LA SÉCURITÉ DES DONNÉES PERSONNELLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA SÉCURITÉ DES DONNÉES PERSONNELLES"

Transcription

1 LA SÉCURITÉ DES DONNÉES PERSONNELLES Éditin 2010

2 Smmaire Avant-prps page 1 Intrductin page 3 Termes & définitins page 5 Fiche n 1 - Quels risques? page 6 Fiche n 2 L authentificatin des utilisateurs page 9 Fiche n 3 La gestin des habilitatins & la sensibilisatin des utilisateurs page 11 Fiche n 4 La sécurité des pstes de travail page 15 Fiche n 5 - Cmment sécuriser l infrmatique mbile? page 17 Fiche n 6 - Les sauvegardes et la cntinuité d activité page 18 Fiche n 7 - La maintenance page 20 Fiche n 8 La tracabilité et la gestin des incidents page 22 Fiche n 9 La sécurité des lcaux page 24 Fiche n 10 La sécurité du réseau infrmatique interne page 25 Fiche n 11 La sécurité des serveurs et des applicatins page 28 Fiche n 12 - La sus-traitance page 30 Fiche n 13 - L archivage page 32 Fiche n 14 - L échange d infrmatins avec d autres rganismes page 34 Fiche n 15 - Les dévelppements infrmatiques page 37 Fiche n 16 L annymisatin page 38 Fiche n 17 Le chiffrement page 40 Acrnymes page 43 Annexes page 44 Ce guide est téléchargeable sur le site Internet de la CNIL :

3 Avant-prps La place grandissante de l infrmatique dans tutes les sphères de ntre sciété entraîne la prductin, le traitement et la disséminatin d un nmbre crissant de dnnées persnnelles. Les menaces pesant sur les systèmes et réseaux d infrmatin incluent la fraude infrmatique, le déturnement de finalité, la captatin frauduleuse, la perte de dnnées, le vandalisme, u encre les sinistres les plus fréquents, tels que l incendie u l inndatin. La li «infrmatique et libertés» impse que les rganismes mettant en œuvre des traitements u dispsant de fichiers de dnnées en garantissent la sécurité. Par sécurité des dnnées, n entend l ensemble des «précautins utiles, au regard de la nature des dnnées et des risques présentés par le traitement», pur ntamment, «empêcher que les dnnées sient défrmées, endmmagées, u que des tiers nn autrisés y aient accès.» (Art.34 li IL). Cette sécurité se cnçit pur l ensemble des prcessus relatifs à ces dnnées, qu il s agisse de leur créatin, leur utilisatin, leur sauvegarde, leur archivage u leur destructin et cncerne leur cnfidentialité, leur intégrité, leur authenticité et leur dispnibilité. Ce guide s adresse à tut respnsable de traitement ainsi qu à tute persnne dispsant d un minimum de cnnaissances infrmatiques (administrateur système, dévelppeur, respnsable de la sécurité des systèmes d infrmatin, utilisateur ) et suhaitant évaluer le niveau de sécurité dnt dit bénéficier tut traitement de dnnées à caractère persnnel. Il présente un ensemble de précnisatins essentielles regrupées par fiches thématiques cncernant la sécurité de dnnées à caractère persnnel. Chaque fiche est structurée en tris sectins : - les précautins élémentaires ; - ce qu il ne faut pas faire ; - pur aller plus lin. La sectin «Pur aller plus lin» recmmande des mesures additinnelles aux précautins élémentaires. Parmi l ensemble des précnisatins, certaines snt issues de bnnes pratiques en matière de gestin de la sécurité des systèmes d infrmatins, tandis que d autres résultent des règles relatives à la prtectin de dnnées à caractère persnnel du fait de la spécificité de ces infrmatins. A V A N T - P R O P O S 1

4 Ce premier guide «sécurité» est évidemment perfectible. Aussi, le lecteur ne devra-t-il pas hésiter à nus cntacter pur nus transmettre ses prpsitins en la matière. Bien entendu, aux yeux des experts et des prfanes, ce guide ne répndra pas cmplètement à leurs attentes, jugeant qu il ne va pas assez u trp lin. J espère néanmins qu il satisfera au plus grand nmbre, et je peux d res et déjà annncer qu un dcument plus élabré est en curs de préparatin. A V A N T - P R O P O S Alex TÜRK Président de la CNIL La Cmmissin Natinale de l Infrmatique et des Libertés La CNIL, autrité administrative indépendante, est chargée de veiller au respect des dispsitins de la li. A ce titre, elle assure des missins d infrmatin, de cnseil, d expertise et de veille technlgique. La CNIL dispse de puvirs particuliers pur faire respecter la li : elle cntrôle la mise en œuvre des fichiers infrmatiques et peut également prcéder à des vérificatins sur place. L ensemble de ces infrmatins est également dispnible sur le site Internet de la CNIL : G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 2

