Des bases de données sur les pertes en cas de catastrophe comme le point de départ d'une stratégie de gestion des risques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des bases de données sur les pertes en cas de catastrophe comme le point de départ d'une stratégie de gestion des risques"

Transcription

1 1 Des bases de données sur les pertes en cas de catastrophe comme le point de départ d'une stratégie de gestion des risques Atelier de travail sur la Réduction des Risques de Catastrophes en Tunisie: Rendre la Tunisie plus résiliente face aux catastrophes Tunis, Hôtel Mövenpick, novembre 2013 Lars Bernd UNISDR - Bureau des Natons Unies pour la Réduction des Risques de Catastrophes Le Caire, Egypte

2 2 Pourquoi des inventaires nationaux de catastrophes («DesInventar»)?

3 Les cinq Priorités du CAH 3 1. La Gouvernance Veiller à ce que la RRC soit une priorité national et locale assortie d une base institutionnelle solide pour sa mise en œuvre. 2. L identification des risques 3. La gestion des connaissances 4. La réduction des facteurs de risque sous-jacents Identifier, évaluer et surveiller les risques de catastrophe et renforcer les activités d alerte précoce. Utiliser les connaissances, l'innovation et l'éducation pour instaurer une culture et un réflexe de sécurité et de résilience à tous les niveaux A intégrer dans différents secteurs (notamment l environnement, la santé, l assistance sociale, les assurances et le transfert de risque, les infrastructures et constructions critiques, etc) 5. Préparation pour une intervention Renforcer la préparation aux catastrophes pour assurer une réponse efficace à tous les niveaux

4 Cadre d action de Hyogo: Priorité d action 2 4 Identifier, évaluer et surveiller les risques de catastrophe et renforcer les systèmes d'alerte précoce Développer, mettre à jour périodiquement et de diffuser largement des cartes de risques et des informations connexes aux décideurs, le grand public et les communautés à risque Développer des systèmes d'indicateurs de risques de catastrophe et de la vulnérabilité à l'échelle nationale et sous-nationaux Enregistrer, analyser, synthétiser et diffuser des informations statistiques sur l'occurrence de la catastrophe, les impacts et les pertes, sur une base régulière à travers des mécanismes internationaux, régionaux, nationaux et locaux.

5 Bases de données en cas de catastrophe mondiale: EMDAT 5

6 Deaths recorded Impact de sécheresse en Mozambique ( ) Mozambique (EM-DAT) Mozambique (INGC/DIBI)

7 Une image incomplète des pertes et des impacts 8 des catastrophes EM-DAT: la couverture de la mortalité à grande échelle du domaine public. Faible couverture des catastrophes de moindre ampleur. Déclarations incohérentes de perte économique. NAT-CAT and SIGMA: NAT-CAT et SIGMA: Bases de données de l'industrie de reassurance. Les dommages assurés dans les marchés développés. Accès restreint. CEPLAC méthodologie d évaluations: Données globales pour des grandes catastrophes sélectionnés Les données nationales: données hétérogènes, dispersées et inaccessibles détenus par les gouvernements, les ONG, les universités et autres.

8 Bases de données nationales:? déconstruire les catastrophes 9 Honduras EM-DAT: Global level of Observation, National level resolution Bases de données nationales: Observation au niveau local, résolution au niveau des communes

9 10 Bases de données nationales: une meilleure image des pertes et des impacts des catastrophes Ensemble plus riche d'indicateurs Une couverture plus large des catastrophes de petites et moyennes ampleur. La désagrégation des données aux unités utilisables (comté / municipalité) Recueillies et validées localement dans le pays

10 Diagramme fonctionnel pour les inventaires nationaux en cas de catastrophe 11 National Disaster Inventory National Inventory National Inventory National Inventory

11 Qu est-ce Desinventar? 12 Une méthodologie de collecte de données Une série de méthodes d'analyse Un ensemble d'outils informatiques (logiciel) Contexte d'utilisation de DesInventar Comme base historique de données sur des catastrophes survenues Comme outil de collecte de données sur les dommages et pertes postcatastrophes

12 Contenu type d'un ensemble de données DesInventar 13 Écran actuel de saisie de données Effets standards (16 indicateurs quantitatifs, 12 indicateurrs qualitatifs) Bases de données mondiales: 3-5 indicateurs Extension (informations détaillées sectorielles, des indicateurs supplémentaires illimitées)

