DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!!"

Transcription

1 2. RÉSULTAT DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR LE RÉGIME DE RETRAITE D HYDRO-QUÉBEC (RRHQ) Cotisation régulière de l'employeur à compter de 2014 : 50 % du coût de service courant du RRHQ + déficits. Cotisation des employés.es à compter de 2014 : 50 % du coût de service courant du RRHQ, sujet aux maximums suivants : Année 2014 : 7,5 % Année 2015 : 8,5% Année 2016 et suivantes à 2018: hausse de 0,75 % du salaire par année et 0,50% pour les années suivantes AVEC UN COÛT DU SERVICE COURANT ANTICIPÉ À 28,4% en 2018 nous menant à une hausse de cotisation, pour atteindre 14,2% de notre salaire de base. LES FUTURS.ES RETRAITÉS.ES N AURONT PAS LE CHOIX que de couper dans les avantages offerts par le RRHQ afin de diminuer le coût du service courant. H-Q A DÉJÀ ANNONCÉ QU ELLE SOUHAITERAIT BAISSER LE COÛT DU SERVICE COURANT À 18%. Fin des mesures temporaires à la fin de la dernière période de paie 2015 (fin des deux rentes de raccordement de 55 ans à 60 ans et de 60 ans à 65 ans fin du minimum d âge). La fin des rentes de raccordement signifie UNE PERTE MOYENNE DE 5 000$ PAR ANNÉE de l âge de la retraite jusqu à 60 ans et DE 2 500$ de 60 ANS jusqu à 65 ans. C est aussi LE RETOUR AU MINIMUM D ÂGE À 55 ANS, UNE MESURE QUI SERA EFFECTIVE POUR TOUT LE MONDE EN 2016 SAUF POUR LES PERSONNES DÉJÀ QUALIFIÉES À LA SIGNATURE. Le gel des salaires (2014 et 2015) aurait un impact sur la moyenne des 5 meilleures années de salaire pour le calcul de vos prestations à la retraite Le gel des salaires en 2014 et 2015 et l absence de la prime de 4,2% en 2014 pour le calcul des 5 meilleurs années pour déterminer les prestations à la retraite aura un impact sur les prestations de ceux et celles qui prendront leur retraite dans les années qui incluront 2014 et

2 Maintien du paiement des déficits par H-Q, tant pour le passé que pour le futur; Maintien des dispositions actuelles de la <banque> quant aux cotisations d amortissement de déficit de solvabilité sur une base permanente. Dans le cas où la situation économique s améliorerait et que le régime de retraite engrangerait des surplus avec un service courant anticipé à 28,4%: Nous aurions tout de même à payer 14,2% sur notre salaire, soit $ par année comparativement à 7.5% aujourd hui. LE MAINTIEN DE LA BANQUE C EST PAYANT POUR HQ Hydro-Québec prévoit qu en 2015, elle aura prêté (clause banquier) l équivalent de millions à un taux de rendement moyen de 8 %. * LA SITUATION EN MILLIONS TIRÉE DES DÉPÔTS D HYDRO-QUÉBEC Année Cotisations patronales S.O supplémentaires Cotisation d amortissement S.O. 149M 370M 350M 386M 394M 548M de déficit Intérêt chargé par H-Q 26M (149M) 153M 254M 100M 313M 234M Taux d intérêt chargé H-Q 4,3% (-18,9%) 16,4% 13,7% 4,3% 10,3% Les cotisations patronales supplémentaires ne font plus partie du calcul de la banque. L intérêt chargé par Hydro- Québec est de l ordre 8% par année en moyenne. Pour la période 2009 à 2015, ÇA REPRÉSENTE UNE SOMME DE 1,1 MILLIARD EN INTÉRÊT À PAYER À MÊME NOTRE RÉGIME DE RETRAITE. AUCUNE MESURE N EST PRISE AFIN D ALLÉGER CE FARDEAU. Banque au 31 décembre 626M 834M 1543M 2296M 2898M 3700M 4556M 4843M 5138M (déficits accumulés) Écart +/- +33% +85% +49% +26% +27% +23% +6,3% +6% N.B Advenant une amélioration significative de la situation financière du régime, Hydro-Québec pourrait se retrouver avec l équivalent d un congé de cotisation. Les intérêts dus à l employeur couvriraient amplement sa contribution au régime (EX : 2013/234 MILLIONS D INTÉRÊTS POUR 176 MILLIONS DE CONTRIBUTION). Paradoxalement, la dette contractée à l employeur pourrait continuer d augmenter. 2

