Erasmus. Erasmus. Mobilité étudiante. Apports et limites des études existantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Erasmus. Erasmus. Mobilité étudiante. Apports et limites des études existantes"

Transcription

1 Erasmus Mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes

2 La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Commande de l Agence Europe Education Formation France MAPA n /ERA.COM Centre international d études pédagogiques Département langues et mobilité Centre de ressources et d ingénierie documentaire Auteur du rapport : Annick Bonnet Mars 2012 CENTRE INTERNATIONAL D ÉTUDES PÉDAGOGIQUES Département langues et mobilité 1, avenue Léon-Journault Sèvres cedex - France

3 SOMMAIRE Listes des sigles utilisés... 3 Introduction... 4 I Littérature sur la mobilité étudiante Erasmus : auteurs, sources et méthodologie Auteurs et commandes Méthodologies et sources utilisées II Thématiques et enjeux couverts par les recherches existantes Cartographie de la mobilité Erasmus Profil des étudiants Motivations et perceptions III Principaux impacts de la mobilité étudiante Erasmus Impact au niveau de l enseignement supérieur Impact sur le développement d une citoyenneté européenne Impact économique et valeur professionnelle du séjour Erasmus Impact sur les territoires Amélioration des compétences linguistiques des étudiants Erasmus Expérience identitaire et compétences interculturelles IV Obstacles et/ou freins qui réduisent la portée de la mobilité étudiante Erasmus Un constat : seule une minorité d étudiants européens bénéficie du programme Contrainte financière Reconnaissance et intégration dans le cursus Autres obstacles perçus V Perspectives et prospectives Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 2

4 Listes des sigles utilisés 2e2f ACA AFS AN CEREQ CHEPS CIEP CIMO CLES Comenius CORIE CPU CRID DAAD DG EAC DG COM DLM EACEA ECTS EEES EES EFTLV ERASMUS ESN ESU Eurydice HEFCE HIS IFE IFOP INCHER- Kassel IPK Leonardo LRU MAEE MENJVA MESR NUFFIC OCDE OVE PE PRES UNESCO Agence Europe Education Formation France Association de coopération académique American Field Service Agence nationale de la Commission européenne Centre d'études et de recherches sur les qualifications Centre for higher education policy studies Centre international d'études pédagogiques Centre for International Mobility (FI) Certificat de Compétences en langues de l enseignement supérieur Sous-programme EFTLV (enseignement scolaire) Commission des Relations internationales et européennes de la CPU Conférence des présidents d'universités Centre de ressources et d'ingénierie documentaire du CIEP Deutscher akademischer Austauschdienst (DE) Direction générale Education, Audiovisuel et Culture de la Commission européenne Direction Communication de la Commission européenne Département langues et mobilité du CIEP Agence exécutive Education, audiovisuel et culture de la Commission européenne Système européen de transfert et d'accumulation de crédits Espace européen de l'enseignement supérieur Etablissements d'enseignement supérieur Programme Enseignement et formation tout au long de la vie de la Commission européenne ( ) European Region Action Scheme for the Mobility of University Students (Sousprogramme EFTLV) European Student Network European Students' Union Information sur les systèmes et les politiques d'enseignement en Europe Higher Education Funding Council for England Hochschul-Informations-System GmbH (DE) Institut français de l Education Institut français d'opinion publique The International Centre for Higher Education Research Kassel (DE) Internationella Programkontoret (SE) Sous-programme EFTLV (enseignement et formation professionnelle) Loi sur l'autonomie des universités Ministère des affaires étrangères et européennes Ministère de l Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l Enseignement supérieur et de la recherche Netherlands Organisation for International Cooperation in Higher Education (NL) Organisation de coopération et de développement économique Observatoire de la vie étudiante Parlement européen pôle de recherche et d'enseignement supérieur Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 3

5 Introduction La mobilité des jeunes, une préoccupation européenne La mobilité des jeunes figure parmi les priorités du programme Education et Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV) qui a vu, depuis son lancement en 2007, l intégration du programme ERASMUS créé en 1987 à destination de l enseignement supérieur, le développement d actions à destination des élèves et du personnel de l enseignement scolaire (Comenius), des élèves, apprentis, personnes sur le marché du travail et acteurs de la formation professionnelle (programme sectoriel Leonardo) et des adultes (programme Grundtvig). Ces actions visent à accroître la qualité de l éducation et de la formation, à améliorer la coopération en éducation en Europe et à favoriser la mobilité. Depuis 2007, le programme s est enrichi de nouvelles actions, telles que «Comenius Regio», favorisant la coopération à l échelle régionale dans le domaine de l éducation, ou la promotion de la mobilité individuelle des élèves dans le cadre de Comenius marque une étape importante ; elle verra l active préparation du nouveau programme européen dédié à l enseignement et la formation ( ), dont le nom et les grandes orientations ont été dévoilés le 23 novembre dernier par Androulla Vassiliou, Commissaire à l éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse. Le programme s appellera «Erasmus pour tous», en référence au programme éponyme actuel, dédié à l enseignement supérieur : «Erasmus est l une des grandes réussites de l Union, celui de nos programmes qui est le plus connu et le plus populaire». Le Président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, a notamment évoqué les impacts du programme : «Les retombées d Erasmus sont extraordinaires, non seulement pour les étudiants, mais pour l économie tout entière». Doté d un budget global de 19 milliards d euros, il vise à faciliter la mobilité de plus de 5 millions de personnes, parmi lesquelles 2,2 millions d étudiants et jeunes dans le cadre des programmes de volontariat et d échanges de jeunes. L actuel programme pour l Education et la Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV) est arrivé à un moment charnière, entre bilan et prospectives. Pour construire l avenir du programme, les acteurs, les décideurs, les bénéficiaires ont besoin d outils et d indicateurs pour connaître les retombées des actions menées, identifier les obstacles ou les freins et relayer les bonnes pratiques. Au regard des enjeux et des sommes engagés, les parties prenantes ont créé des outils de suivi et d évaluation propres à mesurer l impact de ce programme, tant sur les bénéficiaires directs que sur les systèmes d enseignement supérieur et sur l économie européenne. Parmi ces outils figurent les études d impact, dont l usage s est répandu dans le domaine de l éducation depuis la fin des années Des outils au service du pilotage En tant qu Agence nationale (AN) de la Commission européenne, l Agence Europe-Education- Formation-France (2e2f) gère les actions décentralisées du programme EFTLV ; dans le cadre de cette mission, elle souhaite développer son action de réflexion stratégique et d impulsion, en appui à ses missions de gestion de projets. Depuis quelques années, elle a initié le lancement de plusieurs études Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 4

6 et enquêtes pour contribuer à la réflexion sur les enjeux sectoriels nationaux et européens dans le domaine de l éducation, l enseignement supérieur et à la formation professionnelle. Via un appel d offres, l Agence 2e2f a commandité un rapport sur la littérature existante au regard de deux actions de mobilité à destination des jeunes, et a choisi de mettre en avant deux programmes communautaires : - Erasmus : mobilité des étudiants (études et de stages) ; - Comenius : mobilité individuelle des élèves (études) 1. Ce rapport, réalisé entre novembre 2011 et janvier 2012, doit proposer des jalons pour l analyse de l impact de ces actions de mobilités tel qu il a pu être mesuré en Europe et en France, et étudier l opportunité de lancer une ou plusieurs études sur ces domaines. C est au Centre international d études pédagogiques (CIEP) que l Agence 2e2f a choisi de confier la recension, la synthèse et la formulation de recommandations. Mobilité étudiante Erasmus Le programme sectoriel Erasmus entre en 2012 dans sa 25 ème année. L'un de ses objectifs primordiaux est de contribuer à la création d'un «espace européen de l'enseignement supérieur» et de favoriser l'innovation à travers toute l'europe. Plus de 2,3 millions d'étudiants y ont participé depuis son lancement en (DGEAC ) 4, ainsi que professeurs et autres membres du personnel de l'enseignement supérieur depuis 1997, ce type d'échanges ayant été encore renforcé en 2007 par l introduction d une mobilité de stage. Le budget annuel du programme sectoriel (actions décentralisées) dépasse les 415,25 millions d'euros et bénéficie de la participation de établissements d'enseignement supérieur (DGEAC 2011) dans 33 pays. Au regard des enjeux et des sommes engagés, les parties prenantes ont créé des outils de suivi et d évaluation propres à mesurer l impact de ce programme, tant sur les bénéficiaires directs que sur les systèmes d enseignement supérieur et sur l économie européenne. Parmi ces outils figurent les études d impact, dont l usage s est répandu dans le domaine de l éducation depuis la fin des années La France participe activement au programme Erasmus 5 : en , dans le cadre de ce programme, la France a envoyé plus de étudiants (mobilité stage et études) étudier ou travailler en Europe, tandis qu elle en accueillait plus de La mobilité stage (entrante et 1 Le rapport concernant la mobilité des élèves a fait l objet d une publication distincte («La mobilité individuelle des élèves, un chaînon manquant dans l analyse d impact de la mobilité des jeunes», Sèvres : Centre international d études pédagogiques, mars 2012). Elle est consultable sur le site de l Agence 2e2f. 2 Les chiffres qui suivent renvoient à l année académique 2009/ pays participaient au programme Erasmus à ce moment, avant l entrée de la Suisse. 3 L'Agence exécutive "Education, audiovisuel et culture" (EACEA) est responsable de la gestion de certaines parties des programmes de l'ue dans les domaines de l'éducation, de la culture et de l'audiovisuel et gère notamment les actions décentralisées. Pleinement opérationnelle depuis le 1er Janvier 2006, l'agence Exécutive exerce ses activités sous la supervision de la Direction Générale EAC Education et Culture (DG EAC). 4 Pour les références complètes, se reporter à la bibliographie du présent rapport, accessible depuis le site de l Agence 2 e 2f. 5 Les objectifs du programme Erasmus ainsi que la documentation officielle sont détaillés sur le site Internet de l Agence Europe Education Formation France. 6 Le présent rapport ne portera pas sur le programme Erasmus Mundus. Le programme encourage et soutient la mobilité des personnes et la coopération entre établissements européens et non européens. L'objectif est de promouvoir l'union européenne comme espace d'excellence académique à l'échelle mondiale, de contribuer au développement durable de l'enseignement supérieur des pays tiers et d'offrir aux étudiants les meilleures perspectives de carrière. Pour plus d informations sur ce programme, se reporter aux pages dédiés à ce programme sur le site de l Agence 2e2f Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 5

7 sortante) connaît la plus forte croissante. La mobilité Erasmus ne concerne qu un faible pourcentage de la population étudiante (2 % par an), car une série d obstacles empêche un accès plus large à la mobilité. Des recherches et des analyses des retombées du programme ont été menées, mais n ont pas fait l objet d une véritable synthèse. On peut même avancer que la mobilité Erasmus a été moins analysée que la mobilité entrante de diplôme. Méthodologie suivie Ce travail est le fruit d une collaboration au sein du CIEP entre l Unité Europe du Département langues et mobilité (DLM) et le Centre de Ressources et d Ingénierie Documentaire (CRID). Cette synthèse ne prétend nullement à l exhaustivité et se conçoit comme un rapport opérationnel. Pour dresser un état des lieux de la littérature (rapports, ouvrages, articles, etc.) sur les deux types de mobilité, la recherche a porté tout d abord sur les études d impact commanditées par les trois acteurs clés que sont le Parlement européen (PE), la Direction générale Éducation et Culture de la Commission européenne (DGEAC) et les Agences nationales (AN), afin de cerner les principaux enjeux et d identifier les organismes et les experts européens spécialisés dans ce domaine. L analyse a porté ensuite sur les études nationales et régionales commanditées par des acteurs institutionnels. Elle a enfin interrogé la littérature universitaire (ouvrages, revues, publications en ligne) qui a pris pour objet d analyse la mobilité Erasmus. Les études portant sur la mobilité de diplôme ont également été intégrées au corpus de recherche afin de replacer la mobilité étudiante dans le contexte des autres mobilités. Les recherches ont été menées sur des publications rédigées en allemand, en anglais et en espagnol ; les sources récentes (depuis 2005) disponibles en français ont été privilégiées. La phase d analyse a pour objectifs de dégager les principales thématiques couvertes par la littérature existante, de sélectionner les publications et de proposer une bibliographie commentée (jointe à ce rapport). Synthèse et recommandations Le présent rapport propose une synthèse des principaux impacts ou freins de la mobilité étudiante dans le cadre du programme sectoriel Erasmus ; l objectif est d identifier les domaines pour lesquels la mobilité sortante et entrante Erasmus (depuis et vers la France) n a pas fait l objet d une analyse détaillée. Même si, pour des raisons de clarté, il est apparu nécessaire de scinder l analyse des retombées des deux types de mobilité 7, l étude de la mobilité des jeunes implique un regard croisé sur ces deux publics. De cette synthèse ont émergé plusieurs recommandations qui ont été transmises à l Agence 2e2f, concernant des champs encore inexploités ou insuffisamment valorisés. Le rapport et la bibliographie sont accessibles depuis le site de l Agence Europe Education Formation France : 7 Si le rapport concernant la mobilité des élèves et celui sur la mobilité étudiante Erasmus ont fait l objet de deux publications distinctes, il n en n existe pas moins des liens importants et des synergies entre les deux types de mobilité. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 6

8 I Littérature sur la mobilité étudiante Erasmus : auteurs, sources et méthodologie 1.1 Auteurs et commandes Institutions européennes et internationales Plusieurs institutions européennes ont commandité des études visant à améliorer la mise en œuvre du programme Erasmus, en particulier la mobilité étudiante. Au niveau centralisé, la DGEAC a commandité dans le cadre d appels d offres spécifiques plusieurs études. Les publications les plus récentes ont porté sur les enjeux de recensement et de cartographie de la mobilité étudiante, de la valeur professionnelle d un séjour à l étranger, de l impact à l échelle de l enseignement supérieur et à l échelle des Etats du Programme Erasmus. La question de la participation au programme Erasmus a également été étudiée sous le prisme du milieu d origine et des ressources financières des étudiants Erasmus. Parmi les études les plus fréquemment reprises dans la littérature universitaire figurent les suivantes : - une étude portant sur la cartographie de la mobilité dans l Enseignement supérieur (Study on Mapping mobility in European higher education (juin 2011), en réponse aux difficultés d avoir une vue d ensemble des flux de la mobilité étudiante et enseignante (Teichler et al., 2011) ; - une étude sur l impact d Erasmus sur l Enseignement supérieur : qualité, ouverture et internationalisation (Study on the Impact of Erasmus on European Higher Education: Quality, Openness and Internationalisation) axée sur les effets sur les institutions (CHEPS 2008) ; - l enquête Survey of the Socio-Economic Background of the Erasmus Students (2006), qui porte sur la question du profil et de l accès du programme Erasmus aux étudiants européens (Souto Otero, 2006) ; - l Évaluation externe de l impact de la mobilité ERASMUS sur l accès à l emploi et le déroulement de la carrière des étudiants ainsi que sur le déroulement de la carrière des personnels enseignants (External Evaluation on the Professional Value of Erasmus Mobility (Impact of Erasmus Mobility on Students' and Teaching Staff Access to Employment and Career Development) (VALERA, 2006) ; - Eurodata la mobilité étudiante dans l enseignement supérieur en Europe (Student mobility in European higher education, 2006) ; - l Evaluation externe de l impact institutionnel et de l impact national du programme Erasmus (External evaluation of Erasmus institutional and national impact, 2004). La DGEAC publie également des statistiques annuelles (cf. infra) et a commandité plusieurs sondages d opinion. Dans le cadre des appels à propositions annuels du programme EFTLV, plusieurs projets multilatéraux Erasmus ont été déposés sur des thématiques portant sur la mobilité 8, mais ne comportent pas d études d impact sur la mobilité étudiante Erasmus. Le Parlement européen a commandité une enquête sur l amélioration de la participation au programme Erasmus (Vossensteyn et al. 2010) en analysant principalement les obstacles (économiques, juridiques, académiques) qui entravent sa généralisation. Elle reflète en cela les préoccupations politiques des députés européens à l égard d un programme auquel seule une minorité participe. 8 La liste des compendia, résumés des projets, donne un aperçu des projets en cours dans le domaine de la mobilité : Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 7