13 Pourquoi l'onu propose «DesInventar»? 14 Renforce l utilité et la maniabilité due à la désagrégation des informations au niveau local / municipalité Les bases de données DesInventar recueillent un grand nombre d'indicateurs de perte (EMDAT seulement 3: décès, personnes affectées, $), ce qui peut être augmentée par pays. DesInventar permet la collecte de données des catastrophes à tous les niveaux (pas d'impact minimum)

14 Pourquoi l'onu propose «DesInventar»? 15 Permet de données homogènes collectées pour tous les pays Permet une comparabilité entre les pays Utilise des normes d'échange d'informations A bien documenté les méthodes d'analyse C'est la première étape vers une évaluation complète des risques GAR 2011 illustre l'utilisation dans les évaluations probabilistes des risques (modèles hybrides)

15 Pourquoi l'onu propose «DesInventar»? 16 Fournit des fonctions analytiques et de cartographie originales (Out-of-the-box) Réduit le coût de développement (Open Source gratuit) Activés sur la Toile paramètres Intranet ou Internet Entièrement documenté (anglais, espagnol, français, portugais) Facile à personnaliser pour répondre aux besoins spécifiques L'interface est facile à traduire (maintenant 10 langues, y compris les langues orientales et alphabets) Logiciel entièrement testé (plus de 15 ans de développement)

16 Utilisation des données historiques sur les pertes dans les évaluations de risques Fournir des indices de vulnérabilité historiques Fournir des Courbes empiriques de dépassement de perte (Empirical Loss Exceedance Curves) (GAR) Les données historiques peuvent aider à valider les évaluations des risques Les données historiques peuvent être utilisées pour l'étalonnage/ calibrage des évaluations des risques Générer des indicateurs indirects de risques (proxy) (pour des risques difficile à modèler ou quand aucune donnée n'est disponible) Autoriser le suivi des mesures de RRC Fournir une vision dynamique de l'évolution historique de risque dans le temps Fournir un soutien fondés sur des preuves pour les décideurs 17 Et beaucoup d'autres...

17 Des données historiques utilisées pour valider les cartes des risques Comparaison de rapports d inondation, déces, dommages et Atlas de Aléas - ORISSA 18 Direct Mortality due to Cyclone/Winds in Orissa Number of Reports of Cyclone/Winds Houses Damaged or Destroyed due to Cyclone, Winds

18 Des données historiques utilisées pour valider les cartes des risques Comparaison de rapports d inondation, déces, dommages et Atlas de Aléas - ORISSA 19 Direct Mortality due to Floods in Orissa Number of Flood Reports in Orissa Damaged and Destroyed houses due to Floods in Orissa

19 Comptabilité des pertes en cas de catastrophes, analyse et reporting 20

20 Informer la gouvernance des risques et de la population 21

21 22 Évaluation économique des données en cas de catastrophe de manière cohérente et homogène Évaluation moyenne de chaque type de dommage (suivant vaguement la méthodologie CEPALC) attribuant des valeurs unitaires

22 Extensive Courbes and «Intensive Empiriques Risk» de Assessment dépassement de Proposal perte of a Hybrid et d'autres Loss Exceedance mesures Curve (AAL, (Cardona ACL) 2010) 23 Évènments historiques et courbe de dépassement pour la Colombie

23 Loss exceedance rate [1/year] Return period [years] Courbes analytique de 24 dépassement des pertes (à partir de la modélisation probabiliste) 1, , , , ,000 10, ,000 Economic loss [Million $USD] Analytical curve

24 25 Courbes analytiques et empiriques intégrées Extensive Risk Intensive Risk

25 26 Processus global Loss Accounting Hazard 1 Hazard 2 Hazard 3 Hazard N R I S K M O D E L I N G Assets at risk Portfolio 1 Assets at risk Portfolio 2 Assets at risk Portfolio 2 Assets at risk Portfolio 2 DISASTER RISK MANAGEMENT STRATEGIES Risk Reduction Risk Retention Risk Transfer Other RM Strategy 1 RM Strategy 2 RM Strategy 3 RM Strategy n M O N I T O R I N G

26 27 Conception d'une stratégie de gestion globale des risques Mis en œuvre en quatre composantes indépendantes mais étroitement interdépendantes Base de données sur les pertes liées aux catastrophes Profils et évaluations probabilistes des risques Renforcement de la planification et de l'investissement sensibles des risques Financement pour réduire les risques et des mécanismes de transfert de risques -** Ce qui devrait ouvrir la porte à la mise en œuvre de nombreux autres outils de gestion des risques