3 Création d un comité conjoint de travail sur le RRHQ, pour la durée de la convention collective. Ce comité sera composé de représentants des syndicats et associations et de l'employeur, de même que leurs actuaires respectifs. Ce comité recommandera de réduire nos avantages à la retraite afin de diminuer le coût du service courant de 28,4% à 18%. Mandat du comité : analyser l incidence des modifications qui pourraient être apportées à l environnement législatif des régimes de retraite sur le RRHQ; proposer des ajustements aux droits et prestations du RRHQ qui pourraient être apportés aux dispositions touchant le coût du service courant en prenant en compte les éléments suivants : le respect du partage de coût 50/50; la pérennité et la viabilité du RRHQ EN CONSIDÉRANT QUE CE COMITÉ AURA SEULEMENT LE MANDAT DE PROPOSER (CONSEILLER, SUGGÉRER, OFFRIR) ET DE SE LIMITER AUX COÛTS DU SERVICE COURANT En aucun temps Hydro-Québec ne sera obligée d aborder la question du taux d intérêt qui est chargé dans la clause banquier QUI A COÛTÉ 1.1 MILLIARD AU RRHQ DEPUIS 2009, AINSI QUE LE DÉFICIT DE 5.1 MILLIARDS EN HYDRO-QUÉBEC S ASSURE DE FAIRE PASSER NOS COTISATIONS À 14,2%, sans même savoir si les modifications de la loi sur les régimes de retraite nous mèneront vers un partage 50/50 et sans savoir si les mesures qui seront prévues dans cette loi pourrait être moins coercitive que cette entente, H-Q A TOUT À GAGNER! la gestion des risques, notamment la possibilité de créer un fonds de stabilisation. LA POSSIBILITÉ DE CRÉER UN FONDS DE STABILISATION CE N EST PAS UN ENGAGEMENT FERME Alors que depuis trois ans, nous sommes conscients que la création d un fonds de stabilisation est essentielle à la survie du régime de retraite, HYDRO-QUÉBEC NE VEUT PAS S ENGAGER; Hydro-Québec n a jamais consenti à la création de ce fonds en étant très consciente que le fait de maintenir la pression sur notre régime LA SERVIRA TRÈS BIEN DANS L OBJECTIF DE COUPER DANS NOS DROITS ET PRESTATIONS 3

4 le maintien de revenus de retraite adéquats; l équité intergénérationnelle. S IL Y A AUCUN ENGAGEMENT DE LA PART D HYDRO-QUÉBEC... POUR LA CRÉATION D UN FONDS DE STABILISATION À PARTIR DES ÉCONOMIES QUI POURRAIENT-ÊTRE RÉALISÉES AU NIVEAU DU SERVICE COURANT; POUR L'ABOLITION DE LA CLAUSE BANQUIER; POUR LA DIMINUTION DU TAUX D INTÉRÊT CHARGÉ AUX DÉFICITS ACCUMULÉS DE 5.1 MILLIARDS EN 2015; IL POURRAIT NE PLUS Y AVOIR DE REVENUS ADÉQUATS À LA RETRAITE, NI D ÉQUITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE ET SANS AUCUN DOUTE LA FACTURE SERA REFILÉE À LA RELÈVE. S il y a entente sur des ajustements aux droits et prestations du RRHQ réduisant ainsi le coût du service courant, 50% de cette réduction sera remise pour chacune des années où cette réduction est appliquée jusqu à la fin de l année Les parties conviendront également des modalités de cette remise, soit : En totalité en montant forfaitaire aux participants.es; En totalité dans un fonds de stabilisation, le cas échéant; En partie dans l une et l autre des possibilités mentionnées ci-dessus. La réduction du coût du service courant aux fins du calcul de cette remise n inclut pas la réduction du coût du service courant relative à la fin des mesures temporaires. Les économies réalisées à partir de la fin des rentes de raccordement et de la limite d âge ne pourront même pas servir au fonds de stabilisation, HYDRO-QUÉBEC AIME BIEN MIEUX SE SERVIR À PARTIR DES COUPURES RÉALISÉES SUR NOS DROITS ET PRIVILÈGES À LA RETRAITE : Aucune obligation des parties à créer un fonds de stabilisation; Seulement la part des employés.es pourrait servir à ce fonds; HYDRO-QUÉBEC N Y PARTICIPERAIT PAS, ELLE PRÉFÈRE LE MAINTIEN DE LA CLAUSE BANQUIER QUI EST BEAUCOUP PLUS AVANTAGEUSE POUR ELLE. LE MAINTIEN DE LA PRESSION SUR NOTRE RÉGIME DE RETRAITE PAR LE BIAIS DE LA CLAUSE BANQUIER, POURRAIT NOUS OBLIGER À COUPER DANS LE SERVICE COURANT ET AINSI FAIRE BAISSER LA COTISATION DE L EMPLOYEUR AU LIEU DE SERVIR AU FONDS DE STABILISATION. 4