9 Le réseau Eurydice a analysé dans ses études thématiques sur l enseignement supérieur la place de la mobilité, en particulier en tant qu élément du processus de Bologne (EURYDICE 2009 ; EURYDICE 2010). L Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a publié également des rapports sur la mobilité étudiante, dont plusieurs chapitres concernent plus particulièrement le continent européen (OCDE, 2011). Les études sur la mobilité Erasmus doivent être également replacées dans le cadre des problématiques énoncées dans les travaux de l Organisation des Nations unies (ONU) pour l'éducation, la science et la culture, l UNESCO (UNESCO 2009) Syndicats, associations, groupe de travail européens La mobilité étudiante a fait l objet d analyses et d enquêtes de la part de syndicats ou de réseaux distincts de l administration communautaire. Le réseau Erasmus Student Network (ESN) est l une des plus grandes associations étudiantes européennes. Créé en 1989, elle œuvre pour soutenir et développer les échanges étudiants. Implanté dans 36 pays et plus 390 établissements de l Enseignement supérieur, le réseau publie chaque année une enquête auprès des étudiants sur des thématiques en lien avec la mobilité étudiante (génération mobile, enquête sur la reconnaissance) dont l objectif est de restituer la perception du programme et ses grands enjeux, tels que les perçoivent les étudiants. Le réseau a également coordonné le projet PRIME sur la reconnaissance de la mobilité internationale dans l Enseignement supérieur. Le Syndicat des étudiants européens (European Students' Union - ESU) est une organisation représentant 45 syndicats nationaux étudiants issus de 38 pays. Cette structure a publié également plusieurs enquêtes qui intéressent directement l analyse et la perception de la mobilité étudiante. Elles portent plus particulièrement sur la perception du processus de Bologne dans le cadre de l enquête Bologna in the student s eyes menée en 2005, 2007 et 2009, qui a permis de faire remonter la perception du Processus de Bologne par les étudiants européens au travers des représentations syndicales, en particulier au regard de l avancement des réformes. L Association de coopération académique (ACA) 9 est un réseau pan-européen à but non lucratif qui regroupe des organisations responsables dans leurs pays de la promotion de l internationalisation dans le domaine de l éducation et de la formation. L ACA a notamment initié et développé des projets de cartographie et de réflexion sur la collecte des données sur la mobilité dans l enseignement européen (EURODATA, 2006), et coordonné l étude publiée en 2011 qui prolonge la réflexion et propose une cartographie actualisée et des études de cas (Teichler, 2011a et b). Elle participe également à plusieurs projets multilatéraux interrogeant des aspects encore mal connus de la mobilité européenne, «les fenêtres de mobilité», c est-à-dire là les périodes de mobilité intégrées au cursus des étudiants. 10 Le groupe de suivi du processus de Bologne (Bologna Follow-up Group BFUG) rassemble des représentants des Etats ainsi que des réseaux et des associations pan-européens. Pour chaque thématique, des groupes de travail ont été créés pour réfléchir à la mise en œuvre du processus de Bologne. L un de ces groupes a travaillé spécifiquement sur la mobilité et a rendu ses conclusions (BFUG, 2011). 9 L ACA regroupe notamment des institutions telles que le DAAD (Allemagne), l Agence 2e2f et Campus France (France), le Österreichischer Austauschdienst GmbH (Autriche), le CIMO (Finlande), le NUFFIC (Pays-Bas) et le Norwegian Centre for International Cooperation in Education (Norvège). 10 Mapping "mobility windows" in European higher education. Examples from selected countries (MOWIN) en partenariat avec le CIMO et le HIS. On ne notera que la France ne figure pas dans les pays qui seront analysés. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 8

10 Institutions nationales et régionales A l échelle étatique, ce sont les Agences nationales qui, de par les missions de gestion des actions décentralisées qui leur ont confiées, sont les institutions qui ont mené les principales études sur la mobilité. D un pays à l autre, la structure juridique des AN et l étendue de leurs missions varient. Ainsi en Allemagne (le DAAD), aux Pays-Bas (le NUFFIC), en Finlande (le CIMO), en Suède (l IPK), les agences en charge de la promotion de l enseignement supérieur sont également AN, en charge de la mise en œuvre de la mobilité Erasmus. Cette double mission a pour conséquence que les enquêtes qui portent sur la mobilité étudiante ne portent pas uniquement sur la mobilité Erasmus, même si cette dernière est clairement identifiée dans les rapports. Parmi les missions de l AN française figurent entre autres la promotion, le suivi de la mobilité sortante dans le cadre des programmes européens (Erasmus et Erasmus Mundus). Mais ce n est pas le seul acteur à analyser ou à promouvoir la mobilité. L EPIC Campus France a pour mission la valorisation et la promotion à l'étranger du système d'enseignement supérieur et de formation professionnelle français [ ], l'accueil des étudiants et chercheurs étrangers, la gestion de bourses, de stages et d'autres programmes de la mobilité internationale des étudiants et des chercheurs et la promotion et le développement de l'enseignement supérieur dispensé au moyen des nouvelles technologies de l'information et de la communication. L accent est donc placé sur la mobilité entrante, tandis qu au ministère de l enseignement supérieur et de la recherche (MESR) incombe un rôle important dans la promotion de l enseignement supérieur et de la mobilité 11. Le Ministère des affaires étrangères et européennes (MAEE) est également en charge du soutien à la mobilité entrante et sortante, notamment par l octroi de bourses aux chercheurs. La Loi sur l Autonomie des Universités (LRU) a renforcé le rôle décisionnaire des universités et certaines d entre elles ont choisi de faire de la mobilité l un des axes majeurs de leur politique. Un des leviers d analyse et d action se situe également au niveau de la CPU (Conférence de Présidents d Université) et notamment au sein de la CORIE (Commission des Relations Internationales et Européennes de la CPU). A la différence de l Allemagne, où le DAAD est en charge de la promotion de la mobilité entrante et sortante ainsi que de la gestion de nombreux programmes de mobilité, la France compte plusieurs acteurs dans ce domaine, mais un chaînon manque pour la promotion de la mobilité sortante et de son suivi, un domaine pour lequel l Agence 2e2f pourrait avoir un rôle plus central Centres de recherche et d analyse (collecte, analyse, commandes institutionnelles) Les principales études d impact qui ont été menées à l échelle européenne et à l échelle nationale l ont été par des centres de recherches rattachés à une université : en Allemagne, l INCHER-Kassel, aux Pays-Bas, le Centre for higher education policy studies (CHEPS) ; apparaissent aussi des centres indépendants (Hochschul-Informations-System GmbH en Allemagne) ou ECORYS Group (issue de la fusion d ECOTEC). Au Royaume-Uni, les dernières études sur la mobilité étudiante Erasmus ont été réalisées par l Observatory on borderless higher education. En France, outre les Agences déjà citées, une série d institutions ont analysé la mobilité étudiante : le Centre d'études et de recherches sur les qualifications (CEREQ) et ses centres associés (Franche-Comté et Caen) ont ainsi proposé plusieurs notes et synthèses dans le cadre d une commande sur les différentes mobilités (CEREQ 2007, CEREQ 2009). L Institut national de recherche pédagogique (INRP), devenu Institut français de l Education (IFE) a proposé des synthèses 11 Le MESR octroie des bourses de mobilité aux étudiants les moins aisés. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 9

11 bibliographiques sur la mobilité étudiante, dont La mobilité étudiante entre mythe et réalité (Endrizzi, 2010). L Observatoire de la vie étudiante (OVE) collecte des données sur les conditions de vie des étudiants, notamment dans le cadre de l enquête d Eurostudent, et récompense également les recherches sur le monde étudiant. Opérateur du ministère de l Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative (MENJVA), le Centre international d études pédagogiques (CIEP) gère plusieurs programmes de mobilité dans l enseignement scolaire et dans l enseignement supérieur, et a également conduit une série d enquêtes et d études dans le champ de la mobilité Universités Les universités elles-mêmes sont à l origine de l analyse des flux de mobilité étudiante depuis ou vers leur établissement. Des observatoires de la mobilité ont été créés au sein de l université de Lille et de Rennes, tandis que le CREMA Franche-Comté en lien avec le CEREQ a analysé l impact de la mobilité sortante et entrante. Toutefois les documents rendus publics par les universités se résument trop souvent à des statistiques de la mobilité entrante ou sortante. On notera que les rapports mis en ligne sont parfois anciens (2006) et n ont pas fait l objet d une réactualisation. Des enquêtes d impact peuvent avoir été menées par les services des Relations internationales de certaines universités, mais elles demeurent peu ou pas accessibles. Un travail de centralisation de ces rapports et études pourrait permettre de mesurer à l échelle d une université l impact de la mobilité Erasmus Recherche universitaire (hors commande institutionnelle) Souvent parallèlement et trop rarement en lien avec les études institutionnelles, le programme Erasmus et particulièrement les séjours d études Erasmus ont fait l objet d analyse de la part de chercheurs français et étrangers issus de différentes disciplines. Les thèses en linguistique et en sciences de l éducation dominent (Papatsiba 2003 ; Dervin 2008 ; Ballatore 2010). En géographie l analyse des mobilités étudiantes en Bretagne propose une analyse renouvelée des territoires (Terrier 2009). Ce sont donc les aspects linguistiques, interculturels et migratoires qui dominent. La dimension politique est également représentée. On notera toutefois la sous-représentation des analyses de la part d économistes et de sociologues, à deux notables exceptions (Perret 2008 et Demange 2010). Dans le champ des sciences politiques et du droit comparé, les analyses sont sousreprésentées au regard de l enjeu que représente le programme. 1.2 Méthodologies et sources utilisées La question de la définition de la mobilité Le présent rapport analyse les deux types de mobilité étudiante Erasmus (mobilité d études ; mobilité de stage). La mobilité d études Erasmus La mobilité des étudiants à des fins d'études permet à des étudiants d établissements d enseignement supérieur d effectuer une période d études intégrée de 3 à 12 mois dans un autre pays participant au programme. La mobilité des étudiants à des fins d'études se fait dans le cadre d'accords interinstitutionnels préalablement conclus entre l'université de départ et l'université d'accueil. Les deux établissements doivent, en outre, être signataires d'une charte universitaire Erasmus. La mobilité est reconnue et prise en compte pour l'obtention du diplôme par l'établissement d'origine, notamment grâce au Système européen de transfert et d'accumulation de Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 10

12 crédits (ECTS) et au contrat d'études qu'un étudiant Erasmus signe avant son départ avec les deux établissements concernés. Mobilité à des fins de stage La mobilité étudiante à des fins de stage permet à des étudiants inscrits dans des établissements d'enseignement supérieur titulaires de la Charte universitaire Erasmus "élargie" d effectuer un stage d une durée comprise entre 3 et 12 mois 12 dans une entreprise ou un organisme d un pays participant. Une convention de stage (bourse de stage) couvre la période de la mobilité et est signée par l'étudiant et son établissement d'origine. Un "contrat de formation" déterminant le programme du stage doit être signé par l établissement d enseignement supérieur d'origine et par l organisme d accueil. Un "engagement qualité" définit les droits et obligations de toutes les parties prenantes au stage à l'étranger. Enfin, une "Charte des étudiants ERASMUS" définit leurs droits et devoirs pendant leur période d études à l étranger. A la fin de la période de mobilité, le temps passé à l étranger doit être pleinement reconnu par l établissement d envoi, de préférence sous forme de crédits ECTS. La reconnaissance est basée sur le contrat de formation approuvé par toutes les parties avant le début du stage 13. Mobilité de diplôme et mobilité d études La littérature anglo-saxonne utilise une terminologie qui n a pas (encore?) été reprise en français. Le premier terme est celui de la mobilité de diplôme («degree/diploma mobility») : les étudiants s inscrivent à l étranger pour y faire tout ou partie de leurs études en vue de passer un diplôme. Ces étudiants, sauf exception, ne passent pas par un programme d échanges et s inscrivent de manière individuelle. Ce terme recoupe partiellement le terme français de «mobilité diplômante» ou «mobilité de diplôme». Il s oppose au terme de «credit mobility», qui est souvent traduit en français par «mobilité d études» mais que l on pourrait également traduire par «mobilité de crédit» ; on trouve en français également le terme de «mobilité temporaire», de «mobilité dans le cadre d échanges» ou de «mobilité non diplômante». Or ce dernier terme provoque un contresens préjudiciable, car si l étudiant n obtient pas son diplôme dans une université étrangère, son séjour d études est cependant reconnu par son université d origine (ECTS), et son séjour est également inscrit dans la section 6 («autres informations») du supplément au diplôme Europass. Il se distingue en cela du double-diplôme. L analyse de la mobilité Erasmus s inscrit dans la littérature portant sur la mobilité d études et sur les expériences professionnelles (en l occurrence de stage) à l étranger Enjeux des sources Sources statistiques Laure Endrizzi récapitule dans la première section de sa bibliographie dédiée à la mobilité étudiante (Endrizzi, 2010) les difficultés de collecte des données concernant la mobilité étudiante internationale. En effet, les sources collectées par l OCDE, l Union européenne (Eurostat), par les Etats, par les Universités ne se recoupent pas toujours et faussent la quantification exacte, notamment en minorant l impact des flux temporaires de mobilité («credit mobility») ou en usant de termes ambigus, comme celui d «étranger», qui n est pas opératoire dans tous les pays. Le suivi 12 Des modalités particulières peuvent s appliquer aux étudiants inscrits dans un cycle court. 13 Des modalités spécifiques sont prévues dans le cas particulier d un stage qui ne ferait pas obligatoirement partie du diplôme de l étudiant. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 11

13 de la mobilité sortante des étudiants qui s inscrivent de leur propre fait dans une université est également difficile, sauf pour ceux qui continuent à percevoir des aides de leurs Etats d origine (NUFFIC 2011 ; Nordic Survey 2011). La forte croissance de la mobilité Erasmus est à replacer dans un contexte de forte croissance de la population étudiante mondiale, qui a connu une augmentation de plus de 50 % depuis 2000, atteignant plus de 150 millions d étudiants en 2007 et l augmentation de la mobilité des étudiants à l échelle mondiale. La mobilité internationale étudiante s est fortement accrue, passant de 1,9 millions d étudiants internationaux à 3 millions en 2007, tandis que les projections pour 2010 de l OCDE (OCDE 2011) tablent sur 7 millions d individus. Sources officielles Le programme Erasmus permet la collecte de nombreuses données, qu il s agisse des statistiques publiées par la DGEAC, qui dégagent les grandes tendances de la mobilité européenne Erasmus (DGEAC, 2011a et b), ou des données publiées par les AN, qui autorisent une analyse plus fine en termes de territoire et de profil. Le fonctionnement même du programme fournit des indications sur le profil des institutions émettrices et réceptrices, les montants alloués par type d enseignement, les accords entre universités (charte Erasmus), les rapports des étudiants. On notera que toutes les sources n ont encore pas été analysées ou ne l ont été que dans quelques pays. Ainsi les chartes Erasmus n ont pas fait l objet d analyse en tant que telle ; l analyse du fonctionnement des consortia sur la gestion de la mobilité Erasmus est encore incomplète 14. L analyse des rapports des étudiants Erasmus fait l objet d une étude pionnière en Belgique, d abord menée pour le compte de l Agence Epos (Communauté flamande de Belgique), puis par l Agence AEF-Europe (Communauté française de Belgique), et semble dépourvue d équivalent dans d autres pays européens (Kirsch 2011) 15. Vassiliki Papatsiba (2003) a montré la richesse des rapports rédigés par les étudiants Erasmus de la Région Rhône-Alpes pour l analyse des représentations des étudiants, la cartographie mentale de l expérience de l étudiant en mobilité et la prise en compte de l influence du séjour Erasmus sur la construction de l identité 16. Sous-exploitées, ces sources officielles comportent pourtant de très riches indications sur la préparation, le déroulement et la reconnaissance de la mobilité sortante. Données collectées par des sondages Ces sources ne permettent toutefois pas de prendre en considération des variables de contexte (origines sociales, antécédents de mobilité) ou une évaluation du programme sans le biais qu introduit la restitution d un document officiel. La DGEAC et la Direction Communication de la Commission (DG COM) ont ainsi commandité des sondages portant sur la mobilité des jeunes (Gallup, 2011) organisés à l échelle européenne et qui font partie intégrante de l analyse de l opinion publique européenne (série des Euro Flash Barometer). La méthode du panel a également été utilisée par l enquête menée par le HIS pour le compte du DAAD, en s appuyant sur un panel d étudiants (panel HISBUS), utilisé dans le cadre 14 L étude IMERA a identifié des bonnes pratiques (IMERA 2009) issues des chartes Erasmus et de l entretien avec des référents de la mobilité. 15 Les études recensées dans le cadre du présent rapport n ont pas porté que les études publiées en allemand, anglais, espagnol. 16 PAPATSIBA Vassiliki, "Ecrire pour une commande administrative : le destinataire, son rôle et son influence sur l écriture d une expérience étudiante" - Spirale 29 (2002), consultable à Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 12