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Burundi Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Organisation : Ministère de l'intérieur et de la Sécurite Publique

Plus en détail

Le programme d Assistance de la Banque Mondiale en matière d Adaptation et de Gestion des risques de catastrophes

Le programme d Assistance de la Banque Mondiale en matière d Adaptation et de Gestion des risques de catastrophes Le programme d Assistance de la Banque Mondiale en matière d Adaptation et de Gestion des risques de catastrophes Atelier technique sur la Gestion par Hasimahery Randrianasolo des risques et des catastrophes

Plus en détail

Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu. 13 août 2015

Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu. 13 août 2015 Investissement et préparation à l'adaptation par le GCF aperçu 13 août 2015 Domaines de résultats du Fonds Réduction des émissions provenant des domaines suivants: Production d'énergie et accès à l'énergie

Plus en détail

Maroc : Analyse des risques de catastrophes naturelles

Maroc : Analyse des risques de catastrophes naturelles Maroc : Analyse des risques de catastrophes naturelles Maroc : Analyse des risques de catastrophes naturelles Préface Entre 2008 et 2012, le Ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance a travaillé

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

DOCUMENT OFFICIEUX DES COPRÉSIDENTS. Chapitre Paragraphes Page. Comprendre les risques de catastrophe...14 8

DOCUMENT OFFICIEUX DES COPRÉSIDENTS. Chapitre Paragraphes Page. Comprendre les risques de catastrophe...14 8 Note explicative 1. Ce document est l avant-projet préliminaire du cadre de réduction des risques de catastrophe pour l après-2015. Il servira de base aux consultations informelles ouvertes à mener en

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes Les Organisations Internationales dans le cadre de la promotion et du développement d instruments de gestion de risques Schéma 1. La FAO et la Gestion de

Plus en détail

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso Cahier Institut d'application et de vulgarisation en sciences de l'eau et 1444444444444 2444444444444 3 Email: iavsmail@gmail.com; Edition,N 1,Octobre2013 Site web: l'energie http://www.iavs-bf.org Eléments

Plus en détail

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR Rencontre des experts en protection sociale à Madagascar 18 et 19 Août 2015 Hôtel COLBERT Antaninarenina

Plus en détail

où commence réellement la sécurité routière?

où commence réellement la sécurité routière? VISTAD OÙ COMMENCE RÉELLEMENT LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE? Une solution logicielle pour l étude qualitative et la validation des données relatives aux accidents La sécurité ne va pas de soi. Une personne est

Plus en détail

Cadre d action de Hyogo pour 2005-2015: Pour des nations et des collectivités résilientes face aux catastrophes

Cadre d action de Hyogo pour 2005-2015: Pour des nations et des collectivités résilientes face aux catastrophes Cadre d action de Hyogo pour 2005-2015: Pour des nations et des collectivités résilientes face aux catastrophes À sa 9 e séance plénière, le 22 janvier 2005, la Conférence mondiale sur la prévention des

Plus en détail

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Qu est-ce que CCR? Société anonyme de réassurance créée en 1946 entièrement détenue par l Etat français. Réassureur avec garantie de

Plus en détail

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement F CDIP/4/8/REV/TOR ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 OCTOBRE 2010 Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement établi par

Plus en détail

Consultation régionale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Résumé des co-présidents du Comité de Pilotage Régional

Consultation régionale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Résumé des co-présidents du Comité de Pilotage Régional Consultation régionale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Résumé des co-présidents du Comité de Pilotage Régional La consultation régionale du Sommet Humanitaire Mondial pour l'afrique de l Ouest et

Plus en détail

UN NOUVEAU PARADIGME POUR LA

UN NOUVEAU PARADIGME POUR LA GESTION RÉSILIENTE DU RISQUE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR LA MODÉLISATION DES CATASTROPHES Dr. Laurent Marescot Director, Model Product Management Risk Management Solutions LES INNOVATIONS FACE AU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel 22 25 mars 2010 Hôtel et centre de conférence Radisson Europa San José,

Plus en détail

Performance en Ligne. Le logiciel de gestion de la performance. www.accordance.fr _. ACCORDANCE Consulting

Performance en Ligne. Le logiciel de gestion de la performance. www.accordance.fr _. ACCORDANCE Consulting Performance en Ligne Le logiciel de gestion de la performance ACCORDANCE Consulting _ www.accordance.fr _ AMÉLIORER LA PERFORMANCE GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE AVEC ACCORDANCE SOLUTIONS Ø Aperçu La société

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances.