5 Retrait des griefs sur le Programme de préparation à la retraite (PPR) PÉRENNITÉ DU RÉGIME Sans un engagement clair de créer une marge pour assurer la pérennité du régime, nous ferions preuve d irresponsabilité face à l ensemble des retraités.es et ceux et celles de demain. C est le premier constat retenu suite à la tournée de notre actuaire et mis de l avant par le SCFP à la commission parlementaire sur les régimes de retraite. Les présentes entente ne tiennent pas compte de notre souci d équité intergénérationnelle. NOUS DEVONS AGIR MAINTENANT POUR DEMAIN, C EST CE QUE NOUS AVONS CONVENU AVEC LES MEMBRES SI ON NE S ATTAQUE PAS À LA CLAUSE BANQUIER ET AUX INTÉRÊTS CHARGÉS AU RÉGIME DE RETRAITE, CE N EST PAS SEULEMENT LES FUTURS.ES RETRAITÉS.ES QUI POURRAIENT ÊTRE AFFECTÉS, MAIS AUSSI CEUX OU CELLES QUI SONT DÉJÀ À LA RETRAITE DANS UNE DES RECOMMANDATIONS ÉVOQUÉES DANS LE RAPPORT D AMOURS, IL EST SUGGÉRÉ DE METTRE FIN À CERTAINS DROITS ACQUIS DES PERSONNES RETRAITÉES AFIN D ALLÉGER LE POIDS DE LA DETTE. RAPPORT D AMOURS Régler les déficits des régimes Pour régler les déficits des régimes, le comité d experts recommande que les parties au régime de retraite aient à leur disposition des possibilités de restructuration des régimes, durant une période de cinq ans. Ces possibilités seraient exercées par négociation entre les parties. Elles permettraient de recadrer la notion de droits acquis. Certaines prestations seraient réexaminées dans le cadre de la négociation, en fonction de la capacité de payer des employeurs et des employés. Néanmoins, la promesse de base des régimes à prestations déterminées soit la rente établie en pourcentage du salaire et en fonction du nombre d années travaillées serait protégée. En outre, il n est pas question de réduire la rente en cours de versement. Si les négociations n aboutissaient pas à un accord dans un délai de trois ans, l employeur pourrait procéder au cours des deux dernières années de la période de cinq ans à des modifications unilatérales sur l indexation, à certaines conditions précises. Parmi ces conditions, l employeur devrait verser un montant réduisant le déficit dans la même proportion. DONC o Avec un coût de service courant anticipé de 28,4%; o Avec un déficit accumulé de 5.1 milliards en 2015; o Avec des intérêts de 300 millions par année. IL SUFFIRAIT D UNE AUTRE CRISE ÉCONOMIQUE POUR REMETTRE EN QUESTION L ENSEMBLE DE NOTRE RÉGIME DE RETRAITE AINSI QUE LES PRESTATIONS DES PERSONNES QUI SONT PRÉSENTEMENT À LA RETRAITE. EST-CE RESPONSABLE DE TOUT PELLETER PAR EN AVANT? 5

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE SOMMAIRE La rente longévité Loi RCR : - La fin des mesures de financement particulières dans les régimes du secteur public Une capitalisation renforcée - Une solvabilité allégée - Les valeurs de transfert

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Agenda La toile de fond La démarche Les positions syndicales et patronales Le projet

Plus en détail

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Le 2 février 2012 CREPUQ PRÉSENTATION DE LA CREPUQ AU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SPEAKER(S)/CONFÉRENCIER(S) : Jérôme Savard, FICA, FSA Directeur principal, actuariat, tarification et performance

Plus en détail

Fonds de stabilisation et rejette toute approche d un régime de retraite «à deux vitesses». C est un tournant décisif. La négociation est relancée.