14 d autres études sur le monde étudiant. Commanditée par les Euronautes et l Etudiant, le sondage 17 mené en France par l Institut français d opinion publique (IFOP) a montré que le programme Erasmus était à la fois bien connu des Français et bénéficiait d une image positive. Les études européennes (Souto Otero, 2006 ; VALERA, 2006) ont privilégié des enquêtes menées auprès de larges échantillons sans utiliser la méthode des panels représentatifs préexistants, mais ont choisi d analyser la représentativité des profils des répondants et de pondérer si nécessaire le poids relatif des réponses par pays ou par profil. Certaines études menées à l échelle nationale (IMERA, 2009) ou régionale (pays nordiques) ont également fait usage des sondages d opinion. La mobilité Erasmus et les enquêtes françaises sur les diplômés On note que les enquêtes menées à l échelle du territoire n intègrent pas de questions explicites sur la participation au programme Erasmus, ce qui prive la recherche de réaliser une analyse fine des caractéristiques de la population Erasmus dans leur contexte mais également d établir des corrélations entre la participation à ce type de mobilité et des données telles que l insertion professionnelle. Dans le champ de la mobilité, les ouvrages et enquêtes ont davantage porté sur l analyse des étudiants étrangers en France (mobilité entrante de diplôme). L ouvrage Les étudiants étrangers à Paris : entre affiliation et repli étudie les étudiants inscrits dans les universités pour y réaliser leurs études, les enquêtes réalisées par l OVE et propose un panorama très complet des projets, des parcours et des conditions de vie des étudiants étrangers en France (Enaffa, 2008). Les sondages organisés, tels que le Baromètre Jeunesse commandité par la lettre de l Opinion pour le compte du MENJVA en 2011 a interrogé un panel de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 16 à 30 ans sur la mobilité, mais aucune question ne porte explicitement sur Erasmus 18. Certaines enquêtes renseignent sur les périodes de mobilité et sur les aspirations des étudiants français à la mobilité internationale, sans toutefois permettre d isoler la population Erasmus. Ainsi, l enquête menée par l OVE dans le cadre d Eurostudent IV comporte un volet «internationalisation» qui se décline en 4 thématiques : «niveau en langues», «lieux des séjours à l'étranger», «cycle d'études et séjours à l'étranger» 19 et «freins à la mobilité internationale». Elles renseignent sur les séjours déjà réalisés, les intentions mais également sur la part de la population étudiante qui n envisage pas d effectuer un séjour à l étranger pendant leurs études. Toutefois, les questions ne portent pas sur la participation spécifique au programme Erasmus. Les questions posées dans le cadre de cette enquête ne permettent donc pas d identifier les caractéristiques de la population étudiante Erasmus (ici : mobilité sortante) par rapport à une population témoin. Ceci est d autant plus regrettable que l optique internationale de l enquête Eurostudent 2011 aurait permis une comparaison à l échelle européenne. Les enquêtes annuelles «Générations» du CEREQ interrogent les diplômés sur leurs séjours à l étranger dans la section («Séjours à l étranger») 20. Les diplômés sont interrogés sur le nombre de séjours à l étranger, le niveau de diplôme de la dernière mobilité, sa position dans le cursus, la durée, la modalité (stage et/ou formation) et la langue de travail. Ces données croisées avec d autres variables permettent l analyse des profils des étudiants partis en séjour à l étranger, mais également leur insertion professionnelle trois ans après l obtention de leur diplôme. La collecte 17 L analyse du sondage est consultable depuis le site de l Etudiant 18 Le sondage est consultable sur le site de l IFOP 19 Etudiants de nationalité française uniquement. Réponse à la question : "Depuis votre entrée dans l enseignement supérieur, avez-vous effectué un (ou plusieurs) séjour(s) à l étranger, en relation avec vos études?" 20 Question ERA1 : Dans le cadre de votre formation scolaire ou universitaire, avez-vous effectué un séjour à l'étranger? Pour les autres questions se reportent au questionnaire complet p. 96, 97. (CEREQ, Génération 2004, questionnaire complet et interrogation, Printemps 2007, dictionnaire des variables, Marseille : 2009) consultable sur le site du CEREQ Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 13

15 des données ne permet pas d isoler les étudiants selon le type de séjour à l étranger, notamment le séjour Erasmus, ni d identifier les destinations. Comme le souligne Cathy Perret dans son article Une expérience professionnelle à l étranger est-elle payante en début de carrière pour les diplômés de l enseignement supérieur? (Perret, 2008, notamment p ) l enquête «Génération» du CEREQ fait du critère de résidence en France métropolitaine une condition de participation à l enquête 21, ce qui ne permet pas d analyser l insertion professionnelle des diplômés français à l étranger, en particulier ceux qui ont participé à une mobilité internationale. 22 L enquête sur l'insertion professionnelle à 30 mois des diplômés de Master, de diplômes universitaires de technologie (DUT) et de licences professionnelles 23, commanditée en 2008 par le Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche (MESR) n interroge pas les expériences préalables des diplômés dans le champ de l expérience à l international (études ou stages) et le champ de l enquête est la France métropolitaine et les Départements d Outre-Mer (DOM). A la différence de celles menées en Allemagne (Parey, 2008) et au Royaume-Uni (Higher Education Funding Council for England - HEFCE ), il n est pas possible de tirer de ces enquêtes une analyse en termes d insertion professionnelle des étudiants qui ont participé à une mobilité Erasmus. Conclusions La mobilité Erasmus, contrairement à d autres types de mobilité, est aisément quantifiable en raison de la centralisation européenne des données statistiques, mais la mesure de son impact ne fait pas l objet d un champ universitaire spécifique. Elle est analysée à différentes échelles et par de nombreux acteurs selon des points de vue très différents, rendant le travail de recensement et d organisation d autant plus nécessaire. Les sources qui permettent d analyser l impact de la mobilité étudiante, notamment Erasmus, sont très dispersées. Plus que dans d autres pays européens, les données collectées rendent difficile de cerner en France les impacts de la mobilité Erasmus Importance de la méthodologie croisée En raison de la multiplicité des sources, l analyse des données statistiques a trop souvent tendance à dominer l analyse de la mobilité. Pourtant les études les plus significatives combinent plusieurs méthodologies et exploitent des domaines souvent mal connus. Entretiens semi-guidés Certaines enquêtes ont également choisi d approfondir leur analyse en organisant des entretiens semi-guidés soit individuels, soit collectifs (cf. l analyse par focus groupe - Kirsch, 2011) en interrogeant étudiants, décideurs, experts, chefs d entreprise, etc.). On verra que les enquêtes n ont pas ciblé toutes les catégories avec la même intensité. Plusieurs enquêtes (ESN, 2007 ; Vossensteyn et al., 2010) comparent également les réponses des étudiants Erasmus avec celles d étudiants n ayant pas participé au programme, un échantillon 21 «L enquête «Génération 2004» concerne les «primo sortants» de formation initiale en (année scolaire). Les sortants de formation qui avaient déjà interrompu leurs études au moins un an avant l année scolaire considérée sont hors champ. Tous les niveaux et domaines de formation étaient concernés. De façon plus précise, les critères d éligibilité pour être dans le champ retenu, nommé ensuite «champ CEREQ», sont les suivants : avoir été inscrit dans un établissement de formation en France métropolitaine durant l année scolaire ; avoir quitté le système éducatif entre octobre 2003 et octobre 2004 ; ne pas avoir interrompu ses études durant une année ou plus avant l année scolaire (sauf pour raison de santé) ; ne pas avoir repris ses études pendant l année qui a suivi l entrée sur le marché du travail ; avoir 35 ans ou moins en 2004 ; être localisé en France métropolitaine au moment de l enquête (ce qui exclut donc notamment les personnes poursuivant des études à l étranger ou y allant pour un premier emploi). (CEREQ, Génération 2004, Questionnaire complet et interrogation, Printemps 2007, dictionnaire des variables, Marseille : 2009, p. 5). 22 Les difficultés méthodologiques d une collecte de données auprès des diplômés sont documentées dans plusieurs ouvrages du CEREQ (2009) mais également dans l analyse du HEFCE (HEFCE, 2010). 23 Les résultats sont accessibles sur le site du MESR. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 14

16 témoin. Dans la mesure où elle est possible, l analyse peut alors mettre en évidence les caractéristiques de l échantillon Erasmus. On notera que pour la France, il n existe pas d analyse permettant la comparaison au sein d une cohorte d étudiants entre un échantillon ayant participé à Erasmus et un échantillon qui n en ait pas bénéficié. Aucune génération d étudiants Erasmus n a été analysée à l échelle de la France. Autres sources les apports de la recherche interculturelle Les études menées par les chercheurs universitaires notamment dans le champ de l interculturel ont montré que d autres sources pouvaient être utilisées afin de mesurer l impact d un séjour Erasmus, notamment au niveau des compétences interculturelles ou de la construction de l identité et de la relation à autrui. Les auteurs se sont intéressés au parcours des étudiants (Murphy-Lejeune, 2003), à l analyse de journaux de bord (Anquetil, 2006), du récit de la mobilité (Dervin, 2008). Cette approche fondée sur des données qualitatives n a pas été utilisée pour analyser les parcours et les trajectoires professionnels d étudiants Erasmus. Conclusions D un point de vue méthodologique, les études d impact menées à l échelle européenne comme au niveau national ont montré l importance d une méthodologie croisée pour mesurer l impact des mobilités Erasmus. L approche qualitative a montré comment elle pouvait servir à appréhender d autres aspects, notamment l apport interculturel de la mobilité. A l échelle de la France, l analyse des parcours de mobilité individuelle et professionnelle n a pas fait l objet d analyses suffisamment approfondies. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 15

17 II Thématiques et enjeux couverts par les recherches existantes La recherche et les études sur la mobilité étudiante Erasmus ont principalement porté dans les dernières années sur la cartographie de cette mobilité en la replaçant dans le cadre des flux de la mobilité étudiante (2.1), sur l analyse du profil des étudiants (2.2) et les raisons pour lesquelles les étudiants Erasmus avaient choisi de partir en mobilité et la manière dont ils évaluent l impact du programme (2.3). 2.1 Cartographie de la mobilité Erasmus Mesure et analyse des flux Un nombre croissant d étudiants mobiles grâce au programme Erasmus Les données statistiques sur le programme Erasmus sont collectées par les AN et centralisées par la DGEAC. Elles sont disponibles sur le portail de l Agence Exécutive (DGEAC, 2011a). Elles font état de la croissance régulière de la mobilité étudiante Erasmus et de la percée de la mobilité de stage. Figure 1 Mobilité étudiante Erasmus 1987/88 et Source : DGEAC (2011a, p. 20) étudiants européens ont participé au programme Erasmus au cours de l année académique , ce qui représente une augmentation de 7,4% par rapport à l année académique précédente étudiants sont partis étudier à l étranger (mobilité études Erasmus) et étudiants ont fait un stage à l étranger (mobilité Erasmus de stage). Si la tendance se poursuit au cours des trois prochaines années, le programme Erasmus aura permis depuis sa création en 1987 à 3 millions d étudiants de partir en mobilité d ici à la fin de l année académique , objectif signé en 2006 lors de l intégration du programme Erasmus au programme EFTLV Décision N 1720/2006/EC du Parlement européen et du Conseil du 15 novembre 2006 établissant ce programme dans le cadre du programme Education et Formation Tout au Long de la Vie, article 21a. Sur l histoire du programme, se reporter à Ballatore (2011). Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 16

18 Les stages en entreprise ou au sein d organisations constituent l action du programme Erasmus qui a connu la croissance la plus rapide (+ 17%). Coordonnés auparavant dans le cadre du programme Leonardo da Vinci (pour l enseignement et la formation professionnels), les stages en entreprise font partie intégrante d Erasmus depuis l année académique Les bourses allouées permettent aux étudiants d effectuer un stage en entreprise à l étranger pendant une période comprise entre 3 et 12 mois 25. Figure 2 Nombre d étudiants Erasmus en La France, deuxième pays pour le nombre d étudiants Erasmus (mobilité sortante). Source : DGEAC (2011a, p. 26) En , l Espagne ( étudiants), la France ( étudiants), l Allemagne ( étudiants) et l Italie ( étudiants) étaient les pays qui envoyaient le plus d étudiants étudier ou travailler à l étranger dans le cadre du programme Erasmus. En moyenne, la proportion d étudiants qui partent en mobilité dans le cadre d Erasmus s élève à 0,94% 26. Avec 1.39 %, la France se situe au-dessus de la moyenne européenne, derrière l Espagne (1.73%), l Autriche (1.66 %), la Finlande (1.53%) et devant la Lituanie (1.38 %), l Allemagne (1.18 %) et l Italie (1.05%). Si l on projette ces données sur l ensemble de la population étudiante en partant du postulat que la durée moyenne des études dans l enseignement supérieur est de 4 à 5 ans en moyenne, on peut estimer que sur l ensemble de la population étudiante, 4 % des étudiants européens auront bénéficié du programme Erasmus. Une autre méthode de calcul est de rapporter ces données au nombre de diplômés. La disparité entre Etats est alors plus forte, comme l indique le tableau ci-dessous. 4,51 % des diplômés français de l enseignement supérieur 27 ont bénéficié d un séjour Erasmus. 25 Deux mois pour les filières courtes. 26 Certains petits pays présentent des taux élevés (Luxembourg, Liechtenstein) mais ne peuvent être considérés comme étant représentatifs de l ensemble de la population étudiante, au regard du nombre d étudiants envoyés mais également parce que toutes les filières ne sont pas représentées. 27 Les notes de méthodologie disponibles ne permettent pas toutefois pas de savoir s il s agit des diplômés de l enseignement supérieur ou des seules universités [University graduates]. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 17

19 Figure 3 Part des étudiants Etudiants Erasmus dans la population étudiante en 2009 Source : DGEAC, 2011 a, p 31 La mobilité de stage connaît une forte croissance (+ 17%) et la France a envoyé le plus d étudiants (5.787 en 2009/10) faire un stage à l étranger en entreprise à l étranger dans le cadre d Erasmus. On note toutefois que la durée moyenne des stages à l étranger (3,3 mois) est inférieure à la moyenne européenne, ce qui s explique par l inclusion des filières courtes de type BTS à hauteur de 41 % (voir infra). Figure 4 Mobilité étudiante Erasmus sortante et entrante Mobilité de stage en Source : DGEAC 2011b, p.28 Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 18

