibilité (72,4 p. 100 y ont accès; il st à notr qu sulmnt 8 p. 100 n savnt pas s ils ont accès à c sit). Malgré l accssibilité limité aux médias sociaux dans crtains écols, un étud mné par l Ordr ds nsignants t ds nsignants d l Ontario (2010) indiqu cci : Ls médias sociaux comptnt d plus n plus d adpts parmi ls pédagogus ontarins. Parmi ls différnts typs d médias sociaux, ls répondants préfèrnt Facbook à MySpac t aimnt Twittr t LinkdIn. On lur a dmandé combin d tmps ils passnt sur ls sits d médias sociaux : 30,1 p. 100 vont sur Facbook jusqu à dux hurs par smain; 32,4 p. 100 disnt rgardr YouTub pndant un pu moins d un hur chaqu smain; 50,3 p. 100 rgardnt YouTub jusqu à dux hurs par smain; 35,8 p. 100 disnt utilisr d autrs forms d résautag n lign. Extrait d Pour parlr profssion, la rvu officill d l Ordr ds nsignants t ds nsignants d l Ontario (OEEO). À partir ds résultats du sondag réalisé par l Ordr ds nsignants t ds nsignants d l Ontario, l comité consultatif a voulu miux comprndr l utilisation ds médias sociaux dans l cadr ds fonctions profssionnlls n intrrogant ls participants sur l tmps qu ils passnt par smain sur crtains médias sociaux dans l cadr d lurs fonctions profssionnlls. YouTub st l média social préféré d tous ls groups intrrogés dans l cadr d la consultation. Ls plus utilisés Ls moins utilisés 1. YouTub 1. Scond Lif 2. Facbook 2. MySpac 3. ituns 3. Linkdln 4. Blogu 4. Twittr 13

18 Programms d aid aux nsignants Il st intérssant d notr qu un pu plus d 90 p. 100 ds répondants ont affirmé qu un srvic d aid t d appui sur Intrnt pour ls nouvaux nsignants srait util. C résultat st smblabl pour ls nouvaux nsignants t ls nsignants qui ont plus d huit annés d xpérinc. Nous avons aussi voulu connaîtr la préférnc ds nouvaux nsignants n c qui concrn ls srvics proposés. Comm l indiqu l graphiqu ci-dssous, un banqu d vidéos, un srvic n lign d mntorat t un blogu constitunt ls srvics ls plus intérssants pour ls nouvaux nsignants. Dans l évntualité où l ACPI t la FCE mttraint n ouvr un programm d aid aux nouvaux nsignants, vuillz indiqur l ordr d préférnc ds programms suivants : Ls donnés varint pu lorsqu nous comparons ls préférncs ds nouvaux nsignants à clls ds nsignants ayant plus d huit annés d xpérinc. Plus d 8 annés d xpérinc 8 annés d xpérinc t moins 1. Banqu d vidéos 1. Banqu d vidéos 2. Srvic n lign d mntorat 2. Srvic n lign d mntorat 3. Séanc d formation (n lign) 3. Blogu 4. Blogu 4. Baladodiffusion 5. Baladodiffusion 5. Séanc d formation (n lign) 6. Fils d prss 6. Fils d prss 7. Pag Facbook 7. Pag Facbook 14