Fonds de stabilisation et rejette toute approche d un régime de retraite «à deux vitesses». C est un tournant décisif. La négociation est relancée. Entente du 2828-11 11--2012 Entre la ville de Montréal et le Syndicat des cols bleus sur le RÉGIME DE RETRAITE Régime de retraite ET et le renouvellement de la CONVENTION COLLECTIVE 3 2017 7 Convention

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LA FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FIQ) LA FÉDÉRATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT (FAE) POUR LES

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ

Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ MESURES D ALLÉGEMENT ET NOUVELLES MESURES PERMANENTES SUR LE FINANCEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE Présentation de Réjean Bellemare, Service de la recherche de la FTQ 2005 Une première vague de mesures temporaires

Plus en détail

Assemblée générale du 5 décembre 2013. Le RRUQ. Définition et fonctionnement SPP UQAC

Assemblée générale du 5 décembre 2013. Le RRUQ. Définition et fonctionnement SPP UQAC Assemblée générale du 5 décembre 2013 Le RRUQ Définition et fonctionnement 1 Le RRUQ Le RRUQ est le régime de retraite de l Université du Québec. Tous les professionnels, employés de soutien et professeurs

Plus en détail

Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime Étape 1 Discussions préliminaires avec sous-comité

Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime Étape 1 Discussions préliminaires avec sous-comité PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime 1 Discussions préliminaires avec sous-comité Préparé par Conrad Ferguson 12 mai 2011

Plus en détail

Les régimes de retraite Mise en contexte

Les régimes de retraite Mise en contexte Février 2013 Février 2013 Les régimes de retraite Mise en contexte Régie des rentes du Québec et Pension de la sécurité de la vieillesse REER individuel ou collectif Régime de retraite à cotisations déterminées

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LAVAL

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LAVAL Séance publique RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LAVAL Loi 3 - Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal 19

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013 RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS Analyse et recommandations 18 avril 2013 Un rapport de concertation, de réflexion et d audace 7 experts 18 mois de travail 22 groupes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage»

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» COMMUNIQUÉ Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27 AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» Chères consoeurs, Chers confrères, MODIFICATIONS AU RÉGIME DE RETRAITE (RREGOP) Le 22 septembre

Plus en détail

R-3492-2002 - Phase 2 CRÉDIT DE RETRAITE. Original : 2003-08-14 HQD-5, Document 11 Page 1 de 5

R-3492-2002 - Phase 2 CRÉDIT DE RETRAITE. Original : 2003-08-14 HQD-5, Document 11 Page 1 de 5 CRÉDIT DE RETRAITE Page de Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie des

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus

La retraite. n est pas un privilège! Avant-propos. Qu est-ce que le RREGOP? En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus En savoir plus sur le RREGOP pour mettre fin aux malentendus La retraite n est pas un privilège! Fascicule 1 Avantpropos Depuis plusieurs mois déjà, de grands médias tirent à boulets rouges sur les régimes

Plus en détail

Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic

Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic Mémoire présenté à la Commission des finances publiques Par le Front commun : Le Secrétariat intersyndical des

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR:

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR: POUR: Québec POUR LE COMPTE DES GROUPES SYNDICAUX QU ILS REPRÉSENTENT LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7)

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite relativement au financement et à la restructuration

Plus en détail

APPENDIcE «M» RÉgIME D ASSURANcE SALAIRE EN cas D INVALIDITÉ DE LONgUE DURÉE 1. Hydro-Québec 2. But du régime 3. Assureur 4.