20 Mobilité entrante La mobilité entrante Erasmus a doublé en l espace de 10 ans. Les destinations privilégiées par les étudiants européens sont l Espagne (avec étudiants, soit 16, 6 %), la France (avec étudiants, soit 12,6 %), le Royaume-Uni (avec étudiants 10,6 %), suivi par l Allemagne avec étudiants. Figure 5 Equilibre entre mobilité entrante et sortante année académique Source : DGEAC, 2011, a Si la France envoie davantage d étudiants Erasmus qu elle n en reçoit, le différentiel reste peu important. Dans le cas inverse, c est-à-dire lorsque le ratio entre le nombre d étudiants entrants le et nombre d étudiants sortants est supérieur à 1,5 ou à 2, qu il s agisse de la mobilité de diplôme ou d Erasmus, la question de la balance devient alors une préoccupation politique (NUFFIC, 2011 ; HEFCE, 2010 ; Kirsch et al., 2011 ; Valle, 2009). Elle a poussé certains Etats à adopter une législation plus stricte sur l inscription des étudiants mobiles, notamment en limitant l inscription d étudiants étrangers dans les universités («degree/diploma mobility»), voire à réduire leur participation au programme d Erasmus. La place d Erasmus dans les autres types de mobilité Comme mentionné dans la première partie, la recherche européenne récente s est orientée vers les enjeux de la collecte des données sur les mobilités étudiantes et sur la cartographie de ces flux. En effet, si les statistiques du programme Erasmus sont accessibles et s établissent sur les bases de données comparables et centralisées, il n en est pas de même pour les autres formes de mobilité. Or il n est pas possible d analyser l impact de la mobilité Erasmus sans considérer les autres formes de mobilité étudiante. Ainsi l étude européenne sur la cartographie de la mobilité en Europe (Teichler et al., 2011a et b) souligne les difficultés de la collectes de données en raison de l absence d harmonisation entre pays européens, et montre que la mobilité dite «de crédit» est très largement méconnue à l exception du programme Erasmus. Les auteurs soulignent même un désintérêt pour cette dernière par rapport à la mobilité de diplôme. Or ce manque de données entrave la réalisation d études d impact sur le Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 19

21 programme (CEREQ, 2009), en particulier sur l insertion des jeunes diplômés (Schomburg et al., 2008 et Perret, 2008). Mobilité régionale et mobilité internationale Les études européennes soulignent l intérêt de comparer les profils des pays en considérant tous les types de mobilité. Diverses études (HEFCE 2009 et CEREQ 2009) prennent ainsi en considération la mobilité comme phénomène global et montrent qu il est important ne pas cloisonner les analyses de la mobilité à l échelle d un territoire d une part, et les analyses de la mobilité internationale d autre part (CEREQ, 2009). La mobilité gagnerait à être analysée à chaque échelle, afin de déterminer le contexte dans lequel s insère la mobilité Erasmus et son influence sur cette dernière. Par exemple, dans quelle mesure une première mobilité ou l existence de flux importants au sein d un territoire donné (zone rurale vers une zone urbaine ; mobilité intra- et interrégionale) constituent-elles des facteurs déterminants pour la mobilité internationale? Si l idée reçue est que la mobilité pousse à la mobilité, les études ne le démontrent pas clairement. Pourtant, une meilleure connaissance de ces variables pourrait permettre une information et une formation plus ciblée en la matière. Eugénie Terrier a notamment montré l impact des représentations culturelles à l égard de la mobilité (Terrier, 2009). Répartition des types de mobilité 28 Concernant la France, la mobilité entrante et sortante hors Erasmus a fait l objet de davantage de publications que la mobilité Erasmus. Les études et les enquêtes d envergure ont porté sur les étudiants étrangers et donc plus particulièrement sur la mobilité de diplôme entrante. La France présente un profil spécifique (Teichler et al., 2011b). Elle compte une part importante d étudiants étrangers (15,5 % des étudiants inscrits à l université). Les ressortissants de l Union Européenne représentent 18% des étudiants étrangers. Comme cela a été souligné, les grandes enquêtes et les notes de conjonctures informent davantage sur la mobilité entrante que sur la mobilité sortante même si la tendance récente intègre davantage le programme Erasmus. Cela s explique par les chiffres beaucoup plus élevés de la mobilité de diplômes mais également par les enjeux que représentent l inscription et la poursuite d études sur le sol français. Une tendance qui commence à s inverser, comme en témoigne la dernière note de conjoncture de Campus France 29, qui propose les données de la mobilité entrante et sortante en intégrant le programme Erasmus. Cette synthèse (Campus France, 2011) écrite en collaboration avec l Agence 2e2f, compare les chiffres de la mobilité entrante et sortante en France (mobilité de diplôme ou mobilité d études). Il ressort qu'en , la France a accueilli étudiants étrangers, qui représentent 12% du total des étudiants et 41% du total des doctorants. Hors Erasmus, la mobilité entrante en France est cinq fois plus élevée que la mobilité sortante : étudiants étrangers [sources ONU cité par Campus France 2011] accueillis contre étudiants français à l étranger. La France est la 5ème destination des étudiants européens. 28 On notera toutefois qu à l exception d un document de synthèse Erasmus Faits, chiffres et tendances, les documents statistiques et les résumés exécutifs récents ne sont disponibles qu en anglais. Les documents sont au format.pdf ce qui ne permet pas aux chercheurs d exploiter directement ces résultats sous forme statistique. 29 «Les étudiants internationaux», Chiffres clés Campus France, 2011 Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 20

22 Figure 6 France : Mobilité entrante Erasmus et mobilité de diplôme des ressortissants de l UE Nombre d étudiants étrangers (mobilité de diplôme) incrits dans une université française Nombre d étudiants issus de l UE (mobilite de diplôme) Année 2009/ Nombre d étudiants Erasmus (mobilité d études) 30 Source : INSEE/DGEAC/2E2F La répartition par zone géographique montre que les étudiants inscrits dans les universités françaises pour y passer leur diplôme proviennent en premier lieu d Afrique (46%), d Asie, du Moyen-Orient et d Océanie (24 %), d Amérique (8 %). Les ressortissants de l Union Européenne représentent 18 % des étudiants internationaux en France. Si l on rapporte les chiffres des ressortissants européens (mobilité de diplôme) aux chiffres de la mobilité entrante Erasmus, les flux d étudiants Erasmus sont plus importants que le nombre d étudiants de l UE qui passent leur diplôme en France et constituent une part non négligeable de la mobilité Nord/Nord, ce qui inviterait à analyser plus en profondeur les liens entre les deux types de mobilité, c est-à-dire entre la mobilité horizontale (à l intérieur d un même cycle) et la mobilité verticale (inter-cycles). Combiner les synergies et les continuités entre mobilité On observe un fort cloisonnement des données collectées par type de mobilité et par année. Ainsi la mobilité Erasmus est traitée, mais on ignore combien d étudiants ayant bénéficié au préalable d une mobilité Erasmus s inscrivent ensuite dans les universités françaises ou européennes pour y passer un diplôme (Master ou Doctorat). Il serait en effet intéressant de montrer la structure des parcours de mobilité afin de mesurer l impact du programme à moyen terme, voire de proposer un accompagnement spécifique et de faciliter les passerelles entre les dispositifs. En France, une mise à disposition des données statistiques par les établissements de l enseignement supérieur (incluant la question des séjours préalables Erasmus) permettrait d attester que la mobilité Erasmus n est pas seulement une expérience temporaire de la mobilité ; qu elle induit des stratégies diplômantes dans le pays d accueil et que les mobilités d études contribuent à accroître la mobilité de diplômes. Cela permettrait d analyser également l attractivité de l enseignement supérieur français et de mieux piloter et coordonner les actions de toutes les parties prenantes Synthèse et valorisation La question de la valorisation et de l information sur la mobilité Erasmus est cruciale. Au niveau européen, les données sont présentées pour l ensemble des pays. On notera toutefois qu à l exception d une publication synthétique de l ensemble des actions au sein d Erasmus, tous les documents sont en anglais et non traduits dans d autres langues, ce qui nuit à une reprise et une diffusion plus large. 30 La mobilité Erasmus de stages n est pas comptabilisée. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 21

23 La majorité des Agences nationales en charge du programme Erasmus publie chaque année des données sur la mobilité entrante et sortante (diplôme et Erasmus), car ce sont elles qui sont également en charge de la promotion de l enseignement supérieur (cf. supra). Ces publications (SIU 2011) qui sont souvent soit bilingues, soit éditées en deux langues, soit dotées d une version abrégée en anglais, ce qui a d ailleurs permis d analyser leur contenu dans la présente étude. Ces publications présentent des graphiques, une analyse, une cartographie de la mobilité que les autres acteurs (en particulier les universités) peuvent réutiliser. Entre autres, l Agence NUFFIC publie chaque année un document très complet qui présente l internationalisation du système éducatif néerlandais ; il comprend à la fois une présentation de l enseignement supérieur, l analyse de la mobilité entrante et sortante, ainsi qu un dossier thématique (NUFFIC 2011). Cette publication d une centaine de pages est éditée en néerlandais et en anglais. Le DAAD publie quant à lui une publication bilingue (allemand/anglais) qui présente les grandes tendances et les flux de la mobilité Erasmus 31. Cet ouvrage ainsi que le corpus de visuels sont régulièrement repris par la presse généraliste et spécialisée ainsi que par les universités. A la différence de la plupart des autres agences, l Agence 2e2f propose depuis 2010 un accès en ligne direct aux statistiques des différentes actions. Un moteur de recherche ergonomique permet une recherche à plusieurs échelles (nationale, régionale et départementale). Un travail au niveau de l infographie et de la présentation des sources serait toutefois un atout supplémentaire. En effet, l Agence fait appel à des sources extérieures (le Figaro, et le site Toute l Europe) pour illustrer ses données. Actuellement, les statistiques d Erasmus sont disponibles à partir de l entrée par programmes (Erasmus / Documentation/ Statistiques) et par l entrée Analyses/Soleo Stat ; aucun lien n est proposé pour relier les deux contenus au niveau de cette page 32. Concernant les statistiques, elles sont orientées vers le montant des subventions et non vers les flux. Les informations sur le nombre d étudiants, la répartition entre mobilité de stage et mobilité d études ne sont actuellement pas disponibles. L information est éclatée, ce qui nuit à la lisibilité de l action. Contrairement à d autres Agences nationales, l Agence 2e2f ne propose pas de synthèse étayée et illustrée de la mobilité Erasmus, ni de résumés en anglais de ses études, ce qui limite leur potentiel de diffusion et de reprise dans des études européennes tierces et dans des ouvrages sur la mobilité. De même qu à l échelle européenne la traduction des résumés exécutifs et la conduite d études européennes dans d autres langues sont vivement souhaitables, l Agence 2e2f gagnerait en visibilité si elle proposait une partie des contenus de son site en anglais. En effet, à l inverse du site Internet de Campus France (disponible en 4 langues), ni le site du MESR, ni celui de l Agence 2e2f ne proposent un accès Internet, même restreint en anglais ou dans d autres langues ; aucune publication sur la mobilité n est accessible. Une politique d internationalisation de l enseignement supérieur passe également par l édition d une documentation en plusieurs langues, car si la majorité des étudiants européens viennent en France pour suivre des cours en français ou approfondir leurs connaissances de la langue française, leurs enseignants ou leurs tuteurs et les responsables des relations internationales ne bénéficient pas toujours de la maîtrise des langues de tous les pays dans lesquels leurs étudiants travaillent ou effectuent un stage Le lien est fait au niveau de la sous-rubrique Erasmus. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 22

24 Conclusions Le nombre d étudiants Erasmus croît de manière régulière et devrait atteindre les 3 millions en 2013 ; la percée de la mobilité de stage est à souligner. A l échelle des pays européens, des synthèses centrées sur les enjeux et les régions qui dominent les flux de la mobilité étudiante sont publiées par les Agences nationales. En France, on constate que la mobilité Erasmus est moins analysée que la mobilité de diplôme. 2.2 Profil des étudiants Plusieurs études européennes dressent le profil type de l étudiant Erasmus : celui d une jeune étudiante en troisième année de Licence de droit ou sciences sociales ou humaines, dont l un des parents au moins a étudié dans le supérieur et dont la famille est plutôt aisée. Pour l année académique , l âge moyen des étudiants Erasmus était de 23,5 ans (DGEAC, 2011). Les données collectées à l échelle européenne par les enquêtes d Eurostudent (2011) et par les enquêtes nationales (HFCE, 2009) montrent que les étudiants sont plus jeunes (à niveau de diplôme équivalent) que la moyenne des étudiants européens, mais les données publiées à ce jour sur le programme Erasmus ne permettent pas d obtenir l âge moyen des étudiants français sortants 33. La population Erasmus est très féminisée : 62 % des étudiants Erasmus sont des femmes, soit une part légèrement supérieure à celle des femmes dans la population étudiante globale (55.2 %). Aucune donnée n a été publiée pour la France. Filières et niveaux de diplôme Les étudiants partant en mobilité études Erasmus sont issus des filières «Sciences sociales, droit, économie» (35 %), «Lettres et Sciences Humaines» (33%), et «Ingénierie, production et construction» (12 %). Des profils ressortent selon les pays ; ainsi, 86 % des étudiants Erasmus britanniques partent pendant la troisième année de leur diplôme. 46 % des étudiants Erasmus étudient les langues étrangères. 16 % étudient l économie («business»), 13 % les humanités (lettres et sciences humaines), 6 % les sciences, 3% les sciences de l ingénieur, 2 % les arts. Figure 7 Mobilité Erasmus - Répartition par filières 33 Les données ne sont disponibles que pour la moyenne européenne (DGEAC, 2011) Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 23

25 Source : DGEAC (2011b) On note que ce sont les étudiants issus de l enseignement supérieur universitaire qui partent en mobilité plus que ceux issus des filières «professionnalisantes». En Allemagne, les étudiants des établissements de l enseignement supérieur non universitaire («Fachhochschulen») participent dans une moindre mesure à la mobilité (19 % contre 27 %). Pour la France, on peut simplement noter que 40 % des stages Erasmus sont réalisés dans les filières courtes de type BTS ; il n existe pas de données sur la participation au programme Erasmus des licences professionnelles. Etablissements d origine En raison de l hétérogénéité des systèmes éducatifs et des données disponibles, il est difficile d établir un profil d établissement qui envoie ses étudiants à l étranger. Toutefois, les études nationales renseignent et contextualisent cette mobilité sortante Erasmus. Les rapports nationaux soulignent que les établissements jouent un grand rôle dans la promotion de la mobilité internationale. Ainsi le rapport de l Agence NUFFIC (2011) note que certains établissements font de la mobilité un axe de leur politique : ainsi, plus de 90 % des étudiants à l école hôtelière de La Haye partent étudier ou travailler à l étranger. L inscription de la mobilité à l étranger dans le cursus des études a pour effet mécanique d accroître la mobilité des étudiants et d homogénéiser les parcours 34. A contrario, l étude du HEFCE note également que tous les établissements de l enseignement supérieur n envoient pas leurs étudiants étudier à l étranger ; seul un établissement dans tout le Royaume-Uni envoie 20 % d une promotion étudier à l étranger (dans et hors Erasmus). En France, l Agence 2e2f a publié un classement des universités sur la base du ratio entre le nombre d étudiants Erasmus et le nombre total d étudiants. La structure des établissements français reflète la diversité des établissements de l enseignement supérieur de ce pays 35. On notera la participation de toutes les universités françaises, mais également la participation de nombreuses écoles dans différents domaines. Figure 8 Typologie des Etablissements français participant au programme Erasmus Ecoles d ingénieurs 131 Universités 85 Ecoles d Art 112 Ecoles de commerce et de gestion 105 Lycées/organismes de formation (CFA, MFR,IREO) 408 Universités privées 5 CFP 18 Ecoles sociales, médicales et para médicales 60 IEP 8 CCI 7 Autres 18 Source : 2e2f, Appel à propositions Sur les fenêtres de mobilité, se reporter aux travaux en cours du projet MOWIN mené par l ACA. 35 Source Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 24