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances. Vision io Center Vision Center une vue d'ensemble en toutes circonstances. L'automatisation moderne de bâtiments est de plus en plus complexe, mais grâce à Vision Center, la surveillance de votre installation

Plus en détail

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9 Fabien Pinckaers Geoff Gardiner OpenERP Tiny Pour une gestion d entreprise efficace et intégrée Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9 Table des matières Première partie Premiers pas avec Open

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. RESTREINTE EC/60/SC/CRP.14 29 mai 2009 COMITE PERMANENT FRANCAIS 45 e réunion Original : ANGLAIS EVALUATION DES BESOINS GLOBAUX I. INTRODUCTION 1.

Plus en détail

un OuTIl complet POuR l analyse de données d accidents

un OuTIl complet POuR l analyse de données d accidents COMMENT ATTEINDRE L OBJECTIF ZÉRO ACCIDENTS? Un outil complet pour l analyse de données d accidents Avec 1,24 million de victimes par an, les accidents de la route font partie des causes les plus fréquentes

Plus en détail

Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali. Ordre du Jour Provisoire

Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali. Ordre du Jour Provisoire Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali Ordre du Jour Provisoire Introduction Un des principaux enseignements du cycle de recensements de 2000 a trait à la nécessité de tirer pleinement

Plus en détail

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Rencontre municipale de l énergie, le 5 avril 2013 Présenté par Siméon LeBlanc écoénergie sur l efficacité énergétique pour les bâtiments Division

Plus en détail

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI Dr Max MILLIEN PLAN DE LA PRESENTATION Coup d œil sur les menaces et catastrophes naturelles en Haïti Vulnérabilité d Haïti par rapport

Plus en détail

Performance En Ligne. Le logiciel de gestion de la performance

Performance En Ligne. Le logiciel de gestion de la performance Performance En Ligne Le logiciel de gestion de la performance Accordance Consulting 2015 AMÉLIORER LA PERFORMANCE GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE AVEC ACCORDANCE SOLUTIONS Accordance Consulting 2015-2 Aperçu

Plus en détail

Consultant Dynamics AX Supply Chain

Consultant Dynamics AX Supply Chain Filière de Formation : Consultant Dynamics AX Supply Chain DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Sommaire... 2 Découpage de la

Plus en détail

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLAB-SAV est un logiciel produit par PILOGIS. Il utilise de façon performante les avantages des technologies WEB au service de votre métier. Les différents

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

Quelle prise en compte du changement climatique dans le nouveau cadre international de la prévention des risques?

Quelle prise en compte du changement climatique dans le nouveau cadre international de la prévention des risques? Quelle prise en compte du changement climatique dans le nouveau cadre international de la prévention des risques? Marie-Pierre Méganck DGPR Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

PCI votre spécialiste Asset Management depuis 15 ans

PCI votre spécialiste Asset Management depuis 15 ans Gestion de parc - Inventaire automatique - Lien AD Quand la gestion de parc et l inventaire des PC deviennent un jeu d enfant! SimplyAsset solution modulaire, simple et économique pour gérer les équipements

Plus en détail

Résumé analytique. Introduction et Méthodologie. Succès, défis, opportunités. Intégration de la RRC. développement. dans le

Résumé analytique. Introduction et Méthodologie. Succès, défis, opportunités. Intégration de la RRC. développement. dans le Cadre d action de Hyogo Consultation de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sur le Cadre d action post-2015 pour la réduction des risques de catastrophe Novembre 2012 Fédération internationale des Sociétés

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

Evaluation quantitative du risque - critères d acceptabilité

Evaluation quantitative du risque - critères d acceptabilité Evaluation quantitative du risque - critères d acceptabilité Urbanisme Aménagement du Territoire Evaluation des Risques Risques & Développement Eric LEROI (Urban-planning Land-use planning Risk assessment)

Plus en détail

ZABBIX est distribué sous licence GNU General Public License Version 2 (GPL v.2).

ZABBIX est distribué sous licence GNU General Public License Version 2 (GPL v.2). Nom du projet : Zabbix Description : ZABBIX est un logiciel open source créé par Alexei Vladishev. Zabbix permet de surveiller le statut de divers services réseau, serveurs et autres matériels réseau.