APPENDIcE «M» RÉgIME D ASSURANcE SALAIRE EN cas D INVALIDITÉ DE LONgUE DURÉE 1. Hydro-Québec 2. But du régime 3. Assureur 4. APPENDICE «m» régime d assurance salaire en cas d invalidité de longue durée 1. Hydro-Québec Date de mise en vigueur : 1 er janvier 1977 Ce document est publié à titre d information et ne constitue pas

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA)

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA) PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA) PAR : Alain Proulx, président Syndicat National des employés de l aluminium d Arvida (FSSA) et Pierre Bergeron, actuaire

Plus en détail

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche Rapport de la situation financière Présenté au conseil municipal le 19 janvier 2015 Numéro d enregistrement auprès de l Agence du revenu du Canada 0395541 Numéro d enregistrement auprès de la Régie des

Plus en détail

RREGOP Notions de base

RREGOP Notions de base Document 2 RREGOP Notions de base Années de services Aux fins d admissibilité Toutes les années reconnues aux fins de calcul Tout le service ajouté depuis 1987 Aux fins de calcul Années cotisées Périodes

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite Préparation à la retraite RÉGIME DE RETRAITE DE LA CORPORATION DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE 2 novembre 2010 Objectifs de la séance Vous aider à mieux comprendre les enjeux de la retraite et à mieux vous préparer

Plus en détail

Avantages sociaux futurs

Avantages sociaux futurs Avantages sociaux futurs Traitement comptable des obligations émises en vertu du projet de loi (PL) 54 État de la situation L article 255 du PL 54 (voir l annexe A) permet l émission d une obligation municipale

Plus en détail

Projet de loi n o 3 (2014, chapitre 15)

Projet de loi n o 3 (2014, chapitre 15) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 3 (2014, chapitre 15) Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Mémoire de l Association canadienne des gestionnaires de caisses de retraite («PIAC»)

Mémoire de l Association canadienne des gestionnaires de caisses de retraite («PIAC») Mémoire de l Association canadienne des gestionnaires de caisses Présenté à la Commission des Finances publiques Consultations particulières sur le rapport «Innover pour pérenniser le système de retraite»

Plus en détail

DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!!

DANS LE CADRE D UNE NÉGOCIATION ANTICIPÉE C EST INACCEPTABLE!!! 3. LES AVANTAGES SOCIAUX Assurance vie Application au 1 er juillet 2014 des régimes actuellement applicables aux syndicats 4785 et SPSI. Régime d assurance vie collective de base (AVCB) (participation

Plus en détail

Des options pour conserver nos régimes

Des options pour conserver nos régimes Des options pour conserver nos régimes Présentation au Séminaire 2009 de la FTQ par Michel Lizée SCFP, section locale 1294 (FTQ) Service aux collectivités (UQAM) Avril 2009 Rendement net sur base de solvabilité

Plus en détail

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite Le Régime de retraite d Hydro-Québec Sommaire des dispositions connaître pour mieux votre régime de retraite Voici le sommaire des principales dispositions du règlement 734 du Régime de retraite d Hydro-Québec

Plus en détail

CFP 059M C.P. Rapport D Amours

CFP 059M C.P. Rapport D Amours Mémoire du Régime de retraite de l Université du Québec (RRUQ) sur le rapport du Comité D Amours Mémoire déposé à la Commission des finances publiques le 22 août 2013 CFP 059M C.P. Rapport D Amours Table

Plus en détail

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE 12 juin 2008 Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) 301-1411, rue

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (CSN) LA FÉDÉRATION

Plus en détail

Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite. 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER)

Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite. 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER) Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER) 2) RRQ : Régime public québécois de retraite TC : 5,175 % X salaire max.