26 Figure 9 Mobilité sortante- répartition des fonds par type d institutions Source : 2e2f, On notera que les chiffres publiés ne permettent pas de connaître la part respective des financements accordés à l université et à des autres établissements en les distinguant. Il n existe pas de cartographie des flux d étudiants entre établissements européens, ou de données statistiques qui montreraient la manière dont sont structurés les flux. Seules quelques analyses ont été réalisées à l échelle d un établissement. Ainsi Magali Ballatore (2011) souligne les stratégies des établissements de l enseignement supérieur pour identifier des institutions au profil similaire (au niveau disciplinaire, mais également au regard du profil socio-économique des élèves et du classement national ou international). Profil des étudiants La majorité des étudiants Erasmus sont issus de milieux socio-économiques favorisés. L enquête de 2006 (Souto Otero et al et Souto Otero 2008) a montré que les 2/3 des étudiants Erasmus avaient au moins l un de leurs parents qui occupait une fonction de direction ou était un travailleur qualifié. Les auteurs de l étude ont également constaté que le niveau de diplôme des parents était plus élevé : ainsi, 58 % des étudiants Erasmus avait au moins un de leurs parents qui avait étudié dans l enseignement supérieur. L enquête Eurostudent (2010) précise que la participation des étudiants issus d une famille dont les parents n ont pas été scolarisés dans l enseignement supérieur ou sont sans diploôme est 3 fois plus faible que la moyenne. Les études menées à l échelle nationale ou locale confirment ces données (HEFCE 2010 ; Ballatore 2011, Belvis Pons et al. 2008). Ce profil est encore plus marqué dans le cas de la mobilité de diplôme, comme les études menées dans les pays nordiques le montrent, en particulier dans le cadre du Nordic Survey (Saarikallio-Top et al. 2010). On note toutefois que depuis 1998, davantage d étudiants issus de milieux socio-économique moins favorisés participent au programme Erasmus (Souto Otero et al. 2006). 36 Outre les 85 universités, les établissements d enseignement supérieur comptabilisent les 3 instituts nationaux polytechniques, les 4 Écoles normales supérieures, les 5 Écoles françaises à l'étranger, les 2 observatoires (Paris et Nice), les 9 Instituts d'études politiques, et les autres grands établissements (Collège de France, Muséum national d'histoire naturelle, École des hautes études en sciences sociales, École des chartes, Conservatoire national des arts et métiers, École pratique des hautes études) et 31 écoles d'ingénieurs. Source : MESR. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 25

27 Expérience préalable de la mobilité Pour 82 % des étudiants, Erasmus représentait leur premier séjour d études à l étranger (Souto Otero et al. 2006). Il constitue une opportunité sans précédent pour une très grande majorité d étudiants en Europe, ce qui a contribué à sa popularité et à la démocratisation des séjours d études. Les auteurs soulignent que les étudiants mobiles ont souvent déjà des expériences préalables de la mobilité, ce qu Elizabeth Murphy-Lejeune (2001) appelle à la suite de Pierre Bourdieu un capital de mobilité. Les études portant sur la mobilité des étudiants nordiques montrent que les étudiants qui passent leur diplôme à l étranger ont déjà une expérience préalable de la mobilité, ce qui les incite à s engager dans des mobilités plus longues et diplômantes. Les entretiens semi-guidés menés dans le cadre de recherches sur l expérience interculturelle en mobilité soulignent le rôle joué par les expériences précédentes de la mobilité (Dervin 2008). Comme le note le sondage d ESN (Generation mobility), la génération Erasmus est une génération très mobile, voire hypermobile (Terrier 2009 et Dervin 2000) : un quart des étudiants a fait plus de deux séjours d études à l étranger et a visité 5 pays dans les deux dernières années. 35% des étudiants préféraient travailler à l étranger et plus de la moitié des répondants déclarent parler 3 ou 4 langues (langue maternelle incluse). Ils utilisent régulièrement les nouvelles technologies et émettent plus souvent des appels internationaux que les étudiants non mobiles. Les liens entre le choix de partir en Erasmus et les expériences préalables des étudiants avant le baccalauréat n ont pas fait l objet d une analyse approfondie ; une telle étude permettrait notamment de savoir si la promotion de la mobilité dans l enseignement scolaire a des effets incitatifs sur la demande de mobilité dans le supérieur 37. Conclusions Le profil socio-économique des étudiants mobiles a fait l objet de plusieurs études et collectes de données en Europe, mais les données concernant les expériences préalables à la mobilité et l analyse du capital de mobilité restent insuffisamment étudiées. L analyse de cohorte des étudiants Erasmus est davantage le fait d études européennes que de recherches nationales. 2.3 Motivations et perceptions Des résultats qui proviennent essentiellement des étudiants Les enquêtes d envergure menées à l échelle européenne ont en effet privilégié la perception du programme Erasmus par les étudiants (Souto Otero et al., 2006, Gallup 2011, ESN 2011). En Allemagne ou en France, les sondages menés à grande échelle ont interrogé en priorité les étudiants (panel de pour l Allemagne, panel de étudiants pour la France). L analyse des rapports finaux des étudiants de la Communauté française de Belgique a permis d étudier leurs retours. La majorité des enquêtes concerne la réception du programme par ses bénéficiaires. Les études menées par les pays nordiques ont également porté sur l appréciation de la mobilité internationale par les chefs d entreprises. Les taux de retour sont toutefois assez faibles, ce qui pose 37 Se reporter aux enjeux de la mobilité individuelle décrite dans l étude «La mobilité individuelle des élèves, un chaînon manquant dans l analyse d impact de la mobilité des jeunes», Sèvres : Centre international d études pédagogiques, mars Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 26

28 le problème de la représentativité des avis émis (IMERA, 2009). Les auteurs de l étude VALERA ont également interrogé des experts, des décideurs universitaires et des responsables des relations internationales de la mobilité. Il serait utile de bénéficier de données plus précises sur d autres groupes que les étudiants, afin de sonder la perception du programme et d améliorer son efficacité Motivations et perception du programme Erasmus Aspiration à la mobilité Les étudiants semblent montrer un intérêt marqué quant à la possibilité d'étudier à l'étranger, note le rapport de 2010 pour le Parlement européen (Vossensteyn et al. 2010). Seuls 24 % des étudiants n'ayant pas participé au programme Erasmus ont déclaré ne pas être intéressés par un programme d'études à l'étranger. Un sondage IFOP réalisé en France en 2008 confirme que le public étudiant a bien identifié le programme Erasmus (90%) : dans cette enquête, 69 % des jeunes sondés se déclarent prêts à étudier à l étranger. On notera toutefois que selon les filières, l aspiration n est pas la même, comme le montre l étude réalisée par l OVE en Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 27

29 Figure 10 Type d'études et séjours à l'étranger "Depuis votre entrée dans l enseignement supérieur, avez-vous effectué un (ou plusieurs) séjour(s) à l étranger en relation avec vos études?» Source OVE, Eurostudent, 2010 Les raisons pour lesquelles les étudiants (Vossensteyn et al., 2010) participent à ce programme sont principalement liées au développement personnel : la possibilité de vivre à l'étranger, de rencontrer de nouvelles personnes, d'acquérir des compétences non techniques ("soft skills"), mais également d'améliorer leurs compétences linguistiques. Les avantages qu'ils en attendent pour leur future carrière comptent moins que les raisons individuelles, mais ils demeurent un facteur important pour la plupart des étudiants. Les étudiants allemands (Heublein et al., 2009) attendent d un séjour à l étranger une amélioration de leurs perspectives sur le marché du travail (85 %), de leurs compétences linguistiques et la rencontre avec d autres cultures, mais également la possibilité de démontrer leur capacité à faire face à des situations inconnues, de développer des compétences spécifiques, d obtenir une meilleure qualification, de découvrir de nouveaux modes d apprentissage et de se préparer en vue de travailler à l étranger (49%). L un des facteurs qui expliquent également le nombre croissant d élèves sont les évaluations très positives faites par les étudiants qui sont partis en séjours Erasmus. Ainsi, les enquêtes menée par le réseau ESN montrent que les anciens étudiants Erasmus évaluent très positivement leurs études et leur séjour à l étranger dans le cadre du programme Erasmus (80% and 93% respectivement). L analyse des rapports finaux des étudiants de la Communauté française de Belgique le confirme. Les appréciations des enseignants, des cours, des infrastructures sont très largement positives, malgré des différences selon les destinations. Les étudiants Erasmus en mobilité d études sont très satisfaits du soutien de l établissement d origine et ceux qui sont partis en stage sont également très satisfaits de la qualité de l entreprise d accueil et du soutien de l organisme d accueil, mais dans une moindre proportion du soutien apporté par l organisme intermédiaire qui les a aidés à trouver un stage. L étude IMERA confirme que sur son échantillon, près de 95% des stagiaires jugent leur stage globalement satisfaisant ou très satisfaisant. Les sondés mettent notamment en avant leur Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 28

30 intégration dans l équipe de travail. Près des 60% des sondés jugent leur stage formateur et mettent en avant l impact positif de leur stage au niveau de leurs compétences linguistiques, de l acquisition de compétences et de savoir-faire professionnels et de la confiance en eux. (IMERA, 2009). On notera que le taux de satisfaction sur la base des rapports des étudiants Erasmus n est pas disponible pour la France. Conclusions Les grandes enquêtes sur la mobilité étudiante Erasmus interrogent principalement les étudiants ; les panels n intègrent que trop rarement les chefs d entreprise et les décideurs au sein du monde universitaire ou des collectivités locales. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 29

31 III Principaux impacts de la mobilité étudiante Erasmus Les principaux impacts de la mobilité étudiante Erasmus portent sur l enseignement supérieur luimême (3.1), notamment en la replaçant dans le contexte du processus de Bologne, sur le développement d une citoyenneté européenne (3.2), sur les aspects économiques et la valeur professionnelle du séjour Erasmus (3.3), sur les territoires (3.4), sur les compétences linguistiques des étudiants (3.5), sur les compétences interculturelles et la construction de l identité (3.6) Impact au niveau de l enseignement supérieur Le programme Erasmus est un vecteur de l internationalisation des établissements de l enseignement supérieur en Europe. Comme le notait l évaluation du programme en , il a permis, en particulier durant ses premières années d application, d intégrer l internationalisation à la politique générale de nombreux établissements de l enseignement supérieur. Erasmus et le processus de Bologne Le programme Erasmus et le processus Bologne sont intimement liés, puisque l un des objectifs de ce dernier 40 est d accroître la mobilité étudiante en Europe, mais également parce que le programme Erasmus est devenu par ses enjeux (reconnaissance des diplômes, ECTS, coopération entre établissements, comparabilité des niveaux d enseignement) l un des programmes les plus étroitement lié au processus de Bologne (EURYDICE, 2009). Ainsi, «Bologne du point de vue des étudiants», l étude menée en 2009 par l ESU, relaie la position des syndicats étudiants sur la mise en œuvre du processus de Bologne et le bilan qu ils en dressent 10 ans après le lancement des réformes. L étude souligne que la mobilité est l un des piliers sur lequel se fonde le processus de Bologne, et qu il en est également l élément le plus visible et le plus médiatique aux yeux des étudiants. Il ressort également qu à leurs yeux, le rythme avec lequel les obstacles à la mise en œuvre de la mobilité et du processus de Bologne sont levés, est beaucoup plus lent que les déclarations politiques le laisseraient entendre (Carapinha, 2009). La participation de pays non membres de l Union européenne au programme EFTLV et en particulier au programme sectoriel Erasmus contribuent à favoriser l intégration et la coopération entre les établissements de l enseignement supérieur dans l Union européenne et aux frontières de celle-ci. De surcroît l adhésion de nombreux pays au processus de Bologne en renforce l impact. Deux chercheurs de l université d Ankara soulignent dans Evaluating the Turkish higher education law and proposals in the light of ERASMUS goals (Dolasir et al., 2006) l impact du programme Erasmus sur la législation turque portant sur l enseignement supérieur. Melissa Härtel aborde le fonctionnement du programme en Suisse et son impact sur la perception des étudiants (Härtel, 2007) L étude menée conjointement par le CHEPS, l INCHER-KASSEL et ECOTEC (CHEPS, 2008) a montré que le programme a un effet catalyseur dans le paysage de l'enseignement supérieur en Europe. Il 38 L impact sur les compétences n a pas été traité ici faute d une bibliographie étayée. 39 Reinout van Brakel, Jeroen Huisman, Anneke Luijten-Lub, External evaluation of Erasmus institutional and national impact, 2004, consultable à 40 «Promotion de la mobilité en surmontant les obstacles à la réelle libre circulation, en portant une attention particulière à : - pour les étudiants, l accès aux études, aux possibilités de formation et aux services qui leur sont liés, - pour les enseignants, les chercheurs et les personnels administratifs, la reconnaissance et la valorisation des périodes de recherche, d enseignement et de formation dans un contexte européen, sans préjudice pour leurs droits statutaires.»[déclaration de Bologne des ministres européens de l éducation, 19 juin 1999] Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 30

32 contribue à l'amélioration, à l'ouverture et à la modernisation des établissements d'enseignement supérieur et des politiques éducatives. Dans leur grande majorité, la participation à Erasmus des établissements de l enseignement supérieur les a conduits à innover dans des domaines essentiels, à renouveler leurs méthodes d'enseignement et d'apprentissage, à favoriser la reconnaissance des périodes d'études, à mieux organiser les services d aide aux étudiants, à développer les activités de recherche, la coopération avec les entreprises et la gestion institutionnelle. Des recherches sont en cours sur la mise en œuvre des principes d assurance-qualité dans l organisation de la mobilité étudiante. A l échelle européenne, un nombre croissant d institutions de l enseignement supérieur participe au programme en envoyant et en recevant des étudiants et des personnels enseignants : ainsi (institutions de l enseignement supérieur en Europe participaient au programme Erasmus en 2008/09, soit 322 de plus qu en 2007/08 (DGEAC, 2010b, p. 160). Ces flux structurent et institutionnalisent la collaboration entre institutions européennes, la mise en réseaux et l échange de méthodologie. Les chartes Erasmus signées entre les établissements, l établissement de consortiums, les échanges entre les enseignants et les référents de la mobilité Erasmus lors de l établissement des programmes de stage contribuent à ancrer la coopération universitaire dans le quotidien des établissements. Les auteurs soulignent que l un des facteurs d impact du programme est la corrélation entre la mobilité étudiante Erasmus et la mobilité des étudiants en général. C est l un des résultats de l analyse des bonnes pratiques de l étude «Quality, Openness and Internationalisation» (CHEPS, 2008) mais également des premières conclusions de l étude IMERA sur l action mobilité Erasmus formation pour le personnel enseignant et non enseignant (IMERA, 2009). Les chercheurs du laboratoire du CEREQ dans leur article «Les échanges européens Erasmus...Accroître la mobilité des enseignants pour développer celle des étudiants» soulignent la nécessité de corréler plus étroitement les deux mobilités. La corrélation entre mobilité enseignante et mobilité étudiante a été testée et confirmée, au seuil de significativité de 5%, à l aide de trois tests statistiques différents : Kendall, Pearson et Spearman. Chacun de ces tests avance un coefficient de corrélation de respectivement 97%, 98 % et 99 % (Agbossou et al., p. 4). Les auteurs proposent une cartographie de la mobilité des étudiants Erasmus et des personnels enseignants (ibidem p.3) qui met en évidence la convergence. Les auteurs constatent toutefois des disparités non négligeables selon les régions françaises. Si l on compte en Europe un enseignant mobile pour 7 étudiants, la proportion est de 1 pour 10 en France, malgré une croissance soutenue de la mobilité enseignante. Or, comme le soulignent les auteurs de l article, «même si elles ont des logiques différentes, [les deux mobilités] sont corrélées. Il importe dans ce contexte d encourager davantage la mobilité des enseignants. D autant que cette dernière se positionne en amont de celle des étudiants. Les réseaux d universités étrangères avec lesquels les universités françaises sont partenaires dans le cadre des échanges Erasmus proviennent en effet des contacts à l étranger des enseignants. De plus, ces derniers décident de la mise en place d un accord Erasmus pour les étudiants. Si les enseignants n ont pas de contacts dans différents pays ou universités, les étudiants ne peuvent y bénéficier d une expérience de mobilité» (Agbossou et al. 2007, p.4) Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 31