5 Intrductin Sécuriser un système infrmatique nécessite de prendre en cmpte tus les aspects de sa gestin. Cette sécurité passe par le respect de bnnes pratiques et le maintien de l util infrmatique à l état de l art quant aux attaques dnt il peut faire l bjet. Tutefis, cette sécurité ne sera effective qu à cnditin de faire preuve de rigueur ntamment dans la délivrance (et le retrait) des habilitatins ainsi que dans le traitement des inévitables incidents. Afin de garantir que chaque utilisateur du système infrmatique n accède qu aux dnnées qu il a besin de cnnaître, deux éléments snt nécessaires : - la remise d un identifiant unique à chaque utilisateur asscié à un myen de s authentifier : une méthde d authentificatin ; - un cntrôle a priri de l accès aux dnnées pur chaque catégrie d utilisateurs : une gestin des habilitatins. La prtectin de dnnées cncernant des persnnes impse en plus que celles-ci sient : - «cllectées et traitées de manière lyale et licite» (Art. 6 al.1 li I&L) - «cllectées pur des finalités déterminées, explicites et légitimes et ne sient pas traitées ultérieurement de manière incmpatible avec ces finalités» (Art. 6 al.2 li I&L). Ces bligatins ne peuvent s apprécier qu à travers l usage qui est fait du système infrmatique. Par cnséquent, il est nécessaire de prcéder à une jurnalisatin, c est-à-dire l enregistrement des actins de chaque utilisateur sur le système pendant une durée définie. En utre, la li Infrmatique et Libertés dispse que les dnnées sient «exactes, cmplètes et si nécessaires mises à jur.» (Art. 6 al.4 li I&L). Ces bligatins nécessitent que les systèmes d infrmatin prévient des mécanismes garantissant l intégrité des dnnées. La li dispse également que ces dnnées sient «cnservées sus une frme permettant l identificatin des persnnes cncernées pendant une durée qui n excède pas la durée nécessaire aux finalités pur lesquelles elles snt cllectées et traitées» (Art. 6 al.5 li I&L). Les systèmes divent dnc prévir la suppressin, l archivage, u encre l annymisatin de ces dnnées, lrsque leur durée de cnservatin est atteinte. Enfin, gérer les risques cnstitue un myen efficace de prtéger les «libertés et drits fndamentaux des persnnes physiques, ntamment leur vie privée, à l égard du traitement des dnnées à caractère persnnel» (article premier de la Directive 95/46/CE). I N T R O D U C T I O N 3

6 Pur rappel, la CNIL peut prcéder à des vérificatins sur place. En utre, la frmatin restreinte peut prnncer diverses sanctins graduées : avertissement, mise en demeure, sanctins pécuniaires, injnctin de cesser le traitement. Le mntant des sanctins pécuniaires peut atteindre eurs lrs du premier manquement cnstaté puis eurs, u 5% du chiffre d affaire hrs taxes du dernier exercice, dans la limite de eurs, s il s agit d une entreprise. Le mntant de ces sanctins est «prprtinné à la gravité des manquements cmmis et aux avantages tirés de ce manquement». La CNIL peut également dénncer pénalement les infractins à la li dnt elle a cnnaissance au Prcureur de la République. I N T R O D U C T I O N G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 4

7 Termes & définitins Authentificatin : «l authentificatin a pur but de vérifier l identité dnt une entité se réclame. Généralement l authentificatin est précédée d une identificatin qui permet à cette entité de se faire recnnaître du système par un élément dnt n l a dté. En résumé, s identifier c est cmmuniquer sn identité, s authentifier c est apprter la preuve de sn identité.» (ANSSI Agence Natinale de la Sécurité des Sustèmes d Infrmatin). Destinataire des dnnées : «tute persnne habilitée à recevir cmmunicatin de ces dnnées autre que la persnne cncernée, le respnsable du traitement, le sus-traitant et les persnnes qui, en raisn de leurs fnctins, snt chargées de traiter les dnnées» (Art. 3 li I&L). Dnnée à caractère persnnel : «tute infrmatin relative à une persnne physique identifiée u qui peut être identifiée, directement u indirectement, par référence à un numér d identificatin u à un u plusieurs éléments qui lui snt prpres. Pur déterminer si une persnne est identifiable, il cnvient de cnsidérer l ensemble des myens en vue de permettre sn identificatin dnt dispse u auxquels peut avir accès le respnsable du traitement u tute autre persnne» (Art. 2 li I&L). Dnnées sensibles : les «dnnées à caractère persnnel qui fnt apparaître, directement u indirectement, les rigines raciales u ethniques, les pinins plitiques, philsphiques u religieuses u l appartenance syndicale des persnnes, u qui snt relatives à la santé u à la vie sexuelle de celles-ci» (Art. 8 li I&L). Respnsable de traitement : «la persnne, l autrité publique, le service u l rganisme qui détermine les finalités et les myens dudit traitement, sauf désignatin expresse par des dispsitins législatives u réglementaires relatives à ce traitement» (Art. 3 li I&L). Tiers : la persnne physique u mrale, l autrité publique, le service u tut autre rganisme autre que la persnne cncernée, le respnsable du traitement, le sus-traitant et les persnnes qui, placées sus l autrité directe du respnsable du traitement u du sus-traitant, snt habilitées à traiter les dnnées (directive 95/46/CE). Traitement : sauf mentin explicite, un traitement s entend dans ce dcument cmme un traitement de dnnées à caractère persnnel. Traitement de dnnées à caractère persnnel : «tute pératin u tut ensemble d pératins prtant sur de telles dnnées, quel que sit le prcédé utilisé, et ntamment la cllecte, l enregistrement, l rganisatin, la cnservatin, l adaptatin u la mdificatin, l extractin, la cnsultatin, l utilisatin, la cmmunicatin par transmissin, diffusin u tute autre frme de mise à dispsitin, le rapprchement u l intercnnexin, ainsi que le verruillage, l effacement u la destructin» (Art. 2 li I&L). T E R M E S & D E F I N I T I O N S 5