Plus en détail

Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs. Le 30 novembre 2013

Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs. Le 30 novembre 2013 Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs Le 30 novembre 2013 Régimes de retraite sont déficitaires sur base de continuité (environ S - 25 000 000 $, P - 54 000 000 $) Régimes bénéficient

Plus en détail

Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé

Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite principalement quant au financement des régimes de retraite à prestations déterminées

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Projet de loi n 75. Mémoire. Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Projet de loi n 75. Mémoire. Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM) CET - 016M C.P. P.L. 75 Régimes de retraite à prestations déterminées du secteur universitaire Projet de loi n 75 Mémoire du Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal

Plus en détail

La viabilité des régimes de retraite

La viabilité des régimes de retraite La viabilité des régimes de retraite Rendre les régimes de retraite du secteur public plus sécuritaires et abordables gov.pe.ca/pensionplans Message du ministre Les deux grands régimes de retraite du secteur

Plus en détail

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011 Sous-secrétariat aux politiques de rémunération et à la coordination intersectorielle des négociations MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT DOCUMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation P.9.1 Régime de retraite des membres du syndicat des chauffeurs d autobus de la STRSM Rapport de la situation financière fondé sur les conclusions de l évaluation actuarielle visée par la Loi découlant

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL

MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES CONSULTATIONS PARTICULIÈRES SUR LE RAPPORT INNOVER POUR PÉRENNISER LE SYSTÈME DE RETRAITE (COMITÉ D AMOURS) AOÛT 2013 Table

Plus en détail

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Contrat d assurance avec SSQ Groupe financier Session du conseil fédéral Du 18 au 22 novembre 2013 Hôtel Delta, Sherbrooke Soumis aux délégué-es

Plus en détail

Guide. d administration

Guide. d administration Guide d administration Mai 2007 Cette publication a été préparée par le Service des communications. La forme masculine utilisée à certains endroits désigne aussi bien les femmes que les hommes. Dépôt légal

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

Le risque de négociation dans la gouvernance des régimes de retraite

Le risque de négociation dans la gouvernance des régimes de retraite dans la des Professeur au département des relations industrielles Université Laval frederic.hanin@rlt.ulaval.ca 30 mars 2015 - InterContinental Montréal, 14h10 Introduction Cette communication porte sur

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

Services Financiers Dominique Leblanc inc.

Services Financiers Dominique Leblanc inc. OFFRE DE SERVICES POUR LES PERSONNES EN AFFAIRES S il y a un élément pour lequel vous vous êtes investis au maximum, c est bien l entreprise que vous dirigez aujourd hui. Nos solutions peuvent vous aider

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

Régime de retraite par financement salarial - FTQ Par Alain Poirier, président du comité de retraite RRFS-FTQ

Régime de retraite par financement salarial - FTQ Par Alain Poirier, président du comité de retraite RRFS-FTQ Régime de retraite par financement salarial - FTQ Par Alain Poirier, président du comité de retraite RRFS-FTQ Notre retraite : prendre en main COLLECTIVEMENT notre avenir 23 mars 2011 1 Séminaire FTQ

Plus en détail

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES»

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» Vous songez à signer une entente de retraite progressive ou vous bénéficiez déjà d une entente. Il est important de connaître les avantages de cette

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises Par Patricia PENGOV GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises I. Mise en place d une obligation en matière de prévoyance

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation P.5.1 Régime de retraite des employés syndiqués de bureau du RTL Rapport de la situation financière fondé sur les conclusions de l évaluation actuarielle visée par la Loi découlant du projet de Loi n 3

Plus en détail

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance

Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Comment gérer les retours au travail Les clauses d'assurance Denis Gobeille, M. Sc. R.I. Conseiller en ressources humaines agréé Conseiller en régimes d assurance collective Agir face à l'invalidité en

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT MARGE ATOUT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN

ASSURANCE PRÊT MARGE ATOUT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN ASSURANCE PRÊT MARGE ATOUT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN LA MARGE ATOUT VOUS OFFRE LA LIBERTÉ, L ASSURANCE PRÊT MARGE ATOUT LA PRÉSERVE! Vous avez choisi la marge Atout pour toute la liberté qu elle

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Proposition n o 8 Assemblée régionale Région 2 Montréal-Laval

Proposition n o 8 Assemblée régionale Région 2 Montréal-Laval Suivi du Conseil syndical de novembre 2010 Proposition n o 8 Assemblée régionale Région 2 Montréal-Laval Proposé par le confrère Yvon Brault Appuyé par le confrère Réal Quesnel Que le SFPQ produise rapidement

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

Régime de retraite individuel

Régime de retraite individuel Régime de retraite individuel Préparée pour : 30 mars, 2010 Madame Hélène Vestie François Forget Directeur administratif Stratégie financière Impact inc. 485, rue McGill bureau 400 Montréal, Québec Téléphone