33 Figure 11 Mobilité sortante des enseignants (Erasmus) en 2008/09 Source : DGEAC 10a, p Impact sur le développement d une citoyenneté européenne La visibilité du programme Erasmus et sa popularité parmi les étudiants et l opinion publique en Europe ont contribué à en faire un vecteur de l identité ou du moins une occasion pour qu émerge une génération d Européens (Boomans et al., 2008). Par l ouverture que le programme Erasmus représente, par les réseaux que les étudiants Erasmus développent (De Federico, 2008) et par l enrichissement culturel dont le séjour à l étranger est crédité, le programme Erasmus et en particulier la mobilité étudiante se sont mus en un symbole d une Europe et d une identité européenne en construction 41. Le choix d appeler le prochain programme communautaire dédié à l éducation et la formation «Erasmus pour tous» est révélateur de la valeur emblématique du programme. De l enquête menée en 2007 par ESN, il ressort que les étudiants mobiles 42 définissent plus souvent leur identité vis-à-vis d un contexte international que les étudiants n ayant pas effectué de mobilité. Ils se réclament également davantage d une identité européenne que d une identité nationale, même s ils s intéressent davantage à la politique nationale qu à la politique à l échelle européenne. Les résultats des recherches sur le lien entre mobilité et identité européenne sont toutefois plus nuancés (Regnault, 2007). Dans Does ERASMUS student mobility promote a European identity? Emmanuel Sigalas montre à partir des résultats d'une enquête longitudinale menée auprès d étudiants Erasmus et d étudiants non mobiles, que si le programme ERASMUS permet aux étudiants d'améliorer leurs compétences en langues étrangères et leurs connaissances d'autres pays européens, il ne favorise pas de manière systématique le développement d une identité européenne ou d un sentiment de fierté européenne. L auteur souligne toutefois que l'expérience Erasmus aide les étudiants britanniques à se sentir plus attachés à l'europe et à reconnaître qu'ils ont des choses en commun avec les Européens continentaux (Sigalas, 2009). 41 Euractiv : «Erasmus, l Europe en marche» % des étudiants sondés qui ont étudié à l étranger ont participé au programme Erasmus (BOOMANS et al., 2008) Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 32

34 Dans Erasmus, vecteur de citoyenneté européenne?, Caroline Close a analysé l expérience d étudiants belges francophones ayant séjourné à l étranger en 2002 et 2005 dans le cadre du programme Erasmus et les a interrogés en Les entretiens menés auprès d anciens étudiants Erasmus montrent que la confrontation à un milieu étranger et la rencontre avec d autres individus culturellement différents amène les jeunes à la fois à aiguiser leur perception de soi et à ouvrir leur identité à une pluralité de sentiments d appartenance, dont l identité européenne, sans que cette dernière soit exclusive (Close, 2011). D autres études montrent également qu un séjour long à l étranger a un impact non seulement sur la sociabilité des individus mais qu on observe une corrélation entre engagement social et mobilité. Aspasia Nanaki a montré dans sa thèse de doctorat que l engagement associatif des étudiants en mobilité était un vecteur de développement de compétences transversales collectives (Nanaki, 2010). Une étude américaine, Beyond immediate impact: Study abroad for global engagement (SAGE) a souligné l'impact à long terme des études à l'étranger pour les étudiants américains sur diverses formes d'engagement : l'engagement civique, la production de connaissances, la philanthropie, une conception sociale de l entreprise et le bénévolat. Elle s intéresse aussi aux répercussions sur les choix d orientation universitaire et sur la carrière professionnelle, et conclut à une corrélation forte fondée sur l entretien avec d anciens étudiants en mobilité (Paige, 2009). On notera que des recherches similaires aux travaux d E. Sigalas et C. Close n ont pu être identifiées pour la France. Des pistes dans ce sens pourraient être suggérés aux instituts de sondage (IFOP) et aux politistes (CEVIPOF), en croisant des questions de type «Avez-vous participé à échange Erasmus ou autre?» avec leur représentation de l Europe ou leur conception de l Europe (intégration, fédéralisme, etc.). 3.3 Impact économique et valeur professionnelle du séjour Erasmus Le programme d échange universitaire Erasmus a pour objectif de contribuer à la réalisation d'un espace européen de l'enseignement supérieur (EEES), en améliorant la qualité et l'accroissement la mobilité étudiante et enseignante en Europe et de la coopération multilatérale entre établissements d'enseignement supérieur (EES). Depuis 2007, il vise également à faire davantage coopérer les établissements d'enseignement supérieur et les entreprises et à favoriser la transparence et la compatibilité des qualifications acquises dans l'enseignement supérieur et la formation professionnelle supérieure en Europe. Ces objectifs s inscrivent dans la stratégie de l Union européenne de faire de l Europe l économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde. Des études orientées sur la plus-value professionnelle d un séjour Erasmus Les études sur le programme Erasmus n ont pas (encore?) porté sur la modélisation et la quantification de l apport des programmes de mobilité et l impact de l amélioration de la qualité de l enseignement supérieur sur l économie européenne. Les recherches qui existent portent sur l internationalisation des établissements et de la compétitivité des Etablissements de l Enseignement Supérieur Sur ce dernier point, se reporter à l article de Gabrielle DEMANGE et Robert FENGE, Competition in the quality of higher education : the impact of students' mobility, 2010). Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 33

35 Les deux grandes études (Bracht et al., «The professional value of ERAMUS MOBILITY», 2006, et «The Flexible Professionnal in the Knowledge Society : General results from the REFLEX project», 2007) menées à l échelle européenne ont souligné l impact des mobilités Erasmus sur le marché du travail. Les compétences et les savoir-être que requiert l expérience Erasmus sont des atouts reconnus comme utiles pour les entreprises : les compétences en langues, la flexibilité, la mobilité sont autant de traits prisés dans le monde du travail. Les anciens étudiants ainsi que les employeurs interrogés dans le cadre du projet VALERA (Bracht et al. 2006) ont souligné l importance des résultats académiques et de la personnalité lors du recrutement. Environ un ancien étudiant sur deux et un employeur sur trois mentionnent l expérience internationale comme un critère important lors du recrutement. Pour 70 % des employeurs, les compétences en langues figurent parmi les critères importants. Figure 12 La place de l expérience à l étranger Importance relative des différents critères lors d un recrutement du point de vue des employeurs. Source : Bracht (2006), p. 90. Cette étude montre que les employeurs considèrent que les compétences des diplômés ayant vécu une expérience internationale sont supérieures à celles des autres diplômés. L expérience internationale semble renforcer la capacité d adaptation, l esprit d initiative, la capacité à planifier et la confiance en soi. Beaucoup sont d avis qu à long terme, les étudiants mobiles auront plus de succès dans le déroulement de leurs carrières. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 34

36 Figure 13 Evaluation des compétences des étudiants mobiles par les employeurs Source : Bracht (2006), p. 98 Une étude menée en Suède (Jonsson, 2010) par l agence IPK en collaboration avec l organisation patronale suédoise SN montre que l'expérience internationale (études ou stage) joue un rôle positif pour les employeurs, notamment lors de l entretien d embauche. Les entreprises suédoises ne font pas de l expérience à l étranger une condition pour l embauche d un nouveau collaborateur, mais cette expérience est considérée comme un plus lorsqu il s agit de départager deux candidats aux profils similaires. Les compétences «internationales», telles que la compétence interculturelle et les compétences linguistiques, ne constituent toutefois pas les compétences recherchées en priorité par les employeurs. Ces derniers recherchent davantage des candidats motivés, responsables ayant de Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 35

37 bonnes compétences communicationnelles, qualités et compétences que les employeurs associent davantage aux candidats mobiles qu aux autres candidats. Les études et notamment un stage ou un emploi à l étranger ont ainsi aux yeux des employeurs une valeur sur le marché du travail que les candidats doivent s employer à valoriser. Les auteurs de l étude montrent qu il y a une convergence entre les compétences que les employeurs attendent de leurs employés et celles reconnues aux étudiants mobiles. Une forte de demande d employés hautement qualifiés et flexibles : l expérience Erasmus à valoriser On attend de plus en plus des diplômés de l enseignement supérieur qu ils possèdent un haut niveau de qualification, mais aussi qu ils fassent preuve de flexibilité, qu ils soient capables de s adapter, et également qu ils soient prêts à relever des défis pour lesquels ils n ont pas été directement formés. L'internationalisation des compétences et des exigences de l'emploi se sont accrues dans ce domaine. Une large proportion de diplômés dit réaliser des tâches pour lesquelles une très bonne maîtrise des langues étrangères est nécessaire. Les informations fournies par l'étude REFLEX (Allen et al., 2007) et d autres études suggèrent que les personnes possédant une expérience internationale avant l'obtention de leur diplôme ou peu après sont clairement plus susceptibles d'être internationalement mobiles et d occuper des fonctions dans leur pays qui requièrent des compétences internationales. Cela confirme une relation «horizontale» forte entre les expériences à l étranger (étude et stage) et le fait de travailler à l étranger ou dans un contexte international. Insertion professionnelle Statistiquement, les étudiants Erasmus ne rencontrent pas de grandes difficultés à s insérer sur le marché du travail : les études montrent qu ils restent peu de temps au chômage et occupent des positions souvent mieux rémunérées que les autres étudiants. L étude de la mobilité sur les diplômés nordiques montre toutefois que les étudiants ayant passé leur diplôme à l étranger ont parfois plus de mal à se réinsérer sur le marché du travail national, faute de réseaux suffisants et d une certaine méconnaissance des diplômes étrangers chez les employeurs. L étude menée au Danemark montre toutefois que les étudiants Erasmus ne semblent pas concernés par ce phénomène. Les liens verticaux entre l'expérience internationale et la réussite d une carrière (type de poste, rémunérations) sont plus difficiles à montrer, car s il existe bien une corrélation entre l expérience à l étranger, l occupation d un poste fortement internationalisé et une rémunération plus élevée, plusieurs bais existent qui invitent à nuancer les relations de causalité systématique. En effet les postes occupés sont souvent liés au management, à la vente ou à la finance, fonctions souvent mieux rémunérées. D autre part, les étudiants qui ont participé au programme Erasmus sont souvent issus de familles plus aisées, avec un niveau d éducation plus élevé (HFCE 2009) et ont un niveau de diplôme plus élevé. Les étudiants Erasmus et l international Les études menées dans les différents pays européens montrent qu il y a une corrélation forte entre emploi à l étranger ou emploi fortement internationalisé et la participation à une expérience à l étranger, comme dans le cas d Erasmus. Mathias Parey et Fabian Waldinger l ont montré à partir d une modélisation mathématique, que les études à l'étranger augmentent la probabilité de travailler dans un pays étranger d'environ 15 à 20 points, suggérant que les périodes d études à l'étranger constituent un important canal pour la migration ultérieure. Les études à l'étranger ont un impact plus important chez les étudiants dont les revenus financiers sont plus limités (Parey, 2008). Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 36

38 Au Royaume-Uni (HEFCE, 2009), l étude du HEFCE (Higher education funding council for England) issue des statistiques collectées par l HESA (Higher Education Statistics Agency) montre que parmi les diplômés actifs ayant participé au programme Erasmus, 15 % travaillent à l étranger (dont les deux tiers en Europe), un pourcentage cinq fois supérieur à la moyenne des étudiants du Royaume-Uni (3 %), un chiffre même légèrement supérieur à ceux qui ont fait un autre type de séjour d études à l étranger (13 %, dont la moitié travaille en dehors d Europe). Dans les pays scandinaves (Saarikallio-Top et al., 2010 ; Wiers-Jenssen, 2008) les effets de la mobilité diplômante se font davantage sentir : ainsi, 42 % des étudiants finlandais qui ont obtenu leur diplôme à l étranger y résident (contre 5 % chez les étudiants non-mobiles). Les étudiants qui ont étudié à l'étranger sont plus susceptibles d'occuper des emplois internationaux, notamment dans des entreprises étrangères implantées dans leur pays d origine. Ainsi la part des diplômés mobiles qui occupe un poste dans une entreprise étrangère est de 20 % en Finlande ; elle n est que de 11 % parmi les étudiants non mobiles. A titre de comparaison, elle est de 26 % en Norvège pour les étudiants mobiles et de 16 % pour les étudiants non mobiles. En France, Cathy Perret montre que les étudiants français qui travaillent à l étranger ont un passé mobile, mais que l expatriation des diplômés reste un phénomène numériquement peu important et surtout mal connu. En effet, seule la mobilité internationale des titulaires d un doctorat a fait l objet d une étude ; la composition des statistiques françaises limite la capacité à appréhender le phénomène de l emploi des diplômés français à l étranger (cf. supra). A l exception des données de l étude européenne REFLEX, les études portant sur la France sont limitées et le plus souvent non axées sur la relation mobilité à l étranger et fonctions internationales. Déclin de la valeur professionnelle : vers davantage de qualité Les auteurs du projet VALERA ont noté que la comparaison avec les enquêtes précédentes montre que l effet positif d Erasmus sur l emploi et la situation professionnelle ainsi que sur des activités apparemment plus internationales des anciens étudiants Erasmus va progressivement en diminuant par rapport aux étudiants non mobiles. Plus l internationalisation de l emploi et du travail se normalise, plus les étudiants acquièrent des compétences internationales, plus la valeur professionnelle ajoutée d Erasmus s efface. La valeur professionnelle d Erasmus pour les anciens étudiants ainsi que pour les anciens enseignants originaires d Europe Centrale et d Europe de l Est est nettement plus élevée que pour les personnes originaires d Europe de l Ouest. 54 % des anciens étudiants Erasmus sont d avis que leur séjour à l étranger les a aidés à obtenir leur premier emploi (contre 66 % en 1994/95). Les auteurs dans leurs recommandations soulignent la nécessité d accroître l assurance-qualité dans la mobilité des étudiants mais également la valorisation des compétences. Le recours à une période de stage à l étranger peut constituer le chaînon manquant dans la perception du programme Erasmus, comme une valeur ajoutée pour l entrée sur le monde du travail. 3.4 Impact sur les territoires Les études sur la mobilité en Europe se sont principalement attachées à établir des typologies des flux de mobilité étudiante et à quantifier les flux entre pays. Le travail de cartographie n a pas débouché en tant que tel sur une étude de l impact de la mobilité sur les territoires, le resserrement Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 37

39 des relations entre institutions ou les flux de personnes, probablement faute de données quantifiables. Pourtant, l exemple de la France montre que la mobilité des jeunes a un impact réel sur les territoires, en resserrant les liens entre les collectivités territoriales de part et d autres des frontières européennes (jumelage, coopération régionales), mais également entre institutions à l échelle des régions. Les régions jouent un rôle actif dans la promotion de la mobilité internationale (Lechevallier, 2008) en accompagnant les porteurs de projet, mais également en cofinançant la mobilité étudiante. Cet engagement déjà ancien reste méconnu, alors qu il soutient de nombreuses initiatives innovantes. Les régions agissent en proposant un soutien à la mobilité sortante des jeunes, qui dans le cadre d Erasmus passe par l octroi de bourses à la mobilité et par un réseau de centres d information, ainsi qu une politique d accueil des étrangers (jeunes, étudiants). L investissement des régions dans la mobilité est l un des vecteurs de promotion des régions à l étranger par l intermédiaire de l éducation. Eugénie Terrier souligne dans Mobilités spatiales des étudiants internationaux. Déterminants sociaux et articulation des échelles de mobilité (Terrier, 2009) que les étudiants ont une approche spécifique du territoire. Les étudiants d Europe de l ouest ou des Etats-Unis se caractérisent ainsi par leur hypermobilité, et arpentent le territoire en mettant à profit leur présence en France. Ces étudiants hypermobiles représentent 19,5 % des étudiants étrangers : ils font plus de 10 visites dehors de la ville où ils résident et plus de huit sorties par mois dans le centre-ville. Ainsi les étudiants sont au sens propre du terme des consommateurs. Les pistes suggérées par cette thèse de géographie mériteraient d être approfondies car la mesure des retombées économiques des dépenses des étudiants Erasmus sur l économie locale ainsi que l impact à plus long terme sur l image d une région n ont pas fait l objet de mesures précises. L impact du programme Erasmus sur les territoires n a pas fait l objet d études sur la contribution de la mobilité étudiante à la création d un espace européen intégré. L analyse de l impact de la mobilité sur l économie locale n a pas non plus fait l objet d une analyse qualitative ou quantitative, qui permettrait de mesurer les retombées économiques du programme Erasmus. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 38