8 Fiche n 1 - Quels risques? La gestin des risques permet au respnsable de traitement d identifier quelles snt les précautins utiles à prendre «au regard de la nature des dnnées et des risques présentés par le traitement, pur préserver la sécurité des dnnées et, ntamment, empêcher qu elles sient défrmées, endmmagées, u que des tiers nn autrisés y aient accès» (article 34 de la Li du 6 janvier 1978 relative à l infrmatique, aux fichiers et aux libertés). La Directive eurpéenne Infrmatique et Libertés de 1995 précise encre que la prtectin des dnnées persnnelles nécessite de prendre des «mesures techniques et d rganisatin apprpriées» (Article 17). Une telle apprche permet en effet une prise de décisin bjective et la déterminatin de mesures parfaitement adaptées à sn cntexte. Un risque est un scénari qui cmbine une situatin crainte (atteinte de la sécurité des traitements et ses cnséquences) avec tutes les pssibilités qu elle survienne (menaces sur les supprts des traitements). On estime sn niveau en termes de gravité (ampleur et nmbre des impacts) et de vraisemblance (pssibilité/prbabilité qu il se réalise). F I C H E N 1 - Q U E L S R I S Q U E S Les précautins élémentaires L étude des risques dit être frmalisée dans un dcument cmplet. Cette étude devra être mise à jur de manière régulière seln les évlutins du cntexte et dit : recenser les fichiers et dnnées à caractère persnnel (ex : fichiers client, cntrats ) et les traitements assciés, autmatisés u nn, en identifiant les supprts sur lesquels repsent ces traitements : - les matériels (ex : serveur de gestin des ressurces humaines, CD- ROM ) ; - les lgiciels (ex : système d explitatin, lgiciel métier ) ; - les canaux de cmmunicatin (ex : fibre ptique, Wifi, Internet ) ; - les supprts papier (ex : dcument imprimé, phtcpie ). déterminer cmment la vie privée des persnnes purrait être affectée par le biais de ces supprts. Pur chaque traitement, identifier et classer seln leur gravité les impacts sur la vie privée des persnnes en cas d atteinte à : - la cnfidentialité (ex : usurpatins d identités cnsécutives à la divulgatin des fiches de paie de l ensemble des salariés d une entreprise) ; G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 6

9 - la dispnibilité (ex : nn détectin d une interactin médicamenteuse du fait de l impssibilité d accéder au dssier électrnique du patient) ; - l intégrité (ex : mdificatin des jurnaux d accès dans le but de faire accuser une persnne à trt). Étudier les menaces qui pèsent sur chaque supprt et les hiérarchiser seln leur prbabilité d ccurrence (vraisemblance). Exemples de menaces : vl d un PC prtable, cntagin par un cde malveillant, saturatin des canaux de cmmunicatin, phtcpie de dcuments papier ). Une liste cmplète de menaces est furnie en annexe 1. Étudier les risques Cmbiner chaque impact avec les menaces qui le cncerne. Hiérarchiser les risques ainsi btenus seln leur gravité et leur vraisemblance. Mettre en œuvre des mesures de sécurité Déterminer les mesures de sécurité pur réduire, transférer u éviter les risques. Les fiches pratiques de ce guide dnnent des exemples cncrets de mesures destinées à cuvrir les bligatins issues de la li infrmatique et libertés : cnfidentialité, intégrité, qualité des dnnées, cnservatin, recueil du cnsentement. F I C H E N 1 - Q U E L S R I S Q U E S Ce qu il ne faut pas faire Mener seul une étude de risques. Impliquer les acteurs les plus apprpriés à chaque étape (métiers, maîtrise d œuvre, respnsable du traitement ) afin de les sensibiliser aux risques, de les respnsabiliser dans leurs chix et de les faire adhérer aux mesures de sécurité qu ils aurnt chisies. Réaliser une étude trp détaillée. Il est aisé de se perdre dans un niveau de détail inapprprié. Celui-ci dit rester chérent avec la taille du sujet étudié, l bjectif de l étude et le niveau des risques. Chisir des mesures inapprpriées. Il faut déterminer les mesures nécessaires et suffisantes pur traiter les risques, et que celles-ci sient adaptées aux cntraintes de l étude (budgétaires, techniques ). 7

10 Pur aller plus lin L étude des risques permet de déterminer des mesures de sécurité à mettre en place. Il cnvient dnc de prévir un budget pur leur mise en œuvre. L empli d une véritable méthde permet de dispser d utils pratiques et d amélirer l exhaustivité et la prfndeur de l étude des risques. La bîte à utils d EBIOS 1 peut être utilisée à cet effet En fnctin des myens dispnibles, il peut également être utile de prévir : - la frmatin des persnnes chargées de réaliser les études de risques ; - un audit sécurité du système d infrmatin. F I C H E N 1 - Q U E L S R I S Q U E S 1 - EBIOS Expressin des Besins et Identificatin des Objectifs de Sécurité est la méthde de gestin des risques publiée par l Agence natinale de la sécurité des systèmes d infrmatin (ANSSI) du Secrétariat général de la défense et de la sécurité natinale (SGDSN). EBIOS est une marque dépsée du SGDSN. G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 8