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail

Négociations. Document de consultation sur l entente de table centrale JUILLET 2010 CSN FÉDÉRATION DES PROFESSIONNÈLES

Négociations. Document de consultation sur l entente de table centrale JUILLET 2010 CSN FÉDÉRATION DES PROFESSIONNÈLES Négociations Document de consultation sur l entente de table centrale JUILLET 2010 CSN FÉDÉRATION DES PROFESSIONNÈLES 3 Camarades, Introduction La crise financière de 2008 continue de faire des ravages

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PREAMBULE Constatant l hétérogénéité des dispositifs de Compte Epargne Temps existant à ce jour dans l entreprise GDF SUEZ

Plus en détail

SECTEUR DE LA RÉMUNÉRATION ET DES AVANTAGES SOCIAUX

SECTEUR DE LA RÉMUNÉRATION ET DES AVANTAGES SOCIAUX Volume 16, numéro 5 Le 22 janvier 2014 SECTEUR DE LA RÉMUNÉRATION ET DES AVANTAGES SOCIAUX MODIFICATIONS AUX PRIMES D ASSURANCE TABLEAU DES PRIMES PAR 14 JOURS POUR L ANNÉE 2014 PRIMES APPLICABLES À LA

Plus en détail

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente?

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente? La force du nombre Depuis plusieurs années, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise afin d offrir les meilleurs avantages possibles

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

février 1967, près de et enseignants font la eu 40 jours de grève chez les enseignantes et 1968. Difficultés de Corporation a décidé

février 1967, près de et enseignants font la eu 40 jours de grève chez les enseignantes et 1968. Difficultés de Corporation a décidé Rondes Contexte Moyens de pression et lois spéciales 1967-1969 Le Québec est en pleine Entre le mémo de Révolution tranquille 1966 et le mois de Le ministère de février 1967, près de l Éducation vient

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Pensions: idées pour une réforme réussie

Pensions: idées pour une réforme réussie Pensions: idées pour une réforme réussie Jean Hindriks Les constats Un système sous haute tension Notre système de pension subit une triple pression : démographique, sociale et budgétaire. Entre 1967 et

Plus en détail

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES

PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES PROTÉGEONS LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES Par : Pierre-Guy Sylvestre Service de la recherche Syndicat canadien de la fonction publique 2 Protégeons les régimes de retraite à prestations

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE

PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE Comité de Groupe du 10 décembre 2014 Le projet Protection

Plus en détail

Les défis du deuxième pilier pour les salariés

Les défis du deuxième pilier pour les salariés Jean-Michel Kupper Administrateur Directeur AG Employee Benefits & HC Les défis du deuxième pilier pour les salariés 1 29/04/2015 Ordre du jour Les défis de la pension légale Les défis du deuxième pilier

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Régimes de retraite à cotisation déterminée (CD) et à prestation cible (PC)

Régimes de retraite à cotisation déterminée (CD) et à prestation cible (PC) Régimes de retraite à cotisation déterminée (CD) et à prestation cible (PC) Colloque sur l état des régimes de retraite Conseil du patronat du Québec 12 juin 2012 1 Régimes de retraite à cotisation déterminée

Plus en détail

Gouvernance des régimes de retraite

Gouvernance des régimes de retraite Cercle finance du Québec Gouvernance des régimes de retraite face à la gestion des risques : Le grand réveil Gérer les risques des régimes matures René Beaudry 26 novembre 2015 5 éléments clés du PL57

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

ACCORD DU 25 AVRIL 2012

ACCORD DU 25 AVRIL 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 3017. PORTS ET MANUTENTION (15 avril 2011) ACCORD

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN

ASSURANCE PRÊT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN ASSURANCE PRÊT ON VOUS ASSURE TOUT NOTRE SOUTIEN VOUS POUVEZ COMPTER SUR L ASSURANCE PRÊT! Comment faire face à vos obligations financières si une maladie ou un accident vous empêche de travailler? Comment

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 27 mai 1998 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 Le rapport IDA-FiSo2 et les thèmes principaux du Conseil fédéral concernant la 1ère révision de la LPP 1. Le Conseil fédéral est en train de

Plus en détail