19 Notons qu la préférnc ds nsignants pour un banqu d vidéos t un srvic d mntorat n lign st aussi marqué qu ll l st pour YouTub. Plusiurs participants au sondag considèrnt l média social YouTub t la banqu d vidéos comm ds outils idéaux pour appuyr ls nouvaux nsignants. «Cs srvics sraint formidabls, mais n début d carrièr l tmps st très limité. Ls srvics dvraint donc êtr courts, précis t clairs afin qu nous puissions maximisr notr tmps, par xmpl un court vidéo d démonstration d un stratégi d gstion d class. Si cci nous intérss, nous pourrions avoir l option d allr voir plus loin pour obtnir plus d détails. D plus, c qui srait l plus apprécié srait du matéril déjà prêt t bin organisé n catégoris pour évitr l tmps prdu à l rchrchr.» «J aimrais bin avoir un banqu d vidéos, accssibl n lign, qui démontr/xpliqu ds lçons aux élèvs, par xmpl un façon amusant d appliqur un concpt mathématiqu ou scintifiqu (Mythbustrs). Il y a plusiurs bonns rssourcs sur YouTub, mais lls sont souvnt n anglais.» «L sit Intrnt YouTub, malgré ls commntairs négatifs, st un sit rmpli d rssourcs. D nombruss vidéos rndnt hommag à la scinc, aux mathématiqus t à l art. J trouv donc important d donnr aux nsignants un accès à c sit.» 15

20 Constats t conditions gagnants pour un programm d soutin n lign La consultation t l étud révèlnt qu ls nouvaux nsignants, qu ils nsignnt n immrsion ou dans ds écols d langu français n miliu minoritair, ont grandmnt bsoin d un programm d soutin sur Intrnt. L accssibilité, la communication ds compétncs, la formation t l contact avc un communauté d appartnanc sont ds bsoins importants auxquls Intrnt t ls médias sociaux puvnt répondr d un manièr fficac. Il st intérssant d notr qu ls difficultés t ls bsoins ds nsignants n immrsion t ds écols francophons n miliu minoritair sont smblabls. En fft, ls dux groups considèrnt lurs trois difficultés principals comm étant l manqu d tmps pour la préparation ds lçons, l manqu d rssourcs pédagogiqus n français t ls difficultés liés à la gstion d la class. Cs résultats nous amènnt à conclur qu il y aurait ds pists d collaboration à xplorr pour la création d un programm d soutin aux nouvaux nsignants. Ls mmbrs du comité ont détrminé cinq conditions gagnants pour la prstation d programms d soutin n lign aux nouvaux nsignants : 1. Un majorité d juns nsignants confirmnt qu un d lurs plus grands difficultés consist à trouvr ds rssourcs n lign qui sont adaptés à lurs bsoins. Surprnant? Pas vraimnt. Avc la démocratisation ds moyns d production t d diffusion d contnu n lign, on st passé d pu d information à un surabondanc d information. Or, si l accès à tout ctt information n st plus un problèm, la nouvll limit, c st-à-dir la capacité d l nsignant à trouvr, à catégorisr, à archivr t à traitr l information, st humain. Il st donc important qu cs nouvaux srvics d soutin soint structurés pour agir comm filtrs t prmttnt d accomplir cci : réprtorir l contnu qu l on trouv actullmnt sur la Toil t qui st prtinnt pour ls nouvaux nsignants. Un dépouillmnt d la Toil prmttra ainsi d rgroupr n un mêm liu ls rssourcs xistants n français qui ciblnt ls difficultés auxqulls s hurtnt ls nouvaux nsignants; sélctionnr l information prtinnt parmi ls rnsignmnts réprtoriés t la présntr sous un form accssibl t intractiv. En fft, ls résultats d la consultation confirmnt qu ls nsignants préfèrnt la form vidéo. Non sulmnt YouTub st-il l média social qu ils utilisnt l plus dans l cadr d lurs fonctions, mais ils considèrnt la banqu d vidéos sur ls pratiqus xmplairs comm l srvic d appui l plus intérssant; transformr l contnu n courts scèns vidéos (capsuls) pour qu il soit possibl d l diffusr sur d autrs sits t ainsi prmttr au plus grand nombr d nsignants d l trouvr lorsqu ils font ds rchrchs dans la wbosphèr. D ctt façon, ls capsuls vidéos sront accssibls sur YouTub, TachrTub, tc., ainsi qu sur d autrs sits éducatifs; favorisr l évaluation du contnu par ls utilisaturs t incitr cs drnirs à rcommandr ls capsuls sur lurs compts d médias sociaux pour qu ls mmbrs d la communauté dvinnnt ux aussi, n qulqu sort, ds agnts d filtration. 16