11 Fiche n 2 - Authentificatin des utilisateurs le respnsable d un système infrmatique dit être en mesure d assurer que chaque utilisateur du système n accède qu aux dnnées dnt il a besin pur l exercice de sa missin. Pur cela, chaque utilisateur dit être dté d un identifiant qui lui est prpre et dit s authentifier avant tute utilisatin des myens infrmatiques. Les mécanismes permettant de réaliser l authentificatin des persnnes snt catégrisés en tris familles seln qu ils fnt intervenir: - ce que l n sait, par exemple un mt de passe, - ce que l n a, par exemple une carte à puce, - une caractéristique qui nus est prpre, par exemple une empreinte digitale u encre une signature manuscrite. Pur rappel, la li Infrmatique et Libertés subrdnne l utilisatin de la bimétrie à l autrisatin préalable de la CNIL 2. L authentificatin d un utilisateur est qualifiée de frte lrsqu elle a recurs à une cmbinaisn d au mins deux de ces méthdes. Les précautins élémentaires A prps des identifiants (u lgins) des utilisateurs, ceux-ci divent, dans la mesure du pssible, être différents de ceux des cmptes définis par défaut par les éditeurs de lgiciels. Les cmptes par défaut divent être désactivés. Aucun cmpte ne devrait être partagé entre plusieurs utilisateurs. Dans le cas d une authentificatin des utilisateurs basée sur des mts de passe, leur mise en œuvre dit respecter les règles suivantes : - avir une taille de 8 caractères minimum ; - utiliser des caractères de types différents (majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux). Des myens mnémtechniques permettent de créer des mts de passe cmplexe, par exemple - en ne cnservant que les premières lettres des mts d une phrase ; - en mettant une majuscule si le mt est un nm (ex : Chef) ; - en gardant des signes de pnctuatin (ex : ) ; - en exprimant les nmbres à l aide des chiffres de 0 à 9 (ex : Un ->1) ; Exemple, la phrase «un Chef d Entreprise averti en vaut deux» crrespnd au mt de passe 1Cd Eaev2 ; - changer de mt de passe régulièrement (tus les 3 mis par exemple). Lrsque le renuvellement d un mt de passe est cnsécutif à un ubli, une fis que le mt de passe a été réinitialisé, l utilisateur dit être dans l bligatin de le changer dès sa première cnnexin afin de le persnnaliser. F I C H E N 2 - A U T H E N T I F I C A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S 2 - A ce sujet, cnsulter ntamment la fiche 12 la bimétrie sur le lieu de travail du Guide CNIL pur les emplyeurs et les salariés. 9

12 Ce qu il ne faut pas faire Cmmuniquer sn mt de passe à autrui ; stcker ses mts de passe dans un fichier en clair u dans un lieu facilement accessible par d autres persnnes ; utiliser des mts de passe ayant un lien avec si (nm, date de naissance ) ; utiliser le même mt de passe pur des accès différents ; cnfigurer les applicatins lgicielles afin qu elles permettent d enregistrer les mts de passe. Pur aller plus lin Cncernant les mécanismes d authentificatin, il est recmmandé de se référer aux règles et recmmandatins cncernant les mécanismes d authentificatin précnisées dans l annexe B3 du Référentiel Général de Sécurité 3. En cas d utilisatin de méthdes d authentificatin repsant sur des dispsitifs tels que des cartes à puce u des schémas d authentificatin mettant en œuvre des algrithmes cryptgraphiques, ceux-ci divent suivre les règles cncernant le chix et le dimensinnement des mécanismes cryptgraphiques précnisées dans l annexe B1 du Référentiel Général de Sécurité 4. Dans l éventualité d une authentificatin par des dispsitifs bimétriques il est nécessaire d effectuer une demande d autrisatin auprès de la CNIL. D une manière générale, la CNIL recmmande l utilisatin de bimétrie sans traces (cntur de la main, réseaux veineux ) u l enregistrement des empreintes digitales dans un supprt individuel. Cncernant des dispsitifs basés sur l empreinte digitale, il cnvient de se référer à la Cmmunicatin de la CNIL relative à la mise en œuvre de dispsitifs de recnnaissance par empreinte digitale avec stckage dans une base de dnnées situé à l adresse internet pur prendre cnnaissance de la dctrine de la CNIL en la matière. F I C H E N 2 - A U T H E N T I F I C A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 10

13 Fiche n 3 - Gestin des habilitatins & sensibilisatin des utilisateurs Chaque utilisateur du système ne dit puvir accéder qu aux dnnées dnt il a besin pur l exercice de sa missin. Cncrètement, cela se traduit par la mise en place d un mécanisme de définitin des niveaux d habilitatin d un utilisateur dans le système, et d un myen de cntrôle des permissins d accès aux dnnées. Il cnvient de veiller également à ce que les utilisateurs sient cnscients des menaces en termes de sécurité, ainsi que des enjeux cncernant la prtectin des dnnées persnnelles. Les précautins élémentaires Définir des prfils d habilitatin dans les systèmes en séparant les tâches et les dmaines de respnsabilité, afin de limiter l accès à des dnnées à caractère persnnel aux seuls utilisateurs dûment habilités. Supprimer les permissins d accès des utilisateurs dès qu ils ne snt plus habilités à accéder à un lcal u à une ressurce, ainsi qu à la fin de leur péride d empli. Dcumenter les prcédures d explitatin, les tenir à jur et les rendre dispnibles à tus les utilisateurs cncernés. Cncrètement, tute actin sur le système, qu il s agisse d pératins d administratin u de la simple utilisatin d une applicatin, dit être expliquée dans des dcuments auxquels les utilisateurs peuvent se référer. Rédiger une charte infrmatique et l annexer au règlement intérieur. F I C H E N 3 - G E S T I O N D E S H A B I L I T A T I O N S & S E N S I B I L I S A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S 11