Plus en détail

Découvrir Landpark Manager - Gestion des vos Actifs Informatiques

Découvrir Landpark Manager - Gestion des vos Actifs Informatiques DÉCOUVRIR LANDPARK MANAGER GESTION DE VOS ACTIFS INFORMATIQUES Page 4 Landpark Manager - une ergonomie conviviale avec des vues graphiques de votre parc informatique Landpark Manager Vue géographique par

Plus en détail

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24

Date de diffusion : Rédigé par : Version : Mars 2008 APEM 1.4. Sig-Artisanat : Guide de l'utilisateur 2 / 24 Guide Utilisateur Titre du projet : Sig-Artisanat Type de document : Guide utilisateur Cadre : Constat : Les Chambres de Métiers doivent avoir une vision prospective de l'artisanat sur leur territoire.

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité

Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité Extenso Partner dispose d'une expérience de plus de 20 ans dans les domaines de l'édition de logiciels. Au fil de ces années, la

Plus en détail

Réduction des risques de catastrophes

Réduction des risques de catastrophes Réduction des risques de catastrophes FICHE-INFO ECHO shortage Faits & chiffres En 2014, 13 % des fonds humanitaires d ECHO ont été consacrés à des activités de réduction des risques de catastrophe (RRC),

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU)

SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU) SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU) Termes de Références Recrutement d un Agent de développement des bases de données Juillet 2014 Information sur le IC post Titre: Agent de développement

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

CCR acteur majeur dans le domaine des catastrophes naturelles en France

CCR acteur majeur dans le domaine des catastrophes naturelles en France CCR acteur majeur dans le domaine des catastrophes naturelles en France CCR est une entreprise de réassurance chargée de concevoir, mettre en œuvre et gérer des instruments performants répondant à des

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

Préparé par Valeria Puig Chargée de Reporting et Marketing à niveau Régional pour l Afrique de l Ouest et l Afrique Centrale IEDA Relief Burkina Faso

Préparé par Valeria Puig Chargée de Reporting et Marketing à niveau Régional pour l Afrique de l Ouest et l Afrique Centrale IEDA Relief Burkina Faso IEDA Relief Burkina Faso CADRI : Capacitation pour les Initiatives autour de la Réduction de Risques de Catastrophe Ouagadougou, Burkina Faso 3 au 4 et 12 au 13 Mars 2015 Préparé par Valeria Puig Chargée

Plus en détail

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits curité des architectures Internet OSSIR 11/09/2001 Fabrice Frade Directeur Technique Intranode 2001 Qui est Intranode? Intranode est un éditeur d une

Plus en détail

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC)

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Partage de connaissances de l Atlantique sur la qualité des soins et la sécurité des patients; les 14 et 15 mai 2013 Jeanie Lacroix,

Plus en détail

Sixième session de la Plateforme océanienne pour la gestion des risques de catastrophe

Sixième session de la Plateforme océanienne pour la gestion des risques de catastrophe Sixième session de la Plateforme océanienne pour la gestion des risques de catastrophe La voie à suivre : vers un développement résilient aux risques climatiques et aux catastrophes dans le Pacifique 2-4

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 David BIGOT Julien VEHENT Etude du cas ASSURAL Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 Master Management de la Sécurité des Systèmes Industriels et des Systèmes d'information

Plus en détail

Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne. m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr

Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne. m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr PROGRAMME REGIONAL D AUGMENTATION D DES PRECIPITATIONS PAR ENSEMENCEMENT DES NUAGES AU SAHEL - APENS Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr Plan

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

La gestion des risques au Maroc

La gestion des risques au Maroc La gestion des risques au Maroc Laila EL FOUNTI, Maroc Key words: RÉSUMÉ La croissance des risques naturels et technologiques est un phénomène mondial préoccupant qui résulte notamment de l industrialisation

Plus en détail

pour la formule standard Solvabilité II

pour la formule standard Solvabilité II eframe pour la formule standard Solvabilité II Un reporting automatisé et reproductible pour la formule standard Solvabilité II www.secondfloor.com eframe pour la formule standard Solvabilité II Un reporting

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Lyon, le 25 février 2009 Introduction à la gestion des identités et des accès Enjeux et objectifs Les

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali 1. Description de l organisation Créé en 1959, le SECAMA (Secours Catholique Malien) a été transformé en 1991/92

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

Aperçus de l Outil d'auto-évaluation de la résilience face aux catastrophes à l usage des gouvernements locaux

Aperçus de l Outil d'auto-évaluation de la résilience face aux catastrophes à l usage des gouvernements locaux Aperçus de l Outil d'auto-évaluation de la résilience face aux catastrophes à l usage des gouvernements locaux Quelles sont les bonnes raisons d utiliser l'outil d'autoévaluation à l usage des gouvernements

Plus en détail

Gestion des Incidents (Incident Management)

Gestion des Incidents (Incident Management) 31/07/2004 Les concepts ITIL-Incidents 1 «Be prepared to overcome : - no visible management ou staff commitment, resulting in non-availability of resources - [ ]» «Soyez prêts a surmonter : - l absence

Plus en détail

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Termes de référence Contexte et justification : Dans le cadre

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

ProCurve Manager Plus 2.2

ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 est une plate-forme de gestion de réseau avancée basée sur Windows qui fournit à l administrateur des écrans simples à utiliser et détaillés pour configurer,

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Table des matières... Préface... 1. Introduction... 3

TABLE DES MATIÈRES. Table des matières... Préface... 1. Introduction... 3 TABLE DES MATIÈRES Table des matières....................................... VII Préface................................................ 1 Introduction........................................... 3 1. La

Plus en détail

Plus de 30% des causes d indisponibilité du réseau sont liés à des erreurs humaines au niveau des configurations des équipements actifs ".

Plus de 30% des causes d indisponibilité du réseau sont liés à des erreurs humaines au niveau des configurations des équipements actifs . NetVigilis Présentation solution Le premier appliance de gestion de configurations pour réseaux hétérogènes Action Soft 30, rue de Gramont 75002 Paris Tél. : 01 53 45 44 55 Fax : 01 53 45 44 44 Mail :

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ PRÉPARATION DE LA STRATÉGIE DE PROTECTION SOCIALE AU SÉNÉGAL

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur

Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur CFMS, demi-journée technique du 4 octobre 2006 (14h-18h30) ENPC rue des Saints Pères (Amphi Caquot) Guillaume Pousse Assurer contre une catastrophe

Plus en détail

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS Finalité : Répondre aux besoins des utilisateurs en mettant à leur disposition des solutions informatiques applicatives et techniques adaptées. Emplois génériques

Plus en détail

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du :

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : Motif d actualisation : Internalisation ressources 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com Votre organisation en 3 clics www.optimiso.com 2 Intuitif, modulable et fiable Réponse idéale à chaque exigence.... 3 Fiabilité, sécurité et solution personnalisable.... 4 Modules Optimiso : > Process

Plus en détail

WinReporter et RemoteExec vs SMS Analyse comparative

WinReporter et RemoteExec vs SMS Analyse comparative White Paper WinReporter et RemoteExec vs Analyse comparative Ce document détaille les différences entre l environnement de gestion Microsoft Systems Management Server et l utilisation conjuguée de WinReporter

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances

Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances VERSAILLES 31 SEPTEMBRE 2009 Nicolas Theuray - Mathieu Grenier Alexandra

Plus en détail

Les normes de sécurité informatique

Les normes de sécurité informatique Les normes de sécurité informatique BS 7799 / ISO 17799, ISO 27002, ISO 27001, BS 7799-2 Présenté par Dr. Ala Eddine Barouni Plan Sécurité des informations, normes BS 7799, ISO 17799, ISO 27001 Normes

Plus en détail

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011 Mars 2011 联 合 国 粮 食 及 农 业 组 织 Food and Agriculture Organization of the United Nations Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture Organización de las Naciones Unidas para la Agricultura

Plus en détail

Les outils de couverture des risques majeurs alternatifs à l assurance et à la réassurance conventionnelles

Les outils de couverture des risques majeurs alternatifs à l assurance et à la réassurance conventionnelles Les outils de couverture des risques majeurs alternatifs à l assurance et à la réassurance conventionnelles André SCHMITT et Sandrine SPAETER BETA, Université de Strasbourg HEC Paris, 25 octobre 2013 Couverture

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide et réactions

Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide et réactions Septième Forum pour le développement de l Afrique Agir face aux changements climatiques pour promouvoir un développement durable en Afrique Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide

Plus en détail

Réduction des risques de catastrophes. DG ECHO Politique thématique n 5

Réduction des risques de catastrophes. DG ECHO Politique thématique n 5 DG ECHO Politique thématique n 5 Réduction des risques de catastrophes Renforcer la résilience en réduisant les risques de catastrophes dans l action humanitaire Septembre 2013 Aide humanitaire et Protection

Plus en détail

5 à 7 du 24 février 2009

5 à 7 du 24 février 2009 Lean Six Sigma 5 à 7 du 24 février 2009 L ambition de la simplification Pour passer de A Utilisation de deux méthodes complémentaires : Lean et 6 Sigma, utilisées par des entreprises industrielles et de

Plus en détail