40 3.5 Amélioration des compétences linguistiques des étudiants Erasmus L amélioration des compétences en langues constitue l une des premières raisons invoquées par les étudiants 44 pour partir à l étranger dans le cadre du programme Erasmus. C est aussi l un des apports les plus souvent cités par les employeurs et par les décideurs (Saarikallio-Top, 2010). Il n existe pas à l échelle européenne d études ou de projets européens qui se soient penchés sur la mesure de l impact d un séjour Erasmus sur les compétences en langues des étudiants 45. Les études d impact s appuient sur les déclarations des participants mais n apportent pas d éléments qui permettent une véritable comparaison. Impact sur les compétences linguistiques et reconnaissances de ces compétences L analyse se fonde sur des recherches-actions portant sur de petits groupes d apprenants. Les auteurs confirment l impact d un séjour Erasmus en soulignant le temps d exposition à la langue, le développement de stratégies langagières et le contact avec la pluralité de la langue ; l apprentissage préalable étant souvent cantonné à une langue normée. Jean-Michel Robert analyse la construction des apprentissages entre apprenants européens (Interlangue Erasmus : vers un eurofrançais, Robert, 2011). Filomena Capucho montre quant à elle l impact d une formation individualisée en langues et le rôle que peut jouer l intercompréhension dans l apprentissage des langues les moins répandues. En analysant un groupe d étudiants en séjour Erasmus en Espagne, Christina Pozo Vicente, Cristina et José Ignacio Aguaded Gomezont montré qu un séjour de six mois dans un pays étranger augmentait le volume d'utilisation des TICE et améliorait les compétences linguistiques et notamment communicatives des étudiants (Pozo Vicente, 2011). Aspasia Nanaki (2009) a montré comment les étudiants engagés dans une action associative lors de leur séjour développaient des compétences communicatives et des savoirs et savoir-faire socioculturels et interculturels empiriques. On notera que les étudiants en séjour Erasmus (donc inférieur à un an) n ont pas souvent l occasion de s investir réellement dans le tissu associatif, mais que des événements ponctuels (soirées, sorties) peuvent remplir ce rôle. Raquel Serrano, Angels Lanes et Elsa Tragant ont analysé les compétences en langue seconde à l écrit et à l oral de trois groupes d'étudiants hispanophones : le premier groupe d'apprenants est constitué d étudiants Erasmus au Royaume-Uni, et les deux autres suivent un cours intensif ou semiintensif d anglais en Espagne. L analyse statistique révèle que, pour un même temps d exposition à la langue étrangère, les étudiants qui se sont rendus au Royaume-Uni en Erasmus sont plus à l aise pour s exprimer que les étudiants non mobiles, et maîtrisent un lexique plus complexe. Néanmoins, les auteurs soulignent que les résultats à l écrit et à l oral sont similaires dans les deux groupes (Serrano et al. 2011). Des compétences en langue(s) La question de la diversité linguistique est également un facteur à prendre en compte. Si les étudiants choisissent le plus souvent comme destination des pays anglo-saxons ou des pays dont ils ont appris la langue au cours de leur scolarité, l offre demeure souvent inférieure à la demande. De nombreux étudiants partent ainsi dans des pays dont ils ignorent tout. Même si des financements 44 Se reporter à la section XYZ sur la perception du programme et les sources de motivation. 45 Pour l enseignement scolaire, une enquête est en cours. L enquête européenne sur les compétence linguistiques des apprenants âgés de 14 à 18 ans, Surveylang, évalue l'apprentissage d'une deuxième langue par les élèves de dernière année du premier cycle d'éducation secondaire à l'aide des échelles établies par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) Le rapport sera remis au printemps Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 39

41 sont proposés pour que les étudiants suivent des cours dans les langues nationales les moins parlées, tous n en tirent pas profit. Les étudiants interrogées dans le cadre de l étude The socio-economic background of Erasmus students: a trend towards wider inclusion? soulignent que leur séjour leur a permis de développer leurs compétences en langues, y compris dans l acquisition d une 3ème et 4ème langues étrangères ; néanmoins, ils privilégient souvent l offre de cours dispensée en anglais. C est ainsi que 40 % des étudiants de la Communauté française de Belgique ont suivi un enseignement exclusivement en anglais, pourcentage qui atteint 60 % si l on prend en compte les cours partiellement dispensés en anglais. La non-maîtrise de la langue du pays d accueil entraine des phénomènes de regroupement en «tribus» (Papatsiba, 2003), qui ne facilite pas l intégration des étudiants étrangers, ni le développement de compétences linguistiques dans d autres langues que l anglais (Dervin, 2008). Les données sur les stratégies linguistiques et les compétences en langues des étudiants Erasmus en mobilité de stage restent un champ encore très largement méconnu. Rôle clé des formations comme démultiplicateurs d impact Les articles rassemblées dans le dossier thématique «Stratégies d enseignement et d appropriation de la langue du pays d accueil» de la Revue Ela (Etudes de linguistique appliquée) soulignent la spécificité du public Erasmus et des conditions de leur apprentissage. Les auteurs proposent des pistes pour intégrer ces particularités dans la formation dispensée aux étudiants. Les enseignants soulignent l importance de la préparation linguistique dans l accroissement des compétences en langues des étudiants et pour le bon déroulement du séjour (IMERA, 2009), ainsi que le rôle du journal de bord et du portfolio pour les étudiants Erasmus (Kemp, 2010). Belinda Crawford Camiciottoli (2010) montre comment une préparation ciblée avant le départ favorise une compréhension des cours par les étudiants, Une enquête réalisée après la mobilité montre que ce cours a été bénéfique aux étudiants. Ces formations doivent également préparer les étudiants à s approprier les didactiques spécifiques du pays d accueil sont bénéfiques aux étudiants (Taillefer, 2005). Indicateurs d impact et expérimentations Afin d évaluer l influence du programme Erasmus sur les compétences en langues des participants, il est important de disposer d indicateurs d impact compatibles avec le Cadre européen commun de référence pour les langues. A l échelle de la France, les universités imposent la plupart du temps soit un test de positionnement dispensé par les centres de langues (TOEFL/ Cambridge/ certificate Goethe) soit le CLES (Certificat de Compétences en langues de l enseignement supérieur) 46. Il serait intéressant de mesurer ces compétences au retour de la mobilité sur un échantillon suffisamment large. Il serait opportun d insérer une question sur l expérience de la mobilité (notamment Erasmus) dans le cadre des enquêtes sur le CLES Le service des relations internationales demande aux étudiants de passer le CLES 1 LE CERTIFICAT DE COMPÉTENCES EN LANGUES DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : 47 L université d Auvergne Clermont Ferrand a rendu accessible une enquête de satisfaction sur le CLES, mais qui n intègre pas de questions sur les expériences préalables des candidats. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 40

42 A l échelle européenne, les étudiants comme les décideurs et les employeurs sont convaincus de l impact des séjours Erasmus sur les compétences en langues des participants. Il n existe cependant aucune évaluation chiffrée de cet impact. Les études menées à l échelle de petits groupes d apprenants en mobilité Erasmus montrent l impact des séjours Erasmus sur les compétences linguistiques des étudiants. Si l offre de cours en anglais domine très largement les expériences des étudiants Erasmus, ces derniers n en ont pas moins l occasion de s initier aux langues moins parlées. Les chercheurs soulignent l importance d une préparation linguistique avant et pendant le séjour Erasmus, pour augmenter l impact sur les compétences des apprenants. On notera que l impact sur les compétences en langues des étudiants en stage demeure mal connu. A l échelle de la France, les indicateurs de performance font défaut et des études menées à plus grande échelle seraient souhaitables. 3.6 Expérience identitaire et compétences interculturelles Une expérience identitaire Parmi les sources de motivation et d attractivité du séjour Erasmus figure la volonté de s ouvrir, d élargir ses horizons et de rencontrer de nouvelles personnes. L interculturel figure parmi les premières compétences que les bénéficiaires et les décideurs/employeurs associent à cette expérience à l étranger. La bibliographie sur l expérience interculturelle est fortement marquée par des auteurs d expression française tels que Martine Abdallah-Pretceille, Elizabeth Murphy-Lejeune (2003), Vassiliki Papaptsiba (2004), Mathilde Anquetil (2006) et plus récemment Fred Dervin (2008). L écho de ces auteurs dans la littérature anglo-saxonne est plus prononcé que pour d autres champs universitaires analysant la mobilité. Impact d une mobilité Erasmus sur la construction de l identité Avec l ouvrage pionnier L Etudiant européen voyageur, un nouvel étranger, Elizabeth Murphy- Lejeune s est inspirée de la sociologie de l étranger et notamment des travaux de Simmel au début du 20 e siècle pour cerner les similitudes et les différences existantes entre les étudiants mobiles européens et les migrants traditionnels, en insistant sur la rupture épistémologique que représente le terme de mobilité. Vassiliki Papatsiba montre que ce déplacement se présente moins définitif dans sa durée et davantage lié au pays d origine. La mobilité ne s apparente plus à un déracinement provoqué par des transferts de population, mais devient un acte d appropriation d un espace d action. L auteur replace la mobilité dans les théories contemporaines de l identité et souligne que, dans une société en mouvement, la nouvelle norme pour l individu est la responsabilité croissante de sa propre réussite et de sa construction. L individu contemporain se donne comme objectif de se promouvoir lui-même, d inventer sa propre vie. Etre mobile devient alors une capacité d orientation active, qui doit lui permettre d affronter des environnements changeants au lieu de les subir.la mobilité devient l une des figures de la «biographie élective». Cette rencontre entre l aspiration individuelle à créer son propre parcours et les opportunités qu offrent les séjours pourraient expliquer le succès mais également l appropriation du programme par les étudiants. Mathilde Anquetil (2006) interroge la notion de compétences interculturelles des étudiants en situation de mobilité. Elle propose une typologie via un référentiel utile tant pour le diagnostic que pour l établissement d objectifs didactiques opérationnels. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 41

43 Fred Dervin (2008) a choisi de fonder son ouvrage Métamorphoses identitaires en situation de mobilité sur l analyse lexicométrique d un corpus d entretiens réalisés avec des étudiants en mobilité. L étudiant Erasmus contemporain est devenu l incarnation emblématique d une génération caractérisée par une «hypermobilité». L auteur de l ouvrage souligne que l analyse de la mobilité est un phénomène récent, alors que la mobilité étudiante et académique est bien documentée depuis le Moyen-Âge. Son analyse lexicométrique révèle la manière dont les étudiants expriment leurs relations aux autres. Les altérités multiformes observées permettent aux étudiants interviewés d exprimer le faire-ensemble, l énoncer-ensemble mais également de se positionner par rapport aux groupes. Le programme Erasmus offre aux chercheurs un laboratoire de la construction des identités d une génération d Européens. L analyse à long terme d une expérience Erasmus a fait jusqu ici l objet de peu de travaux, constate Caroline Close (2011) dans le cadre de sa recherche menée auprès d anciens Erasmus plusieurs années après leur séjour à l étranger. Stratégies individuelles/stratégies collectives En interrogeant dans les rapports des étudiants Erasmus la manière dont ils restituent les relations établies lors du séjour d études à l étranger, V. Papatsiba analyse la façon dont se construisent les proximités et les complicités (affinités entre étudiants étrangers, création du cocon) mais également la fugacité de ces relations (De Federico, 2008). Elle analyse en outre la question des proximités nationales et souligne les tensions entre l affirmation de soi au travers de l expérience de la mobilité et la découverte de l autre. Dans toutes ces formes, la mobilité devient une nouvelle expression de la subjectivité, une nouvelle forme d émergence et de valorisation de soi, en accord avec les représentations contemporaines de l individualité et la promesse qu elle recèle d ouverture et de tolérance socio-culturelle. Les auteurs soulignent toutefois les limites de l approche et des représentations interculturelles des étudiants (Anquetil 2006 ; Dervin 2010). La rencontre avec l autre dépend surtout des stratégies adoptées par les étudiants quand au choix de leur sociabilité (Terrier 2009 ; Murphy-Lejeune 2003). La compilation et l analyse de bonnes pratiques dans le domaine de l accompagnement constituerait un apport bénéfique. Plusieurs ouvrages soulignent le rôle du programme Erasmus dans la construction de l identité des jeunes Européens. Ils mettent en avant la rencontre, les possibilités d échange ainsi les compétences interculturelles, tout en précisant les limites de ces échanges au niveau des représentations et l importance de la formation à l interculturel. La recherche se concentre le plus souvent sur les étudiants avant, pendant et juste après leurs séjours Erasmus. Une étude de l impact à long terme du séjour Erasmus sur ces participants serait souhaitable. Si l impact sur les compétences interculturelles a fait l objet d ouvrages devenus des références, l impact du programme Erasmus sur l enseignement supérieur, l économie, les territoires et sur les carrières internationales des diplômés reste largement méconnu en ce qui concerne la France. Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 42

44 IV Obstacles et/ou freins qui réduisent la portée de la mobilité étudiante Erasmus Le principal obstacle qui minore l impact du programme est la faible part d étudiants bénéficiaires (4.1), ce qui est dû essentiellement à des contraintes financières (4.2), à un manque d information et à un déficit de compétences ressenti par les étudiants (4.3) ainsi qu aux problèmes de reconnaissance. 4.1 Un constat : seule une minorité d étudiants européens bénéficie du programme Même si le nombre d étudiants total ayant pris part a pris à une mobilité Erasmus croît régulièrement, il n en demeure pas moins que moins d 1% des étudiants y participent et que les projections concluent que cela représente 4 % de la population étudiante. L enquête Eurostudent montre que moins de 15 % des étudiants européens interrogés 48 ont bénéficié depuis leur inscription dans l enseignement supérieur d une expérience de mobilité internationale (étude, stage, séjour linguistique). Pour la Finlande et les Pays-Bas, le taux s élève à 14 %, pour la France à 10 %, pour la Hongrie à 2 %). La mobilité d études constitue l expérience la plus courante de mobilité étudiante. Même en l absence d expérience dans le domaine, un pourcentage significatif d étudiants émet le souhait d effectuer une mobilité (Finlande 31 % ; France 21 %, Espagne 31 % ; Slovaquie 12 % ; Hongrie 25%). Ces chiffres mettent en avant des «réserves de mobilité» (21 % en France), tout en montrant que la mobilité reste l apanage d une minorité. Les profils des établissements contribuent également à déterminer l orientation vis-à-vis de la mobilité. Les étudiants des établissements non-universitaires participent moins à la mobilité internationale et s y projettent également moins. En Allemagne par exemple, les étudiants des «Fachhochschulen» sont moins mobiles que ceux des universités (19 % contre 27 %). C est au niveau des étudiants en Master que la proportion d étudiants ayant réalisé une mobilité est la plus importante (entre 30 % et 50 %), dont près de 25 % d étudiants partis plusieurs fois. En France, un sondage IFOP 49 réalisé en 2008 auprès de 802 personnes représentatives de la population française âgée de 15 à 24 ans montre que parmi les 31% de sondés qui ne souhaitent pas partir à l étranger, les jeunes non-diplômés (41 %) et les bacheliers technologiques et professionnels (46 %) sont les plus nombreux. Le détail des résultats montre que le séjour à l étranger est davantage plébiscité par les enfants de professions libérales, cadres supérieurs et professions intermédiaires (77%), ainsi que par les étudiants plus avancés, au-delà du bac+2 (83%). Quant à la mobilité professionnelle, elle est plus volontiers envisagée par les étudiants issus de catégories sociales privilégiées : 34% des enfants de cadres supérieurs et professions libérales partiraient «certainement» s ils en avaient la possibilité, contre 19% des enfants d ouvriers ; la disposition à la mobilité semble également étroitement corrélée au niveau de diplôme des parents (cf. IFOP, p. 4). De nombreux rapports (Souto Otero et al ; Bertoncini 2008 ; EUROSTUDENT 2009 ; Orr et al. 2011), les associations étudiantes par l intermédiaire de leurs représentants auprès de l ESU, le réseau ESN et de nombreux auteurs (Ballatore 2010, Garneau 2007) concluent à une sélection des 48 On se contentera ici simplement d observer que la mesure par sondages de la population étudiante ayant participé à une mobilité à l étranger varie très fortement d une enquête à l autre. Concernant les réserves ou les intentions de mobilité, les chiffres présentent de plus fortes disparités. On retiendra alors essentiellement les différences relatives entre pays et les différences entre public. 49 Le sondage est consultable depuis le site de l IFOP Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 43

45 étudiants sur des critères socio-économiques que la mobilité soit intégrée ou non au dispositif Erasmus. Figure 14 Freins à la mobilité internationale étude de l OVE Source : OVE (2010), Eurostudent, 2011 Figure 15 Nombre d étudiants à besoins spécifiques participant à une mobilité Erasmus ( ) par pays Source : DGEAC 2010a, p. 50 Centre international d études pédagogiques La mobilité étudiante Erasmus Apports et limites des études existantes Page 44

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France Partir avec Erasmus Mode d emploi Erasmus en quelques chiffres : Depuis la création du programme en 1987, plus de 2.2 millions d Européens, dont près de 380 000 étudiants français, ont bougé dans toute

Plus en détail

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous?