14 Mdèle d une charte infrmatique : 1. Le rappel des règles de prtectin des dnnées et les sanctins encurues en cas de nn respect de la li. 2. Le champ d applicatin de la charte, qui inclut ntamment : - les mdalités d interventin du service de l infrmatique interne ; - les myens d authentificatin ; - les règles de sécurité auxquelles se cnfrmer, ce qui peut inclure par exemple de : - signaler au service infrmatique interne tute vilatin u tentative de vilatin suspectée de sn cmpte infrmatique et de manière générale tut dysfnctinnement ; - ne jamais cnfier sn identifiant/mt de passe à un tiers ; - ne pas mdifier les paramétrages du pste de travail ; - ne pas installer, cpier, mdifier, détruire des lgiciels sans autrisatin ; - verruiller sn rdinateur dès que l n quitte sn pste de travail ; - ne pas accéder, tenter d accéder, u supprimer des infrmatins qui ne relèvent pas des tâches incmbant à l utilisateur ; - définir les mdalités de cpie de dnnées sur un supprt externe, ntamment en btenant l accrd préalable du supérieur hiérarchique et en respectant des règles préalablement définies. 3. Les mdalités d utilisatin des myens infrmatiques et de télécmmunicatins mis à dispsitin cmme : - le pste de travail ; - les équipements nmades ; - l espace de stckage individuel ; - le réseau lcal ; - internet ; - la messagerie électrnique ; - le téléphne. 4. Les cnditins d administratin du système d infrmatin, et l existence, le cas échéant, de: - systèmes autmatiques de filtrage ; - systèmes autmatiques de traçabilité ; - gestin du pste de travail. 5. Les respnsabilités et sanctins encurues en cas de nn respect de la charte. F I C H E N 3 - G E S T I O N D E S H A B I L I T A T I O N S & S E N S I B I L I S A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 12

15 Ce qu il ne faut pas faire Définir des cmptes administrateur partagés par plusieurs persnnes. Pur aller plus lin Etablir, dcumenter et réexaminer une plitique de cntrôle d accès en rapprt avec la finalité du traitement. La plitique de cntrôle d accès dit inclure : - les prcédures d enregistrement et de radiatin des utilisateurs destinées à accrder et à retirer l accès au traitement ; - les mesures incitant les utilisateurs à respecter les bnnes pratiques de sécurité lrs de la sélectin et l utilisatin de mts de passe u d autres myens d authentificatin ; - les mesures permettant de restreindre et de cntrôler l attributin et l utilisatin des accès au traitement. Classifier les infrmatins de manière ntamment à indiquer si celles-ci snt des dnnées sensibles. Cette classificatin permet de rendre cmpte du niveau de sécurité à appliquer. Envyer régulièrement à tus les utilisateurs les mises à jur des plitiques et prcédures pertinentes pur leurs fnctins. Organiser des séances de frmatin et de sensibilisatin à la sécurité de l infrmatin. Des rappels péridiques peuvent être faits par le biais de la messagerie électrnique. Prévir la signature d un engagement de cnfidentialité (cf. mdèle de clause ci-dessus), u prévir dans les cntrats de travail une clause de cnfidentialité spécifique cncernant les dnnées à caractère persnnel. F I C H E N 3 - G E S T I O N D E S H A B I L I T A T I O N S & S E N S I B I L I S A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S 13

16 Exemple d engagement de cnfidentialité relatif aux dnnées à caractère persnnel : Je sussigné Mnsieur/Madame, exerçant les fnctins de au sein de la sciété (ci-après dénmmé «la Sciété»), étant à ce titre amené à accéder à des dnnées à caractère persnnel, déclare recnnaître la cnfidentialité desdites dnnées. Je m engage par cnséquent, cnfrmément aux articles 34 et 35 de la li du 6 janvier 1978 mdifiée relative à l infrmatique, aux fichiers et aux libertés, à prendre tutes précautins cnfrmes aux usages et à l état de l art dans le cadre de mes attributins afin de prtéger la cnfidentialité des infrmatins auxquelles j ai accès, et en particulier d empêcher qu elles ne sient mdifiées, endmmagées u cmmuniquées à des persnnes nn expressément autrisées à recevir ces infrmatins. Je m engage en particulier à : - ne pas utiliser les dnnées auxquelles je peux accéder à des fins autres que celles prévues par mes attributins ; - ne divulguer ces dnnées qu aux persnnes dûment autrisées, en raisn de leurs fnctins, à en recevir cmmunicatin, qu il s agisse de persnnes privées, publiques, physiques u mrales ; - ne faire aucune cpie de ces dnnées sauf à ce que cela sit nécessaire à l exécutin de mes fnctins ; - prendre tutes les mesures cnfrmes aux usages et à l état de l art dans le cadre de mes attributins afin d éviter l utilisatin déturnée u frauduleuse de ces dnnées ; - prendre tutes précautins cnfrmes aux usages et à l état de l art pur préserver la sécurité matérielle de ces dnnées ; - m assurer, dans la limite des mes attributins, que seuls des myens de cmmunicatin sécurisés sernt utilisés pur transférer ces dnnées ; - assurer, dans la limite de mes attributins, l exercice des drits d infrmatin, d accès et de rectificatin de ces dnnées ; - en cas de cessatin des mes fnctins, restituer intégralement les dnnées, fichiers infrmatiques et tut supprt d infrmatin relatif à ces dnnées. Cet engagement de cnfidentialité, en vigueur pendant tute la durée de mes fnctins, demeurera effectif, sans limitatin de durée après la cessatin de mes fnctins, quelle qu en sit la cause, dès lrs que cet engagement cncerne l utilisatin et la cmmunicatin de dnnées à caractère persnnel. J ai été infrmé que tute vilatin du présent engagement m expse ntamment à des actins et sanctins disciplinaires et pénales cnfrmément aux dispsitins légales en vigueur. Fait à xxx le xxx en xxx exemplaires Nm : Nm : Signature : Signature : F I C H E N 3 - G E S T I O N D E S H A B I L I T A T I O N S & S E N S I B I L I S A T I O N D E S U T I L I S A T E U R S G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 14

17 Fiche n 4 - Sécurité des pstes de travail La sécurité des pstes de travail passe par une mise en œuvre de mesures pur prévenir - les tentatives d accès frauduleux ; - l exécutin de virus ; - la prise de cntrôle à distance, ntamment via internet. Les risques d intrusin dans les systèmes infrmatiques snt imprtants et peuvent cnduire à l implantatin de virus u de prgrammes «espins». Les précautins élémentaires Limiter le nmbre de tentatives d accès à un cmpte. En fnctin du cntexte, ce nmbre peut varier entre tris et dix. Lrsque la limite est atteinte, il est préférable de blquer la pssibilité d authentificatin à ce cmpte temprairement u jusqu à l interventin d un administrateur du système ; installer un «pare-feu» (firewall) lgiciel, et limiter les prts de cmmunicatin strictement nécessaires au bn fnctinnement des applicatins installées sur le pste de travail ; utiliser des antivirus régulièrement mis à jur ; prévir une prcédure de verruillage autmatique de sessin en cas de nn-utilisatin du pste pendant un temps dnné. Pur les pératins de maintenance, il cnvient de mettre fin à une sessin après une à cinq minutes d inactivité. Pur d autres pératins mins critiques (accès à une applicatin métier par exemple), un délai de quinze minutes dit permettre de garantir la sécurité sans cmprmettre l ergnmie d utilisatin ; prévir d afficher, lrs de la cnnexin à un cmpte, les dates et heures de la dernière cnnexin. F i c h e n 4 - S É C U R I T É D E S P O S T E S D E T R A V A I L Ce qu il ne faut pas faire Utiliser des systèmes d explitatin bslètes (une liste mise à jur régulièrement est dispnible à l adresse internet site/certa-2005-inf-003/). 15

18 Pur aller plus lin Limiter les applicatins nécessitant des drits de niveau administrateur pur leur exécutin ; limiter les services du système d explitatin s exécutant sur le pste de travail à ceux qui snt strictement nécessaires ; installer les mises à jur critiques des systèmes d explitatin sans délai en prgrammant une vérificatin autmatique péridique hebdmadaire ; mettre à jur les applicatins lrsque des failles critiques nt été identifiées et crrigées ; cncernant les virus, se référer au dcument du CERTA dispnible à l adresse internet pur des recmmandatins plus cmplètes. F i c h e n 4 - S É C U R I T É D E S P O S T E S D E T R A V A I L G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 16

19 Fiche n 5 - Cmment sécuriser l infrmatique mbile? La multiplicatin des rdinateurs prtables, des clés USB et des smartphnes rend indispensable d anticiper la pssible perte d infrmatins cnsécutive au vl ù à la perte d un tel équipement. Les précautins élémentaires Prévir des myens de chiffrement pur les espaces de stckage des matériels infrmatiques mbiles (rdinateur prtable, périphérique de stckage amvible tels que clés USB, CD-ROM, DVD-RW, etc.). Parmi ces myens, n peut citer : - le chiffrement du disque dur dans sa ttalité au niveau matériel ; - le chiffrement du disque dur dans sa ttalité à un niveau lgique via le système d explitatin ; - le chiffrement fichier par fichier ; - la créatin de cnteneurs 5 chiffrés. Parmi les utils dispnibles, des lgiciels libres tels que TrueCrypt 6 (www. truecrypt.rg) permettent de créer des cntaineurs chiffrés dnt la sécurité repse sur un mt de passe. De nmbreux cnstructeurs de PC prtables vendent des slutins avec disque dur chiffré : il cnvient de privilégier ces équipements et de s assurer que le chiffrement est bien mis en œuvre par les utilisateurs. Ce qu il ne faut pas faire Cnserver des dnnées persnnelles dans les équipements mbiles lrs de déplacement à l étranger. On peut cnsulter à ce sujet les précnisatins frmulées dans le dcument Passeprt de cnseils aux vyageurs publié par l ANSSI dispnible à l adresse pdf/passeprt-de-cnseils-aux-vyageurs_janvier-2010.pdf. Pur aller plus lin Lrsque des appareils mbiles servent à la cllecte de dnnées en itinérance (ex : PDA, Smartphnes u PC prtables, etc.), il faut sécuriser les dnnées qui y snt stckées et prévir un verruillage de l appareil au but de quelques minutes d inactivité. Prévir aussi de purger ces équipements des dnnées cllectées sitôt qu elles nt été intrduites dans le système d infrmatin de l rganisme. De plus en plus d rdinateurs prtables snt équipés d un dispsitif de lecture d empreinte digitale. La mise en œuvre de tels dispsitifs est sumise à l autrisatin de la CNIL. F i c h e n 5 - C O M M E N T S É C U R I S E R L I N F O R M A T I Q U E M O B I L E? 5 - Par cnteneur, il faut cmprendre un fichier susceptible de cntenir plusieurs fichiers. 6 - Il cnvient d utiliser la versin 6.0a qui bénéficie d une certificatin de premier niveau par l ANSSI. 17

20 Fiche n 6 - Les sauvegardes et la cntinuité d activité Des cpies de sauvegarde des dnnées à caractère persnnel divent être faites et testées régulièrement, cnfrmément à la plitique de sauvegarde adptée. Il faut également prcéder à une sauvegarde des lgiciels servant au traitement afin de garantir la pérennité de celui-ci. Une sécurisatin renfrcée est requise pur les sauvegardes de dnnées sensibles. Il cnvient de prévir la cntinuité d activité en anticipant les pannes matérielles. Des mesures de prtectin physique cntre les dmmages causés par les incendies u les inndatins divent être envisagées. Les précautins élémentaires S agissant de la sauvegarde des dnnées : - effectuer des sauvegardes fréquentes pur éviter la perte d infrmatin. Seln le vlume d infrmatins à sauvegarder, il peut être pprtun de prévir des sauvegardes incrémentales 7 avec une fréquence qutidienne et des sauvegardes cmplètes avec une fréquence mindre (hebdmadaires u bimensuelles) ; - prévir de stcker les supprts de sauvegarde sur un site extérieur, dans des cffres ignifugés et étanches ; - cmbiner une u plusieurs des slutins suivantes pur sécuriser les sauvegardes sit en : - chiffrant les sauvegardes elles-mêmes ; - chiffrant les dnnées à la surce ; - prévyant un stckage dans un lieu sécurisé. - suivre des règles en adéquatin avec la plitique de sécurité pur le cnvyage éventuel des sauvegardes. S agissant de la cntinuité d activité : - mettre en place des détecteurs de fumée ainsi que des extincteurs. Ces systèmes divent être inspectés annuellement ; - cncernant les inndatins, les matériels infrmatiques ne divent pas être mis à même le sl, mais surélevés ; - à prps des matériels : - l utilisatin d un nduleur est recmmandée pur le matériel servant aux traitements critiques ; - il cnvient également de prévir une redndance matérielle des unités de stckage par une technlgie RAID 8. F i c h e n 6 - L E S S A U V E G A R D E S E T L A C O N T I N U I T E D A C T I V I T E 7 - Une sauvegarde incrémentale cnsiste à n enregistrer que les mdificatins faites par rapprt à une précédente sauvegarde. 8 - RAID désigne des techniques de répartitin de dnnées sur plusieurs supprts de sauvegardes (par exemple des disques durs) afin de prévenir la perte de dnnées cnsécutives à la panne d un des supprts. G U I D E P R AT I Q U E S É C U R I T É 18

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE Généralités ARTE France et Le Meilleur du Cinéma Français (LMC) céditent le site internet dénmmé «MEDIATHEQUE NUMERIQUE» accessible à

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information Plitique de sécurité de l infrmatin Versin 2.3 Identificateur de dcument : 3541 Avis de drit d auteur 2015 cybersanté Ontari Tus drits réservés Il est interdit de reprduire le présent dcument, en ttalité

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

République Française Services du Premier Ministre

République Française Services du Premier Ministre République Française Services du Premier Ministre DISPOSITIF DE SECURISATION DES DONNEES RELATIF R A LA DIFFUSION DU JOURNAL OFFICIEL ELECTRONIQUE AUTHENTIFIE ET DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Directin de

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Cible de Sécurité - Blancco DataCleaner+ v4.8

Cible de Sécurité - Blancco DataCleaner+ v4.8 1. Identificatin Du prduit Organisatin éditrice Lien vers l rganisatin Nm cmmercial du prduit Blancc Ltd. www.blancc.cm Blancc - Data Cleaner+ Numér de la versin évaluée Versin 4.8 Catégrie de prduit Effacement

Plus en détail

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires de réponse aux incidents de sécurité

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires de réponse aux incidents de sécurité Premier ministre Agence natinale de la sécurité des systèmes d infrmatin Prestataires de répnse aux incidents de sécurité Référentiel d exigences Versin 0.3 du 7 juillet 2014 HISTORIQUE DES VERSIONS DATE

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

Consultation restreinte

Consultation restreinte Cnsultatin restreinte Garantie des Risques Lcatifs - Furniture, installatin et mise en service d un serveur de messagerie sus Exchange Le 25/10/2011 Assciatin Pur l Accès Aux Garanties Lcatives Lucie CAHN,

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile» Annexe 1 Annexe technique de la cnventin d habilitatin «expert en autmbile» «Expert en autmbile indépendant» (cnventin cmplète) 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 Principe général de l habilitatin...2

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN CENTRE D INTERET : COMMUNICATION RESEAUX! "# $! $ % % & '! (!)!* +, - %! &#! / $, %! 0 12 3 % 4 5 0 #! - $ % 6 7! " #$ % $ & 2& 8 + 9! "# $! 7! Mettre sus tensin les rdinateurs

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

Annexe 2 Annexe technique de la convention individuelle d habilitation «professionnel de l automobile»

Annexe 2 Annexe technique de la convention individuelle d habilitation «professionnel de l automobile» Annexe 2 Annexe technique de la cnventin individuelle d habilitatin «prfessinnel de l autmbile» 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 1.2 Principe général de l habilitatin... 3 1.3 L habilitatin «prfessinnel

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile ARTICLE 1 Sciété rganisatrice REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile UNILEVER FRANCE, Sciété par actins simplifiée au capital de 28 317 129, immatriculée au Registre du Cmmerce et des

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail Prise en main de Windws : Cnnexin de vtre rdinateur prtable du travail à vtre réseau dmestique www.univ-infrmatique.cm Dans cet article Basculer entre un réseau dmestique et celui de vtre lieu de travail

Plus en détail

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex Espace Assuré APGIS : http://espaceassure.apgis.cm QUELQUES EXPLICATIONS Siège scial : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex APGIS - Institutin

Plus en détail

Archivage et valeur probatoire. Livre blanc

Archivage et valeur probatoire. Livre blanc Archivage et valeur prbatire Livre blanc Les nms, lieux u événements cités dans cette publicatin ne visent aucune persnne, assemblée u assciatin existante u ayant existé. Tute similitude u ressemblance

Plus en détail

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA

Restitution. Enquête FNOGEC auprès des principaux éditeurs de logiciels. Mise en conformité aux normes SEPA Fédératin Natinale des Organismes de Gestin des Établissements de l Enseignement Cathlique 277 rue Saint-Jacques 75240 PARIS Cedex 05 Tél. : 01.53.73.74.40 - Fax : 01.53.73.74.44 - mail : cntact@fngec.rg

Plus en détail

TP2 Programmation Web - Correction

TP2 Programmation Web - Correction TP2 Prgrammatin Web - Crrectin Un Chat en PHP On veut réaliser une applicatin de chat en ligne. Chaque visiteur s identifie à sn arrivée, ce qui lui permet d apparaître dans l annuaire des persnnes cnnectées.

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN. Fonction de filtrage des boitiers pare-feux PA Series

Cible de sécurité CSPN. Fonction de filtrage des boitiers pare-feux PA Series Cible de sécurité CSPN Fnctin de filtrage des bitiers pare-feux PA Series Référence : PAO001-ST-1.02 Date : le 21/05/2013 Cpyright AMOSSYS SAS 2013 Siège : 4 bis allée du Bâtiment 35000 Rennes France www.amssys.fr

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015"

Règlement du jeu Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015 Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015" Article 1 : Sciété Organisatrice La Caisse réginale de Crédit Agricle Mutuel Tuluse 31, sciété cpérative à capital variable, agréée en tant

Plus en détail

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Les cnditins générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Nm du Partenaire Cmmercial: Adresse du Partenaire Cmmercial: Dmaine(s) (URL) du Client Final Qui utilisera le Lgiciel ZADS en mde hébergé CLOUD Signature

Plus en détail

Note explicative de l arrêté du 3 août portant définition des normes techniques en matière de vidéosurveillance

Note explicative de l arrêté du 3 août portant définition des normes techniques en matière de vidéosurveillance Paris, le 1 er juillet 2008 L arrêté du 3 aût 2007 relatif aux nrmes applicables et sn annexe technique aux prjets de vidésurveillance à partir du 21 aût 2009, nt paru à certains interlcuteurs de l Administratins

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 Page 1/9 LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Cntrat et ce cnfrmément

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES

OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES i. OFFRE D EMPLOI TEMPORAIRES L Agence Natinale Pur l Empli (ANPE) recrute pur le cmpte de la Cmmissin Electrale Natinale Indépendante (CENI), dans le cadre de la prchaine électin présidentielle, au titre

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems Système de gestin de salles de charge HOPPECKE Mtive Pwer Systems Reserve Pwer Systems Special Pwer Systems Service Vs avantages : n Système de gestin cmplet (batterie, salle de charge, énergie, etc.)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Nous proposons 3 syntaxes au choix :

Nous proposons 3 syntaxes au choix : Slutin d envi de SMS Dcumentatin technique 1. Créatin et gestin de cmpte 2. Envi par email 3. Envi via l interface Web 4. Envi par cmmande http 5. Envi via le lgiciel 123SMS 6. Publipstage SMS persnnalisés

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR Réseau privé virtuel VPN SERVICE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION TABLE DES MATIÈRES Page 1. Intrductin...3 2. Sutien technique...3 3. Pur accéder au service...3 4. Cnfiguratin

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Conditions d utilisation du site Internet

Conditions d utilisation du site Internet Cnditins d utilisatin du site Internet Le site Internet Sevenhugs, accessible à l adresse http://www.seven-hugs.cm (Ci-après le «Site Internet») est édité par la sciété 7HUGS LABS, Sciété par actins simplifiée,

Plus en détail

Manuel d utilisation de Nomad Trading

Manuel d utilisation de Nomad Trading Manuel d utilisatin de Nmad Trading INTRODUCTION NmadTrading est un util qui vus permet d'accéder à vtre envirnnement de trading à distance. Cmment fnctinne-t-il? NmadTrading s'installe sur vtre platefrme

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Outpost PRO Gamme de logiciels de sécurité PC

Outpost PRO Gamme de logiciels de sécurité PC Fiche technique des lgiciels de sécurité Outpst PRO versin 7.5 Page 1 [FR] Outpst PRO Gamme de lgiciels de sécurité PC Anti-Virus, Firewall, Security Suite Versin 7.5 Éditin Perfrmance La gamme de lgiciels

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation Mairie de Salaise sur Sanne BP 20318 19 rue Avit Niclas 38150 SALAISE SUR SANNE Tel : 04.74.29.00.80 Marché de prestatins de services divers Règlement de cnsultatin Objet du marché à bns de cmmande Vidé

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES Mars 2011 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 Intrductin 4 Apprche précnisée pur la ligne directrice 6 Champ d applicatin 7 Entrée en vigueur et prcessus de mise

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Les Très petites entreprises (TPE) et les Petites et moyennes entreprises (PME) représentent une source importante d emplois et d innovations.

Les Très petites entreprises (TPE) et les Petites et moyennes entreprises (PME) représentent une source importante d emplois et d innovations. PR EM I ER M I N IST R E DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Frmatin à la cybersécurité des TPE et des PME [ Référentiel pédaggique Mars 2015 Ce dcument est le résultat d une réflexin

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «Téléphonie fixe» Déploiement d une solution de téléphonie fixe.

CAHIER DES CHARGES «Téléphonie fixe» Déploiement d une solution de téléphonie fixe. Centre Francilien de l Innvatin, le 17 septembre 2013 / Cahier des charges «Téléphnie fixe» / Appel à d ffres : Dépliement d une slutin de téléphnie fixe. CAHIER DES CHARGES «Téléphnie fixe» Dépliement

Plus en détail