21 2. Afin d répondr aux bsoins ds nouvaux nsignants t aux difficultés qu ils éprouvnt, ls programms d soutin doivnt prévoir cci : ds stratégis d gstion d la class t d gstion ds divrss clintèls dans un class (troubls d apprntissag, problèms d comportmnt, nombr d élèvs dans la class, tc.); ds stratégis d rchrch sur la Toil visant à outillr ls nsignants ds tchniqus d rchrch qui lur prmttront d accédr rapidmnt t fficacmnt à ds rssourcs pédagogiqus prtinnts; ds stratégis d gstion du tmps dans l but d maximisr l tmps d planification. 3. Il st important qu l contnu ds programms n lign favoris l apprntissag ds nsignants pour crér un fft rél t concrt dans la sall d class. L contnu doit êtr facil d accès, dmandr pu d tmps d consultation t offrir ds occasions d approfondir l sujt si l nsignant l désir. L contnu doit égalmnt offrir aux participants ds stratégis qu ils pourront facilmnt appliqur dans lur sall d class. Ls participants au sondag ont notammnt manifsté un grand intérêt pour ls pratiqus d nsignmnt xmplairs. 4. L contnu n lign doit rspctr ls norms d accssibilité, d intropérabilité t d facilité d mploi ds sits. En rspctant cs norms, l programm d aid prmttra d crér un résau fficac t accssibl où ls nsignants pourront produir t échangr du contnu qui répond aux bsoins d la communauté. Cs norms vont notammnt prmttr aux nsignants d trouvr facilmnt ls rssourcs sur la Toil, d consultr différnts forms d dossirs accssibls à partir d plusiurs outils tchniqus t d navigur aisémnt dans un intrfac normalisé. 5. Ls nsignants doivnt avoir la possibilité d s joindr à un communauté intractiv afin d commntr t d échangr d l information sur ls millurs pratiqus n nsignmnt. Ils pourront fair lurs commntairs sur ls sits ds programms t ds médias sociaux tls qu Facbook t Twittr. 17

22 conclusion La consultation a démontré qu plus d 95 p. 100 ds nouvaux nsignants stimnt qu ds programms d soutin n lign sraint utils. Ls nsignants ont indiqué qu ils étaint à la rchrch d un contnu qui ciblrait lurs difficultés, ntr autrs n matièr d gstion du tmps, d gstion d la class t d accès à ds rssourcs pédagogiqus. Étant donné qu ls nsignants n ont pas baucoup d tmps, l contnu dvrait êtr présnté sous un form accssibl t intractiv. Ls participants à la consultation ont privilégié la form vidéo. YouTub s st révélé l média social préféré ds répondants dans l contxt d lurs activités profssionnlls. La possibilité d xploitr l aspct intractif ds programms n lign pour intragir avc un mntor a aussi été considéré comm un composant intérssant d futurs programms n lign. À la suit d la consultation, nous avons pu détrminr qu pour l nsignant, ls principaux avantags d un communauté virtull sraint l accès à du contnu t la possibilité d l commntr, la collaboration avc ds spécialists t la promotion du contnu sur d autrs résaux. 18

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1 Tabl ds matièrs Avant-propos t rmrcimnts Contxt t fondmnt Composants du cours n immrsion.............................. Onglt 1 Introduction t vision.... 1 Tablau ds résultats d apprntissag spécifiqus à

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

La réunion annuelle du Consortium des Filières

La réunion annuelle du Consortium des Filières La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : L mot du dirctur 1 Cart ds filièrs, méthodologis, rstructurations t fonctionnmnt ds consortiums multilatéraux

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

LA DESCRIPTION DES COURS

LA DESCRIPTION DES COURS PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 1998-1999 MATHÉMATIQUES LE RÔLE DE LA DISCIPLINE Ls mathématiqus sont un scinc xploratoir t analytiqu qui chrch à xpliqur t à fair comprndr tout phénomèn naturl. Ells sont

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT POUR LE PROGRAMME DE

PROJET D ENCADREMENT POUR LE PROGRAMME DE PROJET D ENCADREMENT POUR LE PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadienne des professeurs d immersion Fédération canadienne des

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009.