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous est le nouveau programme pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport proposé par la Commission européenne. Ce programme,

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE

PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE La mobilité constitue une des priorités de l Europe que nous construisons : - elle contribue, pour toute personne en mobilité, à un sentiment d appartenance à l Europe, à

Plus en détail

quatre programmes pour structurer l'effort de recherche

quatre programmes pour structurer l'effort de recherche COMPÉTITIVITÉ Dans le cadre des stratégies de Lisbonne et Göteborg, la composante «Compétitivité» de la rubrique «Croissance durable» vise à favoriser la croissance et l'emploi par une action structurelle

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

La mobilité sortante des étudiants français : éléments de mise en perspective

La mobilité sortante des étudiants français : éléments de mise en perspective lesnotes n 14 - juillet 2008 de CampusFrance La mobilité sortante des étudiants français : éléments de mise en perspective D ans la compétition mondiale visant à attirer les étudiants internationaux en

Plus en détail

Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue

Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue Cité des métiers du Grand Genève 6, rue Prévost-Martin - 1205 Genève citedesmetiers@etat.ge.ch www.citedesmetiers.ch/geneve du lundi

Plus en détail

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 A) Règles d attribution Mobilité des ETUDIANTS 1 Les bourses de mobilités octroyées à l UMONS proviennent

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PUBLIC

MASTER MANAGEMENT PUBLIC MASTER MANAGEMENT PUBLIC - MASTER 1 : Management public environnemental - MASTER 2 : anagement euro-méditerranéen et développement durable couvmasters_a5_01.indd 1 17/01/12 10:08 Le Management Public et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Géographie de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Bureau des Relations Internationales Aurélie SEGUIN VADE MECUM Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Le programme Erasmus Mundus a été créé en 2004 pour une durée de 5 ans. Il est entré dans sa deuxième

Plus en détail

Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale. Erasmus

Erasmus+ Volet Enseignement supérieur Dimension internationale. Erasmus Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale Erasmus 1 Coopération EU-Tunisie: d'où vient-on? Tempus IV - TU impliquée dans 47 projets - 29% des projets financés dans la région - Budget

Plus en détail

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie -Version FR Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie Communiqué de la Conférence des ministres européens chargés de l Enseignement supérieur,

Plus en détail

Partiren Allemagneouen Autriche

Partiren Allemagneouen Autriche Partiren Allemagneouen Autriche Ufa Université franco-allemande Langues étrangères appliquées Nice-Kassel (allemand-anglais) Erasmus Programme d assistants de langue DAAD Office Allemand d Echanges Universitaires

Plus en détail

Résultats de l appel à propositions 2014 en France Ressources et conseils de bonne pratique - Orsay, 7 novembre 2014

Résultats de l appel à propositions 2014 en France Ressources et conseils de bonne pratique - Orsay, 7 novembre 2014 Résultats de l appel à propositions 2014 en France Ressources et conseils de bonne pratique - Orsay, 7 novembre 2014 Julie Bagalciague Département Développement Qui fait quoi? Commission Européenne DGEAC

Plus en détail

setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens

setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens setup news financement Soutien aux projets syndicaux européens Bulletin d information de l ETUI sur les opportunités de financements européens pour les syndicats N 23 février 2014 Le nouveau programme

Plus en détail

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe 2014/2015 Eurydice Faits et chiffres Education et formation Problématiques clés Introduction La question

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016. Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité

APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016. Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016 Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité 1- DEFINITION d un stage ERASMUS : Est éligible au statut ERASMUS-stage toute

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

n 20 Les enquêtes à l origine du rapport Eurostudent 2008 ont été menées de 2004 à

n 20 Les enquêtes à l origine du rapport Eurostudent 2008 ont été menées de 2004 à Observatoire national de la vie étudiante INFOS L OVE est l un des membres fondateurs du programme Eurostudent qui compare les résultats d enquêtes menées dans plusieurs pays européens sur la situation

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Licence professionnelle Oenotourisme

Licence professionnelle Oenotourisme Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Oenotourisme Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Allemand

LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Allemand LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Allemand Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type

Plus en détail

La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1)

La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1) La Mobilité individuelle des étudiants et des personnels en EUROPE - Programme ERASMUS + (action clé 1) Procédures internes mises en place à l Université de Lorraine dans le respect de la Charte ERASMUS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université de la Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Le BTS dans la réforme LMD

Le BTS dans la réforme LMD Le BTS dans la réforme LMD La réforme LMD Le BTS et la réforme LMD Le système européen de transfert et d'accumulation de crédits Le supplément au diplôme Le supplément EUROPASS Les crédits ECTS et comment

Plus en détail

Guide de l étudiant en mobilité stage

Guide de l étudiant en mobilité stage Guide de l étudiant en stage Partir en stage à l étranger est une expérience extraordinaire : vous rencontrerez de nombreuses personnes différentes, vous découvrirez des nouveaux modes de pensées, une

Plus en détail

Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur

Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur ERASMUS + : chiffres clés 14,7 milliards pour 7 ans (hors dimension internationale) + 40% d augmentation 4 millions de personnes en mobilité

Plus en détail

with the support of EFMET cooperation partners:

with the support of EFMET cooperation partners: Recommandations à la Commission Européenne sur le rôle de l enseignement musical et de la formation musicale professionnelle dans le nouveau programme européenne pour la culture with the support of EFMET

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES GERMANIQUES

MASTER RECHERCHE ETUDES GERMANIQUES MASTER RECHERCHE ETUDES GERMANIQUES Mention : Langues et civilisations Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : - d'un diplôme français Bureau

Plus en détail

260293-LA-1-2014-1-FR-E4AKA1-ECHE-1. Langue originale de la Déclaration en matière de stratégie "Erasmus" (section D de ce formulaire) : FR

260293-LA-1-2014-1-FR-E4AKA1-ECHE-1. Langue originale de la Déclaration en matière de stratégie Erasmus (section D de ce formulaire) : FR Charte Erasmus pour l'enseignement supérieur 2014-2020 Formulaire de candidature Appel: 2014 Note: Les données de ce formulaire de candidature seront utilisées par la Commission européenne, l'agence exécutive

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation -2012 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit français - Droit allemand de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences de l'éducation de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

> Compléter son cursus universitaire à l étranger

> Compléter son cursus universitaire à l étranger > Compléter son cursus universitaire à l étranger > Sommaire 1. Dans quel cadre partir? Programme ERASMUS... p.3 Programme CREPUQ... p.4 Programmes bilatéraux... p.4 Partir en candidat libre... p.5 Faire

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13 Sommaire Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5 De la mobilité internationale Réseau et partenaires 6-7 Espaces et établissements d enseignement supérieur Promouvoir 8-9 Mettre en valeur l enseignement supérieur

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage La contribution apportée par les Jeunes Européens-France se base : - D une part

Plus en détail

information Les stages effectués dans les universités en 2011-2012 note d 14.02 Enseignement supérieur & Recherche AVRIL

information Les stages effectués dans les universités en 2011-2012 note d 14.02 Enseignement supérieur & Recherche AVRIL note d information Enseignement supérieur & Recherche 14.02 AVRIL En 2011-2012, sur 990 000 étudiants inscrits en formation initiale en licence, master, formations d ingénieurs et instituts universitaires

Plus en détail

Le guide RI 2015-2016. Partir à l étranger. M1 MEEF 1 er degré

Le guide RI 2015-2016. Partir à l étranger. M1 MEEF 1 er degré Le guide RI Partir à l étranger M1 MEEF 1 er degré ESPE Centre Val de Loire - 72, rue du Faubourg de Bourgogne - 45044 Orléans Cedex 1 Tél. : 02 38 49 26 00 / Fax : 02 38 49 26 53 www.univ-orleans.fr/espe

Plus en détail

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation L évaluation des programmes de formation à l Université de Genève Dimensions de la qualité pour les programmes de formation BUREAU QUALITÉ Table de matières Avant-propos... 3 Dimension 1 : Description

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 Le programme de bourses Eiffel comporte deux volets : - un volet master qui permet de financer une formation diplômante de niveau master de 12 à 36 mois ; - un volet doctorat

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conduite et gestion des chantiers industriels de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Cergy-Pontoise Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle de la bancassurance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE RECHERCHE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Chiffres clés de la parité dans l enseignement supérieur et la recherche ÉGALITÉ entre les FEMMES

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 mai 2012 à 9 h 30 «Coopération et coordination en matière de retraite entre la France et l'étranger» Document N 1 Document de travail, n engage

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 -

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 - - 1 - - 2 - - 3 - II FORMATION 1 Objectif L enseignement vise à la formation en 4 semestres de collaborateurs polyvalents participant à la responsabilité de l étude et de l exécution des travaux de génie

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ)

Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ) Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ) Questions d'ordre général Compétences requises pour l'emt La procédure de sélection EMT Aspects techniques Questions d ordre général 1. Qu

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 19.1.2005 PE 353.429v01-00

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 19.1.2005 PE 353.429v01-00 PARLEMENT EUROPÉEN 2004 ««««««««««««2009 Commission de la culture et de l'éducation 19.1.2005 PE 353.429v01-00 AMENDEMENTS 1-16 Projet d'avis (PE 350.226v01-00) Ruth Hieronymi sur les défis politiques

Plus en détail

238369-LA-1-2014-1-FR-E4AKA1-ECHE-1. Langue originale de la Déclaration en matière de stratégie "Erasmus" (section D de ce formulaire) : FR

238369-LA-1-2014-1-FR-E4AKA1-ECHE-1. Langue originale de la Déclaration en matière de stratégie Erasmus (section D de ce formulaire) : FR Charte Erasmus pour l'enseignement supérieur 2014-2020 Formulaire de candidature Appel: 2014 Note: Les données de ce formulaire de candidature seront utilisées par la Commission européenne, l'agence exécutive

Plus en détail

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue!

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue! 21 janvier 2015 de 13h30 à 17h Bienvenue! 19 CENTRE D INFORMATION INTERNATIONALE Accompagnement des scolaires, étudiants et adultes ayant un projet de mobilité internationale dans le cadre d études, de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Les lycéens et l orientation post-bac

Les lycéens et l orientation post-bac Les lycéens et l orientation post-bac Avril 2014 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 504 lycéens en terminale,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation -2012

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Marketing de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts. Section marketing du département économique

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts. Section marketing du département économique Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Section marketing du département économique Décembre 2011 La démarche d évaluation effectuée tant en interne qu avec les experts de l agence

Plus en détail

LES BOURSES DE MOBILITE INTERNATIONALE POUR LA 3 ème ANNEE A L ETRANGER EN 2015/2016

LES BOURSES DE MOBILITE INTERNATIONALE POUR LA 3 ème ANNEE A L ETRANGER EN 2015/2016 LES BOURSES DE MOBILITE INTERNATIONALE POUR LA 3 ème ANNEE A L ETRANGER EN 2015/2016 Mise à jour le 24/02/2015 Commissions des Bourses de Mobilité Internationale de l Institut d Etudes Politiques de Rennes

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

Nouveau programme Erasmus+ 2014-2020

Nouveau programme Erasmus+ 2014-2020 Nouveau programme Erasmus+ 2014-2020 Baghdad Benstaali Directeur de Programme National Erasmus+ Office Algeria 1 Objectif général d Erasmus+ Nouveau programme de l UE pour l éducation, la formation, la

Plus en détail

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole»

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» La Formation des Enseignants Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» 1 Avant-propos Le président de la République a fait de la refondation de l Ecole une priorité de son action.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et mathématiques de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015 DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction de la coopération culturelle, universitaire et de la recherche Sous-direction de l enseignement supérieur PROGRAMME

Plus en détail

L'immigration des étudiants étrangers au sein de l'union européenne. Etude 2012 du Réseau européen des migrations

L'immigration des étudiants étrangers au sein de l'union européenne. Etude 2012 du Réseau européen des migrations L'immigration des étudiants étrangers au sein de l'union européenne Etude 2012 du Réseau européen des migrations Rapport de synthèse du REM L immigration des étudiants étrangers au sein de l UE SOMMAIRE

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Langue et sociétés du monde anglophone de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

- licence mention "Langue Littérature Civilisation Étrangères et Régionales", parcours "Anglais"

- licence mention Langue Littérature Civilisation Étrangères et Régionales, parcours Anglais BI-LICENCE LLCER ANGLAIS - LLCER ALLEMAND RÉSUMÉ DE LA FORMATION Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : LANGUES LITTERATURES ET CIVILISATIONS ETRANGERES ET REGIONALES Parcours-type : ANGLAIS Et Domaine

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

PROGRAMME «L EUROPE POUR LES CITOYENS»

PROGRAMME «L EUROPE POUR LES CITOYENS» PRÉSENTATION DU PROGRAMME OBJECTIFS ET PRIORITÉS DU PROGRAMME Les différents financements accessibles aux Jumelages Programmes européens 40 OBJECTIFS GÉNÉRAUX Dans le cadre de l'objectif global visant

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO I APPROCHE A - Contexte B - État des lieux de la recherche dans les pays de la zone II OBJECTIFS A Objectif général B Objectifs spécifiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe ÉTUDES L externalisation des activités bancaires en France et en Europe Si l externalisation des activités (outsourcing) est un phénomène courant au sein des entreprises non financières en Europe, comme

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand

Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Bi-disciplinaire anglais-allemand Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Mobilité européenne et. retour. l emploi ÉTUDE D IMPACT

Mobilité européenne et. retour. l emploi ÉTUDE D IMPACT Mobilité européenne et retour à l emploi ÉTUDE D IMPACT 2014 L stratégique «Europe 2020» vise une «croissance L éducation et la formation ont un rôle de premier plan dans la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

A la découverte d Erasmus +

A la découverte d Erasmus + A la découverte d Erasmus + Sessions d information dans les départements d Auvergne Février 2014 Agence Erasmus+ France Jeunesse & Sport Erasmus + dans le budget européen La gestion d Erasmus + Agence

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération DAREIC

Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération DAREIC Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération DAREIC CO n 30013 54035 NANCY CEDEX 03 83 86 20 14 ce.dareic@ac-nancy-metz.fr www.ac-nancy-metz.fr/relinter Missions

Plus en détail