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009. La souris d'écol TUIC au primair dans l Jura N 6 avril 2009 Témoignags Géographi CM : Découvrir son miliu grâc aux TUIC En class Découvrz ls atouts du Matou Mathux Un trac écrit : la copi d'écran Gros

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

B-340 - Pavillon Marie Victorin

B-340 - Pavillon Marie Victorin Anné univrsitair : 2009-2010 Trimstr : Automn Sigl du cours : COM 1560 Titr du cours : Communication Infographiqu Crédits : 3 Jour : Mrcrdi Hur : 13h00-16h00 Ensignant : Tinl Ndlcu (t.ndlcu@umontral.ca)

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Transformer Les Esprits

Transformer Les Esprits C 21 Canadins pour l'apprntissag t l'innovation au siècl C21 Canada présnt : Transformr Ls Esprits L'ENSEIGNEMENT PUBLIC DU CANADA UNE VISION POUR LE XXI SIÈCLE 2012 C21 Canada www.c21canada.org TABLE

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À remettre à l'hôtesse, à l'accueil de l'office de tourisme

ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À remettre à l'hôtesse, à l'accueil de l'office de tourisme ENQUETE DE SATISFACTION CLIENT À rmttr à l'hôtss, à l'accuil d l'offic d tourism Grâc à vous, notr offic d tourism s'amélior. Souciux d l amélioration continu d nos prstations, t afin d répondr au miux

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec:

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec: Rmrcimnts L ministèr d l Éducation d l Îl-du-Princ-Édouard tint à rmrcir Lisa Marmn pour son bon travail, son tmps t son dévoumnt à un millur éducation scintifiqu pour nos juns. C cahir d xpérincs st un

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62).

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). S ENGAGER Alxandra, organisatric pour l Téléthon, Bourg-n-Brss (01). Guid d mis n plac d un manifstation Téléthon Jan-Mari, organisatur pour l Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). r t o v r t t m z l u o v

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011 Mulhous l 19/07/2011 Association Domain Natur 145 ru d l Il Napoléon 68100 Mulhous Tél. 03 89 61 98 33 www.domainnatur.org Présidnt : Jacky Lchlitr info@domainnatur.fr Pour l partag Valid - Handicapé Bravo

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année Avant-propos Rmrcimnts C programm d étuds s adrss aux nsignants d la 2 anné du Français n immrsion t précis ls apprntissags du Français n immrsion pour ls élèvs à c nivau. Il fournit l information d bas

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE PRÉ Opération d sauvtag du programm Pour un matrnité sans dangr Octobr-novmbr-décmbr 1998 Volum 11, n o 5 ENTION AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE Groups rgo Un démarch scintifiqu rndu accssibl S O M M A I R

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

DANS. Les éditions du CRIJ Centre

DANS. Les éditions du CRIJ Centre pl i n d in fo s s u o v d s r n u o u Aut ls j t... n s s i t s s invt vous?...! t r v L Li V n z fa ir l ÉS NGAG NES E ES U E J S DE ENN ITOY NAGE C G I S O N TÉM DES ACTIO DANS Ls éditions du CRIJ Cntr

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE Unité d Formation t d Rchrch PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION Livrt Guid d l Etudiant d PSYCHOLOGIE Soumission pour modifications n 2006-2007 1 Anné Univrsitair 2006-2007 Structur général

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

Évaluer l impact social avec l approche SROI

Évaluer l impact social avec l approche SROI Évalur l impact social avc l approch SROI Ls Cahirs d l Institut d l Innovation t d l Entrprnuriat Social IIES Application au sctur d l Insrtion par l Activité Économiqu Collction Ouvrags & Xxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail